Analyse des investissements

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse des investissements"

Transcription

1 Analyse des investissements LV/11/10/2011

2 Situation du marché suisse LV/11/10/2011

3 Parc en service Suisse : 1'774 installations de remontées mécaniques Téléskis 63% Téléphériques Funiculaires 7% 3% Télécabines 7% Télésièges 20% page 3

4 Age du parc installations soumises à concession fédérale S Funitel Télécabine Téléphérique Télépulsé TSD TSF page 4

5 Age du parc Parc soumis à concession fédérale : âge (années) par type d installation, déterminé sur la base de la date de construction ou de la dernière remise à niveau, avec indication de l âge moyen TSF TSD TC TPH > > > >50 page 5

6 Age du parc Parc soumis à concession fédérale Type Age minimum Age maximum Age moyen 3S Funitel Télécabine Téléphérique Télépulsé TSD TSF Total page 6

7 Nouvelles installations Analyse Sur base des listes d installations neuves fournies par les fabricants page 7

8 Nouvelles installations Évolution du nombre d installations livrées selon principaux types (livraisons BMF, Doppelmayr, Leitner et Poma) Nouvelles installations par type Autres Téléskis TSF TSD Téléphériques Télécabines page 8

9 Nouvelles installations Évolution du nombre d installations livrées selon principaux fournisseurs Nouvelles installations par fabricant BMF Poma Leitner GMM Doppelmayr page 9

10 Focus sur les téléportés continus Suisse LV/11/10/2011

11 Téléportés continus Les téléportés à mouvement continu (télésièges fixes et débrayables, télécabines, télémix) représentent généralement les nouvelles installations les plus nombreuses. Part des téléportés à mouvement continu par rapport au total des installations neuves Total RM neuves Téléportés continus page 11

12 Téléportés continus L analyse détaillée ci-après se concentre sur les téléportés à mouvement continus qui constituent une part importante des investissements : 112 installations sur les 206 nouvelles remontées mécaniques recensées sur la décennie Volume total d investissement chiffré / analysé : CHF 961 millions Autres; 94 TSF, TSD, TC, Télémix; 112 page 12

13 Téléportés continus On constate un véritable engouement pour les télésièges débrayables. Leur proportion semble parfois excéder la part économiquement raisonnable! Evolution du nombre de nouvelles installations par type Télécabines Télémix TSD TSF page 13

14 Téléportés continus Sur le total de 77 télésièges débrayables (TSD) livrés entre 2001 et 2010, 17 présentent un dénivelé inférieur à 300 mètres. Dénivelé moyen des TSD (mètres) Moyenne de Dénivelé < 300 m Moyenne de Dénivelé > 300 m page 14

15 Téléportés continus Sur le total de 77 TSD livrés entre 2001 et 2010, 12 présentent une longueur inférieure à mètres Longueur des TSD (mètres) '000 1'500 2'000 2'500 3' Min de Longueur Moyenne de Longueur Max de Longueur page 15

16 Téléportés continus Tant en nombre qu en total investi, les TSD se taillent la part du lion. Evolution des investissments totaux par type d'installation (millions CHF) attention : tous les investissements n'ont pas été chiffrés TSF TSD Télémix Télécabines page 16

17 Téléportés continus Analyse détaillée des coûts des télésièges débrayables : Les investissements en bâtiments alourdissent parfois fortement les coûts! Evolution des investissements minimum, moyen, maximum par type d'installation (millions CHF) Minimum attention : tous les investissements n'ont pas été chiffrés Moyenne Maximum page 17

18 Téléportés continus Analyse détaillée des coûts des télésièges à pinces fixes : Une option économique sous-utilisée! Evolution des investissements minimum, moyen, maximum par type d'installation (millions CHF) attention : tous les investissements n'ont pas été chiffrés Minimum Moyenne Maximum page 18

19 Téléportés continus Analyse détaillée des coûts des télécabines : Forte influence des coûts du génie civil des gares et garages, part de prestige!? Evolution des investissements minimum, moyen, maximum par type d'installation (millions CHF) Minimum attention : tous les investissements n'ont pas été chiffrés Moyenne Maximum page 19

20 Moment de puissance Unité de référence pour les analyses : Une unité de moment de puissance produit un dénivelé de mètres pour un skieur mètres 0 mètres page 20

21 Moment de puissance Un skieur consomme en moyenne mètres de dénivelé 3 unités de moment de puissance sont nécessaires pour les produire Une unité de moment de puissance (1 000 mètres verticaux) Rapporte environ CHF à dans une saison de ski Produit en moyenne 50 à 60 journées-skieurs dans une saison page 21

22 Chiffres-clés (Suisse) Saison 2010/11 Minimum Moyenne Maximum Chiffre d affaires généré par unité de moment de puissance Journées-skieurs générées par une unité de moment de puissance Investissement pour une unité de moment de puissance* *Nouvelles installations page 22

23 Téléportés continus Evolution du prix moyen par unité de moment de puissance (CHF) 20'000 18'000 16'000 14'000 12'000 10'000 8'000 Doppelmayr Leitner Poma Global 6'000 4'000 2' page 23

24 Téléportés continus Evolution du ratio investissment /chiffre d'affaires potentiel pour une unité de moment de puissance (CHF) nb : une donnée à 40 page 24

25 Téléportés continus Investissment par installation en % du chiffre d'affaires de la station en fonction du chiffre d'affaires (millions CHF) 300% 250% 200% 150% 100% 50% 0% La ligne blanche est tracée sur la base du benchmark : chaque installation doit rapporter un chiffre d'affaires annuel de CHF 1 million; on ne peut pas investir plus de CHF 5,0 pour générer CHF 1,0 de chiffre d'affaires annuel. page 25

26 Investissements Analyse d un échantillon de sociétés suisses sur la base des rapports annuels LV/11/10/2011

27 Investissements Données de l échantillon (000 CHF) 250' ' '000 45% 40% 35% 30% 25% 100'000 20% 15% 50'000 10% 5% 0 0% Chiffre d'affaires transport Investissements remontées mécaniques Investissements RM en % CA RM page 27

28 Investissements Ratios de l échantillon (000 CHF) 5'000 50% 4'500 45% 4'000 40% 3'500 35% 3'000 30% 2'500 25% 2'000 20% 1'500 15% 1'000 10% 500 5% 0 0% Valeur d'acquisition / installation Investissements totaux en % CA total EBITDA en % CA total page 28

29 Investissements Évolution en fonction du chiffre d affaires de l échantillon Niveau d'investissement annuel de l'échantillon 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Investissements totaux en % CA total Investissements totaux en % CA RM page 29

30 Investissements Viabilité économique des investissements de l échantillon Ratio total investi /chiffre d'affaires transport de l'échantillon 6,00 5,00 4,00 3,00 2,00 1,00 0, page 30

31 Les équilibres économiques Valeur à neuf des installations en fonction du chiffre d affaires : Standard d industrie (RMS) : Cash flow = 24% du chiffre d affaires Durée de vie des installations : 20 ans Valeur maximum des installations : 20 x capacité d amortissement annuel Amortissement annuel = cash flow 20 x 24% chiffre d affaires annuel 4,8 x chiffre d affaires annuel page 31

32 Les équilibres économiques Les sociétés ne sont pas en mesure d investir plus de CHF 4,8 pour dégager CHF 1 de chiffre d affaires, alors que les immobilisations brutes sont plus importantes pour la plupart des sociétés (en comparaison internationale, le montant investi pour générer CHF 1 de chiffre d affaires devrait encore être plus bas!) Structure des dépenses en % du chiffre d'affaires Impôts 1% Intérêts 6% Amortis sement s 24% La valeur totale des immobilisations brutes ne peut pas dépasser 4 à 5 fois le chiffre d affaires annuel pour parvenir à un équilibre financier indépendant Personn el 37% Charges d'exploi tation 32% page 32

33 Investissements Extrapolation de la situation globale suisse Extrapolation sur la base de l'échantillon 1'000'000 80% 900'000 70% 800' '000 60% 600'000 50% 500'000 40% 400'000 30% 300' '000 20% 100'000 10% 0 0% Chiffre d'affaires transport (saison hiver) Investissements totaux RM neuves en % (échelle de gauche) RM neuves en % page 33

34 Investissements Données RMS : estimation du besoin futur en nouveaux investissements annuels à hauteur de CHF 400 millions, qui ne pourront être réalisés que si les sociétés parviennent à les financer. Suisse (millions CHF) Chiffre d'affaires Investissements en % (échelle de droite) 50% 45% 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% page 34

35 Investissements Mise en comparaison ratio sur la base des chiffres annoncés par RMS et sur la base de l échantillon : Ratios sur la base de l'échantillon 80% 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% Investissements totaux en % CA RM Investissements selon RMS en % CA RM page 35

36 Enquête Synthèse des résultats de l enquête : Sondage sur la base d un questionnaire dans le cadre d un entretien LV/11/10/2011

37 Enquête Problématique des nouveaux investissements Niveau d investissement moyen sur les dernières années varie entre 10-20% du chiffre d affaires et plus de 30% Toutes les entreprises répondantes d une certaine taille ont investi dans au moins 1 RM neuve durant les 5 dernières années. Toutefois le rythme d investissement laisse apparaître une tendance statistique au vieillissement du parc (à relativiser en raison des TK!) Les principaux problèmes rencontrés sont le financement et les questions d approbation des plans globaux. La fréquence de ces problèmes est pourtant relativement faible dans l échantillon interrogé. La plupart des entreprises interrogés prévoient encore des investissements en RM dans les toutes prochaines années. Pour quelques exceptions, le rythme de renouvellement requis dépasse leur possibilités financières et elles auront besoin de soutien des collectivités Pour la plupart des répondants, le rythme de renouvellement passé et futur est satisfaisant et permet de rester à niveau La part des RM neuves dans le total des nouveaux investissements est assez variable (moins de 50% à plus de 70%) page 37

38 Enquête Situation au niveau des fournisseurs : Extrêmement forte pénétration de Doppelmayr (quasi monopole) Pourtant, les exploitants jugent généralement que la fiabilité des installations des 3 principaux fournisseurs (Doppelmayr, Leitner, Poma) est identique, de même que les coûts d exploitation Doppelmayr semble avoir un avantage au niveau du service aprèsvente, de sa capacité d innovation, et certains jugent sa qualité supérieure Pour les nouvelles installations, Doppelmayr est systématiquement consulté, Leitner / Poma généralement aussi, de même que BMF Les exploitants sont encore timides pour faire confiance à BMF, même si dans certains cas ses prix sont plus avantageux Il y a une forte impression d entente ou de concertation préalable entre les fabricants pour déterminer sur chaque affaire lequel l emportera Les exploitants suisses semblent percevoir moins fortement l augmentation des prix que leurs voisins français page 38

39 Enquête Attentes : Besoins techniques (les installations semblent être parvenues à maturité) : Installations débrayables Amélioration de la résistance au vent «Gadgets» utiles Bulles (pas d unanimité à leur utilisation systématique; certains estiment qu elles coûtent trop cher par rapport à leur valeur ajoutée, notamment, ou qu elles ne se justifient que dans des cas particuliers) Dispositifs de sécurité pour les enfants «Gadgets» superflus Sièges chauffants Au niveau du choix d une installation, finalement, le critère déterminant est le prix, les autres paramètres étant normalement définis dans le cahier des charges et généralement couvert de façon identique par tous les fournisseurs page 39

40 Problèmes potentiels LV/11/10/2011

41 Problèmes de saturation Dilemme entre saturation des pistes ou saturation des remontées mécaniques page 41

42 Saturation des remontées page 42

43 Saturation des remontées Le dimensionnement des installations doit tenir compte des flux, sinon une installation débrayable peut être plus rapidement saturée qu une fixe! Installation TSF4 TSD4 Capacité (personnes/heure) 2'000 2'000 Temps montée (minutes) 11 5 Temps descente (minutes) Temps d'attente (minutes) selon nombre de skieurs : ,5 1'000 3,0 9,0 1'250 10,5 16,5 1'500 18,0 24,0 page 43

44 Saturation des pistes page 44

45 Saturation des pistes Le dimensionnement des installations doit tenir compte des flux, sinon elles peuvent saturer les pistes (cas du TSD6 : temps de descente rallongé!) Installation TSF4 TSD4 TSD6 Capacité (personnes/heure) 2'000 2'000 3'000 Temps montée (minutes) Temps descente (minutes) Temps d'attente (minutes) selon nombre de skieurs : ,5 1'000 3,0 9,0 1'250 10,5 16,5 1'500 18,0 24,0 5,0 page 45

46 Rafistolages inutiles Héritage des installations précédentes : Des investissements de génie civils inutiles et non amortis sur la durée de vie de l installation engendrent ensuite des constructions chères, peu pratiques et d un aspect peu esthétique! page 46

47 Situation des grands marchés LV/11/10/2011

48 Parc en service Autriche : 3'003 installations de remontées mécaniques Téléskis 68% Télportés 32% page 48

49 Parc en service Allemagne : 1'823 installations de remontées mécaniques Téléskis 90% Télportés 9% Funiculaires 1% page 49

50 Parc en service France : 3'731 installations de remontées mécaniques Téléskis 68% Télportés 31% Funiculaires 1% page 50

51 Parc en service Italie : 1'948 installations de remontées mécaniques Téléskis 49% Télécabines & téléphériques 17% Télésièges 34% page 51

52 Parc en service Etats-Unis : 2'970 installations de remontées mécaniques Téléskis 30% Téléphériques- Funitel 0% Télécabines 1% TSD 12% TSF 57% page 52

53 Parc en service Canada : 922 installations de remontées mécaniques TC 1% TS2 13% TS3 10% Téléskis 52% TS6 1% TS4 23% page 53

54 Nouvelles installations Sur la base des livraisons annoncées les principaux fabricants au niveau mondial BMF Poma Leitner GMM Doppelmayr page 54

55 Nouvelles installations Sur la base des livraisons annoncées par les principaux fabricants Autriche Etats-Unis France Italie Suisse page 55

56 Investissements -France Forte présence du constructeur national, mais bonne pénétration des concurrents étrangers Importance des télésièges; les TSD constituent une bonne part des nouvelles installations, sans pour autant que le TSF soit oublié! Nouvelles installations par fabricant Nouvelles installations par type BMF Poma Leitner GMM Doppelmayr Autres Téléskis TSF TSD Téléphériques Télécabines page 56

57 Investissements -France Retour à un niveau d investissement en remontées mécaniques «normal» après des années exceptionnelles? France (millions EUR) 1'400 1'200 1' % 40% 35% 30% 25% 20% 15% 10% 5% 0% Chiffre d'affaires Investissements RM neuves en % (échelle de droite) RM neuves en % page 57

58 Investissements - France Moyenne des investissements en % du chiffre d affaires sur la période de grands domaines skiables Global Châtel Flaine Méribel Les Deux-Alpes Serre-Chevalier Avoriaz Val d'isère L'Alpe d'huez Tignes Les Menuires Val Thorens Courchevel (S3V) Les Arcs Chamonix La Plagne 0% 5% 10% 15% 20% 25% 30% 35% Source : La Lettre Economique MONTAGNE Expansion no 339, page 58

59 Investissements -Autriche Prépondérance du constructeurs national; Les télécabines et télésièges débrayables se taille la part du lion. On ne semble plus savoir ce qu'est un TSF! Nouvelles installations par fabricant Nouvelles installations par type BMF Poma Leitner GMM Doppelmayr Autres Téléskis TSF TSD Téléphériques Télécabines page 59

60 Investissements -Autriche Le niveau d investissement ne correspond pas aux moyens financiers propres des entreprises de remontées mécaniques, mais il s est poursuivit néanmoins sur presque toute la décennie! Autriche (millions EUR) 1'400 80% 1'200 1' Chiffre d'affaires Investissements en % (échelle de droite) 70% 60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% page 60

61 Age du parc -comparatif Parc soumis à concession fédérale : âge (années) par type d installation, déterminé sur la base de la date de construction ou de la dernière remise à niveau CH AT > >40 page 61

62 Investissements -Italie Pic d'investissement avant les JO d'hiver de Turin; mix dans le type d'installation plus largement réparti que dans les autres pays alpins. Le constructeur national occupe environ la moitié du marché, l'autre moitié revient à Doppelmayr. Nouvelles installations par fabricant Nouvelles installations par type BMF Poma Leitner GMM Doppelmayr Autres Téléskis TSF TSD Téléphériques Télécabines page 62

63 Investissements -USA Très forte pénétration de Doppelmayr; perte de vitesse de Leitner-Poma (confondus sur ce marché en une seule marque); Prépondérance du télésiège, avec encore une part substantielle des appareils fixes. Nouvelles installations par fabricant Nouvelles installations par type BMF Poma Leitner GMM Doppelmayr Autres Téléskis TSF TSD Téléphériques Télécabines page 63

64 Investissements -USA Le niveau d investissement en Amérique de Nord est plus constant qu en Europe, mais plus limité également. Etats-Unis (millions USD) 2'500 2'000 1'500 1' Chiffre d'affaires Investissements en % (échelle de droite) 20% 18% 16% 14% 12% 10% 8% 6% 4% 2% 0% page 64

65 Aperçu récent des principales installations de remontées mécaniques livrées en Suisse LV/11/10/2011

66 Suisse Arosa : nouveau télésiège 4 places débrayable avec tapis d embarquement Geisstobel-Plattenhorn, en remplacement d un ancien téléski. longueur 1470 m, dénivelé 304 m vitesse 5,0 m/s capacité 2400 personnes/heure Garaventa page 66

67 Suisse Elm : nouveau télésiège débrayable 6 places du Schabell. longueur 1629 m, dénivelé 587 m vitesse 5,0 m/s capacité 2400 personnes/heure Garaventa page 67

68 Suisse Engelberg-Titlis : nouveau télésiège débrayable 6 places en remplacement de 2 téléskis, avec presque triplement du débit et dégagement de davantage d espace pour la piste de descente. capacité 2800 personnes/ heure vitesse 5 m/s longueur 900 m, dénivelé 325 m Garaventa page 68

69 Suisse Grindelwald : nouveau télésiège 4 places débrayable au First, en remplacement d un téléski, avec doublement du débit. longueur 1623 m, dénivelé 311 m vitesse 5,0 m/s capacité 2000 personnes/heure Garaventa page 69

70 Suisse Grindelwald : nouveau téléphérique Grindelwald-Pfingstegg Garaventa page 70

71 Suisse Marbach : nouvelle télécabine 4 places Marbachegg, remplaçant l ancienne installation datant de longueur 1946 m, dénivelé 588 m vitesse 5,0 m/s capacité 1200 personnes/heure Garaventa, cabines Gangloff page 71

72 Suisse Nendaz : nouveau téléski du Greppon Blanc, en doublement de l installation existante; renforce la liaison avec Veysonnaz longueur 1074 m, dénivelé 413 m vitesse 3,1 m/s capacité 725 personnes/heure Doppelmayr page 72

73 Suisse Saint Moritz : nouveau téléphérique du Piz Nair, en remplacement de l ancienne installation de 40 places, à l occasion des Championats du Monde 2003 (descente messieurs). cabines de 100 places (occupation limitée à 80 personnes pour le confort des passagers) longueur 2418 m, dénivelé 534 m vitesse 10,0 m/s capacité 720 personnes/heure Garaventa, cabines CWA page 73

74 Suisse Saint Moritz : nouveau télésiège 6 places débrayable de Fis, avec coques rabattables. longueur 922 m, dénivelé 225 m capacité 3000 personnes/heure Leitner page 74

75 Suisse Verbier : nouveau télésiège débrayable 6 places Le Nord capacité horaire 2400 passagers (sera portée ensuite à 3000) vitesse 4,5 m/s Leitner Investissement CHF 6 millions page 75

76 Suisse Wirzweli : rénovation d une installation remplacée par un nouveau téléphérique avec deux trains de 2 cabines couplées de 22 places chacune capacité 400 personnes/heure longueur 2049 m, dénivelé 649 m vitesse 7 m/s Garaventa Avantage : étant donné la taille des cabines, il n est pas nécessaire d avoir des cabiniers. page 76

77 Suisse Zermatt : nouvelle télécabine 8 places du Matterhorn-Express, en deux tronçons, reliant le village au Lac Noir; remplace sur le premier tronçon une télécabine vieille de plus de 20 ans et sur l autre un téléphérique des années investissement de CHF 28 millions (partie électromécanique en leasing CHF 18 millions) longueur 1635 / 2192 m dénivelé 234 / 720 m vitesse 6,0 m/s capacité 2800 personnes/heure Garaventa, cabines CWA page 77

78 Suisse Zinal : nouveau télésiège 4 places à pinces fixes avec tapis d embarquement de la Corne de Sorebois, en remplacement d un ancien téléski. longueur 679 m, dénivelé 255 m vitesse 2,3 m/s capacité 1200 personnes/heure Garaventa page 78

79 Suisse Alt St. Johann : nouvelle installations mixte télésiège 4 places cabines. page 79

80 Suisse Bettmeralp : Nouveau télésiège 4 places avec calotte de protection Bettmeralp Wurzenbord page 80

81 Suisse Grindelwald : Nouveau télésiège 4 places à la Petite Scheidegg : Läger Klein Tschuggen. page 81

82 Suisse Lauchernalp : nouvelle télécabine 15 places du Hockengrat, seule extension de domaine skiable dans les Alpes suisses. arrivée à 3100 m dénivelé 400 m investissement CHF 11 millions (participation de CHF 5 millions du Canton) page 82

83 Suisse Samnaun : nouveau télésiège Alp Trida Blais Gronda page 83

84 Suisse Scuol : nouveau télésiège 6 places Motta Naluns Schlivera Investissement CHF 7,7 mio Capacité horaire 3200 personnes page 84

85 Suisse Wildhaus : nouveau télésiège 4 places Oberdorf Gamsalp. page 85

86 Suisse Zermatt : nouveau télésiège débrayable 6 places Furggsattel, sur le glacier du Théodule première en Suisse et record de longueur pour un télésiège sur un glacier. L installation remplace un précédent téléski. investissement de CHF 11 millions longueur 2580 m, dénivelé 426 m capacité 2400 personnes/heure page 86

87 Suisse 2004 Zermatt : nouveau télésiège débrayable 6 places (avec bulles) Gifthittli, avec tapis d embarquement, en remplacement de 2 anciens téléskis : Capacité 3200 personnes/heure Longueur 1836 m Dénivelé 373 m Vitesse maximale 5 m/s 115 sièges Fabrication Leitner Investissement CHF 10 millions page 87

88 Suisse Sattel-Hochstuckli : remplacement d un vieux télésiège biplace par une nouveauté mondiale : une télécabine avec cabines rotatives : 19 cabines de 8 places rotatives (2 tours complets pendant la montée) page 88

89 Suisse Meiringen-Hasliberg : nouvelle télécabine 8 places Reuti-Bidmi-Mägisalp, en remplacement d une ancienne installation datant de 1973 : Dénivelé total (2 tronçons) 639 m Capacité 1400 personnes/heure avec 60 cabines (pouvant être augmentée à 2100 personnes/heures avec 90 cabines) Vitesse 6 m/s Investissement CHF 17,9 mio page 89

90 Suisse Saas Grund : remplacement de la télécabine de Kreuzboden-Hohsaas, arrivant à échéance de concession : Budget CHF 12,5 millions Cabines de 8 places Altitude de départ : 2400 mètres Altitude d arrivée : 3200 mètres Dénivelé 800 mètres Capacité 1800 personnes/heure page 90

91 Suisse Zermatt : nouveau télésiège-télécabine combiné Sunnega-Blauherd, en replacement d une installation datant de Sièges 6 places et cabines 8 places combinés Capacité 2200 personnes/heure Longueur 1221 mètres Dénivelé 277 mètres page 91

92 Suisse Nendaz : nouveau télésiège débrayable 4 places Siviez-Combatseline, en remplacement d une ancienne installation biplace : Altitude de départ : 1730 mètres Altitude d arrivée : 2238 mètres Dénivelé 508 mètres Longueur 1522 mètres Capacité 2000 personnes/heure page 92

93 Suisse St-Luc -Chandolin : télésiège débrayable 4 places Chandolin-Tsapé, en remplacement d un ancien télésiège à pinces fixes 2 places. Dénivelé 524 mètres Longueur 1405 mètres Vitesse 5 m/s Investissement CHF 6,5 millions Capacité 1000 personnes/heure Pas de garage pour les sièges; ils restent suspendus au câble (contrairement à la trop courante pratique suisse de construire un coûteux garage pour rentrer ses sièges pendant la nuit!) page 93

94 Suisse Gstaad / Rougemont : nouveau télésiège débrayable Chalberhörni Les Gouilles, en remplacement et prolongation de l ancien télésiège Pra Cluen : Sièges 4 places Longueur 2870 mètres (record en Suisse) Dénivelé 668 mètres Vitesse 5 mètres/seconde Capacité horaire 1500 personnes (extensible jusqu à 2000) Investissement CHF 9 millions page 94

95 Suisse Gstaad / St. Stephan : nouveau télésiège débrayable Lengebrand- Parwengen, en remplacement de 2 téléskis. Sièges 4 places Longueur 2128 mètres Dénivelé 609 mètres Vitesse 5 mètres/seconde Capacité 1800 personnes/heure (extensible jusqu à 2200) Investissement CHF 9 millions page 95

96 Suisse Diemtigen : télésiège 3 places à pinces fixes Grimmialp-Stierenberg, en remplacement d un ancien téléski : Longueur 1311 mètres Dénivelé 477 mètres Capacité horaire 750 personnes (extensible à 950) Vitesse 2,3 mètres/seconde Investissement CHF 2,5 millions page 96

97 Suisse Sörenberg : télésiège débrayable Steinetli-Hinterschwarzenegg : Sièges 4 places à bulle Longueur 1582 mètres Dénivelé 296 mètres Vitesse 5 mètres/seconde page 97

98 Suisse Saas-Fee : nouveau télésiège de Längfluh, avec sièges 4 places, en remplacement de l ancienne installation : Longueur 1167 mètres Altitude de départ 2632 mètres Altitude d arrivée 2919 mètres Dénivelé 287 mètres Capacité 1600 personnes/heure page 98

99 Suisse Flims / Laax : nouveau télésiège 6 places Scansinas Mutta Rodunda, avec bulles et sièges chauffants (première en Suisse). L installation remplace 3 téléskis. Longueur 2089 mètres Dénivelé 535 mètres Vitesse 5 mètres/seconde Capacité 3200 personnes/heure Investissement CHF 12 millions page 99

100 Suisse Celerina : télésiège débrayable Celerina-Tschainas : Sièges 4 places Système de garde-corps spécial pour enfants Longueur 500 mètres page 100

101 Suisse Verbier : installation «Combimix» combinée télésiège-técabine Ruinettes-Fontanet- La Chaux, en remplacement de 2 téléskis. L installation a la particularité de desservir un sommet depuis 2 côtés : Altitudes de départ 2200 et 2260 mètres Altitude d arrivée 2482 mètres Dénivelé 222 / 282 mètres Cabines 8 places / sièges 6 places Capacité horaire initiale 1950 personnes (extensible à 2400 personnes) page 101

102 Suisse Veysonnaz : télécabine Veysonnaz-Thyon, en remplacement d une ancienne installation Cabines 8 places Longueur 2700 mètres Dénivelé 800 mètres Capacité horaire 2400 personnes page 102

103 Suisse Adelboden : télésiège 4 places Adelboden Boden-Chuenisbärgli : Dénivelé 436 mètres Capacité 1200 personnes/heure Beckenried : télésiège Stafel-Chälen : Sièges 4 places page 103

104 Suisse Blatten - Belalp : nouveau télésiège 6 places débrayable Bruchegg- Hohbiel : Dénivelé 527 mètres Longueur 2326 mètres Vitesse 5 mètres / seconde Débit 2800 personnes / heure page 104

105 Suisse Brigels : nouveau télésiège 4 places débrayable, en remplacement du télésiège 2 places à pinces fixes Waltensburg-Parli page 105

106 Suisse Flumserberg : construction du premier télésiège 8 places de Suisse, en remplacement des anciennes installations de Prodkamm : Longueur 1722 mètres Dénivelé 368 mètres Capacité 4000 personnes / heure page 106

107 Suisse La Dôle : nouveau télésiège 4 places débrayable Les Dappes - La Dôle : Dénivelé 431 mètres Longueur 1928 mètres Vitesse 5 mètres / seconde Débit 1600 personnes / heure page 107

Stations de ski suisses

Stations de ski suisses Laurent Vanat Consultant 19, Margelle CH-1224 Genève Tel / fax / messagerie : (+41) 022 349 84 40 Courriel : lvanat@dplanet.ch Internet : www.vanat.ch Stations de ski suisses Etude comparative de l offre

Plus en détail

Bilan de la saison des domaines skiables suisses. Hiver 2012/13. Développements, conclusions et prévisions. Laurent Vanat

Bilan de la saison des domaines skiables suisses. Hiver 2012/13. Développements, conclusions et prévisions. Laurent Vanat Bilan de la saison des domaines skiables suisses Hiver 2012/13 Développements, conclusions et prévisions Laurent Vanat Octobre 2013 Editeur Remontées Mécaniques Suisses Dählhölzliweg 12 CH-3000 Berne 6

Plus en détail

Social Media Benchmark: KPI des organisations touristiques en Suisse et à l international. Mai 2015

Social Media Benchmark: KPI des organisations touristiques en Suisse et à l international. Mai 2015 Social Media Benchmark: KPI des organisations touristiques en Suisse et à l international Mai 2015 Contenu 1. Résumé 2. Contexte 3. Méthodologie 4. Résultats 02.06.2015 2 1. Résumé : Objectifs et méthodologie

Plus en détail

Domaine skiable. La gestion du domaine skiable est exemplaire, elle prend en compte les impératifs du développement durable.

Domaine skiable. La gestion du domaine skiable est exemplaire, elle prend en compte les impératifs du développement durable. Domaine skiable La gestion du domaine skiable est exemplaire, elle prend en compte les impératifs du développement durable. Le domaine skiable français en quelques chiffres : Avec près de 1180 km², le

Plus en détail

nendaz Location AppartemenT A la saison Immeuble Beausite L un des premiers immeubles de la station à quelques mètres des remontées méchaniques

nendaz Location AppartemenT A la saison Immeuble Beausite L un des premiers immeubles de la station à quelques mètres des remontées méchaniques nendaz Location ppartement la saison Nendaz Immeuble Beausite L appartement Idéalement localisé, sur le domaine des quatres vallées L un des premiers immeubles de la station à quelques mètres des remontées

Plus en détail

Avenir remontées mécaniques 1 Alpes vaudoises

Avenir remontées mécaniques 1 Alpes vaudoises Avenir remontées mécaniques 1 9. Concept 9.1 Priorités 9.2 La solution des 3 axes 9.3 Principes, constats et propositions de mesures par rapport aux axes 9.4 Intégration de Glacier 3000 9.5 Liaison entre

Plus en détail

Montagne. Skiplan.com. Spécifications des fichiers de 7 décembre 2004

Montagne. Skiplan.com. Spécifications des fichiers de 7 décembre 2004 Montagne Skiplan.com Spécifications des fichiers de Auteur Pascal LESAGE Diffusion Confidentielle Restreinte Publique Version 2.2 Ce document annule et remplace toute version précédente Date 7 décembre

Plus en détail

OBJECTIF PORTES DU SOLEIL, A la découverte d une galaxie étrange

OBJECTIF PORTES DU SOLEIL, A la découverte d une galaxie étrange OBJECTIF PORTES DU SOLEIL, A la découverte d une galaxie étrange LES PORTES DU SOLEIL, UN UNIVERS COMPLEXE Des planètes plus ou moins grosses Des planètes plus ou moins éloignées du centre Des planètes

Plus en détail

I N F O R M A T I O N P R E S S E

I N F O R M A T I O N P R E S S E I N F O R M A T I O N P R E S S E ANNECY, LE MARDI 5 OCTOBRE 2010 UNE NOUVELLE DYNAMIQUE POUR ANNECY 2018 Un concept ultra-compact, entre Annecy et Chamonix Mont-Blanc Le projet d Annecy 2018 s articule

Plus en détail

L aménagement de la montagne

L aménagement de la montagne L aménagement de la montagne La civilisation agro-pastorale alpine reposait sur l utilisation des alpages qui «ne sont pas un don de la nature, mais le fruit d un labeur millénaire de fourmi, sans nul

Plus en détail

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015

Modèle économique de TIGNES. TIGNES février 2015 1 Modèle économique de TIGNES 2 SOMMAIRE 1. Les spécificités de la capacité d accueil 2. La fréquentation selon les saisons 3. L activité du domaine skiable 4. Les performances commerciales sur les marchés

Plus en détail

Nordkettenbahn Seegrube (856 2.256m) www.nordkette.com. 2 x télécabine 2 x télésiège 1 x tapis magique 12 km de pistes Distance d Innsbruck : 0 km

Nordkettenbahn Seegrube (856 2.256m) www.nordkette.com. 2 x télécabine 2 x télésiège 1 x tapis magique 12 km de pistes Distance d Innsbruck : 0 km Stubaier Gletscher (1.750 3.210m) fabuleuse aventure de ski à 3.000m d altitude. www.stubaier-gletscher.com 4 x télécabine 2 x télésiège 6 places, 1x télésiège 4 places, 3x télésiège 2 places 9 x téléski

Plus en détail

Plein Ciel Hôtel d altitude -1800m

Plein Ciel Hôtel d altitude -1800m Madame, Monsieur, Suite à votre réservation, nous avons le plaisir de vous adresser les dernières informations importantes pour apprécier et préparer au mieux votre arrivée et votre séjour dans notre hôtel.

Plus en détail

LE FORFAIT FRANÇAIS TOUJOURS LE MOINS CHER AU MONDE

LE FORFAIT FRANÇAIS TOUJOURS LE MOINS CHER AU MONDE Newsletter octobre 2012 LE FORFAIT FRANÇAIS TOUJOURS LE MOINS CHER AU MONDE Publiée en 2011 dans le Swiss Journal of Economics and Statistics, une étude menée par l économiste autrichien Martin Falk rappelle

Plus en détail

Calcul des coûts Information aux enseignants

Calcul des coûts Information aux enseignants 05 / Automobile Information aux enseignants 1/6 Ordre de travail A 18 ans, beaucoup d adolescents apprennent à conduire et aimeraient bientôt avoir leur propre voiture. Mais le calcul des coûts ne s arrête

Plus en détail

Whistler Bl station uni

Whistler Bl station uni Whistler Bl station uni 38 / MARS 2006 > MONTAGNE LEADERS N 194 ackcomb que? Whistler Blackcomb s affiche comme la meilleure station du continent américain. Parc de loisirs se rapprochant de celui de la

Plus en détail

week-ends ET séjours HIVER 2014-2015

week-ends ET séjours HIVER 2014-2015 SUR MESURE week-ends ET séjours SKI groupes HIVER 2014-2015 TOUR OPERATOR ET AGENCE DE VOYAGES, A VOTRE SERVICE DEPUIS PLUS DE 20 ANS nouveauté avec Le pied des pistes à moins de 3 heures de paris Profitez

Plus en détail

Résultats Semestriels 2011

Résultats Semestriels 2011 Résultats Semestriels 2011 9 Juin 2011 Sandpiper Bay Floride Faits marquants du 1 er semestre 2011 Forte progression de l activité Croissance à deux chiffres du Volume d Activité Villages Croissance sur

Plus en détail

6, place Abel Gance 92100 Boulogne-Billancourt Tél. : 01 46 94 46 00 Fax : 01 46 94 46 99 Nouvelle adresse à compter du 1 er mai 2006 : 89, rue

6, place Abel Gance 92100 Boulogne-Billancourt Tél. : 01 46 94 46 00 Fax : 01 46 94 46 99 Nouvelle adresse à compter du 1 er mai 2006 : 89, rue 6, place Abel Gance 92100 Boulogne-Billancourt Tél. : 01 46 94 46 00 Fax : 01 46 94 46 99 Nouvelle adresse à compter du 1 er mai 2006 : 89, rue Escudier 92100 Boulogne-Billancourt www.compagniedesalpes.com

Plus en détail

PATRIMOINE. Meilleurs Agents

PATRIMOINE. Meilleurs Agents PATRIMOINE Les ventes de chalets et appartements à la montagne ont chuté. Les prix ont commencé à baisser.les acheteurs ont repris la main, mais doivent rester sélectifs. Comment investir àlamontagne Anne-Sophie

Plus en détail

Informations générales. Massif du Saint Gothard / Cristallina. Andermatt Airollo

Informations générales. Massif du Saint Gothard / Cristallina. Andermatt Airollo MASSIF DU SAINT GOTHARD / CRISTALLINA ANDERMATT AIROLLO Ou comment allier randonnée à ski, paysages de haute montagne et étapes quasi gastronomiques dans des refuges soignés. Allons au bout de la Suisse!

Plus en détail

Brochure Séminaires & Evénements. Best Western Plus Excelsior Chamonix Hôtel & Spa ****

Brochure Séminaires & Evénements. Best Western Plus Excelsior Chamonix Hôtel & Spa **** Brochure Séminaires & Evénements Best Western Plus Excelsior Chamonix Hôtel & Spa **** Cet hôtel cosy vous accueille dans son petit cocon douillet en plein cœur de la nature. Blotti dans le cadre et la

Plus en détail

dossier saison 2011/2012

dossier saison 2011/2012 dossier saison 2011/2012 GENÈSE DU PROJET L industrie du ski s inscrit dans un univers plus large, le secteur très courtisé des loisirs où interviennent de nombreux opérateurs du monde du voyage, de l

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS)

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS) BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS) Étude menée en partenariat avec : Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) Commune de

Plus en détail

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES

ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES ETUDE SUR LE PRIX DE MARCHE DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE EN ZONES RURALES FRAGILES SYNTHESE JUILLET 2004 DATAR - AATEC / ARGUYL - 2-29/07/04 OBJECTIF ET CONTEXTE L immobilier d entreprise est un enjeu

Plus en détail

REUNION PROPRIETAIRES 27 décembre 2012 LES RESULTATS DE TIGNES

REUNION PROPRIETAIRES 27 décembre 2012 LES RESULTATS DE TIGNES REUNION PROPRIETAIRES 27 décembre 2012 LES RESULTATS DE TIGNES HIVER 2012 : FREQUENTATION STATION Fréquentation 2012 : - 0,7% vs 2011 séjours : 340 800 nuitées : 2 044 800 En volume de personnes accueillies,

Plus en détail

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation (Synthèse) Enquête réalisée dans le cadre du projet Concert Action Septembre 2011 La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires

Plus en détail

CAPTRONIC Innovation des PME par l électronique et le logiciel embarqué

CAPTRONIC Innovation des PME par l électronique et le logiciel embarqué CAPTRONIC Innovation des PME par l électronique et le logiciel embarqué Sébastien SALAS salas@captronic.fr Tél : 06 87 83 32 32 CAP TRONIC, un programme financé par : JESSICA FRANCE fondée par : 24 Ingénieurs

Plus en détail

Lecture graphique. Table des matières

Lecture graphique. Table des matières Lecture graphique Table des matières 1 Lecture d une courbe 2 1.1 Définition d une fonction.......................... 2 1.2 Exemple d une courbe........................... 2 1.3 Coût, recette et bénéfice...........................

Plus en détail

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal

Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids. Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Municipalité de la Commune d'arzier - Le Muids Préavis No 15/2010 Au Conseil communal Demande d'un crédit d investissement de CHF 345'030.--, échelonné sur cinq ans, pour soutenir la mise en place du programme

Plus en détail

Compétences et prestations

Compétences et prestations Compétences et prestations Ce que BISA peut vous offrir Connaissances approfondies, théoriques et pratiques, en matière de tourisme Approche du tourisme dans une perspective de développement durable Maîtrise

Plus en détail

LE SKI DE RANDO CHAMONIX-ZERMATT

LE SKI DE RANDO CHAMONIX-ZERMATT La randonnée à ski la plus classique et la plus renommée : la Haute Route. Reliant Chamonix à Zermatt (Suisse), cet itinéraire constitue, pour le skieur de hautemontagne confirmé, l un des plus beaux raids

Plus en détail

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée.

2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. COMMUNIQUE DE PRESSE 6 décembre 2013 Résultats annuels 2013 2013 : une activité stable dans un environnement contrasté. Une rentabilité opérationnelle préservée. Volume d activité Villages stable à taux

Plus en détail

Urbanisme & Architecture. Rhône-Alpes

Urbanisme & Architecture. Rhône-Alpes Urbanisme & Architecture Rhône-Alpes Urbanisme & Architecture Rhône-Alpes Sommaire 10 Avant-propos par Bernard Toulier DE LA NEIGE GLISSÉE À LA STATION DE SPORTS D HIVER par Jean-François Lyon-Caen 17

Plus en détail

UTILISATION OPTIMALE DE L ESPACE DISPONIBLE KONE MaxiSpace

UTILISATION OPTIMALE DE L ESPACE DISPONIBLE KONE MaxiSpace UTILISATION OPTIMALE DE L ESPACE DISPONIBLE KONE MaxiSpace KONE MAXISPACE 1 Plus de place dans la cabine. Plus d espace dans le bâtiment. KONE MaxiSpace est une plate-forme d ascenseur qui crée plus d

Plus en détail

MOYENS DE PAIEMENT POUR LE VOYAGE. Partier en vacances sans souci

MOYENS DE PAIEMENT POUR LE VOYAGE. Partier en vacances sans souci MOYENS DE PAIEMENT POUR LE VOYAGE Partier en vacances sans souci De belles vacances pour tous Longtemps, seuls les classes sociales aisées pouvaient s offrir le luxe de voyager, voire de prendre des vacances.

Plus en détail

Procès-verbal. de l'assemblée générale ordinaire de Téléverbier SA du 30 mars 2012 au Mercure Hôtel du Parc, à Martigny

Procès-verbal. de l'assemblée générale ordinaire de Téléverbier SA du 30 mars 2012 au Mercure Hôtel du Parc, à Martigny Procès-verbal de l'assemblée générale ordinaire de Téléverbier SA du 30 mars 2012 au Mercure Hôtel du Parc, à Martigny M. Jean-Pierre Morand, président, ouvre l assemblée à 10h10. Il souhaite la bienvenue

Plus en détail

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne

Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne Révision du Plan directeur communal 2020 2030 de la Ville de Lausanne : Position de PRO VELO Région Lausanne I. Introduction PRO VELO Région Lausanne, en tant qu association forte de plus de 1 200 membres

Plus en détail

Remontées mécaniques: infrastructure + véhicules (approuvé par l UTP 12/02) (approuvé par l OFT 01/03)

Remontées mécaniques: infrastructure + véhicules (approuvé par l UTP 12/02) (approuvé par l OFT 01/03) UTP / OFT / HTP Concept pour handicapés: Remontées mécaniques D-F Page 1/5 Concept pour les handicapés funiculaires et téléphériques: profils d exigences fonctionnels Remontées mécaniques: infrastructure

Plus en détail

MORILLON TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012

MORILLON TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 MORILLON TABLEAU DE BORD ECONOMIQUE BILAN ÉTÉ 2012 COMETE - 05/10/2012 258 RUE PERRIER GUSTIN - 73 000 BASSENS Tel : 04 79 62 77 62 - Fax : 01 57 67 95 98 - Email : infos@comete-conseils.fr Bilan 1/22

Plus en détail

4 BIS RUE DE LA GARE 92352 LEVALLOIS PERRET CEDEX - 01 41 40 41 40 Page : 1 / 7. Maintenance de

4 BIS RUE DE LA GARE 92352 LEVALLOIS PERRET CEDEX - 01 41 40 41 40 Page : 1 / 7. Maintenance de Page : 1 / 7 > G MAO Maintenance de Remontées mécaniques et téléphériques sont au cœur de l'industrie du ski. Sécurité, disponibilité, maintenabilité, une triple exigence pour la Société des Trois Vallées.

Plus en détail

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier.

L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. L année touristique 2014 démarre de façon positive pour Paris avec un taux d occupation des hôtels de 72,5 % en progression de 0,6 point en janvier. Sommaire Synthèse 1 Arrivées hôtelières par pays 2 Nuitées

Plus en détail

New Famille Abgottspon-Schell

New Famille Abgottspon-Schell Semaines avantageuses hiver 14/15 12 Nous attendons votre venue avec grand plaisir! Famille Abgottspon-Schell werbstatt.net New Famille Abgottspon-Schell Vispastrasse 52 CH-3920 Zermatt Téléphone +41 (0)27

Plus en détail

En piste pour un bon business plan

En piste pour un bon business plan Laurent Vanat Consultant 19, Margelle CH-1224 Genève Tel / fax / messagerie : (+41) 022 349 84 40 Courriel : vanat@vanat.ch Internet : www.vanat.ch En piste pour un bon business plan Manuel à l usage des

Plus en détail

GRAND SAINT BERNARD SAFARI EN ÉTOILE 2012

GRAND SAINT BERNARD SAFARI EN ÉTOILE 2012 NIVEAU / / / 6 JOURS DE SKI / 7 NUITS DIMANCHE AU DIMANCHE 1590 / PERSONNE GRAND SAINT BERNARD SAFARI EN ÉTOILE 2012 >> BASE À ORSIÈRES HÔTEL TERMINUS** + 1 NUIT À L HOSPICE DU GRAND ST BERNARD Nous avons

Plus en détail

- Communiqué de presse-

- Communiqué de presse- - Communiqué de presse- Création de la Foncière Rénovation Montagne et des foncières locales en station en collaboration avec les collectivités locales 25 avril 2013 Afin de lutter contre la débanalisation

Plus en détail

SOMMAIRE 2 MOT DU PRÉSIDENT RAPPORT DE L ORGANE DE RÉVISION PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ COMPTES CONSOLIDÉS

SOMMAIRE 2 MOT DU PRÉSIDENT RAPPORT DE L ORGANE DE RÉVISION PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ COMPTES CONSOLIDÉS SOMMAIRE 2 MOT DU PRÉSIDENT 17 RAPPORT DE L ORGANE DE RÉVISION 3 PRÉSENTATION DE LA SOCIÉTÉ 6 18 COMPTES CONSOLIDÉS 18 Bilan (actif et passif) 20 Compte de profits et pertes 21 Annexe aux comptes 22 Comptes

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares

Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Contraintes et problématique des flux dans le dimensionnement des gares Dr Guillaume de Tilière& Bernard Viaud Conférence du 29 mars 2012 "Contraintes de capacité dans les réseaux de transport en commun"

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

COMPAGNIEDESALPES DOCUMENT DE REFERENCE

COMPAGNIEDESALPES DOCUMENT DE REFERENCE 006 COMPAGNIEDESALPES DOCUMENT DE REFERENCE Le présent document de référence a été déposé auprès de l'autorité des marchés financiers le 30 janvier 2007, conformément à l'article 212-13 de son règlement

Plus en détail

Symboles de nos cartes

Symboles de nos cartes 2011 Cartes nationales de la Suisse Symboles de nos cartes Supplément illustré de la légende des signes conventionnels des cartes nationales (CN) de la Suisse Schweizerische Eidgenossenschaft Confédération

Plus en détail

1- MND EN BREF 8- ANNEXES

1- MND EN BREF 8- ANNEXES Octobre 2013 2 1- MND EN BREF 2- UNE OFFRE MONTAGNE GLOBALE ET HAUT DE GAMME 3- DES MARCHÉS EN CROISSANCE 4- UNE SOLUTION INÉDITE DE MOBILITÉ URBAINE 5- UN SOCLE DE DÉVELOPPEMENT SOLIDE 6- UNE STRATÉGIE

Plus en détail

L ÉTÉ À VAL D ISÈRE. La nature est une fête

L ÉTÉ À VAL D ISÈRE. La nature est une fête L ÉTÉ À VAL D ISÈRE La nature est une fête Val d Isère, à 1850 m d altitude, est l une des plus anciennes et plus prestigieuses stations de ski en France et dans le monde. Si elle ne ressemble à aucune

Plus en détail

Visuel non contractuel OFFRES GROUPES & SÉMINAIRES

Visuel non contractuel OFFRES GROUPES & SÉMINAIRES Visuel non contractuel OFFRES GROUPES & SÉMINAIRES Totalement intégré à l espace MILLE8, naturellement niché au coeur d Arc 1800 et ouvert sur le domaine Paradiski. MILLE8 est un nouvel espace de loisirs

Plus en détail

Résidence. Location de vacances Hôtel et résidences. Les. Chalets de l Adonis SAVOIE

Résidence. Location de vacances Hôtel et résidences. Les. Chalets de l Adonis SAVOIE Location de vacances Hôtel et résidences Résidence Les Chalets de l Adonis SAVOIE Latitude 45.3100 Longitude 6.5400 Accès Par la route : Autoroute de Lyon jusqu à Albertville (A43 et A430), puis route

Plus en détail

Le développement du vélo à assistance électrique en Rhône-Alpes Enjeux touristiques et économiques

Le développement du vélo à assistance électrique en Rhône-Alpes Enjeux touristiques et économiques Le développement du vélo à assistance électrique en Rhône-Alpes Enjeux touristiques et économiques Le marché du VAE en France et en Europe Les différentes clientèles-cibles Les enjeux et le développement

Plus en détail

Tout sous le même toit dans un écrin de montagnes à l entrée du Valais.

Tout sous le même toit dans un écrin de montagnes à l entrée du Valais. Le Palladium de Champéry est un centre sportif et culturel de renommée internationale. Sa conception «Tout sous un même toit» est idéal pour les rencontres de fédérations, les clubs sportifs de tous niveaux,

Plus en détail

Diagnostic financier - Corrigé

Diagnostic financier - Corrigé Diagnostic financier - Corrigé Nous effectuerons ce diagnostic financier en présentant d abord une étude de rentabilité et de profitabilité du groupe Nestor, ensuite une étude de la structure financière

Plus en détail

VETROZ RESIDENCE. Opus

VETROZ RESIDENCE. Opus VETROZ RESIDENCE Opus RESIDENCE Opus Baigné de soleil, au cœur du Valais central, le village de Vétroz est situé aux portes de Sion. Avec ses châteaux, sa vieille ville, ses rues piétonnes, sa riche activité

Plus en détail

EISENMANN. Logistique des boissons

EISENMANN. Logistique des boissons EISENMANN Logistique des boissons Voici l univers d EISENMANN EISENMANN est l un des fournisseurs leaders mondiaux de systèmes dans les domaines des techniques de traitement des surfaces, de l automatisation

Plus en détail

Loterie Romande. financier

Loterie Romande. financier 2011 Rapport financier Société de la Loterie de la Suisse Romande 13, rue Marterey Case postale 6744 1002 Lausanne CH Tél. + 41 21 348 13 13 Fax + 41 21 348 13 14 info@loro.ch www.loro.ch Sommaire Bilan

Plus en détail

GUIDE DE RÉSERVATION MATÉRIEL ET COURS COLLECTIFS DE SKI/SNOWBOARD

GUIDE DE RÉSERVATION MATÉRIEL ET COURS COLLECTIFS DE SKI/SNOWBOARD GUIDE DE RÉSERVATION MATÉRIEL ET COURS COLLECTIFS DE SKI/SNOWBOARD HIVER 2015/2016 Ce guide a pour objectif de vous aider à choisir le matériel de ski et les cours de ski collectifs les mieux adaptés à

Plus en détail

672ZA Auxiliaires d'assurances

672ZA Auxiliaires d'assurances STATISTIQUES PROFESSIONNELLES 23 672ZA Auxiliaires d'assurances EVOLUTION ANNEES 23 / 22 / 21 23 22 21 CHIFFRE D'AFFAIRES 88 62 Nombre d'entreprises 53 8 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 1,, 1,

Plus en détail

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère

Dossier de Presse. Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère Dossier de Presse Pose de fibres optiques sur le réseau de RTE entre Bourg-Saint-Maurice et Val d Isère CONTACT PRESSE : RTE : Daniel Dexmier (06 88 07 42 40)-daniel.dexmier@rte-france.com Page 1/7 RTE

Plus en détail

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales

Étude sur la compétitivité des administrations cantonales Étude sur la compétitivité des administrations cantonales réalisée pour les Chambres de commerce latines Avril 2015 2 1. Descriptif de la recherche Contexte et méthodologie 3 La 7 ème vague de l étude

Plus en détail

Equipement d un forage d eau potable

Equipement d un forage d eau potable Equipement d un d eau potable Mise en situation La Société des Sources de Soultzmatt est une Société d Economie Mixte (SEM) dont l activité est l extraction et l embouteillage d eau de source en vue de

Plus en détail

Sport de montagne et sports nature

Sport de montagne et sports nature Sport de montagne et sports nature Quelle maîtrise d ouvrage pour quel projet de territoire? Les acteurs et leurs stratégies L innovation dans les stations de montagne -Un enjeu d utilisation du territoire

Plus en détail

NUMERO 241. 12/ CARNET GUILLAUME ROCHET Directeur de site Orcières Labellemontagne / DANIEL TOUFFAIT passe la main.

NUMERO 241. 12/ CARNET GUILLAUME ROCHET Directeur de site Orcières Labellemontagne / DANIEL TOUFFAIT passe la main. NUMERO 241 Photo J-P. Gardet 20 26 34 64 112 6/ LEADERS JEAN-PAUL ROSSAT-MIGNOD Maire de Notre-Dame de Bellecombe / GILBERT PICHOL Pdg des Chalets Pichol 8 PATRICE GAUT Directeur de Luchon-Superbagnères

Plus en détail

Bienvenue. Rencontre Avant-Saison

Bienvenue. Rencontre Avant-Saison Bienvenue Rencontre Avant-Saison Interdépendance Déroulement de la rencontre Marketing Communication Information-Animations Domaine skiable Environnement Emilie Denayer, Responsable Marketing, Nendaz Tourisme

Plus en détail

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive

Galenica: 2015 augmentation du bénéfice attendue pour la 20 e fois consécutive COMMUNIQUÉ DE PRESSE Date Contact Investor Relations: Julien Vignot, Responsable des Relations avec les investisseurs, Groupe Galenica Media Relations: Christina Hertig Responsable de la Communication

Plus en détail

INFORMATIONS IMPORTANTES

INFORMATIONS IMPORTANTES INFORMATIONS IMPORTANTES * PARTICIPATION À LA FINALE Tu es automatiquement inscrit(e) pour la finale. Si tu ne peux pas participer, nous te prions de nous en informer par e-mail (grandprix@swiss-ski.ch)

Plus en détail

Le téléphérique urbain

Le téléphérique urbain Le téléphérique urbain >Bruxelles - mars 2015 Pôle développement économique et urbain, Mission tramway et téléphérique Enjeux / Franchir la Penfeld / Les chiffres clés / Le téléphérique de Brest/ Le projet

Plus en détail

CIME - 27, rue de Narvik - 74000 ANNECY - Tél/Fax : 04.50.67.72.78 - Mail : cime.be@orange.fr - Web : www.cime-montagne.fr

CIME - 27, rue de Narvik - 74000 ANNECY - Tél/Fax : 04.50.67.72.78 - Mail : cime.be@orange.fr - Web : www.cime-montagne.fr 132 La société CIME est un bureau d'études spécialisé dans le domaine de l'ingénierie de la montagne. Afin de vous aider à améliorer, moderniser et dynamiser vos territoires, la société CIME vous guide

Plus en détail

UN TRAM POUR LUXEMBOURG

UN TRAM POUR LUXEMBOURG UN TRAM POUR LUXEMBOURG Pourquoi le tram? Une nécessité : Flux de travailleurs frontaliers 3 Une nécessité : Effet entonnoir 4 L impact sur l environnement Comparaison des modes de transport Faible consommation

Plus en détail

Le vélo dans les villes petites et moyennes

Le vélo dans les villes petites et moyennes Citec Ingénieurs Conseils SA 26e journée Rue de l'avenir Mobilités douces: le grand potentiel des villes petites et moyennes Le vélo dans les villes petites et moyennes Emmanuel Fankhauser Sommaire Introduction

Plus en détail

Des Vacances conviviales à taille humaine!

Des Vacances conviviales à taille humaine! www.ussim.com Des Vacances conviviales à taille humaine! La montagne est grandiose! HIVER 2014-2015 Des sites prestigieux adaptés à vos envies Bienvenue à l U.S.S.I.M., L Union Sportive et Sociale Interministérielle

Plus en détail

SALENT INFO. Sortie mise en jambe à Zinal 18 décembre 2011. Souper de soutien de Nouvel An 31 décembre 2011. Sortie mixte aux Crosets 8 janvier 2012

SALENT INFO. Sortie mise en jambe à Zinal 18 décembre 2011. Souper de soutien de Nouvel An 31 décembre 2011. Sortie mixte aux Crosets 8 janvier 2012 Décembre-Février 2011-2012 SALENT INFO Sortie mise en jambe à Zinal 18 décembre 2011 Souper de soutien de Nouvel An 31 décembre 2011 Sortie mixte aux Crosets 8 janvier 2012 Week-end ski-club à Crans-Montana

Plus en détail

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière

Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Carrefour : Résultats annuels 2012 Hausse du chiffre d affaires et du résultat net part du Groupe Renforcement de la structure financière Chiffres clés 2012 Croissance des ventes du Groupe : +0,9% à 76,8

Plus en détail

INFOS PRATIQUES. Durée 5 jours de marche / 4 nuits. Participants 6 à 12 pers. Niveau Bons marcheurs De 5 à 6h30 de marche/jour

INFOS PRATIQUES. Durée 5 jours de marche / 4 nuits. Participants 6 à 12 pers. Niveau Bons marcheurs De 5 à 6h30 de marche/jour France & Suisse Tour du Mont-Blanc De Chamonix àla Fouly Le tour du Mont-Blanc, ou TMB, est légendaire avec ses paysages grandioses environnants le plus haut sommet de l Europe occidentale. Le bonheur

Plus en détail

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO)

Enquête sur le financement des PME en Suisse. réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Enquête sur le financement des PME en Suisse réalisée pour le Secrétariat d Etat à l économie (SECO) Mai 200 Table des matières 2 Page 1. Descriptif de la recherche 3 2. Profil et mode de financement des

Plus en détail

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes

Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Recensement des flottes de véhicules à motorisation alternative en Rhône-Alpes Estimation du potentiel de développement SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2014 avec le soutien de Enquête 2014 Pour la seconde fois

Plus en détail

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement.

Rien qu en 2013, on a enregistré 1737 nouvelles immatriculations de véhicules électriques. Le marché croît très rapidement. FAO 1. Combien de voitures électriques la Suisse compte-t-elle actuellement? Plus de 3500 véhicules électriques sont aujourd hui recensés dans le pays (état: janvier 2014). On distingue les véhicules tout-électrique

Plus en détail

454DB Serrurerie et menuiserie métallique

454DB Serrurerie et menuiserie métallique 5DB Serrurerie et menuiserie métallique EVOLUTION ANNEES 2003 / 2002 / 2001 2003 2002 2001 CHIFFRE D'AFFAIRES 17 15 182 Nombre d'entreprises 181 1 59 Ratios Ratios Ratios CHIFFRE D'AFFAIRES 100,00 100,00

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

COURCHEVEL 1850 HIVER 2014 2015. Savoie / Rhône-Alpes Chalet «Lionel Terray» LA REGION. Pension complète

COURCHEVEL 1850 HIVER 2014 2015. Savoie / Rhône-Alpes Chalet «Lionel Terray» LA REGION. Pension complète COURCHEVEL 1850 Savoie / Rhône-Alpes Chalet «Lionel Terray» HIVER 2014 2015 073 004 01 Mis à jour le 08/09/2014 Modifiée le 5/01/2015 Pension complète LA REGION Courchevel : station de ski internationale,

Plus en détail

DomusLift EPMR DOMUSLIFT EPMR. L élévateur pour personnes à mobilité réduite

DomusLift EPMR DOMUSLIFT EPMR. L élévateur pour personnes à mobilité réduite DomusLift EPMR DOMUSLIFT EPMR L élévateur pour personnes à mobilité réduite DOMUSLIFT Le DomusLift EPMR est un appareil qui bénéficie de la technologie, de l expérience et du design du DomusLift avec une

Plus en détail

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe

Note technique. Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Note technique Consommation électrique d'un poêle à granulés à émission directe Version / Date Version 1.0 du 06/02/2012 Auteur David Chénier 2012, Amoès SAS. Toute utilisation, reproduction intégrale

Plus en détail

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013

Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Le commerce extérieur de la Suisse en 2013 Résumé L excédent commercial suisse affiche un nouveau record en 2013, à 26,6 Mds CHF (environ 4,5% du PIB). Recevant près de 55% des exportations suisses, l

Plus en détail

Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009

Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009 Association suisse des experts fiscaux diplômés Conférence du 25 novembre 2010 relative à la LTVA du 12 juin 2009 Administration fédérale des contributions AFC Jean-Luc Boschung 1 Sommaire Principaux changements

Plus en détail

fréquentation des sites Move Your Alps

fréquentation des sites Move Your Alps fréquentation des sites Move Your Alps Une hausse globale de 30 % et un été exceptionnel! Statistiques globales Du 1 er Janvier au 31 Août 2014 # Sessions 367 660 # Pages vues 1 497 020 # Utilisateurs

Plus en détail

1 ère PATROUILLE des JEUNES (PdJ)

1 ère PATROUILLE des JEUNES (PdJ) 1 ère PATROUILLE des JEUNES (PdJ) 1 er mai 2014 TABLE DES MATIERES Présentation générale de la PdJ Règlement et parcours Interventions du commandant de la PDG et du président de l ASPDG Questions INTERVENTION

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 8601-A

Secrétariat du Grand Conseil PL 8601-A Secrétariat du Grand Conseil PL 8601-A Date de dépôt: 19 août 2002 Messagerie Rapport de la Commission des finances chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat ouvrant un crédit d'investissement

Plus en détail

LE POSITIONNEMENT DE L OFFRE FRANÇAISE DE SPORTS D HIVER

LE POSITIONNEMENT DE L OFFRE FRANÇAISE DE SPORTS D HIVER LE POSITIONNEMENT DE L OFFRE FRANÇAISE DE SPORTS D HIVER Note de Synthèse février 2005 Etude réalisée par le cabinet Architecture et Territoire pour le compte de la direction du Tourisme 1 Préambule Depuis

Plus en détail

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE

IMMObILIER // dossier. dossier surchauffe immobilière. arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE IMMObILIER // dossier dossier arc lémanique: état de SuRChAuFFE IMMObILIèRE 66 // 67 market.ch - mai 2012 Aurélia Brégnac L attractivité de l Arc lémanique n est plus à démontrer. De Genève à Montreux,

Plus en détail

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève

Le factoring Une forme de financement innovative. Petit déjeuner des PME et start-up, Genève Le factoring Une forme de financement innovative Petit déjeuner des PME et start-up, Genève le 23 janvier 2007 Définition Le factoring (ou affacturage) est un ensemble de prestations professionnelles proposées

Plus en détail

Questionnaire ERASMUS

Questionnaire ERASMUS Questionnaire ERASMUS Généralités Université, Pays, Ville Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL), Suisse, Lausanne Type d'échange Erasmus Année d'échange 2013-2014 Période d'échange 1 an Année

Plus en détail

SABURNET-COLLECTION.COM

SABURNET-COLLECTION.COM Dossier de presse Nouveautés Hiver 2015 / 2016 au Chalet Inarpa&Resort à La Clusaz idéalement situé au cœur des Alpes Françaises, à proximité d Annecy (30 minutes), de Genève (1h) et de Lyon (1h30) SABURNET-COLLECTION.COM

Plus en détail

Rapport rendant compte des résultats de la consultation

Rapport rendant compte des résultats de la consultation Commission fédérale des maisons de jeu CFMJ Secrétariat Rapport rendant compte des résultats de la consultation Auditions relatives à la modification de l art. 69 de l ordonnance du 24 septembre 2004 sur

Plus en détail

Catherine Tremblay, CA, EEE, ASA Richard M. Wise, FCA, FEEE, FASA, CA EJC, Arb.A

Catherine Tremblay, CA, EEE, ASA Richard M. Wise, FCA, FEEE, FASA, CA EJC, Arb.A L INSTITUT CANADIEN NOTIONS DE MBA POUR AVOCATS Québec NOTIONS DE MBA POUR AVOCATS par Richard M. Wise, FCA, FEEE, FASA, CA EJC, Arb.A Wise, Blackman SENCRL Évaluateurs d entreprises/juricomptables Montréal

Plus en détail