Sondage sur la sécurité urbaine Arrondissement Mercier Hochelaga-Maisonneuve

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sondage sur la sécurité urbaine Arrondissement Mercier Hochelaga-Maisonneuve"

Transcription

1 Sondage sur la sécurité urbaine Arrondissement Mercier Hochelaga-Maisonneuve Préparé par Tandem Mercier Hochelaga-Maisonneuve Novembre , rue Ontario Est H1V 1K

2 Contexte Le programme Tandem fête ses 30 ans en L équipe de Mercier Hochelaga-Maisonneuve a voulu valider ses actions et prendre le pouls des citoyens. Pour atteindre cet objectif, un sondage sur la sécurité a été mené en octobre auprès de 150 résidents. Méthodologie L ensemble de l arrondissement a été couvert. Pour chacun des 3 quartiers (Mercier-Est, Mercier-Ouest et Hochelaga-Maisonneuve), les sondeurs ont sillonné le territoire selon un itinéraire préétabli. Le choix ainsi que le nombre de répondants ont été établis selon un échantillon par quota, basé sur les données du service de statistiques de la Ville de Montréal (portrait de quartier 2006, réalisé par G. Bérard). N.B. La proportion homme/femme a été difficile à atteindre, mais on est proche (46% des gens interrogés sont des hommes). Portrait des répondants 81 femmes; 69 hommes 50 répondants de Mercier-Est, 50 de Mercier-Ouest et 50 d Hochelaga-Maisonneuve 63% des répondants se déplacent en transport actif (Transport en commun, marche, vélo). 71% des répondants vivent à 2 ou plus dans leur domicile. 53% des répondants ont déjà été victimes ou témoins d un acte criminel. Notez bien Tous les graphiques du sondage présentent les pourcentages basés sur les 150 répondants. 2

3 1. La vision de la sécurité dans son quartier 14% 8% 21% Très sécuritaire Assez sécuritaire Peu sécuritaire Pas sécuritaire 57% En regroupant les réponses «très» et «assez» sécuritaire, on constate que : Pour l ensemble de l arrondissement : 80% des femmes trouvent leur quartier sécuritaire, contre 75% pour les hommes. Par quartier: 84 % des gens interrogés dans Mercier-Est trouvent leur quartier sécuritaire. 78% des gens interrogés dans Mercier-Ouest trouvent leur quartier sécuritaire. 71% des gens interrogés dans Hochelaga-Maisonneuve trouvent leur quartier sécuritaire. 3

4 2. Le sentiment de sécurité des répondants 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Chez soi Dans les espaces publics Dans les transports en commun Beaucoup en sécurité Assez en sécurité Peu en sécurité Pas en sécurité En regroupant les réponses «beaucoup» et «assez» en sécurité, on constate que : 90% des gens interrogés dans Mercier-Est, 96% dans Mercier-Ouest et 81% dans Hochelaga-Maisonneuve se sentent en sécurité dans leur domicile. 82% des gens interrogés dans Mercier-Est, 79% dans Mercier-Ouest et 63% dans Hochelaga-Maisonneuve se sentent en sécurité dans les espaces publics. 77% des gens interrogés dans Mercier-Est, 89% dans Mercier-Ouest et 88% dans Hochelaga-Maisonneuve se sentent en sécurité dans les transports en commun. 4

5 3. Vous et a. votre relation avec le voisinage 2% 4% Très bonne relation Plutôt bonne relation 44% 50% Plutôt mauvaise relation Très mauvaise relation En regroupant les réponses «très bonne relation» et «plutôt bonne relation», on constate que : 84% des gens interrogés dans Mercier-Est, 80% dans Mercier-Ouest et 77% dans Hochelaga-Maisonneuve ont une bonne relation avec leur voisinage. 15% des gens interrogés dans l arrondissement n ont aucun contact avec leur voisinage. b. votre comportement face à la sécurité 2% 6% Comportement très sécuritaire 35% 57% Comportement assez sécuritaire Comportement peu sécuritaire Comportement pas sécuritaire En regroupant les réponses «comportement très sécuritaire» et «comportement assez sécuritaire», on constate que : 88% des gens interrogés de Mercier-Est, 92% des répondants de Mercier-Ouest et 96% des répondants de Hochelaga-Maisonneuve ont un comportement sécuritaire. 5

6 c. l importance de la prévention 4% 1% 26% Très importante Assez importante Peu importante 69% Pas du tout importante En regroupant les réponses «très importante» et «assez importante», on constate que : 96% des gens interrogés dans Mercier-Est, 88% dans Mercier-Ouest et 100% dans Hochelaga-Maisonneuve trouvent que la prévention est importante. 98% des femmes interrogées dans l arrondissement contre 91% des hommes trouvent que la prévention est importante. 6

7 4. Connaissez-vous le programme Tandem? 10% 7% 63% 20% Très bien Assez bien Un peu Pas du tout La réponse «pas du tout» collecte 68% des répondants de Mercier-Est et Mercier-Ouest, contre 54% pour Hochelaga-Maisonneuve. 70% 5. Outils préférés pour obtenir de l information sur la sécurité et la prévention 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Par internet Dépliant Par téléphone Séance d'information Outil efficace Outil moyennement efficace Outils peu efficace 7

8 6. Intérêt des répondants pour les services offerts par Tandem 60% 50% 40% 30% 20% Bon intérêt Intérêt moyen Pas d'intérêt 10% 0% Kiosques info Ateliers enfants Marche explo Burinage Ateliers adultes Visite conseil 8

9 7. Problématiques les plus criantes, selon les répondants À partir des réponses des participants au sondage, voici les principales problématiques observées dans les quartiers. N.B. Le chiffre entre parenthèses indique le nombre de fois où la problématique est mentionnée. POUR L ENSEMBLE DE L ARRONDISSEMENT : a. Drogues, toxicomanie et ses irritants(22) b. Cambriolage domicile (16) et vol de voiture/vélo (5) c. Attroupements, gangs et ses irritants(16) d. Vitesse routière et circulation (13) e. Travail de sexe de rue et ses irritants (12) f. Déplacement en soirée (10) g. Sécurité des enfants (8) PAR QUARTIER : MERCIER-EST a. Cambriolage domicile (9) et vol de voiture/vélo (4) b. Attroupements, gangs et ses irritants(7) c. Déplacement en soirée (6) d. Sécurité des enfants (4) MERCIER-OUEST a. Vitesse routière et circulation (8) b. Attroupements, gangs et ses irritants(6) c. Drogues, toxicomanie et ses irritants(6) HOCHELAGA-MAISONNEUVE a. Drogues, toxicomanie et ses irritants(12) b. Travail de sexe de rue et ses irritants (12) c. Cambriolage domicile (5) et vol de voiture/vélo (1) d. Itinérance et ses irritants (4) 9

10 CONCLUSION Voici quelques observations qui se dégagent des réponses des 150 résidents qui ont participé à ce sondage : Face au sentiment de sécurité, on constate qu il est variable selon les différents quartiers de l arrondissement. Par exemple, dans Hochelaga-Maisonneuve, le sentiment de sécurité des répondants est plus faible dans leur domicile et dans les espaces publiques que chez les résidents des quartiers Mercier-Est et Mercier-Ouest. Aussi, les résidents de Mercier-Est et Mercier-Ouest trouvent leur quartier plus sécuritaire que les résidents d Hochelaga-Maisonneuve. Concernant le sentiment de sécurité dans les transports en commun, il est plus élevé dans les quartiers Hochelaga-Maisonneuve et Mercier-Ouest que dans le quartier Mercier-Est. Ce fait peut être relié à la donnée qui indique que l on se déplace moins en transport en commun dans Mercier-Est que dans les autres quartiers. Des trois quartiers de l arrondissement, les résidents d Hochelaga-Maisonneuve disent dans une plus forte proportion avoir un comportement très sécuritaire, et voient la prévention comme importante dans une plus forte proportion. Tandem est connu par un plus grand nombre de répondants d Hochelaga- Maisonneuve que par les résidents de Mercier-Est et Mercier-Ouest. Les problématiques qui demandent une attention spéciale varient également selon les quartiers. Il restera à valider si ces différences correspondent à la réalité et aux perceptions des différentes populations. 10

11 En terminant, il faut mentionner que ce sondage fait partie d une série de moyens que Tandem Mercier Hochelaga-Maisonneuve a choisi pour valider ses actions et orienter son intervention pour les années prochaines. Parmi ces moyens, il y aura un groupe de discussion avec des intervenants en novembre 2012, un atelier de travail des intervenants de Tandem Mercier Hochelaga-Maisonneuve en décembre, et un partage des résultats ( sondage et plan d action de Tandem pour 2013) de ces interventions avec les partenaires de l arrondissement (tables de concertation), en janvier et février REMERCIEMENTS Merci aux 150 résidents de l arrondissement pour le temps donné à répondre au sondage. Merci à Mairie-Pier Gagné, Nilson Zepeda et Sophie Gagnon, qui ont sillonné les quartiers à la rencontre des citoyens. Merci à Nancy Bellavance, pour avoir transposé les réponses dans ces pages. Merci à Louis Rocheleau, consultant, pour ses conseils éclairés. Serge Doucet, coordonnateur du projet 11

12 ANNEXE QUESTIONS DU SONDAGE «Bonjour, je suis de l organisme Tandem pour l arrondissement Mercier/Hochelaga- Maisonneuve. Nos interventions touchent principalement la prévention de la criminalité et la sécurité urbaine. Nous faisons aujourd hui un sondage sur la sécurité des citoyens. On cherche des citoyens qui demeurent dans le quartier. Vous y demeurez? Si oui, auriez-vous 5 minutes maximum pour le sondage? Si non, merci pour votre attention. N.B. On veut votre opinion, il n y a pas de bonnes ou mauvaises réponses. Ce sondage est confidentiel! Les premières questions vont porter sur votre sentiment de sécurité et sur la sécurité de votre quartier. 1. Je trouve que mon quartier est un (choisissez la suite qui vous convient.) a. Quartier très sécuritaire b. Quartier assez sécuritaire c. Quartier peu sécuritaire d. Quartier pas sécuritaire 2. Dans mon domicile, je me sens (choisissez la suite qui vous convient.) a. Beaucoup en sécurité b. Assez en sécurité c. Peu en sécurité d. Pas du tout en sécurité 3. Dans les espaces publics, les parcs, la rue, je me sens (choisissez la suite qui vous convient.) a. Beaucoup en sécurité b. Assez en sécurité c. Peu en sécurité d. Pas du tout en sécurité 4. Dans les transports en commun, je me sens (choisissez la suite qui vous convient.) a. Beaucoup en sécurité b. Assez en sécurité c. Peu en sécurité d. Pas du tout en sécurité 5. Comment qualifieriez-vous la relation que vous avez avec votre voisinage? a. Très bonne relation b. Plutôt bonne relation c. Plutôt mauvaise relation d. Très mauvaise relation e. Aucune relation- aucun contact. Je ne peux pas répondre à cette question. 6. Comment qualifieriez-vous votre comportement face à la criminalité? a. Comportement très sécuritaire b. Comportement assez sécuritaire c. Comportement peu sécuritaire d. Comportement pas sécuritaire Les prochaines questions portent sur Tandem et les services de prévention 7. Connaissez-vous Tandem Mercier Hochelaga-Maisonneuve, le programme en sécurité urbaine de la Ville de Montréal dans l arrondissement? a. Très bien b. Assez bien c. Un peu d. Pas du tout 12

13 8. Il y a différents moyens pour obtenir de l information sur la sécurité et la prévention de la criminalité. Sur une échelle de 1 à 5, qualifiez chacun des moyens suivants : 1 signifie que ce moyen ne vous rejoint pas, 5 signifie que le moyen vous rejoint. a. Dépliant b. Atelier d information c. Par téléphone d. Par internet Tandem offre différents service aux citoyens sur la sécurité et la prévention de la criminalité. Sur une échelle de 1 à 5, quel est votre niveau d intérêt pour chacune des activités suivantes (1 signifie que vous n avez aucun intérêt pour l activité, 5 signifie que vous avez beaucoup d intérêt pour l activité). a. Burinage de biens (vélo, électronique, etc.) b. Visite-conseil (analyse de la sécurité du domicile) c. Ateliers de sensibilisation pour enfants d. Ateliers de sensibilisation pour adultes e. Kiosque d informations f. Expertise en matière d aménagement urbain sécuritaire Jusqu à quel point la prévention est importante pour vous? a. Très importante b. Assez importante c. Peu importante d. Pas du tout importante 11. En matière de sécurité dans l arrondissement Mercier Hochelaga-Maisonneuve, quelle est votre principale préoccupation? En terminant, on a besoin d information pour des fins statistiques! SEXE Homme Femme ÂGE & + Mercier-Est ME. Sud de Sherbr et Ouest de DesOrmeaux M.E.Sud de Sherbr. Et Est de DesOrmeaux M.E.Nord de Sherbrooke Mercier-Ouest M.O. Sud de Sherbrooke M.O.Nord de sherbrooke Hochelaga-Maisonneuve H.H. Sud Ouest H.M. Nord Ouest H.M. Maisonneuve DÉPLACEMENT Auto Marche / transport en commun/vélo (transport actif) RÉSIDENCE Vit seul Vit à deux ou plus Avez-vous déjà été victime ou témoin d un acte criminel? Oui Non 13

CCSE MAISONNEUVE. Rapport d activités 2013

CCSE MAISONNEUVE. Rapport d activités 2013 CCSE MAISONNEUVE Rapport d activités 2013 Programme montréalais de soutien à l action citoyenne en sécurité urbaine (TANDEM) dans l arrondissement Mercier Hochelaga-Maisonneuve Déposé à l arrondissement

Plus en détail

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011

AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE. De la vie aux idées 4 OCTOBRE 2011 AQESSS - ÉTUDE AUPRÈS DES QUÉBÉCOIS É SUR L INFORMATISATION CLINIQUE COLLOQUE EXPOSITION LA SANTÉ ÉLECTRONIQUE 4 OCTOBRE 2011 De la vie aux idées TABLE DES MATIÈRES CONTEXTE ET OBJECTIFS 3 FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Observatoire 2014. Les Français et le Crowdfunding Qui sont les «crowdfunders» aujourd hui? Que financent-ils? Dans quel but?

Observatoire 2014. Les Français et le Crowdfunding Qui sont les «crowdfunders» aujourd hui? Que financent-ils? Dans quel but? Observatoire 2014 Les Français et le Crowdfunding Qui sont les «crowdfunders» aujourd hui? Que financent-ils? Dans quel but? ADWISE 35 rue Godot de Mauroy 75009 Paris DOCUMENT CONFIDENTIEL Florence HUSSENOT

Plus en détail

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL

Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL Questionnaire sur la conciliation famille TRAVAIL BLOC 1 : LA FAMILLE ET LES CHARGES FAMILIALES 1. Avez vous des enfants à votre charge au quotidien?, avec moi en garde à temps plein, en garde partagée,

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait...

Introduction...3. Mise en contexte...4. Fédéral...5. National (Québec)...5. Régional...6. Local...6. Montréal...7. Modèle de portrait... OUTILS DE RÉALISATION D UN PORTRAIT DE MILIEU IEU DANS LE CADRE DE L L OPÉRATION QUARTIER Août 2003 TABLE DES MATIÈRES Introduction...3 Mise en contexte...4 Fédéral...5 National (Québec)...5 Régional...6

Plus en détail

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012

Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb. Dossier 70902-019 21 septembre 2012 Les groupes de médecine familiale (GMF) Sondage Omniweb Dossier 70902-019 21 septembre 2012 La méthodologie 6 Le profil des répondants 9 L analyse détaillée des résultats 10 Conclusions stratégiques

Plus en détail

Analyse du sondage. Vandalisme Environnement Vol habitation

Analyse du sondage. Vandalisme Environnement Vol habitation Analyse du sondage A. Les problématiques Les personnes sondées ont été questionnées sur divers problèmes et un classement a été établi sur base de ce qu elles considèrent être la problématique la plus

Plus en détail

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels

Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Bienvenue à la conférence en ligne Violence au travail : présentation des résultats du sondage mené auprès de trois secteurs professionnels Conférencier : Richard Boyer, Ph. D., chercheur au Centre de

Plus en détail

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE

BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE Dossier Médical Personnel BAROMÈTRE DE NOTORIÉTÉ ET D IMAGE MARS 2012 L AVANCÉE DU DOSSIER MÉDICAL PERSONNEL EN QUELQUES CHIFFRES - MARS 2012 26 LE NOMBRE DE RÉGIONS DANS LESQUELLES DES PROFESSIONNELS

Plus en détail

Sondage sur l image du commerce auprès des Français

Sondage sur l image du commerce auprès des Français Sondage sur l image du commerce auprès des Français Janvier 2012 OpinionWay 15 Place de la République 75003 Paris tel : 01 78 94 90 00 fax : 01 78 94 90 19 www.opinionway.com Méthodologie page 2 Méthodologie

Plus en détail

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec

Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Enquête sur les cliniques médicales privées au Québec Annexe technique à la Note Économique «La médecine privée au Québec» publiée par l Institut économique de Montréal le 5 décembre 2013 Dans le cadre

Plus en détail

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises

Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Perceptions du grand public par rapport au gouvernement actuel et certains enjeux liés aux entreprises 13574-008 Novembre 2009 www.legermarketing.com

Plus en détail

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour

FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com. pour FD/AM N 1-18325 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Adeline Merceron Tél : 01 45 84 14 44 adeline.merceron@ifop.com pour Les Français et leur de santé Résultats détaillés Février 2010 Sommaire - 1 - La méthodologie...

Plus en détail

OBSERVATION ET SUIVI DES PARTICIPANTS

OBSERVATION ET SUIVI DES PARTICIPANTS THÈME F OBSERVATION ET SUIVI DES PARTICIPANTS Nos objectifs partagés Évaluation de la satisfaction des participants Observation de la fréquentation Une démarche écoresponsable a été engagée sur l événement,

Plus en détail

Les jeunes conducteurs en Europe

Les jeunes conducteurs en Europe Les jeunes conducteurs en Europe Association Prévention Routière Fédération française des sociétés d assurances - FFSA - - Introduction MÉTHODOLOGIE 2 Étude «Les jeunes conducteurs européens» Méthodologie

Plus en détail

Sondage de sa*sfac*on auprès des habitants des quar*ers en cours de rénova*on

Sondage de sa*sfac*on auprès des habitants des quar*ers en cours de rénova*on Sondage de sa*sfac*on auprès des habitants des quar*ers en cours de rénova*on Etude de l Ins,tut CSA pour l ANRU Janvier 2013 Sommaire Fiche technique de l étude p 3 1 La sa*sfac*on à l égard de la vie

Plus en détail

La coordination des secours en Haïti. Janvier 2010

La coordination des secours en Haïti. Janvier 2010 La coordination des secours en Haïti Janvier 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1058 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Plus en détail

Baromètre de la protection sociale Vague 3

Baromètre de la protection sociale Vague 3 pour Baromètre de la protection sociale Vague 3-2 ème conférence nationale de la protection sociale - Contacts : Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint de l Ifop 10 avril 2013 Note méthodologique Etude

Plus en détail

Les Français sur les routes

Les Français sur les routes Les Français sur les routes Institut CSA pour RTL et Auto Plus Décembre 2013 Fiche technique Sondage exclusif Institut CSA / RTL / AUTO PLUS réalisé par Internet du 17 au 19 décembre 2013. Echantillon

Plus en détail

Les Français et les sites de rencontre

Les Français et les sites de rencontre 13 février 2012 Présentation des résultats N 110 080 Contacts : François Kraus francois.kraus@ifop.com 01 72 34 94 64 / 06 61 00 37 76 Les Français et les sites de rencontre Sondage réalisé à l occasion

Plus en détail

pour Observatoire de la profession de conseil en recrutement

pour Observatoire de la profession de conseil en recrutement pour Observatoire de la profession de conseil en recrutement Juin 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A Les préoccupations à six mois des Directeurs de Ressources Humaines B

Plus en détail

Démarche Municipalité amie des aînés (M AD A) Questionnaire pour mieux connaître et servir les aînés

Démarche Municipalité amie des aînés (M AD A) Questionnaire pour mieux connaître et servir les aînés Démarche Municipalité amie des aînés (M AD A) Questionnaire pour mieux connaître et servir les aînés Espace réservé: Endroit : Assistant : No de questionnaire : La Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu travaille

Plus en détail

Sondage «Capter la parole des parents»

Sondage «Capter la parole des parents» Sondage «Capter la parole des parents» Principaux résultats du sondage qui recueille l opinion de 156 parents de Hochelaga- Maisonneuve ayant des enfants de 0-18 ans de décembre 2009 à janvier 2010. Comité

Plus en détail

L accompagnement des enseignants en formation professionnelle. Objectifs. enseignants. ! Présentation de résultats de la rechercheaction

L accompagnement des enseignants en formation professionnelle. Objectifs. enseignants. ! Présentation de résultats de la rechercheaction L accompagnement des enseignants en formation professionnelle 5 e congrès biennal du CQJDC 24 avril 2014 Nancy Gaudreau, Ph. D. Geneviève Carrier, B. Ed. Kathleen C. Durand, B. Erg. Objectifs! Présentation

Plus en détail

DECROCHAGES. De plus en plus de Français se sentent frustrés et se mettent à l'écart du système économique et politique

DECROCHAGES. De plus en plus de Français se sentent frustrés et se mettent à l'écart du système économique et politique DECROCHAGES De plus en plus de Français se sentent frustrés et se mettent à l'écart du système économique et politique 1 Rappel de la méthodologie Huitième édition Échantillon! 1006 individus âgés de 15

Plus en détail

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE ENTENTE ADMINISTRATIVE SUR LA GESTION DU FONDS QUÉBÉCOIS D INITIATIVES SOCIALES DANS LE CADRE DES ALLIANCES POUR LA SOLIDARITÉ (MESS-VILLE 2015) GUIDE PRATIQUE 1. DESCRIPTION DU PROGRAMME L Entente administrative

Plus en détail

LES VÉLOMARCHÉS DANS MERCIER-OUEST ET MERCIER-EST

LES VÉLOMARCHÉS DANS MERCIER-OUEST ET MERCIER-EST LES VÉLOMARCHÉS DANS MERCIER-OUEST ET MERCIER-EST Projet porté par: Financé par: l Alliance pour la solidarité, Revitalisation urbaine Intégrée de Mercier-Est et Québec en Forme LE PROJET Vélomarché est

Plus en détail

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite

PROJET DIGNITÉ. Démystifier la pauvreté au Canada. ArmeeduSalut.ca/dignite le PROJET DIGNITÉ Démystifier la pauvreté au Canada sommaire Vous n êtes peut-être pas témoin de la pauvreté tous les jours. Mais croyez-nous, elle existe. En fait, un Canadien sur onze vit dans la pauvreté.

Plus en détail

Octobre 2012 Les Français et les risques numériques

Octobre 2012 Les Français et les risques numériques Octobre 2012 Les Français et les risques numériques pour Avant-propos AXA Prévention, association de loi 1901, agit depuis près de 30 ans pour protéger le grand public sur les risques du quotidien : risque

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

L immobilier vu par différentes générations de Français

L immobilier vu par différentes générations de Français L immobilier vu par différentes générations de Français Septembre 2011 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage effectué pour : I&E Consultants & ORPI Échantillon : 1000 personnes, constituant un

Plus en détail

Les entreprises et le big data

Les entreprises et le big data Les entreprises et le big data Méthodologie Interrogation réalisée du 9 au 24 avril 2015. Un échantillon de 500 dirigeants et managers d entreprises, membres du comité de direction, représentatif des entreprises

Plus en détail

omnipraticiens du Québec

omnipraticiens du Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Étude d opinion d pour la Fédération des médecins m omnipraticiens du Québec 11250-006 006 Février 2010 www.legermarketing.com Contexte

Plus en détail

Redécouvrir votre ville

Redécouvrir votre ville Redécouvrir votre ville Objectif : Recueillir des informations indiquant comment le club peut mieux servir sa ville Mission : Clarifier les besoins de la ville et comment votre club Kiwanis peut aider

Plus en détail

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario.

Merci de remplir ce questionnaire sur le programme-cadre d éducation physique et santé de l Ontario. À TITRE D INFORMATION : Le présent document vous est fourni à seul titre d information. Un lien URL unique utilisable une seule fois sera fourni aux directions des écoles élémentaires financées par les

Plus en détail

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010

Baromètre Direct Énergie - OpinionWay. Vague 1 Septembre 2010 Baromètre Direct Énergie - OpinionWay Vague 1 Septembre 2010 Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1038 personnes, représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

Les sites comparateurs sur Internet

Les sites comparateurs sur Internet Les sites comparateurs sur Internet Contact : OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris Novembre 2014 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com 1 Méthodologie Méthodologie Echantillon de 2032 personnes

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu Le baromètre de l opinion des Français sur la mobilité durable Prospective à 2030 - Vague 3 du baromètre de l'institut CSA dans le cadre des 5 ème Ateliers de la Terre, Forum International pour le Développement

Plus en détail

Les Français, le Made in France et le fait main

Les Français, le Made in France et le fait main Les Français, le Made in France et le fait main Septembre 2011 Résultats A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1028 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

Les Français et l accession à la propriété

Les Français et l accession à la propriété Les Français et l accession à la propriété Sondage Ifop pour CAFPI Le 30 juin 2015 La méthodologie Etude réalisée par l'ifop pour CAFPI Echantillon Méthodologie Mode de recueil L enquête a été menée auprès

Plus en détail

Les Français et les détecteurs de fumée

Les Français et les détecteurs de fumée Les Français et les détecteurs de fumée Sondage réalisé par pour Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par Internet les 15 et 16 octobre 2015. Echantillon

Plus en détail

La «cybersécurité» vue par les collaborateurs

La «cybersécurité» vue par les collaborateurs La «cybersécurité» vue par les collaborateurs Les résultats de l étude Mai 2015 pour Contact : Laurent Bernelas Directeur de l activité Corporate & Management Tel : 01 78 94 89 87 Mob : 07 77 94 30 21

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE

LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE LES FRANÇAIS ET LE COMMERCE Sondage Ipsos - Présentation des résultats Ipsos Public Affairs pour le Conseil de Commerce de France Janvier 2009 Cadre méthodologique QUI AVONS-NOUS INTERROGÉ? 1013 personnes,

Plus en détail

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation»

Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Résultats du sondage effectué des «Discussions du Manitoba sur l éducation» Tableau 1 : Sujets abordés Sujets (n = 3 220) n Innovation et qualité dans l apprentissage des jeunes enfants 2 775 86 Aider

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

La sécurité informatique Usages et attitudes en France. Nobody s Unpredictable

La sécurité informatique Usages et attitudes en France. Nobody s Unpredictable La sécurité informatique Usages et attitudes en France Nobody s Unpredictable Méthodologie Nobody s Unpredictable Méthodologie Cible Internautes âgés de 16 à 64 ans, possédant un ordinateur (PC) équipé

Plus en détail

Fête des voisins et vos voisins de bureau?

Fête des voisins et vos voisins de bureau? Fête des voisins et vos voisins de bureau? Les résultats de l étude Contact : Laurent Bernelas Mai 2014 OpinionWay 15, place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 89 87 Note méthodologique ü ü

Plus en détail

DSM 5 : Enjeux et impacts

DSM 5 : Enjeux et impacts DSM 5 : Enjeux et impacts Résultats du sondage sur les préoccupations des membres du Réseau national d expertise en TED concernant le Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders DSM-5. Mars 2013

Plus en détail

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 :

Selon ce sondage en ligne mené à l échelle nationale du 10 au 23 septembre 2014 : SOMMAIRE À LA DIRECTION Dans un nouveau sondage mené à l échelle nationale auprès de 3 000 Canadiens par Greenberg Quinlan Rosner Canada pour le compte de l Institut Broadbent, on a posé des questions

Plus en détail

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97).

CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10. Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). CORRECTION DU TD NOTE DU 29/11/10 Ex N 3 : La réalisation d un sondage (p. 97). 1. Reconstituez le projet d étude établi au préalable en mentionnant : l objectif, les informations recherchées, la taille

Plus en détail

Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing

Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing Le regard des Français sur les sondages politiques et les études marketing 6 mars 2007 Note méthodologique Etude réalisée par l'ifop pour : Syntec Etudes Marketing & Opinion Echantillon : - 804 personnes,

Plus en détail

TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL

TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL TOLÉRANCE À L ÉGARD DE L HOMOSEXUALITÉ EN MILIEU DE TRAVAIL Sondage d opinion auprès des Québécois (Travailleurs salariés) Pour L Ordre des conseillers en ressources humaines et en relations industrielles

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux

pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux pour Baromètre de la protection sociale des agents territoriaux Avril 2009 Sommaire 1. La méthodologie 3 A. Les jugements sur le système de protection sociale 5 B. L affiliation et le choix de sa mutuelle

Plus en détail

Le contact avec les entreprises proches de chez soi

Le contact avec les entreprises proches de chez soi Le contact avec les entreprises proches de chez soi Etude auprès des Français Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Téléphone : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 15 place

Plus en détail

Sondage 2015 : Zec de la rivière Matane sur le contingentement et la remise à l eau

Sondage 2015 : Zec de la rivière Matane sur le contingentement et la remise à l eau Sondage 2015 : Zec de la rivière Matane sur le contingentement et la remise à l eau Section 1 : Caractérisation des pêcheurs Question 1 : Quel est votre nom? Le fait de fournir votre nom est pour s assurer

Plus en détail

1. SECTION I : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

1. SECTION I : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS 1. SECTION I : RENSEIGNEMENTS PERSONNELS 1. Vous êtes : une femme un homme 2. Quel âge avez-vous (ex : 30 ans)? 3. Quel est votre statut matrimonial? jamais marié(e) marié(e) divorcé(e) veuf(ve) 4. Avez-vous

Plus en détail

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité

Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité Enquête sur les pratiques, les représentations en les attentes des sénartais en matière de mobilité 1 - INTRODUCTION Bonjour Madame, Monsieur, Je suis Mme / M. de l Institut MV2, nous réalisons une enquête

Plus en détail

Sondage auprès des Québécois âgés de 50 à 64 ans sur le vieillissement

Sondage auprès des Québécois âgés de 50 à 64 ans sur le vieillissement Sondage auprès des Québécois âgés de 50 à 64 ans sur le vieillissement Mai 2010 1 Objectifs Les objectifs de l étude consistaient à Mesurer les opinions, comportements et attitudes des baby-boomers (50-64

Plus en détail

Les Français et l énergie. Baromètre vague 2 Septembre 2011

Les Français et l énergie. Baromètre vague 2 Septembre 2011 Les Français et l énergie Baromètre vague 2 Septembre 2011 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1013 personnes, représentatif de la population française âgée de 18

Plus en détail

Les Français et leurs placements financiers Comment choisissent-ils leurs SICAV OPCVM?

Les Français et leurs placements financiers Comment choisissent-ils leurs SICAV OPCVM? Les Français et leurs placements financiers Comment choisissent-ils leurs SICAV OPCVM? Septembre 2007 Sommaire Méthodologie Résultats Placements financiers Critères de sélection SICAV-OPCVM Éléments intervenant

Plus en détail

PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES.

PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES. PROVOQUEZ DES ÉTINCELLES AIDEZ LES FILLES À ÊTRE AUDACIEUSES, FORTES, BRILLANTES ET LIBRES. La Fondation filles d action est un organisme sans but lucratif qui appuie les démarches des filles et des jeunes

Plus en détail

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS

I - LE MODE D ACCUEIL ACTUEL DE VOS ENFANTS DE MOINS DE 3 ANS Par mode d accueil, on entend : la mini crèche, la crèche familiale, la crèche associative, la crèche parentale, l assistante maternelle agréée, la halte garderie, la garde à domicile, la famille. I -

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement

Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Les Français et les mesures anti-tabac annoncées par le gouvernement Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Contacts CSA Pôle Opinion-Corporate : Jean-Bernard LAINÉ Co-Directeur du Pôle Banque Assurances Services Industrie / jean-bernard.laine@csa.eu / 01 44 94 59 43 Yves-Marie CANN Directeur d études au Pôle

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

Sondage d opinion d l école publique au Québec

Sondage d opinion d l école publique au Québec Montréal Québec Toronto Ottawa Edmonton Philadelphie Denver Tampa Sondage d opinion d quant à l école publique au Québec www.legermarketing.com Contexte, objectifs et méthodologie! Léger Marketing a été

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Demande de règlement au titre de l assurance perte d emploi hypothécaire Assurance-crédit Contrat n o 51007

Demande de règlement au titre de l assurance perte d emploi hypothécaire Assurance-crédit Contrat n o 51007 hypothécaire Représentant de BMO Banque de Montréal Timbre de la succursale domiciliataire Signature Numéro de télécopieur Veuillez joindre une ou des saisies d écran des renseignements sur le compte et

Plus en détail

Intégration du DD à la formation, ce qu en pensent les étudiants

Intégration du DD à la formation, ce qu en pensent les étudiants Intégration du DD à la formation, ce qu en pensent les étudiants Par Véronique Bisaillon Vice rectorat au développement durable, Université de Sherbrooke 25 avril 2014 Déroulement Présentation du sondage

Plus en détail

Résultats du Sondage de l Association canadienne de la paie auprès des employés canadiens dans le cadre de la Semaine nationale de la paie 2015

Résultats du Sondage de l Association canadienne de la paie auprès des employés canadiens dans le cadre de la Semaine nationale de la paie 2015 du Sondage de l Association canadienne de la paie auprès des employés canadiens d le cadre de la Semaine nationale de la paie Préparés par Framework Partners Inc., août Dates de cueillette : Du 29 juin

Plus en détail

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express

Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Pour un environnement urbain sécuritaire: Formation express Montréal, 2002 Ville de Montréal Le contenu de cette présentation est tiré du guide d aménagement «Pour un environnement urbain sécuritaire»

Plus en détail

Les Français et la chute de cheveux

Les Français et la chute de cheveux Les Français et la chute de cheveux Sondage Ifop pour Oxygen et Norgil Contacts Ifop : Romain Bendavid - Directeur de Clientèle Thomas Simon Chargé d Etudes Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

Baromètre SMACL le moral des fonctionnaires

Baromètre SMACL le moral des fonctionnaires Baromètre SMACL le moral des fonctionnaires Vague 1 Avril 2007 Contacts TNS SOFRES Département Stratégies d'opinion Eric Chauvet / Sophie Champenois 01 40 92 45 49 / 01 40 92 28 39 ECT/SCS/MVN - 48KF92

Plus en détail

Sondage express - Nettoyage des rues de l arrondissement de Beauport

Sondage express - Nettoyage des rues de l arrondissement de Beauport Q1 Sans tenir compte du fait que l arrivée tardive du printemps a retardé les opérations de nettoyage des rues :Dans quelle mesure êtes-vous satisfait du délai d intervention pour le nettoyage des rues

Plus en détail

RAPPORT D ÉTUDE MAISON BEYLIER VARCES. L étude de marché. Résultats d Etude Maison Beylier - Varces. Testez la fiabilité de votre projet.

RAPPORT D ÉTUDE MAISON BEYLIER VARCES. L étude de marché. Résultats d Etude Maison Beylier - Varces. Testez la fiabilité de votre projet. RAPPORT D ÉTUDE MAISON BEYLIER VARCES L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire Introduction... 3 Question 1/9... 4 Depuis combien de temps résidez-vous à Varces?... 4 Question 2/9...

Plus en détail

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA 2013 Introduction Suite au succès et à l importance d une politique familiale, la municipalité de Tadoussac désire maintenant améliorer la qualité de

Plus en détail

La planification stratégique

La planification stratégique 1 Ordre du jour Mot de bienvenue A. La planification stratégique B. La population du territoire C. Les programmes 0-18 ans et jeunes en difficultés: validation de l état de situation D. Les enjeux et les

Plus en détail

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne

Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne 2011 Faits saillants du Sondage sur les travailleurs québécois de 25 à 44 ans et l épargne Rédaction Marc-Olivier Robert Lambert Collaboration Francis Picotte Mise en page Nathalie Cloutier Révision linguistique

Plus en détail

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans

INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC. Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans INSTITUT POUR L'ÉDUCATION FINANCIÈRE DU PUBLIC Étude sur l'argent et les problématiques financières auprès des jeunes 15-20 ans - Présentation du 26 juin 2007 - une étude Données techniques Etude réalisée

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Jeu Responsable. Pour que le jeu reste un jeu, fixez vos limites!

Jeu Responsable. Pour que le jeu reste un jeu, fixez vos limites! Jeu Responsable Pour que le jeu reste un jeu, fixez vos limites! INTRODUCTION Garantir une offre sécurisée pour jouer en toute sérénité La Loterie Nationale vous garantit une offre sécurisée de jeux attractifs

Plus en détail

Résumé du rapport d étude de Léger Marketing. (Réalisé auprès des commissions scolaires du Québec)

Résumé du rapport d étude de Léger Marketing. (Réalisé auprès des commissions scolaires du Québec) Résumé du rapport d étude de Léger Marketing (Réalisé auprès des commissions scolaires du Québec) PRINCIPAUX CONSTATS sur le territoire du Québec et celui de la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin

Plus en détail

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC Novembre 2014 UN BREF RAPPEL : Pourquoi ce sondage a été réalisé? Parce que l opinion du citoyen est importante. La Municipalité

Plus en détail

TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE

TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE TEST DE CONCEPT D EPARGNE DE PROXIMITE Juin 2011 15, Place de la République, 75003 Paris Tél. : 01 78 94 90 00 http://www.opinion-way.com Méthodologie Méthodologie : Étude quantitative réalisée, auprès

Plus en détail

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique

Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Le fait religieux au Luxembourg en 2013 état de l opinion publique Sondage auprès de la population résidente du Luxembourg du 21 au 27 novembre conférence de presse du 5 décembre 2013 Enquête auprès de

Plus en détail

Les Français et l Hôpital

Les Français et l Hôpital Les Français et l Hôpital Fédération Hospitalière de France / TNS Sofres Avril 2013 En préambule Les objectifs de l enquête : le regard des Français sur l hôpital public en profonde évolution La précédente

Plus en détail

Comment partager sans se sur-exposer?

Comment partager sans se sur-exposer? Comment partager sans se sur-exposer? Conférence de presse Mercredi 12 décembre 2012 Méthodologie de l enquête 1 Echantillon Mode de recueil Dates de terrain 1554 individus âgés de 13 ans et plus Interrogation

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez.

Habileté E Niveau 1. à la communication. professionnelle Nom : 1 ère PARTIE. Le téléphone sonne. Vous répondez. Page 1 1 ère PARTIE Le téléphone sonne. Vous répondez. La voix au téléphone : Bonjour! Ici l institut de sondage FLOP. Avez-vous le temps de répondre à quelques questions? Vous : Comme ça? Par téléphone?

Plus en détail

PERCEPTION DES INTERNAUTES QUÉBÉCOIS À L ÉGARD DES IMMIGRANTS ET DE LA CHARTE DES VALEURS QUÉBÉCOISES

PERCEPTION DES INTERNAUTES QUÉBÉCOIS À L ÉGARD DES IMMIGRANTS ET DE LA CHARTE DES VALEURS QUÉBÉCOISES www.som.ca MONTRÉAL 1180, rue Drummond Bureau 620 Montréal (Québec) H3G 2S1 T 514 878-9825 QUÉBEC 3340, rue de La Pérade 3 e étage Québec (Québec) G1X 2L7 T 418 687-8025 PERCEPTION DES INTERNAUTES QUÉBÉCOIS

Plus en détail

Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors

Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors Campagne nationale de prévention des chutes au domicile des seniors Sondage sur la perception du danger et la volonté d équipement du domicile des plus de 70 ans Embargo : 6 octobre 2011 12h00 Enquête

Plus en détail

9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Assemblée Nationale 9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 7 Novembre 2011 9 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Assemblée Nationale 7 Novembre 2011 Assemblée Nationale 9 èmes Rencontres de l Épargne

Plus en détail