Ceci facilite considérablement la conduite diagnostique (enquête anamnestique, examen clinique, explorations para cliniques).

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ceci facilite considérablement la conduite diagnostique (enquête anamnestique, examen clinique, explorations para cliniques)."

Transcription

1 FOURMILLEMENTS DES MAINS (Acroparesthésies) CONDUITE à TENIR La sensation de fourmillements dans les mains, plus ou moins accompagnée d une perte de sensibilité, contrairement à l idée trop souvent répandue d une origine circulatoire, est d origine essentiellement neurologique. Ceci facilite considérablement la conduite diagnostique (enquête anamnestique, examen clinique, explorations para cliniques). Les causes sont : - physiologiques - iatrogènes (médicamenteuses, agents toxiques) - liées à des maladies générales - liées à des maladies neurologiques La MEDECINE MANUELLE ET OSTEOPATHIQUE n a aucune indication dans les trois premières catégories, et les indications possibles dans la catégorie des maladies neurologiques ne concernent que certaines affections périphériques Avant de proposer un traitement manuel et ostéopathique, il conviendra d éliminer les causes contre-indiquant un tel traitement, par à un diagnostic médical clinique nécessitant des connaissances précises et complètes par un praticien très entraîné. LES CAUSES PHYSIOLOGIQUES. troubles posturaux passagers au cours du sommeil grossesse : apparition dans la seconde moitié de la grossesse de fourmillements au lit ou au réveil, avec en général gonflement des extrêmités : l origine est un œdème périphérique en rapport avec des phénomènes essentiellement endocriniens, aboutissant à une irritation à la racine du bras, au coude, ou au poignet. LES CAUSES IATROGENES. Bétabloqueurs par voie générale (mais aussi collyres), dérivés de l ergot de seigle, chimiothérapies anti-cancéreuses, bromocryptine, sumatriptan,etc Substances chimiques toxiques. Exposition professionnelle prolongée au froid.

2 CERTAINES MALADIES GENERALES. Maladies endocriniennes : diabète, hypothyroïdie, Maladies inflammatoires : polyarthrite rhumatoïde, lupus systémique, maladies du conjonctif (syndrôme de Sharp), sclérodermie, myélopathie, sarcoïdose, amylose,. CERTAINES MALADIES NEUROLOGIQUES. 1- CENTRALES (cerveau, moëlle épinière) : sclérose en plaque, accident vasculaire, tumeurs bénignes ou malignes, malformations vasculaires. 2- PERIPHERIQUES : *Radiculaires : névralgies cervico-brachiales (arthrose compressive, kyste bénin, neurinome * Plexiques : compression (ganglions, tumeurs du sommet du poumon, syndrôme du défilé cervico-thoracique) * Tronculaires : dont les plus fréquents sont les irritations du nerf médian au poignet (canal carpien), ou du nerf cubital au coude Seules les affections ci-dessus en caractères gras sont susceptibles de répondre aux traitements manuels. Ci-dessous les grandes régions anatomiques intéressées par les thérapies manuelles (incluant donc le rachis cervical).

3 LES INDICATIONS DE LA MEDECINE MANUELLE ET OSTEOPATHIE. A- LA NEVRALGIE CERVICO-BRACHIALE (NCB). Avant toute proposition de traitement manuel, un diagnostic précis, dit étiologique (rapporté à une cause précise), doit être établi. Le médecin généraliste résoudra le problème au moins dans ses grandes lignes, mais l apport du spécialiste (rhumatologue, neurologue), grâce à une approche clinique plus poussée, et sans faire appel à des examens complémentaires sophistiqués, est souvent déterminant. En effet il faut éliminer des affections représentant des contreindications, absolues ou relatives, aux manipulations en particulier, dont les conséquences, en cas d erreur diagnostique, pourraient être dramatiques. La NCB d origine vertébrale, est en rapport le plus souvent avec une arthrose cervicale (niveau C4 à T1), et susceptible de répondre favorablement aux thérapeutiques manuelles, selon la phase d évolution des symptômes : - en phase aigüe : JAMAIS, car l œdème de la racine, dans son trajet vertébral, est tel que toute manipulation intempestive, ou traction, même non brutale, est susceptible d aggraver la situation, et en particulier la paralysie. Le traitement anti-inflammatoire trouve ici l une de ses meilleures indications (et notamment la corticothérapie per os). - en phase plus tardive : à partir de la 4 semaine au plus tôt : le médecin manuel (diplômé du DU ou DIU de MMO : voir auprès du conseil de l Ordre des médecins de votre département) dispose de techniques d évaluation fine des possibilités de réaliser un traitement manuel : mobilisations en décoaptation (plus ou moins orientée selon des axes décentrés si besoin), techniques de massages réflexes sur des cordons musculaires hyper algiques, postures de relaxation antalgiques, techniques neuro-musculaires de lever de spasmes musculaires, manipulations locales ou à distance si cela est possible. En pratique, un résultat sera obtenu en 3 séances en moyenne, réparties sur 6 à 8 semaines, car la récupération est lente et doit être respectée : c est la physiologie nerveuse normale qui dicte l évolution, et non pas seulement les techniques (seules des techniques mal appropriées pourraient contrarier une évolution favorable).

4 Le recours à un kinésithérapeute (MK) n est pas indispensable, et il faut considérer que seul un spécialiste entrainé peut décider si un recours au MK est justifié, et lui préciser les manœuvres autorisées. B- LE SYNDRÔME DU DEFILE CERVICO-THORACIQUE Les manifestations peuvent être nocturnes, mais apparaissent surtout lors de certaines postures : bras en suspension (taille d une haie, travaux bras en l air,..), ou postures fixes tête en flexion (laborantines, certaines chaines professionnelles en usine, ). Il faut distinguer les syndrômes fonctionnels, les plus fréquents, pour lesquels aucune anomalie anatomique n est mise en évidence, et chez lesquels les explorations complémentaires (doppler cervicobrachial, électromyogramme) sont souvent négatives ou douteuses. En effet, c est la conjonction de tensions musculaires prolongées dans la région péri-claviculaire, et de restriction de l espace intercosto-claviculaire (pince costo-claviculaire) liées aux postures de travail, qui provoquent une claudication neurologique, au niveau de branches nerveuses du plexus brachial. La médecine manuelle trouve ici un excellent domaine d intervention, même si la coopération du patient, par des exercices quotidiens, est primordiale. Le traitement de ce type de pathologie demande, outre une connaissance parfaite de l anatomie et de la physiologie ostéoarticulaire et neuro-musculaire, beaucoup de ténacité et de doigté. En effet, il faut d abord effectuer un test de tous les muscles de la région, afin de détendre les faisceaux sur-contracturés («fibreux» dit-on parfois, tant l évolution est ancienne), mais aussi de rétablir une bonne ouverture de la pince costo-claviculaire, et enfin enseigner au patient les postures et exercices d auto-entretien pour éviter les récidives. Il faut savoir aussi, que c est dans ces syndrômes fonctionnels, que l on met en évidence des syndrômes cellulo-téno-myalgiques d origine cervicale (bien individualisés par Robert MAIGNE il y a plus de 30 ans). Les systématisations les plus fréquentes sont C7 et C8, mais aussi C4 (en raison ici de l interaction avec la contraction exagérée de certains faisceaux des muscles scalènes).

5 C- LES ATTEINTES TRONCULAIRES DU MEMBRE SUPERIEUR (vrai et faux syndrômes tronculaires) 1- Les vrais syndrômes tronculaires. Les tests cliniques de souffrance du nerf médian au carpe ont été mis en évidence. C est ici que la finesse et l étendue de l examen clinique prennent tout leur intérêt. Il est rare, surtout en phase relativement précoce (schématiquement dans les deux premières années d évolution ce qui laisse tout de même largement le temps d intervenir), de ne pas découvrir des tensions anormales à la jonction cervicothoracique, autour du plan 1 côte/clavicule, et surtout à l avantbras (et autant dans les loges dorsales que ventrales) avec un cortège de cellulalgies caractéristiques. Toutes ces contractures et ces cellulalgies doivent faire l objet de l attention du thérapeute, et un résultat rapide devra se manifester (en pratique, dès la première séance,le patient ressent un bienfait, et sur plusieurs jours). Il est parfois nécessaire, et souhaitable, en raison d une inflammation importante (dans certaines professions notamment) de recourir à une infiltration dans le canal carpien (entre les différents trajets tendineux). Ce geste est à confier à un rhumatologue entrainé.

6 Citons ici le cas du syndrôme dit du cubital au coude : sauf rares situations post traumatiques négligées, ou mauvaise gestuelle professionnelle ou sportive (ou les deux), il doit être exceptionnel d intervenir chirurgicalement. Le traitement manuel bien conduit obtient ici l une de ses plus belles réussites (si le diagnostic est assez précoce, soit dans les deux premières années d évolution en moyenne). Le traitement chirurgical ne devrait être posé qu après tests thérapeutiques auprès d un spécialiste (rhumatologue, rééducateur, ou orthopédiste en particulier) rompu aux techniques de la médecine manuelle et ostéopathie. 2- Les faux syndrômes tronculaires d origine distale. Dans certains cas, sans doute plus fréquents qu on ne le croit, des fourmillements des mains accompagnent des mini-blocages du carpe (et parfois du coude). Le diagnostic fin de ces dérangements très périphériques permet de les régler grâce aux techniques ostéopathiques, souvent dès la première séance.

7

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel

CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel CONTUSION LATERALE DE L EPAULE Abord diagnostic et thérapeutique par le médecin manuel Dr Norbert TEISSEIRE- RHUMATOLOGUE- Diplômé de Médecine Manuelle Ostéopathie Introduction. De nombreuses contusions

Plus en détail

Vous ressentez des fourmillements dans la main? Le syndrome du canal carpien. Déc. 2013 / DSS / 118-13

Vous ressentez des fourmillements dans la main? Le syndrome du canal carpien. Déc. 2013 / DSS / 118-13 Déc. 2013 / DSS / 118-13 Le syndrome du canal carpien Vous ressentez des fourmillements dans la main? 2202013_SyndromeCanalCarpien_BrochurePatient.indd 3 02/12/13 12:26 Le syndrome du canal carpien Ce

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Dr Xavier Martinache Qu est ce que le syndrome du canal carpien? Le syndrome du canal carpien correspond à une compression d un gros nerf situé dans la paume de votre main :le

Plus en détail

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT Syndrome du canal carpien Marie-Noémie PLAT ANATOMIE Canal ostéofibreux INEXTENSIBLE Formé par: Une gouttière osseuse postérieure Le ligament annulaire antérieur en avant Contenant: Les tendons des muscles

Plus en détail

L appareil locomoteur

L appareil locomoteur L appareil locomoteur Plan Introduction Anatomie physiologie Orthopédie - Traumatologie Rhumatologie Pathologies infectieuses Pathologies tumorales Pathologies neuro- dégénératives Répercussions de ces

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

J ai mal à la main, j en parle INFORMER

J ai mal à la main, j en parle INFORMER j en parle INFORMER Les maux de mains Qu elle soit d origine tendineuse, osseuse ou musculaire, artérielle ou veineuse, la douleur de la main chez l adulte doit être médicalement suivie afin d en déterminer

Plus en détail

Douleurs des membres. DCEM 3 Dr C Duru

Douleurs des membres. DCEM 3 Dr C Duru Douleurs des membres DCEM 3 Dr C Duru Cas clinique n 1 Femme 80 ans consulte pour douleurs du membre supérieur droit Antcdts: arthrose cervicale, diabète Depuis deux mois elle ne peut plus coudre en raison

Plus en détail

Pathologie de l épaule.

Pathologie de l épaule. Pathologie de l épaule. 99 % de la population fera une tendinite du sus épineux dans sa vie. C est une tendinite quasi-inévitable et anatomique. Certains ont une tendinite chronique qui peut durer des

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte

Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Traumatismes du plexus brachial chez l adulte Rappel anatomique Moelle épinière Racines C5-T1 Tronc primaire supérieur (C5-C6), intermédiaire (C7), & inférieur (C8-T1) Tronc secondaire antéro-externe (médianmusculo-cutané),

Plus en détail

32 Syndrome du tunnel cubital

32 Syndrome du tunnel cubital 32. Syndrome du tunnel cubital 201 32 Syndrome du tunnel cubital SYNDROME CLINIQUE Le syndrome du tunnel cubital est une cause rare de douleur et de faiblesse de la partie latérale de l avant-bras qui

Plus en détail

LES ACCIDENTS DE SPORT

LES ACCIDENTS DE SPORT LES ACCIDENTS DE SPORT Service formation sport SDIS 86 / 2006 Fracture Fracture de fatigue Périostite LES ACCIDENTS DE SPORT OSSEUX TENDINEUX Tendinite Rupture tendineuse ARTICULAIRE Entorse Luxation trouble

Plus en détail

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable

EPAULE DOULOUREUSE. 1 - Instable EPAULE DOULOUREUSE Une épaule douloureuse peut se rencontrer dans au moins 5 tableaux : douloureuse et instable, douloureuse avec diminution de la force, douloureuse et raide, arthrose douloureuse, douloureuse

Plus en détail

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT Le traitement endoscopique du canal carpien Dr Jean Luc PELLAT Généralités 2 Intervention la plus pratiquée après la chirurgie de la cartaracte À l Instititut : 7 000 interventions endoscopiques en 10

Plus en détail

CERVICALGIE COMMUNE : Définition, données cliniques, conduite thérapeutique. Dr Norbert TEISSEIRE-Rhumatologue Diplômé en MMO.

CERVICALGIE COMMUNE : Définition, données cliniques, conduite thérapeutique. Dr Norbert TEISSEIRE-Rhumatologue Diplômé en MMO. CERVICALGIE COMMUNE : Définition, données cliniques, conduite thérapeutique. Dr Norbert TEISSEIRE-Rhumatologue Diplômé en MMO. DEFINITION. - Cervicalgie : douleur susceptible d intéresser la région s étendant

Plus en détail

MYELOPATHIE CERVICARTHROSIQUE OU STENOSE DU CANAL RACHIDIEN CERVICAL ET CERVICARTHROSE

MYELOPATHIE CERVICARTHROSIQUE OU STENOSE DU CANAL RACHIDIEN CERVICAL ET CERVICARTHROSE Laurent Riffaud, Service de Neurochirurgie, CHU de Rennes Myélopathie cervicarthrosique MYELOPATHIE CERVICARTHROSIQUE OU STENOSE DU CANAL RACHIDIEN CERVICAL ET CERVICARTHROSE La myélopathie par cervicarthrose

Plus en détail

La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues.

La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues. La carpectomie proximale dans les luxations et fractures-luxations péri lunaires du carpe méconnues. YAKOUBI. M MEZIANI. N YAHIA CHERIF. M ZEMMOURI. A BENBAKOUCHE. R CHU BAB EL OUED FACULTE DE MEDECINE

Plus en détail

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculodu membre supérieur Qu est ce que les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)?

Plus en détail

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES

LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES LES SCIATALGIES ET LES CRURALGIES Les sciatalgies (sciatiques) et les cruralgies sont des atteintes des nerfs périphériques. Ces atteintes peuvent soit provenir d une irritation au niveau de la racine

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE Les Syndromes canalaires d effort Francis CHAISE Circonstances de survenue excès d'efforts prolongés ou répétitifs manque de préparation matériel défectueux ou mal adapté Les 3 mécanismes de la souffrance

Plus en détail

Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire?

Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire? Quelle est l anatomie d une vertèbre lombaire? 1 La partie lombaire de la colonne vertébrale est composée de 5 vertèbres : de haut en bas L1, L2, L3, L4 et L5. L5 s articule avec le sacrum (vertèbre S1).

Plus en détail

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE

NE VOUS JETEZ PAS SUR L ICONOGRAPHIE NCB OU TENDINITE? Causes les plus fréquentes de douleur récente de l épaule et du MS PRISE EN CHARGE D UNE NCB ET D UNE TENDINOPATHIE D ÉPAULE? Emmanuel Hoppé Service de Rhumatologie 17 janvier 2013 De

Plus en détail

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM

FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM FORGENI Soirée de formation du 25/09/2014 Orthèses du membre supérieur. Cette soirée a reçu un agrément FAF PM Résumé de la soirée et conclusions du Dr Brigitte CHAPOT par rapport aux pathologies traitées

Plus en détail

ETUDE ANATOMOCLINIQUE DE L'ARTHROSE CERVICALE 1

ETUDE ANATOMOCLINIQUE DE L'ARTHROSE CERVICALE 1 ETUDE ANATOMOCLINIQUE DE L'ARTHROSE CERVICALE 1 ETUDE ANATOMOCLINIQUE DE L'ARTHROSE CERVICALE Le rachis cervical est très fréquemment le siège d'une arthrose dont l'expression clinique et la gravité sont

Plus en détail

Syndrome du canal carpien

Syndrome du canal carpien Syndrome du canal carpien Le très fréquent syndrome du canal carpien désigne des douleurs, fourmillements, insensibilités dans les 4 premiers doigts de la main, secondaires à une irritation du nerf médian

Plus en détail

En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma

En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma santé? Qu est-ce que je peux faire? «Ma main est engourdie,

Plus en détail

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013

LES SCIATALGIES. DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 LES SCIATALGIES DR EKOUELE MBAKI HB UPR de NEUROCHIRURGIE RABAT, MAROC Avril 2013 Introduction! Motif fréquent de consultation en neurochirurgie et en rhumatologie! Elle correspond le plus souvent à une

Plus en détail

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013

Douleurs des mains. Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements. C.Zenklusen septembre 2013 Douleurs des mains Douleurs des mains les plus fréquentes: pertinence, causes, traitements C.Zenklusen septembre 2013 Causes de douleurs aux mains Articulations (origine articulaire) Nerfs (origine nerveuse)

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

INTERVENTION CANAL CARPIEN LIBÉRATION ENDOSCOPIQUE

INTERVENTION CANAL CARPIEN LIBÉRATION ENDOSCOPIQUE INTERVENTION CANAL CARPIEN LIBÉRATION ENDOSCOPIQUE L'atteinte dite " du canal carpien" est une compression du nerf médian dans une canal étroit, non extensible, fermé par un ligament épais appelé le ligament

Plus en détail

ALGORITHME DECISIONNEL

ALGORITHME DECISIONNEL ALGORITHME DECISIONNEL RACHIS LOMBAIRE SACRO ILIAQUES COXO FEMORALES BILAN 1 DIM RAS PATHOLOGIE LIMITEES TRAITEMENT 1 TNF LOMBAIRE NON TRAITE TNF SACRO ILIAQUE NON TRAITE BILAN CONTROLE 2 BIEN = DEBUT

Plus en détail

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie)

J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) J AI MAL AU GENOU. Que dois-je faire? Dr Norbert TEISSEIRE- Rhumatologue-MMO (médecine manuelle ostéopathie) Le diagnostic d une douleur du genou est sans doute l un des plus délicats à poser, si l on

Plus en détail

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante!

Ne jamais prendre de bain de pied chaud et ne jamais appliquer de pommade chauffante! CONDUITE A TENIR SUR LE TERRAIN DANS LES SITUATIONS LES PLUS URGENTES. Toutes les équipes n'ont pas un kinésithérapeute ou un médecin dans leur staff. Les dirigeants d'équipe amateur, mais surtout les

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1)

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Lisez attentivement ce document et conservez-le

Plus en détail

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient.

N 92. Rachialgie. Les dix commandements [N 92] 5. Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. N 92. Rachialgie Diagnostiquer une rachialgie. Argumenter l attitude thérapeutique et planifier le suivi du patient. Statistiques ECN Question déjà tombée 3 fois. En quelques mots-clés Commune/symptomatique

Plus en détail

La déchirure musculaire :

La déchirure musculaire : La déchirure musculaire : Cet accident très fréquent peut laisser des séquelles parfois définitives préjudiciables au sportif. C'est pourquoi il est important de porter rapidement un diagnostic précis

Plus en détail

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...

Introduction... 9. N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause... Sommaire Introduction... 9 N 86. Trouble aigu de la parole. Dysphonie... 11 Caractériser le trouble du langage...12 Déterminer la cause...14 N 89. Déficit neurologique récent (voir item 335)... 15 Caractériser

Plus en détail

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle

Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière. Place de la thérapie manuelle Syndrome du piriforme ou syndrome de la traversée fessière Place de la thérapie manuelle Définition Il est habituel de parler de syndrome du piriforme L étude anatomique de la région laisse penser que

Plus en détail

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE

COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE COMMENT DEVENIR KINÉSITHÉRAPEUTE DESCRIPTION DU MÉTIER Le masseur-kinésithérapeute ou «kiné» dans le langage courant, effectue sur prescription médicale des actes de gymnastique médicale, de massage, de

Plus en détail

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION

LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION LES ORTHESES DE COMPRESSION CONTENTION Parfois sous estimées, les orthèses de compression contention augmentent le niveau de vigilance par leur mécanisme de «rappel à l ordre», préviennent les récidives

Plus en détail

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs

B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs B06-1 B06 - CAT devant une ischémie aiguë des membres inférieurs L ischémie aiguë est une interruption brutale du flux artériel au niveau d un membre entraînant une ischémie tissulaire. Elle constitue

Plus en détail

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE

PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE PROPHYLAXIE DES TENDINOPATHIES CHEZ LE VIOLONISTE Analyse ostéopathique positionnelle et conseils pratiques PLAN Les tendinopathies : définitions (tableau) Posture et mobilité du violoniste - Analyse des

Plus en détail

les PATHOLOGIES... les TRAITEMENTS SITUATIONS CLINIQUES... Ex. PARACLINIQUES...

les PATHOLOGIES... les TRAITEMENTS SITUATIONS CLINIQUES... Ex. PARACLINIQUES... SITUATIONS CLINIQUES Ex. PARACLINIQUES les PATHOLOGIES... les TRAITEMENTS SITUATIONS CLINIQUES Ex. PARACLINIQUES les PATHOLOGIES... les TRAITEMENTS lumbagos, lombalgies sciatique, cruralgie SITUATIONS

Plus en détail

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on?

PROBLEME DE DOS. I- Pourquoi souffre-t-on? PROBLEME DE DOS I- Pourquoi souffre-t-on? Le rachis ou colonne vertébrale se compose de 24 vertèbres (7 cervicales, 12 dorsales et 5 lombaires) séparées entre elles par des joints articulés, les disques

Plus en détail

Prévenir... le mal de dos

Prévenir... le mal de dos Prévenir... le mal de dos 5 Mal de dos mal du siècle Qui n a pas un jour souffert du mal de dos? 8 personnes sur 10 souffrent ou souffriront du dos Plus d un français sur trois déclare avoir souffert du

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Clinique Traitement Etiologies Récidive Anatomie Clinique

Plus en détail

Fascicule n 5. Octobre 2003

Fascicule n 5. Octobre 2003 Fascicule n 5 L OSTEOPATHE CONSULTANT DE PREMIER RANG Octobre 2003 L Osteopathe, Consultant de Premier Rang L OSTEOPATHE CONSULTANT DE PREMIER RANG Pourquoi l ostéopathe est un consultant de premier rang?

Plus en détail

Cause psycho-sociale? sociale?

Cause psycho-sociale? sociale? EXAMEN CLINIQUE DU RACHIS CERVICAL R. Dupuy Introduction Cervicalgie : motif fréquent de consultation Dissociation radio-clinique fréquente Organe difficile à examiner car mobile, avec vertèbres de petite

Plus en détail

Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications

Sommaire. 1. Pré-requis. 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications Sommaire 1. Pré-requis 2. Risque de compression: Argumentation, signes, interventions, complications 3. Le plâtre 3.1. Buts: 3.2. Types de plâtres 3.3. Matériel 3.4. Confection / enlèvement d un plâtre

Plus en détail

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE

HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE HERNIES CERVICALE ET LOMBAIRE INTRODUCTION Hernie discale : débord disque Membre inférieur: Sciatique Cruralgie Membre supérieur Névralgie cervico-brachiale (NCB) RAPPELS ANATOMIQUES L5 Racine S1 S1 PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer)

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Prise en main rapide Avertissement : Le module Troubles Fonctionnels Urinaires développé sur Episodus est un module d aide au diagnostic,

Plus en détail

Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne

Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne Les outils qui peuvent soulager ou faciliter la vie quotidienne L adaptation de l environnement Ceci concerne les objets usuels adaptés pour limiter les efforts afin de ne pas se luxer : des ouvres bouteilles,

Plus en détail

Impédance. A. Vocale

Impédance. A. Vocale SURDITES Déficit de l audition Ressentie ou non par le patient Causes variables Diagnostic rapide chez l enfant Prise en charge adéquate Que faire? Objectiver l hypoacousie ressentie Cibler le terrain

Plus en détail

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR

ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR ANESTHESIE ET ANALGESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR Dr A. PULCINI CHU NICE ANESTHESIE LOCO REGIONALE DU MEMBRE SUPERIEUR 1 - RAPPELS 2 - PRINCIPES GENERAUX 3 - BLOCS DU MEMBRE SUPERIEUR 4 - BLOCS

Plus en détail

METHODE D APPLICATION DE L OSTÉOPATHIE. Liste des 155 modèles thérapeutiques du Référentiel RÉÉQUILIBRATION FONCTIONNELLE Méthode SOLÈRE

METHODE D APPLICATION DE L OSTÉOPATHIE. Liste des 155 modèles thérapeutiques du Référentiel RÉÉQUILIBRATION FONCTIONNELLE Méthode SOLÈRE METHODE D APPLICATION DE L OSTÉOPATHIE Liste des 155 modèles thérapeutiques du Référentiel RÉÉQUILIBRATION FONCTIONNELLE Méthode SOLÈRE Notre formation a pour objet la diffusion de connaissances dans le

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

Conduite à tenir devant un kyste poplité

Conduite à tenir devant un kyste poplité Conduite à tenir devant un kyste poplité Emmanuel Hoppé Service de rhumatologie Journée de FMC du 30.01.2014 Kyste de Baker (XIXè ) Kyste de nature synoviale liquide synovial + synoviocytes Mécanisme Hernie

Plus en détail

SURVEILLANCE D UN MALADE SOUS PLATRE

SURVEILLANCE D UN MALADE SOUS PLATRE SURVEILLANCE D UN MALADE SOUS PLATRE POINTS IMPORTANTS Le respect des règles de confection des appareils plâtrés assure la prévention d un grand nombre de complications. La surveillance d un patient plâtré

Plus en détail

La pseudo polyarthrite rhizomélique

La pseudo polyarthrite rhizomélique La pseudo polyarthrite rhizomélique Journée de formation médicale continue Jeudi 29 janvier 2015 Béatrice Bouvard Conflits d intérêts de l orateur en rapport avec le thème de la conférence AUCUN La PPR

Plus en détail

23/10/2012. Enoncé. Enoncé

23/10/2012. Enoncé. Enoncé Module Transversal 4 Déficience, Incapacité, Handicap Cas clinique ED MT4/7.2 Items 49-50-51-53 Fédération de Médecine Physique et de Réadaptation, CHU Montpellier-Nîmes, Sous la direction des Professeurs

Plus en détail

Pathologie professionnelle : Point de vue du Chirurgien de la Main

Pathologie professionnelle : Point de vue du Chirurgien de la Main Pathologie professionnelle : Point de vue du Chirurgien de la Main R. LEGRE Service de Chirurgie de la Main, Chirurgie Plastique et Réparatrice des Membres Hôpital de la Conception Marseille 1 Pathologie

Plus en détail

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs?

Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? Qu est ce qu une rupture de la coiffe des rotateurs? La rupture des tendons de la coiffe des rotateurs est une déchirure des tendons au niveau de leur insertion sur l humérus. Il s agit le plus souvent

Plus en détail

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE

Juillet 2015 DOSSIER DE PRESSE www.monkinevoitrose.fr Le nouveau portail LPG entièrement dédié au cancer du sein! Déjà très impliquée dans la prise en charge post-chirurgie des patientes atteintes d un cancer du sein, LPG Systems met

Plus en détail

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007

Le Développement. Dodley Severe Janvier 2007 Le Développement Dodley Severe Janvier 2007 Objectifs Connaître et comprendre les principes et les facteurs influençant la croissance physique et le développement intégral de l enfant Délimiter les secteurs

Plus en détail

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger

Pour en savoir plus sur la douleur chronique. Nicole Brunet Aline Boulanger Pour en savoir plus sur la douleur chronique Nicole Brunet Aline Boulanger Jeu-questionnaire Vrai ou faux La cause de la douleur chronique est toujours connue Jeu-questionnaire Vrai ou faux Le stress et

Plus en détail

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie

Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie Activités d information, de promotion de la santé et de prévention de la maladie et des accidents dans le contexte de la physiothérapie TABLE S MATIÈRES L ARTICLE 39.4 DU CO S PROFESSIONS PRINCIPALES DÉFINITIONS

Plus en détail

LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE

LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE LES PATHOLOGIES DU CYCLISTE Présenté par : Axel HERSCHENDORFER Ostéopathe D.O MROF Diplômé du Centre Européen d Enseignement Supérieur de l Ostéopathie Membre du Registre des Ostéopathes de France. Sommaire

Plus en détail

La dysphagie L évaluation et la prise en charge

La dysphagie L évaluation et la prise en charge Q et La dysphagie L évaluation et la prise en charge Nathalie Bouin, MD Présenté dans le cadre de la conférence : La médecine hospitalière, Fédération des médecins ominpraticiens du Québec, juin 2006 La

Plus en détail

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette "

Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue Xavier Dufour Gilles Barette Ostéopathie et lombalgie! en phase aigue" Xavier Dufour" Gilles Barette " Définition" # Société Française de Rhumatologie! # Douleur allant de la charnière dorsolombaire au bassin pouvant irradier jusqu$au

Plus en détail

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante,

Spasticité. La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit pas une raideur musculaire persistante, Spasticité Dr Nathalie Charbonnier, journaliste, Paris Spasticité et SEP La spasticité, un symptôme fréquent dans la SEP La spasticité se définit comme une augmentation du tonus musculaire qui se traduit

Plus en détail

RISQUES PROFESSIONNELS

RISQUES PROFESSIONNELS RISQUES PROFESSIONNELS LE PARCOURS D UNE DEMANDE DE MALADIE PROFESSIONNELLE Réunion CCI: l ergonomie au travail Le 26 juin 2007 Répartition des maladies professionnelles déclarées en Sarthe En Sarthe 2006

Plus en détail

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES

LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES LES ACCIDENTS DORSO-LOMBAIRES Le mal de dos OBJECTIFS Connaître les différentes pathologies liées aux accidents dorso-lombaires Déterminer les facteurs de risques Identifier et appliquer les techniques

Plus en détail

Chapitre 7: Arthrose et polyarthrite rhumatoïde

Chapitre 7: Arthrose et polyarthrite rhumatoïde Chapitre 7: Arthrose et polyarthrite rhumatoïde DE QUOI S AGIT- IL230? L arthrose L arthrose est la pathologie la plus fréquente de toutes les pathologies rhumatismales. Elle se caractérise par la perte

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

Une approche médicale naturelle

Une approche médicale naturelle Publications des chiropraticiens suisses: La chiropratique - une approche médicale naturelle La chiropratique et la hernie discale La chiropratique et la sciatique La chiropratique et le mal de tête La

Plus en détail

LE CANAL CARPIEN «en quelques mots POURQUOI FAUT-IL TRAITER LES DIFFERENTS TRAITEMENTS L INTERVENTION LE POST-OPERATOIRE LE RESULTAT LES RISQUES

LE CANAL CARPIEN «en quelques mots POURQUOI FAUT-IL TRAITER LES DIFFERENTS TRAITEMENTS L INTERVENTION LE POST-OPERATOIRE LE RESULTAT LES RISQUES LE CANAL CARPIEN «en quelques mots POURQUOI FAUT-IL TRAITER LES DIFFERENTS TRAITEMENTS L INTERVENTION LE POST-OPERATOIRE LE RESULTAT LES RISQUES 1 LE CANAL CARPIEN Le nerf médian est comprimé dans le canal

Plus en détail

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic.

Votre médecin et ou votre chirurgien par l analyse de vos symptômes et un examen médical précis (tests de conflit) évoqueront le diagnostic. LE CONFLIT SOUS ACROMIAL a) Fonction Lors des mouvements du membre supérieur, les tendons de la coiffe des rotateurs passent sous un élément osseux et ligamentaire (arche) composé de la face inférieure

Plus en détail

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an

* Affection bénigne mais extrêmement fréquente (peu y échappent!) avec un coût socio-économique énorme :cinq milliards de francs par an LOMBALGIE 1 1. LA LOMBALGIE BANALE OU COMMUNE * C est une douleur lombaire par Trouble de la mécanique lombaire avec un disque sain ou dégénéré (discopathie, discarthrose) ou par arthrose lombaire postérieure.

Plus en détail

FENÊTRE II MYALGIES - NÉVRALGIES - SACRALGIES - ARTHROPATHIES - DISCOPATHIES - NÉVRITES

FENÊTRE II MYALGIES - NÉVRALGIES - SACRALGIES - ARTHROPATHIES - DISCOPATHIES - NÉVRITES FENÊTRE II MYALGIES - NÉVRALGIES - SACRALGIES - ARTHROPATHIES - DISCOPATHIES - NÉVRITES Anomalies de l'attitude et de la démarche Arthrite aiguë Arthrite goutteuse Arthrite rhumatoïde (Polyarthrite rhumatoïde)

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

Livret imagé de la SEP

Livret imagé de la SEP Les Cahiers Pratisep Collection Livret imagé de la SEP P r Thibault Moreau service de neurologie, chu de dijon Livret imagé de la SEP P r Thibault Moreau service de neurologie, chu de dijon SOMMAIRE Qui

Plus en détail

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003

Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Tumeurs osseuses secondaires (154e) Professeur Jean-Philippe Vuillez Octobre 2003 Physiologie et histologie osseuses Cancérologie fondamentale

Plus en détail

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005

PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 PRISE EN CHARGE MASSO- KINÉSITHÉRAPIQUE DANS LA LOMBALGIE COMMUNE : MODALITÉS DE PRESCRIPTION MAI 2005 Service ALD et accords conventionnels - 1 - SYNTHÈSE ET PERSPECTIVES I. INTRODUCTION Les lombalgies

Plus en détail

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES

ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES ANNEXE I RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET DE COMPÉTENCES PRÉAMBULE La description des activités et des compétences du métier d ostéopathe ne se substitue pas au cadre réglementaire. En effet, la plate-forme

Plus en détail

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme

Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires: quelles sont-elles? Valérie Gangji Service de Rhumatologie et Médecine physique Hôpital Erasme Les douleurs osseuses et articulaires La Lombalgie Douleur rachidienne

Plus en détail

La pathologie méniscale

La pathologie méniscale Dr. KABBACHE Morhaf Chirurgie Orthopédique 39 1 01260 6 00 3 30 1 41 Membre de la Société Française de Chirurgie Orthopédie et traumatologie Tél. 0384798062 La pathologie méniscale Les ménisques, au nombre

Plus en détail

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C

C. Rachis. Sommaire 01 C 02 C 03 C 04 C 05 C 06 C 07 C 08 C 09 C 10 C C. Rachis Sommaire 1 C 2 C 3 C 4 C 5 C 6 C 7 C 8 C 9 C 1 C Affections congénitales... 1 Syndrome médullaire... 1 Possibilité de subluxation atloïdo-axoïdienne... 1 Cervicalgie commune... 1 Névralgie cervico-brachiale...

Plus en détail

L ALGODYSTROPHIE. Item 221. I Laffont, E Galano, C Hérisson, J Pélissier. Fédération de MPR Montpellier-Nîmes

L ALGODYSTROPHIE. Item 221. I Laffont, E Galano, C Hérisson, J Pélissier. Fédération de MPR Montpellier-Nîmes L ALGODYSTROPHIE Item 221 Fédération de MPR Montpellier-Nîmes Algodystrophie ou «Syndrome Douloureux Régional Complexe» Syndrome douloureux articulaire et péri-articulaire, Caractérisé par des modifications

Plus en détail

Item 231: Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval

Item 231: Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval Item 231: Compression médullaire non traumatique et syndrome de la queue de cheval Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Signes cliniques du syndrome de la queue de cheval... 1 1.

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

Entre chacune des vertèbres se trouve un disque ; ce disque est constitué d'un

Entre chacune des vertèbres se trouve un disque ; ce disque est constitué d'un 1 Centre Hospitalier du Grand Hornu-Frameries La hernie discale Un peu d'anatomie pour comprendre. Entre chacune des vertèbres se trouve un disque ; ce disque est constitué d'un anneau fibreux, contenant

Plus en détail

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT

STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT STENOSE LOMBAIRE DU CANAL RACHIDIEN OU CANAL LOMBAIRE ETROIT Madame, Monsieur, Vous souffrez d une sténose du canal lombaire, une intervention chirurgicale est envisagée. Afin de prendre une décision en

Plus en détail

LES CONSEILS PRÉVENTION VOS MAINS SONT FRAGILES PROTÉGEZ-LES! LE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE

LES CONSEILS PRÉVENTION VOS MAINS SONT FRAGILES PROTÉGEZ-LES! LE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE LES CONSEILS PRÉVENTION du VOS MAINS SONT FRAGILES PROTÉGEZ-LES! LE SERVICE DE SANTÉ AU TRAVAIL DE LA RÉGION NANTAISE LA MAIN UNE ANATOMIE COMPLEXE ET FRAGILE 15 muscles Couverture des os et ligaments

Plus en détail

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible.

Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. Attention : ce document est fictif et ne constitue qu un exemple de REM possible. RAPPORT D ÉVALUATION MÉDICALE A. Renseignements sur le travailleur Nom à la naissance Prénom Adresse N o Rue App. N o de

Plus en détail

LES ORTHÈSES DE LA MAIN

LES ORTHÈSES DE LA MAIN DES : Médecine physique et de réadaptation DIU : Médecine de rééducation Module : MPR et Appareillage Nancy : 18-19-20 mars 2009 Coordonnateurs : Pr JM André, Pr J. Paysant, Dr N. Martinet Titre : Orthèses

Plus en détail

L ostéopathie. PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO. ISFI Bayonne Septembre 2012

L ostéopathie. PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO. ISFI Bayonne Septembre 2012 L ostéopathie PRIVAS TEDDY Infirmier DE Ostéopathe DO ISFI Bayonne Septembre 2012 1 PLAN Définition Un peu d histoire L ostéopathie aujourd hui Le cadre législatif Les différentes approches Pour qui, pour

Plus en détail