Kind en Gezin facilite la collaboration entre employés. Les avantages de SharePoint. Comment se présente le bureau du futur?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Kind en Gezin facilite la collaboration entre employés. Les avantages de SharePoint. Comment se présente le bureau du futur?"

Transcription

1 Une publication de Echo Connect offre aux entreprises, organisations et organismes publics l accès au réseau de L Echo pour partager leur vision, leurs idées et leurs solutions avec la communauté de L Echo. Le partenaire impliqué est responsable du contenu. Quelles tendances déterminent le marché de l emploi? Mobilité, réseaux sociaux, big data et cloud Pages 2-3 Kind en Gezin facilite la collaboration entre employés Les avantages de SharePoint Page blz Le cloud accélère et améliore le service Barco témoigne Page 5 Comment se présente le bureau du futur? La révolution technologique selon Craig Mundie Page 8 AVANT-PROPOS PHILIPPE ROGGE, CEO MICROSOFT BELGIQUE L avenir est simultané Début février, la panne de l un des principaux fournisseurs Internet du pays a révélé notre dépendance à l Internet La toile est devenue une commodité au même titre que l eau. Sans fenêtre ouverte sur le monde virtuel, notre société ne tourne plus rond Après l introduction du PC, Windows en a rendu l utilisation accessible à tous. L a permis une communication plus rapide et plus simple. L Internet nous a servi le monde sur un écran. Les possibilités en matière d e-commerce ont effacé les frontières entre les pays et bouleversé le monde des business models traditionnels. La téléphonie et l Internet mobiles ont rendu tous ces outils accessibles à chaque entreprise. Aujourd hui, tous ces modèles se fondent pour former un univers numérique unique. La vision «three screens and a cloud» est devenue une réalité. La prochaine percée concernera bien moins les «computers» que le «computing» : quels services à utiliser à partir de n importe où? L Internet a accru notre confort et miniaturisé notre monde. Le moment est venu à présent d améliorer de manière substantielle ce monde par la force numérique. Nous produisons désormais tellement de données que celles-ci peuvent être utilisées pour en extraire des conclusions d importance majeure et nous permettre d en déduire des projections tendancielles précises. Cela dit, ces données sont tellement nombreuses qu elles ne peuvent être filtrées que par la force du computing. On parle en l occurrence de «big data». La gestion de ce nombre impressionnant de données exige la mise en applica tion de nouvelles techniques. Or celles-ci ne doivent pas forcément être complexes : au sein de votre entreprise également, un petit nombre d aiguilles dans une meule de foin peut se traduire par la détermination de tendances vitales. Les moyens mis à disposition des entreprises sont également en train de changer. Récemment, Microsoft a lancé une nouvelle version de la plateforme Office, qui exploite pleinement l intégration dans le cloud. L ensemble des travailleurs peuvent collaborer facilement, où qu ils soient. Le succès du cloud computing n est pas sans conséquences. L entreprise a le choix : soit elle stocke sur ses propres serveurs, soit elle place tout «dans le cloud». Préfèrera-t-elle un partenaire privé ou des solutions de cloud publiques? Le cloud offre également une réponse à la question du «bring-your-own-device» : les solutions en ligne offrent un aperçu du parc de PC, tablettes et smartphones de l entreprise, et sécurisent et actualisent le tout. Enfin, le cloud ouvre de nouvelles perspectives pour la gestion optimale du fichier clientèle. L avenir vient à peine de commencer. Le progrès ne sera plus séquentiel mais simultané. Les applications IT se fondent les unes dans les autres pour ouvrir de nouvelles opportunités. La circulation de données mobiles repose sur des datacenters qui mettent les opportunités du cloud computing à la portée de tous, partout et en continu. Énormément de données sont disponibles par voie numérique, les analyses complexes sont à portée de clic et mènent à la connaissance. Tous les détails relatifs à l entreprise sont accessibles au chef d entreprise à tout moment et partout. Ces éléments, combinés à l expérience, se traduisent par des stratégies et des actions permettant d améliorer la compétitivité de l entreprise. En continu et en temps réel. De plus en plus à votre service. E.R. Microsoft, Da Vincilaan 3, 1935 Zaventem - Une réalisation de Mediafin Publishing,

2 2 sous la responsabilité de Les quatre mégatendances: L INFORMATIQUE CHANGE DE VISAGE Les entreprises qui implémentent des projets et infrastructures informatiques ont vu leur environnement se métamorphoser ces dernières années. Un bouleversement est en cours et plusieurs «mégatendances» en sont responsables. 2 1 Tout est social Le travailleur mobile L essor du travail mobile est sans doute la tendance la plus visible. Il se manifeste avant tout par l omniprésence des appareils mobiles dans presque tous les départements de la plupart des entreprises. La tendance qui se développe actuellement est «données-centrique». Elle concerne l , les messageries instantanées, le trafic de données d applications de type CRM ou ERP et bien d autres choses encore. Cette tendance ne pourrait se dessiner sans appareils mobiles puissants, qui disposent d une connexion haut débit presque partout. Bien entendu, nous visons en premier lieu les smartphones, mais les tablettes et les ordinateurs portables de dernière génération, souvent appelés «ultrabooks» participent également à cette évolution. Les smartphones et tablettes, surtout, ont énormément progressé en peu de temps, grâce à des processeurs extrêmement puissants et peu gourmands en énergie et des systèmes d exploitation mobiles qui allient polyvalence et convivialité. L ios d Apple, le système Android de Google et Microsoft Windows ont chacun leur philo - sophie. Mais grâce aux applications et interfaces tactiles, tous trois offrent des possibilités encore inimaginables il y a six ou sept ans. D ailleurs, le progrès n est pas concentré sur les appareils proprement dits. Pour supporter cette nouvelle levée de smartphones avides de données, les opérateurs mobiles ont étendu et accéléré leurs réseaux, pour aboutir (pour l instant) au 4G ou LTE. Tout aussi important : les tarifs de transmission de données ont nettement diminué. Ces améliorations techniques autorisées par les appareils mobiles plus rapides sont-elles à l origine des nouvelles habitudes de travail? Ou la tendance à travailler davantage en dehors des bâtiments de l entreprise a-t-elle favorisé le développement des smartphones, tablettes et ordinateurs portables? Quelle que soit la réponse à cette question de l œuf et de la poule, il est impossible de nier que la façon de travailler dans la plupart des entreprises a beaucoup changé en dix ans. Aux dépens des contacts personnels peut-être, parce qu il y a toujours plusieurs collaborateurs qui travaillent à domicile. Ceux qui sont souvent sur la route, par exemple dans une fonction commerciale, ne ressentent plus autant la nécessité de rentrer au bureau pour le travail administratif. Dans de nombreuses fonctions, le contenu de la fonction a été dissocié du lieu de travail. Mais les nombreuses possibilités des appareils mobiles créent également de nouveaux défis. Non seulement pour les gestionnaires d infrastructures informatiques, mais aussi pour l entreprise dans son ensemble. Dans un certain sens, les gestionnaires avaient la tâche plus facile avant. En matière d équipement informatique, ils se contentaient de choisir les appareils adaptés sur la base des caractéristiques et du prix, et de le distribuer au personnel. Ce modèle est de plus en plus compromis, parce que les collaborateurs attendent de leur équipement de travail les mêmes possibilités que les appareils qu ils ont achetés à titre privé. C est ainsi qu est né le BYOD (Bring Your Own Device), l habitude qui a commencé au sein du management d apporter son propre appareil mobile au bureau, en attendant du département informatique qu il le connecte à l infrastructure existante. Les solutions modernes doivent donc en tenir compte, et ne pas se lier à un seul système d exploitation ou une plateforme unique. LES CLIENTS ATTENDENT UNE COMMUNICATION PLUS RAPIDE ET PLUS INTERACTIVE La frontière entre le B2C et le B2B s estompe, dit-on parfois. C est sans doute vrai pour les smartphones et les tablettes (voir BYOD ci-dessus). Et c est absolument le cas pour les réseaux sociaux. Facebook, Twitter et LinkedIn donnent à chacun la possibilité de développer activement ses réseaux, sans devoir quitter son bureau. Et la formule séduit: Facebook, le roi des réseaux sociaux, accueille chaque mois plus d un milliard d utilisateurs uniques. C est dès lors un média très attrayant : qui que vous soyez et où que vous vous trouviez, une simple mise à jour de statut vous permet de faire savoir au monde ce qui se passe dans votre quotidien. Certains messages spécifiques ne trouveront sans doute aucun écho, mais pour le même prix, vous engagerez la conversation avec des connaissances, voire des personnes totalement inconnues. Et bien souvent, le monde entier sera témoin de cette conversation. La limite entre la communication professionnelle et la communication privée disparaît, et chaque conversation gagne en importance. Surtout : on communique autrement et beaucoup plus qu auparavant. Ce qui a de nombreuses conséquences à la fois au niveau interne et externe des conséquences que les entreprises ne peuvent ignorer. Traditionnellement, la communication au sein du personnel était limitée par toutes sortes de facteurs. Peut-être l entreprise cultivaitelle une tradition de communication topdown? Ou les collaborateurs étaient-ils répartis sur plusieurs sites, de sorte qu ils n entraient que sporadiquement en contact? Ce qui n était pas sans poser problème, car une entreprise qui réagit rapidement sur le marché et n est-ce pas la volonté de chaque entreprise? a besoin d une transmission d informations efficace entre les collaborateurs. Le partage des connaissances est crucial pour détecter de nouvelles opportunités ou identifier le problème. Naturellement, vous ne voulez pas que toutes les conversations entre collaborateurs aient lieu sur des réseaux sociaux publics. Pas question de semer à tout vent des informations potentiellement sensibles sur Facebook ou Twitter. Mais vous pouvez faire en sorte que vos collaborateurs conversent entre eux comme ils le font sur Facebook. En créant un réseau social «propre», par exemple. Yammer en est l exemple type, mais ce n est certainement pas la seule option. Les entreprises doivent également prendre conscience que la communication avec les clients a changé et, ce, qu elles travaillent dans un contexte B2B ou B2C. De la même manière que la communication interne est beaucoup plus rapide et plus horizontale, les clients attendent une communication plus personnelle, plus rapide et plus interactive. Par , mais également via un média comme Twitter. Clients (potentiels) et fournisseurs n hésitent plus à donner leur avis et à se montrer de plus en plus exigeants, ce qui accroît parfois la pression sur les entreprises. Entretenir des relations devient un processus continu qui exige beaucoup d attention et d énergie. Des outils adéquats sont indispensables. millions de smartphones 64 vendus 772 millions L EXPLOSION DES SMARTPHONES Source : Canalys, Gartner, IDC 154 milions 4,9 millions d utilisateurs Facebook actifs en Europe d utilisateurs de Facebook en Belgique TOUT LE MONDE SUR FACEBOOK Source : Facebook 52,5 millions de tablettes vendues au Q TABLETTES CONTRE PC 89,8 millions d ordinateurs vendu au Q Source : Gartner 85% d entreprises membres du Fortune 500 utilisent Yammer YAMMER & ENTREPRISES Yammer est utilisé pour la communication interne dans les entreprises à la place des s internes et augmente la productivité. Source : Yammer 69% des entreprises autorisent l une ou l autre forme de BYOD. Principales préoccupations : la sécurité et la surcharge du réseau 81% des entreprises néerlandaises sont actives sur Twitter... { Relations publiques Image Communication corporate Partage de connaissances Personal branding 67,7% 54% 52,2% 51,9% 46% BRING YOUR OWN DEVICE (BYOD) Source : Enquête auprès de 773 IT-Managers pararuba Networks ENTREPRISES SUR TWITTER Source : Enquête Pondres sur les médias sociaux, 2012

3 sous la responsabilité de 3 mobile, social, cloud et big data 3 Le phénomène cloud Auparavant, une part considérable des investissements informatiques était consacrée aux réseaux d entreprises et aux serveurs. Ceux-ci étaient logés quelque part dans les caves des bâtiments ou hébergés dans un centre de données, mais ils restaient en tout cas la propriété de l entreprise. Aujourd hui, une évolution importante consiste à réduire les investissements dans le matériel au profit des services, y compris au niveau des serveurs. En fait, ce n est rien d autre que la conséquence logique de la baisse constante des prix de la puissance de calcul, du stockage et de la largeur de bande. Pourquoi encore acquérir un serveur, y compris du support et un contrat de service coûteux, lorsqu il est possible d acheter de la puissance de calcul et du stockage auprès du fournisseur le moins cher, comme on le fait pour l eau ou l électricité? Cette tendance se manifeste par exemple dans la messagerie instantanée et l . Il n y a pas si longtemps encore, la plupart des entreprises choisissaient d héberger ces deux services sur un serveur dédié, sans doute un serveur Exchange. Aujourd hui, elles se tournent de plus en plus vers des alternatives dans le cloud qui permettent aux utilisateurs de continuer à travailler comme ils l ont toujours fait, mais dont la gestion est beaucoup plus simple. Plus besoin d entretenir des serveurs, de rapiécer des systèmes d exploitation ou de remplacer du matériel. Toutes ces activités se déroulent en coulisses, chez le fournisseur cloud. L époque où les entreprises tournaient sur leur propre serveur Exchange n est pas encore totalement révolue, mais de plus en plus d entreprises lorgnent sur les solutions Exchange hébergées en ligne ou sur des solutions entièrement cloud. Grand avantage de cette évolution? Puisque les fournisseurs de solutions cloud travaillent sans doute dans de grands centres 41% des entreprises les plus importantes et les plus influentes au monde placent leurs données chez Microsoft de données où l on virtualise à tour de bras, même la panne d une machine ne pose guère de problème. Le serveur de messagerie tourne dans une espèce d espace virtuel. Cela signifie qu en cas de pépin, il peut très simplement être «déménagé» vers une autre machine. On remarque également que le cloud est aujourd hui un phénomène très étendu. On trouve un énorme assortiment de services qui fonctionnent par le cloud, allant du stockage partagé à des applications de productivité entières. Dans certains cas, les applications tournent entièrement dans le cloud (donc sur des serveurs en ligne) ; dans d autres cas, le logiciel présent sur l ordinateur ou l appareil mobile est connecté à des services cloud, mais conserve une certaine autonomie. Des solutions de stockage en ligne, comme Dropbox ou Skydrive par exemple, synchronisent les fichiers présents sur l ordinateur avec un stockage en ligne. Une coupure de la connexion ne pose aucun problème : les fichiers sont également présents au niveau «local». Le principal avantage de travailler avec le cloud est d ordre financier. De nombreuses dépenses informatiques disparaissent, comme l achat, la configuration et la mise à jour des serveurs, mais également au niveau des utilisateurs. Les services cloud déplacent le centre de gravité de la puissance de calcul et du stockage de l ordinateur local vers l Internet. Il n est donc pas nécessaire d avoir des ordinateurs de plus en plus rapides, ce qui s inscrit également dans la tendance de travail mobile. Un avantage supplémentaire des services cloud est qu ils permettent de travailler beaucoup plus facilement avec plusieurs appareils. Les données sont toujours synchronisées. Ainsi, l appareil que vous utilisez pour rédiger et consulter des documents n a aucune importance, car vous avez accès à la dernière version en permanence, où que vous vous trouviez. QUI UTILISE LE CLOUD? Source: Microsoft 90% des clients Office 365 sont des entreprises de moins de 50 personnes. Elles peuvent recourir aux programmes Office via un abonnement.. par mois sur Facebook BIG DATA & SOCIAL 4 La surabondance de données Mesurer, c est savoir : de nombreux chefs d entreprises seront d accord avec cette affirmation. C est pourquoi les entreprises attachent autant d importance à la collecte des données. Et elles ont raison, car la business intelligence a ouvert la porte à une manière d entreprendre plus efficace et plus ciblée. Dans de nombreuses branches de l industrie, on étudie dès lors avec un immense intérêt les données à même d en dire plus sur les activités commerciales, les modèles d achat, les cycles de vente, la gestion des stocks, etc. En tous les cas, personne ne manque d informations. Car s il y a bien une chose qui est présente en surabondance, ce sont les données. On pourrait affirmer que le big data est le point de convergence des trois tendances précédentes. La prolifération des appareils mobiles multiplie les points de collecte des données. La saisie d infos est devenue plus directe, plus simple aussi, raison pour laquelle on a de plus en plus tendance à collecter les données à la source. Les réseaux sociaux sont, de leur côté, à l origine de la quantité substantielle de données. Prenez Twitter : chaque jour, un demi-milliard de tweets sont envoyés dans le monde par ce service. Certes, ce sont des messages de maximum 140 caractères, mais cela reste néanmoins une quantité spectaculaire de données. Selon une estimation, les tweets représentent 12 téraoctets de données envoyées par jour, chaque jour. Soit 360 téraoctets par mois et ce, à partir d une seule source. Il faut également souligner l évolution intéressante des administrations et autres organisations qui mettent d énormes quantités de données à disposition, par exemple concernant les évolutions démographiques. Les sources d informations pertinentes qui présentent une valeur stratégique pour une entreprise semblent ainsi infinies. Le cloud joue de son côté un rôle d «enabler», de facilitateur pour les données massives. Les applications d entreprises à forte 30 milliards de partages 48 h de vidéos 500 millions de tweets Le service vidéo Netflix a remarqué que ses clients appréciaient les films de David Fincher avec Kevin Spacey par minute sur YouTube La série de la BBC, House of Cards, a du succès auprès de ses clients, a découvert Netflix par jour sur Twitter Source : Facebook, YouTube, Twitter Netflix a demandé à David Fincher de réaliser une série US de House of Cards avec Kevin Spacy dans le rôle principal. LE CLOUD POUR LES PETITES ENTREPRISES Source: Microsoft + = intensité de données comme les solutions de gestion intégrée (Enterprise Resource Planning ou ERP) ou de relations clients (Customer Relationship Management ou CRM) migrent vers le cloud, ce qui abolit toutes les limites en termes de stockage et de traitement. Nous en avons déjà évoqué la raison : le cloud est plus flexible et moins cher. Si vous voulez maintenir vos informations critiques au sein de votre entreprise, c est également une option. Heureusement, la technologie des bases de données continue à évoluer, et le traitement de grandes quantités de données est une priorité des fabricants de ces logiciels. Le phénomène des données massives confronte les petites et grandes entreprises à un énorme défi : comment maîtriser et utiliser efficacement cette surabondance de données? Sans une manière de les analyser, les masses de données collectées avec soin n ont guère d utilité. La business intelligence n a de valeur LA BUSINESS INTELLIGENCE N A DE VALEUR QUE SI ELLE SERT DE BASE À L ÉLABORATION D UNE STRATÉGIE que si on en fait quelque chose, si elle sert de base à l élaboration d une stratégie. C est pourquoi on cherche aussi intensément des manières de rendre intelligibles ces masses de données pour tous ceux qui en ont besoin au sein de l entreprise. Une quête des outils adéquats, à même de fournir une analyse approfondie, et de le faire rapidement. Car malgré la masse de données disponible, la vitesse de réaction reste cruciale. INFORMATION SUR LE COMPORTEMENT DES CLIENTS VIA BIG DATA Source : Netflix 33% des starters a confiance dans le stockage externe des données LE CLOUD POUR STARTERS 59% des starters est intéressé par le cloudcomputing Source: Microsoft La masse de données digitales stockées double tous les ans LA CROISSANCE EXPONENTIELLE DES DONNÉES En 2020, l univers digital a une taille de exabytes = plus de 242 millions de DVD de 4,38 GB Source : IDC

4 sous la responsabilité de 4 Collaborer à la collaboration KIND EN GEZIN FAIT PRIMER LE PARTAGE DE CONNAISSANCES Chez Kind en Gezin, la collaboration entre collaborateurs et avec les partenaires externes revêt une importance cruciale. C est pourquoi on a opté pour une série de solutions «sociales» de Microsoft qui permettent le transfert optimal d informations et de connaissances. K smartphones et les tablettes. De plus, ces ind en Gezin est une orgaapplications ou informations sont accesnisation au fonctionnesibles à des personnes externes, sans ment largement décentralisé: les que nous devions nécessairement les collaborateurs travaillent ensemautoriser sur notre domaine», exble sur des missions, des obcalendrier plique Van Loo. «L administrateur jectifs et des projets communs peut d ailleurs aisément leur acà partir de plusieurs sites corder des droits d accès sans répartis sur tout le territoire Recherche & sondage Documents devoir faire appel à un collaflamand. La concertation borateur du département inentre les collaborateurs formatique. Cela favorise ininternes, mais aussi avec contestablement la flexibilité les partenaires externes, en matière de partage de y joue un rôle crucial. connaissances. Mais nous tepour faciliter ce dianons à un modèle hybride : logue, on a fait appel les informations confidenaux applications «sotielles et sensibles en matière ciales» de Microsoft. de vie privée sont maintenues L organisation a en interne.» adopté SharePoint, une Groupes Lorsqu on implémente plate-forme qui facilite une application sociale comme l échange d informations et Collaboration SharePoint dans un environnement la collaboration en ligne. Le professionnel, il faut bien entendu tout passe par des sites Tâches & Projets Intranet/ Extranet tenir compte d une courbe d apprend équipes. «En interne, nous utitissage. «Il est nécessaire d établir plulisons SharePoint pour partager sieurs conventions que les utilisateurs doides documents et les faire progresser vent respecter», remarque Van Loo. «Cela dans des procédures fixées à l avance», provient notamment de l approche many to explique Leo Van Loo, qui dirige le déparmany de telles solutions : un grand nombre d utilitement ICT & Facility. «En outre, cette applisateurs peuvent publier des documents par les sites cation nous aide à planifier et à exécuter des réud équipes, lesquels documents peuvent immédiatement nions d équipe. Et nous entrevoyons également des être consultés par un grand nombre d utilisateurs. Les possibilités dans l utilisation de la fonctionnalité My collaborateurs doivent alors avoir une bonne idée de Site intégrée (emplacement central où sont conservées la manière dont ils doivent gérer le processus à la Modèle hybride les informations de l entreprise, NDLR).» Actuellement, fois sur le plan du contenu et sur le plan technique. Kind en Gezin compte déjà 15 sites d équipes en Cela implique quelques concessions en matière d inla collaboration et le partage de connaissances service. tuitivité, et le support utilisateurs sera de toute façon jouent un rôle crucial au sein de Kind en Gezin. «Depuis peu, nous expérimentons également indispensable. Mais nous sommes prêts à payer ce «Nous voulons ainsi promouvoir un transfert d informicrosoft Lync (système de messagerie instantanée, prix, parce que le partage d informations est réellement mations et de connaissances rapide», explique Van NDLR) pour communiquer virtuellement sous forme essentiel au fonctionnement de Kind en Gezin.» Loo. «Grâce aux sites d équipes dans SharePoint, il audio et vidéo à partir de différents sites. De cette est possible de partager rapidement des documents «Le développement d un modèle générique manière, nos collaborateurs travaillent ensemble sur entre tous les intéressés et avec tous les collaborateurs Kind en Gezin pour les sites d équipes a également des documents et des présentations de manière très de Kind en Gezin. Le moteur de recherche sur les constitué un défi au départ. D une part parce que flexible. Ils peuvent même partager d autres applicasites d équipes existants permet à chacun de retrouver SharePoint est utilisé dans un environnement hybride; tions depuis leurs bureaux. Lync est une bonne alterimmédiatement toutes sortes de fichiers, comme des d autre part, parce que nos collaborateurs sont larnative aux réunions physiques qui nécessitent des présentations ou du matériel de documentation.» gement impliqués dans le développement. Il a donc déplacements. Bien entendu, l objectif n est pas de Les solutions Cloud comme SharePoint et Lync fallu procéder à de nombreuses concertations pour supprimer toutes les réunions traditionnelles. Nos rendent la documentation et le contenu des réunions développer un système de qualité du point de vue collaborateurs ont également besoin de se retrouver disponibles à tous les appareils mobiles comme les des utilisateurs.» pour discuter de certaines choses.» SharePoint COMMENT CHOISIR LA SOLUTION ADÉQUATE? Vous recherchez des applications «sociales» pour votre entreprise? Leo Van Loo, chef du département ICT & Facility chez Kind en Gezin, vous donne quelques conseils tirés de sa propre expérience. «La solution idéale doit surtout s inscrire dans ce que veut atteindre l entreprise ou l organisation, c est-à-dire votre vision et vos objectifs», commence-t-il. «Les facteurs qui ont incité Kind en Gezin à opter pour Microsoft SharePoint sont le partage des connaissances et la communication ouverte entre plusieurs personnes. Si nous avions eu d autres priorités, nous aurions peut-être choisi une autre solution.» «L important est donc la manière dont une telle application s inscrit dans la stratégie de l organisation, mais également dont celle-ci peut contribuer à sa réalisation de la façon la plus efficace. Bien entendu, l aspect financier joue également un rôle. Comme nous avions déjà choisi SharePoint, nous avons ensuite opté pour Lync, une autre solution Microsoft. Nous nous sommes laissé guider par son look and feel familier pour les utilisateurs finaux et l intégration avec les autres applications.» ÉTUDE APPROFONDIE Il existe bien entendu plusieurs fournisseurs d applications «sociales». Pourquoi Kind en Gezin a-t-elle finalement préféré Microsoft? Leo Van Loo : «Nous avons procédé à une étude approfondie des solutions disponibles sur le marché. Le choix en faveur de Microsoft a été déterminé par plusieurs facteurs. D une part, nous utilisions déjà d autres produits Microsoft, comme Office ; d autre part, plusieurs collègues avaient eu une expérience positive de l application SharePoint en dehors de Kind en Gezin.» «Mais quel a été l élément décisif? Les possibilités de SharePoint correspondaient le plus étroitement à notre vision du partage de formation. À nos yeux, les autres solutions en restaient trop au principe «one to many», selon lequel une seule personne peut partager un document avec un autre collaborateur ou en groupe. Kind en Gezin avait besoin d une solution permettant de mettre immédiatement une grande partie de la documentation à la disposition d une équipe ou, par extension, de toute personne intéressée.»

5 sous la responsabilité de 5 Les cinémas conquis DOC Barco PROJECTEURS DE CINÉMA DANS LE NUAGE BARCO Barco est particulièrement satisfait de son application cloud. Celle-ci lui permet de réduire considérablement le nombre de techniciens et la quantité de matériel envoyés sur place en permettant de résoudre à distance de nombreuses questions techniques. Les anciens systèmes distants se limitaient à une seule entreprise. La nouvelle plateforme est disponible pour tous les acteurs de l écosystème. La numérisation de l industrie du cinéma se poursuit depuis une décennie. «Trois quarts des films mondiaux sont désormais projetés à partir de supports numériques. Mais la numérisation offre encore bien d autres possibilités dans notre secteur», affirme Tom Bert, responsable du marketing produit pour le cinéma numérique au sein du fabricant de projecteurs Barco. Grâce à l Internet et à une application cloud, l entreprise a pu accroître le service fourni à ses clients tout en leur permettant de faire des économies sur lesdits services. Adapté à projecteurs «Nous pouvons à présent apporter un support à distance à cabines de projection numérisées réparties dans le monde entier. L entretien et la réparation des appareils sont gérés et parfois entièrement exécutés dans le cloud. Dans près de 40% des cas, il est même possible de faire l économie du déplacement d un technicien et du transport de pièces de rechange», explique Tom Bert. «Comment procédait-on avant lorsqu un client était confronté à un écran noir? Parfois, une personne devait se rendre deux à trois fois sur place pour que le problème soit totalement résolu. Désormais, nous sommes souvent capables de déterminer la cause en amont et de résoudre le problème à distance.» Microsoft et Cap Gemini ont participé au projet. «Microsoft était importante pour le front-end, car nous avions besoin d une interface utilisateur agréable et suffisamment conviviale. De plus, l ensemble de la plateforme devait être très extensible pour supporter le déploiement et offrir la disponibilité qu exige une application aussi critique. La plate-forme Windows Azure facilite énormément la navigation pour les utilisateurs, et Barco a pu procéder au déploiement très rapidement. Pas étonnant dès lors que la plate-forme, qui n est opérationnelle que depuis octobre 2012, soit déjà utilisée dans plusieurs milliers de cabines de projection aux États-Unis. NOUS AVONS ÉGALEMENT L AMBITION DE METTRE DU CONTENU À DISPOSITION VIA LE CLOUD. TOM BERT, RESPONSABLE DU MARKETING PRODUIT BARCO «Cap Gemini s est occupé du scope du projet. Une tâche cruciale, puisque c était la première fois que Barco développait un tel logiciel cloud. Par exemple, pour la sécurisation de l environnement en ligne, car la protection des données est cruciale», explique le manager de Barco. «Les studios hollywoodiens protègent énormément leurs films.» Le succès est également imputable à la qualité du produit. Le projet a demandé un peu moins de deux années de développement, mais maintenant qu il est prêt, toutes les possibilités intégrées sont claires pour les utilisateurs potentiels. Une telle application cloud est également facile à améliorer. «Nous avons déjà lancé une deuxième version, qui a été immédiatement mise en ligne. L utilisateur n a rien à faire. Nous ne devons rien envoyer pour l informer ou lui donner de nouvelles instructions. Nous sommes certains à 100% que le logiciel arrive dans la cabine et fonctionne.» Ne pas s arrêter là Chez Barco, cette aventure a aiguisé les appétits concernant le cloud. «Nous ne voulons pas nous contenter des données techniques : nous avons également l ambition de mettre du contenu, soit des images dans notre cas, à disposition par le cloud. Actuellement, la largeur de bande nécessaire pour des paquets de données d une telle ampleur n est pas encore suffisamment répandue, mais l évolution est également particulièrement rapide dans ce domaine. «Sans doute en serons-nous là d ici cinq à dix ans. Nous pouvons déjà envoyer des affiches numériques et des publicités pour le hall d entrée la veille. La largeur de bande actuelle est déjà appropriée pour des images statiques», explique Tom Bert. «En Belgique, les meilleures solutions de télécommunications atteignent déjà une capacité de 100 Mbs.» Entre-temps, Barco peut se targuer d une primeur mondiale avec sa solution cloud pour projecteurs. «C est également une plateforme complètement ouverte, sans limitation. Vous pouvez l utiliser même si vous n êtes pas client de nos projecteurs, y compris les indications pour installer le logiciel. Vous devez juste acquérir la licence.» PLUS DE SERVICES DANS LE CLOUD Avec l approche cloud de Windows Azure, les organisations se débarrassent d une foule de préoccupations informatiques. Et proposent davantage de services. Ne voyez pas Windows Azure comme une plate-forme. Ce n est pas une simple plate-forme d hébergement, mais un centre complet de services d infrastructures informatiques. Windows Azure propose tous les composants dont ont besoin les applications cloud. Elle embarque une combinaison avancée des capacités de traitement, de stockage et de réseaux. Récemment élu Best Vendor dans la catégorie Public Cloud Storage, Windows Azure propose des services d infrastructures haut de gamme, dont des solutions single sign on et des possibilités de bases de données relationnelles. Idéalement, l entreprise préférera les solutions de centres de données les plus flexibles. Le moment venu, elle pourra les étendre facilement à une infrastructure cloud publique et exploiter les avantages du cloud. C est pourquoi Microsoft a investi dans la collaboration entre Windows Azure et les solutions de centres de données proposées dans le cadre du Windows Server & System Center. Windows Azure a d abord été lancé sous la forme d une PaaS, «platform as a service». Depuis lors, la plate-forme a franchi l étape suivante avec le développement d une «infrastructure as a service» (IaaS). Avec cette combinaison, il est désormais possible de faire naviguer la capacité virtuelle entre un environnement cloud public et des environnements privés. Dans la mesure où le cloud est synonyme de flexibilité, Microsoft assure également l accompagnement des entreprises, afin que la plate-forme Windows Azure soit entièrement développée en fonction de leurs besoins. Cela reste un environnement Windows, qui est très reconnaissable pour tous ceux qui y ont déjà travaillé. Vous trouverez des versions d essai des services cloud sur

6 6 MARDI 19 MARD 2013 sous la responsabilité de Utiliser les masses pour atteindre l'individu LE BIG DATA À LA VEILLE DE LA GRANDE PERCÉE Les entreprises disposent déjà d énormes quantités de données. Et celles-ci grossissent à vue d œil, de manière totalement anarchique. Or ces données recèlent d énormes opportunités. Grâce à la technologie big data, l entreprise est à même d extraire de cette masse de données les informations qui lui permettront d atteindre chaque individu. L époque du marketing par segmentation est presque révolue. La masse de données dresse un portrait complet de l individu, de son comportement et de ses besoins. Les centres de données des entreprises et autres organisations enregistrent d énormes quantités de données. «La technologie actuelle des bases de données ne permet plus de les transformer en informations utiles. Le type de données a également changé. Une foule de données non structurées inondent les organisations en provenance des médias numériques, des blogs, de toutes sortes d appareils connectés à Internet ou de textes. Elles sont impossibles à résumer de manière claire et utile avec les moyens classiques. D autant que de nombreuses nouvelles données qui proviennent des médias numériques sont très volatiles. Ce sont des données qu il faut pouvoir traiter en temps réel. Il faut réagir à la vitesse de l éclair», explique Rudy Van Hoe, qui dirige le Business Group Server & Cloud Platform chez Microsoft Belux. Apprendre à connaître l individu Simultanément, le business et le marketing exercent une pression de plus en plus forte dans les entreprises. «Ils veulent améliorer leur compréhension du client et du marché à l aide des masses de données dont les entreprises disposent déjà. Le marketing souhaite de moins en moins réfléchir et travailler en termes de segments classiques», ajoute Rudy Van Hoe. «On évoque la «fin de la segmentation». Les données doivent être affinées jusqu au niveau de l individu et de son comportement d achat. Le marketing réclame à l informatique des outils qui lui permettent de dessiner de la manière la plus précise possible le profil du marché et de l individu. C est ici que réside le besoin d une technologie Dries Luyten LES DONNÉES DOIVENT ÊTRE AFFINÉES JUSQU AU NIVEAU DE L INDIVIDU ET DE SON COMPORTEMENT D ACHAT. RUDY VAN HOE, RESPONSABLE DU BUSINESS GROUP SERVER & CLOUD capable de traiter les données massives.» En Belgique, l application en est encore à ses balbutiements. «Elle en est à peu près au point où se trouvait l approche cloud il y a trois à quatre ans. Le big data doit encore faire sa grande percée. On trouve cependant déjà de nombreux fournisseurs qui affirment disposer de solutions utilisables. De nombreuses entreprises en ont entendu parler, certaines d entre elles se montrent intéressées.» Rudy Van Hoe entrevoit également un grand potentiel dans une exploitation beaucoup plus intense de la masse de données à l aide de la technologie big data. «Les premières tentatives modestes d utilisation ciblée de grandes quantités de données non structurées apparaissent ici et là.» Regard, choix et achat Cela ne signifie certainement pas que la technologie des bases de données et la business intelligence actuelles doivent être jetées par-dessus bord, au contraire. En intégrant la nouvelle approche des données massives aux instruments existants, vous obtenez beaucoup plus d informations censées. «Prenez l exemple de l américain Netflix, qui propose notamment de la vidéo à la demande. Il utilise les principes du big data pour enregistrer en temps réel le regard du consommateur. Il est ainsi capable de proposer directement aux consommateurs des programmes qui correspondent à son comportement en matière de regard. Le consommateur se verra également diffuser la publicité qui pourrait l intéresser. Et ce, très rapidement», explique Rudy Van Hoe. «Lors des élections présidentielles, un spécialiste américain du big data était même parvenu à prévoir correctement les candidats qui gagneraient, dans chaque État. Il avait reposé sa technologie sur une masse de données historiques, statistiques et Internet.» Pour vendre un produit, l application doit cependant être ciblée sur l individu, qui ne s inscrit plus dans un segment étalonné. «Apple prouve depuis longtemps qu elle n a pas besoin de segmentation. L iphone fait l objet d un positionnement large, mais répond aux besoins de l individu. Pour réussir durant ce siècle dans le marketing consommateur, vous devez disposer d un profil des consommateurs individuels.» PRIORITAIRE POUR LES UNS, FACILE À IMPLÉMENTER POUR LES AUTRES Qui seront les premiers utilisateurs de la technologie big data? Rudy Van Hoe pense aux entreprises et organisations confrontées à un grand portefeuille de consommateurs. «Regardez la lutte qui a cours dans notre pays sur le marché des télécommunications et des médias. Si les gens regardent la télévision avec un deuxième appareil, donc de manière très individuelle, il est plus intéressant pour un fournisseur de pouvoir intégrer le comportement en matière de consommation, les médias sociaux et la publicité.» Un autre champ d application est «l Internet des choses» ou la connexion machine-machine. «Même un distributeur automatique de boissons fraîches équipé d une puce mobile peut envoyer en continu des informations. Les camions et les conteneurs peuvent être détectés et suivis. Une grande partie de ces données sont d ores et déjà enregistrées, mais le big data en retire beaucoup plus d informations utiles. La dark data qu évoque le bureau de recherches Gartner est la montagne de «données sombres» que possèdent les organisations, mais dont elles disent ne pas avoir une bonne compréhension. Au sein des pouvoirs publics, les services fiscaux pourraient mieux les exploiter. Une entreprise qui a grandi à la suite d acquisitions peut également profiter de ses différentes bases de données. Le big data identifie et combine les données, afin d obtenir un profil beaucoup plus complet du consommateur ou du citoyen.» COMMENCER À PETITE ÉCHELLE «Pourtant, le traitement de ces données massives n est pas réservé aux grandes entreprises», estime Rudy Van Hoe. «Une PME n a pas nécessairement besoin d un lourd investissement. Avec l application cloud Windows Azure, Microsoft offre une formule d entrée. Comme toujours dans le cloud, vous ne payez que ce que vous utilisez effectivement. Vous pouvez également exploiter les possibilités du big data pour traiter des données qui ne semblaient pas exploitables jusqu à présent, comme les informations présentes sur les médias sociaux.» Le dirigeant de Microsoft ne veut pas présenter cette nouvelle technologie comme une panacée. «Il s agit d un nouveau type de logiciel, que les nouveaux utilisateurs doivent apprendre à maîtriser par une formation spécifique. Vous n en obtiendrez aucun résultat à partir de vos connaissances techniques des bases de données classiques. Vous devez pouvoir en retirer un profilage des clients et du potentiel commercial. Vous devez en extraire l essence de manière compréhensible. Ce n est qu en parcourant ce processus d apprentissage que vous créerez la base qui vous permettra de tirer profit de l approche big data. La meilleure manière de commencer est de mettre sur pied un projet pilote basé sur les possibilités cloud de Microsoft. Apprendre par tâtonnements. Vous limitez ainsi les risques de désillusions et augmentez les chances de succès.» CONSEILS DE CIO - Traitez les projets big data comme des projets d innovation qui exigent des efforts de changement. Le business aura toujours besoin de temps pour se familiariser avec les nouvelles sources de données et les nouveaux outils d analyse. - Collaborez avec le business pour établir un inventaire des sources de données internes qui ne sont pas sous le contrôle de l informatique et envisagez d étendre les données sous contrôle du département informatique. Adoptez une attitude novatrice pour vérifier s il est possible d obtenir davantage d informations utiles de chaque source de données. Les projets qui accélèrent la vitesse d analyse doivent toujours s inscrire dans un renouvellement de processus, afin d exploiter cette vitesse de manière optimale.

7 sous la responsabilité de 7 AS ADVENTURE RÉALISE DES ECONOMIES AVEC OFFICE 365 Coûts informatiques en baisse de 30% AS Adventure, le célèbre fournisseur d équipements d extérieur et de voyages, a placé en ligne la totalité de ses s et de ses documents. Le tout à l aide de Microsoft Office 365. AS Adventure emploie 1800 collaborateurs, dont plus de 1500 sont répartis sur les différents magasins. Lorsque le serveur de messagerie et de documents devait être remplacé fin 2011, il a été décidé de tout placer dans le cloud. AS Adventure a opté pour Exchange Online (pour les s, les agendas et les contacts), Lync Online (pour le chat, les conversations vidéo et les réunions en ligne) et SharePoint Online (pour le partage de documents et d informations par le biais des sites). «Tous les outils font partie d Office 365», explique le Web Manager Europe Tom De Bondt. «Chacun d entre eux contribue à une meilleure collaboration entre les équipes de l entreprise. Ils simplifient la communication, accélèrent le travail et en améliorent l efficacité.» En passant à Office 365, AS Adventure a, du reste, pu LES CONSEILS RENTABLES réduire ses coûts informatiques annuels par utilisateur de 180 euros à 120 euros soit une baisse de plus de 30%. «Nous avons étudié plusieurs possibilités, mais nous avons finalement opté pour celle de Microsoft», explique De Bondt. «Toutes les autres formules en ligne semblaient à première vue moins chères, mais si l on calculait le coût total, Office 365 était la solution la plus avantageuse. En effet, elle ne nécessitait aucun change management : après la migration, nos collaborateurs ont recommencé à travailler immédiatement, sans formation complémentaire.» Avant d adopter Office 365, l équipe ICT d AS Adventure assurait elle-même la maintenance des serveurs. «Grâce à la garantie de continuité de 99,9%, nous pouvons désormais dormir sur nos deux oreilles», se réjouit De Bondt. «Nous ne devons pas nous préoccuper de la disponibilité, de la capacité de stockage ou de la largeur de bande interne. La maintenance ne relève pas non plus de nos responsabilités : toutes les mises à jour sont installées automatiquement par Microsoft.» Optez pour la solution qui exige le moins d adaptation de l utilisateur. Il est difficile de changer ses habitudes. Observez les coûts totaux. Les collaborateurs peuvent-ils recommencer à travailler immédiatement, sans formation? Cela vous fera faire des économies substantielles. Veillez à disposer d une connexion Internet de qualité, avec une largeur de bande suffisante. Toutes les données doivent en effet être transférées et placées dans le cloud. LUXESTATE EST DANS LE CLOUD Une informatique sans gestion, entretien ni mise à niveau Le courtier Luxestate vend et loue des biens immobiliers. Depuis qu il a adopté les solutions cloud de Microsoft, il économise plusieurs milliers d euros par an. Luxestate est un réseau d agents immobiliers principalement actifs à Anvers et en Flandre Orientale. Le bureau compte une dizaine de collaborateurs. Pour la gestion et l entretien des serveurs propres, il a adopté les solutions cloud en raison de leur plus grande efficacité et de leur coût inférieur. Pour les applications de documents et d , Luxestate a opté pour Microsoft Office 365. En outre, l entreprise utilise Dynamics CRM Online et teste le Microsoft Skydrive (pour la synchronisation en ligne des fichiers entre les appareils). «De telles applications cloud offrent de très nombreux avantages», explique Kristoff Germanus. «Grâce à Microsoft Exchange et SharePoint, les e- mails, les agendas et les documents sont disponibles partout, alors que l application CRM simplifie grandement la procédure de demande de documents. Les outils sont faciles à implémenter, disponibles en permanence et offrent des possibilités infinies en matière de mobilité. Ils ont d ailleurs été très bien accueillis par nos collaborateurs.» Luxestate a préféré les solutions cloud de Microsoft pour plusieurs raisons. «D une part, il y a la garantie en matière de backup et de sécurité», indique Germanus. «D autre part, nous pouvons compter sur un support de qualité à tout moment. Et nous ne devons plus nous préoccuper de la gestion, de la maintenance et des mises à niveau des logiciels. Microsoft se charge de tout. C est également un atout important.» Depuis qu il a opté pour des solutions cloud, Luxestate n a plus besoin de serveurs. De ce fait, les coûts sont nettement inférieurs à ce qu ils étaient précédemment. Kristoff Germanus : «Auparavant, nous dépensions des sommes importantes en matériel et en logiciels. Aujourd hui, nos coûts totaux annuels ont baissé. La différence est telle qu au départ, nous avions du mal à croire qu aucun frais imprévu n apparaîtraient subitement. Mais cette crainte s est avérée infondée.» À QUOI ÊTRE ATTENTIF DANS LE CHOIX D UNE SOLUTION CLOUD POUR VOTRE ENTREPRISE? Kristoff Germanus (Luxestate) énumère les principaux points à considérer : fonctionnalité stabilité extensibilité compatibilité maintenance coût TECTEO COLLABORE DANS LE CLOUD «Plus d aller-retour d s» L intercommunale Tecteo est un câblo-opérateur actif à Bruxelles et en Wallonie. Grâce à Microsoft SharePoint Online, il centralise toutes les informations liées aux projets et les met à la disposition de tous les collaborateurs en permanence. Née de la fusion de plusieurs intercommunales, Tecteo est active sur six sites. Chaque site a un propre réseau sécurisé, ce qui compliquait considérablement la collaboration. Pour faciliter et améliorer la collaboration sur des projets, la société a opté pour SharePoint Online. Grâce à cette solution cloud, les collaborateurs peuvent gérer et partager efficacement documents et informations. «Faire collaborer nos différents sites dans une organisation centralisée constituait un défi considérable», reconnaît le Head of Desktop Management Christophe Lempereur. «Un intranet basé sur SharePoint nous semblait être la meilleure solution. En interne, nos collaborateurs travaillent toujours sur six réseaux séparés, sécurisés, mais SharePoint fait le lien par Internet.» Grâce à l environnement Office familier, le nouvel outil a été rapidement accepté par les utilisateurs. Une brève formation a suffi.» «Grâce à cette solution cloud, toutes les informations liées aux projets sont centralisées et toujours disponibles pour nos collaborateurs», explique Christophe Lempereur. «Plus question désormais de s échanger des documents par , comme précédemment. L avantage supplémentaire est que chacun dispose de fichiers identiques, dans leur version la plus récente. Autre élément pratique : il est possible de partager des agendas et de mettre sur pied des procédures afin de rendre plus efficace et d accélérer le suivi des projets.» «Autre avantage de cet outil cloud? Il ne nécessite pas de lourds investissements. Nous payons par utilisateur et par mois, et nous n avons pas à nous préoccuper de l entretien du matériel et des logiciels. La protection ne relève pas non plus de nos responsabilités.» VOUS ENVISAGEZ UNE SOLUTION POUR VOTRE ENTREPRISE? Selon Christophe Lempereur, voici les trois questions que vous devez absolument vous poser : Pour quoi faire? Quel objectif voulez-vous atteindre? Quelle est la plus-value finale pour l entreprise? Qui? Qui sont les collaborateurs qui vont utiliser l application? Où? Où se trouvent généralement les utilisateurs? Travaillent-ils également en dehors des murs de votre entreprise?

8 8 sous la responsabilité de DE SIMPLE OUTIL DE TRAVAIL, LE PC VA ÉVOLUER VERS UN RÔLE D ASSISTANT AUTONOME. CRAIG MUNDIE, CONSEILLER DU CEO CHEZ MICROSOFT Bloomberg Le début du futur LA RÉVOLUTION TECHNOLOGIQUE SELON MICROSOFT CONNEXION, COMMUNICATION ET INTERACTION Notre poste de travail subit d énormes changements. Le bureau de l avenir est centré sur le travailleur. L accent est placé sur la connexion, la communication et l interaction entre les utilisateurs et leurs applications. Selon Craig Mundie (Microsoft), ces applications seront de moins en moins utilisées séparément. «Elles seront intégrées dans une plate-forme sur laquelle elles pourront collaborer de manière optimale», prévoit-il. «En outre, le clavier et la souris seront de plus en plus complétés par des systèmes interactifs qui traduisent la voix et les mouvements en instructions concrètes.» En tant que dirigeant d entreprise, vous devez choisir des solutions qui inspirent confiance. Les développeurs de Microsoft savent comment les travailleurs veulent utiliser la technologie. C est pourquoi ils conçoivent des outils et plate-formes reconnaissables. Cela réduit le seuil d entrée, améliore le «degré d adoption», accroît la satisfaction des utilisateurs et réduit les frais de formation. De plus, des outils qui fonctionnent selon le même look and feel facilitent le support du département informatique. La flexibilité est également une nécessité absolue dans le bureau de l avenir, selon Mundie. «Plus que jamais, nos produits sont «ouverts». J entends par là qu ils sont compatibles et qu ils peuvent facilement être intégrés dans les infrastructures de l entreprise», explique-t-il. Toute entreprise moderne travaille d ailleurs avec des programmes et des données situés dans le cloud. Mais Mundie sait que ce n est pas la meilleure solution dans chaque situation et c est pourquoi Microsoft laisse aux utilisateurs le choix entre des solutions locales, des solutions cloud ou une combinaison des deux. Il y a quelques années, nous travaillions avec un seul PC ; aujourd hui, nous disposons d un large éventail d appareils smartphones, tablettes et ordinateurs portables à la maison comme au bureau. Selon Craig Mundie, Conseiller du CEO chez Microsoft, cette «expérience multi-appareils» est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans notre vie. «Bien que chaque appareil séparément continuera à remplir un rôle spécifique, les appareils et leurs applications seront de plus en plus connectés et coordonnés», explique-t-il. «Et cela se passera dans le cloud.» Selon Microsoft, la fonction de l ordinateur de bureau tel que nous le connaissons aujourd hui va évoluer d un simple rôle d outil de travail à celui d un véritable assistant autonome. L une des grandes révolutions que connaît le monde informatique est en effet la disparition de l interface utilisateur graphique (IUG) au profit d une interface utilisateur naturelle (IUN). «Il s agit de la manière dont vous interagissez avec l ordinateur», note Mundie. «Par l utilisation d écrans et de capteurs, vos relations avec votre ordinateur ressembleront de plus en plus à celles que vous entretenez avec une personne. Jusqu à présent, vous deviez principalement commander votre PC vous-même. À l avenir, l ordinateur exécutera des tâches de manière autonome. Il travaillera en votre nom, et pas uniquement sur vos ordres.» Manipulation par le mouvement Aujourd hui, les ordinateurs dominent notre environnement privé et professionnel. Mais selon Craig Mundie, de Microsoft, la révolution technologique est loin d être arrivée à son terme : «Les ordinateurs ressemblent de plus en plus aux humains.» Le concept d IUN est d ores et déjà intégré dans certains produits de Microsoft. Un bon exemple en est la technologie Kinect de la console de jeux Xbox. «C est une interface utilisateur naturelle avec laquelle les joueurs peuvent commander les mouvements des personnages à l écran par les mouvements de leur propre corps», explique Mundie. «Le tout grâce à des capteurs intégrés. Grâce à la Kinect, vous pouvez également commander la Xbox à l aide de votre voix.» À très court terme, cette technologie pourra être appliquée dans des environnements très divers. Pensez aux chirurgiens qui pourront manipuler des images sur un écran pendant une opération à la voix ou par des gestes. Cette technique est déjà appliquée au Royaume-Uni. On constate donc que les mondes physique et numérique tendent à se confondre. Illumishare, un projet de recherche de Microsoft, en est d ores et déjà l illustration. C est une sorte de lampe de bureau équipée d une caméra et d un projecteur intégrés, avec laquelle vous pouvez partager des objets physiques ou numériques sur n importe quelle surface. La connexion s effectue par des systèmes de communication vidéo comme Skype. Illumishare est l outil idéal pour organiser une séance de brainstorming LE MONDE à distance par exemple, mais les possibilités éducatives sont en principe illimitées. Apprentissage machine Un bel avenir est également promis à l apprentissage machine, selon Microsoft. Cette technologie permet aux ordinateurs d analyser de grandes quantités de données pour apprendre eux-mêmes de ces données. «L analyse de ces big data doit finalement conduire à la découverte de corrélations et de modèles», poursuit Mundie. Cela aidera les dirigeants d entreprises dans leurs décisions stratégiques. Certaines de ces possibilités apparaissent déjà PHYSIQUE ET LE MONDE NUMÉRIQUE TENDENT À SE CONFONDRE. CRAIG MUNDIE avec le projet Layerscape. Ce dernier permet de rendre compréhensibles de grandes quantités de données en les organisant dans un visuel tridimensionnel. Cela facilite la recherche de modèles et de liens. La fonction Autosuggest Flight Price intégrée au moteur de recherche Bing de Microsoft est un autre exemple d apprentissage machine : elle prévoit chaque jour des tarifs de vol sur la base de plus d un milliard de prix des tickets analysés. L utilisateur peut ainsi rechercher les prix les plus avantageux des 90 prochains jours. Investir dans des formations pour de nouvelles compétences L interface utilisateur naturelle, la transformation des ordinateurs en assistants personnels et l apprentissage machine sont également des catalyseurs de nouvelles opportunités d affaires, selon Craig Mundie. Mais cela exige une modification des politiques informatiques au niveau national. Ce n est en effet que si le pays met à disposition les Big Data comme par exemple les incidences de maladies ou les données météorologiques historiques - dans le cloud que des chefs d entreprises et des scientifiques pourront les utiliser pour de nouvelles applications. En outre, il faut investir suffisamment dans la formation. L Asie fait mieux que l Europe et les États-Unis en matière des technologies innovantes et de formation des jeunes scientifiques. Nous devons vanter les sciences et la technologie aux enfants dès leur plus jeune âge. L apprentissage tout au long de la vie est également une nécessité absolue.

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Contexte... 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4

Plus en détail

Flanders Investment & Trade mise sur le travail mobile pour gagner en productivité

Flanders Investment & Trade mise sur le travail mobile pour gagner en productivité Flanders Investment & Trade mise sur le travail mobile pour gagner en productivité pays : Belgique secteur : secteur public profil L entrepreneuriat international joue un rôle majeur dans le développement

Plus en détail

Microsoft lance Windows 8 en Belgique et au Luxembourg - nouvel OS, nouvelles applications et un large choix d outils hardware

Microsoft lance Windows 8 en Belgique et au Luxembourg - nouvel OS, nouvelles applications et un large choix d outils hardware Microsoft lance Windows 8 en Belgique et au Luxembourg - nouvel OS, nouvelles applications et un large choix d outils hardware Zaventem, le 25 octobre 2012 Aujourd hui, Microsoft a annoncé la disponibilité

Plus en détail

Postes de travail dans le Cloud

Postes de travail dans le Cloud Postes de travail dans le Cloud Votre solution miracle pour la fin de vie de Windows XP LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 Migration incrémentielle des postes de travail.... 3 Scénarios d utilisation

Plus en détail

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

Au-delà de BYOD pour l expérience optimale dans tout espace de travail

Au-delà de BYOD pour l expérience optimale dans tout espace de travail Présentation de la solution Au-delà de BYOD pour l expérience optimale dans tout espace de travail Optimisation de l expérience de divers utilisateurs avec plusieurs périphériques, à tout moment, n importe

Plus en détail

LES AVANTAGES DU CLOUD

LES AVANTAGES DU CLOUD 1 INTRODUCTION Toutes les entreprises ont un point en commun : la volonté d accroître leurs revenus et leur productivité. Mais beaucoup d entreprises ne profitent pas des ressources à leur disposition

Plus en détail

CA ARCserve D2D. Une récupération après sinistre ultra-rapide vous permet d'éviter une interruption de service. DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve D2D r16

CA ARCserve D2D. Une récupération après sinistre ultra-rapide vous permet d'éviter une interruption de service. DOSSIER SOLUTION : CA ARCserve D2D r16 CA ARCserve D2D CA ARCserve D2D est un produit de récupération sur disque conçu pour offrir la combinaison idéale de protection et de récupération rapides, simples et fiables de vos données professionnelles.

Plus en détail

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device»)

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») IBM Global Technology Services Livre blanc pour l innovation Juin 2011 Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») 2 Le nouvel espace de travail : Prise en charge

Plus en détail

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration

Fonctions. Solution professionnelle pour le stockage de données, la synchronisation multi- plateformes et la collaboration Fonctions Synchronisation dynamique des fichiers : mise à jour automatique des documents sur tous les équipements Partage et collaboration : partage simple des fichiers entre employés, clients et partenaires

Plus en détail

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE

CHOIX ET USAGES D UNE TABLETTE TACTILE EN ENTREPRISE Tablette tactile, ardoise électronique 1 ou encore tablette PC, ce terminal mobile à mi-chemin entre un ordinateur et un smartphone a d abord séduit le grand public avant d être adopté par les entreprises.

Plus en détail

Comment choisir son smartphone?

Comment choisir son smartphone? + Comment choisir son smartphone? Sommaire Ø Critère n 1 : l ergonomie Ø Critère n 2 : le système d exploitation Ø Critère n 3 : les capacités techniques Ø Critère n 4 : la connectivité Ø Critère n 5 :

Plus en détail

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28

What we do 4. Packages 6. CMD.mail 8. CMD.hosting 12. CMD.box 16. CMD.phone 20. CMD.desktop 24. CMD.services 28 INDEX What we do 4 Packages 6 CMD.mail 8 CMD.hosting 12 CMD.box 16 CMD.phone 20 CMD.desktop 24 CMD.services 28 WHAT WE DO 4 CMD.mail CMD.hosting CMD.box CMD.phone CMD.desktop CMD.services Nous hébergeons

Plus en détail

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs :

Ce Livre Blanc vise ainsi à vous expliquer concrètement tous les bénéfices d un standard téléphonique pour votre entreprise et vos collaborateurs : AVANT-PROPOS Dans un marché des Télécoms en constante évolution, il est important pour les petites et moyennes entreprises de bénéficier de solutions télécoms qui répondent parfaitement à leurs besoins

Plus en détail

Windows Phone conçu pour les entreprises.

Windows Phone conçu pour les entreprises. Windows Phone conçu pour les entreprises. Retrouvez vos applications professionnelles préférées dans Windows Phone. Faites la différence en entreprise avec une productivité optimisée, une sécurité renforcée

Plus en détail

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS

NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Une étude pour NOUVEAUX USAGES IT, NOUVEAUX DÉFIS Juin 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur la manière dont les utilisateurs sont en train de modifier leurs usages de l informatique.

Plus en détail

10 raisons expliquant pourquoi les mises à niveau vers Windows Server 2012 R2 sont essentielles et pourquoi le choix du serveur est crucial

10 raisons expliquant pourquoi les mises à niveau vers Windows Server 2012 R2 sont essentielles et pourquoi le choix du serveur est crucial Liste de vérification pour l ENTREPRISE 10 raisons expliquant pourquoi les mises à niveau vers Windows Server 2012 R2 sont essentielles et pourquoi le choix du serveur est crucial Comment tirer parti aujourd

Plus en détail

Pour bien commencer avec le Cloud

Pour bien commencer avec le Cloud Pour bien commencer avec le Cloud Pour s informer sur les solutions et les services du Cloud Pour déterminer si le Cloud correspond à vos besoins Pour bien initialiser votre démarche vers le Cloud I -

Plus en détail

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.)

CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011. Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) CCI YONNE ATELIER ENP 14 NOVEMBRE 2011 Je veux mieux gérer mon entreprise grâce au numérique (nomadisme, SaaS, etc.) Les ateliers ENP L Espace Numérique Professionnel vous propose 11 ateliers pour répondre

Plus en détail

Une collaboration complète pour les PME

Une collaboration complète pour les PME Une collaboration complète pour les PME Êtes-vous bien connecté? C est le défi dans le monde actuel, mobile et digital des affaires où les entreprises cherchent à harmoniser les communications entre employés,

Plus en détail

Créca. Ajout aux livrets d informatique. Hiver 2014

Créca. Ajout aux livrets d informatique. Hiver 2014 Créca Ajout aux livrets d informatique Hiver 2014 Table des matières 1. La mobilité 2. L Internet 3. Les appareils 4. Les logiciels et les applications 5. Le stockage des informations 1. Mobilité Le maître

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale....2 Définitions. 2 Avantage 2 Critères de sécurité du cloud...3 Inconvénients. 4 Types d offres de service Cloud.. 4 Différent types

Plus en détail

LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ]

LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ] LE LIVRE BLANC Le Cloud, nouvelle source de performance pour votre entreprise. [ NetExplorer, partage de fichier et travail collaboratif ] LE CLOUD, UNE NOUVELLE SOURCE DE PERFORMANCE POUR VOTRE ENTREPRISE.

Plus en détail

BaseDPsy 6.0 (PsyTablet) Logiciel de gestion des dossiers cliniques et de gestion financière pour psychothérapeutes de toute discipline.

BaseDPsy 6.0 (PsyTablet) Logiciel de gestion des dossiers cliniques et de gestion financière pour psychothérapeutes de toute discipline. BaseDPsy 6.0 (PsyTablet) Logiciel de gestion des dossiers cliniques et de gestion financière pour psychothérapeutes de toute discipline. Base de données développée Par Alain Barbeau www.basedpsy.com alainbarbeau@basedpsy.com

Plus en détail

Livre Blanc connectivité internet. Continuité IT et connectivité internet

Livre Blanc connectivité internet. Continuité IT et connectivité internet Livre Blanc connectivité internet Continuité IT et connectivité internet Continuité IT et connectivité internet Que faire en cas de panne de votre connexion internet? Dans ce Livre Blanc, nous vous expliquons

Plus en détail

L entreprise collaborative

L entreprise collaborative L entreprise collaborative Spécialiste des solutions Cloud Microsoft pour votre PME Gestion des appareils Logiciels Office Messagerie Collaborative Mobilité Partage de documents Calendriers partagés Intranets

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

CRM pour le marketing

CRM pour le marketing CRM pour le marketing Créer l information, solliciter, séduire et retenir les clients de manière rentable Intégrés à Maximizer, les outils de marketing vous permettent simplement et efficacement de planifier,

Plus en détail

Le cloud conçu pour votre organisation.

Le cloud conçu pour votre organisation. Le cloud conçu pour votre organisation. C est le Cloud Microsoft. Chaque organisation est unique. De la santé à la grande distribution, de l industrie à la finance - il n y a pas deux organisations qui

Plus en détail

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service

10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2. 1. Migration des systèmes virtuels sans interruption de service 10 tâches d administration simplifiées grâce à Windows Server 2008 R2 Faire plus avec moins. C est l obsession depuis plusieurs années de tous les administrateurs de serveurs mais cette quête prend encore

Plus en détail

Office 365 pour les établissements scolaires

Office 365 pour les établissements scolaires Office 365 pour les établissements scolaires Tous les services destinés aux écoles, aux enseignants et aux élèves en un coup d oeil Sommaire the microsoft visual identity INTRODUCTION... 3 VUE D ENSEMBLE...

Plus en détail

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix

Développez. votre entreprise. avec Sage SalesLogix Développez votre entreprise avec Sage SalesLogix Prospectez, fidélisez, développez Sage SalesLogix est la solution de gestion de la relation client puissante et sécurisée qui vous offre une vision complète

Plus en détail

Ceano. Un Partenariat plus simple. 1 plateforme unique pour une IT facile. 1 collaboration d équipe facilitée

Ceano. Un Partenariat plus simple. 1 plateforme unique pour une IT facile. 1 collaboration d équipe facilitée Ceano 1 plateforme unique pour une IT facile Mise à disposition des services en temps réel Facturation unique Gestion optimisée des ressources Services Cloud sur demande Voix et Voix sur IP Connectivité

Plus en détail

Guide des solutions Microsoft Server

Guide des solutions Microsoft Server Guide des solutions Microsoft Server Quel serveur choisir pour les petites et moyennes entreprises? Guide Partenaires Dans le monde des entreprises d aujourd hui, les PME doivent faire beaucoup de choses

Plus en détail

Office 365 Entreprise E5 inclut

Office 365 Entreprise E5 inclut Office 365 Entreprise E5 inclut Les outils Office familiers Bénéficiez toujours des versions les plus récentes de : Suite Office Inclut désormais les nouveaux logiciels Office 2016 pour votre PC ou Mac.

Plus en détail

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients

Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Un nouveau souffle sur les approches multicanal, les outils d analyse et la segmentation clients Les tendances technologiques dans le secteur de l assurance vie : partie 1. * *La haute performance. Réalisée.

Plus en détail

Le nuage : Pourquoi il est logique pour votre entreprise

Le nuage : Pourquoi il est logique pour votre entreprise Le nuage : Pourquoi il est logique pour votre entreprise TABLE DES MATIÈRES LE NUAGE : POURQUOI IL EST LOGIQUE POUR VOTRE ENTREPRISE INTRODUCTION CHAPITRE 1 CHAPITRE 2 CHAPITRE 3 CONCLUSION PAGE 3 PAGE

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC

Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Stratégie intelligente de reprise d activité pour les postes de travail : postes de travail sous forme de service (DaaS) LIVRE BLANC Sommaire Résumé analytique.... 3 L improbable n a jamais été aussi probable....

Plus en détail

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers

IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers Communiqué de presse IGEL : Le «cloud sourcing», un nouveau marché pour les clients légers IGEL considère que le cloud computing est l élément central d une nouvelle vague d externalisation dont les petites

Plus en détail

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com

Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Utiliser l informatique en nuage pour stimuler les revenus des détaillants Alliance Fujitsu-salesforce.com Pourquoi Fujitsu? Fujitsu est une grande société qui a réussi à l échelle mondiale... sans en

Plus en détail

La situation du Cloud Computing se clarifie.

La situation du Cloud Computing se clarifie. Résumé La situation du Cloud Computing se clarifie. Depuis peu, le Cloud Computing est devenu un sujet brûlant, et à juste titre. Il permet aux entreprises de bénéficier d avantages compétitifs qui leur

Plus en détail

Instant evolution à l ère du numérique. Faites de la technologie votre atout compétitivité

Instant evolution à l ère du numérique. Faites de la technologie votre atout compétitivité Instant evolution à l ère du numérique Faites de la technologie votre atout compétitivité On sous-estime facilement la distance parcourue en aussi peu de temps, de même que l ampleur des changements qu

Plus en détail

MOYENNES ET GRANDES ENTREPRISES

MOYENNES ET GRANDES ENTREPRISES MOYENNES ET GRANDES ENTREPRISES Un outil dynamique pour les entreprises dynamiques Alcatel OmniPCX Enterprise * >2 ALCATEL LA VISION IMAGINEZ. Imaginez un système de communication qui vous permettrait

Plus en détail

Cortado Corporate Server

Cortado Corporate Server Cortado Corporate Server La recette du succès pour la mobilité d entreprise En bref : Solution «MDM» de pointe Sécurité et contrôle maximal Des fonctionnalités «Cloud Desktop» impressionnantes pour la

Plus en détail

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING?

QU EST CE QUE LE CLOUD COMPUTING? En France, on parle plus volontiers d «informatique en nuage» 1 pour décrire ce concept. Apparu au début des années 2000, le cloud computing constitue une évolution majeure de l informatique d entreprise,

Plus en détail

LIVRE BLANC GÉREZ LE CONTENU ET LES DOCUMENTS DE VOTRE ENTREPRISE GRÂCE À VOTRE CRM

LIVRE BLANC GÉREZ LE CONTENU ET LES DOCUMENTS DE VOTRE ENTREPRISE GRÂCE À VOTRE CRM LIVRE BLANC GÉREZ LE CONTENU ET LES DOCUMENTS DE VOTRE ENTREPRISE GRÂCE À VOTRE CRM LIVRE BLANC GÉREZ LE CONTENU ET LES DOCUMENTS DE VOTRE ENTREPRISE GRÂCE À VOTRE CRM 2 À PROPOS Il existe deux grands

Plus en détail

Qu est-ce que l infonuagique?

Qu est-ce que l infonuagique? Qu est-ce que l infonuagique? L informatique en nuage est la toute dernière méthode de travail et de stockage de données d affaires. C est la toute dernière tendance sur le marché. Sa popularité est entièrement

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie

Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Jeudi 3 mai 2012 Atelier numérique Développement économique de Courbevoie Le cloud computing : du virtuel au réel Atelier numérique de Courbevoie Intervenants : Olivier CARTIERI Animateur Conseil TIC Franck

Plus en détail

COMPRENDRE LA VOIX SUR IP EN ENTREPRISE

COMPRENDRE LA VOIX SUR IP EN ENTREPRISE COMPRENDRE LA VOIX SUR IP EN ENTREPRISE Tout savoir sur les avantages de la téléphonie du 21 e siècle et comment votre entreprise saura en profiter. I N T R O D U C T I O N MOINS CHER PLUS CONFORTABLE

Plus en détail

5 bonnes pratiques pour solution décisionnelle mobile

5 bonnes pratiques pour solution décisionnelle mobile 5 bonnes pratiques pour solution décisionnelle mobile Auteur: Ellie Fields Directrice, marketing produits Tableau Software Juin 2011 p2 5 pratiques d excellence pour solution décisionnelle mobile Les solutions

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization)

Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Les cinq raisons majeures pour déployer SDN (Software-Defined Networks) et NFV (Network Functions Virtualization) Préparé par : Zeus Kerravala Les cinq raisons majeures pour déployer SDN et NFV NetworkWorld,

Plus en détail

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME

Sage Online, les solutions qui me ressemblent. sécurité simplicité mobilité expertise métier. Les solutions de gestion Cloud pour les PME Sage Online, les solutions qui me ressemblent sécurité simplicité mobilité expertise métier Les solutions de gestion Cloud pour les PME Le choix du Cloud : une solution clés en main pour la gestion de

Plus en détail

Systèmes d Information

Systèmes d Information Master 1 Management - filières MPS-IDL Management des Systèmes d Information Un cours de Mathias Szpirglas Maître de Conférences en Sciences de gestion IAE Gustave Eiffel - UPEM mathias.szpirglas@u-pem.fr

Plus en détail

Les enjeux de la Communication Unifiée

Les enjeux de la Communication Unifiée Un profil du choix de technologie personnalisée commandé par Cisco Systems Comment les technologies informatiques répondent à la demande croissante en matière de collaboration mobile et visuelle Juillet

Plus en détail

Le nuage pensé pour votre entreprise.

Le nuage pensé pour votre entreprise. Le nuage pensé pour votre entreprise. Voici Microsoft Cloud. Chaque entreprise est unique. Des soins de santé à la vente au détail, en passant par la fabrication et les finances, aucune entreprise ne fonctionne

Plus en détail

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques.

Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. Le cloud qui transforme les données en décisions stratégiques. L essor des technologies sociales, mobiles et cloud a créé un monde de données en perpétuelle croissance. Comment tirer le meilleur parti

Plus en détail

GESTION DU RÉSEAU DANS LES ENVIRONNEMENTS DISTRIBUÉS. Défis et possibilités pour les fournisseurs de services gérés (FSG)

GESTION DU RÉSEAU DANS LES ENVIRONNEMENTS DISTRIBUÉS. Défis et possibilités pour les fournisseurs de services gérés (FSG) GESTION DU RÉSEAU DANS LES ENVIRONNEMENTS DISTRIBUÉS Défis et possibilités pour les fournisseurs de services gérés (FSG) I. Introduction Le développement des réseaux ne se limite pas à leur taille et à

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Volvo espère réduire de moitié ses coûts de conférences grâce à sa nouvelle solution de communication

Parole d utilisateur. Parole d'utilisateur. Volvo espère réduire de moitié ses coûts de conférences grâce à sa nouvelle solution de communication Parole d utilisateur Parole d'utilisateur Témoignage Windows Server 2003 Avec Microsoft Office Communicator 2007, lancer une conférence est très simple. Il suffit d envoyer un message instantané à ses

Plus en détail

GARDER LA TÊTE SUR LES ÉPAULES EN ADOPTANT LE CLOUD ET LE MOBILE

GARDER LA TÊTE SUR LES ÉPAULES EN ADOPTANT LE CLOUD ET LE MOBILE GARDER LA TÊTE SUR LES ÉPAULES EN ADOPTANT LE CLOUD ET LE MOBILE On a beaucoup parlé de révolutions technologiques qui bouleversent l informatique. La migration vers le Cloud, le développement de la force

Plus en détail

Pourquoi choisir les produits 3CX? Principales caractéristiques et avantages uniques. a VNU company

Pourquoi choisir les produits 3CX? Principales caractéristiques et avantages uniques. a VNU company Pourquoi choisir les produits 3CX? Principales caractéristiques et avantages uniques a VNU company Agenda 1. Introduction à 3CX 2. Que propose 3CX? 3. Système de licences 4. Conclusion a VNU company Introduction

Plus en détail

Formation Bureautique SRAL 2013-14. Choisir son micro ordinateur. Jean Pierre Dromain

Formation Bureautique SRAL 2013-14. Choisir son micro ordinateur. Jean Pierre Dromain Formation Bureautique SRAL 2013-14 Choisir son micro ordinateur Jean Pierre Dromain Avant Propos L informatique est une science ni unique ni stable Il faut vraiment faire attention pour savoir de quoi

Plus en détail

Système de vidéosurveillance Guide de configuration

Système de vidéosurveillance Guide de configuration Guide de configuration Introduction Les technologies de vidéosurveillance ne sont plus considérées comme «nouvelles» de nos jours, puisque l on enregistre et archive des vidéos depuis maintenant de nombreuses

Plus en détail

Microsoft Office system 2007 16 Février 2006

Microsoft Office system 2007 16 Février 2006 Microsoft Office system 2007 16 Février 2006 Attendu d ici la fin de l année 2006, Microsoft Office system 2007 inclut des applications, serveurs et services innovants et perfectionnés. Il a été conçu

Plus en détail

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business

Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Coup d oeil sur la solution OpenScape Business Transformez votre PME Pour que le travail soit accompli, il est essentiel de rester en contact avec les collègues et les clients, au bureau comme sur la route.

Plus en détail

mieux développer votre activité

mieux développer votre activité cloud computing mieux développer votre activité Les infrastructures IT et les applications d entreprise de plus en plus nombreuses sont une source croissante de contraintes. Data centers, réseau, serveurs,

Plus en détail

1 pg L engagement envers l entreprise : ce à quoi peuvent s attendre les clients de BlackBerry aujourd hui et demain

1 pg L engagement envers l entreprise : ce à quoi peuvent s attendre les clients de BlackBerry aujourd hui et demain E N T E R P R I S E V I S I O N, R O A D M A P A N D J O U R N E Y T O B L A C K B E R R Y 1 0 L E N G A G E M E N T E N V E R S L E N T R E P R I S E : C E À Q U O I P E U V E N T S A T T E N D R E L

Plus en détail

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft Le Cloud Computing désigne ces giga-ressources matérielles et logicielles situées «dans les nuages» dans le sens où elles sont accessibles via Internet. Alors pourquoi recourir à ces centres serveurs en

Plus en détail

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE

SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE SPÉCIAL TPE ET PME SUJET #1 STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE SON STANDARD TÉLÉPHONIQUE TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE CHANGER OU DE METTRE EN PLACE

Plus en détail

Guide de démarrage rapide Microsoft Office 365

Guide de démarrage rapide Microsoft Office 365 Guide de démarrage rapide Microsoft Office 365 Version 4.1 Date : 08/06/2015 Bd du Roi Albert II 27, B-1030 Bruxelles, TVA BE 0202.239.951 RPM Bruxelles, BE61 0001 7100 3017 BPOTBEB1 Page 1 de 21 Table

Plus en détail

La nouvelle façon de vendre

La nouvelle façon de vendre Exact Online La nouvelle façon de vendre CRM dans le cloud www.exactonline.be 02 CRM dans le cloud Table des matières Introduction 1 Résumé management 4 2 L importance du CRM 6 3 Le CRM dans la pratique

Plus en détail

Le matériel informatique

Le matériel informatique Les Fiches thématiques Jur@tic Le matériel informatique Que choisir? Comment, pourquoi? Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Réfléchir avant d agir Votre matériel est usagé ou en panne, votre activité s étend

Plus en détail

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale

Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique. améliore la performance globale Votre infrastructure est-elle? La collaboration informatique améliore la performance globale Des processus automatisés Travail isolé ou processus de groupe : où en êtes-vous? Le travail en équipe a toujours

Plus en détail

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15

Module 1 Module 2 Module 3 10 Module 4 Module 5 Module 6 Module 7 Module 8 Module 9 Module 10 Module 11 Module 12 Module 13 Module 14 Module 15 Introduction Aujourd hui, les nouvelles technologies sont de plus en plus présentes et une masse considérable d informations passe par Internet. Alors qu on parle de monde interconnecté, de vieillissement

Plus en détail

Étude de cas de Unitt Portrait-robot de Federgon

Étude de cas de Unitt Portrait-robot de Federgon Étude de cas de Unitt Portrait-robot de Federgon Federgon est une fédération de prestataires de services en RH qui compte plus de quatre cents membres actifs dans le recrutement, l externalisation, l intérim,

Plus en détail

L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile. challenges

L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile. challenges L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! RP mobile challenges L ERP mobile répond aux challenges des entreprises! Pour les moyennes et grandes entreprises, avoir un accès rapide, sécurisé et

Plus en détail

#BigData Dossier de presse Mai 2014

#BigData Dossier de presse Mai 2014 #BigData Dossier de presse Mai 2014 La valeur du Big Data pour l entreprise Comment permettre l avènement d une culture de la donnée pour tous? Dans un monde porté par la mobilité et le Cloud, non seulement

Plus en détail

matérialisation Cloud computing» «Dématérialisation Des technologies qui permettent de mieux gérer et développer son entreprise Intervenants

matérialisation Cloud computing» «Dématérialisation Des technologies qui permettent de mieux gérer et développer son entreprise Intervenants Jeudi 28 octobre 2010 Intervenants «Dématérialisation matérialisation Cloud computing» Des technologies qui permettent de mieux gérer et développer son entreprise Olivier Cartieri, Animateur, Conseil Technologies

Plus en détail

OpenScape Business. La solution de communications unifiées tout-en-un pour les PME

OpenScape Business. La solution de communications unifiées tout-en-un pour les PME OpenScape Business La solution de communications unifiées tout-en-un pour les PME Améliorez vos performances et faites passer votre entreprise à la vitesse supérieure grâce aux communications unifiées.

Plus en détail

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base

Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Cloud Computing : Généralités & Concepts de base Les 24èmes journées de l UR-SETIT 22 Février 2015 Cette oeuvre, création, site ou texte est sous licence Creative Commons Attribution - Pas d Utilisation

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 Société anonyme au capital de 538 668 euros. Siege social: 5-9, rue Mousset Robert 75012 Paris. RCS Bobigny 440 014 678 Activité : Services de Télécommunication

Plus en détail

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle

Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle LIVRE BLANC Le rôle d un CRM dans la gestion intégrée des services à la clientèle Quels sont les avantages d adopter uneapproche intégrée à la gestion de service. INTRODUCTION Lorsque vous pensez CRM,

Plus en détail

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail!

Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Découvrez Outlook.com, la nouvelle génération d e-mail! Dossier de presse Septembre 2013 édito Lancé en août 2012, Outlook.com est le nouveau service de messagerie gratuit pour le grand public de Microsoft,

Plus en détail

100% Swiss Cloud Computing

100% Swiss Cloud Computing 100% Swiss Cloud Computing Simplifiez votre IT, augmentez sa puissance, sa flexibilité, sa sécurité et maîtrisez les coûts Avec le Cloud, vous disposez d un espace d hébergement dédié, dissocié de votre

Plus en détail

Balises pour le choix d une tablette

Balises pour le choix d une tablette Balises pour le choix d une tablette Petit guide issu de nos tests et expériences sur les différents modèles de tablettes dans le cadre du handicap. N hésitez pas à approfondir le sujet sur le site http://lestactiles.be

Plus en détail

UltimaX EDM for Microsoft Dynamics AX TM

UltimaX EDM for Microsoft Dynamics AX TM UltimaX EDM for Microsoft Dynamics AX TM Au sein d une organisation, une gestion de l information non structurée se révèle être parfois très compliquée pour l ensemble des collaborateurs. La surcharge

Plus en détail

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes

Enquête PME 2015 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Enquête PME 15 : Tour d horizon numérique des PME bretonnes Nicolas DEPORTE Observatoire du GIS M@rsouin Au cours du premier trimestre 15, 1550 PME bretonnes ont répondu à l «Enquête PME 15» en ligne ou

Plus en détail

A Barracuda Company. Eliminer les PST en 10 Etapes. White Paper

A Barracuda Company. Eliminer les PST en 10 Etapes. White Paper A Barracuda Company Eliminer les PST en 10 Etapes White Paper Résumé synthétique Quand il s agit de garantir une approche globale de conservation des données de l entreprise et un plan de préparation aux

Plus en détail

Faire cohabiter plusieurs mondes

Faire cohabiter plusieurs mondes CHAPITRE 2 Faire cohabiter plusieurs mondes Pourquoi installer plusieurs systèmes d exploitation sur un seul ordinateur Il existe de nombreux systèmes d exploitation (Operating System ou OS, en anglais)

Plus en détail

L innovation mondiale Swiss Made qui révolutionne la télécommunication au sein des entreprises DOSSIER DE PRESSE. Lancement de produit juillet 2013

L innovation mondiale Swiss Made qui révolutionne la télécommunication au sein des entreprises DOSSIER DE PRESSE. Lancement de produit juillet 2013 L innovation mondiale Swiss Made qui révolutionne la télécommunication au sein des entreprises DOSSIER DE PRESSE Lancement de produit juillet 2013 2013 www.solocloud.ch Présentation de C est pour répondre

Plus en détail

Comprendre le coût total de possession (CTP)

Comprendre le coût total de possession (CTP) Comprendre le coût total de possession (CTP) Bien comprendre le coût total de possession (CTP) du CRM avant la prise de décision Pourquoi vérifier le CTP lors de l achat d un logiciel de CRM? Une préférence

Plus en détail

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants

Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : le cloud computing vu par les dirigeants Dossier à l attention des dirigeants Stratégies gagnantes pour la fabrication industrielle : Dossier à l attention des dirigeants Centres d évaluation de la technologie inc. Stratégies gagnantes pour l industrie : Synthèse Jusqu ici, les

Plus en détail

Etude des outils du Cloud Computing

Etude des outils du Cloud Computing Etude des outils du Cloud Computing Sommaire : Présentation générale.. 2 Définitions. 2 Avantage.. 2 Inconvénients. 3 Types d offres de service Cloud.. 3 Comparaison des services Cloud 4 Conclusion 5 Présentation

Plus en détail