diderot de l initiative culturelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "diderot de l initiative culturelle"

Transcription

1 & Les prix diderot de l initiative culturelle le prix Diderot-Curien AMCSTI 36, rue Chabot Charny, Dijon Tél. +33 (0) / Fax :

2 sommaire > Les catégories de prix 2 > Les critères d appréciation 3 > La procédure de candidature 5 > L instruction des dossiers 6 > Le jury 7 > Le président du jury 8 > Les réunions du jury 8 > Le trophée 9 > La remise des prix 9 > Le calendrier annuel 10 > Les annexes 11 Présentation des prix L AMCSTI, association nationaledes musées et centres de culture scientifique (Cf. Annexe 1), qui rassemble près de 250 structures (musées, centres de culture scientifique, technique et industrielle (CCSTI), associations, collectivités territoriales, universités et organismes de recherche ) œuvrant pour la diffusion de la culture scientifique, a créé en 2002 les prix Diderot de l initiative culturelle. Qu est-ce que les prix Diderot de l initiative culturelle jusqu en 2009? Par ces prix, l AMCSTI souhaite distinguer une personnalité et deux institutions éminentes dans le domaine de la culture scientifique, technique et industrielle, dans l esprit et selon les modalités décrites dans le présent document. La liste des lauréats des années passées (Cf. Annexe 2) témoigne de la diversité des structures, événements et personnalités récompensés. Ces prix permettent aux lauréats de candidater aux différents prix européens existants pour lesquels il faut, au préalable, avoir remporté un prix national. Les prix Diderot de l initiative culturelle sont ouverts à toutes les structures (associations, musées, entreprises, collectivités locales, territoriales ) et personnes physiques qui œuvrent, pour tout ou partie, au développement de la culture scientifique, technique et industrielle. Actuellement, les prix sont financièrement soutenus par le nouvel équipement Cité des Sciences et de l Industrie, Palais de la découverte, le Musée des Arts et Métiers et le Muséum National d Histoire Naturelle, ) Ce document a pour objectif de donner aux membres du jury, comme aux candidats, les éléments d information permettant à chacun de participer au mieux. PAgeS 2/3 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle

3 Les catégories de prix Chaque année, trois prix Diderot seront décernés. Le prix Diderot-Curien, récompense une personne physique. Le prix Diderot de l initiative culturelle, catégorie espoir et le prix Diderot de l initiative culturelle, catégorie confirmé», distinguent tous deux une institution 1. Les dossiers reçus pour le prix Diderot de l initiative culturelle, sont très variés à l image de la diversité des acteurs de la culture scientifique et des actions qu ils réalisent : les institutions qui les portent comme les moyens humains ou matériels mis en œuvre les rendent souvent difficilement comparables. Les prix espoir et confirmé permettent de valoriser autant les petites institutions dont les moyens, parfois modestes, ne doivent pas faire oublier l importance en termes de diffusion de la culture scientifique au niveau le plus fin, que les grandes institutions qui disposent de possibilités de réalisation et de capacités de rayonnement à l effet d entraînement certain. fonctionnement (essentiellement pour la fabrication des trois trophées remis lors de la cérémonie officielle). L AMCSTI se réserve la possibilité de mobiliser des financements complémentaires auprès de sponsors, mécènes, etc. Ces trois prix sont en évolution constante. Toute suggestion du jury ou du Conseil d Administration pour en améliorer le fonctionnement ou le rayonnement peut entraîner, si elle est adoptée, de nouvelles évolutions. L AMCSTI étudie en particulier, la possibilité d accroître le rayonnement de ces prix, uniques en France, en s associant à un partenaire du monde des médias. Si une telle évolution devait intervenir, le Président du jury serait averti. Actuellement, les prix sont soutenus financièrement par quatre grands établissements nationaux (Cité des sciences et de l industrie, Musée des Arts et Métiers, Muséum National d Histoire Naturelle, Palais de la découverte) qui attribuent chacun une dotation assurant une part de leur 1 A noter : cette distinction entre «espoir» et «confirmé» sera mise en œuvre pour la première fois pour le prix Auparavant, la distinction portait sur «institution» et «opération». De plus en plus souvent, il devenait difficile de distinguer une candidature institutionnelle d une candidature pour une opération spécifique valorisant de fait, une institution. Par ailleurs, l hétérogénéité des candidatures a incité à faire évoluer la distinction.

4 Le prix Diderot Curien Les critères d appréciation Les candidats sont évalués sur les critères suivants - Participation à des comités scientifiques ou d experts - Influence/participation à la politique nationale Csti - Communication/information scientifique - Animation de réseaux - Reconnaissance de ses pairs - Engagement / défense de la Csti - Publication d articles - Conception/élaboration de produits de Csti (expositions, formations, animations, etc.) - Mise en place ou direction d un établissement de Csti - Impact de ses actions sur la Csti ou plus généralement la muséographie Les prix Diderot de l initiative culturelle en 2010 Si le prix Diderot de l initiative culturelle récompense deux institutions, ce sont les actions que mènent ces dernières qui permettent d apprécier leur contribution remarquable à la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle. Sont concernés tous les types d actions visant le grand public, et lui permettant d acquérir tous les repères culturels sur un sujet scientifique particulier ou sur la science en général, mais aussi les acteurs œuvrant à cette mise en culture des sciences. Les actions concernées peuvent être permanentes ou temporaires, matérielles ou immatérielles. Il peut ainsi s agir de produits éditoriaux, d expositions, de manifestations Par repères culturels, on entend que l action englobe non seulement des explications scientifiques, mais fournisse également des éléments de repères comme par exemple : les aspects historiques, économiques, politiques et sociétaux éventuels ; le cas échéant, présentation des controverses ; liens avec d autres champs culturels comme les arts ; etc.. Enfin, par sujets scientifiques, on entend tous sujets faisant l objet d une approche scientifique sans restriction de domaine académique (les sciences sociales, économiques, humaines sont ainsi concernées) et, par science en général, on entend ce qui caractérise la démarche scientifique. Le jury sera attentif aux critères suivants : >> Les objectifs généraux de l institution Faire entrer la science dans la culture et la culture dans la science est un objectif théorique sans cesse affirmé mais trop peu mis en pratique. Les démarches pluridisciplinaires sur un thème, les confrontations de différents domaines de la pensée et de la création, la recherche du sens seront soutenues et encouragées. Les sciences, les technologies nouvelles envahissent notre quotidien, provoquent des mutations sociales économiques, culturelles fondamentales, interrogent l éthique et le politique. Pourtant il n y a pas actuellement de «critique de science» au sens où l on entend un «critique théâtral», littéraire, ou de cinéma Problématiser, éclairer les choix qu aurait à faire une société, mettre l orientation des recherches et leurs applications à l épreuve est une voie sur laquelle nous devons nous engager avec conviction. Ceci nécessite une relativisation de la notion d expert dont la pertinence n intervient que dans un domaine limité et l apprentissage à l exercice de la pensée. Une pensée qui doit savoir écouter l autre, se décentrer, interpeller, formuler des questions >> La créativité, l innovation Souvent encore les recherches entreprises dans le champ de la médiation de la science ne sont pas considérées et prises en compte dans les opérations de culture scientifique. Pages 4/5 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle

5 Il faut favoriser la création de manifestations ou de supports qui interpellent, comme peuvent le faire ceux des domaines littéraire, théâtral, artistique >> les partenariats, la générosité Il s agit d encourager la déclinaison des créations, comment elles seront mises à la disposition de différents partenaires, de différentes structures, de différents publics, de différents territoires >> Autres critères pouvant être pris en compte par le jury : 1) Les moyens humains et financiers mobilisés ; 2) La dimension novatrice de la proposition (nouveau porteur ou innovation en termes de public visé, forme de médiation, montage de projets ou lieux et territoires concernés). 3) Le rayonnement géographique (national, européen, international). La réalisation d un outil culturel nécessite un investissement théorique important (définition du thème, contenus, élaboration d un discours ), qui peut être rentabilisé en le mutualisant grâce à des formes différentes, des stratégies adaptées La capacité à travailler en partenariat, à s associer à d autres structures, à mobiliser d autres acteurs du réseau de la Csti, des scientifiques, des experts (rigueur scientifique), des acteurs culturels et sociaux, sera prise en compte. >> Réflexion sur les publics Un message doit s adresser à un public ou à des publics - ciblé(s), prendre en compte celui-ci dès la conception, définir où l on veut conduire quelqu un et comment, est essentiel. Les publics visés peuvent être différents (enfants, jeunes, familial, captif - école, collège ou lycée -, tours opérateurs, CE, 3e âge ), mais cette réflexion sur le public est fondamentale. l adéquation entre les publics espérés et la thématique traitée demeure un critère, une démarche importante. >> L impact, l efficience L efficience est la qualité d un rendement permettant de réaliser un objectif avec le minimum de moyens engagés. Pour ce faire, seront alors étudiés un certain nombre d éléments comme par exemple le nombre de visiteurs, la diffusion, les retombées médiatiques des manifestations, etc.

6 La procédure de candidature Les critères de sélection des prix, la composition du jury et les dossiers de candidature sont en ligne sur le site Internet de l AMCSTI. Le prix Diderot-Curien (personnalité) Les candidatures au prix Diderot-Curien émanent de «parrains», membres du Conseil d Administration de l AMCSTI ou du jury des Diderot, qui proposent le nom d une ou plusieurs personnes. Les impétrants ne sont pas avertis de la démarche les concernant. Les Prix Diderot de l initiative culturelle espoir et confirmé (institutions) Chaque année, les acteurs de la culture scientifique sont invités à proposer leur candidature aux Diderot de l initiative culturelle. Pour cela, une plaquette est diffusée par courrier et par Internet auprès des membres de l AMCSTI qui sont chargés de la rediffuser dans leurs réseaux. Par ailleurs, les animateurs des clubs de l AMCSTI sont invités à jouer un rôle actif pour solliciter leurs membres. En effet, ces clubs dédiés aux acteurs de la recherche, centres de science, musées de sciences, collectivités territoriales agissant dans le champ de la culture scientifique, sans toujours être membres de l AMCSTI, doivent permettre de repérer des initiatives originales méritant une candidature. Les candidats remplissent un dossier de candidature (Cf. Annexe 4), et en particulier décrivent l ensemble de leurs actions en culture scientifique. Cette description comporte trois volets : >> Quels sont les objectifs de l opération en termes de culture scientifique? >> Comment ces objectifs ont-ils été mis en œuvre? >> Quels sont les éléments permettant de juger si les objectifs initiaux ont été atteints? Il n est pas nécessaire d être membre de l AMCSTI pour déposer un dossier et être désigné. De même que les candidatures originaires d acteurs francophones belges, suisses ou québécois, par exemple, sont acceptées. Pages 6/7 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle

7 L instruction des dossiers A réception des dossiers de candidature, l AMCSTI procède à un examen des dossiers pour juger de leur éventuelle non-éligibilité ainsi que pour détecter les dossiers pour lesquels il pourrait y avoir conflit d intérêt avec un ou des membres du jury. Il est également chargé de décider si les dossiers relèvent de la catégorie «espoir» ou «confirmé». Ces indications sont validées avec le Président du jury. Tous les dossiers sont jugés comme recevables à l exception de ceux émanant d institutions non encore créées ou dont la nature est commerciale, corporatiste, politique, non-francophone ou n étant pas en adéquation avec la démarche de culture scientifique. Ces indications sont également validées avec le Président du jury. Tous les dossiers de candidature (Cf. Annexe 3) sont diffusés, dans leur forme résumée, auprès de tous les membres du jury. Chaque dossier, dans sa forme complète, est confié à deux membres du jury tirés au sort. Chacun des dossiers complets est ensuite attribué à deux des membres du jury qui en font l examen détaillé. Au moment de l attribution des dossiers, les membres du jury doivent confirmer qu ils n ont pas de lien organique ou historique avec les dossiers qu ils ont à instruire et complètent une attestation d indépendance (Cf. Annexe 5). En outre, et afin d avoir une vision d ensemble des dossiers soumis, tous les membres se voient remettre une fiche résumée des autres candidatures. Une réunion d une journée permet de désigner les lauréats. Chacun des membres du jury est chargé de présenter et/ou défendre les dossiers qu il a eu à instruire. Suite à cette réunion délibérative qui se tient habituellement en mai de chaque année, l AMCSTI prévient par courrier les candidats au Diderot de l Initiative Culturelle qui n ont pas été retenus.

8 Le jury est composé de 15 personnalités indépendantes ainsi que d un président. Par ailleurs, le président de l AMCSTI est membre de droit du jury et vote au même titre que les autres membres du jury. Au total, ce sont donc 16 personnes qui participent aux sélections des lauréats et des trophées. Ils sont assistés par une personne salariée de l AMCSTI. Mode de nomination des membres du jury Les membres du jury sont choisis par le Conseil d Administration de l AMCSTI sur proposition des administrateurs. Les membres du jury sont représentatifs de la diversité des acteurs de la culture scientifique en France : ils sont issus des centres et musées des sciences, des grands organismes de recherche, du monde du journalisme scientifique... Le président du jury peut suggérer au Conseil d Administration de l AMCSTI des personnalités de la Csti qu il souhaiterait voir participer au jury. Le Conseil d Administration se laisse également le choix d inviter des personnalités des Ministères concernés et plus particulièrement dans les services déconcentrés ou des élus locaux, ou encore des artistes, ou écrivains Exemple de composition du jury Membres de droit : 1/ Président du jury 2/ Président de l AMCSTI 3/ Deux représentants du nouvel équipement Cité des Sciences et de l Industrie / Palais de la découverte 4/ Un représentant du musée des Arts et Métiers 5/ Un représentant du Muséum National d Histoire Naturelle Autres membres : 7/ Un représentant des muséums 8/ Un représentant d un centre de science 9/ Un représentant d une université 10/ Un représentant d un organisme de recherche 11/ Un représentant de l éducation populaire 12/ Un journaliste scientifique 13/ Un éditeur scientifique 14/ Un représentant de l industrie ayant une action de Csti 15/ Un représentant d une collectivité locale 16/ Un représentant d une association de culture scientifique Cette composition peut évoluer. Le jury Mode de renouvellement du jury Le jury est renouvelé par tiers tous les ans depuis sa création. La durée d un mandat n excède donc pas 3 ans. A l issue de ces trois années, il n est pas possible de redevenir membre du jury avant trois autres années. La présence des nouveaux membres est indispensable à la première réunion. En cas d impossibilité d un des membres du jury aux réunions et en particulier à celle de sélection des lauréats, il n est pas remplacé. Indépendance des membres du jury L AMCSTI s engage à garantir l indépendance totale du jury quant à la désignation des lauréats comme à celui du choix du trophée. Elle s engage également à écouter les suggestions des membres du jury concernant l évolution du prix Diderot et de ses modalités. Les membres du jury s engagent à examiner les dossiers en toute indépendance. L indépendance signifie qu ils n ont pas à être en situation d examiner une candidature à laquelle ils seraient liés, organiquement ou historiquement. Lorsqu une institution est amenée à déposer un dossier de candidature, les membres du jury liés à cette institution doivent : >> d une part alerter le président du jury sur leur lien avec l institution en question via l attestation d indépendance (Cf. Annexe 5). Il appartiendra alors aux présidents du jury et de l AMCSTI de juger de l indépendance du membre du jury concerné ; >> et d autre part, sortir de la salle au moment de l examen du dossier en question, même lorsqu il n y a pas de lien de sujétion avec le candidat. Devoir de réserve des membres du jury La confidentialité sur les délibérations et les lauréats doit impérativement être maintenue par les membres du jury jusqu à la remise des prix en ce qui concerne les lauréats et définitivement maintenue en ce qui concerne les non-lauréats. Assiduité des membres du jury Les membres du jury s engagent à être présents tout au long du processus de sélection (trois réunions dont une durant une journée entière). En cas de nécessité, l AMCSTI s engage à rembourser les frais de déplacement des membres du jury à la dernière réunion de sélection des lauréats. Pages 8/9 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle

9 Le président du jury Le Président est désigné par le Conseil d Administration de l AMCSTI sur proposition des membres du Conseil d Administration pour une période de 6 ans. Il est chargé de superviser et d animer le choix du trophée, l attribution des dossiers aux membres du jury ainsi que la sélection des lauréats. Il a aussi pour mission d avertir les lauréats de la décision du jury et de leur remettre le trophée lors du congrès annuel ou lors d une remise du prix localement. Dans le processus de sélection des lauréats et des trophées, et en cas de difficulté du jury à se départager, le Président du jury dispose d une voix prépondérante. En cas d impossibilité du président, sa mission est attribuée au plus âgé des membres du jury. Les critères de sélection des prix et la composition du jury sont mis en ligne sur le site Internet de l AMCSTI dans un souci de transparence. Les réunions du jury >> Décembre, réunion N 1 Cette première réunion a pour objet d établir un calendrier précis quant à l organisation de la manifestation durant les mois suivants. Elle permet également aux membres du jury de se rencontrer, se présenter, de proposer des aménagements concernant le présent cahier des charges pour les années suivantes. C est également l occasion de suggérer déjà des candidats pour le prix Diderot- Curien ou encore de faire partager ses contacts en ce qui concerne les sculpteurs qui pourraient potentiellement se porter candidats à la conception des trophées. >> Février, réunion N 2 Cette réunion a pour objet de sélectionner l artiste qui aura en charge la fabrication du trophée de l année en cours. Les différents dossiers, centralisés par l équipe de l AMCSTI, sont présentés un à un aux membres du jury (concept et discours de l œuvre, artiste, carrière artistique..). La commande devra au terme de cette rencontre, être validée par l ensemble des membres du jury. >> Mai, Réunion N 3 Cette dernière réunion a pour objet de choisir les 3 lauréats («espoir», «confirmé», et prix Diderot-Curien) parmi les candidatures reçues. Cette réunion se déroule sur une journée complète.

10 Le trophée L AMCSTI a fait le choix de permettre à des jeunes plasticiens de produire une œuvre unique. C est ainsi que la sélection des trophées de l année relève de la responsabilité du jury. Un appel d offres est diffusé dans les réseaux d écoles, de sculpteurs ou à des artistes dont les noms ont été proposés par les membres du jury ou du Conseil d Administration de l AMCSTI. Il précise les contraintes techniques du trophée (dimension, poids, auto portance ) ainsi que le coût maximal de réalisation. Les plasticiens candidats doivent faire une proposition comprenant une note d intention ainsi que des croquis de l œuvre qu ils souhaitent réaliser. C est sur ces éléments que le trophée est sélectionné par le jury (Cf. photos des précédents trophées en annexe 8) lors de la seconde réunion. L équipe permanente a alors en charge de prendre contact avec l artiste choisi et d établir une relation contractuelle menant à la livraison des œuvres pour la soirée de remise des prix. La remise des prix La remise des prix a lieu chaque année dans le cadre du congrès de l AMCSTI. Les trois lauréats se voient remettre par le président du jury un trophée chacun ainsi qu un «diplôme», au cours d une soirée festive. La soirée de remise des Prix est organisée par l AMCSTI (format, déroulement...). L engagement de l AMCSTI vis à vis des lauréats Les frais de déplacement et d hôtellerie (une nuit) des lauréats (une personne) à la remise des trophées sont pris en charge par l AMCSTI. L AMCSTI s engage à promouvoir les lauréats des prix Diderot de la manière suivante : >> Réalisation d un dossier de presse diffusé à la presse nationale spécialisée ou généraliste. >> Remise d un dossier de presse sous format informatique au lauréat pour une diffusion locale et à ses partenaires. >> Diffusion des lauréats sur le site Internet de l AMCSTI. >> Remise d un logo de l AMCSTI sous format informatique pour utilisation par le lauréat sur ses documents de communication. >> Présence du président du jury (ou d un autre membre en cas d impossibilité du président) en cas d organisation d une manifestation locale de remise du prix. Les engagements des lauréats L attribution du prix Diderot pouvant avoir des conséquences positives au niveau local, il est conseillé aux lauréats du prix Diderot de l initiative culturelle d organiser une manifestation locale de remise du prix. Par ailleurs, les lauréats s engagent à diffuser le dossier de presse dans leurs propres réseaux (ou à communiquer les noms de leurs contacts presse à l AMCSTI) et à signaler sur leurs supports de communication qu ils ont reçu le prix Diderot (préciser l année). Une charte graphique est fournie par l AMCSTI afin d homogénéiser la diffusion de l information concernant ces prix (utilisation des photos, du logo, textes de présentation des prix ). Ce document propose également des textes de présentation des prix à utiliser dans la communication des lauréats. Un engagement, pièce constitutive du dossier de candidature, doit être signé pour accord par les candidats et retourné avec leur dossier. Pages 10/11 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle

11 Le calendrier annuel Décembre Janvier Janvier Février Avril Curien Mai Réunion N 1 de mise en place du planning précis de l année à venir Lancement de l appel à candidature pour les prix Diderot de l initiative culturelle et du prix Diderot-Curien Lancement de l appel d offres pour la conception des trophées Réunion N 2 de sélection du plasticien chargé de la réalisation du trophée et de la commande Clôture de l appel à candidature des prix Diderot de l initiative culturelle et du prix Diderot- Instruction des dossiers de candidature par l AMCSTI, puis par les membres du jury. Réunion N 3 de sélection des lauréats

12 Les annexes ANNEXE 1 Présentation de l AMCSTI ANNEXE 2 Liste des lauréats depuis la création des prix ( ) ANNEXE 3 Dossier de candidature au prix Diderot-Curien ANNEXE 4 Dossier de candidature au prix Diderot de linitiative culturelle catégories «espoir» et «confirmé» ANNEXE 5 ANNEXE 6 ANNEXE 7 ANNEXE 8 ANNEXE 9 Attestation d indépendance à destination des membres du jury Grille de lecture à destination des membres du jury des prix Diderot de linitiative culturelle catégories «espoir» et «confirmé» Grille de lecture à destination des membres du jury du prix Diderot-Curien Quelques trophées sélectionnés au cours des années précédentes D autres prix de vulgarisation scientifique Pages 12/13 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle - ANNEXES

13 Annexe 1 présentation de l AMCSTI UN PROJET CITOYEN : SCIENCES, CULTURE ET SOCIETE Depuis près de 30 ans, l AMCSTI milite en faveur de la reconnaissance et du développement de la culture scientifique, technique et industrielle (Csti) en France, tout en se situant aujourd hui résolument dans une perspective européenne. Cette reconnaissance passe par l affirmation de la nécessité d une action culturelle et éducative forte dans le domaine des sciences et des techniques, celles-ci constituant un enjeu de société considérable et permanent au cœur des débats d actualité. Espace carrefour entre la recherche, l innovation technologique, la démarche culturelle, l éducation aux sciences et le questionnement citoyen, l AMCSTI œuvre pour : >> Initier et favoriser toute réflexion, débat ou recherche portant sur la Csti ; >> Développer les échanges entre ses membres afin d assurer une meilleure circulation des idées, informations, moyens et produits de la Csti ; >> Approfondir le dialogue entre les structures de Csti et les représentants locaux, nationaux voire européens en charge des politiques publiques de ce secteur ; >> Entretenir et développer des liens nécessairement étroits avec les autres réseaux culturels et éducatifs nationaux et internationaux. UNE ASSOCIATION DE PROFESSIONNELS L AMCSTI regroupe aujourd hui près de 250 structures culturelles : musées et muséums, universités et organismes de recherche, associations, centres de sciences, collectivités territoriales, écomusées, membres individuels, aquariums et planétariums... Les membres de l AMCSTI sont impliqués sur tout le territoire métropolitain et en France d outremer, réalisant aussi bien l animation d ateliers, la production d expositions ou l organisation de rencontres avec des scientifiques, in situ ou hors les murs. De plus, l Amcsti s est dotée de clubs de travail par type de structure destinés à faciliter et à coordonner le travail des professionnels de la culture scientifique et technique en fonction des spécificités, missions, environnements et ambitions propres à chacun. Au sein de ces clubs, animés par les adhérents eux-mêmes, chacun peut apporter ses analyses, idées et envies afin de participer au développement d outils communs. Ils font de l AMCSTI un lieu de production et de diffusion de ressources pour tous les acteurs impliqués dans la Csti. L Association est dirigée par un Conseil d Administration dont les membres, élus, représentent la diversité et la richesse des adhérents. Le projet de l Association est mis en œuvre par une équipe de permanents salariés, secondés par des chargés de mission ponctuels. DES ACTIONS CONCRETES >> Action de lobbying, de conseil, de concertation et d expertise auprès des décideurs à différentes échelles : européenne, nationale, régionale, locale ; >> Organisation du Congrès de l AMCSTI où chercheurs, professionnels et acteurs et de la culture scientifique et technique se rencontrent et débattent en commun autour d une thématique définie annuellement ; >> Organisation des «Trophées Diderot» qui récompensent les initiatives, projets et personnalités de la Csti, afin de valoriser les mérites de ce secteur ; >> Publication sur différents supports d une information plurielle et militante sur les enjeux et l actualité de la Csti ; >> Mise à disposition d informations actualisées et de lieux de débats sur le site ; >> Valorisation des analyses, documents de référence, actions concrètes réalisées par les clubs de travail de l AMCSTI. L AMCSTI, née sous l impulsion d Hubert Curien alors Ministre de la Recherche, est aujourd hui devenue fer de lance de l action collective mais aussi lieu de réflexion, d expertise et de rencontre. Elle est soutenue par les Ministères en charge de la Recherche et de la Culture.

14 Annexe 2 Les lauréats Gilles Dinety, responsable du Festival des Passions Technologiques de Bourges 2003 Catégorie manifestation : «Je touche, tu vois, nous découvrons les animaux», Musée zoologique de Strasbourg Catégorie Institution : «L Experimentarium» de l Université de Bourgogne Catégorie personnalité de la Csti : Michel Cabaret, directeur de l Espace des Sciences à Rennes 2004 Catégorie manifestation : «Un ballon pour l école», CNES Mention spéciale catégorie manifestation : «Et voilà le travail!», CDT Seine-Saint-Denis Catégorie Institution : EDF Electropolis (Mulhouse) Mention spéciale du jury, catégorie institution : «Les clubs technologiques» UTC Compiègne Catégorie personnalité de la Csti : Michel Van Praët, MNHN Mention spéciale du jury catégorie personnalité de la Csti : Bernard Alaux, Cap sciences 2005 Catégorie manifestation : «Engrenage et manivelles», cédérom ludoéducatif du réseau des musées des techniques et cultures comtoises Catégorie Institution : Planète sciences Catégorie personnalité de la Csti : Bruno Jacomy, musée des Arts et Métiers 2006 Catégorie manifestation : «Physique impériale» - ASEISTE Catégorie Institution : Gap Sciences Animation 05 Catégorie personnalité de la Csti : Eric Hussenot, Directeur d Océanopolis à Brest 2007 Catégorie manifestation : «La valise Energie», l Espace des sciences de Rennes Catégorie Institution : «Banque des savoirs», Conseil général de l Essonne Catégorie personnalité de la Csti : Marie-Odile Monchicourt, Productrice à Radio France, Chroniqueuse à France Info 2008 Catégorie manifestation : festival du film scientifique d Oullins Catégorie Institution : Pavillon Jacques de Manse Catégorie personnalité de la Csti : Hervé Guérin, journaliste, documentariste scientifique 2009 Catégorie manifestation : Clim city, Cap Sciences (Bordeaux) Catégorie Institution : Muséum de Neuchâtel Catégorie personnalité de la Csti : Sophie Banquart, directrice des éditions du Pommier Pages 14/15 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle - ANNEXES

15 Annexe 3 Dossier de candidature au prix Diderot-Curien I - Modalités de présentation et règles déontologiques Les personnalités concernées ne présentent pas elles-mêmes leur candidature. Le présent dossier est rédigé par un proposant, tel que défini dans l appel à candidatures. Chaque proposant est libre de ses choix et peut faire une ou plusieurs propositions (rédigées le cas échéant sur des dossiers différents). Les proposants ne doivent toutefois pas être trop proches des proposés pour d évidentes raisons déontologiques. Il appartient à chaque proposant de faire savoir s il s estime suffisamment objectif pour exprimer telle ou telle proposition ou, s il a des doutes (appartenance à la même institution, relations professionnelles directes, etc.), de les faire connaître ci-après. II - Proposant Nom, prénom : Institution : Adresse postale : Adresse électronique : Téléphone : III - Personnalité proposée Nom, prénom : Institution : Adresse postale : Adresse électronique : Téléphone : IV Engagement déontologique du proposant (cocher l une des deux cases et, le cas échéant, compléter par l information demandée) ( ) J estime être suffisamment objectif pour présenter cette candidature ( ) Je tiens à porter à la connaissance du jury les liens suivants vis-à-vis du (de la ) candidat(e) que je propose : V - Brève présentation de la personnalité proposée - Raisons qui motivent la proposition (texte libre) : - Récapitulatif de la carrière de la personne proposée (différents postes occupés dans le champ de la Csti, animation du réseau de la Csti, actions remarquables pour la reconnaissance de la Csti, publications, interventions auprès des médias, des ministères, des industriels, impact sur la politique nationale de la Csti, etc.) : La présente fiche-résumé doit être fournie en 20 exemplaires ; quatre de ces fiches doivent être accompagnées d un dossier détaillé. Documents à envoyer au secrétariat des Diderot de l initiative culturelle au plus tard le 6 mars 2010, terme de rigueur, la date de la poste faisant foi.

16 Annexe 4 Dossier de candidature Diderot de l initiative culturelle catégorie «espoir» et «confirmé» I - Identification de l institution Nom de l institution Sigle Date de création de la structure Nom de directeur ou conservateur Adresse mail Nom de la personne en charge du dossier de candidature Adresse mail Coordonnées postale Téléphone Site Web Nature de la structure II - Brève présentation de l institution (20 lignes au maximum) III - Raisons qui motivent la proposition (15 lignes au maximum) - Eléments en faveur de la candidature au titre des objectifs généraux de l institution (5 lignes) - Eléments en faveur de la candidature au titre de la créativité, de l innovation (5 lignes) - Eléments en faveur de la candidature au titre des partenariats, de la générosité, du rayonnement (5 lignes) - Eléments en faveur de la candidature au titre de la réflexion sur les publics (Notamment, évaluation annuelle qualitative et quantitative des publics fréquentant l établissement) (10 lignes) - Eléments en faveur de la candidature au titre de l impact, de l efficience (10 lignes) - Moyens humains (nombre, en équivalent temps plein ETP) et budget annuel de la structure en 2009 (hors personnel) La présente fiche-résumé doit être fournie en 20 exemplaires ; quatre de ces fiches doivent être accompagnées d un dossier détaillé. Documents à envoyer au secrétariat des Diderot de l initiative culturelle au plus tard le 6 mars 2010, terme de rigueur, la date de la poste faisant foi. Pages 16/17 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle - ANNEXES

17 Annexe 5 Attestation d indépendance à destination des membres du jury A l attention du Président des Diderot de l initiative culturelle 36, rue Chabot Charny Dijon Objet : Attestation d indépendance à destination des membres du jury Monsieur (Madame) le (la) Président(e), Je soussigné, Madame, Monsieur (rayer la mention inutile) faisant partie du jury 2010 des prix Diderot de l initiative culturelle et du prix Diderot-Curien décernés par l AMCSTI, atteste être indépendant dans l examen des dossiers qui m ont été confiés dans ce cadre. Je confirme par la présente attestation : ( ) Ne pas être, ou avoir été, salarié(e) par la structure faisant acte de candidature ; ( ) Ne pas appartenir au conseil d administration ou occuper un poste stratégique au sein de cette structure ; ( ) Ne pas être lié(e) de manière plus générale à celle-ci (partenariats...). Je vous prie de croire Monsieur (Madame) le (la) Président(e), en mes sentiments les meilleurs. Date, lieu Signature du memebre du jury

18 annexe 6 grille de Lecture pour Le prix institution espoir ou confirmé Selon vous, ce dossier doit candidater pour le : ( ) Prix Diderot de l initiative culturelle catégorie «espoir» ( ) Prix Diderot de l initiative culturelle catégorie «confirmée» Nom du membre du jury ayant visé le dossier. Identification de la structure candidate :... Notation (a = insuffisant, b = moyennement satisfaisant, c = satisfaisant, d = très satisfaisant) Les objectifs généraux a b c d 1/ Selon vous, la qualité du programme scientifique et culturel (PSC) est... 2/ Les actions proposées par la structure candidate vous semblent : - éclairer le citoyen dans ses choix relatifs aux enjeux scientifiques?... - permettre une confrontation des disciplines (art, théâtre, sciences humaines...)?... - permettre d interroger l éthique, le politique?... - permettre un apprentissage à l exercice de la pensée?... - permettre une transmission des connaissances scientifiques?... 3/ L intervention d experts, de scientifiques, vous semble... 4/ Le thème Science et Société vous semble abordé de manière... Texte libre, remarques La créativité, l innovation Selon vous, cette institution fait preuve - d innovation dans la forme de ses actions?... - d innovation dans le choix de ses projets (modalités innovantes et créatives)?... - d originalité dans les thèmes abordés?... - de pertinence dans le choix de ses partenaires?... Texte libre, remarques Les partenariats, La générosité 1/ Selon vous, les liens tissés par la structure candidate avec - Les structures culturelles et sociales locales sont... - Les structures de Csti ou universitaires sont... 2/ Selon vous, l itinérance est-elle un critères suffisamment pris en compte par la structure candidate?... 3/ Les partenariats mis en place avec les scientifiques et les experts sont... 4/ Selon vous, la structure candidate est-elle un élément déterminant dans la dynamique locale de la Csti?... Texte libre, remarques PAgeS 18/19 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle - ANNeXeS

19 Réflexion sur les publics 1/ Selon vous, le PSC de la structure candidate prend en compte ses publics de manière... 2/ Les produits proposés sont, selon vous, adaptés aux publics de manière... 3/ Selon vous l adéquation entre publics espérés et thématiques traitées est... 4/ Vous qualifieriez la fréquentation de la structure candidate de... Texte libre, remarques L impact, l efficience 1/ Selon vous, les retombées médiatiques de la structures sont... 2/ Selon vous, la fréqentation de la structure peut être qualifiée de... 3/ Selon vous, les moyens humains mobilisés pour mener les sont... 4/ Selon vous, les moyens financiers de cette structures sont... 5/ Selon vous, la part d autofinancement de cette structure est... Texte libre, remarques

20 annexe 7 grille de Lecture pour Le prix de La personnalité diderot-curien Nom du membre du jury ayant visé le dossier. Identification de la personne candidate au prix Diderot-Curien :. Notation (a = insuffisant, b = moyennement satisfaisant, c = satisfaisant, d = très satisfaisant) Apport/contribution à la culture scientifique a b c d Participation à des comités scientifiques ou d experts... Influence/participation à la politique nationale Csti... Communication/information scientifique... Animation de réseaux... Reconnaissance de ses pairs... engagement / défense de la Csti... Publication d articles... Conception/élaboration de produits de Csti (expositions, formations, animations, etc.)... Mise en place ou direction d un établissement de Csti... Impact de ses actions sur la Csti ou plus généralement la muséographie... Texte libre, remarques PAgeS 20/21 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle - ANNeXeS

21 Annexe 8 Exemples de trophées sélectionnés au cours des années précédentes 2004/Dimitri Delmas 2005/Jacques Lubtchansky 2006/Olivier de Coux 2009/Théophile Besson

22 Annexe 9 D autres prix de vulgarisation scientifique Le champ couvert par le Prix Diderot étant assez large, on peut préciser qu il existe actuellement d autres prix concernant la divulgation de la science en France : - Le Prix ROBERVAL, créé en 1986 par l Université de Technologie de Compiègne - Le prix du journalisme scientifique - Prix Kalinga de vulgarisation scientifique - Prix de la vulgarisation scientifique de l Arc - Prix «Le goût des sciences (Ministère de l enseignement supérieur et de la Recherche) - Le prix de la Recherche (La Recherche) Concours «Génération développement durable» - Prix «Ile de science de la culture scientifique et technique» Page 22 - Cahier des Charges Diderot de l initiative culturelle - ANNEXES

Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016

Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016 20- rue Mirès 13003 Marseille Tél. : 04 13 31 83 08 Dispositif départemental de Résidences d écrivains, d Illustrateurs ou de Traducteurs Année 2016 Résidence à partir de juillet 2016 Date limite de dépôt

Plus en détail

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE)

Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) POUR L AVANCEMENT ET L INNOVATION EN ENSEIGNEMENT Programme de Chaires de leadership en enseignement (CLE) Information générale et processus de mise en candidature Miser sur l innovation en formation pour

Plus en détail

Dispositif départemental de résidences d auteurs, d illustrateurs ou de traducteurs

Dispositif départemental de résidences d auteurs, d illustrateurs ou de traducteurs Direction de la culture Bibliothèque départementale des Bouches-du-Rhône Dispositif départemental de résidences d auteurs, d illustrateurs ou de traducteurs Année 2013 Période de résidence : entre juillet

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE L ASSOCIATION DEBARQUEMENT JEUNES Depuis sa création, en 1994, l association Débarquement Jeunes intervient dans le domaine de la Politique de la Ville en développant des actions

Plus en détail

Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire

Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire Prix Avenir Métiers d Art INMA en partenariat avec La Fondation Michelle et Antoine RIBOUD et la Banque Populaire Règlement édition 2015-2016 Le Prix Avenir Métiers d Art INMA a pour objectif d encourager

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

APPEL À PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE (formulaire de candidature et règlement)

APPEL À PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE (formulaire de candidature et règlement) «Coup de Pouce Citoyen» PICTO «COUP DE POUCE» APPEL À PROJETS DOSSIER DE CANDIDATURE (formulaire de candidature et règlement) A déposer ou à envoyer à ViennAgglo Conseil de Développement - Coup de Pouce

Plus en détail

Dossier de participation

Dossier de participation Dossier de participation édition 2015 Renseignements : 01 71 16 31 31 - trophee@directions.fr www.directions.fr/trophee 11 e trophée Sous le haut patronnage du ministère des affaires sociales et de la

Plus en détail

TROPHÉES IDEES Hauts-de-Seine

TROPHÉES IDEES Hauts-de-Seine TROPHÉES IDEES Hauts-de-Seine INITIATIVES DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT, L ÉCONOMIQUE ET LE SOCIAL DANS LES HAUTS-DE-SEINE ÉDITION 2014 POUR QUI? Le concours Trophées IDEES Hauts-de-Seine est ouvert à

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1

CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS. Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 CAHIER DES CHARGES POUR L EVALUATION DU PROJET EDUCATIF LOCAL BRESTOIS Mission Projet Educatif Local Direction Education Enfance Socioculturel Page 1 SOMMAIRE I / Préambule II/ Remarques générales et préalables

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif :

Fiche emploi-cible REN. Directeur/trice de structure associative d Education à l Environnement. Cette fiche emploi-cible a pour objectif : Fiche emploi-cible REN Réseau Réseau école école et Nature et Nature L éducation à à l environnement pour comprendre pour comprendre le monde, le monde, Réseau école et Nature agir agir et vivre et vivre

Plus en détail

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale

LES FORMATIONS 2016. Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale PROFESSIONNALISER LES ACTEURS DE LA MÉDIATION SOCIALE LES FORMATIONS 2016 Médiateurs sociaux Encadrants d équipes Directions Élus, professionnels de l action sociale w w w. f r a n c e m e d i a t i o

Plus en détail

Le BIJ de l Agglomération Royan Atlantique t aide à monter tes projets!

Le BIJ de l Agglomération Royan Atlantique t aide à monter tes projets! Le BIJ de l Agglomération Royan Atlantique t aide à monter tes projets! Une idée de projet culturel, solidaire, artistique, humanitaire, environnemental En France ou à l Etranger? Tu as entre 11 et 30

Plus en détail

L Inspection des personnels

L Inspection des personnels Besançon le 15 septembre 2014 NOTE de Service N 3 Circonscription BESANCON 1 Luc GROSJEAN, Inspecteur 03 81 65 48 53 03 81 83 50 61 luc.grosjean@ac-besancon.fr Direction des Services Départementaux de

Plus en détail

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013

PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 Structures porteuses du Pôle-relais : www.pole-lagunes.org APPEL A PROJETS PRIX DU POLE-RELAIS LAGUNES MEDITERRANEENNES 2013 «Culture et création artistique en territoire lagunaire» En Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012

COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 COMITE D AUDIT RAPPORT ANNUEL - 2012 INSTITUT NATIONAL DU CANCER RAPPORT AU COMITE D AUDIT Page 1 Sommaire I. TRAVAUX DU COMITE D AUDIT EN 2012... 3 II. PLAN ANNUEL D AUDIT 2012... 3 1. CONTEXTE... 3 2.

Plus en détail

CULTURE-ACTIONS. Les projets sont instruits, sélectionnés et le niveau de subvention déterminé, en plusieurs étapes :

CULTURE-ACTIONS. Les projets sont instruits, sélectionnés et le niveau de subvention déterminé, en plusieurs étapes : CULTURE-ACTIONS Culture-Actions est un dispositif national d aide financière pour des projets portés par un ou des étudiants. Les projets peuvent être déposés à titre individuel ou associatif. Critères

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

La participation au Trophée des Audacieuses

La participation au Trophée des Audacieuses Réglement du concours A ÉDITION 2013 Article 1 : Objet et catégories du Trophée A La création d entreprise par les femmes est encore insuffisante. Les femmes ne représentent, en effet, que 30 % créateurs

Plus en détail

DEMANDE DE PROPOSITION

DEMANDE DE PROPOSITION DEMANDE DE PROPOSITION POUR LA REALISATION D UNE ETUDE SUR «L APPROCHE PAR MICROPROJET» «La place et le rôle des microprojets de développement en Afrique de l Ouest selon les acteurs du Sud. Etude de cas

Plus en détail

R èglement Intérieur. Article 1 : Objet. Article 2 : Destinataires. Article 3 : Conditions relatives au type de projets éligibles

R èglement Intérieur. Article 1 : Objet. Article 2 : Destinataires. Article 3 : Conditions relatives au type de projets éligibles R èglement Intérieur La Bourse à projet est un dispositif local d aide aux projets de jeunes individuels ou collectifs qui s investissent dans la vie de la cité. Date limite de dépôt des dossiers : mi-mai

Plus en détail

BOURSE DE RECHERCHE AFDET- NOVARTIS

BOURSE DE RECHERCHE AFDET- NOVARTIS BOURSE DE RECHERCHE AFDET- NOVARTIS «Pour une éducation thérapeutique du patient diabétique intégrée aux soins et fondée sur la qualité de la relation» Madame, Monsieur, L Association française pour le

Plus en détail

Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) Règlement intérieur

Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) Règlement intérieur Jury de Déontologie Publicitaire (JDP) Règlement intérieur Adopté par le Conseil d Administration de l ARPP en date du 9 octobre 2008, modifié le 11 décembre 2009 et le 26 septembre 2011. SOMMAIRE A. OBJET

Plus en détail

PRIX DE LA RECHERCHE UNIVERSITAIRE LE RÈGLEMENT

PRIX DE LA RECHERCHE UNIVERSITAIRE LE RÈGLEMENT Notre ambition commune est triple 1. Décloisonner le savoir et encourager la recherche universitaire en lui offrant une audience élargie. 2. Créer une dynamique d échange entre le monde de l édition et

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger à mesdames et messieurs les chefs des postes diplomatiques et consulaires à l attention de mesdames et messieurs les conseillers de coopération

Plus en détail

PROGRAMME FONCTIONNEL

PROGRAMME FONCTIONNEL PROGRAMME FONCTIONNEL Personnes Publiques CONSEIL GENERAL DE LA GIRONDE DGAS DIRECTION DES POLITIQUES D INCLUSION ET D INSERTION 1 Esplanade Charles de Gaulle CS 71223 33074 BORDEAUX CEDEX APPEL A PROJETS

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT

APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT APPEL A PROJETS «SENSIBILISER LES SCOLAIRES AUX GESTES DE PREVENTION DE LA PRODUCTION DES DECHETS» REGLEMENT Date limite de dépôt des dossiers : vendredi 9 janvier 2015 12 heures Contact : Communauté d

Plus en détail

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde PETIT GUIDE DES TROPHéES AGENDA 21 de la Gironde édition 2013 Sommaire Ce guide propose une information détaillée et un règlement de participation aux Trophées Agenda 21 de la Gironde organisé par le Conseil

Plus en détail

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire

Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés sur votre territoire Faciliter les partages d expériences internationales et valoriser les progrès en esanté Créer un temps productif et convivial d échanges et de rencontres Rassembler les acteurs multidisciplinaires concernés

Plus en détail

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine

Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine REGION AQUITAINE - DELEGATION TIC Appel à projets: le serious game au service de la filière numérique d Aquitaine La Région Aquitaine soutient une politique ambitieuse de développement numérique. Dans

Plus en détail

Aix-Marseille Université Règlement intérieur de l Equipe d Accueil EA XYZ

Aix-Marseille Université Règlement intérieur de l Equipe d Accueil EA XYZ LOGO de L EA Aix-Marseille Université Règlement intérieur de l Equipe d Accueil EA XYZ Préambule L unité de recherche XYZ, EA??? d Aix-Marseille Université, est spécialisée dans l étude de Les locaux de

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 2015-2016 Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 29 avril 2015 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Orientations stratégiques... 1 3. Principes

Plus en détail

Le dépôt des candidatures est ouvert du 4 janvier au 26 février 2016.

Le dépôt des candidatures est ouvert du 4 janvier au 26 février 2016. Règlement de la deuxième édition (2016-2018) Lausanne, novembre 2015 1. Généralités Reconnu à l échelle internationale, le Musée de l Elysée est l un des plus importants musées entièrement consacrés à

Plus en détail

Land Art au cœur des Méditerranées Eté 2013

Land Art au cœur des Méditerranées Eté 2013 Land Art au cœur des Méditerranées Eté 2013 Cet appel à projets vise à la production d œuvres artistiques sur le site du Domaine du Rayol. Les artistes sont invités à souligner et transcender ces paysages

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS

APPEL À COMMUNICATIONS APPEL À COMMUNICATIONS 2ÈME EDITION DES RENCONTRES EUROPÉENNES DE L EDUCATION PAR LE SPORT «Vivre ensemble par le sport en Europe» 2 ème journée : Conférence européenne «Développer le sport comme outil

Plus en détail

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation

PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation CONSEIL D'ADMINISTRATION PLAN PLURIANNUEL D ÉVALUATION 2014 2016 DES PROGRAMMES D INTERVENTION DE L AGENCE ------ Rapport de présentation L évaluation des politiques publiques a été introduite au sein

Plus en détail

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS

APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS APPEL D OFFRES DE SERVICES PROFESSIONNELS POUR L ÉVALUATION D IMPACT DU PROGRAMME NATIONAL LEADERSHIP DE SERVICE 1. L Arche, qu est-ce que c est? ; «L'Arche rassemble des personnes, avec et sans déficience

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

Règlement intérieur. Approuvé par l Assemblée générale annuelle d EUROCITIES réunie à Lyon le 22 novembre 2005

Règlement intérieur. Approuvé par l Assemblée générale annuelle d EUROCITIES réunie à Lyon le 22 novembre 2005 Règlement intérieur Approuvé par l Assemblée générale annuelle d EUROCITIES réunie à Lyon le 22 novembre 2005 1. CONDITIONS D ADHÉSION 1.1. Membres effectifs et membres associés Les conditions d adhésion

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL À PROJETS

CAHIER DES CHARGES APPEL À PROJETS CAHIER DES CHARGES APPEL À PROJETS APPEL A PROJETS DROIT AU CŒUR AVEC LE FONDS DE DOTATION OM ATTITUDE 1 ère EDITION / SAISON 14-15 Thème : Améliorer le bien-être et les conditions de vie des enfants hospitalisés

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Médiations des sciences Médiation des risques en santé Former des spécialistes en médiations des sciences et de la santé Ce master professionnel s adresse à des

Plus en détail

La formation des demandeurs d emploi en Limousin

La formation des demandeurs d emploi en Limousin La formation des demandeurs d emploi en Limousin EXPERIENCE La Région Limousin avait depuis 2005 engagé un partenariat avec les ASSEDIC pour coordonner l offre de formation aux demandeurs d emploi et leur

Plus en détail

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable

Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Mise en œuvre de la Charte européenne du tourisme durable Lot 2 : expertises ponctuelles marketing stratégique et opérationnel, promotion et commercialisation touristiques Réalisation de missions ponctuelles

Plus en détail

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation

LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation LES BRUYERES: Une Association jeune crée en 1994, en constante mutation Agissant en harmonie avec les principaux acteurs du secteur de l accompagnement des personnes âgées En phase avec les évolutions

Plus en détail

LABEL SPORT ET DEVELOPPEMENT DURABLE

LABEL SPORT ET DEVELOPPEMENT DURABLE LABEL SPORT ET DEVELOPPEMENT DURABLE Guide pratique de demande de label Date : 1 PRESENTATION DU GUIDE PRATIQUE Téléchargeable sur : www.franceolympique.com A- Règlement du Label «Développement durable,

Plus en détail

FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent

FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent FONDS LABORATOIRE JEUNESSE 2014-2015 Forum jeunesse de la Vallée-du-Haut-Saint-Laurent GUIDE EXPLICATIF Le Fonds régional d investissement jeunesse (FRIJ) est géré en collaboration avec la Conférence régionale

Plus en détail

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au

accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont au FICHE REPÈRES POUR LES CHSCT Un cadre unique pour une hétérogénéité des pratiques accès internet, boîte mail dédiée au CHSCT,...). Entre les entreprises qui ne respectent pas le cadre et celles qui vont

Plus en détail

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996)

VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) VI. DOCUMENT PORTANT «PRINCIPES DIRECTEURS DEVANT GUIDER L ENVOI D UNE MISSION D OBSERVATION D ÉLECTIONS» (Marrakech, décembre 1996) Préambule Les chefs d État et de Gouvernement, réunis lors de leur sixième

Plus en détail

Charte du comité consultatif des Actionnaires d Orange

Charte du comité consultatif des Actionnaires d Orange Charte du comité consultatif des Actionnaires d Orange Dans le cadre de sa bonne gouvernance, Orange souhaite améliorer de manière continue la qualité de ses relations et de sa communication avec les actionnaires

Plus en détail

Concours Graines d Agro 2016 7 ème Edition

Concours Graines d Agro 2016 7 ème Edition Concours Graines d Agro 2016 7 ème Edition ARTICLE 1 : Présentation du concours Règlement du concours Le Centre International d Etudes Supérieures en Sciences Agronomiques ci-après désigné Montpellier

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude»

CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude» CAHIER DES CHARGES CONCERNANT «Prospection et accompagnement des entreprises candidates au label Empl itude» CONTEXTE ET ENJEUX La labellisation Empl itude représente un levier de valorisation économique

Plus en détail

OSCARS DU MECENAT 2014

OSCARS DU MECENAT 2014 OSCARS DU MECENAT 2014 DOSSIER DE CANDIDATURE 1 / 25 Sommaire Sommaire... 2 Présentation générale... 3 Calendrier... 3 Règlement... 6 Dossier de candidature commun Préambule... 8 Fiche signalétique...

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs

MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE. 1. Objectifs MASTER PROFESSIONNEL TRANSPORTS URBAINS ET REGIONAUX DE PERSONNES CAHIER DES CHARGES DU STAGE A partir du mois d Avril, la formation s achève par un stage professionnel obligatoire d une durée minimale

Plus en détail

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS

APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS APPEL A PROJETS TRANSITION ENERGÉTIQUE ET PLANIFICATION URBAINE 1 - CONTEXTE DE L APPEL A PROJETS L ADEME Bretagne souhaite impulser une dynamique sur le territoire breton en accompagnant les collectivités

Plus en détail

CRÉATION D UN COMITÉ NATIONAL DANS VOTRE PAYS

CRÉATION D UN COMITÉ NATIONAL DANS VOTRE PAYS CRÉATION D UN COMITÉ NATIONAL DANS VOTRE PAYS PLUS DE TRENTE COMITÉS NATIONAUX EXISTENT DÉJÀ. SEREZ-VOUS LE PROCHAIN PAYS? SOMMAIRE Guide de création d un comité national - 2 1. ÉTAPE 1 : MIEUX CONNAÎTRE

Plus en détail

Trophée IDEES Junior INITIATIVES DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT, L ECONOMIQUE ET LE SOCIAL DANS LES HAUTS-DE-SEINE

Trophée IDEES Junior INITIATIVES DURABLES POUR L ENVIRONNEMENT, L ECONOMIQUE ET LE SOCIAL DANS LES HAUTS-DE-SEINE 1 Après le lancement en mai 2009 des éco collèges, il a semblé naturel d introduire dans l édition 2011 une nouvelle catégorie : les collèges. Le Trophée IDEES Junior vise à favoriser et à promouvoir les

Plus en détail

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer»

Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Appel à projets 2013 Projets libres de Recherche «Biologie et Sciences du Cancer» Action 5.3 Attention sélection des projets en deux étapes : 1. Lettre d intention : 29 octobre 2012 2. Dossier présélectionné

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES GIP Massif central 13-15 avenue Fontmaure Boîte postale 60 63402 - CHAMALIÈRES CEDEX Tél: 04.73.31.85.46 Accompagner collectivement et favoriser la mise en

Plus en détail

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY

TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES TRAVAUX NEUFS, D ENTRETIEN ET DE REPARATIONS ELECTRIQUES DANS LES BATIMENTS DE LA VILLE DE COUPVRAY MARCHE A BONS DE COMMANDE MARCHÉ N 1/ST/2013 REGLEMENT DE LA

Plus en détail

Une résidence-mission sur le territoire

Une résidence-mission sur le territoire La Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord Pas-de-Calais, Le Pôle de Recherche et d Enseignement Supérieur Université Lille Nord de France (PRES ULNF), en partenariat avec L Université du

Plus en détail

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2

POLITIQUE 2500-024 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 POLITIQUE 2500-024 TITRE : ADOPTION : Conseil d'administration Résolution : CA-2008-01-15-08 ENTRÉE EN VIGUEUR : 15 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES PRÉAMBULE... 1 1. LE CHAMP D APPLICATION... 2 2. LA FORMATION

Plus en détail

Dossier de demande de financement des expérimentations de services polyvalents d aide et de soins à domicile (SPASAD)

Dossier de demande de financement des expérimentations de services polyvalents d aide et de soins à domicile (SPASAD) Dossier de demande de financement des expérimentations de services polyvalents d aide et de soins à domicile (SPASAD) La Loi n 2015-1776 du 28 décembre 2015 relative à l adaptation de la société au vieillissement

Plus en détail

DEMANDE DE PROPOSITION

DEMANDE DE PROPOSITION POUR LA REALISATION D UNE ETUDE VOLET EVALUATION ET CAPITALISATION «Pertinence, exigences et alternatives de l accès à l énergie par panneaux solaires dans les pays du Sud : exemple des infrastructures

Plus en détail

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE

MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE MARCHÉ DE PRODUCTION AUDIOVISUELLE N 2012-001 CAHIER DES CHARGES Midi-Pyrénées Innovation Agence régionale de l innovation 11 bd des Récollets 31078 Toulouse Cedex 4 Objet de la consultation Production

Plus en détail

«collèges numériques et innovation pédagogique»

«collèges numériques et innovation pédagogique» 1 Appel à projets «collèges numériques et innovation pédagogique» Appel à projets 1 opéré dans le cadre de l'action "plan numérique pour l'école" du Programme d'investissement d'avenir 1 Version soumise

Plus en détail

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE

RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE RÉGLEMENT DU FONDS DE SOUTIEN DE RHÔNE-ALPES CINÉMA À LA COPRODUCTION D ŒUVRES CINÉMATOGRAPHIQUES DE LONGUE DURÉE I - DISPOSITIONS GÉNÉRALES (1 er janvier 2015) Depuis 1991 et la création du Centre Européen

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE

POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE POLITIQUE D INTÉGRITÉ EN RECHERCHE Référer à la : SECTION I PRÉAMBULE Préambule 1. La Politique d intégrité en recherche (ci-après appelée la «présente politique») découle de la Politique institutionnelle

Plus en détail

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016

Cadre de gestion. Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 Cadre de gestion Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 1. Mise en contexte L Entente de développement culturel MCC-MRCAL 2014-2016 (ci-après désignée par L ENTENTE) est le fruit d un long

Plus en détail

COMMISSION AGREMENT DES ORGANISMES DE FORMATION MEDICALE CONTINUE

COMMISSION AGREMENT DES ORGANISMES DE FORMATION MEDICALE CONTINUE COMMISSION AGREMENT DES ORGANISMES DE FORMATION MEDICALE CONTINUE Docteur Gérard ALEXANDRE Professeur François BLANC Docteur Christian JEAMBRUN Docteur Yannick MARTIN Professeur Bernard NEMITZ Docteur

Plus en détail

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE REGLEMENT DE PARTICIPATION

APPEL A PROJETS DE RECHERCHE REGLEMENT DE PARTICIPATION APPEL A PROJETS DE RECHERCHE REGLEMENT DE PARTICIPATION Date d ouverture de l appel à projets : 15 décembre 2014. Date limite de dépôt des dossiers : 30 avril 2015. Date de réponse sur les projets sélectionnés

Plus en détail

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté.

APPEL À PROJETS 2013. Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. APPEL À PROJETS 2013 Le parrainage de proximité des enfants en difficulté. Dotation : 375 000 sur trois ans. Date limite de réception des dossiers : 4 janvier 2013 en collaboration avec Argumentaire sur

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques

www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques www.u-bordeaux3.fr Master Recherche & Concours de l enseignement Arts plastiques De la création à la conceptualisation Ce Master a pour finalité de permettre aux étudiants de mener à bien un travail de

Plus en détail

Stratégie de communication pluri-fonds Programmation 2014-2020 FEDER/FSE/IEJ/FEADER

Stratégie de communication pluri-fonds Programmation 2014-2020 FEDER/FSE/IEJ/FEADER Stratégie de communication pluri-fonds Programmation 2014-2020 FEDER/FSE/IEJ/FEADER L EUROPE S ENGAGE EN CHAMPAGNE-ARDENNE STRATEGIE DE COMMUNICATION PROGRAMMATION 2014-2020 1 Table des matières Contexte...

Plus en détail

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL

FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL FICHE DE DESCRIPTION DU POSTE POUR LE BRESIL 1.1. POUR LE MINISTERE FRANÇAIS DE L EDUCATION NATIONALE Le MEN, utilisant son expertise technique et pédagogique, sélectionne et met à disposition du Centre

Plus en détail

Le comité d audit. Présentation du rapport du groupe de travail. Anne Gillet Direction des affaires comptables

Le comité d audit. Présentation du rapport du groupe de travail. Anne Gillet Direction des affaires comptables Le comité d audit Présentation du rapport du groupe de travail Anne Gillet Direction des affaires comptables Sommaire 1. Contexte & missions du groupe de travail 2. Les principales caractéristiques du

Plus en détail

INFORMATION ET FORMULAIRE DE DÉPÔT POUR LA PRÉSENTATION D UN PROJET DE PROGRAMMATION À LA CORPORATION DES FÊTES DU 200 e DE DRUMMONDVILLE

INFORMATION ET FORMULAIRE DE DÉPÔT POUR LA PRÉSENTATION D UN PROJET DE PROGRAMMATION À LA CORPORATION DES FÊTES DU 200 e DE DRUMMONDVILLE INFORMATION ET FORMULAIRE DE DÉPÔT POUR LA PRÉSENTATION D UN PROJET DE PROGRAMMATION À LA CORPORATION DES FÊTES DU 200 e DE DRUMMONDVILLE 1 MISE EN CONTEXTE La Corporation des fêtes du 200 e de Drummondville

Plus en détail

PRIX «NOS MOULINS ONT DE L AVENIR»

PRIX «NOS MOULINS ONT DE L AVENIR» PRIX «NOS MOULINS ONT DE L AVENIR» ÉDITION 2014 Concours ouvert aux collectivités territoriales, associations et propriétaires privés Dossier de candidature Date limite de dépôt des candidatures : 30 septembre

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Prix DOSSIER DE PRÉSENTATION. www.energies-citoyennes.fr

Prix DOSSIER DE PRÉSENTATION. www.energies-citoyennes.fr Prix DOSSIER DE PRÉSENTATION 2 ème édition www.energies-citoyennes.fr Prix 2 Sommaire Présentation du prix p. 4 Critères d appréciation p. 5 Modalités de participation p. 9 Dossier de candidature p. 12

Plus en détail

Programme Nantes Génération recherche 2015 : NGR 2015

Programme Nantes Génération recherche 2015 : NGR 2015 Programme Nantes Génération recherche 2015 : NGR 2015 Aide à l accueil de chercheurs et d enseignants chercheurs de haut niveau sur les thématiques des filières d'excellence présentes sur l'agglomération

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

Concertation quadripartite Proposition de synthèse

Concertation quadripartite Proposition de synthèse Concertation quadripartite Proposition de synthèse I - Définition du périmètre Le périmètre du compte est précisé. L ANI du 11 janvier 2013 a précisé que «le compte est universel, toute personne dispose

Plus en détail

REGLEMENT Le concours international de l innovation en e-santé

REGLEMENT Le concours international de l innovation en e-santé REGLEMENT Le concours international de l innovation en e-santé ARTICLE 1 : OBJET DU CONCOURS Les Trophées de la e-santé soutiennent et récompensent entrepreneurs, chercheurs et professionnels de santé

Plus en détail

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation

Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté. Note d information sur un appel à projets en cours de préparation Direction de l Environnement Service Ecocitoyenneté Note d information sur un appel à projets en cours de préparation «(r)évolutions des pratiques des associations environnementales pour accompagner l

Plus en détail

> PARCE QUE LE THÉÂTRE JEUNE PUBLIC ŒUVRE À L ÉMANCIPATION DU JEUNE SPECTATEUR.

> PARCE QUE LE THÉÂTRE JEUNE PUBLIC ŒUVRE À L ÉMANCIPATION DU JEUNE SPECTATEUR. Le secteur du Théâtre Jeune Public a une cinquantaine d année d existence en Fédération Wallonie-Bruxelles. De nombreuses créations théâtrales qui en sont issues, ont connu non seulement un grand succès

Plus en détail

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE

DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE DOMTAR CORPORATION LIGNES DIRECTRICES EN MATIÈRE DE GOUVERNANCE Rôle du conseil d administration Le conseil est chargé de la gérance générale de la Société et chaque administrateur doit agir au mieux des

Plus en détail

COMITÉ D ÉTHIQUE DE SANTÉ PUBLIQUE. Avis sur le Plan régional de surveillance du Saguenay Lac-Saint-Jean 2014-2020

COMITÉ D ÉTHIQUE DE SANTÉ PUBLIQUE. Avis sur le Plan régional de surveillance du Saguenay Lac-Saint-Jean 2014-2020 COMITÉ D ÉTHIQUE DE SANTÉ PUBLIQUE Avis sur le Plan régional de surveillance du Saguenay Lac-Saint-Jean 2014-2020 AUTEUR Comité d éthique de santé publique RÉDACTEURS Michel Désy France Filiatrault Comité

Plus en détail

RÈGLEMENT DU PRIX. «Le Goût des Sciences 2015» 7 e édition

RÈGLEMENT DU PRIX. «Le Goût des Sciences 2015» 7 e édition RÈGLEMENT DU PRIX «Le Goût des Sciences 2015» 7 e édition PRÉAMBULE Dans le cadre de la Fête de la science, le ministère de l Education nationale, de l Enseignement supérieur et de la Recherche (MENESR)

Plus en détail

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES

Convention de partenariat Annexe 2. (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES Convention de partenariat Annexe 2 (Actions Locales Inter-entreprises en Zones d Emploi) CAHIER DES CHARGES I - Description du projet Depuis quelques années, les mutations des entreprises font ressentir

Plus en détail

Charte départementale de développement. de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire. en Yvelines

Charte départementale de développement. de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire. en Yvelines Entre Charte départementale de développement de la pratique vocale et chorale en milieu scolaire en Yvelines Signataires de la Charte L Académie de Versailles représentée par Monsieur Jean-Michel COIGNARD,

Plus en détail

Le Cycle supérieur du développement durable et de la transition écologique

Le Cycle supérieur du développement durable et de la transition écologique Le Cycle supérieur du développement durable et de la transition écologique [Csdd] 2012 7 ème promotion Décembre 2014 à mai 2015 MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE MINISTÈRE

Plus en détail

Prix étudiant entrepreneur 2016

Prix étudiant entrepreneur 2016 Prix étudiant entrepreneur 2016 Audition des candidats et jury : 17 mars 2016 Lieu : Entreprise Michelin Place des Carmes Déchaux Date limite d inscription : le 11 février 2016-16h Date limite d envoi

Plus en détail

Jury CS Award for Best Teaching. Mise au concours pour le

Jury CS Award for Best Teaching. Mise au concours pour le Jury CS Award for Best Teaching Mise au concours pour le Credit Suisse Award for Best Teaching 2010 1 Credit Suisse Award for Best Teaching La Fondation du Jubilé du Groupe Crédit Suisse décerne chaque

Plus en détail

ACCES DES ASSOCIATIONS & FONDATIONS

ACCES DES ASSOCIATIONS & FONDATIONS ACCES DES ASSOCIATIONS & FONDATIONS AUX ANTENNES DE FRANCE TELEVISIONS Le Conseil supérieur de l audiovisuel a adopté le 4 janvier 2011 le rapport au Premier ministre élaboré par une commission de réflexion,

Plus en détail