MUNICIPALES 23 MARS 2014

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MUNICIPALES 23 MARS 2014"

Transcription

1 MUNICIPALES 23 MARS 2014 DORDIVES DEMAIN, un rassemblement citoyen. Bulletin N 5 Décembre 2013 www. dordives-municipales-2014.com Signature de la Charte Anticor : nos valeurs morales et éthiques Non-cumul des mandats, transparence et information, reconnaissance des droits de l opposition, tels seront les 3 grands axes moraux de notre politique. Ces engagements viennent d être confirmés par la signature officielle de la charte Anticor effectuée le 7 décembre à la Guinguette de Par-ci Par-là, en présence de Mme Gabrielle AUDINOY responsable départementale du Comité Anticor et d une grande partie des colistiers du Rassemblement Citoyen. Nos 9 engagements Non-cumul des mandats et des fonctions exécutives, Bonnes pratiques de gestion, Transparence, Reconnaissance des droits de l opposition, Participation citoyenne, Publicité des informations importantes sur la gestion locale, Exigence de probité, Lutte contre le trafic d influence, Rigueur dans le choix des organismes prêteurs de fonds à la collectivité. Gabrielle AUDINOY ANTICOR 45. Jean BERTHAUD DORDIVES Demain Quelques-unes des mesures qui seront appliquées dès notre élection : - Mise en place d une commission des finances dont la Présidence sera proposée à un élu de la minorité. - Toutes les commissions comprendront des élus de l'opposition, ainsi que des personnalités qualifiées non-élues désignées par la majorité et par l'opposition au prorata de leur représentativité au conseil municipal. - Mise à disposition, sur le site internet de la Mairie, du tableau des indemnités des élus, de tous les budgets et comptes administratifs de la commune, des comptes-rendus des réunions de commissions municipales, de la liste détaillée des subventions attribuées, du montant des sommes dépensées pour la communication annuelle. Colistiers et sympathisants présents lors de l événement, une partie de la salle

2 Voter le 23 mars 2014, un acte citoyen, un choix démocratique. N oubliez pas de vous inscrire pour voter avant le 31 décembre en mairie. Depuis 5 mois, nous vous informons, dans la transparence, de l existence et des actions du Mouvement des Citoyens à DORDIVES. Nous vous communiquons toutes les informations recueillies et faisons des constats parfois flagrants de choix et de projets discutables : Musée du Verre (investissement culturel onéreux), le Porchoir (disparition d une zone d activité industrielle et artisanale qui aurait pu être rentable pour la collectivité), Cercanceaux (espace naturel qui aurait pu attendre une période plus propice), Espace multisports mal adapté, travaux Rue César qui auraient pu être réalisés par tranche. Taxes, endettement, restrictions diverses sont les fruits de cette incohérence de ne pas avoir vu la commune transformée par l arrivée d une nouvelle population, avec une escalade injustifiable de coûts votés par nos élus depuis de nombreuses années. - N était-il pas plus urgent de réaménager le groupe scolaire conçu pour 10 classes et qui pourrait être obligé d en ouvrir une 14 ème à la rentrée 2014? - N était-il pas plus urgent de réagir à la saturation de l accueil périscolaire et de répondre aux besoins d un nombre grandissant de jeunes sur la commune? - N était-il pas plus urgent de mieux se concerter avec les entreprises et artisans de la commune? - N était-il pas plus urgent de penser à la vie quotidienne des Dordivois pour leurs temps de loisirs et de convivialité? - N était-il pas plus urgent enfin, en période de crise, de centrer les dépenses publiques sur un projet lisible à long terme. Si on ajoute à cela l opacité des informations municipales, les décisions prises à quelques-uns sans concertation et la mise devant le fait accompli lors d opérations d investissements et fonctionnements loin d être prioritaires, il est temps de prendre conscience que l alternance est devenue nécessaire. Beaucoup d entre vous sont des nouveaux habitants, des familles avec des jeunes enfants, et nous savons que beaucoup de choses n ont pas été prévues pour vous accueillir sur la commune, comme un oubli de constater que celle-ci a bien changé dans son identité citoyenne. Nous voulons revenir aux fondamentaux de la gestion de la cité : concertation, participation, transparence. Nous voulons être cohérents et nous donner tous ensemble les objectifs pour demain, sur des choix prioritaires à la qualité de notre vie quotidienne. C est ce que nous développons dans nos informations, notre blog, nos réunions de proximité. Les Elus représentant les citoyens doivent tenir compte que l argent public, c est aussi l argent des contribuables. Il se gère dans l intérêt public et solidaire, pour le plus grand nombre. Quand on n a pas les moyens de sa politique, on se garde de faire des dépenses et investissements inconsidérés, Nous savons bien que les besoins à DORDIVES sont multiples, mais il nous faudra faire les bons choix, échelonnés dans le temps, avec une priorité à la réduction de la dette, sans impôts supplémentaires. Nous en sommes au maximum supportable. La participation financière des dordivois représente près de 45% du budget de fonctionnement de la commune. Alors, vous êtes en droit de savoir comment celle-ci est et sera gérée. C est notre volonté de transparence. Si on ne peut pas rénover des trottoirs immédiatement, on l explique. Par contre, on doit se pencher sur les priorités qui sont visibles quotidiennement sur la commune : - Y-a-t-il aujourd hui un cœur de bourg vivant et accueillant? Posons-nous la question. Doit-on continuer à accepter, comme le disent certains, d être définitivement une commune-dortoir? Certainement non. Nous nous battrons pour le contraire. Le 23 mars 2014, une alternance est possible avec «DORDIVES demain», la liste que j ai l honneur de conduire et dont la principale priorité est de revenir à une gestion de la cité proche des besoins réels de ses administrés. Nous attendons toujours de nos élus sortants des réponses claires et précises à nos constats leur bilan et des propositions. Ce silence présagerait-il de difficultés ou des réponses de dernières minutes Nous les convions au débat. Que cette nouvelle année 2014 puisse répondre à nos vœux. Bonnes fêtes de fin d année à toutes et tous Le Rassemblement Citoyen, la liste DORDIVES demain vous souhaitent de très bonnes fêtes de fin d année. Que 2014 puisse apporter à tous vos proches, santé, joies, fraternité. Ayons aussi une pensée pour ceux et celles qui seront seuls en ces jours de bonheur, pour ceux qui souffrent du mal-vivre, du chômage et des conséquences d une crise majeure qui malheureusement perdure. Gardons beaucoup d espoir et soyons optimistes pour demain dans la solidarité qui nous anime. Le 23 mars 2014 ce sont les ELECTIONS MUNICIPALES, vos élections. Vous pourrez exprimer votre choix pour DORDIVES. Que vous soyez Français ou Européens, jeunes en âge de voter, inscrivez-vous en Mairie avant le 31 décembre Une pièce d identité, un justificatif de domicile ou de contribuable suffisent Voter est un acte citoyen. Le 23 mars 2014, vous aurez enfin le choix. DORDIVES demain, notre liste, notre équipe, est représentative des anciens et nouveaux habitants qui se rassemblent afin de répondre aux besoins des citoyens pour des choix du mieux-vivre. Rassemblons-nous dans la tolérance, l humanisme, la concertation et la transparence. Réalisme, expérience et compétence sont les principes qui nous animent.

3 Catherine CABANNE-GRANIER 62 ans, 29 rue du Grand sous les Vignes. Nouvelle retraitée, suite à un trajet professionnel de responsabilités associatives investies dans la lutte contre l exclusion sociale auprès de publics vulnérables et démunis. Directrice du territoire Paris de l ACSC (Association des Cités du réseau du Secours Catholique). Responsable du pôle logement Paris au sein des 5 établissements parisiens de l association. Activité associative: Présidente de l association DIAGONALE (91), qui développe un programme très diversifié de prévention du Sida et héberge et accompagne des publics en situation d exclusion sociale pour des raisons liées à de lourdes pathologies somatiques. Membre de l association Filles du Faso qui soutient un programme d aide aux femmes du Burkina Faso. Passions : Arts, littérature, jardinage. Fréquentant Dordives depuis 13 ans, en vacances et en WE, je deviens maintenant dordivoise à temps complet. J ai vu DORDIVES se replier, ignorer le sens d un bourg centre-ville, et perdre de sa convivialité. Au vu des constructions immobilières et de l augmentation de la population, il faut ré-envisager le «vivre ensemble», garant d une qualité de vie pour tous. La rencontre avec le Rassemblement des citoyens dordivois m a particulièrement intéressée pour la forme de sa communication, pour son mélange des genres, pour sa motivation vers un projet proche des habitants et de leur quotidien à DORDIVES. Voilà pourquoi je rejoins l équipe de Jean BERTHAUD afin de soutenir le mouvement pour ce changement partagé. Flavien GUERINEAU 34 ans, 26 rue du Petit sous les Vignes, 1 enfant. Artisan serrurier, Compagnon du Devoir. Ma famille est arrivée en 1931 à DORDIVES, où mon arrière-grand-père était cantonnier. Mon grand-père a été adjoint, aux cotés de M DE VILLEPIN. C est lors d une discussion avec Jean Berthaud et ses idées novatrices et réalistes que j ai fait le choix de le rejoindre dans son projet pour une mairie plus transparente et plus proche de ses habitants. Il nous faut dynamiser notre commune. Corinne HERVIEU 50 ans, 9 rue des Quarante, 4 enfants Ambulancière et Infirmière au SAMU Passions : lecture, nature, loisirs créatifs Je suis installée à Dordives depuis En 1999, je suis partie m'installer sur Paris afin de me rapprocher de mon lieu de travail. J'ai décidé ensuite de revenir vivre à Dordives car la vie parisienne ne me plaisait pas. J'ai donc constaté, après toutes ces années de vie à Dordives et ces années d absence, qu'il y avait eu très peu de changements sur la commune. En effet, la municipalité actuelle semble s être beaucoup plus orientée sur des projets bien éloignés des besoins de proximité des habitants. La nouvelle population, installée depuis 5 à 6 ans et plus récemment, est confrontée à une commune qui ne répond plus aux besoins grandissants de sa jeunesse et petite enfance. Mes quatre enfants ont grandi à Dordives et il y a eu très peu de projets réalisés en faveur des jeunes qui sont, pour la majorité, contraints de quitter une ville où ils ont grandi. Les Dordivois attendent autre chose de leur commune, plus d'écoute et de nouveauté pour une population qui évolue. J'ai donc décidé de rejoindre Jean Berthaud et son équipe afin d'aider notre commune à considérer davantage sa population. Je suis certaine qu'il est possible de mettre en place de réels projets concrets et porteurs pour une commune qui dispose de beaucoup d'atouts. Davy CRAGNOLINI 37 ans, 2 enfants, 17 avenue de Saint-Séverin Responsable commercial Société ESO IDF (filiale de service Leroy Somer) sur 3 agences (Orléans, Troyes, Roissy en Brie). Nous sommes arrivées en novembre 2011 dans le hameau de Saint-Séverin, où nous avons été rapidement adoptés par nos voisins et apprécions depuis l environnement. Malgré cela le manque d initiatives et d animations de la commune fait qu il y a peu d opportunité pour les nouveaux arrivants de faire des rencontres. Aujourd hui, j ai décidé de rejoindre le mouvement de Jean Berthaud qui repositionne les Dordivois au centre de la vie de la commune, souhaite donner les moyens à la ville de favoriser le rassemblement et l échange entre les citoyens pour ainsi promouvoir le mieux-vivre ensemble et également investir dans des projets d avenir utiles pour assurer le développement de Dordives et l accueil des futurs Dordivois.

4 Nadia BOUDJADI 48 ans, 3 enfants, Avenue de Lyon. Agent spécialisée en école maternelle à la direction des affaires scolaires de la mairie de Paris de 1984 à Maître d apprentissage CAP de la petite enfance. Assistante de direction aux Ets ROUMAGNAC de 2004 à Formation ADEA à la fédération française du bâtiment d Orléans. Activité associative: Trésorière de l association Aide aux devoirs V Hugo ( ). Bénévole accompagnatrice des enfants en contrat d'accompagnement à la scolarité du CLAS. Bénévole aux nocturnes de Ferrières. Passions : Lecture, sport, la nature et les voyages. Habitante de DORDIVES depuis quelques années, je souhaite participer encore plus activement à la vie de ma commune. Je rejoins une équipe diversifiée, dynamique, qui à travers sa transparence, sa créativité et de nouvelles idées apporteront, c'est certain, un coup de jeunesse à notre ville Statistique de notre blog après 3 mois d existence 38,50% de visiteurs en plus depuis novembre Note sur les finances communales (2ème partie) Depuis 10 ans, dans une période de crise majeure, le choix financier de la municipalité a été : - Une augmentation de 30% des impôts locaux, dont plus de 20% depuis 2010 (année de la prise de fonction du Maire actuel), avec des taux d imposition supérieurs à ceux pratiqués par les communes similaires. - Un endettement considérable (voir bulletin N 4) pour des choix d'investissements non prioritaires, malgré d autres besoins bien plus urgents (agrandissement du groupe scolaire, accueil petite enfance, halte-garderie, ). Si vous soutenez notre initiative, si vous souhaitez nous rencontrer, si vous souhaitez participer à notre collectif, retournez-nous le bulletin joint ou contactez-nous par mail et téléphone. NOM Prénom..Adresse Téléphone.Mail. Jean Berthaud 11, rue du Grand sous les Vignes Dordives Mail : Guy Sergheraert 12, rue des Cerisiers Dordives Mail : Mob : Mob :

5 MUNICIPALES 23 MARS 2014, DORDIVES DEMAIN, un rassemblement citoyen. www. dordives-municipales-2014.com Groupe scolaire et accueil enfance, un dossier prioritaire et incontournable A l issue des prochaines élections municipales, l équipe en place, quelle qu elle soit, n aura pas d autre choix que de se pencher sur le dossier concernant l accueil des enfants dans notre commune. En effet, l augmentation importante du nombre d élèves depuis quelques années a déjà entraîné plusieurs aménagements et modifié la structuration interne du groupe scolaire qui a maintenant atteint ses limites et n a pas la capacité d assurer le supplément probable d élèves apporté par la nouvelle zone des Chaumonts et l évolution de la gare. 4 années perdues Dès 2008, la nécessité d installer en urgence un mobil-home pour l ouverture de la 5ème classe maternelle aurait dû lancer un grand processus de rénovation de tout le secteur scolaire. Une réflexion avait d ailleurs été lancée par la Mairie sur la base de la construction d un nouveau restaurant scolaire promis pour la fin de ce mandat. Tous les partenaires s étaient alors penchés sur les plans pour étudier les modifications possibles des locaux libérés afin de créer les équipements manquants : classes supplémentaires et dortoirs. Monsieur Néraud avait renouvelé cet engagement lors de ses derniers vœux publics en Mais, en 2012, Monsieur Douchet annonce dans ses vœux qu il a décidé la construction d un nouveau groupe scolaire. Depuis, plus aucunes nouvelles. Le personnel et les enfants sont donc confrontés depuis 5 ans à une détérioration des conditions de vie : Dortoir sans isolation thermique, donc très inconfortable. Classes installées dans les salles de bibliothèques, donc trop petites, ce qui restreint le nombre d élèves accueillis et oblige à surcharger les autres classes. Plus aucune salle de bibliothèque. Alors comment développer le goût de lire chez les élèves? Salle de restauration trop petite, ce qui oblige à modifier les horaires des écoles pour décaler les services Salle des maîtres prévue à la construction pour une équipe de 8 personnes et qui doit maintenant en accueillir une vingtaine. En parallèle, les problèmes se sont évidemment aussi portés sur les structures périscolaires : La Maison de l Enfance, déjà trop petite à son ouverture, doit refuser des enfants. Les horaires de la garderie ne sont plus adaptés à la nouvelle population dordivoise. Aucun projet n ayant été préparé par la municipalité, 4 années ont ainsi été perdues (2009/2013). Les options possibles 1/ Construction d un nouveau restaurant scolaire et création de classes à l intérieur du groupe grâce aux espaces ainsi libérés. C était l option initialement choisie par la municipalité. 2/ Construction d un nouveau groupe scolaire. C était l option privilégiée par la municipalité sortante en fin de mandat. - Situation : sur la future zone constructible des Chaumonts, près du stade, c est isoler et excentrer l école du bourg - Coût : environ 8 M d euros dont au moins 60% restent à la charge de la commune (voir les réalisations récentes de Lorris ou Villemandeur), c est insupportable pour les finances de la commune. - 3/ Restructuration du groupe actuel par construction d extensions successives. C est l option que nous privilégions. - Situation : extensions dans le périmètre actuel étendu aux terrains périphériques et aménagement intérieur du groupe, donc on reste dans le bourg, proche des utilisateurs. - Coût avant subventions : environ 4 M d euros (extensions, création d un nouvel accueil périscolaire, réaménagement intérieur et réaménagement urbain environnant) répartis en plusieurs tranches échelonnées sur ce mandat et éventuellement le début du suivant.

6 Notre projet 1/ Traiter les urgences dès la rentrée 2014 : - Agrandissement du périmètre de l école en intégrant le parking et la piste routière afin de pouvoir, dès que nécessaire, installer immédiatement tout bâtiment mobile utile au fonctionnement. - Dès l annonce d ouverture de classe, utilisation de l ancien dortoir maternelle ou installation provisoire d une classe mobile sur la piste routière selon les effectifs à accueillir. - Installation d une salle mobile sur le terrain contigu à la Maison de l Enfance pour augmenter provisoirement sa capacité d accueil (coût de location : par an) 2/ Construire pour l avenir en lançant dès maintenant des projets de construction, échelonnés sur le mandat 2014/2020 et le début du suivant 2020/2022. Un comité de pilotage sera mis en place avec toutes les personnes concernées : enseignants, parents d élèves, habitants de proximité, professionnels et représentants administratifs et techniques des collectivités publiques et parapubliques. Il sera chargé de proposer un projet permettant de créer ou remettre en fonction les équipements manquants : - Une salle de restauration suffisamment vaste - 2 classes maternelles et 1 dortoir 3 classes élémentaires. Un accueil périscolaire suffisant et proche de l école Un projet de parking et de circulation sera aussi à étudier dans ce futur aménagement. Le plan ci-dessous montre les différents espaces libres sur lesquels des agrandissements du groupe sont possibles. Plan du groupe scolaire et ses multiples possibilités

Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant

Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant Aménagement des Rythmes de Vie de l Enfant Préparation de la Rentrée 2014 Conseil Participatif 10 Avril 2014 1 Sommaire Rappel des pistes de réflexion Résultat de l étude de faisabilité Rappel des valeurs

Plus en détail

LES REPONSES DE LA LISTE PLACE AU PEUPLE A REIMS DU FRONT DE GAUCHE ET SON PROGRAMME L HUMAIN D ABORD DECLINE POUR REIMS

LES REPONSES DE LA LISTE PLACE AU PEUPLE A REIMS DU FRONT DE GAUCHE ET SON PROGRAMME L HUMAIN D ABORD DECLINE POUR REIMS LES REPONSES DE LA LISTE PLACE AU PEUPLE A REIMS DU FRONT DE GAUCHE ET SON PROGRAMME L HUMAIN D ABORD DECLINE POUR REIMS Municipales 2014 31 janvier 2014 Catégories : Non classé Laisser un commentaire

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv)

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Signataires du manifeste du collectif Roosevelt, rassemblant plus de 110 000

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort

TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort TEMPS D ACTIVITÉ PÉRISCOLAIRE (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de Mallemort Année 2014-2015 Contact Service Éducation : 04 90 59 11 05 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter

Plus en détail

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE

ACCES AU LOGEMENT SOCIAL : GARANTIR L EGALITE Analyse et recueil des bonnes pratiques Accès au logement social : garantir l égalité Janvier 2011 1. Nature de l action La Ville d Aubervilliers développe une politique de prévention des discriminations,

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE

REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE Département DE LA LOIRE Arrondissement DE MONTBRISON MAIRIE DE 42130 BOËN-SUR-LIGNON Tél. 04 77 97 72 40 Fax. 04 77 24 09 06 Courriel : mairie@boen.fr Site internet : www.boen.fr REGLEMENT DU SERVICE PERISCOLAIRE

Plus en détail

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE

PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE PROJET EDUCATIF PROJET PEDAGOGIQUE Accueil de loisirs de Nozay Croc Loisirs de Vay Responsables Nozay : Denis Bretécher (enfancenozay.lamano@orange.fr) N port: 06.79.67.32.92. Vay: Nolwen Hébert-Bertho

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Lancement du budget participatif 1 ère année d expérimentation

Lancement du budget participatif 1 ère année d expérimentation Refonder la démocratie locale à Grenoble Lancement du budget participatif 1 ère année d expérimentation «J ai une idée, je partage un projet Je choisis des projets pour ma ville». DOSSIER DE PRESSE JEUDI

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION

DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION DOCUMENT DE TRAVAIL RELAIS DEPARTEMENTAUX JUNIOR ASSOCIATION Ce document de travail (provisoire) doit vous permettre de prendre connaissance de la définition et des modalités de fonctionnement d une Junior

Plus en détail

Bilan d étape de la réalisation du projet de mandat Mai 2015 Où en est-on?

Bilan d étape de la réalisation du projet de mandat Mai 2015 Où en est-on? Bilan d étape de la réalisation du projet de mandat Mai 2015 Où en est-on? (En cliquant sur les titres ci dessous, allez directement à la diapositive concernée) D ÉVELOPPEMEN T ÉCON OMI QU E R I VI ER

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE

PROJET PEDAGOGIQUE. Centre Action Jeunesse MONDONVILLE PROJET PEDAGOGIQUE Centre Action Jeunesse MONDONVILLE 2013/2014 Préambule Le projet pédagogique qui suit a été rédigé par l équipe d animation de la structure jeunesse. Il s appuie sur le projet éducatif.

Plus en détail

SAINT JULIEN EN GENEVOIS

SAINT JULIEN EN GENEVOIS SAINT JULIEN EN GENEVOIS PROJET EDUCATIF ENFANCE-JEUNESSE Préambule Le service enfant jeunesse a une mission éducative et de prévention sociale auprès des enfants et des jeunes. (3-18 et jeunes adultes).

Plus en détail

AIDE AU BAFA ANNEE DOSSIER DE DEMANDE DE BOURSE

AIDE AU BAFA ANNEE DOSSIER DE DEMANDE DE BOURSE AIDE AU BAFA DOSSIER DE DEMANDE DE BOURSE vous avez entre 17 et 21 ans vous voulez vous qualifier. Au-delà d une aide financière, le Point Information Jeunesse (PIJ) vous propose la mise à disposition

Plus en détail

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants

De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants De nouveaux moyens pour l éducation de nos enfants 2010 année de l éducation. Cette thématique, définie comme prioritaire par la municipalité, a permis de mettre en œuvre des outils novateurs au service

Plus en détail

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES

L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES DEMOCRATIE PARTICIPATIVE ET CITOYENNETE L ACCES A L INFORMATION AU LOGEMENT DES JEUNES PROJET D AVIS N 11. 03 Présenté par la Commission «Qualité de la Ville» du CONSEIL LILLOIS de la JEUNESSE à l Assemblée

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LES NOUVELLES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES Rentrée scolaire 2014-2015

INFORMATIONS SUR LES NOUVELLES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES Rentrée scolaire 2014-2015 INFORMATIONS SUR LES NOUVELLES ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES Rentrée scolaire 2014-2015 Les Nouvelles Activités Périscolaires se dérouleront le Vendredi après-midi (à partir du 12 septembre) de 13h30 à 16h30

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux

VILLE D ANZIN. Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce. Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux VILLE D ANZIN Fonds d Intervention pour les Services, l Artisanat et le Commerce PREALABLE : Dispositif d aide à la rénovation des locaux commerciaux Règlement d attribution des aides financières directes

Plus en détail

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement

16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement 16 Journée Mondiale de la Maladie d Alzheimer : la Ville de Marseille confirme son engagement Rencontre sur le thème «Une Solidarité Collective au service des Malades et des Aidants» Lundi 21 Septembre

Plus en détail

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser

RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser RENTRÉE 2014 MODE D EMPLOI Repérer les évolutions et bien s organiser Édito Madame, Monsieur, Nous avons le plaisir de vous présenter dans ce document le fruit de presque deux longues années de concertation

Plus en détail

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes

Quartier Jeunes. 9h30-11h. Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Quartier Jeunes 9h30-11h Projet : «Réhabilitation Ecole nationale de police de Nîmes» Porteur : Association SPAP - Maison de la Main Nîmes Le porteur LA SPAP : Société des Amis des Pauvres Fondée en 1847

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION Strasbourg, le 20 décembre 2013 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci de

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494

BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 BULLETIN OFFICIEL DE LA COMMUNE DE BESANÇON 2015-494 17 - Comité Local d Aide aux Projets Bisontins «CLAP» Aide Individuelle aux Loisirs par l Echange «A Tire d AILE» - Bilan 2014 et perspectives 2015

Plus en détail

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires!

C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! C est reparti pour les Nouvelles Activités Périscolaires! Ecoles de la Communauté de Communes du Pays de Chalindrey École de LE PAILLY (maternelle & élémentaire) Cette plaquette est téléchargeable sur

Plus en détail

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015

OBJET : Fonds interministériel de prévention de la délinquance Vidéoprotection 2015 PREFET DU LOIRET Préfecture Bureau du cabinet Pôle de sécurité intérieure AFFAIRE SUIVIE PAR : M. MATTHIEU LEDORÉ TÉLÉPHONE : 02.38.81.40.23 COURRIEL : PREF-CABINET@LOIRET.GOUV.FR LE PRÉFET DU LOIRET à

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014

dans le Lot Equilibrer son alimentation et son budget! l Information Jeunesse d o s s i e r p.9 à 12 n 28 2 éme semestre 2014 46 n 28 2 éme semestre 2014 Journal de l Information jeunesse en Midi-Pyrénées Equilibrer son alimentation et son budget! d o s s i e r p.9 à 12 l Information Jeunesse dans le Lot www.crij.org r dossier

Plus en détail

Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014. Ecoles publiques. Pour vous rendre la vie plus pratique

Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014. Ecoles publiques. Pour vous rendre la vie plus pratique Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014 Ecoles publiques Pour vous rendre la vie plus pratique Accueil Périscolaire Année 2013 / 2014 La ville de Vannes propose un accueil périscolaire (matin et soir)

Plus en détail

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat

Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Hélène Moeneclaey à Lompret, une vraie assurance pour un premier mandat Publié le 08/11/2014 PAR JEAN-CHARLES GATINEAU PHOTOS PIB Elle fait partie des rares nouveaux maires du secteur. Alors, forcément,

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain

Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain ORLY CHAMPIGNY-SUR-MARNE NOGENT-SUR-MARNE VILLECRESNES VILLEJUIF Associations : construisez aujourd hui votre formation de demain Synthèse des résultats du questionnaire BONNEUIL-SUR-MARNE SUCY-EN-BRIE

Plus en détail

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER

CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER Introduction CE QUE VOUS POUVEZ EN TIRER «Au début vous n avez aucune idée de l ampleur des économies que vous pouvez réaliser, déclare Todd Graham. Faire des économies pour l usine, c est la partie que

Plus en détail

Permettez à un jeune de consolider sa formation professionnelle à l international dans le domaine de l humanitaire, +

Permettez à un jeune de consolider sa formation professionnelle à l international dans le domaine de l humanitaire, + Valorisez votre entreprise en devenant mécène pour orphelins sida international! Michel JONASZ «Le temps de la solidarité est venu. Il n est plus possible de croire que l on peut vivre heureux sans se

Plus en détail

S T A T U T S. L Association BEP, Bien-Etre & Performance TITRE PREMIER NOM - BUT - SIEGE

S T A T U T S. L Association BEP, Bien-Etre & Performance TITRE PREMIER NOM - BUT - SIEGE S T A T U T S L Association BEP, Bien-Etre & Performance TITRE PREMIER NOM - BUT - SIEGE Article premier : NOM Il est formé sous la dénomination «l Association BEP, Bien-Etre & Performance», une association

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX

ANALYSE des BESOINS SOCIAUX ANALYSE des BESOINS SOCIAUX d.soufflard-antony@laposte.net Commune de ROUSSET (13) Présentation aux Elus 29 septembre 2011 Préalable la commune de ROUSSET (13) 2 Diplômes Master² en Consultation des Organisations

Plus en détail

Règlement intérieur. Restaurant scolaire de la ville de Biguglia

Règlement intérieur. Restaurant scolaire de la ville de Biguglia Règlement intérieur Restaurant scolaire de la ville de Biguglia La ville de Biguglia, gère conformément aux valeurs de l école publique et laïque le restaurant scolaire municipal. Elle assure l encadrement

Plus en détail

DOSSIER DE PRE-INSCRIPTION SCOLAIRE MATERNELLE 2015-2016

DOSSIER DE PRE-INSCRIPTION SCOLAIRE MATERNELLE 2015-2016 DOSSIER DE PRE-INSCRIPTION SCOLAIRE MATERNELLE 2015-2016 PHOTO obligatoire MAIRIE DU CANNET Service de l Education Téléphone : 04.92.59.44.73 Télécopie : 04.93.69.91.77 Affaires.scolaires@mairie-le-cannet.fr

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR

TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR TEMPS D ACTIVITÉS PÉRISCOLAIRES (TAP) RÈGLEMENT INTÉRIEUR Commune de SAUNAY Année 2015-2016 A. DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 - Objet du règlement A compter de la rentrée 2015, les TAP (temps d activités

Plus en détail

Espace Périscolaire des Roses Haguenau

Espace Périscolaire des Roses Haguenau Espace Périscolaire des Roses Haguenau Accueil périscolaire Restauration scolaire Centre d éducation routière Inauguration le 15 novembre 2012 à 15h D O S S I E R D E P R E S S E Après 18 mois de travaux,

Plus en détail

Le Centre d excellence Sports Rousseau : une bonne affaire pour les Blainvillois! Présentation du maire 13 novembre 2012

Le Centre d excellence Sports Rousseau : une bonne affaire pour les Blainvillois! Présentation du maire 13 novembre 2012 Présentation du maire 13 novembre 2012 Mot du maire Le 23 octobre, nous adoptions les résolutions relatives à l entente de principe survenue entre les villes de Boisbriand et de Blainville, concernant

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739

Séance publique du 21 juin 2005. Délibération n 2005-2739 Séance publique du 21 juin 2005 Délibération n 2005-2739 commission principale : développement économique objet : Démarche Lyon ville de l'entrepreneuriat - Soutien à l'association Action'elles pour son

Plus en détail

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics

BPJEPS Spécialité Loisirs Tous Publics. Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015. Avignon. Marseille BPJEPS. Loisirs Tous Publics Spécialité Loisirs Tous Publics Du 3 novembre 2014 au 15 décembre 2015 Avignon Marseille Loisirs Tous Publics Les métiers de l animation Depuis plus de vingt ans, nous formons les professionnels de l animation

Plus en détail

A retourner à : DDEC 41 rue Louis Belmas CS 10045 59401 CAMBRAI Cedex

A retourner à : DDEC 41 rue Louis Belmas CS 10045 59401 CAMBRAI Cedex Réservé à la DDEC E N S E I G N E M E N T C A T H O L I Q U E COMMISSION DEPARTEMENTALE DE L EMPLOI DES DIOCESES DE CAMBRAI ET DE LILLE M Siège : rue Négrier - 90 LILLE CEDEX Tél. 0.0... - Fax 0.0... -

Plus en détail

COMPTE RENDU Réunion du 1 er avril 2015 *** Comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs. Présents :

COMPTE RENDU Réunion du 1 er avril 2015 *** Comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs. Présents : COMPTE RENDU Réunion du 1 er avril 2015 Comité de suivi de la réforme des rythmes éducatifs Présents : Anne-Marie Lemêtre, Maire adjointe aux sports Dominique Colombel, Maire adjointe à la vie scolaire

Plus en détail

REVENU MINIMUM ETUDIANT 2013-2014

REVENU MINIMUM ETUDIANT 2013-2014 REVENU MINIMUM ETUDIANT 2013-2014 Le R.M.E est un dispositif d aide financière, d accompagnement aux étudiants, en contrepartie d actions de citoyenneté obligatoires une fois l an. Ce dispositif est une

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

Les devoirs du demandeur

Les devoirs du demandeur Les devoirs du demandeur Quelles conditions dois-je remplir pour que ma demande soit correctement instruite? Je dois : Être de nationalité française ou étrangère avec un titre de séjour en cours de validité.

Plus en détail

RESIDENCE DE L HORTICULTURE

RESIDENCE DE L HORTICULTURE PAPILLONS BLANCS EPERNAY Tous différents et tous égaux CONTRAT DE SEJOUR PHOTO USAGER NOM Prénom Remis le -- -- 20-- Les Papillons Blancs Epernay «Tous différents et tous égaux!» Le présent contrat est

Plus en détail

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015

PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 PROJET EDUCATIF TERRITORIAL COMMUNE DE CHAULGNES Année scolaire 2014/2015 Introduction Depuis plusieurs années, CHAULGNES s est fortement engagée en faveur de la jeunesse considérée comme un champ d action

Plus en détail

Règlement intérieur du service périscolaire 2013-2014

Règlement intérieur du service périscolaire 2013-2014 Règlement intérieur du service périscolaire 2013-2014 Contact : - Service scolaire mairie : Horaire : tous les jours de 8h30 à 12h30 et de 13h30 à 18h Coordonnées : 05 58 41 79 10 / ccas@hossegor.fr -

Plus en détail

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov

ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni Rue Dimitrov Direction Travaux des assemblées/affaires juridiques Service Travaux des assemblées/courrier MDT/CM ORDRE DU JOUR DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 NOVEMBRE 2014 20h30 salle des séances 12 rue Louis Talamoni

Plus en détail

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance

Appel à projets. Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire. Développer la connaissance Appel à projets 2011 Aidons tous les collégiens à réussir! Ensemble contre le décrochage scolaire En partenariat avec le ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Avec

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

Rôle de CampusFrance

Rôle de CampusFrance Réunion d'information 20 novembre 2012 La vie d un étudiant en France Institut français du Rôle de CampusFrance Le suivi de la procédure CampusFrance est obligatoire pour tout projet d étude diplômant

Plus en détail

ANIMATEUR LUDOTHEQUE

ANIMATEUR LUDOTHEQUE ANIMATEUR LUDOTHEQUE Renseignements relatifs à l agent : Nom : Prénom : Catégorie : B Coefficient : 255 Sous la responsabilité et l autorité de la directrice de l Association Enfance du Biollay et de son

Plus en détail

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE

L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014. A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE L APPLICATION DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES POUR LA RENTREE 2014 A L ECOLE MATERNELLE et A L ECOLE ELEMENTAIRE A L ECOLE MATERNELLE Nous avons bien noté que : nous ne pouvons accueillir dans les

Plus en détail

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT

BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT BILAN DE LA MUNICIPALITÉ À MI MANDAT Mercredi 21 septembre, salle des fêtes, à 20 h DEUX TEMPS DANS LA RÉUNION 1. Bilan et perspectives 2008 / 2011 : bilan - les 7 thèmes de notre programme : Nous nous

Plus en détail

Le temps du repas est un moment privilégié pour les enfants : alimentation, éducation au goût, moment d échanges, temps de repos.

Le temps du repas est un moment privilégié pour les enfants : alimentation, éducation au goût, moment d échanges, temps de repos. VIE SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR Restaurant Scolaire La commune de PLUDUNO met à disposition de tous les enfants des écoles maternelles et élémentaires publiques et privées un restaurant scolaire pour

Plus en détail

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances 1 2 Constats en bénévolat Le milieu appelle des solutions Les organisations de la Montérégie placent le recrutement de la relève en priorité des défis à relever Le recrutement et le soutien des bénévoles

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Pause Méridienne et Restaurant Scolaire Municipal

Pause Méridienne et Restaurant Scolaire Municipal Pause Méridienne et Restaurant Scolaire Municipal Rue des Ecoles 37210 PARCAY-MESLAY Tel : 02 47 29 18 98 Règlement Intérieur La pause méridienne et le restaurant scolaire sont des activités gérées par

Plus en détail

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui

Avec la Mutualité Française, la santé avance. Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui Avec la Mutualité Française, la santé avance Mutualité Française et petite enfance Accompagner les familles d aujourd hui ACCOMPAGNER LES FAMILLES D AUJOURD HUI L engagement de la Mutualité en matière

Plus en détail

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart

Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est. à la Résidence Clamart Remise de la subvention accordée par la Carsat Nord-Est à la Résidence Clamart au titre d une aide à l investissement pour la rénovation des logements-foyers pour personnes âgées autonomes Châlons-en-Champagne

Plus en détail

Édito...3 à 5. Je participe...3 Petite annonce...4 Règlement intérieur du CE...4.5. Les enfants...6 à 10

Édito...3 à 5. Je participe...3 Petite annonce...4 Règlement intérieur du CE...4.5. Les enfants...6 à 10 1 Édito...3 à 5 Je participe...3 Petite annonce...4 Règlement intérieur du CE...4.5 Les enfants...6 à 10 Chèque naissance...6 Chèque noël enfants... 7 Participation Séjour et loisirs enfants... 8 Garde

Plus en détail

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE

Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE RENOUVELLEMENT URBAIN Le relogement et l accompagnement social des ménages à l OPAC DU RHONE Journée du 23 janvier 2007 Sommaire 1 - Les grandes étapes 2 - Les relogements effectués au 31/12/2006 3 - Les

Plus en détail

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France

Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Dossier de lecture Fiche de lecture d un site web dédié à la communication sociale : Fédération des Centres Sociaux et socioculturels de France Auteurs : Christelle FOURASTIE Marion GUILLOIS Cours ICL

Plus en détail

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00

Date limite de dépôt des candidatures : Lundi 2 novembre 2015, à 12 : 00 Cahier des charges de l Appel à Projets communautaire 2015 «Actions d animations sportives» Le présent cahier des charges porte à la connaissance des porteurs de projets les conditions de sélection des

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2014 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES. Région Pays de la Loire APPEL À PROJETS 2014 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES VISUELLES Région Pays de la Loire Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation

Plus en détail

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre

Partenariat. la Ville de Paris et. le Conseil Général de La Réunion. Convention de. Dossier de presse. entre Samedi 3 septembre 2011 Convention de Partenariat entre la Ville de Paris et le Conseil Général de La Réunion Dossier de presse Communication du Conseil Général Tél. : 0262 21 86 30 Fax : 0262 21 39 45

Plus en détail

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015

AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE. BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 AGENDA 21: MIEUX ENSEMBLE BRAY-SUR-SEINE 27 janvier 2015 La conscience qu il faut agir autrement? Une conscience inscrite dans le projet de la nouvelle équipe municipale Un acte fondateur avec la délibération

Plus en détail

Du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2015

Du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2015 Place Vignioboul Mon Pass Loisirs Du 1 er juillet 2014 au 30 juin 2015 Prénom : / Nom : Ma date de naissance : / / Téléphone (domicile) : / Mon portable : / Mon mail : / Cocher 1 possibilité : (OBLIGATOIRE)

Plus en détail

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs

Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Règlement intérieur des accueils périscolaires, de la restauration et du centre de loisirs Préambule La mairie de St Crépin Ibouvillers met à disposition des familles qui ont un enfant de 3 à 11 ans, scolarisé

Plus en détail

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON

Séance du lundi 16 juin 2008. DELEGATION DE M. Jean Charles BRON DELEGATION DE M. Jean Charles BRON 338 D -20080325 Soutien au développement du commerce, de l artisanat et des services de la Ville de Bordeaux. Action de promotion et de prospection d enseignes présentée

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre

Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre Service départemental du Morbihan Cité administrative - 13 avenue Saint-Symphorien - 56020 VANNES CEDEX Tél. 02.97.47.88.88 Fax 02.97.47.84.02

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d

RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES - ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) - RESTAURATION SCOLAIRE - TAP MATERNEL (Temps d RÈGLEMENT INTÉRIEUR SERVICES PÉRISCOLAIRES ALAE MATERNEL (Accueil de Loisirs Associé à l Ecole) RESTAURATION SCOLAIRE TAP MATERNEL (Temps d Accueil Périscolaire) ANNEE 2013 2014 La ville de JACOU organise

Plus en détail

Restitution de la Journée concertation citoyenne

Restitution de la Journée concertation citoyenne Restitution de la Journée concertation citoyenne 2 juillet 2013, Pont du Gard Journée de concertation citoyenne Depuis 3 ans et l adoption par le Département du Gard de la charte de la concertation citoyenne,

Plus en détail

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES

Cahier des charges APPEL À PROJETS 2015 ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES APPEL À PROJETS 2015 Cahier des charges ACTIONS DE SOUTIEN À DESTINATION DE PERSONNES DÉFICIENTES AUDITIVES Fondation Harmonie Solidarités, 143 rue Blomet - 75015 Paris - Autorisation administrative de

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Association EHPAD «Les Platanes»

Association EHPAD «Les Platanes» Association EHPAD «Les Platanes» La force du lien associatif au profit des personnes âgées dépendantes Association* EHPAD** «Les Platanes» Qui sommes-nous? L Association Maison d Accueil pour Personnes

Plus en détail

Compte Rendu. Soirée CIGALES. (Club d Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l Epargne Solidaire)

Compte Rendu. Soirée CIGALES. (Club d Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l Epargne Solidaire) Compte Rendu Soirée CIGALES (Club d Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l Epargne Solidaire) - 21 février 2014-20h-23h - QUINTENAS 26 participants Contexte : La soirée du 21 février

Plus en détail

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention

Budget participatif des lycées. Règlement d intervention 3 CR 72-12 Budget participatif des lycées Règlement d intervention Préambule : La mise en œuvre du budget participatif des lycées manifeste la volonté de la région de poursuivre la démarche de dialogue

Plus en détail

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale

le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale Lille du 24 au 26 septembre 2013 74 e Congrès de l Union sociale pour l habitat le Congrès annuel de l Union sociale pour l habitat : un événement d ampleur nationale La préparation et l organisation du

Plus en détail

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013

Centre Communal d Action Sociale. Rapport d activités 2013 Centre Communal d Action Sociale Rapport d activités 2013 L action sociale du C.C.A.S. Les missions Intervention sociale auprès des personnes Accueillir, informer, orienter et accompagner le public présentant

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015. Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1

CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015. Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1 CONTRAT DE VILLE DE SAINTE-MARIE APPEL A PROJET 2015 Contrat de ville de Sainte-Marie Page 1 I. CADRE GENERAL La loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine du 21 Février 2014 (loi n 2014

Plus en détail

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème

Collège Jean MONNET. 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr. Le STAGE en 3ème Collège Jean MONNET 1 rue J. Monnet 62137 COULOGNE Tél. 03 21 97 12 12 - Fax. 03 21 97 24 10 www.jmcoulogne.fr Le STAGE en 3ème Livret à destination des élèves Quel stage puis je faire? J hésite : vente,

Plus en détail

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales

L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales L Accueil de loisirs sans hébergement L association Familles Rurales Fédération FAMILLES RURALES de Charente-Maritime 21 rue des vendanges 17 100 Saintes Tél : 05 46 93 46 83 Fax : 05 46 74 00 59 Qu est

Plus en détail

REFONTE DU SITE INTERNET

REFONTE DU SITE INTERNET Commune de Lannilis REFONTE DU SITE INTERNET CAHIER DES CHARGES Maitrise d ouvrage : Commune de LANNILIS - Mairie 19 rue de la Mairie 29870 Lannilis Tél. 02 98 04 00 11 - Email : mairie.lannilis.m@wanadoo.fr

Plus en détail

PROGRAMME DE LÉGISLATURE

PROGRAMME DE LÉGISLATURE COMMUNE DE SAINT-SULPICE MUNICIPALITÉ PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Saint-Sulpice, le 13 février 2012 - 2 - MUNICIPALITÉ DE SAINT-SULPICE PROGRAMME DE LÉGISLATURE 2011-2016 Préambule Conformément

Plus en détail

Appui aux projets étudiants

Appui aux projets étudiants Appui aux projets étudiants Nom du porteur de projet :... Tél :... Mail :... Titre du projet :... Date du déroulement du projet... PARTIE RESERVEE A L ADMINISTRATION Date de dépôt du dossier :. Décision

Plus en détail

Le contrat d apprentissage

Le contrat d apprentissage Mai 2009 contrats et mesures Le contrat d apprentissage Vous recrutez un jeune tout en bénéficiant d avantages financiers. Vous le préparez à un métier de votre entreprise et à une qualification professionnelle

Plus en détail