Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 État d Ministère de l Industrie du Commerce et du Travail Administration du Commerce Exterieur Centre de Promotion des Investissements In estir en un pays qui va de l avant

2

3 , un investissement sur le dynamisme. Les ressources d, son évolution et son économie constituent des atouts majeurs pour les investisseurs. Les Etats-Unis mis à part, il n y a qu un pays où nous investissons:. Julien Nguyen Associé directeur Applied Materials Venture Septembre 2003 Cher lecteur, Fort de ses infrastructures à nulle autres pareilles, soutenues par une main d œuvre alliant compétences et créativité, est reconnue comme le numéro un incontesté en terme d innovation technologique. Le pays se targue d une croissance économique en progression constante. Evaluée à 4,3 % en 2004, elle atteint 5,2 % en 2005 affichant déjà en 2006 une hausse. Cette tendance ayant de fortes chances de perdurer dans les années à venir.cette tendance est corroborée par la demande toujours plus forte du marché international à l égard du savoir-faire technologique israélien: en témoignent les exportations dans ce domaine qui représentent 45 % de la totalité des exportations industrielles en Les legistations israéliennes sont le support d un libre marche en continuelle évolution. Le gouvernement n aura de cesse d encourager la recherche et le développement en matière industrielle et de renforcer les accords économiques internationaux. Pour ce faire, il œuvrera en permanence pour hisser au niveau des grandes puissances economiques mondiales afin de lui permettre de concurrencer avec elles. nécessaires à son développement. Au NASDAQ sont cotées plus d entreprises israéliennes que de tout autre pays, Amérique du Nord exceptée. En outre, les multinationales ont choisi d implanter des centres de recherche et développement en Israel Les innovations et les découvertes, toujours plus nombreuses, qui ouvrent des horizons nouveaux dans des domaines tels que les technologies de l information, les logiciels, les biotechnologies ou la sécurité, sont autant de motifs d optimisme, renforcés par l engagement d, à savoir faire figure de précurseur dans les nouvelles technologies appliquées aux domaines de l eau et de l énergie. Je suis intimement convaincu que l économie israélienne poursuivra inéluctablement sa croissance; de même, de par sa stature de chef de file, son dynamisme et son rang, nul doute qu restera, en termes d investissements étrangers, une destination de prédilection. Je vous invite à jouer un rôle actif dans le développement économique de notre pays. A cette fin, j émets le vœu de vous compter parmi nos plus chers partenaires. Soyez assuré de mes sentiments les plus sincères, Les capitaux étrangers jouent plus que jamais un rôle de Eliyahu Yishai premier plan dans la croissance économique du pays. On Vice Premier Ministre compte plus de 60 fonds de capital risque, qui fournissent Ministre de l Industrie, du Commerce et du Travail au secteur technologique un flux régulier de ressources Jerusalem, 2006

4 Un centre mondial de développement des technologies de pointe Choisir : les plus grandes l ont déjà fait Une main-d œuvre aussi qualifiée que compétente et diversifiée, des réussites impressionnantes en matière de développement de technologies rentables, une recherche scientifique de haut niveau, des infrastructures modernes et des programmes publics favorables... Difficile d imaginer un environnement plus fécond pour l'innovation. Microsoft, Cisco, Motorola, Intel, Siemens, Philips Medical, IBM l ont bien compris. Avec d autres multinationales de renommée mondiale, elles ont choisi d investir dans les technologies israéliennes. L esprit d entreprise: une richesse nationale L'esprit d'entreprise et d'innovation en est incroyable. Promod Haque Associé directeur Norwest Venture Partners Novembre 2004 Les entrepreneurs israéliens visent le succès à l échelle mondiale et rêvent de figurer au panthéon des plus grandes firmes comme le sont déjà checkpoint ou Teva Pharmaceuticals. est un des plus grands centres du monde pour le nombre de ses starts-up. Une quête perpétuelle de l innovation Israel a un taux d"investissement de sonpib dans la recherche et le developement des plus haut du monde. Israel est soucieux de nourrir l esprit d entreprise et l innovation,en aidant les jeunes entreprises: 200 projets sont en cours, et 735 ont été finalisés ces dix dernières années.

5 L économie israélienne n'est que le reflet des ressources naturelles les plus fertiles du pays: l'intelligence et l'ingéniosité de ses citoyens. Mike Zafirovski Directeur des opérations Motorola Inc. Novembre % 4% 3% 2% 1% 0% L accent mis sur la R&D accentue l avantage concurrentiel Suède Finlande Japon Corée Allemagne Etats-Unis Danemark France Pays-Bas Canada Norvège Royaume-Uni Irlande Italie possède le taux d investissement dans la R&D le plus élevé du monde (4,8 % du PIB). Source: OCDE et Bureau Central des Statistiques au troisième rang en termes d esprit d entreprise États-Unis Hong Kong Canada Taiwan Australie Irelande Corée Royaume-Uni Singapour Allemagne France Mexique Japon Source: IMD World Competitiveness Yearbook

6 Des ressources humaines hautement qualifiées Un enseignement supérieur en tous les sens du terme se targue d avoir des ressources humaines parmi les plus qualifiées au monde: il n'est donc pas surprenant que tant d'innovations rentables aient vu le jour dans ce pays. bénéficie de la plus forte proportion mondiale d'ingénieurs, ainsi que du plus grand nombre de diplômés universitaires et de publications académiques par habitant. possède une main-d oeuvre hautement qualifiée qui pour certains la langue maternelle est l'anglais et qui entretient des liens culturels forts avec l Occident, et a vécu ou travaillé à l étranger, et pour d autres parlant des langues maternelles aussi diverses que variées Michael E. Porter Titulaire de la chaire Bishop William Lawrence Harvard Business School Octobre 2004 Finlande Singapour Suisse Islande Canada Belgique Australie Irlande Etats-Unis Danemark Qualité de l enseignement universitaire Source: IMD World Competitiveness Year Book, 2004

7 Les forces de defense israélienne apportent aux Israéliens toute la formation complémentaire nécessaire. Les jeunes précoces sont dirigés vers des places convoitées dans l'aviation, les renseignements ou les unités de communications avant d aller alimenter le secteur technologique du pays. Forbes 27 octobre 2003 Une collaboration entre l industrie et le secteur universitaire Le Weizmann Institute of Science d se classe au troisième rang mondial en termes de création de revenus par transfert de technologies 93 millions de dollars en Finlande Islande Singapour États-Unis Suisse Canada Autriche Suède Belgique Norvège Coopération entre l industrie et l'enseignement Transfert des connaissances (universités industrie) Source: IMD World Competitiveness Yearbook, 2004 Trouver des solutions aux problèmes, créer des opportunités Trouver la meilleure solution à un problème, porter la créativité à son niveau d excellence Parmi les plus remarquables innovations d', beaucoup ont leurs racines dans le domaine des forces de défense israéliennes: les diplômés qui y sont entraînés vont par la suite mettre les technologies défensives de pointe au service d'applications civiles qui changent la face du marché. parle votre langue Comprendre votre langue, votre culture d entreprise? C est une seconde nature en dont la population parle anglais et une multitude d autres langues Chaque année, l arrivée de dizaines de milliers d immigrants diplômés et ambitieux facilite encore les communications transfrontalières.

8 Un parcours exceptionnel Un parcours exceptionnel n a plus à faire ses preuves en matière d'innovation, et d innovation rentable. Des sociétés israéliennes se sont taillées une réputation au niveau planétaire. Parmi elles, CheckPoint, Teva Pharmaceuticals, Comverse, ECI Telecom, Keter Plastic, Iscar, Netafim, Amdocs, Orbotech La liste est encore longue. Ces réussites ont éveillé l intérêt de la communauté mondiale des investisseurs. De 600 millions de dollars en 1993, les investissements étrangers sont passés à environ 4 milliards de dollars en 2003, avec un investissement dans le capitalrisque supérieur à 10 milliards de dollars en cumul depuis Les agences de credit internationales maintiennent sans coup férir les cotes de crédit d, réaffirmant avec constance leur confiance dans l économie du pays. Investissements étrangers dans le capital-risque israélien Effectuer des investissements en aujourd hui, c est en récolter les fruits sur le long terme. Alan Hevesi Contrôleur général des finances de l État de New York Octobre USD millions Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Q3 Q4 Q1 Q2 Source: IVC Online

9 Seule la Silicon Valley connaît une concentration de sociétés high-tech plus forte qu en. Robert Greifeld PDG Nasdaq Novembre ,000 5,000 4,000 3,000 2,000 1,000 0 USD millions Investissement étranger direct en Compétitivité d Par Pays 1er 2eme 3eme % du PIB pour la Recherche et le développement Suède Finlande Nombre de téléphones portables par 1000 habitants Luxembourg Hong Kong % du PIB du budget de l éducation Nombre de diplomés Universitaires qui répond au besoin de l économie Main-d œuvré qualifiee Danemark Finlande Danemark Iceland Canada Singapour Nombre d employés à temps plein dans la R&D par 1000 habitants Luxembourg Ile-de France Source: Banque centrale d Source: IMD World Competitiveness Yearbook- 2004

10 , leader mondial de l innovation rentable M-Systems, société israélienne, a été la première à proposer des cartes mémoire flash Disk on Key et Disk on Chip, révolutionnant le stockage et le traitement des informations. C est à GE Healthcare en que l on doit la commercialisation du premier appareil cardiaque miniaturisé à ultrasons. Le scanner CT Philips Brilliance, mis au point en, fournit une image complète du patient en quelques secondes au lieu de plusieurs minutes,car aux urgences, chaque seconde compte. La téléphonie IP a été inventée par les deux Israéliens fondateurs de VocalTec. La technologie de compression ZIP a été mise au point par deux professeurs du Technion, l'institut israélien de technologie. La société israélienne Given Imaging a mis au point la première caméra vidéo ingérable pour visualiser l'intestin grêle de l'intérieur et aider les médecins à diagnostiquer le cancer ou les maladies digestives. La technologie ICQ, la messagerie instantanée d AOL, a été mise au point en 1996 par quatre jeunes Israéliens. La société israélienne Comverse a inventé la messagerie vocale., à l instar de la Silicon Valley, est l un des meilleurs endroits pour investir, parce que le pays abrite des visionnaires tournés vers l avenir qui sont prêts à prendre des risques. Kevin Comolli Associé directeur général Accel Partners-Europe Juillet 2003 Les microprocesseurs Centrino et Pentium-4 Dotan ont été mis au point chez Intel. La société israélienne InSightec Image Guided Treatment a inventé une méthode non invasive de destruction des tumeurs, en concentrant des ondes à ultrasons sur la cible. Avec 23 sites de production dans le monde, Keter Plastics est considéré comme le premier fabricant de produits en plastique pour la maison en Europe. Deux professeurs du Technion ont remporté le prix Nobel de chimie en 2004, pour leur travail dans l'identification du système ubiquitine, véritable percée dans la recherche sur le cancer, les maladies dégénératives du cerveau et une multitude d'autres pathologies.

11 En deux jours ici, j ai vu plus d'opportunités qu'en un an dans le reste du monde. Paul Smith Vice-président Philips Medical Juillet 2004 Les secteurs où excelle Agrotechnologie Biotechnologie Sécurité des données Sécurité Enseignement par ordinateur Technologies Internet Équipement médical Nanotechnologie Optique Semi-conducteurs Software Télécommunications Logiciels Technologies de l Eau La moyenne de brevets d utilité américains accordés chaque année, par million d'habitants États-Unis Japon Taïwan Suisse Suède Finlande Allemagne Source: WEF Global Competitiveness Report Canada Singapour Danemark Corée Pays-Bas France Royaume-Uni Belgique Norvège Australie Irlande Fonds levés par des sociétés high-tech israéliennes en 2005, par secteur d'activité Semi-conducteurs 17 % Internet 2% Logiciels 18 % Autres 12 % Source: IVC Research Center Communications 34% Sciences de la vie 27 %

12 Environnement favorable à l'entreprise Commerce international et coopération économique possède un vaste réseau d'accords avec l'amérique du Nord, l'europe et l'asie: Des accords de libre échange couvre près de 80% du commerce exterieur d Des programmes communs de R&D a pour but de promouvoir la coopération industrielle, qui peuvent financer les projets jusqu'à hauteur de 50 %. Des traités pour éviter la double imposition. Modernité des infrastructures offre les infrastructures modernes et les services qui permettent aux entreprises de travailler avec efficacité et rentabilité: Des communications efficaces et de haute gamme Des infrastructures énergétiques fiables Un système de transport particulièrement développé, avec des passerelles internationales modernes La protection des marques, des brevets et autre propriété intellectuelle. Un système financier élaboré et transparent, un système juridique fondé sur le droit coutumier et le droit des entreprises. Des marchés de capitaux actifs et sophistiqués: les sociétés peuvent être cotées à la fois à la Bourse de Tel-Aviv et sur les places étrangères. a adere a la Déclaration de l OCDE sur l investissement international et les entreprises multinationales, qui instaure un cadre des bonnes pratiques en matière d investissement international. Le soutien du gouvernement Désireux d encourager le succès des investissements directs étrangers, a libéralisé son économie par le biais d une série d'amendements à la réglementation: Mise en œuvre de réglementations libérales sur les devises étrangères, facilitant la levée de capitaux à la fois en et à l'étranger Réduction des barrières douanières tarifaires et non tarifaires Réforme de la législation fiscale, dans le but d'abaisser la taxe sur le travail, la taxe sur les plus-values et l'imposition en général; mesures d'encouragement aux investissements dans le secteur high-tech Privatisation d entreprises publiques pour promouvoir l'expansion du secteur privé et améliorer la compétitivité. offre des subventions considérables à l investissement, des avantages fiscaux et des exonérations pour les investisseurs étrangers, dans le cadre de la loi d encouragement. La loi d encouragement de la R&D industrielle propose dans certaines conditions des subventions, qui peuvent financer jusqu à 50 % des programmes approuvés.

13 Deux principaux facteurs nous ont fait venir en Israel et qui nous a permis d'accroitre notre presence en Israel au cours de ces 30 dernieres annees: l'un est l'education et la richesse des ressources humaines,l'autre est l'attitude positive du gouvernement envers les investisseurs durant cette meme periode. Accords d'échanges internationaux et accords économiques d' Dr.Craig R. Barrett, President du Conseil d'administration d'intel 2005 Accords de libre échange Traités de non double imposition Accords R&D

14

15 est le centre de promotion des investissements du ministère israélien de l'industrie, du Commerce et du Travail. C'est l interlocuteur des sociétés étrangères et de toute personne désireuse d obtenir des renseignements sur l'investissement direct et les possibilités de joint venture dans ce pays. offre aux investisseurs potentiels un large éventail de services personnalisés, d'assistance et d'information. Les investisseurs étrangers qui souhaitent recevoir plus d'information sont invités à contacter la Section Economique des Ambassades d' de par le monde ou InVest in Israel directement à l'adresse: Investir en maintenant, C est déjà être gagnant. Now. AUSTRALIE Sydney Autriche Vienne Belgique Bruxelles Brésil San Paulo Bulgarie Sofia Canada Toronto Chine Beijing Chine Hong Kong République tchèque Prague Finlande Helsinki France Paris Allemagne Berlin Grèce Athènes Hongrie Budapest Inde New Delhi Italie Milan Japon Tokyo Corée du Sud Séoul Mexique Mexique city Pays-Bas La Haye Norvège Oslo Pologne Varsovie Portugal Lisbonne Roumanie Bucarest Fédération de Russie Moscou Singapour Espagne Madrid Suède Stockholm Suisse Genève Taiwan Taïpeï Thaïlande Bangkok Turquie Istanbul Royaume-Uni Londres États-Unis Chicago États-Unis Houston États-Unis Los Angeles États-Unis New York

16 Ministry of Industry, Trade and Labor - Publicity Department. Production: Government of Israel - Advertising Department, August STATE OF ISRAEL Ministry of Industry Trade and Labor Foreign Trade Administration Investment Promotion Center 5 Bank of Israel Street, Jerusalem ISRAEL Tél:

Mise à jour sur l Irlande T2 2015. Les atouts de l Irlande font de l Irlande un grand pays pour les affaires

Mise à jour sur l Irlande T2 2015. Les atouts de l Irlande font de l Irlande un grand pays pour les affaires Mise à jour sur l Irlande T2 2015 Les atouts de l Irlande font de l Irlande un grand pays pour les affaires Pourquoi l Irlande? Les entreprises sont attirées par l Irlande pour diverses raisons Irlande,

Plus en détail

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE

10 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE 1 RAISONS D INVESTIR EN FRANCE Janvier 28 LE MARCHE 1. L Europe, 1 er marché mondial PIB 27 (estimation - en milliards de Dollars) 18 16 14 12 1 14 69,8 16 574,4 13 794,2 13 194,7 GDP 26 GDP 27 8 6 4 4

Plus en détail

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Actifs des fonds de pension et des fonds de réserve

Plus en détail

Faits et chiffres sur les facteurs d attractivité de la France

Faits et chiffres sur les facteurs d attractivité de la France Faits et chiffres sur les facteurs d attractivité de la France En concurrence avec les pays européens pour l accueil des projets d investissement étrangers, la France détient de nombreux atouts déterminants

Plus en détail

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE

ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE ÉNERGIE ET GÉOPOLITIQUE DONNÉES DE BASE SUR L ÉNERGIE DANS LE MONDE Les réserves La production La consommation Les prix du pétrole Les routes de l énergie LES RESERVES Région du monde LES RÉSERVES ÉNERGÉTIQUES

Plus en détail

L impératif des gains de productivité

L impératif des gains de productivité COLLOQUE ANNUEL DE L ASDEQ MONTRÉAL Plan de présentation Montréal, 9 décembre 9 L impératif des gains de productivité Partie L importance de rehausser notre productivité La diminution du bassin de main-d

Plus en détail

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014

Réunion du Conseil au niveau des Ministres. Paris, 6-7 mai 2014 Réunion du Conseil au niveau des Ministres Paris, 6-7 mai 2014 DÉCLARATION RELATIVE À L ÉCHANGE AUTOMATIQUE DE RENSEIGNEMENTS EN MATIÈRE FISCALE Adoptée le 6 mai 2014 Déclaration relative à l Échange automatique

Plus en détail

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone

FAITS ESSENTIELS. L intensité du savoir croissante des économies de la zone FAITS ESSENTIELS La présente édition du Tableau de bord de la science, de la technologie et de l industrie indique que l intensité du savoir des économies de la zone OCDE a poursuivi sa progression ces

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation?

Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? Indicateur Quelle part de leur richesse nationale les pays consacrent-ils à l éducation? En 2008, les pays de l OCDE ont consacré 6.1 % de leur PIB cumulé au financement de leurs établissements d enseignement.

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Click to edit Master title style

Click to edit Master title style Le Service des délégués commerciaux MAECI: Orientation et rôle Investissement étranger direct (IED) Anderson Blanc Délégué commercial Click to edit Master title style Investissement & Innovation Coordonnateur

Plus en détail

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011

Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Faire de la liberté d'investissement un vecteur de croissance verte Table ronde sur la liberté d'investissement Avril 2011 Organisation de coopération et de développement économiques Division de l'investissement,

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Rendement des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Rendement des fonds de pension et des fonds de

Plus en détail

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.

Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3. Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09. Ulrike MAYRHOFER, Professeur des Universités, IAE Lyon, Université Jean Moulin Lyon 3 Club d Affaires Franco-Allemand, Lyon, 12.09.2011 Présentation du livre Quelques constats 1. Le management international

Plus en détail

PARTIE III L espace mondial

PARTIE III L espace mondial PARTIE III L espace mondial SOUS-PARTIE I LE MONDE : LES GRANDES ZONES GÉOGRAPHIQUES 370 CHAPITRE 1 LES DÉPENSES DE R&D 371 CHAPITRE 2 LES COMPÉTENCES SCIENTIFIQUES ET TECHNIQUES 374 CHAPITRE 3 LA PRODUCTION

Plus en détail

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir

L impact du choc démographique sur l économie du Québec. Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à venir SÉMINAIRE DE LA RÉGIE DES RENTES DU QUÉBEC Québec, 27 novembre 2009 L impact du choc démographique sur l économie du Québec Il faudra rehausser notre productivité afin d atténuer les bouleversements à

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? Pourquoi choisir? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

Augmentation de presque un tiers des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables (211 milliards de dollars)

Augmentation de presque un tiers des investissements mondiaux dans les énergies renouvelables (211 milliards de dollars) Embargo : 9 h 30 EDT (13 h 30 GMT), jeudi 7 juillet 2011 Le rapport Global Trends in Renewable Energy Investment 2011 (Tendances mondiales de l investissement dans les énergies renouvelables 2011) va être

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul

FAITS SAILLANTS. de la République populaire de Chine (SIPO) a été le seul Le nombre de dépôts de demandes en matière de propriété intellectuelle a poursuivi sur sa lancée d avant la crise, celui des dépôts de demandes de brevet augmentant à son rythme le plus fort en près de

Plus en détail

NERIM VoIP Centrex Avril 2011

NERIM VoIP Centrex Avril 2011 NERIM VoIP Centrex Avril 2011 :// Sommaire Caractéristiques de la solution Destinations internationales incluses Fonctionnement Téléphones IP Informations à fournir Tarification Modalités contractuelles

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION

EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 17.3.2015 COM(2015) 130 final EXAMEN ANNUEL PAR LA COMMISSION des rapports d activité annuels des États membres en matière de crédits à l exportation au sens du règlement

Plus en détail

FICHE TARIFAIRE JUIN 2013

FICHE TARIFAIRE JUIN 2013 FICHE TARIFAIRE JUIN 2013 Internet Très Haut Débit Télévision Numérique HD Téléphonie Fixe ZEOP SAS 39 rue Pierre Brossolette 97420 LE PORT - capital de 500 000 - RCS SAINT DENIS 531 379 295 Les prix sont

Plus en détail

Comparaison internationale des Charges fiscales

Comparaison internationale des Charges fiscales Comparaison internationale des Charges fiscales Taux et quotes-parts d'impôts dans différents pays de l'ocde Janvier 2014 Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des contributions

Plus en détail

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international

4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international PERFORMANCE EXPORT Développement à l'international V 4 prestations essentielles pour vous accompagner à l international Si on en parlait? Vous recherchez de nouveaux débouchés à l international? Vous entretenez

Plus en détail

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure

Relumina. L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Relumina L alternative ECO-Performante aux lampes à vapeur de mercure Qu'est-ce que la législation ErP? La législation relative aux produits liés à l'énergie (ErP, Energy related Product) a été introduite

Plus en détail

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics

Répartition des actifs des fonds de pension et des fonds de réserve publics Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Répartition des actifs des fonds de pension et

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier.

L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. VACANZA L assurance voyage complémentaire pour une protection dans le monde entier. Judicieuse et fiable. L assurance voyage de SWICA. L envie d ailleurs vous a pris, et les valises sont bouclées. Vous

Plus en détail

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros

pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages Chiffre d affaires 18,0 milliards d euros millions d euros Partenaires pour l épargne, la prévoyance et l assurance dommages BNP Paribas Assurance conçoit et commercialise dans quarante-deux pays ses produits et services dans les domaines de l épargne, de la prévoyance

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D

INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D INVESTISSEMENTS MONDIAUX EN R-D BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU DECEMBRE 2012, N 22 Ce bulletin d information présente les dernières données de l ISU sur la science et la technologie disponibles en octobre

Plus en détail

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique

Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Département reconnaissance des diplômes Centre ENIC-NARIC France Module 1 première partie Reconnaissance des diplômes étrangers : cadre juridique Projet ERASMUS+ «Appui à l utilisation des outils de mobilité

Plus en détail

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS

Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Louvain School of Management The Preferred International Management School in Belgium CAMPUS UCL MONS Our mission : Educating Responsible Leaders For a Responsible World LSM the Business School of UCL

Plus en détail

Guide de l administrateur de Quantum View Manage

Guide de l administrateur de Quantum View Manage Janvier 2010 2010 United Parcel Service of America, Inc. UPS, la marque de commerce UPS et la couleur brune sont des marques déposées de United Parcel Service of America, Inc. Tous droits réservés. Table

Plus en détail

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance

RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance RPM International Inc. Instructions relatives à la ligne d assistance Bien que les difficultés relatives à la conformité puissent souvent être résolues au niveau local, la ligne d assistance de RPM International

Plus en détail

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013

10% Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance. Croissance des exportations de services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services enregistrent une forte croissance 9% services financiers en 2013 Presque tous les secteurs de services ont progressé en 2013. Les services financiers, qui avaient

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

Solutions de financement novatrices pour les projets d efficacité énergétique Congrès 2015 - Conseil de l'industrie forestière du Québec

Solutions de financement novatrices pour les projets d efficacité énergétique Congrès 2015 - Conseil de l'industrie forestière du Québec Solutions de financement novatrices pour les projets d efficacité énergétique Congrès 2015 - Conseil de l'industrie forestière du Québec Geneviève Gauthier Directrice nationale, Econoler 1 ECONOLER 2 Firme

Plus en détail

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse

Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Indicateurs Science et Technologie (S-T) en Suisse Neuchâtel, 2008 Formation de degré tertiaire La population âgée de 25 à 64 ans ayant achevé une formation de degré tertiaire 1 constitue un réservoir

Plus en détail

GRILLE TARIFAIRE. Offre THD Particuliers Ste Anne. Tarif en vigueur au15 octobre 2015

GRILLE TARIFAIRE. Offre THD Particuliers Ste Anne. Tarif en vigueur au15 octobre 2015 GRILLE TARIFAIRE Offre THD Particuliers Ste Anne Tarif en vigueur au15 octobre 2015 Offre internet et fixe Offre réservée aux particuliers pour toute installation créée sur la commune de Sainte Anne (Guadeloupe)

Plus en détail

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007).

Revenu par habitant le plus élevé de toutes les grandes économies de la région (9.670 dollars en 2007). Sandra Fuentes-Berain Ambassadeur Ambassade du Mexique en Belgique et au Luxembourg Mission du Mexique auprès de l Union européenne. I. Introduction Mexique : 13 ème économie du monde (PIB), 8 ème importateur,

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes

Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes Un meilleur raisonnement pour les marchés modernes RÉSERVÉ À L USAGE DES COURTIERS Réunir NexGen et Natixis Les conseillers connaissaient la Société financière NexGen pour sa gamme diversifiée d investissements

Plus en détail

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN 1. Présentation... 413 2. Méthodologie... 413 3. Sources de documentation... 413 4. Tableaux... 414 Liste des tableaux Tableau 33. 1 : Répartition des représentations

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers.

Sont également imposables toutes les prestations versées non pas à la personne imposable elle-même, mais à un tiers. Notice n 29/357 de l'administration fiscale cantonale sur l'imposition à la source des intérêts hypothécaires de personnes qui ne sont ni domiciliées ni en séjour en Suisse (du 19 mars 2013) Valable depuis

Plus en détail

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application

Tarifs. 1. Paiements transfrontaliers. Champ d'application Tarifs Conditions générales et tarifs des paiements internationaux et encaissement de chèques étrangers et de chèques en devises. Tarifs en vigueur au 01/01/2015 Remarque: une T.V.A. (au taux de 21%) est

Plus en détail

VADEMECUM COMMERCE EXTÉRIEUR DÉCOUVREZ L APP DE S-GE!

VADEMECUM COMMERCE EXTÉRIEUR DÉCOUVREZ L APP DE S-GE! Edition 2015 VADEMECUM COMMERCE EXTÉRIEUR DÉCOUVREZ L APP DE S-GE! Sommaire LE MOT DU DIRECTEUR 3 SERVICES DE SWITZERLAND GLOBAL ENTERPRISE 4 Export Promotion 4 Import Promotion 4 Invest Promotion 5 RÉSEAU

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal.

Santé et secteur social Lettres, sciences humaines et arts Sciences sociales, commerce et droit. Nouvelle-Zélande. Danemark. Portugal. Indicateur Quels sont les domaines d études les plus attractifs pour les étudiants? Les femmes sont majoritaires dans l effectif d étudiants et de diplômés dans la quasi-totalité des pays de l OCDE, et

Plus en détail

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012

Offre Entreprises. Colissimo. Solution d affranchissement en ligne. Tarifs applicables au 1 er mars 2012 Offre Entreprises Colissimo Solution d affranchissement en ligne s applicables au 1 er mars 2012 OFFRE Nationale Colissimo Access F Livraison en boîte à lettres* Colissimo Expert F Colissimo Services F

Plus en détail

Québec, 22 octobre 2015

Québec, 22 octobre 2015 Québec, 22 octobre 2015 Un contexte propice à une réforme fiscale Le contexte économique et fiscal La croissance économique potentielle est appelée à être plus modeste (Pourcentage de croissance du PIB)

Plus en détail

Action Recouvrement DES IMPAYÉS CLIENTS À RECOUVRER EN FRANCE, À L INTERNATIONAL

Action Recouvrement DES IMPAYÉS CLIENTS À RECOUVRER EN FRANCE, À L INTERNATIONAL Action Recouvrement DES IMPAYÉS CLIENTS À RECOUVRER EN FRANCE, À L INTERNATIONAL Avec Action Recouvrement, gagnez en efficacité à moindre coût! Une expertise reposant sur plus de 75 ans d expérience Optez

Plus en détail

Tarifs hôteliers bilan 2013

Tarifs hôteliers bilan 2013 Tarifs hôteliers bilan 2013 Reprise de l industrie hôtelière en zone Europe et forte poussée tarifaire dans la zone ALÉNA (USA-Mexique-Canada) Une année en demi-teinte pour l hôtellerie française +++ Regain

Plus en détail

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa

Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe. Pays dont les ressortissants sont dispensés de visa Pays dispensés de visa et dérogations à l obligation de visa caraïbe Pour la zone caraïbe du Royaume des Pays-Bas, soit : les éléments territoriaux d Aruba, de Curaçao et de Saint-Martin, et les Pays-Bas

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Réussir sur le marché de la santé en Allemagne: Les opportunités commerciales dans le secteur de la santé numérique

Réussir sur le marché de la santé en Allemagne: Les opportunités commerciales dans le secteur de la santé numérique Chris Schmidt - istockphoto Réussir sur le marché de la santé en Allemagne: Les opportunités commerciales dans le secteur de la santé numérique Julia Rühle Healthcare Manager Germany Trade & Invest Ordre

Plus en détail

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France!

Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Communiqué de presse Paris, le 23 août 2012 Le prix de la nuitée d hôtel en nette augmentation partout dans le monde... sauf en France! Découvrez les résultats de l indicateur Hotel Price Radar pour le

Plus en détail

L Épargne des chinois

L Épargne des chinois L Épargne des chinois (Patrick ARTUS Johanna MELKA) Colloque Cirem-Cepii-Groupama AM 29 septembre 25 Indicateurs de «qualité de vie» en Chine 199 1995 2 22 23 Nombre d'écoles par 1 habitants 9,1 7,82 6,48

Plus en détail

5.3 5.3 5.2 5.1 5.1 5.1 5.0 4.9 4.8 4.6 4.6 4.6 4.5 4.5 4.5 4.1 3.3 3.1. Comparaisons internationales

5.3 5.3 5.2 5.1 5.1 5.1 5.0 4.9 4.8 4.6 4.6 4.6 4.5 4.5 4.5 4.1 3.3 3.1. Comparaisons internationales 3.1 INFORMATIONS GÉNÉRALES 3.1.1 Etat de développement des clusters Le développement des clusters est élevé et généralisé dans l économie (sur une échelle de 1 à 7, le score le plus élevé étant le meilleur).

Plus en détail

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle

DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET. 18 juin 2008. Session ministérielle DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 18 juin 2008 Session ministérielle OCDE 2008 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE INTERNET 5 DÉCLARATION DE SEOUL SUR LE FUTUR DE L'ÉCONOMIE

Plus en détail

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE

La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE La situation en matière de pension privées et de fonds de pension dans les pays de l OCDE Colloque Protection sociale d entreprise Paris, 26 mars 2010 http://www.irdes.fr/espacerecherche/colloques/protectionsocialeentreprise

Plus en détail

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015

FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 FICHE TARIFAIRE Novembre 2015 Offre réservée aux particuliers exclusivement ZEOP SAS 39 rue Pierre Brossolette 97420 LE PORT - capital de 500 000 - RCS SAINT DENIS 531 379 295 Les prix sont exprimés en

Plus en détail

Portrait du conférencier

Portrait du conférencier Portrait du conférencier Stéphane Paquin est professeur titulaire à l École nationale d administration publique. Il est également le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en économie politique

Plus en détail

Le RMB, une monnaie internationale incontournable

Le RMB, une monnaie internationale incontournable Le RMB, une monnaie internationale incontournable 12/02/2012 Bei XU Economiste & Martine GRAFF Expert Trade Finance Introduction 1. Les chiffres clés de l économie chinoise 2. L internationalisation du

Plus en détail

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE

LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE LA DIVERSITÉ LINGUISTIQUE DES FILMS DE LONG MÉTRAGE BULLETIN D'INFORMATION DE L'ISU FÉVRIER 202, N 7 Cette fiche d information de l ISU présente les dernières données de l enquête sur les films de long

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 24 septembre 2014 fixant par pays et par groupe le montant de l indemnité spécifique

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

D Environnement pédagogique

D Environnement pédagogique Chapitre D Environnement pédagogique et organisation scolaire Regards sur l éducation OCDE 2011 407 Combien de temps les élèves passent-ils en classe? Dans les pays de l OCDE, les élèves sont censés suivre

Plus en détail

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques

E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex Commande multiplexée pour applications nautiques E-T-A PowerPlex La technologie E-T-A PowerPlex commande multi - plexée et protection de réseau électrique de bord pour applications nautiques.

Plus en détail

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne

Colissimo Colissimo. Offre Entreprises. Solution d Affranchissement en ligne Renseignez-vous auprès de votre conseiller commercial habituel et sur le site Internet : www.colissimo.fr/entreprises* *Consultation gratuite hors coûts de connexion et de communication selon l opérateur

Plus en détail

Filière Cosmétique. Agenda des évènements 2012-2013 Catalogue des publications

Filière Cosmétique. Agenda des évènements 2012-2013 Catalogue des publications Filière Cosmétique Agenda des évènements 2012-2013 Catalogue des publications Vos interlocuteurs au sein de l équipe Cosmétiques à Paris Muriel Lartigue Chef de service Marie-Christine Bindernagel Tél.

Plus en détail

ACCOMPAGNER L INNOVATION www.parlonsentreprise.com

ACCOMPAGNER L INNOVATION www.parlonsentreprise.com ACCOMPAGNER L INNOVATION www.parlonsentreprise.com Sommaire INTRODUCTION ET DEFINITIONS Soutenir la recherche et developpement : une volonte politique La mission de l Expert-Comptable Table ronde 2 Une

Plus en détail

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011

Réunion actionnaires. Strasbourg. 14 décembre 2011 Réunion actionnaires Strasbourg 14 décembre 2011 Sommaire Général A la découverte d Edenred Stratégie Dernières tendances et perspectives 2011 Réunion actionnaires 14 décembre 2011 - Strasbourg 2 Sommaire

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière

La BRI. Au service de la stabilité monétaire et financière La BRI Au service de la stabilité monétaire et financière Fondée le 17 mai 1930, la BRI est la plus ancienne organisation financière internationale. Outre son siège social, à Bâle (Suisse), elle possède

Plus en détail

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE

LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE LA RÉDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL : UNE COMPARAISON DE LA POLITIQUE DES «35 HEURES» AVEC LES POLITIQUES D AUTRES PAYS MEMBRES DE L OCDE par John P. Martin, Martine Durand et Anne Saint-Martin* Audition

Plus en détail

Programme «Lecteurs Formateurs»

Programme «Lecteurs Formateurs» [Objectifs : Programme «Lecteurs Formateurs» Promotion de la langue française par l internationalisation des jeunes Jeunes diplômés en philologie romane, en traduction, en philologie classique ou autres

Plus en détail

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé

2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé 2.6. Comparaison internationale de la dynamique récente des dépenses de santé Si les dépenses de protection sociale pendant la crise ont joué globalement un rôle de stabilisateur automatique (cf. fiche

Plus en détail

Profil de l entreprise

Profil de l entreprise Profil de l entreprise Bienvenue chez Bürkert Bürkert, le partenaire idéal de votre réussite. Quel que soit votre problème en matière de fluidique, nous mettons tout en œuvre pour vous apporter la solution

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE

MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT MESURER LA MONDIALISATION: LE POIDS DES MULTINATIONALES DANS LES ÉCONOMIES DE L'OCDE GUIDE

Plus en détail

les étudiants d assas au service des professionnels

les étudiants d assas au service des professionnels les étudiants d assas au service des professionnels 2 3 Présentation Générale Les avantages de l Association Pour les professionnels QUI SOMMES-NOUS? Assas Junior Conseil est une association à caractère

Plus en détail

L Union Européenne (15 pays) PAYS. L Union Européenne (15 pays) PAYS

L Union Européenne (15 pays) PAYS. L Union Européenne (15 pays) PAYS Nom :. Prénom :.. Date : L Union Européenne (15 pays) PAYS Autriche Belgique Allemagne Danemark Espagne Finlande France Royaume-Uni Grèce Irlande Italie Luxembourg -Bas Portugal Suède Capitales Nom :.

Plus en détail

Science, technologie et industrie Perspectives de l OCDE

Science, technologie et industrie Perspectives de l OCDE PRINCIPALES CONCLUSIONS «Science, technologie et industrie Perspectives de l OCDE ORGANISATION DE COOPÉRATION ET DE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUES 2004 PRINCIPALES CONCLUSIONS Un nouvel élan pour la science,

Plus en détail

10 raisons d investir en France Juillet 2012

10 raisons d investir en France Juillet 2012 10 raisons d investir en France Juillet 2012 1 La France : Une puissance économique de rang mondial 2 ème puissance économique de l Union européenne. Source : FMI, 2012 6 ème exportateur mondial de biens

Plus en détail

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps

LUXGSM. Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du temps T/L-1a Généralités Les plages de tarifs (si pas indiqué autrement) Tarif réduit du lundi au vendredi de 19.00 à 8.00 ainsi que les week-ends et jours fériés légaux toute la journée Tarif plein reste du

Plus en détail

Description du Service

Description du Service Description du Service Qu'est-ce que PayPal? PayPal permet à des particuliers et des entreprises d envoyer et de recevoir de la monnaie électronique en ligne. Il offre par ailleurs d autres services de

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail