Dans la conjoncture actuelle où toutes. Le capital d amorçage

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dans la conjoncture actuelle où toutes. Le capital d amorçage"

Transcription

1 HC_N 10_cre?a_igk02:Octobre /12/07 17:24 Page 30 le magazine de l investisseur Le capital d amorçage Quelle place les investissements en phase d amorçage occupent-ils encore dans notre pays? Quel regard l entrepreneur porte-t-il sur ce véhicule de financement? Frédérick CHEMOUNI // Directeur Corporate Finance Propos recueillis par Emmanuel Garin 32 Dans la conjoncture actuelle où toutes les économies sont devenues interdépendantes, les difficultés de pays comme les Etats-Unis impactent inéluctablement les autres nations dont la croissance est parfois dictée par ce qui se passe Outre-Atlantique. La crise des Subprimes est l illustration de ce leadership. Les entreprises françaises n ont jamais été dans une telle crise face à leurs besoins de financement. La concurrence mondiale, notre fiscalité trop lourde, et une monnaie qui pâtit de la faiblesse du dollar handicapent et alourdissent considérablement les conditions d accès aux ressources financières de nos entreprises. En Europe, la BCE, les yeux rivés sur l inflation affiche une politique restrictive constante du crédit et les banques françaises sont gagnées par une frilosité qui se traduit par la volonté de réduire leur prise de risque. Dans leurs offres de prêt, elles privilégient conjoncturellement les compartiments les plus classiques. Elles affichent pour 2008 la volonté de réduire leur soutien aux jeunes entreprises qui vont faire les frais de cette fameuse crise des Subprimes. Face à une telle situation, les entreprises à la recherche de nouveaux modes de financement sont légions, celles-ci se tournent naturellement vers un univers qui lui, cherche à mieux se faire connaître. Il s agit du milieu dit du. Le est devenu un acteur

2 HC_N 10_cre?a_igk02:Octobre /12/07 17:25 Page 31 financier incontournable pour bon nombre de nos entreprises en croissance. Si celui-ci joue un rôle de plus en plus prépondérant dans les phases d investissement en capital développement ou en montage de transmission (LBO,MBO.), qu en est-t il du financement des jeunes entreprises en création? LE SECTEUR DU CAPITAL INVESTISSEMENT Ce mot composé désigne une forme bien particulière de financement des entreprises : le financement par fonds propres destiné généralement aux sociétés non cotées. L EVCA, l association européenne des investisseurs en capital, définit le comme «Tout capital investi par un intermédiaire financier professionnel dans des sociétés ou des projets à fort potentiel de croissance». Longtemps, cette activité a été désignée par le terme générique de «capital risque», terme dont la portée est depuis limitée puisque ce dernier ne définit plus qu un compartiment bien spécifique du capital-investissement, en l occurrence, le financement des entreprises en création. Les entreprises principalement privilégiées par ce compartiment sont celles des secteurs de haute technologie : cette typologie qui renvoie à l origine américaine du «Venture Capital». Les investisseurs en capital interviennent dans les entreprises en acquérant une part de leur capital social (soit à l occasion d une augmentation de capital, soit en rachetant les parts d actionnaires en place). Devenus Actionnaires à part entière, ils partagent le risque industriel avec le chef d entreprise. Concrètement, un chef d entreprise peut recourir au capital-investissement dans plusieurs cas, correspondant aux différents stades de la vie de sa société. Concrètement, un chef d entreprise peut recourir au capital-investissement dans plusieurs cas, correspondant aux différents stades de la vie de sa société. - STADE DE DÉVELOPPEMENT: Il peut arriver que l entreprise déjà établie, ait besoin de financer sa croissance naturelle ou souhaite marquer une nouvelle étape de son développement par le lancement d un nouveau produit, la pénétration de nouveaux marchés y compris à l étranger - STADE DE TRANSMISSION: Par un mécanisme subtil à effet de levier, couplant une dette senior d acquisition souscrite auprès d un établissement bancaire à une part d equity apportée par le capital investisseur, une entreprise sera acquise soit par son management soit par un tiers extérieur en créant une holding d acquisition. Selon l étude 2007 AFIC-Pricewaterhouse le a connu cette année une activité remarquable. Des montants investis en forte croissance, mais également des mouvements de désinvestissement. On note dans cette étude que les investissements en transmission/lbo ont réalisé un bond en avant de plus de 67% sur les deux dernières années et que, l activité du capital développement a pour sa part connu une progression de 36% sur la même période. Par ailleurs, l étude a relevé une progression de l ordre de 59,5% du niveau des opérations de désinvestissement depuis L INVESTISSEMENT EN AMORÇAGE & CRÉATION: Sur ce compartiment on a observé sur la période 2006/2007, un double phénomène avec d un côté une baisse de l ordre de 23% du niveau des fonds levés de l autre, des investissements en amorçage & création en progression de 28,9%. Les entreprises développant une activité à caractère innovant et technologique mobilisent l essentiel de l effort de financement observé. Constat optimiste qui ne doit pas nous faire perdre de vue la réalité du marché. En effet, il apparaît une progression sensible sur la part des investissements en amorçage mais il nous faut relativiser cet état de fait dans un contexte où cette typologie d investissement a été longtemps le parent pauvre de la sphère capital- Investissement. Par souci d une meilleure rentabilité les acteurs du orientent leurs fonds sur les compartiments jugés moins risqués que sont le capital développement ou/et le capital transmission. Depuis la bulle spéculative de 2000 les investisseurs institutionnels ont radicalement changé leur stratégie d investissement, montrant une aversion un peu plus grande pour le risque notamment sur le fait d intervenir sur des projets en phase d éclosion. Leur préférence va à des cibles matures et ils ne craignent pas de payer un prix parfois hors marché (par des valorisations - STADE DE CRÉATION DE L ENTREPRISE: L insuffisance de fonds propres constitue souvent la principale carence rencontrée par la plupart des jeunes sociétés. Une carence aux conséquences parfois fatales pour bon nombre de ces entreprises dans cette phase de démarrage. Les statistiques font état d un taux très élevé d entreprises qui, faute d avoir trouvé des solutions à leurs importants besoins de financement, ont dû disparaître de la scène

3 HC_N 10_cre?a_igk02:Octobre /12/07 17:25 Page 32 le magazine de l investisseur à propos de FRÉDÉRICK CHEMOUNI : Après un début de carrière au sein de la société de gestion et d investissement AXA Private Equity (10 Md d actifs sous gestion) en tant que «Investment Manager» dans le département capital risque et secteur nouvelles technologies, Frédérick rejoindra le cabinet de conseil Pricewaterhouse Coopers&Lybrand en tant que responsable des missions spécialisées dans les problématiques de FCPR (Fonds commun de placement risque) et FCPI (Fonds commun de placement et d Innovation). Fondateur de la société de conseil boursier sur Internet «Seven- Equities.com», où il crée et y développe l activité de Corporate Finance, il devient le conseil de nombreux entrepreneurs dans leurs problématiques de création d entreprise, pénétration de marché et recherche de fonds. Frédérick Chemouni siége au conseil d administration de nombreuses sociétés de croissance qu il a contribué à créer et développer au travers de ses différentes missions de conseil. plus élevées) mais avec la garantie d avoir une cible plus sécurisée et que l opération repose sur des bases solides. L élément déterminant étant la solidité et le statut de maturité d une entreprise cible ayant fait ses preuves, en phase de production de valeur, disposant déjà de parts de marché et d un potentiel de croissance réel. Il s agit d une nouvelle conception de l investissement qui se veut bien trop prudente avec une exposition au risque réduite à l extrême et opérant sur des secteurs d activité aux fondamentaux solides. A ce jour, la place des investissements en amorçage au sein du Capital-Investissement reste fort modeste avec un déploiement très concentré des fonds alloués autour des cibles à profil fortement technologique. Des critères d éligibilité sont plutôt restrictifs instaurant de fortes barrières telles que le dépôt de brevets par exemple ou la propriété de technologies puissantes et reconnues. Un management soumis à des critères de compétence des plus drastiques, irréprochable et crédible dans son approche des perspectives de développement ; des tracks records de plus en plus exigeants. Tous ces facteurs si essentiels pour ce compartiment drainant une nouvelle typologie d investisseurs montrent la nécessité et l importance d attirer l attention de l entrepreneur sur la réalité de l univers du 34, sans détour ni complaisance mais de manière pédagogique et avec simplicité. Cette tache essentielle incombe au leveur de fonds, ce maillon incontournable et foncièrement averti de la chaîne du capital investissement. LA PERCEPTION DE CET UNIVERS PAR L ENTREPRENEUR L entrepreneur ne connaît que très peu l univers du. En retrait, il préfère garder une certaine distance voire une discrétion vis-à-vis de ce monde qui le fascine par le prestige qui l entoure mais dont il maîtrise mal les contours. Pour l entrepreneur classique, la principale source de financement de son projet d entreprise reste la voie bancaire. Le marché du a opéré une véritable révolution dans la panoplie du parfait entrepreneur en quête de moyens financiers ; celui-ci s est démocratisé par le jeu de l élargissement de ses domaines d intervention, relayé par une presse convaincue de son rôle dans la nouvelle architecture du financement de l économie. C est un électrochoc dans ce cercle d entrepreneurs rythmés par le classicisme de la banque des «vieilles Dames». La révolution du capitalisme est en marche, d autres sources SEVEN CORPORATE Créée en 2004 et basé à Paris, Seven- Equities, est un des principaux cabinets de conseil boursier à destination des entreprises et des particuliers. Principal fournisseur d analyses boursières des plus importants brokers online français au travers du site Seven-Corporate, créé en 2005, département de Seven-Equities, est un cabinet de conseil en stratégie et en levée de fonds, destinés principalement aux PME innovantes à fort potentiel, souhaitant se développer sur leur marché, grâce à un apport de capital et de multiples compétences leur permettant de croître plus rapidement et de réaliser leurs ambitions. La création de Seven-Corporate est basée sur un constat simple et lucide d une réalité de marché qui consiste à prévenir un entrepreneur des nombreuses embûches à parcourir avant d arriver à une levée de fonds effective sachant que «Les acteurs du capital investissement ont leur propre langage et les entrepreneurs le leur». La mission des professionnels de Seven- Corporate consiste à réduire cet écart pour parvenir à une situation de complémentarité entre ces deux univers.

4 HC_N 10_cre?a_igk02:Octobre /12/07 17:25 Page 33 financières drainent des fonds pour accompagner l entreprise vers la création de richesse. Les nouveaux acteurs s impliquent certes financièrement, mais ils transmettent également à l entreprise des méthodes qui peuvent radicalement impacter positivement à la fois la productivité et les résultats. Ce qu ignore l entrepreneur qui accourt vers cette sphère de nouveaux investisseurs institutionnels aux méthodes éprouvées c est la logique de son cheminement et les règles précises qui la régissent. En effet, les entrepreneurs intéressés et candidats au financement s imaginent parfois qu une opération de levée de fonds concrétisée est une simple formalité à accomplir dès lors qu ils ont l intime conviction de détenir «l idée du siècle». Les choses sont beaucoup moins simples que cela. L entrepreneur recalé avec son projet conçoit difficilement qu on n ait pas partagé son enthousiasme, que l on ne perçoive pas la pertinence de sa démonstration et que l on n adhère pas à une idée qu il estime innovante. Les investisseurs sont pour leur part à la recherche de projets qui sont de véritables gisements de valeurs pouvant assurer un retour sur investissement certain et confortable. En général, ces futurs chefs d entreprise souvent optimistes ont la conviction que leur projet détient une chance certaine d aboutir. Une levée de fonds réussie est l objectif qui va transformer ainsi le rêve en réalité. Mais les impératifs des uns ne répondent pas toujours aux exigences des autres, l entrepreneur ayant son propre calendrier, et sa propre vision des perspectives d évolution de son entreprise face à un investisseur qui se doit de gérer au mieux les fonds qui lui sont confiés par ces propres investisseurs à qui lui-même rend des comptes. Hélas, dans un premier temps, il n y a pas souvent d adéquation avec ce que les investisseurs en capital attendent d un dirigeant et son projet. LE RÔLE OU LES RÔLES ESSENTIELS DU LEVEUR DE FONDS L importance du rôle du leveur de fonds prend tout son sens à ce moment précis. Dans la panoplie de son expertise, sa mission première sera de rendre intelligibles à l entrepreneur par une description précise et concise, les codes et langages propres aux acteurs du capital investissement. La finalité de cet exercice est de réduire l écart de compréhension qui sépare les acteurs de ces deux univers dont les intérêts sont convergents et qui, bien entendu se doivent d être dans une logique de partenariat s ils veulent au final travailler ensemble. En effet, avant même de parler de réalisation de contenu (Business plan), le leveur de fonds doit inscrire son expertise dans une relation de confiance avec son client, comprendre sous tous les angles ce que ce dernier s est réellement fixé comme objectif à atteindre afin que, de concert, ils déterminent ensemble comment faire en sorte que la levée de fonds puisse connaître une issue favorable. Dès lors, un lien fort se tisse entre le leveur de fonds et son client en vue de tout mettre en œuvre pour travailler à une projection du business afin de commencer à mettre en place les balises et codifications que tout candidat désirant voir son projet éligible par les fonds de l industrie du se doit de connaître.l assistance à la réalisation du Business plan constitue la première étape, elle offre ses premiers artifices à l entrepreneur qui pourrait ainsi dévoiler ses idées sur papier ayant pour ainsi dire été formé pour en structurer le contenu. Il s agit là, d une phase importante parce que formatrice pour un futur dirigeant. C est l occasion pour le dirigeant d apprendre à matérialiser son idée en la rendant claire et intelligible pour ceux qui pourraient en être les destinataires sachant que chaque business plan à sa «propre essence». Le premier objectif est de gagner cette confiance de l entrepreneur qui sera si nécessaire, voire indispensable, pour arriver jusqu au bout de l opération pour laquelle nous sommes mandatés. Ce lien de confiance doit se tisser rapidement, car le temps nous est compté. Aller à l essentiel, en essayant avant tout d écouter notre interlocuteur sur ces réels besoins et sa réelle compréhension du marché du capital investissement voir ses frustrations face à cet univers qui lui est inconnu. Nous tentons par la suite de nous fondre dans le discours de l entrepreneur et de lui montrer que nous ne sommes pas si éloignés en termes de compréhension de langage. Presque aucun des apporteurs de projets que nous suivons ne pourrait prétendre être capable de faire face à des investisseurs en capital dès la signature de notre mandat de partenariat. Presque aucun des apporteurs de projets que nous suivons ne pourrait prétendre être capable de faire face à des investisseurs en capital dès la signature de notre mandat de partenariat. En effet, le rôle du leveur de fonds doit aller bien au-delà d une simple intermédiation entre l entrepreneur et l investisseur. Notre mission se doit de se prolonger après avoir aidé à la réalisation du business plan pour mieux baliser tous les points stratégiques du projet et donner matière à réflexion à l entrepreneur en vue de faire face à lui-même et aux éventuelles incohérences de son projet. L intermédiaire financier devra avant même de parler de typologie de fonds à présenter à l entrepreneur, s intéresser au corps du projet et analyser ses différentes anomalies et insuffisances s il le juge nécessaire. Cette phase en amont de conseil en stratégie globale qui touche tant les réflexions autour de produits, que l étude de la pertinence des technologies développées ainsi que l analyse des moyens de pénétration de marché sont le cœur même du rôle du leveur de fonds. Une fois ces différentes étapes balisées, l investisseur en capital recevra un projet bien plus intelligible parce que structuré sous une forme répondant aux normes de la profession, ceci lui permettra d aller droit à l essentiel dans son analyse du projet d investissement. La valeur ajoutée de l intermédiaire financier aura balisé le travail nécessaire au préambule des étapes d investissement. Ainsi, le leveur de fonds se doit de connaître parfaitement ses interlocuteurs investisseurs et d apprendre à appréhender leurs recherches de cibles, de la manière la plus fine et la plus professionnelle en ayant à l esprit l importance des paramètres déterminants pour la position et les intérêts de chacune des parties. 35

5 HC_N 10_cre?a_igk02:Octobre /12/07 17:36 Page 34 le magazine de l investisseur Capital d amorçage >>> SUITE PERSPECTIVE D ÉVOLUTION DES INVESTISSEMENTS EN AMORÇAGE: LES ELDORADOS DE DEMAIN En France, le constat est sans appel : il y a une faible population de business angels, non professionnels de l investissement la plupart du temps, intervenant sur des montants trop petits et un capital amorçage aux ressources rares. Comme le souligne Mr Sindic Adjibi Souscripteur de risques professionnels dans le secteur financier, dans le nouveau contexte de la révolution écologique les besoins sont importants notamment au plan national avec de nouveaux enjeux tels que les cleantechs (écotechnologies), un secteur d activité projeté au devant de la scène en raison de la progression du prix du baril, de l acuité des questions environnementales et de l intérêt des pays émergents pour les technologies innovantes. Les fonds d amorçage ciblant les éco-technologies vont amorcer une pente ascendante en France. La France est bien positionnée pour être parmi les acteurs qui vont compter. La taille de ses entreprises du secteur énergétique, (EDF AREVA EDF SUEZ/GDF, etc.), celle de ses entreprises du secteur de la propreté, (VEOLIA SUEZ) la prédispose à la marche vers cette nouvelle culture des éco-technologies, une réalité incontournable du siècle. Les énergies propres sont à la mode et drainent beaucoup d argent. Les fonds dédiés de plus en plus importants pourraient représenter des proportions de plus en plus conséquentes des fonds mobilisés par le capital risque en France en Les investisseurs seront moins réticents quand ils seront sollicités pour des fonds d amorçage orientés vers ces entreprises de demain parce qu elles sont de véritables gisements de rentabilité. In fine, ce compartiment du capital amorçage qui faisait jusqu ici figure de parent pauvre pourrait gagner ses galons et jouer dans la cours des grands parce que des laboratoires entiers de recherches sont devenus des mines d innovation avec une forte probabilité d obtenir des résultats en parfaite adéquation avec les nouvelles préoccupations écologiques & énergétiques du Monde. Elle suscitent de l intérêt pour le capital amorçage (seed capital), voire pour le capital création (start up).ces besoins ont désormais une dimension nationale et ont amené l état à donner une impulsion via des avances aux établissements de rechérche et d enseignement supérieur, remboursables au bout de douze ans maximum ce qui permettra à ces établissements de participer en capital à la constitution de fonds d amorçage.

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone

Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires (M&A) des Experts Comptables? M. Matthieu Cassone Qu attendent les sociétés de conseil et les banques d affaires M. Matthieu Cassone I. Tour d horizon i. Une Boutique M&A c est quoi? a. Des Experts en quoi? b. Quel est leur modèle économique? II. Méthodologie

Plus en détail

Comment ouvrir son capital à. investisseurs.

Comment ouvrir son capital à. investisseurs. Comment ouvrir son capital à des investisseurs? Introduction La vie d une entreprise et son développement connaîtront de nombreuses étapes qui constitueront pour son actionnaire dirigeant autant d occasions

Plus en détail

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015

APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 APPEL A PROJETS USINE DU FUTUR CENTRE VAL DE LOIRE 2015 Contexte et enjeux : Depuis plusieurs années la politique économique de la Région Centre - Val de Loire s est fixée comme objectif de soutenir la

Plus en détail

Politique de placements

Politique de placements Politique de placements Le 7 octobre 2010 Politique de placements Table des matières 1. La mission de la Fondation pour le développement des coopératives en Outaouais 2. Les principes de la gouvernance

Plus en détail

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne»

«LE Capital-Investissement : accelerateur de croissance de l economie tunisienne» «accelerateur de croissance de l economie tunisienne» Note conceptuelle LE MOT DU PRESIDENT Le Capital-Investissement - ou Private Equity - est un des moteurs du financement de l économie réelle et du

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE

Sortez du Lot! Créateur. de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Sortez du Lot! Créateur de valeurs AUDIT ACCOMPAGNEMENT & ASSISTANCE À LA RÉPONSE FORMATION ET EXTERNALISATION DE VOTRE RÉPONSE Heureusement, un appel d offres n est pas qu une question d offres. Allô

Plus en détail

Introduction au private equity

Introduction au private equity BANQUE FINANCE SOCIAL GESTION DROIT MARKETING Introduction au private equity Les bases du capital-investissement Cyril Demaria 4 e édition SOMMAIRE Préface... 11 Introduction : Qu est-ce que le private

Plus en détail

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation

offre 2014 FortunE 6 FCpi truffle Fonds commun de placement dans l innovation Fonds commun de placement dans l innovation offre 2014 FCpi truffle FortunE 6 n financement de l innovation Le FCPI Truffle Fortune N 6 financera des entreprises innovantes développant des technologies

Plus en détail

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT

Préface. de Xavier QUÉRAT-HÉMENT Préface de Xavier QUÉRAT-HÉMENT La réussite de toute entreprise, comme le savent les opérationnels au contact de clients de plus en plus exigeants et soumis à une règlementation qui s étoffe régulièrement,

Plus en détail

Communiquer avec les banques : une étape importante dans la vie de votre entreprise

Communiquer avec les banques : une étape importante dans la vie de votre entreprise Communiquer avec les banques : une étape importante dans la vie de votre entreprise Ou de la nécessitéde structurer sa communication pour répondre aux attentes de son banquier. Présentation AIBT du 9 Novembre

Plus en détail

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture».

Qui sommes-nous? Acteur de référence dans le domaine des produits patrimoniaux, Financière Magellan est reconnue pour son approche «haute couture». Qui sommes-nous? Financière Magellan a pour activité la conception et l ingénierie de solutions de placement et d optimisation fiscale, tous secteurs de l investissement confondus. Elle se singularise

Plus en détail

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds

Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Transactions Assistance direction financière Entreprises en difficulté Levée de fonds Il n y a rien dans le monde qui n ait son moment décisif, et le chef-d oeuvre de la bonne conduite est de connaître

Plus en détail

La reprise d entreprise

La reprise d entreprise Les nouveaux outils de financement de la reprise La reprise d entreprise Se faire accompagner d un investisseur financier Pourquoi, avec Qui et Comment ouvrir son capital? 1. Pourquoi? Le capital investissement

Plus en détail

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur

Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Clubs Mines-Energie et Mines-Finance - Le capital-risque est-il une option viable pour financer les projets innovants en matière d énergie? Le point de vue d un entrepreneur Franck Rabut - NovaWatt Président

Plus en détail

Communiqué de Presse

Communiqué de Presse Communiqué de Presse Le 23 juillet 2015 «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC «UNE HISTOIRE D AMBITION» : LA NOUVELLE CAMPAGNE DE MARQUE HSBC La nouvelle campagne de marque HSBC

Plus en détail

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine

Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Succès d une entreprise étrangère dans la pénétration du secteur financier en Amérique Latine Coface - Natixis a décidé d internationaliser son activité d assurance crédit en Amérique Latine en 1997. Le

Plus en détail

Parcours développement stratégique commercial

Parcours développement stratégique commercial P01 Parcours professionnalisant de formation Parcours développement stratégique commercial Partenaires : Avec le soutien de : P02 Parcours professionnalisant de formation INTERVENANTS Sophie DESCHAMPS

Plus en détail

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME

transmission oseo.fr Pour financer et accompagner les PME transmission oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6521-02 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME transmission oser pour gagner! Vous voulez reprendre une entreprise? Les opportunités

Plus en détail

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE

LA DEFINITION D UNE STRATEGIE LA DEFINITION D UNE STRATEGIE ACTIONNARIALE : UNE NECESSITE POUR TOUS LES DIRIGEANTS D ENTREPRISE Si les dirigeants d entreprise ont une vision stratégique à long terme de leur activité, ce même constat

Plus en détail

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME

BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME BANQUE EUROPEENNE D INVESTISSEMENT ET FINANCEMENT DES PME REFLEXIONS DE LA CGPME CONSTAT La Banque Européenne d Investissement (BEI) a été créée par le Traité de Rome pour apporter des financements destinés

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil

123Ho l d i n g ISF 2009. Visa AMF n 09-064. Société de Conseil Visa AMF n 09-064 123Ho l d i n g ISF 2009 L Autorité des Marchés financiers a apposé le visa n 09-064 en date du 20 mars 2009 sur un prospectus présentant cette opération, laquelle interviendra en une

Plus en détail

Du marketing dans ma PME!

Du marketing dans ma PME! Du marketing dans ma PME! Manque d expérience marketing des managers de sociétés technologiques, difficulté de recruter des profils marketing formés ou expérimentés : pourquoi la mission marketing est-elle

Plus en détail

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» -------------------------------

2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- 1 2ème édition du Colloque du Conseil Scientifique de la COSOB «Le financement de la PME et la croissance» ------------------------------- Alain PITHON, Secrétaire général, Paris EUROPLACE Karim ZINE-EDDINE,

Plus en détail

Fonds French Tech Accélération

Fonds French Tech Accélération Fonds French Tech Accélération Appel à manifestation d intérêts pour les investissements dans des structures d accélération de la croissance de startups innovantes («accélérateurs de startups») 1. L INITIATIVE

Plus en détail

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement

Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Donnez-vous toutes les chances de réussir votre reprise d entreprise : votre projet, votre accompagnement et votre financement Salon des entrepreneurs de Paris Mercredi 4 février 2015 à 16 heures 30 Janvier

Plus en détail

Communiqué de Presse Interim Management Projects bouleverse le marché du recrutement.

Communiqué de Presse Interim Management Projects bouleverse le marché du recrutement. Communiqué de Presse Interim Management Projects bouleverse le marché du recrutement. En Belgique, quelques 50.000 à 60.000 personnes, dont de nombreux Seniors, travaillent comme intérimaires à des postes

Plus en détail

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE

POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE POUR UNE BANQUE MEDITERRANEENNE DE DEVELOPPEMENT 11 mai 2011 - Paris Constats Les besoins en investissements des pays du bassin méditerranéen sont considérables tant en matière d infrastructures que de

Plus en détail

Sommaire. Présentation Générale 3. Nos Métiers 4. Nos Services 5. Notre Valeur ajoutée 6. Notre Philosophie 7. Nos Clients 8.

Sommaire. Présentation Générale 3. Nos Métiers 4. Nos Services 5. Notre Valeur ajoutée 6. Notre Philosophie 7. Nos Clients 8. 1 Sommaire Présentation Générale 3 Nos Métiers 4 Nos Services 5 Notre Valeur ajoutée 6 Notre Philosophie 7 Nos Clients 8 Notre Equipe 9 Contact 12 2 Présentation Advise UP Associés Cabinet de conseil,

Plus en détail

Accès aux financements. NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement. REGION : Alsace

Accès aux financements. NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement. REGION : Alsace Accès aux financements NOM DE L ATELIER DE TRAVAIL : Accès au financement REGION : Alsace Diagnostic et enjeux (1/8) Région : Alsace Nom du groupe de travail (reprendre l une des appellations des GT nationaux)

Plus en détail

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable

Rôle des stratégies nationales de financement du développement durable REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI ****** MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN PROCESSUS PREPARATOIRE DE LA TROISIEME CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE FINANCEMENT DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

MANDAT DE GESTION ACG 2014

MANDAT DE GESTION ACG 2014 MANDAT DE GESTION ACG 2014 Pour investir directement au capital des PME et réduire votre ISF Géré par DOCUMENT A CARACTERE PUBLICITAIRE Conseillée en investissement par www.mandat-isf-acg.com MANDAT DE

Plus en détail

Fonds Igrane, un levier d investissement pour la Région Souss Massa Drâa

Fonds Igrane, un levier d investissement pour la Région Souss Massa Drâa Fonds Igrane, un levier d investissement pour la Région Souss Massa Drâa Édito Plan de la Région Souss Massa Drâa Pourquoi le Fonds Igrane? Qui sont les promoteurs du Fonds Igrane? Fiche signalétique du

Plus en détail

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion

Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion OFFRE ISF 2013 Investir dans des projets d entreprises à travers un mandat de gestion D 123Club PME 2013 UN INVESTISSEMENT PERMETTANT DE BéNEFICIER DE 50% DE RéDUCTION D ISF JUSQU à 45 000 (cf. risques

Plus en détail

ENTREPRENEURS & RÉGIONS

ENTREPRENEURS & RÉGIONS FIP ENTREPRENEURS & RÉGIONS N 9 FIP ENTREPRENEURS & RÉGIONS N 9 ILE-DE-FRANCE - BOURGOGNE - RHÔNE-ALPES PROVENCE-ALPES-CÔTE D AZUR Société de gestion agréée AIFM et AMF par l Autorité des Marchés Financiers

Plus en détail

Dispositif : Entreprenariat et entreprises

Dispositif : Entreprenariat et entreprises Dispositif : Entreprenariat et entreprises Axe 2 Objectif Thématique 3 : Améliorer la compétitivité des PME Investissement prioritaire A : Promotion de l esprit d entreprise, en particulier en facilitant

Plus en détail

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME

Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Patrimoine Sélection PME Sigma Gestion lance Patrimoine Sélection PME Dans un contexte économique et financier difficile, les investisseurs doivent plus que jamais s'entourer de professionnels aguerris,

Plus en détail

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010

L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 L innovation chez OSEO en 2010 L. REINHART Séminaire Aristote «La Recherche en quête d Innovation» Jeudi 18 Novembre 2010 Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Plus en détail

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible.

I- L état des lieux fait le constat global d une offre de formation continue en design balbutiante, peu lisible et peu accessible. Mars 2010 Synthèse de l étude de faisabilité sur la mise en place d une offre structurée de formation continue en matière de design, répondant aux besoins des entreprises I- L état des lieux fait le constat

Plus en détail

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN

ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN ADMINISTRATEUR INDEPENDANT OU EXTERNE UNE BELLE CARTE A JOUER! Benoît VANDERSTICHELEN Daniel LEBRUN 2 UNE CARTE À JOUER? Grâce à leurs aptitudes, les experts comptables et conseils fiscaux sont tout désignés

Plus en détail

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com

Contact : ch.michelet@partenairesfl.com PARTENAIRES Finances Locales, société totalement indépendante sur le plan financier et commercial, est un cabinet spécialisé dans le conseil aux collectivités locales et aux établissements publics locaux.

Plus en détail

Financer votre projet en fonds propres : acteurs

Financer votre projet en fonds propres : acteurs Acteur majeur du capital investissement pour les PME Forum 1ers contacts Financer votre projet en fonds propres : acteurs et modalités juin 2011 LES ACTIONS ET MOYENS DE CDC ENTREPRISES CDC Entreprises,

Plus en détail

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national

Performance comparée des classes d'actifs au niveau national 4 ème Journée du Capital Investissement Performance comparée des classes d'actifs au niveau national Décembre 2014 Rapport sur le Capital Investissement AMIC 2013 1 ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE NATIONAL ET

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes

Mobilisation des ressources 45. Définition et composantes vec l ouverture du Maroc sur l environnement international et sur les mécanismes et les enjeux planétaires du développement et de la coopération socioéconomique, ainsi qu avec le développement du mouvement

Plus en détail

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société

+ engagements. Charte. de l ouverture à la société 2009 Charte de l ouverture à la société + engagements 3 3 «Toute personne a le droit, dans les conditions et les limites définies par la loi, d accéder aux informations relatives à l environnement détenues

Plus en détail

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE

SATISFACTION INTERROGATION ENQUÊTE SUJET CROISée DéVELOPPEMENT employeurs SENIOR / salariés VIE D ENTREPRISE SALAIRe SERVICE OBSERVATOIRE ENQUÊTE ANALYSE ENTREPRISE CADRE EMPLOYéS PME ACTIVITé FORMATION EMPLOI CHEF D ENTREPRISE QUESTION SATISFACTION INTERROGATION SUJET DéVELOPPEMENT SENIOR VIE D ENTREPRISE évolution ACTIon FEMMES

Plus en détail

CHARTE DES BONNES PRATIQUES

CHARTE DES BONNES PRATIQUES COMITE DES COMITES D ENTREPRISE DU CONSEIL SUPERIEUR DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES CHARTE DES BONNES PRATIQUES ETABLIE au nom du Conseil supérieur de l Ordre des Experts-comptables dans le cadre des

Plus en détail

NEGOCIER AVEC UN FONDS

NEGOCIER AVEC UN FONDS REPRISE D ENTREPRISE NEGOCIER AVEC UN FONDS INTERVENANT : Laurent JULIENNE HEC ENTREPRENEURS 9 septembre 2014 A. LE MONTAGE FINANCIER Obligations convertibles A. LA STRUCTURE TYPE 1. Structure financière

Plus en détail

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance?

Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Comment réussir ses recrutements en gestion, comptabilité et finance? Pour de nombreuses entreprises, la rentrée scolaire marque le début d un trimestre propice aux prises de décision. Dans le domaine

Plus en détail

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir?

INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? INNOVATION COLLABORATIVE, CO-INNOVER AVEC SON ÉCOSYSTÈME : Quels modes de relation établir? étude Bird & Bird et Buy.O Group Empower your Business Relationships Edito Globalisation, démocratisation de

Plus en détail

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres

Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Reprendre une entreprise: une stratégie avant des chiffres Sommaire 1. Etre prêt pour l aventure 2. Créer ou reprendre? 3. Identifier la cible 4. Structurer votre projet d entreprise 5. Planifier votre

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE

L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE L ACCOMPAGNEMENT BANCAIRE DES ENTREPRISES CANADIENNES DANS LEUR EXPANSION EN EUROPE CARREFOUR EUROPE 6 NOVEMBRE 2013 Présenté par: Équipe internationale, Banque Nationale du Canada 1 Contexte Situation

Plus en détail

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF

Midi Capital. nouvelle gamme. produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital nouvelle gamme 2011 produits éligibles à la réduction ISF Midi Capital lance sa gamme de produits éligibles à la réduction ISF 2011 Pour la campagne ISF 2011, Midi Capital, Société de Gestion

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE

DOSSIER DE PRESSE CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Région Rhône-Alpes Clémence CAPRON 04 26 73 49 57 06 87 56 05 48 + CREATION, TRANSMISSION, FINANCEMENT : LA REGION ACCOMPAGNE LES ENTREPRENEURS À CHAQUE ETAPE SALON DES

Plus en détail

FCPR. Idinvest Private Value Europe

FCPR. Idinvest Private Value Europe FCPR Idinvest Private Value Europe Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises de taille intermédiaire non cotées, assortie d un risque de perte en capital, destinée à des investisseurs

Plus en détail

Développement du leadership

Développement du leadership Développement du leadership Concevoir Construire Attirer Les leaders impulsent la stratégie Est-ce le cas des vôtres? La plupart des entreprises en croissance ont d ores et déjà amorcé une transformation

Plus en détail

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux

FONDS AQUI-INVEST. I. Présentation de l action. Contexte Développement de l action et enjeux FONDS AQUI-INVEST I. Présentation de l action AQUI-INVEST, est le premier fonds de co-investissement en capital risque régional français. Il s'agit d une nouvelle génération d investissement public impulsée

Plus en détail

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives

LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE. Etat des lieux et perspectives LES INTERMEDIAIRES de l ASSURANCE Etat des lieux et perspectives Contexte de l étude Plus de 30 000 courtiers et agents généraux en France sont au cœur des transformations en cours dans le secteur de l

Plus en détail

Banque Patrimoniale Créateurs de solutions patrimoniales

Banque Patrimoniale Créateurs de solutions patrimoniales Banque Patrimoniale Créateurs de solutions patrimoniales On ne conseille jamais si bien que lorsque l on a une connaissance fine de son interlocuteur. Une relation de proximité est indispensable pour allier

Plus en détail

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION

FORMATION EXIGENCE PÉDAGOGIE CONCERTATION FORMATION EXIGENCE CONCERTATION PÉDAGOGIE La formation professionnelle, la qualité relationnelle Qui sommes-nous? Notre objectif? Spécialiste de la gestion de la valorisation client, EL Quorum développe

Plus en détail

Présentation Générale

Présentation Générale CJD international Présentation Générale Niveau texte 3 Niveau texte 4 Le CJD International est un réseau qui regroupe plus de 5000 jeunes dirigeants d entreprise sur 12 pays. Le CJD International a pour

Plus en détail

Enquête sur l innovation. wallonnes

Enquête sur l innovation. wallonnes Enquête sur l innovation chez les TPE/PME wallonnes 7 TPE/PME wallonnes sur 10 innovent Lorsqu elles innovent et qu elles se font aider pour cela, elles enregistrent une croissance de 27,5% de leurs marges

Plus en détail

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

INTRODUCTION. OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES OCTOBRE 2012 «BILAN DE SANTÉ» Prise VI ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Méthode de sondage 3 Profil des répondants 3 Santé

Plus en détail

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil

AGO BIAT du 28 Mai 2010. de Monsieur le Président du Conseil AGO BIAT du 28 Mai 2010 Allocution d ouverture Allocution d ouverture de Monsieur le Président du Conseil Chers Actionnaires, Mesdames, Messieurs : L année 2009 a été globalement une année très positive

Plus en détail

Accompagner le changement

Accompagner le changement A faire suivre à : retour à : Accompagner Problématique Le changement, c est tous les jours! Il fait aujourd hui partie intégrante de l univers des entreprises et des salariés. Présenté le plus souvent

Plus en détail

L expertise des analystes d AlphaValue au service des entreprises Une diffusion efficace de l analyse vers les gérants européens

L expertise des analystes d AlphaValue au service des entreprises Une diffusion efficace de l analyse vers les gérants européens L expertise des analystes d AlphaValue au service des entreprises Une diffusion efficace de l analyse vers les gérants européens Analyse financière - Diffusion - Stratégie Investisseurs RDV Investisseurs

Plus en détail

Transformation digitale et communication interne

Transformation digitale et communication interne Transformation digitale et communication interne Présentation des résultats de l enquête en ligne Novembre 2015 Sommaire 1 2 3 4 Profil des répondants et de leur organisation Position et rôle : perception

Plus en détail

I. POURQUOI SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI

I. POURQUOI SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI PRÉAMBULE I. POURQUOI SOUSCRIRE DES PARTS DE SCPI La société Civile de Placement Immobilier est un organisme de placement collectif qui a pour Object l acquisition et la gestion d un patrimoine immobilier

Plus en détail

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise

Observatoire des entreprises. Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise Observatoire des entreprises Regards croisés de dirigeants et de salariés Sur le thème : le pacte social de l entreprise à l épreuve de la crise 2009 1 i Observatoire des entreprises Santé de l entreprise

Plus en détail

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.

19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base. Finance - Comptabilité Gestion Fiscalité Conseil 19, rue de la Paix 75002 Paris Tel : 01 53 43 03 60 Fax : 01 40 07 02 57 Adresse e-mail : contacts@people-base.net www.people-base.net Cadres supérieurs

Plus en détail

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée

La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée DEFIS ET OPPORTUNITES DE LA MICROASSURANCE AU SENEGAL La Micro Assurance, la stratégie de réduction de la pauvreté et la stratégie de croissance accélérée Présenté par Mme Aida Djigo Wane AMSA Assurances

Plus en détail

Programme d optimisation. L image de votre entreprise

Programme d optimisation. L image de votre entreprise Programme d optimisation L image de votre entreprise SOMMAIRE L image joue un rôle pondérable dans les pratiques commerciales et est dédiée exclusivement à assurer une représentativité corporative de l

Plus en détail

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS

NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE POUR AFFIRMER UNE IMAGE POSITIVE ET ATTRACTIVE DES EXPERTS-COMPTABLES BRETONS NOTRE MÉTIER CHANGE... CHANGER NOTRE IMAGE 800 EXPERTS-COMPTABLES COMMUNICANTS

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR)

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) Notre démarche ISR La gestion dite de "stock-picking" de Financière de l Echiquier est une gestion qui s appuie avant tout sur la connaissance approfondie

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique

Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Paris, le 27 février 2012 Présentation de la Note d analyse «Renforcer l amorçage» Lundi 27 février 2012 par Vincent Chriqui, Directeur général du Centre d analyse stratégique Seul le prononcé fait foi

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

[ ] Présenter votre entreprise à un fonds d investissement de BPIFRANCE GRÂCE à la grille de lecture modélisée

[ ] Présenter votre entreprise à un fonds d investissement de BPIFRANCE GRÂCE à la grille de lecture modélisée PME/ETI l PME/ETI l PME/ETI l PME/ETI l PME/ETI l PME/ETI l PME/ETI [ ] Renforcement des fonds propres des pme/eti avec BPIFRANCE Présenter votre entreprise à un fonds d investissement de BPIFRANCE GRÂCE

Plus en détail

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net?

PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? PME : quels sont les leviers d'optimisation des coûts permettant de gagner 15% sur votre résultat net? Petit Déjeuner Syntec_Costalis, le 17 novembre 2009 L optimisation des coûts dans vos PME : Quelles

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir?

L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? L UE, la crise économique et le marché immobilier Quel projet d avenir? Prise de position CEPI, le Conseil Européen des Professions Immobilières Contact Référence Janet K. Griffiths - janet.griffiths@cepi.eu

Plus en détail

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment

Votre Capital Humain Votre première richesse. Conseil Coaching Formation Assessment Votre Capital Humain Votre première richesse Conseil Coaching Formation Assessment Créé en 2009, le Cabinet Ellitis propose son accompagnement aux organisations publiques et privées, dans les domaines

Plus en détail

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE

TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE TABLEAU DE BORD : SYSTEME D INFORMATION ET OUTIL DE PILOTAGE DE LA PERFOMANCE INTRODUCTION GENERALE La situation concurrentielle des dernières années a confronté les entreprises à des problèmes économiques.

Plus en détail

Étude sur la valorisation de la performance extra-financière des entreprises par les investisseurs en capital

Étude sur la valorisation de la performance extra-financière des entreprises par les investisseurs en capital Étude sur la valorisation de la performance extra-financière des entreprises par les investisseurs en capital Étude Département d Économie de l École Polytechnique / Club DD AFIC Éditorial Chercheurs ayant

Plus en détail

Idinvest Private Value Europe II

Idinvest Private Value Europe II Fonds Commun de Placement à Risques (FCPR) Idinvest Private Value Europe II www.allianz.fr Avec vous de A à Z Idinvest Private Value Europe II Une stratégie d investissement dans l univers des entreprises

Plus en détail

1 rencontre à très haut débit

1 rencontre à très haut débit Décembre 2013 CéLEsTE et CM-CIC Capital Privé 1 rencontre à très haut débit Dès sa création en 2001, l opérateur Internet et Télécom Céleste s est positionné comme le spécialiste des PME-PMI. Avec 2 500

Plus en détail

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque

Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Construire un projet d investissement citoyen dans le photovoltaïque Contexte Les enjeux des énergies renouvelables Une transition énergétique nécessaire Les questions énergétiques représentent l un des

Plus en détail

DIRIGEANTS D ENTREPRISES

DIRIGEANTS D ENTREPRISES DIRIGEANTS D ENTREPRISES Communication à caractère publicitaire HAUT DE BILAN / PATRIMOINE PRIVÉ CE_8P_CE_DIRIGEANTS360_10_08.indd 1 10/08/11 20:08 Forte de l appui et de la puissance financière du groupe

Plus en détail

MONTER SON BUSINESS PLAN

MONTER SON BUSINESS PLAN MONTER SON BUSINESS PLAN Le plan de développement («business plan» en anglais) est la description quantitative et qualitative du projet de votre entreprise à moyen terme. C est donc un document fondamental

Plus en détail

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable

La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable La diversité à la Banque Nationale : une richesse incontournable Atelier : Les employeurs et la diversité ethnoculturelle 11 ième Conférence Internationale Métropolis 4 octobre 2006 Lisbonne, Portugal

Plus en détail

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS

INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER ACCOMPAGNER DEVELOPPER ÉVEILLER VOS IDÉES RÉALISER VOS PROJETS INNOVER POUR ALLER PLUS LOIN Thibault CHARLES, Fondateur et directeur d isonomia «De formation ingénieur et expert en physique du

Plus en détail

2 Md dédiés au financement de l immatériel

2 Md dédiés au financement de l immatériel Conférence de Presse 20 MARS 2014 2 Md dédiés au financement de l immatériel Bpifrance révolutionne le crédit aux PME 01. Qui sommes-nous? 2 200 collaborateurs 6 métiers Garantie Crédit Fonds de fonds

Plus en détail

Colbert et le secret de la Licorne

Colbert et le secret de la Licorne Colbert et le secret de la Licorne Le célèbre ministre de Louis XIV est devenu le symbole de l interventionnisme de l Etat, l animal légendaire sert d image pour désigner dans le jargon de la Silicon Valley

Plus en détail

Financer en capital les entreprises innovantes

Financer en capital les entreprises innovantes Financer en capital les entreprises innovantes CDC Entreprises, acteur majeur du capital investissement pour les PME de croissance 18 Janvier 2011 Présentation au CAS Véronique JACQ CDC Entreprises dédiée

Plus en détail

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance

[ les éco_fiches ] Capital investissement et cycle de vie des PME en croissance Des fiches pour mieux compren- dre l'actualité économique et les enjeux pour les PME Ce que la crise nous a appris, c est que le seul financement bancaire ne peut suffire pour assurer la pérennité des

Plus en détail

PRESENTATION DU CYCLE DE FORMATION MANAGEMENT ENTREPRENEURIAL CCBLM. Mouhcine AYOUCHE Mostafa KHARBACHI

PRESENTATION DU CYCLE DE FORMATION MANAGEMENT ENTREPRENEURIAL CCBLM. Mouhcine AYOUCHE Mostafa KHARBACHI PRESENTATION DU CYCLE DE FORMATION MANAGEMENT ENTREPRENEURIAL CCBLM Mouhcine AYOUCHE Mostafa KHARBACHI C est au moment où il a le plus besoin d aide, que le responsable est le plus seul. Paradoxe 1 La

Plus en détail