RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS"

Transcription

1 ISSN RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2012/05 Document affiché en préfecture le 13 janvier

2 SOMMAIRE DU RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2012/05 Document affiché en préfecture le 13 janvier 2012 CABINET DU PREFET...4 ARRÊTÉ N 12/CAB/003 PORTANT AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...4 ARRÊTÉ N 12/CAB/004 PORTANT AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...5 ARRÊTÉ N 12/CAB/005 PORTANT AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...6 ARRÊTÉ N 12/CAB/006 PORTANT AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...7 ARRÊTÉ N 12/CAB/008 PORTANT AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...8 ARRÊTÉ N 12/CAB/009 PORTANT MODIFICATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...9 ARRÊTÉ N 12/CAB/010 PORTANT MODIFICATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...9 ARRÊTÉ N 12/CAB/011 PORTANT AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...10 ARRÊTÉ N 12/CAB/012 PORTANT AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...11 ARRÊTÉ N 12/CAB/013 PORTANT AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...12 ARRÊTÉ N 12/CAB/014 PORTANT MODIFICATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...13 ARRÊTÉ N 12/CAB/015 PORTANT AUTORISATION D UN SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE...15 SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES, DES MOYENS ET DE LA LOGISTIQUE...16 ARRETE N 12-SRHML-19 MODIFIANT L ARRÊTÉ N 10-SRHML-72 MODIFIÉ FIXANT LA COMPOSITION DU COMITÉ TECHNIQUE DE LA PRÉFECTURE DE LA VENDÉE...16 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES LIBERTES PUBLIQUES...17 ARRETE DRLP/ 2012/N 14 DU 10 JANVIER 2012 HABILITANT DANS LE DOMAINE FUNÉRAIRE...17 ARRETE DRLP/ 2012/N 15 DU 10 JANVIER 2012 HABILITANT DANS LE DOMAINE FUNÉRAIRE...17 A R R E T E N 12/DRLP/16 RELATIF AUX QUÊTES ET VENTES D OBJETS SANS VALEUR MARCHANDE SUR LA VOIE PUBLIQUE OU DANS LES LIEUX PUBLICS...17 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE...19 ARRETE DDCS - N 103 PORTANT AGRÉMENT D UN GROUPEMENT SPORTIF...19 ARRETE DDCS - N 104 PORTANT AGRÉMENT D UN GROUPEMENT SPORTIF...19 ARRETE DDCS - N 127 PORTANT AGRÉMENT D UN GROUPEMENT SPORTIF...19 ARRÊTÉ N 2012/DDCS/01 PORTANT MODIFICATION DE LA COMPOSITION DE LA COMMISSION DÉPARTEMENTALE CONSULTATIVE DES GENS DU VOYAGE...20 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER...21 A R R E T E N 11/EM/DML/DDTM/2011 ADOPTANT LA DÉLIBÉRATION RELATIVE À UNE COTISATION PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE DUE PAR LES ARMATEURS AU PROFIT DU COMITÉ LOCAL DES PÊCHES MARITIMES ET DES ÉLEVAGES MARIN DES SABLES D'OLONNE...21 A R R E T E N 12/EM/DML/DDTM/2011 ADOPTANT LA DÉLIBÉRATION RELATIVE À UNE COTISATION PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE DUE PAR LES ARMATEURS AU PROFIT DU COMITÉ LOCAL DES PÊCHES MARITIMES ET DES ÉLEVAGES MARIN DE L'ILE D'YEU...21 A R R E T E N 13/EM/DML/DDTM/2011 ADOPTANT LA DÉLIBÉRATION RELATIVE À UNE COTISATION PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE DUE PAR LES ARMATEURS AU PROFIT DU COMITÉ LOCAL DES PÊCHES MARITIMES ET DES ÉLEVAGES MARIN DE ST GILLES CROIX DE VIE...21 A R R E T E N 14/EM/DML/DDTM/2011 ADOPTANT LA DÉLIBÉRATION RELATIVE À UNE COTISATION PROFESSIONNELLE OBLIGATOIRE DUE PAR LES ARMATEURS AU PROFIT DU COMITÉ LOCAL DES PÊCHES MARITIMES ET DES ÉLEVAGES MARIN DE NOIRMOUTIER...22 ARRÊTÉ 11-DDTM / 727 DU 04 NOVEMBRE 2011 ABROGEANT L'ARRÊTÉ 11-DDTM / 529 DU 28 JUIN 2011 AU BÉNÉFICE DE MME MARMIN ELENA OCCUPANTE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME NATUREL DE L'ÉTAT SUR LA PLAGE DE LA PARACOU À LA CHAUME, COMMUNE DES SABLES D'OLONNE...22 ARRÊTÉ N 11 DDTM ARRÊTÉ PRÉFECTORAL N 11-DDTM-SERN- 840 AUTORISANT LA RECONSTRUCTION DE L'ESTACADE DE SAINT-JEAN-DE-MONTS - N ARRÊTÉ PRÉFECTORAL N 11-DDTM-843 ACCORDANT L AUTORISATION TEMPORAIRE REGROUPÉE DE PRÉLEVER L'EAU DANS LES EAUX SUPERFICIELLES EN ZONE DE RÉPARTITION DES EAUX DU LAY ET DE LA SÈVRE NIORTAISE POUR LA SAISON D IRRIGATION ARRETE PREFECTORAL N 12-DREAL-SRNT-01 FIXANT DES PRESCRIPTIONS SPÉCIFIQUES DE SÉCURITÉ SUR LA DIGUE DU POLDER DU DAIN (NORD DU PORT DU BEC) À BOUIN...28 ARRÊTÉ N 12 DDTM

3 ARRÊTÉ N 12 DDTM ARRÊTÉ N 12 DDTM ARRÊTÉ N 2012-DDTM-SGDML 025 MODIFIANT L'AUTORISATION D'OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME NATUREL DE L'ÉTAT POUR L'USAGE D'UN PLAN D'EAU SUR LA COMMUNE DE SAINT GILLES CROIX DE VIE...31 ARRÊTÉ N 2012-DDTM-SGDML-026 AUTORISANT L'OCCUPATION TEMPORAIRE DU DOMAINE PUBLIC MARITIME NATUREL DE L'ÉTAT POUR L'INSTALLATION D'UN SYSTEME STABIPLAGE...32 SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS DE LA VENDEE...35 ARRÊTÉ N 11 DSIS 1695 FIXANT L'APTITUDE OPÉRATIONNELLE DES PLONGEURS DE LA SÉCURITÉ CIVILE POUR L'ANNÉE ARRÊTÉ N 11 DSIS 1696 FIXANT LA LISTE DÉPARTEMENTALE D'APTITUDE DES PERSONNELS APTES À EXERCER DANS LE DOMAINE DE LA PRÉVENTION POUR L'ANNÉE ARRÊTÉ N 11 DSIS 1697 FIXANT LA LISTE D'APTITUDE OPÉRATIONNELLE DES SAPEURS-POMPIERS DÉTENTEURS DE LA SPÉCIALITÉ RISQUES CHIMIQUES POUR L ANNÉE DIRECTION REGIONALE DES ENTREPRISES, DE LA CONCURRENCE ET DE LA CONSOMMATION, DU TRAVAIL ET DE L EMPLOI...37 DELEGATION DE SIGNATURE...37 DELEGATION DE SIGNATURE...37 DELEGATION DE SIGNATURE...37 DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES...39 ARRÊTÉ N 2012/DRAC/85/1PORTANT SUBDÉLÉGATION DE SIGNATURE ADMINISTRATIVE DE M. GEORGES POULL, DIRECTEUR RÉGIONAL DES AFFAIRES CULTURELLES À M. MARC LE BOURHIS, DIRECTEUR ADJOINT ET À M. PATRICE HARMEY, CHEF DU SERVICE TERRITORIAL DE L'ARCHITECTURE ET DU PATRIMOINE DE LA VENDÉE...39 CONCOURS...40 DECISION N OUVERTURE D UN CONCOURS SUR TITRES POUR L ACCES AU CORPS DES CADRES SOCIO-EDUCATIFS...40 DECISION N OUVERTURE D UN CONCOURS SUR TITRES EN VUE DU RECRUTEMENT D UN PREPARATEUR EN PHARMACIE HOSPITALIERE

4 CABINET DU PREFET Arrêté n 12/CAB/003 portant autorisation d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E Article 1er Monsieur Didier PALARDY est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté à mettre en oeuvre à l'adresse sus-indiquée (PALARDY TP rue du 8 Mai CHAMPAGNE LES MARAIS), un système de vidéosurveillance conformément au dossier présenté, annexé à la demande enregistrée sous le numéro 2011/0456. Pour le respect de la vie privée, le champ de vision des 13 caméras extérieures ne devra pas dépasser les limites de propriété. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens, Autres (Lutte contre le vol, les incivilités, les actes de délinquance et levée de doute lors des déclenchements d'alarme). Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du gérant. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 30 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 Le sous-préfet, directeur de cabinet, le sous-préfet de FONTENAY LE COMTE, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire de CHAMPAGNE LES MARAIS sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Monsieur Didier PALARDY, rue du 8 Mai CHAMPAGNE LES MARAIS. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, 4

5 Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL Arrêté n 12/CAB/004 portant autorisation d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E Article 1er Madame Marie-Luce BARREAU est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté à mettre en oeuvre à l'adresse sus-indiquée (CAMPING L AMBOIS Lieudit Ambois MOUILLERON LE CAPTIF), un système de vidéosurveillance conformément au dossier présenté, annexé à la demande enregistrée sous le numéro 2011/0457. Pour le respect de la vie privée, le champ de vision des 3 caméras extérieures ne devra pas dépasser les limites de propriété. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Protection Incendie/Accidents, Prévention des atteintes aux biens, Lutte contre la démarque inconnue. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès de la gérante. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 30 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 Le sous-préfet, directeur de cabinet, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire de MOUILLERON LE CAPTIF sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Madame Marie-Luce BARREAU, Lieu-dit Ambois MOUILLERON LE CAPTIF. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, 5

6 Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL Arrêté n 12/CAB/005 portant autorisation d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E Article 1er Monsieur Christophe AUJARD est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté à mettre en oeuvre à l'adresse sus-indiquée (M2A LAVAGE rue Chamiraud FONTENAY LE COMTE), un système de vidéosurveillance conformément au dossier présenté, annexé à la demande enregistrée sous le numéro 2011/0460. Pour le respect de la vie privée, le champ de vision des 7 caméras extérieures ne devra pas dépasser les limites de propriété. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du gérant. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 28 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 Le sous-préfet, directeur de cabinet, le sous-préfet de FONTENAY LE COMTE, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire de FONTENAY LE COMTE sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Monsieur Christophe AUJARD, rue Chamiraud FONTENAY LE COMTE. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, 6

7 Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL Arrêté n 12/CAB/006 portant autorisation d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E Article 1er L arrêté préfectoral du 5 novembre 2008 précité est abrogé. Article 2 Mademoiselle Céline CAILLOT est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté à mettre en oeuvre à l'adresse sus-indiquée (SNC RESTAURANT LE VENDEEN 2 rue LATTRE DE TASSIGNY NIEUL LE DOLENT), un système de vidéosurveillance conformément au dossier présenté, annexé à la demande enregistrée sous le numéro 2011/0462. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens, Lutte contre la démarque inconnue. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 3 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 2, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès de la gérante. Article 4 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 17 jours. Article 5 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 6 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 7 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 8 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 9 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 10 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 11 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 12 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 13 Le sous-préfet, directeur de cabinet, le sous-préfet des SABLES D'OLONNE, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire de NIEUL LE DOLENT sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Mademoiselle Céline CAILLOT, 2 rue LATTRE DE TASSIGNY NIEUL LE DOLENT. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, Le sous-préfet, directeur de cabinet, 7

8 Sébastien CAUWEL Arrêté n 12/CAB/008 portant autorisation d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E Article 1er Monsieur Rémi BORDET est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté à mettre en oeuvre à l'adresse sus-indiquée (PHARMACIE BORDET 2 rue des Acacias SAINT PHILBERT DE BOUAINE), un système de vidéosurveillance conformément au dossier présenté, annexé à la demande enregistrée sous le numéro 2011/0467. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens, Lutte contre la démarque inconnue. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du pharmacien titulaire. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 15 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 Le sous-préfet, directeur de cabinet, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire de SAINT PHILBERT DE BOUAINE sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Monsieur Rémi BORDET, 2 rue des Acacias SAINT PHILBERT DE BOUAINE. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL 8

9 Arrêté n 12/CAB/009 portant modification d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E Article 1er SOCIETE GENERALE 2 rue du Maréchal Juin LA ROCHE SUR YON est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté, à l'adresse sus-indiquée (SOCIETE GENERALE 9 rue de l Eglise LES HERBIERS), à modifier l installation de vidéosurveillance précédemment autorisée, conformément au dossier annexé à la demande enregistrée sous le n 2011/0468. Pour le respect de la vie privée, le champ de vision de la caméra extérieure ne devra pas dépasser les limites de propriété. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du service sécurité. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 30 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 - Le sous-préfet, directeur de cabinet, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire des HERBIERS sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à SOCIETE GENERALE, 2 rue du Maréchal Juin LA ROCHE SUR YON. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL Arrêté n 12/CAB/010 portant modification d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée 9

10 Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E Article 1er SOCIETE GENERALE 2 rue du Maréchal Juin LA ROCHE SUR YON est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté, à l'adresse sus-indiquée (SOCIETE GENERALE 2BIS rue du Maréchal Juin LA ROCHE SUR YON), à modifier l installation de vidéosurveillance précédemment autorisée, conformément au dossier annexé à la demande enregistrée sous le n 2011/0472. Pour le respect de la vie privée, le champ de vision de la caméra extérieure ne devra pas dépasser les limites de propriété. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du service sécurité. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 30 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 - Le sous-préfet, directeur de cabinet, le directeur départemental de la sécurité publique et le maire de LA ROCHE SUR YON sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à SOCIETE GENERALE, 2 rue du Maréchal Juin LA ROCHE SUR YON. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL Arrêté n 12/CAB/011 portant autorisation d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E 10

11 Article 1er Monsieur Bruno VINCENDEAU est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté à mettre en oeuvre à l'adresse sus-indiquée (SERALU 2 rue de l Industrie MOUCHAMPS), un système de vidéosurveillance conformément au dossier présenté, annexé à la demande enregistrée sous le numéro 2011/0474. Pour le respect de la vie privée, le champ de vision des 6 caméras extérieures ne devra pas dépasser les limites de propriété. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens, Lutte contre la démarque inconnue. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du président directeur général. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 30 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 Le sous-préfet, directeur de cabinet, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire de MOUCHAMPS sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Monsieur Bruno VINCENDEAU, 2 rue de l'industrie MOUCHAMPS. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL Arrêté n 12/CAB/012 portant autorisation d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur 11

12 A R R E T E Article 1er Monsieur Samuel ROCHAIS est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté à mettre en oeuvre à l'adresse sus-indiquée (LES OPTICIENS MUTUALISTES avenue Atlant vie BELLEVILLE SUR VIE), un système de vidéosurveillance conformément au dossier présenté, annexé à la demande enregistrée sous le numéro 2011/0476. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens, Lutte contre la démarque inconnue. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du responsable magasin. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 0 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 Le sous-préfet, directeur de cabinet, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire de BELLEVILLE SUR VIE sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Monsieur Samuel ROCHAIS, avenue Atlant'vie BELLEVILLE SUR VIE. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL Arrêté n 12/CAB/013 portant autorisation d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur 12

13 A R R E T E Article 1er Monsieur David GOLDSCHMIDT est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté à mettre en oeuvre à l'adresse sus-indiquée (SARL FLORYDA/KALUA CAFE 48 rue DE LA REPUBLIQUE FONTENAY LE COMTE), un système de vidéosurveillance conformément au dossier présenté, annexé à la demande enregistrée sous le numéro 2011/0480. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du gérant. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 30 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 Le sous-préfet, directeur de cabinet, le sous-préfet de FONTENAY LE COMTE, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire de FONTENAY LE COMTE sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Monsieur David GOLDSCHMIDT, 48 rue DE LA REPUBLIQUE FONTENAY LE COMTE. La Roche Sur Yon, le 4 janvier Le préfet, Pour le préfet, Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL Arrêté n 12/CAB/014 portant modification d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E 13

14 Article 1er Monsieur Christophe ANDRIEUX est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté, à l'adresse sus-indiquée (DUSOLIER CALBERSON 37 rue de Dion Bouton LA ROCHE SUR YON), à modifier l installation de vidéosurveillance précédemment autorisée, conformément au dossier annexé à la demande enregistrée sous le n 2011/0458. Pour le respect de la vie privée, d une part, le champ de vision des 3 caméras extérieures ne devra pas dépasser les limites de propriété et, d autre part, les 6 caméras visionnant la voie publique ne devront pas visionner l'intérieur d immeubles d'habitation ni, de façon spécifique, l'entrée d immeubles ; des masquages seront programmés pour empêcher la surveillance de parties privées. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens, Prévention d actes terroristes. Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du responsable du service exploitation. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 30 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 - Le sous-préfet, directeur de cabinet, le directeur départemental de la sécurité publique et le maire de LA ROCHE SUR YON sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Monsieur Christophe ANDRIEUX, 37 rue de Dion Bouton LA ROCHE SUR YON. La Roche Sur Yon, le 6 janvier Le préfet, Pour le préfet, Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL 14

15 Arrêté n 12/CAB/015 portant autorisation d un système de vidéosurveillance Le Préfet de la Vendée Chevalier de la Légion d'honneur A R R E T E Article 1er Monsieur Karim ZOUBAIRI est autorisé(e), pour une durée de cinq ans renouvelable, dans les conditions fixées au présent arrêté à mettre en oeuvre à l'adresse sus-indiquée (DSM 18 rue de la République FONTENAY LE COMTE), un système de vidéosurveillance conformément au dossier présenté, annexé à la demande enregistrée sous le numéro 2011/0484. Le système considéré répond aux finalités prévues par la loi : Sécurité des personnes, Prévention des atteintes aux biens, Autres (Braquages). Il ne devra pas être destiné à alimenter un fichier nominatif. Le système doit être conforme aux normes techniques fixées par la réglementation en vigueur. Article 2 Le public devra être informé dans l établissement cité à l article 1 er, par une signalétique appropriée : - de manière claire, permanente et significative, à chaque point d accès du public, de l'existence du système de vidéosurveillance et de l'autorité ou de la personne responsable, notamment pour le droit d'accès aux images des conditions dans lesquelles il peut exercer son droit d'accès aux enregistrements. - l affichette mentionnera les références de la loi et du décret susvisés et les références du service et de la fonction du titulaire du droit d accès ainsi que le numéro de téléphone auquel celui-ci sera joignable. Le droit d accès aux images pourra s exercer auprès du gérant. Article 3 Hormis le cas d'une enquête de flagrant délit, d'une enquête préliminaire ou d'une information judiciaire, les enregistrements seront détruits dans un délai maximum de 10 jours. Article 4 Le titulaire de l'autorisation devra tenir un registre mentionnant les enregistrements réalisés, la date de destruction des images et, le cas échéant, la date de leur transmission au Parquet. Article 5 Le responsable de la mise en oeuvre du système devra se porter garant des personnes susceptibles d'intervenir dans l'exploitation ou le visionnage des images, ainsi que dans la maintenance du système mis en place. Des consignes très précises sur la confidentialité des images captées ou/et enregistrées et des atteintes à la vie privée qu'elles peuvent éventuellement impliquer seront données à toutes les personnes concernées. Article 6 L'accès à la salle de visionnage, d'enregistrement et de traitement des images, devra être strictement interdit à toute personne n'y ayant pas une fonction précise ou qui n'aura pas été préalablement habilitée et autorisée par l'autorité responsable du système ou de son exploitation. Article 7 Le droit d'accès aux informations enregistrées est réglé par les dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et les articles 14 et 15 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés. Article 8 Toute modification présentant un caractère substantiel devra faire l'objet d'une déclaration auprès des services préfectoraux (notamment changement d'activité dans les lieux protégés - changement dans la configuration des lieux - changement affectant la protection des images). Article 9 Sans préjudice des sanctions pénales applicables, la présente autorisation, pourra après que l'intéressé aura été mis à même de présenter ses observations, être retirée en cas de manquement aux dispositions des articles 10 et 10-1 de la loi du 21 janvier 1995 et de l'article 13 du décret du 17 octobre 1996 modifiés susvisés, et en cas de modification des conditions au vu desquelles elle a été délivrée. Cette autorisation ne vaut qu'au regard de la loi n du 21 janvier 1995 modifiée susvisée. Elle est délivrée sans préjudice d'autres procédures éventuellement applicables (code du travail, code civil, code pénal...). Article 10 La présente autorisation sera publiée au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. Elle pourra faire l'objet d'un recours devant le Tribunal de Grande Instance dans un délai de deux mois à compter de la date de sa notification à l'intéressé(e) ou de sa publication au document précité. Article 11 Le système concerné devra faire l objet d une nouvelle autorisation administrative préalable au terme du délai des cinq ans : une nouvelle demande devra être présentée à la Préfecture quatre mois avant l échéance de ce délai. Article 12 Le sous-préfet, directeur de cabinet, le sous-préfet de FONTENAY LE COMTE, le commandant du groupement de gendarmerie de la Vendée et le maire de FONTENAY LE COMTE sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté dont un exemplaire leur sera adressé ainsi qu à Monsieur Karim ZOUBAIRI, 18 rue de la République FONTENAY LE COMTE. La Roche Sur Yon, le 6 janvier Le préfet, Pour le préfet, Le sous-préfet, directeur de cabinet, Sébastien CAUWEL 15

16 SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES, DES MOYENS ET DE LA LOGISTIQUE ARRETE n 12-SRHML-19 modifiant l arrêté n 10-SRHML-72 modifié fixant la composition du comité technique de la préfecture de la Vendée LE PRÉFET DE LA VENDÉE Chevalier de la Légion d'honneur, ARRETE ARTICLE 1 er L article 2 de l arrêté n 10-SRHML-72 modifié du 26 mai 2010 est remplacé par les dispositions suivantes : b) Représentants du personnel : 4 membres titulaires et 4 membres suppléants» En qualité de titulaires : - CFDT Interco : M Patrick GEFFROY, agent technique principal de 1 ère classe Mme Bénédicte PONTOIZEAU, adjointe administrative de 1 ère classe - FO : M. Florent LERAY, attaché - CGT : M. Joan ARNAULT, adjoint technique de 1 ère classe En qualité de suppléants : - CFDT Interco : Mme Catherine AUDIBERT, secrétaire administrative de classe normale M. Philippe ARENOU, adjoint technique de 1 ère classe - FO : Mme Magali SEGUY-LABBE, secrétaire administrative de classe exceptionnelle - CGT : Mme Lydie LEMATELOT, secrétaire administrative de classe normale ARTICLE 2 - Le Secrétaire Général de la préfecture de la Vendée est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture. La Roche sur Yon, le 4 janvier 2012 Le Préfet, Bernard SCHMELTZ "Conformément aux dispositions du décret n du 11 janvier 1965 modifié, cet arrêté peut faire l'objet d'un recours contentieux devant le tribunal administratif dans le délai de deux mois courant, à compter de la notification de celui-ci" 16

17 DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES LIBERTES PUBLIQUES ARRETE DRLP/ 2012/N 14 du 10 janvier 2012 Habilitant dans le domaine funéraire LE PREFET DE LA VENDEE Chevalier de la Légion d Honneur A R R E T E : ARTICLE 1er Est habilité pour une période de 1 an, l établissement principal de la SARL «Ambulances Côte de Lumière», sise à SAINT MICHEL EN L HERM rue Basse, exploité conjointement par Monsieur Fabrice BORY et Monsieur Cyril GOJON, dénommée «Taxi-Ambulances Côte de Lumière», pour exercer sur l ensemble du territoire national les activités de pompes funèbres figurant sur l attestation ci-jointe. ARTICLE 2 Le numéro d habilitation est ARTICLE 3 La présente habilitation est accordée pour une durée d UN AN. ARTICLE 4 - Le Secrétaire Général de la Préfecture de la Vendée est chargé de l exécution du présent arrêté dont une copie sera transmise aux pétitionnaires ainsi qu à M. le Maire de la commune de SAINT MICHEL EN L HERM. Cet arrêté sera publié au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. LA ROCHE SUR YON, le 10 janvier 2012 Pour le Préfet Le Chef de Bureau Anne HOUSSARS-LASSARTESSES L annexe est consultable sur simple demande auprès du service concerné. ARRETE DRLP/ 2012/N 15 du 10 janvier 2012 Habilitant dans le domaine funéraire LE PREFET DE LA VENDEE Chevalier de la Légion d Honneur A R R E T E : ARTICLE 1er Est habilité pour une période de 1 an, l établissement secondaire de la SARL «Ambulances Côte de Lumière», sis à LUCON 89, avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny, exploité par Monsieur Fabrice BORY et Monsieur Cyril GOJON, Gérants, pour exercer sur l ensemble du territoire national les activités de pompes funèbres figurant sur l attestation ci-jointe. ARTICLE 2 Le numéro d habilitation est ARTICLE 3 La présente habilitation est accordé&e pour une durée d UN AN. ARTICLE 4 - Le Secrétaire Général de la Préfecture de la Vendée est chargé de l exécution du présent arrêté dont une copie sera transmise aux pétitionnaires ainsi qu à M. le Maire de la commune de SAINT MICHEL EN L HERM. Cet arrêté sera publié au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. LA ROCHE SUR YON, le 10 janvier 2012 Pour le Préfet Le Chef de Bureau Anne HOUSSARD-LASSARTESSES L annexe est consultable sur simple demande auprès du service concerné. A R R E T E n 12/DRLP/16 relatif aux quêtes et ventes d objets sans valeur marchande sur la voie publique ou dans les lieux publics LE PREFET DE LA VENDEE Chevalier de la Légion d Honneur A R R E T E : ARTICLE 1 Les quêtes et ventes d objets sans valeur marchande propre sur la voie publique ou dans les lieux publics sont interdites sur tout le territoire du département. ARTICLE 2 L interdiction visée à l article 1 n est pas applicable aux organismes mentionnés, et pour les dates fixées, dans le calendrier annuel des journées nationales d appel à la générosité publique établi par le ministre de l intérieur, de l outre-mer, des collectivités locales et de l immigration et publié au Journal Officiel du 21 décembre 2011 (page 21660), ci-joint en annexe. Elle n est pas non plus applicable aux organismes ayant fait l objet d un arrêté municipal ou préfectoral d autorisation. ARTICLE 2 - Les personnes habilitées à quêter doivent porter, d une façon ostensible, une carte indiquant l œuvre au profit de laquelle elles collectent des fonds, et la date de la quête. Cette carte n est valable que pour la durée de la quête autorisée et doit être visée par mes services. ARTICLE 5 Monsieur le Secrétaire Général de la Préfecture de la Vendée, Madame la Sous-Préfète des SABLES D OLONNE, Madame le Sous-Préfet de FONTENAY LE COMTE, Mesdames et Messieurs les Maires du département, Monsieur le Commandant du Groupement de Gendarmerie de la Vendée et Monsieur le Directeur 17

18 Départemental de la Sécurité Publique sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui sera inséré au Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de la Vendée. LA ROCHE SUR YON, le 11 janvier 2012 Le Préfet, Pour le Préfet, Le Directeur Chantal ANTONY L annexe est consultable sur simple demande auprès du service concerné. 18

19 DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE ARRETE DDCS - N 103 portant agrément d un groupement sportif LE PREFET DE LA VENDEE Chevalier de la Légion d Honneur Officier de l Ordre National du Mérite A R R E T E Article 1 er : Le groupement sportif dénommé La Fraternelle Football, dont le siège social est situé à Mortagne-sur- Sèvre, affilié à la Fédération Française de Football, est agréé sous le numéro S/ au titre des activités physiques ou sportives. Article 2 : Le Secrétaire Général de la Préfecture de la Vendée et la Directrice Départementale de la Cohésion Sociale de la Vendée sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture et dont une copie sera adressée au président du groupement sportif concerné. La Roche sur Yon, le 3 novembre 2011 Le Préfet, Pour le Préfet de la Vendée, La Directrice Départementale de la Cohésion Sociale, Et par délégation, L Inspecteur Principal de la Jeunesse et des Sports, Jean-Louis CHARLEUX ARRETE DDCS - N 104 portant agrément d un groupement sportif LE PREFET DE LA VENDEE Chevalier de la Légion d Honneur Officier de l Ordre National du Mérite A R R E T E Article 1 er : Le groupement sportif dénommé Etoile Sportive du Marais Twirling Challans, dont le siège social est situé à Notre-Dame-de-Riez, affilié à la Fédération Sportive et Culturelle de France, est agréé sous le numéro S/ au titre des activités physiques ou sportives. Article 2 : Le Secrétaire Général de la Préfecture de la Vendée et la Directrice Départementale de la Cohésion Sociale de la Vendée sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture et dont une copie sera adressée à la présidente du groupement sportif concerné. La Roche sur Yon, le 3 novembre 2011 Le Préfet, Pour le Préfet de la Vendée, La Directrice Départementale de la Cohésion Sociale, Et par délégation, L Inspecteur Principal de la Jeunesse et des Sports, Jean-Louis CHARLEUX ARRETE DDCS - N 127 portant agrément d un groupement sportif LE PREFET DE LA VENDEE Chevalier de la Légion d Honneur Officier de l Ordre National du Mérite A R R E T E Article 1 er : Le groupement sportif dénommé Amicale Laïque de l Auto-Club Vouvraisien, dont le siège social est situé à Saint-Hilaire-le-Vouhis, affilié à l Union Française des Œuvres Laïques d Education Physique, est agréé sous le numéro S/ au titre des activités physiques ou sportives. Article 2 : Le Secrétaire Général de la Préfecture de la Vendée et la Directrice Départementale de la Cohésion Sociale de la Vendée sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture et dont une copie sera adressée au président du groupement sportif concerné. La Roche sur Yon, le 28 novembre 2011 Le Préfet, Pour le Préfet de la Vendée, La Directrice Départementale de la Cohésion Sociale, 19

20 Et par délégation, L Inspecteur Principal de la Jeunesse et des Sports, Jean-Louis CHARLEUX Arrêté n 2012/DDCS/01 portant modification de la composition de la commission départementale consultative des gens du voyage LE PRÉFET DE LA VENDÉE Chevalier de la Légion d Honneur A R R E T E Article 1 er : La commission départementale consultative des gens du voyage relative à l accueil et à l habitat des gens du voyage est modifiée pour la représentation suivante : Représentants de la Caisse locale d allocations familiales - Titulaire : Monsieur Jean-Philippe L ALLINEC - Suppléante : Madame Patricia BLANCHARD Le reste sans changement. Article 2 : Les membres de cette commission sont nommés jusqu au 29/12/2014, date correspondant à la durée du mandat restant à courir. Article 3 : Le présent arrêté sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture de la Vendée. Article 4 : Le Secrétaire Général de la Préfecture de la Vendée est chargé de l exécution des dispositions du présent arrêté. La Roche-sur-Yon, le 9 janvier 2012 Le Préfet, Pour le Préfet, Le Secrétaire Général de la Préfecture de la Vendée François PESNEAU 20

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ISSN 0984-2543 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2012/15 Document affiché en préfecture le 9 mars 2012 1 SOMMAIRE DU RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2012/15 Document affiché en préfecture le 9 mars

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ISSN 0984-2543 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2011/12 Document affiché en préfecture le 18 février 2011 1 SOMMAIRE DU RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2011/12 Document affiché en préfecture le 18

Plus en détail

PRÉFET DE L ALLIER RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Numéro spécial. 12 Juillet 2011. Edité le 12 juillet 2011

PRÉFET DE L ALLIER RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Numéro spécial. 12 Juillet 2011. Edité le 12 juillet 2011 PRÉFET DE L ALLIER RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Numéro spécial 12 Juillet 2011 Edité le 12 juillet 2011 Le texte intégral des extraits des actes administratifs publiés dans le présent recueil peut

Plus en détail

! #! %&% &(% ). /01,. 0. 2. 2 3 40 5 ) / 2 3 6 777)3 ) )2 5) )

! #! %&% &(% ). /01,. 0. 2. 2 3 40 5 ) / 2 3 6 777)3 ) )2 5) ) ! #! %&% &(% ) +,. /01,. 0. 2. 2 3 40 5 ) / 2 3 6 777)3 ) )2 5) ) Sommaire Préfecture - Direction des Libertés Publiques Arrêté - 2011-DLP/BRE-VIDEO 67 en date du 21 janvier 2011 portant autorisation de

Plus en détail

PREFET DE L ALLIER RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Numéro 3. Mars 2015

PREFET DE L ALLIER RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Numéro 3. Mars 2015 PREFET DE L ALLIER PREFET DE L ALLIER RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Numéro 3 Mars 2015 Edité le 1er avril 2015 2, rue Michel de l'hospital CS 31649 03016 MOULINS Cedex Téléphone : 04.70.48.30.00 Télécopie

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 11 1 er juin 2012 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 11 du 1 er juin 2012 SOMMAIRE Arrêté Date CABINET DU

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 69 OCTOBRE 2015 Recueil publié le 16 octobre 2015 SOMMAIRE DU RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 69 octobre 2015 Recueil publié le 16 octobre 2015 PREFECTURE DE LA VENDEE

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA MEUSE

REPUBLIQUE FRANCAISE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA MEUSE REPUBLIQUE FRANCAISE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA MEUSE Recueil N 22 18 octobre 2013 SOMMAIRE PREFECTURE DE LA MEUSE DIRECTION DES SERVICES DU CABINET BUREAU DU CABINET Arrêté

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFECTURE DE L YONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS n 07/2011 du 15 avril 2011 Adresse de la préfecture : 1, Place de la Préfecture CS 80119-89016 Auxerre cedex tél. standard 03.86.72.79.89 Horaires

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ISSN 0984-2543 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2008/39 Document affiché en préfecture le 9 octobre 2008 1 SOMMAIRE DU RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2008/39 Document affiché en préfecture le 9 octobre

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 10 15 mai 2013 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 10 du 15 mai 2013 SOMMAIRE Arrêté Date CABINET DU PREFET Page Arrêté relatif à l autorisation

Plus en détail

Guide des Marchés de Vendée CCI VENDÉE

Guide des Marchés de Vendée CCI VENDÉE Guide des Marchés de Vendée CCI VENDÉE Edition 2014 SOMMAIRE Marchés par jour.................................... 5 Marchés du Lundi....7 Marchés du Mardi...8 Marchés du Mercredi...9 Marchés du Jeudi...10

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ISSN 0984-2543 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2011/06 Document affiché en préfecture le 24 janvier 2011 1 SOMMAIRE DU RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2011/06 Document affiché en préfecture le 24

Plus en détail

Charte d éthique de la vidéosurveillance

Charte d éthique de la vidéosurveillance Charte d éthique de la vidéosurveillance Préambule - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Lyon dans le cadre du contrat local de sécurité.

Plus en détail

NUMERO SPECIAL DRLP DCTE - DSF 3 avril 2009

NUMERO SPECIAL DRLP DCTE - DSF 3 avril 2009 NUMERO SPECIAL DRLP DCTE - DSF 3 avril 2009 2 SOMMAIRE DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DES LIBERTES PUBLIQUES BUREAU DE LA CIRCULATION ARRÊTÉ portant fermeture de l'aire de repos du péage central de

Plus en détail

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE

DIRECTION TECHNIQUE VIDEOSURVEILLANCE I - OBJET La vidéosurveillance est un outil au service de la sécurité et de la prévention du Centre hospitalier du Mans. Ses objectifs sont de prévenir l atteinte aux personnes et aux biens et d augmenter

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA GIRONDE RAA 33 N 2015-055

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA GIRONDE RAA 33 N 2015-055 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA GIRONDE RAA 33 N 2015-055 Publié le 17 juillet 2015 SOMMAIRE Administrations Service Date Acte DDTM DDTM Eau Nature Eau Nature Type Acte Intitulé 09/07/15 arrêté

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

ARRETE COMPLEMENTAIRE N 2012-178-0023

ARRETE COMPLEMENTAIRE N 2012-178-0023 DIRECTION DEPARTEMENTALE DE LA PROTECTION DES POPULATIONS Service protection de l'environnement GRENOBLE, LE 26 JUIN 2012 AFFAIRE SUIVIE PAR : Michelle LEDROLE : 04.56.59.49.61 : 04.56.59.49.96 ARRETE

Plus en détail

Journal officiel du 20 octobre 1996, page 15432. Vu le code pénal, et notamment ses articles 226-1 et R. 226-11 ;

Journal officiel du 20 octobre 1996, page 15432. Vu le code pénal, et notamment ses articles 226-1 et R. 226-11 ; Avertissement L acte que vous allez consulter a été retranscrit, éventuellement coordonné, et mis en ligne par une entité privée. Il ne s agit pas d un document officiel ; seul un document officiel fait

Plus en détail

PREFET D'ILLE-ET-VILAINE ARRETE D'AUTORISATION

PREFET D'ILLE-ET-VILAINE ARRETE D'AUTORISATION DIRECTION DEPARTEMENTALE DES TERRITOIRES ET DE LA MER Service Eau et Biodiversité PREFET D'ILLE-ET-VILAINE ARRETE D'AUTORISATION Agrément n 35-2011-00121 portant agrément d'une entreprise réalisant des

Plus en détail

REGLEMENTATION DE LA VIDEO-PROTECTION

REGLEMENTATION DE LA VIDEO-PROTECTION REGLEMENTATION DE LA VIDEO-PROTECTION Les principes La vidéo-protection va de plus en plus souvent participer à la détection anti-intrusion, au contrôle d'accès, à la télésurveillance. Elle consiste en

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. n 17/2009 du 16 octobre 2009

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. n 17/2009 du 16 octobre 2009 PREFECTURE DE L YONNE RECUEIL DE ACTE ADMINITRATIF n 17/2009 du 16 octobre 2009 Adresse de la préfecture : Place de la Préfecture - 89016 Auxerre cedex tél. standard 03.86.72.79.89 Horaires d ouverture

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 5. DU 01 AU 15 mars 2015

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 5. DU 01 AU 15 mars 2015 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 5 DU 01 AU 15 mars 2015 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL DES ACTES

Plus en détail

Charte déontologique de la vidéosurveillance

Charte déontologique de la vidéosurveillance Charte déontologique de la vidéosurveillance Ville de Clichy Préambule Souhaitant améliorer la sécurité des personnes et des biens, répondre davantage aux demandes sociales de sécurité et de prévention,

Plus en détail

Registre de Santé et de Sécurité au Travail

Registre de Santé et de Sécurité au Travail Coordonnées de l école :.. Sous couvert de l Inspecteur de l Education Nationale de la circonscription de Registre de Santé et de Sécurité au Travail à l attention des personnels concernant la prévention

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. n 13/2010 du 04 août 2010

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. n 13/2010 du 04 août 2010 PREFECTURE DE L YONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS n 13/2010 du 04 août 2010 Adresse de la préfecture : Place de la Préfecture - 89016 Auxerre cedex tél. standard 03.86.72.79.89 Horaires d ouverture

Plus en détail

PORTANT PRESCRIPTIONS SPECIALES ---- Société TOTAL MARKETING SERVICES. ---- Commune de MERCEUIL 21190 ----

PORTANT PRESCRIPTIONS SPECIALES ---- Société TOTAL MARKETING SERVICES. ---- Commune de MERCEUIL 21190 ---- Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement Unité territoriale de Côte d'or A R R E T E P R E F E C T O R A L PORTANT PRESCRIPTIONS SPECIALES Société TOTAL MARKETING SERVICES

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 10. DU 16 AU 31 mai 2014

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 10. DU 16 AU 31 mai 2014 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 10 DU 16 AU 31 mai 2014 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 ²PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL DES

Plus en détail

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère des sports

Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère des sports Ministère de l éducation nationale, de la jeunesse et de la vie associative Ministère des sports Direction de la jeunesse de l éducation populaire et de la vie associative Sous-direction des politiques

Plus en détail

PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Recueil régional normal :

PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Recueil régional normal : PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Recueil régional normal : N NV57-03 JUILLET 2015 SOMMAIRE Agence régionale de santé (ARS) 2015173-0040 - AVIS RECTIFICATIF D'APPEL À PROJETS

Plus en détail

ARRÊTE. Article 1. Article 2

ARRÊTE. Article 1. Article 2 REPUBLIQUE FRANCAISE Commune de Serraval dossier n DP 074 265 12 X0007 date de dépôt : 29 février 2012 demandeur : Monsieur BERNARD-BERNARDET Christophe pour : division création de 2 lots adresse terrain

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2010 25

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2010 25 PREFECTURE DU MORBIHAN RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2010 25 1 ère quinzaine d'octobre 2010 Place du Général-de Gaulle B.P. 501 56019 VANNES Cedex Tél. 02 97 54 84 00 www.morbihan.pref.gouv.fr Recueil

Plus en détail

ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE.

ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE. N 043-2012 ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE. VU le Code Général des Collectivités Territoriales, articles L.2213-1, L.2213-2,

Plus en détail

Code de la santé publique

Code de la santé publique Dispositions relatives aux laboratoires d analyses de biologie médicale au regard du registre du commerce et des sociétés Code de la santé publique Partie législative Sixième partie : Etablissements et

Plus en détail

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/

Vidéosurveillance. Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Vidéosurveillance Lien : http://www.videoprotection.interieur.gouv.fr/ Les principes La vidéosurveillance va de plus en plus souvent participer à la détection antiintrusion, au contrôle d'accès, à la télésurveillance.

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU BUREAU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU BUREAU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU BUREAU DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU SERVICE DEPARTEMENTAL D'INCENDIE ET DE SECOURS DU TARN SEANCE DU 11 JUIN 2015 L'an deux mille quinze et le onze du mois de

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DU SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS D EURE ET LOIR (Article R 1424-17 du code général des collectivités territoriales) N 2007-16 ANNEE 2007 Edition du 21

Plus en détail

NOR/INT/E/03/00102/C Objet: Circulaire relative au référentiel des services de santé et de secours médical des services d incendie et de secours.

NOR/INT/E/03/00102/C Objet: Circulaire relative au référentiel des services de santé et de secours médical des services d incendie et de secours. DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES Paris, le 23 octobre 2003 SOUS-DIRECTION DES SAPEURS-POMPIERS LE CONSEILLER SANTE Réf. DDSC 10/HJ/N 2003-294 H. JULIEN 01.56.04.74.12 e-mail : henri.julien@interieur.gouv.fr

Plus en détail

PREFECTURE DE LA LOIRE

PREFECTURE DE LA LOIRE PREFECTURE DE LA LOIRE R E C U E I L D E S A C T E S A D M I N I S T R A T I F S DELEGATION DE SIGNATURE N SPECIAL - 40 Date de parution : 15 novembre 2007 SOMMAIRE PREFECTURE DE LA LOIRE SECRETARIAT GENERAL

Plus en détail

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale PREAMBULE Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Rouen dans le cadre

Plus en détail

NUMÉRO SPÉCIAL. Délégation de signatures Services préfectoraux. - 10 septembre 2012 -

NUMÉRO SPÉCIAL. Délégation de signatures Services préfectoraux. - 10 septembre 2012 - NUMÉRO SPÉCIAL Délégation de signatures Services préfectoraux - 10 septembre 2012 - 2 SOMMAIRE SECRETARIAT GENERAL AUX AFFAIRES DÉPARTEMENTALES SERVICE DES RESSOURCES HUMAINES ET DES MOYENS BUREAU DES

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFET DE L YONNE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS n 02/2013 du 19 mars 2013 Adresse de la préfecture : 1, Place de la Préfecture CS 80119-89016 Auxerre cedex tél. standard 03.86.72.79.89 Adresse de la

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Numéro 50 5 octobre 2012 RECUEIL des ACTES ADMINISTRATIFS N 50 du 5 octobre 2012 SOMMAIRE ARRÊTÉS DU PRÉFET DE DÉPARTEMENT BUREAU DU CABINET Objet : Arrêté n Cabinet/SPA/2012/0563

Plus en détail

PREFET DU FINISTERE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

PREFET DU FINISTERE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFET DU FINISTERE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 1 - JANVIER 2015 SOMMAIRE 2901 Préfecture du Finistère 01 - Direction du Cabinet Arrêté - Arrêté préfectoral du 30 décembre 2014 portant la liste

Plus en détail

Convention relative aux conditions d'utilisation du logiciel LEXIC / OVIDE

Convention relative aux conditions d'utilisation du logiciel LEXIC / OVIDE Convention relative aux conditions d'utilisation du logiciel LEXIC / OVIDE Vu le Code général des collectivités territoriales et notamment ses articles L.1321-1 à L.1321-8 ; Vu le code de la propriété

Plus en détail

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale

Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale détaillé Partie 1 Abécédaire du statut de la fonction publique territoriale A Abandon de poste.......................................................................5849 15 Absence de service fait................................................................5850

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION ET DE L ENVIRONNEMENT BELP Election des représentants au Parlement européen du 25 mai 2014 N Spécial 7 mai 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE

Plus en détail

Fourniture de carburants à la pompe, fourniture de carburants et/ou de fuel en vrac pour le sdis de la vendée

Fourniture de carburants à la pompe, fourniture de carburants et/ou de fuel en vrac pour le sdis de la vendée Département de publication : 85 AVIS D'ATTRIBUTION DE MARCHÉ Fourniture de carburants à la pompe, fourniture de carburants et/ou de fuel en vrac pour le sdis de la vendée SECTION I : POUVOIR ADJUDICATEUR

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 4 JUIN 2014

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 4 JUIN 2014 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 4 JUIN 2014 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL

Plus en détail

Code de l'action sociale et des familles

Code de l'action sociale et des familles Code de l'action sociale et des familles Partie réglementaire, livre II, titre II, chapitre VII : mineurs accueillis hors du domicile parental codifié par le décret n 2004-1136 du 21 octobre 2004 Section

Plus en détail

Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter

Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter Vous êtes victime d une agression, d un vol, de violences? les structures ci dessous peuvent vous aider. N hésitez pas à les contacter 08VICTIMES (08 842 846 37) http://www.inavem.org Les associations

Plus en détail

POLICIERS MUNICIPAUX : ASSERMENTATION, AGREMENT ET CONDITIONS D ARMEMENT.

POLICIERS MUNICIPAUX : ASSERMENTATION, AGREMENT ET CONDITIONS D ARMEMENT. POLICIERS MUNICIPAUX : ASSERMENTATION, AGREMENT ET CONDITIONS D ARMEMENT. Mise à jour 2014 Cadre juridique : - Décret n 2006-1391 du 17 novembre 2006 portant st atut particulier du cadre d emplois des

Plus en détail

/HVQXLWVGH VHPDLQH /HVQXLWV

/HVQXLWVGH VHPDLQH /HVQXLWV 35()(&785('(/$'520( ',5(&7,21'(/$5(*/(0(17$7,21 (7'(6/,%(57(638%/,48(6 %85($8'(/ $'0,1,675$7,21*(1(5$/( '(6(/(&7,216(7'(/$5(*/(0(17$7,21 $55(7(1ƒ /H3UpIHWGHOD'U{PH &KHYDOLHUGHOD/pJLRQG +RQQHXU &KHYDOLHUGHO

Plus en détail

PREFECTURE DE LA LOIRE

PREFECTURE DE LA LOIRE PREFECTURE DE LA LOIRE R E C U E I L D E S A C T E S A D M I N I S T R A T I F S N SPECIAL - 29 Date de parution : 11 juin 2010 1 SOMMAIRE DU RAA SPECIAL N 29 DU 11 juin 2010 SECRETARIAT GENERAL AUX AFFAIRES

Plus en détail

Article R.122-3 [Exception au domaine d application] Article R.122-4 [Arrêtés d application] Article R.122-5 [Classes d'immeubles de grande hauteur]

Article R.122-3 [Exception au domaine d application] Article R.122-4 [Arrêtés d application] Article R.122-5 [Classes d'immeubles de grande hauteur] CODE DE LA CONSTRUCTION ET DE L'HABITATION LIVRE 1 - DISPOSITIONS GENERALES TITRE II - Sécurité et protection contre l'incendie Chapitre 2 Disposition de sécurité relative aux immeubles de grande hauteur

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS CABINET DU PREFET SERVICE DEPARTEMENTAL DE COMMUNICATION INTERMINISTERIELLE N Spécial 22 décembre 2014 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL. DU 18 août 2014

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL. DU 18 août 2014 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 18 août 2014 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL

Plus en détail

PROJET DE CHARTE DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE

PROJET DE CHARTE DEONTOLOGIQUE DE LA VIDEOSURVEILLANCE Hôtel de Ville 10 place Victor Hassebroucq BP 80479 59208 Tourcoing Cedex Tél. : 03 20 23 37 00 Fax : 03 20 23 37 99 Direction de la Concertation, Tranquillité Habitants et Prévention 16 rue Paul Doumer

Plus en détail

ARRÊTÉ PRÉFECTORAL D URGENCE. N 2015027-0011 du 27 janvier 2015 LE PRÉFET DE VAUCLUSE CHEVALIER DE LA LEGION D'HONNEUR

ARRÊTÉ PRÉFECTORAL D URGENCE. N 2015027-0011 du 27 janvier 2015 LE PRÉFET DE VAUCLUSE CHEVALIER DE LA LEGION D'HONNEUR PREFET DE VAUCLUSE Direction départementale de la protection des populations Service prévention des risques techniques Affaire suivie par : Isabelle ABBATE Téléphone : 04 88 17 88 84 Télécopie : 04 88

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS ISSN 0984-2543 PRÉFECTURE DE LA VENDÉE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2002/07 Achevé d imprimer le 10 mai 2002 SOMMAIRE CABINET DU PRÉFET SERVICE INTERMINISTÉRIEL DE DÉFENSE ET DE LA PROTECTION CIVILE

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault SOMMAIRE

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault SOMMAIRE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Préfecture de l Hérault RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS et bulletin de liaison des maires 14 janvier 2010 Spécial D SOMMAIRE DÉLÉGATION DE SIGNATURE Arrêté préfectoral n 2010-I-127

Plus en détail

SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES. Cabinet

SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES. Cabinet SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES Cabinet. Arrêté PREF/CABINET/BC/2015244-0001 du 1 er septembre 2015 modifiant l'arrêté n PREF/CABINET/BC/2015238-0001 du 26 août 2015 portant désignation des

Plus en détail

doit également perme PREFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE SECURITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P)

doit également perme PREFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE SECURITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P) Ce document d information doit également perme PREFECTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE SECURITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (E.R.P) (débits de boissons, restaurants, hôtels, commerces.) Ce document

Plus en détail

LA VIDEOSURVEILLANCE. Environnement législatif

LA VIDEOSURVEILLANCE. Environnement législatif LA VIDEOSURVEILLANCE Environnement législatif 1 LA VIDEOSURVEILLANCE L environnement législatif 1. Le cadre législatif 2. Les «lois Pasqua» 3. Les «lois Sarkozy III» 2 Abréviations CNIL: Commission Nationale

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL relatif à la police des débits de boissons dans le département du Pas-de-Calais

ARRETE PREFECTORAL relatif à la police des débits de boissons dans le département du Pas-de-Calais Liberté Egalité Fraternité RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PREFECTURE DU PAS-DE-CALAIS CABINET DU PREFET Bureau de la Sécurité et de la Prévention de la délinquance N CAB-BSPD-2010-59 ARRETE PREFECTORAL relatif à

Plus en détail

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008)

Commission Nationale de l Informatique et des Libertés Recommandation (97-008) RECOMMANDATION Délibération n 97-008 du 4 février 1997 portant adoption d'une recommandation sur le traitement des données de santé à caractère personnel (Journal officiel du 12 avril 1997) La Commission

Plus en détail

La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX

La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX La vidéo surveillance : LA VIDEOSURVEILLANCE DOIT CONCILIER 2 PRINCIPES FONDAMENTAUX La sécurité des personnes et des biens et la liberté individuelle La mise en place de la vidéosurveillance est guidée

Plus en détail

PREFECTURE DE L'INDRE

PREFECTURE DE L'INDRE PREFECTURE DE L'INDRE Recueil n Spécial du 11 février 2010 "Peut être consulté en intégralité au bureau d'accueil de la préfecture et des souspréfectures" - consultation possible des recueils et des actes

Plus en détail

ORGANISATION D'UNE MANIFESTATION 2015

ORGANISATION D'UNE MANIFESTATION 2015 Date d'arrivée : Validation Service Référent après étude du dossier : Visa Elu(e) : Cadres réservés aux services municipaux Service référent: Interlocuteur : Téléphone : Courriel : Rendez-vous technique

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2 15 janvier 2014-1 - PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 2 du 15 janvier 2014 SOMMAIRE Arrêté Date CABINET DU PREFET Page Arrêté modifiant

Plus en détail

REGLEMENT ET TARIFS ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL

REGLEMENT ET TARIFS ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL Communauté de Communes de ROCHEFORT-MONTAGNE PREAMBULE : REGLEMENT ET TARIFS ACCUEIL COLLECTIF DE MINEURS INTERCOMMUNAL La Communauté de Communes de Rochefort-Montagne dispose de la compétence Enfance-

Plus en détail

N ADELI : enfin sûr de l'identité professionnelle des psychologues. Chaque Psychologue, comme les professions médicales et les auxiliaires médicaux

N ADELI : enfin sûr de l'identité professionnelle des psychologues. Chaque Psychologue, comme les professions médicales et les auxiliaires médicaux N ADELI : enfin sûr de l'identité professionnelle des psychologues. Chaque Psychologue, comme les professions médicales et les auxiliaires médicaux doit faire enregistrer ses diplômes auprès de la Direction

Plus en détail

CONVENTION TYPE VILLE D'ANGOULEME / ASSOCIATIONS SPORTIVES MISE A DISPOSITION D'EQUIPEMENTS SPORTIFS

CONVENTION TYPE VILLE D'ANGOULEME / ASSOCIATIONS SPORTIVES MISE A DISPOSITION D'EQUIPEMENTS SPORTIFS CONVENTION TYPE VILLE D'ANGOULEME / ASSOCIATIONS SPORTIVES MISE A DISPOSITION D'EQUIPEMENTS SPORTIFS Entre : La Ville d'angouleme, représentée par son Maire, Xavier BONNEFONT, désignée sous le terme «La

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DES DONNÉES NUMERISÉES PORTANT SUR LE DOCUMENT D'URBANISME Primo-numérisation assurée par la Collectivité

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DES DONNÉES NUMERISÉES PORTANT SUR LE DOCUMENT D'URBANISME Primo-numérisation assurée par la Collectivité CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DES DONNÉES NUMERISÉES PORTANT SUR LE DOCUMENT D'URBANISME Primo-numérisation assurée par la Collectivité Les commentaires facilitant la compréhension ou l'aide à la rédaction

Plus en détail

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS

PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PROJET DE CHARTE D ÉTHIQUE DE LA VIDÉOPROTECTION À PARIS PRÉAMBULE La Préfecture de Police assure dans la capitale, au quotidien, la sécurité des citoyens et la défense des libertés. Afin de doter ses

Plus en détail

Les sapeurs-pompiers de l ARDECHE sont heureux de vous convier au premier tournoi de football à 8 des sapeurs-pompiers de 40 ans et plus.

Les sapeurs-pompiers de l ARDECHE sont heureux de vous convier au premier tournoi de football à 8 des sapeurs-pompiers de 40 ans et plus. Les sapeurs-pompiers de l ARDECHE sont heureux de vous convier au premier tournoi de football à 8 des sapeurs-pompiers de 40 ans et plus. Vous êtes âgé de 40 ans ou plus mais toujours en activité, amoureux

Plus en détail

PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE LE PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE, Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L. 515-12 et R. 515-24 à R.

PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE LE PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE, Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L. 515-12 et R. 515-24 à R. DIRECTION RÉGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE Arrêté instituant les servitudes d'utilité publique dans le périmètre des deux cents mètres autour de l'installation

Plus en détail

LES NORMES DES CABINETS MEDICAUX

LES NORMES DES CABINETS MEDICAUX Fiche technique n 4 LES NORMES DES CABINETS MEDICAUX Sources : CNOM, ANGAK, code de la construction et de l habitation 2010, Ministère de la santé Loi du 11/02/2005 pour l égalité des droits et des chances,

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique

CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession de diététicien de libre pratique REPUBLIQUE TUNISIENNE Ministère de la Santé Publique La Sous Direction de la Réglementation et du Contrôle des Professions de Santé Tél : 71 561 032 CAHIER DES CHARGES relatif à l exercice de la profession

Plus en détail

DES ACTES ADMINISTRATIFS DES SERVICES DE L ÉTAT DANS LE DÉPARTEMENT DES LANDES

DES ACTES ADMINISTRATIFS DES SERVICES DE L ÉTAT DANS LE DÉPARTEMENT DES LANDES RÉPUBLIQUE FRANÇAISE PRÉFECTURE DES LANDES RECUEIL SPECIAL DES ACTES ADMINISTRATIFS DES SERVICES DE L ÉTAT DANS LE DÉPARTEMENT DES LANDES 2011 N 14 date de publication : 05 août 2011 il est possible de

Plus en détail

INTRO : Réglementation. La Vidéo surveillance

INTRO : Réglementation. La Vidéo surveillance INTRO : Réglementation La Vidéo surveillance 1 Anecdote Le clip du groupe The Get Out Close auraient été tourné à partir de caméras de surveillance de Manchester. Mais la vérité différerait légèrement

Plus en détail

A R R E T E PREFET DE L'ESSONNE. Cabinet du Préfet. 2010-PREF.CAB. n 130 du 8 décembre 2010

A R R E T E PREFET DE L'ESSONNE. Cabinet du Préfet. 2010-PREF.CAB. n 130 du 8 décembre 2010 PREFET DE L'ESSONNE Cabinet du Préfet A R R E T E 2010-PREF.CAB. n 130 du 8 décembre 2010 portant publication de la liste des périodiques habilités à publier en 2011 les annonces judiciaires et légales

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie EXPLOITATION DE VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie EXPLOITATION DE VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 17/02/2010 N : 17.10 EXPLOITATION DE VOITURES DE TOURISME AVEC CHAUFFEUR La loi n 2009-888 du 22 juillet 2009 de développement et de

Plus en détail

Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de l Isère Octobre 2010. Sommaire : ARRÊTE N 2010 07936... 3

Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de l Isère Octobre 2010. Sommaire : ARRÊTE N 2010 07936... 3 Recueil des Actes Administratifs de la Préfecture de l Isère Octobre 2010 Sommaire : I PRÉFECTURE CABINET DU PRÉFET Page BUREAU DU CABINET ARRÊTE N 2010 07936...... 3 Autorisation d'installation d'un système

Plus en détail

Préfecture de Seine-et-Marne RAA n 2 du 7 janvier 2009. 1. Arrêtés...1

Préfecture de Seine-et-Marne RAA n 2 du 7 janvier 2009. 1. Arrêtés...1 1. Arrêtés...1 1.1. DDASS (affaires sanitaires et sociales)... 1 2008 549 - ARRETE portant fixation de la dotation au titre de laide à la Contractualisation 2008 de létablissement : HOPITAL PRIVE DE MARNE

Plus en détail

PREFECTURE DE LA DROME

PREFECTURE DE LA DROME PREFECTURE DE LA DROME ARRETE N 08-2335 Réglementant les points feux durant la période réputée sévère, pris en application de l article 4 de l arrêté permanent n 08-0011 du 2 janvier 2008 Le Préfet de

Plus en détail

Les Établissements Recevant du Public (E.R.P.)

Les Établissements Recevant du Public (E.R.P.) Les Établissements Recevant du Public (E.R.P.) Qu est-ce que c est? L'article R123-2 du Code de la Construction et de l'habitation précise : "... constituent des établissements recevant du public tous

Plus en détail

LA PROMOTION INTERNE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA PROMOTION INTERNE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE 139, Rue Guillaume Fouace CS 12309 50009 SAINT-LO CEDEX 02.33.77.89.00 02.33.57.07.07 E-Mail : cdg50@cdg50.fr LA PROMOTION INTERNE DANS LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE JANVIER 2015 S O M M A I R E Promotion

Plus en détail

Cap-Horn. École de croisière Centre de Formation. Contrat de Formation

Cap-Horn. École de croisière Centre de Formation. Contrat de Formation Centre de Formation La réussite à votre rythme Contrat de Formation N En vue de l obtention d un permis de conduire les bateaux de plaisance à moteur (Décret N 2007-1167 du 2 août 2007) Entre : La S.A.R.L.

Plus en détail

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE

AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Identification de l'organisme qui passe le marché : Commune d'orsay Pouvoir adjudicateur : M. le Maire d'orsay Adresse : 2 place du général Leclerc - 91 400 ORSAY Objet

Plus en détail

MARCHE DE FOURNITURE ET DE SERVICE

MARCHE DE FOURNITURE ET DE SERVICE COMMUNAUTE DE COMMUNES DU PLATEAU DU RUSSEY MARCHE DE FOURNITURE ET DE SERVICE Acquisition et livraison d un véhicule utilitaire Cahier des Clauses Administratives Particulières (C.C.A.P.) Septembre 2015

Plus en détail

Llb.rt~ B8411tl Pra.tsrnlll RÉPUBUQJJB FRANÇAISB PREFET DU DOUBS

Llb.rt~ B8411tl Pra.tsrnlll RÉPUBUQJJB FRANÇAISB PREFET DU DOUBS Il Llb.rt~ B8411tl Pra.tsrnlll RÉPUBUQJJB FRANÇAISB PREFET DU DOUBS VILLE Il DE BESANÇON 9 MAI ZU1~ 1 COURRIER ARRIVÉE Direction de la réglementation et des collectivités territoriales Bureau de la réglementation,

Plus en détail

Accessibilité ERP. Octobre 2012

Accessibilité ERP. Octobre 2012 Accessibilité ERP Octobre 2012 point de départ : une priorité nationale La loi du 11 février 2005 Loi pour l'égalité des Droits et des Chances, la Participation et la Citoyenneté des Personnes Handicapées

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL. DU 5 août 2015

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL. DU 5 août 2015 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 5 août 2015 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 9 SEPTEMBRE 2012 Depuis le 1er janvier 2010, les actes l'agence régionale santé Rhône-Alpes sont publiés dans s numéros spéciaux du recueil s actes administratifs la

Plus en détail

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE BP 33 30132 CAISSARGUES Tél. : 04.66.38.61.58 Fax : 04.66.38.61.59 DOSSIER DE DEMANDE D AUTORISATION EN REGULARISATION AU TITRE DES ICPE PLATEFORME DE REGROUPEMENT, TRI, BROYAGE, CRIBLAGE DE DECHETS INERTES

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS PREFET DE LA REGION BASSE-NORMANDIE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS NUMÉRO n 224 PUBLIÉ LE MARDI 6 SEPTEMBRE 2011 SOMMAIRE AGENCE RÉGIONALE DE SANTÉ DE BASSE-NORMANDIE...7 Arrêté du 12 août 2011 portant

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA GIRONDE RAA 33 N 2015-051

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA GIRONDE RAA 33 N 2015-051 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA GIRONDE RAA 33 N 2015-051 Publié le 02 juillet 2015 SOMMAIRE Administrations Service Date Acte Type Acte Intitulé DIRECCTE UT 23/06/15 autre Retrait déclaration M

Plus en détail

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction

AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER OU MODIFIER UN ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (ERP) guide d'aide pour l'instruction Direction Départementale des Territoires Cher Service Urbanisme Habitat Ville Bureau Construction Accessibilité 6, place de la Pyrotechnie 18019 BOURGES CEDEX AUTORISATION DE TRAVAUX POUR CONSTRUIRE, AMENAGER

Plus en détail