Collectif en environnement. Mercier-Est

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Collectif en environnement. Mercier-Est"

Transcription

1 Collectif en environnement Mercier-Est Bilan des activités

2 Ce bilan rend compte du travail accompli par les membres du Collectif en environnement Mercier-Est pour la période du 1 er juin 2008 au 31 mai Dans un premier temps nous énumérons les différents comités de concertation dans lesquels les membres du Collectif se sont impliqués. Dans un second temps nous analysons les dossiers et les projets qui ont retenu notre attention tout au long de la dernière année. Les comités de concertation Est-il besoin de le rappeler, le Collectif a choisi et s investit énormément dans la concertation avec les grandes entreprises et les organismes de l est de Montréal pour faire connaître et défendre le point de vue des citoyens en matière d environnement et d aménagement. En , nous avons poursuivi notre participation active aux différents comités de concertation suivants : - Comité mixte municipalités-industries-citoyens de l Est de Montréal (CMMIC-EM) o Conseil d administration. o Assemblée générale des membres. o Comité de prévention et d analyse de risque. La plupart des industries membres du «comité pipeline» y ont discuté les critères d analyse de risques en vue d établir les scénarios d accidents qui seront éventuellement présenter à la population de l est de Montréal. Il est à noter que les citoyens n ont pas pu participer aux travaux de ce comité. o Un atelier portant sur l évolution du leadership du CMMIC-EM a été présenté lors du dernier Colloque québécois en sécurité civile. Il y était question, entre autres choses, du rôle du citoyen : Sa présence est essentielle au sein des CMMIC, il est concerné par un éventuel sinistre et il peut mieux que quiconque transmettre les craintes et les besoins de la population; La formation du citoyen bénévole et la valorisation de son rôle est tout aussi essentielle. Le CMMIC-EM s est donné comme objectif de favoriser la gestion participative en sécurité civile et d intéresser des institutions de formation dans l élaboration d un programme d éducation citoyenne à la sécurité civile sur le territoire de la Pointe-de-l Île. D ailleurs, son projet «Programme d éducation Phase 1 Québec 440» a été officiellement accepté en mai dernier par le Ministère de la sécurité publique. - Comités de liaison industrie-communauté (CLIC) o CLIC de l Association industrielle de l est de Montréal (AIEM) Des changements ont été proposés au mandat du CLIC pour orienter davantage son travail sur les relations avec la communauté mais n ont pas été acceptés par l AIEM. o Canterm Peu de participation citoyenne à ce comité. (Voir les grands dossiers pour la suite de l information). o Chimie Parachem Participation à leur comité de liaison.

3 o Interquisa Poste vacant à combler par le Collectif. La personne responsable du lien avec la communauté, a quitté la compagnie. Il sera important de suivre l évolution de ce dossier. Dorénavant, la compagnie s appellera Cepsa chimie Montréal. o PTT Canada a cessé ses activités o Le Collectif a félicité Marsulex pour son programme de gestion responsable. - Zone d intervention prioritaire Jacques-Cartier (ZIP) o Conseil d administration : pour une deuxième année aucun membre du Collectif a siégé à ce conseil d administration Poste vacant à combler par le Collectif. o Table de concertation en aménagement et en environnement pour l est de Montréal comité conseil ateliers préparatoires au Forum (15 octobre 2009) o Rencontres dans le cadre de la Planification stratégique - Comité de suivi du «Secteur 103 du Port de Montréal» o En juin 2008 a eu lieu la célébration de la réalisation de la fiche 1 du PARE du comité ZIP Jacques-Cartier. Plusieurs personnalités politiques dont monsieur Clifford Lincoln, ancien ministre de l environnement du Québec, ont participé à l événement (malgré l ouragan). Le secteur 103 un des plus pollués le long du Saint-Laurent a été décontaminé et le comité de concertation a reçu le Prix canadien de l environnement pour l action communautaire, volet réhabilitation et restauration (prix argent). o Un film montrant le rôle de la concertation pour la réussite de ce projet a été produit par l Université de Montréal et a été présenté à plusieurs reprises au canal Savoir. o La contamination du secteur 110 de Pétro-Canada demeure préoccupante. Une sensibilisation à ce problème est en cours auprès des instances gouvernementales et auprès de Pétro-Canada. - Solidarité Mercier-Est (SME) et les concertations territoriales o Comité de concertation en environnement et urbanisme (CCEU) o Comités du site Contrecoeur (Voir les grands dossiers pour la suite de l information) : Comité de relations communautaires Comité d action - Comité local de revitalisation urbaine intégré (CLR) o Quartier vert Les quartiers Mercier-Est et Parc-Extension ont obtenu les deux projets pilotes de quartier-vert du Centre d écologie urbaine de Montréal. Le Collectif a

4 participé à la première rencontre fixant le rôle et le mandat de chacun des partenaires de la Table de coordination du projet. - Comité développement du Port o Le Collectif a participé à une première rencontre sur les projets d expansion du Port avec divers partenaires communautaires. Cette rencontre a été initiée par Solidarité Mercier-Est. Diverses actions ont été entreprises ou sont à venir. Entre autres, tous les groupes présents ont accepté de demander que des audiences publiques soient tenues sur le projet d expansion. o Accompagnés de plusieurs représentants de groupes communautaires de l est, des membres du Collectif ont assisté en décembre dernier, dans les bureaux du Port, à la présentation du plan stratégique de l Administration portuaire de Montréal (APM) par son président M. Patrice Pelletier. Ce dernier ayant quitté ses fonctions, qu en sera-t-il des projets d expansion du Port? Un dossier à suivre. - Comité de suivi sur les maladies respiratoires et comité sur les maladies chroniques du CSSS de la Pointe-de-l Île o Trois recherches importantes sont présentement en cours sur les liens entre la qualité de l air et les maladies respiratoires dans l est de l Île. o Un membre du Collectif représente Solidarité Mercier-Est au comité de travail sur les maladies chroniques dans le cadre du projet clinique du CSSS de la Pointe-de-l Île. Trois maladies chroniques prédominent dans notre secteur: les Maladies Pulmonaires Obstructives Chroniques (MPOC), les maladies cardiaques et le diabète. Dans Mercier-Est/Anjou, la population est plus touchées par les tumeurs, les maladies cardiaques et les maladies de l'appareil respiratoire que la moyenne montréalaise. Conseil municipal, Conseil d arrondissement et CMM Lors des conseils de l arrondissement Mercier Hochelaga Maisonneuve, nous avons à plusieurs reprises interpellé nos élus municipaux sur différents dossiers touchant notre quartier : application du règlement sur les pesticides, mesures d apaisement de la circulation, densification résidentielle, camionnage sur la rue Notre-Dame

5 Les grands dossiers Canterm Réservoirs d entreposage de produits pétroliers Le promoteur prévoit terminer les travaux sur le site K-3 cet été. o Les trois réservoirs sont installés sur le site K3 et les talus devraient être complétés d ici la fin juin. À la surprise des citoyens, on a déplacé un réservoir de Pétro-Canada situé plus à l est pour l amener encore plus près de la population sur ce site K3. Pétro-Cananda - Unité de cokéfaction o Un certificat d autorisation a été demandé pour l entreposage du coke à l est de Canterm, sur les terrains du Port. Le Collectif n a pu savoir si ce serait un bâtiment fermé ou non : suite au lock-out, Pétro-Canada n a pas poursuivi ses soirées d informations-échanges sur le projet. Alliance pour une gestion des interfaces industrielles/résidentielles responsables (AGIIRR). o Diverses actions ont été menées au cours de cette année. Entre autres, une conférence de presse s est tenue lors de la période électorale dans le comté afin de demander l avis des différents partis sur les recommandations de l AGIIRR. o Une rencontre avec Line Beauchamp, Ministre du développement durable, de l environnement et des parcs a eu lieu en avril. L AGIIRR lui fera parvenir une lettre en réaction à cette rencontre. o L explosion du réservoir 57 de l usine Broadway de Bitumar le 6 juin et l incendie du couvreur Verdun qui s est extensionnée à Béton Bélanger à Pointe-aux-Trembles le 19 avril renforcent nos demandes de zone tampon et de prise en compte des effets dominos. La ville de Toronto s est d ailleurs prononcée en faveur des recommandations des experts suite à l accident de gaz propane. o Nous avons fait des représentations auprès du comité interministériel pour que les citoyens participent aux consultations sur la préparation d un guide sur l aménagement du territoire en zone industrielle. Ces consultations ont déjà commencé auprès des municipalités, des institutions et des industries.

6 Fonds Agir ensemble / Découvrir Mercier-Est à vélo Nous avons reçu une subvention de 3 000$ du Fonds Agir ensemble pour un projet de visite environnementale du quartier à vélo. L automne a été consacré au travail préparatoire et à la rédaction des fiches. Puis nous avons réalisé une carte, avec les principaux points d intérêt. Quatre visites étaient prévues. Deux ont été réalisées en mai. La première, très réussie, avec les élèves de 5ième et 6ième année de l école Boucher-De La Bruère fut encadrée par de nombreux bénévoles sous la supervision de la police du quartier. La seconde avec les intervenants du quartier, moins nombreux que souhaité, compte tenu de la mauvaise température. De plus, plusieurs intervenants qui n ont pas pu participer nous ont signalé le nombre important d activités en mai et en juin. Le Collectif et l Atelier d histoire de la Longue-Pointe ont travaillé en étroite collaboration pour ce projet, volet environnement/aménagement et volet historique se complétant. D ailleurs, un membre de l Atelier d histoire a accompagné le Collectif lors de la visite avec l école. Nous envisageons de collaborer à la valorisation du vieux Longue-Pointe dans un futur rapproché. Ils ont entre autres organisé et participé à la marche de Janes dans le quartier.. Le Collectif a pu profiter d une bonne visibilité grâce à ce projet. Des affiches ont été distribuées dans le quartier. La carte de la visite a été remise à chaque participant et au Collectif l Autre Montréal pour leurs futures visites du quartier. Un dépliant léger et attrayant avec annonce des visites de juin et des informations sur le Collectif ont été ajoutées aux 130 pochettes de l organisme 1,2,3 GO. Nous avons aussi participé à leur visite du quartier en autobus. Cela a permis des échanges avec des organismes du quartier et des institutions avec lesquels nous avions peu de contact. L apport de tous les membres actifs du Collectif a été significatif dans ce projet et a mis en valeur les forces de chacun et plus particulièrement des quatre nouveaux membres tout en les intégrant plus facilement. Un merci à chacun et particulièrement à Yoland pour son animation dynamique à chacune des visites. Le bilan final de ce projet devra être déposé en août. Cependant, nous pouvons déjà annoncer que le projet est une belle réussite. Ce type de projet permet une contact plus directe avec les citoyens et les organismes que nos activités habituelles. LOGO et courriel Enfin! Le Collectif a son Logo et une adresse courriel :

7 Demandes de subventions Avec le CSSS, nous avons discuté d un plan de travail qui nous aiderait dans nos démarches de demandes de subventions pour assurer la coordination de notre groupe. Un plan de travail sur trois ou cinq ans rassurent les bailleurs de fonds. De plus, nous avons entrepris ces démarches trop tardivement. Par exemple, une subvention a été déposée pour embaucher un étudiant durant l été mais n a pu être reçu faute de numéro de compagnie et il était trop tard pour faire cette demande. Par ailleurs, notre demande au Jour de la Terre n a pas été acceptée sans doute parce que la région de Montréal avait générée beaucoup de demandes. Nous avons obtenue une subvention à l action bénévole du député provincial plus substantielle cette année dans le but de nous aider dans notre démarche de restructuration. Site Contrecoeur Un Comité de relations communautaires visant à faciliter les échanges entre les différents acteurs, riverains, promoteur, entrepreneurs, arrondissements, a été mis sur pied au courant de l hiver Les mesures d apaisement de la circulation projet déposé à l arrondissement et le début des travaux ont retenu l attention de même que les relations très médiatisées de la compagnie avec la Ville et la SHDM. De son côté le Comité d action de Solidarité-Mercier-Est a tenu une rencontre thématique sur les parcs et espaces verts. Un membre du Collectif a soumis l idée de rejoindre, par piste cyclable, les deux rives de l île de Montréal à partir de la Promenade Bellerive et depuis, cette proposition chemine plus efficacement auprès de la concertation locale et des décideurs. Modernisation de la rue Notre-Dame Le Collectif a été retenu pour faire partie du Comité de suivi La première rencontre du comité de suivi aura lieu le 23 juin Mesures d apaisement de la circulation Le Collectif a appuyé le CRE-Montréal dans sa démarche auprès élus provinciaux et fédéraux représentant la région de Montréal afin qu ils fassent pression sur leur gouvernement respectif pour qu il consacre des fonds à la mise en place de mesures visant la réduction et l apaisement de la circulation sur le territoire de l île de Montréal. Solidarité Mercier-Est et le Collectif poursuivent leurs échanges avec les fonctionnaires et les élus de l arrondissement Mercier-Hochelaga-Maisonneuve pour que soit officialisée l interdiction du camionnage de 19h00 à 7h00 sur la portion de la rue Notre- Dame qui traverse le quartier Mercier-Est telle que le recommande l étude origine-

8 destination des camions sur ce tronçon de la rue Notre-Dame réalisée à l été 2007 pour l arrondissement des discussions entre décideurs sont en cours, entre autres avec l Administration portuaire de Montréal et une confirmation de son application est imminente. Le Collectif a participé à un atelier de travail portant sur l aménagement de la voie ferrée. Le Collectif n a plus de représentant à la Coalition pour la réduction et l apaisement de la circulation du CRE-Montréal. Solidarité Mercier-Est y siège, comme d ailleurs au Comité environnement organisé par l Arrondissement. Comité local de revitalisation urbaine intégrée Le Comité local de revitalisation a poursuivi son travail : deuxième année de la mise en oeuvre du Plan de revitalisation urbaine intégrée de Mercier-Est. Nous y avons peu participé cette année. Poursuites-bâillons (SLAPP) Une lettre, cosignée par Solidarité Mercier-Est, a été envoyée à la nouvelle ministre de la Justice et aux chefs des autres partis pour lui demander de poursuivre les procédures amorcées avant les élections, en vue de l adoption du projet de loi. Gestion des matières résiduelles En juin, le Collectif et Solidarité Mercier-Est ont déposé et présenté à l Hôtel de Ville un mémoire conjoint portant sur les projets de plan directeur de gestion des matières résiduelles de l agglomération de Montréal Le Rapport de consultation publique a été déposé en octobre. Le Cre-Montréal a effectué un travail d information, de sensibilisation et de concertation à laquelle a participé le Collectif. La réduction à la source est priorisée et l équité territoriale est revendiquée pour l est de Montréal. Un membre du Collectif a suivi une formation sur la gestion des matières résiduelles destinée aux fonctionnaires municipaux. On y faisait le portrait des enjeux reliés aux choix technologiques pour les municipalités, l avancée des recherches ainsi que la portée de la directive gouvernementale ontarienne et de celle du Québec qui tarde à arriver. Implication régionale Cette année encore, le Collectif a participé à des rencontres avec des organismes externes comme le CRE Montréal et la Table de concertation Environnement et Aménagement de la Pointe-de-l Île, partenariat important pour un développement durable dans l est de l île. Le Collectif a aussi déposé un mémoire appuyant le projet de réglementation interdisant l installation de chauffage au bois dans les nouvelles constructions sur l île de Montréal.

9 Également, le Collectif a déposé un mémoire à la Commission mixte internationale dans le cadre de la consultation publique sur l Examen de l Ordonnance d approbation pour le lac Ontario et le fleuve Saint-Laurent «POUR LA RÉGULARISATION DU SYSTÈME LAC ONTARIO/ FLEUVE SAINT-LAURENT AU BARRAGE MOSES-SAUNDERS SITUÉ ENTRE CORNWALL ET MASSENA» Conclusion et orientations Au cours de l année , le Collectif a su maintenir son implication et la qualité de ses interventions dans les dossiers sur lesquels il a travaillé. Encore une fois nous nous sommes imposés dans le quartier et dans l est de Montréal comme un interlocuteur incontournable en matière d environnement et d aménagement. L arrivée de nouveaux membres nous a apporté soutien et expertises a dynamisé nos actions, notre visibilité et élargi notre réseau (ressources et communication) La prochaine année en est une de continuité tant dans notre participation à de nombreuses tables de concertation qu à des dossiers plus pointus. À la défense des droits, de la qualité de vie, du développement durable et sécuritaire nous continuons d ajouter le volet réalisation concrète. Le projet financé par le Fonds Agir ensemble a été mobilisant et a été réalisé avec un haut niveau de qualité compte tenu de nos moyens. Il a été conçu et réalisé dans les délais prévus. Le bilan du projet sera déposé au plus tard en août. Le Collectif et l Atelier d histoire de la Longue-Pointe vont déposer conjointement une nouvelle demande au Fonds Agir ensemble pour un projet d études en vue de mettre en valeur le secteur du vieux Longue-Pointe. Nous n avons pas obtenu les gains escomptés quant aux demandes de subventions. Le travail réalisé nous a toutefois permis de mieux comprendre les attentes des bailleurs de fonds. Mais on s y est pris un peu tard. Nous devrons préparer les prochaines demandes dès la fin de l été pour ne pas être pris dans des délais trop serrés. Pour gagner en crédibilité auprès des bailleurs de fonds, le Collectif devrait élaborer dans les plus brefs délais un plan de travail sur 3 ans. Pour l année qui débute, la participation du Collectif au Forum de la Table de concertation de la Pointe-de-l Île et au Forum de Solidarité Mercier-Est vont nous permettre de mettre de l avant nos priorités environnementales et d en assurer une continuité dans le futur. Le Collectif doit s associer au CCEU pour favoriser la mise en place du comité de liaison Lafarge.

Collectif en environnement. Mercier-Est

Collectif en environnement. Mercier-Est Collectif en environnement Mercier-Est Bilan des activités 2006-2007 Juin 2007 Ce bilan rend compte du travail accompli par les membres du Collectif en environnement Mercier-Est pour la période du 1 er

Plus en détail

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres

Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Montréal : Gestion intégrée de la prévention des sinistres Louise Bradette, Chef de division Michel Denis, Chef de division Myriam Fernet, ingénieure Montréal c est Territoire : 500 km 2 Arrondissements

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

Consultation générale sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD)

Consultation générale sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD) Consultation générale sur le Plan métropolitain d aménagement et de développement du Grand Montréal (PMAD) Mémoire présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal Septembre 2011 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec

Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec Consultation sur le projet de Plan de développement durable du Québec Mémoire présenté par le Consortium pour le développement durable de la forêt gaspésienne lors de la consultation publique tenue le

Plus en détail

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay

Forum sur le développement social de Roussillon. Assurer l équilibre. 4 juin 2009. Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Forum sur le développement social de Roussillon Assurer l équilibre 4 juin 2009 Manoir d Youville Île Saint-Bernard, Châteauguay Assurer l équilibre Le CLD de Roussillon compte parmi ses instances la commission

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DU VIEUX-PORT DE TROIS-RIVIÈRES : VERS UN PROJET INTÉGRÉ?

L AMÉNAGEMENT DU VIEUX-PORT DE TROIS-RIVIÈRES : VERS UN PROJET INTÉGRÉ? L AMÉNAGEMENT DU VIEUX-PORT DE TROIS-RIVIÈRES : VERS UN PROJET INTÉGRÉ? Vers un Cette recherche porte sur le réaménagement du Vieux- Port de Trois-Rivières à des fins récréatives, réalisé en 1988, et ses

Plus en détail

Plan de transport 2008

Plan de transport 2008 Plan de transport 2008 Montréal Une démarche de planification stratégique de transport durable Claude Carette et Gilles Lalonde - Ville de Montréal Préparé par : Service des infrastructures, transport

Plus en détail

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide

CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE. Le guide CONSEILLER CITOYEN BOURG-EN-BRESSE Le guide INFOS PRATIQUES w Mon conseil citoyen Secteur :... w Mon co-animateur élu est :... Ses coordonnées :... w Mon co-animateur habitant est :... Ses coordonnées

Plus en détail

La conduite sécuritaire : un engagement dans la bonne voie. Colloque Via Prévention Le 8 novembre 2012

La conduite sécuritaire : un engagement dans la bonne voie. Colloque Via Prévention Le 8 novembre 2012 La conduite sécuritaire : un engagement dans la bonne voie Colloque Via Prévention Le 8 novembre 2012 Déroulement de la conférence 1. Introduction 2. Profil de l entreprise 3. Historique en santé et sécurité

Plus en détail

Outils et démarches structurantes au Québec: où en sommes-nous?

Outils et démarches structurantes au Québec: où en sommes-nous? Outils et démarches structurantes au Québec: où en sommes-nous? Philippe Bourke, Directeur général du RNCREQ Antoine Verville, Directeur général adjoint du ROBVQ 3e Forum national sur les lacs Mont-Tremblant,

Plus en détail

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels

Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Consultation publique «Un regard neuf sur le patrimoine culturel» Révision de la Loi sur les biens culturels Mémoire intitulé : «Le patrimoine bâti : une autre approche» Présenté par : Le Service d aide-conseil

Plus en détail

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS

Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Modèle de profil de compétences en organisation communautaire en CSSS Novembre 2010 La création d un profil de compétences en organisation communautaire en CSSS 1 s est imposée comme un des moyens pour

Plus en détail

Plan d action d Équiterre 2015

Plan d action d Équiterre 2015 Plan d action d Équiterre 2015 (présenté au Conseil d administration le 25 novembre 2014) (adopté le 15 janvier 2015) Version du 25 novembre 2014 LA MISSION L énoncé de mission d une organisation définit

Plus en détail

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES.

PRIORITÉS D ACTION PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN. Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES. PLAN D ACTION POUR L AMÉLIORATION DE LA SÉCURITÉ EN MILIEU URBAIN octobre 2015 PRIORITÉS D ACTION Agir Pour des LiEux PubLicS SécuritAirES PLAn d Action Pour L AméLiorAtion de LA Sécurité En milieu urbain

Plus en détail

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE

1. DESCRIPTION DU PROGRAMME 2. MISE EN CONTEXTE ENTENTE ADMINISTRATIVE SUR LA GESTION DU FONDS QUÉBÉCOIS D INITIATIVES SOCIALES DANS LE CADRE DES ALLIANCES POUR LA SOLIDARITÉ (MESS-VILLE 2015) GUIDE PRATIQUE 1. DESCRIPTION DU PROGRAMME L Entente administrative

Plus en détail

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010

Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président du CRAIM Le 23 novembre 2010 Bilan de l'étude du CRAIM sur les meilleures pratiques observées pour la concertation locale en gestion des risques industriels majeurs - L'expérience des CMMI. Par: Yves Dubeau, ing. Consultant et Vice-président

Plus en détail

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP

Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP Stratégie de positionnement et de promotion des directeurs des services professionnels (DSP) Bilan des activités du dossier marketing DSP [Septembre 2009] Table des matières CONTEXTE ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs

Le ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs Le ministère du Développement durable, a pour mission d assurer la protection de l environnement, des écosystèmes naturels et de la biodiversité. Le Ministère doit contribuer au bien-être des générations

Plus en détail

La communication des risques Une préoccupation citoyenne! La communication des risques Une préoccupation citoyenne! Martin Leblond, directeur sécurité civile Ville de Victoriaville René Camiré Responsable

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES

CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES CONSULTATION PUBLIQUE SUR LES ORIENTATIONS GOUVERNEMENTALES ET LES ENJEUX EN MATIÈRE DE CHANGEMENTS CLIMATIQUES Avis Présenté au ministère du Développement durable, de l Environnement et des Parcs du Québec

Plus en détail

LA TABLE DE QUARTIER

LA TABLE DE QUARTIER Cette présentation a été effectuée le 28 novembre 2012, au cours de la journée «Réseaux locaux de services : enjeux et perspectives» dans le cadre des 16es Journées annuelles de santé publique (JASP 2012).

Plus en détail

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles.

déployer une énergie appréciable pour placer les étudiants dans les meilleures conditions de stages possibles. ÉTUDE SUR LES BESOINS EN FORMATION CLINIQUE ET EN FORMATION CONTINUE DES PROFESSIONNELS DE LA SANTÉ DES COMMUNAUTÉS FRANCOPHONES EN SITUATION MINORITAIRE Sommaire Le Consortium national de formation en

Plus en détail

Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré

Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré Plan de développement durable des collectivités de la Côte-de-Beaupré RAPPORT D ACTIVITÉS 2013 Par Gitane St-Georges, Conseillère en développement durable MRC de La Côte-de-Beaupré 22 janvier 2014 1 2

Plus en détail

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015

Introduction. Activités admissibles. Objectifs. Domaines visés. Guide des candidatures de 2015 Guide des candidatures 2015 Introduction Dans tout l Ontario, il y a beaucoup d entreprises, d organismes, de collectivités et de particuliers qui font plus que ce qui est requis par la législation environnementale,

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

Mardi 20 juillet 2010. Jeudi le 14 janvier 2010. Dernière mise à jour : 20 juillet 2010

Mardi 20 juillet 2010. Jeudi le 14 janvier 2010. Dernière mise à jour : 20 juillet 2010 Dernière mise à jour : 20 juillet 2010 Mardi 20 juillet 2010 Dans le but de minimiser les impacts ferroviaires sur les secteurs résidentiels avoisinant l actuel garage des trains de banlieue de la ligne

Plus en détail

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE

LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE LES ÉCO-QUARTIERS, POUR UNE QUALITÉ DE VIE DURABLE Par définition, un éco-quartier est un milieu de vie, circonscrit dans un territoire donné, qui respecte et applique les principes du développement durable.

Plus en détail

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES

PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES PROGRAMME DE FINANCEMENT DE PLANS DIRECTEURS RÉGIONAUX DES ÉQUIPEMENTS ET TECHNOLOGIES DE TRAITEMENT DES MATIÈRES ORGANIQUES ET DES RÉSIDUS ULTIMES DANS UNE PERSPECTIVE D AUTONOMIE RÉGIONALE JANVIER 2008

Plus en détail

Rapport de consultation et recommandations

Rapport de consultation et recommandations Commission permanente du conseil d agglomération sur le développement économique Étude publique sur l expansion du réseau sans fil sur le territoire de l île de Montréal Rapport de consultation et recommandations

Plus en détail

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique

Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Promotion d une saine alimentation et de l activité physique : analyse des besoins de formation du réseau de santé publique Karyne Daigle, stagiaire Maîtrise en santé communautaire MISE EN CONTEXTE Le

Plus en détail

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises

Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises Enjeu 1 Transport des personnes et des marchandises 1.1) Offre de transport collectif et actif 1.1.1) Amélioration de l offre de transport collectif et actif 1.1.1.1) Faire les représentations nécessaires

Plus en détail

Commission permanente sur le développement économique et urbain et. qui lui ont fait part de leurs commentaires, suggestions et

Commission permanente sur le développement économique et urbain et. qui lui ont fait part de leurs commentaires, suggestions et Commission permanente sur le développement économique et urbain et Recommandations sur la v LA COMMISSION PERMANENTE SUR LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET URBAIN ET La commission remercie vivement les citoyens

Plus en détail

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS

ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS VERSION JUIN 2014 COMPRENDRE SON QUARTIER et EXPLORER DES SOLUTIONS ATELIER DE VALIDATION DES SCÉNARIOS Toute forme de reproduction et de diffusion des outils du projet QVAS est encouragée à condition

Plus en détail

GAZIFÈRE UNE «ENTREPRISE CITOYENNE»

GAZIFÈRE UNE «ENTREPRISE CITOYENNE» GAZIFÈRE UNE «ENTREPRISE CITOYENNE» MÉMOIRE SUR LE PROJET DE POLITIQUE ENVIRONNEMENTALE DE LA VILLE DE GATINEAU PRÉSENTÉ À LA COMMISSION CONSULTATIVE PAR GAZIFÈRE LE 20 MAI 2008 INTRODUCTION Au Québec,

Plus en détail

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada

Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Stratégie nationale d atténuation des catastrophes du Canada Avant-propos Les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux ont reconnu que l atténuation est une importante part d un solide cadre

Plus en détail

inventaire des mesures existantes définition de la famille

inventaire des mesures existantes définition de la famille 2 POLITIQUE FAMILIALE 3 4 5 6 7 8 8 9 mot du maire mot de la conseillère déléguée à la famille introduction inventaire des mesures existantes portraits de famille mission générale de la politique générale

Plus en détail

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012

Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Comité tripartite Document constitutif révisé suite au Sommet sur l éducation 2012 Objet Ce document établit la raison d être, la composition et le mode de fonctionnement du Comité tripartite, créé le

Plus en détail

SYNTHÈSE DES PROPOSITIONS EN MATIÈRE D ORGANISATION DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE POUR LA MRC D ABITIBI 21 SEPTEMBRE 2015

SYNTHÈSE DES PROPOSITIONS EN MATIÈRE D ORGANISATION DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE POUR LA MRC D ABITIBI 21 SEPTEMBRE 2015 SYNTHÈSE DES PROPOSITIONS EN MATIÈRE D ORGANISATION DE DÉVELOPPEMENT SOCIO-ÉCONOMIQUE POUR LA MRC D ABITIBI 21 SEPTEMBRE 2015 ACRONYMES ADL : Agent de développement local (à l emploi des municipalités)

Plus en détail

Portfolio des services du ROHSCO Mot de la direction C est avec un immense plaisir que nous vous remettons ce portfolio; fidèle portrait des services du ROHSCO. Au fil des années le Regroupement s est

Plus en détail

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE

HÉLÈNE JOLIN. 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE HÉLÈNE JOLIN 405, rue de Dieppe Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) J3B 1S9 Tél. : (450) 359-0141 Courriel : jolin.h@sympatico.ca SOMMAIRE D EXPÉRIENCE Expérience acquise dans l intervention et le développement

Plus en détail

Appel de propositions

Appel de propositions Appel de propositions Planification stratégique 2016 à 2020 162, rue Murray Ottawa, ON K1N 5M8 Tél.: 613-789-5144 Téléc.: 613-789-9848 jhtardivel@mri.ca www.montfortrenaissance.ca Objectif de l appel de

Plus en détail

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes

La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes La participation citoyenne dans les collectivités en politique de la ville du Centre et du Poitou-Charentes Synthèse du sondage réalisé entre juin et septembre 2014 Septembre 2014 Les collectivités en

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

Gestion des matières résiduelles dans l est de Montréal : pour le respect de l équité territoriale et pour une consultation citoyenne.

Gestion des matières résiduelles dans l est de Montréal : pour le respect de l équité territoriale et pour une consultation citoyenne. Gestion des matières résiduelles dans l est de Montréal : pour le respect de l équité territoriale et pour une consultation citoyenne. Montréal, le 20 avril 2010 Le Collectif en environnement Mercier-Est

Plus en détail

LE 25 SEPTEMBRE 2012 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

LE 25 SEPTEMBRE 2012 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL LE 25 SEPTEMBRE 2012 PROCÈS-VERBAL DE LA SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Procès-verbal d une séance extraordinaire du Conseil municipal de la Ville de Brownsburg-Chatham, tenue le 25 septembre

Plus en détail

L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent

L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent L élaboration d une nouvelle Entente Canada-Québec sur le Saint-Laurent Mémoire soumis à Environnement Canada Plan Saint-Laurent Présenté par le Comité de la zone d intervention prioritaire Jacques-Cartier

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL. Conseil de quartier de Lac-Saint-Charles Conseil d administration

PROCÈS-VERBAL. Conseil de quartier de Lac-Saint-Charles Conseil d administration PROCÈS-VERBAL Conseil de quartier de Lac-Saint-Charles Conseil d administration Sixième séance de l année 2013, assemblée régulière du conseil d administration du Conseil de quartier de Lac-Saint-Charles,

Plus en détail

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU

Mémoire. Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Mémoire Consultation sur le projet immobilier LES ATELIERS CASTELNAU Déposé par le Groupe de ressources techniques Bâtir son quartier à l Office de consultation publique de Montréal 12 MARS 2014 Groupe

Plus en détail

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18

POLITIQUE D'INFORMATION DE COMMUNICATION. Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 POLITIQUE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION Secrétariat général et direction de l information et des communications 2007-09-18 PRÉAMBULE En raison de son caractère public et de sa mission, la Commission

Plus en détail

«seul le prononcé fait foi»

«seul le prononcé fait foi» «seul le prononcé fait foi» Discours à l occasion du séminaire transition énergétique et écologique Services de l Etat en Aquitaine Lundi 15 décembre 2014 Messieurs les Préfets, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé PROGRAMME NATIONAL NUTRITION SANTÉ 55 La coordination interministérielle du programme national nutrition santé Le Programme national nutrition santé (PNNS, 2001-2005), financé par l Etat et l assurance

Plus en détail

Principaux domaines d'expertise

Principaux domaines d'expertise Principaux domaines d'expertise Élaborer des stratégies, programmes, plans et indicateurs de durabilité Politiques, procédures et plans environnementaux et/ou de durabilité de la société Les règlements

Plus en détail

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements

Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement La République de Madagascar Forum Pan-Africain des Secrétaires Généraux de Gouvernements Thème : Les Nouvelles Approches

Plus en détail

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015

LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 APPEL DE PROJETS LOCAUX ET RÉGIONAUX 2014-2015 GUIDE DE PRÉSENTATION D UNE DEMANDE DE FINANCEMENT DATE LIMITE DE DÉPÔT : 19 SEPTEMBRE 2014, 17 h APPEL DE PROJETS dans le cadre de l entente spécifique ADAPTATION

Plus en détail

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011

Rapport annuel. Exercice se terminant Le 31 mars 2011 Rapport annuel Exercice se terminant Le 31 mars 2011 N o de cat. M175-2011 ISSN 0229-8473 (Imprimé) ISSN 1927-727X (En ligne) Ce rapport est publié séparément dans les deux langues officielles Demandes

Plus en détail

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE (2015-2016)

POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE (2015-2016) POLITIQUE DE SOUTIEN AUX PROJETS STRUCTURANTS POUR AMÉLIORER LES MILIEUX DE VIE (2015-2016) Le 20 octobre 2015 INTRODUCTION Tel qu indiqué dans l entente relative au Fonds de développement des territoires

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITÉ CAFÉ URBAIN DU MERCREDI 28 OCTOBRE 2009 REPENSER LA RUE NOTRE-DAME DANS MERCIER-EST

RAPPORT D ACTIVITÉ CAFÉ URBAIN DU MERCREDI 28 OCTOBRE 2009 REPENSER LA RUE NOTRE-DAME DANS MERCIER-EST RAPPORT D ACTIVITÉ CAFÉ URBAIN DU MERCREDI 28 OCTOBRE 2009 REPENSER LA RUE NOTRE-DAME DANS MERCIER-EST Ce café urbain s est tenu le mercredi 28 octobre 2009 entre 18h30 et 21h00, au centre sportif du Collège

Plus en détail

PLAN D URBANISME DE MONTRÉAL ARRONDISSEMENT PLATEAU MONT-ROYAL

PLAN D URBANISME DE MONTRÉAL ARRONDISSEMENT PLATEAU MONT-ROYAL PLAN D URBANISME DE MONTRÉAL ARRONDISSEMENT PLATEAU MONT-ROYAL Mémoire soumis lors de la consultation du 14 juin 2004 INTRODUCTION Le Conseil régional de l environnement de Montréal (CRE-Montréal), organisme

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017

PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 PLAN STRATÉGIQUE 2014-2017 Présentation Ce plan stratégique décrit les orientations qu a résolu d adopter le (CJSS) pour la réalisation de sa mission 1 au cours de la période 2014-2017. Il vise à guider

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr

Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Déchets : outils et exemples pour agir www.optigede.ademe.fr Fiche E8 Démarche d'exemplarité des agents, services et communes COMMUNAUTE URBAINE DE STRASBOURG Monographie complète Communauté Urbaine de

Plus en détail

Québec, le 6 novembre 2012

Québec, le 6 novembre 2012 Québec, le 6 novembre 2012 1 L'aquaresponsabilité municipale Une approche intégrée Englobe toutes les actions réalisées par une ville Pour garantir : la gestion responsable de la ressource eau sur son

Plus en détail

Mémoire de l Association des Fournisseurs de Services Pétroliers et Gaziers du Québec (AFSPG)

Mémoire de l Association des Fournisseurs de Services Pétroliers et Gaziers du Québec (AFSPG) Mémoire de l Association des Fournisseurs de Services Pétroliers et Gaziers du Québec (AFSPG) Déposé dans le cadre des consultations publiques au sujet des évaluations environnementales stratégiques sur

Plus en détail

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Ville de Baie-Saint-Paul

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Ville de Baie-Saint-Paul Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Ville de Baie-Saint-Paul 1 Plan de la présentation 1. Origine de la démarche 2. Méthodologie 3. La concrétisation

Plus en détail

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE

PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE PROJET DE POLITIQUE DU PATRIMOINE Plan de la présentation Élaboration du projet de politique Objet de la Politique Fondements de la Politique Définition de patrimoine Axes d intervention 1 Élaboration

Plus en détail

Alliance de l industrie touristique du Québec

Alliance de l industrie touristique du Québec Alliance de l industrie touristique du Québec Un marketing agile et coordonné, des ressources financières regroupées Une industrie rassemblée, concertée et représentée Assises du Tourisme 2015 Le projet

Plus en détail

La créativité comme pratique

La créativité comme pratique 2015 Prospectus à l intention des commanditaires La créativité comme pratique Mobiliser différents modes de pensée 14 et 15 mai 2015 dans le Quartier Latin Montréal, Québec, Canada Organisé par : L Institut

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130

Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 POUR LE MAINTIEN DU CONSEIL DES AÎNÉS Présenté devant la Commission des finances publiques du Québec Dans le cadre des consultations sur le Projet de loi 130 1 er février 2011 Réseau FADOQ Responsables

Plus en détail

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015

Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Alliance pour la solidarité et l inclusion sociale 2012-2015 Version Finale 4 juin 2012 1 MISE EN CONTEXTE ALLIANCES Le Plan d action gouvernemental pour la solidarité et l inclusion sociale 2010-2015

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1

PLANIFICATION STRATÉGIQUE. 2014 à 2016. Planification stratégique Consortium en foresterie Version avril 2014 Page 1 PLANIFICATION STRATÉGIQUE 2014 à 2016 Version avril 2014 Page 1 1. INTRODUCTION La forêt occupe une place importante pour la région de la Gaspésie et des Îles-de-la- Madeleine. Par conséquent, les besoins

Plus en détail

Évaluation du Plan stratégique de développement

Évaluation du Plan stratégique de développement C.A. 08.11.26.10 Évaluation du Plan stratégique de développement Devis d évaluation Document soumis au comité d évaluation lors de la deuxième rencontre le 7 novembre 2008 Table des matières 1. Introduction...2

Plus en détail

La politique sportive municipale

La politique sportive municipale Quelques chiffres pour commencer : La politique sportive municipale La Ville consacre 7% de son budget aux Sports 22 salles de sports 7 stades - 20 terrains 1 piscine (Danielle Lesaffre) 150 agents municipaux

Plus en détail

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN

CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN CHARTE DE L EXPERT DU COMITE FRANÇAIS DE L UICN (approuvée par le 8 ème congrès français de la nature 26 mai 2008) L Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) est le plus important

Plus en détail

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS

POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Cégep de Sept-Îles POLITIQUE DES COMMUNICATIONS Service émetteur : Direction des communications Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 7 mars 2006 Dernière révision :

Plus en détail

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS

RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS RÉSUMÉ DES OBSERVATIONS ET DES RECOMMANDATIONS Observation n o Observations Recommandations Chef de projet Plan d action Date d achèvement prévue 1. Gouvernance 1.1 1.2 1.3 1.4 Le Comité spécial des sous-

Plus en détail

CONDITIONS STRUCTURELLES (Rose)

CONDITIONS STRUCTURELLES (Rose) Que fait mon organisme? ORGANISME FORMATION ET CONNAISSANCE DES INTERVENANTS (Jaune) OFFRE DE SERVICE (Bleu) CONDITIONS STRUCTURELLES (Rose) LA COHÉSION SOCIALE (Vert) CASUAL Participation à plusieurs

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

Le PIIA : Approches et expériences

Le PIIA : Approches et expériences Le PIIA : Approches et expériences JOURNÉE DE FORMATION L ASSOCIATION QUÉBÉCOISE D URBANISME LE 27 OCTOBRE 2012 L EXPÉRIENCE DE LA VILLE DE SAINTE-JULIE LA VITRINE AUTOROUTIÈRE ORDRE DU JOUR Présentation:

Plus en détail

Services d ambulances terrestres

Services d ambulances terrestres Chapitre 4 Section 4.02 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services d ambulances terrestres Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.02 du Rapport annuel 2005

Plus en détail

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY

POUR DIFFUSION AUX AGENTS. CONSEILLER EN HYGIENE ET PROPRETE (h/f) B- TECHNICIEN TERRITORIAL C- AGENT DE MAITRISE C- ADJOINT TECHNIQUE BOBIGNY MESDAMES ET MESSIEURS LES DIRECTEURS ET CHEFS DE SERVICE PPRS/DGP/ERH4/CP/FG/DEJ/N 13-21( 1 bis) Equipe RH 4 01 43 93 89 45 POUR DIFFUSION AUX AGENTS POSTE A POURVOIR : DIRECTION ET SERVICE : CATEGORIE

Plus en détail

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce

Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Politique de soutien aux entreprises MRC de La Nouvelle Beauce Préparé par : Pour : 1 Table des matières 1. FONDEMENT DE LA POLITIQUE... 2 2. CLIENTÈLES ADMISSIBLES... 2 3. LES SERVICES OFFERTS... 3 3.1

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2015-2018. Version finale

PLAN STRATÉGIQUE 2015-2018. Version finale Version finale 6. PISTES D ACON À METTRE EN ŒUVRE POUR CHAQUE ORIENTAON STRATÉGIQUE (SUITE) PLAN D ACON TRIENNAL L ébauche de plan d action présentée aux pages suivantes expose, pour chacune des priorités

Plus en détail

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Baie-Saint-Paul et Luce-Ann Tremblay, communication

Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Baie-Saint-Paul et Luce-Ann Tremblay, communication Colloque sur les initiatives locales de développement territorial durable Jean Fortin, maire de Baie-Saint-Paul et Luce-Ann Tremblay, communication et développement durable 1 Plan de la présentation 1.

Plus en détail

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE

LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI TROUSSE OFFRE DE FORMATIONS LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE LA CARAVANE ÉCOHABITATON PASSE ICI! ENTREPRENEURS ET ICI OFFRE DE FORMATIONS 1 Photo : www.celine Lecomte.com TROUSSE LA RESSOURCE EN HABITATION ÉCOLOGIQUE Photo : seir+seir, Creative Commons LA CARAVANE

Plus en détail

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec

Plan d action DE développement durable 2014-2015. de l Administration portuaire de Québec Plan d action DE développement durable 2014-2015 de l Administration portuaire de Québec 1 Plan d action DE développement durable 2014-2015 L Administration portuaire de Québec (APQ) publie son premier

Plus en détail

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF

MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF MATRICE DES PRINCIPALES ACTIONS DU CADRE STRATEGIQUE 2014-2018 DE L APF A l initiative du Secrétaire général parlementaire, M. Pascal Terrasse et sur proposition du, au terme d une consultation ayant associé

Plus en détail

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal

Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le Népal Réunion intermédiaire du Sous-comité du SREP Nairobi, Kenya 8 et 9 mars 2012 SREP/SC.IS.2/Inf.3 17 février 2012 Point 7 de l ordre du jour Note sur le projet de révision du Plan d investissement pour le

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de

PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de PLAN DE DÉVELOPPEMENT TOURISTIQUE 2012-2020 UN ITINÉRAIRE VERS LA CROISSANCE Chantal Ouellet Coordonnatrice Bureau de coordination du Plan de développement de l industrie touristique, Tourisme Québec,

Plus en détail

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées

4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées MINISTÈRE DE LA SÉCURITÉ COMMUNAUTAIRE ET DES SERVICES CORRECTIONNELS 4.09 Commission ontarienne des libérations conditionnelles et des mises en liberté méritées (Suivi de la section 3.09 du Rapport annuel

Plus en détail

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES

APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES APERÇU DU PLAN MUNICIPAL DE PRÉPARATION AUX PANDÉMIES Le présent plan n est pas un document indépendant. Il faut le considérer dans le contexte du Plan d urgence de la ville de Moncton. 1 Préambule Le

Plus en détail

GOUVERNEMENT DU YUKON

GOUVERNEMENT DU YUKON GOUVERNEMENT DU YUKON Politique 1.7 MANUEL D ADMINISTRATION GÉNÉRALE VOLUME 1 : POLITIQUES MINISTÉRIELLES GÉNÉRALES TITRE : POLITIQUE SUR LES SERVICES EN FRANÇAIS ENTRÉE EN VIGUEUR: 12 mai 1994 DERNIÈRE

Plus en détail

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse

Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires. du Centre de réadaptation de Mulhouse Journée Entretiens Express Employeurs avec les entreprises partenaires du Centre de réadaptation de Mulhouse Historique: Issu du milieu industriel, j ai entrepris une reconversion professionnelle en 1998

Plus en détail

Enquête sur les allégations visant l Association des

Enquête sur les allégations visant l Association des Enquête sur les allégations visant l Association des pompiers autochtones du Manitoba 2014 Contexte La Direction générale des services d examen et d enquête du Ministère a reçu des allégations de détournement

Plus en détail

CRE Laurentides 2009 Former une association p. 1

CRE Laurentides 2009 Former une association p. 1 Former une association Qu est-ce qu une association de protection de l environnement d un lac? Une association est un groupe plus ou moins organisé de personnes qui s unissent volontairement dans un but

Plus en détail