COMITÉ DE DISCIPLINE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMITÉ DE DISCIPLINE"

Transcription

1 COMITÉ DE DISCIPLINE DE L'ORDRE PROFESSIONNEL DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LONGUEUIL N : DATE : Le 15 août 2006 LE COMITÉ : Me Paule Gauthier Miville Gagnon Présidente Membre LOUIS TREMBLAY, ingénieur, ès qualités de syndic de l Ordre des ingénieurs du Québec c. Partie plaignante BERNARD LEFEBVRE, ingénieur Partie intimée DÉCISION SUR CULPABILITÉ ET SANCTION [1] Lors de l audition du 5 juillet 2006, l intimé a plaidé coupable à l égard des infractions à l article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs contenues aux chefs nos 2, 3 et 5 de la plainte du 3 septembre Cette plainte se lit comme suit : «Monsieur Bernard Lefebvre, ingénieur, inscrit au tableau de l Ordre des ingénieurs du Québec sous ce titre (no ) a refusé ou négligé de satisfaire à certaines obligations imposées par le Code de déontologie des ingénieurs (R.R.Q., c. I-9, r.3) et le Code des professions (L.R.Q. c. C-26), et plus particulièrement :

2 No : PAGE : 2 1. À La Prairie, district de Longueuil, ou à L Île-Perrot, district de Beauharnois, le ou vers le 31 août 2000, dans le cadre d une demande d autorisation relative à un projet d installation d aqueduc et d égouts sur la rue Picasso, l ingénieur Bernard Lefebvre a fait preuve d un manque d intégrité et exprimé un avis qui n était pas basé sur d honnêtes convictions en affirmant que le projet ne touchait pas à un milieu humide, contrevenant ainsi aux articles et 2.04 du Code de déontologie des ingénieurs et 59.2 du Code des professions; 2. À La Prairie, district de Longueuil, entre le ou vers le 4 octobre et le ou vers le 3 novembre 2000, dans le cadre de travaux d aqueduc et d égouts sur la rue Picasso dont il assurait la surveillance, l ingénieur Bernard Lefebvre a permis et/ou toléré la réalisation des travaux alors que les autorisations requises par la loi n avaient pas été émises par le Ministère de l Environnement, contrevenant ainsi aux articles 2.01 et du Code de déontologie des ingénieurs et 59.2 du Code des professions; 3. À La Prairie, district de Longueuil, ou à L Île-Perrot, district de Beauharnois, le ou vers le 9 avril 2001, lors de l émission des plans relatifs à un projet de nettoyage d un cours d eau reliant un marécage à la rivière Saint-Jacques, l ingénieur Bernard Lefebvre a omis de tenir compte des conséquences de l exécution des travaux sur l environnement, contrevenant ainsi aux articles 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs et 59.2 du Code des professions; 4. À La Prairie, district de Longueuil, entre le ou vers le 20 novembre 2001 et le ou vers le mois de janvier 2002, dans le cadre de travaux d aqueduc et d égouts sur la rue Samuel de Champlain dont il assurait la surveillance, l ingénieur Bernard Lefebvre a permis et/ou toléré la réalisation des travaux alors que les autorisations requises par la loi n avaient pas été émises par le Ministère de l Environnement, contrevenant ainsi aux articles 2.01 et du Code de déontologie des ingénieurs et 59.2 du Code des professions; 5. À La Prairie, district de Longueuil, entre le ou vers le 4 juin et la fin août 2002, dans le cadre de travaux d aqueduc et d égouts sur le boulevard Pompidou dont il assurait la surveillance, l ingénieur Bernard Lefebvre a permis et/ou toléré la réalisation des travaux alors que les autorisations requises par la loi n avaient pas été émises par le Ministère de l Environnement, contrevenant ainsi aux articles 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs et 59.2 du Code des professions;» [2] Vu l absence de preuve prépondérante en regard des chefs nos 1 et 4, le procureur de l intimé a demandé au Comité de discipline que ces chefs soient retirés.

3 No : PAGE : 3 [3] En ce qui concerne les infractions à l article 59.2 du Code des professions contenues aux chefs nos 2, 3 et 5 et l infraction à l article du Code de déontologie des ingénieurs contenue au chef no 2, le procureur de l intimé a requis l arrêt des procédures, par application des principes posés dans l arrêt Kienapple c. R., [1975] 1 R.C.S [4] Séance tenante, le Comité de discipline a déclaré l intimé coupable des infractions à l article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs prévues aux chefs nos 2, 3 et 5 de la plainte. Les procureurs des parties ont ensuite soumis leurs recommandations communes sur sanction, soit une réprimande et une amende de $ pour chacune des trois (3) infractions. REPRÉSENTATIONS CONJOINTES SUR SANCTION [5] Au soutien de leurs représentations conjointes sur sanction, les procureurs des parties ont indiqué que la preuve établie dans le dossier de l ingénieur Louis Lamarche (Ingénieurs (Ordre professionnel des) c. Lamarche, , 6 avril 2006), directeur du Service du génie de la ville La Prairie, devait être versée au présent dossier, vu les liens entre ces deux dossiers. Ils ont référé également, de façon plus particulière, au certificat (S-48), au compte-rendu d une rencontre avec le syndic le 19 juin 2003 (S-49), de même qu au témoignage rendu par l intimé dans le cadre du dossier Lamarche. [6] À l époque des faits reprochés dans la plainte, l intimé était à l emploi de la firme Genivar. Il a été appelé, avec d autres ingénieurs, à superviser les travaux en cause à la ville de La Prairie.

4 No : PAGE : 4 [7] L intimé était alors âgé de 27 ans seulement. Il était un ingénieur «junior» au tout début de sa carrière. Contrairement aux ingénieurs dans les affaires connexes Lamarche, précitée et Ingénieurs (Ordre professionnel des) c. Houde, rendue le 21 juin 2006, qui impliquaient respectivement le directeur du Service du génie et le directeur général de la ville de La Prairie, l intimé en l instance n était pas en situation d autorité. [8] Le procureur du syndic s est dit d accord avec les représentations conjointes en insistant entre autres sur le fait qu une radiation pour les infractions commises par l intimé serait inappropriée vu les circonstances. DÉCISION [9] La Cour d appel a rappelé dans l arrêt Pigeon c. Daigneault, [2003] R.J.Q (requête pour autorisation de pourvoi à la Cour suprême rejetée (C.S. Can )), les objectifs que doit permettre d atteindre une sanction disciplinaire, soit la protection du public, la dissuasion du professionnel de récidiver, l exemplarité à l égard des autres membres de la profession qui pourraient être tentés de poser des gestes semblables et, finalement, le droit pour le professionnel visé d exercer sa profession. [10] Par ailleurs, le Tribunal des professions a rappelé à maintes reprises 1, suivant en cela les enseignements du juge Fish (alors à la Cour d appel) dans l arrêt Verdi- Douglas c. R., J.E (C.A.), l attitude à adopter lorsque les procureurs des parties, après de sérieuses négociations, présentent de façon conjointe au tribunal leurs représentations quant aux sanctions à imposer. En fait, à moins que les représentations ne soient déraisonnables, qu elles portent atteinte à l intérêt public ou qu elles jettent un discrédit sur l administration de la justice, le tribunal ne devrait pas les écarter. Comme 1 Voir notamment : Mathieu c. Dentistes, 2004 Q.C.T.P. 27 et Malouin c. Notaires, 2002 Q.C.T.P. 15.

5 No : PAGE : 5 le Comité de discipline a eu l occasion de le souligner dans l affaire connexe Houde impliquant le directeur général de la ville de La Prairie, ce principe ne signifie cependant pas que le Comité de discipline n a plus aucune latitude en matière de sanctions dès que des représentations communes lui sont soumises 2. Le Comité de discipline n est en effet pas lié par les recommandations communes des parties quant à la sanction à imposer, mais il ne peut les écarter sans motifs valables. [11] Dans l imposition d une sanction, le Comité de discipline doit également considérer les facteurs objectifs et subjectifs, atténuants et aggravants, qui sont pertinents au dossier. [12] En l instance, comme dans les affaires connexes Houde et Lamarche, précitées, le Comité de discipline a considéré la protection du public et le caractère d ordre public des règles environnementales qui ont été enfreintes. [13] Même si l intimé a permis ou toléré la réalisation de travaux en contravention avec certaines règles environnementales, il n était pas en situation d autorité. Il a aussi recommandé dans sa lettre du 20 novembre 2001 adressée au directeur du Service du génie de la ville de La Prairie (pièce S-43), de suspendre temporairement les travaux et de coordonner une rencontre d urgence avec le ministère afin de régler ce litige et de permettre la continuation des travaux. [14] Comme dans les affaires Lamarche et Houde, précitées, l intimé a lui aussi souligné les longs délais de traitements des demandes d autorisation au ministère de l Environnement. 2 Paragr. 15. Voir aussi : Deschènes c. Optométristes, 2003 Q.C.T.P. 97 (T.P.).

6 No : PAGE : 6 [15] La gravité des infractions commises et l exemplarité à l égard des autres membres de la profession sont également des facteurs à considérer. [16] Au niveau des facteurs subjectifs, le Comité de discipline souligne l absence d antécédent de l intimé et son jeune âge au moment des infractions. [17] Le Comité de discipline doit aussi considérer le fait que l intimé a reconnu ses fautes disciplinaires en plaidant coupable. [18] Le Comité réfère par ailleurs à l analyse des nombreuses décisions contenue aux pages 23 à 31 de la décision sur sanction dans l affaire Lamarche, précitée, concernant des infractions à l article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs. [19] Comme le procureur du syndic l a lui-même reconnu, une période de radiation temporaire comme celles imposées dans les dossiers Houde et Lamarche serait inappropriée vu les circonstances en l espèce. [20] De l avis du Comité de discipline, les représentations sur sanctions soumises de façon conjointe par les procureurs des parties doivent être suivies en l instance car elles ne sont pas déraisonnables, ne portent pas atteinte à l intérêt public ou ne jettent pas un discrédit sur l administration de la justice. Au contraire, les sanctions proposées apparaissent aux yeux du Comité de discipline suivant les circonstances et motifs énoncés dans la présente décision, justes et appropriées. [21] Vu l absence de preuve prépondérante soumise quant aux infractions prévues aux chefs nos 1 et 4, le Comité de discipline prend acte du retrait de ces chefs. [22] Enfin, par application des principes posés dans l arrêt Kienapple, précité, le Comité de discipline prononce l arrêt des procédures en ce qui concerne les infractions

7 No : PAGE : 7 à l article 59.2 du Code des professions contenues aux chefs nos 2, 3 et 5. L arrêt des procédures est également prononcé pour les mêmes motifs en ce qui concerne l infraction à l article du Code de déontologie des ingénieurs contenue au chef no 2. POUR CES MOTIFS, LE COMITÉ DE DISCIPLINE, À L UNANIMITÉ : [23] DÉCLARE l intimé coupable à l égard de chacune des infractions à l article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs contenues aux chefs nos 2, 3 et 5 de la plainte du 3 septembre 2003; [24] CONDAMNE l intimé à une réprimande et à une amende de $ pour chacune des infractions à l article 2.01 du Code de déontologie des ingénieurs contenues aux chefs nos 2, 3 et 5 de la plainte; [25] PREND ACTE du retrait des chefs nos 1 et 4 contenus à la plainte; [26] ORDONNE l arrêt des procédures à l égard de chacune des infractions à l article 59.2 du Code des professions contenues aux chefs nos 2, 3 et 5 de la plainte; [27] ORDONNE l arrêt des procédures à l égard de l infraction à l article du Code de déontologie des ingénieurs contenue au chef no 2 de la plainte; [28] CONDAMNE l intimé au paiement des déboursés et ACCORDE à l intimé un délai de douze (12) mois à compter de la signification de la présente décision pour le

8 No : PAGE : 8 paiement des amendes et des déboursés conformément à l article 151 du Code des professions. Paule Gauthier, présidente Miville Gagnon, ingénieur, membre Me Simon Venne Procureur du plaignant Me Louis Belleau Procureur de l intimé Date d audience : 5 juillet 2006

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE ORDRE DES ERGOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC N : 17-03-00002 DATE : 13 Février 2004 LE COMITÉ : Présidente Me Carole Marsot Membre Mme Renée O Dwyer, erg. Membre Mme

Plus en détail

-C A N A D A COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC

-C A N A D A COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC -C A N A D A COMITÉ DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE LONGUEUIL N 22-00-0033 RÉMI ALAURENT, ingénieur, ès qualités de syndic adjoint de l'ordre des ingénieurs

Plus en détail

LE CONSEIL DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC

LE CONSEIL DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC LE CONSEIL DE DISCIPLINE DE L ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC CANADA PROVINCE DE QUÉBEC N o : 22-08-0367 DATE : Le 20 juillet 2009 LE CONSEIL : M e SERGE VERMETTE Président suppléant M. GHISLAIN BÉGIN,

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE COMITÉ DE DISCIPLINE Chambre de la sécurité financière CANADA PROVINCE DE QUÉBEC N : CD00-0609 DATE : 16 juillet 2008 LE COMITÉ : M e Janine Kean Présidente M. Shirtaz Dhanji, A.V.A., Pl. fin Membre M.

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE PAGE : 1 CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des ergothérapeutes du Québec CANADA PROVINCE DE QUÉBEC N o : 17-13 - 00028 Date : 28 avril 2014 LE CONSEIL: Me Jacques Parent avocat. Président Mme Madeleine Trudeau.

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-09-00007 39-09-00008 DATE : 8 juillet 2010 LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES N os : 2011-08-01(E) 2011-08-02(E) DATE : 25 janvier 2013 LE COMITÉ : Me Patrick de Niverville, avocat

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-10-00012 DATE : 28 avril 2011 _ LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-08-00004 DATE : 31 décembre 2009 LE COMITÉ : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE N : CD00-0692 DATE : 30 juillet 2008 LE COMITÉ : M e François Folot Président M e Bernard Meloche, LL.B. Membre M. Gilles

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-09-00009 DATE : 27 juillet 2011 LE CONSEIL: M e SIMON VENNE, avocat M. Léopold Théroux M. Yvan Fortin

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-11-00015 DATE : 10 juillet 2012 LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES CHIMISTES DU QUÉBEC

CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES CHIMISTES DU QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES CHIMISTES DU QUÉBEC C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC NO : 07-2011-2004030-04 DATE : 10 octobre 2012 LE CONSEIL: Me JACQUES LAMOUREUX, avocat Président M. MARC BARIL, chimiste

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-09-00010 DATE : 16 juillet 2010 _ LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président M. IAN LÉVESQUE Membre

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE Ordre des technologues professionnels du Québec N : 39-06-00002 DATE : 5 octobre 2006 LE COMITÉ : Me Jean-Jacques Gagnon Président M. Yvan Fortin, T.P. Membre

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE Canada PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES ARCHITECTES DU QUÉBEC N : 03-12-0131 DATE : 13 mai 2014 LE CONSEIL : Me Jean-Guy Gilbert Président Marius Bouchard, architecte Membre Jacques Parenteau,

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE Ordre des ingénieurs du Québec N : 22-03-0278 DATE : Le 6 janvier 2004 LE COMITÉ : Me Jean Pâquet Président suppléant Jean Boisvert, ing. Membre Gilles Larocque,

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des ergothérapeutes du Québec N : 17-09-00022 DATE : 28 janvier 2011 LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président MME CHRISTIANE JOLICOEUR Membre

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des Technologues professionnels du Québec N : 39-08-00004 DATE : 15 septembre 2009 LE COMITÉ : M e SIMON VENNE, avocat Président M. LÉOPOLD THÉROUX

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-08-0363 DATE : Le 2 décembre 2009 LE Me Jean-Guy Légaré, avocat Président CONSEIL : M. Gilles Dussault, ing. Membre

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL15-020 TITRE : POLITIQUE RELATIVE À LA VÉRIFICATION DES ANTÉCÉDENTS JUDICIAIRES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 2 février 2015 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE Chambre de la sécurité financière c. St-Onge 2015 QCCDCSF 26 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE N : CD00-1053 DATE : 10 juin 2015 LE COMITÉ : M e Janine Kean

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-08-0369 DATE : Le 26 juillet 2010 LE CONSEIL : Me Jean-Guy Légaré, avocat Président M. Gilles Larocque, ing. Membre

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES N : 2013-06-01(C) DATE : 14 janvier 2014 LE COMITÉ : M e Daniel M. Fabien, avocat M. Luc Bellefeuille, C.d A.A., courtier

Plus en détail

A) Processus décisionnel général relatif à l imposition de stages et de cours de perfectionnement, avec ou sans limitation de droit d exercice

A) Processus décisionnel général relatif à l imposition de stages et de cours de perfectionnement, avec ou sans limitation de droit d exercice PROCESSUS RELATIFS À L IMPOSITION D ÉVALUATIONS DE COMPÉTENCE, DE STAGES ET DE COURS DE PERFECTIONNEMENT, AVEC OU SANS SUSPENSION OU LIMITATION DE DROIT D EXERCICE Instance et date d adoption : Conseil

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-07-0355 DATE : Le 4 mars 2009 LE CONSEIL : Me Jean-Guy Légaré, avocat Président Mme Pierrette Marchand, ing. Membre

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CONSEIL DE DISCIPLINE ORDRE DES TECHNOLOGUES PROFESSIONNELS DU QUÉBEC Canada PROVINCE DE QUÉBEC N : 39-13-00025 DATE : 19 août 2013 LE CONSEIL : Me Jean-Guy Gilbert Président Léopold Théroux, T.P. Membre

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIEME SECTION DÉCISION PARTIELLE SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 56616/00 présentée par

Plus en détail

A R R E T. En cause : les questions préjudicielles relatives à l'article 532 du Code judiciaire, posées par le Tribunal de première instance d'anvers.

A R R E T. En cause : les questions préjudicielles relatives à l'article 532 du Code judiciaire, posées par le Tribunal de première instance d'anvers. Numéro du rôle : 4723 Arrêt n 8/2010 du 4 février 2010 A R R E T En cause : les questions préjudicielles relatives à l'article 532 du Code judiciaire, posées par le Tribunal de première instance d'anvers.

Plus en détail

Lignes directrices sur les sanctions de l OCRCVM

Lignes directrices sur les sanctions de l OCRCVM Lignes directrices sur les sanctions de l OCRCVM Le 2 février 2015 Champ d application Les Lignes directrices sur les sanctions de l OCRCVM remplacent les versions antérieures des Lignes directrices sur

Plus en détail

NUMÉRO DE LA DÉCISION : 2015 QCCTQ 1969 DATE DE LA DÉCISION : 20150730. DATE DE L AUDIENCE : 20150727, à Montréal

NUMÉRO DE LA DÉCISION : 2015 QCCTQ 1969 DATE DE LA DÉCISION : 20150730. DATE DE L AUDIENCE : 20150727, à Montréal NUMÉRO DE LA DÉCISION : 2015 QCCTQ 1969 DATE DE LA DÉCISION : 20150730 DATE DE L AUDIENCE : 20150727, à Montréal NUMÉRO DE LA DEMANDE : 273491 OBJET DE LA DEMANDE : Évaluation du comportement d un conducteur

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour administrative d appel de Douai N 10DA01327 Inédit au recueil Lebon 2e chambre - formation à 3 M. Mortelecq, président Mme Perrine Hamon, rapporteur M. Minne, rapporteur public COIN, avocat(s) lecture

Plus en détail

Demande d Inscription Initiale

Demande d Inscription Initiale Demande d Inscription Initiale ATTENDEZ D AVOIR TOUTE LA DOCUMENTATION REQUISE AVANT DE REMPLIR CE FORMULAIRE. Documents requis : Il incombe aux candidats de s assurer que leur relevé de notes est envoyé

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU

Plus en détail

DEMANDE DE PERMIS DE CONSEILLER JURIDIQUE ÉTRANGER EN VERTU DU RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N O 14

DEMANDE DE PERMIS DE CONSEILLER JURIDIQUE ÉTRANGER EN VERTU DU RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N O 14 BARREAU DU HAUT-CANADA LSFORMS@LSUC.ON.CA NORMES ADMINISTRATIVES 130, RUE QUEEN EST, TORONTO ON M5H 2N6 TÉLÉPHONE : 416 947-3315 1 800 668-7380 P. 3315 BARREAU DU HAUT-CANADA DEMANDE DE PERMIS DE CONSEILLER

Plus en détail

CONSEIL DE LA MAGISTRATURE. No:CM-8-95-83 QUÉBEC, LE 29 janvier 1997 DÉCISION

CONSEIL DE LA MAGISTRATURE. No:CM-8-95-83 QUÉBEC, LE 29 janvier 1997 DÉCISION CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE LA MAGISTRATURE No:CM-8-95-83 QUÉBEC, LE 29 janvier 1997 ANDRÉ LAMOUREUX: Plaignant; c. PAUL-ÉMILE L'ÉCUYER Intimé; DÉCISION Par lettre datée du 1 mars 1996, monsieur

Plus en détail

Le recours devant les juridictions administratives

Le recours devant les juridictions administratives LA DISCIPLINE La procédure disciplinaire Le recours devant les juridictions administratives Après la décision du directeur interrégional (ou après que le délai d un mois sans réponse de sa part est passé),

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE ORDRE DES ERGOTHÉRAPEUTES DU QUÉBEC N : 17-03-00001 DATE : 29 octobre 2004 LE COMITÉ : Présidente Me Carole Marsot Membre Mme Madeleine Trudeau, erg. Membre

Plus en détail

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Armand Marx Membre de la Conférence des Bâtonniers

LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE. Rapport de Monsieur le Bâtonnier Armand Marx Membre de la Conférence des Bâtonniers LA PROCEDURE DISCIPLINAIRE Rapport de Monsieur le Bâtonnier Armand Marx Membre de la Conférence des Bâtonniers Séminaire des Dauphins Les 11 et 12 décembre 2015 Préambule L essence même de la profession

Plus en détail

Citation : D. I. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 970 D. I. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : D. I. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 970 D. I. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : D. I. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 970 Date : Le 10 août 2015 Numéro de dossier : AD-15-314 DIVISION D APPEL Entre: D. I. et Demanderesse Commission

Plus en détail

CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS DE LA REUNION

CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS DE LA REUNION CITATION DIRECTE DEVANT LE TRIBUNAL CORRECTIONNEL DE SAINT-DENIS DE LA REUNION L'AN DEUX MIL QUATORZE et le Monsieur Philippe CREISSEN né le 4 juillet 1969 à Saint-Mandé (Val de Marne)de nationalité française,

Plus en détail

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia

ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA. entre. Le College of Midwives of British Columbia ENTENTE SUR LA MOBILITÉ DES SAGES-FEMMES AU CANADA entre Le College of Midwives of British Columbia et L Alberta Midwifery Health Disciplines Committee et Le College of Midwives of Manitoba et L Ordre

Plus en détail

PLAINTE (Art. 565 Loi sur la distribution de produits et services financiers, 1998 L.Q., c. 37)

PLAINTE (Art. 565 Loi sur la distribution de produits et services financiers, 1998 L.Q., c. 37) C A N A D A PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL LE COMITÉ DE DISCIPLINE DE LA CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES Plainte no.: MADAME CAROLE CHAUVIN, ÈS QUALITÉ DE SYNDIC DE LA CHAMBRE DE L ASSURANCE

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS APPELS EN MATIÈRE DISCIPLINAIRE

FOIRE AUX QUESTIONS APPELS EN MATIÈRE DISCIPLINAIRE FOIRE AUX QUESTIONS APPELS EN MATIÈRE DISCIPLINAIRE Cette foire aux questions a été préparée dans un objectif d'information générale et elle n'a aucune valeur juridique. Elle n'engage ni le ni le Tribunal

Plus en détail

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société

Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Personne-ressource : Prière de transmettre aux intéressés dans votre société Sylvie Poirier Avocate à la mise en application BULLETIN N 3673 514 878-2854 Le 20 septembre 2007 spoirier@ida.ca Discipline

Plus en détail

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-066

Décision du Défenseur des droits MDE-2015-066 Paris, le 29 avril 2015 Décision du Défenseur des droits MDE-2015-066 Le Défenseur des droits, Vu l article 71-1 de la Constitution du 4 octobre 1958 ; Vu la loi organique n 2011-333 du 29 mars 2011 relative

Plus en détail

Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin

Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin République du Cameroun /p.48/ /p.49/ Loi relative à l exercice et à l organisation de la profession de médecin Loi N 90-36 du 10 août 1990 Loi N 90-36 du 10 août 1990 Relative à l exercice et à l organisation

Plus en détail

FORMULAIRE DE DÉCLARATION D INFRACTION CRIMINELLE

FORMULAIRE DE DÉCLARATION D INFRACTION CRIMINELLE FORMULAIRE DE DÉCLARATION D INFRACTION CRIMINELLE IDENTIFICATION Numéro de membre ou de dossier : Nom : Prénom : Courriel : Téléphone : INSTRUCTIONS Vous avez déclaré avoir été reconnu coupable d une infraction

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, PREMIÈRE CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 10/01/2012 Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 5 janvier 2012 N de pourvoi: 10-16359 Publié au bulletin Rejet M. Charruault (président), président SCP Fabiani et Luc-Thaler, SCP

Plus en détail

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr

85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr DISCIPLINE 85 Bd de la République 17076 La Rochelle cedex 9 Tel. 05.46.27.47.00 Fax. 05.46.27.47.08 Courriel. cdg17@cdg17.fr Note du 16 juin 2011 Cette note porte sur la procédure disciplinaire applicable

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES MISES EN CANDIDATURE ET DE GOUVERNANCE D'ENTREPRISE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE Canada PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE ORDRE DES INGÉNIEURS DU QUÉBEC N : 22-04-0296 DATE : Le 15 août 2005 LE COMITÉ : Me Jean-Guy Gilbert Président Normand Bell, ingénieur Membre Jean Boisvert,

Plus en détail

Avis d approbation. 33. Le présent règlement entre en vigueur le 4 juin 2014.

Avis d approbation. 33. Le présent règlement entre en vigueur le 4 juin 2014. 1966 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 4 juin 2014, 146 e année, n o 23 Partie 2 sans qu il n ait exercé dans ce domaine doit compléter avec succès le programme de mise à niveau déterminé par l Ordre. Ce programme

Plus en détail

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 :

Les parties ayant été régulièrement averties du jour de l audience ; Après avoir entendu au cours de l audience publique du 24 novembre 2009 : Cour Administrative d Appel de Bordeaux 6 ème chambre (formation à 3) 22 décembre 2009 Rejet Sources : - http://www.legifrance.gouv.fr Références au greffe : - Pourvoi n 08BX02277 Références de publication

Plus en détail

Code d éthique de déontologie à l intention des étudiantes et des étudiants du programme des Techniques policières

Code d éthique de déontologie à l intention des étudiantes et des étudiants du programme des Techniques policières Code d éthique de déontologie à l intention des étudiantes et des étudiants du programme des Techniques policières 08.06.18.14 amendé 09.02.25.10 Considérations générales Le présent document établit un

Plus en détail

Ministre de l Emploi et du Développement social (anciennement ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences)

Ministre de l Emploi et du Développement social (anciennement ministre des Ressources humaines et du Développement des compétences) [TRADUCTION] Citation : D. A. c. Ministre de l Emploi et du Développement social, 2015 TSSDA 685 Date : Le 3 juin 2015 Numéro de dossier : AD-15-168 DIVISION D APPEL Entre: D. A. Demandeur et Ministre

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel [TRADUCTION] Citation : J. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 248 No d appel : 2013-0091 ENTRE : J. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO

Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO Règlement intérieur de l Association des traducteurs et interprètes de l Ontario Annexe 2 ASSOCIATION DES TRADUCTEURS ET INTERPRÈTES DE L'ONTARIO CODE DE PROCÉDURE DU COMITÉ DE DISCIPLINE Adoptée par l

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division générale Assurance-emploi Citation : K. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2014 TSSDGAE 101 Appel n o : GE-14-945 ENTRE : K. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION DU TRIBUNAL

Plus en détail

CONSEIL DE DISCIPLINE

CONSEIL DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC CONSEIL DE DISCIPLINE Ordre des ergothérapeutes du Québec N : 17-11-00024 DATE : 31 janvier 2012 LE CONSEIL : M e SIMON VENNE, avocat Président MME MADELEINE TRUDEAU Membre MME

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR INTRODUCTION AU BUREAU DE L AVOCAT PUBLIC FEDERAL COMMIS A LA DEFENSE ET AU SYSTEME JUDICIAIRE FEDERAL

CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR INTRODUCTION AU BUREAU DE L AVOCAT PUBLIC FEDERAL COMMIS A LA DEFENSE ET AU SYSTEME JUDICIAIRE FEDERAL CE QUE VOUS DEVRIEZ SAVOIR INTRODUCTION AU BUREAU DE L AVOCAT PUBLIC FEDERAL COMMIS A LA DEFENSE ET AU SYSTEME JUDICIAIRE FEDERAL F E D E R A L P U B L I C D E F E N D E R O F F I C E 1 2 6 C O L L E G

Plus en détail

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens. M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public TRIBUNAL ADMINISTRATIF D'AMIENS N 1003418 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Couzinet Président Le Tribunal adm inistratif d'amiens M -Tm y. Le président du tribunal Rapporteur public

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique L huissier de justice auxiliaire de justice et partenaire 1. QUI EST L HUISSIER DE JUSTICE? L huissier de justice

Plus en détail

PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE PAR TÉLÉCOPIE. Rouyn-Noranda, le 3 juillet 2014

PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE PAR TÉLÉCOPIE. Rouyn-Noranda, le 3 juillet 2014 M e Louis-Charles Bélanger louis.charles.belanger@clcw.ca PAR COURRIER ÉLECTRONIQUE PAR TÉLÉCOPIE Rouyn-Noranda, le 3 juillet 2014 Me Véronique Dubois RÉGIE DE L ÉNERGIE 800, rue du Square-Victoria Tour

Plus en détail

Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire

Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire Commission des Agents sportifs Formation disciplinaire La Commission s est réunie, en formation disciplinaire, le 11 avril 2014 à 11h30 au siège de la Fédération française d athlétisme (FFA) 33 Avenue

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION ET DES COMITÉS DU BARREAU DU QUÉBEC Barreau du Québec Mars 2011 (**Mise à jour le 29 mai 2015 concordance Nouvelle Gouvernance)

Plus en détail

-et- FERNAND SAVOIE VIDÉOTRON S.E.N.C. Dans l affaire du Service Internet «Haute Vitesse Extrême» de Vidéotron

-et- FERNAND SAVOIE VIDÉOTRON S.E.N.C. Dans l affaire du Service Internet «Haute Vitesse Extrême» de Vidéotron CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL No : 500-06-000411-070 COUR SUPÉRIEURE (RECOURS COLLECTIF) UNION DES CONSOMMATEURS -et- Requérante FERNAND SAVOIE c. «Personne désignée» VIDÉOTRON S.E.N.C.

Plus en détail

COUR MUNICIPALE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS

COUR MUNICIPALE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE TERREBONNE N : 803252530 COUR MUNICIPALE DE SAINTE-AGATHE-DES-MONTS DATE : 18 AVRIL 2011 SOUS LA PRÉSIDENCE DE L HONORABLE JACQUES LAVERDURE J.C.M. DIRECTEUR DES POURSUITES

Plus en détail

REPUBLIQUE DU SENEGAL

REPUBLIQUE DU SENEGAL REPUBLIQUE DU SENEGAL UN PEUPLE UN BUT UNE FOI LOI N 2006-04 DU 4 JANVIER 2006, PORTANT CREATION DU CONSEIL NATIONAL DE REGULATION DE L AUDIOVISUEL (CNRA) Exposé des motifs Le présent projet de loi a pour

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES

COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES CANADA PROVINCE DE QUÉBEC COMITÉ DE DISCIPLINE CHAMBRE DE L ASSURANCE DE DOMMAGES N : 2013-03-01(C) DATE : 17 février 2014 LE COMITÉ : M e Daniel M. Fabien M. Marc-Henri Germain, C.d A.A., A.V.A., courtier

Plus en détail

DEVANT LA COUR SUPRÊME DU CANADA. (En appel d un jugement de la Cour d appel de la province de Québec) PROCUREUR GÉNÉRAL DU CANADA

DEVANT LA COUR SUPRÊME DU CANADA. (En appel d un jugement de la Cour d appel de la province de Québec) PROCUREUR GÉNÉRAL DU CANADA N 35892 DEVANT LA COUR SUPRÊME DU CANADA (En appel d un jugement de la Cour d appel de la province de Québec) ENTRE : PROCUREUR GÉNÉRAL DU CANADA et AGENCE DU REVENU DU CANADA DEMANDEURS (Appelants) ET

Plus en détail

ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE

ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE ART. 11 DE LA LOI DU 31 DECEMBRE 1971 MODIFIEE Nul ne peut accéder à la profession d avocat s il ne remplit les conditions suivantes : 1 - Être français, ressortissant d un État membre des Communautés

Plus en détail

Comment suis-je protégé(e)?

Comment suis-je protégé(e)? Comment suis-je protégé(e)? Comment suis-je protégé(e)? Plusieurs choses nous passent par la tête lorsqu on se demande si l on doit faire une divulgation protégée d un acte répréhensible. Bien souvent,

Plus en détail

Législation relative à la justice pénale pour les jeunes

Législation relative à la justice pénale pour les jeunes Capsule juridique Législation relative à la justice pénale pour les jeunes Au Canada, le taux d incarcération des adolescents est plus élevé que chez les adultes. Environ 80 pour cent des peines de placement

Plus en détail

Or, la cour de cassation a rejeté cet argument en considérant que :

Or, la cour de cassation a rejeté cet argument en considérant que : LE DÉPÔT OBLIGATOIRE DES FONDS EN CARPA COMMENTAIRE SUR L ARRÊT DE LA CHAMBRE CRIMINELLE DE LA COUR DE CASSATION DU 23 MAI 2013 ET SUR L ARRÊT DE LA COUR D APPEL DE DOUAI DU 5 MAI 2012 L arrêt de la cour

Plus en détail

ARBITRAGE En vertu du Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs LRQ B.1.1-r.02

ARBITRAGE En vertu du Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs LRQ B.1.1-r.02 ARBITRAGE En vertu du Règlement sur le plan de garantie des bâtiments résidentiels neufs LRQ B.1.1-r.02 Organisme d arbitrage autorisé par la Régie du bâtiment : Centre Canadien d Arbitrage Commercial

Plus en détail

LE DÉPÔT OBLIGATOIRE DES FONDS EN CARPA

LE DÉPÔT OBLIGATOIRE DES FONDS EN CARPA LE DÉPÔT OBLIGATOIRE DES FONDS EN CARPA COMMENTAIRE SUR L ARRÊT DE LA CHAMBRE CRIMINELLE DE LA COUR DE CASSATION DU 23 MAI 2013 ET SUR L ARRÊT DE LA COUR D APPEL DE DOUAI DU 5 MARS 2012 L arrêt de la cour

Plus en détail

Collusion : le Bureau du syndic de l Ordre des ingénieurs du Québec dépose sept plaintes disciplinaires

Collusion : le Bureau du syndic de l Ordre des ingénieurs du Québec dépose sept plaintes disciplinaires Collusion : le Bureau du syndic de l Ordre des ingénieurs du Québec dépose sept plaintes disciplinaires Montréal, le 9 juin 2014 L Ordre des ingénieurs du Québec annonce aujourd hui que le Bureau du syndic

Plus en détail

Mme Lambremon (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Mme Lambremon (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 30/11/2015 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 18 novembre 2015 N de pourvoi: 14-16112 ECLI:FR:CCASS:2015:SO01874 Non publié au bulletin Rejet Mme Lambremon (conseiller le plus

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 367724 ECLI:FR:CESSR:2015:367724.20150204 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 5ème / 4ème SSR Mme Leïla Derouich, rapporteur Mme Fabienne Lambolez, rapporteur public SCP DIDIER,

Plus en détail

Vos droits,vos responsabilités, et la loi sur la santé et sur la sécurité au travail

Vos droits,vos responsabilités, et la loi sur la santé et sur la sécurité au travail Environnement et Travail Santé et sécurité au travail Vos droits,vos responsabilités, et la loi sur la santé et sur la sécurité au travail «Quels sont mes droits en vertu de la loi?» «De quelle façon mon

Plus en détail

AVANT PROJET DE LOI INSTITUANT LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE CIVILE

AVANT PROJET DE LOI INSTITUANT LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE CIVILE CI 049M C.G. Code de procédure civile MÉMOIRE Février 2012 AVANT PROJET DE LOI INSTITUANT LE NOUVEAU CODE DE PROCÉDURE CIVILE Présenté à la Commission des institutions par L OACIQ, UN ORGANISME AYANT POUR

Plus en détail

1 of 5 17.04.13 23:37

1 of 5 17.04.13 23:37 N dossier: CCC.2009.147 Autorité: CCC Date 27.01.2010 décision: Publié le: 12.05.2010 Revue juridique: Art. 172ss CC Art. 10 LDIP Art. 62 LDIP Art. 65 LDIP Articles de loi: Titre: Compétence du juge des

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) Titre : Responsable de l application : Probité et des antécédents judiciaires Personne responsable de la direction des Services des ressources humaines Adoption

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-356 QPC du 29 novembre 2013. M. Christophe D.

Commentaire. Décision n 2013-356 QPC du 29 novembre 2013. M. Christophe D. Commentaire Décision n 2013-356 QPC du 29 novembre 2013 M. Christophe D. (Prorogation de compétence de la cour d assises des mineurs en cas de connexité ou d indivisibilité) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal :

Vu la requête, enregistrée le 21 septembre 2011, présentée pour Mme M.H. [ ], par Me Jorion, avocat ; Mme M.H. demande au tribunal : TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CERGY-PONTOISE N 1110539 Mme M. H. M. Mulot Rapporteur M. Merenne Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Cergy-Pontoise,

Plus en détail

2) Charte de suivi et d évaluation de la vidéosurveillance nocturne en cœur de ville du Mans

2) Charte de suivi et d évaluation de la vidéosurveillance nocturne en cœur de ville du Mans CONSEIL MUNICIPAL 4 Séance du 23 mai 2013 Charte de suivi et d'évaluation de la Vidéosurveillance nocturne Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe COUNIL 1 )

Plus en détail

Citation : C. N. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 737 C. N. Commission de l assurance-emploi du Canada

Citation : C. N. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 737 C. N. Commission de l assurance-emploi du Canada [TRADUCTION] Citation : C. N. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 737 Date : Le 15 juin 2015 Numéro de dossier : AD-13-698 DIVISION D APPEL Entre: C. N. Demanderesse et Commission

Plus en détail

II. PEINES PRÉVUES POUR LES INFRACTIONS AU CHAPITRE 3

II. PEINES PRÉVUES POUR LES INFRACTIONS AU CHAPITRE 3 CHANGEMENTS À LA POLITIQUE DE COMPÉTITION Le 26 octobre 2015 - Vous trouverez ci-dessous les changements importants ayant été apportés à la politique de compétition en vue de la saison 2015-2016. Les changements

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS, LA COUR DE DISCIPLINE BUDGÉTAIRE ET FINANCIÈRE siégeant à la Cour des comptes, en audience non publique, a rendu l arrêt suivant : LA COUR, Vu le titre Ier

Plus en détail

LES AMÉNAGEMENTS DE PEINE DANS LA LOI PÉNITENTIAIRE

LES AMÉNAGEMENTS DE PEINE DANS LA LOI PÉNITENTIAIRE LES AMÉNAGEMENTS DE PEINE DANS LA LOI PÉNITENTIAIRE Qu est-ce qu un aménagement de peine? Il s agit d une modalité d exécution d une peine d emprisonnement. Il existe plusieurs types de peines : emprisonnement

Plus en détail

Montréal, le 5 juin 2006

Montréal, le 5 juin 2006 Montréal, le 5 juin 2006 Monsieur Yvon Marcoux Ministre de la Justice du Québec Édifice Louis-Philippe-Pigeon 1200, route de l'église, 9 e étage Québec (Québec) G1V 4M1 Objet : Projet de loi n o 7 Loi

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-368 QPC du 7 mars 2014. Société Nouvelle d exploitation Sthrau hôtel

Commentaire. Décision n 2013-368 QPC du 7 mars 2014. Société Nouvelle d exploitation Sthrau hôtel Commentaire Décision n 2013-368 QPC du 7 mars 2014 Société Nouvelle d exploitation Sthrau hôtel (Saisine d office du tribunal pour l ouverture de la procédure de liquidation judiciaire) Le Conseil constitutionnel

Plus en détail

COUR DU QUÉBEC «Division administrative et d appel»

COUR DU QUÉBEC «Division administrative et d appel» St-Cyr c. Résidence Le Monaco inc. 2013 QCCQ 830 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL «Chambre civile» N : 500-80-023920-128 COUR DU QUÉBEC «Division administrative et d appel» DATE : LE 14 février

Plus en détail

COMITÉ DE DISCIPLINE

COMITÉ DE DISCIPLINE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL COMITÉ DE DISCIPLINE ORDRE DES PODIATRES DU QUÉBEC N : 31-01-00007 DATE : Le 22 septembre 2005 LE COMITÉ : Me Paule Gauthier Présidente Mme Shazia Malik Membre

Plus en détail

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4

1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3 6. AFFIRMATION...4 BANQUE DE DÉVELOPPEMENT DU CANADA CODE DE CONDUITE DU CONSEIL D ADMINISTRATION TABLE DES MATIÈRES 1. PRINCIPES DIRECTEURS...1 2. OBLIGATIONS...1 3. DÉROGATIONS...3 4. CONTRAVENTIONS...3 5. COMMUNICATIONS...3

Plus en détail

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5)

Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 1 : les principes (page 2) Fiche n 2 : Exception : les dérogations (pages 3 à 5) Fiche n 3 : Rémunération (page 6) Fiche n 4 : Sanctions (page 7) 1. QUI EST CONCERNE? a) Les salariés Tous les salariés

Plus en détail

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS

COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n o 71443/01 présentée par Jean-Michel

Plus en détail

LA SAGA DES RÈGLEMENTS Concernant la discipline des membres, le Code de déontologie et les Règles d éthique de la Corporation

LA SAGA DES RÈGLEMENTS Concernant la discipline des membres, le Code de déontologie et les Règles d éthique de la Corporation LA SAGA DES RÈGLEMENTS Concernant la discipline des membres, le Code de déontologie et les Règles d éthique de la Corporation Madeleine Beaudoin Je suis présidente et l unique membre du comité de discipline

Plus en détail

I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise

I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise FICHE N 27 LES INFRACTIONS SEXUELLES DONT SONT VICTIMES LES MINEURS I. Les agressions sexuelles commises sur un mineur avec violence, contrainte, menace ou surprise Ces agressions sont punies quel que

Plus en détail