DIAGNOSTIC TERRITORIAL Mé tropolé Lilloisé

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DIAGNOSTIC TERRITORIAL Mé tropolé Lilloisé"

Transcription

1 DIAGNOSTIC TERRITORIAL Mé tropolé Lilloisé Président du comité : Vice-Président : Animateur du comité : Laëtitia ROSSEEL Juillet

2 Le comité de l échelon local de la Métropole Lilloise, ses cantons et communes CANTONS ARMENTIERES CYSOING HAUBOURDIN LA BASSEE LANNOY LILLE CENTRE LILLE EST LILLE NORD LILLE NORD EST LILLE OUEST LILLE SUD LILLE SUD EST LILLE SUD OUEST LOMME MARCQ EN BAROEUL PONT A MARCQ QUESNOY SUR DEULE ROUBAIX CENTRE ROUBAIX EST ROUBAIX NORD ROUBAIX OUEST SECLIN NORD SECLIN SUD TOURCOING NORD TOURCOING NORD EST TOURCOING SUD VILLENEUVE D ASCQ NORD VILLENEUVE D ASCQ SUD COMMUNES Armentières, Bois-Grenier, Capinghem, Erquinghem-Lys, Frelinghien, Houplines, La-Chapelle-d Armentières, Premesques Bachy, Bourghelles, Bouvines, Camphin-En-Pevele, Cappelle-En-Pevele, Cobrieux, Cysoing, Genech, Louvil, Mouchin, Peronne-En-Melantois, Sainghin-En-Melantois, Templeuve, Wannehain Emmerin, Haubourdin, Loos, Santes, Wavrin Aubers, Fournes-En-Weppes, Fromelles, Hantay, Herlies, Illies, La Bassée, Marquillies, Sainghin-En-Weppes, Salome, Wicres Anstaing, Baisieux, Chereng, Forest-Sur-Marque, Gruson, Hem, Lannoy, Leers, Lys-Lez-Lannoy, Sailly-Lez-Lannoy, Toufflers, Tressin, Willems Lille Lille Lille, La Madeleine Lille, Mons En Baroeul Lambersart, Lille, Marquette-Lez-Lille, St-Andre-Lez-Lille, Wambrechies Lille Faches-Thumesnil, Lezennes, Lille, Ronchin Lille Beaucamps-Ligny, Englos, Ennetieres-En-Weppes, Erquinghem-Le-Sec, Escobecques, Hallennes-Lez-Haubourdin, Le-Maisnil, Lille, Radinghem-En- Weppes, Sequedin Bondues, Marcq en Baroeul Attiches, Avelin, Bersee, Ennevelin, Fretin, La-Neuville, Merignies, Moncheaux, Mons-En-Pevele, Ostricourt, Phalempin, Pont-A-Marcq, Thumeries, Tourmignies, Wahagnies Comines, Deulemont, Lompret, Perenchies, Quesnoy-Sur-Deule, Verlinghem, Warneton, Wervicq-Sud Roubaix Roubaix Wattrelos Roubaix Wattrelos Croix, Roubaix, Wasquehal Houplin-Ancoisne, Lesquin, Noyelles-Les-Seclin, Seclin, Templemars, Vendeville, Wattignies Allennes-Les-Marais, Annoeullin, Bauvin, Camphin-En-Carembault, Carnin, Chemy, Don, Gondecourt, Herrin, Provin, Seclin Bousbecque, Halluin, Linselles, Roncq, Tourcoing, Neuville-En-Ferrain, Tourcoing Neuville-En-Ferrain, Tourcoing Mouvaux, Tourcoing Villeneuve-d'Ascq Villeneuve-d'Ascq 2

3 ZOOM SUR NOTRE REGION La région Nord-Pas de Calais compte km 2, soit 2,3% du territoire français. Elle est une des régions les plus peuplées et économiquement dynamiques de France. Avec 75% de la surface en terres agricoles, le Nord-Pas de Calais est ainsi historiquement une région d agriculture diversifiée et intense. Une agriculture très diversifiée connaissant un léger fléchissement Bien que réputé pour sa forte densité de population, son important maillage d infrastructures et ses industries, le Nord-Pas de Calais est aussi une région agricole du fait notamment des conditions pédoclimatiques très favorables. Alors que son agriculture traditionnelle est composée de polyculture et d élevage, le Nord-Pas de Calais se caractérise aujourd hui encore par sa densité d exploitations diversifiées et par la grande variété de ses systèmes de production. Les productions agricoles qui dominent de manière sensiblement équivalente chaque année dans le produit brut régional sont : - les céréales, - le lait, - les légumes (+ les pommes de terre), - cultures industrielles (betteraves, oléo protéagineux), - viande (porcines et bovines), - petits élevages. Le Nord-Pas de Calais est leader mondial dans la production d endives et de chicorée. A l échelle nationale, l agriculture régionale se situe dans les 1 ers rangs pour les productions suivantes : - 1 ère région productrice de pommes de terre et d endive, - 3 ème région pour les betteraves et les légumes, - 4 ème région pour les céréales, - 5 ème région productrice de lait. La région Nord-Pas de Calais continue de perdre des exploitations agricoles avec une diminution de 6% (-2% par rapport à la tendance nationale), ce qui représente la disparition de 770 structures depuis le recensement effectué en 2010, soit environ 260 exploitations qui disparaissent par an entre 2010 et Depuis 2010, l emploi agricole connaît une nouvelle diminution en perdant 2600 emplois, soit une moyenne de 860 emplois par an entre 2010 et La relative richesse régionale en jeunes agriculteurs s amenuise et rejoint le niveau national. Diagnostic démographique et social : 1) Une population importante mais inégalement répartie sur le territoire La région Nord-Pas de Calais est la 4 ème région la plus peuplée parmi les 22 régions de la métropole et la 2 ème la plus dense. Historiquement, les habitants sont inégalement répartis sur le territoire régional du fait de la topologie et de la répartition des bassins de l emploi. Le Nord héberge environ 64% des habitants du Nord-Pas de Calais alors qu il couvre 46% de la superficie régionale. L essentiel de la 3

4 population se situe dans la métropole Lilloise, l ancien bassin minier et la partie septentrionale du littoral. Répartition Homme/Femme de notre population agricole : 2) Une population jeune Le vieillissement déjà constaté de la population régionale se poursuit. Même si le Nord-Pas-de- Calais reste la région la plus jeune de France, la population de moins de 20 ans ne représente plus que 26,8 % de la population régionale, soit une baisse de 2,5 points entre 1999 et Au sommet de la pyramide, le nombre de personnes de 65 ans et plus progresse mais à un rythme moins élevé qu'au niveau national : + 8 % en région entre 1999 et 2012 contre + 18 % en France. 3) Le vieillissement de la population des chefs d exploitations La population régionale agricole vieillit, la proportion des chefs ou co-exploitants de plus de 60 ans a augmenté de 2 % (augmentation de 140 exploitants) alors que celle des jeunes, âgés de moins de 40 ans a diminué de 4% (diminution de 650 exploitants) depuis En proportion, la population des chefs d exploitations et co-exploitants reste plus jeune dans la région qu au niveau national où la proportion des plus de 60 ans est de 22% contre 15% dans la région mais la présence des jeunes agriculteurs (moins de 40 ans) est maintenant moins marquée qu en Les plus de 60 ans représentent maintenant un agriculteur sur cinq comme au niveau national. Répartition de notre population agricole : 4

5 Le taux de natalité de la région est de 14 naissances pour habitants, soit plus d un point supérieur à celui de la France (12,8 naissances pour hab.). En termes d évolution entre les périodes et , la région constate une diminution de 0,06 % de son taux de natalité (+0,02 % en France). 4) Une mortalité prématurée importante dans la région De 2008 à 2011, personnes sont décédées en moyenne chaque année dans le Nord-Pasde-Calais. Le nombre de décès est supérieur à la moyenne nationale de 29 % chez les hommes et de 22 % chez les femmes. Les taux de mortalité prématurée sont en particulier supérieurs aux moyennes françaises. Cela s explique par de multiples facteurs : Une forte précarité socio-économique (RSA, chômage), des habitudes de vie, notamment alimentaires, liées à la précarité, avec leurs conséquences (diabète, obésité), beaucoup d addictions (alcool, tabac, drogue), habitudes culturelles liées à la santé (recours souvent très tard aux soins). Principales causes des décès : Les Cancers (29% des décès en France) Les Maladies Cardio-vasculaire (26% des décès en France Les Accidents vasculaires cérébraux représente 59,5 décès pour habitants contre 45,9 en niveau national) Le diabète : supérieur à la moyenne nationale de 37% pour les hommes et de 45% pour les femmes L alcoolisme : 18% de buveurs quotidien contre 11% en moyenne en France Le suicide : le Nord Pas-de-Calais est la 3ème région française derrière la Bretagne et la Basse Normandie, supérieur de 37% à la moyenne nationale. En 2013, dans le Nord-Pas-de-Calais, les cinq principales ALD sont : le diabète (taux de prévalence à pour habitants), les tumeurs malignes (3 138), les maladies coronaires (1 707); l insuffisance cardiaque, les troubles du rythme, les cardiopathies valvulaires, congénitales graves (1 539), les affections psychiatriques de longue durée (1 524). Le Nord-Pas-de-Calais possède aussi l une des plus fortes progressions de l obésité, qui touche plus d une personne sur cinq. 5) La santé au travail : Une baisse des accidents du travail dans la région En 2013, on dénombre en Nord Pas-de-Calais accidents du travail avec première indemnisation, Régime général et Régime agricole confondus. Pour le Régime agricole, les accidents du travail sont nettement moins fréquents qu au niveau national et en baisse en 2013, que ce soit chez les salariés ou les non-salariés. Ils impliquent également des séquelles moins sérieuses qu au niveau national. 5

6 Les maladies professionnelles sont pour le régime général plus fréquentes en Nord Pas-de- Calais qu au niveau national. Le constat inverse est fait pour le régime agricole, les maladies professionnelles étant moins fréquentes qu au niveau national, autant pour les salariés que pour les non-salariés agricoles. Quel que soit le régime, les troubles musculosquelettiques sont les pathologies les plus nombreuses avec 8 cas sur 10 environ. 6) Une espérance de vie plus faible qu au niveau national Avec une durée de vie moyenne de 75,4 ans pour les hommes (73,6 ans en 2007) et 82,8 ans pour les femmes (81,2 ans en 2007), l espérance de vie est de 3,1 ans plus faible dans la région qu au niveau national pour les hommes (78,5 ans) et de 2,1 ans pour les femmes (84,9 ans) en L écart d espérance de vie entre les hommes et les femmes est aussi le plus important de France. 7) Des situations de pauvreté plus importantes dans la région Au 4ème trimestre 2013, 12,8 % de la population active de la région était au chômage, contre 9,7 % en France métropolitaine. Le Nord et le Pas-de-Calais se situent parmi les sept départements obtenant les taux de chômage les plus élevés de France métropolitaine. Dans la région, les deux départements ont des taux de chômage comparables : 12,8% pour le Nord et 12,9% pour le Pas-de-Calais. Le niveau de revenu des ménages de la région Nord-Pas de Calais est inférieur à la moyenne française. La région Nord-Pas de Calais est en effet une des régions les plus pauvres de France. En 2010, 19,7% de la population du Nord-Pas de Calais vit sous le seuil de pauvreté, soit 964 par mois, (taux de pauvreté à 60% du salaire médian des français) contre 14,1% pour l ensemble du territoire français. Dans le Nord-Pas-de-Calais, près de personnes, soit 12,2 % de la population totale, sont couvertes par le Revenu de solidarité active (RSA) au 31 décembre La proportion de personnes couvertes, fortement liée à la précarité d'un territoire, est supérieure de plus de 4 points à la celle de la France métropolitaine. Elle est un peu plus élevée dans le Nord que dans le Pas-de-Calais. Au 31/12/2013, La CMU Complémentaire compte près de bénéficiaires au sein de la région soit 12,2 % de la population totale : bénéficiaires dans le Nord et dans le Pas-de-Calais. Le Nord-Pas-de-Calais se situe au 3ème rang des régions françaises, avec 12,2% de bénéficiaires de la CMU Complémentaire contre 7,44% au plan national. Le département du Nord se situe au 1er rang national (11,7% de bénéficiaires de la CMU Complémentaire) et le département du Pas-de-Calais au 4ème rang (11,07%). 8) Handicap et vieillissement : La région plutôt bien équipée. Au 31 décembre 2013, plus de adultes perçoivent l'allocation adulte handicapé (AAH) dans le Nord-Pas-de-Calais, soit 2,4 % des adultes de 20 ans et plus. Cette proportion est légèrement supérieure au niveau national. Elle est un peu plus importante dans le Nord que dans le Pas-de-Calais. 6

7 Près de enfants et adolescents sont bénéficiaires de l Allocation d'éducation de l'enfant handicapé (AEEH) au 31 décembre 2013, soit 2,1 % des personnes de moins de 20 ans. Cette proportion est un peu plus importante dans le Nord que dans le Pas-de-Calais. En 2014, le Nord-Pas-de-Calais propose places installées en établissements et services pour des enfants en situation de handicap, auxquelles s ajoutent 23 centres d action médico-sociale précoce. Le taux d équipement régional est de 10,8 places pour 1000 personnes de moins de 20 ans, contre 9,5 en France métropolitaine. En 2014, le Nord-Pas-de-Calais compte places installées en établissements et services pour adultes en situation de handicap, soit un taux d équipement de 5,9 places pour adultes, ce qui représente un taux équivalent au taux national (5,8 en France métropolitaine). Les structures de travail pour adultes en situation de handicap proposent quant à elles 9056 places (4,3 places pour adultes dans la région contre 3,5 en France métropolitaine). Dans le Nord-Pas-de-Calais, les établissements pour personnes âgées peuvent accueillir personnes en 2014 (Logements foyers et EHPAD). Cela représente 120 places installées pour personnes de 75 ans ou plus. Les établissements d hébergement pour personnes âgées dépendantes disposent d environ places installées, en Cela représente 93,5 places pour personnes de 75 ans ou plus (taux national de 95,1) 9) L offre de soin inférieure à la moyenne nationale En 2013, médecins exercent une activité salariée ou libérale dans le Nord Pas-de- Calais, soit 5,6% de l effectif national. Avec une densité moyenne de 286,5 médecins en activité régulière pour habitants, la région Nord-Pas de Calais se positionne dans la moyenne de l intervalle de confiance qui est de 299,7 médecins pour habitants. Elle est nettement plus importante dans la Métropole Lilloise et en Flandre intérieure que dans les autres territoires de santé. Dans le Nord Pas-de-Calais, le nombre de médecins a augmenté de près de 8% entre 2000 et 2009, ce qui est légèrement inférieur à la croissance en France métropolitaine qui avoisine les 10%. Dynamiques de maisons de santé pluri-professionnelles. Au 31/12/2014, la région compte : 23 maisons de santé pluri-professionnelles en activité (projets de santé reconnus conformes par l Agence Régionale de Santé) ; 3 projets en opérationnalisation (projets déposés à l ARS en cours d avis) ; 42 projets en cours dont 27 bénéficiant d un accompagnement actif de l Agence ; 82 prises de contacts/demandes d informations. 7

8 L ARRONDISSEMENT DE LILLE Typologies d'agriculture et leurs spécificités : Le secteur de la métropole Lilloise regroupe 126 communes. L agriculture y est bien présente dans l arrondissement puisqu elle représente 50 % du territoire. Du fait de la forte pression urbaine, les exploitations agricoles sont relativement petites en surfaces, autour de 37 ha en moyenne (contre 59 ha en région). La métropole lilloise est aussi le lieu d implantation de nombreuses entreprises agroalimentaires. Les spécificités territoriales de l arrondissement : - La plaine de la Lys : cultures et élevages - La Pévèle : l endive - La région de Lille, Roubaix, Tourcoing : cultures légumières et horticoles - Les Weppes : culture de légumes Diagnostic démographique : Statistiques sur la répartition Homme/ Femme Répartition Hommes/Femmes du comité EL de la Métropole Lilloise Une population jeune L'espace lillois, par sa vocation métropolitaine alliant offre universitaire et emplois pour des jeunes actifs, apparaît comme l'espace le plus jeune au sein du Nord-Pas-de-Calais. Avec près de séniors pour jeunes, le ratio de vieillissement s'établit à 46 contre 53 en moyenne régionale. Au sein du cœur métropolitain, la ville de Lille apparaît comme le territoire le plus jeune (10 % des habitants ont plus de 65 ans, contre 12,5% sur l'ensemble de l'espace) et le nombre de séniors s'est même réduit en dépit du gain démographique de la capitale régionale. Les autres grandes villes ont également enregistré une baisse du nombre de séniors, à l'instar de Roubaix et Tourcoing, tandis que les villes de taille intermédiaires enregistrent une dynamique inverse, en particulier dans l'immédiate périphérie de Lille et dans les territoires reliant le cœur métropolitain à l'ancien arc minier. 8

9 L'espace lillois sera toutefois confronté, comme l'ensemble de la région Nord-Pas-de-Calais, au mouvement de vieillissement. Ainsi, l'espace pourrait compter, en 2030, près de séniors pour jeunes, soit un ratio de 71. Ce nouveau rapport sera toutefois moins marqué qu'en moyenne régionale, où il pourrait atteindre 83. Répartition par tranches d âge du comité EL de la Métropole Lilloise Une offre d équipements et de service de rang métropolitain Avec la plus grande concentration de population de la région, l espace lillois concentre également les équipements et services relevant de la gamme supérieure. De par sa fonction métropolitaine, le territoire dispose d une densité d équipements particulièrement soutenue : 17,7 équipements supérieurs pour habitants, contre 15,4 en moyenne régionale. Cette caractéristique se retrouve sur l ensemble des domaines : elle est sans doute la plus prononcée pour le domaine de l enseignement (2 équipements pour habitants contre 1,4 en moyenne régionale) et celui de la culture et des loisirs (0,4 équipements pour habitants contre 0,3 en moyenne régionale). 9

10 BILAN ET PERSPECTIVES POUR LE COMITÉ : Particularités de la région 59/62 Particularités du secteur Actions réalisées en Propositions d actions pour Hygiène alimentaire perfectible Roubaix / Tourcoing : surcharge pondérale chez les enfants scolarisés élevé (18,67%) à l'opposé, le bassin de Lille Est est le bassin le plus préservé avec 12,74% L'alimentation : Faire découvrir les vertus d'une alimentation saine et équilibrée aux enfants, en les éveillant aux goûts des fruits et légumes frais L'alimentation et l'activité physique pour les jeunes Hygiène de vie perfectible Taux de mortalité prématurée élevé Les accidents domestiques : Modifier les comportements et diminuer les accidents domestiques Santé publique Cancers : principale cause de décès Maladies cardiovasculaires : principale cause de décès BPCO (La broncho-pneumopathie chronique obstructive) : détection et prise en charge Diabète : principale cause de décès Taux de Mortalité par diabète sucré le moins élevé de la région Dépistage du diabète Taux d'addictions important : alcool, tabac, drogue Le suicide : supérieur à 37% de la moyenne nationale Lille : moins touché par les tentatives de suicide Offre de soin inférieure à la moyenne nationale Lille : Territoire le plus pourvu en professionnels de santé Accidents du travail avec les animaux Santé au Travail Accidents du travail avec les machines agricoles Le document unique : Inciter les employeurs de main d œuvre à rédiger leur document unique et les aider dans la démarche. La circulation des engins agricoles Les chutes de hauteur Les chutes de hauteur 10

11 Les troubles musculo-squelettiques : pathologies les plus nombreuses Population jeune Espace le plus jeune de la région De plus en plus de personnes âgées Une population vieillissante Actions en faveur des personnes âgées Action Sanitaire et Sociale Précarité élevée dans la région Taux de natalité supérieur à la moyenne française Roubaix/ Tourcoing : Taux de chômage élevé Lille / Roubaix / Tourcoing : Beaucoup de personnes couvertes par le RSA et la CMU-C Roubaix / Tourcoing : Taux de natalité le plus fort de la région Les prestations extra-légales de l'action Sanitaire et Sociale Handicap : Nombre d'allocataires de l'aah + AEEH supérieur à la moyenne nationale Lille /Roubaix / Tourcoing : secteur le moins équipés en établissements pour personnes handicapées 11

12 Les structures et partenaires du secteur Agences MSA et Point d'accueil Maison Familiale et Rurale/Lycées et Instituts agricoles Etablissements de soins Maison d Accueil Rurale pour Personnes Agées CAPINGHEM (Siège social) 33 Rue du Grand But à Capinghem Adresse postale : LILLE CEDEX 9 Les agents d accueil : Marie-Hélène DENNETIERE Elodie JNAINI Institut de Genech Rue de la Libération Genech Directeur Général : Monsieur Dominique CRINQUETTE Centre Hospitalier Régional et Universitaire 2 avenue Oscar Lambret Lille Hôpital Saint-Vincent de Paul Boulevard de Belfort BP Lille Cedex Clinique Ambroise-Paré 4 avenue Émile Zola Lille Polyclinique du Bois (Groupe HPM) 44 avenue Marx-Dormoy BP Lille Hôpital privé la Louvière 69 rue de la Louvière Lille Centre Oscar Lambret 3 rue Frédéric Combemale BP Lille Hôpital Gériatrique Les Bateliers 23 rue des Bateliers Lille Hôpital Michel Fontan Rue André Verhaeghe Lille Hôpital Calmette Boulevard du Professeur Jules Leclercq Lille Hôpital Roger Salengro Rue Emile Lainé Lille Hôpital Claude Huriez Rue Michel Polonovski Lille Hôpital Jeanne de Flandre Avenue Eugène Avinée Lille Projet : MARPA à Bauvin Projet : MARPA à La Bassée 12

13 CPAM Roubaix Tourcoing 2 Place Sébastopol - CS Tourcoing Cedex Président : Monsieur Christophe DUSSART Directeur : Monsieur Philippe BOUQUET Caisse Primaire d Assurance Maladie /Caisse d Allocation Familiale /Caisse d'assurance Retraite et de la Santé au Travail CPAM Lille Douai 2 Rue d'iéna Lille Cedex 9 Président : Monsieur Christophe DUSSART Directeur : Monsieur Antoine CHATAIGNIER CAF DU NORD Lille cedex 9 CARSAT Nord-Picardie 11 Allé Vauban VILLENEUVE D'ASCQ Cedex Organismes agricoles Organisme de santé public Chambre d'agriculture du Nord 140 Boulevard de la Liberté - CS LILLE CEDEX DRAAF NPDC Cité Administrative - Rue Gustave Deloty BP LILLE CEDEX ARS (Agence régionale de Santé) Bâtiment Onix A Avenue Willy Brandt EURALILLE Maison de Santé Pluri professionnelle Centre Local d Information et de Coordination Contrat Enfance Famille CAPINGHEM (Siège social) 33 Rue du Grand But à Capinghem Adresse postale : LILLE CEDEX 9 CLIC DU CANTON D'ARMENTIERES 33, Rue du Président Kennedy ARMENTIERES ASSOC. D'INFO et de COORDINATION GERONTOLOGIE. 91, Rue Gambetta HAUBOURDIN CLIC DE LILLE Hôtel de Ville - LILLE EOLLIS 7, Rue Jean-Baptiste Lebas PHALEMPIN CLIRPA 15, Rue Bienfaisance TOURCOING Contrat Enfance Famille Place du Gal De GAULLE ARMENTIERES Responsable : Mme Marie DEROO

14 L Action Sanitaire et Sociale de la MSA (ASS) Ses Missions : Elle assure l accompagnement social de ses adhérents par des actions individuelles et collectives, ciblées en faveur des personnes âgées, des familles, des jeunes, des personnes handicapées et des personnes en difficulté socio-économique. Elle accorde des aides financières pour compléter les prestations légales. La plupart des actions développées sur les territoires se font grâce à un partenariat fort, notamment avec les Conseils Généraux, les communes ou intercommunalités, les CAF et les associations locales. Ce service spécialisé est composé de travailleurs sociaux (Assistantes sociales et conseillères en économie sociale et familiale), de chargés d études et d agents administratifs. Quelques exemples d actions menées par l équipe ASS - Les anim Santé - Action d aide aux aidants - Vacances familiales pour favoriser un 1 er départ - Aide au BAFA, permis de conduire - Participation au développement de structures d accueil des jeunes enfants sur les territoires, en lien avec les partenaires (CAF, communes ) Vos interlocuteurs sur le secteur Assistantes Sociale du secteur : Isabelle ARDAENS Sophie MORIN Conseillère en Economie Sociale et Familiale : Angélique LEGAY Les contacter : Le service Administratif : La permanence des travailleurs sociaux :

15 Le service Santé Sécurité au Travail (SST) Ses Missions : - Conduire des actions de santé et de sécurité au travail. - Assurer la surveillance de l état de santé des travailleurs en fonction des risques. - Mettre en place des actions de prévention des risques professionnels. - Inciter les employeurs à prendre toutes mesures justifiées de prévention. - Participer au suivi et contribuer à la traçabilité des expositions professionnelles et à la veille sanitaire. - Apporter une aide technique et financière aux exploitants et entreprises agricoles en vue d encourager la prise d initiatives pour une meilleure protection des salariés. - Inciter les employeurs, les travailleurs et leurs représentants sur les dispositions et mesures nécessaires afin d éviter ou de diminuer les risques professionnels, d améliorer les conditions de travail, de prévenir la consommation d alcool et de drogue sur le lieu de travail, de prévenir le harcèlement sexuel ou moral, de prévenir ou réduire la pénibilité au travail et la désinsertion professionnelle et de contribuer au maintien dans l emploi des travailleurs. - Connaître les AT (Accident du Travail) et les MP (maladies professionnelles) en vue de les prévenir. Quelques exemples d actions menées par l équipe SST : - La visite de lieux de travail - Des interventions en milieu scolaire auprès des élèves, des maitres d apprentissage, - Des formations à la santé et la sécurité : manipulation et contention des animaux - Des accompagnements techniques et financiers pour améliorer les conditions de travail, - Des campagnes d information et de sensibilisation aux questions de santé publique, - De la prévention des risques électrique en partenariat avec ERDF et RTE liés aux lignes électriques Vos interlocuteurs en SST : Ce service est composé de : médecins du travail, d infirmiers, de conseillers de prévention et d assistants du service. Les conseillers de prévention de votre secteur Anne-Laure PATIGNIEZ Thierry PETIT Les contacter : Le service Administratif :

16 La prévention santé et ingénierie médico-sociale (PIMS) Le service PIMS accompagne le développement d actions de prévention et de projets de santé en partenariat avec les instances régionales de santé, les collectivités locales, les autres organismes de sécurité sociale en inter-régime. Ses missions - prévenir l apparition du risque de la survenue d une maladie et / ou son aggravation, - promouvoir un recours aux soins juste et pertinent, - favoriser l offre de soins sur les territoires ruraux, - favoriser l émergence de solutions adaptées aux besoins des populations et des professionnels de santé des espaces ruraux, - contribuer à la réduction des inégalités sociales et territoriales d accès à la santé des populations rurales. Quelques exemples d actions menées par l équipe PIMS : En prévention santé : - campagnes de vaccination (grippe, ROR ) - dépistages des cancers (cancer du sein, cancer colo rectal, cancer de la peau ) - actions de prévention bucco-dentaire - bilans de santé : Instants Santé Adultes, Instants Santé Jeunes, Parcours de prévention pour les personnes en situation de précarité - éducation thérapeutique du patient pour les patients atteints de maladies cardiovasculaires - actions locales : broncho pneumopathie chronique obstructive, syndrome d alcoolisation fœtale, diabète, alimentation et activité physique, conduites addictives En ingénierie médico-sociale : - accompagnement de réseaux gérontologiques - accompagnement de projets de maisons de santé pluri professionnelles et de pôles de santé - promotion de l exercice en milieu rural auprès d étudiants - promotion de la chirurgie ambulatoire - contribution à la coordination territoriale dans le cadre des contrats locaux de santé 16

17 Le Conseil d Administration : Les missions du Conseil d Administration : - Il détermine la politique générale de la caisse MSA pour mettre en œuvre la protection sociale agricole. - Il définit au plan local les politiques en matière d action sanitaire et sociale, de prévention de la santé et des risques professionnels, d offre de services sur le territoire, d aide aux agriculteurs et aux salariés en difficulté. - Il fait remonter au niveau national les propositions et les vœux des élus locaux concernant les politiques sociales en matière de santé, de famille, de retraite - Il vote le budget et examine les comptes de la caisse MSA. - Il représente la caisse MSA auprès des pouvoirs publics, partenaires sociaux ou encore des organismes agricoles. - Il contribue à l évolution de la protection sociale agricole. Les Administrateurs du secteur : Marcel BIENIEK Patricia COETSIER Annie DESMET Villeneuve d Ascq Wasquehal Camphin en Pévèle Collège 2 Collège 2 Collège 1 Animatrice du comité : Laëtitia ROSSEEL / Mail : Courrier : MSA Nord-Pas de Calais Service Vie Mutualiste LILLE cedex 9 17

Article 3 - Personnes pouvant participer Le Concours est réservé aux associations (loi de 1901) dûment déclarées en préfecture ou sous-préfecture.

Article 3 - Personnes pouvant participer Le Concours est réservé aux associations (loi de 1901) dûment déclarées en préfecture ou sous-préfecture. Article 1 - Société organisatrice La MACIF, Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels de France et des cadres et salariés de l Industrie et du Commerce, société d assurance mutuelle à cotisations

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL Montreuillois

DIAGNOSTIC TERRITORIAL Montreuillois DIAGNOSTIC TERRITORIAL Montreuillois Présidente du comité : Mme Martine LAMBERT Vice-Président : M. Jean-Michel SAILLY Animateur du comité : Thierry MOUQUET Juillet 2015 1 Le comité de l échelon local

Plus en détail

Les établissements de transport routier dans l arrondissement de Lille en 2010

Les établissements de transport routier dans l arrondissement de Lille en 2010 Service Connaissance et Évaluation Division Applications statistiques Juillet 2010 Les établissements de transport routier dans l arrondissement de Lille en 2010 En mars 2010, l arrondissement de Lille

Plus en détail

Annexe Informations et liens internet devant intégrer le portail

Annexe Informations et liens internet devant intégrer le portail Annexe Informations et liens internet devant intégrer le portail A. Chapitrage des contenus du portail Les contenus à intégrer dans le portail (cf. ci-après dans la partie C) sont organisés selon le chapitrage

Plus en détail

Observatoire du marché du logement neuf

Observatoire du marché du logement neuf Région Nord - Pas de Calais Observatoire du marché du logement neuf Édition 2014 Sommaire et Lexique n Pages t 5 Région Nord - Pas de Calais : les ventes de logements neufs n Pages 6 et 7 Région Nord -

Plus en détail

Observatoire du marché du logement neuf

Observatoire du marché du logement neuf Région Nord - Pas de Calais Observatoire du marché du logement neuf Édition 2015 Sommaire et Lexique n Pages t 5 Région Nord - Pas de Calais : les ventes de logements neufs n Pages 6 et 7 Région Nord -

Plus en détail

L insertion sur le territoire hors PLIE de l arrondissement de Lille

L insertion sur le territoire hors PLIE de l arrondissement de Lille L insertion sur le territoire hors PLIE de l arrondissement de Lille CBE de Lille CBE Mars 2005 L INSERTION SUR LE TERRITOIRE HORS PLIE DE L ARRONDISSEMENT DE LILLE Mars 2005 SOMMAIRE 1. LES PLANS LOCAUX

Plus en détail

Le marché théorique et les chiffres d affaires commerciaux dans la métropole lilloise Guide méthodologique Février 2008

Le marché théorique et les chiffres d affaires commerciaux dans la métropole lilloise Guide méthodologique Février 2008 Le marché théorique et les chiffres d affaires commerciaux dans la métropole lilloise Guide méthodologique Février 2008 Agence de développement et d urbanisme de Lille Métropole S O M M A I R E Contexte

Plus en détail

UNE SEULE CARTE POUR TOUS VOS DEPLACEMENTS EN REGION NORD-PAS DE CALAIS!

UNE SEULE CARTE POUR TOUS VOS DEPLACEMENTS EN REGION NORD-PAS DE CALAIS! DOCUMENTS D ADHESION A LA CARTE PASS PASS UNE SEULE CARTE POUR TOUS VOS DEPLACEMENTS EN REGION NORD-PAS DE CALAIS! La carte Pass Pass est le support unique régional. Elle est mise en place progressivement

Plus en détail

Plan d'action Sanitaire et Sociale 2011-2015

Plan d'action Sanitaire et Sociale 2011-2015 agir ensemble Plan d'action Sanitaire et Sociale 2011-2015 MSA Nord-Pas de Calais www.msa59-62.fr agir ensemble Notre action sanitaire et sociale, une volonté Dès la création de la MSA Nord-Pas de Calais,

Plus en détail

DISPOSITIONS GENERALES

DISPOSITIONS GENERALES 8 octobre 2004 DISPOSITIONS modifié le 21 février 2014 DISPOSITIONS ARTICLE 1 - CHAMP D'APPLICATION TERRITORIAL DU REGLEMENT 1) Le présent règlement s'applique au territoire des 85 communes actuelles composant

Plus en détail

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009

Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Forum territorial de santé Santerre Haute Somme 3 décembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Si globalement l épidémiologie des cancers (cf. points négatifs) n est pas bonne sur le

Plus en détail

Demande de logement. Demande de mutation. N de contrat SRCJ : L / (si vous êtes déja locataire à la SRCJ) Dossier arrivé le : CADRE RÉSERVÉ À LA SRCJ

Demande de logement. Demande de mutation. N de contrat SRCJ : L / (si vous êtes déja locataire à la SRCJ) Dossier arrivé le : CADRE RÉSERVÉ À LA SRCJ Demande de logement Demande de mutation N de contrat SRCJ : L / (si vous êtes déja locataire à la SRCJ) CADRE RÉSERVÉ À LA SRCJ N Dossier :... Date d enregistrement :... Nom :... Prénom :... Communes demandées

Plus en détail

Mieux vivre ensemble. Les copropriétés sur le territoire de Lille Métropole

Mieux vivre ensemble. Les copropriétés sur le territoire de Lille Métropole Mieux vivre ensemble Les copropriétés sur le territoire de Lille Métropole Synthèse de l étude et du plan d actions/mars2013 sommaire La carte des territoires Une étude 15 de Lille Métropole sur les copropriétés

Plus en détail

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009

Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Forum territorial de santé Sud de l Aisne 20 novembre 2009 Synthèse du diagnostic territorial Points positifs Le Sud de l Aisne a un indice conjoncturel de fécondité (ICF) plus élevé qu en Picardie et

Plus en détail

les chiffres clés édition 2013 tourcoing

les chiffres clés édition 2013 tourcoing les chiffres clés édition 2013 LILLE-roubaix tourcoing les habitants 124 communes, 5 communautés de communes, 1 communauté urbaine 879,6 km² 1203666 habitants, soit 29,8 % de la population régionale Répartition

Plus en détail

La MSA de MAINE-et-LOIRE

La MSA de MAINE-et-LOIRE La MSA de MAINE-et-LOIRE attentive à chacun, essentielle pour tous www.msa49.fr Une institution démocratique et dynamique Anne GAUTIER Présidente Un réseau de 257 représentants cantonaux élus en janvier

Plus en détail

Les masseurskinésithérapeutes

Les masseurskinésithérapeutes L Les masseurskinésithérapeutes es 3 639 masseurs-kinésithérapeutes que compte la région représentent 6,4 % de l'effectif national (56 924 professionnels). Cette proportion est légèrement inférieure au

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de la maladie d Alzheimer M e r c r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 1 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président du conseil

Plus en détail

Cahier des charges Marché 5 lots POLE CONNAISSANCE DU TERRITOIRE ET RESSOURCES SERVICE SUPPORT - GRAPHIQUE

Cahier des charges Marché 5 lots POLE CONNAISSANCE DU TERRITOIRE ET RESSOURCES SERVICE SUPPORT - GRAPHIQUE Cahier des charges Marché 5 lots POLE CONNAISSANCE DU TERRITOIRE ET RESSOURCES SERVICE SUPPORT - GRAPHIQUE Mise à jour d une base de données cartographique d occupation du sol pour l année 2015 sur le

Plus en détail

secteur Weppes transpole.fr Horaires HIVER 2013/2014 229-232 À PARTIR DU 1 ER SEPTEMBRE 2013 LIGNES

secteur Weppes transpole.fr Horaires HIVER 2013/2014 229-232 À PARTIR DU 1 ER SEPTEMBRE 2013 LIGNES secteur US Weppes Horaires HIVER 2013/2014 À PARTIR DU 1 ER SEPTEMBRE 2013 LIGNES 229-232 230 231 235 236 transpole.fr Limite CUDL Blum Pharmacie Salengro Poste Pasteur Houplin-Ancoisne Le Bac Résistance

Plus en détail

guide tarifs à compter du 1 er septembre 2013 Une nouvelle gamme de tarifs élargie pour faciliter votre mobilité!

guide tarifs à compter du 1 er septembre 2013 Une nouvelle gamme de tarifs élargie pour faciliter votre mobilité! guide tarifs à compter du 1 er septembre 2013 Une nouvelle gamme de tarifs élargie pour faciliter votre mobilité! à chaque profil, LES SUPPORTS des titres aux tarifs adaptés Que vous soyez usager régulier

Plus en détail

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %)

Répartition de la population et des infirmiers par bassin de vie (en %) L Les infirmiers e Nord Pas-de-Calais compte, au 1 er janvier 2003, 20 347 infirmiers. Ils ne représentent que 4,9 % des effectifs nationaux alors que la population de la région équivaut à 7 % de celle

Plus en détail

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R.

A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET. Créé le 28/10/08 par : C.R./L.R. A. D. E. F CREATION D UNE MICRO HALTE-GARDERIE EXPERIMENTALE A LONGWY PROJET 1 Diagnostic : Le projet de création d une micro halte-garderie au Centre Social repose sur des données statistiques concernant

Plus en détail

L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007

L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007 L emploi salarié associatif dans l arrondissement de Lille en 2007 SOMMAIRE Introduction... 5 Méthodologie... 6 Le paysage associatif dans l arrondissement de Lille... 7 Le secteur «Santé et action sociale»...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

Servitudes spéciales pour les constructions, les excavations et les dépôts de matières inflammables ou non.

Servitudes spéciales pour les constructions, les excavations et les dépôts de matières inflammables ou non. T 1 Chapitre II - Les voies ferrées Servitudes relatives aux chemins de fer. Servitudes de voirie : alignement, écoulement des eaux, occupation temporaire des terrains en cas de réparation, distance à

Plus en détail

Liste des communes de l'arrondissement de Lille concernées par l'expérimentation

Liste des communes de l'arrondissement de Lille concernées par l'expérimentation N 00000#00 DIRECTION GENERALE DES FINANCES PUBLIQUES Notice de la demande de certificat d'acquisition d un véhicule en provenance de l Union Européenne ("quitus fiscal") par un particulier (ou son mandataire)

Plus en détail

PERIODE LIEU DESIGNATION MAITRE D'OUVRAGE. RONCHIN rue Charles St Venant Construction de trottoirs L.M.C.U.

PERIODE LIEU DESIGNATION MAITRE D'OUVRAGE. RONCHIN rue Charles St Venant Construction de trottoirs L.M.C.U. PERIODE LIEU DESIGNATION MAITRE D'OUVRAGE 10/2006 à Place de la République Aménagement ligne Haut niveau de service et de pavage 09/2006 à 11/2006 RONCHIN rue Charles St Venant Construction de trottoirs

Plus en détail

BTS SP3S «Services et Prestation des Secteurs Sanitaire et Social»

BTS SP3S «Services et Prestation des Secteurs Sanitaire et Social» UNITÉ DE FORMATION par l APPRENTISSAGE de l ERP MAGINOT Fiche Employeurs privés BTS SP3S «Services et Prestation des Secteurs Sanitaire et Social» L UFA Maginot est une unité du CFA Académique ouverte

Plus en détail

PROCES VERBAL DE CONSTAT DE DEPOT DE REGLEMENT DE JEU CONCOURS CPAM DE ROUBAIX TOURCOING

PROCES VERBAL DE CONSTAT DE DEPOT DE REGLEMENT DE JEU CONCOURS CPAM DE ROUBAIX TOURCOING Société Civile Professionnelle Jean-Marie WARLOP Jean-Charles MILLOIS Emile SPATARI Huissiers de Justice Associés 6 rue Faidherbe B.P.335 59336 TOURCOING Cedex Tél. : 03.20.68.97.30 - Fax : 03.20.68.97.39

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Octobre 2015 n 57 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de DUT de l IUT de Tourcoing Présentation de l étude : L université

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

La santé en france. Définition

La santé en france. Définition Concours ambulancier préparation et entraînement fiche 1 Santé La santé en france Définition La santé est un état de bien être physique et mental d absence de maladie et d absence de handicap. Depuis toujours,

Plus en détail

Les prestations familiales

Les prestations familiales Les prestations familiales Les Caisses d allocations familiales, les Caf, versent une quinzaine de prestations, dont les allocations familiales. Plus de 80 milliards d euros sont ainsi distribués aux familles.

Plus en détail

1.2 - Documents administratifs reproduits sur d'autres supports :

1.2 - Documents administratifs reproduits sur d'autres supports : Annexe : Tarifs de reproduction des documents administratifs Le support de reproduction du document administratif mis à disposition du demandeur sera identique au support d'édition utilisé par la Communauté

Plus en détail

Weppes. secteur 229-232 LIGNES. transpole.fr. Horaires HIVER 2014/2015 À PARTIR DU 1 ER SEPTEMBRE 2014

Weppes. secteur 229-232 LIGNES. transpole.fr. Horaires HIVER 2014/2015 À PARTIR DU 1 ER SEPTEMBRE 2014 US secteur Weppes transpole.fr Horaires HIVER 2014/2015 À PARTIR DU 1 ER SEPTEMBRE 2014 LIGNES 229-232 230 231 235 236 Blum Pharmacie Salengro Poste Pasteur Houplin-Ancoisne Résistance Le Bac D Endrumetz

Plus en détail

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012

Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées. Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le Schéma Départemental en faveur des Personnes Agées Réunion de lancement de la démarche d Actualisation 29 mars 2012 Le schéma: outil de planification Document opposable, adopté pour 5 ans par le Conseil

Plus en détail

Contours du Plan SST Les perspectives 2016-2020

Contours du Plan SST Les perspectives 2016-2020 Contours du Plan SST Les perspectives 2016-2020 CPSSA - CPSNSA 15/09/2015 Contours du PSST : les orientations stratégiques Le contexte 1. Lien avec le PST3 2. Lien avec la loi de santé publique 3. Lien

Plus en détail

Enquête sur les déplacements des habitants de Lille métropole ED 2006. Premiers résultats

Enquête sur les déplacements des habitants de Lille métropole ED 2006. Premiers résultats Enquête sur les déplacements des habitants de Lille métropole ED 2006 Premiers résultats Les «Enquêtes Ménages Déplacements» Un outil essentiel pour la planification locale connaître les «parts de marché»

Plus en détail

PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL PAYS DE CONDÉ

PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL PAYS DE CONDÉ DOSSIER DE PRESSE PÔLE SANTÉ PLURI PROFESSIONNEL PAYS DE CONDÉ CONDÉ SUR L ESCAUT POSE DE LA PREMIÈRE PIERRE 7 NOVEMBRE 2015 Contact presse : Sandrine DUPUIS-KEMPA 06 43 14 87 91 / 03 27 09 63 16 sdupuis@valenciennes-metropole.fr

Plus en détail

,, AMENAGEMENT NUMERlQUE GUlDE POUR L ELU

,, AMENAGEMENT NUMERlQUE GUlDE POUR L ELU AMENAGEMENT NUMERlQUE GUlDE POUR L ELU 2 p.5 EDlTO p.6 et 7 LE TRES HAUT DEBlT p.8 à 11 LE SCHEMA METROPOLlTAlN D AMENAGEMENT NUMERlQUE SOMMAlRE p.12 à 13 LA ZONE DE DEPLOlEMENT p.14 à 17 L lnstallatlon

Plus en détail

La structure du régime général de la Sécurité sociale

La structure du régime général de la Sécurité sociale Chapitre 21 Le régime général de la Sécurité sociale est le régime le plus important (plus de 80 % des français relèvent de ce régime). Il concerne l'ensemble des salariés et assimilés non soumis à un

Plus en détail

Réseau de points d accueil de 1 er niveau MDPH

Réseau de points d accueil de 1 er niveau MDPH Réseau de points d accueil de 1 er niveau MDPH Territoire de la Métropole Lilloise Associations et organismes A.N.C.C. Association Nationale des Cardiaques Congénitaux Hôpital cardiologique - Niveau 8

Plus en détail

Apprentissage & Handicap. Vous êtes en situation de handicap et vous voulez suivre une formation en apprentissage, C est possible!

Apprentissage & Handicap. Vous êtes en situation de handicap et vous voulez suivre une formation en apprentissage, C est possible! Apprentissage & Handicap Vous êtes en situation de handicap et vous voulez suivre une formation en apprentissage, C est possible! PRÉFET DE LA RÉGION NORD - PAS-DE-CALAIS Qu est-ce que l apprentissage?

Plus en détail

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020.

2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. 2016 DASES 249 G DAE : Approbation du Plan Parisien de l Insertion par l Emploi (PPIE) pour la période 2016 2020. Mesdames, Messieurs, Projet de délibération Exposé des motifs Fin 2015, grâce à l effort

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. LES MATINÉES EMPLOYEURS 2014 Haute-Savoie. l Mardi 25 novembre 2014 CPAM de Haute-Savoie 2 rue Robert Schuman 74000 ANNECY

DOSSIER DE PRESSE. LES MATINÉES EMPLOYEURS 2014 Haute-Savoie. l Mardi 25 novembre 2014 CPAM de Haute-Savoie 2 rue Robert Schuman 74000 ANNECY DOSSIER DE PRESSE LES MATINÉES EMPLOYEURS 2014 Haute-Savoie l Mardi 25 novembre 2014 CPAM de Haute-Savoie 2 rue Robert Schuman 74000 ANNECY Le rendez-vous annuel des employeurs avec l Assurance Maladie

Plus en détail

Les 87 communes de Lille Métropole (dont 2 associées)

Les 87 communes de Lille Métropole (dont 2 associées) Lille Métropole Communauté urbaine Rapport annuel développement durable 2012 1 Les 87 communes de Lille Métropole (dont 2 associées) ANSTAING ARMENTIERES BAISIEUX BEAUCAMPS-LIGNY BONDUES BOUSBECQUE BOUVINES

Plus en détail

La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine

La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine La santé environnementale observée : quelques caractéristiques en Lorraine 1 Introduction : estimations OMS 24% de la charge mondiale de morbidité et 23% des décès peuvent être attribués à des facteurs

Plus en détail

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie

Bon état de santé général et augmentation de l espérance de vie Etat de santé de la population valaisanne 2010 Sur mandat du Service de la santé publique du canton du Valais, l Observatoire valaisan de la santé, en collaboration avec l Institut universitaire de médecine

Plus en détail

Communiqué de presse Dunkerque, le 23 mars 2016

Communiqué de presse Dunkerque, le 23 mars 2016 Communiqué de presse Dunkerque, le 23 mars 2016 Très Haut Débit dans le Dunkerquois : SFR annonce l ouverture de la 4G à Dunkerque et rend la fibre accessible à près de 94 000 logements et locaux professionnels

Plus en détail

Bonjour à tous. Cordt, Paul Povoas. Communiqué de Frédéric Faucon, Président

Bonjour à tous. Cordt, Paul Povoas. Communiqué de Frédéric Faucon, Président Bonjour à tous A une semaine de l'échéance du dimanche 15 novembre, le comité d'organisation est heureux de vous présenter le communiqué de presse pour le grand événement culturel, historique et généalogique

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE PANORAMA DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE À L ÎLE DE LA RÉUNION Document actualisé en 2011 L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE () À L ÎLE DE LA RÉUNION, C EST : 1 emploi sur 10 à la Réunion, soit près de

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE ELECTORALE

DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE ELECTORALE DOSSIER DE PRESSE CAMPAGNE ELECTORALE 2014-2015 EDITO Les élections de 2015 constituent un enjeu fort pour la MSA, dont le réseau d élus représente un élément essentiel. Leur rôle de relais auprès de nos

Plus en détail

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique

1 ére Observation de la santé des nantais. GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique 1 ére Observation de la santé des nantais GTPI Cohésion Sociale 9 Février 2012 Mission santé publique Déterminants de santé La santé des habitants n est pas l apanage des soignants elle est influencée

Plus en détail

Profil de territoire intermédiaire : territoire caennais 1

Profil de territoire intermédiaire : territoire caennais 1 Profil de territoire intermédiaire : territoire caennais Points favorables Part des 0 à 4 ans Indice de vieillissement bénéficiaires de l AAH prévalence enfants handicapés mortalité masculine par accident

Plus en détail

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination

Mardi 24 mai 2011. CLIC, Réseaux, MAI. CLIC et développement de la coordination Mardi 3 ème rencontre nationale des Réseaux de santé Personnes Agées CLIC, Réseaux, MAI CLIC et développement de la coordination Intervention : Yvelise ABECASSIS, présidente A.N.C.CLIC - Association Nationale

Plus en détail

DEMANDE DE DEVIS POUR MISE EN CONCURRENCE

DEMANDE DE DEVIS POUR MISE EN CONCURRENCE DEMANDE DE DEVIS POUR MISE EN CONCURRENCE OBJET DEMANDE DE DEVIS POUR MISE EN CONCURRENCE : Etude de faisabilité Projet de Maison de Santé Pluriprofessionnelle MAITRE D OUVRAGE Ville de Loos, Madame Le

Plus en détail

ANNEXE Pharmacies Diagnostic de l offre ambulatoire

ANNEXE Pharmacies Diagnostic de l offre ambulatoire Schéma Régional de l Offre de Soins VOLET AMBULATOIRE ANNEXE Pharmacies Diagnostic de l offre ambulatoire 1. DIAGNOSTIC REGIONAL DE LA DELIVRANCE DU MEDICAMENT EN AMBULATOIRE 1.1. Les modes d ouverture

Plus en détail

Charte de partenariat du CLIC Métropole Nord Ouest Renseignements et informations : Monsieur Olivier MILOWSKI, Directeur, CLIC Métropole Nord Ouest, 100 rue du Général Leclerc 59350 SAINT ANDRE Téléphone

Plus en détail

Votre protection sociale Votre MSA

Votre protection sociale Votre MSA Votre protection sociale Votre MSA Nouveau salarié du régime agricole www.msa-armorique.fr La MSA d Armorique attentive à chacun, essentielle pour tous LA MSA, VOTRE NOUVEAU RÉGIME DE PROTECTION SOCIALE

Plus en détail

MISSION D ASSISTANCE JURIDIQUE POUR L ÉLABORATION DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE (SCOT) DE LILLE MÉTROPOLE CAHIER DES CHARGES

MISSION D ASSISTANCE JURIDIQUE POUR L ÉLABORATION DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE (SCOT) DE LILLE MÉTROPOLE CAHIER DES CHARGES MISSION D ASSISTANCE JURIDIQUE POUR L ÉLABORATION DU SCHÉMA DE COHÉRENCE TERRITORIALE (SCOT) DE LILLE MÉTROPOLE CAHIER DES CHARGES Juillet 2014 Sommaire 1. Avant-propos 3 2. Objet de la mission 4 3. Déroulement

Plus en détail

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3

Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 e Ofiv Observatoire des Formations, de l Insertion et de la Vie Etudiante Juillet 2015 n 56 Étude Le devenir de la promotion 2012 des diplômés de licence professionnelle de Lille 3 Présentation de l étude

Plus en détail

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE Direction Générale Adjointe de la Solidarité Direction Enfance-Famille Service des projets, de la tarification et du contrôle des établissements REFERENTIEL DU PLACEMENT A DOMICILE (PAD) DANS LES BOUCHES-DU-RHÔNE

Plus en détail

7, rue de Tenremonde 59000 Lille 03 20 63 40 40 www.ptf-nord.com

7, rue de Tenremonde 59000 Lille 03 20 63 40 40 www.ptf-nord.com Pierres & Territoires de France Nord Promotion Immobilière. SA au capital de 6 858 000. RCS LILLE : 306 854 779. Lotissement - SAS au capital de 152 400 - RCS Lille 384 770 954 - Siège social : 7, rue

Plus en détail

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse

Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les MATINALES SILVER ECO - La Synthèse Les services à la personne, enjeux et perspectives au cœur de la silver économie 8 Octobre 2013 En présence de - Thierry d Aboville, secrétaire général, Un-ADMR -

Plus en détail

Mise Ä jour Septembre 2014

Mise Ä jour Septembre 2014 E.R.E.A Colette Magny Lys Lez Lannoy LISTING ADRESSES STAGES PAR FILIERE Mise Ä jour Septembre 2014 MHL NOMS ADRESSES Observations Amazone services 5 Rue Colibri 59650 Villeneuve d Ascq 03 20 82 46 71

Plus en détail

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES

Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Les chiffres clés de l activité 2014 CONSTRUIRE ENSEMBLE UNE PLACE POUR TOUS LES JEUNES Avant propos Les 26 missions locales du Nord-Pas de Calais remplissent une mission de service public pour l insertion

Plus en détail

LE COMMERCE. La présente fiche traite de ce sujet sous les rubriques successives :

LE COMMERCE. La présente fiche traite de ce sujet sous les rubriques successives : LE COMMERCE La présente fiche traite de ce sujet sous les rubriques successives : A) points 1 et 2 : les nouvelles zones UX à dominante commerciale (voir aussi et surtout la fiche ad hoc), B) points 3

Plus en détail

Note de conjoncture n 28

Note de conjoncture n 28 Mars 2014 L'Observatoire Economique et Social Note de conjoncture n 28 Volet 2 : Santé et accidents du travail Fin octobre 2013, les remboursements de soins de ville et des cliniques privées sont en repli,

Plus en détail

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF

Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Projet de loi portant réforme de l hôpital et relatif aux patients, à la santé et aux territoires ANALYSES ET PROPOSITIONS DE L APF Si le projet de loi «hôpital, patients, santé, territoires» a pour ambition

Plus en détail

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés

Milieux humides et surface en eau. Forêts et milieux ouverts. Prairies. Terres cultivées. Espaces Artificialisés FICHE SIGNALETIQUE CA Hénin-Carvin Consultable sur www.sigale.nordpasdecalais.fr L EPCI a été créé le 26 décembre 2000 et comporte 14 communes au 1 er janvier 2010. L EPCI appartient au Scot de Lens-Liévin

Plus en détail

Présentation de la Session Nationale Installation 2015 Les 3, 4 et 5 Février 2015 à ST-MALO et ses alentours.

Présentation de la Session Nationale Installation 2015 Les 3, 4 et 5 Février 2015 à ST-MALO et ses alentours. Le Renouvellement des Générations en Agriculture Présentation de la Session Nationale Installation 2015 Les 3, 4 et 5 Février 2015 à ST-MALO et ses alentours. LA SESSION RGA EN QUELQUES MOTS, C EST 1-

Plus en détail

CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES

CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES CLÔTURE DES 40 ÉVÉNEMENTS POUR LES 40 ANS DU CENTRE SOCIAL CAF L ILE AUX FAMILLES ans 1974-201440 dates événements JEUDI 18 DÉCEMBRE 2014 À 11 H Au Centre social Caf - 410, avenue de barcelone, quartier

Plus en détail

3 ème CHIFFRES CLÉS BUREAUX LILLE MÉTROPOLE 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE ARTHUR-LOYD-LILLE.COM TRIMESTRE

3 ème CHIFFRES CLÉS BUREAUX LILLE MÉTROPOLE 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE ARTHUR-LOYD-LILLE.COM TRIMESTRE CONSEIL LILLE MÉTROPOLE CHIFFRES CLÉS BUREAUX 3 ème TRIMESTRE 015 GRAND ANGLE 6 450 m divisibles à l entrée d Euralille 1 ER RÉSEAU PARTENAIRE ARTHURLOYDLILLE.COM A R THUR LOY D 1ER RÉSEAU NATIONAL L analyse

Plus en détail

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne

L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne L exercice coordonné en soins de 1 er recours en Bourgogne 1 Stratégie régionale de l Agence Pourquoi un référentiel? Consolider l offre de santé coordonnée déjà en place Impulser et développer l exercice

Plus en détail

La 2 ème Rencontre Nationale sur la Santé Scolaire et Universitaire et la Promotion de la Santé des Jeunes

La 2 ème Rencontre Nationale sur la Santé Scolaire et Universitaire et la Promotion de la Santé des Jeunes Discours du Professeur El Houssine LOUARDI Ministre de la Santé A l occasion de : La 2 ème Rencontre Nationale sur la Santé Scolaire et Universitaire et la Promotion de la Santé des Jeunes Rabat, le 26

Plus en détail

Vilogia fait de Bègles la base de son développement en Aquitaine

Vilogia fait de Bègles la base de son développement en Aquitaine DOSSIER DE PRESSE Janvier 2014 Vilogia fait de Bègles la base de son développement en Aquitaine Contact Presse Vilogia Scholastie d Herlincourt, Responsable Editions et Relations Presse 03.59.35.50.30

Plus en détail

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite»

Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Pour les nouveaux retraités, les ateliers «Bienvenue à la retraite» Le passage à la retraite est une période de transition qui implique des changements et la perte d un certain nombre d éléments structurant

Plus en détail

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie

Le Conseil général de la Loire s associe à la. Journée mondiale de lutte contre la maladie V e n d r e d i 2 1 s e p t e m b r e 2 0 1 2 Dossier de presse Le Conseil général de la Loire s associe à la Journée mondiale de lutte contre la maladie d Alzheimer par Claude BOURDELLE, vice-président

Plus en détail

Année scolaire 2016-2017

Année scolaire 2016-2017 Ministère de la culture et de la communication, direction régionale des affaires culturelles du Nord Pas-de-Calais, Ville de Roubaix, dans le département du Nord, Ministère de l éducation nationale académie

Plus en détail

La santé de l enfant : «Journée de prévention Petite Enfance»

La santé de l enfant : «Journée de prévention Petite Enfance» La santé de l enfant : «Journée de prévention Petite Enfance» La filière Petite Enfance de la Mutualité Française Centre Val- de Loire, dans le cadre de la quinzaine de la parentalité proposée par la Caisse

Plus en détail

10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe

10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe 10 ème arrondissement quartier Porte St Denis Porte - St Martin, Buisson St Louis - Ste Marthe 31 060 habitants 55 hectares 11,5% de logements SRU Périmètre modifié Présentation Le quartier Porte St Denis

Plus en détail

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission»

Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» Emploi... Dynamiser l entreprenariat en Basse-Normandie avec les chartes de partenariat «création» et «reprise-transmission» La Région et plus de 160 partenaires en Basse-Normandie se sont engagés en faveur

Plus en détail

La ressource humaine dans l arrondissement de Lille

La ressource humaine dans l arrondissement de Lille COMITÉ DE BASSIN D'EMPLOI LILLE MÉTROPOLE Ensemble pour l emploi sur Lille Métropole dans l arrondissement de Lille Septembre 2012 Tome III : Les Métiers exercés sur les territoires des Maisons de l Emploi

Plus en détail

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess

N 38 - MARS 2007. IMPLANTATION DES CHRS au 01/01/2005. IGN - GEoFLA Æ2000. Source : DRASS-Finess N 38 - MARS 2007 LES CENTRES D HÉBERGEMENT ET DE RÉINSERTION SOCIALE : la situation en Midi-Pyrénées au 1 er janvier 2005 Anne ARDITI * - Valérie GIBEL* - Bernard MAGNIER** - Anne PHILIPPE ** A u jour

Plus en détail

Les éducateurs spécialisés En région Centre

Les éducateurs spécialisés En région Centre Les éducateurs spécialisés En région Centre La profession en quelques mots «L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales de prévention, de protection et d insertion, aide au développement

Plus en détail

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence

LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence LA REFORME DE NOTRE SYSTEME DE SANTE SE MET EN PLACE l UDAF 37 s organise en conséquence La loi hôpital, patients, santé et territoires (loi HPST) du 21 juillet 2009 modifie en profondeur l organisation

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité 4 Action sociale Fiche Axe 3 Garantir la cohésion sociale, l'accès à la ville pour tous, intégrer les habitants et améliorer la qualité de vie Enjeux du développement durable Faire reculer la pauvreté

Plus en détail

MASTER COORDINATION DES TRAJECTOIRES DE SANTE

MASTER COORDINATION DES TRAJECTOIRES DE SANTE COORDINATION DES TRAJECTOIRES DE SANTE Pr François PUISIEUX Faculté de Médecine H. Warembourg Université Lille 2 Hôpital gériatrique les Bateliers CHRU de Lille CENTRE HOSPITALIER REGIONAL UNIVERSITAIRE

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PLAN REGIONAL D INSERTION DES TRAVAILLEURS HANDICAPES DU LANGUEDOC-ROUSSILLON - VU la loi n 2005-102 du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des

Plus en détail

Fiche n 22 : Droit à la santé

Fiche n 22 : Droit à la santé Fiche n 22 : Droit à la santé Repères revendicatifs La CGT propose Le droit à la santé tout au long de la vie. La santé est un droit fondamental qui doit être garanti à tous. La santé est un concept large,

Plus en détail

Laval agglomération / Loiron

Laval agglomération / Loiron Laval agglomération / PROFIL SOCIO-SANITAIRE DE TERRITOIRE Laval Argentré Saint-Berthevin 0 25 50 100 Km 0 5 10 20 Km En bref Population : 109 108 habitants en 2007, soit 3,1 % de la population régionale.

Plus en détail

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville

Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville CONVENTION D OBJECTIF ET DE PARTENARIAT CENTRE DE LOISIRS ASSOCIATIF ELEMENTAIRE ENTRE LES SOUSSIGNES Monsieur le Maire de la Ville de Toulouse, représentant de ladite ville ET Madame Sous le n l organisateur)

Plus en détail

Soigner et préserver la santé mentale des enfants et adolescents

Soigner et préserver la santé mentale des enfants et adolescents Soigner et préserver la santé mentale des enfants et adolescents Pour chaque enfant et chaque adolescent, la santé mentale est un bien précieux et fragile. La préserver réclame une attention particulière,

Plus en détail

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos

La réalisation de ce panorama de l emploi territorial est le fruit d un travail collectif, impulsé au cours. Avant-propos Avant-propos en vigueur de la loi du 19 février 2007 a confirmé et conforté les centres de gestion comme les partenaires privilégiés de l ensemble des collectivités en matière d emploi public local. Au

Plus en détail

DÉVELOPPER les compétences des salariés handicapés

DÉVELOPPER les compétences des salariés handicapés DÉVELOPPER les compétences des salariés handicapés SEPTEMBRE 2011 F 01 Gérer les ressources humaines C 01 Outils ressources humaines S 07 Développer les compétences des salariés handicapés HANDICAP Tous

Plus en détail

Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020

Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020 Contribution de la CPCA Centre à la préparation du Contrat de Plan Etat Région 2014-2020 Porteuses d une autre approche du développement, les associations ont depuis toujours inscrit leur action au plus

Plus en détail