Chapitre I : Les définitions de la monnaie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre I : Les définitions de la monnaie"

Transcription

1 Chapitre I : Les définitions de la monnaie Définition générale : la monnaie est un moyen de paiement accepté par tous (1) directement utilisable pour effectuer les règlements sur l ensemble des biens et des services et pour régler définitivement toutes les dettes (2) sur un territoire (espace monétaire) donné (3). (1) Caractère collectif de la monnaie : c est primordial qu elle soit acceptée par tous (notion de confiance acceptée par tous) : on a confiance en la monnaie parce que les autres l utilisent. En cas de crise monétaire, on refuse d utiliser la monnaie. La monnaie n a pas d utilité directe (c est un moyen pour avoir les biens et services qui, eux, sont utiles) «individuelle» (inutile si on est le seul à l utiliser). Elle a une utilité collective. (2) L'ensemble des biens : si un objet donne accès à une partie seulement des biens et services, ce n est pas de la monnaie (ex : tickets restaurants, bons d achats ) = la liquidité de la monnaie (faculté à être acceptée immédiatement pour avoir des biens et services). C est lié au pouvoir libératoire de la monnaie (se libérer des dettes, impôts, dettes envers une personne ). La monnaie est un équivalent général (ou équivalent universel) = on peut avoir tous les biens partout. (3) «sur un espace monétaire donné»: lorsque l on est dans une zone monétaire, c est la monnaie de cette zone qui est utilisée. Cela implique deux choses : Change (le dollar américain est une exception parce qu il peut être accepté partout, lorsque la monnaie nationale est reconnue comme faible) Il y a une collectivité (Etat ou groupement d Etats) qui gère la monnaie (souveraineté) : ce sont ceux qui gèrent le territoire qui gèrent la monnaie I. Description des formes de monnaie : quelques épisodes historiques A) La monnaie scripturale (l écriture des comptes) 1- La monnaie scripturale en France, aujourd hui C est une écriture sur un compte en banque : le montant en euros inscrit = l écriture scripturale : dépôts à vue (DAV) = comptes chèques = compte courant -> l argent est directement réutilisable pour effectuer des transactions. Les livrets d épargne ne sont pas de l écriture scripturale : il faut d abord prendre l argent (on ne peut pas directement payer) 2- La monnaie scripturale dans les foires marchandes d Europe (13 ème / 14 ème ) Foire = moment où tous les marchands d Europe se réunissent à un endroit donné pour échanger des produits manufacturés ou des matières premières. Axe typique à cette époque : nord de l Italie (Florence) puis le Rhin (Besançon, Lyon) puis la Flandre Foire de Champagne : il y en a 4 principales : Provins, Lagny-sur-Marne, Troyes, Bar-sur-Aube (ces villes se sont développées grâce aux foires). A cette époque, - 1 -

2 les marchands vont commencer à remplacer l or par de la monnaie scripturale. Pourquoi? Sécurité du transport Les banques se développent à cette époque-là. Ex : Banque des Médicis. C est le début du développement des succursales (on peut ouvrir un compte presque n importe où) Sans dépôt d espèce préalable. Ex : les banquiers nous donnent 100 alors qu on a rien donné. Exemple : les marchands Lucas (Italie) et Hans (Flandre) ont chacun un dépôt de 100 florins à la Banque des Médicis. En mars 1320, à la foire de Bruges, Lucas achète pour 40 florins de draps à Hans. Compte en T : À aucun moment, les marchands n ont sorti d argent (tout est scriptural). En novembre 1320, à la foire de Provins, Hans achète pour 50 florins de bijoux à Lucas. A l époque, ce type de transactions pouvait se faire grâce à une «lettre de change» (ou contrat de change) : les deux marchands ne sont pas obligés d être présents physiquement. Plus tard, Lucas peut transformer son solde en monnaie (on vide alors son compte). Plus les foires étaient fréquentes, plus ce système a fonctionné. 3- Les tablettes de Mésopotamie (vers 1800 av. J.-C.) Ce sont des tablettes en terre cuite sur lesquelles sont écrites des comptes. Epoque du 1 er empire babylonien. Ex : Monsieur X doit tant à Monsieur Y. Ce type de tablette était stocké dans des entrepôts. Lorsque les paiements se font par tablette, il n y a pas de transferts physiques (système de compensation)

3 La monnaie scripturale n'est pas moderne. B) Les monnaie-marchandises (parfois appelées paléo-monnaie) Monnaie-marchandises : biens qui sont demandés pour être consommés (= achetés ou vendus) mais qui peuvent aussi servir de monnaie. 1- Des biens utilitaires qui servent de monnaie Un bien utilitaire est un bien souvent très consommé. Dans les sociétés pastorales, c'est le bétail qui va servir de monnaie. Dans les sociétés agricoles, c'est le grain (parfois bétail + grain). Les biens alimentaires ont servi de monnaie dans toutes les parties du globe : exemple : fève (Aztèques), thé (Tibet), sel sous différentes formes (Abyssie, Incas...). Pourquoi ces objets-là sont-ils devenus de la monnaie? Parce qu'ils peuvent être consommés. Les monnaie-marchandises refont parfois surface en cas de crise monétaire. Exemple : paquets de cigarettes en Allemagne de 1945 à Des biens ayant peu de valeur d'usage qui servent de monnaie Ce sont des biens peu consommés, ils peuvent servir d'ornements. Ex : pièces de terre cuite, petites pierres précieuses, coquillages Le principal coquillage est le Cauri, principalement dans l'océan indien, donc il a servi de monnaie en Chine, en Inde, puis en Afrique du 9 ème au 20 ème siècle. On utilise l'objet seulement parce qu'il est symbole de la richesse et utile dans le échanges. 3- Les monnaies de métal précieux a) Caractéristiques des monnaies de métal précieux C'est une monnaie-marchandise. Ça a fini par l'emporter sur le bétail et autres marchandises pour 4 raisons : malléabilité / fongibilité : on peut fondre le métal et le transformer de métal en objet et d'objet en métal. Forte valeur marchande : le transport d'une même quantité de richesse va prendre moins de place divisibilité: on peut donner à l'objet n'importe quelle taille. Leur durée est quasi illimitée. Leur rareté les protège de la contrefaçon b) Quelques exemples : des objets divers aux premières pièces de monnaie frappées La plus ancienne est le sapèque (en forme d'outils) en Chine jusqu'au 20 ème siècle. Il y avait une percée dans l'objet qui servait à les mettre sur un fil, pour les regrouper (donc on peut les compter facilement). Progressivement, la forme autour du trou va se rétrécir. Pour arriver aux pièces modernes, il faut attendre le 6 ème siècle avant JC en Grèce. On arrive à de nouvelles techniques qui permettent d'en fabriquer plus. Caractéristiques des pièces grecques : - 3 -

4 il y a le symbole du souverain (monnaie frappée). Ex : lion = symbole du royaume de Lydie en Grèce. On attribue ce symbole au roi Crésus. Le symbole est important car il garantit la valeur de la pièce et rassure sur l'acceptation de la pièce (le souverain garantit que ceux qui refusent la monnaie seront punis). Le Pactole était le fleuve en Lydie d'où on extrayait l'or. Mise en place d'un «numéraire». Le premier exemple est le drachme (5ème siècle avant JC, Grèce). Caractéristiques du drachme : auparavant il fallait compter les pièces (3 pièces = 3). La nouveauté a été la mise en circulation de pièces qui valent un certain nombre de drachmes. Ex : le tetradrachme (1 tetradrachme = 4 drachmes) est devenu monnaie internationale à cette époque. Les pièces ont toutes des valeurs différentes mais dans la même «unité». Les historiens de la monnaie appelent cela le premier pas vers «l'abstraction du nombre» : le signe (la valeur) devient séparé de l'objet. On n'a plus besoin de compter deux pièces pour que ça fasse 2. C) La monnaie fiduciaire (> fiducia : confiance, foi) Il y a une dimension de confiance. La première caractéristique de la monnaie fiduciaire est que la valeur faciale est différente de la valeur intrasèque. Valeur faciale = valeur inscrite sur le support (= valeur nominale). Valeur intrasèque = ce que coûte la fabrication du métal = valeur du métal (pièce), du papier (billet). Valeur faciale > valeur intrasèque (ce qui est écrit sur le billet de banque vaut + que le papier) On utilise les monnaies fiduciaires uniquement parce que l'on a confiance en elles.il y a deux catégories principales : les pièces et les billets. 1- La monnaie «divisionnaire» (les pièces) en France aujourd'hui Elle sert pour des petits montants. Ce qui intéresse, c'est son acceptation. Le métal qui sert à fabriquer une pièce de 1 (valeur faciale) vaut 0,13 (valeur intrasèque). Les monnaies métalliques utilisent des métaux précieux, pour lesquels en principe la valeur faciale = la valeur intrasèque. Les pièces divisionnaires : Valeur faciale > Valeur intrasèque 2- La «monnaie-papier» (les billets de banque) a) Les billets aujourd'hui C'est la Banque Centrale qui est chargée de l'émission des billets et des pièces. En Europe, c'est la Banque Centrale Européenne (BCE). On dit que les billets de banque ont un cours légal = la loi oblige les agents à accepter cette monnaie dans les échanges économiques (pour les montants < ). C'est différent du cours libre = les agents sont libres d'accepter ou non la monnaie. Aujourd'hui, l'euro a un cours légal sur le territoire européen. Pendant longtemps, c'est le cours libre qui a prévalu. b) Les premiers billets, «certificats de dépôt» Les premiers billets de banque étaient en réalité des certificats de dépôt. C'est en Chine qu'on trouve les premiers certificats de dépôt (10ème siècle). Sur ces billets était écrit le nombre de pièces qu'ils valaient. On l'acceptait parce qu'on savait qu'on pouvait le transformer en pièces. En Europe, c'est au 18ème siècle - 4 -

5 que vont apparaître les premiers billets. Il s'agit de quelque chose qui donne droit à un échange contre de l'or ou autre métal précieux (pas des pièces comme en Chine). Ce qui en faisait la valeur était sa conversion en métal. Ils sont payables au porteur à la demande. Les assignats ont mal terminé, car dans les banques, la quantité de métal précieux doit être strictement égale à la valeur des billets émis. Si tous les porteurs de billets venaient réclamer au même moment leurs sommes, on a un risque de banqueroute (valeur émise > valeur caisse) => faillite. c) La lente évolution vers une vraie monnaie Ca a été progressif (18ème 20ème) : l'utilisation du billet de banque est rentrée dans les moeurs. Les billets sont des billets au porteur = ils ne sont pas nominatifs (pas leur nom dessus) : il circule plus facilement que quelque chose qui est nominatif. Il est arrivé très fréquemment dans l'histoire que le montant des billets émis étaient supérieurs aux encaisses métalliques => faillite (ex : Law). Plus les billets étaient acceptés dans toutes les transactions, moins on demandait à le convertir en monnaie => banqueroute plus rares. Les banques ont eu l'autorisation d'émettre plus de billets que leur encaisse métallique : ce sont les agents économiques (= les gens) qui leur ont fait changer d'avis. Aujourd'hui, ce sustème fonctionne car on ne va pas demander tous de l'argent au même moment. Progressivement, on a introduit des billets de petites coupures, ce qui a rendu leur circulation encore plus facile (pour l'utilisation de tous les jours). -> Cours forcé (inconvertibilité). Les billets ont été cours forcé = les banques n'étaient plus obligées de les échanger. En parallèle, les pièces n'étaient plus faites de métal précieux. En Angleterre, ce cours forcé intervient en 1931, en France, en 1936 => récent. Ce système est ce que l'on appelle la fin de l' étalonor : les valeurs étaient en référence à l'or. La fin de la convertibilité a entraîné la fin de l'étalon-or (gold standard) => abandon de toute référence à l'or. Mais il restait une monnaie qui était convertible en or : le dollar : 1$ = 0,88g d'or jusqu'en C'était temporaire. En 1976, les EU annoncent la suppression définitive = étalon de change-or (seul le dollar était convertible en or, mais toutes les monnaies pouvaient être changées en dollars). La valeur de la monnaie ne dépend plus de la conversion mais de la confiance. La monnaie est acceptée parce qu'elle est acceptée (Samuelson). C'est pourquoi les lois sont dures avec les faux-monnayeurs (peine max). D) Critique de la thèse de la dématérialisation de la monnaie = au fil de l'histoire, la monnaie est devenue de moins en moins matérielle (formes abstraites de monnaie). Part des DAV, billets et pièces dans M1 en France : Monnaie scripturale Part des billets et pièces % 51 % 67 % 85 % 90 % 54 % 49 % 33 % 15 % 10 % - 5 -

6 Aujourd'hui, 90% sont stockés dans les comptes en banque et 10% criculent sous forme de billets / pièces. C'est un constat, il n'y a pas forcément de sens historique à cette évolution (monnaie scripturale = la plus ancienne). En propension, on utilise + la monnaie scripturale, mais ça ne veut pas dire que la monnaie est vouée à disparaitre, car les espèces restent très demandées pour les paiements de contact (de face à face '). Elle présente des désavantages par rapport à la monnaie scripturale : elle n'est pas nominative, donc le vol est facile. En revanche, ce qui fait l'attrait des espèces, c'est leur anonymat = ne contiennent pas la mémoire des transactions effectuées. II. La définition de la monnaie par les fonctions qu'elle remplit Introduction : la monnaie comme solution aux inconvénients du troc. La définition fonctionaliste a comme point de départ la monnaie et ce qui n'est pas de la monnaie (troc) : on ne trouve pas sa finalité, alors on la décrit par ses fonctions. troc = échange d'un bien contre un autre bien. Les agents doivent avoir directement besoin des biens échangés. A chaque échange, les biens échangés sont différents. Échange monétaire = échange d'un bien contre de la monnaie. Autrement dit, à chaque échange, on utilise toujours le même objet. A) La monnaie permet de simplifier les prix = la fonction d'unité de compte (ou étalon des valeurs) Dans un système de troc, on part de prix relatifs. Dans un système d'échange monétaire, on part de prix absolus. Ex : on échange 1 table contre 2 chaises : on exprime le prix d'une table en chaises = 2 (relatif car en relation avec un autre bien) <=> 1 chaise = ½ table. Prix relatif : valeur d'un bien exprimée en quantité d'un autre bien. Plus le nombre de biens à échanger est grand, plus le nombre de prix à calculer est grand. Ex : on a 100 produits à vendre. Sur chacun des produits, il faut afficher 99 prix (valeur en chaises, en détergents...) => 100 x 99 = 9900 prix affichés pour 100 produits. Sans les doublons (prix chaise/table = prix table/chaise), = 9900/2 = 4950 prix. Dans un système monétaire, il n'y aura que 100 prix affichés : la monnaie permet de simplifier l'affichage des prix. n biens [n(n-1)] / 2 = prix relatif n prix monétaires Caractéristique des sociétés modernes : forte division du travail (= spécialisation) autosuffisance (chaque individu ne produit que ce qu'il consomme). Dans les sociétés modernes, plus la société est spécialisée, plus on a besoin d'échanger des biens (puisqu'on ne les produit plus soi-même), et plus on échange de monnaie. Il peut s'agir de monnaie-marchandise (ex : blé utilisé partout), mais aujourd'hui, cela fonctionne avec une unité de compte, qui n'est pas incluse dans le produit. C'est grâce à une unité de compte qu'on peut exprimer les biens en monnaie (mesure universelle de la valeur des biens)

7 B) La monnaie permet d'éviter la double coïncidence des besoins : la fonction d'intermédiaire des échanges (ou de moyen de paiement) Dans une économie de troc, on a parfois du mal à trouver quelqu'un qui veut le bien que l'on a à offrir. On cherche quelqu'un qui veut ce qu'on offre et qui offre ce qu'on veut = double exigence = double coincidence des besoins. Solution intermédiaire : A offre une chaise et B veut du pain : A ne connaît que B. Intermédiaire = C. La monnaie est un équivalent général, c'est un objet qui est accepté dans tous les échanges, donc avec la monnaie, le problème de double-coïncidence disparait. La monnaie permet de diminuer les coûts de recherche d'un co-échangiste, + diminution du temps perdu à chercher un intermédiaire / des informations. C) La monnaie permet de stocker durablement un pouvoir d'achat = la fonction de réserve de valeur Avantage de la monnaie : elle peut être accumulée en vue d'une consommation future = elle permet un transfert intertemporel de pouvoir d'achat. Les économistes pensent que la supériorité de la monnaie sur ces 3 aspects est discutable car des biens peuvent être durables (ex : grains) : avantage de la monnaie dans ce cas? On ne sait pas. En réalité, ce n'est pas de ce point de vue qu'il faut envisager l'avantage de la monnaie -> on laisse tomber le troc et on compare la monnaie épargne monétaire et la monnaie épargne financière. L'épargne monétaire n'est pas rémunérée, alors que l'épargne financière est rémunérée (ex : livrets d'épargne, placements en actions / obligations). Si on garde notre monnaie (= on la thésaurise), elle nous apporte rien. Donc en ce sens, l'épargne financière présente un avantage sur l'épargne monétaire. Désavantage de l'épargne financière : elle est risquée (perte en capital, actions, obligations) : l'argent qu'on a mis de côté, on en aura moins plus tard. Mais ce n'est pas le cas pour les livrets (la valeur ne bouge pas en fonction du temps). Désavantage : peu liquide (on ne peut pas faire des courses avec). Elle est risquée, peu liquide, ou les deux. Avantages de la monnaie : liquidité (pas besoin de la transformer en quelque chose) + sans risque (si on conserve 10, la valeur ne change pas dans 10 ans). La valeur nominale (= valeur faciale) de la monnaie est constante. La monnaie permet de transformer le pouvoir d'achat dans le temps parce qu'elle est constante et liquide (mais la valeur réelle peut augmenter s'il y a inflation => baisse du pouvoir d'achat). Mais ce risque d'inflation existe aussi pour les actions / obligations. Liquide : utilisable rapidment et sans frais, à la - 7 -

8 différence de l'épargne, où il faut échanger d'abord en monnaie. Conclusion : critique de la fable du troc Fable du troc = on veut donner l'idée que historiquement la monnaie aurait progressivement remplacé le troc (monnaie = réponse aux problèmes du troc). Critique : historiquement, c'est très contestable : historiens, paléontologues... rejettent cette vision. Tout d'abord, les échanges par troc qu'on a pu observer n'étaient pas des échanges économiques. C'était plutôt utilisé dans des cérémonies / rituels. D'autre part, la définition fonctionaliste de la monnaie donne l'impression que les échanges marchands ont d'abord connu des marchés de troc et ensuite on est passé au marché monétaire. Mais historiquement, la monnaie est déjà présente avant le marché monétaire : elle servait à régler des conflits, payer des réparations judiciaires. Elle pouvait aussi permettre de préparer des mariages/deuils/cadeaux. Toujours avant, elle servait au paiment des impôts / tribut à un seigneur : la monnaie conforte la domination. La monnaie est dès le départ encastrée dans la société : partout où il y a un collectif d'individus commence à émerger, on a une monnaie qui émerge. C'est dans un deuxième temps seulement que cela rend possible l'existence d'un marché (Jean Cartelier) -> c'est un courant qui s'oppose à la définition de la monnaie par ses fonctions mais aussi par ses institutions. Historiquement, on a constaté que certaines monnaies ne pouvaient remplir qu'une des 3 fonctions. Ex : livre au Moyen-Âge (12ème -14ème) était une monnaie qui n'était qu'une unité de compte (n'a jamais circulé sous forme de billets / pièces) = il n'y avait pas de pièces livre, c'était seulement affiché (écu, denier, francs) Conclusion : retenir quelques exemples de support (ou formes) monétaires les 3 fonctions de la monnaie la définition générale de la monnaie (introduction) - 8 -

La monnaie, le pognon, l'oseille, le grisbi... soirée débat Mardi 26 mai 2009 - Auberge de la Tour & Attac 05

La monnaie, le pognon, l'oseille, le grisbi... soirée débat Mardi 26 mai 2009 - Auberge de la Tour & Attac 05 La monnaie, le pognon, l'oseille, le grisbi... soirée débat Mardi 26 mai 2009 - Auberge de la Tour & Attac 05 La monnaie, le pognon, l'oseille, le grisbi... en 4 actes : 1- L histoire de la monnaie 2-

Plus en détail

MAEE - Préparation au concours interne SAE Economie internationale D. Glaymann (Université Paris-Est), 2010-2011 1. 1. Les formes de monnaie

MAEE - Préparation au concours interne SAE Economie internationale D. Glaymann (Université Paris-Est), 2010-2011 1. 1. Les formes de monnaie 1. Les formes de monnaie Source : M. Rubinstein, Le Journal de Yaël Koppman, Sabine Wiespeser éditeur, 2007 D. Glaymann (Université Paris-Est), 2010-2011 1 Elle permet d effectuer un paiement immédiat

Plus en détail

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie.

Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Cours Page 1 Thème 1 : La monnaie et le financement de l'économie. mardi 14 septembre 2010 13:02 Chapitre 1 : Les fonctions et les formes de la monnaie. Chapitre 2 : La création monétaire. Chapitre 3 :

Plus en détail

Chapitre 2 : l économie monétaire

Chapitre 2 : l économie monétaire Chapitre 2 : l économie monétaire Controverse sur la monnaie entre courants de pensée : neutre ou active Peut-on se servir de la monnaie pour absorber les déséquilibres de l économie réelle? Dématérialisation

Plus en détail

Economie monétaire et financière Résumé du cours de Mr. EL KHIYARI

Economie monétaire et financière Résumé du cours de Mr. EL KHIYARI 2012 2013 Economie monétaire et financière Résumé du cours de Mr. EL KHIYARI Dans ce document, vous trouverez les points les plus importants du cours du 3ème semestre avec quelques exemples. Chapitre N

Plus en détail

Rallye de la monnaie

Rallye de la monnaie Rallye de la monnaie Matériel : à disposition dans le diaporama «hist_mon.ppt» 6 plaques de postes chronologiques : «Antiquité» «-800 à an 1» «an 1 jusqu au XIVe» «XIVe 1650» «1650 1860» «1860 1960» et

Plus en détail

L importance de la monnaie dans l économie

L importance de la monnaie dans l économie L importance de la monnaie dans l économie Classes préparatoires au Diplôme de Comptabilité et Gestion UE 13 Relations professionnelles Etude réalisée par : Marina Robert Simon Bocquet Rémi Mousseeff Etudiants

Plus en détail

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France

Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France Chapitre III : Qui gère la monnaie? Le cas de la France I. Les acteurs du circuit monétaire A) Les détenteurs de monnaie : les ANFR AIF ANFR = agents non financiers résidents AIF = autres intermédiaires

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme. Fiche N 2 : Banque et Monnaie Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 2 : Banque et Monnaie I)- Principes Généraux : 1)- Définition du Terme Monnaie

Plus en détail

8 MONNAIE ET POLITIQUES MONÉTAIRES

8 MONNAIE ET POLITIQUES MONÉTAIRES INTRODUCTION Toutes les opérations économiques nous confrontent à l usage de la monnaie. En tant qu instrument de paiement, elle fait partie de l expérience quotidienne de chaque individu. La détention

Plus en détail

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE

ISCFE Faits et institutions économiques 1M LA MONNAIE LA MONNAIE 1 Fonctions de la monnaie Unité de mesure universelle de la valeur. Moyen intermédiaire universel d'échange. Réserve de valeurs intemporelle. 2 Formes de la monnaie Monnaie divisionnaire Valeur

Plus en détail

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits.

convention acceptée par tout le monde. Ce multiplication des biens et des acteurs de permet l échange de 2 produits. Thème : Monnaie et création monétaire Le troc Pour que l échange se réalise, il faut une convention acceptée par tout le monde. Ce fut tout d abord le troc qui, devant la multiplication des biens et des

Plus en détail

Chapitre 1. La monnaie

Chapitre 1. La monnaie Chapitre 1 La monnaie Origines, formes et fonctions de la monnaie Qu est-ce que la monnaie? L objet de cette section est d apporter certains éléments de réponse à cette question. Pour bien maitriser la

Plus en détail

Fonctions et formes de la monnaie

Fonctions et formes de la monnaie Fonctions et formes de la monnaie CHAPITRE 1 DÉCOUVRIR 1 Les fonctions de la monnaie 10 2 Les formes de la monnaie 12 TD vers le bac 1. Aide méthodologique 14 2. Analyser un tableau 15 L ESSENTIEL 16 Le

Plus en détail

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE

CHAPITRE 4 - Monnaie, financement de l économie et politique monétaire MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE Chapitre 4 MONNAIE, FINANCEMENT DE L'ECONOMIE ET POLITIQUE MONETAIRE SECTION 1 : Qu'est ce que la monnaie? I Definition Deux definitions sont communement admises : - La monnaie est définie comme l ensemble

Plus en détail

Du bœuf au smartphone I

Du bœuf au smartphone I Enseignant Du bœuf au smartphone I Compétences terminales d HISTOIRE Enseignement secondaire 2 ème degré Porte d entrée Compétences Sur base d un nombre limité de données, organiser une synthèse mettant

Plus en détail

Les formes de la monnaie

Les formes de la monnaie Les formes de la monnaie Formes et fonctions de la monnaie La nécessité d un instrument monétaire pour régler les échanges entre les membres d une société est apparue très tôt, et selon les régions et

Plus en détail

L'argent-dette de Paul Grignon

L'argent-dette de Paul Grignon Formation des 1 et 3 avril 2014 au LAG Préalable : 3 fonctions de la monnaie une unité d'échange [ équivalence ] une unité de mesure un moyen de réserve [valeur qu'on peut stocker] introduction L'argent-dette

Plus en détail

COURS DE LICENCE 2 SCIENCES ECONOMIQUES COURS D ALAIN MATHIEU

COURS DE LICENCE 2 SCIENCES ECONOMIQUES COURS D ALAIN MATHIEU COURS DE LICENCE 2 SCIENCES ECONOMIQUES COURS D ALAIN MATHIEU MACROECONOMIE 2 PRISE DE NOTE PAR : PLASMAN SYLVAIN SERIE 7 ANNEE 2010 2011 Sommaire et accès aux chapitres/sous-chapitres Cliquez sur le sous

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

Sujet : l évolution des modes de paiement

Sujet : l évolution des modes de paiement Branche : Histoire Sujet : l évolution des modes de paiement Situation de la leçon dans le programme : 730, 734 p.143 ; 750 p.145 ; Compétences : 730 : Confronté à des traces du passé, s entraîner à: -

Plus en détail

Chapitre IV : La création monétaire

Chapitre IV : La création monétaire Chapitre IV : La création monétaire I. La hausse tendencielle de la masse monétaire hausse tendencielle = augmentation en moyenne Historiquement, il y a eu des contextes où la masse monétaire a pu décroitre

Plus en détail

Les institutions financières : Première partie : La monnaie

Les institutions financières : Première partie : La monnaie Les institutions financières : Première partie : La monnaie 1. La monnaie : Définition. La monnaie (ou la masse monétaire) est l ensemble des moyens de payements dont disposent les agents économiques pour

Plus en détail

Parmi les manuels classiques qui dérogent à la règle, nous en retiendrons trois, qui donnent différentes définitions de la monnaie.

Parmi les manuels classiques qui dérogent à la règle, nous en retiendrons trois, qui donnent différentes définitions de la monnaie. Leçon 1 : Qu est ce que la monnaie? I. Une définition de la monnaie Il est très significatif, mais un peu inquiétant, que de nombreux ouvrages sur l économie monétaire ne donnent pas de définition de la

Plus en détail

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé.

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. 1 Plan du cours I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. II. Les échanges interbancaires. III. La création monétaire et les échanges interbancaires dans un système bancaire hiérarchisé.

Plus en détail

Définition. Décadrachme de Syracuse, revers. Vers 400-390 av. J.C. Cinq francs Cérès, avers. III ème République 1889.

Définition. Décadrachme de Syracuse, revers. Vers 400-390 av. J.C. Cinq francs Cérès, avers. III ème République 1889. Cinq francs Cérès, avers. III ème République 1889. Qu est-ce qu une monnaie? Les monnaies sont des pièces de métal dont le poids de métal fin ou la valeur sont garantis par une autorité souveraine. Moyen

Plus en détail

Valeur refuge ultime, l or physique devrait faire partie de la constitution de tout patrimoine.

Valeur refuge ultime, l or physique devrait faire partie de la constitution de tout patrimoine. Valeur refuge ultime, l or physique devrait faire partie de la constitution de tout patrimoine. Depuis des milliers d'années déjà, l'or est un moyen de paiement. Les médias en parlent de plus en plus fréquemment.

Plus en détail

L apparition de la monnaie Informations aux enseignants

L apparition de la monnaie Informations aux enseignants Informations aux enseignants 1/11 Tâche Objectif Matériel Les élèves lisent un texte d introduction relatif à l apparition de la monnaie. Ils exécutent les consignes d une fiche de travail portant sur

Plus en détail

MONOPOLY Règles de Tournoi:

MONOPOLY Règles de Tournoi: MONOPOLY Règles de Tournoi: OBJECTIF L'objectif du jeu est de devenir le joueur le plus riche en achetant, en louant et en vendant des propriétés. Essayez d acheter toutes les propriétés appartenant à

Plus en détail

I) L innovation de Palmstruch 1 Les contraintes de la monnaie avant le billet 2 Qu est ce qu un billet de banque? 3 Le billet : heurts et bonheurs

I) L innovation de Palmstruch 1 Les contraintes de la monnaie avant le billet 2 Qu est ce qu un billet de banque? 3 Le billet : heurts et bonheurs Johan Palmstruch invente le billet de banque Présentation : qui est Johan Palmstruch? I) L innovation de Palmstruch 1 Les contraintes de la monnaie avant le billet 2 Qu est ce qu un billet de banque? 3

Plus en détail

Le millésime 2009 des «Euros Or et Argent»

Le millésime 2009 des «Euros Or et Argent» 27 mars 2009 Le millésime 2009 des «Euros Or et Argent» En Septembre 2008 la Monnaie de Paris a lancé, avec un grand succès, une nouvelle gamme d euros en métal précieux : les «Euros Or et Argent». Ces

Plus en détail

B LA CRÉATION MONÉTAIRE

B LA CRÉATION MONÉTAIRE B LA CRÉATION MONÉTAIRE La monnaie est omniprésente dans nos échanges quotidiens, dans notre vie et pourtant elle semble mal connue. Qu est ce que la monnaie? Quelles sont ses fonctions? Quelle est l utilité

Plus en détail

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie

IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle. La monnaie IFFP Institut fédéral des hautes études en formation professionnelle La monnaie : INTRODUCTION 22.01.2010, Lausanne 8h45 12h 12h45 16h David Maradan, chargé de cours UNIGE et HEG-Genève; Directeur Ecosys

Plus en détail

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction

Table des matières. La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles. Première partie. Avant-propos Introduction Table des matières Avant-propos Introduction IX XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie non autorisée est un délit. Chapitre 1. Les raisons

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

Chapitre 2 La monnaie et l inflation

Chapitre 2 La monnaie et l inflation Chapitre 2 La monnaie et l inflation 1 1. Pourquoi les prix augmentent-ils? 2. Section 1. La monnaie: Définition 3. Quelle politique économique peut-on mettre en place pour lutter contre l inflation? 3

Plus en détail

Les Banques Cours N 2. B - Les titres financiers

Les Banques Cours N 2. B - Les titres financiers Les Banques Cours N 2 B - Les titres financiers Vocabulaire : action, obligation, Bons du Trésor. Titres financiers et de manière plus générale «les créances». Un titre financier c'est une créance non

Plus en détail

La monnaie et le financement

La monnaie et le financement La monnaie et le financement Trouvez des questions permettant de répondre aux paragraphes proposés. Cet exercice doit vous permettre de mieux mémoriser le cours mais aussi de travailler les consignes.

Plus en détail

Pièces en argent Les moyens de créer de la monnaie Valeur des métaux précieux par rapport aux devises L argent créé par les banques

Pièces en argent Les moyens de créer de la monnaie Valeur des métaux précieux par rapport aux devises L argent créé par les banques Pièces en argent Les moyens de créer de la monnaie On peut créer de la monnaie avec des métaux précieux : or et argent. On peut créer de la monnaie avec des métaux non précieux : fer ou alliages. On peut

Plus en détail

Chapitre 1 Une Introduction à la Monnaie et aux Banques

Chapitre 1 Une Introduction à la Monnaie et aux Banques Chapitre 1 Une Introduction à la Monnaie et aux Banques La monnaie, c'est quoi? Il y a toujours eu une certaine confusion quant à l emploi du mot "monnaie". Il peut être utiliser pour représenter des choses

Plus en détail

Chap 1 : La monnaie. Robinson : «La monnaie est comme un éléphant, on sait quand elle est là, mais on ne sait la définir».

Chap 1 : La monnaie. Robinson : «La monnaie est comme un éléphant, on sait quand elle est là, mais on ne sait la définir». I. Nature et fonction de la monnaie Chap 1 : La monnaie Robinson : «La monnaie est comme un éléphant, on sait quand elle est là, mais on ne sait la définir». 1. Ambivalence de la monnaie C est compliquer

Plus en détail

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse

La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse La création monétaire, la politique monétaire et les prix : Le rôle de la Banque nationale suisse Iconomix Journée d économie politique Lausanne, 22 novembre 2013 Michel Peytrignet, Consultant Ancien chef

Plus en détail

Un moyen de paiement pour le Royaume de DIEU

Un moyen de paiement pour le Royaume de DIEU Un moyen de paiement pour le Royaume de DIEU Qu est-ce que la monnaie, à vrai dire? En bref, la monnaie est une marchandise qui nous sert de dépôt de valeur et que nous utilisons d un commun accord comme

Plus en détail

LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE

LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE LE ROLE DES BANQUES DANS LE FINANCEMENT DE L'ECONOMIE Une économie nationale est confrontée en permanence au problème du financement de l activité de tous les agents qui la composent. Son fonctionnement

Plus en détail

Avant-propos Introduction. Première partie

Avant-propos Introduction. Première partie 9782100533015-Delap-tdm.qxd 12/08/09 7:41 Page V Table des matières Avant-propos Introduction XI XIII Première partie La monnaie, de l historique aux formes et fonctions actuelles Dunod. La photocopie

Plus en détail

CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE

CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE CHAPITRE 5 : LA MONNAIE ET LE FINANCEMENT DE L ECONOMIE I. Comment l'activité économique est-elle financée? A. Rôle et évolution du système financier 1. Il permet la circulation du capital financier entre

Plus en détail

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE

FIN-INTER-01 LE CONTEXTE FIN-INTER-01 LE CONTEXTE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 2 heures Objectifs : Positionner le domaine de la finance internationale dans son contexte. Pré requis : Néant. Modalités

Plus en détail

À propos de l euro. - Le Danemark - Le Royaume-Uni - La Suède

À propos de l euro. - Le Danemark - Le Royaume-Uni - La Suède À propos de l euro Le 1er janvier de l'an 2002, les billets et les pièces en euros remplaceront les francs. Le taux de l'euro est fixé à : 1 euro pour 6,55957 francs Chaque pays candidat à la monnaie unique

Plus en détail

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie

Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie Chapitre X : Monnaie et financement de l'économie I. Le financement de l'économie Financement = fait d'apporter des fonds à un individu, une entreprise, ou à soi-même. A) Les différents types de financement

Plus en détail

La monnaie dévoilée. Question à quoi sert la monnaie? Comment se pratiquait l'échange autrefois?

La monnaie dévoilée. Question à quoi sert la monnaie? Comment se pratiquait l'échange autrefois? Préalable sur ce chapitre: La monnaie dévoilée Un chapitre à étudier avec en musique de fond Money, la chanson des Pink Floyd qui dénonce la société de consommation. Pourquoi ce chapitre? Jusqu'à présent

Plus en détail

Nature et risques des instruments financiers

Nature et risques des instruments financiers 1) Les risques Nature et risques des instruments financiers Définition 1. Risque d insolvabilité : le risque d insolvabilité du débiteur est la probabilité, dans le chef de l émetteur de la valeur mobilière,

Plus en détail

Carl-Ludwig Thiele Membre du directoire de la Deutsche Bundesbank

Carl-Ludwig Thiele Membre du directoire de la Deutsche Bundesbank Carl-Ludwig Thiele Membre du directoire de la Deutsche Bundesbank Histoires de succès dans la zone euro : les billets et pièces en euro et les paiements en euro Ouverture de l'exposition sur l euro de

Plus en détail

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers

LES SECRETS DE L'OR. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers LES SECRETS DE L'OR Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or profitablement sur les marchés financiers AVERTISSEMENT INVESTISSEMENT À HAUT RISQUE : Le trading de forex et de contrats de différence (CFDs)

Plus en détail

Initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative sur l or)»

Initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative sur l or)» Département fédéral des finances DFF Initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative sur l or)» Etat: septembre 2014 Questions et réponses Que demande l initiative «Sauvez l or de la Suisse (Initiative

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 8 : La Gestion des Moyens de Paiement I)- Principe Généraux : 1)- Utilité des

Plus en détail

Règles du jeu officielles du Monopoly

Règles du jeu officielles du Monopoly Règles du jeu officielles du Monopoly Garanties presque sans erreurs BUT DU JEU : Etre le dernier joueur à rester en jeu, c'est-à-dire le dernier joueur n'ayant pas fait faillite. PREPARATION 1. Prenez

Plus en détail

1 L ACTIVITÉ BANCAIRE

1 L ACTIVITÉ BANCAIRE 1 L ACTIVITÉ BANCAIRE Section 1 La banque et la monnaie Section 2 Les métiers bancaires Section 1 LA BANQUE ET LA MONNAIE Dunod La photocopie non autorisée est un délit. 1 L origine de la monnaie L histoire

Plus en détail

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme

Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Université d Oran / Faculté des Sciences Commerciales Spécialité : 4 eme Finance / Module : Les Techniques Bancaires Fiche N 7 : La Relation Banque - Particuliers I)- Les Comptes et Les Placements Bancaires

Plus en détail

Initiation à la Comptabilité

Initiation à la Comptabilité Bertrand LEMAIRE http://www.bertrandlemaire.com Initiation à la Comptabilité Document sous licence Creative Commons L auteur autorise l impression et l utilisation gratuites de ce document dans un cadre

Plus en détail

MONNAIE ET CREDITS. Michel LASSERRE. Par. Sources : http://www.m-lasserre.com/

MONNAIE ET CREDITS. Michel LASSERRE. Par. Sources : http://www.m-lasserre.com/ MONNAIE ET CREDITS Par Michel LASSERRE Sources : http://www.m-lasserre.com/ Présentation La monnaie est un élément essentiel de l'économie actuelle, elle est le sang qui circule de la production à la consommation,

Plus en détail

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double

Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Chapitre 2 : la comptabilité en partie double Les opérations à crédit Les comptes Caisse et Banque ne suffisent pas à décrire les opérations de l'entreprise car certaines génèrent des paiements différés

Plus en détail

Monnaie et Inflation YVES GUILLOTIN

Monnaie et Inflation YVES GUILLOTIN Monnaie et Inflation YVES GUILLOTIN Table des matières Introduction 5 I - La monnaie 7 A. Qu'est ce que la monnaie?...7 B. La quantité de monnaie en France en 2013...7 C. La création de monnaie...8 II

Plus en détail

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique

Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique Chapitre IX : Le taux de change : marché et politique I. Marché des changes et balance des paiements = marché où s'échangent les monnaies nationales. Grand A : impact du taux de change E sur les exportations

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1/ Cartes Kertel Rechargeables CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1-1/ CARTES FRANCE MONDE RECHARGEABLES: Les cartes "classiques" KERTEL (ci-après "les Cartes") sont des cartes de télécommunication, permettant

Plus en détail

3e question : Qui crée la monnaie?

3e question : Qui crée la monnaie? 3e question : Qui crée la monnaie? INTRO : Sensibilisation Vidéo : Comprendre la dette publique en quelques minutes (1min à 2min 27) http://www.youtube.com/watch?v=jxhw_ru1ke0&feature=related Partons de

Plus en détail

QUESTIONS / RÉPONSES SUR LE PASSAGE PRATIQUE A L EURO ANNEXES NOVEMBRE 2002

QUESTIONS / RÉPONSES SUR LE PASSAGE PRATIQUE A L EURO ANNEXES NOVEMBRE 2002 QUESTIONS / RÉPONSES SUR LE PASSAGE PRATIQUE A L EURO ANNEXES NOVEMBRE 2002 Grandes étapes de la mise en place de l'euro en France 1 Jusqu'à Septembre Octobre 2001 1 er Janvier 1999 : Euro, monnaie de

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

Le paiement mobile. L application française de paiement mobile préférée des 18-30 ans. Dossier de presse Lydia Solutions

Le paiement mobile. L application française de paiement mobile préférée des 18-30 ans. Dossier de presse Lydia Solutions Le paiement mobile L application française de paiement mobile préférée des 18-30 ans Dossier de presse Lydia Solutions 1 "Nous avons créé Lydia, avec Antoine Porte, car nous souhaitions changer la vie

Plus en détail

master Droit bancaire Georges DECOCQ Yves GÉRARD Juliette MOREL-MAROGER 2 e édition Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE

master Droit bancaire Georges DECOCQ Yves GÉRARD Juliette MOREL-MAROGER 2 e édition Collection BANQUE FINANCE ASSURANCE Collection master BANQUE FINANCE ASSURANCE Droit bancaire Georges DECOCQ Yves GÉRARD Juliette MOREL-MAROGER 2 e édition SOMMAIRE Chapitre 1 Introduction 9 Chapitre 2 L organisation de l activité bancaire

Plus en détail

FAQ destinés aux producteurs de biens et de services du réseau de la graine sur Montpellier.

FAQ destinés aux producteurs de biens et de services du réseau de la graine sur Montpellier. FAQ destinés aux producteurs de biens et de services du réseau de la graine sur Montpellier. -La Graine, qu est ce que c est? La Graine sera une monnaie complémentaire citoyenne, comme il en existe une

Plus en détail

I. A quoi sert la monnaie?

I. A quoi sert la monnaie? Débattre : Si la monnaie n existait pas? «L opinion la plus courante tient [ ] l échange sans monnaie cad le troc, pour une forme «primitive» de l économie d échange. Pourtant, le troc est un mode d organisation

Plus en détail

Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie :

Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie : Document monnaie, Droit première année La monnaie : On distingue trois fonctions à la monnaie : -Une fonction d unité de compte, elle permet de comparer la valeur des différents biens, -Une fonction de

Plus en détail

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES

INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 4. La monnaie et le financement Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 4.3 : Qui crée la monnaie? INDICATIONS

Plus en détail

Devenez expert. en trading d'or. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or

Devenez expert. en trading d'or. Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or Devenez expert en trading d'or Tout ce qu'il faut savoir pour trader l'or 01 02 Pourquoi l'or est-il si précieux? Tout le monde sait que l'or est cher, mais pourquoi est-il si prisé partout dans le monde?

Plus en détail

La monnaie, au coeur de la relation marchande

La monnaie, au coeur de la relation marchande La monnaie, au coeur de la relation marchande Sommaire L'échange à l'origine de la monnaie Les fonctions de la monnaie Intermédiaire des échanges et unité de compte Un rôle de mesure fragile La monnaie

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs

Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs Quelle attitude face aux devises? Conseils aux hôteliers-restaurateurs L hôtellerie-restauration suisse souffre depuis belle lurette de la cherté du franc suisse. Ces derniers mois tout particulièrement,

Plus en détail

Marché de la monnaie et marché des capitaux

Marché de la monnaie et marché des capitaux Chapitre 3 Marché de la monnaie et marché des capitaux 3.1 Introduction Ce chapitre est consacré à l étude du rôle de la monnaie dans l économie et à la description le fonctionnement du marché de la monnaie.

Plus en détail

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école

Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Propositions d éléments constitutifs d une éducation financière à l école Mai 2009 Les compétences qu il faudrait avoir acquises A la fin du primaire A la fin de la scolarité obligatoire Les élèves doivent

Plus en détail

Déroulement de l épreuve. Consignes. Si vous n avez pas assez de place, vous pouvez demander une feuille supplémentaire.

Déroulement de l épreuve. Consignes. Si vous n avez pas assez de place, vous pouvez demander une feuille supplémentaire. Examen d admission en cours de scolarité dans l école publique 2013-2014 ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE CYT OPTION SPÉCIFIQUE ÉCONOMIE ET DROIT 10 e VP ÉPREUVE CANTONALE DE RÉFÉRENCE CYT Consignes générales

Plus en détail

Sénégal. Textes d application de la loi relative à la promotion de la bancarisation

Sénégal. Textes d application de la loi relative à la promotion de la bancarisation Textes d application de la loi relative à la promotion de la bancarisation 1. Instruction n 1 du 8 mai 2004 relative à la promotion des moyens de paiements scripturaux et à la détermination des intérêts

Plus en détail

Avec Bitcoin, payer et vendre sans les banques

Avec Bitcoin, payer et vendre sans les banques Avec Bitcoin, payer et vendre sans les banques LE MONDE SCIENCE ET TECHNO 29.11.2012 à 16h12 Mis à jour le 30.11.2012 à 09h57 Par David Larousserie Internet continue de faire vaciller les bases des secteurs

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES Sommaire Agrégats de monnaie (M1, M2, M3) Agrégats de placements liquides (PL1,PL2,PL3,PL4) Contreparties de M3 Tableaux des ressources et emplois de Bank Al-Maghrib et des Banques STATISTIQUES MONETAIRES

Plus en détail

Conférence de presse semestrielle, Genève, le 18 juin 1998. Remarques introductives de Bruno Gehrig

Conférence de presse semestrielle, Genève, le 18 juin 1998. Remarques introductives de Bruno Gehrig Conférence de presse semestrielle, Genève, le 18 juin 1998 Remarques introductives de Bruno Gehrig A l'approche du passage à l'euro Le 1er janvier 1999, onze des quinze Etats de l'union européenne introduiront

Plus en détail

Comment les pauvres gèrent-ils le risque?

Comment les pauvres gèrent-ils le risque? Comment les pauvres gèrent-ils le risque? Le présent dossier donne un aperçu de la manière dont les ménages pauvres gèrent les risques. Fondé sur les recherches effectuées via les journaux financiers dont

Plus en détail

Marché de la monnaie et marché des capitaux

Marché de la monnaie et marché des capitaux Chapitre 3 Marché de la monnaie et marché des capitaux 3.1 Introduction Ce chapitre est consacré à l étude du rôle de la monnaie dans l économie et à la description le fonctionnement du marché de la monnaie.

Plus en détail

Stock d'actifs Immédiatement disponibles Acceptés par tous... M. MARCHANDISE Les pierres de Yap (p. 740)

Stock d'actifs Immédiatement disponibles Acceptés par tous... M. MARCHANDISE Les pierres de Yap (p. 740) 6. Monnaie et inflation Chapitres 7-8 de Mankiw I. Définition, fonctions et formes de la monnaie I. Définitions fonctions et formes de la monnaie II. Les agrégats III. La création monétaire IV. Les instruments

Plus en détail

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier

Séance 9. Vue d ensemble du système financier. 1- Fonctions du système financier Séance 9 Vue d ensemble du système financier 1- Fonctions du système financier Fonction : transférer des fonds des agents économiques : intermédiaire entre les agnets à besoin de financement (emprunteur)

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédure de qualification Assistant du commerce de détail AFP / ECONOMIE Série 2, 2012 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens auxiliaires autorisés : 45 minutes machine à calculer

Plus en détail

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be

Macroéconomie. Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Catherine Fuss Banque Nationale de Belgique catherine.fuss@nbb.be Macroéconomie Monnaie Fonction de la monnaie Moyen de paiement: troc incompatible avec une forte division du travail acceptation

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

ENSIIE. Macroéconomie - Chapitre I

ENSIIE. Macroéconomie - Chapitre I ENSIIE Macroéconomie - Chapitre I Le 13 avril 2013 Table des matières 1 Introduction 2 2 La théorie Keynésienne 3 2.1 Keynes......................................... 3 2.2 Quelques ordres de grandeur.............................

Plus en détail

http://www.lesechos.fr/imprimer.php

http://www.lesechos.fr/imprimer.php Page 1 sur 5 01/12 07:00 Massimo Prandi et Isabelle Couet Les cinq questions clefs de l'accord L'action coordonnée des banques centrales vise d'abord à apaiser les tensions sur le financement bancaire.

Plus en détail

Une extension compatible TRM, du jeu «la corbeille». cc-by-nc-sa http://www.valeureux.org/blog/offres/nos-outils/jeu-la-corbeille/

Une extension compatible TRM, du jeu «la corbeille». cc-by-nc-sa http://www.valeureux.org/blog/offres/nos-outils/jeu-la-corbeille/ La Corbeille tour TRM Avec Stéphane Laborde Version 3.3 à la date du 15/06/2014 Une extension compatible TRM, du jeu «la corbeille». cc-by-nc-sa http://www.valeureux.org/blog/offres/nos-outils/jeu-la-corbeille/

Plus en détail

Module 1 : Analyser la coordination des décisions économiques par l'échange 1.2 : Comprendre le rôle de la monnaie et du crédit en économie de marché

Module 1 : Analyser la coordination des décisions économiques par l'échange 1.2 : Comprendre le rôle de la monnaie et du crédit en économie de marché Module 1 : Analyser la coordination des décisions économiques par l'échange 1.2 : Comprendre le rôle de la monnaie et du crédit en économie de marché Analyser l'influence de la monnaie et du crédit Tout

Plus en détail

STATISTIQUES MONETAIRES

STATISTIQUES MONETAIRES STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 STATISTIQUES MONETAIRES Décembre 2008 LISTE DES ABREVIATIONS BAM FHADES FMI CCP CEN D.T.S M OPCVM PL : Bank Al-Maghrib : Fonds Hassan II pour le développement économique

Plus en détail

TARIFICATION DES INSTRUMENTS FINANCIERS AU 01 JANVIER 2015

TARIFICATION DES INSTRUMENTS FINANCIERS AU 01 JANVIER 2015 TARIFICATION DES INSTRUMENTS FINANCIERS AU 01 JANVIER 2015 I. Organismes de Placements Collectifs 1. SICAV émises par la BCEE Sous réserve d exceptions éventuelles prévues dans le prospectus d émission,

Plus en détail

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES

PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES SO00BM24 Introduction aux politiques économiques PARTIE 2 : LES POLITIQUES ÉCONOMIQUES CONJONCTURELLES CHAPITRE 2 : LA POLITIQUE MONETAIRE I. Préambules sur la Monnaie II. 1. La création monétaire A. Comment

Plus en détail