Domaine skiable. La gestion du domaine skiable est exemplaire, elle prend en compte les impératifs du développement durable.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Domaine skiable. La gestion du domaine skiable est exemplaire, elle prend en compte les impératifs du développement durable."

Transcription

1 Domaine skiable La gestion du domaine skiable est exemplaire, elle prend en compte les impératifs du développement durable. Le domaine skiable français en quelques chiffres : Avec près de 1180 km², le domaine skiable français est le plus grand au monde. En 2002, la surface de pistes de ski est estimée à hectares, couverts par 3995 remontées mécaniques et 175 sites étaient équipés en neige de culture. Les domaines skiables occupent : 3,5 % de la surface montagnarde des Alpes du Nord et 1,6 % dans les Alpes du sud. (Chiffres 2002 du Service Technique de Remontées Mécaniques et des Transports Guidés. Source : Direction du tourisme Bureau de la statistique touristique) Au 31 décembre 2005, le parc français de remontées mécaniques était composé de 3895 installations qui se concentrent sur 356 sites et répartis en 1137 téléportés, 2719 téléskis et 39 autres installations. Au premier rang mondial par le nombre, il représente près de 15% du parc international. 55 % des stations françaises dans le guide valident ce critère et possèdent une gestion du domaine skiable en accord avec l environnement : certaines perches des canons à neige sont démontées, les lignes électriques progressivement enterrées et la station ne prévoit pas d extension du domaine skiable mais privilégie sa gestion. Travail réalisé par : Alexandra Blandin et Julien Meresse 1

2 Le statut des domaines skiables : Le statut d un domaine skiable peut être de différentes sortes : Le statut privé La société d économie mixte Le statut public communal : La régie. Les employés sont alors des fonctionnaires, et parfois la structure délègue la gestion à une entreprise privée spécialisée. Lorsque le domaine skiable appartient à la commune, il peut y avoir trois types de contrats d exploitation : Le régime de concession qui consiste à exploiter le domaine skiable contre rémunération et pour une durée déterminée. L affermage qui permet de louer le terrain ainsi que du matériel (Remontées mécaniques et autres équipements) La régie lorsqu un service communal gère directement le domaine skiable Les collectivités qui concèdent leur domaine skiable se voient confier le rôle d autorités organisatrices : elles délèguent la gestion et l exploitation du domaine skiable (on parle de délégation de service public), mais pas son organisation, si bien qu elles exercent un contrôle sur l aménagement et le développement de leur territoire par le biais d un dispositif de conventionnement passé entre elles et l opérateur. Il peut aussi arriver que les services des pistes et des remontées mécaniques soient sous une forme juridique différente ; par exemple le service des pistes est une régie et le service des remontées mécaniques une société anonyme en concession sur le domaine ; ou encore le service des pistes appartient à la mairie, et les remontées mécaniques sont privées. Travail réalisé par : Alexandra Blandin et Julien Meresse 2

3 Les caractéristiques des domaines skiables français : En , les adhérents du SNTF exploitent installations réparties en téléskis, 876 télésièges, 145 télécabines, 67 téléphériques, 6 funiculaires, 63 tapis roulants des neiges et 13 appareils classés divers. 59 installations (nouvelles ou de remplacement) ont été construites ou sont en construction en 2006 et il y en avait 66 en Le parc français est le plus performant du monde depuis plusieurs années. La puissance des remontées mécaniques en service en se répartit géographiquement comme suit : o Savoie: 25,4%, Haute-Savoie: 19,3%, Isère & Drôme : 11,2% o Alpes du Sud : 18,1%, o Pyrénées : 11,6%, o Massif jurassien : 5,2%, Massif central : 4,1%, o Massif vosgien : 4,3%, Divers : 0,8%. Ce parc représente : km de longueur développée (soit la distance aérienne Paris- Le Caire), 743 km de dénivelée cumulée (soit la distance routière Grenoble Lille), 3,63 millions de passagers par heure de débit total maximum (la population de Rome pourrait être transportée en une heure). Par ailleurs, l entretien des ha de pistes recensées en France nécessite l utilisation de : chenillettes de damage environ ha de pistes sont enneigés par des installations de neige de culture d une puissance totale de kw. (sources : ODIT France-DEATM) Pour la saison 2005/2006, le niveau des investissements réalisés durant l été 2005 atteint un niveau exceptionnel : rajeunir le parc et rattraper le fort niveau d investissement des concurrents européens, notamment, sont des impératifs pour la profession. Travail réalisé par : Alexandra Blandin et Julien Meresse 3

4 Ces investissements sont très lourds ; en voici quelques exemples : un téléski de 200 m de dénivelée et de 900 skieurs/heure de débit coûte l'équivalent de 40 petites automobiles, soit environ 0,5 million d un télésiège à attaches fixes de 300 m de dénivelée et d'un débit de skieurs/heure coûte plus de 2,5 millions d une télécabine de 500 m de dénivelée et d'un débit de skieurs/heure coûte 5,5 millions d certaines grosses installations (téléphériques, funiculaires) coûtent l'équivalent d'une rame de T.G.V. ou d'un avion "Airbus A 319" (soit plus de 15 millions d ) une grosse chenillette de damage coûte plus de 0,2 million d, une installation d'enneigement moyenne peut coûter autant qu'une télécabine Même si les charges s alourdissent, notamment le coût des appareils neufs, l offre de ski s améliore constamment : - La puissance et le confort du parc de remontées mécaniques augmentent régulièrement. - Les exploitants investissent une part importante de leurs recettes dans la modernisation du parc de remontées mécaniques, les engins de damage, les installations de neige de culture, les aménagements de pistes et les équipements de billetterie. - La professionnalisation des exploitations, désormais souvent certifiées ISO 9001, concourt également à l amélioration de l offre. - Enfin, la profession, en partenariat avec les autorités concédantes, est fortement mobilisée sur la sécurité des usagers et des travailleurs ainsi que sur le respect de l environnement naturel et bâti. Sources : Travail réalisé par : Alexandra Blandin et Julien Meresse 4

5 Attribution du logo du guide Domaine skiable : la gestion du domaine skiable est exemplaire, elle prend en compte les impératifs du développement durable. Critères : ET : La station privilégie les rénovations et les optimisations des procédés aux extensions ET : S il y a création de nouveaux canons ou de nouvelles infrastructures de remontées mécaniques, la cohérence de ces projets par rapport au réchauffement climatique sont apportés (réduction de transport pour une nouvelle remontée ou développement d énergie renouvelable pour les canons) ET : Les canons sont démontés l été, ou les lignes électriques enterrées progressivement ET : Les installations qui ne sont plus utilisées sont démontées. Questions : Une UTN prévoyant la création de nouvelles pistes ou remontées mécaniques est-elle projetée? De quel type? Précisez? La cohérence de ce ou ces projets est-elle apportée par rapport au changement climatique? Comment? Ou peut-on se fournir cette étude? Les perches des canons à neige sont-elles démontées l'été? Les lignes électriques progressivement enterrées? Les installations de remontée qui ne sont plus utilisées sont-elles démontées? Existe-il une installation à l'abandon? A qui est posée la question? - Mairie - Remontées Mécaniques Sources Internet pour retrouver les informations Travail réalisé par : Alexandra Blandin et Julien Meresse 5

LE PRIX DU FORFAIT PLUSIEURS ETUDES LE CONFIRMENT : C EST EN FRANCE QU ON SKIE AU MEILLEUR PRIX

LE PRIX DU FORFAIT PLUSIEURS ETUDES LE CONFIRMENT : C EST EN FRANCE QU ON SKIE AU MEILLEUR PRIX Communiqué de presse LE PRIX DU FORFAIT PLUSIEURS ETUDES LE CONFIRMENT : C EST EN FRANCE QU ON SKIE AU MEILLEUR PRIX C est ce que constatait en 2009 le cabinet anglo-saxon SNOW24, à l issue d une étude

Plus en détail

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Les enjeux des domaines skiables européens Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Par Laurent Reynaud Délégué Général de Domaines Skiables de France Représentant de la FIANET Fédération Internationale des

Plus en détail

Photo. Les remontées mécaniques comme transport en commun. Journée du Tourisme workshop A2. Citec Ingénieurs Conseils

Photo. Les remontées mécaniques comme transport en commun. Journée du Tourisme workshop A2. Citec Ingénieurs Conseils Citec Ingénieurs Conseils Photo Les remontées mécaniques comme transport en commun Journée du Tourisme workshop A Martigny, er octobre 0 Pierre Favre, Citec Ingénieurs Conseils Sommaire. Introduction.

Plus en détail

Votre séjour hiver à Vaujany - Alpe d Huez. A la conquête du Pic Blanc

Votre séjour hiver à Vaujany - Alpe d Huez. A la conquête du Pic Blanc Votre séjour hiver à Vaujany - Alpe d Huez A la conquête du Pic Blanc Bienvenue à Vaujany, en plein cœur des Alpes du Dauphiné et aux portes du Parc National des Ecrins. Cette station village de l Oisans

Plus en détail

Récupération de l eau de pluie

Récupération de l eau de pluie Récupération de l eau de pluie La station récupère les eaux de pluie. Acte citoyen en France, mesure obligatoire en Belgique, la récupération des eaux de pluie est une alternative très intéressante pour

Plus en détail

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas)

Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) Géographie Thème 2, question 4, cours 1 Roissy : plate- forme multimodale et hub mondial (étude de cas) I. Le fonctionnement d un hub mondial 1. L un des sept premiers aéroports mondiaux Situé à 25 km

Plus en détail

UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008

UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008 22 & 23 janvier 2008, Skhirat, Maroc UN EXEMPLE DE SOCIETE D ECONOMIE MIXTE DANS LE DOMAINE DES TRANSPORTS TaM 1978-2008 Marc le Tourneur, Directeur Général SOMMAIRE 1. L ORGANISATION DES DEPLACEMENTS

Plus en détail

Communiqué de presse 18 Décembre 2012

Communiqué de presse 18 Décembre 2012 Tendances touristiques : 1 ère vague de l Observatoire National des Stations de Montagne ANMSM Atout France Communiqué de presse 18 Décembre 2012 Le début de saison est perçu comme meilleur que l an passé

Plus en détail

La gestion des remontées mécaniques par des opérateurs privés en délégation de service public

La gestion des remontées mécaniques par des opérateurs privés en délégation de service public Université Lumière Lyon 2 2007-2008 Institut d Etudes Politiques de Lyon Mémoire La gestion des remontées mécaniques par des opérateurs privés en délégation de service public Lagarde Lucie Séminaire :

Plus en détail

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions»

«Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» «Les défis du développement durable des transports dans les villes des pays en développement : les bonnes solutions» L exemple Sem Charles DESCOURS Président d honneur délégué aux transports, sénateur

Plus en détail

Comprend : Transport en car, CETTE AFFICHE TIENT LIEU DE CONVOCATION

Comprend : Transport en car, CETTE AFFICHE TIENT LIEU DE CONVOCATION LES SAISIES SAMEDI 24 JANVIER 2015 STATION DE SAVOIE Altitude 1650m Station Olympique de 1992 Domaine skiable familial pour le ski alpin avec un enneigement souvent exceptionnel. FORFAIT ESPACE DIAMANT

Plus en détail

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.

Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon. Modernisation et mise en accessibilité de la gare de Vergèze Muriel PIN 04 67 22 93 87 /// 06 07 76 82 05 pin.muriel@cr-languedocroussillon.fr Dans le cadre du Pacte régional, la Région a mis en place

Plus en détail

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007

L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 L expérience d une SEM de transport française: «Transports de l Agglomération de Montpellier» (TaM) 1978-2007 RABAT JOURNEE D ETUDE DU 27 NOVEMBRE 2007 Marc le Tourneur Directeur Général de TaM SOMMAIRE

Plus en détail

Neige de culture. Comment l eau devient cristal le temps d un. hiver

Neige de culture. Comment l eau devient cristal le temps d un. hiver Neige de culture Comment l eau devient cristal le temps d un? hiver La neige de culture : pourquoi? Depuis plusieurs décennies, le tourisme hivernal est apparu comme un élément essentiel de l économie

Plus en détail

INFRASTRUCTURE DE ZERMATT.

INFRASTRUCTURE DE ZERMATT. INFRASTRUCTURE DE ZERMATT. INDICATIONS DE LIEU Nom du lieu Zermatt (code postale 3920) Altitude 1'620 m d habitants 5'625 personnes (État 01.11.2014) Surface 24'336 ha / 243.36 km 2 Limite haut de la forêt

Plus en détail

Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place

Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place Covoiturage en interne Les employés de la station pratiquent le covoiturage, des mesures d incitation sont en place Pour vos déplacements professionnels, le covoiturage aussi est un moyen efficace pour

Plus en détail

SAVOIE - 73 VAL CENIS

SAVOIE - 73 VAL CENIS VAL CENIS 7/11 ANS Glissez à Val Cenis, sans retenue, avec vos copains! Mixez à plein temps glisse et animations diverses : création d un spectacle, grands jeux, topos sur l environnement de montagne Tous

Plus en détail

C est l organisme responsable du service public de l électricité en Haute-Vienne.

C est l organisme responsable du service public de l électricité en Haute-Vienne. INDICATEURS DE CONCESSION* 2 0 13 LE SYNDICAT ÉNERGIES HAUTE-VIENNE (SEHV) C est l organisme responsable du service public de l électricité en Haute-Vienne. PROPRIÉTAIRE DES RÉSEAUX ÉLECTRIQUES DE DISTRIBUTION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE

DOSSIER DE PRESSE. Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Annecy, le 10 février 2015 DOSSIER DE PRESSE Mardi 10 février 2015 : Comité syndical du SYANE Un budget 2015 de 155 M, dont un programme de travaux de 70 M avec le maintien d un haut niveau d investissements

Plus en détail

Il est des modes de transports à Lyon qui demeurent uniques. Outre les modes classiques de surface ou le métro, Lyon possède cet outil réservé aux

Il est des modes de transports à Lyon qui demeurent uniques. Outre les modes classiques de surface ou le métro, Lyon possède cet outil réservé aux Il est des modes de transports à Lyon qui demeurent uniques. Outre les modes classiques de surface ou le métro, Lyon possède cet outil réservé aux zones fortement accidentées. On a plus souvent l habitude

Plus en détail

LE GAZ A SOULTZ LES BAINS

LE GAZ A SOULTZ LES BAINS LE GAZ A SOULTZ LES BAINS 1996 : LE DEBUT DE LA PROCEDURE : Le Conseil Municipal, désireux de faire bénéficier la Commune de Soultz-les-Bains d un service public de distribution de gaz, a demandé en date

Plus en détail

Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants :

Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants : Efficience de l éclairage public Quelles solutions pour les élus locaux Intervenants : Christophe FERRAGNE, responsable du service «Electrification Equipements et Communications Electroniques» SOMMAIRE

Plus en détail

Inauguration du centre d examen du permis de conduire rénové. LAVAL Lieu-dit Beausoleil

Inauguration du centre d examen du permis de conduire rénové. LAVAL Lieu-dit Beausoleil Inauguration du centre d examen du permis de conduire rénové LAVAL Lieu-dit Beausoleil DOSSIER DE PRESSE 16 janvier 2015 à 15 h 30 Contact presse Service départemental de veille et de communication interministérielle

Plus en détail

1 journée de ski en famille CHF 93.- seulement SKIEZ AU MEILLEUR PRIX!

1 journée de ski en famille CHF 93.- seulement SKIEZ AU MEILLEUR PRIX! 1 journée de ski en famille CHF 93.- seulement SKIEZ AU MEILLEUR PRIX! TARIFS HIVER 2015-2016 2 8 BONNES RAISONS DE CHOISIR LES MARÉCOTTES 1 2 3 4 5 6 7 8 Le paradis des familles Des prix très attractifs

Plus en détail

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS,

CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, CHAPiTRE 2 LE SYSTÈME ÉLECTRIQUE FRANCAIS, ( Le système ÉLECTRIQUE français Le nouveau groupe de production qui serait implanté à Flamanville s inscrit dans l ensemble du système électrique français dont

Plus en détail

Économie de gestion des domaines skiables

Économie de gestion des domaines skiables LES CAHIERS Économie de gestion des domaines skiables LES ENJEUX DES DÉLÉGATIONS DE SERVICE PUBLIC DE REMONTÉES MÉCANIQUES MAINTENIR LA COMPÉTITIVITÉ DES STATIONS DE MONTAGNE SEPTEMBRE 2011 Préambule Dans

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

directs, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux.

directs, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux. ? Sem, vrai ou faux Avec 1 115 sociétés recensées et 54 200 emplois directs, les Sem jouent un rôle majeur dans l immobilier, l aménagement et la gestion des services publics locaux. Mais que connaissez-vous

Plus en détail

Programmes d actions

Programmes d actions Programmes d actions Modernisation des équipements et renforcement de la filière prioritaire du tourisme hivernal Intitulé du projet : Amélioration de l attractivité de la station ski alpin Maître d ouvrage

Plus en détail

REUNION PROPRIETAIRES 27 décembre 2012 LES RESULTATS DE TIGNES

REUNION PROPRIETAIRES 27 décembre 2012 LES RESULTATS DE TIGNES REUNION PROPRIETAIRES 27 décembre 2012 LES RESULTATS DE TIGNES HIVER 2012 : FREQUENTATION STATION Fréquentation 2012 : - 0,7% vs 2011 séjours : 340 800 nuitées : 2 044 800 En volume de personnes accueillies,

Plus en détail

Dossier de Presse. Hiver 2015 / 2016

Dossier de Presse. Hiver 2015 / 2016 Dossier de Presse Hiver 2015 / 2016 2 l 14 Sommaire Le groupe Doppelmayr, une suprématie mondiale Découvrez le Groupe Doppelmayr, les grandes étapes historiques, son secteur d activité, ses 4 applications...

Plus en détail

PROJET TIGNES 1800 Emplacement rare et exceptionnel

PROJET TIGNES 1800 Emplacement rare et exceptionnel PROJET TIGNES 1800 Emplacement rare et exceptionnel LE PROJET Construction de deux chalets quasiment identiques sur la parcelle 1840 de 1020m², propriété d une SCI. Emplacement aux pieds des pistes, arrivée

Plus en détail

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES ET DES ACHATS 2015 DFA 21 Mise en œuvre des évolutions législatives de la taxe de séjour à compter du 1 er mars 2015 Mesdames, Messieurs, PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

Plus en détail

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important

Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important Numéro 145 : décembre 2012 Emplois salariés dans le tourisme : un poids localement important En 2009, le tourisme en Midi-Pyrénées génère 44 000 emplois salariés, soit 4,5 % de l emploi salarié total.

Plus en détail

L ACTIVITE TOURISTIQUE EN SAVOIE ELEMENTS D ANALYSE

L ACTIVITE TOURISTIQUE EN SAVOIE ELEMENTS D ANALYSE L ACTIVITE TOURISTIQUE EN SAVOIE ELEMENTS D ANALYSE Juin 2009 I. L OFFRE TOURISTIQUE La capacité d hébergement en Savoie 674.200 lits touristiques Refuges et Gîtes d'étapes 4 100 1% Centres et Villages

Plus en détail

Ministère des Ressources Naturelles du Nouveau-Brunswick Principes de gestion des sentiers

Ministère des Ressources Naturelles du Nouveau-Brunswick Principes de gestion des sentiers Ministère des Ressources Naturelles du Nouveau-Brunswick Principes de gestion des sentiers Contexte Plus de 4 000 kilomètres de sentiers sont déjà aménagés sur les terres administrées par le MRN; ces sentiers

Plus en détail

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau

RAPPORT N 11.475 CP DIRECTION GENERALE DES SERVICES POLE AMENAGEMENT DU TERRITOIRE. Direction : Eau RAPPORT N 11.475 CP AUTORISATION DE SIGNATURE DE L'AVENANT N 2 AU MARCHE DE MAITRISE D'OEUVRE POUR L'AMENAGEMENT DES BERGES DE SEINE ET DES ESPACES PUBLICS ATTENANTS DU PONT DE SEVRES A PARIS DIRECTION

Plus en détail

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr Pays de l Afrique de l Ouest limité par : l Océan Atlantique au sud le Nigeria à l Est le Togo à l Ouest le Niger au Nord Est

Plus en détail

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature.

2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. Direction des Finances Direction de l Urbanisme 2013 DF 86 DU 305 Parc des Expositions de la Porte de Versailles (15è) Résiliation anticipée de la convention. Autorisation Signature. PROJET DE DÉLIBÉRATION

Plus en détail

Présentation La réforme des autorisations d urbanisme

Présentation La réforme des autorisations d urbanisme Présentation La réforme des autorisations d urbanisme 26 janvier 2007 1 UNE REFORME : - issue de l ordonnance du 8 décembre 2005 - applicable aux demandes d autorisation déposées après le 1er octobre 2007

Plus en détail

1 Présentation générale de l activité économique des stations de montagne

1 Présentation générale de l activité économique des stations de montagne Sommaire 0 Introduction 1 Présentation générale de l activité économique des stations de montagne p - 1 p - 4 1.1 Données générales 1.2 Le rapport entre l offre des stations et la fréquentation par la

Plus en détail

AC11 Accueil et image station 1. AC05 Gestion et résolution de conflits avec la clientèle 1. AC07 Prévenir et gérer les actes violents 1

AC11 Accueil et image station 1. AC05 Gestion et résolution de conflits avec la clientèle 1. AC07 Prévenir et gérer les actes violents 1 FORMATIONS 205 DOMAINES SKIABLES DE FRANCE FORMATION Mél : l.lefevre@domaines-skiables.fr Tél : 04.79.26.60.70 - Fax : 04.79.96.08.7 Numéro d activité : 82 73 0358 73 NOS MODULES ACCUEIL-VENTE-ANGLAIS

Plus en détail

Classe de neige 2016. Réunion Vendredi 06 novembre 2015

Classe de neige 2016. Réunion Vendredi 06 novembre 2015 Classe de neige 2016 Réunion Vendredi 06 novembre 2015 Pourquoi? Quoi? Quand? Où? Classe de neige Combien? Accompag nateurs? Qui? Matériel? Pourquoi partir en classe de neige? VIVRE ENSEMBLE. Découvrir

Plus en détail

INAUGURATION DE TRAVAUX D ÉLECTRIFICATION DE LA COMMUNE DE GONNEVILLE

INAUGURATION DE TRAVAUX D ÉLECTRIFICATION DE LA COMMUNE DE GONNEVILLE INAUGURATION DE TRAVAUX D ÉLECTRIFICATION DE LA COMMUNE DE GONNEVILLE Vendredi 26 septembre 2014 À la mairie de Gonneville LE SYNDICAT DÉPARTEMENTAL D ÉNERGIES DE LA MANCHE (SDEM50) Le Syndicat Départemental

Plus en détail

Le patrimoine routier PACA & Languedoc-Roussillon

Le patrimoine routier PACA & Languedoc-Roussillon Le patrimoine routier PACA & Languedoc-Roussillon Christophe PARIS Président du SPRIR PACA Centre d'études Techniques de l'équipement Méditerranée www.cete-mediterranee.fr Un constat Il est devenu difficile

Plus en détail

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016

CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 Département Administration Paris, le 3 mars 2014 et Gestion Communales VP/AH/Note 11 Affaire suivie par Véronique PICARD CONTRAT DE PRESENCE POSTALE TERRITORIALE 2014-2016 La continuité - maintien du montant

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE UNION DES SECTEURS D'ENERGIE DU DEPARTEMENT DE L'AISNE Rue Turgot CS 90666-02007 LAON CEDEX - Tél. 03 23 27 15 80 - Fax 03 23 27 15 81 - Courriel - contact@useda.fr COMMUNIQUÉ DE PRESSE Ce 24 juillet 2015,

Plus en détail

Le Corbier, Une station 100% skis aux pieds

Le Corbier, Une station 100% skis aux pieds Le Corbier (73) Le Corbier, Une station 100% skis aux pieds L un des 4 plus grands domaines skiables français La résidence «Etoile des Neiges» se situe au Corbier, dans le département de la Savoie, au

Plus en détail

1/ Le patrimoine de l Entreprise :

1/ Le patrimoine de l Entreprise : Le directeur du service maintenance assume plusieurs responsabilités à savoir : - Une responsabilité technique du patrimoine qui lui est confié. A ce titre, il a : - Une connaissance approfondie des équipements

Plus en détail

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique

Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique N 3 - Avril 2013 Numéro 150 : Avril 2013 Zone de montagne touristique pyrénéenne : 1 emploi salarié sur 6 est touristique En 2009, dans la zone de montagne touristique pyrénéenne, les emplois salariés

Plus en détail

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale.

Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Roissy, un hub performant au service d une métropole mondiale et du territoire nationale. Introduction : L aéroport de Roissy est un hub mondial c est-à-dire une plateforme aéroportuaire qui permet la

Plus en détail

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ;

11 juillet 2014. 1. La capacité pour les collectivités de recouvrer les coûts d investissements ; Contribution de la Caisse des Dépôts à la consultation publique de l ARCEP sur le modèle générique de tarification de l accès aux réseaux en fibre optique jusqu à l abonné en dehors des zones très denses

Plus en détail

1906 : la loi du 15 juin 1906 sur les distributions d énergie reconnaît aux communes le pouvoir concédant en matière de distribution d électricité.

1906 : la loi du 15 juin 1906 sur les distributions d énergie reconnaît aux communes le pouvoir concédant en matière de distribution d électricité. CHAPITRE 1 LA DISTRIBUTION D ELECTRICITE EST UN SERVICE PUBLIC LOCAL En France, tout au long du vingtième siècle, l organisation de la distribution locale d électricité a connu de profondes mutations.

Plus en détail

MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN COMITE DE QUARTIER DU 29/10/2014

MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN COMITE DE QUARTIER DU 29/10/2014 MODERNISATION ET AMÉNAGEMENT DU SITE DE LA GARE BORDEAUX SAINT-JEAN COMITE DE QUARTIER DU 29/10/2014 1 SOMMAIRE 1. Le projet 2. L actualité des chantiers 3. Le dispositif d information et de communication

Plus en détail

Parmi les formules suivantes, lesquelles permettent de calculer celle d un véhicule :

Parmi les formules suivantes, lesquelles permettent de calculer celle d un véhicule : EXERCICE 1 Parmi les formules suivantes, lesquelles permettent de calculer celle d un véhicule : 1) Ec = m v 2) Ec = ½ m v 3) Ec = ½ m v² 4) Ec = ½ v² 5) Ec = mv² EXERCICE 2 1) Rappelez la formule permettant

Plus en détail

Sem, vraioufaux Avec près de 1 000 sociétés

Sem, vraioufaux Avec près de 1 000 sociétés Sem, vrai oufaux Sem, vrai ou faux Avec près de 1 000 sociétés recensées et 52 300 emplois directs, les Sociétés d économie mixte jouent un rôle majeur dans l aménagement, le tourisme, l immobilier et

Plus en détail

POUR UNE TARIFICATION DE L ELECTRICITE MIEUX ADAPTEE AUX REALITES SAISONNIERES DES STATIONS DE SKI DU QUEBEC

POUR UNE TARIFICATION DE L ELECTRICITE MIEUX ADAPTEE AUX REALITES SAISONNIERES DES STATIONS DE SKI DU QUEBEC Mémoire de l Association POUR UNE TARIFICATION DE L ELECTRICITE MIEUX ADAPTEE AUX REALITES SAISONNIERES DES STATIONS DE SKI DU QUEBEC Présenté dans le cadre de la consultation publique sur les enjeux énergétiques

Plus en détail

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU-

PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- Office National de l Electricité et de l Eau potable -Direction Assainissement et Environnement- PROGRAMME NATIONAL D ASSAINISSEMENT LIQUIDE -EXPÉRIENCE DE L ONEE/BRANCHE EAU- 21 Mai 2013 1 Plan Cadre

Plus en détail

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski

Etude de la qualité de l air autour des accès de Stations de ski autour des accès de Stations de ski 2013 www.air-rhonealpes.fr Diffusion : Juillet 2014 Siège social : 3 allée des Sorbiers 69500 BRON Tel : 09 72 26 48 90 - Fax : 09 72 15 65 64 contact@air-rhonealpes.fr

Plus en détail

gare supérieure du téléphérique des Prodains

gare supérieure du téléphérique des Prodains Gare supérieure du téléphérique des Prodains place du Téléphérique les Dromonts Morzine Dossier IA74000853 réalisé en 2006 Copyrights Copyrights Auteurs Région Rhône-Alpes, Inventaire général du patrimoine

Plus en détail

... au confort du gaz en réseau!

... au confort du gaz en réseau! ... au confort du gaz en réseau! OUI, le gaz en réseau arrive près de chez vous! Suite à un appel d offre public, votre commune a choisi de confier l installation du réseau local de gaz propane à TOTALGAZ,

Plus en détail

L expérience de plusieurs communes wallonnes

L expérience de plusieurs communes wallonnes Workshop Eclairage public Alliance Climat Luxembourg Beckerich, 25 février 2010 Eclairage adapté, éclairage économe L expérience de plusieurs communes wallonnes Marianne DUQUESNE, Conseiller Cellule Energie

Plus en détail

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils

Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie. Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Rehabilitation de la Maison de Radio France Création d une nouvelle géothermie Alexandre Teixera Maison de Radio France Olivier Grière G2HConseils Un pari architectural et une rénovation HQE - La mise

Plus en détail

PROSPECTUS D EMISSION

PROSPECTUS D EMISSION PROSPECTUS D EMISSION Augmentation autorisée du capital-actions Photo prise le 01.04.2013, 10h55 Prise de vue de la dernière file d attente au départ du télésiège de la Pointe de l Au. En effet, jusqu

Plus en détail

Aéroport Nice Côte d Azur, sur la voie de la neutralité carbone. Forum Plan Climat Alpes-Maritimes 15 novembre 2013

Aéroport Nice Côte d Azur, sur la voie de la neutralité carbone. Forum Plan Climat Alpes-Maritimes 15 novembre 2013 Aéroport Nice Côte d Azur, sur la voie de la neutralité carbone Forum Plan Climat Alpes-Maritimes 15 novembre 2013 Sommaire Nice Côte d Azur en quelques chiffres Nice Côte d Azur et qualité de l air Son

Plus en détail

Accessibilité aux sites touristiques des Alpes

Accessibilité aux sites touristiques des Alpes Accessibilité aux sites touristiques des Alpes Etude de cas (mars 2008) Valérie Buttignol, CETE Méditerranée 1 Objectifs et contexte Contexte : Convention Alpine et conférence Alpine de juin 2008 Objectifs

Plus en détail

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS)

BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS) BILAN GAZ A EFFET DE SERRE EN STATION SAINT MARTIN DE BELLEVILLE (LES MENUIRES, VAL THORENS) Étude menée en partenariat avec : Agence De l Environnement et de la Maîtrise de l Energie (ADEME) Commune de

Plus en détail

Association Born2Ride. Derby du Grand Massif. Derby de Morzine

Association Born2Ride. Derby du Grand Massif. Derby de Morzine Association Born2Ride Derby du Grand Massif Derby de Morzine Un derby? Mais qu est ce que c est? Un derby, c est simple Tout le monde se retrouve en haut d une montagne chaussé de ski, de snowboard, de

Plus en détail

MANUEL QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT Domaine Skiable de Flaine Domaine Skiable du Giffre

MANUEL QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT Domaine Skiable de Flaine Domaine Skiable du Giffre 3.6++++++++++++++ Mise à jour février 2011 MANUEL QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT Domaine Skiable de Flaine Domaine Skiable du Giffre Domaine d activité : Conception et promotion de nouveaux produits,

Plus en détail

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers

NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR. Aspects financiers Luxembourg, le 8 novembre 2013 NOTE A L ATTENTION DE MONSIEUR LE FORMATEUR Aspects financiers Volet 2 : Aides financières dans le domaine de la promotion des énergies renouvelables et de l efficacité énergétique

Plus en détail

LA FRANCE, DESTINATION TOURISTIQUE PHARE POINTS L ESSENTIEL EN

LA FRANCE, DESTINATION TOURISTIQUE PHARE POINTS L ESSENTIEL EN LA FRANCE, DESTINATION TOURISTIQUE PHARE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 LA FRANCE SÉDUIT LES TOURISTES ÉTRANGERS La France est la 1 e destination touristique au monde avec 84,7 millions de touristes étrangers

Plus en détail

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles

Position adoptée par le Comité exécutif de la CES lors de sa réunion du 4 mars à Bruxelles Position de la Confédération Européenne des Syndicats (CES) sur la proposition de règlement visant à réduire les émissions de CO2 des voitures neuves (COM(2007)856) Position adoptée par le Comité exécutif

Plus en détail

Les modes de gestion du service public de chauffage urbain. ALE LYON le 27 octobre 2009

Les modes de gestion du service public de chauffage urbain. ALE LYON le 27 octobre 2009 Les modes de gestion du service public de chauffage urbain ALE LYON le 27 octobre 2009 LA NOTION DE SERVICE PUBLIC DE CHAUFFAGE URBAIN «Le chauffage urbain consiste, à partir d'une ou de plusieurs centrales

Plus en détail

COUPE SKI ADAS-INRA 2015 23-25 JANVIER 2015 LA PLAGNE MONTALBERT (SAVOIE, 1250 A 3250M)

COUPE SKI ADAS-INRA 2015 23-25 JANVIER 2015 LA PLAGNE MONTALBERT (SAVOIE, 1250 A 3250M) COUPE SKI ADAS-INRA 2015 23-25 JANVIER 2015 LA PLAGNE MONTALBERT (SAVOIE, 1250 A 3250M) La SL ADAS-INRA de Montpellier et la Commission Sport organisent la COUPE SKI ADAS-INRA 23-25 JANVIER 2015 LA PLAGNE

Plus en détail

Qu est-ce que l efficacité énergétique?

Qu est-ce que l efficacité énergétique? Qu est-ce que l efficacité énergétique? Vous avez sûrement beaucoup entendu cette expression dernièrement. En général, elle désigne le fait d utiliser moins d énergie qu avant pour fournir des services

Plus en détail

Concours «Performances environnementales des unités de production de BPE»»

Concours «Performances environnementales des unités de production de BPE»» Dossier de presse - Novembre 2014 Concours «Performances environnementales des unités de production de BPE»» Remise des prix Salon des Maires et des Collectivités Locales Mardi 25 novembre 2014 Contact

Plus en détail

Sport de montagne et sports nature

Sport de montagne et sports nature Sport de montagne et sports nature Quelle maîtrise d ouvrage pour quel projet de territoire? Les acteurs et leurs stratégies L innovation dans les stations de montagne -Un enjeu d utilisation du territoire

Plus en détail

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5

Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5 Observatoire National des Stations de Montagne Atout France ANMSM Vague 5 10 avril 2014 Méthodologie Cette enquête repose sur l interrogation de l ensemble des stations membres du réseau ANMSM. Sa dimension

Plus en détail

AVIS de la CCIP relatif à la desserte de l aéroport de Roissy CDG par le projet «CDG Express»

AVIS de la CCIP relatif à la desserte de l aéroport de Roissy CDG par le projet «CDG Express» AVIS de la CCIP relatif à la desserte de l aéroport de Roissy CDG par le projet «CDG Express» présenté par Bernard IRION Assemblée Générale du 23 juin 2005 Les enjeux d une desserte ferroviaire directe

Plus en détail

FILIERE TECHNIQUE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT DE 1 ERE CLASSE

FILIERE TECHNIQUE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT DE 1 ERE CLASSE A D M I N I S T R A T I V E FILIERE TECHNIQUE CONCOURS D ADJOINT TECHNIQUE TERRITORIAL DES ETABLISSEMENTS D ENSEIGNEMENT DE 1 ERE CLASSE I Catégorie et composition.... 2 II - Les fonctions......2 III -

Plus en détail

PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014

PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014 Pôle Services Urbains CCSPL RM / VILLE du 01/12/2015 N 1 PARKINGS EN OUVRAGE RAPPORT ANNUEL DU DELEGATAIRE ANNEE 2014 PREAMBULE Les délégations de service public des parcs en ouvrage s inscrivent dans

Plus en détail

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS

ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS ENTREZ DANS LE PREMIER RÉSEAU D INDÉPENDANTS Fédération Internationale des Logis VOUS SOUHAITEZ conserver votre identité et votre indépendance en vous appuyant sur une marque puissante?, c est 3 000 restaurateurs-hôteliers,

Plus en détail

Les Mobilités dans les Territoires

Les Mobilités dans les Territoires Rencontres Scientifiques & Techniques Territoriales Les Mobilités dans les Territoires La gestion du stationnement et les politiques de mobilités Economie du Stationnement, Maitrise du Stationnement et

Plus en détail

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important.

Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. Pour tous les territoires, l attractivité touristique est un enjeu important. En effet, source de richesse et d emplois directs ou induits, le tourisme est un ballon d oxygène pour la viabilité de certains

Plus en détail

ALLOCUTION DE LUC CHATEL 23 EME CONGRES DE L ASSOCIATION NATIONALE DES ELUS DE LA MONTAGNE VENDREDI 26 OCTOBRE 2007

ALLOCUTION DE LUC CHATEL 23 EME CONGRES DE L ASSOCIATION NATIONALE DES ELUS DE LA MONTAGNE VENDREDI 26 OCTOBRE 2007 ALLOCUTION DE LUC CHATEL 23 EME CONGRES DE L ASSOCIATION NATIONALE DES ELUS DE LA MONTAGNE VENDREDI 26 OCTOBRE 2007 Monsieur le Président Mesdames et messieurs les parlementaires Mesdames et messieurs

Plus en détail

Urbanisme & mobilité durable : Enjeux & perspectives

Urbanisme & mobilité durable : Enjeux & perspectives Urbanisme & mobilité durable : Enjeux & perspectives... ½ siècle d'investissements en faveur de la route 1950... 1950 1950' : ville compacte. monde rural // monde agricole 1950' : début de l'automobile

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

Caractérisation technique du service

Caractérisation technique du service rapport sur le prix et la qualité du service public de l assainissement non collectif 2012 3 Caractérisation technique du service Présentation du territoire desservi Le service est géré au niveau communal

Plus en détail

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES

LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES LES CENTRES DE TECHNOLOGIE AVANCÉE : ENTRE 20 ET 30 MILLIONS D EUROS POUR ÉQUIPER LES ÉCOLES TECHNIQUES ET PROFESSIONNELLES conférence de presse lundi 23 avril 2007 I. La revalorisation de l enseignement

Plus en détail

MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS

MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS MÉCANISMES DE CAPTATION DE LA VALEUR: PRINCIPES ET APPLICATION EN CONTEXTE MONTRÉALAIS Ludwig Desjardins, Ph.D. Directeur Planification stratégique par interim Planification & Innovations 31 mars 2015

Plus en détail

Guide des Activités. Hiver 2014-2015. Ski Alpin - Activités Nordiques Découverte - Enfants Forfaits - Promo - Tarifs - Services

Guide des Activités. Hiver 2014-2015. Ski Alpin - Activités Nordiques Découverte - Enfants Forfaits - Promo - Tarifs - Services Guide des Activités Hiver 2014-2015 Ski Alpin - Activités Nordiques Découverte - Enfants Forfaits - Promo - Tarifs - Services Guide Activités - Hiver 2014-15 - Hors Neige ACHATS FORFAITS EN LIGNE : Gagner

Plus en détail

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES

LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES LA GESTION DURABLE DES FORÊTS PUBLIQUES 2015 AGENCE DE FONTAINEBLEAU L OFFI CE NATIONAL DES FORÊTS PREMIER GESTIONNAIRE D ESPACES NATURELS EN FRANCE Établissement public à caractère industriel et commercial

Plus en détail

Le financement de l enseignement privé par les collectivités territoriales

Le financement de l enseignement privé par les collectivités territoriales www.jeanclaudegaudin.net Juillet 2006 Le financement de l enseignement privé par les collectivités territoriales Une polémique a récemment surgi à propos du financement de l enseignement privé par les

Plus en détail

Les Rencontres des Managers

Les Rencontres des Managers Lyon, le 29 avril 2010 Bonjour, En tant que manager d équipe de développeurs économiques, vous êtes rodé aux pratiques du développement économique local. Cependant, l accélération des mutations économiques

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 PROPOSITION DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 PROPOSITION DE DÉCRET 764 (2007-2008) N 1 764 (2007-2008) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 16 avril 2008 PROPOSITION DE DÉCRET modifiant les articles 35 et 111 du Code wallon de l aménagement du territoire, de l urbanisme,

Plus en détail

Monsieur Jean-Jacques BERTHOD. Président du SIVOM des Saisies 73620 LES SAISIES. Monsieur le Président

Monsieur Jean-Jacques BERTHOD. Président du SIVOM des Saisies 73620 LES SAISIES. Monsieur le Président Monsieur Jean-Jacques BERTHOD Président du SIVOM des Saisies 73620 LES SAISIES Monsieur le Président Par lettre en date du 7 août 1997, j'ai porté à votre connaissance les observations provisoires de la

Plus en détail

Vendredi 21 décembre 2007- site du Blottereau (Nantes)

Vendredi 21 décembre 2007- site du Blottereau (Nantes) Direction régionale de Nantes Rénovation de l atelier de maintenance des Trains Régionaux à Nantes Vendredi 21 décembre 2007- site du Blottereau (Nantes) Jacques Auxiette Président du Conseil régional

Plus en détail

Label de Qualité. 21% des émissions de gaz à effet de serre sont imputables au secteur des bâtiments (Ademe 2004)

Label de Qualité. 21% des émissions de gaz à effet de serre sont imputables au secteur des bâtiments (Ademe 2004) Label de Qualité Environnementale La station incite à la norme HQE (Haute Qualité Environnementale) ou plus (Efinergie, bâtiments passifs) pour la construction ou la réhabilitation de ses bâtiments. 21%

Plus en détail

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012 État des lieux et perspectives Patrick LE CŒUR Pôle Mobilité Electrique Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

Transports ferroviaires en Haute-Normandie

Transports ferroviaires en Haute-Normandie Transports ferroviaires en Haute-Normandie Responsable des Transports Express Régionaux (TER), la Région a apporté à ce titre des améliorations significatives sur le réseau régional (modernisation de l

Plus en détail