ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR)"

Transcription

1 ROCARE-TIC SENEGAL ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ENSEIGNANT NON TIC N 1 Ce 26/01/05 Légende : En 1 : représente l enseignant non TIC N 1 C 1 : représente le chercheur Entretien : C 1 : Je vous remercie d être venu pour cet entretien. Depuis quand enseignez vous? En 1 : Depuis C 1 : Depuis quand êtes vous dans cet établissement? En 1 : Je suis dans cet établissement depuis C 1 : Quelle discipline enseignez vous? En 1 : Toutes les disciplines de l école élémentaire. C 1 : C est-à-dire? En 1 : le français, le calcul, l éducation artistique et aussi les leçons d éveil. C 1 : Quel est votre profil de formation? En 1 : Je suis passé par le CEPS après le bac, après avoir fait deux ans à l université en histoire géographie, j ai rejoint l enseignement en C 1 : Depuis quand utilisez vous l ordinateur? En 1 : Depuis que les ordinateurs sont dans cette école, C 1 : Etes vous à l aise devant un ordinateur? En 1 : Un peu à l aise seulement. C 1 : Comment avez vous appris?

2 En1 : Nous avons subi une formation accélérée avec des personnes ressources, avec toute l équipe pédagogique aussi de l école, en même temps que toute l équipe pédagogique. C1 : Quelles sont vos utilisations les plus fréquentes de l ordinateur? En1 : J utilise souvent l ordinateur avec ma classe par exemple quand nous faisons des exercices ou bien des leçons de français, de calcul. C1 : Et la périodicité? En1 : Deux fois par semaine. C1 : Pouvez vous décrire les performances des élèves depuis qu ils ont commencé à utiliser l ordinateur. En1 : bien, je vois que les élèves quand même maîtrisent un peu l outil informatique dans la mesure si on leur demande par exemple de rechercher des exercices ou bien des leçons, à graver des CD, ils parviennent à le faire sans l aide de personne. C1 : Est ce que vous allez sur Internet? En1 : Pas souvent quand même. C1 : Mais vous le faites quand même? En1 : Une fois j ai essayé, mais actuellement je ne suis pas tellement branché. C1 : Pouvez vous faire des propositions pour améliorer ce qui se fait actuellement avec l ordinateur? En 1 : Mais, il faudrait augmenter le nombre d ordinateurs dans la mesure où les effectifs sont pléthoriques et que les enfants, dès fois se mettent à 4 ou 5 voir pour utiliser l outil informatique, l ordinateur. C 1 : D après vous y-a-t-il une différence entre garçons et filles dans l utilisation de l ordinateur? En 1 : Non, il n y a pas de différence, parce que dans les classes, les garçons comme les filles utilisent l ordinateur de la même façon. C 1 : Selon vous, en quoi les TIC peuvent-elles être utiles à l élève, à l apprenant?

3 En 1 : A l élève, peuvent augmenter les performances de l élève dans la mesure où ses techniques lui permettent d utiliser des exercices très variés, le choix des exercices aussi est très judicieux et l élève aussi donc se prend en charge, s autocorrige donc il est pratiquement artisan de son propre enseignement. C 1 : Est-ce que vous collaborez avec d autres enseignants dans l utilisation de l ordinateur? En 1 : Oui de temps en temps, il m arrive par exemple pour faire un relevé de notes pendant les compositions de faire appel à un collègue pour m aider par exemple à dresser les listes ou bien à faire le classement. C 1 : Est ce que vous pouvez nous dire les avantages que vous trouvez dans l utilisation de l ordinateur de même que les inconvénients? En 1 : Pour les avantages, j ai soutenu que le maître voie son travail diminuer, il ne s impose plus devant les élèves comme étant une personne essentielle, donc ce sont les élèves qui par eux mêmes. Bien ça c est une des raisons, l autre raison c est que le choix des exercices aussi, je trouve que ces exercices sont beaucoup plus intéressants et beaucoup plus variés. Pour le choix des exercices je trouve aussi qu il y a un gain de temps et je voie que le travail du maître est vraiment allégé. C 1 : Et les inconvénients? En 1 : Bon les inconvénients, je voie que tous les élèves n utilisent pas Euh l ordinateur EUH avec Euh tous les élèves n ont pas accès de manière pour un temps bien important à cet outil. D abord c est ça parce que c est lié, bon au nombre limité d ordinateurs qui sont dans cette école, vu les effectifs qui sont pléthoriques, par exemple dans ma classe j ai 68 élèves et dans la salle 20 ordinateurs pour les élèves, donc, s il faut 3 élèves par ordinateur, il y a 8 élèves qui ont des difficultés pour s asseoir, etc, il y a des groupes qui sont à 4 et d autres à 3. Ceux qui sont à 4 n ont pas le même temps de l utilisation de l outil que ceux qui sont à 3.

4 Un autre inconvénient, je trouve que cela aussi amoindri le travail de l élève, il peut s autocorriger, d accord, mais comme ce qu on avait l habitude de faire traditionnellement, écrire, etc., il n écrit pas assez avec le bic. C 1 : Vos rapports avec les élèves ont ils changés depuis que vous avez introduit l ordinateur dans l école? En 1 : Oui nos rapports ont un peu changé dans la mesure où je ne m impose pas devant les élèves, ils ne me voient pas toujours devant eux, donc je m efface complètement et je les laisse agir et ce sont eux qui contribuent à leur propre formation. C 1 : Les rapports entre élèves ont ils changés? En 1 : Oui, ils communiquent plus, donc en faisant les exercices ou les leçons qui leur sont proposés, ils communiquent plus, donc nos relations se voient raffermies. Et c est un travail de groupe qui s effectue, cela favorise aussi un travail de groupe. C 1 : La façon d apprendre a-t-elle changé depuis qu on a introduit l ordinateur au niveau des apprenants? En 1 : Les élèves maintenant ne voient plus la nécessité de la présence du maître devant eux, maintenant ils sont devant ils reçoivent des consignes et ils exécutent. C 1 : La manière d enseigner a- t- elle changé avec l ordinateur? En 1 : Oui la manière d enseigner a un peu changé ou même beaucoup changé dans la mesure où maintenant je ne me mets plus devant les élèves pour leur donner les explications, mais ce sont eux maintenant qui font leurs propres découvertes. Donc, mon travail est allégé. C 1 : Pouvez- vous nous dire comment vous avez été formé à l utilisation? En 1 : Bien, nous avons reçu un moniteur ici qui nous a fait une formation accélérée, mais de cette formation il faut avouer que je n ai pas tellement maîtrisé l outil informatique, c était une formation accélérée, bien, ensuite,

5 il y a eu une monitrice qui était ici, mais on n a pas vu les contraintes de la classe de CM2, je n ai pas pu tellement étudier l outil informatique à fond. C 1 : Recevez vous un soutien, des encouragements? Êtes vous suivi? En 1 : Oui je reçois souvent un encouragement de notre directrice qui nous a fait prendre conscience de l importance de l enjeu de l utilisation de l outil informatique, souvent elle nous dit que maintenant ce sont les analphabètes des temps modernes ce sont les personnes qui ne savent pas utiliser l outil informatique. C 1 : A quelle fréquence utilisez-vous l ordinateur? En 1 : J utilise l outil informatique deux fois par semaine surtout avec les élèves. C 1 : Et en dehors de l école? En 1 :En dehors de l école, je n ai pas l occasion d aller dans les cyber et je n ai pas d ordinateur chez moi. C 1 : Quel facteur vous permet il d utiliser le plus souvent les ordinateurs? En 1 : Si j avais un ordinateur chez moi ou bien s il y en avait une quantité suffisante à l école, parce que quand les élèves sont déjà à 3 ou à 4, le maître ne peut plus utiliser l ordinateur en même temps que les élèves. C 1 : Quel conseil donneriez-vous à un collègue qui souhaite introduire les nouvelles technologies dans son enseignement? En 1 : Je l aurai encouragé dans la mesure où actuellement nous savons que nous sommes dans un monde qui est devenu un village planétaire et que pour s ouvrir au reste du monde donc, il faudrait nécessairement maîtriser l outil informatique. Cela a son importance, s ouvrir aux autres pour acquérir de nouvelles techniques, et au diapason de ce qui se fait dans le monde, que ce soit sur le plan de la formation dans le cas de notre travail, que ce soit aussi des relations que nous devrons tisser avec nos voisins qui sont devenus proches.

6 C 1 : D après vous que faut- il faire pour améliorer la situation actuelle de l établissement en matière d intégration des TIC? En 1 : Donc il faudrait augmenter le nombre d ordinateurs pour que un ordinateur soit utilisé par 3 élèves au maximum. Aussi les CDROM concernant les leçons surtout sur le plan, les leçons d éveil, Histoiregéographie et des CDROM concernant notre programme au Sénégal. C 1 : Avez- vous quelque chose à ajouter? En 1 : J espère pouvoir faire une bonne formation et maîtriser l outil informatique pour avoir une certaine autonomie et aussi augmenter le nombre d ordinateurs qui existent au niveau de cette école pour permettre aux élèves d avoir beaucoup plus de temps de manipuler ces appareils et de faire le travail. C 1 : Je vous remercie.

7 ROCARE-TIC SENEGAL ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ENSEIGNANT NON TIC N 2 Ce 26/01/05 Légende : En 2 : représente l enseignant non TIC N 2 C 1 : représente le chercheur Entretien : C 1 : Merci de nous avoir accordé cette interview. Depuis quand enseignez vous? En2 : Je suis à ma 6 ème année d enseignement. C 1 : Depuis quand enseignez vous dans cet établissement? En2 : Dans cet établissement, c est ma première année. C 1 : Quelles disciplines enseignez vous? En2 : En général, les disciplines du français à savoir le langage, la lecture, le calcul, l étude sensorielle, la formation des bonnes habitudes, entre autres. C 1 : Quel est votre profil de formation? En2 : J ai suivi la formation d instituteur à l école de formation des instituteurs de Saint-louis. J ai suivi une année de formation à l issue de la quelle j ai eu mon CAP, l année précédente. C 1 : Comment vous sentez-vous devant un ordinateur? Etes vous à l aise? En2 : Je peux dire que devant l ordinateur je suis en position d apprenante parce que je viens de commencer dans ce problème. Il est bien vrai que j ai pas du tout suivi de formation en informatique, mais j ai quelques

8 curiosités là-dessus, donc de temps à autre j essaye de manipuler l ordinateur. C 1 : Où est-ce que vous avez appris cela, à l école où hors de l école, ce que vous faites à l ordinateur? En2 : Ce que je fais à l ordinateur, grosso modo, je dirai que j ai plus appris à l école qu ailleurs. C1 : Quelles sont les utilisations les plus fréquentes? En2 : En traitement de texte, en transmission de courrier, sur internet. C1 : Selon vous, l ordinateur peut-il être utile pour vous? En2 : Dans le cas de l Internet, surtout en matière de communication, c est un outil qui permet de se communiquer, se donner des informations, d inter échanger des idées, de se documenter aussi bien dans le domaine de l enseignement que dans d autres domaines de la vie. Ça permet à la personne de pouvoir faire assez de recherches et d avoir plein de connaissances à travers l Internet. C1 : Utilisez vous l ordinateur avec vos élèves? En2 : Oui, certainement, il y a quelques mois. C1 : Dans quelles situations? En2 : En situation d apprentissage et d application de certaines. Actuellement pour les élèves de CI, C est-à-dire les élèves qui viennent de débuter, ils sont confrontés à l objet, ils essayent d identifier chaque élément de l ordinateur à savoir, l écran, le clavier, la souris et divers éléments qui constituent l ordinateur et son fonctionnement et également ils commencent petit à petit à faire des applications au niveau du calcul, au niveau de la lecture, en écriture, identifier les éléments déjà vus en classe en lecture par exemple pour les transférer sur l ordinateur. C1 : Comment décrivez vous la performance des élèves depuis qu ils ont commencé à utiliser l ordinateur? En2 : Ils s intéressent de plus en plus à l ordinateur surtout lorsqu ils sont en groupe. Même les élèves qui étaient un peu réticents s activent autour de

9 leurs camarades pour pouvoir découvrir les choses qu ils n avaient pas encore vues. C1 : Que pensez-vous de la pertinence des logiciels éducatifs que vous utilisez dans l ordinateur, d Internet pour votre enseignement et pour l apprentissage des élèves? En2 : ça nous est d une grande utilité. C 1 : C est pertinent? En2 :Oui, d autant que cela nous permet de nous enseignants pour avoir des éléments de plus en matière en support didactique et pour l enfant également d étudier autre chose que ce qu ils avaient habituellement à la maison. C 1 : Pensez-vous qu on peut améliorer les logiciels éducatifs? En2 : Pour les logiciels éducatifs, moi je dirai que, pour cette question je ne pourrai pas amener de réponses aussi pertinentes dans le cas où je viens de débuter, je ne sais pas trop quels logiciels existent sur place ni en quoi estce qu on peut s en servir donc je pense que les experts que vous avez eu à contacter à savoir les autres enseignants qui sont plus rodés là-dessus sont mieux placés pour répondre à cette question. C 1 : Remarquez-vous des différences entre garçons et filles dans l utilisation de l outil informatique? En 2 : Pas du tout, il n y a aucune différence là-dessus. C 1 : Est ce que vous collaborez avec les collègues? En2 : Bien sûr, je dirai qu à ce moment d apprentissage je redeviens élève et les maîtres experts deviennent mes professeurs à savoir M. SENE, M. DIOUF, M. DIALLO, entre autres. C 1 : Est ce que vous pouvez me citer des avantages et des inconvénients dans l utilisation de l ordinateur à l école et notamment dans les enseignements? En2 : Je dirai que l avantage ça permet d avoir un travail plus fluide, plus rapide aussi bien en classe si toutefois lorsque nous désirons décorer nos

10 classes, cela nous est utile et aussi lors de nos réunions à savoir les animations pédagogiques et autres, ça permet de se documenter et d avoir plus d éléments pour consolider nos apprentissages dans certaines leçons. C 1 : Les inconvénients? En2 : Les inconvénients je dirai que moi mon souci est que : est-ce qu un enfant qui, après avoir eu la main, est-ce que cela ne créerait pas une certaine paresse chez l enfant au niveau du calcul par exemple. Parce que l ordinateur est un outil plus perfectionné que la machine à calculer et que la machine à calculer est un ordinateur en miniature. Déjà il y a des enfants qui, avec l utilisation de la machine, perdent leur activité de calcul mental. Là je me demande, est-ce qu au niveau des classes supérieures comme le CMII est-ce cela ne créerait pas une certaine paresse chez eux au niveau du calcul. Pour les autres domaines je dirai que c est intéressant dans la mesure où, une fois avoir subi le texte il y a des machines qui soulignent déjà les fautes qui ont été commises au niveau de la saisie. Donc ça permet à l enfant de voir automatiquement avec le relief en rouge qu il a fait une erreur, ça permet à l enfant de faire attention. C 1 : Les rapports avec les élèves ont ils changé depuis que vous avez commencé à utiliser l ordinateur en classe? En2 : Enfin, c est-à-dire, comme c est une chose nouvelle ils se posent des questions sur, étant donné qu ils s y intéressent, de plus en plus il y a des enfants qui viennent demander : «Madame, c est quoi ça?», «Madame, est-ce que qu on peut toucher?» donc ça a créé plus de dialogue entre maître et élève. C 1 : Les rapports entre élèves ont ils changé? En2 : Je crois qu il y a maintenant plus d entre aide entre eux puisque l enfant se départit de son égoïsme, il aide l autre, en montrant où cliquer, en indiquant la souris, etc.. C 1 : Au niveau des élèves, la façon d apprendre a- t-elle changé? En2 : La manière d apprendre des élèves n a pas changé.

11 C 1 : Les élèves apprennent ils de la même manière avec ordinateur ou sans ordinateur? En2 : En fait, les élèves ce qu ils font actuellement c est.., l ordinateur c est comme une application de ce qu ils avaient appris en classe. C est un support matériel d application, donc c est comme un cahier de devoir dans lequel ils écrivent. C 1 : La manière d enseigner a t-elle changé? En2 : Notre manière d enseigner d une manière générale est une manière active, avec l ordinateur elle est encore active, mais ce qu il y a de plus, c est qu un élément, un support matériel, est venu en appui avec ce qu on faisait avant. C 1 : Recevez vous un soutien de la part des collègues, de l administration, pour l acquisition de compétence dans l utilisation de l ordinateur? En2 : Oui, bien sûr. C 1 : De la part de qui? En2 : De la part de tous les enseignants à commencer par la directrice qui m encourage à continuer l apprentissage sur l ordinateur. C 1 : A quelle fréquence utilisez-vous l ordinateur à l école? En2 : Au moins trois fois par semaine. C 1 : Et en dehors de l école? En2 : En dehors de l école, il est difficile d avoir le temps nécessaire pour l ordinateur. Donc je m exerce plus à l école qu à la maison bien qu ayant un ordinateur à la maison. C 1 : Quels facteurs permettraient d utiliser plus l ordinateur? En 1 : Peut-être avec une formation des enseignants, on a besoin d être cruellement formé en informatique d une manière générale. C 1 : Quels sont les conseils que vous donneriez à des collègues qui souhaitent introduire l informatique dans leur enseignement? En2 : Ils doivent se procurer des ordinateurs et des partenaires pouvant les aider à avoir les ordinateurs une fois le matériel acquis, prétendre à une

12 formation. Là, je crois que c est le Ministère de l Education nationale qui pourrait bien aider les enseignants dans le domaine. Comme il fait avec la semaine d alphabétisation avant l ouverture des classes, pourquoi ne pas aussi faire une semaine de sensibilisation à l ordinateur, aussi on pourra recycler les enseignants, généraliser l enseignement de l informatique aussi bien au niveau de l élémentaire, du secondaire et de l université. C 1 : Que faut-il pour améliorer la situation des TIC dans votre établissement? En2 : Il faut les financer. C 1 : C est-à-dire? En2 : Une bonne utilisation des ordinateurs a besoin d une maintenance qui a besoin de dépenses. Donc un budget bien ficelé pour le fonctionnement d une salle d informatique et également la formation des maîtres. Sans formation des maîtres les machines ne s allumeront jamais. C 1 : Que pouvez vous ajouter pour conclure? En2 : Je pense que vous êtes venu à l école Front de Terre comme moi, c est la première fois, vous avez eu à voir la salle des machines, avoir quelques relations avec les élèves, les maîtres, vous avez sans doute rencontré une équipe pédagogique qui a plein de volonté, qui veut avoir plus, qui veut avancer dans les TIC et on espère bien qu avec votre projet vous allez appuyer encore une fois de plus l Ecole Front de Terre dans son souci de vouloir faire avancer l éducation d une manière générale.

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Fiche descriptive - Clip vidéo anglais : Observation des formes tridimensionnelles en vue de résoudre des problèmes trigonométriques

Fiche descriptive - Clip vidéo anglais : Observation des formes tridimensionnelles en vue de résoudre des problèmes trigonométriques Fiche descriptive - Clip vidéo anglais : Observation des formes tridimensionnelles en vue de résoudre des problèmes trigonométriques Informations générales Année de production : 2009 Pays : Langue : Age

Plus en détail

Mission Education à Noflaye, Sénégal

Mission Education à Noflaye, Sénégal Mission Education à Noflaye, Sénégal Charlotte Diassé Avril 2013 1 Sommaire Pour commencer 3 1. Mon choix de mission, pourquoi le Sénégal? 3 2. Noflaye, le village et ses habitants 3 Pour continuer Ma

Plus en détail

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce

Cours de Mathématiques Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Les objectifs en mathématiques au lycée et à l école de commerce Objectifs L enseignement des mathématiques contribue à former un être humain méthodique, inventif et critique, doué de la faculté de raisonner

Plus en détail

Guide à destination des Conseillers pédagogiques pour accompagner la séance Groupe TICE 34

Guide à destination des Conseillers pédagogiques pour accompagner la séance Groupe TICE 34 Guide à destination des Conseillers pédagogiques pour accompagner la séance Groupe TICE 34 Conseils avant de commencer Pour préparer la séance : Les stagiaires vont apprendre à taper un texte. Pour les

Plus en détail

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE

GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE GRILLE D ANALYSE D UNE SEQUENCE D APPRENTISSAGE 1 - LA DEFINITION DES OBJECTIFS DE LA SEQUENCE : - Ai-je bien identifié l objectif de la séquence? - Est-il clairement situé dans la progression générale

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1

LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1 LBE Ordinateurs et Internet - épisode 1 Auteur: Rédaction: Thomas Mösch / Katrin Ogunsade Traduction: Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur)

Plus en détail

À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires

À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires À noter (partie 2) Que faire après la prise de notes? et Prise de notes à partir de manuels scolaires Apprentissage critique Adopter un comportement approprié après la prise de notes. S exercer à prendre

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt?

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt? Y : Cette année, je suis le cours ETIC de sujet MOOC, donc mon prof m a recommandé de vous contacter pour une interview, parce que vous avez fait beaucoup de MOOCs. R : Oui, j ai un peu d expérience. Y

Plus en détail

Guide d installation du Répéteur Wifi

Guide d installation du Répéteur Wifi Guide d installation du Répéteur Wifi Retrouvez le guide d installation en ligne sur www.monrepeteurwifi.com L objectif de ce guide est de vous expliquer les manipulations à faire pour pouvoir installer

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

Guide à destination des Conseillers pédagogiques pour accompagner la séance Groupe TICE 34

Guide à destination des Conseillers pédagogiques pour accompagner la séance Groupe TICE 34 Pour préparer la séance : Guide à destination des Conseillers pédagogiques pour accompagner la séance Groupe TICE 34 Conseils avant de commencer Les stagiaires vont apprendre à ouvrir un mail et à y répondre.

Plus en détail

L alphabétisation après le livre

L alphabétisation après le livre Edito L alphabétisation après le livre Dans le cadre de l étude sur l impact de l alphabétisation que nous avons menée en 2010 1, nous avions par Catherine STERCQ notamment questionné les apprenants sur

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

5.4.2 TP : Installation de Windows XP

5.4.2 TP : Installation de Windows XP 5.4.2 TP : Installation de Windows XP Imprimez et exécutez ce TP. Au cours de ce TP, vous apprendrez à installer le système d exploitation Windows XP Professionnel. Configuration matérielle requise Configuration

Plus en détail

Testez votre compréhension

Testez votre compréhension French Voices, Episode 11 Being a Primary School Teacher in Rural France Testez votre compréhension [06 min 37 sec] Part 1 Question 1: a. Avant, la profession d Elodie s appelait : b. Maintenant, elle

Plus en détail

Mathenpoche : comment faire bon usage de cette ressource?

Mathenpoche : comment faire bon usage de cette ressource? Mathenpoche : comment faire bon usage de cette ressource? Laetitia Bueno Ravel Ghislaine Gueudet CREAD IUFM de Bretagne UBO Mathenpoche (noté MEP dans ce qui suit) est une base d exercices de mathématiques

Plus en détail

On dit souvent que nos enfants nous sont prêtés, qu'ils sont de passage dans notre vie. D'ailleurs, chaque parent réalise régulièrement à quel point

On dit souvent que nos enfants nous sont prêtés, qu'ils sont de passage dans notre vie. D'ailleurs, chaque parent réalise régulièrement à quel point On dit souvent que nos enfants nous sont prêtés, qu'ils sont de passage dans notre vie. D'ailleurs, chaque parent réalise régulièrement à quel point ça va vite! Ainsi, les enfants et nous-même ne sommes

Plus en détail

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet

L engagée. Frison-Roche. Marie-Anne. Propos reccueillis par Aurélien Valeri et Charles Bonnaire Photographies par Léa Bouquet Marie-Anne Frison-Roche L engagée. Mercredi 29 octobre, avant une session extraordinaire des Grandes Questions du Droit, Marie-Anne Frison-Roche a accordé un entretien de près d un quart d heure au Parvenu,

Plus en détail

Les ordinateurs pour apprendre à lire et écrire à l âge adulte : L opinion de ceux qui apprennent à lire et écrire en Ontario

Les ordinateurs pour apprendre à lire et écrire à l âge adulte : L opinion de ceux qui apprennent à lire et écrire en Ontario Les ordinateurs pour apprendre à lire et écrire à l âge adulte : L opinion de ceux qui apprennent à lire et écrire en Ontario Par Jean Lock Kunz et Spyridoula Tsoukalas Conseil canadien de développement

Plus en détail

Ce que tu sauras faire à la fin de la séance :

Ce que tu sauras faire à la fin de la séance : CONSIGNES Ce que tu sauras faire à la fin de la séance : - mettre en route un micro-ordinateur. - connaître les différents périphériques. - lancer un logiciel. - lire un menu. - quitter le logiciel. Ce

Plus en détail

Les services en ligne

Les services en ligne X Les services en ligne (ressources partagées, cahier de texte numérique, messagerie, forum, blog ) Extrait de l étude «Le développement des usages des TICE dans l enseignement secondaire», 2005-2008 SDTICE

Plus en détail

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage

Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage Transcription Webémission Questionner pour favoriser l amélioration de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses

Plus en détail

C2i (Certificat Informatique et Internet) Module A1 Première partie. Module A1 Première partie

C2i (Certificat Informatique et Internet) Module A1 Première partie. Module A1 Première partie C2I Certificat Informatique et C2i (Certificat Informatique et Internet) Module A1 Première partie C2I Certificat Internet Plan de la présentation : Module A1 Première partie 1) Être conscient de l évolution

Plus en détail

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7

CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 CLUB 2/3 Division jeunesse d Oxfam-Québec 1259, rue Berri, bureau 510 Montréal (Québec) H2L 4C7 Téléphone : 514 382.7922 Télécopieur : 514 382.3474 Site Internet : www.2tiers.org Courriel : club@2tiers.org

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

L apprentissage précoce des langues étrangères en Allemagne

L apprentissage précoce des langues étrangères en Allemagne (salon de l éducation, novembre 2003) L apprentissage précoce des langues étrangères en Allemagne Ulrich Reyher (Discours pour le Salon de l Education le 22 novembre 2003) Bonjour mesdames et messieurs,

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants TRANSCRIPTION BALADO # 1 Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants d immersion en français, produite par des professeurs de l Institut des langues

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT Le projet d établissement vise à concrétiser les objectifs du décret Missions, le projet éducatif de l Enseignement catholique, le projet pédagogique du Pouvoir organisateur. Les

Plus en détail

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT Résultats du questionnaire «collégiens» La première phase de la concertation citoyenne Condorcet Diderot organisée par le Conseil Général porte

Plus en détail

La boutique enchantée

La boutique enchantée La boutique enchantée Thèmes Médecine, santé Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays d Afrique devenus indépendants

Plus en détail

Nom Prénom :... Mon livret de stage

Nom Prénom :... Mon livret de stage Nom Prénom :..... Mon livret de stage 1. Présentation Tuteur de stage : NOM et Prénom: Fonctions dans l entreprise : Téléphone et poste : Stagiaire NOM et Prénom : Né(e) le : Stage effectué du au Professeur

Plus en détail

«Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur

«Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur Deutsche Welle Radio «Learning By Ear» Emploi et formation 5 : instituteur Texte : Sam Olukoya, Nigeria Rédaction : Maja Dreyer Traduction : Julien Méchaussie 1 narrateur 1 Voice-over : Theresa, 26 ans

Plus en détail

Créer un Profil de l apprenant

Créer un Profil de l apprenant Créer un Profil de l apprenant Notes à l enseignant... 5 Outil n o 1 : Profil de l apprenant... 7 Outil n o 2 : Exemple de table des matières du Profil de l apprenant... 8 Outil n o 3 : Cher enseignant

Plus en détail

La greffe d organes. - Sensibiliser à l urgence du don d organes. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La greffe d organes. - Sensibiliser à l urgence du don d organes. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La greffe d organes La greffe d'organes n'est pas encore pratiquée dans toutes les régions du monde. Au-delà des obstacles culturels et matériels, cette fiche pédagogique propose de mieux comprendre l'importance

Plus en détail

Actualisation linguistique en français

Actualisation linguistique en français Actualisation linguistique en français Mandat de l éducation en langue française Le ministère de l Éducation en Ontario a un double mandat par rapport à l enseignement et la transmission de la langue.

Plus en détail

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT?

COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? COMMENT TRAVAILLER EFFICACEMENT? Afin de vous éviter de vains efforts et pour vous épargner de précieuses heures de travail, voici quelques conseils qui guideront votre préparation. Travailler avec régularité

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

La forme retenue est une voiture qui sera déclinée en 6 couleurs différentes : vert, jaune, orange, rouge, bleu et noir.

La forme retenue est une voiture qui sera déclinée en 6 couleurs différentes : vert, jaune, orange, rouge, bleu et noir. Séance 1 : 19 octobre Au mois de septembre, j avais déjà mentionné plusieurs fois la possibilité de participer à un concours portant sur la sécurité routière. Avec les jeunes, nous avons fait plusieurs

Plus en détail

TICE CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU 4 ème Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir le produit Préparer la fabrication

Plus en détail

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO

Motion de résultats Christine Panchaud, Coordinatrice de programme, Bureau International de l Education, UNESCO 3 ème séminaire international BIE - UNESCO Dialogue politique et stratégies de mise en œuvre du changement du curriculum de l éducation de base pour lutter contre la pauvreté. Ouagadougou 13-17 mars 2006

Plus en détail

Lhopitault Aurora PES 09 février 2011. Unité d apprentissage : Les fruits. Unité d apprentissage : les fruits séance 1

Lhopitault Aurora PES 09 février 2011. Unité d apprentissage : Les fruits. Unité d apprentissage : les fruits séance 1 Lhopitault Aurora PES 09 février 2011 Unité d apprentissage : Les fruits Niveau : MS Domaine : Découvrir le monde Objectif : Découvrir le vivant : les fruits Organisation : 2 groupes 8 élèves/7 élèves

Plus en détail

Il était une fois le sol

Il était une fois le sol Il était une fois le sol La réussite en lecture Stratégie de lecture Se poser des questions Remarque Si vous croyez qu un enseignement explicite de cette stratégie pourrait être utile aux élèves, recourez

Plus en détail

ACTIVTE N 2 CONTRAT D ACTIVITE NIVEAU 6 ème Objets techniques Matériaux Energies Evolution objets techniques Réalisation T.I.C DECOUVERTE DU POSTE INFORMATIQUE PRESENTATION DE L ACTIVITE Cette activité

Plus en détail

TRAAM 2011/2012 «Formation au calcul et résolution de problèmes» Des tables de multiplication aux expressions littérales

TRAAM 2011/2012 «Formation au calcul et résolution de problèmes» Des tables de multiplication aux expressions littérales TRAAM 2011/2012 «Formation au calcul et résolution de problèmes» Des tables de multiplication aux expressions littérales Introduction Le constat Le constat est unanime : «Les élèves ne connaissent plus

Plus en détail

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand

LBE Ordinateurs et Internet Programme 8. Auteur: Richard Lough Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand LBE Ordinateurs et Internet Programme 8 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Yann Durand Personnages: Beatrice (fille adolescente), John (garçon adolescent), Ordinateur (voix électronique off) Clips

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Première Business School online de France

Première Business School online de France Première Business School online de France Avril 2011 Contact presse RP carrées Vanessa Vazzaz Tel : 03.28.52.07.42 vanessa.vazzaz@rp-carrees.com La première école de commerce en mode XXI ème siècle ENACO,

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN

ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN ENTRETIEN AVEC JUSTINE ET DAMIEN Damien et Justine, étudiants en Master IIA (promotion 2011) nous livrent ci-dessous leurs points de vue respectifs sur la formation et plus particulièrement sur le TP-Projet,

Plus en détail

Langage et sciences à l école maternelle. Mercredi 06 mars 2013 Sens Beaujeu

Langage et sciences à l école maternelle. Mercredi 06 mars 2013 Sens Beaujeu Langage et sciences à l école maternelle Mercredi 06 mars 2013 Sens Beaujeu Langage et sciences Plan de l animation : Les démarches et activités scientifiques Les implications langagières : langage oral,

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail

Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES.

Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES. Recrutement et placement LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION (TIC): UN DÉFI POUR LES FEMMES ET LES HOMMES Electronic@ 2 Electronic@: recrutement et placement Les femmes et les technologies

Plus en détail

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées.

Élève 1 Nombre total Prestation globale de points Devoir 1: Peut répondre de façon structurée et précise en développant ses Entretien idées. Élève 1 Nombre total de points 2 (77%) Devoir 1: Entretien 5 points Devoir 2 : Jeu de rôle 5 points Devoir 3 : Commentaire 4 points Transcription du commentaire (Temps de production 1:32 min) Prestation

Plus en détail

WIMS dans les masters d enseignement

WIMS dans les masters d enseignement Université Paris-Sud, centre d Orsay Colloque WIMS Rennes 2012 Master Education et Enseignement Primaire à Paris-Sud Master Education et Enseignement Primaire Bernadette Perrin-Riou, Cécile Sicard à l

Plus en détail

Avertissement aux acheteurs individuels

Avertissement aux acheteurs individuels Avertissement aux acheteurs individuels N achetez pas ce cours si à partir de maintenant vous n êtes pas prêt à toujours lire, en tout temps et en toute circonstance, avec un pointeur. Sinon, vous allez

Plus en détail

Livret d accompagnement

Livret d accompagnement C M J CM MJ CJ CMJ N Livret d accompagnement affiche_charte_youhou.pdf 4/03/10 15:21:38 de la charte d accueil du jeune enfant en situation de handicap Sommaire Introduction p. 3 Cadre réglementaire p.

Plus en détail

Questions à se poser suite à l intégration des TIC

Questions à se poser suite à l intégration des TIC Questions à se poser suite à l intégration des TIC (Technologies de l Information et de la Communication) Table des matières A. La méthode d enseignement... B. Les conditions de l intégration... C. Les

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Faculté d éducation 5 e Congrès de l AMSE, Université Cadi Ayyad, Marrakech, Maroc, 2-6 juin 2008 Communication présentée dans le cadre du colloque Le rapport aux ressources de l Internet dans le processus

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

CORRIGÉ ET BARÈME. 1 Compréhension de l oral 25 points

CORRIGÉ ET BARÈME. 1 Compréhension de l oral 25 points CORRIGÉ ET BARÈME 1 Compréhension de l oral 25 points EXERCICE 1 8 points 1. Pour chercher du travail, Judith : 1 point visite des hôtels. X regarde des annonces dans le journal. envoie des lettres de

Plus en détail

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008

Les Français et les enjeux de la mobilité durable. Août 2008 En partenariat avec le Ministère de l Ecologie, de l Energie, du Développement durable et de l Aménagement du territoire Les Français et les enjeux de la mobilité durable Août 2008 Méthodologie page 2

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Ranger et classer Ses documents avec XP

Ranger et classer Ses documents avec XP Ranger et classer ses documents Pourquoi faire? Lorsque nous «travaillons» sur nos ordinateurs personnels, nous avons souvent l impression de ne plus savoir où sont stockés ceux-ci. Dans un premier temps,

Plus en détail

Bienvenue sur Maternelle De Moustache Publié le 13/10/2011 Par isabelle. Pages. C est maintenant sur Maternelle De Moustache : Produits récents

Bienvenue sur Maternelle De Moustache Publié le 13/10/2011 Par isabelle. Pages. C est maintenant sur Maternelle De Moustache : Produits récents Bienvenue sur Maternelle De Moustache Publié le 13/10/2011 Par isabelle Bonjour à tous, je m appelle Isabelle et je tiens à vous remercier de visiter mon sitematernelle De Moustache. Panier Votre panier

Plus en détail

E-mail : gagnez du temps sans rien manquer d important

E-mail : gagnez du temps sans rien manquer d important E-mail : gagnez du temps sans rien manquer d important 1 Etes-vous accro aux mails? Consultez-vous vos mails régulièrement sur votre smartphone, juste pour savoir (et vous les traitez plus tard)? Vous

Plus en détail

Utiliser le réseau des écoles de Strasbourg (Windows 7)

Utiliser le réseau des écoles de Strasbourg (Windows 7) Utiliser le réseau des écoles de Strasbourg (Windows 7) Comment distribuer un travail aux élèves Comment le récupérer Comment organiser les dossiers partagés Un document type à distribuer Nous allons prendre

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves

AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves AVENANT AU PROJET D'ECOLE 2014 2015 : Projet de mise en œuvre des activités pédagogiques complémentaires pour le parcours de réussite ses élèves «Le conseil des maîtres propose l'organisation générale

Plus en détail

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs

Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Compte rendu : Entretiens Utilisateurs Entretien 1 : Yvan Quelle est votre tranche d âge Celle de vos parents et grands-parents Yvan : < 60 ans, Mère : environ 50 ans, Grand-mère : environ 80 ans Combien

Plus en détail

Audrey GARCIA. 27 septembre 2011 ANNEXES. Comportement, Langage, Education, Socialisation, COgnition(CLESCO)

Audrey GARCIA. 27 septembre 2011 ANNEXES. Comportement, Langage, Education, Socialisation, COgnition(CLESCO) Université Toulouse 2Le Mirail(UT2 Le Mirail) Sciences de l'éducation Audrey GARCIA 27 septembre 2011 De l'apprentissage professionnel. Le cas des enseignants stagiaires de l'enseignement agricole français

Plus en détail

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ

N-10 : 67 professionnelles et professionnels au service de l enseignement collégial Unité 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ Projet d ordinateurs portables pour le personnel professionnel 29 avril 2014 Bonjour, Lors de sa 238 e assemblée générale, l unité syndicale 10-Montmorency de la section N-Collèges du SPGQ (Syndicat de

Plus en détail

D Projet d écriture FLA 10-2. Affiche publicitaire : Une soirée de magie. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

D Projet d écriture FLA 10-2. Affiche publicitaire : Une soirée de magie. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE D Projet d écriture Affiche publicitaire : Une soirée de magie FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : C La science au cœur du cirque Lecture D Une

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce?

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau A1. Qui est-ce? ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau A1 Qui est-ce? Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - la transcription du document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Des jeux pour développer des stratégies.

Des jeux pour développer des stratégies. Ateliers didactiques IUFM 2008/2009 Des jeux pour développer des compétences variées (math surtout ) (Cycles 1 et 2) Des jeux pour développer des stratégies. 2008-2009 Groupe «Atelier didactique math»

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes Les gens Les partenariats Le savoir Compétences en milieu de travail Compétences essentielles Sondage sur le lieu de travail Le présent outil est conçu pour aider les employeurs à cerner les problèmes

Plus en détail

Qu est-ce qu un ordinateur?

Qu est-ce qu un ordinateur? Qu est-ce qu un ordinateur? Un ordinateur est une machine qui permet de travailler avec des informations (nombres, mots, images, sons) appelées données. Les ordinateurs peuvent traiter très vite de grandes

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

E Projet d écriture FLA 20-2. Texte analytique : Mon robot a des puces. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

E Projet d écriture FLA 20-2. Texte analytique : Mon robot a des puces. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE E Projet d écriture Texte analytique : Mon robot a des puces FLA 20-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : D Mon robot favori Lecture E Mon robot a des

Plus en détail

Résumé et synthèse. 1) Introduction

Résumé et synthèse. 1) Introduction Analyse des besoins en aide scolaire d élèves de l enseignement secondaire supérieur général et de technique de qualification fréquentant une école sur la commune de Saint-Gilles. Résumé et synthèse 1)

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Introduction aux ordinateurs II Atelier Guide de l apprenant

Introduction aux ordinateurs II Atelier Guide de l apprenant Guide de l apprenant AVANT DE COMMENCER... 1 PRÉALABLES... 1 CE QUE VOUS ALLEZ APPRENDRE... 1 INTRODUCTION AUX ORDINATEURS II... 1 UTILISER ET COMPRENDRE LE CLAVIER DAVANTAGE... 2 Comprendre l utilité

Plus en détail

Mémoriser avec la gestion mentale

Mémoriser avec la gestion mentale Mémoriser avec la gestion mentale Type d outil : outil d aide à la mémorisation Auteurs : Equipe éducative de Don Bosco, Liège, avec l aide de M. Giroul, P.P. Delvaux et Ch. Leclercq (formateurs) Cycles

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

BONJOUR DE FRANCE EXERCICES DE FRANÇAIS GRATUITS. www.bonjourdefrance.com

BONJOUR DE FRANCE EXERCICES DE FRANÇAIS GRATUITS. www.bonjourdefrance.com BONJOUR DE FRANCE EXERCICES DE FRANÇAIS GRATUITS Bonjour de France est un «site Internet 2.0» éducatif gratuit contenant des exercices, des tests et des jeux pour apprendre le français ainsi que des fiches

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Media Nav. Prise en main de Media Nav

Media Nav. Prise en main de Media Nav Media Nav Sommaire 01 Collecte des données de votre appareil Media Nav avec une clé USB 3 02 Création d un compte sur le site renault.naviextras.com ou dacia.naviextras.com 5 03 Téléchargement de l application

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS :

Master Métiers de l enseignement scolaire. Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : IUFM de Bonneville Année universitaire 2012-2013 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année UTILISER ET COMPRENDRE L ORDINATEUR EN MÊME TEMPS : L apprentissage dans

Plus en détail

Vous êtes nombreux à débuter en hacking et à chercher plus d informations concernant la programmation.

Vous êtes nombreux à débuter en hacking et à chercher plus d informations concernant la programmation. Vous êtes nombreux à débuter en hacking et à chercher plus d informations concernant la programmation. Tux, la mascotte officielle de Linux Être débutant est absolument normal comme je le dis toujours

Plus en détail

Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) *

Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) * André ANTIBI Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) * * extrait du livre «LES NOTES : LA FIN DU CAUCHEMAR» ou «Comment supprimer la constante macabre» 1 Nous proposons un système d évaluation

Plus en détail

Sorin Lucas Ricou Sander. Rapport de projet SI28

Sorin Lucas Ricou Sander. Rapport de projet SI28 Sorin Lucas Ricou Sander A14 Rapport de projet SI28 1 I. Concept Application web permettant la création d une vidéo virale type «NyanCat». L utilisateur aura à sa disposition des musiques, des fonds, des

Plus en détail

Recherche qualitative : L usage des technologies de communication sur internet

Recherche qualitative : L usage des technologies de communication sur internet Recherche qualitative : L usage des technologies de communication sur internet Rolf Wipfli Juin 2007 1. Introduction Méthodologies de Recherche en Technologies Éducatives TECFA Université de Genève Le

Plus en détail

L adresse de référence

L adresse de référence Version n : 1 Dernière actualisation : 18-12-2006 1) À quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu une adresse de référence? 3) Quels sont les avantages d une adresse de référence? 4) Qui peut s inscrire en

Plus en détail