Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Données sociales sur les quartiers prioritaires de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine"

Transcription

1 R E C U E I L D E D O N N É E S S O C I A L E S D E S C A F E N Î L E D E F R A N C E N 4 Décembre 2015 Données sociales sur les quartiers s de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine

2 Avant Propos L es nouveaux quartiers s de la politique de la ville ont vu le jour en janvier Ces nouveaux territoires s inscrivent dans la loi la loi n du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine qui dispose que «les quartiers s de la politique de la ville dans les départements métropolitains sont des quartiers situés en territoire urbain et caractérisés par un nombre minimal d habitants et un écart de développement économique et social apprécié par un critère de revenu des habitants». Avec cette loi, il s agit bien d une réforme de la politique de la ville, politique qui s inscrit dans un passé de nombreuses années consacrées à aider les quartiers les plus en difficultés. Celle-ci s est construite au fil des ans sur de nombreux dispositifs dont l empilement et le nombre ont abouti à un brouillage des territoires, et des politiques mises en œuvre. Des zones urbaines sensibles (Zus) aux contrats urbains de cohésion sociale (Cucs), les interventions se sont multipliées mais celles-ci n ont pas débouché sur des résultats tangibles et la Cour des comptes, dans son rapport de 2012, n a pas manqué de pointer ces défaillances en demandant de recentrer les efforts et les actions sur les zones les plus sensibles 1. Et pourtant, la politique de la ville repose depuis longtemps, sur la mobilisation d acteurs et de moyens pour réduire les écarts de développement entre les quartiers et leurs unités urbaines. Elle se fonde sur le principe de transversalité, l Etat, les collectivités territoriales et leurs groupements et s appuie sur les leviers d action que comportent les politiques sociales dans le domaine de l emploi, de l éducation, du cadre de vie, de l économie Un changement de paradigme s avérait donc nécessaire : la loi de programmation pour la ville et la cohésion urbaine emporte donc réforme de la géographie. En filigrane de cette mobilisation, il s agit de tendre vers plus d égalité des territoires, d amélioration des conditions de vie des habitants, de réduction des écarts de développement entre territoires. Les contrats de ville demeurent l outil sur lequel la gouvernance de ces territoires trouve un point d ancrage privilégié. Deux décrets ont fixé l assise de ces territoires : le décret n du 3 juillet 2014 relatif à la liste nationale des quartiers s de la politique de la ville et à ses modalités particulières de détermination dans les départements métropolitains, et le décret n du 30 décembre 2014 qui en fixe les périmètres. Un rectificatif a été apporté par le décret n du 14 septembre Le critère retenu pour identifier les nouveaux quartiers s est celui de la concentration de population à bas revenus sur un territoire urbain, reléguant à un autre plan les critères précédemment retenus fondés sur le bâti, les difficultés sociales. La variable revenu implicitement prise en compte dans le passé devient le critère unique : «Les bas revenus sont définis par une approche mêlant deux références : le décrochage, d une part, par rapport aux revenus de l agglomération dans laquelle se situe le quartier et, d autre part, par rapport aux revenus de la France métropolitaine». Les territoires urbains sont les unités urbaines définies par l'insee ayant une population d'au moins habitants. Le nombre minimal d'habitants d'un quartier est fixé à ; selon le décret n du 3 juillet 2014, qui a déterminé la méthode de délimitation des contours des quartiers s de la politique de la ville, le critère de revenu des habitants à partir duquel est apprécié l'écart de développement économique et social par rapport au territoire national, d'une part, et, d'autre part, à l'unité urbaine dans laquelle se situe le quartier est le revenu médian par unité de consommation ; celui-ci doit être inférieur au seuil défini à l'article 4 du décret : 1 Darriau, V. ; Henry, M. ; Oswalt, N., (2014), Politique de la ville en France métropolitaine : une nouvelle géographie recentrée sur quartiers s», France, portrait social, Insee références-édition 2014, p

3 Méthode retenue pour le calcul du seuil de revenu médian par unité de consommation : 1 Pour les unités urbaines de moins de 5 millions d'habitants : S = 0,6 ([0,7 RMUC-nat) + (0,3 RMUC-UU]) ; 2 Pour les unités urbaines de 5 millions d'habitants ou plus : S = 0,6 ([0,3 RMUC-nat) + (0,7 RMUC-UU]), Pour son application, S est le seuil de revenu médian par unité de consommation, RMUC-nat est le revenu médian par unité de consommation de la France métropolitaine et RMUC-UU est le revenu médian par unité de consommation de l'unité urbaine au sein de laquelle est situé le quartier. Le nombre minimal d'habitants et le critère de revenu défini sont appréciés à partir des données produites par l'insee permettant de mesurer la répartition des revenus des habitants par unité de consommation sur des carreaux standardisés de 200 mètres de côté. La base utilisée est la source de l'insee sur les revenus fiscaux localisés des ménages pour C est ainsi que nouveaux quartiers s ont été identifiés sur le territoire métropolitain. En Île-de-France ils sont au nombre de 272. **** Les travaux qui fondent ce recueil ont été produits à partir des fichiers des allocataires des Caisses d allocations familiales d Île-de-France. La mise à disposition des données a été rendue possible grâce à la géolocalisation des adresses contenues dans ces fichiers. Les données publiées observent le respect de la confidentialité et la protection des données nominatives. Le principe retenu pour fournir des indicateurs sociaux sur les nouveaux quartiers s de la politique de la ville s appuie sur la comparaison des indicateurs sociodémographiques (exprimés en %) entre les allocataires des nouveaux quartiers s et ceux du reste de la commune, permettant ainsi d apprécier le différentiel de situation ou de profil des allocataires. En revanche, elle ne permet pas de caractériser les zones étudiées au regard d une variable sociodémographique portant sur l ensemble de la population en l absence de données de référence exhaustives récentes. Les quartiers ont été classés pour certains critères socioéconomiques dans un ordre de difficultés décroissant, le quartier classé en rang 1 détenant la situation la plus difficile au regard de l indicateur observé. Pour obtenir le score final tous les rangs sont cumulés et les quartiers sont classés par ordre décroissant, le quartier obtenant la place 1 est donc celui dont les allocataires connaissent comparativement aux autres, le plus de difficultés socioéconomiques. **** 3

4 Définitions Allocataires : Il s'agit des bénéficiaires d'une ou plusieurs prestations versées par les Caisses d'allocations familiales (Caf) pour décembre 2014, au regard de leur situation familiale et/ou monétaire, ou ayant reçu une allocation pour la rentrée scolaire 2014/2015. Sont considérés ici comme enfants à charge, au sens de la législation familiale, les enfants ouvrant droit à au moins une prestation du mois de leur naissance aux 24 ans révolus, à condition si ils travaillent au-delà de 16 ans, de percevoir une rémunération inférieure à 55 % du salaire minimum interprofessionnel de croissance. Personnes couvertes par les prestations : il s agit de l ensemble des foyers allocataires (allocataires, conjoints, enfant(s) et autres personnes à charge prises en compte pour le calcul des prestations. Familles allocataires : la famille se réfère à un foyer ayant la charge d enfants(s) de moins de 25 ans pris en compte pour le calcul des prestations. En fonction de la nature des prestations versées, allocations familiales, complément familial, aide au logement ou encore revenu de solidarité active, la limite d âge des enfants pris en compte varie. Elle est de 20 ans pour les allocations familiales, sauf dans le cas des familles de trois enfants ou plus où l aîné peut avoir 21 ans, de 21 ans pour le complément familial et les aides au logement, de 25 ans pour le revenu de solidarité active. Foyers allocataires sous le seuil des bas revenus : afin de pouvoir comparer les revenus des foyers allocataires de taille et de composition démographique différentes, on détermine un revenu mensuel par équivalent adulte ou unité de consommation. Celui-ci est calculé à partir des revenus annuels déclarés par l'allocataire et son conjoint ou concubin éventuel et des ressources trimestrielles pour les bénéficiaires du Rsa et de l Aah qui sont en emploi. Ces revenus sont ramenés par mois et augmentés du montant des prestations versées par la Caf perçues pour le mois de décembre, à l exception des prestations liées à la garde des enfants. Les prestations apériodiques (prime de naissance de la prestation d accueil du jeune enfant, allocation de rentrée scolaire) sont mensualisées et intégrées dans les ressources. Le nombre d'unités de consommation des foyers allocataires est obtenu en appliquant les coefficients de pondération suivants : - 1 pour le premier adulte (l'allocataire) ; - + 0,5 par adulte supplémentaire et enfant de 14 ans ou plus ; - + 0,3 par enfant de moins de 14 ans ; - + 0,2 pour une famille monoparentale. Le seuil des bas revenus de référence est calculé par l'insee qui l'établit à 60 % du revenu disponible médian par unité de consommation, avant impôt, de la population enquêtée lors de l'enquête Revenus Fiscaux et Sociaux (ERFS) (hors les personnes de 65 ans ou plus). La pauvreté monétaire mesurée ici ne peut être comparée à celle généralement établie par l Insee puisque la population de référence et les modalités de calcul diffèrent. Bénéficiaires d une aide au logement : Il existe trois types d'aides au logement destinées aux ménages de ressources modestes, locataires ou accédants à la propriété : l'aide personnalisée au logement (Apl), l'allocation de logement à caractère familial (Alf) et l'allocation de logement à caractère social (Als). Ces aides ne sont pas cumulables, l'ordre de priorité est le suivant : Apl, Alf, Als. Leur montant varie selon le niveau de ressources, la taille de la famille, les dépenses (plafonnées) de logement et le statut d'occupation. L'Aide personnalisée au logement (Apl) est destinée à toute personne, locataire d'un logement neuf ou ancien qui a fait l'objet d'une convention entre le propriétaire et l'état fixant, entre autres, l'évolution du loyer, la durée du bail, les conditions d'entretien et les normes de confort ; accédant à la propriété ou déjà propriétaire, ayant contracté un Prêt d'accession sociale (Pas), un Prêt aidé à l'accession à la propriété (Pap) ou encore un Prêt conventionné (Pc) pour l'acquisition, l'amélioration ou l'agrandissement du logement, neuf ou ancien. L'Apl est versée au bailleur ou à l'organisme de crédit qui la déduit du montant des loyers ou de la mensualité remboursée. 4

5 L'Allocation de logement à caractère familial (Alf) concerne les personnes qui n'entrent pas dans le champ d'application de l'apl mais qui attendent un enfant, ont des enfants ou certaines autres personnes à charge, ou forment un ménage marié depuis moins de cinq ans (le mariage ayant eu lieu avant les 40 ans de chacun des conjoints). L'Allocation de logement à caractère social (Als) s'adresse à ceux qui ne peuvent bénéficier ni de l'apl ni de l'alf. Bénéficiaires du revenu de solidarité active (Rsa) : le Rsa est entré en vigueur le 1er juin 2009 et recouvre plusieurs situations. On distingue trois catégories d allocataires : Les bénéficiaires du Rsa «socle seul» n ont pas de revenus d activité (ou sont en période de cumul intégral durant les 3 mois de la reprise d emploi) ; Les bénéficiaires du Rsa «socle et activité» ont de faibles revenus d activité et l ensemble de leurs ressources est inférieur à un montant forfaitaire (intervenant dans le calcul du montant de la prestation dépendant de la composition du foyer) ; Les bénéficiaires du Rsa «activité seul» ont des revenus d activité modestes et l ensemble de leurs ressources est supérieur au montant forfaitaire. Le volet Rsa «activité seul» s'adresse à de nouveaux bénéficiaires : les travailleurs pauvres. Le Rsa remplace le Revenu minimum d insertion (Rmi), l Allocation de parent isolé (Api) et les mécanismes d intéressement à la reprise d activité pour ces bénéficiaires, mais le volet Rsa «activité seul» s adresse à de nouveaux bénéficiaires : les travailleurs pauvres. Le Rsa «socle» est un minimum social, le Rsa «activité seul» est un revenu garanti. Le Rsa jeunes: depuis le 1er septembre 2010, le Rsa est étendu en France métropolitaine aux jeunes âgés de 18 ans à moins de 25 ans sans enfant à charge. Les conditions d accès, les démarches, et les accompagnements restent les mêmes que ceux du Rsa généralisé, à l exception de la condition d activité préalable à la demande : obligation de justifier de deux ans d'activité à temps plein (consécutifs ou non) dans les trois dernières années précédant la demande (soit heures). En cas de situation d isolement avec enfant(s) à charge (célibat, divorce, séparation, veuvage, grossesse), le montant du Rsa est majoré. Cette majoration est accordée pendant 12 mois continus ou non, dans la limite de 18 mois à compter de la date du fait générateur de l isolement. Le cas échéant, la durée de la majoration peut être prolongée jusqu à ce que le plus jeune des enfants atteigne ses 3 ans. Bénéficiaires de l allocation pour adultes handicapés (Aah) : l Aah est un minimum social qui a pour objectif d'aider financièrement les personnes handicapées disposant de revenus modestes, âgées d'au moins 20 ans et d'un âge inférieur ou égal à l'âge légal de la retraite. Si l allocataire est handicapé, l Aah peut compléter ses ressources pour lui garantir un revenu minimal. Son taux d incapacité est d au moins 80 % ou compris entre 50 % et 80 %. L allocataire ne doit pas percevoir de pension égale ou supérieure à 790,18 euros par mois (en 2014) ou s il ne travaille pas ses revenus, de l'année 2012, ne doivent pas dépasser un plafond correspondant à sa situation familiale : 9 482,16 euros pour une personne isolée ou ,32 euros pour un couple. Ces montants sont majorés de 4 741,08 euros par enfant à charge. Depuis le 1er janvier 2011, si l allocataire exerce une activité professionnelle ses droits à l Aah sont calculés chaque trimestre en fonction des ressources imposables perçues durant les trois derniers mois. Aussi, une période de cumul intégral a été instaurée entre les revenus d activité et l Aah, d une durée de six mois à compter de l entrée en activité, dans la limite de six mois sur douze mois glissants. Allocataires dépendants des prestations sociales: il s agit des allocataires dont la part des prestations sociales dans les revenus d un foyer allocataire est de 50 % et plus. Ainsi, les foyers allocataires dépendant à 75 % des prestations sociales ont des revenus, incluant les prestations, composés à 75 % de prestations sociales. Taux d effort net médian : la charge que constitue le logement dans le budget des familles se mesure par le taux d effort consacré au logement : les allocations logement ayant pour finalité de réduire la part de budget que les ménages modestes consacrent au paiement de leur loyer et de leurs charges (ou du remboursement de leur prêt concernant les accédants à la propriété). En comparant le taux d effort avec ou sans les aides au logement, on mesure le soutien apporté par ces aides aux allocataires pour leur permettre d assumer cette charge. 5

6 Pour le calcul du taux d effort, ont été retirés des allocataires bénéficiaires d une aide au logement, les allocataires ou conjoints dont les revenus sont mal appréhendés, c est-à-dire les personnes âgées de 65 ans ou plus, les agriculteurs et les étudiants ne percevant que l Al (hormis s ils ont des enfants). Sont également exclus les allocataires percevant de l Aah en maison d accueil spécialisée et les allocataires hospitalisés ou incarcérés. Le champ retenu pour le calcul de l indicateur porte sur les allocataires du parc locatif (social ou privé) ou en accession à la propriété. Sont exclus les foyers, les centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (Crous) : les conditions de vie et de ressources des allocataires qui y vivent sont particulières car d autres services que l hébergement sont compris dans les loyers. Le taux d effort net médian est le rapport entre la dépense nette en logement du bénéficiaire (coût du logement + charges aides au logement) et son revenu disponible (revenu disponible aides au logement), qui sépare la population des bénéficiaires en deux. 6

7 Sommaire Avant Propos... 2 Définitions... 4 Sommaire... 7 Carte de situation des quartiers s de la politique de la ville... 8 Principales caractéristiques des allocataires des quartiers s dans les Hauts-de-Seine... 8 Les quartiers s de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine... 9 Profil socioéconomique des allocataires des quartiers s et classement par rangs* Classement des quartiers s par rangs sur 6 critères socioéconomiques QP : Bac D'Asnières - Beaujon QP : Université I QP : Université II QP : Noyer Doré QP : Cité Jardins QP : Chemin de L'île QP : Le Parc QP : Abbé Grégoire-Mirabeau QP : Tertres-Cuverons QP : Les Courtilles QP : Fossés Jean QP : Hauts d'asnières QP : Agnettes QP : Entrée de Ville QP : Petit Colombes QP : Petit Nanterre QP : Grésillons Voltaire I-Gabriel Péri QP : Grésillons Voltaire II-Grésillons QP : AIRE QP : Cité des Musiciens QP : Les Musiciens

8 Carte de situation des quartiers s de la politique de la ville Principales caractéristiques des allocataires des quartiers s dans les Hauts-de-Seine des quartiers s s s Département Allocataires dont en % couples avec enfant(s) 33,3 49,3 47,7 isolés 39,1 32,0 32,7 familles monoparentales 21,6 15,3 15,9 bénéficiaires d'aides au logement 66,4 42,4 44,6 bénéficiaires de minima sociaux 37,7 20,2 21,8 bénéficiaires du Rsa 26,6 14,4 15,6 Familles allocataires dont en % avec 3 enfants ou plus 33,6 14,9 23,9 8

9 Les quartiers s de la politique de la ville dans les Hauts-de-Seine 01 QP : Bac D'Asnières - Beaujon 02 QP : Université I 03 QP : Université II 04 QP : Noyer Doré 05 QP : Cité Jardins 06 QP : Chemin De L'île 07 QP : Le Parc 08 QP : Abbé Grégoire - Mirabeau 09 QP : Tertres-Cuverons 10 QP : Les Courtilles 11 QP : Fossés Jean 12 QP : Hauts d'asnières 13 QP : Agnettes 14 QP : Entrée De Ville 15 QP : Petit Colombes 16 QP : Petit Nanterre 17 QP : Grésillons Voltaire I - Gabriel Péri 18 QP : Grésillons Voltaire II - Grésillons 19 QP : AIRE QP : Cité Des Musiciens 21 QP : Les Musiciens 9

10 Profil socioéconomique des allocataires des quartiers s et classement par rangs * s s Allocataires rang dont isolés (en%) rang dont familles monoparentales (en %) rang dont bénéficiaires d'al (en %) rang dont bénéficiaires de minima sociaux (en %) rang Allocataires à bas revenus ** (en %) ,5 6 22, ,0 6 34, , , ,7 1 64, ,1 7 56, , ,7 5 67,9 7 41,8 4 55, ,0 9 21, , , , , ,5 3 68,0 5 35, , ,9 1 15, ,9 1 40,4 6 54, , ,4 8 66, ,7 5 58, , ,7 7 64, ,7 3 60, , , , ,5 8 52, , , , , , , ,7 9 63, , , , , , , , ,3 5 19, ,0 3 37, , ,6 4 17, ,3 4 29, , , , , ,1 9 55, ,9 3 17, , ,3 1 61, ,4 7 14, ,1 8 32, , ,3 2 17, ,1 2 28, , , ,2 6 62, , , , ,1 2 66, , , ,9 8 25,1 4 67,0 9 43,6 2 58,9 3 des quartiers s Les allocataires ,1 21,6 66,4 37,7 55,0 Département ,7 15,9 44,6 21,8 32,9 rang * Chaque indicateur utilisé dans ce classement peut être retrouvé dans le document. Les quartiers ont été classés dans un ordre décroissant, pour chacun des indicateurs socio-économiques. Le quartier classé en rang 1 détenant la situation la plus élevée au regard de l indicateur observé. ** hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus. Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/

11 Les enfants et les jeunes Les familles allocataires s s Enfants de moins de 18 ans rang dont à bas revenus (en %) rang Jeunes de 16 à 17 ans rang dont inactifs (en %) rang Familles allocataires rang dont 3 enfants ou plus (en %) rang , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , nc , , , , , , , , , ,1 10 des quartiers s , , ,6 Département , , ,9 11

12 Classement des quartiers s par rangs* sur 6 critères socioéconomiques s s Familles monoparentales Bénéficiaires d'al Bénéficiaires de minima sociaux Rangs Allocataires à bas revenus Enfants à bas revenus Familles de 3 enfants ou plus rangs cumulés ** Place * Les quartiers ont été classés dans un ordre de difficultés décroissant, pour chacun des 6 indicateurs socio-économiques traduisant une fragilité sociale. Le quartier classé en rang 1 détenant la situation la plus difficile au regard de l indicateur observé. ** Pour obtenir le score final tous les rangs sont cumulés et les quartiers sont classés par ordre décroissant, le quartier obtenant la place 1 est donc celui dont les allocataires connaissent, comparativement aux autres, le plus de difficultés socio-économiques. 12

13 QP : Bac D'Asnières - Beaujon Commune : Clichy Données de cadrage QP : Bac D'Asnières - Beaujon Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 699 5, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

14 QP : Bac D'Asnières - Beaujon Commune : Clichy Démographie QP : Bac D'Asnières - Beaujon Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 3,6 8,6 8,3 de 25 à 44 ans 46,6 53,9 53,5 de 45 à 59 ans 30,8 24,8 25,2 de 60 ans ou plus 19,0 12,6 13,0 par structure familiale (en%) allocataires isolés 43,5 39,1 39,3 couples sans enfant 5,3 5,1 5,1 familles monoparentales 22,3 18,7 18,9 couples avec enfant(s) 28,9 37,2 36,7 Familles et Enfant(s) QP : Bac D'Asnières - Beaujon Familles allocataires (a) 358 (51,2%) (55,9%) (55,6%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 51,2% des allocataires ont des enfants à charge 38,0 34,1 36,0 42,9 36,1 42,4 27,9 21,1 21, ,6 27,1 26,9 15,0 17,8 17,6 52,9 48,6 48,8 8,5 6,5 6,7 14

15 QP : Bac D'Asnières - Beaujon Commune : Clichy Jeunesse QP : Bac D'Asnières - Beaujon Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 42,7 33,6 34,1 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 62,5 38,8 40,4 dont inactifs 16,1 12,9 13,1 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Bac D'Asnières - Beaujon Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 475 (68,0%) (58,6%) (59,2%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 68,0% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 26,3 73,1 46,9 48,7 6,7 16,8 16,1 20,2 36,3 35,2 73,3 44,3 46,3 48,9 47,4 0,2 3,6 3,4 0,2 1,4 1,3 0,0 1,7 1,6 15

16 QP : Bac D'Asnières - Beaujon Commune : Clichy Revenus QP : Bac D'Asnières - Beaujon Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 36,0 30,6 30,9 de 50 à 74 % 26,5 24,7 24,8 75 % et plus 73,5 75,3 75,2 -dont 100 % 83,5 80,8 80,9 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 56,3 56,4 56,4 couples sans enfant 3,3 3,2 3,2 familles monoparentales 29,8 24,7 25,1 couples avec enfant(s) 10,7 15,7 15,4 dont à bas revenus (en %) 51,8 45,0 45,4 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 12,2 26,2 25,2 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 80,6 75,0 (a) 36,0% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Bac D'Asnières - Beaujon Bénéficiaires de minima sociaux (a) 244 (34,9%) (29,2%) (29,5%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré ,4 63,8 64,0 9,9 13,7 13,5 22,7 22,5 22,5 6,6 8,2 8,1 Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 453 (27,4%) (22,6%) (22,9%) (a) 34,9% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 27,4% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 25,8 22,4 22,6 74,2 77,6 77,4 16

17 QP : Université I Commune : Nanterre Données de cadrage QP : Université I Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 317 1, , Personnes couvertes par les prestations 847 1, , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

18 QP : Université I Commune : Nanterre Démographie QP : Université I Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 3,2 8,8 8,8 de 25 à 44 ans 44,2 52,2 52,1 de 45 à 59 ans 33,1 26,5 26,6 de 60 ans ou plus 19,6 12,4 12,6 par structure familiale (en%) allocataires isolés 35,0 38,6 38,5 couples sans enfant 5,0 4,5 4,5 familles monoparentales 28,7 17,6 17,8 couples avec enfant(s) 31,2 39,3 39,2 Familles et Enfant(s) QP : Université I Familles allocataires (a) 190 (59,9%) (56,9%) (57,0%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 59,9% des allocataires ont des enfants à charge 38,9 26,8 29,6 42,7 29,7 42,5 34,2 27,7 27, ,8 24,6 24,5 16,4 17,3 17,3 58,0 50,5 50,6 7,8 7,6 7,6 18

19 QP : Université I Commune : Nanterre Jeunesse QP : Université I Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 50,1 35,7 35,9 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 51,7 42,3 42,4 dont inactifs 24,1 17,6 17,8 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Université I Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 203 (64,0%) (54,4%) (54,5%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 64,0% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 100,0 74,8 75,3 0,0 6,2 6,1 0,0 19,0 18,6 100,0 66,5 67,1 0,0 16,9 16,5 0,0 14,1 13,9 0,0 0,9 0,9 0,0 1,5 1,5 19

20 QP : Université I Commune : Nanterre Revenus QP : Université I Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 37,5 34,7 34,8 de 50 à 74 % 27,2 22,5 22,6 75 % et plus 72,8 77,5 77,4 -dont 100 % 82,7 79,8 79,8 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 22,8 108,4 102,5 couples sans enfant 1,4 6,4 6,0 familles monoparentales 17,2 47,3 45,2 couples avec enfant(s) 6,5 38,5 36,3 dont à bas revenus (en %) 56,4 46,3 46,5 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 3,0 12,0 11,8 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 40,5 39,7 (a) 37,5% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Université I Bénéficiaires de minima sociaux (a) 127 (40,1%) (33,3%) (33,4%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré 24,4 27,8 27,8 75,6 72,3 72,4 Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 265 (31,3%) (25,8%) (25,9%) (a) 40,1% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 31,3% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux ,5 66,8 66,7 12,5 14,1 14,0 26,0 19,1 19,2 10,4 8,3 8,3 20

21 QP : Université II Commune : Nanterre Données de cadrage QP : Université II Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 761 3, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

22 QP : Université II Commune : Nanterre Démographie QP : Université II Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 3,3 9,0 8,8 de 25 à 44 ans 43,9 52,4 52,1 de 45 à 59 ans 31,4 26,4 26,6 de 60 ans ou plus 21,4 12,2 12,6 par structure familiale (en%) allocataires isolés 40,2 38,5 38,5 couples sans enfant 5,8 4,4 4,5 familles monoparentales 24,7 17,5 17,8 couples avec enfant(s) 29,3 39,6 39,2 Familles et Enfant(s) QP : Université II Familles allocataires (a) 411 (54,0%) (57,1%) (57,0%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 54,0% des allocataires ont des enfants à charge 34,8 29,5 29,7 38,4 42,6 42,5 26,8 27,8 27, ,7 24,5 24,5 16,8 17,3 17,3 50,0 50,6 50,6 9,5 7,6 7,6 22

23 QP : Université II Commune : Nanterre Jeunesse QP : Université II Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 48,0 35,5 35,9 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 45,3 42,3 42,4 dont inactifs 22,7 17,5 17,8 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Université II Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 517 (67,9%) (54,0%) (54,5%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 67,9% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 99,0 74,1 75,3 0,6 6,3 6,1 0,4 19,5 18,6 99,0 65,6 67,1 0,6 17,3 16,5 0,2 14,6 13,9 0,2 1,0 0,9 0,0 1,6 1,5 23

24 QP : Université II Commune : Nanterre Revenus QP : Université II Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 40,6 34,5 34,8 de 50 à 74 % 24,7 22,5 22,6 75 % et plus 75,3 77,5 77,4 -dont 100 % 77,8 79,9 79,8 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 67,0 105,1 102,5 couples sans enfant 5,1 6,1 6,0 familles monoparentales 34,9 46,0 45,2 couples avec enfant(s) 15,3 37,9 36,3 dont à bas revenus (en %) 55,9 46,1 46,5 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 2,4 12,3 11,8 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 41,8 39,7 (a) 40,6% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Université II Bénéficiaires de minima sociaux (a) 318 (41,8%) (33,0%) (33,4%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 629 (33,4%) (25,6%) (25,9%) (a) 41,8% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 33,4% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 31,4 27,6 27,8 68,6 72,5 72, ,1 66,8 66,7 11,0 14,2 14,0 22,9 19,1 19,2 7,8 8,4 8,3 24

25 QP : Noyer Doré Commune : Antony Données de cadrage QP : Noyer Doré Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 836 9, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

26 QP : Noyer Doré Commune : Antony Démographie QP : Noyer Doré Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 10,8 10,1 10,2 de 25 à 44 ans 44,4 59,7 58,3 de 45 à 59 ans 27,9 24,8 25,0 de 60 ans ou plus 17,0 5,4 6,5 par structure familiale (en%) allocataires isolés 41,0 26,6 27,9 couples sans enfant 4,8 3,6 3,7 familles monoparentales 21,8 13,7 14,5 couples avec enfant(s) 32,4 56,1 53,9 Familles et Enfant(s) QP : Noyer Doré Familles allocataires (a) 453 (54,2%) (69,8%) (68,4%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 54,2% des allocataires ont des enfants à charge 32,7 22,2 23,0 35,1 54,2 52,8 32,2 23,5 24, ,5 23,3 23,1 15,5 17,4 17,2 54,6 51,8 52,0 9,4 7,5 7,6 26

27 QP : Noyer Doré Commune : Antony Jeunesse QP : Noyer Doré Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 45,5 13,1 15,5 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 52,9 15,6 19,0 dont inactifs 21,2 4,6 6,1 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Noyer Doré Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 526 (62,9%) (35,2%) (37,7%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu 1,9 0,9 1,0 (a) 62,9% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 92,8 34,4 43,3 3,0 18,5 16,1 4,2 47,1 40,6 80,4 38,8 45,1 6,8 50,4 43,7 10,5 7,4 7,9 0,4 2,5 2,2 27

28 Revenus QP : Noyer Doré Commune : Antony QP : Noyer Doré Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 38,2 15,8 17,6 de 50 à 74 % 22,5 23,4 23,2 75 % et plus 77,5 76,6 76,8 -dont 100 % 80,3 79,6 79,7 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 62,8 23,3 26,0 couples sans enfant 4,7 1,7 1,9 familles monoparentales 30,7 8,8 10,3 couples avec enfant(s) 17,7 5,6 6,4 dont à bas revenus (en %) 57,1 24,9 27,5 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 3,4 24,1 21,0 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 68,7 58,5 (a) 38,2% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Noyer Doré Bénéficiaires de minima sociaux (a) 294 (35,2%) (15,9%) (17,6%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 579 (27,1%) (9,0%) (10,4%) (a) 35,2% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 27,1% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 35,7 32,6 33,1 64,6 67,4 66, ,2 62,6 62,9 11,1 11,6 11,5 24,7 25,7 25,6 12,1 14,9 14,4 28

29 QP : Cité Jardins Commune : Châtenay-Malabry Données de cadrage QP : Cité Jardins Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires , , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

30 QP : Cité Jardins Commune : Châtenay-Malabry Démographie QP : Cité Jardins Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 4,7 23,5 19,2 de 25 à 44 ans 51,1 50,6 50,7 de 45 à 59 ans 27,1 20,4 21,9 de 60 ans ou plus 17,1 5,5 8,1 par structure familiale (en%) allocataires isolés 39,3 41,6 41,1 couples sans enfant 5,1 2,5 3,1 familles monoparentales 25,5 14,6 17,1 couples avec enfant(s) 30,1 41,3 38,7 Familles et Enfant(s) QP : Cité Jardins Familles allocataires (a) 789 (55,6%) (55,9%) (55,8%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 55,6% des allocataires ont des enfants à charge 37,3 36,9 25,9 53,2 28,5 49,5 25,9 20,9 22, ,4 24,2 24,0 18,3 18,2 18,3 50,9 50,7 50,7 7,4 6,8 7,0 30

31 QP : Cité Jardins Commune : Châtenay-Malabry Jeunesse QP : Cité Jardins Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 50,3 15,7 23,4 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 54,1 22,9 30,2 dont inactifs 10,1 6,5 7,3 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Cité Jardins Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 965 (68,0%) (52,3%) (55,9%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 68,0% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 99,2 39,0 55,6 0,0 6,8 4,9 0,8 54,2 39,5 99,1 37,0 54,1 0,0 24,6 17,8 0,1 11,0 8,0 0,0 0,8 0,6 0,8 26,6 19,5 31

32 QP : Cité Jardins Commune : Châtenay-Malabry Revenus QP : Cité Jardins Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 33,2 20,5 23,7 de 50 à 74 % 25,9 25,7 25,7 75 % et plus 74,1 74,3 74,3 -dont 100 % 81,5 82,1 81,9 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 98,1 15,8 21,4 couples sans enfant 6,0 0,8 1,1 familles monoparentales 54,4 5,4 8,8 couples avec enfant(s) 31,6 2,9 4,8 dont à bas revenus (en %) 54,5 26,9 34,0 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 2,4 19,1 12,7 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 70,7 43,7 (a) 33,2% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Cité Jardins Bénéficiaires de minima sociaux (a) 499 (35,2%) 801 (16,6%) (20,8%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré 61,2 66,2 64,1 14,0 13,2 13,5 24,9 20,6 22,4 8,9 14,2 12,0 Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 976 (27,9%) (10,9%) (14,6%) (a) 35,2% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 27,9% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 28,3 38,5 34,5 71,7 61,7 65,

33 QP : Chemin de L'île Commune : Nanterre Données de cadrage QP : Chemin De L'île Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires , , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

34 QP : Chemin de L'île Commune : Nanterre Démographie QP : Chemin De L'île Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 2,2 9,2 8,8 de 25 à 44 ans 45,4 52,6 52,1 de 45 à 59 ans 30,6 26,3 26,6 de 60 ans ou plus 21,9 11,9 12,6 par structure familiale (en%) allocataires isolés 52,9 37,5 38,5 couples sans enfant 5,3 4,4 4,5 familles monoparentales 15,1 18,0 17,8 couples avec enfant(s) 26,7 40,1 39,2 Familles et Enfant(s) QP : Chemin De L'île Familles allocataires (a) 577 (41,8%) (58,1%) (57,0%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 41,8% des allocataires ont des enfants à charge 30,0 29,7 29,7 32,8 43,0 42,5 37,3 27,3 27, ,5 24,5 24,5 17,2 17,3 17,3 50,2 50,6 50,6 8,2 7,6 7,6 34

35 QP : Chemin de L'île Commune : Nanterre Jeunesse QP : Chemin De L'île Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 46,6 35,3 35,9 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 60,2 41,4 42,4 dont inactifs 23,5 17,4 17,8 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Chemin De L'île Bénéficiaires d'une aide au logement (a) (75,9%) (53,0%) (54,5%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 75,9% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 99,5 72,8 75,3 0,1 6,7 6,1 0,4 20,5 18,6 63,3 67,6 67,1 0,5 18,2 16,5 36,2 11,5 13,9 0,0 1,0 0,9 0,0 1,7 1,5 35

36 QP : Chemin de L'île Commune : Nanterre Revenus QP : Chemin De L'île Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 43,9 34,1 34,8 de 50 à 74 % 28,3 22,0 22,6 75 % et plus 71,7 78,0 77,4 -dont 100 % 85,6 79,3 79,8 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 155,3 98,6 102,5 couples sans enfant 5,1 6,1 6,0 familles monoparentales 35,8 45,9 45,2 couples avec enfant(s) 37,2 36,3 36,3 dont à bas revenus (en %) 54,1 45,9 46,5 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 7,6 12,3 11,8 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 44,1 39,7 (a) 43,9% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Chemin De L'île Bénéficiaires de minima sociaux (a) 557 (40,4%) (32,8%) (33,4%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 995 (31,8%) (25,5%) (25,9%) (a) 40,4% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 31,8% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 24,4 28,1 27,8 75,6 72,1 72, ,7 66,7 66,7 11,4 14,3 14,0 21,9 19,0 19,2 5,0 8,7 8,3 36

37 QP : Le Parc Commune : Nanterre Données de cadrage QP : Le Parc Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires , , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

38 QP : Le Parc Commune : Nanterre Démographie QP : Le Parc Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 3,3 9,9 8,8 de 25 à 44 ans 44,6 53,6 52,1 de 45 à 59 ans 33,2 25,3 26,6 de 60 ans ou plus 18,9 11,3 12,6 par structure familiale (en%) allocataires isolés 38,5 38,5 38,5 couples sans enfant 6,4 4,1 4,5 familles monoparentales 23,4 16,7 17,8 couples avec enfant(s) 31,7 40,7 39,2 Familles et Enfant(s) QP : Le Parc Familles allocataires (a) (55,1%) (57,4%) (57,0%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 55,1% des allocataires ont des enfants à charge 31,7 29,3 29,7 32,0 44,5 42,5 36,2 26,2 27, ,3 25,3 24,5 15,9 17,6 17,3 54,1 49,9 50,6 9,7 7,2 7,6 38

39 QP : Le Parc Commune : Nanterre Jeunesse QP : Le Parc Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 54,6 32,1 35,9 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 57,1 38,4 42,4 dont inactifs 20,0 17,1 17,8 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Le Parc Bénéficiaires d'une aide au logement (a) (66,9%) (52,1%) (54,5%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 66,9% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 93,8 70,5 75,3 1,6 7,2 6,1 4,5 22,3 18,6 93,4 60,4 67,1 1,4 20,5 16,5 2,6 16,8 13,9 0,0 1,2 0,9 2,6 1,2 1,5 39

40 QP : Le Parc Commune : Nanterre Revenus QP : Le Parc Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 42,3 33,3 34,8 de 50 à 74 % 26,2 21,7 22,6 75 % et plus 73,8 78,3 77,4 -dont 100 % 79,5 79,9 79,8 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 265,6 90,6 102,5 couples sans enfant 16,3 5,3 6,0 familles monoparentales 171,2 36,0 45,2 couples avec enfant(s) 112,1 30,8 36,3 dont à bas revenus (en %) 58,4 44,1 46,5 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 4,6 13,8 11,8 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 50,7 39,7 (a) 42,3% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Le Parc Bénéficiaires de minima sociaux (a) (41,7%) (31,7%) (33,4%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) (35,1%) (24,0%) (25,9%) (a) 41,7% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 35,1% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 34,3 26,0 27,8 66,0 74,0 72, ,9 67,2 66,7 12,3 14,4 14,0 22,7 18,4 19,2 9,9 8,0 8,3 40

41 QP : Abbé Grégoire-Mirabeau Commune : Bagneux Données de cadrage QP : Abbé Grégoire - Mirabeau Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 503 6, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

42 QP : Abbé Grégoire-Mirabeau Commune : Bagneux Démographie QP : Abbé Grégoire - Mirabeau Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 4,4 8,6 8,3 de 25 à 44 ans 45,3 54,9 54,3 de 45 à 59 ans 31,8 25,4 25,8 de 60 ans ou plus 18,5 11,1 11,6 par structure familiale (en%) allocataires isolés 39,6 35,7 36,0 couples sans enfant 7,2 4,4 4,5 familles monoparentales 23,7 20,6 20,8 couples avec enfant(s) 29,6 39,3 38,7 Familles et Enfant(s) QP : Abbé Grégoire - Mirabeau Familles allocataires (a) 268 (53,3%) (59,9%) (59,5%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 53,3% des allocataires ont des enfants à charge 36,9 34,2 34,3 29,9 40,3 39,7 33,2 25,5 25, ,7 27,0 26,9 18,8 17,9 18,0 46,9 47,9 47,8 10,6 7,2 7,4 42

43 QP : Abbé Grégoire-Mirabeau Commune : Bagneux Jeunesse QP : Abbé Grégoire - Mirabeau Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 59,8 33,2 34,7 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 67,9 38,3 40,8 dont inactifs 23,2 14,0 14,8 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Abbé Grégoire - Mirabeau Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 324 (64,4%) (60,0%) (60,3%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu 0,0 2,9 2,7 (a) 64,4% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 99,7 76,8 78,3 0,0 7,5 7,0 0,3 15,6 14,6 99,4 70,5 72,4 0,3 18,1 16,9 0,3 7,7 7,2 0,0 0,9 0,8 43

44 QP : Abbé Grégoire-Mirabeau Commune : Bagneux Revenus QP : Abbé Grégoire - Mirabeau Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 43,3 29,5 30,4 de 50 à 74 % 24,2 26,3 26,2 75 % et plus 75,8 73,7 73,8 -dont 100 % 80,1 78,9 79,0 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 44,2 36,5 37,0 couples sans enfant 3,3 2,1 2,2 familles monoparentales 23,7 15,8 16,3 couples avec enfant(s) 15,3 12,4 12,6 dont à bas revenus (en %) 60,5 43,4 44,4 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 5,0 14,2 13,6 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 54,5 50,9 (a) 43,3% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Abbé Grégoire - Mirabeau Bénéficiaires de minima sociaux (a) 215 (42,7%) (29,1%) (29,9%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré 60,1 63,2 62,9 16,9 10,8 11,4 23,0 26,0 25,7 12,8 10,8 11,0 Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 436 (34,6%) (21,5%) (22,2%) (a) 42,7% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 34,6% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 31,2 28,9 29,1 68,8 71,1 70,

45 QP : Tertres-Cuverons Commune : Bagneux Données de cadrage QP : Tertres-Cuverons Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 375 4, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

46 QP : Tertres-Cuverons Commune : Bagneux Démographie QP : Tertres-Cuverons Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 4,0 8,5 8,3 de 25 à 44 ans 47,7 54,6 54,3 de 45 à 59 ans 29,9 25,6 25,8 de 60 ans ou plus 18,4 11,3 11,6 par structure familiale (en%) allocataires isolés 37,6 35,9 36,0 couples sans enfant 4,5 4,5 4,5 familles monoparentales 17,9 20,9 20,8 couples avec enfant(s) 40,0 38,6 38,7 Familles et Enfant(s) QP : Tertres-Cuverons Familles allocataires (a) 217 (57,9%) (59,6%) (59,5%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 57,9% des allocataires ont des enfants à charge 35,9 31,8 34,3 40,1 34,3 39,7 32,3 25,6 25, ,1 26,9 26,9 16,9 18,0 18,0 49,9 47,7 47,8 8,2 7,3 7,4 46

47 QP : Tertres-Cuverons Commune : Bagneux Jeunesse QP : Tertres-Cuverons Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 41,0 34,4 34,7 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 55,9 40,0 40,8 dont inactifs 20,6 14,5 14,8 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Tertres-Cuverons Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 238 (63,5%) (60,1%) (60,3%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 63,5% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 98,3 77,3 78,3 0,4 7,4 7,0 1,3 15,3 14,6 98,7 71,1 72,4 1,3 17,7 16,9 0,0 7,5 7,2 0,0 0,8 0,8 0,0 2,8 2,7 47

48 QP : Tertres-Cuverons Commune : Bagneux Revenus QP : Tertres-Cuverons Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 37,7 30,0 30,4 de 50 à 74 % 29,8 25,9 26,2 75 % et plus 70,2 74,1 73,8 -dont 100 % 75,9 79,2 79,0 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 25,6 37,8 37,0 couples sans enfant 2,8 2,1 2,2 familles monoparentales 13,5 16,5 16,3 couples avec enfant(s) 15,8 12,4 12,6 dont à bas revenus (en %) 52,0 44,0 44,4 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 4,1 14,1 13,6 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 53,5 50,9 (a) 37,7% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Tertres-Cuverons Bénéficiaires de minima sociaux (a) 148 (39,5%) (29,4%) (29,9%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré 28,4 29,1 29,1 71,6 70,9 70, ,3 11,4 Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 316 (31,6%) (21,8%) (22,2%) (a) 39,5% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 31,6% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 67,9 62,6 62,9 12,3 19,8 26,1 25,7 6,6 11,2 11,0 48

49 QP : Les Courtilles Commune : Gennevilliers Données de cadrage QP : Les Courtilles Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 943 9, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

50 QP : Les Courtilles Commune : Gennevilliers Démographie QP : Les Courtilles Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 3,0 5,4 5,1 de 25 à 44 ans 49,6 50,1 50,0 de 45 à 59 ans 29,6 26,5 26,8 de 60 ans ou plus 17,8 18,0 18,0 par structure familiale (en%) allocataires isolés 29,9 38,4 37,6 couples sans enfant 6,7 5,3 5,4 familles monoparentales 21,5 18,0 18,3 couples avec enfant(s) 41,9 38,3 38,6 Familles et Enfant(s) QP : Les Courtilles Familles allocataires (a) 598 (63,4%) (56,3%) (56,9%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 63,4% des allocataires ont des enfants à charge 27,9 33,1 30,7 38,2 30,4 37,7 39,0 31,0 31, ,6 25,4 25,2 19,5 17,3 17,6 47,9 49,9 49,7 8,9 7,4 7,6 50

51 QP : Les Courtilles Commune : Gennevilliers Jeunesse QP : Les Courtilles Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 49,1 36,9 38,2 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 44,6 41,6 42,0 dont inactifs 13,4 14,2 14,1 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Les Courtilles Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 609 (64,6%) (62,3%) (62,5%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 64,6% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 92,6 77,2 78,7 5,1 12,1 11,5 2,3 10,6 9,8 91,8 63,9 66,6 6,1 21,3 19,8 0,3 10,8 9,8 1,1 2,7 2,5 0,7 1,3 1,2 51

52 QP : Les Courtilles Commune : Gennevilliers Revenus QP : Les Courtilles Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 34,8 33,3 33,5 de 50 à 74 % 29,7 26,3 26,6 75 % et plus 70,3 73,7 73,4 -dont 100 % 71,6 81,5 80,6 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 54,9 45,1 45,8 couples sans enfant 2,8 2,9 2,9 familles monoparentales 38,1 22,8 23,9 couples avec enfant(s) 37,2 15,6 17,1 dont à bas revenus (en %) 53,0 47,5 48,1 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 3,2 11,1 10,3 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 48,3 43,3 (a) 34,8% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Les Courtilles Bénéficiaires de minima sociaux (a) 339 (35,9%) (31,8%) (32,1%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 814 (29,3%) (24,4%) (24,9%) (a) 35,9% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 29,3% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 24,2 29,2 28,7 75,8 70,8 71, ,9 66,5 65,7 14,8 11,7 12,0 25,3 21,9 22,3 8,6 10,4 10,2 52

53 QP : Fossés Jean Commune : Colombes Données de cadrage QP : Fossés Jean Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires , , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

54 QP : Fossés Jean Commune : Colombes Démographie QP : Fossés Jean Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 1,9 4,6 4,4 de 25 à 44 ans 49,7 57,0 56,3 de 45 à 59 ans 30,6 27,9 28,2 de 60 ans ou plus 17,8 10,4 11,1 par structure familiale (en%) allocataires isolés 32,7 30,3 30,6 couples sans enfant 6,6 3,9 4,2 familles monoparentales 22,7 17,8 18,2 couples avec enfant(s) 38,1 48,0 47,0 Familles et Enfant(s) QP : Fossés Jean Familles allocataires (a) 903 (60,7%) (65,7%) (65,3%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 60,7% des allocataires ont des enfants à charge 27,6 28,2 28,1 38,5 44,8 44,2 33,9 27,1 27, ,3 23,9 23,6 16,1 17,3 17,1 54,0 51,8 52,0 8,6 7,1 7,2 54

55 QP : Fossés Jean Commune : Colombes Jeunesse QP : Fossés Jean Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 47,0 26,4 28,3 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 55,9 33,4 35,9 dont inactifs 16,8 10,4 11,1 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Fossés Jean Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 946 (63,6%) (45,3%) (47,1%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 63,6% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 90,9 56,8 61,1 7,5 20,6 18,9 1,6 22,7 20,0 87,0 51,7 56,2 5,7 35,8 32,0 3,2 6,6 6,2 3,6 3,8 3,8 0,5 2,0 1,9 55

56 QP : Fossés Jean Commune : Colombes Revenus QP : Fossés Jean Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 36,6 27,0 27,8 de 50 à 74 % 29,3 24,0 24,6 75 % et plus 70,7 76,0 75,4 -dont 100 % 82,3 79,9 80,2 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 98,1 66,2 68,4 couples sans enfant 7,0 3,5 3,8 familles monoparentales 63,7 29,1 31,5 couples avec enfant(s) 50,2 20,2 22,3 dont à bas revenus (en %) 53,0 38,7 40,0 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 5,2 19,5 17,7 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 64,3 56,2 (a) 36,6% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Fossés Jean Bénéficiaires de minima sociaux (a) 551 (37,1%) (27,6%) (28,5%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) (29,7%) (18,4%) (19,4%) (a) 37,1% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 29,7% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 28,7 28,3 28,4 71,3 71,7 71, ,3 67,7 67,0 10,7 11,3 11,3 27,0 21,0 21,7 7,6 9,2 9,0 56

57 QP : Hauts d'asnières Commune : Asnières-sur-Seine Données de cadrage QP : Hauts d'asnières Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires , , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

58 QP : Hauts d'asnières Commune : Asnières-sur-Seine Démographie QP : Hauts d'asnières Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 1,6 8,0 7,3 de 25 à 44 ans 44,9 60,1 58,4 de 45 à 59 ans 32,2 24,0 24,9 de 60 ans ou plus 21,4 7,9 9,4 par structure familiale (en%) allocataires isolés 31,5 30,3 30,5 couples sans enfant 6,4 4,0 4,3 familles monoparentales 21,7 15,8 16,4 couples avec enfant(s) 40,4 49,9 48,8 Familles et Enfant(s) QP : Hauts d'asnières Familles allocataires (a) (62,1%) (65,6%) (65,2%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 62,1% des allocataires ont des enfants à charge 30,0 33,1 29,4 47,9 29,5 46,3 36,9 22,7 24, ,7 27,4 26,7 17,4 18,7 18,6 54,3 47,5 48,3 7,5 6,3 6,5 58

59 QP : Hauts d'asnières Commune : Asnières-sur-Seine Jeunesse QP : Hauts d'asnières Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 44,7 22,4 25,0 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 50,6 26,5 29,7 dont inactifs 13,1 8,2 8,9 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Hauts d'asnières Bénéficiaires d'une aide au logement (a) (65,4%) (43,2%) (45,7%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 65,4% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 84,0 32,7 40,9 10,8 25,1 22,8 5,1 42,3 36,3 89,2 33,7 42,6 10,0 58,4 50,6 0,4 3,0 2,6 0,3 3,2 2,7 0,1 1,8 1,5 59

60 QP : Hauts d'asnières Commune : Asnières-sur-Seine Revenus QP : Hauts d'asnières Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 34,9 22,9 24,2 de 50 à 74 % 29,5 25,1 25,8 75 % et plus 70,5 74,9 74,2 -dont 100 % 84,0 80,0 80,5 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 109,8 53,7 57,5 couples sans enfant 4,7 3,2 3,3 familles monoparentales 64,2 23,9 26,6 couples avec enfant(s) 56,3 15,7 18,5 dont à bas revenus (en %) 52,9 34,2 36,2 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 4,4 27,9 24,2 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 84,4 71,2 (a) 34,9% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Hauts d'asnières Bénéficiaires de minima sociaux (a) 593 (34,4%) (23,0%) (24,3%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) (27,1%) (15,6%) (16,9%) (a) 34,4% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 27,1% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 29,7 23,1 24,1 70,3 76,9 75, ,5 63,7 63,8 12,0 12,2 12,2 23,5 24,1 24,0 8,6 9,1 9,0 60

61 QP : Agnettes Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Données de cadrage QP : Agnettes Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires , , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

62 QP : Agnettes Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Démographie QP : Agnettes Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 3,0 6,8 6,5 de 25 à 44 ans 45,5 56,0 55,1 de 45 à 59 ans 28,4 25,4 25,6 de 60 ans ou plus 23,1 11,9 12,8 par structure familiale (en%) allocataires isolés 45,3 32,2 33,3 couples sans enfant 5,4 4,7 4,7 familles monoparentales 19,8 16,9 17,2 couples avec enfant(s) 29,5 46,2 44,8 Familles et Enfant(s) QP : Agnettes Familles allocataires (a) (49,3%) (63,1%) (62,0%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 49,3% des allocataires ont des enfants à charge 33,7 29,5 29,8 34,6 43,8 43,2 31,7 26,6 27, ,9 26,3 26,1 17,5 18,3 18,2 50,6 48,7 48,8 8,1 6,8 6,9 62

63 QP : Agnettes Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Jeunesse QP : Agnettes Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 46,8 28,6 29,9 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 54,8 33,0 34,7 dont inactifs 15,7 10,6 11,0 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Agnettes Bénéficiaires d'une aide au logement (a) (70,0%) (50,7%) (52,3%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu 92,6 3,6 3,8 82,1 5,9 10,2 1,1 0,7 54,4 19,2 26,4 50,3 40,0 5,4 2,8 1,5 58,7 17,5 23,9 53,9 36,2 5,9 2,6 1,4 (a) 70,0% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 63

64 QP : Agnettes Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Revenus QP : Agnettes Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 39,6 26,7 27,7 de 50 à 74 % 27,6 26,0 26,2 75 % et plus 72,4 74,0 73,8 -dont 100 % 79,9 80,6 80,5 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 178,1 97,8 103,3 couples sans enfant 9,8 5,9 6,2 familles monoparentales 87,0 47,9 50,5 couples avec enfant(s) 51,6 34,5 35,6 dont à bas revenus (en %) 54,5 39,5 40,7 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 3,7 19,5 17,8 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 65,6 58,3 (a) 39,6% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Agnettes Bénéficiaires de minima sociaux (a) 799 (37,5%) (26,5%) (27,4%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré 66,7 64,4 64,7 10,9 12,2 12,1 22,4 23,3 23,2 8,1 9,7 9,5 Personnes couvertes par les minima sociaux (b) (30,7%) (19,1%) (19,9%) (a) 37,5% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 30,7% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 33,5 25,3 26,2 66,5 74,7 73,

65 QP : Entrée de Ville Commune : Clichy Données de cadrage QP : Entrée De Ville Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 632 5, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

66 QP : Entrée de Ville Commune : Clichy Démographie QP : Entrée De Ville Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 8,7 8,3 8,3 de 25 à 44 ans 51,4 53,6 53,5 de 45 à 59 ans 22,6 25,3 25,2 de 60 ans ou plus 17,2 12,8 13,0 par structure familiale (en%) allocataires isolés 48,6 38,8 39,3 couples sans enfant 6,6 5,0 5,1 familles monoparentales 17,6 19,0 18,9 couples avec enfant(s) 27,2 37,2 36,7 Familles et Enfant(s) QP : Entrée De Ville Familles allocataires (a) 283 (44,8%) (56,2%) (55,6%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 44,8% des allocataires ont des enfants à charge 37,5 36,0 36,1 40,3 42,5 42,4 22,3 21,5 21, ,3 26,9 26,9 17,6 17,6 17,6 48,6 48,8 48,8 6,4 6,7 6,7 66

67 QP : Entrée de Ville Commune : Clichy Jeunesse QP : Entrée De Ville Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 47,3 33,5 34,1 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 42,4 40,4 40,4 dont inactifs 18,2 12,9 13,1 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Entrée De Ville Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 438 (69,3%) (58,6%) (59,2%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu 39,0 49,3 48,7 22,4 15,7 16,1 38,6 35,0 35,2 22,8 47,8 46,3 57,5 46,7 47,4 15,5 2,6 3,4 3,2 1,2 1,3 0,9 1,7 1,6 (a) 69,3% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 67

68 QP : Entrée de Ville Commune : Clichy Revenus QP : Entrée De Ville Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 32,5 30,8 30,9 de 50 à 74 % 24,4 24,9 24,8 75 % et plus 75,6 75,1 75,2 -dont 100 % 83,5 80,8 80,9 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 43,7 57,3 56,4 couples sans enfant 3,7 3,1 3,2 familles monoparentales 20,5 25,4 25,1 couples avec enfant(s) 10,2 15,8 15,4 dont à bas revenus (en %) 50,7 45,1 45,4 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 14,7 25,9 25,2 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 79,8 75,0 (a) 32,5% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Entrée De Ville Bénéficiaires de minima sociaux (a) 184 (29,1%) (29,6%) (29,5%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 366 (26,3%) (22,7%) (22,9%) (a) 29,1% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 26,3% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 16,8 23,0 22,6 83,2 77,0 77, ,4 64,1 64,0 15,0 13,4 13,5 21,6 22,5 22,5 9,2 8,0 8,1 68

69 QP : Petit Colombes Commune : Colombes Données de cadrage QP : Petit Colombes Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires , , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

70 QP : Petit Colombes Commune : Colombes Démographie QP : Petit Colombes Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 2,2 4,7 4,4 de 25 à 44 ans 47,3 57,6 56,3 de 45 à 59 ans 31,8 27,7 28,2 de 60 ans ou plus 18,6 10,0 11,1 par structure familiale (en%) allocataires isolés 35,7 29,8 30,6 couples sans enfant 5,6 4,0 4,2 familles monoparentales 22,4 17,6 18,2 couples avec enfant(s) 36,4 48,6 47,0 Familles et Enfant(s) QP : Petit Colombes Familles allocataires (a) (58,7%) (66,2%) (65,3%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 58,7% des allocataires ont des enfants à charge 32,7 27,5 28,1 33,9 45,5 44,2 33,4 26,9 27, ,8 23,5 23,6 17,0 17,2 17,1 50,7 52,2 52,0 7,4 7,2 7,2 70

71 QP : Petit Colombes Commune : Colombes Jeunesse QP : Petit Colombes Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 48,1 25,8 28,3 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 58,8 32,9 35,9 dont inactifs 20,6 9,9 11,1 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Petit Colombes Bénéficiaires d'une aide au logement (a) (62,9%) (44,8%) (47,1%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu 0,4 2,1 1,9 (a) 62,9% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 93,6 54,6 61,1 4,0 21,9 18,9 2,3 23,5 20,0 81,6 51,1 56,2 5,2 37,4 32,0 11,5 5,1 6,2 1,3 4,3 3,8 71

72 QP : Petit Colombes Commune : Colombes Revenus QP : Petit Colombes Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 39,3 26,3 27,8 de 50 à 74 % 26,3 24,3 24,6 75 % et plus 73,7 75,7 75,4 -dont 100 % 80,9 80,1 80,2 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 147,0 62,6 68,4 couples sans enfant 10,7 3,3 3,8 familles monoparentales 88,4 27,3 31,5 couples avec enfant(s) 63,7 19,2 22,3 dont à bas revenus (en %) 55,3 37,9 40,0 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 4,9 20,2 17,7 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 67,0 56,2 (a) 39,3% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Petit Colombes Bénéficiaires de minima sociaux (a) 752 (38,1%) (27,1%) (28,5%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré 68,7 66,7 67,0 10,1 11,5 11,3 21,3 21,8 21,7 9,9 8,8 9,0 Personnes couvertes par les minima sociaux (b) (30,8%) (17,9%) (19,4%) (a) 38,1% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 30,8% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 28,7 28,3 28,4 71,3 71,7 71,

73 QP : Petit Nanterre Commune : Nanterre Données de cadrage QP : Petit Nanterre Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires , , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

74 QP : Petit Nanterre Commune : Nanterre Démographie QP : Petit Nanterre Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 2,3 9,4 8,8 de 25 à 44 ans 39,9 53,3 52,1 de 45 à 59 ans 34,3 25,8 26,6 de 60 ans ou plus 23,5 11,4 12,6 par structure familiale (en%) allocataires isolés 48,9 37,5 38,5 couples sans enfant 5,1 4,4 4,5 familles monoparentales 17,7 17,8 17,8 couples avec enfant(s) 28,3 40,3 39,2 Familles et Enfant(s) QP : Petit Nanterre Familles allocataires (a) 854 (46,0%) (58,1%) (57,0%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 46,0% des allocataires ont des enfants à charge 32,1 29,5 29,7 36,4 43,0 42,5 31,5 27,5 27, ,8 24,5 24,5 16,1 17,4 17,3 51,5 50,5 50,6 8,6 7,6 7,6 74

75 QP : Petit Nanterre Commune : Nanterre Jeunesse QP : Petit Nanterre Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 53,9 34,5 35,9 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 63,3 40,5 42,4 dont inactifs 17,7 17,8 17,8 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Petit Nanterre Bénéficiaires d'une aide au logement (a) (64,0%) (53,6%) (54,5%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 64,0% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 90,7 73,4 75,3 1,9 6,6 6,1 7,4 20,0 18,6 79,4 65,7 67,1 2,6 18,2 16,5 11,2 14,2 13,9 1,1 0,9 0,9 5,7 1,0 1,5 75

76 QP : Petit Nanterre Commune : Nanterre Revenus QP : Petit Nanterre Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 47,2 33,6 34,8 de 50 à 74 % 21,8 22,7 22,6 75 % et plus 78,2 77,3 77,4 -dont 100 % 81,5 79,6 79,8 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 194,9 95,7 102,5 couples sans enfant 11,6 5,6 6,0 familles monoparentales 69,3 43,5 45,2 couples avec enfant(s) 56,3 34,9 36,3 dont à bas revenus (en %) 61,1 45,0 46,5 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 3,2 12,8 11,8 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 44,4 39,7 (a) 47,2% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Petit Nanterre Bénéficiaires de minima sociaux (a) 841 (45,3%) (32,2%) (33,4%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré 69,8 66,3 66,7 11,8 14,3 14,0 18,3 19,3 19,2 7,9 8,4 8,3 Personnes couvertes par les minima sociaux (b) (37,2%) (24,9%) (25,9%) (a) 45,3% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 37,2% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 33,9 26,9 27,8 66,2 73,2 72,

77 QP : Grésillons Voltaire I-Gabriel Péri Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Données de cadrage QP : Grésillons Voltaire I - Gabriel Péri Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 477 1, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

78 QP : Grésillons Voltaire I-Gabriel Péri Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Démographie QP : Grésillons Voltaire I - Gabriel Péri Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 5,5 6,5 6,5 de 25 à 44 ans 44,7 55,3 55,1 de 45 à 59 ans 26,6 25,6 25,6 de 60 ans ou plus 23,1 12,6 12,8 par structure familiale (en%) allocataires isolés 43,4 33,1 33,3 couples sans enfant 7,8 4,7 4,7 familles monoparentales 14,0 17,2 17,2 couples avec enfant(s) 34,8 45,0 44,8 Familles et Enfant(s) QP : Grésillons Voltaire I - Gabriel Péri Familles allocataires (a) 233 (48,8%) (62,2%) (62,0%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 48,8% des allocataires ont des enfants à charge 34,3 29,8 29,8 33,5 43,3 43,2 32,2 26,9 27, ,1 26,1 26,1 16,1 18,2 18,2 51,5 48,8 48,8 8,3 6,8 6,9 78

79 QP : Grésillons Voltaire I-Gabriel Péri Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Jeunesse QP : Grésillons Voltaire I - Gabriel Péri Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 47,8 29,6 29,9 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 60,5 34,2 34,7 dont inactifs 28,9 10,7 11,0 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Grésillons Voltaire I - Gabriel Péri Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 320 (67,1%) (52,0%) (52,3%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 67,1% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 60,9 58,6 58,7 16,6 17,5 17,5 22,5 23,9 23,9 50,0 54,0 53,9 33,8 36,2 36,2 14,4 5,7 5,9 1,3 2,7 2,6 0,6 1,4 1,4 79

80 QP : Grésillons Voltaire I-Gabriel Péri Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Revenus QP : Grésillons Voltaire I - Gabriel Péri Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 38,3 27,5 27,7 de 50 à 74 % 31,8 26,0 26,2 75 % et plus 68,2 74,0 73,8 -dont 100 % 83,2 80,5 80,5 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 32,6 108,5 103,3 couples sans enfant 2,3 6,5 6,2 familles monoparentales 14,4 53,2 50,5 couples avec enfant(s) 19,5 36,8 35,6 dont à bas revenus (en %) 54,9 40,4 40,7 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 13,7 17,9 17,8 *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Grésillons Voltaire I - Gabriel Péri Bénéficiaires de minima sociaux (a) 154 (32,3%) (27,3%) (27,4%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 336 (28,5%) (19,8%) (19,9%) (a) 32,3% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 28,5% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 21,4 26,3 26,2 78,6 73,7 73, ,1 64,6 64,7 5,8 12,2 12,1 28,1 23,1 23,2 9,1 9,6 9,5 80

81 QP : Grésillons Voltaire II-Grésillons Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Données de cadrage QP : Grésillons Voltaire II - Grésillons Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 633 2, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

82 QP : Grésillons Voltaire II-Grésillons Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Démographie QP : Grésillons Voltaire II - Grésillons Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 1,7 6,6 6,5 de 25 à 44 ans 38,1 55,5 55,1 de 45 à 59 ans 28,4 25,6 25,6 de 60 ans ou plus 31,8 12,3 12,8 par structure familiale (en%) allocataires isolés 52,3 32,8 33,3 couples sans enfant 5,7 4,7 4,7 familles monoparentales 17,4 17,2 17,2 couples avec enfant(s) 24,6 45,3 44,8 Familles et Enfant(s) QP : Grésillons Voltaire II - Grésillons Familles allocataires (a) 266 (42,0%) (62,5%) (62,0%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 42,0% des allocataires ont des enfants à charge 42,5 29,6 29,8 30,8 43,4 43,2 26,7 27,0 27, ,7 26,1 26,1 16,9 18,2 18,2 50,8 48,8 48,8 5,5 6,9 6,9 82

83 QP : Grésillons Voltaire II-Grésillons Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Jeunesse QP : Grésillons Voltaire II - Grésillons Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 43,3 29,6 29,9 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 51,9 34,5 34,7 dont inactifs 7,4 11,0 11,0 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : Grésillons Voltaire II - Grésillons Bénéficiaires d'une aide au logement (a) 469 (74,1%) (51,7%) (52,3%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu (a) 74,1% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 85,5 57,7 58,7 5,8 17,9 17,5 8,7 24,4 23,9 68,9 53,3 53,9 5,5 37,3 36,2 25,6 5,2 5,9 0,0 2,7 2,6 0,0 1,4 1,4 83

84 QP : Grésillons Voltaire II-Grésillons Communes : Gennevilliers, Asnières-sur-Seine Revenus QP : Grésillons Voltaire II - Grésillons Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 32,6 27,6 27,7 de 50 à 74 % 22,8 26,3 26,2 75 % et plus 77,2 73,7 73,8 -dont 100 % 78,7 80,6 80,5 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 44,7 107,6 103,3 couples sans enfant 2,3 6,5 6,2 familles monoparentales 17,7 52,9 50,5 couples avec enfant(s) 8,8 37,6 35,6 dont à bas revenus (en %) 50,1 40,5 40,7 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 6,5 18,1 17,8 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 60,2 58,3 (a) 32,6% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : Grésillons Voltaire II - Grésillons Bénéficiaires de minima sociaux (a) 180 (28,4%) (27,4%) (27,4%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) 334 (24,7%) (19,8%) (19,9%) (a) 28,4% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 24,7% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 27,8 26,2 26,2 72,2 73,8 73, ,0 64,5 64,7 11,5 12,1 12,1 18,5 23,4 23,2 4,6 9,7 9,5 84

85 QP : AIRE 2029 Commune : Villeneuve-la-Garenne Données de cadrage QP : AIRE 2029 Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires , , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

86 QP : AIRE 2029 Commune : Villeneuve-la-Garenne Démographie QP : AIRE 2029 Allocataires par âge (en %) de moins de 25 ans 3,1 5,9 4,5 de 25 à 44 ans 50,5 57,9 54,2 de 45 à 59 ans 30,2 22,8 26,5 de 60 ans ou plus 16,2 13,4 14,8 par structure familiale (en%) allocataires isolés 29,6 32,2 30,9 couples sans enfant 6,7 4,3 5,5 familles monoparentales 24,2 19,0 21,6 couples avec enfant(s) 39,6 44,5 42,0 Familles et Enfant(s) QP : AIRE 2029 Familles allocataires (a) (63,7%) (63,5%) (63,6%) par nombre d'enfant(s) (en %) 1 enfant 2 enfants 3 enfants ou plus Enfants à charge par âge (en %) par âge (en %) moins de 3 ans de 3 à 5 ans de 6 à 15 ans de 16 à 17 ans (a) 63,7% des allocataires ont des enfants à charge 32,1 29,0 30,6 28,9 42,2 35,5 38,9 28,8 34, ,5 23,8 23,6 17,1 18,8 17,9 51,7 50,9 51,3 7,8 6,5 7,2 86

87 QP : AIRE 2029 Commune : Villeneuve-la-Garenne Jeunesse QP : AIRE 2029 Enfants de moins de 18 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %)* 45,7 33,1 39,6 Jeunes de 16 à 17 ans dont vivant dans un foyer à bas revenus (en %) 48,1 40,3 44,7 dont inactifs 18,5 11,8 15,6 *Le seuil de bas revenus à 60 % de la médiane est de euros par unité de consommation, pour les revenus 2013 figurant dans les fichiers allocataires au 31/12/2014 Logement QP : AIRE 2029 Bénéficiaires d'une aide au logement (a) (62,5%) (54,3%) (58,4%) par type d'aide (en %) aide personnalisée au logement (APL) allocation de logement caractère familial (ALF) allocation de logement à caractère social (ALS) par statut d'occupation et nature du parc (en%) location parc social location parc privé location en collectivité accession parc inconnu 0,8 3,9 2,2 (a) 62,5% des allocataires bénéficient d'une aide au logement 86,3 51,7 70,4 9,9 23,8 16,3 3,9 24,5 13,3 76,4 48,6 63,6 19,4 38,7 28,2 0,4 3,6 1,8 3,1 5,3 4,1 87

88 QP : AIRE 2029 Commune : Villeneuve-la-Garenne Revenus QP : AIRE 2029 Allocataires dans le champ des revenus * dont allocataires dépendants des prestations à 50 % et plus (en %) (a) selon le poids des prestations dans le revenu du foyer (en %) 33,8 27,0 30,4 de 50 à 74 % 27,9 25,2 26,7 75 % et plus 72,1 74,8 73,3 -dont 100 % 81,6 81,9 81,7 selon la structure familiale (en%) allocataires isolés 157,2 10,1 20,2 couples sans enfant 15,3 0,4 1,4 familles monoparentales 113,5 5,5 12,9 couples avec enfant(s) 75,3 4,4 9,2 dont à bas revenus (en %) 53,4 41,9 47,7 Bénéficiaires d'une aide au logement en location ou accession à la propriété** dont le taux d'effort net médian avec charges est > à 33% 4,4 18,4 10,6 dont le montant du loyer est supérieur au loyer plafond du barème 0,0 109,7 48,9 (a) 33,8% des allocataires sont dépendants des prestations à hauteur de 50 % et plus *hors étudiants et allocataires ou conjoints âgés de 65 ans ou plus **ont été retirés des allocataires dans le champ des revenus, ceux résidant en foyers, en centres régionaux des œuvres universitaires et scolaires (CROUS), en maisons de retraite ou centres de long séjour Minima sociaux QP : AIRE 2029 Bénéficiaires de minima sociaux (a) 919 (35,2%) 720 (28,3%) (31,8%) par prestation (en%) bénéficiaires de l'aah bénéficiaires du Rsa Bénéficiaires du Rsa selon la composante (en %) Rsa" socle seul" Rsa "socle et activité" Rsa "activité seul" selon la majoration pour isolement (en%) Rsa majoré Personnes couvertes par les minima sociaux (b) (27,4%) (20,1%) (23,8%) (a) 35,2% des allocataires bénéficient d'un des minima sociaux versés par les Caf (b) 27,4% des personnes couvertes par les prestations le sont par les minima sociaux 25,8 29,9 27,6 74,2 70,1 72, ,0 65,9 65,4 10,1 8,3 9,4 24,9 25,7 25,3 11,9 10,5 11,3 88

89 QP : Cité des Musiciens Commune : Bagneux Données de cadrage QP : Cité Des Musiciens Effectifs % Effectifs % Effectifs % Population (estimation) , , Allocataires 451 5, , Personnes couvertes par les prestations , , Source : Caisse d allocations familiales du Val-de-Marne, décembre 2014 ; Insee, Recensement de la population 2011, Revenus fiscaux localisés

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS

Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Expertise Action sociale DONNEES LOGEMENT HABITAT COMMUNAUTE DE COMMUNES DU DIOIS Décembre Sommaire PREAMBULE...p I. TYPOLOGIE DES LOGEMENTS...p.. Répartition par type de logement...p.. Répartition des

Plus en détail

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France

Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France Une approche des étudiants à travers ceux qui perçoivent une prestation des CAF d Île-de-France SEPTEMBRE 2009 Cellule Technique de Réflexion et d Aide à la Décision (CTRAD) Service Commun d Action Sociale

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques.

En tout état de cause, il faudra demander vos prestations le plus souvent au travers d un formulaire car elles ne sont pas automatiques. Si vous remplissez certaines conditions vous pourrez avoir droit à l allocation veuvage, à la retraite de réversion, à certaines aides pour la famille et le logement. Faites attention aux possibles récupérations

Plus en détail

Fiche pratique : demi-part fiscale & APL

Fiche pratique : demi-part fiscale & APL Paris, le mercredi 25 août 2010 Fiche pratique : demi-part fiscale & APL Délégation générale représentation representation@pde.fr 06 64 69 67 73 1 1. Demi part fiscale et impôt sur le revenu La notion

Plus en détail

Loyer, prêt, travaux, déménagement 2012. J ai un logement

Loyer, prêt, travaux, déménagement 2012. J ai un logement Loyer, prêt, travaux, déménagement 2012 J ai un logement 1 2 Je paie un loyer L aide personnalisée au logement 3 Je rembourse un prêt pour ma résidence principale L allocation de logement familiale 3 Je

Plus en détail

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages

LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION. Impact sur le budget des ménages LA DEPENSE LOGEMENT ET SA SOLVABILISATION Impact sur le budget des ménages 1 I - LA SOLVABILISATION DES MENAGES PAR DES PRESTATIONS LEGALES A - LES AIDES AU LOGEMENT 1. Un grand nombre de bénéficiaires

Plus en détail

par Alain Jacquot CNAF Responsable du bureau des Prévisions

par Alain Jacquot CNAF Responsable du bureau des Prévisions La réforme des aides au logement dans le secteur locatif par Alain Jacquot CNAF Responsable du bureau des Prévisions En 1999, par le biais des aides au logement (aide personnalisée au logement et allocation

Plus en détail

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires

Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Supports statistiques et cartographiques mobilisables pour l analyse de la situation des quartiers prioritaires Mode d emploi d utilisation des données Afin de faciliter la réalisation du diagnostic, indispensable

Plus en détail

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement

AIDES au LOGEMENT. Bénéficiaires des aides au logement Bénéficiaires des aides au logement Le dispositif d aide au logement comprend trois allocations principales : l APL (Aide personnalisée au logement), l ALF (Allocation de logement dite «à caractère familial»)

Plus en détail

A - Prime à la naissance ou à l adoption

A - Prime à la naissance ou à l adoption A - Prime à la naissance ou à l adoption Plafonds de ressources Nombre d'enfants au foyer (nés ou à naître) Couples avec un seul revenu Plafonds de ressources 2013 Parents isolés ou couples avec deux revenus

Plus en détail

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence

1.6. Populations en situation de vulnérabilité. Précarité économique. Couverture sociale. Logement. Hébergement d urgence Populations en situation de vulnérabilité Précarité économique > Un peu plus d un Parisien sur dix vit dans un foyer allocataire à bas revenu. > Proportionnellement plus de familles allocataires du Revenu

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement!

Ilike - Fotolia.com. Vous êtes. étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! Ilike - Fotolia.com Vous êtes étudiant... vous avez peut-être droit à une aide au logement! édition 2010 Les aides au logement Vous allez peut-être quitter votre famille pour aller suivre des études dans

Plus en détail

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus

Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Le rsa au régime agricole : montée en charge et effet sur les bas revenus Alain Pelc www.ccmsa.msanet Rappel du dispositif Le revenu de solidarité active (rsa) est entré en vigueur le 1er juin 2009 en

Plus en détail

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer

Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Les bénéficiaires de l assurance vieillesse des parents au foyer Muriel Nicolas Florence Thibault CNAF Direction des Statistiques, des Études et de la Recherche. Département des Statistiques, des Prévisions

Plus en détail

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux.

Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques sociaux. R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES R4 = SÉCURITÉ SOCIALE, CMU, ABUS ET FRAUDES DÉFINITION : Ensemble des mécanismes de prévoyance collective pour faire face aux conséquences financières des risques

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour le maintien dans le logement Vous êtes LOCATAIRE et en difficulté financière, Le Fonds de Solidarité pour le

Plus en détail

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance

N de téléphone : N de Fax : Mail : Nom - Prénom Parenté Date de naissance DEPARTEMENT DE LA MOSELLE DIRECTION DE LA SOLIDARITE DIRECTION DE L ENFANCE, DE LA FAMILLE ET DE L INSERTION Sous-Direction de l Action Sociale Territoriale et de l Insertion Service des Aides Financières

Plus en détail

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA)

15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) 15-1 LE REVENU DE SOLIDARITE ACTIVE (RSA) Le revenu de solidarité active (RSA), mis en place depuis le 1 er juin 29 en métropole, remplace les dispositifs de minima sociaux allocation de parent isolé (API)

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES. Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour l accès dans le logement Vous cherchez un logement locatif dans les Alpes-Maritimes et vous êtes en difficulté

Plus en détail

Les bénéficiaires de la Retraite Complémentaire Obligatoire (RCO) sont au nombre de 508 672 à fin juin 2012. Leur nombre diminue de 1 % sur un an.

Les bénéficiaires de la Retraite Complémentaire Obligatoire (RCO) sont au nombre de 508 672 à fin juin 2012. Leur nombre diminue de 1 % sur un an. Octobre L'Observatoire Economique et Social Note de conjoncture n 23 Volet 3 : Famille et retraite Le nombre de familles bénéficiaires d au moins une prestation familiale au régime agricole recule au premier

Plus en détail

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass

Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass Les Aides complémentaires non liées à la mobilité Avance Loca Pass - Salarié(e) des entreprises du secteur privé non agricole, quelle que soit leur ancienneté et la nature de leur contrat de travail -

Plus en détail

PARMI les diverses réformes introduites ces dernières années pour réduire

PARMI les diverses réformes introduites ces dernières années pour réduire Réformes des allocations logement: quels impacts sur les ménages à bas revenus? Lisa Fratacci (Dp) PARMI les diverses réformes introduites ces dernières années pour réduire les trappes à inactivité (prime

Plus en détail

VOUS ÊTES JEUNE VOUS CHERCHEZ UN LOGEMENT À LOUER. Comment le trouver? Les aides financières? Quels sont vos droits et obligations?

VOUS ÊTES JEUNE VOUS CHERCHEZ UN LOGEMENT À LOUER. Comment le trouver? Les aides financières? Quels sont vos droits et obligations? direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction VOUS ÊTES JEUNE VOUS CHERCHEZ UN LOGEMENT À LOUER Comment le trouver? Les aides financières? Quels sont vos droits et obligations? Adresses

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT - DEMANDE D AIDE FSL ACCES. VOLET LOCATAIRE, BAILLEUR SOCIAL ou SERVICE SOCIAL

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT - DEMANDE D AIDE FSL ACCES. VOLET LOCATAIRE, BAILLEUR SOCIAL ou SERVICE SOCIAL FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT - DEMANDE D AIDE FSL ACCES 20504 DAMH N allocataire CAF 0 VOLET LOCATAIRE, BAILLEUR SOCIAL ou SERVICE SOCIAL ORGANISME INSTRUCTEUR Désignation : Adresse : (PARTIE COMMUNE

Plus en détail

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf

... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf ... Caf.fr, naviguez facile! Caf de la Haute-Vienne Création octobre 2012 Crédit dessins : icônothèque Cnaf Ecran d'accueil du Caf.fr Mon Compte Pour gérer directement son dossier Ma Caf pour accéder aux

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour le maintien dans le logement Vous êtes PROPRIETAIRE et en difficulté financière, Le Fonds de Solidarité pour

Plus en détail

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS

LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS 1 LES TYPOLOGIES DE LOCATAIRES ELIGIBLES AUX OFFRES LOGIS-ZEN GRL & LOGIS ZEN GRL PLUS Seuls les locataires définis comme «nouveaux locataires» sont éligibles à ces offres. Notion de «nouveau locataire»

Plus en détail

Au 31 décembre 2009, 296 000

Au 31 décembre 2009, 296 000 10 Approche territoriale Différents profils de familles pauvres selon le nombre d enfants et l activité des parents En IledeFrance, un enfant de moins de 18 ans sur cinq vit en situation de pauvreté. Un

Plus en détail

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE GARDE D ENFANTS Tout savoir sur la PAJE Sommaire Qu est-ce que la PAJE? Page 2 La prime à la naissance ou à l adoption Page 3 L allocation de base Page 4 Le complément de libre choix du mode de garde Page

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2012 Apur - David Boureau Étude réalisée en collaboration avec le Centre d Action Sociale de la Ville de Paris (CASVP)

Plus en détail

Demande et besoins des ménages

Demande et besoins des ménages Évolution population Évolution des Solde naturel et migratoire Taille moyenne des Age des indice de jeunesse Structure des Général Population 1990-2006 Rénové Général Population 1990-2006 Rénové RGP 1990-2006

Plus en détail

20 Vos pres 12 tations 1

20 Vos pres 12 tations 1 Vos prestations 20121 Votre caisse d Allocations familiales (Caf) vous accompagne dans les moments importants de votre vie. Ce livret présente l ensemble des prestations et des aides que la Caf peut vous

Plus en détail

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation)

(article L.441-2-3, III, du code de la construction et de l habitation) Ministère chargé du logement Recours amiable devant la commission départementale de médiation en vue de l accueil dans une structure d hébergement, un logement de transition, un logementfoyer ou une résidence

Plus en détail

13-1 L AIDE PERSONNALISEE AU LOGEMENT

13-1 L AIDE PERSONNALISEE AU LOGEMENT 13-1 L AIDE PERSONNALISEE AU LOGEMENT Deux sources de données ont été principalement mobilisées pour reconstituer les séries chronologiques présentées dans cette fiche : les comptes du logement, d une

Plus en détail

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%).

> Le taux de chômage annuel moyen à Paris (7,4%) est l un des plus élevé d Ile-de-France (6,6%). Contexte socio-économique Revenus > Les revenus fiscaux médians sont plus élevés à (23 408 ) qu en (20 575 ) et en (17 497 ), mais les différences à sont particulièrement marquées entre les plus riches

Plus en détail

le bon plan pour les étudiants www.caf.fr - www.caf.fr - www.caf.fr - www.caf.fr L'Aide au logement Guide pratique

le bon plan pour les étudiants www.caf.fr - www.caf.fr - www.caf.fr - www.caf.fr L'Aide au logement Guide pratique le bon plan pour les étudiants www.caf.fr - www.caf.fr - www.caf.fr - www.caf.fr L'Aide au logement Guide pratique Les étudiants, le logement et la Caf de Lyon Vous êtes étudiant et vous allez emménager

Plus en détail

conditions générales élever les enfants

conditions générales élever les enfants 1 Vos prestations Votre caisse d Allocations familiales (Caf) vous accompagne dans les moments importants de la vie. Ce livret présente l ensemble des prestations et des aides que la Caf peut vous verser

Plus en détail

GESTION IMMOBILIERE. Me MACHEDA Stéphane & Me PONCET-PERE Isabelle VOTRE IDENTITE

GESTION IMMOBILIERE. Me MACHEDA Stéphane & Me PONCET-PERE Isabelle VOTRE IDENTITE GESTION IMMOBILIERE Me MACHEDA Stéphane & Me PONCET-PERE Isabelle Par quel biais avez-vous connu nos annonces? Paru vendu (Internet, journal) Office de Tourisme Autres :.. Radio Flotteurs Agence Immobilière

Plus en détail

Les chiffres clés 2012

Les chiffres clés 2012 Les chiffres clés 2012 Les allocataires La Caf de la Sarthe compte 95 129 allocataires. Son action s exerce à travers : > le paiement des prestations légales, > la mise en œuvre d une politique d action

Plus en détail

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU [ Particulier employeur ] La Paje Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU 1 er janvier 2011 Vous bénéficiez, pour votre enfant de la Prestation d accueil du jeune enfant (PAJE). Elle comprend, sous

Plus en détail

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE :

DECISION FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : FORMULAIRE UNIQUE DE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE OU D'ACCOMPAGNEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NATURE DE L AIDE SOLLICITÉE : N dossier familial (IODAS) : Centre Médico-Social de Mende Travailleur Social Travailleur

Plus en détail

La Caf comptait, au 31 décembre 2012, 260 374 allocataires. En intégrant les personnes à charge

La Caf comptait, au 31 décembre 2012, 260 374 allocataires. En intégrant les personnes à charge L ESSENTIEL Le Système d Information Géographique de la Caf : un outil en ligne pour connaître les données les plus récentes sur la population allocataire du département La Caf comptait, au 31 décembre

Plus en détail

ACTE REGLEMENTAIRE. Vu l'article 226.13 du nouveau code pénal et l'article 225 du code de la famille et de l'aide sociale,

ACTE REGLEMENTAIRE. Vu l'article 226.13 du nouveau code pénal et l'article 225 du code de la famille et de l'aide sociale, ACTE REGLEMENTAIRE RELATIF A L APPLICATION CAFPRO Vu la Convention n 108 du 28 janvier 1981 du Conseil de l'europe pour la protection des personnes à l'égard du traitement automatisé des données à caractère

Plus en détail

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE

CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE PRÉFECTURE DE LA LOZERE CCAPEX FORMULAIRE DE SAISINE Date de la saisine : Organisme à l'origine de la saisine : Nature de la saisine : Origine de la saisine : Bailleur Organisme payeur aides au logement

Plus en détail

IE COMMUNE A RENSEIGNER TOUTE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE)

IE COMMUNE A RENSEIGNER TOUTE DEMANDE D'AIDE FINANCIERE) FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT - DEMANDE D AIDE FSL IMPAYES D ENERGIE, D EAU, DE TELEPHONE - VOLET LOCATAIRE, BAILLEUR SOCIAL ou SERVICE SOCIAL 20507 DFSE N allocataire CAF 0 Cocher SVP la (les)

Plus en détail

Éléments de calcul des aides personnelles au logement

Éléments de calcul des aides personnelles au logement Éléments de calcul des aides personnelles au logement Aide personnalisée au logement et allocation de logement à compter du 1 er janvier 2012 Ministère de l Égalité des territoires et du Logement Conception

Plus en détail

MODALITÉS ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES

MODALITÉS ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES 5 - Modalités et conditions d'attribution des aides de la Caf au titre de l'action sociale à la Guyane Parallèlement au versement des prestations familiales, la Caisse d'allocations Familiales a pour mission

Plus en détail

Modalités et conditions d attribution des aides de la CAF

Modalités et conditions d attribution des aides de la CAF Modalités et conditions d attribution des aides de la CAF Familles de Martinique 2003 75 1 - Évolution de la législation sur les prestations familiales et sociales À partir de 1988, les conditions d'attribution

Plus en détail

PAJE Prestation d Accueil du Jeune Enfant

PAJE Prestation d Accueil du Jeune Enfant PAJE Prestation d Accueil du Jeune Enfant La PAJE se substitue, depuis le 1er janvier 2004, à 5 prestations existantes en faveur de la petite enfance (AFEAMA, AGED, APJE, allocation parentale d éducation

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant

GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant GRL PROPRIETAIRE BAILLEUR INDEPENDANT Bulletin d adhésion locataire entrant Références Courtier Date d effet :... Echéance principale :... UN DEUX TROIS ASSURANCES Nîmes Metropole B.P.18 30320 MARGUERITTES

Plus en détail

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU [ Particulier employeur ] La Paje Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU 1 er janvier 2010 Vous bénéficiez, pour votre enfant né ou adopté à partir du 1 er janvier 2004 *, de la Prestation d accueil

Plus en détail

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne

BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA. Cette action est cofinancée par l Union Européenne BIENVENUE SUR LA PLATEFORME RSA Cette action est cofinancée par l Union Européenne Présentation de la plateforme Vous êtes nouvellement bénéficiaires du Revenu de Solidarité Active (RSA). Les partenaires

Plus en détail

La prestation d accueil du jeune enfant

La prestation d accueil du jeune enfant La prestation d accueil du jeune enfant PRIME A LA NAISSANCE ALLOCATION DE BASE Complément de libre Choix d activité Complément de libre Choix du mode de garde PRESTATION D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT La prime

Plus en détail

Commission parlementaire sur la réduction de l impôt des particuliers. L indexation du régime d imposition et des transferts aux particuliers

Commission parlementaire sur la réduction de l impôt des particuliers. L indexation du régime d imposition et des transferts aux particuliers Commission parlementaire sur la réduction de l impôt des particuliers L indexation du régime d imposition et des transferts aux particuliers Octobre 1999 IMPACT DE LA NON-INDEXATION DU RÉGIME D IMPOSITION

Plus en détail

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP

DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP DELEGATION AUTONOMIE ET HANDICAP Service des Politiques de l Autonomie des Personnes Agées REVALORISATION des tarifs Au 1 er septembre 2014 - DES PRESTATIONS ET AVANTAGES SOCIAUX DESTINES AUX PERSONNES

Plus en détail

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE

UNE DEMANDE DE RMI EN HAUSSE Une année mitigée En 2008, en Poitou-Charentes, le bilan social est mitigé. Le nombre d allocataires de l ASS et de l API décline. De même, le nombre de bénéficiaires de la CMUc est en retrait. Cela peut

Plus en détail

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14

Rencontre publique sur le logement. Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Urbanisme et Démocratie Collectif Logement Paris14 Rencontre publique sur le logement Premier exposé : Y voir clair dans le jargon, Le PLH, Le PLU, le FSL, l'apl, le

Plus en détail

Mise à jour octobre 2012 2 CATEGORIE TYPE DE SERVICE ET DEMARCHES PRESTATION COMPENSATOIRE

Mise à jour octobre 2012 2 CATEGORIE TYPE DE SERVICE ET DEMARCHES PRESTATION COMPENSATOIRE FAMILLES MONO - PARENTALES DROITS POUR LES PARENTS SOLO (VEUFS, DIVORCES, SEPARES ) Familles de France 28 Place Saint-Georges 75009 PARIS Tél. : 01 44 53 45 90 Fax : 01 45 96 07 88 http://www.familles-de-france.org

Plus en détail

RSA et assurance chômage

RSA et assurance chômage RSA et assurance chômage -Allocation d aide au retour à l emploi (ARE) -Allocation de solidarité spécifique (ASS) ARE : régime des activités réduites permet de cumuler une partie de l ARE avec le salaire

Plus en détail

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT 1 - OBJET Le prêt pour le logement d un enfant étudiant est alloué aux agents ayant un enfant fiscalement à charge, âgé de 16 à 26 ans durant l année scolaire,

Plus en détail

Minima. sociaux et prestations sociales. La redistribution au bénéfice des ménages modestes. en 2009

Minima. sociaux et prestations sociales. La redistribution au bénéfice des ménages modestes. en 2009 Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques CoLLECtion études Et statistiques Minima sociaux et prestations sociales en 2009 La redistribution au bénéfice des ménages modestes

Plus en détail

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT

PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT PRÊT POUR LE LOGEMENT D UN ENFANT ÉTUDIANT 1 - OBJET Le prêt pour le logement d un enfant étudiant est alloué aux agents ayant un enfant fiscalement à charge, âgé de 16 à 26 ans durant l année scolaire,

Plus en détail

conditions générales élever les enfants

conditions générales élever les enfants Vos prestations Votre caisse d Allocations familiales (Caf) vous accompagne dans les moments importants de la vie. Ce livret présente l ensemble des prestations et des aides que la Caf peut vous verser

Plus en détail

Formulaire relatif à l enquête annuelle sur l application du SLS (supplément de loyer de solidarité) à renseigner par les bailleurs sociaux

Formulaire relatif à l enquête annuelle sur l application du SLS (supplément de loyer de solidarité) à renseigner par les bailleurs sociaux Ministère chargé du Logement Formulaire relatif à l enquête annuelle sur l application du SLS (supplément de loyer de solidarité) à renseigner par les bailleurs sociaux Texte de référence : article L.441-10

Plus en détail

Pauvreté : état des lieux et plan gouvernemental Mis en ligne en février 2013

Pauvreté : état des lieux et plan gouvernemental Mis en ligne en février 2013 Pauvreté : état des lieux et plan gouvernemental Mis en ligne en février 2013 En 2010, le nombre des situations de pauvreté a augmenté et s'est diversifié. Selon l'enquête Revenus fiscaux et sociaux (Insee),

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. NOM : Prénom : Coordonnées : IDENTIFICATION DU OU DES BENEFICIAIRE(S) NOM : Prénom : DATE DE LA DEMANDE :

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR. NOM : Prénom : Coordonnées : IDENTIFICATION DU OU DES BENEFICIAIRE(S) NOM : Prénom : DATE DE LA DEMANDE : DIRECTION DE LA SOLIDARITE 3, Rue François de Guise B.P. 504 55012 BAR LE DUC CEDEX IDENTIFICATION DE L INSTRUCTEUR NOM : Qualité : FICHE DE SAISINE SERVICE INSERTION ET DEVELOPPEMENT SOCIAL Demande de:

Plus en détail

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel :

L'APA doit être utilisée pour les dépenses prévues par le plan d'aide individuel : Aide à domicile des personnes âgées I n f o r m a t i o n s SOMMAIRE Exonération des charges sociales Intervenant à domicile Allocation Personnalisée d Autonomie Soins à domicile 1. Allocation Personnalisée

Plus en détail

thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 1 6 - Pauvreté-précarité

thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 1 6 - Pauvreté-précarité thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 1 6 - Pauvreté-précarité ORS Ile-de-France - 83 - Février 2007 thème 6.qxp 28/02/2007 14:44 Page 2 ORS Ile-de-France - 84 - Février 2007 Fiche 6.1_01-24.qxp 28/02/2007

Plus en détail

revenu de Solidarité active le rsa mode d emploi

revenu de Solidarité active le rsa mode d emploi et ses partenaires revenu de Solidarité active le rsa mode d emploi juin 2009 Qu est-ce que ça change pour vous? Michel - 42 ans est cariste à temps plein dans un entrepôt. Amina - 55 ans est auxiliaire

Plus en détail

COMMENT FINANCER VOTRE FORMATION?

COMMENT FINANCER VOTRE FORMATION? COMMENT FINANCER VOTRE FORMATION? De nombreux dispositifs peuvent vous permettre de financer vos frais de formation et de percevoir une rémunération pendant votre formation. Ce document présente les principaux

Plus en détail

DRJSCS. Les dossiers de la N 1. Les minima sociaux en Languedoc-Roussillon : 2009 : l entrée en vigueur du rsa

DRJSCS. Les dossiers de la N 1. Les minima sociaux en Languedoc-Roussillon : 2009 : l entrée en vigueur du rsa Les dossiers de la DRJSCS Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale Languedoc-Roussillon N 1 Février 2011 Les minima sociaux en Languedoc-Roussillon : 2009 : l entrée en

Plus en détail

sociale Repères croisés Franche-Comté sur la cohésion sociale Franche-Comté emploi formation insertion

sociale Repères croisés Franche-Comté sur la cohésion sociale Franche-Comté emploi formation insertion Repères croisés sur la cohésion sociale Franche-Comté Repères croisés sur la cohésion sociale Franche-Comté en Indicateurs pour la Franche-Comté et ses départements décembre 2013 emploi formation insertion

Plus en détail

Base de données sociales sur Paris

Base de données sociales sur Paris Base de données sociales sur Paris MAIRIE DE PARIS - DU - MCC Fiches d identité sociale des 20 arrondissements - 2010 SEPTEMBRE 2011 L Observatoire parisien de l insertion et de la lutte contre l exclusion

Plus en détail

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes

un logement à louer Vous cherchez Vous êtes jeunes Vous êtes jeunes Vous cherchez un logement à louer auprès d un particulier ou d un organisme social et vous devez faire face aux premières dépenses pour entrer dans les lieux? > Des aides peuvent vous

Plus en détail

La santé observée. L accès au logement. Chapitre 6.2. dans les régions de France

La santé observée. L accès au logement. Chapitre 6.2. dans les régions de France F N O R S Fédération nationale des observatoires régionaux de la santé 62 bd Garibaldi 7515 PARIS Tél 1 56 58 52 4 La santé observée dans les régions de France Chapitre 6.2 L accès au logement Ce fascicule

Plus en détail

GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010

GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010 GUIDE des AIDES AU LOGEMENT édition 1 er trimestre 2010 Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de la Mer Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de

Plus en détail

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous

> GUIDE DU BAILLEUR. Votre locataire, la Caf et vous > GUIDE DU BAILLEUR Votre locataire, la Caf et vous 1 Préambule Propriétaires, bailleurs, vous louez un ou plusieurs logements à des personnes allocataires d une Caf. Savez-vous que les Caf aident près

Plus en détail

[ Particulier employeur ] Pajemploi. Avantages et formalités. À jour au

[ Particulier employeur ] Pajemploi. Avantages et formalités. À jour au [ Particulier employeur ] Pajemploi Avantages et formalités À jour au 1 er janvier 2012 Vous bénéficiez, pour votre enfant de la Prestation d accueil du jeune enfant (PAJE). Elle comprend, sous certaines

Plus en détail

DEMANDE D'AIDE FINANCIERE UNIQUE

DEMANDE D'AIDE FINANCIERE UNIQUE DE Organisme instructeur : Nom et qualité de l'instructeur : DEMANDE D'AIDE FINANCIERE UNIQUE Date de la demande : Public : Famille Jeune Problématique Logement : Oui Non RENSEIGNEMENTS ADMINISTRATIFS

Plus en détail

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation

DEMANDE DE PRÊT 2015 Cocher la case correspondante au prêt concerné Acquisition Construction Aménagement Jeune ménage À l installation Pour tout renseignement, contacter le Centre de la Relation Clients : Tél. 01 44 90 13 33 Fax 01 44 90 20 15 Formulaire de contact accessible sur notre site Internet www.crpcen.fr DEMANDE DE PRÊT 2015

Plus en détail

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES

MODALITES ET CONDITIONS D ATTRIBUTION DES AIDES famille gpe xpress ok 5/12/02 7:27 Page 68 1 - Evolution de la législation sur les prestations familiales et sociales A partir de 1988, les conditions d attribution des prestations familiales dans les

Plus en détail

Fiche communale : les chiffres clés Position du territoire dans Lille Métropole. Position de la commune dans le territoire

Fiche communale : les chiffres clés Position du territoire dans Lille Métropole. Position de la commune dans le territoire Fiche communale : les chiffres clés Position du territoire dans Position de la commune dans le territoire Communauté urbaine - Programme Local de l'habitat 2012-2018 Démographie et profil des ménages Evolution

Plus en détail

!utile à savoir. c est simple. 3 Une allocation. Ai-je droit au rsa? Pour quel montant?

!utile à savoir. c est simple. 3 Une allocation. Ai-je droit au rsa? Pour quel montant? Le rsa 1 2 Si je n ai pas ou peu de ressources, je peux demander une allocation qui sera calculée en fonction des revenus perçus par l ensemble du foyer. c est simple Je fais une demande au CCAS, à la

Plus en détail

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market

Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Demande de Prise en charge Fonds de solidarité Carrefour Market Le document doit être rempli intégralement et accompagné de pièces justificatives. Dans le cas contraire, la demande ne pourra pas être traitée.

Plus en détail

DEMANDE DE LOGEMENT auprès d'habitat et HUMANISME COTE D'OR

DEMANDE DE LOGEMENT auprès d'habitat et HUMANISME COTE D'OR DEMANDE DE LOGEMENT auprès d'habitat et HUMANISME COTE D'OR ORIGINE DE LA CANDIDATURE : DATE : DEMANDEUR CONJOINT OU CO-DEMANDEUR Nom : Nom : Prénom : Sexe : Prénom : Sexe : Date de naissance : Lieu de

Plus en détail

Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle?

Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle? ét udes et résultats N 874 février 2014 Parents bénéficiaires de minima sociaux : comment concilier vie familiale et insertion professionnelle? À la fin 2011, 2 millions de bénéficiaires ont perçu l allocation

Plus en détail

Bénéficiaire (s) : NOM Prénom : Adresse : BILAN D ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE ET SOCIAL MASP-AEB

Bénéficiaire (s) : NOM Prénom : Adresse : BILAN D ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE ET SOCIAL MASP-AEB ANNEXE 3 Bénéficiaire (s) : NOM Prénom : Adresse : BILAN D ACCOMPAGNEMENT BUDGÉTAIRE ET SOCIAL MASP-AEB Date : Travailleur social : Dates du contrat : du au contrat initial Date début de mesure : 1 er

Plus en détail

Vos droits, vos devoirs. Guide du bénéficiaire

Vos droits, vos devoirs. Guide du bénéficiaire Vos droits, vos devoirs Guide du bénéficiaire LE DÉPARTEMENT DU VAL D OISE S ENGAGE POUR VOTRE INSERTION Le RSA c est un ensemble de droits mais aussi de devoirs ÉDITO Le Conseil général, comme chef de

Plus en détail

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins

Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins études résultats et N 603 octobre 2007 Les allocataires des minima sociaux: CMU, état de santé et recours aux soins Une enquête a été effectuée par la DREES au deuxième trimestre 2006 auprès de personnes

Plus en détail

Minimum vieillesse et niveau de vie : Enjeux et coûts d une revalorisation

Minimum vieillesse et niveau de vie : Enjeux et coûts d une revalorisation CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 19 décembre 2007-9 h 30 «Niveaux de vie des retraités et petites retraites» Document N 5 Document de travail, n engage pas le Conseil Minimum vieillesse

Plus en détail

DEMANDE DE REVENU MINIMUM D INSERTION

DEMANDE DE REVENU MINIMUM D INSERTION MINISTÈRE DES AAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DE LA VILLE N 60-3931 DEMANDE DE REVENU MINIMUM D INSERTION Quel est votre état civil? * Cette information ne sera enregistrée dans nos fichiers que sous la

Plus en détail

Observatoire national des zones urbaines sensibles RAPPORT 2014

Observatoire national des zones urbaines sensibles RAPPORT 2014 Observatoire national des zones urbaines sensibles RAPPORT 2014 2 Directrice de publication : Marie-Caroline Bonnet-Galzy Présidente, par intérim, du Conseil d orientation de l Observatoire national des

Plus en détail

Éléments de calcul des aides personnelles au logement. Aide personnalisée au logement et allocation de logement à compter du 1 er janvier 2013

Éléments de calcul des aides personnelles au logement. Aide personnalisée au logement et allocation de logement à compter du 1 er janvier 2013 Éléments de calcul des aides personnelles au logement Aide personnalisée au logement et allocation de logement à compter du 1 er janvier 2013 Conception et réalisation : Parimage Juillet 2013 Éléments

Plus en détail

GUIDE DES AIDES AU LOGEMENT ET DÉMARCHES À SUIVRE

GUIDE DES AIDES AU LOGEMENT ET DÉMARCHES À SUIVRE GUIDE DES AIDES AU LOGEMENT ET DÉMARCHES À SUIVRE En pleine recherche d un logement en location, vous vous êtes certainement informé concernant les différentes aides au logement, afin d alléger au mieux

Plus en détail

demande de logement Dossier de Votre identité Vos coordonnées LE DEMANDEUR

demande de logement Dossier de Votre identité Vos coordonnées LE DEMANDEUR Dossier de demande de logement Première demande Changement de logement Renouvellement de demande Dossier n Remis le Transmis par À retourner à Résidences sociales foyers traditionnels pensions de famille

Plus en détail