Dispositif de contrôle d'accès à la descente de Laffrey Les études phase 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dispositif de contrôle d'accès à la descente de Laffrey Les études phase 1"

Transcription

1 Dispositif de contrôle d'accès à la descente de Laffrey Les études phase 1

2 Commande et calendrier Etude et mise en place en amont du début de la descente, d'un portique à gabarit réduit et d'un passage parallèle équipé d'un dispositif de contrôle d'accès Août 2007 : étude comparative de systèmes de discrimination de véhicules Septembre Octobre 2007 : étude de faisabilité d'un tel système Février Mars 2008 : étude de faisabilité sur le site des Renardières Avril 2008 : études détaillées / lancement des marchés Avril Juillet 2008 : travaux 2

3 Les thématiques à l'étude Fonctionnement et trafic Géométrie Géotechnique Chaussées Hydraulique routière Sécurité routière et équipements de la route Signalisation de police, de direction et d'information Équipements dynamiques Éclairage Environnement Entretien/exploitation 3

4 Données d'entrée et contraintes Discriminer les PL>7,5 T et TC : quelle hauteur de portique? Modification de l'arrêté et gestion des dérogations Système de barrière à badge Fonctionnement du système autonome et sans personnel sur place avec surveillance vidéo à distance (PC Gap et CIGT Marseille) Passage des engins de déneigement Limiter les possibilités de «fraude» Pas de «gros terrassements» 4

5 Fonctionnement et trafic Identification des principes fonctionnels et contraintes admissibles par type de véhicule 5

6 Fonctionnement et trafic Proposition d'un schéma de principe 6

7 Fonctionnement et trafic Détermination d'hypothèses de trafic Volume pour chaque catégorie de véhicules Taux d'équipement des véhicules hors gabarit en badge ENJEU : limiter le risque de blocage partiel ou total du dispositif et le risque de remontée de bouchon. Micro-simulation AIMSUM : tests de différents scénarios avec ou sans incidents Adaptation du schéma de principe Délai d'intervention maximum en cas d'incident : 30 min 7

8 Equipements dynamiques Gabarits et barrières Système badgeuse et logiciel de gestion des badges Système d'alerte bouchon Vidéosurveillance Supervision : gestion de l'ensemble du site, transmission avec PC et CIGT, suivi des badges Alimentation de secours 8

9 Géométrie Adaptation du schéma de principe sur le site des Renardières Avoir les emprises nécessaires sans élargissement de la plateforme existante et maintien si possible du passage des TE en sens montant Assurer les différentes distances de visibilité et lisibilité réglementaires Etanchéité du dispositif via choix des bordures et DBA Manoeuvre de véhicules encombrants, PL et giration au niveau du demi-tour Intégration des différents équipements Impact du dispositif sur les créneaux de dépassement 9

10 10

11 Géotechnique et chaussées Une étude préliminaire de site Aménagement phase 1 réalisable à condition de ne pas élargir la plateforme existante à l'est de la RN. Une étude géotechnique d'avant Projet Reconnaissance des terrains en place par investigations côté amont et aval de la RN Définition de l'arase des terrassements (forte sensibilité au gel) Caractéristiques de la plateforme support des chaussées Pas de dispositions constructives spécifiques hormis la bonne évacuation des eaux 11

12 Les enjeux de sécurité routière Visibilité : Visibilité véhicules, dispositif, carrefour, obstacles Distance de lecture minimale pour les panneaux Prise en compte des masques (nombreux équipements verticaux). Lisibilité et compréhension de l'aménagement par l'usager Adéquation aux contraintes dynamiques Protection des obstacles Maîtrise des vitesses Dispositifs de retenue 12

13 Eclairage Les enjeux : Perception du système potentiellement «surprenant» de nuit ou par temps de brouillard Perception et identification des trajectoires, équipements 3 zones d'étude avec des exigences photométriques et un dimensionnement différents des zones de transition des zones d'approche la zone de contrôle d'accès 1 120/150 m zone de transition m zone d approche m Zone de contrôle d accès m zone d approche + voie d insertion 1 120/150 m zone de transition 13

14 Signalisation Police, directionnelle et information Au niveau du dispositif : aide à la compréhension En amont du dispositif : limiter le nombre de véhicules hors gabarit arrivant au niveau du dispositif : Identification de points de choix pour ré-orienter les véhicules sur un itinéraire alternatif (RD529) Amélioration de la lisibilité et de la cohérence Reprise de la signalisation depuis La Mûre 14

15 15

16 Exploitation En journée PC Gap Basculement la nuit au CIGT de Marseille Données : Synoptique, Vidéosurveillance, Capteurs et alarmes, Interphone Élaboration de fiches réflexes suivant plusieurs scénarios : Gestion des appels par interphone Événement perturbant la circulation Forçage panneau bouchon Portail voie de service Forçage feux Forçage barrière Gabarit ouvert 16

DFD 5.1 EXPLOITER LES DONNEES VEHICULES

DFD 5.1 EXPLOITER LES DONNEES VEHICULES DFD 5.1 EXPLOITER LES DONNEES VEHICULES 5.2.10 Elaborer les conditions de circulation pour le véhicule 5 Données véhicules 5 Périmètre fonctionnel du diagramme : Dialogue véhicule infrastructure. Traitement

Plus en détail

Laffrey - Technologies. 2 siècles nous contemplent!

Laffrey - Technologies. 2 siècles nous contemplent! Laffrey - Technologies 2 siècles nous contemplent! Laffrey - Technologies Statistiques (Hébergeur) Base des badges TéléVidéo Téléouverture Eclairage Panneau BOUCHON SDSL GPRS Caméras fixes Pré-gabarit

Plus en détail

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS

LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE CHANTIERS Service Hygiène et sécurité VOIRIE Fiche 1 CHANTIERS Janvier 2009 LA SIGNALISATION TEMPORAIRE DE De nombreux travaux ou interventions réalisés au sein de la collectivité (élagage des arbres, réseaux d

Plus en détail

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève

Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève Zones de rencontre et zones 30 en Suisse: quelle sécurité pour les PMR? Yasmine Bani-Hachemi Ville de Genève VILLE DE GENEVE Département des constructions et de l aménagement Service de l aménagement urbain

Plus en détail

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html en détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html La règlementation sur l'accessibilité dans les ERP et IOP, quels que soient leur

Plus en détail

Système de régulation dynamique pour la mise en service du tunnel de Toulon

Système de régulation dynamique pour la mise en service du tunnel de Toulon Journée d'information et d'échanges sur les Systèmes de Transport Intelligents (STI) Système de régulation dynamique pour la mise en service du tunnel de Toulon Nicolas DITCHI Réseau Scientifique et Technique

Plus en détail

Club SER. Questions/réponses. Portet le 21 mai 2015. Direction territoriale Sud Ouest

Club SER. Questions/réponses. Portet le 21 mai 2015. Direction territoriale Sud Ouest Club SER Questions/réponses Portet le 21 mai 2015 Direction territoriale Sud Ouest Questions/réponses 3 sujets : Signalisation pour chantier mobile Support de signalisation à sécurité passive Transposition

Plus en détail

La desserte des bâtiments

La desserte des bâtiments F I C H E T E C H N I Q U E N 1 2 / 1 La Service PréveNTiON edition janvier 2012 Nota : cette fiche annule et remplace la fiche technique n 05/1 Outre les mesures fixées par les règlements relatifs à chaque

Plus en détail

Vu le décret n 79/341 du 03 septembre 1979 portant réglementation de circulation routière, et ses texte modificatifs subséquents ;

Vu le décret n 79/341 du 03 septembre 1979 portant réglementation de circulation routière, et ses texte modificatifs subséquents ; REPUBLIQUE DU CAMEROUN PAIX-TRAVAIL-PATRIE DECISION N 00469/D/MINT/DTT/ SDRC DU 01 SEP 2000 CONTENUE DU PROGRAMME, COMPOSITION DES EPREUVES ET MODALITES DE DELIBERATION DE L EXAMEN DU PERMIS DE CONDUIRE

Plus en détail

Gestion du patrimoine d infrastructures. Direction des Routes Conseil Général de l Ain

Gestion du patrimoine d infrastructures. Direction des Routes Conseil Général de l Ain Gestion du patrimoine d infrastructures Direction des Routes Conseil Général de l Ain COTITA Gestion du patrimoine d infrastructures - CG 01-19 juin 2012 Le Département de l AIN Un département industriel,

Plus en détail

Comment s harmoniser à l architecture canadienne?

Comment s harmoniser à l architecture canadienne? L'implantation du centre de gestion de la mobilité urbaine (CGMU) de Montréal dans le cadre de l'architecture canadienne 2010 Comment s harmoniser à l architecture canadienne? Hugues Bessette, ing Chef

Plus en détail

Centre d Information et de Gestion du Trafic

Centre d Information et de Gestion du Trafic Centre d Information et de Gestion du Trafic Présentation NCA juin2012 Le CIGT 06 Un service du Conseil général des Alpes Maritimes Créé en 2006 - Au sein de la Direction des Routes Fonctionnement 24h/24

Plus en détail

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1

Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P. 1 OBJECTIFS Assurer la sécurité des personnes et la sécurité incendie des biens. PUBLIC / PRE REQUIS Postulants agents de sécurité incendie en établissement recevant

Plus en détail

Système intelligent du BRT de Urumqi

Système intelligent du BRT de Urumqi Système intelligent du BRT de Urumqi SUN Lian, Centre de recherche des projets de trafic de la municipalité d Ürümqi Le système de BRT à Ürümqi Ürümqi est situé au nord de la région autonome Ouïgoure du

Plus en détail

RESEAU DES CORRESPONDANTS "SECURITE ROUTIERE" Réunion du 16 septembre 2009

RESEAU DES CORRESPONDANTS SECURITE ROUTIERE Réunion du 16 septembre 2009 RESEAU DES CORRESPONDANTS "SECURITE ROUTIERE" Définition de l'agglomération Espace sur lequel sont regroupés des immeubles bâtis rapprochés et dont l'entrée et la sortie sont signalées par des panneaux

Plus en détail

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE

D ACHEVEMENT DES TRAVAUX ET AUTRES ACTIONS DE MISE EN ACCESSIBILITE Direction Départementale des Territoires de la Haute-Savoie service habitat/pôle bâtiment durable Notice d'accessibilité des personnes à mobilité réduite aux Établissements et Installations ouvertes au

Plus en détail

Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération

Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération Direction départementale de l Équipement Saône-et-Loire les repères Limitations de vitesse et panneaux d'agglomération Plan départemental d'actions de Sécurité Routière (PDASR) Octobre 2005 PRÉFECTURE

Plus en détail

La sûreté De la solution de sécurité à l hypervision

La sûreté De la solution de sécurité à l hypervision La sûreté De la solution de sécurité à l hypervision Page 1 Sûreté électronique : faire de ce monde un lieu plus sûr Des solutions d hypervision pour les sites sensibles ainsi que la mise en œuvre de systèmes

Plus en détail

La régulation dynamique du trafic

La régulation dynamique du trafic La régulation dynamique du trafic Un outil au service de la politique de déplacements? Stéphane CHANUT CETE Lyon Département Mobilités PCI Régulation dynamique des réseaux de transports Ministère de l'écologie,

Plus en détail

Risques de la conduite et comportement:

Risques de la conduite et comportement: Risques de la conduite et comportement: La nuit : Conduire la nuit est plus dangereux que la conduite en journée. Malgré le trafic moins dense il y a autant d accidents mortels que la journée Les risques

Plus en détail

Dossier de presse. Régénération de la chaussée de l A35 entre l échangeur de la Croix de la Hardt et l échangeur de Rixheim

Dossier de presse. Régénération de la chaussée de l A35 entre l échangeur de la Croix de la Hardt et l échangeur de Rixheim Dossier de presse Régénération de la chaussée de l A35 entre l échangeur de la Croix de la Hardt et l échangeur de Rixheim S O M M A I R E Communiqué «Les travaux sur l A35 entre l échangeur de la Croix

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire.

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire. 1. INTRODUCTION Cette fiche ne donne qu'un aperçu de la mise en place d'une bonne signalisation temporaire de chantiers. Cela ne peut en aucun cas remplacer une véritable formation qui est indispensable

Plus en détail

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS 08

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS 08 SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Informations 2. Isonivelage 3. Portes 4. Marquage d étage 5. Caractéristiques de la cabine 6. Boutons au palier 7. Sécurité fonctionnelle 8. Appareils élévateurs 9. Types

Plus en détail

DFD 3.2 GERER LES EVENEMENTS

DFD 3.2 GERER LES EVENEMENTS DFD 3. GERER LES EVENEMENTS Evènement diffusé 33 34 5 33 34 5..10 Elaborer les informations de conditions de circulation pour les véhicules 14 45 88 33 34 Equipe d intervention Evènements Exploitant de

Plus en détail

La gestion dynamique du trafic

La gestion dynamique du trafic La gestion dynamique du trafic Stéphane Chanut CETE Lyon Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le climat

Plus en détail

Les zones de rencontre

Les zones de rencontre Une Voirie Pour Tous «La vie des zones de rencontre : De la conception à l entretien durable» Les zones de rencontre Réglementation et recommandations Auteur : François MENAUT Service : Cerema DTerSO DTISPV/GSPV

Plus en détail

Situation 1 : Note :...

Situation 1 : Note :... Situation 1 : Adhérence sur les pavés et positionnement en entrée de giratoire pour aller à gauche à noter un rampant aigu descendant de plateau ralentisseur en sortie du giratoire Situation 2 : Adhérence

Plus en détail

Les nouveaux panneaux : principes d application

Les nouveaux panneaux : principes d application Les nouveaux panneaux : principes d application Définition d un panneau Un panneau de signalisation routière délivre une information aux usagers. Il peut s agir d une direction donnée à l usager, d une

Plus en détail

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Offre de service : ASSISTANCE ET CONSEIL EN URBANISME REGLEMENTAIRE

PLATEFORME D INGENIERIE TERRITORIALE PHASE EXPERIMENTATION. Offre de service : ASSISTANCE ET CONSEIL EN URBANISME REGLEMENTAIRE Offre de service : ASSISTANCE ET CONSEIL EN URBANISME REGLEMENTAIRE Assistance et conseil technique et administratif aux collectivités en urbanisme réglementaire Toute collectivité maître d ouvrage de

Plus en détail

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction.

Les permissions de voirie directes. V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. 28 V. Aménagements provisoires en relation avec un chantier de construction. A. Résumé. 1. Domaine de la permission de voirie directe. (a) mise en place sur la chaussée d un conteneur pour matériaux de

Plus en détail

Sécurité routière et Usager

Sécurité routière et Usager Session Sécurité routière et Usager Président : Michel LABROUSSE MEDDE DIT Modérateur : Julien VICK SER Communication entre Infrastructure et véhicule pour l amélioration de la sécurité Intervenants :

Plus en détail

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon

Forum Sécurité Routière. Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement. Patrice Champon Cete de Lyon Forum Sécurité Routière Saint Étienne de Saint Geoirs Jeudi 7 novembre 2013 Zones à circulation apaisée : recommandations d aménagement Cete de Lyon Patrice.Champon@developpement-durable.gouv.fr 04 74

Plus en détail

Circulation des véhicules et matériels agricoles ou forestiers

Circulation des véhicules et matériels agricoles ou forestiers Circulation des véhicules et matériels agricoles ou forestiers «Le présent document est libre de droit à l'usage et à la reproduction à la condition de ne pas y apporter de modification, de ne l'utiliser

Plus en détail

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE ENTRE LA GARE VIOTTE ET. Pièce F - Appréciation sommaire des dépenses

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE ENTRE LA GARE VIOTTE ET. Pièce F - Appréciation sommaire des dépenses LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE ENTRE LA GARE VIOTTE ET LE POLE TEMIS A BESANÇON Pièce F - Appréciation sommaire des dépenses Dossier d enquête publique préalable à la Déclaration d Utilité Publique et à la

Plus en détail

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS

ASCENSEUR ET APPAREILS ÉLÉVATEURS OBJECTIFS a. Permettre d accéder facilement à tous les niveaux en toute sécurité et sans se heurter à un obstacle. b. Prévoir un accès direct à tous les niveaux d un bâtiment dès sa conception. c. Assurer

Plus en détail

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd Commune de Coulandon CONTRATT COMMUNAL D AMENAGEMENT DE BOURG FICHE ACTION 1 Aménagement de la route

Plus en détail

Limiter les nuisances chantiers Bruits et vibrations

Limiter les nuisances chantiers Bruits et vibrations Aménagement urbain durable Furtivité Urbaine Réseaux Et Travaux Limiter les nuisances chantiers Bruits et vibrations Journée technique CIDB Club Décibel Villes J. BILAL 26 novembre 2013 Nuisances chantiers

Plus en détail

SML Focus. Bien connaître les obligations qui vous concernent. Accessibilité des locaux aux personnes handicapées

SML Focus. Bien connaître les obligations qui vous concernent. Accessibilité des locaux aux personnes handicapées SML Focus Accessibilité des locaux aux personnes handicapées Bien connaître les obligations qui vous concernent Définition, types et catégories des ERP Les locaux des professionnels de santé ouverts aux

Plus en détail

DDTM du Morbihan. Les ERP EXISTANTS

DDTM du Morbihan. Les ERP EXISTANTS DDTM du Morbihan Les ERP EISTANTS Décret 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêt du Conseil d Etat du 21 juillet 2009 Décret 2009-500 du 30 avril 2009 --------------- Arrêté du 21 mars 2009 Circulaire du 20 avril

Plus en détail

Application WebVia dans le cadre du suivi du chantier Pont de l Europe

Application WebVia dans le cadre du suivi du chantier Pont de l Europe Application WebVia dans le cadre du suivi du chantier Pont de l Europe Direction des Interventions et d la Sécurité Routière - Service Sécurité des Déplacements et de la Circulation juin 2013 1 Sommaire

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL

F3. NORMES TECHNIQUES RELATIVES A L ACCESSIBILITE AU CABINET MEDICAL Le pour les I - Les cheminements extérieurs Article 2 «[ ] Lorsqu une dénivellation ne peut être évitée, un plan incliné de pente inférieure ou égale à 5 % doit être aménagé afin de la franchir. Les valeurs

Plus en détail

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages

Commune de Vergezac. Propositions pour Sécurisation routière des villages Commune de Vergezac Propositions pour Sécurisation routière des villages La bauche (+ Le Quiret) 43320 Vergezac 1 - Description du village, ses axes, son environnement 2 Indentification des «points noirs»

Plus en détail

Table des matières du chapitre

Table des matières du chapitre Directives techniques pour TRAM Chapitre : 12. 12. SIGNALISATION ET INSTALLATIONS DE SECURITE Section : Table des matières du chapitre sections / pages 12.1 Généralités 12.1 / 1 12.2 Signaux destinés aux

Plus en détail

Remontées mécaniques: infrastructure + véhicules (approuvé par l UTP 12/02) (approuvé par l OFT 01/03)

Remontées mécaniques: infrastructure + véhicules (approuvé par l UTP 12/02) (approuvé par l OFT 01/03) UTP / OFT / HTP Concept pour handicapés: Remontées mécaniques D-F Page 1/5 Concept pour les handicapés funiculaires et téléphériques: profils d exigences fonctionnels Remontées mécaniques: infrastructure

Plus en détail

La Signalisation de chantier. Ing Lionel Voos

La Signalisation de chantier. Ing Lionel Voos La Signalisation de chantier Ing Lionel Voos Qualiroutes Généralités, Qualiroutes : le Chapitre L. Qualiroutes : les choix stratégiques. Qualiroutes : les configurations Les inspections de chantiers. Qualiroutes

Plus en détail

La réglementation et les obligations qui en découlent

La réglementation et les obligations qui en découlent Accessibilité en milieu urbain La réglementation et les obligations qui en découlent Actualités : les BEV La norme Afnor NF P 98-351 relative aux caractéristiques et essais des dispositifs podotactiles

Plus en détail

ATLANTIQUE. Prescriptions & Procédures. pour les. Interventions d exploitation. sur les. Routes bi-directionnelles

ATLANTIQUE. Prescriptions & Procédures. pour les. Interventions d exploitation. sur les. Routes bi-directionnelles ATLANTIQUE Prescriptions & Procédures pour les Interventions d exploitation sur les Routes bi-directionnelles septembre 2008 2 Généralités Ce document a pour objet de définir les procédures de pose et

Plus en détail

Une diversité d espace

Une diversité d espace Qu est ce que c est? Une question complexe? La signalétique oriente, aide à localiser, informe et sécurise l usager au sein d un espace. On distingue les signalétiques directionnelle et culturelle. Elle

Plus en détail

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement ---

La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- La prise en compte de l accessibilité par les services de la voirie et du stationnement --- Le stationnement PMR Etat des lieux et prise en compte des évolutions réglementaires à Lille Métropole M. Courbot

Plus en détail

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage

Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage 1. Note d aide à l élaboration des principes de rétablissement et de voisinage Bordeaux, le 8 juin 2010 OBJET La réalisation d une ligne nouvelle entraine l interception ou le voisinage avec des réseaux

Plus en détail

Liste des pièces à fournir pour toutes demande d'arrêté de : - Circulation - Stationnement

Liste des pièces à fournir pour toutes demande d'arrêté de : - Circulation - Stationnement V I L L E D E MARSEILLE DELEGATION GENERALE VILLE DURABLE ET EXPANSION DIRECTION DE LA GESTION URBAINE DE PROXIMITE Liste des pièces à fournir pour toutes demande d'arrêté de : - Circulation - Stationnement

Plus en détail

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12

PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 5 12 PARTIE 1: PERMIS DE CONDUIRE 9 1.1 Types de permis 10 Classe 1 10 Classe 2 10. Classe 3 11 Classe 4 12 Classe 5 12 Classe 6 13 Classe 7 Permis progressif (Niveau I et II) 13 Classe 8 14 Classe 9 15 1.2

Plus en détail

Sécurité civile (pompiers, police, ambulance) Développement (accès à la propriété) Services (autobus scolaire, vidanges, utilités

Sécurité civile (pompiers, police, ambulance) Développement (accès à la propriété) Services (autobus scolaire, vidanges, utilités Recherche d un plan de travail pour l amélioration des chemins municipaux Par : Jean Dugré, ing BPR Les routes, un mal nécessaire Sécurité civile (pompiers, police, ambulance) Développement (accès à la

Plus en détail

MODELE DE NOTICE D ACCESSIBILITE ERP NEUFS OU EXISTANTS sans contrainte structurelle

MODELE DE NOTICE D ACCESSIBILITE ERP NEUFS OU EXISTANTS sans contrainte structurelle MODELE DE NOTICE D ACCESSIBILITE ERP NEUFS OU EXISTANTS sans contrainte structurelle RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LE DEMANDEUR ET L'ETABLISSEMENT 1 DEMANDEUR (bénéficiaire de l autorisation) NOM, prénoms...

Plus en détail

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Points examinés R = 1. Généralités L opération de construction entre dans la définition des bâtiments d habitation collectifs ("oui" aux 2 critères

Plus en détail

RD 154 Déviation de Verneuil-sur-Seine et Vernouillet

RD 154 Déviation de Verneuil-sur-Seine et Vernouillet RD 154 Déviation de Verneuil-sur-Seine et Vernouillet Réunion d information du 5 octobre 2015 à Verneuil-sur-Seine PRÉSENTATION DU PROJET ET DE SON AVANCEMENT SOMMAIRE 1. LES ETAPES CLÉSDU PROJET 2. LES

Plus en détail

La généralisation des doubles sens cyclables dans les zones 30

La généralisation des doubles sens cyclables dans les zones 30 La généralisation des doubles sens cyclables dans les zones 30 Rue de l Avenir «Ville à 30, Ville à Vivre», Montreuil, 19 mai 2010 1 INTRODUCTION 18 ème arrondissement 2 Historique Paris ne part pas de

Plus en détail

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH

LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Logiciel PEACH 1 LE LOGICIEL PEACH, UN OUTIL DE VALORISATION DES PCH Sommaire I. Présentation d'ensemble du logiciel... 1 I.1. Les objectifs... 1 I.2. La démarche d'étude par PEACH... 2 II. PEACH Programme

Plus en détail

Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes. Barrière Decmapark

Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes. Barrière Decmapark MATIERE Outils et méthodes d analyse et de description des systèmes Barrière Decmapark ENERGIE INFORMATION Principes Outils Solutions Dossier technique 1. Présentation du système : 1.1- Implantation dans

Plus en détail

Savoirs de base en sécurité routière

Savoirs de base en sécurité routière Savoirs de base en sécurité routière novembre 2008 sáëáäáäáí = sáê~öéë=éí=å~êêéñçìêë=éä~åë=çêçáå~áêéë= Avertissement Cette série de fiches est destinée à fournir une information rapide. La contrepartie

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

DOSSIER D EXPLOITATION

DOSSIER D EXPLOITATION Commune de ORMOY : - S O M M A I R E Renforcement et réfection des équipements de l ouvrage de franchissement l autoroute A6 par la RD 191 1/ PRESENTATION DES TRAVAUX... 2 DCE 2/ MESURES D EXPLOITATION

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011

VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 VOIRIE ACCESSIBLE Véronique IMBAULT Décembre 2011 Plan Rappels règlementaires Cheminements et trottoirs Escaliers Équipements et mobilier urbains Traversée de chaussée Feux de circulation permanents Emplacements

Plus en détail

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité)

L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) L accessibilité des commerces et des services de proximité (classés en 5 e catégorie au sens du règlement de sécurité) La loi du 11 février 2005 exprime le principe «d accès à tout pour tous» qui implique

Plus en détail

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC

RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains. Vincent DELCOURT ASC RASV, SAMSIT, TRIPS, ISCAPS, Vers une Vidéosurveillance Intelligente dans les Trains Vincent DELCOURT ASC 1 Contexte: Introduction: Besoin Les actes de malveillance et les agressions sur le réseau SNCF

Plus en détail

Rénovation de la banque de questions de l'etg

Rénovation de la banque de questions de l'etg Rénovation de la banque de questions de l'etg Présentation aux écoles de conduite Ministère de l'écologie, de l'énergie,du Développement durable et de la mer, en charge des technologies vertes et des négociations

Plus en détail

DRIT/SEGSR 28/03/2013 Contexte: Le département des Alpes Maritimes : une géographie particulière. -2/3 de l espace départemental: zones rurales de faible densité, -1/3 du territoire 97% de la population

Plus en détail

I Mise en place d un SIG pour la gestion des équipements sur les routes départementales de la Loire I

I Mise en place d un SIG pour la gestion des équipements sur les routes départementales de la Loire I I Mise en place d un SIG pour la gestion des équipements sur les routes départementales de la Loire I I Déroulement de la présentation I Les missions de la cellule programmation Le patrimoine routier Le

Plus en détail

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité

Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Modèles économiques pour les nouveaux services à la mobilité Quels enseignements tirer de l appel à manifestation d'intérêt (AMI) «mobilité quotidienne et acheminement final des marchandises»? Mathieu.chassignet@ademe.fr

Plus en détail

Sommaire. Jean-Luc Millard

Sommaire. Jean-Luc Millard Deuxième tirage 2005 Vous préparez votre permis de conduire et vous avez choisi cette nouvelle édition du Code de la route Codoroute : je vous en remercie. Né en 1961, ce Code a développé au fil des ans

Plus en détail

Pourquoi les zones 30?

Pourquoi les zones 30? Introduction de la Sommaire Pourquoi les zones 30? 3 Distance de freinage réduite 4 Réduction du bruit 5 Perte de temps minimale 5 Prescriptions du Ministère du Développement durable et des Infrastructures

Plus en détail

Catalogue. Des produits

Catalogue. Des produits Catalogue Des produits Gamme ODT Logiroad offre une solution simple, moins couteuse et représentative du trafic routier : la gamme Observatoire De Trajectoires (ODT). Cette gamme est constituée de plusieurs

Plus en détail

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs

L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs FORMATION DRJSCS BASSE-NORMANDIE 26 OCTOBRE 2012 L accessibilité des équipements sportifs et de loisirs Objectif: acquérir des connaissances sur l accessibilité des équipements sportifs. Les principales

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME 51 Le B.O. N 1 du 13 Février 1997 - Hors Série - page 173 PROGRAMMES DU CYCLE CENTRAL 5 e ET 4 e TECHNOLOGIE En continuité avec le programme de la classe de sixième, celui du cycle central du collège est

Plus en détail

POUR UN RESEAU CYCLABLE A HAUT NIVEAU DE SERVICE

POUR UN RESEAU CYCLABLE A HAUT NIVEAU DE SERVICE POUR UN RESEAU CYCLABLE A HAUT NIVEAU DE SERVICE Journée Technique du Club des Villes et Territoires Cyclables François Tortel - Paris 17 septembre 2014 Des réalisations que l on peut rencontrer dans plusieurs

Plus en détail

Borne VIGILE IDé 400. Descriptif. Caractéristiques

Borne VIGILE IDé 400. Descriptif. Caractéristiques Borne VIGILE IDé 400 ML Descriptif La borne VIGILE IDé 400 intègre un indicateur de pesage IDé 400 en face avant, et constitue une interface conviviale entre le chauffeur du véhicule et la réalisation

Plus en détail

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract

CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC. M. Poehler. Abstract CONSULTANT EXTÉRIEUR POUR LES ÉTUDES DE GÉNIE CIVIL HORS LHC M. Poehler Abstract Un des mandats de la division ST est la réalisation de travaux de génie civil pour la construction, la rénovation et l adaptation

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Agir ensemble pour être plus fort

Agir ensemble pour être plus fort Agir ensemble pour être plus fort Les Journées de l accessibilité RESPECT DES NORMES Par Aurélie Digue, Expert Diagnostic à l APAVE Rennes I / LOI HANDICAP 2005 Loi n 2005-102 du 11 Février 2005 Décret

Plus en détail

Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements

Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements POINT D INFORMATION 29 novembre 2012 1 Mise à double sens des Grands Boulevards 2ème, 3ème, 9ème et 10ème arrondissements

Plus en détail

Stationnement automobile

Stationnement automobile H.02 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux parcs de stationnement automobile, des articles R.111-19 à R.111-19-3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11du code

Plus en détail

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune.

Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Déroulement du stage Durée Le stage de récupération de points se déroule sur 2 journées consécutives de 7H30 chacune. Le respect des horaires est impératif. En cas de non-respect des horaires, le stagiaire

Plus en détail

Audit de sécurité N7. Conférence de presse du mardi 3 juin 2008

Audit de sécurité N7. Conférence de presse du mardi 3 juin 2008 Audit de sécurité N7 Conférence de presse du mardi 3 juin 2008 1 L infrastructure routière L infrastructure - La géométrie : rayons, dévers, visibilité - Le gabarit : nombre de voies - Le revêtement :

Plus en détail

Succession de virages dont le premier est à droite.

Succession de virages dont le premier est à droite. Indique la longueur de la section comprise entre le signal et le début du passage dangereux ou de la zone où s applique la réglementation, ou du point qui fait l objet de l indication. Indique la longueur

Plus en détail

Tous droits réservés SELENIS

Tous droits réservés SELENIS 1. Objectifs 2. Etapes clefs 3. Notre proposition d accompagnement 4. Présentation de SELENIS 2 Un projet est une réalisation spécifique, dans un système de contraintes donné (organisation, ressources,

Plus en détail

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie

S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie S.S.I.A.P 1 Module complémentaire Agent de sécurité incendie Public : Homme du rang des sapeurs-pompiers professionnels ou volontaires, des pompiers militaires de l armée de terre, des pompiers militaires

Plus en détail

Loi du 11 février 2005. L accessibilité des ERP de 5 ème catégorie. Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie

Loi du 11 février 2005. L accessibilité des ERP de 5 ème catégorie. Ministère de l'écologie, du Développement durable et de l Énergie Loi du 11 février 2005 L accessibilité des ERP de 5 ème catégorie Direction Départementale des Territoires des Yvelines Séance du 30 octobre 2012 Intervenant : François ALEMANY Chargé d opérations DREAL

Plus en détail

Norme SIA 500 : 2009 Constructions sans obstacles (SN 521 500) - L'essentiel des modifications apportées à la version 1988

Norme SIA 500 : 2009 Constructions sans obstacles (SN 521 500) - L'essentiel des modifications apportées à la version 1988 Norme SIA 500 : 2009 Constructions sans obstacles (SN 521 500) - L'essentiel des modifications apportées à la version 1988 En résumé > De nombreuses exigences ont été précisées, des lacunes comblées et

Plus en détail

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE

ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN SAVOIE ANALYSE ET OBSERVATOIRE DES ACCIDENTS MORTELS SUR LES ROUTES DÉPARTEMENTALES EN Une ambition : généraliser les procédures d analyse de tous les accidents corporels de la circulation. Une démarche effective

Plus en détail

Correction détaillée ASSR2. Session 2011

Correction détaillée ASSR2. Session 2011 détaillée ASSR2 Epreuve principale Session 2011 Question 1 Piétons Rollers Dépasser un piéton C est bien sur le trottoir que le roller, qui est considéré comme un piéton, doit circuler. Mais, plus rapide

Plus en détail

PIECE F : APPRECIATION SOMMAIRE DES DEPENSES

PIECE F : APPRECIATION SOMMAIRE DES DEPENSES Prolongement du tramway T3 à Porte d Asnières Direction de la Voirie et des Déplacements PIECE F : APPRECIATION SOMMAIRE DES DEPENSES Extension du tramway T3 Porte de la Chapelle Porte d Asnières 2 Préambule

Plus en détail

Accessibilité, une solution pour chaque barrière. Plateformes élévatrices Silver Steppy

Accessibilité, une solution pour chaque barrière. Plateformes élévatrices Silver Steppy Accessibilité, une solution pour chaque barrière Plateformes élévatrices Silver Steppy Silver Accessibilité sans problèmes, avec les meilleurs standards de sécurité et de flexibilité. La plateforme élévatrice

Plus en détail

SÉCURITÉ ROUTIÈRE SUR LE LIEU DE DÉPÔT ET QUESTIONS DE SIGNALISATION AVRIL 2011

SÉCURITÉ ROUTIÈRE SUR LE LIEU DE DÉPÔT ET QUESTIONS DE SIGNALISATION AVRIL 2011 Fiche N 3 SÉCURITÉ ROUTIÈRE SUR LE LIEU DE DÉPÔT ET QUESTIONS DE SIGNALISATION AVRIL 2011 OBJET Cette fiche s'applique exclusivement au domaine public OBLIGATIONS JURIDIQUES Une zone de dépôt n'est pas

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION Engins de Chantier R372m

PROGRAMME DE FORMATION Engins de Chantier R372m PROGRAMME DE FORMATION Engins de Chantier R372m Les différents types et catégories D Engins de chantier Cat1 Tracteurs et petits engins de chantier mobiles : tracteur agricole de moins de 50 chevaux, mini-pelle

Plus en détail

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements

Problème posé. Sécurité. Sécurité Humaine. Exploitant. électronique. Politique Sécurité. Réglementation. Comportements Problème posé Réglementation Politique Sécurité Comportements Flux Événements Sécurité Humaine Sécurité électronique Exploitant Personnes Patrimoine Exploitation Population Environnement Secret Risques

Plus en détail

Transports publics. Problématiques traitées : FICHE

Transports publics. Problématiques traitées : FICHE Transports publics Lors de ses déplacements à l intérieur de sa commune, un piéton peut avoir régulièrement besoin des transports publics : afin de parcourir des distances qu il juge trop longues, pour

Plus en détail

AGENT DE VOIRIE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS

AGENT DE VOIRIE POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE MISSIONS Direction des Ressources humaines AGENT DE VOIRIE DANS UN CENTRE D EXPLOITATION DÉPARTEMENTAL POSITIONNEMENT DU POSTE DANS LA STRUCTURE Direction : Direction des Routes Service : Centre Technique Départemental

Plus en détail

Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône. Florent BOISBOUVIER

Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône. Florent BOISBOUVIER Étude : méthodologie de programmation des études de risques mouvements de terrain sur le département du Rhône Florent BOISBOUVIER Nature de la commande Client : DDE 69, Service Environnement Risque et

Plus en détail