Première Partie : " Comprendre le Green IT" "

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Première Partie : " Comprendre le Green IT" ""

Transcription

1 Green IT/ Green IT / Green Computing! ECO-TIC / TIC et développement durable! «Je lis dans l avenir la raison du présent» " Alphonse de Lamartine, " 1 Rémy Courdier V1.1 Green IT/ Green IT / Green Computing! ECO-TIC / TIC et développement durable! Première Partie : " Comprendre le Green IT" " Rémy Courdier V1.1 2

2 " Green IT/ Introduction Introduction! Qu est-ce que le Green IT?! Qualité : «Aptitude d un ensemble de caractéristiques intrinsèques d un produit, d un système ou d un processus à satisfaire les exigences des clients et des autres parties intéressées.» [1] Développement durable : «répondre aux besoins des générations présentes sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs» [2] Eco-tic, " Informatique durable, Informatique verte" " GREEN IT, GREEN ICT, Green Computing, sustainable IT" ensemble des technologies de l information et de la communication écoconcues (dont l empreinte économique, écologique, sociale et sociétale a été volontairement réduite) qui aident l humanité à atteindre les objectifs du développement durable. [3]" Application au domaine des TIC Le terme Eco-TIC est la traduction française de «Green ICT», JO du 12 juillet Rémy Courdier V1.1 3 Green IT/ Introduction Introduction! Qu est-ce que le Green IT?! Définition du JO du 12 juillet 2012 Les «écotechniques de l'information et de la communication» sont des techniques de l'information et de la communication dont la conception ou l'emploi permettent de réduire les effets négatifs de l'activité humaine sur l'environnement. Cette réduction des effets négatifs de l'activité humaine sur l'environnement tient à la diminution de la consommation d'énergie et des émissions de gaz à effet de serre qui résulte du recours aux écotechniques ou à la conception même de ces techniques, qui s'attache à diminuer les agressions qu'elles pourraient faire subir à l'environnement au cours de leur cycle de vie [JO 12 juillet 2009]." Il existe de multiples autres définitions dans la littérature! Prise en compte d une dimension environnementale pour le cycle de vie (du choix au recyclage en passant par la gestion au quotidien) des matériels, logiciels et services liés aux systèmes d information [4]! " Rémy Courdier V1.1 4

3 Green IT/ Genèse Genèse du Green IT! 1975 : Energy Polycy Conservation Act (EPCA), Etat Unis, Programme de moindre consommation énergétique des appareils ménagers 1993 : Premier Eco-Label dans le Green IT Energy Star créé par l EPA (Env Protection Agency) : PC et Ecrans consommant au max 30 watts pendant la phase de veille : Décision du gouvernement américain de n acheter que du matériel labellisé Energy Star 1994 : Japon, Suède, aides aux entreprises 1996 : Apparition du terme DEEE «Déchets d équipements électriques et électroniques» -- WEEE en anglais, Parlement européen 1999 : Peter Huber «Extrayez plus de charbon les PC arrivent», revue Forbes 2003 : Directive européenne visant à gérer la fin de vie du matériel électronique 2005 : - Hausse importante du coût de l énergie - Prise de conscience de l impact financier en forte croissance des TIC - Conscience écologique citoyenne 2006 : Entrée dans l ère du Green IT" 2008 : CEBIT plus grand salon pour les technologies de l'information au monde en terme de visiteurs (Hanovre, Allemagne) s ouvre sur le thème de la maitrise d énergie => Relais de nombreux medias spécialisés dans le monde Rémy Courdier V1.1 5 Green IT/ Constat et enjeux GES : Gaz à Effet de Serre" Constat et enjeux Globaux! Globalement au niveau planétaire! La production énergétique émet des GES tels que le CO 2! Le secteur du numérique a une croissance de demande énergétique à 2 chiffres! Enjeux environnementaux : raréfaction des énergies carbonées, changements climatiques, atteintes à la biodiversité, pollution des eaux et de l air Traduction au niveau de la France [4] Réunion, Ile verte Consommation électrique 13,5 % facture électrique française 2009 # 10 % par an % facture électrique française Effort de construction de modèles de développement du secteur TIC plus durable 2003 " Facteur 50 Gaz à effet de Serre 2050 Rémy Courdier V1.1 6 Volonté politique

4 Green IT/ Constat et enjeux Constat et enjeux LOCAUX! Filière TIC de la Réunion" 2 milliard d euros de CA x2 en 6 ans" Plus de 550 entreprises" Plus de 6000 emplois" Green Energy Revolution: Reunion Island GERRI : suite au Grenelle de l'environnement, la réunion a réalisé un programme partenarial, conduit conjointement par 5 membres fondateurs : l Etat, le Conseil Régional, le Conseil Général, l Association "la Réunion économique", le "club des entreprises partenaires". Town planning and construction Transport organization Waste management Energy Production Energy Storage Les objectifs du projet GERRI consistaient à intégrer d ici 2030 toutes les innovations conduisant vers l autonomie énergétique de la Réunion dans les secteurs des transports, de la production et du stockage de l énergie, de l aménagement et la construction durable, ainsi que du tourisme. Rémy Courdier V1.1 7 Green IT/ Constat et enjeux CONSTAT ET ENJEUX LOCAUX! Refroidir les data-centers à l eau de mer? 2011 : un accord signé entre les communes de Saint-Denis et de Sainte-Marie (Réunion) et la compagnie GDF pour climatiser des bâtiments publics et des datas-center avec de l eau de mer. L eau est puisée à plus de 1000 mètres de profondeur à une température de 5 degrés. Ce système permettra d économiser 75 % d électricité par rapport à une installation classique. Initiative d association locales telle que l ARTIC Encouragement de la filière reunionaise TIC à réduire son impact environnemental Développer de nouveaux usages green des TIC Autres actions qui peuvent servir de d exemple Choix de produits labellisés, gestion de fin de vie du matériel TIC Rémy Courdier V1.1 8

5 Green IT/ Exemples représentatifs CONSOMMATION 1 MENAGE Français : " 4000 WATT / an en moyenne en 2010" Exemples représentatifs! Empreinte écologique visible Ménages on franchis le pas pour les ampoule basse consommation Empreinte écologique de l envoi d un Empreinte écologique d une consultation Web Consommation électrique de supercalculateur Consommation électrique d un centre de données Consommation électrique des datacenters américain CO2 générés par le secteur de l informatique Rémy Courdier V1.1 9 Green IT/ Exemples représentatifs! EMPRUNTE ECOLOGIQUE de l Envoi d un [9]! Empreinte écologique réseau internet : moins de 5 % quel que soit l indicateur étudié. Empreinte écologique utilisateurs : 50 % (expéditeur et destinataire) Empreinte écologique fournisseurs de services (Orange, Gmail,. : 50 % Impact écologique + pièce jointe 1 Mo : 19 grammes eqco2 Limiter les inutiles Limiter les pièces jointes et les compresser Utiliser un format de mail léger (texte Vs HTML) Limiter les spams Ex Université de la Réunion : " PERSONNES" s par jour," jours par an" Emissions de gaz à effet de serre (GES) induites :" 68 tonnes eqco2," Soit 1000 A/R en avion entre Paris et LA Réunion." Rémy Courdier V1.1 10

6 Green IT/ Exemples représentatifs! EMPRUNTE ECOLOGIQUE d une recherche Web [9]! Recherche d une adresse de site web ou de document en ligne (URL) Moteur Recherche, stockage index : > 80 % Impact de la requête faible Empreinte écologique : 2,8 grammes eqco2 Consultation utilisateur : 70 % (lecture 5 pages) Consultation de sites dans la page de résultat du moteur de recherche Utiliser les favoris pour les sites fréquemment consultés Personnaliser les session sur les machines collectives Gérer ses favoris de manière synchronisé sur le Cloud requêtes Google faites dans le monde chaque seconde (100 MILLARDS PAR MOIS) Source Google, aout 2012" Empreinte écologique : 10 grammes eqco2 Ex Université de la Réunion : " PERSONNES" recherches par an" " Emissions de GES induites :" 120 tonnes eqco2," Soit 74 A/R en avion entre Paris et LA Réunion." Rémy Courdier V Green IT/ Exemples représentatifs Empreinte ecologique par quelques exemples! L ordinateur le plus puissant au monde, le BlueGene/L consomme l équivalent énergétique à 5000 ménages français. [7] Un centre de données moyen consomme en 2010 près de 4 mégawatts par heure, soit l équivalent énergétique de près de 3000 ménages français. [7] En 5 ans la consommation des serveurs et data center américain a doublée ce qui laisse penser que d ici les 5 prochaines années elle atteigne 100 à 120 milliards de kw / heures, soit une facture annuelle de 7.4 milliards de dollars. [8] Le secteur de l informatique génère 2 % des émissions de CO2 liées à l activité humaine. Autant que l ensemble de la flotte aérienne mondiale [Gartner Group] En 2008, un Brésilien consommait en moyenne autant d électricité sur une année qu un utilisateur de Second Life [10] Google a multiplié par 10 en 10 ans son nombre de serveurs [11] en 2003 : serveurs, en 2006 : serveurs, en 2011 : Rémy Courdier V1.1 12

7 Green IT/ Perimètres d action PERIMETRE D ACTION du Green IT! Source : GreenIT.fr Rémy Courdier V Green IT/ Perimètres d action GREEN IT 1.0! English : Green for IT Français : éco-tic Démarche d amélioration continue qui vise à réduire l empreinte écologique, économique et sociale des technologies de l information et de la communication. Source : GreenIT.fr Rémy Courdier V1.1 14

8 Green IT/ Perimètres d action GREEEN IT 1.5! Démarche d amélioration continue qui vise à réduire l empreinte écologique, économique et sociale de l organisation au sens physique du terme : réduction des kilomètres parcourus par les salariés, Utilisation des TIC au service de la stratégie Développement Durable de l entreprise, notamment en proposant des logiciels pour suivre la stratégie RSE de l entreprise (pilotage et reporting RSE), évaluer la performance Développement Durable des fournisseurs (achats responsables), vérifier la conformité réglementaire, etc. Le déploiement de tous ces outils revient à créer un SIDD. Source : GreenIT.fr Rémy Courdier V Green IT/ Perimètres d action GREEN IT 2.0 et SI durable! Green IT 2.0! Démarche d amélioration continue qui vise à réduire l empreinte économique, écologique et sociale d un produit ou d un service, grâce aux TIC. Par exemple, l ajout d une fonctionnalité d éco-conduite dans le GPS livré avec une voiture. Système d Information Développement Durable! English : Sustainable Development Information System! Un Système d Information Développement Durable (SIDD) est constitué de l ensemble des logiciels déployés par l organisation au service du développement durable. Source : GreenIT.fr Rémy Courdier V1.1 16

9 Green IT/ Perimètres d action Ec- economie et TIC! Eco-innovations de rupture! Les éco-innovation de rupture s appuient sur les TIC pour changer un modèle économique et / ou comportemental. Deux principaux modèles sont visés : l économie collaborative et l économie et la gestion des processus par exception. Economie collaborative! vise à glisser de l économie du produit (un objet détenu par individu) à l économie de service (accès à n objets partagés). Les exemples les plus médiatisés sont le covoiturage, le cloud computing, ou bien encore la colocation. Gestion par exception! consiste à mesurer finement un processus grâce à des capteurs électroniques, puis à analyser ces données pour prendre des décisions. Par exemple, on ne déclenchera l arrosage des pelouses d une ville qui si le taux d hygrométrie du sol le nécessite. Autre exemple : un capteur de luminosité associé à un capteur de présence éteint ou allume automatiquement un éclairage en fonction des mouvements détectés et de la luminosité extérieure. Des processus plus complexes (optimisation de tournée, agriculture de précision) reposent sur de multiples points de mesure dont les données sont consolidées puis analysées en temps réel. On utilise souvent le terme anglais «smart» pour désigner l intelligence de ces systèmes. Source : GreenIT.fr Rémy Courdier V Green IT/ Les labels Les ecolabels! On distingue trois types d écolabels Les écolabels officiels (type I) Délivrés par Afnor Certification. En France, seul l écolabel européen et la marque NF Environnement sont officiels. Les écolabels indépendants (type II) octroyés par des groupes d intérêt qui peuvent être des associations d entreprises ou d intérêt écologique. Comme ces labels ne font pas appel à une tierce partie, la définition des critères écologiques et leur attribution relèvent de la responsabilité des groupes qui les conçoivent. Le grand nombre d écolabels de type II sur le marché ne facilite pas le choix du consommateur. Des normes internationales évitent aux entreprises l apposition d expressions floues sur leurs produits telles que «produit vert» et interdisent l usage du concept «développement durable» jugé trop complexe. Les écoprofils (type III) fournissent des info. standardisées sur un produit, Analyse du cycle de vie qui présente le bilan des matières entrantes et sortantes à chaque étape de la vie du produit. Les labels de ce type standardisent des données et ont comme avantage aux yeux des consommateurs de permettre la comparaison des produits entre eux (exemple : l énergie consommée par un PC). Source : rsenews.com Rémy Courdier V1.1 18

10 Green IT/ Les labels PRINCIPAUX! ECO-LABELS! Eco-Labels Français de type 1 Rémy Courdier V1.1 Source [4] 19 Green IT/ Leviers d action Leviers d ACTION! Quelles actions concretes mettre en œuvre?" Rémy Courdier V1.1 20

11 Green IT/ Leviers d action Leviers d ACTION : Principales pistes! Introduire la dimension Green IT au plus haut niveau de la stratégie de produit de l entreprise" Mise en place d un responsable Green IT" Mise en place d une politique de gestion de l énergie basée sur des métriques de mesure" Virtualisation" data-centers «verts»" «Green IT Factory»" Sensibiliser et former le " personnel au Green IT" Achats responsables" Choix de matériel" Choix d OS " Choix de logiciel" Configuration optimisées «Green» des serveurs et postes de travail" Process métiers Green IT :" Diminution des flux" Usage de l impression, du mail, " Video conference,télé-travail," Dématérialisation" Utilisation d une approche de développement HPC (Green High Performance Computing Methods) [12]" Stratégie Eco-conception" Eco-innovations de rupture" Géstion la fin de vie du matériel" Gestion la Longévité des produits" Rémy Courdier V Green IT/ Leviers d action Pourquoi mettre en place une stratégie Green IT! Rémy Courdier V1.1 22

12 Green IT/ Leviers d action Pourquoi ne pas avoir engagé une stratégie Green IT! Rémy Courdier V Green IT/ Normes et guides Normes et Guides! Normes et Guides! Article 75 Loi ENE, Bilan Carbone (France)! Normes ISO et la nouvelle norme ISO en construction! GHG Protocol -- Greenhouse Gas (GHG) Protocol ICT Sector Guidance : méthodologie internationale visant à évaluer les émissions de gaz à effet de serre des TICs établi par le World Resources Institute (WRI), le World Business Council for Sustainable Development (WBCSD), Carbon Trust et le Global e-sustainability Initiative (GeSI)! Guide publié par l Ademe et le Cigref. Réalisation d'un Bilan des émissions de gaz à effet de serre : Technologies Numériques, Information et Communication (TNIC), janvier 2012, 146 pages. Liens! Ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie Blogs généraux : www. Ecogeek.org,! Env Durable : Métriques: Rémy Courdier V1.1 24

13 Green IT/ BIBLIOGRAPHIE! [1] norme ISO 9000 [2] Rapport de Mme Brundland, commission européenne, 1987 [3] Frédéric Bordage 12 novembre 2013 (consulté 20 nov.2013) [4] C. Corne, A. Porcheron, Green IT, Les meilleurs pratiques pour une informatique verte, ed. Dunod, 223 p, 2009 [5] Rapport DETIC, Gouvernement français, 2009 [6] Idate, Institut Audiovisuel et Des Télécommunications en Europe [7] [8] Agence de Protection de l Environnement Américaine [9] ADEME [10] Nicolas Carr, The big switch, W.W. Norton & Co, 2008 [11] Nil Sanyas, «Google : le nombre et la consommation de ses serveurs», sur août 2011 (consulté en janvier 2012) [12] R. Gruber, V. Keller, IT Green High Performance Computing Methods, Springer, ISBN , Rémy Courdier V1.1 Green IT/ Green IT / Green Computing! ECO-TIC / TIC et développement durable! 2eme Partie : ECO-Conception en développement Informatique " " Rémy Courdier V1.1 26

14 Green IT/ ECO-CONCEPTIOn informatique! Longévité du code et effort de maintenabilité : Développement le plus simple possible, organisation claire en composants modulaires, langage et bibliothèques standards. Utilisation de librairies optimisées Choisir un langage nongourmant en ressource, utilisé des librairies portables optimisées invoquant les couches basses ou routines des noyaux des systèmes. Ex. BLAS 2, BLAS3, accès base de données HDF5 (www.hdf5.org), librairies mathématiques ScaLAPACK (www.netlib.org), PETSc (www.petxc.org), MUMPS (www.mumps.org) Choisir un compilateur avec soin. Ex. open software Gnu compilers (www.gnu.org) peut faire gagner un facteur 3 d usage de ressources processeur. Tests d optimisation et de performance Définition de Métrique et utilisation de Logiscopes pour vérifier ces métriques sur le code applicatif Rémy Courdier V Green IT/ ECO-CONCEPTIOn informatique suite! Choix de la solution de déploiement Pré-études techniques (models de similuation, ), «Data center verts», architecture de grilles, ( ïanos: Intelligent ApplicationN- Oriented System), Choix de matériel en correspondance avec les ressources nécessaires à l application. TOP500 List ou GREEN500 List (http://www.green500.org/). Vérification de la longévité de la solution MTBF( Mean Time Between Failures) Exemple, disque dur standard : MTBF > à heures = 11 années de fonctionnement moyen sans panne. Le solid-state drives de Intel est donné avec un MTBF de 1,2 million d'heures. Paramétrage des Nœuds qui accueillent les composants Utiliser un système d exploitation svelte et standard, «monitorer» le comportement des application et agir sur les paramètres de configuration de l OS, (tune the processor frequency) Rémy Courdier V1.1 28

15 Green IT/ L ECO-conception Par exemple CONCRET! choix de solution Unité centrale! Unité centrale Raspberry Pi! Faible coût (une trentaine d euros pour la version 512 Mo)! Solutions applicatives smart domotique, immotique, robotique,...! Alimentation électrique 5V-700mA - Consommation < 4 W (en condition les plus énergivores) Consommation électrique annuelle! [nombre(d'heures(d u/lisa/on](x([nombre(jours(d'u/lisa/on](x(([puissance( appareil(en(wa:s](/(1000)(=(nombre(kwh! Heures(creuses(:(22h(E(6h(soit(8h/jour(=>(8*365*4/1000(=(11,68(kWh( Heures(pleines(:(6h(E(22h(soit(16h/jour(=>16*365*4/1000(=(23,36(kWh( Total&:&11,68&+&23,36=&35,04&kWh/an& Tarifs'EDF'métropole' au'01/08/2013 Coût à l année! Le coût énergétique 24h/24h pendant 365 jours de l unité centrale Raspberry PI est de l ordre de 4 à 5 à l année. Rémy Courdier V Green IT/ L ECO-conception Par exemple CONCRET! Déploiement de reseau de capteurs! Capteurs! Privilégiez des capteurs fonctionnant sur batterie rechargeables.! Vérifiez la durée de vie théorique avant remplacement des batteries.! Vérifiez que les batteries sont recyclables.! Privilégier une alimentation par énergies renouvelables par exemple via panneau solaire (éclairage extérieur, arrosage, etc ).! Vérifiez que les composants sont ROHS (Restriction of Hazardous Substances). pas de composants dangereux et respect de la législation en vigueur.! Suivre de près les évolutions applicatives par une veille technologique. Certains capteurs solaires peuvent d être rechargés par la lumière ambiante à l intérieur de la maison durant le jour. Autonomie de l installation! Éviter l utilisation d un écran en permanence lorsque cela est possible. Rémy Courdier V1.1 30

16 Green IT/ L ECO-conception Par exemple CONCRET! Site Web conçu en «Responsive Design»! Adaptation du contenu des pages du site en fonction du contexte de visualisation ordinateur de bureau, tablette Wi-Fi, smartphone EDGE, 3G,4G, => Réduction de la bande passante consommée, tout en améliorant le service rendu au client en lui offrant un experience utilisateur enrichie quelque soit le terminal utilisé, cette approche. Images de fond optimisées afin de réduire autant que possible leur taille. Codes CSS de mise en forme et JavaScript non embarqués dans le code HTML de la page => réutilisation du code sur l ensemble des pages, celui-ci n étant pas retransféré pour chaque page demandée. Codes CSS et JavaScript inclus dans leurs propres fichiers permet au navigateur de les stocker dans le système de cache local afin de ne pas les redemander systématiquement, ce qui réduit les requêtes réseau. Rémy Courdier V1.1 31

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi?

Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie. Les chiffres clés Et moi? Pourquoi un bilan Green IT? Zoom sur la méthodologie Les chiffres clés Et moi? Bilan Green IT mars 2011 Bilan Green IT mars 2011 Pourquoi un bilan Green IT? > CONTEXTE En France, la loi sur la Responsabilité

Plus en détail

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC

TI et développement durable : les défis écologiques des TIC TI et développement durable : les défis écologiques des TIC SOLUTIONS DE GESTION PRÉPARÉE ET ANIMÉE PAR Cyrille Maltot CONSEILLER ET ASSOCIÉ PRINCIPAL CHEZ SYNAIRGIS CONFÉRENCE POUR : CACPUQ DATE : 9 mai

Plus en détail

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE?

D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? Gildas Bondi Analyse et évaluation des Systèmes d Informations SI ET DÉVELOPPEMENT DURABLE QUELS PEUVENT ÊTRE LES CRITÈRES D ÉVALUATION D UN SI ÉCOLOGIQUEMENT RESPONSABLE? 1 Table des matières Introduction

Plus en détail

ESII. Une entreprise éco-citoyenne

ESII. Une entreprise éco-citoyenne ESII Une entreprise éco-citoyenne ESII s inscrit dans une politique de développement durable garantissant la mise en œuvre de pratiques sans danger pour l environnement ainsi que le respect des normes

Plus en détail

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable

IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco responsable IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable Présentation IT2D 1 IT2D : Une expertise globale pour un système d information éco-responsable IT2D : Information Technologie

Plus en détail

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011

Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique. Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Vers une Gestion Ecologique du Parc Informatique Pierre et Sophie CHOPLAIN, Société PCI CUME ET Groupe Logiciel, 24/03/2011 Programme 1. PCI : la présentation 2. Green IT : la définition 3. GEPI : la boîte

Plus en détail

Développement durable Les déclarations environnementales

Développement durable Les déclarations environnementales 1 Développement durable Les déclarations environnementales 2 Les types de marquages Marquages réglementaires (obligatoires) Indication de performance Indication concernant l usage de produit Indication

Plus en détail

MODULE 4 : Le choix des outils numériques

MODULE 4 : Le choix des outils numériques MODULE 4 : Le choix des outils numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Bienvenue dans le «Digital age» Newer is better Introduction PC =

Plus en détail

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR

Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Bilan des émissions de gaz à effet de serre du groupe SFR Décembre 2012 Réalisé pour le compte du Groupe SFR par Biens Communs et Factea Durable Sommaire I PRÉSENTATION... 1 I.1 DESCRIPTION DE LA PERSONNE

Plus en détail

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social

Charte environnement. Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Charte environnement Nos engagements pour une industrie respectueuse de son environnement naturel et social Située à coté d un site naturel sensible, avec le recyclage au cœur de l histoire et de l activité

Plus en détail

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010

JCDecaux France. Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 JCDecaux France Bilan d émissions de Gaz à effet de Serre obligatoire défini par l article 75 de la loi n 2010 788 du 12 juillet 2010 Novembre 2015 PRESENTATION DU CADRE DU REPORTING 1 Description de la

Plus en détail

CHARVET et l Environnement

CHARVET et l Environnement CHARVET et l Environnement L entreprise Charvet est située au bord du lac de Paladru, à deux pas du massif de la Chartreuse. Dans un territoire protégé, au milieu d une commune rurale, Charvet a depuis

Plus en détail

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement

Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Les Technologies de l Information et de la Communication et leurs impacts sur l environnement Selon le rapport "Impacts of Information and Communication Technologies on EnergyEfficiency", réalisé par BIOIS

Plus en détail

Énergies renouvelables

Énergies renouvelables REFERENCES : 7 QUALEADER 92, Rue René Coty 85000 La Roche sur Yon Tél. : 02 51 47 96 98 Fax : 02 51 47 71 26 Email : jean-philippe.leger@qualeader.com Effectif : 7 salariés Activité : Audit, Conseil, Formation,

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies?

Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012. Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Cycle Innovation & Connaissance 12 petit déjeuner Mardi 15 mai 2012 Cloud Computing & Green IT : nuages ou éclaircies? Christophe CORNE, CEO de Systancia et dotgreen Marchés, technologies Une promesse

Plus en détail

au transport aérien. Réponse 1 Question suivante >

au transport aérien. Réponse 1 Question suivante > -> Question 1 Au niveau mondial, la filière électronique émet une quantité globale de gaz à effet de serre comparable : 1 A la grande distribution 2 A l industrie papetière 3 Au transport aérien 4 Aux

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11

COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 COMMUNIQUE DE PRESSE 07.07.11 Analyses de Cycles de Vies des Technologies de l Information et de la Communication Courriers électroniques, requête Web, clé USB : quels impacts environnementaux? L ADEME

Plus en détail

réduisez la facture électrique

réduisez la facture électrique réduisez la facture électrique et l empreinte carbone de votre parc informatique LE CONSTAT La consommation électrique liée aux TIC représenterait 13% de la consommation totale*. Cette dernière serait

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE. BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 de l UES MAAF Assurances 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Ce bilan est une démarche volontaire, étant

Plus en détail

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013

Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable. Matinfo3 CNRS - 2013 Achat de matériel informatique (PC, Portables, Serveurs) Aspects développement durable Matinfo3 CNRS - 2013 Questionnaire pour les postes fixes et portables : Questionnaire DD Dans le présent document,

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE RÉGLEMENTAIRE BILAN CARBONE 2012 DE MAAF ASSURANCES SA 1 1. Description de la personne morale et de ses activités Raison sociale : MAAF ASSURANCES SA Code NAF

Plus en détail

La Rétroaction en temps réel Votre clé pour réaliser des économies d électricité Les Canadiens dépensent des centaines de dollars

La Rétroaction en temps réel Votre clé pour réaliser des économies d électricité Les Canadiens dépensent des centaines de dollars La Rétroaction en temps réel Votre clé pour réaliser des économies d électricité Les Canadiens dépensent des centaines de dollars par année en électricité pour éclairer leur maison, alimenter les appareils

Plus en détail

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE

10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE ÉTUDE DE BENCHMARKING SUR LES DÉCHETS DANS LES MÉTHODOLOGIES D ACTION SUR LES COÛTS ET SUR LES 10.CARBON DESKTOP : RÉDUIRE SES COÛTS GRÂCE A UN SUIVI INFORMATISE DES DONNÉES DÉCHETS ET ÉNERGIE Type de

Plus en détail

Bon pour votre image. Bon pour votre budget.

Bon pour votre image. Bon pour votre budget. Business Bon pour votre image. Bon pour votre budget. Economisez des coûts et préservez l environnement. Découvrez comment réduire les déplacements dans votre entreprise, économiser de l énergie et améliorer

Plus en détail

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre

Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Bilan 2008-2012 de l opération collective régionale > Entreprises, quelques pistes pour réduire vos émissions de gaz à effet de serre Projet cofinancé par l Union européenne avec le Fond européen de développement

Plus en détail

Les outils de la transition énergétique ISO 50001

Les outils de la transition énergétique ISO 50001 Les outils de la transition énergétique ISO 50001 26 mars 2013 Michel HIRAUX +32 496 58 12 04 Le Management énergétique dans son contexte Management et Système de Management Objectif d un EnMS Facteurs

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE GREEN IT?

QU EST-CE QUE LE GREEN IT? QU EST-CE QUE LE GREEN IT? Lorraine Face à la croissance exponentielle de l informatique à partir des années 1980, de nouvelles préoccupations liées à la consommation d énergie et au recyclage du matériel

Plus en détail

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises

Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Efficacité énergétique : Un levier de compétitivité pour les entreprises Julie BEELMEON Service énergie climat véhicule Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Energie 05

Plus en détail

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3

Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 www.e-greenit.com SOMMAIRE Le Green IT, notre approche. Qu est-ce que le Green IT? 2 Pourquoi le Green IT? 2 Le Conseil Green IT, quelle démarche? 3 fiche service Audit Green IT L audit énergétique du

Plus en détail

Evaluation des émissions

Evaluation des émissions Evaluation des émissions de gaz à effet de serre générées par les activités de la Bourse de l Immobilier 28 Avenue thiers 33100 BORDEAUX Tél : 05 57 77 17 77 - Fax : 05 56 40 58 63 www.bourse-immobilier.fr

Plus en détail

Vupar : une démarche d entreprise au service de nos clients. Olivier MICHAUD VUPAR Nicolas PANAU UMAN IT

Vupar : une démarche d entreprise au service de nos clients. Olivier MICHAUD VUPAR Nicolas PANAU UMAN IT Vupar : une démarche d entreprise au service de nos clients Olivier MICHAUD VUPAR Nicolas PANAU UMAN IT Vupar : une entreprise responsable engagé Présentation Agence web créative création d expériences

Plus en détail

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46

Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments. Introduction CAHORS. 21 janvier 2010 DDT 46 CAHORS 21 janvier 2010 DDT 46 Dispositifs financiers et fiscaux d'incitation à l'amélioration de la performance thermique des bâtiments Introduction Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement

Plus en détail

Commission Développement Durable

Commission Développement Durable Commission Développement Durable Obligation d audit énergétique 1 Origine : Transposition de la directive 2012/27 Article 8 : obligation d audits énergétiques ou de systèmes de management de l énergie

Plus en détail

Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte»

Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte» Définir et évaluer les critères environnementaux lors de d acquisition d équipements informatiques Formation «Informatique verte» Satillieu 17 au 20 décembre 2010 Eric Drezet Plan Pourquoi définir des

Plus en détail

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF

Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise. Solutions STIBIL et GILIF Le bâtiment, nouvel outil de performance pour l entreprise Solutions STIBIL et GILIF Un immeuble tertiaire à réinventer Les entreprises sont régulièrement confrontées à de profonds changements de leur

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE

GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE GUIDE DE L'ÉCO-PRESTATAIRE Politique Environnementale du Groupe UNILOGI 70.000 personnes logées au sein de notre patrimoine dans 210 communes sur 7 départements et 3 régions, xxx entreprises fournisseurs

Plus en détail

Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur?

Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur? Mon ordinateur est-il énergivore? Poluant mon ordinateur? La problématique en quelques chiffres : Les machines sont actuellement 360 fois trop puissantes pour faire de la bureautique et de l'internet (surf

Plus en détail

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE

CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE CHARTE DE RESPONSABILITÉ SOCIÉTALE ET ENVIRONNEMENTALE 2 Introduction Fondée en 2005, à Paris, I-TRACING est une société de conseil technique, d ingénierie et de services managés spécialisée dans le domaine

Plus en détail

d Achat Responsable www.itsgroup.com

d Achat Responsable www.itsgroup.com Charte d Achat Responsable www.itsgroup.com Mot du Président Directeur Général du groupe N otre groupe a su mettre au profit de son organisation les bienfaits d une gouvernance d entreprise sociale et

Plus en détail

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pacte Mondial Communication on Progress 2010 Entreprise : ADP France Date : Janvier 2011 Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pays : France Nombre de collaborateurs

Plus en détail

Rapport du Bilan de gaz à effet de serre BRINK S SECURITY SERVICES SAS

Rapport du Bilan de gaz à effet de serre BRINK S SECURITY SERVICES SAS Rapport du Bilan de gaz à effet de serre BRINK S SECURITY SERVICES SAS Page 1 Table des matières CONTEXTE... 3 NOTE METHODOLOGIQUE... 4 DESCRIPTION DE LA PERSONNE MORALE CONCERNEE... 5 A. DESCRIPTION DE

Plus en détail

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE BILAN DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE Depuis la parution du décret n 2011-829 d application du 11 juillet 2011, il devient obligatoire, pour les entreprises de plus de 500 salariés en France, de

Plus en détail

Informatique «verte»: Est-ce possible? Que faire?

Informatique «verte»: Est-ce possible? Que faire? Informatique «verte»: Est-ce possible? Que faire? Constats chiffrés Eco-actions au quotidien L entreprise de demain 1 2 Effet de serre - émission CO2 3 Sources d émission de CO2 Transport routier 24% Industrie

Plus en détail

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters

Bearstech. Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011. Johan Charpentier. Bearstech Green Datacenters Bearstech Datacenters écologiques ( green ) Salon THD 2011 Johan Charpentier Bearstech Green Datacenters Bearstech Bearstech est une société coopérative d ingénieurs spécialisée en infogérance, en hébergement

Plus en détail

Le document au cœur du Green IT

Le document au cœur du Green IT Le document au cœur du Green IT Loïc Le Cam Directeur Général Xerox Global Services France Page 1 Groupe Xerox Chiffres clés (2007) Xerox Innovation Group Xerox Office Group Xerox Production Systems Xerox

Plus en détail

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier

PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE. Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE Pour la gestion durable de votre patrimoine immobilier Vos Enjeux Acteurs du marché de l immobilier, la performance énergétique est pour vous un enjeu économique, écologique et

Plus en détail

TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE

TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE TOSHIBA TEC France Imaging Systems INNOVANT PAR NATURE Introduction Toshiba un acteur engagé dans le Développement Durable depuis plus de 15 ans: Une philosophie d entreprise Un engagement volontaire du

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11.

SE DEPLACER. Reportez vous au Livret des Enjeux, objectifs 9 et 11. SE DEPLACER Les déplacements, sont liés aux activités, à notre lieu de vie principal, à nos besoins d approvisionnement, à nos relations sociales. Ils sont un moyen et non une fin. Pour autant: - La mobilité

Plus en détail

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet

Monitoring THPE. Soutien au projet. Présentation du projet Monitoring THPE Le projet Monitoring THPE a donné lieu à l un des premiers systèmes innovants de suivi des performances énergétiques et de confort des bâtiments. Informations générales Localisation : Région

Plus en détail

Actions de réduction carbone I

Actions de réduction carbone I Actions de réduction carbone I N Libellé Poste Dernière mise à jour : 28/12/2012 44 Télétravail Objectif de réduction (par T CO 2 et par an) Domaine Etat 68 Bornes de rechargement électriques dans les

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 09 : CC : Cloud Computing Sommaire Introduction... 2 Définition... 2 Les différentes

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C

Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule Innovation H3C «Smart Grid et Compteurs communicants : Quelles conséquences sur la gestion de la consommation et de la production d énergie pour les bâtiments du 21 ème siècle?» Thibaut VITTE Docteur Ingénieur Cellule

Plus en détail

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie

GIMI Green-IT. PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie GIMI Green-IT PCI reçoit le Trophée de l Innovation SISEG 2010 pour son logiciel GIMI Green-IT Gestion de la consommation d énergie Entrez dans une démarche de gestion des coûts et de maîtrise de l environnement

Plus en détail

Formations en. éco-conception Catalogue 2014

Formations en. éco-conception Catalogue 2014 Formations en Catalogue formations éco-conception 2013 éco-conception Catalogue 2014 1 Présentation d ENVOLEA ENVOLEA est une société de conseil industriel, d études et de formation en écoconception et

Plus en détail

Internet, courriels : réduire les impacts

Internet, courriels : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriels : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : février 2014 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....3

Plus en détail

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI!

Forum Développement Durable 2015. Ayez le réflexe CCI! Forum Développement Durable 2015 Ayez le réflexe CCI! Nouvelles normes Comment se préparer à la mise en oeuvre des nouvelles normes ISO 9001 et 14001? Nouvelles normes Des évolutions majeures, sans pour

Plus en détail

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes

Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes Forum annuel Plan Climat des Alpes-Maritimes 15 Novembre 2013 Franck Lavagna franck.lavagna@orange.com Directeur des relations avec les Collectivités Locales José-Pedro Machado josepedro.machado@orange.com

Plus en détail

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE?

PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? PAPIER OU SUPPORT NUMÉRIQUE, QUEL EST LE BON CHOIX ÉCOLOGIQUE? F R A N Ç O I S E B E R T H O U D G D S E C O I N F O / C N R S w w w. e c o i n f o. c n r s. f r F r a n c o i s e. B e r t h o u d @ g

Plus en détail

Observatoire des usages TIC 5 ème édition

Observatoire des usages TIC 5 ème édition Observatoire des usages TIC 5 ème édition 2 0 1 1 L éco-tic dans les PME du Rhône Sommaire Economies d énergie sur le matériel informatique Recyclage du matériel et des consommables Réduction des déplacements

Plus en détail

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014

La fin de vie des équipements TIC et leur traitement. Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 La fin de vie des équipements TIC et leur traitement Gilles DRETSCH RSE/Environnement CRiP 9 avril 2014 Les principales réglementations Déchets Directive RoHS : RoHS signifie Restriction of the use of

Plus en détail

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques?

En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? réduire vos coûts informatiques? STAND n 30 Entrez dans l ère du Numérique Très Haut Débit En quoi le Cloud Computing peut-il réduire vos coûts informatiques? 1 Fiche d Identité Network Telecom & Hosting

Plus en détail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail

Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Enjeux énergétiques Datacenter et postes de travail Sommaire Présentation de Greenvision L électricité : enjeux et chiffres clés Le datacenter Caractéristiques d un datacenter La consommation électrique

Plus en détail

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier

Veille Technologique. Cloud-Computing. Jérémy chevalier E6 Veille Technologique Cloud-Computing Jérémy chevalier Table des matières DESCRIPTION :...2 Introduction :...2 Définition du Cloud :...2 Exemple de serveur proposant la solution de Cloud :...2 Les spécificités

Plus en détail

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques

Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Emerson montre aux centres de données comment réduire ses coûts énergétiques Face à des budgets de plus en plus serrés, des inquiétudes sur l empreinte écologique, ainsi que des coûts de plus en plus élevés

Plus en détail

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC)

Green IT. Jeudis 2 et 9 octobre 2014. Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Centre de formation Green IT Jeudis 2 et 9 octobre 2014 Réduire la consommation énergétique des technologies de l information et de la communication (TIC) Green IT Réduire la consommation énergétique des

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN

Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN Green business 18 novembre 2008 Marie-Claude POELMAN SOMMAIRE 01. NATURE et découvertes en quelques chiffres 02. Construire un plan green 03. Mesurer l empreinte écologique 04. Conclusion - 2 01. NATURE

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 4% de la consommation d énergie

Plus en détail

Mesure de l intensité carbone des fonds actions de LBPAM - Engagement du Montréal Carbon Pledge

Mesure de l intensité carbone des fonds actions de LBPAM - Engagement du Montréal Carbon Pledge Mesure de l intensité carbone des fonds actions de LBPAM - Engagement du Montréal Carbon Pledge Le 1 er décembre 2015 La Banque Postale Asset Management - 34, rue de la Fédération - 75737 Paris Cedex 15

Plus en détail

AVEC OZACT, PILOTEZ ET ANIMEZ LE DÉPLOIEMENT DE VOTRE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE.

AVEC OZACT, PILOTEZ ET ANIMEZ LE DÉPLOIEMENT DE VOTRE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. AVEC OZACT, PILOTEZ ET ANIMEZ LE DÉPLOIEMENT DE VOTRE STRATÉGIE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE. POUR OBTENIR DES RÉSULTATS MASSIFS, LA MOBILISATION ET L ANIMATION PÉRENNES DE TOUS LES SALARIÉS CONSTITUENT AUJOURD

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE Mars 2014 SOMMAIRE Faire équipe avec vous 3 SFR Business Team, 1 er opérateur alternatif 4 Notre gouvernance Qualité et Développement

Plus en détail

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons

L énergie en France et en Allemagne : comparaisons L énergie en France et en Allemagne : comparaisons En matière de consommation d énergie, de structure du système électrique, de recours aux énergies renouvelables, d émission de gaz à effet de serre, les

Plus en détail

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf

Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Le Hive L amélioration énergétique d un bâtiment neuf Présentation de Thierry DJAHEL, Schneider Electric Dans le cadre de la matinée technique IFPEB CSTB du 28 novembre 2012. 28/11/2012 1 En chiffres 35

Plus en détail

Qu est-ce que l efficacité énergétique?

Qu est-ce que l efficacité énergétique? Qu est-ce que l efficacité énergétique? Vous avez sûrement beaucoup entendu cette expression dernièrement. En général, elle désigne le fait d utiliser moins d énergie qu avant pour fournir des services

Plus en détail

Green IT. Exemples de critères - Labels. Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur

Green IT. Exemples de critères - Labels. Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur Green IT Exemples de critères - Labels Léa CHAMPON Chargée de mission écoconso 12 novembre 2015 - Namur 1 Choix du matériel IT Essai de classement des priorités 1. Celui que l on achète pas! 2. Matériel

Plus en détail

Subvention pour la réalisation d une étude carbone au sein des entreprises participant aux accords de branche

Subvention pour la réalisation d une étude carbone au sein des entreprises participant aux accords de branche Agence wallonne de l Air et du Climat Demande de subvention pour la réalisation d une étude carbone au sein des entreprises participant aux accords de branche Demande à introduire au plus tard le 15 octobre

Plus en détail

Comment économiser du CO2 (et du stress) grâce à un meilleur usage de votre poste de travail?

Comment économiser du CO2 (et du stress) grâce à un meilleur usage de votre poste de travail? Comment économiser du CO2 (et du stress) grâce à un meilleur usage de votre poste de travail? Edito Depuis quelques années nous rencontrons dans nos entreprises, au Groupe La Poste et à la Caisse des Dépôts,

Plus en détail

Synthèse du bilan carbone

Synthèse du bilan carbone Synthèse du bilan carbone patrimoine et services ville de CANNES Ce projet est co-financé par l Union europénne. Projet sélectionné dans le cadre du programme opérationnel FEDER PACA 27-213. Année de référence

Plus en détail

Qu est-ce que le «cloud computing»?

Qu est-ce que le «cloud computing»? Qu est-ce que le «cloud computing»? Par Morand Studer eleven Octobre 2011 Qu est-ce que le «cloud computing»? - Morand Studer eleven Octobre 2011 www.eleven.fr 1 Aujourd hui, la démocratisation de l informatique

Plus en détail

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012

Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 Lectra S.A. Bilan d émissions de Gaz à Effet de Serre Rapport du bilan destiné à la Préfecture de Police de Paris Décembre 2012 World Headquarters & siège social : 16-18, rue Chalgrin 75016 Paris France

Plus en détail

Bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre de l Université Joseph Fourier

Bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre de l Université Joseph Fourier 23/05/2013 Bilan 2011 des émissions de gaz à effet de serre de l Université Joseph Fourier L université Joseph Fourier s est engagée dans la réalisation de son propre Bilan des Emissions de Gaz à Effet

Plus en détail

Développement Durable

Développement Durable Développement Durable LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DANS MON ENTREPRISE *Identifier les enjeux du développement durable pour son entreprise. *Mettre en place les outils et les méthodes pour initier la démarche

Plus en détail

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE :

METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : METTRE EN PLACE UNE DÉMARCHE RSE : UNE RÉELLE OPPORTUNITÉ POUR VOTRE ENTREPRISE! Salon des Entrepreneurs Mercredi 4 février 2015 Intervenants Frédéric CURIER o Président de Bio Crèche Emilie DAMLOUP o

Plus en détail

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE

BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE AIR FRANCE Année civile 2011 1 1. INTRODUCTION 1.2. Cadre réglementaire 3 1.3. Méthodologie retenue. 3 2. BILAN DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE 2.1. Description

Plus en détail

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle

La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle La réponse aux enjeux des RH du 21 ème siècle Comment répondre aux nouveaux enjeux des DRH du 21 ème siècle? Besoin n 1 : innover et développer de nouveaux usages métier en décloisonnant les différents

Plus en détail

Le pilotage et les outils du développement durable

Le pilotage et les outils du développement durable Le pilotage et les outils du développement durable ANCI Création mars 2010 PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements Présentation du Groupe PRESENTATION DU GROUPE Les 4 engagements 4 engagements prioritaires

Plus en détail

4.5. INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX

4.5. INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX INDICATEURS EXTRA-FINANCIERS.5. Le volet environnemental de notre Protocole de reporting, référentiel en matière de reporting extra-financier pour les entités du groupe, a été entièrement revu. Ainsi,

Plus en détail

Au-delà de la crise, quels systèmes d'information pour les entreprises de demain?

Au-delà de la crise, quels systèmes d'information pour les entreprises de demain? Au-delà de la crise, quels systèmes d'information pour les entreprises de demain? Alain PETRISSANS Associate Vice President Consulting IDC France Copyright 2009 IDC. Reproduction is forbidden unless authorized.

Plus en détail

Hager innove pour. l efficacité énergétique

Hager innove pour. l efficacité énergétique Hager innove pour l efficacité énergétique Le groupe Hager développe et commercialise des solutions accompagnées de multiples services pour la distribution sécurisée et intelligente de l énergie électrique

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Classification des actions d efficacité énergétique

Classification des actions d efficacité énergétique Gestion active des bâtiments Classification des actions d efficacité énergétique dans le cadre de la rénovation des bâtiments existants Les bâtiments représentent à eux seuls 43% de la consommation d énergie

Plus en détail

Le conseil en développement durable Un boom en voie de maturation?

Le conseil en développement durable Un boom en voie de maturation? Le conseil en Un boom en voie de maturation? Auteurs : Rodolphe Deborre Directeur Construction Positive Le 12 juin 2007 Je suis ou j étais un consultant en 2003-2006: SymbioseS Conseil opérationnel en

Plus en détail

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric

Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights. Schneider Electric Evolution des réglementations et contribution de l offre Facility Insights Evolution des réglementations Directive européenne : European Energy Directive (EED) Loi DDADUE Audit ISO50001 RT2012 Un environnement

Plus en détail

Internet, courriel : réduire les impacts

Internet, courriel : réduire les impacts Au bureau AGIR! Internet, courriel : réduire les impacts Limiter nos consommations d énergie et de matières premières Édition : avril 2012 sommaire glossaire introduction En savoir plus sur les TIC....

Plus en détail

Efficience énergétique du SI par l écoconception des logiciels - projet Code Vert

Efficience énergétique du SI par l écoconception des logiciels - projet Code Vert Efficience énergétique du SI par l écoconception des logiciels - projet Code Vert 31 mars2015 Thierry LEBOUCQ tleboucq@kaliterre.fr @tleboucq Jeune entreprise innovante depuis 2011 Spécialisée dans le

Plus en détail