Principales modifications au Code national du bâtiment de 2015 : Partie 9, Maisons et petits bâtiments

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Principales modifications au Code national du bâtiment de 2015 : Partie 9, Maisons et petits bâtiments"

Transcription

1 Principales modifications au Code national du bâtiment de 2015 : Partie 9, Maisons et petits bâtiments Nedjma Belrechid RTHQ Le 2 décembre 2014 St-Foy (Québec)

2 PARI: Programme d'aide à la recherche industrielle Installations de recherche Au sujet du CNRC 894,4$ millions budget Plus de employés Présent dans toutes les provinces du Canada Installations uniques actifs nationaux Reconnu à l échelle mondiale 2

3 Compétences Matériaux et enveloppe du bâtiment Infrastructures de génie civil Opérations du bâtiment intelligent Sécurité incendie Réglementation du bâtiment Services techniques 3

4 Aperçu Système d élaboration des codes 4

5 À l heure actuelle Plus de 50 codes publiés depuis 1941 Code national du bâtiment Code national de prévention des incendies Code national de la plomberie Code national de l énergie pour les bâtiments Code national de construction des bâtiments agricoles 5

6 À l heure actuelle Plus de 75 guides, suppléments et commentaires Guide de l utilisateur CNB 2010 Commentaires sur le calcul des structures (Partie 4 de la division B) Guide de l utilisateur du Code national de l énergie pour les bâtiments Guide illustré de l utilisateur CNB, Maisons et petits bâtiments (Partie 9 de la division B) (en cours de production) 6

7 Aperçu Principales modifications proposées à la partie 9 du CNB - Nouvel objectif - Utilisation excessive de l eau - Séparation spatiale entre les maisons - Protection près des surfaces de cuisson - Transmission du son - Usage et moyens d évacuation des bâtiments - Efficacité énergétique - Enveloppe du bâtiment - Calcul des structures - Mise à jour des données climatiques

8 Aperçu Nouvel objectif 8

9 Utilisation efficiente de l eau Nouvel objectif qui traite de l «utilisation excessive d eau» Objectif sur l environnement Dispositions à la fois obligatoires et habilitantes Exigences techniques dans le CNB et le CNP 9

10 Utilisation efficiente de l eau Exigences pour les installations sanitaires (toilettes, urinoirs, robinets et pommes de douche) Ne s applique pas aux appareils comme les lave-vaisselle et aux procédés de fabrication Ne s applique pas 10

11 Aperçu Séparation spatiale entre les maisons Protection près des surfaces de cuisson Transmission du son entre les logements 11

12 Séparation spatiale entre les maisons Délai d'intervention de 10 minutes du service d incendie Élimine le délai d'intervention de 10 min. du service d incendie pour les maisons Réintègre le libellé du CNB 2005 avec des modifications rédactionnelles 12

13 Bâtiments situés sur des terrains en pente Hauteur de bâtiment passe de 3 à 4 étages Types d usage Groupe C - habitation (actuellement) Groupe D - affaire Groupe E - commercial 13

14 Protection près des surfaces de cuisson Fours à micro-ondes Norme CAN/CSA-C22.2 no 150, «Fours à microondes» 14

15 Transmission du son aérien entre les logements Nouveau : Indice de transmission du son apparent (ITSA) transmission directe (ITS) trajet de transmission indirecte transmission apparente (ITSA) transmission directe (ITS) trajet de transmission depuis d autres surfaces Trajet horizontal transmission apparente (ITSA) Trajet vertical 15

16 Degré de résistance au feu Tableau A A Nouvel ensemble de mur extérieur à degré de résistance au feu EW2 - Isolant de fibre de verre - Masse surfacique d'au moins 1,0 kg/m2 de surface murale - Degré de résistance au feu de 45 min. 16

17 Aperçu Usage et moyens d évacuation des bâtiments - Accessibilité - Escaliers, rampes, mains courantes et garde-corps 17

18 Accessibilité Conception sans obstacles Deux options - CNB (3.8), ou - Renvoi à une partie de la norme CSA/B651-12, «Conception accessible pour l'environnement bâti» - Solution de rechange d un niveau équivalent 18

19 Escaliers, rampes, mains courantes et garde-corps Garde-corps qui limitent l escalade Modification fondée sur le code du bâtiment de l Australie S applique là où la différence de niveau de plancher est supérieure à 4,2 m 19

20 Escaliers, rampes, mains courantes et garde-corps Escaliers hélicoïdaux permis avec certaines restrictions Volées comportant des marches mixtes permises Un mélange de marches rectangulaires et de marches dansantes est permis dans les deux directions 20

21 Escaliers, rampes, mains courantes et garde-corps Nouvelles définitions pour les termes «Giron» (run) «Marche dansante» (tapered tread) «Volée» (flight) 21

22 Dimension des marches dans les habitations Dimension minimale actuellement requise pour le giron : 210 mm décès et blessures en moyenne chaque année Dimension minimale proposée : 255 mm - meilleur placement des pieds - meilleure stabilité - avantageux pour les occupants de tous les groupes d'âge Hauteur de la contremarche non cruciale 22

23 Aperçu Efficacité énergétique Enveloppe du bâtiment 23

24 Nouvelle Section Exigences en matière d efficacité énergétique Isolation et exigences d étanchéité à l air Exigences d efficacité énergétique pour - les installations CVCA et l équipement de chauffage de l eau sanitaire - les constructions de maisons en rondins Renvoi au CNÉB pour certains types de bâtiments 24

25 Nouveaux panneaux isolants pour toiture Ajout d un renvoi à la norme ASTM C 726, «Mineral Wool Roof Insulation Board» Aucun moyen clair de conformité au CNB Produit exclu de la norme ULC S702 «Isolant thermique de fibres minérales pour bâtiments» 25

26 Système d isolation par l extérieur avec enduit de finition (SIFE) Introduction des exigences pour les matériaux, l installation et la conception des systèmes SIFE Normes ULC-S716.1, S716.2 et S716.3 incorporées par renvoi 26

27 Portes d entrée principales Contrôle de l infiltration des précipitations Clarifie les exigences pour les portes d entrée pincipales à charnières latérales Sont conformes à la norme AAMA/WDMA/CSA101/I.S.2/A440, lorsqu elles sont mises à l essai sans différence de pression entre les deux faces Portent la mention résistance «limitée» à l infiltration d eau (LW) Ne doivent pas être installées là où elles sont exposées à la pluie LW LW 27

28 Aperçu Les éléments structuraux Données climatiques et sismiques (Annexe C) 28

29 Les éléments structuraux Résistance du béton: CSA A23.1 «Béton : Constituants et exécution des travaux» Renvoi restreint à l édition de Exigences plus rigoureuses pour la résistance du béton - Prescrit un rapport eau-ciment plus bas - Coûts plus élevés en matière de construction - Justifications avancées non convaincantes Exigences relatives à la résistance du béton toujours conformes à l édition de

30 Les éléments structuraux Résistance structurale du verre Tableaux dans la partie 9, ou Calcul selon la partie 4 - CGSB CAN/CGSB M89, «Règle de calcul du verre à vitre pour le bâtiment» et - ASTM 1300, «Standard Practice for Determining Load Resistance of Glass in Buildings» Note d annexe Code 30

31 Les éléments structuraux Dispositifs de fixation - Rajout de la norme ASTM F1667 Le CNB renvoie à la norme CSA B111 «Wires Nails, spikes and Staples» depuis 1974 Ne traite pas des cloueuses pneumatiques Ajout de la norme ASTM F1667, «Driven Fasteners: Nails, Spikes, and Staples» 31

32 Mise à jour des données sur les Snow charges Load dues Data à la neige au sol 32 Rouge = Charges plus élevées (11%) Gris = Inchangées 84%

33 33 Carte d aléas sismiques

34 hangements des valeurs de risque ismique pour Sa(0,2) ( de 3 étages) 34 Rouge = Charges plus élevées

35 Changements des valeurs de risque sismique pour Sa(0,2) Aklavik, TNO Aishihik, YK Dolbeau et St-Félicien, QC 35 Rouge = Charges plus élevées (Saguenay, Vancouver)

36 À venir Guide illustré de l utilisateur (Partie 9) Code national de construction des bâtiments agricoles Code de construction du Québec - Consultation publique a pris fin le 24 octobre Publication prévue pour

37 Merci 37

Manuel de Conception pour Garde-corps

Manuel de Conception pour Garde-corps Manuel de Conception pour Garde-corps Pour Concepteurs, Ingénieurs, Architectes, Entrepreneurs, Installeurs www.allium.com Table de matière Introduction 2 Type de systèmes de garde corps.4 o Série 100

Plus en détail

Étude de code Règlementation 2

Étude de code Règlementation 2 Dans le cadre du cours Re glementation 2 Remis a : S. Denis Bergeron Par : Michel Asselin Kevin Pedneault Tommy Ve zina Date de la remise : 28 novembre 2012 1 Table des matières Contenu Introduction...

Plus en détail

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9.1 GÉNÉRALITÉS Les volets À l époque, aucune des maisons de la première phase de construction n était ornée de volets, sauf les types E-05 (non illustré), K-02 et L-01

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13459-R Isofoil

Rapport d'évaluation CCMC 13459-R Isofoil Rapport d'évaluation CCMC 3459-R Isofoil RÉPERTOIRE NORMATIF : 07 2 3.03 Publié : 202-09-27 Réévalué : 202--27 Révisé : 205-04-23 Réévaluation : 205-09-27. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction

Plus en détail

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON

MANUFACTURIER DE BLOC DE BÉTON FACTEURS DE SÉLECTION GRANULAT TRUE LITE Le granulat True Lite est, comme son nom l indique, un matériau réellement léger, une véritable innovation pour l industrie de la construction. True Lite est un

Plus en détail

Monsieur le conseiller Michel Béland. Madame la conseillère Jocelyne Brossard

Monsieur le conseiller Michel Béland. Madame la conseillère Jocelyne Brossard PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINTE-CATHERINE RÈGLEMENT NUMÉRO 2011-01 RÈGLEMENT MODIFIANT LE RÈGLEMENT DE CONSTRUCTION NUMÉRO 2011-00 DE FAÇON À INTÉGRER LE CODE DE CONSTRUCTION DU QUÉBEC ET LE CODE NATIONAL

Plus en détail

Maison de l Urbanité

Maison de l Urbanité Les critères minimaux de salubrité dans le cadre des petits logements Maison de l Urbanité 15 septembre 2010 DGO 4 - DEPARTEMENT DU LOGEMENT Bases réglementaires Code Wallon du Logement, art. 10 : 1 :

Plus en détail

HABITATION UNIFAMILIALE 02 (MAISON JUMELÉE, DUPLEX, TRIPLEX, MAISON EN RANGÉE ET PENSION DE FAMILLE)

HABITATION UNIFAMILIALE 02 (MAISON JUMELÉE, DUPLEX, TRIPLEX, MAISON EN RANGÉE ET PENSION DE FAMILLE) SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Implantation 2. Aménagement du site 3. Accès extérieur 4. Circulation horizontale intérieure 5. Circulation verticale intérieure 6. Salle de bains 7. Cuisine 8. Revêtements

Plus en détail

Code de sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) ATPIQ 46 e Colloque annuel Rivière-du-Loup 6 et 7 octobre 2011

Code de sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) ATPIQ 46 e Colloque annuel Rivière-du-Loup 6 et 7 octobre 2011 Code de sécurité (Projet) (Chapitre Bâtiment) ATPIQ 46 e Colloque annuel Rivière-du-Loup 6 et 7 octobre 2011 Plan de présentation I - Législation actuelle pour les bâtiments occupés II - Futur Code de

Plus en détail

Descriptif de construction

Descriptif de construction Descriptif de construction Il s agit d un batiment de type rez + 2 étages de 79 m2 au sol qui développe une surface totale d environ 254 m2 soit 230 m2 sur 3 niveaux ainsi qu une terrasse de 24 m2. L accès

Plus en détail

ABRIS TOUT GENRE SOLARIUM 3 SAISONS VÉRANDA

ABRIS TOUT GENRE SOLARIUM 3 SAISONS VÉRANDA ABRIS TOUT GENRE SOLARIUM 3 SAISONS VÉRANDA Laissez-nous vous couvrir wwww.groupesomac.com Manufacturé par Les abris Tendal sont des produits conçus et fabriqués à l usine du Groupe Somac situé à Mirabel

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DE SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ

PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DE SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ PROVINCE DE QUÉBEC MRC DES LAURENTIDES MUNICIPALITÉ DE SAINT-FAUSTIN-LAC-CARRÉ RÈGLEMENT NUMÉRO 196-1-2014 AMENDANT LE RÈGLEMENT DE CONSTRUCTION NUMÉRO 196-2011 AFIN DE MODIFIER L APPLICATION DU CODE NATIONAL

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS)

CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS) CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS) Structure d acier ou de bois 1-a Structure d acier ou de bois Le système peut être fixé avec des attaches mécaniques (tel qu illustré) ou avec un adhésif (tel

Plus en détail

HABITAPACK POUR UN MONDE MEILLEUR

HABITAPACK POUR UN MONDE MEILLEUR HABITAPACK POUR UN MONDE MEILLEUR Solutions de logements pour tous HabitaPack Un système de construction économique Prêt-à-assembler (de type Flat Pack) HabitaPack présente un système de construction économique

Plus en détail

Considérations sur la conception d une toiture neuve

Considérations sur la conception d une toiture neuve Considérations sur la conception d une toiture neuve Par: Claude Frégeau, architecte, OAQ Expertise en enveloppe-bâtiment L essentiel est invisible pour les yeux St-Exupéry claudefregeau@videotron.ca http://pages.videotron.ca/fregeau

Plus en détail

résidentiels tous genres Solariums fenêtres 3 saisons pour vérandas groupesomac.com Laissez-nous vous couvrir

résidentiels tous genres Solariums fenêtres 3 saisons pour vérandas groupesomac.com Laissez-nous vous couvrir Abris résidentiels tous genres Solariums fenêtres 3 saisons pour vérandas groupesomac.com Laissez-nous vous couvrir Historique Les abris Tendal sont des produits conçus et fabriqués à l usine du Groupe

Plus en détail

Sommaire général détaillé

Sommaire général détaillé Sommaire général détaillé 1 - Les établissements accueillant des personnes âgées (MR.1) Chap. 1 Les maisons de retraite : une réalité complexe (MR.11)... 31 1/1 Généralités (MR.111)... 31 1/2 La typologie

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES Q UALIFICATION PROFESSIONNELLE DES ENTREPRENEURS DE CONSTRUCTION PROFIL DE S 1.1.2 - Entrepreneur en bâtiments résidentiels neufs visés à un plan de garantie, classe II DES MODIFICATIONS AU CONTENU PEUVENT

Plus en détail

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec

Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Filage Système de détection et alarme incendie Chapitre bâtiment - Code de construction CNB 2005 modifié Québec Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 PLAN DE PRÉSENTATION Mandat

Plus en détail

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE

NOTE D INFORMATION TECHNIQUE NOTE D INFORMATION TECHNIQUE Concernant l installation des vérandas concernées par la RT 2012 en maisons individuelles Cette note a été établie à partir des textes réglementaires suivant : - Arrêté du

Plus en détail

LES CLAPETS ANTIRETOUR,

LES CLAPETS ANTIRETOUR, facebook.com/rdp.pat ville.montreal. qc.ca/rdp-pat LES CLAPETS ANTIRETOUR, L ÉQUIPEMENT DE RELEVAGE AUTOMATIQUE ET LES GOUTTIÈRES DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE ET DES ÉTUDES TECHNIQUES COMPTOIR DES PERMIS

Plus en détail

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures?

Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? N 20 - Novembre 2008 www.siplast.fr contact.ealliance@icopal.com Réglementation thermique : son évolution et son extension aux bâtiments existants Quelles conséquences pour les toitures? Les enjeux de

Plus en détail

AllJoist Prefabricated I-Joists

AllJoist Prefabricated I-Joists Rapport d'évaluation CCMC 12787-R RÉPERTOIRE NORMATIF : 06 17 33.01 Publié : 1996-12-23 Réévalué : 2010-06-02 Réévaluation : 2011-12-23 Réévaluation en cours AllJoist Prefabricated I-Joists 1. Opinion

Plus en détail

Tuyauterie combustible ou incombustible

Tuyauterie combustible ou incombustible CT HC H N Q U C T H C H N Q U CT HC N M Coupe-feu dans vide sanitaire Matériaux servant de coupe-feu NTRACTONS Si non protégé par gicleurs ou non considéré comme sous-sol. Utilisés pour diviser en compartiments.

Plus en détail

PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS

PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS EXTÉRIEURS EN BOIS Page 1 INFORMATION GÉNÉRALE DU DEVIS Ce devis a pour but de décrire les différents types de revêtements de bois Tradition offert par GOODFELLOW INC ainsi que ses ouvrages connexes. Vous

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 12713-R

Rapport d évaluation CCMC 12713-R Rapport d évaluation CCMC 12713-R RÉPERTOIRE NORMATIF 04 22 19.01 Publié 1995-11-29 Réévalué 2008-06-03 Réévaluation 2010-11-29,VREORF 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC)

Plus en détail

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC

Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Partie 10 Bâtiments existants faisant l objet d une transformation, de travaux d entretien ou de réparation QC Section 10.1. Objet et définitions 10.1.1. Généralités 10.1.1.1. Objet 1) L objet de la présente

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 17 juin 2011 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 18 sur 146 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material)

Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 13519-R Legerclad (Air Barrier Material) RÉPERTOIRE Réévalué Révisé Jamais Réévaluation Non : : NORMATIF : 07 27 09.02 Publié en : 2013-03-07 Réévaluation cours :

Plus en détail

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010

Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver Décembre 2010 Il n est pas trop tard pour rester au chaud cet hiver (EN) Puisque bon nombre de villes canadiennes font face à des degrés de gel variables au mois de décembre, les chutes de neige abondantes, les grands

Plus en détail

Door and Hardware Institute Canada

Door and Hardware Institute Canada Rapport sur les Changements Proposés au Code National du Bâtiment du Canada Émis Pour Door and Hardware Institute Préparé pour: Door and Hardware Institute Canada 2175 Sheppard Ave., Suite 310 Toronto,

Plus en détail

La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation

La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation La loi Scellier peut s'appliquer au logement pour lequelle contribuable applique une réhabilitation. En effet, il peut s'avérer judicieux d'envisager la réhabilitation d'un logement ancien plutôt que d'acheter

Plus en détail

GUIDE DU CONCEPTEUR VERSA-LAM 2.0E

GUIDE DU CONCEPTEUR VERSA-LAM 2.0E CALCUL AUX ÉTATS LIMITES CANADA GUIDE DU CONCEPTEUR VERSALAM E Rapport d'évaluation CCMC 12472R VERSALAM Système de planchers et de toits de haute performance GCVL 2 Le SIMPLE FRAMING SYSTEM LE SYSTÈME

Plus en détail

- Le Diagnostic accessibilité. - L atténuation des règles - Les dérogations

- Le Diagnostic accessibilité. - L atténuation des règles - Les dérogations ERP EXISTANTS - Le Diagnostic accessibilité - L atténuation des règles - Les dérogations Echéancier de mise en accessibilité pour les ERP et IOP existantes Avant 2015, en cas de travaux : Les parties crées

Plus en détail

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un rajout à une habitation

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un rajout à une habitation Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un rajout à une habitation Le présent guide fournit aux propriétaires la liste des exigences requises pour présenter une demande de permis

Plus en détail

Les Panneaux COUPE-FEU Trimoterm

Les Panneaux COUPE-FEU Trimoterm Les Panneaux COUPE-FEU Trimoterm Les Panneaux COUPE-FEU Trimoterm Les panneaux incombustibles Trimoterm FTV et SNV sont particulièrement destinés au secteur de la construction industrielle. Ils répondent

Plus en détail

Dans la majorité des lieux publics, une toilette adaptée est indispensable pour les personnes handicapées et un atout pour les jeunes familles.

Dans la majorité des lieux publics, une toilette adaptée est indispensable pour les personnes handicapées et un atout pour les jeunes familles. OBJECTIFS a. Permettre d accéder aux toilettes et d utiliser facilement et en toute sécurité les accessoires. b. Favoriser l existence de toilettes privées mixtes ou «familiales» permettant la présence

Plus en détail

Protection contre l incendie : Stratégies et applications

Protection contre l incendie : Stratégies et applications 1 Protection contre l incendie : Stratégies et applications Christian Dagenais, ing., M.Sc. Chercheur, Performance incendie FPInnovations Colloque sécurité incendie 27 novembre 2014 Objectifs 2 Sensibiliser

Plus en détail

Verre profilé en forme de U

Verre profilé en forme de U Verre profilé en forme de U Description Pilkington Profilit est un verre profilé en forme de U. Il s agit de verre recuit armé de fils métalliques longitudinaux. Pilkington Profilit est un produit verrier

Plus en détail

«Le Domaine des Testerins»

«Le Domaine des Testerins» «Le Domaine des Testerins» 15 Chemin de la Procession 33 260 LA TESTE DE BUCH RT 2012 NOTICE DESCRIPTIVE SOMMAIRE 9 maisons individuelles Edition du 20/05/2015 Page 1 sur 7 A/ MAISONS Gros œuvre 1. Démolition,

Plus en détail

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction M ieux construire ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46 Étude de cas sur l ossature évoluée Introduction Depuis quelque temps, des efforts visent à promouvoir le concept d ossature évoluée ou du calcul à valeur optimale.

Plus en détail

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits.

Prévention des chutes de toits. de haut. Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. DC 500-141-1 2008 (final).qxd 20/05/08 10:40 Page 1 Prévention des chutes de toits de haut Un accident est vite arrivé le danger est présent chaque jour pour les travailleurs en bordure des toits. Table

Plus en détail

Roxul AFB. Matelas insonorisant et résistant au feu. Isolant en matelas conçu pour les cloisons intérieures de construction commerciale

Roxul AFB. Matelas insonorisant et résistant au feu. Isolant en matelas conçu pour les cloisons intérieures de construction commerciale MATELAS ISOLANT INSONORISANT ET RÉSISTANT AU FEU Roxul AFB Matelas insonorisant et résistant au feu Isolant en matelas conçu pour les cloisons intérieures de construction commerciale ROXUL AFB Isolant

Plus en détail

SUNTUF 3700 Industriel

SUNTUF 3700 Industriel SUNTUF 3700 Industriel INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION Des plaques ondulées SUNTUF 3700 en Polycarbonate pour lucarnes de toits et de bardages de structures industrielles, commerciales et agricoles. A.

Plus en détail

Système à lisses plates visible

Système à lisses plates visible Système à lisses plates visible Système de suspension Système à lisses plates visible 1 Fixation murale 2 Latte anti-feu (haut) Latte en bois (bas) 3 Entretoise T24 4 Suspente nonius 5 Panneau à bords

Plus en détail

Systèmes architecturaux pour façades d édifices. Leader expert en système multifaçades à hautes performances

Systèmes architecturaux pour façades d édifices. Leader expert en système multifaçades à hautes performances Systèmes architecturaux pour façades d édifices Leader expert en système multifaçades à hautes performances MC LE SYSTÈME Multifaçades MC STEKAR Système d accrochage multimatériaux Breveté - Unique à STEKAR

Plus en détail

Rapport d évaluation CCMC 13302-R

Rapport d évaluation CCMC 13302-R Rapport d évaluation CCMC 13302-R RÉPERTOIRE NORMATIF 07 44 50 Publié 2008-03-12 Révisé 2008-04-25 Réévaluation 2011-03-12 6XUH7RXFK 1. Opinion Le Centre canadien de matériaux de construction (CCMC) est

Plus en détail

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie.

Aides financières de la part de l Etat. maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Aides financières de la part de l Etat maison basse consommation d énergie et maison basse énergie. Maison à performance énergétique élevée Lors de la conception d une maison à performance énergétique

Plus en détail

Plaque de plâtre plombée. Protection contre les rayons X

Plaque de plâtre plombée. Protection contre les rayons X Plaque de plâtre plombée Protection contre les rayons X PAGE 2 : PLAQUE DE PLÂTRE PLOMBÉE PLAQUE DE PLÂTRE PLOMBÉE CONÇUE POUR LA PROTECTION DE LOCAUX CONTRE LES RAYONS X Les locaux équipés d appareils

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE

PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE SAINT-HYACINTHE RÈGLEMENT NUMÉRO 347 REMPLAÇANT LE RÈGLEMENT NUMÉRO 28 RELATIF À LA SÉCURITÉ DANS ET AUTOUR DES PISCINES RÉSIDENTIELLES CONSIDÉRANT le règlement numéro 28 relatif

Plus en détail

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade.

PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. PB F 030. Le nouveau standard Excellence dans l isolation de façade. 2 ISOVER Exigences maximales pour l enveloppe du bâtiment. La technique du bâtiment «moderne» confronte les architectes, les planificateurs

Plus en détail

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011

LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 LIVRET DE DÉTAIL DJENNE RESTAURATION DE LA MAISON DES JEUNES ET PROJETS ANNEXES FÉVRIER 2011 TOITURE / 2 DÉTAIL / TOITURE COUPE terre sèche damée ep:20cm mini terre argileuse de sacombo ep:10cm mini terre

Plus en détail

Jet Towel Sèche-mains

Jet Towel Sèche-mains LIVING Environment Systems Jet Towel Sèche-mains Informations produit 2013/2014 Des mains sèches en quelques secondes 02 / Jet Towel NEW Jet Towel Mini Jet Towel blanc Jet Towel noir Des mains sèches en

Plus en détail

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008

ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE. Présenté par Emile Loiselle INTERNAL 1 6/5/2008 ISOLATION EN MOUSSE DE POLYURÉTHANE PULVÉRISÉE POUR BÂTIMENT RÉSIDENTIEL WALLTITE Présenté par Emile Loiselle 6/5/2008 INTERNAL 1 Résumé Présentation de la mousse de polyuréthane pulvérisée Utilisations

Plus en détail

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT

Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT Alexandre Paradis-Gilbert Simon Carbonneau Jean-Daniel Bilodeau PREMIÈRE-VIDÉO JONQUIÈRE 2305 ST-HUBERT LOCALISATION SITUATION En tant que technicien en architecture, nous avons analysé le site du Première

Plus en détail

Le nouveau Code national de l'énergie pour les bâtiments

Le nouveau Code national de l'énergie pour les bâtiments Centre canadien des codes du CNRC Le nouveau Code national de l'énergie pour les bâtiments Canada (CNÉB) 2011 Heather Knudsen, ing. Novembre 2011 Centre canadien des codes CNÉB 2011 Vue d ensemble Historique

Plus en détail

Phase avant-projet : Murs légers en acier dans les structures résidentielles

Phase avant-projet : Murs légers en acier dans les structures résidentielles Phase avant-projet : Murs légers en acier dans les structures résidentielles Ce document introduit l'utilisation de montants légers en acier pour les murs porteurs et les cloisons non structurales. Il

Plus en détail

Annexe E : Approche BBC Compatible Garde-fous techniques

Annexe E : Approche BBC Compatible Garde-fous techniques ECO RENOVATION EN FAVEUR DU LOGEMENT SOCIAL PUBLIC Annexe E : Approche BBC Compatible Garde-fous techniques Référentiel Ecorénovation logement social Annexe E : Approche BBC Compatible Garde-fous techniques

Plus en détail

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE CHAMBLY VILLE DE SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE RÈGLEMENT DE CONSTRUCTION URB-C2009. Codification administrative

PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE CHAMBLY VILLE DE SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE RÈGLEMENT DE CONSTRUCTION URB-C2009. Codification administrative PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE CHAMBLY VILLE DE SAINT-BRUNO-DE-MONTARVILLE RÈGLEMENT DE CONSTRUCTION URB-C2009 Codification administrative Envoi n o 20 26 novembre 2015 PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE CHAMBLY

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 3. Architecture 3.15 Produits manufacturés

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 3. Architecture 3.15 Produits manufacturés Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction 3. Architecture 3.15 Produits manufacturés Le 18 novembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 3. Architecture... 1 3.15 Produits manufacturés... 1 3.15.1 Accessoires

Plus en détail

Ajout d un cinquième étage en bois à l édifice Complan Une première au pays

Ajout d un cinquième étage en bois à l édifice Complan Une première au pays Ajout d un cinquième étage en bois à l édifice Complan Une première au pays Centre d expertise sur la construction commerciale en bois L ajout d un cinquième étage en bois à l Édifice Complan, situé sur

Plus en détail

Isoler de manière simple et durable. Knauf Insulation SUPAFIL Timber Frame et Cavity Wall.

Isoler de manière simple et durable. Knauf Insulation SUPAFIL Timber Frame et Cavity Wall. Laine à souffler 07/2015 Isoler de manière simple et durable. et Cavity Wall. SUPAFIL Isoler en toute simplicité. SUPAFIL Propriétés et avantages. Des performances convaincantes! Laine minérale de Les

Plus en détail

Les registres coupe-feu

Les registres coupe-feu Les registres coupe-feu Installez avec soin Comment assurer une installation conforme Pour obtenir des exemplaires de cette publication, adressez-vous à la Direction des communications de la Régie du bâtiment

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1 Centre de gestion Ce document est un récapitulatif des principales mesures à prévoir lors d un déménagement de Services Techniques dans de nouveaux locaux. Vous y trouverez donc un rappel des principales

Plus en détail

Les établissements d une superficie supérieure ou égale à 16 m² mais inférieure à 50 m² Font l objet d une déclaration ( 3 de l'article CTS 1)

Les établissements d une superficie supérieure ou égale à 16 m² mais inférieure à 50 m² Font l objet d une déclaration ( 3 de l'article CTS 1) Aix-en-Provence Ville Thermale et Climatique PhF 17/05/2013 Service de la Réglementation et de la Police Administrative Hôtel de Ville - 13616 Aix-en-Provence Tél : 04.42.91.93.44 Fax : 04.42.91.94.16@mairie-aixenprovence.fr

Plus en détail

Matériaux de faible perméance dans les enveloppes de bâtiment

Matériaux de faible perméance dans les enveloppes de bâtiment Solution constructive n o 41 Matériaux de faible perméance dans les enveloppes de bâtiment par M.K. Kumaran et J.C. Haysom Cet article contient certaines indications quant à la mise en oeuvre de matériaux

Plus en détail

Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement. Rajouts. Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire

Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement. Rajouts. Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Rajouts Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire Août 2004 1table des matières Introduction 2 Plan de terrain

Plus en détail

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre

Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Isolation en ouate de cellulose Descriptif sommaire et mise en oeuvre Le présent descriptif concerne la mise en œuvre d une isolation thermique cellulosique par soufflage ouvert sur un plancher, ainsi

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 EFFICIENCE CONDUIT TRIPLE PAROI LE CONDUIT HAUTE PERFORMANCE ADAPTÉ À TOUTES LES CONFIGURATIONS DE POSE

DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 EFFICIENCE CONDUIT TRIPLE PAROI LE CONDUIT HAUTE PERFORMANCE ADAPTÉ À TOUTES LES CONFIGURATIONS DE POSE DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2015 CONDUIT TRIPLE PAROI LE CONDUIT HAUTE PERFORMANCE ADAPTÉ À TOUTES LES CONFIGURATIONS DE POSE SOLUTION : LE CONDUIT HAUTE PERFORMANCE LA SOLUTION POUR INSTALLER UN APPAREIL

Plus en détail

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Inisol

<< easylife.dedietrich-thermique.fr >> Inisol SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ Inisol CHAUFFE-EAU SOLAIRE INDIVIDUEL EASYLIFE Du soleil pour chacun, le solaire pour tous >> Economies importantes >> Zéro émission de CO 2 >> Confort

Plus en détail

Phase avant-projet : coordination des conceptions structurale et architecturale pour les bâtiments multiétagés à ossature en acier

Phase avant-projet : coordination des conceptions structurale et architecturale pour les bâtiments multiétagés à ossature en acier Phase avant-projet : coordination des conceptions structurale et architecturale pour les bâtiments multiétagés à ossature en acier Fournit des informations nécessaires à la prise de décisions efficaces

Plus en détail

Cloison Plastbau, une solution aux multiples avantages

Cloison Plastbau, une solution aux multiples avantages Le système Plastbau comprend trois types d éléments : Plastbau-3 (mur), Plastbau hourdis (plancher) et les cloisons Plastbau. Celles-ci viennent ainsi compléter la gamme des produits composant le système

Plus en détail

Rapport de diagnostic Accessibilité aux personnes Handicapées

Rapport de diagnostic Accessibilité aux personnes Handicapées BUREAU VERITAS Agence : BUREAU VERITAS 4 impasse J.L Thénard 71100 CHALON SUR SAONE Tél : 03 85 41 61 81 Fax :03 85 41 56 17 CFA LA NOUE M. Petot 1 chemin de la Noue 21600 LONGVIC Tél : 03 80 68 48 89

Plus en détail

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme

12/10/2014. Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne. Programme Contenu tiré du site energie.wallonie.be Et des formations PEB de la région wallonne Programme 1. Contexte 2. Bilan énergétique 3. Indicateurs du logiciel PEB 4. Champs d application et exigence PEB 5.

Plus en détail

Calculs. Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin

Calculs. Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin Calculs Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin 11 Table des matières Introduction... 3 Illustration du projet... 4 Plan du rez-de-chaussée...

Plus en détail

ANNEXE B : Caractéristiques thermiques minimales RT Existant

ANNEXE B : Caractéristiques thermiques minimales RT Existant ANNEXE B : Caractéristiques thermiques minimales RT Existant ADEME DR Haute-Normandie 30, rue Gadeau de Kerville 76100 Rouen 173 Caractéristiques thermiques minimales CHAPITRE Ier Arrêté du 3 mai 2007

Plus en détail

Sas de sécurité type RENO

Sas de sécurité type RENO Sas de sécurité type RENO Sécurité, protection incendie, passage pour le transport et issue de secours tout cela réuni dans les sas pour personnes RENO. Les sas de sécurité Schneebeli type RENO sont intégrés

Plus en détail

Efficacité Énergétique. Contenu de la présentation. Historique. Nouvelles exigences

Efficacité Énergétique. Contenu de la présentation. Historique. Nouvelles exigences Efficacité Énergétique CEBQ Montréal 29 novembre 2011 Contenu de la présentation Historique Principes d élaboration Consultation - représentation Réglementation Àvenir Questions Historique 1983 : Règlement

Plus en détail

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation

Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation CONSTRUCTION Rapport d'évaluation CCMC 12835-R IGLOO Wall Insulation RÉPERTOIRE Révision Jamais Réévaluation Non : NORMATIF : 07 21 23.06 Publication en de l'évaluation : 1997-12-08 Réévaluation cours

Plus en détail

Article Texte Quant. UM Prix Total

Article Texte Quant. UM Prix Total 1 000 Conditions générales Les articles précédés de la lettre R ne sont pas des textes normalisés du CAN, mais sont des textes établis par l'auteur du descriptif. Sauf indication contraire, les prix comprennent

Plus en détail

CNB 2005 Modifications apportées au CNB-95 partie 9

CNB 2005 Modifications apportées au CNB-95 partie 9 Modifications apportées au CNB-95 partie 9 CNB-95 Présenté par : André Gagné Mylène St-Louis Direction du service technique de l APCHQ au CNB-2005 1 CNB-05 05 Principe de fonctionnement et application

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

Panneaux Isolants Bardage & Couverture. Fiche Technique. X-Dek

Panneaux Isolants Bardage & Couverture. Fiche Technique. X-Dek Panneaux Isolants Bardage & Couverture Fiche Technique Steel Description Le panneau Steel est un panneau isolant pour toitures plates, qui permet de grandes portées grâce au parement fortement profilé

Plus en détail

.1 Bloc de polystyrène expansé pré-percé pour l installation en sous-œuvre de conduites mécaniques.

.1 Bloc de polystyrène expansé pré-percé pour l installation en sous-œuvre de conduites mécaniques. PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1. CONTENU DE LA SECTION Les travaux couverts par le document contractuel faisant l objet de la présente spécification comprennent de façon non limitative pour la préparation,

Plus en détail

Justification globale

Justification globale Logiciel Lesosai v.5.7 (build 356) Education (exp: 28.8.26) Logiciel appartenant à Cours de Nicolas Morel BFE/ENFK-Zert.-Nr.742 imprimé le: 26.6.28 16:2:26 page 1 de 29 Projet: La Méreune Emplacement du

Plus en détail

MEAMAX Puits de lumière enterré

MEAMAX Puits de lumière enterré MEAMAX Puits de lumière enterré MEAMAX La nouvelle cour anglaise qui mérite bien son nom. www.mea-group.com MEAMAX Une innovation qui va vous simplifier la vie. Pour toute construction sur sous-sol ou

Plus en détail

6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y.

6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y. 6 juin 12.00 12.20 Points d attention pour la conception et la mise en œuvre de constructions en bois résistant au feu Y. Martin CSTC 1 Comment assurer la résistance au feu? R 60 (éléments structuraux)

Plus en détail

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des

FICHE ÉCOCON$EIL. La qualité et l efficacité énergétique des FICHE ÉCOCON$EIL Quand écoénergie rime avec économies Liens rapides Planifier l achat de nouvelles fenêtres Caractéristiques des fenêtres homologuées Fenêtres homologuées Dans bien des habitations yukonnaises,

Plus en détail

Programme résidentiel d efficacité énergétique - Bâtiments existants

Programme résidentiel d efficacité énergétique - Bâtiments existants Programme résidentiel d efficacité énergétique - Bâtiments existants (Anciennement appelé le Programme d amélioration énergétique des habitations existantes d Efficacité NB et le Programme d amélioration

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION A-1 Domaine d application 1 A-2 Principes généraux 1 A-3 Contenu du Guide d application 2 A-4 Référence au chapitre I, Bâtiment 3 A-5 Entretien et réparation 4 A-6 Mise

Plus en détail

Feuille d information du produit. Isolation de conduitsfyrewrap Elite 1.5 Système de distribution d air (Conduits ADS) Introduction

Feuille d information du produit. Isolation de conduitsfyrewrap Elite 1.5 Système de distribution d air (Conduits ADS) Introduction Feuille d information du produit Isolation de conduitsfyrewrap Elite 1.5 Système de distribution d air (Conduits ADS) Introduction L isolation de conduits FyreWrap Elite 1.5 d Unifrax est une enveloppe

Plus en détail

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville

Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville Bâtiments Matériaux Opérations Installations Construction d une maison individuelle basse consommation à Chaville B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, des propriétaires

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU LOGEMENT, DE L ÉGALITÉ DES TERRITOIRES ET DE LA RURALITÉ Arrêté du 11 décembre 2014 relatif aux caractéristiques thermiques et aux exigences de

Plus en détail

MZ07032W. Congélateur vertical de 3,0 pi. cu. GUIDE D UTILISATION. www.magnasonic.ca

MZ07032W. Congélateur vertical de 3,0 pi. cu. GUIDE D UTILISATION. www.magnasonic.ca Pour joindre le Service d assistance à la clientèle, composez le: 1-800-663-5954 MZ07032W Congélateur vertical de 3,0 pi. cu. GUIDE D UTILISATION Merci d avoir fait l achat de cet appareil Magnasonic.

Plus en détail

MAISON METALLIQUE PREFABRIQUEE EZ-GROUP

MAISON METALLIQUE PREFABRIQUEE EZ-GROUP MAISON METALLIQUE PREFABRIQUEE EZ-GROUP CHAMBRE CUISINE COULOIR SEJOUR TOILETTE LA FICHE TECHNIQUE DE NOS MAISON PREFABRIQUEES : «TOIT EN DEUX VERSANTS» TYPE A SELON PLAN F2 DIMENSIONS cm 1045 x 412 +

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA SALUBRITÉ ET À L ENTRETIEN DES HABITATIONS, DES LOGEMENTS ET DES CHAMBRES. Règlement numéro 508-2007

RÈGLEMENT RELATIF À LA SALUBRITÉ ET À L ENTRETIEN DES HABITATIONS, DES LOGEMENTS ET DES CHAMBRES. Règlement numéro 508-2007 RÈGLEMENT RELATIF À LA SALUBRITÉ ET À L ENTRETIEN DES HABITATIONS, DES LOGEMENTS ET DES CHAMBRES Règlement numéro 508-2007 Compilation administrative au 25 septembre 2009 PROVINCE DE QUÉBEC RÈGLEMENT

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015)

La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015) La réforme de l accessibilité aux personnes handicapées des bâtiments d habitation neuf (décret et arrêté du 24 décembre 2015) Deux textes réglementaires datés du 24 décembre 2015 viennent de modifier

Plus en détail