INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle"

Transcription

1 INTRODUCTION Logique financière vs logique industrielle Multiplication des faillites de PME/ difficultés d accès au crédit bancaire. Difficultés de grands groupes pourtant performants au niveau industriel et commercial. (France Télécom) Variations importantes des cours de bourses. Les entreprises doivent tenir compte des exigences des apporteurs de ressources financières (créanciers, actionnaires) Passé vs présent :diagnostic financier vs gestion financière Un objectif commun : gérer au mieux les relations avec les actionnaires et les créanciers. Une démarche différente : Diagnostic financier : Evaluer la situation financière actuelle (résultant de décisions passées) car il s agit de la compta et elle-même n est possible que dans le passé. Le diagnostic financier fait pour un créancier ou un actionnaire ne va pas être le même, car ils n ont pas le même intérêts. Gestion financière : Sélectionner les décisions optimales pour le futur, on se demande si dans le futur, les décisions prises seront bénéficiaires pour l entreprise.. immobilier Capitaux propres Décision d investissement circulant Dettes Décision de financement

2 Objectifs du diagnostic financier Revenus actionnaire Dette de 1,1 M Revenus banquier Ex : prêt de 1 M d euros à un taux de 10 % 1,1 M Revenu de l entreprise => Les pertes sont limitées pour l actionnaire et les gains peuvent être beaucoup plus important. Donc l actionnaire aura intérêt à prendre des risques. Dirigeants Compte annuel Autres infos Contrôle des performances Gestion du futur (planification Analystes externes : -Actionnaires -Banquier -Clients fournisseurs -Autres (Personnel) Compte annuel -Evaluation de la rentabilité du placement -Evaluation du risque du placement Colonne dirigeant : diagnostic interne. Diagnostic interne : réalisé par les dirigeants ou avec les infos du dirigeant. Ex d info confidentielle : carnet de commande, compta analytique

3 Les points clés du diagnostic Objectif général : Evaluation de la santé financière de l entreprise Base de décisions futures Santé financière : une approche multicritères Evaluation du risque de placement => banquier Evaluation de la rentabilité du placement => actionnaire Structure financière Effet de levier Solvabilité et liquidité Rentabilité Liquidité Conflit possible et solvabilité Structure financière (on l évalue avec le bilan) : c est la manière dont l entreprise ce finance. - Passif : Dettes/ capitaux propres - Comparaison actif/passif : Est-ce que les investissements à long terme de l entreprise sont financés avec des ressources à long terme ou à court terme? En général on finance du LT avec du LT Rentabilité (CR/Bilan) : c est un résultat par rapport aux fonds investis = Résultat / Fond d investissement La liquidité : En gros c est le risque de faillite. Principalement à partir du bilan mais on peut aussi utilisé compte de résultat. Quelle est la probabilité que l entreprise soit incapable d honorer ses engagements? En cas de faillite, combien vais-je récupérer? Taux de recouvrement : ce que récupère les créanciers après une faillite. Pour les fournisseurs, le taux de recouvrement est très faible, entre 0 et 10 %. Les banquiers récupèrent en moyenne 60 %.

4 Partenaires concernés et différentes approches du diagnostic financier Banquiers et fournisseurs Risque de non paiement des échéances de règlement (liquidité) Possibilité de règlement en cas de faillite (solvabilité) Actionnaires Rentabilité actuelle et future de l entreprise Variabilité de la rentabilité Gestionnaires Diagnostic défensif : identifier et expliquer les difficultés rencontrées. Diagnostic offensif : Apprécier la marge de manœuvre de l entreprise avant des décisions stratégiques. Le bilan comptable : une approche en termes de stock Ce que l entreprise possède Les moyens de financements utilisés = ressources Passif Liquidité croissante Destination des biens immobilisé circulant Stock Créance Exigibilité croissante / Origine des fonds Capitaux propres Provisions pour risque et charge Dettes Compte de régularisation Compte de régularisation

5 Pourquoi les frais (Etablissement, recherche développement) au bilan? Pas pénaliser des entreprises en phase de création ou en phase d effort de recherche et développement. Réintroduit progressivement au compte de résultat. Prime de remboursement des obligations : Obligation : C est un emprunt réservé aux grandes entreprises. Donc il y a une multiplicité de préteurs (institution financière, individu). Emet un emprunt obligatoire 3 valeurs : VE (valeur d émission ou prix émission) : Montant apporté pour l obligataire au départ. VR (valeur de remboursement) : ce que l entreprise va rembourser à l obligataire à la fin de l emprunt. VN (valeur nominale) : Elle sert de base de calcul au paiement des intérêts. VE= 990 VN= 1000 taux : 10% VR= 1100 Dans le bilan Prime de remboursement =110 (VR-VE) Passif Emprunt obligataire = 1100 (VR) Ecart de conversion (A/P) => ECA/ECP - Créances ou dettes en devises étrangères - Variation des taux de charge entre le moment où on a conclu l opération et la fin de l exercice Ex : Au 15/09 Dette de $ 1$=1 Au 31/12 1$=1,20 => contre-valeur = Perte latente : Une perte c est une sorte d emplois d argent donc on le met à l actif ECA : perte de charge latente ( dette, créance) ECP : gain de charge latente ( dette, créance)

6 Prime d émission C est l excédent du prix d émission sur la valeur nominale = VE VN (ou PE - PN) Prix d émission : payé par l actionnaire, reçu par l entreprise Prix nominal : sert à calculer les droits de vote => stable dans le temps PE= 150 PN= 100 Nbre d actions émises : 800 Entreprise encaisse : 800 X 150 = Au passif Capital social = 800 X 100 = Prime émission = = ( ) X 800 Résultat net RESULTAT NET : 2 M DIVIDENDES RESERVES REPORT A NOUVEAU Report à nouveau : montant en attente d affectation

7 Le compte de résultat : une approche en terme de flux Historique de l activité d une entreprise permettant de déterminer l enrichissement de l entreprise au cours d un exercice. Découpage de l activité en trois domaines fonctionnels : Résultat d exploitation Résultat financier Résultat exceptionnel Résultat de l exercice (bénéfice ou perte) Un raisonnement en termes de produits et de charges et non en termes d entrées et sorties d argent. Dotations aux amortissements = charge non décaissable Décalages dans le temps entre de produits => entrées d argent => sorties d argent Bilan : créance client, dette fournisseur => TTC CR : vente, achat => HT Produits exceptionnel : Production stockée = variation de stock PF = SF - SI Charges exceptionnel : variation de stocks marchandises variation de stocks MP SI - SF Autres achats et charges externes - achats non stockées matières premières, fournitures (eau, énergie, ) - services extérieurs : achat d études, de prestations de services ; sous-traitance - autres services extérieurs : loyer crédit bail, loyer, personnel intérimaire, publicité, frais de déplacement, Les limites du bilan comptable Constat général : Le bilan comptable ne reflète qu imparfaitement la réalité économique de l entreprise

8 Objectifs potentiels d analyse fondée sur le bilan Objectifs de l analyse? Evaluer le patrimoine Mieux comprendre le fonctionnement et améliorer la gestion de l entreprise Bilan patrimonial Bilan fonctionnel Les défauts du bilan comptable dans une optique patrimoniale : 1) les actifs fictifs (encours inscrits à actif et dépourvus de toutes liquidité) - Optique comptable : échelonner l impact sur le résultat de certaines charges (frais établissement, R&D, ) - Optique patrimoniale : valeur nulle en cas de revente 2) l évaluation au coût historique - Optique comptable : coût achat (VB) amort ou prov - Optique financière : évaluation de la valeur de marché des actifs 3) une prise en compte insuffisante de la liquidité des créances et de l exigibilité des dettes Les défauts du bilan comptable dans une optique fonctionnelle 1) le crédit-bail : - Optique comptable : les biens financés par CB n appartiennent pas à l entreprise - Optique fonctionnelle : CB sorte d achat financé par emprunt CB : location d un bien avec une option d achat (prix déterminé à l avance), c est plutôt un mode de financement à long terme Ex : une entreprise qui va signer un contrat de CB : - pour une machine qui coûte : loyer annuel : durée : 5 ans - option d achat : prix : dans 5 ans

9 Ça n apparaît pas à l actif du bilan car la machine n appartient pas juridiquement à l entreprise. Ça n apparaît pas au passif car c est une location et non une dette. CB = achat + financement emprunt : Dette : ) les effets escomptés non échus : - Optique comptable : les créances cédées n appartiennent plus à l entreprise - Optique financière : EENE sorte de créance client financée par crédit bancaire CT Livraison en j biens qui ont une valeur de 100 K A B Paiement en j + 90 de 100 K A a besoin de trésorerie immédiatement Vente de la créance au B A Livraison en J Versement en J K - intérêts / commission B Créance client : K Passif Dette bancaire CT : K Banque de A J + 90 : paiement de K

Chapitre 2 L analyse du compte de résultat

Chapitre 2 L analyse du compte de résultat Chapitre 2 L analyse du compte de résultat I- Les soldes intermédiaires de gestion (SIG) A- Intérêt de la mise en place des SIG B- La mise en œuvre des SIG 1- Le tableau des SIG Voir annexe 1 2- L analyse

Plus en détail

PARTIE I PRESENTATION DE LA TECHNIQUE ET DE L ORGANISATION COMPTABLE

PARTIE I PRESENTATION DE LA TECHNIQUE ET DE L ORGANISATION COMPTABLE PARTIE I PRESENTATION DE LA TECHNIQUE ET DE L ORGANISATION COMPTABLE CHAPITRE I LES PRINCIPES DE LA LOGIQUE COMPTA SECTION I LE PRINCIPE DE LA COMPTABILITE EN PARTIE DOUBLE I Le fonctionnement de l entreprise

Plus en détail

CHAPITRE IV : LE BILAN FINANCIER OU L APPROCHE LIQUIDITE

CHAPITRE IV : LE BILAN FINANCIER OU L APPROCHE LIQUIDITE CHAPITRE IV : LE BILAN FINANCIER OU L APPROCHE LIQUIDITE Le bilan financier appelé également bilan liquidité permet en reclassant les postes du bilan selon leur liquidité à l actif et selon leur exigibilité

Plus en détail

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON

Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON Préparation CCF n 2 : APS La SA LOUISON NB : Pour réussir cette APS il est indispensable de connaître (et d être capable de définir) les notions relatives à l analyse fonctionnelle du bilan et du compte

Plus en détail

LE BILAN FONCTIONNEL - APPROFONDISSEMENT. Approfondir l'analyse du bilan fonctionnel : retraitements du bilan comptable.

LE BILAN FONCTIONNEL - APPROFONDISSEMENT. Approfondir l'analyse du bilan fonctionnel : retraitements du bilan comptable. LE BILAN FONCTIONNEL - APPROFONDISSEMENT Objectif(s) : o Pré-requis : Approfondir l'analyse du bilan fonctionnel : retraitements du bilan comptable. o Principes d'analyse du bilan fonctionnel : Modalités

Plus en détail

LECTURE FONCTIONNELLE DU BILAN

LECTURE FONCTIONNELLE DU BILAN LECTURE FONCTIONNELLE DU BILAN VISION FONCTIONNELLE DU BILAN Par opposition à l'approche financière qui se place dans une hypothèse d'évaluation, voire de liquidation, l'approche fonctionnelle définie

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Chapitre 2 : Analyse du bilan, L approche fonctionnelle... 2 I. Introduction... 2 II. La conception

Plus en détail

LES RATIOS. 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace.

LES RATIOS. 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace. LES RATIOS 1) GENERALITES 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace. 2) utilité Illustrer des informations Mesurer des objectifs

Plus en détail

Diagnostique financier

Diagnostique financier Diagnostique financier Biographie : Analyse financière, Grandguillot, Gualino, Memento LMD Analyse financière, De la Bouleri, Dunot, Gestion-Finance Partie 1 : Analyse financière Analyse financière = Analyse/redécoupage

Plus en détail

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières

Analyse Financie re. 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière. Table des matières Analyse Financie re 1 ère Partie : Les concepts d analyse comptable et financière Table des matières Introduction :... 2 Chapitre 1 : Etude du compte de résultat... 2 I. Soldes Intermédiaires de Gestion

Plus en détail

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF

SITUATION PATRIMONIALE ACTIF SITUATION PATRIMONIALE ACTIF SERVICE FORMATION 31/12/2011 31/12/2010 Edition en Euros Brut Amort. prov. Net Net ACTIF IMMOBILISE Immobilisations incorporelles Frais d'établissement Frais de recherche et

Plus en détail

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT ANALYSE BILAN ET COMPTE DE RESULTAT Le bilan fonctionnel : bilan simplifié Le bilan fonctionnel est un bilan dans lequel les ressources et les emplois sont classés par fonction (fonctions financement,

Plus en détail

Comptabilité appliquée à l officine

Comptabilité appliquée à l officine Comptabilité appliquée à l officine I. Le compte de résultat spécifique Rappel ; qu est ce qu un compte de résultat? Il sert à analyser le résultat de l activité : PRODUIT 7. CHARGES 6. = résultat Il sert

Plus en détail

TRANSAMI. Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/10/2013 au 30/09/2014. Activité principale de l'association :

TRANSAMI. Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/10/2013 au 30/09/2014. Activité principale de l'association : TRAAMI Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/10/2013 au 30/09/2014 Activité principale de l'association : Nous vous présentons ci-après le dossier de l'exercice. Fait à PARIS Le 14/10/2014

Plus en détail

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris»

Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» www.thauvron.com mise à jour : 12/09/2005 Corrigé Cas «Les Applications Oléo Mécaniques de Paris» Soldes intermédiaires de gestion retraités 2004 Ventes de marchandises - Coût d achat des marchandises

Plus en détail

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT

Fiche conseil. Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON SON RESULTAT FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Comptables

Plus en détail

Anaïs HAMELIN. Gestion Financière

Anaïs HAMELIN. Gestion Financière MASTER 1 DROIT Examen du 2 ème semestre 2014/2015 Première session Anaïs HAMELIN Gestion Financière Durée de l épreuve : 1 heure Matériel autorisé : Calculatrice (Téléphone portable interdit) Document(s)

Plus en détail

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT

Nom du Document : FAITES LE BILAN A L HEURE DES COMPTES OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON RESULTAT OU COMMENT LIRE SON BILAN ET INTERPRETER SON FICHE CONSEIL Page : 1/9 INTERPRETER SON Vous connaissez chaque année le résultat de votre activité lors de l élaboration de vos comptes annuels. Vous pouvez

Plus en détail

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité

PARTIE 1 L analyse de la performance et de l activité Sommaire Présentation 5 Chapitre 1 L'approche financière de l entreprise 15 1 Définition et objectif 15 2 Les sources d information de l analyse financière 15 A L information comptable 15 1) Les comptes

Plus en détail

LA THEORIE FINANCIERE

LA THEORIE FINANCIERE ANALYSE FINANCIERE DEFINITIONS Ensemble de méthodes et d instruments qui permettent de traiter les informations comptables et de gestion en vue de formuler une appréciation de la situation financière,

Plus en détail

S.A.S. MOB'ILÔT 42 AV RAYMOND POINCARE

S.A.S. MOB'ILÔT 42 AV RAYMOND POINCARE 42 AV RAYMOND POINCARE Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 Activité principale de l'entreprise : LOCATION BIENS CORPORELS ET INCORPORELS Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

Projet site de Visite Activité

Projet site de Visite Activité Activité capacité accueil 1 1 1 1 1 Nombre de jours d'ouverture 3 3 3 3 3 taux moyen remplissage 4% 45% 5% 55% 55% soit entrées vendues 12 135 15 165 165 prix moyen entrée 1 1 1 1 1 ENTREES 1 2 1 35 1

Plus en détail

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures

Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Concours d accès en quatrième année Programme Grande Ecole Epreuve spécialité Finance Session de Juillet 2011 Durée : 3 heures Partie I : Etudes de cas Cas n 1 «AMAL» est une S.A. dont le siège social

Plus en détail

Intitulé de votre projet

Intitulé de votre projet Intitulé de votre projet «Nom» «Prénom» «Adresse» «Tél» «e-mail» «Date de réalisation du dossier» 2 SOMMAIRE 1. Présentation personnelle (ou de l équipe)... 4 2. Le projet... 5 3. Le produit et son marché...

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 27 Rue de la Petite Chartreus BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Annexe 16 Rue P.Gilles de Gennes Parc de la Vatine 76130 MONT ST AIGNAN BILAN ACTIF ACTIF Exercice

Plus en détail

Evaluation comptabilité générale

Evaluation comptabilité générale Nom : Groupe : Evaluation comptabilité générale L entreprise Maxipro a réalisé les opérations suivantes. A vous de les comptabiliser dans le livre journal fourni ci-après. 1. L entreprise reçoit la facture

Plus en détail

La rentabilité de l entreprise trouve sa source d information dans le compte de résultat. Elle peut-être appréciée à travers :

La rentabilité de l entreprise trouve sa source d information dans le compte de résultat. Elle peut-être appréciée à travers : Pour évaluer la performance financière, l analyste devrait poser trois questions : - Comment évolue la rentabilité de l entreprise. - L entreprise est-elle solvable. - La structure financière de l entreprise

Plus en détail

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES

QUANTUM GENOMICS SAS COMPTES ANNUELS SOMMAIRE 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES COMPTES ANNUELS EXERCICE SOMMAIRE Sommaire 1 DONNEES D'IDENTIFICATION VALIDEES 2 BILAN ACTIF 3 BILAN PASSIF 4 COMPTE DE RESULTATS CHARGES 5 COMPTE DE RESULTATS PRODUITS 6 COMPTE DE RESULTATS CHARGES (LISTE)

Plus en détail

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL

ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL ANALAYSE FINANCIERE 1] BILAN FONCTIONNEL Il donne une vision plus économique, il présente la manière dont les emplois sont financés par les ressources. Il permet de mieux comprendre le fonctionnement de

Plus en détail

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE

ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE ANALYSE DES ÉTATS FINANCIERS D UNE ENTREPRISE IMPORTANCE DE COMPRENDRE SA SANTÉ 1- Qu est ce que l analyse financière? Évaluation méthodique de la situation financière d'une entreprise. 2- Buts de l analyse

Plus en détail

13 Les flux de trésorerie

13 Les flux de trésorerie 13 Les flux de trésorerie Les sujets abordés dans chacun des travaux suggérés Problèmes de Sujets abordés Exercices compréhension L utilité et le contenu de 1, 5 1, 5, 9 b) l état des flux de trésorerie

Plus en détail

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS 1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS Cas 1 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT INDIVIDUELS ÉNONCÉ La balance, après retraitements d inventaire, au 31 décembre N, de la société Alpha vous est présentée en annexe

Plus en détail

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Histoire de la comptabilité Le plus vieux métier du monde. On compte depuis que l on écrit : Tablette sumérienne Puis : comptabilité en recettes et dépenses Avec la

Plus en détail

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie

Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Chapitre 3 : La gestion de la trésorerie Toute entreprise commerciale ou industrielle opère chaque mois des achats, des ventes, des paiements, des versements. Elle reçoit aussi de l argent, paie ses salariés,

Plus en détail

Classe 1-Comptes de capitaux

Classe 1-Comptes de capitaux Classe 1-Comptes de capitaux 10 Capital et réserves 101 Capital 1 1011 Capital souscrit non versé 1012 Capital souscrit - versé 1015 Patrimoine des régies 1016 Patrimoine public 104 Primes liées au capital

Plus en détail

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION

I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE II LES FLUX FINANCIERS III LE FINANCEMENT DU CYCLE D INVESTISSEMENT ET D EXPLOITATION I L ACTIVITE FINANCIERE A/ COMMENT ASSURER LA RENTABILITE ET LA SOLVABILITE DE L ENTREPRISE?

Plus en détail

Ce type de gestion est plus spécifiquement adapté aux financements liés aux investissements réalisés par l entreprise.

Ce type de gestion est plus spécifiquement adapté aux financements liés aux investissements réalisés par l entreprise. Chapitre 1 L ANALYSE FINANCIÈRE DÉFINITION L analyse financière à terme regroupe l ensemble des techniques destinées à étudier la gestion à terme de l entreprise pour prévoir, et pallier les besoins de

Plus en détail

I q Actifs corporels et incorporels

I q Actifs corporels et incorporels [ Retraitements en IFRS Les retraitements d homogénéité modifient les comptes individuels des filiales, pour les rendre conformes au modèle unifié des comptes consolidés du groupe. Lorsque les comptes

Plus en détail

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Comptes Annuels Du 1 er janvier au 31 décembre 2009 Martine Salaün Expert comptable Le 30 avril 2010 Armorique Expertise Audit Société

Plus en détail

WIKIMEDIA FRANCE 26/ 28 rue de Londres

WIKIMEDIA FRANCE 26/ 28 rue de Londres 26/ 28 rue de Londres Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2012 au 30/06/2012 Activité principale de l'entreprise : Nous vous présentons ci-après le dossier financier qui se décompose

Plus en détail

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel Analyse de la formation du résultat : le tableau des soldes intermédiaires de gestion 1- Principe et hiérarchie des soldes Pour mieux comprendre la formation du résultat de l'exercice, des résultats partiels

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

ESIAL 1A Comptabilité TDs Version du 18/05/07. Flux et comptes

ESIAL 1A Comptabilité TDs Version du 18/05/07. Flux et comptes Flux et comptes I) Flux Chaque opération fait l'objet d'un enregistrement comptable, dont il faut identifier : - la ressource = origine de l'opération au point de vu financier c'est ce qui nous permet

Plus en détail

ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES IFRS

ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES IFRS ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES 1 CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2 PRINCIPES RETENUS POUR LA PREPARATION DES PREMIERS ETATS FINANCIERS DU GROUPE EN 3 ANALYSE DE LA TRANSITION DU BILAN

Plus en détail

- 08 - L ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS REELLES

- 08 - L ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS REELLES - 08 - L ANALYSE DU BILAN PATRIMONIAL EN VALEURS REELLES Objectif(s) : o Pré-requis : Prise en compte des plus-values et moins-values et impact sur la situation financière d'une entreprise. o Principes

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008

COMPTES CONSOLIDES GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008 1 COMPTES CONSOLIDES COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008 2 BILAN CONSOLIDE AU 31 DECEMBRE 2008 (en K ) ACTIF Notes 31/12/2008 Retraité (*) ACTIFS NON-COURANTS Goodwill 4.1.1 11 160 11 161 Immobilisations

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux FONDS DE DOTATION FNBP 76 Avenue de France 75013 Paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Bilan Actif FONDS DE DOTATION FNBP Période du 01/01/14 au 31/12/14 Edition du 12/05/15 BRUT Amortissements

Plus en détail

ASS RESEAU ONCOSUD. COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2012 18 AVENUE DES SOURCES 84000 AVIGNON. infos@jca-experts.com

ASS RESEAU ONCOSUD. COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2012 18 AVENUE DES SOURCES 84000 AVIGNON. infos@jca-experts.com ASS RESEAU ONCOSUD 18 AVENUE DES SOURCES 84000 AVIGNON COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2012 Société d'expertise Comptable et de Commissariat aux Comptes inscrite au tableau de l'ordre de la Région de Maseille

Plus en détail

Lire et Comprendre Son Bilan

Lire et Comprendre Son Bilan Entrepreneurial Services Lire et Comprendre Son Bilan - Le bilan comme outil de gestion Jean-Jacques Schwab Agent fiduciaire diplômé Organisateur brevet fédéral Sous-directeur Ernst & Young SA Place Chauderon

Plus en détail

Comptabilité Titre 1 : Le plan comptable français : Chapitre 1 : La comptabilité, définition et rôle :

Comptabilité Titre 1 : Le plan comptable français : Chapitre 1 : La comptabilité, définition et rôle : Comptabilité Titre 1 : Le plan comptable français : Chapitre 1 : La comptabilité, définition et rôle : Article 120 PCG : la comptabilité est un système d organisation de l information financière permettant

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Initiation à la comptabilité simplifiée Les obligations comptables Obligations minimales Obligations de fait Obligations légales Les règles de la comptabilité de trésorerie Principes d enregistrement Utilisation

Plus en détail

François LONGIN www.longin.fr

François LONGIN www.longin.fr Correction de l exercice 3 du quiz du cours Gestion financière à court terme (2012-2013 T1) : «Plan de trésorerie et couverture du besoin de financement à court terme» Question 1: calculer le besoin de

Plus en détail

Définition et finalités de l analyse financière

Définition et finalités de l analyse financière Définition et finalités de l analyse financière FICHE I Définition L analyse financière recouvre un ensemble de techniques et d outils visant à traduire la réalité d une entreprise en s appuyant sur l

Plus en détail

TOTAL ACTIF = TOTAL PASSIF

TOTAL ACTIF = TOTAL PASSIF Fiche méthodologique Les outils comptables et financiers Décembre 2012 Le bilan, le compte de Le bilan, le compte de sont trois documents comptables complémentaires utilisés dans le cadre d une comptabilité

Plus en détail

FEDERATION NATIONALE DES ASSOC ET SYNDIC SPORTIF

FEDERATION NATIONALE DES ASSOC ET SYNDIC SPORTIF 5 RUE DES COLONNES SIRET : 43163040900016 Exercice du 01/07/2011 au 30/06/2012 Comptes arrêtés au 30/06/2012 (en Euros) 5 RUE DES COLONNES COMPTES ANNUELS du 01/07/2011 au 30/06/2012 Pages - Bilan actif-passif

Plus en détail

C.M.S. EXPERTS ASSOCIÉS

C.M.S. EXPERTS ASSOCIÉS C.M.S. EXPERTS ASSOCIÉS SOCIÉTÉ D EXPERTISE COMPTABLE ET DE COMMISSARIAT AUX COMPTES INSCRITE AU TABLEAU DE L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES ET A LA COMPAGNIE REGIONALE DES COMMISSAIRES AUX COMPTES DE PARIS

Plus en détail

CLUSTER LOGISTIQUE RHONE ALPES. Etats Financiers. Au : 31 Décembre 2013. 32 quai Perrache 69286 LYON CEDEX 02. Siret : 42241633900048

CLUSTER LOGISTIQUE RHONE ALPES. Etats Financiers. Au : 31 Décembre 2013. 32 quai Perrache 69286 LYON CEDEX 02. Siret : 42241633900048 CLUSTER LOGISTIQUE RHONE ALPES Etats Financiers Au : 31 Décembre 2013 32 quai Perrache 69286 LYON CEDEX 02 Siret : 42241633900048 In Extenso Charbonnières 24, chemin des Verrières BP 33 69751 Lyon Charbonnières

Plus en détail

De la comptabilité aux documents de synthèse

De la comptabilité aux documents de synthèse De la comptabilité aux documents de synthèse se La balance totaux mouvements soldes N libellé débits crédits débits crédits 10 capital 900 000,00 900 000,00 164 emprunts 200 000,00 200 000,00 2183 matériel

Plus en détail

Prestations et frais 2011 2012 18 844,27 20 134,74 Prestations et frais payés 2011 2012 13 638,83 15 176,05

Prestations et frais 2011 2012 18 844,27 20 134,74 Prestations et frais payés 2011 2012 13 638,83 15 176,05 ROYAUME DU MAROC Direction des assurances et de la prévoyance sociale DOMOF/SSTAT / Situation liminaire du secteur des assurances au Maroc en 2012 Mai 2013 Le montant des émissions a atteint, en 2012,

Plus en détail

AFGHANISTAN DEMAIN. 7 boulevard Saint Marcel 75013 PARIS COMPTES ANNUELS. du 01/01/2014 au 31/12/2014

AFGHANISTAN DEMAIN. 7 boulevard Saint Marcel 75013 PARIS COMPTES ANNUELS. du 01/01/2014 au 31/12/2014 7 boulevard Saint Marcel 75013 PARIS COMPTES ANNUELS du 01/01/2014 au 31/12/2014 Sommaire Bilan association 1 ACTIF 1 Immobilisations incorporelles 1 Immobilisations corporelles 1 Immobilisations financières

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005

ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 ETATS DE SYNTHESES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2005 1 - BILAN CONSOLIDÉ 2 - COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDÉ 3 - TABLEAU DE FLUX DE TRÉSORERIE CONSOLIDÉ 4 - TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES 5 IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Cours de comptabilité

Cours de comptabilité Cours de comptabilité 2009 Table des matières 1 Analyse et fonctionnement des comptes du BILAN 2 1.1 Test.......................................................... 2 1.1.1 A Biens détenus en location-financement..................................

Plus en détail

MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES

MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES MGI GROUPE COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2009 SOMMAIRE BILANS COMPTES DE RESULTAT TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE METHODES COMPTABLES ET NOTES EXPLICATIVES

Plus en détail

Les notions de patrimoine

Les notions de patrimoine THÈME 1 Les notions de patrimoine et d activité de l entreprise Sujet 1 Bilan de départ simplifié Question 1 Question 2 Le 1 er octobre N, M. Alméda crée une entreprise spécialisée dans la vente au détail

Plus en détail

Les notions de comptabilité en entreprise

Les notions de comptabilité en entreprise Gestion Arthur Van de Wiele Département de Microélectronique ESCPE, Lyon, France arthur.van-de-wiele@cpe.fr 4 novembre 2012 Résumé Ce document présente un résumé du cours animé par Mr Franck D'Asgnanno,

Plus en détail

ANNEXE 4 : BILAN - ACTIF. Exercice N, clos le : Amortissements,provisions 2

ANNEXE 4 : BILAN - ACTIF. Exercice N, clos le : Amortissements,provisions 2 Numéro SIRET ANNEXE 4 : BILAN ACTIF Frais d'établissement Immobilisations Corporelles Terrains Constructions Instal. techniques, matériel et outillage Autres immobilisations corporelles Immobilisations

Plus en détail

De la valeur d entreprise à la valeur des capitaux propres

De la valeur d entreprise à la valeur des capitaux propres De la valeur d entreprise à la valeur des capitaux propres Agnès PINIOT, Membre de la Commission Evaluation des entreprises de la Compagnie Nationale des Commissaires aux comptes (CNCC) Olivier PERONNET,

Plus en détail

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes

Rapport financier 2007. Budget prévisionnel 2008. Rapport du commissaire aux comptes Rapport financier 2007 Budget prévisionnel 2008 Rapport du commissaire aux comptes Parc Euromédecine 209 rue des Apothicaires 34196 Montpellier cedex 5 Tél 04 67 52 64 17 Fax 04 67 52 02 74 E-mail contact@ors-lr.org

Plus en détail

A PLUS HOLDING ISF. Société anonyme Au capital de 2.266.200 euros Siège social : 8, rue Bellini 75116 Paris

A PLUS HOLDING ISF. Société anonyme Au capital de 2.266.200 euros Siège social : 8, rue Bellini 75116 Paris A PLUS HOLDING ISF Société anonyme Au capital de 2.266.200 euros Siège social : 8, rue Bellini 75116 Paris 511 850 521 RCS Paris Société en liquidation RAPPORT DU LIQUIDATEUR A L ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRE

Plus en détail

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY

SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY SEANCE 1 : GARAGE DU CHESNAY 1. ETATS FINANCIERS Bilan au 01/09/N Actif immobilisé Fonds commercial 1 Bâtiment Equipement Actif Actif circulant Stocks voitures neuves Stocks voitures d occasion Stock essence,

Plus en détail

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES

28 Rabie El Aouel 1430 25 mars 2009 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 40 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 19 28 Rabie El Aouel 1430 NOMENCLATURE DES COMPTES A TROIS CHIFFRES 1 - CLASSE 1 - COMPTES DE CAPITAUX 10 Capital, réserves et assimilés 101 Capital émis

Plus en détail

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE

COMPTABILITÉ GÉNÉRALE COMPTABILITÉ GÉNÉRALE CHAPITRE 1 : Les notions de patrimoine et d'achat de l'entreprise L'objectif de toute entreprise est de s'enrichie en exerçant une activité. Une des finalités de la Comptabilité Générale

Plus en détail

Initiation à la comptabilité simplifiée

Initiation à la comptabilité simplifiée Lot 2 : Fiscalité et comptabilité Initiation à la comptabilité simplifiée Ville de Paris Carrefour des Associations Parisiennes PROJETS-19 projets19@projets19.org Organisation matérielle : 3 heures avec

Plus en détail

Extrait du CO art 671 : C. Réserves I. Réserves légales 1. Réserve générale. atteigne 20 % du capital-actions libéré.

Extrait du CO art 671 : C. Réserves I. Réserves légales 1. Réserve générale. atteigne 20 % du capital-actions libéré. Semestrielle d économie 2 ème OS Page 1/8 Formulaire : Ratio de trésorerie 1 : Liquidités * 100 / Dettes à ct Ratio de trésorerie 2 : (Liquidités + Créances) * 100 / Dettes à ct Ratio de trésorerie 3 :

Plus en détail

La solvabilité et liquidité financière

La solvabilité et liquidité financière Ce qu il faut retenir sur La solvabilité et liquidité financière LA SOLVABILITE La solvabilité traduit la capacité d une entreprise à faire face à ses engagements financiers c est-à-dire la capacité à

Plus en détail

PLAN DE FINANCEMENT HOLDING

PLAN DE FINANCEMENT HOLDING Hors Taxes PLAN DE FINANCEMENT HOLDING BESOINS Démarrage Fin 1ère Année Fin 2ème Année Fin 3ème Année Immobilisations incorporelles (HT) Frais d'établissement (enregistrement société, R et D ) 1 Frais

Plus en détail

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE

Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Le modèle COMPTABLE de l ENTREPRISE Histoire de la comptabilité Le plus vieux métier du monde. On compte depuis que l on écrit : Tablette sumérienne Puis : comptabilité en recettes et dépenses Avec la

Plus en détail

Comptes de charges (Classe 6)

Comptes de charges (Classe 6) Comptes de charges (Classe 6) Les charges d exploitation normale et courante sont enregistrées sous les comptes 60 «Achats», 61/62 «Autres charges externes», 63 «Impôts, taxes et versements assimilés»,

Plus en détail

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises

Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Introduction à la Comptabilité Générale des Entreprises Structure du cours Introduction à la comptabilité Comptabilité générale et comptabilité analytique: Objectifs, définition et champ d action Du patrimoine

Plus en détail

MAIRIE DE FOURMIES 59610 FOURMIES NAF : 9499Z-

MAIRIE DE FOURMIES 59610 FOURMIES NAF : 9499Z- COMPTES ANNUELS Période du 01/01/2014 au 31/12/2014 ASS GRAND PRIX DE FOURMIES MAIRIE DE FOURMIES 59610 FOURMIES NAF : 9499Z- Siret : 43966136400018 3 place Victor Hugo 02500 HIRSON Tél. 03 23 99 33 80

Plus en détail

La structure comptable de base, le couple Bilan - Etat de résultat

La structure comptable de base, le couple Bilan - Etat de résultat La structure comptable de base, le couple Bilan - Etat de résultat Corrigé Application Exercice 1 : 1) Il manque les informations suivantes : 1- Le nom de l'entreprise qui doit être porté en haut du bilan.

Plus en détail

Chapitre 38. Achats Etat TVA déductible sur Autres Biens et Services Fournisseurs

Chapitre 38. Achats Etat TVA déductible sur Autres Biens et Services Fournisseurs Chapitre 38 Opération Achats-vente : un flux réel (matières) et un flux financier (espèces ou dettes). - Chez l acheteur : débit du compte de charge 60 et crédit des réserves ou dette - Chez le vendeur

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011. Sommaire

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011. Sommaire Informations financières consolidées non auditées au 31 mars 2011 2011 LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau

Plus en détail

COMPTES ANNUELS au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS au 31/12/2013 Chez M. HOUDART Eric 6, Square du Trocadéro COMPTES ANNUELS au 31/12/2013 - Attestation des comptes 1 COMPTES ANNUELS Pages - Bilan actif-passif 2 et 3 - Compte de résultat 4 et 5 - Annexe 6 - Détail des

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat

FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat 1. Il existe trois systèmes comptables: le système abrégé: il est réservé aux petites exploitations, FR n 1 : Le plan des comptes, le bilan, le compte de résultat Le plan comptable général a pour finalité

Plus en détail

les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG)

les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) les Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG) 1) CARACTERISTIQUES les SIG sont un tableau mettant en évidence des INDICATEURS de l'activité de l'entreprise : * document facultatif, sauf pour les entreprises

Plus en détail

SYNDICAT CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A01 31060 TOULOUSE CEDEX 9

SYNDICAT CFTC AIRBUS 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A01 31060 TOULOUSE CEDEX 9 316 ROUTE DE BAYONNE USINE LOUIS BREGUET BAT A01 Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2014 au 31/12/2014 Activité principale de l'association : SYNDICAT PROFESSIONNEL Nous vous présentons

Plus en détail

VERDALLE ABRI ARLOS ROUTE ESPAGNE 31440 ARLOS BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT. Présenté en Euros. Période du 01/01/2013 au 31/12/2013

VERDALLE ABRI ARLOS ROUTE ESPAGNE 31440 ARLOS BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT. Présenté en Euros. Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 VERDALLE ABRI ARLOS ROUTE ESPAGNE 31440 ARLOS BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT Présenté en Euros Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 VERDALLE page 2 BILAN ACTIF Période du 01/01/2013 au 31/12/2013 Présenté

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

GROUPE ILIAD Etats financiers consolidés résumés 30 juin 2007 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL...1

GROUPE ILIAD Etats financiers consolidés résumés 30 juin 2007 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL...1 a GROUPE ILIAD Etats financiers consolidés résumés 30 juin 2007 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL...1 BILAN CONSOLIDE SEMESTRIEL : ACTIF...2 BILAN CONSOLIDE SEMESTRIEL : PASSIF...3 TABLEAU

Plus en détail

ETATS DE SYNTHESE EXERCICE 2005 / 2006 ETATS DISPONIBLES

ETATS DE SYNTHESE EXERCICE 2005 / 2006 ETATS DISPONIBLES ETATS DE SYNTHESE EXERCICE 2005 / 2006 ETATS DISPONIBLES BILAN ACTIF BILAN PASSIF COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES ETAT DES SOLDES DE GESTION TABLEAU DE FINANCEMENT TABLEAU DES PROVISIONS TABLEAU DES CREANCES

Plus en détail

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE

COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE COMPTABILITE D ENTREPRISE METHODE COMPTABLE Qu est ce que la comptabilité? La comptabilité est un ensemble d enregistrement, de traitement, au niveau interne elle permet aux dirigeants de faire des choix.

Plus en détail

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex

Code NACE : 3312ZB - REPAR. MACHINES AGRICOLES. Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010. Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex M. TEST 11 place SaintMartin BP 80394 57007 METZ CEDEX 01 Dossier de Gestion Exercice du 01/10/2009 au 30/09/2010 Cabinet comptable : Expert Comptable 46 cours Léopold BP 80379 54007 NANCY Cedex Cemogest

Plus en détail

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion

Pérennisation de l entreprise. Participation au contrôle de gestion btsag.com 1/15 26/09/2011 Pérennisation de l entreprise Auteur : C. Terrier; mailto:webmaster@btsag.com ; http://www.btsag.com Utilisation: Reproduction libre pour des formateurs dans un cadre pédagogique

Plus en détail

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS

INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS INGENIERIE FINANCIERE DE PROJETS Référence : Agnès DALLOZ Date de dernière mise à jour : 30/07/2004 Etat : Définitif Auteur : Objet du document : Destinataires Agnès DALLOZ Simone SCHARLY Objet de la diffusion

Plus en détail

LA GONETTE. 89 rue Paul Bert chez Soline 69003 LYON. Exercice du 30/05/2014 au 31/08/2015. En Euros.

LA GONETTE. 89 rue Paul Bert chez Soline 69003 LYON. Exercice du 30/05/2014 au 31/08/2015. En Euros. 89 rue Paul Bert chez Soline Exercice du 30/05/2014 au 31/08/2015 89 rue Paul Bert chez Soline COMPTES ANNUELS du 30/05/2014 au 31/08/2015 Pages - Attestation des comptes 1 - Bilan actif-passif 2 et 3

Plus en détail

Concours d accås en 4 Äme annåe du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå ComptabilitÅ-ContrÇle-Audit (Master CCA) DurÅe : 3H

Concours d accås en 4 Äme annåe du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå ComptabilitÅ-ContrÇle-Audit (Master CCA) DurÅe : 3H Concours d accås en 4 Äme annåe du Programme Grande Ecole Examen Type Epreuve de spåcialitå ComptabilitÅ-ContrÇle-Audit (Master CCA) DurÅe : 3H Partie I : Cas nä 1 : FiscalitÅ Le directeur financier de

Plus en détail

COMPTABILITE LE FINANCEMENT DES IMMOBILISATIONS

COMPTABILITE LE FINANCEMENT DES IMMOBILISATIONS COMPTABILITE LE FINANCEMENT DES IMMOBILISATIONS I)Le financement par capitaux propres Ce sont les ressources de l entreprise n appartenant pas à des tiers mais à ses propriétaires : entrepreneurs individuels

Plus en détail