Graph 25+ Pro au lycée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Graph 25+ Pro au lycée"

Transcription

1 Utiliser sa calculatrice Graph 25+ Pro au lycée Par Yves Coudert

2

3 Sommaire 1 - Description des principales fonctionnalités SYSTEM : Initialisation et réglages de la calculatrice Réglage de la langue Réglage du contraste Réglage alimentation Affichage version et nom de l utilisateur Réinitialisation MEMORY : Gestion de la mémoire principale RUN : le module de calcul Les calculs de base Le choix de la base de calcul Le choix du mode fraction Le choix du mode angulaire Le choix du mode complexe Le choix du format d affichage Les options de calcul Les fonctions spéciales STAT : le module de statistiques Les listes Gestion des listes Traitement des données des listes GRAPH : le module graphique Les graphes Les réglages graphiques Exemple d application graphique TABLE : le module tableau de valeurs Les tableaux de valeurs Les réglages pour les tableaux de valeurs Exemple d application du tableau de valeurs

4 8 - EQUA : le module de résolution d équations Les trois modes de fonctionnement Résolution d un système linéaire Résolution d une équation polynomiale Résolution d une équation numérique PRGM : le module de programmation Les modes de fonctionnement Exécuter un programme existant Modifier un programme existant Créer un nouveau programme Supprimer un programme existant ou l ensemble des programmes Chercher un programme Renommer un programme Exemples d application de la programmation Mémento des commandes pour la programmation LINK : le module de communication Les modes de fonctionnement Exécution d un transfert de données Envoi d images d écran

5 1 Description des principales fonctionnalités Lorsque vous avez allumé la calculatrice avec la touche AC / ON utilisez alors la touche MENU pour afficher un ensemble de 9 icônes permettant d accéder à toutes les fonctionnalités de la calculatrice : RUN : Pour faire des calculs arithmétiques et des calculs de fonctions. STAT : Pour faire des calculs statistiques à une ou deux variables, tracer des graphiques statistiques ou faire des tests. GRAPH : Pour stocker des fonctions et tracer les représentations graphiques de ces fonctions. TABLE : Pour stocker des fonctions, créer un tableau de valeurs et tracer les graphiques de ces fonctions. EQUA : Pour résoudre des équations linéaires de 1 à 6 inconnues, des équations d ordre supérieur du 2 e au 6 e degré ou également des équations générales. PRGM : Pour stocker des programmes et les exécuter. LINK : Pour transférer le contenu de la mémoire ou des données sur une autre calculatrice ou un ordinateur. MEMORY : Pour travailler sur les données stockées dans la mémoire. SYSTEM : Pour initialiser la mémoire ou effectuer des réglages. Pour éteindre la calculatrice, utilisée les touches AC / ON (OFF). 2- SYSTEM : initialisation et réglages de la calculatrice A l aide du bouton directionnel REPLAY sélectionner l application SYSTEM et faire Vous pouvez également accéder à l application SYSTEM en tapant

6 2.1 - Réglage de la langue Si les informations affichées ne sont pas en langue française, Sélectionner (Language) pour changer la langue et à l aide du pavé directionnel REPLAY descendre avec la flèche jusqu à Français puis faire ou (SEL) puis EXIT 2 fois. L affichage apparaît alors en langue française Réglage du contraste Utiliser la touche (Contraste) puis à l aide du bouton REPLAY appuyer sur la flèche pour que cela soit plus clair ou sur la flèche pour rendre plus sombre l écran. Utiliser la touche standard). (INIT) pour réinitialiser (réglage Faire EXIT pour revenir à l affichage du gestionnaire système Réglage alimentation Utiliser la touche (Prop Alimentation) pour régler la durée d extinction automatique de la calculatrice (si elle n est pas utilisée). Puis sélectionner (10) ou (20) pour un arrêt automatique au bout de 10 minutes (réglage par défaut) ou 60 minutes et terminer par. EXIT 4 4

7 2.4 - Affichage version et nom de l utilisateur (Version) permet d afficher la version du système d exploitation et les différentes langues disponibles en utilisant le bouton directionnel. Avec la touche d utilisateur. (NAME) on peut saisir un nom Utiliser la touche ALPHA pour saisir des lettres et faire. Le nom doit comporter au plus 8 caractères. Le nom d utilisateur s affiche après les langues disponibles. Faire EXIT pour revenir au menu antérieur Réinitialisation Avec la touche F5 (Réinitialisation) on obtient un menu. En sélectionnant (Données config) vous réinitialisez les informations de configuration et avec (Mem principales) vous réinitialisez toutes les données de la mémoire principale. Pour que la réinitialisation soit validée vous devez confirmer par (Oui) puis faire 2 fois EXIT pour revenir au menu. ATTENTION : la réinitialisation est irréversible. Si vous réinitialisez la mémoire principale vous perdez toutes les données et réglages. 5 5

8 3 MEMORY : Gestion de la mémoire principale En utilisant la touche MENU et en sélectionnant MEMORY puis ou en tapant 8 on accède à des informations sur le nombre d octets de mémoire utilisé par les différents modules et le nombre d octets de mémoire libre. Les lignes entre crochets < > représente des regroupements de données. Ainsi, par exemple, la première ligne affichée ALPHA MEM indique que les variables créées (désignées par une lettre) occupent un espace mémoire de 696 octets. La deuxième ligne affichée EQUATION indique que les données pour le module EQUA occupent 316 octets. Autre exemple, sur la 3 e ligne <LISTFILE> nous permet de voir que le groupement de fichiers de listes pour le module LIST occupe 840 octets. Pour sélectionner un fichier, se placer sur la ligne souhaitée et faire (SEL). Apparaît alors un triangle noir au début de la ligne sélectionnée. Si vous voulez supprimer des données contenues dans les différents fichiers sélectionnés il suffit de taper de confirmer par (Oui). (DEL) et ATTENTION la suppression des données est irréversible. Vous pouvez également utiliser la touche (SRC) pour faire une recherche particulière, par exemple la mémoire STAT (données du module statistiques). Saisir le texte STAT (le curseur est déjà en mode ALPHA ) puis faire. L écran affiche les informations relatives à la mémoire STAT. 6 6

9 4 RUN : module de calcul 4.1- Les calculs de base En utilisant la touche MENU et en sélectionnant RUN puis ou en tapant 1 on accède au module de calcul. Pour effectuer un simple calcul taper l opération souhaitée, par exemple une multiplication : L écran affiche : X 6 4 Supposons que l on souhaite ajouter à ce nombre le nombre 128 On tape alors : Pour l opération l écran affiche : Ans puis le résultat Ans représente la dernière valeur calculée, ici : En sélectionnant située au-dessus de la touche (-) on accède à la fonction en jaune (-) soit Ans qui s affiche. 2 On écrit alors : pour diviser par deux le dernier résultat. A noter que l on garde l historique des calculs. Pour effacer l écran, il suffit de taper sur la touche AC / ON. On peut récupérer l historique avec le bouton ou. La calculatrice affiche à chaque sélection soit le calcul précédent ou suivant et garde en mémoire plus de 30 opérations. Pour saisir un nombre négatif utiliser la touche (-) Pour des calculs mixtes, la multiplication et la division à priorité sur l addition et la soustraction. Exemples: ( ) X x 10 x (-) X (-) 2 ( A noter que la fermeture de la parenthèse avant peut être omise. Dans le cas d erreur de saisie, vous pouvez utiliser les touches et pour se déplacer et pour effacer. DEL 7 7

10 4.2- Le choix de la base de calcul Il existe plusieurs options de calcul, pour accéder aux réglages il faut utiliser la touche (SET UP). Apparaît un menu déroulant. La première ligne permet de définir la base de calcul. F5 (ComP) : pour le mode standard (réelle ou complexe) ( Dec) : pour travailler en base 10 (affichage à 10 chiffres) (Hex) : pour travailler en base 16 (affichage à 8 chiffres) (Bin) : pour travailler en base 2 (affichage à 16 chiffres) (Oct) : pour travailler en base 8 (affichage à 11 chiffres) Supposons que l on souhaite utiliser la base 2, on tape alors et. Exemple : Le résultat donne 1000 en base 2 MENU Supposons que l on souhaite convertir 38 (décimal) en binaire. Sélectionner (d ~0) puis taper (d) Le résultat est : faire ensuite ; 3 8 EXIT Pour obtenir l opposé (complément à 2) de ce nombre en base 2 : taper (LOG) puis (Neg) (-) (Ans) Il existe plusieurs autres commandes de logique sur les bits : Not pour le complément des 1, and pour le «et» ou or pour le «ou», xor pour «ou exclusif» et xnor pour la négation du xor. On peut également vouloir convertir le nombre obtenu en base 16 Faire : (DISP) (>Hex) EXIT Choisir pour Mode : (Hex). En base 16 le système de notation utilise les chiffres et les lettres,,c,,, (touches avec les lettres rouges) sur la rangée des touches (A) à (F). X,,T Application : Calculer 1F + C9 en base 16 Résultat : 8 tan (F) (C) 1 tan + ln 9 8 8

11 4.3- Le choix du mode fraction Il y a deux possibilités d affichage en mode fraction : d/c ou ab/c Pour afficher le mode configuration MENU (SET UP). Supposons que la 2 e ligne soit : Frac Result : d / c L affichage est alors en notation française. 1 Exemple : 5 a+b/c 1 2 pour l écriture 15 / 12 La calculatrice affiche le résultat après simplification : 5 4 Lorsque l on effectue la division : L écran affiche le résultat en décimal, il suffit d utiliser la touche F D pour afficher la fraction correspondante : 5 4 En revenant au menu de configuration on peut choisir ab/c : Taper (ab/c) puis et faire pour exécuter à nouveau la même division. L écran affiche alors : ce qui correspond à : 1 + ¼ Il s agit de la notation anglo-saxone. EXIT On peut aussi spécifier que la calculatrice ne fasse pas les simplifications. Revenir au menu de configuration et remonter à l aide de jusqu à la ligne Simplify faire (Man) La machine affiche alors que l option Manual a été sélectionnée. Par exemple, en mode d/c, l écriture fractionnaire précédente s affiche sans simplification. A noter que l option manuelle n est active que lorsque le Complex Mode est réel. Ainsi, en mode complexe, toutes les simplifications sont automatiques. EXIT 4.4- Le choix du mode angulaire Il existe 3 modes pour écrire un angle : Deg (degrée), Rad (radian) et Gra (grade). Les fonctions trigonométriques (sinus, cosinus, tangente, arcsinus, arccosinus et arctangente) de la calculatrice calculeront les résultats en fonction du mode choisi. 9 9

12 Pour afficher le mode configuration MENU (SET UP). Se déplacer à l aide de pour se placer sur la ligne Angle. Pour sélectionner son mode angulaire : pour degré pour radian pour grade Exemple : SIN 3 0 donne 0.5 en mode degré mais en mode radian et en mode grade. Rappel : 90 = radians = 100 grads 4.5- Le choix du mode complexe Pour illustrer l utilisation du mode complexe considérons l exercice suivant : On considère les nombres complexe z 1 = j, z 2 = 3 3j et z 3 = 2 + j a) Calculer le module 1 et l argument 1 en degré. b) Exprimer le produit Z = z 2 z 3 sous la forme a + b j Pour afficher le mode configuration MENU (SET UP). Se déplacer à l aide de pour se placer sur la ligne Angle. Pour sélectionner son mode angulaire : pour Degré Se déplacer sur la ligne suivante Complex mod et sélectionner (r ) pour travailler en coordonnées polaires puis EXIT Saisir 2 + ( 2 x² 3 ) 0 Faire pour voir afficher : 4 60 r = 4 représente le module et = 60 l argument du nombre complexe (entre -180 et 180 ). Réponse : a) 1 = 4 et 1 = 60 Remarque : La lettre j de l énoncé désigne la lettre i sur la calculatrice. L utilisation de j plutôt que i est propre à l électricité

13 Dans le mode configuration sélectionné maintenant a+bi ( ) ( ) Après avoir saisie le calcul terminer par résultat. pour afficher le Réponse : b) Z = 9 3j 4.6- Le choix du format d affichage Il existe plusieurs formats d affichages. Pour afficher le mode configuration MENU (SET UP). Se déplacer à l aide de pour se placer sur la ligne Display. En sélectionnant on obtient le format standard Norm1 ou Norm2. L affichage comporte au plus 10 chiffres. Norm1 utilise la notation scientifique pour des nombres < Exemple1 : s affichera : Exemple2 : s affichera avec la notation scientifique 1 E+10 ce qui correspond à En sélectionnant (Eng) un E s affiche ( Norm1 / E ) On a la notation d ingénierie avec des abréviations, par exemple : n (nano: 10-9 ), m (milli: 10-3 ), M (Méga : 10 6 ) ou T (Téra: ). On peut également définir le nombre de décimales à afficher à l aide de (Fix) en précisant un nombre entre 0 et 9. Exemple3 : est affiché si on sélectionne Fix 3 On a également la notation scientifique avec (Sci) pour définir un format scientifique avec un nombre de décimales. Exemple4 : est affiché E+06 avec Sci 5 et désigne le nombre x10 6 On peut aussi ajouter à un format Fix ou Sci l option (Eng). Le choix d affichage est valable quelque soit le mode réel ou complexe sélectionné et n a pas d influence sur la valeur prise par le nombre lors des calculs

14 4.7- Les options de calcul OPTN En sélectionnant s affiche une barre d options : LIST CPLX CALC STAT CONV > (Liste) (complexe) (calcul) (statistique) (conversion) En appuyant sur (>) on accède à la suite des options HYP PROB NUM ANGL ESYM > (hyperbolique) (probabilité) (numérique) (angles) (symboles) PICT FMEM LOGIC CAPT (sauvegarde graphe) (mémoire fonction) (logique) (capture écran) Nous allons illustrer quelques options avec des exercices : Exercice 1 : Simuler à l aide d une calculatrice 100 lancés de dés. Pour cela on pourra utiliser une fonction aléatoire de la forme Int( rand x 6 ) + 1 pour simuler un jet de dé (prendre la partie entière d un nombre aléatoire multiplié par 6 à laquelle on ajoute 1). En sélectionnant OPTN (>) (NUM) (Int) on affiche Int pour le calcul de la partie entière d un nombre. Puis: ( (>) (PROB) (RAND) F5 (List) OPTN on affiche Int ( RanList#( pour créer une liste de nombres aléatoires. Taper : pour préciser qu il aura 100 nombres Ensuite : ) x 6 ) + 1 Lorsque l on tape sur apparaît une colonne de 100 nombres compris entre 1 et 6 représentant les 100 différents lancés. Se déplacer à l aide de pour accéder aux différents nombres. On peut également souhaiter mettre les résultats dans une liste. Ajouter alors avant de faire : OPTN (LIST) (List) puis 1 La liste List 1 contient les 100 nombres aléatoires créés. En tapant sur (Dim) 1 (List) on vérifie que l on a bien dans List 1 une liste de 100 nombres

15 Exercice 2 : A partir des 100 lancés obtenus dans l exercice 1 calculer le minimum, le maximum, la moyenne et la médiane des 100 valeurs aléatoires. En sélectionnant OPTN (LIST) (>) choisir (Min) ou (Max) ou (Mean) ou (Med) Puis (LIST) (List) OPTN 1 On obtient ainsi, le minimum, le maximum, la moyenne et la médiane. Les résultats ne sont valables que pour l échantillon de 100 lancés contenu dans List1. Chaque échantillon peut donner des résultats différents en particulier pour la moyenne et la médiane. Exercice 3 : Calculer les carrés des nombres entiers entre 1 et 10 et en faire la somme. En sélectionnant OPTN (LIST) F5 (Seq) puis X,,T x², X,,T, 1, 1 0, 1 ) (List) 1 On a ainsi créé une séquence de nombre (X²) ou X est la variable qui varie de 1 à 10 avec un incrément de 1 et enregistré les résultats dans List 1. Faire (>) (>) (Sum) (>) (List) 1 Le résultat affiché est la somme des carrés de 1 à 10 : 385 Exercice 4 : D après un sujet de l épreuve Bac Pro de Juin

16 1) Saisir la formule RC = 100 x 63 x 10-6 x2x x 50 Pour obtenir la lettre faire On obtient bien : 1.98 arrondi à 10-2 x 10 x 2) Calculons le dénominateur : (1+1.98j)(1-1.98j) OPTN En sélectionnant (CLPX) et ( i ) pour j On obtient : T = (1-1.98j) / = j (arrondi à 10-2 ) (-) Pour sélectionner Ans faire On aurait pu obtenir le même résultat en calculant : 1/(1+1.98j) 3) a) Faire (Abs) et entrer ( i) pour calculer le module de T : T = 0,447 (arrondi à 10-3 ) b) Calculer 2 0 log (-) (Ans) On obtient G = - 7 db (arrondi à l unité) Tous les calculs peuvent se faire même si le mode réel est actif. Exercice 5 : a) Déterminer le quotient Q et le reste R de la division euclidienne de 253 par 13. b) Déterminer le PGCD de 1884 et 324. a) En sélectionnant OPTN (CALC) (>) (>) (Int ) On calcule ainsi le quotient: Q= 19 Puis (Rmdr) 1 3 On obtient ainsi, le reste de la division de 253 par 13 : R = 6 OPTN b) Faire (>) (NUM) (>) (GCD) et rentrer les nombres : le résultat est 12, Exercice 6 : Calculer le nombre dérivé en 1 de la fonction f définie par f(x) = x 3 5x² + 6 Faire OPTN (CALC) ( d/dx) X,,T ^ 3-5 X,,T x² + 6, 1 On obtient le nombre dérivé en 1 de la fonction f en 1 :

17 Exercice 7 : D après un sujet de l épreuve du Bac Pro de Juin 2006 Calculer cette valeur moyenne à 0,1 volt près. On pourra utiliser une primitive F de la fonction définie par f(t) = 500 e -50t : F(t) = - 10 e -50t. Sélectionner : OPTN (CALC) Puis : ( dx) n ( (-) 5 0 X,,T ), 0, _ On obtient directement la valeur moyenne arrondie : U = 6.3 V _ Si on utilise la primitive : U = F(0.02) F(0) = -10 e On obtient le même résultat Les fonctions spéciales On peut définir 28 variables de mémoire : les lettres A à Z, r et. 1 ALPHA X,,T Ainsi : (A) va définir la variable A qui contient la valeur 1. ALPHA X,,T + 9 ALPHA (A) (B) Permet de créer la variable B qui contient la valeur A+9 soit 10 Le fait de changer la valeur contenue dans A ne modifiera pas la valeur contenue dans la variable B. 1og 15 15

18 Fonction spéciale FMEM : Taper à l écran : (A+B)(A-B) On peut va définir une fonction f1 : (A+B)(A-B) Sélectionner : OPTN (>) (>) (FMEM) (STO) 1 Apparaît la fonction dans la mémoire des fonctions. Faire EXIT Pour utiliser la fonction : (fn) On obtient : (A+B)(A-B) + 9 = - 90 ( car A = 1 et B = 10) (RLC) permet d afficher la fonction f (SEE) permet d accéder à la mémoire fonctions. 20 fonctions peuvent être enregistrées. On peut définir une fonction à partir d autres fonctions existantes. Ainsi : (fn) (fn) 1 (STO) va définir la fonction f2 : f1 + 1/f1 2 Une modification du contenu de A va avoir une incidence sur les valeurs prisent par f1 et f2. Fonction spéciale COPY : Pour copier une partie de l écran faire 8 (CLIP) Puis noircir la partie à copier avec le bouton directionnel (COPY) enregistre le texte puis permet de le copier. 9 (PASTE) Fonction spéciale CATALOG de recherche d une commande : Pour chercher une commande particulière on peut utiliser le catalogue 4 (CATALOG) et se déplacer avec le bouton et sélectionner la fonction (INPUT) Ou utiliser (CTGY) () pour obtenir 1 : Tout On peut également chercher dans une catégorie, par exemple : 3 : Statistiques pour afficher toutes fonctions concernant la gestion des données statistiques

19 Les chaînes de caractères : La calculatrice permet de stocker des chaînes de caractères. ALPHA Faire (A-LOCK) pour bloquer le mode alphanumérique. Un symbole A clignotant apparaît à l écran. Sélectionner ( " ) X,,T (A) (B) (C) (") Puis EXIT VARS 1 (Str) On mémorise ainsi la chaîne de caractères ABC dans Str1. On peut mémoriser jusqu à 20 chaînes de caractères. En sélectionnant 1 (Str) on affiche le contenu de la chaîne Str 1 soit : ABC. Enregistrer une deuxième chaîne de caractère : «DEF» dans Str 2 Puis faire (Str) 1 + (Str) 2 (Str) 1og 1n 3 et (Str) 3 On voit que cette dernière opération Str1 + Str 2 Str 3 a permis de créer une chaîne Str 3 qui est le regroupement des 2 chaînes de caractères ABC et DEF en : ABCDEF. 5 STAT : le module de statistiques 5.1- Les listes En utilisant la touche MENU et en sélectionnant STAT ou en tapant 2 on accède au module statistique. On dispose ainsi de 26 colonnes appelées «listes», numérotées de List 1 à List 26, constituant un fichier STAT. La calculatrice permet de gérer 6 fichiers STAT. Chaque liste peut contenir jusqu à 999 lignes d informations (nombres réels ou complexes). Pour rentrer une donnée dans une liste, il suffit de se positionner sur la ligne où on veut enregistrer la donnée, par exemple la première ligne de la List 1, puis taper la donnée, par exemple,. Automatiquement, le curseur en surbrillance se 1 place sur la ligne suivante. On peut se déplacer dans chaque liste avec le bouton directionnel ou. La valeur lue s affiche en bas à droite de l écran

20 Pour changer de fichier STAT, faire MENU (SET UP) et se déplacer avec sur List File et choisir (FILE) puis le numéro de fichier souhaité, par exemple EXIT 2 et faire On dispose alors de 26 listes correspondantes au fichier STAT 2. Au total on peut avoir de 6 x 26 = 156 listes. La ligne SUB permet de nommer la liste avec des caractères alphanumériques. ALPHA Se positionner sur ligne et faire (A-LOCK) pour bloquer le mode alphanumérique. Taper alors le texte. X,,T 1og 1n (A) (B) (C) puis Alors la liste 1 est également nommée ABC. On peut masquer la ligne SUB avec MENU (SET UP) En se plaçant sur la ligne Sub Name faire (Off) La ligne SUB disparaît. Pour la faire réapparaître, utiliser Set Up pour avoir Sub Name : On 5.2- Gestion des listes On peut rentrer les informations dans une liste une par une comme vue précédemment soit en rentrant une valeur ou un calcul : On peut également rentrer simultanément un ensemble de valeurs, pour cela se placer sur List 1, par exemple, puis faire : x ( { ) et rentrer chaque valeur suivie d une virgule 1, 2,

21 On peut modifier la valeur d une ligne, par exemple la première valeur de la première ligne faire (>) puis (EDIT) Faire DEL pour effacer un chiffre de la valeur affichée en bas à gauche. Rentrer une nouvelle valeur (par exemple 2) et faire On peut également entrer directement la valeur sans passer par EDIT et faire. On peut supprimer une valeur d une liste avec la touche ou la touche (DEL). DEL Par exemple, on supprime la deuxième valeur de la liste 1, alors les autres valeurs en-dessous remontent d un cran. Pour insérer une valeur au dessus d une ligne, faire Apparaît une nouvelle ligne avec la valeur 0. F5 (INS) Pour supprimer toutes les données d une liste, se placer sur la liste et faire (DEL-A) et confirmer par (Oui). Pour atteindre les autres listes, il faut se déplacer avec le bouton directionnel ou Avant toute utilisation des listes, il est souhaitable de faire un nettoyage en supprimant toutes les données de chaque liste Traitement des données des listes Pour illustrer les possibilités de traitement des données nous allons utiliser des exercices. Exercice 1 : On dispose de deux dés à 6 faces. On veut simuler à l aide d une calculatrice 100 lancés des deux dés et calculer la somme des valeurs obtenues à chaque lancé. Pour cela on pourra utiliser une fonction aléatoire de la forme Int( rand x 6 ) + 1 pour simuler un jet de dé (prendre la partie entière d un nombre aléatoire multiplié par 6 à laquelle on ajoute 1). 1) Compléter le tableau suivant : Somme obtenue Effectifs 2) Faire le diagramme en bâtons pour les sommes obtenues pour les 100 lancés et déterminer le mode de cette série statistique. Quelle conjecture peut-on formuler? 19 19

22 1) On va créer dans deux listes les simulations des lancés. Se positionner en haut sur List 1 et saisir (>) OPTN Puis (NUM) (Int) on affiche Int ( pour le calcul de la partie entière d un nombre. Ensuite : ( OPTN F5 (PROB) (RAND) F5 (List) on affiche Int ( RanList#( pour créer une liste de nombres aléatoires. Taper : pour préciser qu il aura 100 nombres Ensuite : ) x 6 ) + 1 Lorsque l on appuie sur apparaît une colonne de 100 nombres compris entre 1 et 6 représentant les 100 différents lancés. On fait la même opération en se plaçant sur List 2 pour avoir une deuxième liste de 100 nombres aléatoires. Pour calculer la somme des deux lancés, se placer sur List 3 puis faire 1 (List) (List) 2 Terminer par List 1 et List 2. alors la List 3 contient la somme par ligne de Nous allons trier par ordre croissant la List 3, pour cela faire d abord 2 fois puis (>) (TOOL) (SRT-A) On précise alors le nombre de listes à trier, ici une seule. Puis. On rentre ensuite la liste à trier : 3 On peut également faire un tri par valeurs décroissantes avec : (STR-D). EXIT (BTM) permet d accéder en bas de liste. (TOP) permet d accéder en haut de la liste. Faire EXIT pour sortir du mode TOOL. En se déplaçant avec le bouton directionnel compter les effectifs de chaque nombre et compléter le tableau (par exemple) : Somme obtenue Effectifs

23 2) Diagramme en bâtons et mode Dans un premier temps nous allons rentrer les effectifs obtenus dans la question 1) dans List 4. Pour réaliser le diagramme en bâtons faire (GRPH) (SET). (>) puis se positionner sur Graph Type puis (>) (Bar) Se déplacer sur la ligne Data 1 puis (LIST) et entrer pour afficher la List 4 et terminer par. EXIT 4 Vérifier que les autres informations sont bien : Data2 : None ; Data3 : None et Stick Style : Length (bâtons verticaux). Sinon, se positionner sur les lignes à modifier et faire les corrections. Sélectionner alors (GHP1) pour afficher le diagramme. Le premier bâton [1] correspond à la valeur 2 et le dernier à la valeur 12. Pour lire les effectifs utiliser (Trace), la valeur de l effectif apparaît en bas : f = 4 pour 2 et en se déplaçant avec le bouton directionnel on peut lire les valeurs des effectifs correspondant à chaque bâton. Le mode de cette série statistique est le nombre qui a l effectif le plus élevé (18), c est-à-dire, pour cet exemple le mode est 7. On peut faite la conjecture suivante : le nombre 7 a le plus de change d apparaître. Exercice 2 : On effectue dans un magasin un relevé de l âge auprès de 30 clients et on obtient le tableau suivant : ) Construire l histogramme de cette série statistique en utilisant des classes d amplitude 5 ans. 2) Déterminer la moyenne arithmétique et l écart type de cette série statistique (arrondir à 0,1 près). 3) Le magasin souhaite représenter les données à l aide d une «boîte à moustaches» avec les informations suivantes : minimum, 1 e quartile, médiane, 3 e quartile, maximum. Réaliser la boîte à moustaches de cette série statistique

24 1) On va d abord renter dans List 1 à partir de la 1 e ligne les 30 données sur les âges en faisant à chaque saisie. Pour réaliser l histogramme faire (GRPH) (SET). se positionner sur Graph Type puis (>) (Hist) Se déplacer sur XList puis faire pour afficher la List 1.. (LIST) et entrer 1 Vérifier que Frequency est bien à 1 sinon sélectionner (1) Terminer par EXIT. Sélectionner alors (GHP1) pour construire l histogramme. Dans un premier temps, il faudra préciser les réglages pour les intervalles : Start : 15 (première valeur de la classe [15 ;20[ ) Width : 5 (amplitude de 5 ans pour chaque intervalle) Faire pour afficher l histogramme. A l aide de (Trace) on peut se déplacer sur les rectangles et afficher les effectifs (notés f) de chaque classe, La valeur x affichée est la valeur minimale de chaque intervalle représentant une classe. A noter que pour construire un histogramme avec la calculatrice les amplitudes des classes doivent être constantes. 2) A partir de l histogramme obtenu dans 1) sélectionner (1VAR) pour obtenir les principaux paramètres de la série _ statistique, en particulier la moyenne arithmétique : x = 29,7 ans et l écart type : x = 11,2 ans 22 22

25 3) A partir de l écran précédent à l aide du bouton directionnel on peut afficher la valeur minimale minx = 15, le premier quartile Q1= 21, la médiane Med = 26, le troisième quartile Q3 = 39 et la valeur maximale maxx = 52. Pour tracer la boîte à moustaches, faire EXIT puis (SET) se positionner sur Graph Type puis (>) (Box) Vérifier que XList est bien List 1 et que Frequency est 1. Faire pour terminer. Pour afficher la boîte à moustache sélectionner (GHP1). A l aide de (Trace) on peut se déplacer sur la boîte à moustaches et lire les valeurs minx, Q1, Med, Q3 et MaxX. Remarque : L option par défaut pour le calcul des quartiles est «Ondata», par exemple Q1 est obtenu par classement des valeurs par ordre croissant et en prenant la valeur de la série dont l effectif cumulé est proche par valeur supérieure ou égale de 25 % du total. En utilisant (SET UP) et en se plaçant sur la ligne Q1Q3 Type et avec (Std) on obtient un autre mode de calcul des quartiles qui utilise des médianes partielles. MENU Nous allons également aborder les statistiques à deux variables à l aide de l exercice suivant : Exercice 3 : Le tableau suivant donne le chiffre d affaires annuel, en millier d euros, d une entreprise pour les années 2006 à 2010 (réalisations) : Années Rang de l année x i Chiffre d affaires y i (milliers d euros) ) Placer le nuage des 5 points (x i, y i ) dans un repère. 2) A l aide d une calculatrice, déterminer l équation de la droite d ajustement correspondante à ce nuage de points et tracer cette droite dans le même repère que celui de la question 1). 3) Calculer les coordonnées du point moyen G( x G, y G ) de ce nuage de points

26 1) Pour répondre à cette question, on va d abord saisir les données dans deux listes. Se placer sur la première colonne List 1 et rentrer à partir de la première ligne les 5 données relatives aux rangs des années en faisant à chaque saisie. Se placer ensuite sur la colonne List 2 et entrer à partir de la première ligne les 5 chiffres d affaires du tableau dans le même ordre que le rang des années. Pour construire la courbe faire (GRPH) puis (SET) Se positionner sur Graph Type puis (Scat) Se déplacer sur la ligne XList est vérifier qu il s agit bien de List 1 sinon taper (LIST) 1 et se placer ensuite sur Ylist et faire apparaître List 2. Vérifier également que Frequency est bien 1 sinon taper (1) Et terminer par Les points vont être représentés par des carrés si on laisse sur la ligne Mark Type le symbole. Pour afficher les points, faire (GHP1). 2) Pour déterminer la droite d ajustement faire (CALC) Puis (X) et sélectionner (ax+b) On obtient a = 54,3 et b = 448,7 ; la droite d ajustement a donc pour équation : y = 54,3x + 448,7 r = 0, représente le coefficient de corrélation, comme il est proche de la valeur 1, il s agit d une bonne régression «linéaire». Pour tracer la courbe correspondante à cette régression affine faire (DRAW) A noter que l on peut disposer de plusieurs autres modes de régression : Med (Med-Med), X^2 (quadratique), X^3 (cubique), X^4 (quartique), Log (logarithmique), EXP (exponentielle), Pwr (puissance), Sin (sinusoïdale) et LgSt (logistique). Dans chacun des cas, la calculatrice donne une fonction, la plus proche des points donnés, avec un coefficient de corrélation

Suite géométrique et résolution graphique d une inéquation

Suite géométrique et résolution graphique d une inéquation - - 1 - - - - 1 - -24/12/2010J - - 1 - - Suite géométrique et résolution graphique d une inéquation ENONCE : Une entreprise achète un véhicule neuf au prix de V 0 = 20 000. Elle considère que le véhicule

Plus en détail

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde Cours d algorithmique pour la classe de 2nde F.Gaudon 8 juillet 2009 Table des matières 1 Avant la programmation 2 1.1 Qu est ce qu un algorithme?................................. 2 1.2 Qu est ce qu un

Plus en détail

Chapitre. 12-1 Avant d utiliser la fonction graphe à table 12-2 Utilisation de la fonction graphe à table

Chapitre. 12-1 Avant d utiliser la fonction graphe à table 12-2 Utilisation de la fonction graphe à table Chapitre Graphe à table Avec cette fonction, vous pouvez faire apparaître un graphe ainsi qu une table à l écran et déplacer le pointeur sur le graphe pour stocker, au besoin, ses coordonnées dans la table.

Plus en détail

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde

Cours d algorithmique pour la classe de 2nde Cours d algorithmique pour la classe de 2nde F.Gaudon 10 août 2009 Table des matières 1 Avant la programmation 2 1.1 Qu est ce qu un algorithme?................................. 2 1.2 Qu est ce qu un langage

Plus en détail

4. Créer des compteurs, des curseurs ou des bandes déroulantes : a) Création des objets. b) Affectation à une cellule et réglage du pas.

4. Créer des compteurs, des curseurs ou des bandes déroulantes : a) Création des objets. b) Affectation à une cellule et réglage du pas. Logiciel Excel version Office 2007. Voici une liste non exhaustive de fonctions de ce logiciel en relation avec le stage. Au sommaire : 1. Créer des boutons de raccourci dans une barre d outils: a) Sélection

Plus en détail

Il faut connecter le câble fourni avec la calculatrice, sur la prise USB de son ordinateur et sur

Il faut connecter le câble fourni avec la calculatrice, sur la prise USB de son ordinateur et sur 1) Pour travailler avec une calculatrice virtuelle sur l ordinateur Il faut télécharger et installer le logiciel TIEmu3 à l adresse suivante : http://lpg.ticalc.org/prj_tiemu/win32.html (le fichier tiemu-3.01-win32-setup)

Plus en détail

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit

Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit Electricité : caractéristiques et point de fonctionnement d un circuit ENONCE : Une lampe à incandescence de 6 V 0,1 A est branchée aux bornes d une pile de force électromotrice E = 6 V et de résistance

Plus en détail

Ch. 1 : Bases de programmation en Visual Basic

Ch. 1 : Bases de programmation en Visual Basic Ch. 1 : Bases de programmation en Visual Basic 1 1 Variables 1.1 Définition Les variables permettent de stocker en mémoire des données. Elles sont représentées par des lettres ou des groupements de lettres

Plus en détail

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Mémento Ouvrir TI-Nspire CAS. Voici la barre d outils : L insertion d une page, d une activité, d une page où l application est choisie, pourra

Plus en détail

GEOGEBRA : Les indispensables

GEOGEBRA : Les indispensables Préambule GeoGebra est un logiciel de géométrie dynamique dans le plan qui permet de créer des figures dans lesquelles il sera possible de déplacer des objets afin de vérifier si certaines conjectures

Plus en détail

Découverte de l unité nomade TI-n spire / TI-n spire CAS

Découverte de l unité nomade TI-n spire / TI-n spire CAS Découverte de l unité nomade TI-n spire / TI-n spire CAS Mémento Nom de la touche x Cliquer sur le bouton central Bouton de navigation (Nav Pad) d Touche d échappement e Touche de tabulation c Touche d

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

Comment Utiliser Supra Math 4

Comment Utiliser Supra Math 4 Comment Utiliser Supra Math 4 1- Dérivation Tableau de Variations* : Calcule la dérivée et construit le tableau à partir de f(x), f (x) et les xo. Note : Quand vous entrez la fonction, vous pouvez taper

Plus en détail

Gaz parfait : Etude de la loi de Boyle - Mariotte

Gaz parfait : Etude de la loi de Boyle - Mariotte Gaz parfait : Etude de la loi de Boyle - Mariotte ENONCE : Pressiomètre Seringue à piston vissant On utilise un échantillon d air emprisonné dans une seringue graduée en cm 3, le volume maximal étant 60

Plus en détail

Lois de probabilités avec la calculatrice graphique Graph 35+ USB pour le lycée

Lois de probabilités avec la calculatrice graphique Graph 35+ USB pour le lycée Lois de probabilités avec la calculatrice graphique Graph 35+ USB pour le lycée Par Benoît Truchetet www.casio-education.fr Ce guide est dédié à Madame Meyniel ancien chef d établissement, mes collègues

Plus en détail

Algorithmes (2) Premiers programmes sur calculatrice. Programmation sur calculatrice TI. codage

Algorithmes (2) Premiers programmes sur calculatrice. Programmation sur calculatrice TI. codage Objectifs : lgorithmes () Premiers programmes sur calculatrice - passer de la notion d algorithme à la notion de programme - aborder la notion de langage de programmation - s initier à la programmation

Plus en détail

INTRODUCTION au TABLEUR

INTRODUCTION au TABLEUR INTRODUCTION au TABLEUR La principale utilisation d un tableur est le calcul automatique de formules. Il est utilisé dans différents domaines de la gestion... Il est destiné à de multiples applications,

Plus en détail

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Ce document a été réalisé avec la version 3.02 de la calculatrice TI-Nspire CX CAS. Il peut être traité en une ou plusieurs séances (la procédure

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Environnement Lancement du logiciel : ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Le tableur OpenOffice Calc o Menu Démarrer > Tous les programmes > OpenOffice.org > OpenOffice.org

Plus en détail

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE PRISE EN MAIN D UN TABLEUR Version OPEN OFFICE Prise en main d un tableur page 2 1. L utilisation de la souris Pour faire fonctionner un tableur, on utilise le clavier mais aussi la souris. Rappelons,

Plus en détail

Objet : Plan de mesures et mode enregistrement sur 786X-786XHD NA7860-05-02

Objet : Plan de mesures et mode enregistrement sur 786X-786XHD NA7860-05-02 Objet : Plan de mesures et mode enregistrement sur 786X-786XHD NA7860-05-02 Le plan de mesures numérique Avant d accéder à la fonction plan de mesures, il faut paramétrer le mesureur de champ sur un site

Plus en détail

Programmer avec Xcas : version 0.8.6 et 0.9

Programmer avec Xcas : version 0.8.6 et 0.9 Programmer avec Xcas : version 0.8.6 et 0.9 I. L environnement de travail de Xcas Xcas permet d écrire des programmes, comme n importe quel langage de programmation. C est un langage fonctionnel. L argument

Plus en détail

Données & statistique

Données & statistique Données & statistique Il s'agit, dans ce document, de prendre en mains les outils de statistiques de TI-Nspire ; il reste au professeur à exploiter et enrichir les situations proposées. Activité 1 Sur

Plus en détail

Rappels sur les suites - Algorithme

Rappels sur les suites - Algorithme DERNIÈRE IMPRESSION LE 14 septembre 2015 à 12:36 Rappels sur les suites - Algorithme Table des matières 1 Suite : généralités 2 1.1 Déition................................. 2 1.2 Exemples de suites............................

Plus en détail

Prise en main d un tableur Open Office

Prise en main d un tableur Open Office Prise en main d un tableur Open Office 1 Présentation de l écran de travail Barre des menus Barre d outil Standard Barre de mise en forme Zone d édition des formules zone active Adresse de la zone active

Plus en détail

Application Spreadsheet

Application Spreadsheet Pour le ClassPad 300 F Application Spreadsheet Mode d emploi Version 2.0 RJA510188-4 http://classpad.net/ Emploi de l application Spreadsheet L application Spreadsheet vous permet d utiliser partout où

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

ENONCE : La formule de Black et Scholes sur les marchés financiers (Niveau terminale S ou ES)

ENONCE : La formule de Black et Scholes sur les marchés financiers (Niveau terminale S ou ES) ENONCE : La formule de Black et Scholes sur les marchés financiers (Niveau terminale S ou ES) Depuis sa publication en 1973, la formule de Black et Scholes s est imposée comme la référence pour la valorisation

Plus en détail

Représentation d un entier en base b

Représentation d un entier en base b Représentation d un entier en base b 13 octobre 2012 1 Prérequis Les bases de la programmation en langage sont supposées avoir été travaillées L écriture en base b d un entier est ainsi défini à partir

Plus en détail

EXCEL 1 - PRISE EN MAIN

EXCEL 1 - PRISE EN MAIN EXCEL 1 - PRISE EN MAIN I - Qu est-ce qu un tableur? Excel est un logiciel permettant d élaborer des feuilles de calculs automatiques présentées la plupart du temps sur de grandes feuilles quadrillées.

Plus en détail

F22 : LES INDICES. 2. Commentaires

F22 : LES INDICES. 2. Commentaires Fiche professeur F22 : LES INDICES TI-82 STATS TI-83 Plus TI-84 Plus Mots-clés : indices, droite de tendance, méthode de Mayer. 1. Objectifs Utiliser la calculatrice graphique pour mettre facilement en

Plus en détail

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre :

t 100. = 8 ; le pourcentage de réduction est : 8 % 1 t Le pourcentage d'évolution (appelé aussi taux d'évolution) est le nombre : Terminale STSS 2 012 2 013 Pourcentages Synthèse 1) Définition : Calculer t % d'un nombre, c'est multiplier ce nombre par t 100. 2) Exemples de calcul : a) Calcul d un pourcentage : Un article coûtant

Plus en détail

Utilisation de la calculatrice Fiche 1. Prise en main de la calculatrice

Utilisation de la calculatrice Fiche 1. Prise en main de la calculatrice Utilisation de la calculatrice Fiche 1 Prise en main de la calculatrice Première étape : Maîtriser l affichage des nombres : Avec la TI Entrer dans les réglages par la touche MODE L écran suivant apparaît

Plus en détail

TRIGONOMETRIE Algorithme : mesure principale

TRIGONOMETRIE Algorithme : mesure principale TRIGONOMETRIE Algorithme : mesure principale Déterminer la mesure principale d un angle orienté de mesure! 115" Problèmatique : Appelons θ la mesure principale, θ et! 115" sont deux mesures du même angle,

Plus en détail

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD

Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : Accès à l'université chez DUNOD Les supports de cours suivants font référence au cours de Mr SOL et à son livre : "Accès à l'université" chez DUNOD Les supports de cours ne sont pas complets, ils ne contiennent ni les démonstrations,

Plus en détail

Chapitre. Calculs binaires, octaux, décimaux ou hexadécimaux

Chapitre. Calculs binaires, octaux, décimaux ou hexadécimaux Chapitre 5 Calculs binaires, octaux, décimaux ou hexadécimaux La calculatrice peut effectuer les opérations suivantes qui impliquent différents systèmes numériques. Conversion de systèmes numériques Opérations

Plus en détail

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances

Utiliser les propriétés Savoir réduire un radical savoir +,-,x,: Utiliser les propriétés des puissances Calculer avec des puissances ARITHMETIQUE 1 C B A Numération Ecrire en lettres et en chiffres Poser des questions fermées autour d un document simple (message, consigne, planning ) Connaître le système décimal Déterminer la position

Plus en détail

FICHE MÉTHODE LATIS-PRO

FICHE MÉTHODE LATIS-PRO FICHE MÉTHODE LATIS-PRO Latis-Pro est un logiciel d'acquisition et de traitement du signal. A Comment effectuer l'acquisition d'une ou de plusieurs tensions? 1. Réaliser le montage électrique Les boîtiers

Plus en détail

Que faire en algorithmique en classe de seconde? ElHassan FADILI Lycée Salvador Allende

Que faire en algorithmique en classe de seconde? ElHassan FADILI Lycée Salvador Allende Que faire en algorithmique en classe de seconde? BEGIN Que dit le programme? Algorithmique (objectifs pour le lycée) La démarche algorithmique est, depuis les origines, une composante essentielle de l

Plus en détail

Présentation du langage et premières fonctions

Présentation du langage et premières fonctions 1 Présentation de l interface logicielle Si les langages de haut niveau sont nombreux, nous allons travaillé cette année avec le langage Python, un langage de programmation très en vue sur internet en

Plus en détail

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases

SINE QUA NON. Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases SINE QUA NON Découverte et Prise en main du logiciel Utilisation de bases Sine qua non est un logiciel «traceur de courbes planes» mais il possède aussi bien d autres fonctionnalités que nous verrons tout

Plus en détail

Initiation à LabView : Les exemples d applications :

Initiation à LabView : Les exemples d applications : Initiation à LabView : Les exemples d applications : c) Type de variables : Créer un programme : Exemple 1 : Calcul de c= 2(a+b)(a-3b) ou a, b et c seront des réels. «Exemple1» nom du programme : «Exemple

Plus en détail

Calculatrice TI-Nspire et Programmes.

Calculatrice TI-Nspire et Programmes. Ecran de démarrage TI-Nspire Cette touche permet d ouvrir une nouvelle page de calcul. Exemple de mise en œuvre : U0 = 1 On utilise considère la suite définie par : 3 U n+1 =10 U n 3 Normalement cette

Plus en détail

Initiation à la CASIO Graph 25 (+)

Initiation à la CASIO Graph 25 (+) Initiation à la CASIO Graph 25 (+) Présentation Quelques caractéristiques : La calculatrice CASIO Graph 25 est une machine scientifique hiérarchisée. Ceci signifie que, contrairement aux modèles dits «4

Plus en détail

fx-100ms fx-115ms (fx-912ms)

fx-100ms fx-115ms (fx-912ms) fx-100ms fx-115ms (fx-912ms) Mode d'emploi 2 (Fonctions supplémentaires) F http://world.casio.com/edu_e/ Important! Veuillez conserver votre manuel et toute information pour une référence future. CASIO

Plus en détail

Suite arithmétique. Rang n 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suite u n u 1 u 2 u 3 u 4 u 5 u 6 u 7 u 8 u 9 u 10 u 11 u 12 Abonnements 2000 2600 3200

Suite arithmétique. Rang n 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 Suite u n u 1 u 2 u 3 u 4 u 5 u 6 u 7 u 8 u 9 u 10 u 11 u 12 Abonnements 2000 2600 3200 Suite arithmétique ENONCE : Une société de téléphonie mobile propose un nouveau forfait à partir du mois de janvier 2009. En janvier 2009, elle a enregistré 2000 abonnements souscrits pour ce forfait.

Plus en détail

Programmation en Python - Cours 2 : Premiers programmes

Programmation en Python - Cours 2 : Premiers programmes Programmation en Python - Cours 2 : Premiers programmes 2013/2014 Diverses utilisations de python Utilisation en mode interactif Ecriture d un programme python Saisie de données par l utilisateur : input(),

Plus en détail

Projets individuels Informatique II

Projets individuels Informatique II Projets individuels Informatique II 1. Faites un programme en C qui effectue la lecture à partir du clavier d un nombre entier N qui détermine la taille d une matrice N x N et qui recherche la valeur minimale

Plus en détail

Formation tableur niveau 5 (Excel 2013)

Formation tableur niveau 5 (Excel 2013) Formation tableur niveau 5 (Excel 2013) L objectif général de cette formation est d améliorer les graphiques créés avec Excel pour qu ils soient plus percutants et de créer des graphiques originaux. Sommaire

Plus en détail

Tableur Excel 97 : Les Outils

Tableur Excel 97 : Les Outils 1. Environnement de travail Bouton système Nom du logiciel Nom du document Barre de menus Cases système du logiciel Cases système du fichier Zone de nom : elle contient l adresse du champ sélectionné Police

Plus en détail

Série 2 Premiers programmes

Série 2 Premiers programmes Licence pro. GTSBD 2013-2014 Structures de données, langage Python Série 2 Premiers programmes Programmes avec des affectations, des lectures et des écritures Exo 2.1 Le problème de la machine qui rend

Plus en détail

Mathématique - Cours

Mathématique - Cours Mathématique - Cours Filière STAV 2014-2015 Centre de Formation aux Métier de la Montagne Marine Estorge Le programme se compose ainsi : partie seconde partie 1/3 partie 2/3 partie 3/3 Sommaire 1 Ensemble

Plus en détail

Chapitre Communication de données

Chapitre Communication de données Chapitre Communication de données Ce chapitre contient toutes les informations qu il est nécessaire de connaître pour échanger des programmes entre deux calculatrices Power Graphic CASIO, raccordées entre

Plus en détail

Numérisation. Copieur-imprimante WorkCentre C2424

Numérisation. Copieur-imprimante WorkCentre C2424 Numérisation Ce chapitre contient : «Numérisation de base», page 4-2 «Installation du pilote du scanner», page 4-4 «Réglage des options de numérisation», page 4-5 «Récupération des images», page 4-11 «Gestion

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Access XP Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Access XP Aide-mémoire La Clé informatique Formation Access XP Aide-mémoire Septembre 2003 Définitions de termes Base de données : Se compare à un énorme classeur ayant plusieurs tiroirs où chacun d eux contient des informations

Plus en détail

Cours Informatique. Louis Sutre Université Montesquieu Bordeaux IV- L2 Économie et gestion 1

Cours Informatique. Louis Sutre Université Montesquieu Bordeaux IV- L2 Économie et gestion 1 Cours Informatique Louis Sutre Université Montesquieu Bordeaux IV- L2 Économie et gestion 1 Chapitre 1 : Introduction au tableur... 3 1. Composition du logiciel... 3 1.1 Menus... 3 1.2 Formatage d une

Plus en détail

Initiation WORD. Module 6 : Les tableaux.

Initiation WORD. Module 6 : Les tableaux. Initiation WORD. Module 6 : Les tableaux. Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 13 Avant propos. Tout

Plus en détail

Fx-92 Collège 2D+ à l école

Fx-92 Collège 2D+ à l école Utiliser sa calculatrice Fx-92 Collège 2D+ à l école Par Christophe Escola www.casio-education.fr 2 Sommaire I Mode COMP (w1) Application 1 : Calculs numériques avec des écritures fractionnaires. Application

Plus en détail

INTRODUCTION A L UTILISATION DE SYSTAT

INTRODUCTION A L UTILISATION DE SYSTAT 1 INTRODUCTION A L UTILISATION DE SYSTAT F. Lyazrhi D. Concordet 2 Systat est un logiciel statistique qui permet de préparer les graphiques et de faire des calculs nécessaires à l analyse des données.

Plus en détail

Tableur-grapheur Notions de base pour les statistiques descriptives

Tableur-grapheur Notions de base pour les statistiques descriptives Tableur-grapheur Notions de base pour les statistiques descriptives Définitions Un tableur * est un logiciel qui permet de construire et de visualiser des tableaux, contenant des données et d automatiser

Plus en détail

fx-82es PLUS fx-85es PLUS fx-95es PLUS fx-350es PLUS

fx-82es PLUS fx-85es PLUS fx-95es PLUS fx-350es PLUS F fx-82es PLUS fx-85es PLUS fx-95es PLUS fx-350es PLUS Mode d emploi Site Internet pédagogique international de CASIO http://edu.casio.com FORUM PÉDAGOGIQUE CASIO http://edu.casio.com/forum/ Sommaire Information

Plus en détail

Saisie de données. Dans ce chapitre

Saisie de données. Dans ce chapitre 3 Saisie de données Dans ce chapitre Éditer et mettre en forme les cellules........................ 32 Copier et déplacer les cellules............................ 38 Remplir les cellules avec des séries

Plus en détail

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers

Découverte de l ordinateur. Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers Découverte de l ordinateur Explorer l ordinateur et gérer ses fichiers SOMMAIRE I L ORDINATEUR ET L EXPLORATEUR... 3 1.1 : PRESENTATION ET GENERALITES... 3 1.2 : CONNAÎTRE LES PROPRIETES D UN ELEMENT...

Plus en détail

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2

Manuel d utilisation 26 juin 2011. 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 éducalgo Manuel d utilisation 26 juin 2011 Table des matières 1 Tâche à effectuer : écrire un algorithme 2 2 Comment écrire un algorithme? 3 2.1 Avec quoi écrit-on? Avec les boutons d écriture........

Plus en détail

LOGICIEL : SUPERVISEUR GEN32

LOGICIEL : SUPERVISEUR GEN32 LOGICIEL : SUPERVISEUR GEN32 Version 2 Manuel d utilisation Manuel d utilisation 1 Table des Matières I. Installation Gen32 3 II. III. IV. Premier démarrage du logiciel.3 1) Code d accès.3 2) Identification

Plus en détail

Initiation WORD. Module 2 : Les fonctions de base

Initiation WORD. Module 2 : Les fonctions de base Initiation WORD. Module 2 : Les fonctions de base Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 14 Avant propos.

Plus en détail

Corporation Dignité Travail 35 + CDT35+ Formation. Perfectionnement sur Microsoft Excel Durée 6 heures. Par Raymond Vachon Technicien en informatique

Corporation Dignité Travail 35 + CDT35+ Formation. Perfectionnement sur Microsoft Excel Durée 6 heures. Par Raymond Vachon Technicien en informatique Corporation Dignité Travail 35 + CDT35+ Formation Perfectionnement sur Microsoft Excel Durée 6 heures Par Raymond Vachon Technicien en informatique Introduction Le logiciel Excel est un chiffrier électronique

Plus en détail

Eléments de base dans GeoGebra

Eléments de base dans GeoGebra Eléments de base dans GeoGebra 1 Les cadres de la fenêtre de GeoGebra 3D Lancer GeoGebra 2D 3D Toutes les cadres peuvent être apparents ou cachés à partir du menu de la barre des taches «Affichage». Cliquer

Plus en détail

Figure 6.3: Possibilité d exprimer son talent

Figure 6.3: Possibilité d exprimer son talent SÉANCE 6 Création de schémas 6.1 Présentation du logiciel «Draw» est un logiciel de dessin vectoriel et de PAO (Publication Assistée par Ordinateur). Avec ce logiciel, il vous est possible de créer divers

Plus en détail

L Assistant graphique

L Assistant graphique Activité 2 : Les graphiques avec Excel Un graphique transforme les données en images. Il est un élément visuel qui facilite la compréhension de données statistiques. Cette activité permet d apprendre comment

Plus en détail

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte ÉTAPE 1 Créer un document Lancer l application Mettre l ordinateur en route. Double cliquer sur l icône ClarisWorks 5 qui se trouve sur le bureau ou cliquer sur Démarrer Programmes ClarisWorks5 Vous arrivez

Plus en détail

Description simple d une base de données

Description simple d une base de données Description simple d une base de données Sommaire I. Estimation des principaux paramètres de la statistique descriptive : moyenne, écart-type, pourcentage... 1 II. Les Graphiques dans Excel 2007... 3 A.

Plus en détail

Formation tableur niveau 2 (LibreOffice Calc 4)

Formation tableur niveau 2 (LibreOffice Calc 4) Formation tableur niveau 2 (LibreOffice Calc 4) L objectif général de cette formation est de vous permettre d améliorer votre confort de travail et de découvrir quelques fonctions avancées de LibreOffice

Plus en détail

Statistiques à une variable

Statistiques à une variable Statistiques à une variable Objectif : connaissances des termes et formules statistiques Acquis : Programme de seconde professionnelle. 1/ Généralités : Exploitation d une base de données. Vie économique

Plus en détail

Entrées-Sorties, instructions conditionnelles, répétitions... 2 Nombres aléatoires, listes... 3 Graphiques, constantes, fonctions...

Entrées-Sorties, instructions conditionnelles, répétitions... 2 Nombres aléatoires, listes... 3 Graphiques, constantes, fonctions... Tableau des principales syntaxes pour le lycée : Scilab, Python, TI, Casio, Xcas V11 sept 2010 Sommaire Entrées-Sorties, instructions conditionnelles, répétitions... 2 Nombres aléatoires, listes... 3 Graphiques,

Plus en détail

Informatique. Programmation en Python.

Informatique. Programmation en Python. BCPST 1 B 13 septembre 2015 Informatique. Programmation en Python. Ce document est un support de cours, il vous permet d avoir sa structure et ses éléments les plus importants. Au cours des séances en

Plus en détail

Instructions simples Springboard 7N7198

Instructions simples Springboard 7N7198 7N7198-07/05 page 1/8 Instructions simples Springboard 7N7198 Service commercial : - Téléphone : 03 80 78 42 20 - Télécopie : 03 80 78 42 15 - E-mail : ht.aides.techniques@proteor.com - Adresse : PROTEOR

Plus en détail

Manuel DVM-Configurator. Digital Voice Master

Manuel DVM-Configurator. Digital Voice Master Manuel DVM-Configurator Digital Voice Master Kapitelbezeichnung Kapitelbezeichnung X.X Unterpunkt SCHAEFER GmbH Winterlinger Str. 4 72488 Sigmaringen Allemagne Téléphone +49 7571 722-0 Télécopie +49 7571

Plus en détail

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

Licence STIC, Semestre 1 Algorithmique & Programmation 1

Licence STIC, Semestre 1 Algorithmique & Programmation 1 Licence STIC, Semestre 1 Algorithmique & Programmation 1 Exercices Alexandre Tessier 1 Introduction 2 instruction de sortie 3 expressions 4 variable informatique 5 séquence d instructions, trace Exercice

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION. Description du logiciel ScribeDico

MANUEL D UTILISATION. Description du logiciel ScribeDico MANUEL D UTILISATION Description du logiciel ScribeDico 1 ScribeDico est un logiciel de prédiction de mots ( suggestion d'une liste de mots à partir des premiers caractères saisis ) multilingue ( français,anglais,espagnol,italien,

Plus en détail

Excel 2002 Initiation

Excel 2002 Initiation Excel 2002 Initiation Guide de formation avec exercices et cas pratiques Patrick Morié, Bernard Boyer Tsoft et Groupe Eyrolles, 2003 ISBN : 2-212-11237-8 4 - CRÉER UNE FORMULE CRÉATION DE FORMULE 1 - SOMME

Plus en détail

3 - Salaires. Il va falloir compléter une succession de fenêtres pour arriver au graphique final.

3 - Salaires. Il va falloir compléter une succession de fenêtres pour arriver au graphique final. 3 - Objectif : Traiter les statistiques descriptives à l'aide du tableur Excel. Partie 1 : Représentations graphiques 1.1 Histogrammes Les données brutes sont placées dans les deux premières colonnes 1

Plus en détail

Le Finder. Le bureau. La barre des menus : Elle est unique et se modifie en fonction de l application qui est au premier plan. Icône de dossier.

Le Finder. Le bureau. La barre des menus : Elle est unique et se modifie en fonction de l application qui est au premier plan. Icône de dossier. Le Finder C est l application (le programme) qui permet de communiquer avec l ordinateur à l aide d une interface graphique (bureau, menus, icônes, fenêtres). Le bureau C est ce qui s affiche sur l écran

Plus en détail

SEANCE 2 : REQUETES DE SELECTION & FORMULAIRES DE CONSULTATION

SEANCE 2 : REQUETES DE SELECTION & FORMULAIRES DE CONSULTATION SEANCE 2 : REQUETES DE SELECTION & FORMULAIRES DE CONSULTATION Année universitaire 20015-2016 Masters Économie Société - Finances Informatique appliquée SGBD Pierre-Henri GOUTTE La requête de sélection

Plus en détail

À PROPOS D IMAGES : Fiche professeur

À PROPOS D IMAGES : Fiche professeur À PROPOS D IMAGES : Fiche professeur Damier Assiette Danseuse Eventail Danseuse 1 FICHE ÉLÈVE (1) Que devient une image lorsqu on la grossit? Ouvrir (par exemple avec l application «Aperçu»), les deux

Plus en détail

Excel XP formation niveau 1

Excel XP formation niveau 1 Excel XP formation niveau 1 L objectif général de cette formation est de repérer les différents éléments de la fenêtre Excel, de réaliser et de mettre en forme un tableau simple en utilisant quelques formules

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

Avec votre tableur, réalisez un planning soigné et facile à mettre à jour.

Avec votre tableur, réalisez un planning soigné et facile à mettre à jour. Bureautique Open Office Calc Je crée un planning. Avec votre tableur, réalisez un planning soigné et facile à mettre à jour. 1. Répertoriez cours et salles. A chaque rentrée scolaire, avec la multiplication

Plus en détail

7 VOS ADRESSES. Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses.

7 VOS ADRESSES. Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses. VOS ADRESSES 7 VOS ADRESSES Afin de faciliter la saisie des envois, ChronoShip OnLine vous permet de gérer votre carnet d adresses. Diverses options permettent d enrichir ce carnet d adresses : la saisie

Plus en détail

Prise en main du logiciel GeoGebra

Prise en main du logiciel GeoGebra Prise en main du logiciel GeoGebra 1 Introduction 1.1 Principes GeoGebra est un logiciel de géométrie dynamique permettant d effectuer des constructions de figures de façon purement géométrique mais également

Plus en détail

Tutoriel GéoIDE Carto avancé

Tutoriel GéoIDE Carto avancé Tutoriel GéoIDE Carto avancé Vue générale d une carte dynamique élaborée avec GéoIDE Carto : Visualiser l emprise de la carte. Outil personnalisé de localisation. Centre et zoom sur la sélection. Les critères

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR - LOGICIEL

GUIDE UTILISATEUR - LOGICIEL GUIDE UTILISATEUR - LOGICIEL Série RJ Le contenu de ce guide et les spécifications de ce produit peuvent être modifiés sans préavis. Brother se réserve le droit d apporter à tout moment et sans préavis

Plus en détail

Service des ressources informatiques - Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud Page 1

Service des ressources informatiques - Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud Page 1 Service des ressources informatiques - Conseil Scolaire de District Catholique Centre-Sud Page 1 Table des matières 1. Accéder au gestionnaire de notes... 3 2. Sélectionner une classe... 4 3. Première

Plus en détail

GUIDE D'UTILISATION V14.0

GUIDE D'UTILISATION V14.0 GUIDE D'UTILISATION V14.0 SOMMAIRE 1. Création d'une prestation 2. Création d'une famille 3. Création d'une fiche enfant 4. Inscrire un enfant à une prestation et Saisir de la consommation 5. L'utilisation

Plus en détail

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2

ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 ADMISSION AU COLLEGE UNIVERSITAIRE Samedi 1 mars 2014 MATHEMATIQUES durée de l épreuve : 3h coefficient 2 Le sujet est numéroté de 1 à 5. L annexe 1 est à rendre avec la copie. L exercice Vrai-Faux est

Plus en détail

Baccalauréat Série S Métropole, juin 2014

Baccalauréat Série S Métropole, juin 2014 Baccalauréat Série S Métropole, juin 4 Sujet et Corrigé Stéphane PASQUET Disponible sur http://www.mathweb.fr juin 4 Exercice (5 points) - Commun à tous les candidats Partie A Dans le plan muni d un repère

Plus en détail

Leçon N 2C Fonctions de calcul

Leçon N 2C Fonctions de calcul Leçon N 2C Fonctions de calcul Cette deuxième leçon concerne les fonctions de calcul dans les tableurs. 1 Structure des formules de calcul Que vous utilisiez EXCEL ou que vous utilisiez CALC, la méthode

Plus en détail

PARTAGER UN ANNUAIRE COLLECTIF DE SIGNETS AVEC DEL.ICIO.US

PARTAGER UN ANNUAIRE COLLECTIF DE SIGNETS AVEC DEL.ICIO.US PARTAGER UN ANNUAIRE COLLECTIF DE SIGNETS AVEC DEL.ICIO.US Introduction Pourquoi utiliser DEL.ICIO.US? Cet outil permet à plusieurs personnes de partager la même liste de sites favoris et ce sur n importe

Plus en détail

WINSTOCK. Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE»

WINSTOCK. Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE» WINSTOCK Winstock «PRISE EN MAIN RAPIDE» I - Le programme est multi - dossiers, la première opération est de créer votre propre dossier par l option Nouveau du menu Dossiers, saisissez un code de 5 caractères

Plus en détail