LES TYPOLOGIES DE PARCOURS METHODES ET USAGES. Yvette Grelet, Patrick Rousset CEREQ

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES TYPOLOGIES DE PARCOURS METHODES ET USAGES. Yvette Grelet, Patrick Rousset CEREQ grelet@mrsh.unicaen.fr rousset@cereq.fr"

Transcription

1 LES TYPOLOGIES DE PARCOURS METHODES ET USAGES Yvette Grelet, Patrick Rousset CEREQ 1

2 PLAN Première partie : un exemple traité «en vraie grandeur» : les jeunes de «Génération 92» pour aborder les notions de parcours, de trajectoire-type, les questions de représentation et d interprétation des classes. Deuxième partie : présentation d une variété d approches correspondant à une diversité - de codages de l information - de distances - de techniques d analyse. 2

3 Références «Des typologies de parcours. Méthodes et usages.», Yvette Grelet, note de travail Génération 92 n 20, Juillet

4 Première partie Les parcours des jeunes de la «Génération 92» Parcours professionnels depuis la sortie du système éducatif en 1992 jusqu en avril On dispose d un calendrier mensuel des états occupés (emploi / chômage / inactivité / formation) On peut enrichir ce calendrier à partir de la description complète des emplois occupés (statut, profession, secteur, salaire, etc.) On a aussi des infos sur la scolarité, l origine sociale, les enfants et le conjoint, l opinion des jeunes interrogés. 4

5 Typologies de parcours : objectifs Explorerla diversité des trajectoires Identifier des groupes d individus «qui se ressemblent» Construire un résumé des parcours : une variable instrumentale qualitative non ordonnée (si on veut une variable de mesure : analyse factorielle). On peut modéliser après. 5

6 En préalable aux typologies de parcours Définir comment on décrit les parcours : La dimension, les états auxquels on s intéresse La mise en forme des trajectoires Indicateurs Calendrier mensuel Calendrier agrégé Définir la notion de ressemblance entre parcours Choisir un algorithme d agrégation. 6

7 UNE typologie de parcours centrée sur la précarité des statuts d emploi : 10 états CDI temps plein CDI temps partiel CDD temps plein CDD temps partiel Contrat alternance CES Service national Chômage Etudes, formation Inactivité 7

8 Méthode Calendrier mensuel d états, 56 mois CAH sur les 70 premiers facteurs de l ACM (distance du χ²) 31 classes retenues 8

9 2 représentations graphiques des classes Jaune = formation Noir = Service national Vert = Inactivité Bleu = Chômage Rouge = CES Turquoise = Alternance Rose-beige = CDD partiel Marron = CDD complet Fuschia = CDI partiel Violet = CDI complet Trajectoires individuelles rangées 9

10 Les 31 classes Elles sont ici regroupées selon la situation dominante. La plupart des états définissent des classes par leur concentration à un moment (jusqu à 100% des jeunes de la classe) Seuls CDD à temps plein et chômage sont plus diffus, et ne définissent chacun qu une classe. 10

11 Service national 11

12 12

13 13

14 CDI temps plein 14

15 CDI temps partiel 15

16 CDD temps plein 16

17 CDD temps partiel 17

18 18

19 19

20 Chômage 20

21 Inactivité 21

22 Aides à l interprétation Indicateurs moyens (% du temps passé en emploi, nbre de périodes de chômage, ) Représentations graphiques des classes Représentants des classes (parangons ou trajectoires types) Informations externes aux parcours (les individus) 22

23 Les représentants de la classe La trajectoire moyenne n a pas de sens : le barycentre de la classe n est pas une trajectoire. La trajectoire modale en est une (la suite des états modaux mois après mois). Le ou les individus les plus proches du barycentre peuvent être pris pour représentants. 23

24 Exemples de parangons Classe «CDI à temps partiel différé» : Jeune femme de 21 ans qui vit toujours chez ses parents (mère employée, père ouvrier), a abandonné après la 5ème. Après 13 mois de chômage elle est embauchée comme employée de maison à temps partiel chez des particuliers. Classe «CQ en prolongement des études» : Jeune homme qui a arrêté à 20 ans avec un bac pro comptabilité. Vit en couple, conjointe bachelière, employée. Après le lycée, signe pour 2 ans un contrat de qualification comme aide comptable dans un centre de gestion des retraites. A l issue de son CQ, devient responsable de service sur un CDI à temps plein (7500F / mois). 24

25 BILAN Quelques enseignements de la typologie 25

26 Part de l emploi 100 ˆ CDI plein direct CDI partiel puis plein SN après 1 an SN direct CQ direct CDI part direct CDI plein indirect 80 ˆ Altern ap 3a CDD plein CDD partiel différé CDI partiel différé ƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒ CDD partiel début ƒƒƒƒƒƒ CQ après1 anƒƒƒƒƒ SN après 2 ans ƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒ CES direct Altern fin SN après 3 ans IUFM 2 60 ˆ SN en fin CDD partiel en fin Formation après 1 an CES après 1a chômage Inactivité en début Chômage long, CES en fin CES après chômage long 40 ˆ Formation après débuts difficiles Sortie d activité 20 ˆ Reprise études 3è-4è années Chômage continu Inactivité continue 0 ˆ ˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒƒƒƒƒƒƒƒƒƒˆƒ Salaire médian 26

27 Le temps, inscrit dans les données, influe sur la distance 100% Formation Service national 80% Inactivité 60% Chômage CES Alternance CDD partiel CDD plein CDI partiel 40% CDI plein 20% 0% janv-9 2 juil-9 2 janv-9 3 juil-9 3 janv-9 4 juil-9 4 janv-9 5 juil-9 5 janv-9 6 juil-9 6 janv

28 Bilan sur les résultats Un épisode (SN, CQ, CES, ) n a pas le même sens selon le moment où il intervient dans le processus d insertion. Plus l emploi intervient tôt, meilleure est la trajectoire. Les épisodes de durée fixée, concentrés dans le temps (et parfois sur certaines populations) déterminent des classes (SN, études, CQ, CES) ; au contraire des états provisoires mais diffus (CDD, chômage). 28

29 Bilan sur la méthode Une typologie pour une question (choix des états, de la mise en forme des trajectoires). Indicateurs ou calendrier? Indicateurs dynamiques pour dégager des grands types, traiter plusieurs dimensions (+ Analyse Factorielle) Calendriers (agrégés ou non) pour la temporalité. Importance du choix de la nomenclature : finesse, homogénéité Ajuster la distance à la nature des états 29

30 Deuxième partie VARIATION DE CODAGES, METHODES ET DISTANCES 30

31 Les données Extraites de «Génération 92» (2422 parcours de jeunes femmes sorties au niveau du bac) Les variables du calendrier représentent des situations mensuelles de 57 mois de juillet 92 à avril 97. Codage de la situation mensuelle selon 8 modalités (8 états) 1- CDI 2- CDD 3- CES 4- Contrat de qualification ou d apprentissage 5- Recherche d emploi 6- Inactivité 7- Formation études 8- CDD stabilisé sur CDI 31

32 Remarques pour le choix d une distance - Du point de vue de l emploi, les modalités ne jouent pas un rôle équivalent (états + ou proches de l emploi). - Si deux modalités proviennent du découpage d une macromodalité, on veut que cette particularité commune se traduise par une proximité entre les états. - On veut éviter qu une division d un état en sous-états ne fasse disparaître des populations homogènes en les rendant trop petites (cas évité en général par la distance du χ²). 32

33 Le couple : codage et distance cas d une hiérarchie entre les modalités conjuguée avec la distance euclidienne Le codage : hiérarchisation suivant le coût en temps du passage par l état pour atteindre le CDI. Le coût : temps moyen à la sortie de l état pour atteindre un CDI. La distance euclidienne est adaptée à ce codage qui est équivalent à une mesure. Cette distance peut être perçue comme un cas particulier de pondération des états dans le calcul des distance. 1- CDI : 5 mois 2- CDD :6,91 mois 3- CES : 10,64 mois 4- CQ ou CA : 9,18 mois 5- Chômage : 7,67 6- Inactivité : 7,71 7- Formation études : 6,95 mois 8- CDD stabilisé sur CDI = CDI 33

34 Remarques - Le choix de la mesure est arbitraire et fait jouer un rôle particulier au CDI. - L évaluation du coût du passage au CDI doit être approfondie. - Les probabilités de passage au CDI peuvent être plus judicieuses. - La mesure du temps à partir de l entrée dans l état est aussi possible. 34

35 Représentation d un individu CES CQ ou CA Inactivité Chômage Formation étude CDD CDI 35

36 Choix d une distance qui privilégie une partie temporelle du parcours On peut vouloir privilégier une partie de l espace temps sur lequel les données sont renseignées : En supprimant certains mois (cas général). En mettant un poids sur les mois (cas de l exemple). On a décidé de sous pondérer les 12 premiers et les 12 derniers mois en choisissant pour distance : d 2 ( X, Y ) = α ( X i Y i ) i Ω où α vaut 1 pour les 12 premiers et 12 derniers mois et 2 pour les autres, Ω est l ensemble des mois considérés. 2 36

37 Choix de l algorithme de classification Les classiques : - La classification hiérarchique. un regroupement pour chaque niveau, dendrogramme. Il existe une version qui utilise un graphe de voisinage donné a priori (L. Lebart). - Les centres mobiles, K-means, simple competitive learning. nombre de classes fixé, données de grande taille. Les réseaux de neurones : - Le perceptron multicouches. apprentissage supervisé. - L algorithme de Kohonen (SOM). nombre de classes fixé, données de grande taille, cartes de Kohonen, notion de voisinage entre les classes. 37

38 Le nombre de classes Il n y a pas de règle pour déterminer le nombre de classes. Les critères tels que les tests de Fisher ou Wilks peuvent être utilisés. Dans le cas de la classification hiérarchique avec la distance de Ward,on préfère le niveau à U classes à celui à U+1 si le saut d inertie entre ces deux regroupements est faible mais ce critère ne permet pas de choisir le meilleur niveau de classification. 38

39 L algorithme de Kohonen L algorithme de Kohonen (Kohonen 1982) est un processus d autoorganisation (sans superviseur) utilisé le plus souvent pour la classification. Il permet d analyser des données qui ont une structure non linéaire. Il prend pour support une carte constituée d un réseau où les unités sont ordonnées de sorte que chaque unité est entourée de ses voisines. Il fait correspondre à chaque élément de l espace d entrée une unité de la carte. Deux éléments voisins au sens de la distance sur l espace d entrée sont associés à la même unité ou des unités voisines sur la carte. SAMOS (université de Paris1,

40 Point de vue de l utilisateur - Base de données - Distance d sur - Individu i R p R p Apprentis sage - U classes. - Notion de voisinage entre ces classes matérialisée par une organisation de U unités u. Propriété : Transmission de la propriété de voisinage : Deux individus associés à des unités voisines sur la carte sont voisins dans l espace des données. Classification : Deux individus associés à la même unité sont dans la même classe. Les représentants de classes obtenus par apprentissage coïncident avec les barycentres de classes. Ajustement : Les U représentants constituent un résumé de l espace des données et la carte une surface non linéaire d ajustement. 40

41 Les individus sont répartis dans leurs classes d affectation CQ ou CES ->CDI CES-Chômage DD ->CDI CDI immédiat Perte de CDI 41

42 Les représentants de classes sont tracés dans leur unité d affectation. Deux niveaux de classification. On effectue une classification hiérarchique de type Ward des représentants de classes pour obtenir des macro-classes qui permettent de visualiser la structure de la carte dans l espace des données. 42

43 Contenu des classes et homogénéité Ecart type par mois pour chaque classe Nombre de sauts par mois pour chaque classe 43

44 Deuxième distance 1ère distance 2ème distance 44

45 Deuxième distance CES 1ère distance 2ème distance CQ 45

46 Deuxième distance : Conclusions Grande stabilité : on retrouve à peu près la même carte. Les classes avec la deuxième distance sont légèrement plus typées (Contrats de qualification et CES). 46

47 Analyse résumée de la carte ces - recherche d'emploi instable qui n'aboutit jamais au cdd cdi perte de cdd ou cdi puis recherche d'emploi perte de cdd ou cdi puis ces ces ou contrat de qualif puis cdd ou cdi recherche d'emploi puis cdi instable vers cdd cdi perte de cdi cdd puis cdi cdi rapide cdi tout de suite cdi tardif Deuxième distance 47

48 Intégration de variables exogènes Croisement de la classification avec une variable qualitative 48

49 Les classes sont caractérisées par une variable qualitative exogène DI ou CDD tardif Inactivité Abandon de CDI 49

50 Les classes sont caractérisées par une variable qualitative exogène Nb d enfants 1->3+ : Cas 20% 0, 40% 1, 60% 2, 80% 3+ 50

51 Comparaison avec les autres classifications Pcal4 Plhir3 51

52 Conclusion + Rapprochements de comportements voisins avec des états différents (par exemple «CQ puis CDI» avec «CES puis CDI» puis avec «CES puis CDI»). Le rapprochement CDD-CDI ou CQ-CES, la visualisation des proximités et le nombre de classes favorisent cette propriété. Apparition de «mouvement» tel que «CDI tout de suite vers CDI tardif». Apparition de populations moins importantes mais homogènes (par exemple «perte de CDI», cohérence et rapprochement entre les diverses sortes de perte de CDI). Grande cohérence entre les deux distances (avec ou sans poids sur le temps). Une représentation et un ajustement par une surface non linéaire adaptée à la classification 52

53 Conclusion - La mesure de la durée moyenne d accession au CDI n est pas satisfaisante. Il faudrait peut-être prendre pour référence des données extérieures avec un historique plus grand ou donner une valeur à «n a pas atteint le CDI». Le CDD suivi de CDI doit être regroupé avec CDD. Doit-on créer une subdivision de CES : «CES suivi de CDI»? Etalonnage des modalités à partir de la probabilité d atteindre le CDI à partir de tel état est-il plus judicieux? Quel poids et quelle partie de trajectoire doivent être privilégiés? 53

54 L état des propriétés théoriques de L algorithme de Kohonen Il n y a pas de règle pour choisir les paramètres (taille de la grille, fonction d apprentissage). Les travaux théoriques en particulier sur la convergence de l algorithme sont partiels. Eventuels contrôles (par exemple à partir de techniques utilisant le bootstrap). Cf. les travaux du SAMOS (M. Cottrell, Faure, G. Pagès) ( 54

55 Conclusion Les «conclusions» ne doivent pas stopper l investigation de nouvelles directions. Chaque distance correspond à une approche. Chaque approche impose sa distance. 55

56 LES TYPOLOGIES DE PARCOURS METHODES ET USAGES Yvette Grelet, Patrick Rousset CEREQ 56

Philippe GERMAIN Secrétaire Général de l'observatoire National des Métiers de l Animation et du Sport

Philippe GERMAIN Secrétaire Général de l'observatoire National des Métiers de l Animation et du Sport 1 Ministère de l Education Nationale, de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Ministère de la Jeunesse des Sports et de la Vie Associative Paris le mercredi 27 avril 2005 Objet :Résultat de l étude

Plus en détail

Les différenciations de salaires au cours de la carrière : deux études sur un panel long.

Les différenciations de salaires au cours de la carrière : deux études sur un panel long. Les différenciations de salaires au cours de la carrière : deux études sur un panel long. Sébastien Roux INSEE-CREST COE, 13 mai 2008 Roux (CREST) Trajectoires salariales COE, 13 mai 2008 1 / 36 Introduction

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

La classification 2012-2013. Fabien Chevalier Jérôme Le Bellac

La classification 2012-2013. Fabien Chevalier Jérôme Le Bellac La classification 2012-2013 Fabien Chevalier Jérôme Le Bellac Introduction : Classification : méthode d analyse de données Objectif : Obtenir une représentation schématique simple d'un tableau de données

Plus en détail

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES

Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES Erik PERNOD Calcul Scientifique 3 ème Année RESEAUX DE NEURONES 1 TABLE DES MATIERES TABLE DES MATIERES... 2 I PERCEPTRON SIMPLE... 3 I.1 Introduction... 3 I.2 Algorithme... 3 I.3 Résultats... 4 1er exemple

Plus en détail

Module 3 : Introduction à la Modélisation SOUS MODELER

Module 3 : Introduction à la Modélisation SOUS MODELER Module 3 : Introduction à la Modélisation SOUS MODELER 1 Techniques prédictives Passé pour prédire l avenir 2 Concepts de la modélisation Données test / apprentissage Généralement créées par l utilisateur

Plus en détail

Scénario: Exploration, classification des encours boursiers parisiens

Scénario: Exploration, classification des encours boursiers parisiens Scénario: Exploration, classification des encours boursiers parisiens Résumé Scénario d analyse d un jeu de données : l ensemble des séries des encours boursier à Paris. Description, lissage et classification

Plus en détail

Le salaire. en 7 questions

Le salaire. en 7 questions Le salaire en 7 questions Sommaire Comment lire ma fiche de paie? p.4 Comment se calcule mon salaire? p.6 Quelle est la différence entre salaire brut et salaire net? La qualification, c est quoi? p.8 C

Plus en détail

Portrait statistique des entreprises et des salariés

Portrait statistique des entreprises et des salariés Portrait statistique des entreprises et des salariés Branche professionnelle des entreprises de courtage d'assurances et/ou de réassurance Service Observatoires AGEFOS PME 187, quai de Valmy 75010 PARIS

Plus en détail

L analyse en composantes principales en pratique

L analyse en composantes principales en pratique L analyse en composantes principales en pratique Après avoir vu sa formalisation mathématique dans le module précédent, on s intéresse ici à l utilisation pratique de l ACP. 1 Objectifs L objectif de l

Plus en détail

Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi

Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Formation Professionnelle et de l Emploi Observatoire National de l'emploi et des Qualifications Effet du stage en entreprise au cours des études sur l insertion des

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 2007/2008

LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 2007/2008 LE DEVENIR DES DIPLOMES DE LICENCE PROFESSIONNELLE PROMOTION 007/008 Méthodologie Les informations présentées dans ce document sont issues de l enquête d insertion pilotée par le ministère et réalisée

Plus en détail

GUIDE DU DATA MINER. Classification - Typologies. Data Management, Data Mining, Text Mining

GUIDE DU DATA MINER. Classification - Typologies. Data Management, Data Mining, Text Mining GUIDE DU DATA MINER Classification - Typologies Data Management, Data Mining, Text Mining 1 Guide du Data Miner Classification - Typologies Le logiciel décrit dans le manuel est diffusé dans le cadre d

Plus en détail

STAGE. «Offre modulaire - Recueillir et analyser les besoins et attentes des usagers - Module 4 - L'analyse experte des données statistiques»

STAGE. «Offre modulaire - Recueillir et analyser les besoins et attentes des usagers - Module 4 - L'analyse experte des données statistiques» STAGE «Offre modulaire - Recueillir et analyser les besoins et attentes des usagers - Module 4 - L'analyse experte des données statistiques» PROGRAMME DETAILLE Intervenant : PARIS nicolas Cabinet : OPTIMA

Plus en détail

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Numéro 19 Novembre 2009 Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Près de 7 diplômés sur 10 sont en emploi en février 2009 Situation

Plus en détail

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques

publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques Dares Analyses AVRIL 2011 N 033 publication de la direction de l'animation de la recherche, des études et des statistiques PARCOURS DES INTÉRIMAIRES : les intérimaires les plus expérimentés ont été moins

Plus en détail

L UTILISATION DES CARTES DE KOHONEN DANS LA CLASSIFICATION. Patrick Rousset CEREQ rousset@cereq.fr

L UTILISATION DES CARTES DE KOHONEN DANS LA CLASSIFICATION. Patrick Rousset CEREQ rousset@cereq.fr L UTILISATION DES CARTES DE KOHONEN DANS LA CLASSIFICATION Patrick Rousset CEREQ rousset@cereq.fr Quel apport pour une nouvelle méthode dans l analyse de grandes bases de données par rapport à des méthodes

Plus en détail

Chapitre 1 GRAPHIQUES

Chapitre 1 GRAPHIQUES Statistique appliquée à la gestion et au marketing http://foucart.thierry.free.fr/statpc Chapitre 1 GRAPHIQUES On entend souvent qu un schéma vaut mieux qu un long discours. Effectivement, lorsque l on

Plus en détail

«Le devenir des stagiaires FSE» Interprétation des données récoltées par sondage. Christine Hesse Directrice Scientifique Sonecom

«Le devenir des stagiaires FSE» Interprétation des données récoltées par sondage. Christine Hesse Directrice Scientifique Sonecom «Le devenir des stagiaires FSE» Interprétation des données récoltées par sondage Christine Hesse Directrice Scientifique 14 octobre 2015 Comment évaluer des programmes de formation Choix méthodologique

Plus en détail

L analyse Factorielle des correspondances. 1/ Préambule descriptif de l AFC

L analyse Factorielle des correspondances. 1/ Préambule descriptif de l AFC L analyse Factorielle des correspondances...2 1/ Préambule descriptif de l AFC...2 Exemples de types de données que l AFC peut aborder:...2 Quelques types de tableaux traités par l AFC...3 2/ Exercice

Plus en détail

L analyse des données statistiques

L analyse des données statistiques L analyse des données statistiques Public : Les cadres devant analyser des données quantitatives et qualitatives Objectif : Apprendre, en utilisant principalement Excel : - à traiter des données provenant

Plus en détail

L insertion professionnelle des jeunes en apprentissage : une analyse empirique en termes d efficacité

L insertion professionnelle des jeunes en apprentissage : une analyse empirique en termes d efficacité L insertion professionnelle des jeunes en apprentissage : une analyse empirique en termes d efficacité Oana Calavrezo Depuis une décennie, nous assistons à une hausse progressive des entrées en formation

Plus en détail

Ressources humaines et santé au Niger. Comment assurer la présence et l efficacité des ressources humaines dans les zones périphériques du Niger

Ressources humaines et santé au Niger. Comment assurer la présence et l efficacité des ressources humaines dans les zones périphériques du Niger Ressources humaines et santé au Niger Comment assurer la présence et l efficacité des ressources humaines dans les zones périphériques du Niger 1 Le contexte Le Niger : un immense pays d 1 267 000 km²

Plus en détail

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes

Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes Aide méthodologique à la rédaction du rapport de situation comparée entre les hommes et les femmes 1 Sommaire GUIDE DE REALISATION DU RAPPORT DE SITUATION COMPAREE... 3 Contenu du rapport... 3 La notion

Plus en détail

Parcours Management des PME-PMI

Parcours Management des PME-PMI Promotion /4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Parcours Management des PME-PMI Objectif de ce parcours : Former des managers appelés à prendre

Plus en détail

Le devenir des diplômés 2010 de l IUT

Le devenir des diplômés 2010 de l IUT Dixième enquête nationale sur les diplômés Le devenir des diplômés 2010 de l IUT Pierre GUILLEMARD, coordinateur des enquêtes "anciens diplômés" Conseil d Institut du jeudi 27 juin 2013 Plan de la présentation

Plus en détail

Radio et télévision 15 %

Radio et télévision 15 % culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 75033 Paris cedex 01 01 40 15

Plus en détail

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et

Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Quadrat Études 45 rue de Lyon, Paris 12 ème Tél : 01 75 51 42 70 contact@quadrat etudes.fr Portrait statistique des salariés de la branche professionnelle des Experts comptables et Commissaires aux comptes

Plus en détail

Inégalités d exposition aux produits Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) en milieu professionnel

Inégalités d exposition aux produits Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) en milieu professionnel Inégalités d exposition aux produits Cancérogènes, Mutagènes ou Reprotoxiques (CMR) en milieu professionnel Premiers enseignements de l enquête SUMER 2010 N. Havet, A. Penot, M. Morelle, L. Perrier, B.

Plus en détail

Conférence des Grandes Ecoles Promotion sortie en 2003 ou 2004

Conférence des Grandes Ecoles Promotion sortie en 2003 ou 2004 AGRO.MONTPELLIER ENQUÊTE EMPLOI 2005 Conférence des Grandes Ecoles Promotion sortie en 2003 ou 2004 Chère Ancienne, Cher Ancien, A l initiative de la Conférence des Grandes Ecoles et, pour la treizième

Plus en détail

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION

CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION CHAPITRE 2 : L EMPLOI ET LA FORMATION 21 LES CARACTERISTIQUES DE L'EMPLOI EN FRANCE A Population active et population inactive a) Définitions 1. Il ne faut pas confondre les notions de travail, d activité

Plus en détail

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière

Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière Direction des retraites et de la solidarité juillet 2015-12 Éclairage sur la reprise d activité des retraités des fonctions publiques territoriale et hospitalière C. Bac (CNAV), I. Bridenne (CDC), A. Dardier

Plus en détail

Parcours Droit des affaires et droit de la banque

Parcours Droit des affaires et droit de la banque Promotion 3/4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Master Droit de l'entreprise Parcours Droit des affaires et droit de la banque Références de l'enquête : diplômés issus de la promotion

Plus en détail

EVALUATION DE LA DEMARCHE DE PROSPECTION AUPRES DES ENTREPRISES : UN IMPACT POSITIF SUR LE VOLUME ET LA QUALITÉ DES RECRUTEMENTS

EVALUATION DE LA DEMARCHE DE PROSPECTION AUPRES DES ENTREPRISES : UN IMPACT POSITIF SUR LE VOLUME ET LA QUALITÉ DES RECRUTEMENTS ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES MARS 206 N 9 SOMMAIRE P. 2 LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROSPECTION P. 4 L IMPACT DE LA PROSPECTION EVALUATION DE LA DEMARCHE DE PROSPECTION AUPRES DES ENTREPRISES : UN IMPACT POSITIF

Plus en détail

Classification Exemple : Enquête d opinion sur les OGM. Pauline Le Badezet Alexandra Lepage

Classification Exemple : Enquête d opinion sur les OGM. Pauline Le Badezet Alexandra Lepage Classification Exemple : Enquête d opinion sur les OGM Pauline Le Badezet Alexandra Lepage SOMMAIRE Introduction Méthodologie Méthode de partitionnement Classification Ascendante Hiérarchique Interprétation

Plus en détail

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle

Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Les certifications professionnelles enregistrées au RNCP dans les métiers de l accompagnement vers l emploi et dans l emploi : une offre plurielle Depuis le Loi du 17 janvier 2002, le Répertoire national

Plus en détail

Enoncé : Planification agile et gestion des risques

Enoncé : Planification agile et gestion des risques Enoncé : Planification agile et gestion des risques Tout projet a besoin d'être planifié. La planification est une tâche véritablement complexe pour un chef de projet et ses membres de l équipe, surtout

Plus en détail

Parcours Droit et fiscalité de l'entreprise (GEFIRE)

Parcours Droit et fiscalité de l'entreprise (GEFIRE) Promotion 23/24 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Master Droit de l'entreprise Parcours Droit et fiscalité de l'entreprise (GEFIRE) Références de l'enquête : 9 diplômés issus de

Plus en détail

Apprentissage statistique Stratégie du Data-Mining

Apprentissage statistique Stratégie du Data-Mining Apprentissage statistique Stratégie du Data-Mining Hélène Milhem Institut de Mathématiques de Toulouse, INSA Toulouse, France IUP SID, 2011-2012 H. Milhem (IMT, INSA Toulouse) Apprentissage statistique

Plus en détail

Le devenir des diplômés de maîtrise des universités du Languedoc-Roussillon

Le devenir des diplômés de maîtrise des universités du Languedoc-Roussillon Le devenir des diplômés de maîtrise des universités du Languedoc-Roussillon Pôle Universitaire Européen 163 rue Auguste Broussonnet 34090 Montpellier Tél : 04 67 41 93 33 poluniv@univ-montp2.fr http://www.poluniv-mpl.fr

Plus en détail

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours

Séminaires Système D Information. Formation Conduite du Changement. Présentation du cours Séminaires Système D Information Formation Conduite du Changement Présentation du cours Objectifs Il s agit notamment de : Sensibiliser à la conduite du changement Comprendre les problématiques associées

Plus en détail

SEMIN. Analyses factorielles avec R. Elisabeth MORAND INED

SEMIN. Analyses factorielles avec R. Elisabeth MORAND INED SEMIN Analyses factorielles avec R Elisabeth MORAND INED SEMIN R du MNHN 10 Décembre 2009 E. Morand 10 Décembre 2009 INED 1 / 42 Part I Analyse en Composantes Principales : ACP 2 / 42 Sommaire 1 Introduction

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007

BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE. La population enquêtée en 2007 StatEA N 08-04 Avril 2008 BULLETIN D INFORMATIONS STATISTIQUES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE L enquête 2007 auprès des diplômés BAC PRO sortis en 2003 confirme la finalité

Plus en détail

Un quart en moins. Pourquoi les femmes gagnent moins que les hommes?

Un quart en moins. Pourquoi les femmes gagnent moins que les hommes? Un quart en moins. Pourquoi les femmes gagnent moins que les hommes? Rachel Silvera Débats Descartes Cycle 2014 : Ordre et Désordre dans le genre Mardi 6 mai 2014 Inégalités de salaires 27% «tout confondu»

Plus en détail

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS

FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS FORMATION PROFESSIONNELLE & APPRENTISSAGE FICHES D ÉVALUATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN LANGUEDOC-ROUSSILLON AUPRÈS DES APPRENTIS Selon l enquête de satisfaction et de devenir des bénéficiaires

Plus en détail

Le bilan de compétences

Le bilan de compétences Le bilan de compétences Le bilan de compétences sommaire Informations générales sur le bilan de compétences Pourquoi choisir IF Coaching informations générales À quoi sert le bilan de compétences? Comment

Plus en détail

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS

EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS EVALUATION, BILAN/SUIVI, INDICATEURS NOTION EVALUATION L évaluation, c est la production d un jugement de valeur concernant une politique publique. Elle vise à mesurer les effets de la politique évaluée.

Plus en détail

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES

STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS STRATEGIE ET INGENIERIE DES AFFAIRES INTERNATIONALES Mars 2006 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés

Plus en détail

Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing

Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing Enquête réalisée par le ministère sur l ensemble des licences professionnelles françaises. L analyse individuelle pour l UBS est réalisée par l Observatoire.

Plus en détail

Les débuts de vie professionnelle

Les débuts de vie professionnelle Les débuts de vie professionnelle au prisme des enquêtes Génération du CEREQ Alberto LOPEZ (DEVA) Arnaud DUPRAY (DPMT) Centre d Etudes et de REcherche sur les Qualifications Plan de l exposé 1 La transition

Plus en détail

Master Comptabilité, contrôle et audit

Master Comptabilité, contrôle et audit Faculté des Sciences Economiques et de Gestion IAE 7/8 Master Comptabilité, contrôle et audit Lieu de formation : Clermont Ferrand Références de l'enquête : diplômés issus de la promotion 8 de ce (6 femmes

Plus en détail

GENERATION 98 QUELQUES RESULTATS SUR L INSERTION DES JEUNES ISSUS DE TOUS LES NIVEAUX DE FORMATION

GENERATION 98 QUELQUES RESULTATS SUR L INSERTION DES JEUNES ISSUS DE TOUS LES NIVEAUX DE FORMATION GENERATION 98 QUELQUES RESULTATS SUR L INSERTION DES JEUNES ISSUS DE TOUS LES NIVEAUX DE FORMATION PLAN DE LA PRESENTATION 1 L enquête «génération 98» 2 Vue d ensemble sur les premiers pas dans la vie

Plus en détail

Problème du voyageur de commerce par algorithme génétique

Problème du voyageur de commerce par algorithme génétique Problème du voyageur de commerce par algorithme génétique 1 Problème du voyageur de commerce Le problème du voyageur de commerce, consiste en la recherche d un trajet minimal permettant à un voyageur de

Plus en détail

Les Stages. Eléments de cadrage Dares

Les Stages. Eléments de cadrage Dares Les Stages Eléments de cadrage Dares Le stage : une définition Selon l article L. 612-8 du code de l éducation Depuis la loi du 22 juillet 2013 Le stage est une période temporaire de mise en situation

Plus en détail

SOMMAIRE. A. Taux de réponse à l enquête et analyse de trois caractères (sexe, année du bac et type de Bac+2) p.4

SOMMAIRE. A. Taux de réponse à l enquête et analyse de trois caractères (sexe, année du bac et type de Bac+2) p.4 SOMMAIRE Glossaire des Licences Professionnelles p.2 I. LE PROFIL DES DIPLOMES p.4 A. Taux de réponse à l enquête et analyse de trois caractères (sexe, année du bac et type de Bac+2) p.4 B. Pourquoi choisir

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

Premiers résultats de l enquête 2010 auprès de la «génération 2007»

Premiers résultats de l enquête 2010 auprès de la «génération 2007» CENTRE D ÉD ÉTUDES ET DE RECHERCHES SUR LES QUALIFICATIONS Établissement public sous tutelle du ministère de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative, du ministère du Travail de l

Plus en détail

L analyse des pratiques professionnelles: usages et formes

L analyse des pratiques professionnelles: usages et formes L analyse des pratiques professionnelles: usages et formes Richard Wittorski Conférence présentée dans le cadre de la Journée d étude autour de l axe 1 du CRIE 24 mars 2011 Université de Sherbrooke L analyse

Plus en détail

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014

Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Le cahier mensuel des Emplois d Avenir Missions Locales d Alsace Octobre 2014 Une production de l URML Alsace Données issues de Parcours 3 Les jeunes salariés en Emploi d Avenir 3 287 contrats signés*,

Plus en détail

Distance et classification. Cours 4: Traitement du signal et reconnaissance de forme

Distance et classification. Cours 4: Traitement du signal et reconnaissance de forme Distance et classification Cours 4: Traitement du signal et reconnaissance de forme Plan Introduction Pré-traitement Segmentation d images Morphologie mathématique Extraction de caractéristiques Classification

Plus en détail

Séjours à l étranger en cours d études : analyse de l enquête Génération 2010

Séjours à l étranger en cours d études : analyse de l enquête Génération 2010 Séjours à l étranger en cours d études : analyse de l enquête Génération 2010 Rapport du CEREQ Annexe 1 de l Observatoire Erasmus + / notes Portrait des jeunes en mobilité internationale (1/2) Table des

Plus en détail

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous

Effectifs Ingénieurs chimistes Tous Observatoire de l emploi des ingénieurs diplômés Chimistes Les ingénieurs diplômés spécialisés en chimie et génie chimique Extrait de la 22 e enquête IESF réalisée en mars 2011 Situation fin 2010 UNAFIC

Plus en détail

Les déterminants des réussites professionnelles

Les déterminants des réussites professionnelles 9 es Journées d études Céreq Lasmas-IdL, Rennes, 15 et 16 mai 2002 «Formation tout au long de la vie et carrières en Europe» Les déterminants des réussites professionnelles Christine Gonzalez-Demichel,

Plus en détail

Enquête OIP 2007 : Master 2 Droit et gestion de l entreprise (PME PMI)

Enquête OIP 2007 : Master 2 Droit et gestion de l entreprise (PME PMI) Enquête OIP 2007 : Master 2 Droit et gestion de l entreprise (PME PMI) En 2004-2005, 7 étudiants ont suivi le Master 2 Droit et gestion de l entreprise. 6 ont répondu au questionnaire soit 94%. Il y avait

Plus en détail

Analyse des fraudes sur la carte France

Analyse des fraudes sur la carte France Analyse des fraudes sur la carte France Télécom Vincent Lemaire FTR&D/DTL/TIC Le présent document contient des informations qui sont la propriété de France Télécom. L'acceptation de ce document par son

Plus en détail

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014

DIRECCTE IDF UT des Yvelines. Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines. Edition du 14 octobre 2014 DIRECCTE IDF UT des Yvelines Le marché du travail et les politiques de l emploi dans les Yvelines Edition du 14 octobre La demande d emploi : Fin août, le nombre d inscrits à Pôle emploi en catégorie A

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Peut-on encore occuper des emplois qualifiés après un CAP ou un BEP?

Peut-on encore occuper des emplois qualifiés après un CAP ou un BEP? EMPLOI-FORMATION Peut-on encore occuper des emplois qualifiés après un CAP ou un BEP? Liliane Bonnal, Pascal Favard et Sylvie Mendès-Clément* Les diplômes de niveau V (CAP, BEP, etc.) permettent moins

Plus en détail

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente

II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente II - Les spécialités de formation du commerce et de la vente La population des sortants des formations des spécialités du commerce et de la vente (cf. méthode) est à dominante féminine que la formation

Plus en détail

Rapport du stage effectué au laboratoire HEUDIASYC UMR CNRS 6599. Moustapha DOUMIATI. pour obtenir le diplôme Master de recherche en informatique

Rapport du stage effectué au laboratoire HEUDIASYC UMR CNRS 6599. Moustapha DOUMIATI. pour obtenir le diplôme Master de recherche en informatique Rapport du stage effectué au laboratoire HEUDIASYC UMR CNRS 6599 présenté par Moustapha DOUMIATI pour obtenir le diplôme Master de recherche en informatique Fouille de données pour l analyse des performances

Plus en détail

Chapitre 2 : Les facteurs de production

Chapitre 2 : Les facteurs de production Chapitre 2 : Les facteurs de production Introduction Introduction (1) Production : Emploi des ressources nécessaires à la création des biens et des services => Combinaison des facteurs de production Travail,

Plus en détail

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Les retraites des fonctionnaires à l étranger. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 4 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

Quelques mois après la naissance d un bébé,

Quelques mois après la naissance d un bébé, Naître en France L organisation familiale après la naissance L organisation du couple, puis de la famille, est modifiée par la naissance d un enfant. Comment les parents se répartissent-ils les rôles?

Plus en détail

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ

BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ BILAN SOCIAL 2015 BRANCHE MUTUALITÉ SYNTHÈSE SYNTHESE DU BILAN SOCIAL 2015 Définition Le Bilan social de la branche Mutualité constitue la source d information statistique reconnue par les partenaires

Plus en détail

Analyse multivariée approfondie

Analyse multivariée approfondie Analyse multivariée approfondie Enseignants: NIANG N. et RUSSOLILLIO G. Maître de conférences Statistique Appliquée Laboratoire CEDRIC CNAM http://www.cnam.fr et d autres intervenants extérieurs au Cnam

Plus en détail

Introduction à l analyse des données. Olivier Godechot

Introduction à l analyse des données. Olivier Godechot Introduction à l analyse des données Olivier Godechot Introduction. Les données statistiques : de très nombreuses variables. Aucune n est parfaite La perception d un phénomène appréhendée comme la combinaison

Plus en détail

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES

FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES FICHE N 13 : SUIVRE ET COMPARER DES CARRIÈRES PROFESSIONNELLES De quoi s agit-il? La mesure des risques discriminatoires dans les carrières professionnelles au sein d une organisation présente des difficultés.

Plus en détail

MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité)

MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité) MS «MDC» MARKETING DESIGN INNOVATION Le projet design: organisation et management le concept «UTI» (usage, technique, identité) designer, responsable diplômes cy cle long École de design Nantes Atlantique,

Plus en détail

Les amitiés «virtuelles» dans la vie réelle : approches croisées

Les amitiés «virtuelles» dans la vie réelle : approches croisées Les amitiés «virtuelles» dans la vie réelle : approches croisées Virginie Lethiais, CREM, Telecom Bretagne, Marsouin Karine Roudaut, Telecom Bretagne, Marsouin 5 et 6 juin 2008, Guidel. Objectifs Ce qu

Plus en détail

1.1 Exemple introductif d un cube de données... 2

1.1 Exemple introductif d un cube de données... 2 1.1 Exemple introductif d un cube de données............... 2 2.1 Pré-traitement des données avec les outils OLAP [MHW00]...... 14 2.2 Architecture d un système intégrant SGBD, OLAP et MOLAP [Fu05] 16

Plus en détail

Quand l'école est finie en Franche-Comté

Quand l'école est finie en Franche-Comté Centre de développement des ressources pour l'emploi Quand l'école est finie en Franche-Comté Premiers pas dans la vie active de la Génération 2001 Interrogation du printemps 2004 Observatoire régional

Plus en détail

Master Pilotage des organisations

Master Pilotage des organisations Promotion /4 Enquête à moins d'un an du diplôme Site : Clermont-Ferrand Objectif de ce master : Master Pilotage des organisations Il constitue pour les étudiants tout à la fois un approfondissement et

Plus en détail

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES

PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION. AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES PROGRAMME D INNOVATION EN FORMATION AUX 1 er, 2 e ET 3 e CYCLES sous la responsabilité du vice-rectorat aux études Février 2010 INTRODUCTION Le Programme d innovation en formation aux 1 er, 2 e et 3 e

Plus en détail

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE

CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE CONTRAT D OBJECTIFS ET DE MOYENS VISANT À LA MODERNISATION ET AU DÉVELOPPEMENT DE L APPRENTISSAGE EN RÉGION LORRAINE VU l article L 118-1 du code du travail, VU la loi n 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT Entre d'une part, la FNAIM du Grand Paris 27 bis, avenue de Villiers 75017 PARIS Représentée par son président, Gilles RICOUR DE BOURGIES et d'autre part, les académies de Créteil,

Plus en détail

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015

LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS JUILLET 2015 Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l emploi d Île de France (DIRECCTE) Unité territoriale de Seine-Saint-Denis LE MARCHÉ DU TRAVAIL EN SEINE-SAINT-DENIS

Plus en détail

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion)

«Extrait du cahier de l OPEQ n 168» (préqualification, qualification, dynamique insertion) «Extrait du cahier de l OPEQ n 168» L INSERTION PROFESSIONNELLE A 6 MOIS DES STAGIAIRES DU PRF 2008-2009 (préqualification, qualification, dynamique iertion) LA FILIERE HOTELLERIE-RESTAURATION-TOURISME

Plus en détail

profession d'avenir LE FRANCILIEN

profession d'avenir LE FRANCILIEN profession d'avenir L EMPLOI DANS LES CABINETS FRANCILIENS Des chiffres pleins de promesses Comment va l emploi dans les cabinets franciliens? Qui sont les collaborateurs qui y travaillent? Comment ont-ils

Plus en détail

Maîtrise Systèmes d information et réseaux

Maîtrise Systèmes d information et réseaux Maîtrise Systèmes d information et réseaux La population de diplômés de l IUP Systèmes d information et réseaux est de 35 pour l année 2003. Dans le cadre de l enquête 2005 portant sur les diplômés 2003,

Plus en détail

3. ACM Analyse des Correspondances Multiples

3. ACM Analyse des Correspondances Multiples 3. ACM Analyse des Correspondances Multiples Analyse des Correspondances Multiples - ACM 1 Plan 1. Exemples, problématique 2. Le tableau de données étudié 3. Principe d une ACM 4. L ajustement des deux

Plus en détail

ENQUETE D INSERTION 2014

ENQUETE D INSERTION 2014 Master Professionnel Transports Internationaux ENQUETE D INSERTION 2014 Cours de management de projet Mme Allam Théo Seror, Ernest Valente, Jonathan Huplier, Edward Joseph, Maria Lazarova 1 Sommaire I)

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE

OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE OBSERVATOIRE DE LA VIE ÉTUDIANTE QUITTER L'UNIVERSITÉ APRÈS UNE PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE ANNÉE UNIVERSITAIRE 2006-2007 PLAN GÉNÉRAL INTRODUCTION p. 2 I. Représentativité de l'échantillon p. 3 1) Sexe

Plus en détail

Outil R4 - Les différents contrats de travail

Outil R4 - Les différents contrats de travail Outil R4 - Les différents contrats de travail Janvier 2015 Le CDI, Contrat de travail à Durée Indéterminée... 2 1. Dans quels cas un CDI doit il être conclu?... 2 2. Quelle forme doit revêtir le CDI?...

Plus en détail

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction

Chiffre du mois. La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés. N 59 Octobre 2015. Introduction N 59 Octobre 2015 Chiffre du mois La population des ingénieurs diplômés : chiffres-clés Introduction La 26 e édition de l enquête nationale sur les ingénieurs publiée en juin dernier par Ingénieurs et

Plus en détail

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé

Repères. L'isolement des adultes. novembre 2014. Chiffres clés de Rezé Repères Rezé novembre 2014 L'isolement des adultes Jeunes adultes, couples séparés, personnes âgées : de plus en plus de personnes vivent seules. Pour certains c est un choix assumé qui n empêche pas d

Plus en détail

Analyse de l'insertion

Analyse de l'insertion MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Analyse de l'insertion Cheminement scolaire et insertion professionnelle des diplômés du Brevet de technicien supérieur agricole (BTSA) Industries

Plus en détail

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes

Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Guide d accompagnement à la mise en œuvre de la grille des classifications Convention Collective Nationale de la Coiffure et des professions connexes Validé par les membres de la CMP, le 23 octobre 2012

Plus en détail

COURS DE DATA MINING 8 : MODELISATIONS RESEAUX DE NEURONES ET DE KOHONEN

COURS DE DATA MINING 8 : MODELISATIONS RESEAUX DE NEURONES ET DE KOHONEN COURS DE DATA MINING 8 : MODELISATIONS RESEAUX DE NEURONES ET DE KOHONEN EPF 4/ 5 ème année - Option Ingénierie d Affaires et de Projets - Finance Bertrand LIAUDET 8 : Modélisations - Réseaux de neurones

Plus en détail

Analyse en composantes principales (ACP)

Analyse en composantes principales (ACP) Analyse en composantes principales (ACP) François Husson Laboratoire de mathématiques appliquées - Agrocampus Rennes husson@agrocampus-ouest.fr 1 / 31 Quel type de données? L ACP s intéresse à des tableaux

Plus en détail

Master Pilotage des organisations

Master Pilotage des organisations Promotion / Site : Clermont-Ferrand Master Pilotage des organisations Objectif de ce master : Les parcours du Master «Pilotage des Organisations» étant résolument orientés vers le management de petites,

Plus en détail