Introduction au Traitement Numérique du Signal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Introduction au Traitement Numérique du Signal"

Transcription

1 Introduction au Traitement Numérique du Signal bjectifs : présenter sans développement calculatoire lourd (pas de TF, pas de TZ) on donne des résultats on illustre. n donne des exemples sous Matlab en cours et on explique les calculs pour se préparer aux TP. Mots clés: Fe, représentation en fréquence (limiter à série de Fourier sans les calculs de coefficients), shannon, sous-échantillonnage, Quantification, bruit de quantification, filtre linéaire, réponse impulsionnelle, produit de convolution, filtres et banc de filtres. Introduction générale T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 1

2 Traitement du Signal Analyse spectrale I. Propriétés des signaux analogiques sonores Evolution d une grandeur physique au cours du temps Exemples acoustique Définition de quelques grandeurs : Amplitude, Puissance, Amplitude Efficace Introduction à l analyse harmonique des signaux : série de Fourier Représentation en fréquence : spectres discrets II. Signal numérique : Echantillonnage Quantification Théorème de Shannon et fréquence apparente d un signal Sous échantillonnage et repliement de spectre Illustrations avec MatLab III. Système linéaire numérique Transformation linéaire du signal Réponse impulsionnelle Produit de convolution Fonction de Transfert d un système linéaire Illustrations avec MatLab IV. Présentation de quelques effets sonores et filtres associés Illustration avec MatLab V. Filtres généraux et leur représentation fréquentielle Passe bas passe haut passe bande coupe bande Filtres miroirs Illustration avec MatLab VI. Modèle du système auditif et application à la compression audio Sous-échantillonnage critique Banc de filtres T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA

3 I. Propriétés des signaux analogiques sonores 1. Phénomène acoustique Description d un signal sonore Mesure du signal sonore Caractérisation d un signal sonore. Audition Spectre audible, Echelle d amplitude, Echelles de fréquence (ctave, Décade) Perception du son, corrections sonométriques 3. Le microphone, capteur de son Exemple: Microphone électrostatique 4. Bruit et musique Construction d une note musicale Spectre de quelques instruments Introduction à la synthèse de son par série de Fourier Notion de bruit T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 3

4 I.1. Phénomène acoustique 1. Description d un signal sonore Un son est un ébranlement élastique de l air, d un fluide ou d un solide qui se manifeste par des variations de pression autour de la pression moyenne du milieu. Si le milieu est homogène l onde sonore se propage à vitesse constante appelée célérité P m est la pression moyenne du milieu c est la célérité du milieu Milieu Célérité c (m.s -1 ) Air sec à 344 Eau à Acier Diamant Unités de pression Le Pascal (Pa) : 1 Pa=1 N / m c est le l unité du Système International (SI) 1 bar = 1 5 Pa 1 atm = 1135 Pa T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 4

5 I.1. Phénomène acoustique 1. Description d un signal sonore Dans le cas d un son purement sinusoïdal émis par le haut parleur La pression à la position du haut parleur est P( t) = Pm + p sin(πft) f est la fréquence T=1 / f est la période temporelle P(x) P(t) λ T t x L onde sonore se propage jusqu au récepteur à la vitesse c dans la direction x Dans l intervalle de temps T elle parcours la distance λ = cτ λ est la longueur d onde de l onde sonore, c est la période spatiale T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 5

6 I.1. Phénomène acoustique. Mesure du signal sonore Niveau sonore C est une mesure relative de pression sonore Elle est comparée relativement à une pression sonore de référence qui est généralement le seuil de perception de l audition humaine P P L = Log 1 P P en décibels (db) P =. 1 5 Pa T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 6

7 I.1. Phénomène acoustique. Mesure du signal sonore Exemple de niveaux sonores Pression acoustique Pa) L (db) Intensité sonore (W.m - ) Situation Sensation auditive 14 1 Seuil de douleur irréversible Réacteur avion 1 1 Insupportable Atelier Très fort Marteau piqueur Fort Moteur d auto Niveau moyen Magasin Niveau faible Intérieur maison Très faible Studio Seuil d audition Non rencontré T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 7

8 I.. Audition 3. Caractérisation d un signal sonore Un signal sonore est un signal perçu par l oreille humaine La gamme des sons audibles s étend de Hz à KHz n utilise souvent une échelle logarithmique des fréquences Une décade couvre l intervalle des fréquences de f à 1 f Une octave couvre l intervalle des fréquences de f à f décades octaves T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 8

9 I.. Audition 3. Caractérisation d un signal sonore La bande des fréquences audibles se décompose en 1 octaves Hz à 44Hz 44Hz à 88Hz 88Hz à 176Hz 176Hz à 35Hz 35Hz à 74Hz 74Hz à 148Hz 148Hz à 816Hz 816Hz à 563Hz 563Hz à 1164Hz 1164Hz à 58Hz Limite des fréquences audibles selon les espèces T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 9

10 I.. Audition 3. Caractérisation d un signal sonore Niveau sonore physiologique Les courbes iso-niveau ne sont pas des horizontales Les courbes iso-niveau ne sont pas parallèles entre elles Les sons ne sont pas perçus de la même façon selon leur niveau et selon leur fréquence Il faut corriger les mesures si on veut rendre compte de la perception humaine T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 1

11 I.. Audition 3. Caractérisation d un signal sonore Les courbes de pondération sonométriques Pour la mesure de bruits faibles on utilise la pondération A (mesures en dba) Pour les mesures de bruits moyens pondération B (mesures en dbb) Pour les mesures de bruits forts pondération C (mesures en dbc) n ajoute à la mesure la valeur indiquée dans la table de correction P( f ) L ( f ) = Log1 + Pondération( A) ( dba) P ( f ) P( f ) L ( f ) = Log1 + Pondération( B) ( dbb) P ( f ) P( f ) L ( f ) = Log1 + Pondération( C) ( dbc) P ( f ) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 11

12 I.. Audition 3. Caractérisation d un signal sonore: Les courbes de pondération sonométriques F (Hz) A B C F (Hz) A B C T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 1

13 I.. Audition T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 13

14 I.3. Le microphone capteur de son Exemple :le microphone électrostatique Principe : l onde sonore déforme une membrane qui entraine la variation de l épaisseur de la capacité i ( t) = U u ( t) = RU dc dt dc dt u(t) S C = ε e Pour avoir une bonne sensibilité il faut U et R grandes car les variations de C sont faibles i(t) R Capacité U Air Grille de protection Membrane Le signal acoustique est transformé en un signal électrique C EST UN CAPTEUR T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 14

15 I.4. Bruit et musique 1. Allure temporelle d une note musicale - L amplitude du son évolue dans l enveloppe - A l intérieure de l enveloppe le son évolue de façon périodique en fonction de la note jouée et de l instrument utilisé - L enveloppe présente 3 phases successives qui sont plus ou moins longues en fonction de l instrumentiste et de l instrument enveloppe Durant le corps de la note, la formes d onde périodique est caractéristique l instrument Forme d onde en triangle: Flute Forme d onde en dents de scie: Violon T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 15

16 I.4. Bruit et musique. Hauteur et timbre La hauteur d une note de musique correspond à la fréquence de la forme d onde C est le nombre de périodes de vibrations produites par l instrument pendant une seconde. Elle est mesurée en Herz Exemples : la note La pure à 44 Hz la note La pure à 88 Hz T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 16

17 I.4. Bruit et musique. Hauteur et timbre Le timbre d une note de musique est caractérisée par la forme d onde de l instrument La note d un instrument n est pas pure. Elle résulte d une somme de sinusoïdes Exemple de la corde vibrante: Mode de résonance fondamental La fréquence fondamentale du son émis par la corde vaut f = 1 L F µ L F µ est la tension de la corde est la masse linéique de la corde Mode de résonance harmoniques f 1 = f première harmonique f = 3 f deuxième harmonique T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 17

18 I.4. Bruit et musique. Hauteur et timbre Exemple de la corde vibrante (suite): Les modes de résonnance s ajoutent pour former la forme d onde LA 44 Hz nde = sin( π f t) + sin(πf1 t) + sin(πf t) + sin(πf 3 t ) n obtient une forme d onde en dents de scie: T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 18

19 I.4. Bruit et musique. Hauteur et timbre Représentation fréquentielle de la forme d onde nde = sin( π f t) + sin(πf1 t) + sin(πf t) + sin(πf 3 t ) Amplitude Amplitude 1 Temps,5 f f1 f f3 Fréquence T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 19

20 I.4. Bruit et musique 3. Introduction à l analyse de Fourier Décomposition en série de Fourier Tout signal périodique de période peut s'écrire x p ( t) = xp () t + T o = 1 f a + a cos(π nf t) + b sin(π nf t) n= 1 n o o + n= 1 n o Joseph Fourier, Tout signal périodique de fréquence f o est une somme d harmoniques T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA

21 I.4. Bruit et musique 3. Introduction à l analyse de Fourier et on sait déterminer l amplitude de chaque harmonique a o 1 = x T o T o p () t dt Valeur moyenne sur une période a b n n = xp t nfot dt T ()cos( π ) o T o = xp t nfot dt T ()sin( π ) o T o Le signal est projeté sur chaque signal harmonique et on en calcul la moyenne sur une période T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 1

22 I.4. Bruit et musique 3. Introduction à la synthèse de Fourier Décomposition en série de Fourier Ecriture équivalente x p ( t) = a + + o n= 1 a n + b n cos(π nf t + ϕ ) o n ϕ n n = Arctg( b ) a n Grace à Fourier on trouve la décomposition harmonique du signal périodique n fait l analyse harmonique du signal T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA

23 I.4. Bruit et musique Exemple, cas d'un signal carré : Spectre d'amplitude T T Spectre de phase f 3f 5f 7f 1 ao = a n = b n = n π si n impair ϕ n b n = sin on f 3f 5f 7f = Arctg( ) = n 3 n 11 n 15 n 1 π T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 3

24 I.4. Bruit et musique 4. Amplitude, Puissance d un signal périodique Pour un signal sinusoïdal L amplitude est x A p ( t) = Asin(π f t) o Puissance d une sinusoïde Amplitude Efficace d une sinusoïde P = A A eff = P = A T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 4

25 I.4. Bruit et musique 4. Amplitude, Puissance d un signal périodique Amplitude d un signal périodique quelconque x p (t) Puissance d un signal périodique P = 1 T T x p ( t) dt Somme des puissance de chaque harmonique P = n= P n Amplitude Efficace A eff = P = P n n= A eff (n) eff = P est l amplitude efficace de l harmonique n A = n= A eff ( n) Pn est la puissance de l harmonique n T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 5

26 I.4. Bruit et musique 5. Notion de bruit Un bruit est un ensemble de son ayant un caractère aléatoire non structuré qui ne véhicule pas d information. Un signal est porteur d une information structurée ayant une certaine organisation. L identification de cette structure par l homme lui permet de comprendre le message Exemple signal de parole, signal sismique, echo radar, signal musical. Dans la pratique, il y a toujours la présence d un bruit - du fait du milieu ambiant qui perturbe le signal - du fait des erreurs de calcul T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 6

27 II. Signal numérique 1. Signal Analogique. Echantillonnage 1. Fréquence normalisée, Fréquence apparente d un signal numérique. Sous échantillonnage et fréquence apparente 3. Théorème de Shannon 4. Illustration avec MatLab 3. Quantification 4. Signal numérique 5. Synthèse d un signal numérique avec MatLab 6. Définition de la transformée en Z T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 7

28 II.1 Signal analogique 1. Signal analogique ou continu - Il représente l évolution d une grandeur physique - Souvent transformée en une tension électrique u(t) à la sortie d un capteur - Il est défini à tout instant t - u(t) est une fonction continue de t Exemple du microphone u(t) u(t) t T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 8

29 II. Echantillonnage 1. Echantillonnage - n prélève sur le signal continu des échantillons - Les prélèvements sont réalisés régulièrement au cours du temps à la période - Chaque prélèvement correspond à une prise de mesure (mesure de tension aux bornes du capteur) - est la période d échantillonnage T e T e u(t) u e (t) t kt e - L échantillonnage provoque une perte d information T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 9

30 II.1 Echantillonnage. Représentation mathématique d un signal échantillonné - L impulsion de Dirac δ (t) - L impulsion de Dirac retardée de t δ ( t t ) t C est l impulsion de largeur infiniment petite t t - Train d impulsions ou peigne de Dirac Ш Te (t) t Ш Te (t)= + δ(t kte ) = k se prononce «cha» T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 3

31 II.1 Echantillonnage. Représentation mathématique d un signal échantillonné Le signal échantillonné peut s écrire Ш u(t) Te (t) u e (t) t t + e ( t) = u( t) δ ( t kt e k = u ) + e ( t) = u( t) δ ( t kt e k = u ) C est une somme d impulsions pondérées Il est non nul aux instants d échantillonnage uniquement T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 31

32 II.1 Echantillonnage 3. Fréquence apparente d un signal échantillonné Echantillonnage du La-44 Remarque: Pour l affichage on remplace les impulsions par des o f e = 1KHz f e = 5Hz f e = 15Hz f e = 65Hz f apparente = 185Hz T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 3

33 II.1 Echantillonnage 3. Fréquence apparente d un signal échantillonné si f f e la perception du signal n est pas altérée, alors f apparente = f si f > f e le signal est perçu à une fréquence inférieure, alors f apparente = f e f Dans l exemple précédent on a: f apparente = = 185Hz Analogie avec l effet stroboscopique T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 33

34 II.1 Echantillonnage 4. Reconstruction du signal analogique : Théorème de Shannon L expérience précédente montre que l on ne perd pas d information en échantillonnant le signal si f e = f signal C est la condition d échantillonnage de Shannon Shannon montre que dans ce cas on peut reconstruire en théorie le signal analogique à partir des échantillons Il existe dans ce cas un interpolateur idéal Claude Elwood Shannon (3 avril février 1) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 34

35 II.1 Echantillonnage 4. Reconstruction du signal analogique Signal analogique Signal échantillonné Interpolateur d ordre Maintient la valeur constante entre échantillons successifs Interpolateur d ordre 1 Interpole par le segment de droite qui relie échantillons successifs n s approche de l interpolateur idéal!! T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 35

36 II.1 Echantillonnage 5. Fréquence normalisée d un signal échantillonné υ = f f e sans unité Condition de Shannon Si υ.5 alors la condition de Shannon est vérifiée υ >.5 Si alors l échantillonnage ne préserve par l informationl T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 36

37 TP Séance 1 Exercice 1: synthèse d un signal par série de Fourier 1 ao = a n = b n = si n impair b n = sin on n π % % Synthèse d'un signal carré par série de Fourier % fo = 5; Fe= 1; Te = 1/Fe; N = 5; k=[:n-1] % la composante continue signal = ones(1,n) *.5; plot(signal); pause; NHarmoniques = 1; for n=1::nharmoniques, % les valeurs impaires % on ajoute une harmonique à chaque fois signal = signal + (sin(*pi*n*fo * k*te) * /pi/n); plot(signal); pause; end; T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 37

38 TP Séance 1 Exercice : Echantillonnage et fréquence apparente d un signal n étudie l échantillonnage d un signal sinusoïdal de fréquence f et d amplitude 1 n l échantillonne à la fréquence f e = 1 Hz Pour chacune des valeur de f ci-dessous 1, 1, 3, 5, 8, 1 1, 11, 13, 15, 18, 1 1- calculer les N=1 premiers échantillons du signal et les placer dans le tableau que l on désignera signal - Tracer à l écran les M=1 premiers échantillons 3- Noter la période apparente du signal (en nombre d échantillons), la comparer à la valeur théorique 4- Ecouter le signal avec la fonction sound(signal, Fe); 5- Comparer les observations visuelles et sonores 7- Pour quelles valeur de f la condition de Shannon est-elle vérifiée? 8- Comparer les fréquences apparentes lorsque la condition de Shannon n est pas vérifiée Indiquer avec quelle périodicité apparait le phénomène de fréquence apparente et comparer à la valeur prévue T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 38

39 II. Quantification kt e L échantillon prélevé à l instant doit être converti en un nombre Car la machine ne sait manipuler que des nombres u(t) u e (kt e ) t kt e t Chaque impulsion a la valeur d une tension (le plus souvent) n doit donc transformer une valeur de tension en un nombre n utilise un quantificateur T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 39

40 II. Quantification 1. Loi d entré / sortie d un quantificateur s( t) s q ( t) = arrondi Q Q: pas de quantification (Volt) Q Volt s q (t) est entier T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 4

41 II. Quantification. Erreur de quantification Pour chaque mesure, le quantificateur en arrondissant à la valeur entière la plus proche fait une erreur il y a donc une erreur entre le signal d entrée et le signal de sortie du quantificateur Q s( t) = sq ( t) + e( t) e(t) e(t) est le signal d erreur du quantificateur T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 41

42 II. Quantification. Plage de conversion du quantificateur Le quantificateur fonctionne correctement tant que l amplitude du signal d entrée est dans la plage A, A m ] [ m A m (Volts) t -A m (Volts) Avec écrêtage Le quantificateur quantifie correctement le signal Le quantificateur écrète le signal T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 4

43 II. Quantification 3. Précision du quantificateur Elle est définie par le pas de quantification: Q doit être faible Elle dépend de : - la plage de conversion [ A, A m m ] - du nombre de bits N utilisés pour coder l amplitude quantifiée A m (Volts) 3Q Q Q -Q Q Am = N 1 t -Q La précision augmente quand N augmente -A m (Volts) La puissance moyenne du signal d erreur s écrit P e = Q 1 T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 43

44 II.3 Signal numérique Un signal numérique est le résultat de l échantillonnage temporel et de la quantification de l amplitude d un signal analogie xn ( k ) = arrondi x( kt ( q e ) ) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 44

45 II.3 Signal numérique Représentation graphique d un signal numérique u(t) Signal analogique t u e (kt e ) Signal échantillonné t Signal numérique u n (k) k T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 45

46 II.3 Signal numérique Notion de Transformée en Z d un signal numérique En analogique Grace à l impulsion de Dirac on précise l instant où se produit l impulsion δ (t) δ ( t nte ) t nt e t Impulsion en l instant Impulsion retardée de n échantillons En numérique n veut préciser à quel instant se produit chaque valeur numérique 1 z n k n k 1 à l instant 1 retardé de n échantillons T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 46

47 II.3 Signal numérique Notion de Transformée en Z d un signal numérique Multiplier un échantillon numérique par la variable c est le retarder de n échantillons par rapport à l origine z n Le multiplier par c est l avancer de n échantillons z n n peut alors exprimer le signal numérique en utilisant l opérateur retard numérique : c est la transformée en Z du signal numérique u n (k) k + k = U ( z) = u ( k) z n n k T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 47

48 II.3 Signal numérique Représentation dans le temps Représentation en Z 1 k 1 k k z k u n (k-1) u n (k) k k + k = U ( z) = u ( k) z n U n ( z) z n 1 k T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 48

49 II.3 Signal numérique Représentation dans le temps Représentation en Z u n ( k k ) k k U n ( z) z k u n + ( k k ) k k U n ( z) z k T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 49

50 TP Séance Exercice 1: Quantification du signal Réaliser un quantificateur sur N bits qui quantifie un signal sinusoïdal de fréquence normalisée ν =.1 Amplitude = 1 Am = Donner à N les valeurs Calculer le signal d erreur et le visualiser Calculer la puissance moyenne du signal d erreur sur une période dans chaque cas T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 5

51 TP Séance Exercice : pérateur retard Filtre en peigne Réaliser un programme MatLab qui effectue l opération suivante sur les échantillons y( k) = x( k) + x( k D) x est un signal sinusoïdal de fréquence variable Fo n choisit Fe = 1KHz n choisit D = 1 Ecouter le signal y et le visualiser graphiquement quand Fo prend les valeurs suivantes: 1,, 3, 5, 7, 9, 11 1, 13, 15, 17, 19, 1 Calculer la puissance moyenne du signal y pour chaque valeur de D, n rappelle la formule trigonométrique suivante : Justifier vos observations à l aide de cette formule x + sin( x) + sin( y) = sin( y x )cos( y ) Comment s écrit la transformée en Z du signal y? T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 51

52 III. Systèmes linéaires numériques 1. Rappel de calcul vectoriel, produit scalaire. Transformation linéaire d un signal numérique 3. Système linéaire 4. Réponse impulsionnelle d un SL 5. Produit de convolution 6. Fonction de Transfert d un système linéaire 7. Illustrations avec MatLab T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 5

53 3.1. Rappel de calcul vectoriel Exemple en dimension r r Soit, x, y un repère orthonormé du plan ( ) x r u r x r 1 r r r u r u = u ux r Tout vecteur du plan s écrit 1 u 1 et u sont les coordonnées du vecteur 1 x + u x u r u u r = u 1 u r u x r 1 1 T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 53

54 3.1. Rappel de calcul vectoriel Exemple en dimension : produit scalaire r r r r r r u v = u v cos( u, v) u r v r C est la projection orthogonale d un vecteur sur l autre Ecriture du produit scalaire dans le repère orthonormé u r v r u r u = u 1 v v r = v u r v r = u 1 1 v1 + u v T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 54

55 T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA Rappel de calcul vectoriel = u K u u u... 1 r u K v K v u v u v u = r r = v K v v v... 1 r Produit scalaire en dimension K = = K i u i v i v u 1 r r

56 3.1. Rappel de calcul vectoriel Propriétés du produit scalaire r r u v = r u r v r r cos( u, v) - Le produit scalaire est maximum si les vecteurs sont colinéaires et de même orientation v r u r - Le produit scalaire est nul si les vecteurs sont orthogonaux v r u r - Le produit scalaire est minimum si les vecteurs sont colinéaires et d orientations opposées u r v r T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 56

57 3.. Représentation vectorielle d un signal numérique Un signal numérique de durée N échantillons est représenté par un vecteur de dimension N Représentation temporelle Représentation vectorielle u(k) k u r = u( N u( N... u u (1) () 1) ) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 57

58 3.3. Représentation vectorielle à court terme d ordre K n obtient une représentation vectorielle à court terme d ordre K en ne retenant que les K derniers échantillons sur le signal que l on place dans un vecteur de dimension K Représentation temporelle u() k Représentation vectorielle u() u r () = u(1) u() u(3) u(4) k k u(3) u r (3) = u() u(1) u(4) u r (4) = u(3) u() T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 58

59 3.4. Système linéaire numérique Définition Un système linéaire numérique d ordre K est un système qui transforme un signal numérique d entrée en un signal numérique de sortie en effectuant à chaque instant d échantillonnage une projection d ordre K du signal d entrée sur un signal de référence h entrée sortie Système Linéaire e (n) s(n) h s( n) r r = e( n) h T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 59

60 T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA Système linéaire numérique h n e n s r r = ) ( ) ( = 1) ( (... 1) ( ) ( ) ( K n e n e n e n e r = 1 (... (1) () K h h h h r n explicite l opération de projection réalisée = = 1 ) ( ) ( ) ( K k k h k n e n s A chaque instant le système effectue l opération ordre croissant des indices ordre croissant des indices Et on note ) ( ) ( ) ( n h n e n s = c est le produit de convolution

61 3.5 Illustration du produit de convolution s( n) = K 1 k = e( n k) h( k) e(k) X XX XXX XX X e( k) XX X XX XX X X e( n k) XX X XX XX X X k k n k T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 61

62 3.5 Illustration du produit de convolution h(k) m e( k) k s() T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 6

63 3.5 Illustration du produit de convolution h(k) m e( 1 k) k s(1) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 63

64 3.5 Illustration du produit de convolution h(k) m e( k) k s() T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 64

65 3.5 Illustration du produit de convolution h(k) m e( 3 k) k s(3) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 65

66 3.5 Illustration du produit de convolution h(k) m e( 4 k) k s(4) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 66

67 3.5 Illustration du produit de convolution h(k) m e( 5 k) k s(5) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 67

68 3.5 Illustration du produit de convolution h(k) m e( 6 k) k s(6) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 68

69 3.5 Illustration du produit de convolution h(k) m e( n k) k s(n) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 69

70 3.6. Réponse impulsionnelle d un système linéaire Définition La réponse impulsionnelle est la sortie du Système Linéaire lorsque l entrée est une impulsion unitaire en u(n) h(n) n h(n) n T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 7

71 3.7 Fonction de transfert d un système linéaire Définition La fonction de transfert du système linéaire est la transformée en Z de sa réponse impulsionnelle H ( z) = K 1 k = h( k) z k Propriété n montre que la transformée en Z du signal de sortie du système linéaire est le produit de la transformée en Z du signal d entrée avec la fonction de transfert S ( z) = H ( z) E( z) La transformée en Z du produit de convolution est le produit des transformées en Z T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 71

72 3.7 Fonction de transfert d un système linéaire Représentation graphique E (z) S(z) H (z) Mise en série de systèmes linéaires E (z) S 1 ( z) H 1 ( z) H ( z) S ( z) S ( z) = H ( z) S1 ( z) = H ( z) H1 ( z) E( z) E (z) G(z) S ( z) G ( z) = H1 ( z) H ( z) T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 7

73 TP Séance 3 Exercice 1: filtre moyenneur d ordre 1 Le filtre moyenneur d ordre 1 est défini par la réponse impulsionnelle suivante 1 h( ) = h(1) = Ecouter et afficher à l écran le résultat du filtrage du signal Utiliser la fonction Matlab Signal_filtre = filter(h,1, signal) Quelle est la principale action du filtre sur le signal? h = [.5,.5]; Visualiser la courbe de réponse en fréquence du filtre et confirmer la réponse précédente [piste, Utiliser la fonction Fs, Matlab Nbits] = wavread('higelin.wav'); freqz(h,1) Duree = size(piste,1); signal = piste(1:duree,:); sortie = filter(h,1,signal); sound(sortie,fs); 1 T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 73

74 TP Séance 3 Exercice : filtre différentiateur d ordre 1 Le filtre moyenneur d ordre 1 est défini par la réponse impulsionnelle suivante 1 h() = h(1) = Ecouter et afficher à l écran le résultat du filtrage du signal Utiliser la fonction Matlab Signal_filtre = filter(h,1, signal) Quelle est la principale action du filtre sur le signal? Visualiser la courbe de réponse en fréquence du filtre et confirmer la réponse précédente Utiliser la fonction Matlab freqz(h,1) 1 T. Paquet Introduction au Traitement Numérique du Signal L1-EEA 74

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

Chapitre 3 : (Cours) Ondes sonores : analyse spectrale et effet Doppler

Chapitre 3 : (Cours) Ondes sonores : analyse spectrale et effet Doppler Chapitre 3 : (Cours) Ondes sonores : analyse spectrale et effet Doppler Les ondes sonores (sons musicaux, ondes sismiques, ) et les ondes électromagnétiques (lumière visible et invisible) ont pour propriété

Plus en détail

http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS http://sbeccompany.fr ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS I La hauteur d un son La hauteur d un son est la qualité qui fait qu il est grave ou aigu. Elle est égale à sa fréquence. - un son est d autant

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

1- Son / Signal sonore

1- Son / Signal sonore SOMMAIRE 1. Son / Signal sonore 2. Critères d appréciations du son 3. Caractéristiques physiques du signal sonore 4. Représentations visuelles du signal sonore 5. Les différentes familles du son. 1- Son

Plus en détail

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014

Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO <jiayin.gao@univ-paris3.fr> 20 mars 2014 Communication parlée L2F01 TD 7 Phonétique acoustique (1) Jiayin GAO 20 mars 2014 La phonétique acoustique La phonétique acoustique étudie les propriétés physiques du signal

Plus en détail

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS

ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Matériel : Logiciel winoscillo Logiciel synchronie Microphone Amplificateur Alimentation -15 +15 V (1) (2) (3) (4) (5) (6) ACOUSTIQUE 3 : ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Connaissances et savoir-faire

Plus en détail

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S ETUDE DES VIBRATIONS 1 Chapitre I - Présentation et définitions 2 Les objectifs à atteindre: 1) Savoir décrire le modèle de l'oscillateur harmonique et savoir l'appliquer à l'étude des systèmes physiques

Plus en détail

Son et modes propres de vibration

Son et modes propres de vibration TP DE PHYSQIUE N 6 SPECIALITE TS 1/6 SON ET MODES PROPRES DE VIBRATION Objectifs TP de physique N 6 Son et modes propres de vibration Connaître les deux conditions pour qu un instrument de musique produise

Plus en détail

Michel.Campillo@ujf-grenoble.fr. Documents: http://isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/michel-campillo/ TUE415 1

Michel.Campillo@ujf-grenoble.fr. Documents: http://isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/michel-campillo/ TUE415 1 Michel.Campillo@ujf-grenoble.fr Documents: http://isterre.fr/annuaire/pages-web-du-personnel/michel-campillo/ TUE415 1 Ondes de surface: observations Figures de: Stein and Wysession TUE415 2 Pourquoi étudier

Plus en détail

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes)

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Séance de Spécialité n o 10 Isolation & filtrage Mots-clefs «instruments électroniques», «traitement du son» et «isolation phonique». 1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Un logement

Plus en détail

Modélisation AR et prédiction

Modélisation AR et prédiction T.P. 7 Modélisation AR et prédiction 1 Introduction au traitement de la parole 1.1 Généralités Un premier point concerne le choix de la fréquence d échantillonnage. Dans le domaine de la téléphonie cela

Plus en détail

Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale

Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale Travaux dirigés de Psychoacoustique, bruit et nuisances sonores - Acoustique architecturale 2 ème année Année 2014-2015 Arnaud LE PADELLEC alepadellec@irap.omp.eu page 2 page 3 P r é s e n t a t i o n

Plus en détail

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A.

Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé. D après l oscillogramme, B reçoit le signal avec un décalage de 6,0 divisions par rapport à A. Ondes sonores et ultrasonores - Corrigé Partie A : Ondes ultrasonores. I. Mesure de la célérité des ultrasons dans l air. A. Première méthode : émetteur en mode «salves» 1. Détermination du retard τ avec

Plus en détail

Analyse de FOURIER +[ ( ) + ( )]

Analyse de FOURIER +[ ( ) + ( )] Analyse de FOURIER I. Analyse de Fourier : Décomposition harmonique : toute fonction périodique (son musical) peut être décomposé en une somme (infinie) de fonctions sinus et cosinus. Un signal est la

Plus en détail

Devoir Surveillé n 2

Devoir Surveillé n 2 Devoir Surveillé n 2 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω

R r. ε ε. Oscilloscope. Bouchon 50 Ω TP ONDES DE TENSION LE LONG D'UNE LIGNE COAXIALE Objectifs : - S accoutumer à la technologie d un coaxial et à son comportement en fréquence élevée - Mettre en évidence certaines propriétés générales d

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule

LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS. I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule LES CAPTEURS DANS LES TRANSPORTS I Les principaux capteurs dans un véhicule II Le traitement du signal III Chaîne d information dans un véhicule I Les principaux capteurs dans un véhicule Quels sont les

Plus en détail

Superposition de signaux sinusoïdaux

Superposition de signaux sinusoïdaux Superposition de signaux sinusoïdaux I TP interférences obtenues par la superposition de deux ondes ultrasonores...3 1 Modélisation d une courbe sous Regressi...3 2 Mesure de l amplitude de l onde résultant

Plus en détail

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS

EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS ANNÉE 2013 EXAMEN PROBATOIRE D ADMISSION DANS LES ECOLES D OFFICIERS CSEA 2013 ÉPREUVE DE PHYSIQUE Durée : 4 heures Coefficient : 1 - L usage de la calculatrice est autorisé ; - Les exercices sont indépendants

Plus en détail

1 - Théorie. Analyseurs de réseaux vectoriels (VNA) à la portée d une bourse radioamateur

1 - Théorie. Analyseurs de réseaux vectoriels (VNA) à la portée d une bourse radioamateur nalyseurs de réseaux vectoriels (VN) à la portée d une bourse radioamateur 1 - Théorie Préambule L approche mathématique habituelle du comportement des lignes et des antennes considère l impédance comme

Plus en détail

Acoustique musicale et physique des sons

Acoustique musicale et physique des sons TP DE PHYSQIUE N 8 SPECIALITE TS 1/6 ACOUSTIQUE MUSICALE ET PHYSIQUE DES SONS Objectifs TP de physique N 8 Acoustique musicale et physique des sons Connaître le domaine des fréquences audibles pour l oreille

Plus en détail

2.1 Introduction à la mesure des sons et des bruits

2.1 Introduction à la mesure des sons et des bruits 2. EVALUATION DE L EXPOSITION SONORE 2.1 Introduction à la mesure des sons et des bruits 2.1.1 Mesurer les sons et les bruits Il est nécessaire de chiffrer pour connaître. Les mesures permettent finalement

Plus en détail

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN 3 ANS

BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN 3 ANS BACCALAURÉATS PROFESSIONNELS EN ANS Électrotechnique énergie équipements communicants Exemple de progression pédagogique Programmes : BOEN n 11 du 1/06/199 / A 8/07/99 modifié A 19/07/0 Mathématiques :

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015 1 DM1 Sciences Physiques MP 20152016 Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09092015 Problème n o 1 Capteurs de proximité E3A PSI 2013 Les capteurs de proximité sont caractérisés par l absence de liaison

Plus en détail

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence

3.2 Constituants d un système. Capteur à ultrasons Capteur de présence - Société & développement durable - Technologie - Communication 3.2.3 Acquisition et codage de l information 1 Introduction Anémomètre Capteur solaire Capteur à ultrasons Capteur de présence Capteur de

Plus en détail

Transformée de Fourier Discrète Convolution Circulaire

Transformée de Fourier Discrète Convolution Circulaire BE Traitements Numériques des Signaux n 2 Filière SICOM 2A PHELMA-ENSE 3 Année 2015-2016 Pascal PERRIER Transformée de Fourier Discrète Convolution Circulaire 1. Analyse d un signal périodique Dans cette

Plus en détail

Traitement du signal et Applications

Traitement du signal et Applications Traitement du signal et Applications Master Technologies et Handicaps 1 ère année Philippe Foucher 1 Plan Signal? Exemples Signaux analogiques/signaux numériques Propriétés Séance de TP 2 Plan Signal?

Plus en détail

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent

PHYSIQUE. Lampe à incandescence et bilans thermiques. Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent PHYSIQUE Lampe à incandescence et bilans thermiques Partie I - Lampe à incandescence en régime permanent IA - Détermination de la température du filament Le filament d une ampoule à incandescence est constitué

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Mécanique...2 I.Mise en équations...2 II.Résolution...4 III.Vérifications...4 IV.Aspects énergétiques...4 Optique...5 I.Interférences

Plus en détail

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC)

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Séries de 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Exercice 1 : Les Technologies d'information et de la communication (TIC) représente l'ensemble des moyens ou équipements (matériels et logiciels ou programmes)

Plus en détail

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales

Recueil d annales en Mathématiques. Terminale S Enseignement obligatoire. Intégrales Recueil d annales en Mathématiques Terminale S Enseignement obligatoire Frédéric Demoulin Dernière révision : 3 juin 2 Document diffusé via le site www.bacamaths.net de Gilles Costantini 2. frederic.demoulin

Plus en détail

Mesures à la limite quantique

Mesures à la limite quantique Mesures à la limite quantique ~ 3 ème ème cours ~ A. Heidmann Laboratoire Kastler Brossel Plan du troisième cours Mesures en continu, mesure de position Mesures en continu théorie de la photodétection

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures

ÉCOLE POLYTECHNIQUE Promotion 2009. CONTRÔLE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 Lundi 12 juillet 2010, durée : 2 heures ÉCOE POYTECHNIQUE Promotion 2009 CONTRÔE DU COURS DE PHYSIQUE PHY311 undi 12 juillet 2010, durée : 2 heures Documents autorisés : cours, recueil de problèmes, copies des diapositives, notes de PC Indiquer

Plus en détail

Ondes élastiques & Acoustique. Fabrice Sincère (version 4.0.5) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere

Ondes élastiques & Acoustique. Fabrice Sincère (version 4.0.5) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere Ondes élastiques & Acoustique Fabrice Sincère (version 4.0.5) http://pagesperso-orange.fr/fabrice.sincere 1 1-1- Introduction : classification des ondes acoustiques Sons audibles : 20 < f < 16 000 Hz (bande

Plus en détail

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques

A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.- Le décibel et le bruit les unités acoustiques A1.1.- Définition du bruit : A1.1.1.- Production et caractéristiques d un son Tout corps qui se déplace ou qui vibre émet un son. Il transmet sa vibration

Plus en détail

LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM

LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM LE LOGICIEL DE SIMULATION PSIM PSIM est un logiciel de simulation pour l'électrotechnique et l'électronique de puissance. Il est constitué de deux programmes : - PSIM : Dessin du schéma et simulation (Calcul

Plus en détail

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE

INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE INTRODUCTION A L ELECTRONIQUE NUMERIQUE ECHANTILLONNAGE ET QUANTIFICATION I. ARCHITECTURE DE L ELECRONIQUE NUMERIQUE Le schéma synoptique ci-dessous décrit les différentes étapes du traitement numérique

Plus en détail

APPAREILS DE MESURE. Grandeurs électriques

APPAREILS DE MESURE. Grandeurs électriques APPAREILS DE MESURE L objectif de cette manipulation est de prendre en main des appareils de mesure tels que des voltmètres ou oscilloscopes, mais aussi d évaluer leurs performances, leurs limites et surtout

Plus en détail

Exploitation d enregistrements sonores pour une sensibilisation au bruit. en environnement professionnel

Exploitation d enregistrements sonores pour une sensibilisation au bruit. en environnement professionnel Exploitation d enregistrements sonores pour une sensibilisation au bruit en environnement professionnel Valérie Labat, Delphine Daré - Emzivat valerie.labat@ecole-navale.fr, delphine.dare@ecole-navale.fr,

Plus en détail

- Erreur de décalage : - Erreur d'échelle : - Erreur de linéarité :

- Erreur de décalage : - Erreur d'échelle : - Erreur de linéarité : G. Pinson - Physique Appliquée CA - B / B. Convertisseurs Analogique / umérique (CA) Analog To Digital Converter (ADC) Pleine échelle (full scale) : Mode unipolaire : PE (FS) = V max Mode bipolaire : PE

Plus en détail

Travaux Dirigés Traitement Numérique du Signal Digital Signal Processing

Travaux Dirigés Traitement Numérique du Signal Digital Signal Processing 1ère Année Informatique 2011-2012 Travaux Dirigés Traitement Numérique du Signal Digital Signal Processing M. Frikel - J. Fadili GREYC, UMR 6072 CNRS, 6, Boulevard Maréchal Juin, 14050 Caen Cedex Table

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES TP EII ExAO Page 1/6 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2 - une fiche

Plus en détail

Corps remorqué dans l eau

Corps remorqué dans l eau ACCUEIL Corps remorqué dans l eau Frédéric Elie, août 2007 La reproduction des articles, images ou graphiques de ce site, pour usage collectif, y compris dans le cadre des études scolaires et supérieures,

Plus en détail

Exercice 2 : Guitare électrique et protection auditive. (8,5 points) N de la corde Note Fréquence (Hz) 1. Analyse temporelle d'une note de musique.

Exercice 2 : Guitare électrique et protection auditive. (8,5 points) N de la corde Note Fréquence (Hz) 1. Analyse temporelle d'une note de musique. Exercice 2 : Guitare électrique et protection auditive. (8,5 points) La guitare électrique est pourvue d'un corps le plus souvent plein, autorisant les luthiers à lui conférer des formes originales. Elle

Plus en détail

Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007. 1 Complément sur la TFD, illustration sous Pure Data

Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007. 1 Complément sur la TFD, illustration sous Pure Data Audio Numérique Notes de cours année 2006/2007 Marc Ferràs - Thomas Pellegrini LIMSI-CNRS Pour cette séance, vous devez rédiger un compte-rendu de TP à rendre à la fin de la séance. 1 Complément sur la

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE TECHNIQUES DE LA MUSIQUE ET DE LA DANSE SESSION 2011 SCIENCES PHYSIQUES L usage des instruments de calcul et de dessin est autorisé selon les termes de la circulaire 99-186 du

Plus en détail

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche à alimentation autonome, sans imprimante et sans document d accompagnement

Plus en détail

ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE

ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE 2015/2016 SUJET numéro 7 CAPES EXTERNE DE PHYSIQUE - CHIMIE ÉPREUVE D ANALYSE D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE Extrait de l arrêté 14 du 19 avril 2013 fixant les modalités d'organisation des concours du

Plus en détail

2. analyse au moyen d'un circuit RLC 2.1 rappel sur la résonance

2. analyse au moyen d'un circuit RLC 2.1 rappel sur la résonance filtrage d'une tension créneau par un circuit RLC. rappels sur les séries de Fourier. décomposition en séries de Fourier une fonction périodique f(t) peut être décomposée en série de Fourier : a 0 f (t)

Plus en détail

Caractérisation de mélangeurs

Caractérisation de mélangeurs Caractérisation de mélangeurs Un mélangeur est un dispositif qui utilise la non-linéarité de diodes ou de transistors pour réaliser une multiplication : e(t) x(t) = K.e(t).e 0 (t) e 0 (t) Puisqu il multiplie

Plus en détail

Équations différentielles en physique

Équations différentielles en physique Fiche Mathématiques pour la Physique - Équations différentielles en physique - MPSI 1 Lycée Chaptal - 2012 Équations différentielles en physique On ne considère en physique en prépa (quasiment) que des

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT.

1) Prise en main de l'oscilloscope numérique et de sa fonction FFT. TP n 8 : obtention des spectres de signaux usuels. But du TP : ce huitième TP de BTS SE a pour but l'étude de la manière d'obtenir le spectre d'un signal sinusoïdal et carré avec un rapport cyclique variable.

Plus en détail

UE SI350 :Travaux Pratiques sur l indexation audio

UE SI350 :Travaux Pratiques sur l indexation audio UE SI35 :Travaux Pratiques sur l indexation audio Gaël RICHARD - Miguel ALONSO Détection du tempo et Mixage audio avec ajustement rythmique Introduction Signal Extraction du tempo Modification du tempo

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

TP-cours n 7 : Câble coaxial

TP-cours n 7 : Câble coaxial TP-cours n 7 : Câble coaial Matériel disponible : Câble coaial enroulé de 100m, GBF Centrad, adaptateurs BNC-banane, boite à décade de résistances. I Équation de propagation dans le câble coaial I.1 Introduction

Plus en détail

Numérisation du Signal Conversion Analogique / Numérique (CAN)

Numérisation du Signal Conversion Analogique / Numérique (CAN) Audio-vidéo Numérisation du Signal Conversion Analogique / Numérique (CAN) Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Signal analogique Caractéristiques des signaux analogiques Échantillonnage

Plus en détail

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves.

Chapitre 2 : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. BTS BAT ème année Les ondes 1 Chapitre : Acoustique physique : -I- Acoustique musicale A- La hauteur d'un son L'oreille perçoit des sons aigus et des sons graves. Un son est d'autant plus aigu que sa fréquence

Plus en détail

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008

Master IAD Module PS. Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation. Gaël RICHARD Février 2008 Master IAD Module PS Reconnaissance de la parole (suite): Paramétrisation Gaël RICHARD Février 2008 1 Reconnaissance de la parole Introduction Approches pour la reconnaissance vocale Paramétrisation Distances

Plus en détail

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique

SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique SÉQUENCE D ENSEIGNEMENT «SONS ET OUÏE» Guide du personnel enseignant et technique Novembre 2014 Table des matières Introduction de la séquence d enseignement...3 Canevas de la séquence d enseignement...3

Plus en détail

Cours de mécanique M14-travail-énergies

Cours de mécanique M14-travail-énergies Cours de mécanique M14-travail-énergies 1 Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les outils énergétiques utilisés en mécanique pour résoudre des problèmes. En effet, parfois le principe

Plus en détail

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION

SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION UNIVERSITE ABOUBEKR BELKAID FACULTE DES SCIENCES DE L INGENIEUR DEPARTEMENT DE GENIE CIVIL SCIENCE DES MATERIAUX DE CONSTRUCTION Responsable: Dr. GHOMARI Fouad L'ACOUSTIQUE. L acoustique est la science

Plus en détail

TP 03 A : Analyse spectrale de sons musicaux

TP 03 A : Analyse spectrale de sons musicaux TP 03 A : Analyse spectrale de sons musicaux Compétences exigibles : - Réaliser l analyse spectrale d un son musical et l exploiter pour en caractériser la hauteur et le timbre. Objectifs : - Enregistrer

Plus en détail

Les fonctions sinus et cosinus

Les fonctions sinus et cosinus DERNIÈRE IMPRESSION LE 6 juin 03 à 5:06 Les fonctions sinus et cosinus Table des matières Rappels. Mesure principale.............................. Résolution d équations...........................3 Signe

Plus en détail

Signal et propagation

Signal et propagation SP1 Signal et propagation Exercice 1 Communication à distance Identifier des types de signaux et les grandeurs physiques correspondantes Déterminer comment changer la nature d un signal On considère deux

Plus en détail

Transmission FM sur fibre optique

Transmission FM sur fibre optique Transmission FM sur fibre optique L utilisation d une fibre optique permet de transporter un signal sur de grandes distances avec une très bonne immunité aux parasites. Le signal optique qui y transite

Plus en détail

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Travaux pratiques Série 2 Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Objectifs du TP : Mesurer la vitesse de propagation d un signal dans un câble coaxial. Observer

Plus en détail

Feuille d'exercices : Diusion thermique

Feuille d'exercices : Diusion thermique Feuille d'exercices : Diusion thermique P Colin 2014/2015 1 Diusion thermique dans une barre * On considère une barre cylindrique de longueur l et de section S constituée d un matériau de conductivité

Plus en détail

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1

Chapitre 1 Second degré. Table des matières. Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre 1 Second degré Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

Physique. chassis aimant. Figure 1

Physique. chassis aimant. Figure 1 Physique TSI 4 heures Calculatrices autorisées 2013 Les résultats numériques seront donnés avec un nombre de chiffres significatifs compatible avec celui utilisé pour les données. On s intéresse ici à

Plus en détail

Physique, enseignement de spécialité : Vibrations d une corde métallique

Physique, enseignement de spécialité : Vibrations d une corde métallique Baccalauréat des voies générale et technologique Épreuve de physique-chimie de série S Annales 0 : exemples d exercices BO n 27 du 4 juillet 2002 Physique, enseignement de spécialité : Vibrations d une

Plus en détail

Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications

Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications 0 Théorème de Rolle et égalité des accroissements finis. Applications 0. Le théorème de Rolle sur un espace vectoriel normé Pour ce paragraphe, on se donne un espace vectoriel normé (E, ). Le théorème

Plus en détail

Devoir Surveillé n 3

Devoir Surveillé n 3 Devoir Surveillé n 3 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

HUITIEME PARTIE ANALYSE EN COMPSANTES PRINCIPALES

HUITIEME PARTIE ANALYSE EN COMPSANTES PRINCIPALES 105 HUITIEME PARTIE ANALYSE EN COMPSANTES PRINCIPALES 1. Introduction En statistiques il arrive fréquemment que les individus soient décrits par un grand nombre de caractères. : voitures décrites par leur

Plus en détail

Vue d ensemble du système d acquisition (vitesse et position) au niveau de la poulie motrice Z2 P

Vue d ensemble du système d acquisition (vitesse et position) au niveau de la poulie motrice Z2 P Introduction L utilisation du téléphérique pour le transport des personnes dans des conditions de sécurité et de fiabilité optimales implique de connaître à chaque instant : la vitesse de déplacement des

Plus en détail

Intégration de polynômes Points de Gauss

Intégration de polynômes Points de Gauss Intégration de polynômes Points de Gauss Commençons par un exercice classique de premier cycle. Problème 1 Trouver trois réels α, β et γ tels que, pour tout polynôme P de degré au plus 2, on ait : ( )

Plus en détail

Microphone et haut-parleur

Microphone et haut-parleur Thème 1 : Son et musique Sous-thème : 1. Émetteurs et récepteurs sonores Séance 1.1.1. Microphone et haut-parleur Analyse et synthèse de documents scientifiques : environ 45 min Document 1 : Le professeur

Plus en détail

ISOPHASES http://www.isophases.com

ISOPHASES http://www.isophases.com ISOPHASES http://www.isophases.com LE PROCESSEUR D IMAGE STEREOPHONIQUE ISO-B12 par Claude Carpentier v :3.1 - Juin 2004 OFF 160 320 630 ISOPHASE 1250 2500 5000 80 160 320 640 1250 2500 ON LEVEL BALANCE

Plus en détail

Eléments de correction des exercices de BTS

Eléments de correction des exercices de BTS Eléments de correction des exercices de BTS 1 Echantillonnage Maurice Charbit Exercice 1 Comme 300 > F e /2 = 250, il y a du repliement et le signal reconstruit contient 3 raies : 50, 100 et 200 Exercice

Plus en détail

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique

Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le CD Audio Un cas exemplaire de codage et de traitement numérique d un phénomène physique Le constat Le CD Audio, Compact Disc à lecture optique, s est imposé comme le support idéal pour le stockage de

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1. Durée : 4 heures SESSION 2013 PCP1003 EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC PHYSIQUE 1 Durée : 4 heures N.B. : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Si

Plus en détail

1 Rappels théoriques et objectifs

1 Rappels théoriques et objectifs Etude du régime sinusoïdal triphasé 1 Rappels théoriques et objectifs Le générateur triphasé crée trois tensions dont les équations s écrivent : u1 = a*sin(2*π*f*t) 4 3 u1, u2, u3 (V ) u2 = a*sin(2*π*f*t

Plus en détail

RADIOASTRONOMIE RECEPTEUR. J-J. MAINTOUX F1EHN Dernière mise à jour : Novembre 2008

RADIOASTRONOMIE RECEPTEUR. J-J. MAINTOUX F1EHN Dernière mise à jour : Novembre 2008 RADIOASTRONOMIE RECEPTEUR J-J. MAINTOUX F1EHN Dernière mise à jour : Novembre 2008 RECEPTEUR - Sommaire Rôle d un récepteur Principales caractéristiques Architecture Principales fonctions Application à

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR Session 2014 Page 1 sur 14 Retransmission vidéo d évènements sportifs par caméra mobile 14SISCMLR1C Éléments de correction Partie

Plus en détail

Caractériser une onde. Caractériser une onde progressive à une dimension. A) Je sais donner la définition d une onde progressive à une dimension

Caractériser une onde. Caractériser une onde progressive à une dimension. A) Je sais donner la définition d une onde progressive à une dimension d Caractériser une onde! PLAN 1 Caractériser une onde progressive à une dimension A) Je sais donner la définition d une onde progressive à une dimension Une onde progressive à une dimension est une perturbation

Plus en détail

Laboratoire 4: L analyse spectrale et le filtrage par transformée de Fourier

Laboratoire 4: L analyse spectrale et le filtrage par transformée de Fourier Université du Québec à Montréal Département d Informatique MIC4220 Traitement numérique des signaux Laboratoire 4: L analyse spectrale et le filtrage par transformée de Fourier But Familiarisation avec

Plus en détail

Quelques points de traitement du signal

Quelques points de traitement du signal Quelques points de traitement du signal Introduction: de la mesure au traitement Source(s) BRUIT BRUIT Système d acquisition Amplitude (Pa) Temps (s) Amplitude (Pa) Mesure Opérations mathématiques appliquées

Plus en détail

Acoustique technique I

Acoustique technique I 1 Acoustique technique I Benoit Beckers 2 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION 3 1. La fonction logarithmique 4 2. Le niveau sonore 5 3. Le bruit 8 4. Sensibilité de l oreille 9 3 INTRODUCTION Dans cette première

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES. Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2014 MATHÉMATIQUES Série S ÉPREUVE DU JEUDI 19 JUIN 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont

Plus en détail

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur

TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur TD3 Caractéristiques dynamiques d un capteur 3.1- Caractérisations temporelles 3.1.1- Introduction : réponse d une sonde de température Pt100 Un four est a une température θ F =100 C supérieure à la température

Plus en détail

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance

TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance TP : La voix, de sa création à sa reconnaissance Mots-clés : Voix, Acoustique physiologique, Reconnaissance vocale I. Comment la voix se crée-t-elle? I.1. Etude documentaire Doc 1 Le corps humain, un instrument

Plus en détail

Les bases théoriques du numérique

Les bases théoriques du numérique Les bases théoriques du numérique 1. Différences entre signaux analogiques et signaux numériques L analogique et le numérique sont deux procédés pour transporter et stocker des données. (de type audio,

Plus en détail

G.P. DS 07 6 février 2008

G.P. DS 07 6 février 2008 DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ CONCOURS BLANC calculatrice: autorisée durée: 4 heures Sujet Modulateur optique... 2 I.Interférence à deux ondes...2 II.Étude d une séparatrice...2 III.Interférométre de Mach-Zehnder...

Plus en détail

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN)

Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) 1/5 Partie Agir : Défis du XXI ème siècle CHAP 20-ACT EXP Convertisseur Analogique Numérique (CAN) Objectifs : Reconnaître des signaux de nature analogique et des signaux de nature numérique Mettre en

Plus en détail

«Qu est-ce que le timbre?»

«Qu est-ce que le timbre?» L2 «Le Son Musical» 2005-2006 sélection des principaux transparents (26 sur 40) Université Paris VI, Nathalie Delprat «Qu est-ce que le timbre?» points de repère historiques outils d analyse du timbre

Plus en détail

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ

DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ DS SCIENCES PHYSIQUES MATHSPÉ calculatrice: autorisée durée: 2 heures Sujet Lampe à incandescence et bilans thermiques...2 I.Lampe à incandescence en régime permanent...2 A.Détermination de la température

Plus en détail