Journée d information Horesca du

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Journée d information Horesca du 16.09.2013"

Transcription

1 Journée d information Horesca du

2 Introduction à la législation 1. Objet en vigueur Loi du 10 juin 1999 relative aux établissements classés - Réaliser la prévention et la réduction intégrées des pollutions en provenance des établissements - Protéger la sécurité, la salubrité ou la commodité par rapport au public, au voisinage ou au personnel des établissements, la santé et la sécurité des travailleurs au travail ainsi que l environnement humain et naturel - Promouvoir un développement durable

3 2. Champ d application Tout établissement industriel, commercial ou artisanal, public ou privé, toute installation, toute activité connexe et tout procédé, dont l existence, l exploitation ou la mise en œuvre peuvent présenter des causes de danger ou des inconvénients à l égard des intérêts dont question au point 1.

4 3. Nomenclature : Classe 1 : autorisés par le Ministère de l Environnement et par le Ministère du Travail Adm. Environnement et ITM Classe 2 : autorisés par le bourgmestre Classe 3, 3A et 3B : autorisés par le Ministère de l Env. et/ou par le Ministère du Travail pas de procédure Commodo-Incommodo Classe 4 : soumis aux prescriptions fixées par rgd

5 Exemples : Classe 1 : industries; aéroports; garages-parkings couverts >250 véhicules; divers ateliers en fonction de la puissance électrique, ; bureaux >4000 m2; cliniques; théâtres; salles de réunion, de spectacle, de fêtes et halls sportifs, discothèques, cirques > 500 personnes; climatisation lorsque puiss. frigorifique >300 kw; stockage important de liquides inflammables; Classe 2 : salles de réunion, de spectacle, de fêtes, discothèques, halls sportifs et cirques recevant entre 100 et 500 personnes; divers ateliers; boucheries, boulangeries, en fonction de la puissance électrique; poissonneries, installations foraines; jeux de quilles; restaurants >50 personnes; certains dépôts de liquides inflammables;

6 Classe 3 : divers ateliers et surfaces commerciales en fonction de la situation; bureaux entre 1600 et 4000 m2; hôtels; climatisation < 300 kw; appareils de levage, certains stockages; Classe 4 : ruchers d abeilles; garages et parkings couverts de 5 à 20 véhicules; étables de 20 à 200 bêtes; dépôts de gasoil de 300 à litres; liste complète : Nomenclature et classification des établissements classés (rgd du 10 mai 2012)

7 Les établissements de la classe 2 dans la VdL Il s agit principalement : - de restaurants pouvant accueillir plus de 50 personnes. depuis De salles de fête, de réunions, de bals, de dancing, de halls d exposition ou sportifs, de discothèques, de cirques destinés à recevoir de 100 à 500 personnes - Jeux de quilles - Boulangeries-boucheries-poissonneries

8 Le problème des débits de boissons De nombreux débits de boissons/cafés traditionnels ont évolué en cafés «Inn» ou «branchés» ou encore «Lounge» : - adaptés à la jeunesse et à la vie nocturne d aujourd hui - tables et chaises ont disparu, qq tabourets et tables hautes - look et déco «branchés», ambiance sombre - musique forte avec parfois DJ ou salle avec piste de danse - locaux surpeuplés

9 Cette évolution de la vie nocturne entraîne - Des problèmes de sécurité dus à : - des locaux transformés et non adaptés à leur affectation - un nombre trop élevé de personnes présentes - des issues et éclairages de secours non conformes voire absents - des moyens de lutte contre l incendie et un compartimentage insuffisants - une accessibilité réduite pour les services d incendie (locaux situés dans les vieux quartiers, dans des caves, ) - Des nuisances sonores dues à : - une musique trop forte dans des locaux mal isolés - logements voisins - au comportement des gens sur la voie publique

10 Introduction d une demande d autorisation d exploitation à la VdL - demande à adresser au bourgmestre, en double exemplaire, lettre recommandée avec avis de réception (citoyens et résidents-démarches administratives - formulaire en ligne-liste des formulaires-urbanisme) - analyse du dossier de demande - enquête publique avec affichage pendant 15 jours et publication dans 4 quotidiens - audition - PV enquête en tenant compte des éventuelles réclamations Visite des lieux par la commission locale de sécurité rapport PV enquête + rapport CLS + proposition d arrêté d autorisation transmis au secrétariat général Décision du bourgmestre arrêté d autorisation

11 L autorisation d exploitation - fixe les conditions d aménagement et d exploitation qui sont jugées nécessaires pour la protection des intérêts visés à l article 1 er de la loi du 10 juin peut être limitée dans le temps - peut être modifiée ou complétée en cas de décision dûment motivée - peut prescrire des réceptions des établissements avant leur mise en service, voire des contrôles périodiques Toute cessation d activités ainsi que toute modification projetée de l exploitation doivent être déclarées au bourgmestre par lettre recommandée avec avis de réception

12 Retrait d autorisation - l autorité qui a délivré l autorisation peut s assurer en tout temps de l accomplissement des conditions d aménagement et d exploitation qu elle a imposées - l autorisation d exploitation peut être retirée par décision motivée de l autorité qui l a délivrée, si l exploitant n observe pas ces conditions ou s il refuse de se soumettre aux conditions d aménagement et d exploitation nouvelles que l autorité compétente peut lui imposer. Permis de construire et aménagement du territoire - Sans préjudice d autres autorisations requises, la construction d établissements classés ne peut être entamée qu après la délivrance des autorisations requises par la présente loi.

13 Une nouvelle autorisation est nécessaire : - lorsque l établissement n a pas été mis en activité dans le délai fixé par l arrêté d autorisation - lorsqu il a chômé pendant 3 années consécutives - lorsqu il a été détruit ou mis hors d usage en tout ou en partie par un accident quelconque. - en cas de modification «substantielle» l autorité compétente décidera au cas par cas si une nouvelle procédure commodo-incommodo est requise

14 Pour tout renseignement : Délégué du bourgmestre en matière d établissements classés service urbanisme-police des bâtisses, bâtiment Rocade, 3 rue du Laboratoire, Luxembourg tél. :

15 La Commission locale de sécurité se compose de : 3 membres effectifs : - le délégué du bourgmestre en matière d établissements classés - le responsable du service prévention incendie - le responsable du service sécurité membres observateurs : - représentants de la police spéciale (SRPS) et contrôle systématiquement tous les établissements ayant introduit une demande d autorisation d exploitation classe 2

16 La CLS intervient : - dans le cadre de l enquête commodo-incommodo - avant l introduction d une demande : visite des lieux existants avant transformation, demande d avis bureaux d études, architectes, - suite à une réclamation - suite à un contrôle de la police ou des douanes - pour analyse du dossier de demande et des plans (lorsque bâtiment non existant) - pour la réception des établissements avant ouverture au public

17 La CLS contrôle entre autres : - la conformité des locaux accessibles au public ainsi que l affectation exacte de l établissement, le type d exploitation, les niveaux exploités, - les voies et issues de secours (quantité, largeur, accessibilité, sens d ouverture, ) devant permettre l évacuation des personnes - l accessibilité des services de secours - l éclairage de sécurité et la signalisation des issues de secours - la présence de moyens de lutte contre l incendie (extincteurs, ) - le compartimentage (portes coupe-feu, ), désenfumage - la cuisine et autres installations électriques, local poubelles, installations sanitaires, - le stockage de matières inflammables, - les dangers divers pour le public et pour le personnel

18 Sont également contrôlés dans le cadre de l enquête : - Les points ayant fait l objet d une réclamation ou d une plainte - Les aspects commodité et salubrité (sanitaires clients et personnel, vestiaires personnel, propreté, stockage aliments, ) - Les inconvénients à l égard du voisinage (bruits, odeurs, ) - Les parties communes (cages d escaliers, compartimentage par rapport logements dans le même immeuble, )

19 Après visite des lieux (ou réunion), la CLS établit un rapport déterminant : - les conditions à respecter dans le cadre de l autorisation à obtenir - le nombre maximum de personnes à admettre

20 Quels critères la CLS prend-elle en compte? Sur base des prescriptions générales ITM Et des prescriptions de sécurité incendie, dispositions spécifiques pour les restaurants recevant plus de 50 personnes et pour les salles de spectacle de plus de 100 personnes, établies par l ITM et le service Incendie de la VdL Mais aussi en fonction de l expérience sur le terrain Le règlement sur les bâtisses La réglementation relative au bruit

21

22

23 Source : revue sécurité - internet

24

25

26 Fall1.mpe

27

28

29

30

31

32 Nouvel escalier conforme

33

34

35

36

37

38

39

40

41

42

43

44

45

46

47 Remarque importante : Avant de créer ou de reprendre un restaurant, snack ou café, il est primordial que vous vous adressiez à la Ville afin de vous renseigner sur la conformité des établissements existants et des démarches à réaliser pour la création d un nouvel établissement. Ne vous laissez pas prendre au piège par des individus malhônnetes. Les renseignements fournis par la Ville ne vous côutent rien et peuvent vous éviter un tas de problèmes.

48 ? Questions?

49 Merci de votre attention

ADMINISTRATION COMMUNALE DE HESPERANGE 474, rte de Thionville, L-5886 Hesperange

ADMINISTRATION COMMUNALE DE HESPERANGE 474, rte de Thionville, L-5886 Hesperange DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITATION POUR UN ÉTABLISSEMENT DE LA CLASSE 2 RESTAURANTS destinés à plus de 50 personnes 1. Généralités 1.1. Raison de la demande Nouvelle implantation Extension et/ou transformation

Plus en détail

ADMINISTRATION COMMUNALE DE LA VILLE D ETTELBRUCK B.P. 116 L-9002 Ettelbruck

ADMINISTRATION COMMUNALE DE LA VILLE D ETTELBRUCK B.P. 116 L-9002 Ettelbruck DEMANDE D AUTORISATION D EXPLOITATION POUR UN ÉTABLISSEMENT DE LA CLASSE 2 RESTAURANTS destinés à plus de 50 personnes (060207) 1. GÉNÉRALITÉS 1.1. Raison de la demande Nouvelle implantation Extension

Plus en détail

LA DIRECTIVE «SERVICES»

LA DIRECTIVE «SERVICES» LA DIRECTIVE «SERVICES» Le Screening au niveau local Serge Vandenbergen 22 février 2008 Responsable Service Environnement Commune d Anderlecht LA DIRECTIVE «SERVICES» -Introduction - Avant screening -

Plus en détail

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections

Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections Bibliothèques - Sécurité et accessibilité des personnes - Sécurité des collections 1 Une bibliothèque publique est un Etablissement Recevant du Public (ERP) Les réglementations en vigueur prévoient des

Plus en détail

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Immeubles mixtes

DISPOSITIONS SPÉCIFIQUES Immeubles mixtes Luxembourg, mars 2009 Le présent document a été établi par le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg et la Commission de Sécurité, de Prévention et de Prévision Incendie de la «Fédération

Plus en détail

Prévention Incendie. Guy Weis responsable prévention incendie & Yannick Besenius SERVICE INCENDIE ET AMBULANCE DE LA VILLE DE LUXEMBOURG

Prévention Incendie. Guy Weis responsable prévention incendie & Yannick Besenius SERVICE INCENDIE ET AMBULANCE DE LA VILLE DE LUXEMBOURG Prévention Incendie Guy Weis responsable prévention incendie & Yannick Besenius SERVICE INCENDIE ET AMBULANCE DE LA VILLE DE LUXEMBOURG Objectifs spécifier les mesures de sécurité incendie par rapport

Plus en détail

Manifestations et utilisations exceptionnelles de locaux recevant du Public (ERP)

Manifestations et utilisations exceptionnelles de locaux recevant du Public (ERP) Ville de Saint Jacques de la Lande Direction de l Aménagement Urbain 11, rue des 25 Fusillés CS 20732 35207 Rennes Cedex 2 Tél. : 02-99-29-75-54 Fax : 02-99-31-21-06 Manifestations et utilisations exceptionnelles

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE

NOTICE DE SECURITE 1 Ŕ REMARQUE PRELIMINAIRE PREFECTURE DE LA HAUTE-GARONNE Service Départemental d Incendie et de Secours de la Haute-Garonne Bureau Prévention 49 Chemin de l Armurié BP 123 31776 COLOMIERS CEDEX Tél.: 05.61.06.37.60 Fax : 05.61.06.37.64

Plus en détail

17 Novembre 2015 / 15h-16h30

17 Novembre 2015 / 15h-16h30 17 Novembre 2015 / 15h-16h30 L accessibilité des établissements recevant du public Les normes d hygiène alimentaire L environnement et la sécurité ACCESSIBILITE Le cadre Réglementaire Loi du 11 février

Plus en détail

Le Préfet de la Charente-Maritime Chevalier de la légion d honneur Chevalier de l ordre national du mérite

Le Préfet de la Charente-Maritime Chevalier de la légion d honneur Chevalier de l ordre national du mérite Arrêté n 07-1679 du 22 mai 2007 DIRECTION DEPARTEMENTALE DES AFFAIRES SANITAIRES ET SOCIALES DE LA CHARENTE-MARITIME relatif à la lutte contre le bruit Santé-Environnement Le Préfet de la Charente-Maritime

Plus en détail

Les établissements d une superficie supérieure ou égale à 16 m² mais inférieure à 50 m² Font l objet d une déclaration ( 3 de l'article CTS 1)

Les établissements d une superficie supérieure ou égale à 16 m² mais inférieure à 50 m² Font l objet d une déclaration ( 3 de l'article CTS 1) Aix-en-Provence Ville Thermale et Climatique PhF 17/05/2013 Service de la Réglementation et de la Police Administrative Hôtel de Ville - 13616 Aix-en-Provence Tél : 04.42.91.93.44 Fax : 04.42.91.94.16@mairie-aixenprovence.fr

Plus en détail

Piscines. (Le présent document comporte 5 pages)

Piscines. (Le présent document comporte 5 pages) GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Luxembourg, le 11 juillet 1997 ITM-AM 194.1 Piscines (Le présent document comporte 5 pages) Aide-mémoire rassemblant les éléments nécessaires pour la présentation d'une demande

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC Qu est-ce qu un ERP? ERP «Tous bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des sont admises, soit librement, soit moyennant une rétribution ou une participation quelconque,

Plus en détail

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Etablissements d hébergement

Prescriptions de prévention incendie DISPOSITIONS SPECIFIQUES Etablissements d hébergement GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, septembre 2012 Le présent texte a été établi par l Inspection du travail et des mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de

Plus en détail

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE

LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE. Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE LA REHABILITATION DE VOTRE RESIDENCE Cité du Petit Bois CARRIERES SUR SEINE Introduction Un programme de rénovation débute sur votre résidence. Nous vous présenterons dans ce livret les travaux, les intervenants

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE. 54530 MONT ST MARTIN Rue de Lille CONSTRUCTION D'UN EHPAD PC 40

NOTICE DE SECURITE. 54530 MONT ST MARTIN Rue de Lille CONSTRUCTION D'UN EHPAD PC 40 NOTICE DE SECURITE 54530 MONT ST MARTIN Rue de Lille CONSTRUCTION D'UN EHPAD Notice de sécurité établie avec M. FOURMONT Bureau de contrôle VERITAS PC 40 SOMMAIRE 1. GENERALITES 2. DESCRIPTION DU PROJET

Plus en détail

Organiser une manifestation sur le domaine public à Strasbourg

Organiser une manifestation sur le domaine public à Strasbourg Organiser une manifestation sur le domaine public à Strasbourg Maison des Associations 20 mai 2014 Ville de Strasbourg- Service Evènement Définition de l espace public? Qui autorise votre manifestation?

Plus en détail

FICHE N 2 COMMENT OBTENIR UNE DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE FICHE N 3 AUTRES DEROGATIONS D OUVERTURE TARDIVE

FICHE N 2 COMMENT OBTENIR UNE DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE FICHE N 3 AUTRES DEROGATIONS D OUVERTURE TARDIVE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE DE DEBITS DE BOISSONS MODE D EMPLOI 1 SOMMAIRE FICHE N 1 - PRESENTATION GENERALE FICHE N 2 COMMENT OBTENIR UNE DEROGATION D OUVERTURE TARDIVE

Plus en détail

Atelier 5 Prévention et sécurité : quelle réglementation?

Atelier 5 Prévention et sécurité : quelle réglementation? PREVENTION et REDUCTION DES RISQUES EN MILIEU FESTIF Colloque du 13 décembre 214 - Angers Atelier 5 Prévention et sécurité : quelle réglementation? Mathias Autier Directeur technique du Chabada (ANGERS)

Plus en détail

La sécurité et l'accueil du public

La sécurité et l'accueil du public Guide technique : Organisateur > Sécurité et accueil du public > Sécurité et accueil du public La sécurité et l'accueil du public L'accueil de spectateurs, à titre onéreux ou gracieux, engage la responsabilité

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié)

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) sans locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente notice descriptive (article R.123-22 du

Plus en détail

Conséquences de la réglementation incendie sur les portes intérieures dans les ERP et les habitations

Conséquences de la réglementation incendie sur les portes intérieures dans les ERP et les habitations Service des Affaires Techniques et Professionnelles UNA Charpente Menuiserie Agencement Conséquences de la réglementation incendie sur les portes intérieures dans les ERP et les habitations 1 Cadre réglementaire

Plus en détail

R E D A N G E / A T T E R T

R E D A N G E / A T T E R T FORMULAIRE DE DEMANDE D AUTORISATION COMMODO/INCOMMODO CLASSE 2 N 060207: Restaurants ; lorsqu ils sont destinés à recevoir plus de 50 personnes Commune/Ville de Redange/Attert Page 1 / 17 N du dossier

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la

NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la Modèle 2010-V1 PRÉFECTURE DE L'YONNE SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS NOTICE DESCRIPTIVE DE SÉCURITÉ d un dossier devant être transmis à la COMMISSION CONSULTATIVE DÉPARTEMENTALE DE SÉCURITÉ

Plus en détail

EXERCICE D EVACUATION DANS UN ERP APPLICATION DANS UN ETABLISSEMENT SCOLAIRE

EXERCICE D EVACUATION DANS UN ERP APPLICATION DANS UN ETABLISSEMENT SCOLAIRE EXERCICE D EVACUATION DANS UN ERP APPLICATION DANS UN ETABLISSEMENT SCOLAIRE BASE REGLEMENTAIRE Code de la Construction et de l Habitation (décret n 73-1007 du 31 octobre 1973) Règlement de sécurité du

Plus en détail

Les exigences réglementaires

Les exigences réglementaires Les exigences réglementaires Le cadre réglementaire La situation en France La réglementation acoustique impose des obligations de résultats : (valeurs à obtenir) C est aux constructeurs de prévoir les

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire Cette notice a été élaborée à votre attention dans le but de faciliter votre

Plus en détail

FORMULAIRE D AIDE À LA CONSTITUTION D UN DOSSIER DE SECURITÉ «GRAND RASSEMBLEMENT» destiné à l organisateur de la manifestation

FORMULAIRE D AIDE À LA CONSTITUTION D UN DOSSIER DE SECURITÉ «GRAND RASSEMBLEMENT» destiné à l organisateur de la manifestation PRÉFET E L HERAULT Service interministériel de défense et de protection civile FORMULAIRE AIE À LA CONSTITUTION UN OSSIER E SECURITÉ «GRAN RASSEMBLEMENT» destiné à l organisateur de la manifestation Circulaire

Plus en détail

Demande de label «Tourisme et Handicap»

Demande de label «Tourisme et Handicap» Demande de label «Tourisme et Handicap» Vous souhaitez obtenir le label national «Tourisme et Handicap» pour votre établissement. Le présent questionnaire constitue la première étape de la démarche de

Plus en détail

D une manière générale maintenir libres les circulations intérieures au bâtiment.

D une manière générale maintenir libres les circulations intérieures au bâtiment. G3-Doc1 Mesures de prévention contre le risque incendie et panique à mettre en œuvre durant le déroulement d une manifestation exceptionnelle et à préciser dans la notice de sécurité 01.09.2010 Les bâtiments

Plus en détail

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C

REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C REGION DE BRUXELLES-CAPITALE FORMULAIRE DE DECLARATION INSTALLATIONS DE CLASSE 1C COMMUNE CONCERNÉE : CADRE I : RÉSERVÉ À L INSTITUT BRUXELLOIS POUR LA GESTION DE L ENVIRONNEMENT RÉFÉRENCE DU DOSSIER :

Plus en détail

REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE DE RECEPTION

REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE DE RECEPTION REGLEMENT D UTILISATION DE LA SALLE DE RECEPTION Article 1 : Utilisation La salle est utilisée dans les conditions définis par l article 3 des arrêtés municipaux portant règlement de fonctionnement général.

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D UN ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D UN ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE D UN ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC DE 5 ème CATEGORIE SANS LOCAUX A SOMMEIL Remarque préliminaire

Plus en détail

Chapitre premier: Dispositions générales

Chapitre premier: Dispositions générales Cahier des charges fixant les conditions et les modalités d aménagement, de réalisation et d exploitation des parcs urbains par les privés sur les immeubles dont ils sont propriétaires Chapitre premier:

Plus en détail

DEMANDE DE LOCATION DE SALLE

DEMANDE DE LOCATION DE SALLE DEMANDE DE LOCATION DE SALLE La demande de location doit être adressée à Monsieur le Maire au plus tard un mois avant la période souhaitée. La mairie vous confirmera, par mail, la disponibilité ou non

Plus en détail

Contrat de mise à disposition ou de location De la salle de Font de Mazade

Contrat de mise à disposition ou de location De la salle de Font de Mazade Contrat de mise à disposition ou de location De la salle de Font de Mazade La signature du présent contrat implique l acceptation pleine et entière du règlement ci-après. Est dénommé «l occupant» la personne

Plus en détail

B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91]

B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91] B.O.I. N 14 du 19 janvier 1991 [BOI 6M-1-91] Références du document 6M-1-91 Date du document 19/01/91 III - LES NOUVELLES REGLES D'EVALUATION (voir articles 4 à 7 de la loi n 90-669 du 30 juillet 1990)

Plus en détail

ETABLISSEMENTS DIFFUSANT DE LA MUSIQUE AMPLIFIEE GUIDE POUR LA REALISATION DES ETUDES D IMPACT DES NUISANCES SONORES

ETABLISSEMENTS DIFFUSANT DE LA MUSIQUE AMPLIFIEE GUIDE POUR LA REALISATION DES ETUDES D IMPACT DES NUISANCES SONORES ETABLISSEMENTS DIFFUSANT DE LA MUSIQUE AMPLIFIEE GUIDE POUR LA REALISATION DES ETUDES D IMPACT DES NUISANCES SONORES GUIDE Application du décret n 98-1143 du 15 décembre 1998 document élaboré par : Préfecture

Plus en détail

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition

Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition Tableau sommaire et synthétique des informations et documents à donner au CHSCT, ou à tenir à sa disposition (Attention : MAJ au 13/07/2014 - vérifier au cas par cas les textes en vigueur) A COMMUNIQUER

Plus en détail

grille de Conformité Réglementaire

grille de Conformité Réglementaire N D ordre Objet Références Exigences 1 Prestations en SST Code de Travail C T : loi n 66 27 du 30/04/1966 modifié par la loin n 94 29 du 21/02/1994 et la loi n 96 62 du 15/07/1996 : grille de Conformité

Plus en détail

REQUETE POUR L OBTENTION D UNE AUTORISATION D ORGANISER UNE FÊTE, UN BAL, UN SPECTACLE, UN CONCERT OU AUTRES DIVERTISSEMENTS

REQUETE POUR L OBTENTION D UNE AUTORISATION D ORGANISER UNE FÊTE, UN BAL, UN SPECTACLE, UN CONCERT OU AUTRES DIVERTISSEMENTS Service Technique REQUETE POUR L OBTENTION D UNE AUTORISATION D ORGANISER UNE FÊTE, UN BAL, UN SPECTACLE, UN CONCERT OU AUTRES DIVERTISSEMENTS DEPÔT DE LA REQUÊTE : 60 JOURS AVANT LA MANIFESTATION REQUERANT

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

Arrêtons: Art. 2. Définitions.

Arrêtons: Art. 2. Définitions. Etablissements classés - Garages/parkings de 5 à 20 places Règlement grand-ducal du 26 juillet 1999 fixant les prescriptions générales pour les garages et parkings couverts pouvant recevoir entre 5 et

Plus en détail

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier :

ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : : Heure FA Un exemplaire (1 ère page seulement) est à nous retourner signé L autre exemplaire est à conserver ORDRE DE MISSION Date de Commande : N de Dossier : Date du RDV : Situation RENDEZ VOUS du RDV

Plus en détail

RÈGLEMENT INTÉRIEUR Approuvé en Assemblée Générale Ordinaire du 18 décembre 2013

RÈGLEMENT INTÉRIEUR Approuvé en Assemblée Générale Ordinaire du 18 décembre 2013 RÈGLEMENT INTÉRIEUR Approuvé en Assemblée Générale Ordinaire du 18 décembre 2013 RÈGLEMENT INTÉRIEUR RELATIF À LA DÉONTOLOGIE ASSOCIATIVE Participation et tolérance : LA CLEF est ouverte à tous dans un

Plus en détail

Cahier des charges. Fair-Play

Cahier des charges. Fair-Play Cahier des charges Club House / Restaurant Fair-Play La campagne et les loisirs aux portes de Paris. 3 hectares de loisirs à 1km de la porte d'orléans! Hockey sur gazon: un terrain synthétique, Tennis:

Plus en détail

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r

w w w. v i l l e d u g o s i e r. f r www.villedugosier.fr Mot du maire La ville du Gosier connue pour son dynamisme économique et touristique a vu sa notoriété renforcée par l obtention du label «ville nautique». Fort de cette avancée, nous

Plus en détail

Le diagnostic consiste à réaliser un état des lieux de l accessibilité de chacun des bâtiments.

Le diagnostic consiste à réaliser un état des lieux de l accessibilité de chacun des bâtiments. DIAGNOSTIC «ACCESSIBILITE AUX HANDICAPES» afin de se mettre en conformité pour accueillir l ensemble de votre clientèle quelque soit son handicap au 1 er janvier 2015 Le diagnostic consiste à réaliser

Plus en détail

Évaluation. de la santé et de la sécurité dans un établissement scolaire. 1. Fiche signalétique de l établissement : Code RNE : Type d établissement :

Évaluation. de la santé et de la sécurité dans un établissement scolaire. 1. Fiche signalétique de l établissement : Code RNE : Type d établissement : Évaluation de la santé et de la sécurité dans un établissement scolaire 1. Fiche signalétique de l établissement : Code RNE : Type d établissement : Nom de l établissement : Nom de la circonscription (pour

Plus en détail

Demande de label «Tourisme et Handicap»

Demande de label «Tourisme et Handicap» Demande de label «Tourisme et Handicap» Vous souhaitez obtenir le label national «Tourisme et Handicap» pour votre établissement. Le présent questionnaire constitue la première étape de la démarche de

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE ETABLISSEMENT DE TYPE T EXPOSITIONS A CARACTERE TEMPORAIRE SALLE D EXPOSITIONS

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE ETABLISSEMENT DE TYPE T EXPOSITIONS A CARACTERE TEMPORAIRE SALLE D EXPOSITIONS NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE ETABLISSEMENT DE TYPE T EXPOSITIONS A CARACTERE TEMPORAIRE SALLE D EXPOSITIONS Est classé «type T» tout établissement à vocation commerciale destinés à des expositions, des

Plus en détail

SALLE POLYVALENTE DE CLAIROIX

SALLE POLYVALENTE DE CLAIROIX MAIRIE DE CLAIROIX 1 rue du Général de Gaulle 60280 Clairoix 03.44.83.29.11 info@clairoix.fr SALLE POLYVALENTE DE CLAIROIX RÈGLES D UTILISATION ET DE LOCATION DES LOCAUX Ce règlement a été approuvé par

Plus en détail

DEPARTEMENT DE L ALLIER

DEPARTEMENT DE L ALLIER PRÉFET DE L ALLIER Direction Régionale de l'environnement, de l'aménagement et du Logement Auvergne Christophe MERLIN Chef de l'unité territoriale Allier Puy-de-Dôme Christian SAINT-MAURICE Chef de la

Plus en détail

ORGANISATION D UNE MANIFESTATION

ORGANISATION D UNE MANIFESTATION ORGANISATION D UNE MANIFESTATION COMMUNE DE LA JARNE 1 DOSSIER SECURITE 1 mois minimum avant la manifestation (délai de rigueur), adressez votre dossier à : MONSIEUR LE MAIRE DE LA JARNE Rue de l Eglise

Plus en détail

L Ordonnance bruxelloise du 07 juin 2007 relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments

L Ordonnance bruxelloise du 07 juin 2007 relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments Séminaire du 8 octobre 2008 L Ordonnance bruxelloise du 07 juin 2007 relative à la performance énergétique et au climat intérieur des bâtiments Stephan Plettinck Chef du Département autorisations PEB IBGE/

Plus en détail

Les Établissements Recevant du Public (E.R.P.)

Les Établissements Recevant du Public (E.R.P.) Les Établissements Recevant du Public (E.R.P.) Qu est-ce que c est? L'article R123-2 du Code de la Construction et de l'habitation précise : "... constituent des établissements recevant du public tous

Plus en détail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail

Algérienne des Expertises. Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Aperçu sur la réglementation algérienne relative à l hygiène et la sécurité en milieu de travail Décret exécutif n 91-05 du 19.01.1991 Propreté des locaux Aération et éclairage des locaux Ventilation mécanique

Plus en détail

Les règlementations acoustiques

Les règlementations acoustiques Avril 2013 Depuis le 1 er janvier 2001, deux nouvelles normes européennes EN ISO 717-1 et 2 doivent être utilisées pour calculer les indices uniques d évaluation de la performance acoustique. Les indices

Plus en détail

CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE N DGS/2006/271

CIRCULAIRE INTERMINISTERIELLE N DGS/2006/271 Ministère de l intérieur et de l aménagement du territoire Ministère de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Plus en détail

Circulaire aux administrations communales N 5/2016

Circulaire aux administrations communales N 5/2016 Luxembourg, le 22 février 2016 Circulaire aux administrations communales N 5/2016 Objet : Emweltberodung Lëtzebuerg : un soutien aux communes pour la mise en œuvre de leur politique environnementale Madame

Plus en détail

POLITIQUE CONCERNANT L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE

POLITIQUE CONCERNANT L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE POLITIQUE CONCERNANT L USAGE DU TABAC ET DE LA CIGARETTE ÉLECTRONIQUE 13 AVRIL 2016 2 Table des matières INTRODUCTION... 3 1. ÉNONCÉ... 3 2. OBJECTIFS... 3 3. CHAMP D APPLICATION... 4 3.1 PERSONNES VISÉES...

Plus en détail

Dossier de demande d organisation d une. Manifestation. Ce dossier doit être transmis complet à l accueil de la Mairie

Dossier de demande d organisation d une. Manifestation. Ce dossier doit être transmis complet à l accueil de la Mairie Dossier de demande d organisation d une Manifestation Ce dossier doit être transmis complet à l accueil de la Mairie 1 mois minimum avant la manifestation. Pour toute demande, merci d effectuer une pré-réservation

Plus en détail

Dossier de déclaration de manifestation sur l espace public

Dossier de déclaration de manifestation sur l espace public Dossier de déclaration de manifestation sur l espace public 1) Nom de la manifestation :... Date :... Lieu :... 2) Organisateur : Association Société commerciale Particulier Service Ville de Saumur Nom

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

Guide technique de l exposant

Guide technique de l exposant Guide technique de l exposant 1. Accueil, horaires et titres d accès Accueil des exposants L accueil est situé à l entrée de Juraparc. Présentez-vous dès votre arrivée pour retirer vos badges et cartes

Plus en détail

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EN EPLE

DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES RISQUES PROFESSIONNELS EN EPLE DOCUMENT UNIQUE D EVALUATION DES S PROFESSIONNELS EN EPLE (ARTICLE R 4121-1 DU CODE DU ET DECRET 82-453 DU 28 MAI 1982 MODIFIE LE DECRET 2011-774 DU 28 JUIN 2011 RELATIF A L HYGIENE ET LA SECURITE AU DANS

Plus en détail

Notice de sécurité. Etablissements recevant du public de 5 ème catégorie Sans locaux à sommeil

Notice de sécurité. Etablissements recevant du public de 5 ème catégorie Sans locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissements recevant du public de 5 ème catégorie Sans locaux à sommeil L'article R 123-14 du Code de la Construction et de l'habitation stipule que: " les établissements, dans lesquels

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES DANS LES ERP

PREVENTION DES RISQUES DANS LES ERP b PREVENTION DES RISQUES DANS LES ERP Définitioniti Définition d un ERP : Etablissement Recevant du Public (définition du Code de la Construction et de l Habitation : Art.123-2) «L ensemble des constructions

Plus en détail

Séminaire sur les Ad Ap Sommes-nous prêt? Mercredi 17 juin 2015 CWTC Didier BERGEN Président de l Ordre des Architectes de la Guadeloupe

Séminaire sur les Ad Ap Sommes-nous prêt? Mercredi 17 juin 2015 CWTC Didier BERGEN Président de l Ordre des Architectes de la Guadeloupe 1 Qu est ce qu un ERP Selon l article R123-2 du Code de la Construction et de l Habitation, les ERP Établissements recevant du public, sont tous les «bâtiments, locaux et enceintes dans lesquels des personnes

Plus en détail

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ

GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ GESTION DE LA CO-ACTIVITÉ PLAN DE PRÉVENTION B 7 PROTOCOLE CHARGEMENT / DÉCHARGEMENT B 8 PERMIS DE FEU B 9 B 7 Plan de Prévention OPÉRATION D UNE DURÉE SUPÉRIEURE À 400 HEURES PAR AN OU COMPORTANT DES

Plus en détail

LA COMMISSION DE SÉCURITÉ DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

LA COMMISSION DE SÉCURITÉ DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Tout établissement recevant du public - cinémas, discothèques, salles de spectacles, établissements sanitaires, établissements sportifs, centres commerciaux, restaurants, parcs de stationnement - doit

Plus en détail

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant.

Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Les formations obligatoires dans le spectacle vivant. Un certain nombre de connaissances et de formations sont obligatoires pour répondre : - aux exigences du code du travail vis à vis de la sécurité du

Plus en détail

Préfecture d'ille et Vilaine - Direction de la Sécurité Civile

Préfecture d'ille et Vilaine - Direction de la Sécurité Civile Préfecture d'ille et Vilaine - Direction de la Sécurité Civile Autorisations nécessaires Feux Catégorie 3 (ex k3) : supérieur à 35Kg de Matières actives Autorisation du Maire Liste des produits Catégorie

Plus en détail

Règlement. La contenance de la salle doit être scrupuleusement respectée par ses utilisateurs. 48 personnes salle P.BOSC 250 personnes salle Cabrales

Règlement. La contenance de la salle doit être scrupuleusement respectée par ses utilisateurs. 48 personnes salle P.BOSC 250 personnes salle Cabrales Règlement Article 1 Règles générales Tout utilisateur autorisé d une salle communale s engage à respecter le présent règlement ainsi que les règles générales de sécurité, les règles sanitaires et d hygiène

Plus en détail

Convention de location occasionnelle

Convention de location occasionnelle Convention de location occasionnelle Entre L ADMINISTRATION COMMUNALE DE CELLES Dénommée ci-après «le propriétaire» ET.. Tél :.. Habitant / Association - De l entité / Hors entité (entourez la réponse)

Plus en détail

L Assainissement des eaux usées Zones collectif / non collectif. Les Obligations réglementaires. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC

L Assainissement des eaux usées Zones collectif / non collectif. Les Obligations réglementaires. Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC L Assainissement des eaux usées Zones collectif / non collectif Les Obligations réglementaires Rôle et actions entre Police de l eau / SPANC 1 Un Outil fondamental Le ZONAGE d assainissement Eaux Usées

Plus en détail

Politique - Tournage cinématographique et publicitaire. sur le territoire de la Ville de Blainville

Politique - Tournage cinématographique et publicitaire. sur le territoire de la Ville de Blainville P O L I T I Q U E Tournage cinématographique et publicitaire sur le territoire de la Ville de Blainville Politique adoptée en vertu d une résolution du Conseil municipal Numéro 2014-09-683 Préparée par

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DU PARC DES EXPOSITIONS DU GRAND CAHORS

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DU PARC DES EXPOSITIONS DU GRAND CAHORS CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DU PARC DES EXPOSITIONS DU GRAND CAHORS Entre : LA COMMUNAUTE D AGGLOMÉRATION DU GRAND CAHORS, Siégeant à Hôtel administratif Wilson, 72 rue du Président Wilson, 46000

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les Établissements Recevant du Public Préambule : à l'attention des rédacteurs Cette notice descriptive concernant toutes les catégories a été élaborée à votre intention,

Plus en détail

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics.

SECURITE INCENDIE. La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. Fiche Prévention SECURITE INCENDIE La problématique du risque incendie est omniprésente pour les collectivités ou les établissements publics. La sécurité incendie est régie par de nombreuses réglementations

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21

VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 VILLE DU CANNET - ENQUÊTE PUBLIQUE AGENDA 21 DONNEZ VOTRE AVIS! En s engageant dans la mise en place d un Agenda 21 («ce qu il faut faire pour le 21 ème siècle»), la Mairie du Cannet souhaite intégrer

Plus en détail

Direction Commerce-Tourisme L accessibilité pour tous dans les Etablissements Recevant du Public

Direction Commerce-Tourisme L accessibilité pour tous dans les Etablissements Recevant du Public Direction Commerce-Tourisme L accessibilité pour tous dans les Etablissements Recevant du Public Réunion d information La réglementation accessibilité La notion d accessibilité L accessibilité dans les

Plus en détail

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES

SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES 1/5 SECURITE INCENDIE PREVENTION DES INCENDIES ANALYSE DES RISQUES GENERALITES PARTIE A: Inventaire des risques et des mesures de prévention existantes 1. Données de l entreprise Nom : Adresse : Téléphone:

Plus en détail

Section II - Adaptation des règles de sécurité et cas particuliers d'application du règlement

Section II - Adaptation des règles de sécurité et cas particuliers d'application du règlement Page 1 sur 5 Règlement de sécurité contre l'incendie relatif aux établissements recevant du public LIVRE PREMIER : Dispositions applicables à tous les établissements recevant du public CHAPITRE UNIQUE

Plus en détail

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS

I. Evaluation des risques. Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Question 8 du label SGS I. Evaluation des risques Une évaluation des risques est une enquête systématique de tous les risques liés aux postes de travail, aux équipements de travail

Plus en détail

Vous venez de retirer un dossier de demande d'ouverture d'un débit de boissons temporaire pour la prochaine Feria de Nîmes.

Vous venez de retirer un dossier de demande d'ouverture d'un débit de boissons temporaire pour la prochaine Feria de Nîmes. Vous venez de retirer un dossier de demande d'ouverture d'un débit de boissons temporaire pour la prochaine Feria de Nîmes. Vous trouverez dans ce dossier : Les CONSIGNES PREALABLES A LA CONSTITUTION DU

Plus en détail

Demande d autorisation de construire, d aménager. Non 1/4 N 13824*03. N de l autorisation

Demande d autorisation de construire, d aménager. Non 1/4 N 13824*03. N de l autorisation MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager Non 1/4 N 13824*03 Cadre 4 du code de la construction et de l habitation Cadre 6 informations nécessaires à l instruction

Plus en détail

DEMANDE D'ORGANISATION DE MANIFESTATION

DEMANDE D'ORGANISATION DE MANIFESTATION DEMANDE D'ORGANISATION DE MANIFESTATION Ce document est une fiche technique à compléter par le service municipal, ou l'organisme extérieur sollicitant l'accord de la Ville, pour l'organisation d'une manifestation

Plus en détail

6 juin 11.00 11.20 De la maison unifamiliale au bâtiment collectif: les exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC

6 juin 11.00 11.20 De la maison unifamiliale au bâtiment collectif: les exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 6 juin 11.00 11.20 De la maison unifamiliale au bâtiment collectif: les exigences de sécurité contre l incendie Y. Martin CSTC 1 Contenu de la présentation 1. Les principes de base Réaction au feu Résistance

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION DE TRAVAUX au titre de l ACCESSIBILITE et de la SECURITE des ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

DEMANDE D AUTORISATION DE TRAVAUX au titre de l ACCESSIBILITE et de la SECURITE des ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC CADRE RESERVE A L ADMINISTRATION Date de début possible des travaux A T R Date de dépôt Département Commune Année N dossier DEMANDE D AUTORISATION DE TRAVAUX au titre de l ACCESSIBILITE et de la SECURITE

Plus en détail

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place?

Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Je suis Assistant de prévention dans ma collectivité : quelles actions mettre en place? Quel est le rôle et le positionnement de l Assistant de Prévention? L Assistant de Prévention assiste et conseille

Plus en détail

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS

ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS 29 avril 2015 PRÉFET DU GERS ORGANISATION DE MANIFESTATIONS ET DE GRANDS RASSEMBLEMENTS DÉFINITIONS «Manifestation» : rassemblement de personnes sur la voie publique. Toute manifestation est soumise à

Plus en détail

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE

PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE PIECE V - NOTICE D HYGIENE ET DE SECURITE 1 Pièce V Notice d hygiène et de sécurité Page 1 SOMMAIRE I.ORGANISATION GÉNÉRALE...4 A-Effectif et rythme de travail...4 B-C.H.S.C.T...4 C-Formation et information

Plus en détail

Services de garde en milieu scolaire

Services de garde en milieu scolaire Services de garde en milieu scolaire Planifier Consulter Informer Organiser Collaborer Services éducatifs - Jeunes 1 Mise en garde : Le présent document ne remplace pas le plan de mesures d urgence de

Plus en détail

CHARTE ET LABEL DE LA VIE NOCTURNE DU CARRÉ

CHARTE ET LABEL DE LA VIE NOCTURNE DU CARRÉ Préambule CHARTE ET LABEL DE LA VIE NOCTURNE DU CARRÉ Le Carré constitue une importante vitrine pour la ville de Liège. Connu au-delà de nos frontières pour sa légendaire convivialité, ce quadrilatère

Plus en détail

Exercice de la police spéciale des établissements recevant du public (ERP)

Exercice de la police spéciale des établissements recevant du public (ERP) Exercice de la police spéciale des établissements recevant du public (ERP) Pour éviter qu un incident ne se transforme en tragédie, les commissions pour la sécurité contre les risques d incendie et de

Plus en détail

Rénovation de l Athénée de Luxembourg DOSSIER DE PRESSE

Rénovation de l Athénée de Luxembourg DOSSIER DE PRESSE Rénovation de l Athénée de Luxembourg DOSSIER DE PRESSE 23 avril 2012 Contexte Le bâtiment de l Athénée de Luxembourg sur le campus Geesseknaeppchen datant de 1964, nécessite des travaux de rénovation

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE

CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE CONSTRUCTION D UNE ECOLE MATERNELLE ET D UN SATELLITE DE RESTAURATION A AMIENS (80) DCE NOTICE DE SECURITE Révision : 3 Date : JUIN 2010 BETOM ingénierie Notice de Sécurité Page 2/9 S O M M A I R E 1.

Plus en détail

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE

Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE Pièce 6 NOTICE RELATIVE A LA CONFORMITE DE L INSTALLATION PROJETEE AVEC LES PRESCRIPTIONS LEGISLATIVES ET REGLEMENTAIRES RELATIVES A L HYGIENE ET LA SECURITE DU PERSONNEL Notice Hygiène et sécurité - Page

Plus en détail