OPPORTUNITES DU CODE DES INVESTISSEMENTS POUR LES ENTREPRISES EN CREATION ET EN DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "OPPORTUNITES DU CODE DES INVESTISSEMENTS POUR LES ENTREPRISES EN CREATION ET EN DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO"

Transcription

1 OPPORTUNITES DU CODE DES INVESTISSEMENTS POUR LES ENTREPRISES EN CREATION ET EN DEVELOPPEMENT AU BURKINA FASO Source : Communication de Monsieur Lancina KI, Directeur Général de la Promotion du Secteur Privé / Ministère du Commerce, de la Promotion de l Entreprise et de l Artisanat du Burkina Faso

2 I. CONTEXTE Dans un contexte de mondialisation de l économie et donc d ouverture des frontières, la concurrence entre les entreprises se fait de plus en plus rude. Il apparaît alors urgent de trouver des voies et moyens pour encourager la création d entreprises viables et compétitives. C est ainsi que le Burkina Faso a engagé depuis 1991, un vaste programme de réformes économiques afin de poser les bases d'une économie libérale fonctionnant sur les principes du marché et faire du secteur privé le principal moteur de la croissance. Afin d'atteindre ces objectifs, d'importantes mesures et réformes ont été adoptées et mises en œuvre parmi lesquelles la création de la Direction Générale de la Promotion du Secteur Privé au Ministère en charge de l industrie et l adoption du Code des Investissements. La présente conférence a pour objet de vous présenter les différentes opportunités qu offre le Code des Investissements aux entreprises en création et/ou en développement au Burkina Faso. II. OBJECTIFS Objectif global du Code des Investissements: Promouvoir les investissements productifs concourant au développement économique et social du Burkina Faso. Les investissements productifs sont des investissements qui permettent l exercice d une activité : de production; de conservation; de transformation d une matière première ou de produits semi finis en produits finis; de prestation de services. 2

3 Objectifs spécifiques du Code des Investissements: promotion de l emploi et la formation d une main d œuvre nationale; valorisation de matières premières locales; promotion des exportations; production des biens et services destinés au marché intérieur; utilisation de technologies appropriées, modernisation des techniques locales et recherche au développement; mobilisation de l épargne nationale et apport de capitaux extérieurs; réalisation d investissements dans les localités se situant au moins à 5O Km des centres urbains (Ouagadougou, Bobo Dioulasso, Banfora et Koudougou); réhabilitation et extension d entreprise. III. DOMAINES COUVERTS En plus des activités de production, de conservation et de transformation, les activités suivantes de prestation de services sont éligibles au Code des investissements : santé: formations hospitalières, cliniques et polycliniques, laboratoires d examens médicaux, cliniques vétérinaires; enseignement technique et formation professionnelle; hôtellerie et tourisme; bâtiments et travaux publics; communication et cinéma; assainissement; Maintenance industrielle; transport; études et prestations d expertise à caractère intellectuel et/ou technique 3

4 IV. GARANTIES GENERALES Les investissements productifs dans le domaine industriel sont librement effectués au Burkina Faso à condition : d avoir une autorisation préalable d implantation délivrée par le Ministre chargé de l industrie; de respecter la politique économique et sociale de l Etat, notamment la protection de la santé et de la sécurité publique, la protection sociale et la sauvegarde de l environnement. Outre cela, il est garanti aux personnes et entreprises régulièrement établies au Burkina Faso : le droit de disposer librement de leurs biens et d organiser à leur gré leur entreprise; la liberté d embauche, d emploi et de licenciement; le libre choix des fournisseurs et des prestataires de services; la liberté commerciale; le libre accès aux sources de matières premières; la libre circulation à l intérieur du Burkina Faso des matières premières, matières consommables, produits finis et semi finis et pièces de rechange; le droit au transfert des capitaux et des revenus; etc. NB: Le Code des Investissements ne fait pas de différenciation entre entreprise individuelle et société ni entre investisseur national et investisseur étranger. V. TYPES DE REGIMES Il existe six (06) régimes privilégiés répartis en trois (03) catégories. Ce sont : 1. la catégorie des entreprises de production; de conservation et de transformation le régime «A»: investir moins de 20 millions de FCFA et créer au moins 03 emplois le régime «B»: investir au moins 20 millions de FCFA et créer au moins 07 emplois le régime «C»: investir au moins 500 millions de FCFA et créer au moins 50 emplois 2. la catégorie des entreprises de prestation de services le régime «D»: investir au moins 10 millions de FCFA et créer au moins 07 emplois le régime «E»: investir au moins 500 millions de FCFA et créer au moins 30 emplois 4

5 3. la catégorie des entreprises tournées exclusivement vers l exportation: Le régime des «Entreprises d exportation»: il n y a pas d obligations particulières en termes de montant minimum à investir et d emplois permanents à créer pour cette catégorie d entreprises. VI. AVANTAGES ACCORDES Il s agit: d'avantages fiscaux accordés pendant la phase «investissement» et pendant la phase «exploitation»; d'avantages liés à l utilisation des matières premières locales; d'avantages liés à la décentralisation. 1) Avantages fiscaux Pendant la phase «investissement»: Les avantages liés à l investissement sont identiques pour tous les régimes d agrément. Ils s étalent sur une durée de trois (03) ans avec une prorogation possible d une (01) année à la demande de l investisseur. Ce sont: acquittement du droit de douane de la catégorie I du Tarif des Douanes au taux de 5% (taux cumulé=7,5%) sur les équipements, les matériels et les pièces de rechange les accompagnant; exonération de la fiscalité intérieure sur les équipements fabriqués localement. NB: le matériel de bureau, le matériel informatique, les appareils de climatisation et le carburant sont exclus du bénéfice de ces avantages. Pendant la phase «exploitation»: Les avantages liés à l exploitation sont en fonction du régime d agrément. Il y a d une part, des exonérations s de certains droits, impôts et taxes et d autre part, des réductions de moitié de ces droits, impôts et taxes. 5

6 Le tableau ci après fait la synthèse de ces exonérations: «A» «B» «C» «D» «E» des «entreprises d exportation» Exonération IBIC et IMFPIC pendant 05 ans; Patente pendant 02 ans IBIC, IMFPIC, IRVM, TPA, TBM et Patente pendant 05 ans IBIC, IMFPIC, IRVM, TPA, TBM et Patente pendant 06 ans IBIC, TPA, IMFPIC, IRVM, TBM et Patente pendant 05 ans IBIC, IRVM, TPA et Patente Pendant 06 ans Droits, impôts et taxes liés à leur objet et dont la charge réelle leur incombe pendant 07 ans Réduction de 50% Patente pendant 03 ans après la période d exonération IBIC, IMFPIC, TPA, IRVM, TBM et Patente pendant 03 ans après la période d exonération IBIC, IMFPIC, IRVM, TPA, TBM et Patente pendant 03 ans après la période d exonération Droits, impôts et taxes liés à leur objet et dont la charge réelle leur incombe après l expiration des 07 ans et ce, de façon permanente Autres avantages fiscal stabilisé pendant la durée de l agrément Possibilité de vendre sur le marché local au maximum 20% de la production, mais payer les droits et taxes frappant les produits similaires importés 6

7 VII. PROCEDURES Pour demander le bénéfice de l un des régimes privilégiés du Code des Investissements, il faut un dossier de demande d agrément constitué ainsi qu il suit et déposé à la Direction Générale de la Promotion du Secteur Privé (DGPSP) : un formulaire de demande d agrément dûment rempli et timbré à FCFA toutes les autorisations requises pour l investissement délivrées par les ministères techniques conformément aux textes en vigueur; un dossier bien relié de présentation du projet en 12 exemplaires. Ce dossier de présentation du projet devra comporter 05 sous dossiers qui sont respectivement : un sous dossier juridique; un sous dossier étude de marché; un sous dossier technique; un sous dossier financier; un sous dossier économique et social. NB: Des frais sont dus au dépôt des dossiers et au retrait des arrêtés d agrément. Le dossier est examiné par une Commission Nationale des Investissements (CNI) qui se réunit chaque fois que de besoin pour émettre un avis. L agrément au Code des Investissements est matérialisé par un arrêté signé par les Ministres chargés de l industrie et des finances. VIII. CONCLUSION Le Code des Investissements du Burkina Faso offre d énormes opportunités aux entreprises en création et/ou en développement. Par ce Code, l Etat joue sa partition quant au soutien à apporter au secteur privé pour son développement. Il revient aux investisseurs de profiter des multiples avantages dont nous avons fait cas au cours de notre présentation pour faire du Burkina Faso un pays industriel émergeant et un havre de prospérité. 7

CODE DES INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO

CODE DES INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO BURKINA FASO UNITE PROGRES JUSTICE ASSEMBLEE DES DEPUTES DU PEUPLE IV e REPUBLIQUE PREMIERE LEGISLATURE CODE DES INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO TITRE I - DOMAINE D APPLICATION TITRE II - REGIME DE DROIT

Plus en détail

MINISTERE DU COMMERCE, DE LA PROMOTION DE L ENTREPRISE ET DE L ARTISANAT ************ SECRETARIAT GENERAL ************ DIRECTION DES ETUDES ET DE LA

MINISTERE DU COMMERCE, DE LA PROMOTION DE L ENTREPRISE ET DE L ARTISANAT ************ SECRETARIAT GENERAL ************ DIRECTION DES ETUDES ET DE LA MINISTERE DU COMMERCE, DE LA PROMOTION DE L ENTREPRISE ET DE L ARTISANAT ************ SECRETARIAT GENERAL ************ DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION A N N U A I R E S T A T I S T I Q U E

Plus en détail

MANUEL DE PROCEDURE RELATIVE A L EXONERATION DES IMPOTS, DROITS ET TAXES DU MILLENNIUM CHALLENGE ACCOUNT

MANUEL DE PROCEDURE RELATIVE A L EXONERATION DES IMPOTS, DROITS ET TAXES DU MILLENNIUM CHALLENGE ACCOUNT MANUEL DE PROCEDURE RELATIVE A L EXONERATION DES IMPOTS, DROITS ET TAXES DU MILLENNIUM CHALLENGE ACCOUNT Le Gouvernement du Burkina Faso a obtenu dans le cadre de sa politique de lutte contre la pauvreté

Plus en détail

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS

LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS LE NOUVEAU CODE DES INVESTISSSEMENTS I) CONTEXTE II) LES GRANDS CHANGEMENTS III) DISPOSITIF DE GESTION DU CODE REGIMES: BENEFICE DES AVANTAGES PLUS FAVORABLES MECANISME DE CONTRÔLE ET DE SUIVI EVALUATI

Plus en détail

Rencontres Gouvernement Secteur Privé 2013 Actualité Juridique 2012-2013

Rencontres Gouvernement Secteur Privé 2013 Actualité Juridique 2012-2013 Présenté par : Pierre ABADIE Auteur d ouvrages juridiques Expert comptable Conseil juridique pierre@abadie.bf 1 Impôt sur les sociétés (IS) : suppression de la limite de déductibilité des rémunérations

Plus en détail

LA FISCALITE DU SECTEUR ELEVAGE

LA FISCALITE DU SECTEUR ELEVAGE LA FISCALITE DU SECTEUR ELEVAGE Le secteur élevage au Burkina Faso peut être appréhendé par plusieurs impôts qui méritent une brève présentation. A côté de ces impôts, la législation fiscale burkinabè

Plus en détail

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso

M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso UNE EXPERIENCE D APPUI AUX PME/PMI AU BURKINA FASO M. Edos Ousséini YEYE Directeur Général de la PAPME I. L environnement des PME/PMI au Burkina Faso 1 Le Burkina Faso PME/PMI - Burkina Faso 3 Le Burkina

Plus en détail

IMPRIMES FISCAUX & SOCIAUX

IMPRIMES FISCAUX & SOCIAUX Cabinet Pierre ABADIE Conseil Fiscal Expert-Comptable version numérique (Word et PDF) incluse sur support CD ROM) IMPRIMES FISCAUX & SOCIAUX DU BURKINA FASO Format : PAPIER + WORD + PDF Présenté par :

Plus en détail

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD)

Projet pôles régionaux de développement / Appui au développement urbain décentralisé (PRD) MINISTERE DE L ADMINISTRATION TERRITORIALE, DE LA DECENTRALISATION ET DE LA SECURITE --------------- SECRETARIAT GENERAL --------------- PROJET POLES REGIONAUX DE DEVELOPPEMENT / APPUI AU DEVELOP- PEMENT

Plus en détail

CODE DES INVESTISSEMENTS

CODE DES INVESTISSEMENTS CODE DES INVESTISSEMENTS La loi n 90-002 du 09 Mai 1990 portant Code des Investissements, modifiée par la loi 90-033 du 24 Décembre 1990, a pour objectif de réglementer et de stimuler les activités de

Plus en détail

Bénin. Code des investissements

Bénin. Code des investissements Code des investissements Loi n 90-002 du 9 mai 1990 [NB - Loi n 90-002 du 9 mai 1990, modifiée par la loi n 90-033 du 24 décembre 1990, l ordonnance n 2008-04 du 28 juillet 2008 et l ordonnance n 2008-06

Plus en détail

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement

Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement PRESIDENCE DU FASO BURKINA FASO = = = = = = = Unité Progrès Justice Première Session du Conseil Présidentiel pour l Investissement Recommandations de la Première Session du CPI 5 6 Novembre 2009 0 SYNTHESE

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

STRATEGIE DE TRANSFORMATION DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ONEA EN CENTRE DES METIERS DE L EAU

STRATEGIE DE TRANSFORMATION DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ONEA EN CENTRE DES METIERS DE L EAU PLAN DE COMMUNICATION STRATEGIE DE TRANSFORMATION DU CENTRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE DE L ONEA EN CENTRE DES METIERS DE L EAU 1. ONEA BURKINA FASO 2. CONTEXTE PN AEPA 3. PN AEPA 4. Volet Formation

Plus en détail

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO

ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO ENVIRONMENT DES AFFAIRES ET OPPORTUNITIES D INVESTISSEMENTS AU BURKINA FASO Chambre de Commerce et d Industrie Avril 2015 1 BURKINA FASO Votre porte d accès au marché ouest africain 2 AGENDA Contexte géographique

Plus en détail

ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL

ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL ANNEXE N 1 AUX STATUTS DU CERDIH REGLEMENT DU MASTER EN DROIT INTERNATIONAL Article 1 : CREATION ET PHILOSOPHIE GENERALE Le Centre d Etudes et de Recherches sur le Droit international général et les Droits

Plus en détail

CODE DES INVESTISSEMENTS DU BENIN

CODE DES INVESTISSEMENTS DU BENIN CODE DES INVESTISSEMENTS DU BENIN SOMMAIRE Titres PAGES Loi N 90-002 du 09 mai 1990 portant Code des Investissements 7 Loi N 90-033 du 24 décembre 1990 modifiant les articles 28 34, 41, 43, 47, 49, 51,

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS

FICHE DE RENSEIGNEMENTS INSTITUT SUPERIEUR DE GENIE ELECTRIQUE DU BURKINA FASO Etablissement privé d enseignement supérieur soutenu par la Chambre de Commerce et d Industrie du Burkina Faso. Agréé par l Etat : N 2003/0580/MESSRS/CAB

Plus en détail

Avis de manifestation d intérêt n 03/AMI/IZF/2012: Etude faisabilité pour la migration du CMS du site www.izf.net vers une plateforme Open Source

Avis de manifestation d intérêt n 03/AMI/IZF/2012: Etude faisabilité pour la migration du CMS du site www.izf.net vers une plateforme Open Source Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine ASSOCIATION INVESTIR EN ZONE FRANC Avis de manifestation d intérêt n 03/AMI/IZF/2012: Etude faisabilité

Plus en détail

LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU BURKINA FASO. Missions essentielles et principales réalisations

LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU BURKINA FASO. Missions essentielles et principales réalisations LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DU BURKINA FASO Missions essentielles et principales réalisations Plan de la présentation Rappel historique Organisation de la CCI-BF Missions de la CCI-BF Activités

Plus en détail

SOMMAIRE SIGLES ET ABREVIATIONS... 4 SIGLES ET ABREVIATIONS... 4 INTRODUCTION... 5

SOMMAIRE SIGLES ET ABREVIATIONS... 4 SIGLES ET ABREVIATIONS... 4 INTRODUCTION... 5 MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DE LA PROMOTI DE L ECONOMIE RURALE INSTITUT EUROAFRICAIN DE DROIT ECONOMIQUE NOTE SUR LE REGIME GENERAL DES

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES Avril 2014 TDR pour le renforcement du Service Juridique de la BIDC Page - 1 - I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC,

Plus en détail

Fiche de Renseignements Régime d agrément à l investissement

Fiche de Renseignements Régime d agrément à l investissement Centre de Promotion des Investissements de Côte d Ivoire (CEPICI) Direction du Guichet Unique de l Investisseur Abidjan Plateau, Immeuble DJEKANOU 2 ème Etage B.P. V 152 ABIDJAN Tél: 00225 20 30 23 85

Plus en détail

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC)

1. Description et objectifs du Fonds. A propos du Projet Pôles Intégrés de Croissance (PIC) TERMES DE REFERENCE RECRUTEMENT D UN CABINET POUR LA GESTION ET L ADMINISTRATION D UN PROGRAMME DE SUBVENTIONS A L ENTREPRENEURIAT ET A L INVESTISSEMENT 1. Description et objectifs du Fonds A propos du

Plus en détail

Livret fiscalité 2015 Repères Afrique Francophone

Livret fiscalité 2015 Repères Afrique Francophone Livret fiscalité 2015 Repères Afrique Francophone Index des principales abréviations DA TAP RNI RSI CGI NIF Dinar Algérien Taxe sur l Activité Professionnelle Régime Normal d Imposition Régime réel Simplifié

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE D INTERVENTION DANS LE SECTEUR PRIVE ET DES PROCEDURES Y RELATIVES Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie d intervention dans le secteur

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN GESTION FINANCIERE BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013)

Population : 20.3 millions Taux de croissance PIB: 9,4% (2013) Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC

TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC TERMES DE REFERENCE POUR L ELABORATION D UNE STRATEGIE DE MOBILISATION DE RESSOURCES ET DES PROCEDURES Y RELATIVES POUR LA BIDC Avril 2014 TDR pour l élaboration d une stratégie de mobilisation de ressources

Plus en détail

PUBLICATION DE L ATTRIBUTION DE MARCHES DE BIENS ET TRAVAUX NOTE D INFORMATION

PUBLICATION DE L ATTRIBUTION DE MARCHES DE BIENS ET TRAVAUX NOTE D INFORMATION PUBLICATION DE L ATTRIBUTION DE MARCHES DE BIENS ET TRAVAUX NOTE D INFORMATION Date de publication : 11/09/2012 Pays : BURKINA FASO Agence d exécution : DIRECTION GENERALE DES ROUTES (DGR) Nom du Projet

Plus en détail

MINISTERE DU DEVELOPPEMENT, DE L ANALYSE ECONOMIQUE ET DE LA PROSPECTIVE

MINISTERE DU DEVELOPPEMENT, DE L ANALYSE ECONOMIQUE ET DE LA PROSPECTIVE MINISTERE DU DEVELOPPEMENT, DE L ANALYSE ECONOMIQUE ET DE LA PROSPECTIVE CODE DES INVESTISSEMENTS DU BENIN Centre de Promotion des Investissements 01 BP 2022 - Cotonou (Rép. du Bénin) Tél : (229) 21 30

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RECRUTEMENT D UN SPECIALISTE EN PASSATION DES MARCHES BURKINA FASO ----------------------------- MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI PROJET EMPLOIS DES JEUNES ET DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES AU BURKINA FASO (PEJEDEC/BF)

Plus en détail

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20)

Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) Régime des Entreprises Totalement Exportatrices (Articles 10 à 20) I. Définition des entreprises totalement exportatrices (art 10) : L article 10 du code d incitation aux investissements a défini les entreprises

Plus en détail

NOTE COMMUNE N 21/2014. OBJET : Commentaire des dispositions de l article 24 de la loi de finances complémentaire pour l année 2014 R E S U M E

NOTE COMMUNE N 21/2014. OBJET : Commentaire des dispositions de l article 24 de la loi de finances complémentaire pour l année 2014 R E S U M E REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DES FINANCES Direction Générale des Etudes et de la Législation Fiscales NOTE COMMUNE N 21/2014 OBJET : Commentaire des dispositions de l article 24 de la loi de finances

Plus en détail

DECRETS. 18 Rabie El Aouel 1429 26 mars 2008 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 16

DECRETS. 18 Rabie El Aouel 1429 26 mars 2008 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 16 3 DECRETS Décret exécutif n 08-98 du 16 Rabie El Aouel 1429 correspondant au 24 mars 2008 relatif à la forme et aux modalités de la déclaration d investissement, de la demande et de la décision d octroi

Plus en détail

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf.

Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement, publication et promotion d une application mobile téléchargeable du www.izf. Communauté Economique et Monétaire de l Afrique Centrale Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine ASSOCIATION INVESTIR EN ZONE FRANC Consultation de marché n 03/AMI/IZF/2014: Conception, développement,

Plus en détail

AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH -----------------------

AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH ----------------------- AIDES A LA MOBILITE DES SALARIES ARTICLES R. 313-19-1 VI, R. 313-19-1 VII, ET R. 313-20-1 IV DU CCH ----------------------- En application de l article R. 313-12 du code de la construction et de l habitation,

Plus en détail

PROJET d ACQUISITION d une AMBULANCE. Transports de malades

PROJET d ACQUISITION d une AMBULANCE. Transports de malades DIOCESE de DIEBOUGOU BP 35 Diebougou BURKINA FASO PROJET d ACQUISITION d une AMBULANCE Transports de malades Abbé Meda, N. Dominique SAvio Responsable de l assistance aux prêtres malades Diocèse de Diébougou

Plus en détail

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2

INDICATEUR (vs. Afrique) Création d'entreprise 12 jours (27,3j) 117 173 56. Transfert de Propriété 120 jours (57,2j) 165 163-2 Disclaimer : Cette fiche pays ne constitue qu un outil de base destiné à présenter aux lecteurs une synthèse globale des régimes juridiques et fiscaux des entreprises d investissement à capital fixe. Elle

Plus en détail

pour pouvoir bénéficier d un certificat de changement de résidence, le demandeur doit justifier des conditions suivantes :

pour pouvoir bénéficier d un certificat de changement de résidence, le demandeur doit justifier des conditions suivantes : Conditions générales: pour pouvoir bénéficier d un certificat de changement de résidence, le demandeur doit justifier des conditions suivantes : 1. Etre titulaire de la carte d immatriculation consulaire

Plus en détail

2 Observatoire National de l Emploi et de la Formation Professionnelle

2 Observatoire National de l Emploi et de la Formation Professionnelle 2 Observatoire National de l Emploi et de la Formation Professionnelle Projets et opportunités d emplois indépendants PREFACE Depuis sa création en 2001, l Observatoire National de l Emploi et de la Formation

Plus en détail

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE»

«L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Ministère de l Industrie de la PME et de la de la Promotion des Investissements Communication «L INVESTISSEMENT EN ALGÉRIE» Présentée par: Mr A.C. BOUDIA Madrid, Octobre 2012 Une importante position Géo-Stratégique

Plus en détail

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN

LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN LES MESURES D INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN EXTRAIT DE LA LOI N 2013/004 DU 11 AVRIL 2013 TITRE II CHAPITRE I DES INCITATIONS FISCALES ET DOUANIERES ARTICLE 5. Les incitations

Plus en détail

ETUDE SUR LA FISCALITÉ SUPPORTÉE PAR

ETUDE SUR LA FISCALITÉ SUPPORTÉE PAR BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST (BCEAO) Avenue Abdoulaye FADIGA BP 3108 Dakar - Sénégal ETUDE SUR LA FISCALITÉ SUPPORTÉE PAR LES SYSTÈMES FINANCIERS DÉCENTRALISÉS DE L UEMOA RAPPORT DE

Plus en détail

NOTE D INFORMATION. UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission -------------------------

NOTE D INFORMATION. UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------------------- UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission ORGANISATION DES SESSIONS DE RESEAUTAGE B TO B, A L OCCASION DE LA CONFERENCE INTERNATIONALE DES INVESTISSEURS A DUBAI ------------ Dubaï, 09

Plus en détail

Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995).

Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995). Loi-cadre n 18-95 formant charte de l investissement promulguée par le dahir n 1-95-213 du 14 joumada II 1416 ( 8 novembre 1995). (BO N 4336 du 6-12-1995) Titre Premier Objectifs de la charte de l'investissement

Plus en détail

CODE DES INVESTISSEMENTS

CODE DES INVESTISSEMENTS CODE DES INVESTISSEMENTS Révision : 18/02/08 Impression : 18/02/08 CODE DES INVESTISSEMENTS 2 TITRE I : DEFINITIONS ET CHAMP D APPLICATION Article premier : Définitions Aux fins du présent Code, on entend

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE

CONTRAT DE MAINTENANCE CONTRAT DE MAINTENANCE ENTRE LES SOUSSIGNES : Y.S.Consultants Résidence Miss Cavell 14/22 rue de la Cloche 59200 Tourcoing Siret : 452 554 975 00022 RCS Lille Métropole Représentée par : Monsieur Yannick

Plus en détail

Sylvain DESEAU Chambre d Agriculture du Loiret Myriam Prat FDSEA Loiret Octobre 2014 L ENTRAIDE AGRICOLE

Sylvain DESEAU Chambre d Agriculture du Loiret Myriam Prat FDSEA Loiret Octobre 2014 L ENTRAIDE AGRICOLE L ENTRAIDE AGRICOLE Le principe de l entraide agricole L'acte d'entraide se définit comme un contrat d'échange de services, à titre gratuit, entre agriculteurs. Les services échangés consistent en travail

Plus en détail

INCITATIONS FISCALES A L INVESTISSEMENT: COUT ET EFFICACITE

INCITATIONS FISCALES A L INVESTISSEMENT: COUT ET EFFICACITE REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE - UN BUT - UNE FOI MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS ET DES DOMAINES SEMINAIRE REGIONAL SUR LA COORDINATION FISCALE DANS LES ETATS MEMBRES

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION AU REPERTOIRE DES COMPETENCES DE L ANPME

DOSSIER D INSCRIPTION AU REPERTOIRE DES COMPETENCES DE L ANPME ROYAUME DU MAROC AMI V1.0 DOSSIER D INSCRIPTION AU REPERTOIRE DES COMPETENCES DE L ANPME L objet de ce dossier est de permettre à l ANPME de constituer un répertoire référençant les prestataires ou leurs

Plus en détail

ENTETE DE LA SOCIETE CONVENTION-TYPE RELATIVE A LA REALISATION DE LOGEMENTS SOCIAUX

ENTETE DE LA SOCIETE CONVENTION-TYPE RELATIVE A LA REALISATION DE LOGEMENTS SOCIAUX ENTETE DE LA SOCIETE CONVENTION-TYPE RELATIVE A LA REALISATION DE LOGEMENTS SOCIAUX F2vrier 2003 Convention établie dans le cadre de l article 19 de la loi de finances 1999-2000 tel qu il a été modifié

Plus en détail

LOI N 023-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT LOI D ORIENTATION DE L INVESTISSEMENT AU BURKINA FASO

LOI N 023-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT LOI D ORIENTATION DE L INVESTISSEMENT AU BURKINA FASO BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 023-2013/AN PORTANT LOI D ORIENTATION DE L INVESTISSEMENT AU BURKINA

Plus en détail

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12

FORD C-MAX + FORD GRAND C-MAX CMAX_Main_Cover_2013_V3.indd 1-3 22/08/2012 15:12 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 12,999,976 km 9,136,765 km 1,276,765 km 499,892 km 245,066 km 112,907 km 36,765 km 24,159 km 7899 km 2408 km 76 km 12 14 16 1 12 7 3 1 6 2 5 4 3 11 9 10 8 18 20 21 22 23 24 26 28 30

Plus en détail

Rapport Final du Projet 2013-285 TRICYCLES BOUTIQUES

Rapport Final du Projet 2013-285 TRICYCLES BOUTIQUES P : 11 BP 1840 C.M.S. Ouagadougou 11 T : (226) 50 34 39 34 E : bouman@fasonet.bf I : www.fbs-bf.org I Rapport descriptif Rapport Final du Projet 2013-285 TRICYCLES BOUTIQUES Assez différent du projet tricycles

Plus en détail

LOI N 2013/004 DU 18 AVRIL 2013 FIXANT LES INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN

LOI N 2013/004 DU 18 AVRIL 2013 FIXANT LES INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN LOI N 2013/004 DU 18 AVRIL 2013 FIXANT LES INCITATIONS A L INVESTISSEMENT PRIVE EN REPUBLIQUE DU CAMEROUN L Assemblée nationale a délibéré et adopté, le président de la République promulgue la loi dont

Plus en détail

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment :

Sont abrogées toutes dispositions antérieures contraires à la présente loi et notamment : Loi n 93-120 du 27 décembre 1993, portant promulgation du Code d Incitations aux Investissements; Au nom du peuple; La chambre des Députés ayant adopté ; Le Président de la République promulgue la loi

Plus en détail

PRESTATTION DE SERVICE

PRESTATTION DE SERVICE OUATTARA Issiaka Technicien en bâtiment 06 BP : 13585 Ouagadougou 06 Tél : 50 05 03 60 / 70 23 61 57 / 76 04 4410 /78 04 06 65 E-mail : watt.is@hotmail.fr E-mail : watt.issa@yahoo.fr Burkina Faso PRESTATTION

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA 14 ème EDITION DE LA RENCONTRE GOUVERNEMENT/SECTEUR PRIVE

RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA 14 ème EDITION DE LA RENCONTRE GOUVERNEMENT/SECTEUR PRIVE RAPPORT DE SYNTHESE DES TRAVAUX DE LA 14 ème EDITION DE LA RENCONTRE GOUVERNEMENT/SECTEUR PRIVE Thème : «La problématique du financement des PME /PMI au Burkina Faso : enjeux, défis et perspectives» Bobo-Dioulasso,

Plus en détail

EVALUATION DES PERFORMANCES DU RECOUVREMENT DES RECETTES FISCALES AU BURKINA FASO

EVALUATION DES PERFORMANCES DU RECOUVREMENT DES RECETTES FISCALES AU BURKINA FASO MINISTÈRE DE L'ÉCONOMIE ET DES FINANCES ------- SECRETARIAT GENERAL ------- DIRECTION DES ETUDES ET DE LA PLANIFICATION BURKINA FASO Unité - Progrès - Justice EVALUATION DES PERFORMANCES DU RECOUVREMENT

Plus en détail

COMMENTAIRES DES MESURES FISCALES DE LA LOI DE FINANCES GESTION 2012

COMMENTAIRES DES MESURES FISCALES DE LA LOI DE FINANCES GESTION 2012 MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DES IMPOTS DIRECTION DE LA LEGISLATION ET DU CONTENTIEUX COMMENTAIRES DES MESURES FISCALES DE LA LOI DE FINANCES GESTION 2012

Plus en détail

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique

Fiche récapitulative - Réformes en Afrique Fiche récapitulative - Réformes en Afrique L Angola a amélioré le long et fastidieux processus de création d entreprise, grâce à son guichet unique, Guichet Unico da Empresa, qui a réduit les délais nécessaires

Plus en détail

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI

SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ SIGNATURE DE L ACCORD DE DON EN FAVEUR DU MALI POUR LE FINANCEMENT DE LA BONIFICATION PARTIELLE DES INTERETS

Plus en détail

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015

CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union Discipline Travail CADRAGE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENTS PUBLICS 2013 2015 Avec l appui de l ensemble de ses partenaires au développement, notamment www.gcpnd.gouv.ci

Plus en détail

NOTE CIRCULAIRE N 723 RELATIVE AU REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TAXE CUMULE

NOTE CIRCULAIRE N 723 RELATIVE AU REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TAXE CUMULE NOTE CIRCULAIRE N 723 RELATIVE AU REMBOURSEMENT DU CREDIT DE TAXE CUMULE Dans le cadre de la mise en œuvre des recommandations des assises nationales sur la fiscalité tenues à Skhirat les 29 et 30 avril

Plus en détail

JOURNAL. OFFICIEL de la. naturelles en République Démocratique du Congo et, SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE

JOURNAL. OFFICIEL de la. naturelles en République Démocratique du Congo et, SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE Première partie 55 e année n spécial JOURNAL OFFICIEL de la République Démocratique du Congo Cabinet du Président de la République Kinshasa 18 février 2014 SOMMAIRE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE 11 février

Plus en détail

Termes de Référence. Dans le cadre du mandat général, le Consultant devra réaliser les tâches qui suivent :

Termes de Référence. Dans le cadre du mandat général, le Consultant devra réaliser les tâches qui suivent : Termes de Référence La République Démocratique Congo (RDC) est engagée dans un processus de préparation au futur dispositif international de Réduction des Emissions liées à la Déforestation et à la Dégradation

Plus en détail

Loi n 008-92 du 10 avril 1992 portant code des investissements

Loi n 008-92 du 10 avril 1992 portant code des investissements Loi n 008-92 du 10 avril 1992 portant code des investissements Le Conseil Supérieur de la République a délibéré et adopté : Le Président de la République, Chef de l Etat Promulgue la loi dont la teneur

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE

CONVENTION DE COMPTE 1 CONVENTION DE COMPTE ENTRE LES SOUSSIGNES: ATLANTIQUE FINANCE - Société Anonyme au capital de FCFA 360 000 000 ayant son siège social à l immeuble Atlantique Assurances (10i ème étage), 15 Avenue Joseph

Plus en détail

GUIDE FISCAL DU JEUNE PROMOTEUR D INVESTISSEMENTS

GUIDE FISCAL DU JEUNE PROMOTEUR D INVESTISSEMENTS République Algérienne Démocratique et Populaire MINISTERE DES FINANCES DIRECTION GENERALE DES IMPOTS DIRECTION DES RELATIONS PUBLIQUES ET DE LA COMMUNICATION GUIDE FISCAL DU JEUNE PROMOTEUR D INVESTISSEMENTS

Plus en détail

«Comment continuer à réaliser vos projets?»

«Comment continuer à réaliser vos projets?» Caisse des Dépôts et collectivités locales «Comment continuer à réaliser vos projets?» Les réponses de la Caisse des Dépôts Eléments de contexte Des projets à réaliser Un contexte budgétaire contraint

Plus en détail

LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006. portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie. (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809)

LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006. portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie. (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809) LOI N 2006-029 du 24 novembre 2006 portant organisation de la Chambre de Commerce et d Industrie (J.O. n 3 102 du 23/04/08, pages 2803 à 2809) L Assemblée nationale et le Sénat ont adopté en leur séance

Plus en détail

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241

Demande de financement. Tel : 40771390 BP 241 Demande de financement Tel : 40771390 BP 241 1 Institution de Microfinance Association Base Fandima 1. Présentation de l Association Base Fandima 2. Les besoins de l Association Base Fandima 3. L Association

Plus en détail

COMMUNIQUE ADMINISTRATIF

COMMUNIQUE ADMINISTRATIF MINISTERE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI REGION DU CENTRE DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DE L EMPLOI 03 BP 7016 OUGA 03/ TEL : 50

Plus en détail

République Centrafricaine. Possession, détention, exploitation et commerce de l or et des diamants bruts

République Centrafricaine. Possession, détention, exploitation et commerce de l or et des diamants bruts Possession, détention, exploitation et commerce de l or et des diamants bruts [NB - Ordonnance n 83.024 du 15 mars 1983 fixant les conditions de possession et de détention et réglementant l exploitation

Plus en détail

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI

RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATION ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13 Impression : 23/04/13 RESUME ENTREPRISE FRANCHE D EXPORTATON ET DISPOSITIFS INCITATIFS DU CGI Révision : 26/02/13

Plus en détail

CADRE D INTERVENTION «AIDE A LA CREATION D EMPLOI»

CADRE D INTERVENTION «AIDE A LA CREATION D EMPLOI» Page 1 I. Objectifs et descriptif de la mesure / dispositif a) Objectifs La Prime Régionale à l Emploi est accordée par la Région Réunion aux Petites et Moyennes Entreprises qui créent un ou plusieurs

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER

TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN VUE D ASSISTER 128, Boulevard du 13 janvier BP : 2704 Lomé Togo Tél. : (228) 22 21 68 64 Fax. : (228) 22 21 86 84 bidc@bidc-ebid.org www.bidc-ebid.org TERMES DE REFERENCE POUR LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE EN

Plus en détail

Titre 1. PROGRAMME D'INVESTISSEMENT :

Titre 1. PROGRAMME D'INVESTISSEMENT : Loi 2001 26 du 30/01/2001 portant convention d'établissement de la Société Mauritano Chinoise de Pêche (MCP) L'Assemblée Nationale et le Sénat ont Adopté : Le Président de la République Promulgue la loi

Plus en détail

FORMULAIRE INSCRIPTION ENTREPRISES EXPLORT MARCHES

FORMULAIRE INSCRIPTION ENTREPRISES EXPLORT MARCHES 1 UNE WALLONIE PROACTIVE, COSMOPOLITE ET CREATRICE DE NOUVELLES OPPORTUNITES A L INTERNATIONAL FORMULAIRE INSCRIPTION ENTREPRISES EXPLORT MARCHES Modalités pratiques A. Le stage en entreprise se fait toujours

Plus en détail

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS)

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE Protocole d Accord de Coopération Entre Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte

Plus en détail

Évaluation des besoins logistiques, technologiques et d équipements. Questionnaire adressé aux organes de gestion

Évaluation des besoins logistiques, technologiques et d équipements. Questionnaire adressé aux organes de gestion Coordonnées Nom : Titre : Ministère/Service : Pays : Évaluation des besoins logistiques, technologiques et d équipements pour renforcer l application de la CITES Questionnaire adressé aux organes de gestion

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATIONS

CONTRAT DE PRESTATIONS MAÏDO Siège : 52 allées Alphonse Karr Bureaux : 129 avenue de Paris 51000 Châlons en Champagne Tél. 03 26 26 99 90 Fax. 03 26 26 99 91 contact@groupe-maido.com Client Res Or SAS au capital de 50 000 uros

Plus en détail

AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2

AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2 DIRECTION GENERALE FINANCES ET GESTION DIRECTION DES PROJETS D EQUIPEMENTS AVENANT N 1 Á LA CONVENTION DE MANDAT DE MAITRISE D OUVRAGE POUR LA CONSTRUCTION DE L IMMEUBLE BIO OUEST ILE DE NANTES 2 AVENANT

Plus en détail

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI

NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI note nº 08 NOTES DE SYNTHÈSE DU PACTE MONDIAL POUR L EMPLOI 1. Résumé SOUTIEN AUX PME ET À LEURS EMPLOYÉS PENDANT LA CRISE La crise financière et économique mondiale érige un certain nombre d obstacles

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX RENCONTRE NATIONALE "Le financement des collectivités locales de la Côte d Ivoire à travers le Partenariat Public Privé". Du 30 au 31 Juillet 2013 à

Plus en détail

TAXATION DES SERVICES DE TELECOMMUNICATIONS AU CAMEROUN

TAXATION DES SERVICES DE TELECOMMUNICATIONS AU CAMEROUN ITU Workshop on Taxation of Telecommunications Services and Related Products (Geneva, Switzerland, 1 2 September 2011 ) TAXATION DES SERVICES DE TELECOMMUNICATIONS AU CAMEROUN TSAFAK DJOUMESSI Pauline,

Plus en détail

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse

Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir. Dossier de presse Les priorités de Sylvia PINEL pour le secteur de la restauration & Le bilan du contrat d avenir Dossier de presse Vendredi 23 novembre 2012 Contact presse : Cabinet de Sylvia PINEL Nadhéra BELETRECHE 01

Plus en détail

BURKINA FASO AVIS GENERAL DE PASSATION DES MARCHES

BURKINA FASO AVIS GENERAL DE PASSATION DES MARCHES BURKINA FASO AVIS GENERAL DE PASSATION DES MARCHES Maîtrise d Ouvrage de l Aéroport de Donsin (MOAD) Projet d'infrastructures de Transport de Donsin (PITD) IDA Q7860 ; Project Id: P120960 Le Gouvernement

Plus en détail

CLIMAT DE L INVESTISSEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETAT DES LIEUX

CLIMAT DE L INVESTISSEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETAT DES LIEUX UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------ La Commission CLIMAT DE L INVESTISSEMENT DANS LES ETATS MEMBRES DE L UEMOA : ETAT DES LIEUX INTERVENTION DE M. SOUMAÏLA CISSE PRESIDENT DE LA

Plus en détail

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO

RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO RAPPORT SUR LE PLAIDOYER POUR UN MEILLEUR ACCÈS DE L AGRICULTURE URBAINE AU FINANCEMENT. LE CAS DE BOBO-DIOULASSO Juillet 2011 1 SIGLES ET ABBREVIATIONS APIPAC BRS FCFA IAGU-BAU PMA PROFAUP RUAF URCPO

Plus en détail

CONVENTION DE COMPTE

CONVENTION DE COMPTE 1 CONVENTION DE COMPTE ENTRE LES SOUSSIGNES: ATLANTIQUE FINANCE - Société Anonyme au capital de FCFA 360 000 000 ayant son siège social à l immeuble Atlantique Assurances (10i ème étage), 15 Avenue Joseph

Plus en détail

REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES

REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES LES SOURCES DE CREATION ET DE MISE A JOUR EVALUATION DE LA QUALITE SEMINAIRE DU CEFIL SUR L AVANCEMENT DES TRAVAUX CONCERNANT LA MISE EN PLACE

Plus en détail

Les Politiques macro-économiques

Les Politiques macro-économiques Politique Financière Politique Monétaire Politique Fiscale Les Politiques macro-économiques Politique Budgétaire Politique de Crédit Politique Commerciale Politique d Investissement Jocelerme PRIVERT POLITIQUE

Plus en détail

Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales

Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales Notre réseau et notre expertise au service des entreprises régionales Business in Champagne-Ardenne Booster votre activité grâce aux acteurs régionaux Promouvoir vos initiatives et augmenter votre visibilité

Plus en détail

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature.

Telle est, Monsieur le Président de la République, l économie du présent projet de décret que j ai l honneur de soumettre à votre signature. REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple - Un but - Une Foi ----------------- DECRET N 83-423 du 21 AVRIL 1983 RELATIF AUX ACTIVITES DE TRANSACTION ET DE GESTION IMMOBILIERES RAPPORT DE PRESENTATION La loi n 82-07

Plus en détail

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES. VU la loi n 032-2003/AN du 14 mai 2003 relative à la sécurité intérieure ;

LE PRESIDENT DU FASO, PRESIDENT DU CONSEIL DES MINISTRES. VU la loi n 032-2003/AN du 14 mai 2003 relative à la sécurité intérieure ; OO/HO B U R K IN A FASO Unité - Progrès - Justice D E C R E T N 2009-301 /P R E S/PM / SECU/M AT D /M E F /D E F /M E C V /M J/ M C P E A portant régime des armes et munitions civiles au Burkina Faso.

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

Visa Infinite towards the extraordinary.

Visa Infinite towards the extraordinary. GUIDE PRATIQUE Visa Infinite I. LES CARACTÉRISTIQUES 2 A. LA CARTE 2 VALIDITÉ DE LA CARTE 2 LIMITES DE LA CARTE 2 INFINITE, UNE CARTE A PUCE 2 LE CODE SECRET 2 TARIFICATION 2 B. PAIEMENTS ET RETRAITS 3

Plus en détail