Achat le 1 er juin 2014, de 50 contrats sur Taille: 100 tonnes, Échéance: Septembre 2014, Prix: 220$. Engagement à: le blé tendre,

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Achat le 1 er juin 2014, de 50 contrats sur Taille: 100 tonnes, Échéance: Septembre 2014, Prix: 220$. Engagement à: le blé tendre,"

Transcription

1 EXER CICES MARCHES ET PRODUITS DERIVES

2 Exemple 1: Achat le 1 er juin 2014, de 50 contrats sur Taille: 100 tonnes, Échéance: Septembre 2014, Prix: 220$. Engagement à: le blé tendre, Prendre livraison fin septembre 2014 de 50 X 100 = 5000 tonnes de blé De payer en contrepartie fin septembre 2014: 5000 X 220$ = $

3 Exemple 2: Vente le 1 er juin 2014, de 10 contrats sur Taille: 62500, Échéance: Décembre 2014, Prix: 1,35$ l euro, Engagement à: Livrer fin décembre 2014 de 10 X = De recevoir en contrepartie fin décembre e 2014: X 1,35$= $

4 Les positions prises peuvent être annulées avant l échéance du CAT. Si l on note: N: le nombre de contrats négociés (achetés ou vendus), T: La taillestandard des contrats Ca: Le cours boursier d achat Cv: Le cours boursier de vente R: Le résultat réalisé, R = N x T x (Cv Ca) La vente peut précéder l achat, il s agit alors d une vente à découvert.

5 Exemple 3: Les contrats achetés le 1 er juin 2014, sont revendus le 5 juin à 221,50$ Quelle est la conséquence? Résultat: R = 100 X 50 X (221,5 220) = 7500$

6 Exemple 4: Les contrats sur l, vendus à découvert le 1 er juin 2014, sont rachetés le 5 juin à 1,33$ Quelle est la conséquence? Résultat: R = 10 X X (1,35 1,33) = 12500$

7 sous jacent peut être un actif intangible, ibl immatériel. éi mple: un indice boursier ou un taux d inté rêt. s ce cas, il y a règlement financier, on parle de «cash settlement» aille sert de facteur de conversion des pourcentages ou des points en unités nétaires.

8 Exemple 5: Achat, le 1/3/N / de 15 contrats sur le CAC 40 éhé échéance juin de la même année. Taille:20fois l indice, cours boursier: 3300 L acheteur n annule pas sa position. Que se passe t il fin juin a) Si le CAC 40 à cette date est égal à 3450 points? b) S il est égal à 3270 points? points

9 Premier cas: Encaissement de : 15 X 20 X ( ) = Deuxième cas: Décaissement de : 15 X 20 X ( ) = 9000

10 Exemple 6: Vente à découvert, le 15/6/N / de 10 contrats sur le CAC 40 éhé échéance septembre de la même année. Taille: 20 fois l indice, cours boursier: 3400 points Le vendeur n annule pas sa position. Que se passe t il fin septembre: a) Si le CAC 40 à cette date est égal à 3460 b) S il est égal à 3320 points? points?

11 Premier cas: Décaissement de : 10 X 20 X ( ) = Deuxième cas: Encaissement de : 10 X 20 X ( ) = 16000

12 En cas d achat de CAT sur actif intangible: Compensation = N X T X ( Spot à l échéance Ca) En cas de vente à découvert de CAT sur act tif intangible: Compensation = N X T X ( Cv Spot à l échéance)

13 Contrats à terme sur taux courts: le sous jacent est un Bon du Trésor La cotation est donnée sous la forme: (100 i)%, où i est le taux d intérêt annuel. Si la cotation est égale à 96%, cela signifie que le taux est égal à 4% par an. L achat d un CAT sur taux court à (100 i )% est un engagement à prendre livraison à l échéance d un dun Bon du Trésor de valeur nominale 100, de maturité n jours et de payer en contrepartie une somme égale à: n i 360

14 Exemple 7: Quelleest est lasommeà décaisser parl ache ache eteur de 5 contrats sur l eurodollar à 3 mois, date d achat: 1/2/N, /N,échéance standard: 3 0/6/N, taille: $, cours d achat: 92%? Réponse: La somme à décaisser est égale à : 5 X X X 8% X 90/360 0 = X (1 2%) = S

15 emple 8: le Tick (variation minimale) est de 1 point de base (soit 0,01%), 01%) quelle est la variation nimale de la valeur d un CAT sur l eurodollar à 6 mois de taille $? ponse: riation minimale en valeur = X 000 0, X 180/360 = 5$

16 emple 9: el est le résultat réalisé par l acheteur de 60 contrats sur l eurodollar à 6 mois, lle: $, prix d achat 98,61%, prix de revente: 99,05%? ponse: riation en ticks = +44 sultat = 50 X 44 X 5 = 11000$

17 emple 10: e se passe t il à l échéance si l acheteur de 60 contrats sur l eurodollar à 6 mois, lle: $, prix d achat 95,60%, les garde jusqu à l échéance et qu à cette date taux spot pour les placements d une durée de 6 mois est: 4%? 4,50%? onse 1: st un cas de cash settlement s le premier cas: Encaissement de 60 X 40 ponse 2: ns le deuxième cas: Décaissement de 10 X X 5 = 12000$ 40 X 5 = 2000$

18 Les CAT sur taux longs ont pour sous jacents des obligations. Les cotations sont en pourcentage de la valeur nominale. Les cours peuvent dépasser 100%. Exemple 11: Quel est l engagement pris par le vendeur 5 CAT sur taux long Échéance Mars (N+1) Taille 1 million d, Durée 10 ans, taux de coupon:6%, remboursement in fine, Cours boursier: 102%. le 1/7/N de:

19 Réponse: Livraison de 5 obligations de valeur nominale 1 million chacune et Encaissement de X 102% =

20 Exemple 12: Entreprise américaine qui a exporté en Créance en devises: 5 millions de d Date d exportation 1/2/N Date de règlement: 30/5/N Couverture par CAT sur l Échéance: Juin N Taille: Italie 1/2/N Spot 1,38 Futures 1,41 30/5/N 1,32 1,34

21 Résultat sur le physique: X (1,32 1,38) = $ Résultat sur les contrats: 80 X X (1,41 1 1,34) = $ Résultat total = = $

22 CAT sur le Brent Taille: 100 barils Nombre: 500 Variation maximale: 5$ par Baril Cours d achat: 105$ CC1: 106,5$ CC2: 104,0$ CC3: 104,5$ CC4: 107,0$ Cours de vente 4 ème journée: 106,0$ Deposit? Marges quotidiennes?

23 Deposit = 500 X 100 X 5$ = $ Marges quotidiennes: Première journée: 500 X 100 X (106,5 105) = 75000$ Deuxième journée: 500 X 100 X ( ,5) = $ Troisième journée: 500 X 100 X (104,5 104) = 25000$ Quatrième journée: 500 X 100 X ( ,5) = Résultat = = ou bien Résultat = 500 x 100 x ( ) = 50000

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Futures Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Chapitre 1 Les instruments fermes

Chapitre 1 Les instruments fermes UV2 LES INSTRUMENTS FINANCIERS Rappel de comptes : 52 Instrument financier 476 Ecart de conversion actif 477 Ecart de conversion passif 4786 Compensation des pertes latentes sur profits 8091/801 Engagements

Plus en détail

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier

Macroéconomie 3. Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements. Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Macroéconomie 3 Chapitre 1 Macroéconomie ouverte: indicateurs et balance des paiements Licence 2 Économie, Semestre 4 Université de Montpellier Année Universitaire 2015-2016 /53 2/53 Introduction L ouverture

Plus en détail

La Gestion du risque. Un exemple concret. Guy Desrochers, CFA, CAIA, FRM, ASC. Conférence annuelle du LABIFUL, le 1er mars 2013, Québec

La Gestion du risque. Un exemple concret. Guy Desrochers, CFA, CAIA, FRM, ASC. Conférence annuelle du LABIFUL, le 1er mars 2013, Québec La Gestion du risque financier pour les PME Un exemple concret Conférence annuelle du LABIFUL, le 1er mars 2013, Québec Guy Desrochers, CFA, CAIA, FRM, ASC Chaussures de Prestige Inc Distributeur Canadien

Plus en détail

!" $$%! $ & ' -10 -20. juil.-09 août-09 sept.-09 oct.-09 nov.-09 déc.-09 -9.3-6.3-3.5-8.3-1.6 0.8

! $$%! $ & ' -10 -20. juil.-09 août-09 sept.-09 oct.-09 nov.-09 déc.-09 -9.3-6.3-3.5-8.3-1.6 0.8 !"# $%!" $$%! $ & ' $% )$*&%! $"%!$&&$ %!% '+,-!.-/!123-22 Situation de la trésorerie d exploitation cvs) Selon les trésoriers des grandes entreprises, la situation de la trésorerie d exploitation est

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

CIRCULAIRE Le 24 juillet 2006

CIRCULAIRE Le 24 juillet 2006 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 24 juillet 2006 CONTRAT

Plus en détail

Chapitre 11 Couverture, assurance et diversification. Plan

Chapitre 11 Couverture, assurance et diversification. Plan Chapitre 11 Couverture, assurance et diversification Plan Couverture Contrats à terme et futures Swaps contre le risque de change Adossement contre le risque de défaut Minimisation du coût de couverture

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Les options Plan Les options standards (options de 1 ère génération) Les produits de base: calls

Plus en détail

THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE

THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE THEME 5 : GESTION DE LA TRESORERIE ET RISQUES DE TAUX DE CHANGE Les entreprises internationalisées comme les multinationales industrielles et commerciales se trouvent exposées au risque de fluctuations

Plus en détail

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE

FLASH ÉCONOMIE. L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? RECHERCHE ÉCONOMIQUE ÉCONOMIE RECHERCHE ÉCONOMIQUE 18 décembre 1 N 119 L effet total de la baisse du prix du pétrole sur les Etats-Unis pourrait-il être négatif? La baisse du prix du pétrole, quand on prend en compte la taille

Plus en détail

Utiliser les outils de suivi des stocks 1

Utiliser les outils de suivi des stocks 1 Utilisation de l historique 1. A quoi sert un stock? Un stock est une quantité de produits immobiles, dans l attente d être consommés, c est à dire soit transformés, soit vendus. Ce stock provient de la

Plus en détail

Baccalauréat ES Pondichéry 21 avril 2016

Baccalauréat ES Pondichéry 21 avril 2016 Exercice 1 Commun à tous les candidats Baccalauréat ES Pondichéry 21 avril 216 4 points Cet exercice est un QCM (questionnaire à choix multiples). Pour chacune des quatre questions posées, une seule des

Plus en détail

IMP. 92.5-1/R1 Intérêts qui sont réputés courir à l égard d une créance prescrite Publication : 30 septembre 2013

IMP. 92.5-1/R1 Intérêts qui sont réputés courir à l égard d une créance prescrite Publication : 30 septembre 2013 BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Impôts IMP. 92.5-1/R1 Intérêts qui sont réputés courir à l égard d une créance prescrite Publication : 30

Plus en détail

SG PREMIUM RENDEMENT 6

SG PREMIUM RENDEMENT 6 MAI 2015 DOCUMENTATION COMMERCIALE SG PREMIUM RENDEMENT 6 - Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance - Durée d investissement conseillée

Plus en détail

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur.

Concrètement, avec une augmentation significative des volumes traités, le marché gagne encore en profondeur. Investir sur les taux et les obligations Définition Le marché des taux d intérêts aussi connu sous le nom de «marché de la dette» est le marché le plus important en termes de volumes puisqu il s y échange

Plus en détail

Produits financiers dérivés. Octobre 2007

Produits financiers dérivés. Octobre 2007 Produits financiers dérivés Octobre 2007 Plan Généralités sur les produits dérivés Les contrats Forward Les contrats Futures Les swaps Les options «plain vanilla» Les options exotiques Page 2 Généralités

Plus en détail

SOUS-SECTION 2 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES À REVENU FIXE DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB

SOUS-SECTION 2 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES À REVENU FIXE DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB SOUS-SECTION 2 RÉGIME D'IMPOSITION DES TITRES À REVENU FIXE DÉTENUS PAR LES ÉTABLISSEMENTS DE CRÉDIT ET LES ENTREPRISES D'INVESTISSEMENT [DB 4A2372] Références du document 4A2372 Date du document 09/03/01

Plus en détail

PARTIE 1 (4 POINTS) PARTIE 2: (4 POINTS)

PARTIE 1 (4 POINTS) PARTIE 2: (4 POINTS) REPUBLIQUE TUNISIENNE Année Universitaire : 2014/2015 MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Examen de CES Révision Comptable Session de rattrapage Epreuve : Finance Durée

Plus en détail

Programme détaillé des cours de l Ecole des cambistes (ITM première année)

Programme détaillé des cours de l Ecole des cambistes (ITM première année) Programme détaillé des cours de l Ecole des cambistes (ITM première année) Intitulé du cours Durée en jours Programme détaillé Présentation de l ITM et des produits de marchés 1 1. Présentation de l ITM

Plus en détail

CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE

CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE CHAPITRE N 2 : LE MARCHE OBLIGATAIRE I. Caractéristiques des Obligations A. Définition Les obligations sont des titres matéria lisant une créance représentative d un emprunt émis par une société, une collectivité

Plus en détail

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers

Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2. Instruments et produits financiers Master Modélisation Statistique M2 Finance - chapitre 2 Instruments et produits financiers Clément Dombry, Laboratoire de Mathématiques de Besançon, Université de Franche-Comté. C.Dombry (Université de

Plus en détail

(5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 2

(5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 2 communication à caractère promotionnel Fréquence Plus 3 (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note ) Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 2 «Fréquence

Plus en détail

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI Graphique du mois... Les marges de crédit bancaire se détendent à nouveau 13 mars 215 Résultats de l enquête - Mars 215 Soldes : -12,8

Plus en détail

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées Les Swaps 1 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations

Question 1: Analyse et évaluation des obligations Question 1: Analyse et évaluation des obligations (48 points) M. Smith, responsable des investissements obligataires dans une société de conseil en investissements, a analysé la courbe des taux des obligations

Plus en détail

Objectif Avril 2014 La nouvelle unité de compte structurée de Swiss Life

Objectif Avril 2014 La nouvelle unité de compte structurée de Swiss Life Objectif Avril 2014 La nouvelle unité de compte structurée de Swiss Life Commercialisation du 26 février au 30 avril 2014 Offre limitée à 150 millions d Euros Instrument financier non garanti en capital

Plus en détail

5- Le risque de change

5- Le risque de change 5- Le risque de change OBJECTIFS : savoir différencier les risques liés au taux de change : risque de transaction, risque de traduction comptable, risque économique savoir utiliser une méthode adaptée

Plus en détail

Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards

Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards Olivier Brandouy Université de Bordeaux 2014 2015 Diapo 1/60 Olivier Brandouy Master 2 Métiers de la Banque (CPA) Plan 1 Introduction Futures et Forwards

Plus en détail

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «ATB SUBORDONNE 2009»

EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE «ATB SUBORDONNE 2009» EMISSION D UN EMPRUNT OBLIGATAIRE SUBORDONNE L OBLIGATION SUBORDONNEE SE CARACTERISE PAR SON RANG DE CREANCE CONTRACTUELLEMENT DEFINI PAR LA CLAUSE DE SUBORDINATION VISA du Conseil du Marché Financier

Plus en détail

FUTURE CONTRACT OUTLOOK

FUTURE CONTRACT OUTLOOK I/ Définition FUTURE CONTRACT OUTLOOK Un contrat future est un contrat standard entre deux parties pour échanger un actif sous jacent à un prix convenu aujourd hui pour une livraison qui aura lieu dans

Plus en détail

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV

CAC Rendement. Le produit est soumis au risque de défaut de Morgan Stanley BV CAC Rendement Titres de créance1 présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée : 7 ans

Plus en détail

Escompte bancaire - Équivalence de capitaux

Escompte bancaire - Équivalence de capitaux Escompte bancaire - Équivalence de capitaux VOUS ALLEZ APPRENDRE À : Calculer un escompte, un agio, un taux réel d escompte. Calculer une valeur actuelle et une valeur nette. Calculer la valeur nominale

Plus en détail

AVIS AUX MEMBRES N o 2005-083 Le 21 septembre 2005

AVIS AUX MEMBRES N o 2005-083 Le 21 septembre 2005 AVIS AUX MEMBRES N o 2005-083 Le 21 septembre 2005 NOUVEAUX PRODUITS DE LA BOURSE CONTRATS D OPTIONS SUR DEVISES CONTRAT D OPTIONS SUR LE DOLLAR AMÉRICAIN (USX) La Corporation canadienne de compensation

Plus en détail

Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F. Remboursements de capital. semestriels

Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F. Remboursements de capital. semestriels Le 24 janvier 2014 TITRES D EMPRUNT LIÉS À DES TITRES D EMPRUNT Titres RBC liés à des obligations non protégés avec remboursement de capital, série 1F Durée de trois ans de capital semestriels Rendement

Plus en détail

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION

FICHE. L évaluation d une obligation 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION 2 LES CARACTÉRISTIQUES D UNE OBLIGATION L évaluation d une obligation FICHE 2 1 DÉFINITION D UNE OBLIGATION Une obligation est un titre de créances négociables représentatif d une fraction d un emprunt émis par l État ou par une entreprise.

Plus en détail

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS

RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS RISQUES ET NATURE SPECIFIQUES DES PRINCIPAUX INSTRUMENTS FINANCIERS La présente section vise à vous communiquer, conformément à la Directive, une information générale relative aux caractéristiques des

Plus en détail

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 062 Le 22 mai 2015

AVIS AUX MEMBRES N o 2015 062 Le 22 mai 2015 AVIS AUX MEMBRES N o 2015 062 Le 22 mai 2015 AUTOCERTIFICATION MODIFICATION AU MANUEL DES OPÉRATIONS ET AU MANUEL DES RISQUES DE LA CDCC AFIN DE TENIR COMPTE DU RISQUE D ASYMÉTRIE DU RÈGLEMENT DANS LE

Plus en détail

1- PRINCIPES DE GESTION DES RISQUES

1- PRINCIPES DE GESTION DES RISQUES 1- PRINCIPES DE GESTION DES RISQUES Risque : «aléa affectant la richesse et les décisions...» Gestion du risque : «démarche consistant à évaluer les gains et coûts d'une réduction du risque et à décider

Plus en détail

SOMMAIRE. Bulletin de souscription

SOMMAIRE. Bulletin de souscription SOMMAIRE Flash-emprunt «Tunisie Leasing 2012-2» Chapitre 1 : Responsables de la note d opération 1.1. Responsables de la note d opération 1.2. Attestation des responsables de la note d opération 1.3. Attestation

Plus en détail

CAC Premium 2012. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 )

CAC Premium 2012. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) communication à caractère promotionnel CAC Premium 2012 (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 2 «CAC Premium

Plus en détail

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE

H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE H PERFORMANCE 7 TITRES DE CRÉANCE PRÉSENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET À L ÉCHÉANCE Plusieurs opportunités de remboursement automatique anticipé pour un gain (1) potentiel de : ou

Plus en détail

SUPPLÉMENT À LA SECTION VALEURS MOBILIÈRES DU BULLETIN DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS

SUPPLÉMENT À LA SECTION VALEURS MOBILIÈRES DU BULLETIN DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS SUPPLÉMENT À LA SECTION VALEURS MOBILIÈRES DU BULLETIN DE L AUTORITÉ DES MARCHÉS FINANCIERS 2006-03-17, Volume 3, n o 11 Bourse de Montréal Inc. - Modifications aux articles 6801, 6808, 15003, 15603, 15606

Plus en détail

L abandon de créances est donc consenti par les banques sous la double condition suivante :

L abandon de créances est donc consenti par les banques sous la double condition suivante : COMPTES INDIVIDUELS - COMPTES CONSOLIDES - IFRS - Protocole d'accord - Plan de sauvegarde - Abandon de créances avec clause de retour à meilleure fortune - Exercice de rattachement - EJ 2009-192 & EC 2010-09

Plus en détail

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1)

Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) Euro Conviction Mars 2016 Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance (1) Durée d investissement conseillée : 10 ans (hors cas de remboursement

Plus en détail

Manuel de référence. Bourse de Montréal Inc. Contrat à terme. Option sur. contrat à terme. sur obligations. sur obligations.

Manuel de référence. Bourse de Montréal Inc. Contrat à terme. Option sur. contrat à terme. sur obligations. sur obligations. CGB Contrat à terme sur obligations du gouvernement du Canada de dix ans OGB Option sur contrat à terme sur obligations du gouvernement du Canada de dix ans Manuel de référence Bourse de Montréal Inc.

Plus en détail

RISQUES Risque de change

RISQUES Risque de change Les devises sont désignées par une abréviation standardisée. Ce code ISO est constitué de 3 lettres dont les deux premières correspondent au pays et la troisième à la devise (CAD pour Dollar Canadien).

Plus en détail

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan

Chapitre 14 Cours à terme et futures. Plan hapitre 14 ours à terme et futures Plan Différences entre contrat à terme et contrat de future Fonction économique des marchés de futures Rôle des spéculateurs Futures de matières premières Relation entre

Plus en détail

JACQUES BOGART Société anonyme au capital de 1.086.200,93 euros Siège social : 76/78 Avenue des Champs-Élysées - 75008 PARIS RCS Paris 304 396 047

JACQUES BOGART Société anonyme au capital de 1.086.200,93 euros Siège social : 76/78 Avenue des Champs-Élysées - 75008 PARIS RCS Paris 304 396 047 JACQUES BOGART Société anonyme au capital de 1.086.200,93 euros Siège social : 76/78 Avenue des Champs-Élysées - 75008 PARIS RCS Paris 304 396 047 RAPPORT DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES RESOLUTIONS

Plus en détail

Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH

Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH Compartiment ACTIVE FIX BIOTECH NOTICE IMPORTANTE : En application de l article 236, 2 alinéa 5 de la loi de 20 juillet 2004 relative à certaines formes de gestion collective de portefeuilles d investissement,

Plus en détail

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES

ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES ORGANISME CANADIEN DE RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DES VALEURS MOBILIÈRES Annexe A RAPPORT SUR LE RENDEMENT ET INFORMATION À FOURNIR SUR LES HONORAIRES ET FRAIS MODIFICATIONS APPORTÉES AUX RÈGLES 29, 200

Plus en détail

ARAB TUNISIAN BANK AVRIL 2007. Prix d émission : 100 Dinars

ARAB TUNISIAN BANK AVRIL 2007. Prix d émission : 100 Dinars ARAB TUNISIAN BANK SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 60.000.000 DINARS Divisé en 60 000 000 actions de nominal 1 dinar Entièrement libérées Siège social : 9 rue Hédi Nouira 1001 Tunis Registre de commerce

Plus en détail

Chapitre 38. Achats Etat TVA déductible sur Autres Biens et Services Fournisseurs

Chapitre 38. Achats Etat TVA déductible sur Autres Biens et Services Fournisseurs Chapitre 38 Opération Achats-vente : un flux réel (matières) et un flux financier (espèces ou dettes). - Chez l acheteur : débit du compte de charge 60 et crédit des réserves ou dette - Chez le vendeur

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011. Sommaire

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011. Sommaire Informations financières consolidées non auditées au 31 mars 2011 2011 LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau

Plus en détail

HEXAGONE RENDEMENT. Le produit est émis par Morgan Stanley BV, société ad hoc de droit néerlandais et soumis au risque de défaut de l émetteur

HEXAGONE RENDEMENT. Le produit est émis par Morgan Stanley BV, société ad hoc de droit néerlandais et soumis au risque de défaut de l émetteur HEXAGONE RENDEMENT Titres de créance présentant un risque de perte en capital Produit de placement, alternative à un investissement dynamique risqué de type actions Durée d investissement conseillée :

Plus en détail

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance.

Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. Euro stoxx RENDEMENT 3 Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance. L investisseur supporte le risque de crédit de NATIXIS (Moody s : A2 / Fitch : A / Standard

Plus en détail

Le terme «risque» est porteur de connotations

Le terme «risque» est porteur de connotations 44-49 EchangeBisCor.qxd 12/07/13 11:53 Page 44 SAVOIRS par Dominique Beudin De la couverture à la naissance du risque systémique L idée d une assurance contre les risques financiers est à l origine de

Plus en détail

Pourquoi rechercher une exposition aux grandes valeurs internationales?

Pourquoi rechercher une exposition aux grandes valeurs internationales? labbe_globhoriz_1280668.qxp 11/07/2008 17:26 Page 1 Global Horizon 7% Produit financier à capital garanti Ce document a été communiqué à l AMF conformément à l article 212-28 de son Règlement General Prospectus

Plus en détail

Fahmi Ben Abdelkader ESCP, Paris 9/14/2014 8:20 PM 2

Fahmi Ben Abdelkader ESCP, Paris 9/14/2014 8:20 PM 2 Fondements de Finance Chapitre 13. Introduction aux Forwards et au Futures Le risque de prix et des les futures Fahmi Ben Abdelkader ESCP, Paris 9/14/2014 8:20 PM 2 Le risque de prix et des les futures

Plus en détail

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 5

CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 5 Placements financiers CONSERVATEUR OPPORTUNITÉ TAUX US 5 Profitez de la hausse potentielle des taux de l économie américaine et d une possible appréciation du dollar américain. Le support Conservateur

Plus en détail

Réponses aux questions

Réponses aux questions Réponses aux questions 1. a) l'inflation peut entraîner la hausse du taux hypothécaire, car la hausse des prix et la perte du pouvoir d'achat rend l'épargne moins intéressante; la hausse des taux d'intérêts

Plus en détail

reverse exchangeable notes Guide Explicatif

reverse exchangeable notes Guide Explicatif reverse exchangeable notes Guide Explicatif www.warrants.commerzbank.com Un coupon attrayant? De plus en plus d investisseurs découvrent les avantages des Reverse Exchangeable Notes (REN) avec un coupon

Plus en détail

FRÉQUENCE PREMIUM 3. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 )

FRÉQUENCE PREMIUM 3. (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note 1 ) communication à caractère promotionnel FRÉQUENCE PREMIUM 3 (5-Year Coupon Trigger Redeemable Note ) Titres de créance présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance 2 «Fréquence

Plus en détail

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006

DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 DOCUMENT D QUESTIONS SUR LA FISCALITÉ SCOLAIRE À LA SUITE DES MODIFICATIONS APPORTÉES À LA LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE EN 2006 AVRIL 2012 Les questions liées à l application de l étalement seront traitées

Plus en détail

Global Ecologic Performance

Global Ecologic Performance Invest Managers «Faites de vos convictions, un choix d investissement» Présente la NOTICE SIMPLIFIEE de son nouveau FCP : Global Ecologic Performance Conforme aux normes européennes. 1 PARTIE A STATUTAIRE

Plus en détail

Formation ESSEC Gestion de patrimoine

Formation ESSEC Gestion de patrimoine Formation ESSEC Gestion de patrimoine Séminaire «Savoir vendre les nouvelles classes d actifs financiers» Pr oduits str uctur és : méthode optionnelle (OBPI) Plan Produits structurés : la méthode optionnelle

Plus en détail

IOGS 1A. TD Economie Les bases du marché boursier

IOGS 1A. TD Economie Les bases du marché boursier IOGS 1A TD Economie Les bases du marché boursier 1 -Une bourse est un marché où s échangent des biens et services - La bourse des valeurs est un marché où s échangent valeurs financières - Il ne s agit

Plus en détail

UFF lance UFF ACTIO RENDEMENT 2016 en partenariat avec Société Générale

UFF lance UFF ACTIO RENDEMENT 2016 en partenariat avec Société Générale PARIS, LE 16 juin 2016 UFF lance UFF ACTIO RENDEMENT 2016 en partenariat avec Société Générale Dans un contexte de taux historiquement faibles et afin de répondre aux attentes des investisseurs à la recherche

Plus en détail

PROSPECTUS SIMPLIFIE

PROSPECTUS SIMPLIFIE PROSPECTUS SIMPLIFIE PARTIE A STATUTAIRE PRESENTATION Code ISIN : FR0010036962 Dénomination : ATOUT VERT HORIZON Forme juridique : Fonds Commun de Placement (F.C.P) de droit français. Société de gestion

Plus en détail

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli)

SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) SERIE APBT 2015 (C.Mamoghli) Exercice 1 Les firmes X et Y se voient offrir les taux suivants pour un emprunt de 10 millions de dollars Firme X 5.0% Libor +1% Firme Y 6,5% Libor +2% Le Libor pou la première

Plus en détail

1 La situation économique et financière 10

1 La situation économique et financière 10 Sommaire 1 La situation économique et financière 10 1.1 La situation économique dans la zone euro 12 1.1.1 Les taux d intérêt à court terme 12 1.1.2 Les rendements des titres publics à long terme 13 1.1.3

Plus en détail

Euro Zénith. Objectifs d investissement. Caractéristiques du support «Euro Zénith 2016»

Euro Zénith. Objectifs d investissement. Caractéristiques du support «Euro Zénith 2016» Euro Zénith 2016 Titre de créance de droit français présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l échéance Durée d investissement conseillée : 10 ans (hors cas de remboursement automatique

Plus en détail

Placement Millésime Décembre 2015

Placement Millésime Décembre 2015 Placement Millésime Décembre 2015 Titre de créance de droit français à capital non garanti en cours de vie et à l échéance (1), représentatif d une unité de compte d un contrat de capitalisation Produit

Plus en détail

Série d Exercices. Thierry Ané. Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous

Série d Exercices. Thierry Ané. Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous Série d Exercices Thierry Ané Exercice n 1 Vous souhaitez investir 50000 euros pour une durée de 9 mois. Votre courtier vous propose les deux produits suivants : un produit d assurance versant un taux

Plus en détail

Supplément 6 à la Circulaire concernant les cotisations dues à l assurance-chômage obligatoire (CAC)

Supplément 6 à la Circulaire concernant les cotisations dues à l assurance-chômage obligatoire (CAC) Supplément 6 à la Circulaire concernant les cotisations dues à l assurance-chômage obligatoire (CAC) Valable dès le 1 er janvier 2016 318.102.056 f CAC 10.15 2 de 7 Avant-propos au supplément 6, valable

Plus en détail

> Topaze Liberté. Assurance Vie & Capitalisation. Mai 2013

> Topaze Liberté. Assurance Vie & Capitalisation. Mai 2013 Assurance Vie & Capitalisation > Topaze Liberté Titre de créance à capital non garanti ni en cours de vie ni à l échéance Support en unités de compte d un contrat d assurance vie ou de capitalisation,

Plus en détail

1- Ajout de la gestion des sous comptes compensateur dans les CleaX filters :

1- Ajout de la gestion des sous comptes compensateur dans les CleaX filters : 1- Ajout de la gestion des sous comptes compensateur dans les CleaX filters : 2- Possibilité de paramétrer une tolérance avant que l affichage des écarts entre les valeurs CleaX et celle du Clearer s affichent

Plus en détail

Emprunt Palatine 3,80 %

Emprunt Palatine 3,80 % Emprunt Palatine Emprunt Palatine 3,80 % Eligibilité : Compte-titres (hors PEA) et assurance vie Titre de créance intégralement remboursé à l échéance (*) Un taux fixe de 3,80 % si le produit est conservé

Plus en détail

Chapitre 1 - Les marchés dérivés

Chapitre 1 - Les marchés dérivés Chapitre 1 - Les marchés dérivés Les cours des produits qui s y prêtent dépendent des cours d autres produits notamment des actions et des obligations. Sont négociés des contrats à termes standardisés

Plus en détail

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI

France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI France : enquête de trésorerie sur les grandes entreprises et ETI 12 février 15 Résultats de l enquête - Février 15 Graphique du mois... Moins d une entreprise sur cinq a l intention de mettre en place

Plus en détail

Introduction. Le glossaire actualisé est disponible sur le site Internet de la Banque ou sur demande auprès de votre interlocuteur habituel.

Introduction. Le glossaire actualisé est disponible sur le site Internet de la Banque ou sur demande auprès de votre interlocuteur habituel. Introduction L article 314-33 du Règlement de l AMF relatif aux obligations des prestataires de services d investissement précise que «le prestataire de services d investissement fournit au client une

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

Tikehau Taux Variables

Tikehau Taux Variables Informations clés pour l investisseur Ce document fournit des informations essentielles aux investisseurs de cet OPCVM. Il ne s agit pas d un document promotionnel. Les informations qu il contient vous

Plus en détail

MODÈLE DE RELATION CLIENT PHASE 2

MODÈLE DE RELATION CLIENT PHASE 2 MODÈLE DE RELATION CLIENT PHASE 2 Jeff Lusher Vice-président et Directeur régional, Gestion de placements, Est du Canada Davis Mastroberardino Directeur de produits François Brais Associé Forum sur la

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES

ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES 3 Manuel de la présentation de l information financière municipale ÉLÉMENTS DE CONCILIATION À DES FINS FISCALES Ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire Gouvernement du Québec

Plus en détail

1. La prise en compte des coûts

1. La prise en compte des coûts Terminale STG Mercatique Chapitre 3 : Construire l'offre Séquence 4. La fixation du prix - Les facteurs explicatifs d'un prix Le prix est une variable mercatique déterminante. Il est la base des revenus

Plus en détail

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 17 : LE PORTEFEUILLE TITRES

COMPTABILITE GENERALE ETAPE 17 : LE PORTEFEUILLE TITRES 1. ÉLEMENTS CONSTITUTIFS 1.1 CLASSIFICATION JURIDIQUE COMPTABILITE GENERALE ETAPE 17 : LE PORTEFEUILLE TITRES En droit commercial on distingue essentiellement deux catégories de titres. La pratique financière

Plus en détail

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer

Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Gains et pertes «virtuels» sur taux de change : les comprendre et les gérer Présenté par: Marylène Paquet Caisse Centrale Desjardins 418-634-5775 poste 235 Sophie Fortin, M.Sc., CA Samson Bélair/Deloitte

Plus en détail

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique

Tableau de bord annuel de l économie marocaine. Royaume du Maroc. Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Royaume du Maroc Département de l Economie, l des Finances Et de la Privatisation Direction de la Politique Economique Générale Division de l Information l 15 10 5 0-5 -10-15 Tableau de bord annuel de

Plus en détail

Les indices synthétiques

Les indices synthétiques I II ISG 24 février 2009 Plan I II 1 Introduction : présentation des 2 simples : et interprétation 3 - application aux de prix I II Un indice boursier représente l évolution de la valeur d un groupe de

Plus en détail

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande.

CHAPITRE 17. Opérations relatives aux titres. - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. CHAPITRE 17 Opérations relatives aux titres - Les bourses sont des marchés qui fonctionnent dans le cadre du jeu de l offre et de la demande. - Il y a par ex: o Bourses des valeurs pour le commerce des

Plus en détail

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens.

Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. Paris, le 15 juillet 2011 Les banques françaises passent avec succès les stress tests européens. L ABE (Autorité Bancaire Européenne) et les autorités de supervision nationales, dont l Autorité de contrôle

Plus en détail

Chapitre 5. Les taux d intérêt. J. Berk & P. DeMarzo G. Capelle-Blancard, N. Couderc & N. Nalpas 2008 Pearson Education France

Chapitre 5. Les taux d intérêt. J. Berk & P. DeMarzo G. Capelle-Blancard, N. Couderc & N. Nalpas 2008 Pearson Education France Chapitre 5 Les taux d intérêt 5.1. La cotation des taux d intérêt Taux annuel effectif (TAE) : indique le montant total des intérêts à percevoir dans un an 100 000 (1 + r) = 100 000 1,05 = 105000 100 000

Plus en détail

Décision du 7 juin 2011 relative aux modifications du Livre II des règles locales d'euronext Paris

Décision du 7 juin 2011 relative aux modifications du Livre II des règles locales d'euronext Paris Décision du 7 juin 2011 relative aux modifications du Livre II des règles locales d'euronext Paris L Autorité des marchés financiers ; Vu le code monétaire et financier, et notamment son article L 621-7

Plus en détail

BOURSE RÉGIONALE DES VALEURS MOBILIÈRES PROCEDURES D'ADMISSION ET DE RADIATION À LA COTE

BOURSE RÉGIONALE DES VALEURS MOBILIÈRES PROCEDURES D'ADMISSION ET DE RADIATION À LA COTE BOURSE RÉGIONALE DES VALEURS MOBILIÈRES PROCEDURES D'ADMISSION ET DE RADIATION À LA COTE ADMISSION ET RADIATION À LA COTE Chapitre 1. Dispositions générales Section 1 : L'admission à la cote 110 La demande

Plus en détail