axe par rapport auquel on calcule les moments des efforts appliqués au système

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "axe par rapport auquel on calcule les moments des efforts appliqués au système"

Transcription

1 1. Calcul du chargement en fatigue de la vis de fixation du robot Afin de calculer la charge sur chaque fixation, on calcule le moment des différentes forces appliquées au système ( + socle), en négligeant celle liée aux fixations qui travaillent en compression. On choisit comme axe celui qui passe par le centre du socle, horizontalement, en diagonale (configuration pour laquelle le moment est maximal sur les deux fixations les plus éloignées) (Figure 1.) On considère une configuration la plus défavorable possible : le étant complètement déplié ( de levier au bout du : 1m), ce qui nous ramène à un problème plan. Afin de rendre le calcul conservatif, on prend également la valeur maximale de la vitesse de rotation (195 /s) ainsi que la masse maximale de pièce rapportée pour ce robot (19 kg). Dans cette première partie, on calcule les contraintes comme si la vis était une pièce cylindrique lisse. C est dans la partie suivante qu on tiendra compte de la concentration des contraintes dans le lieu de rupture, à savoir le fond de filet. dmin dmax axe par rapport auquel on calcule les moments des efforts appliqués au système Figure 1 : Géométrie (simplifiée) de la pièce et axe par rapport auquel on calcule les moments. On suppose la pièce d épaisseur très faible devant sa longueur et sa largeur. On distingue quatre contributions au chargement mécanique : e poids propre du a mise en mouvement du (accélération) e poids propre de la pièce a mise en mouvement de la pièce (accélération). On rappelle les principales données nécessaires au calcul dans les Tableaux 1 et. On prendra pour l accélération de la pesanteur : g 9,81 m.s -. Comme on travaille en élasticité et en petites déformations, on utilise le théorème de superposition et on calcule chaque contribution séparément. Comme les vis sont en principe bien serrées (c est en tout cas l hypothèse que l on fait dans ce calcul), les efforts de cisaillement ne sont pas pris en compte ; seuls les efforts de traction (verticaux) sont considérés dans le calcul. 1

2 z xy d min d max R ext S vis m ω t Ν DDV mm mm mm mm mm mm mm² kg /s s pièces/an années ,3 à à 15 Tableau 1 : Données numériques du robot nécessaires au calcul. N est le nombre de pièces produites par an sur la ligne (et manutentionnées une seule fois chacune par le robot), DDV est la durée de vie rapportée par la documentation du robot. Rp, Rm A rupture σ D (8%) σ D (1%) K f A d min d max Pa Pa % Pa Pa - - mm mm ,5 39, 1 à 1, Tableau : Données numériques «matériau» nécessaires au calcul. A est l amplification de la limite de fatigue (endurance illimitée) liée au fait que les filets sont roulés Contribution du poids propre du On note S la section du et pour calculer le moment masse_ du poids du, on fait une intégrale par tranches le long de ce. e étant horizontal, le moment d une tranche située à une distance x de l axe est égal à la masse de cette tranche multipliée par x, ce qui donne : masse _ xs( x) ρ gdx ρs g ρ xdx S g gm masse _ 9, ,7 N.m. 1.. Contribution de la mise en mouvement du Pour calculer la force, à une abscisse x, d une tranche de section S et d épaisseur dx, il faut connaître l accélération de cette tranche. On utilise pour cela la vitesse angulaire que l on multiplie par x pour obtenir la vitesse linéaire. On estime l accélération en l assimilant au quotient de cette vitesse linéaire par l intervalle de temps t utilisé pour passer d une vitesse angulaire nulle à la vitesse angulaire ω. On aboutit à l équation suivante : 3 S m ρ ω ω x dx t t 3 t 3 t ω x ω xs( x) ρ dx ρ S Μ , ,5 567, N.m pour t,3 s 34,3 N.m pour t,5 s , N.m pour t 1 s

3 1.3. Contribution du poids de la pièce transportée e moment de la masse de la pièce transportée ne peut, en toute rigueur, être calculé que si l on connaît la position géométrique de tous les points matériels de la pièce dans l espace. Faute de cette information, on suppose que l ensemble de la pièce est un point matériel situé à une distance z du bout du et on espère que le raisonnement est conservatif. Il donnera, en tout cas, une estimation indispensable de la contribution de la masse de la pièce transportée à la charge exercée sur les fixations. e moment du poids d un point matériel de masse m pièce 19 kg situé à une distance ( + z ) de l axe est égal à : g m + 9,81*19* 1+, 5 39,9 N.m. masse _ pièce pièce ( ) ( ) z 1.4. Contribution de la mise en mouvement de la pièce transportée On fait le même raisonnement que pour le, en supposant comme précédemment que toute la masse de la pièce est située en son centre de gravité. On obtient l équation suivante : ω accél. _ pièce m pièce ( + z ) t pièce 19* ( 1+,5) 3367,9 N.m pour t,3 s 18*,3 pièce 19* 18*,5 ( 1+,5),8 N.m pour t,5 s pièce 19* ( 1+,5) 11,4 N.m pour t 1 s. 18*1 Conclusion : oment total des efforts imposés par le poids et la mise en mouvement de la pièce et du + + total masse _ masse _ pièce + accél. _ pièce elle est résumée dans le Tableau 3 en fonction de la valeur de t. On en déduit la valeur de l effort maximal exercé sur chaque fixation, F max, en fonction de la valeur de t. es valeurs sont également reportées dans le Tableau 3. En divisant cet effort par la section nominale de la vis (45mm²) on obtient les valeurs de contrainte nominale maximale, σ max, également reportées dans le Tableau 3. t,3 s,5 s 1 s masse_ (N.m) 735,7 735,7 735,7 masse_pièce (N.m) 39,9 39,9 39,9 (N.m) 567, 34,3 17, pièce (N.m) 3367,9,8 11,4 total (N.m) 7, 546, 445,7 F max (N) 7415,5 5748,1 4497,6 σ max (Pa) 3,7 3,46 18,36 Tableau 3 : oment total sur l axe en fonction de la valeur de t. Force maximale et contrainte maximale nominale associées sur chaque fixation. 3

4 On obtient donc des valeurs de la contrainte très inférieures à la limite d endurance du matériau, ce qui est normal : il reste à tenir compte de l effet d entaille et à calculer l amplitude du cycle de fatigue.. Calcul de la durée de vie en fatigue des deux fixations.1. Calcul de l amplitude des cycles de fatigue Il reste deux facteurs à prendre en compte pour le calcul de la durée de vie de la fixation en fatigue : la concentration de contrainte au premier filet (qui est la plus sévère pour le type de vis utilisé) et le mode de fabrication de la vis (filets roulés : c est obligatoire lorsqu une vis peut être sollicitée en traction). e facteur de concentration de contrainte vaut K t pour un chargement monotone (3 à 4 pour le premier filet) et K f pour un chargement en fatigue (1 à pour le premier filet). Comme on calcule la durée de vie en fatigue et qu on considère le calcul le plus conservatif possible, on calcule la contrainte au premier filet, σ max, comme le produit de σ max par K f max f max σ K σ, dont la valeur dépend de t. Pour obtenir l amplitude du cycle de fatigue, on considère que la vis est chargée entre la contrainte de serrage, σ serrage, et σ serrage + σ max (lors des phases de décélération et de déchargement, le fait que la fixation soit serrée évite d ajouter un chargement en compression). amplitude (ou de mi-étendue) du chargement, σ a, vaut donc la moitié deσ max. es valeurs numériques sont reportées dans le Tableau 4. t,3 s,5 s 1 s σ max (Pa) 3,7 3,46 18,36 σ max (Pa) 6,54 46,9 36,7 σ a (Pa) 3,7 3,46 18,36 Tableau 4 : Amplitude de contrainte associée à la sollicitation en service... Calcul de la durée de vie «nominale» en fatigue e robot a une durée de vie typique, selon la documentation, de 1 à 15 ans. Sachant que 15. véhicules sortent de la ligne de production chaque année, et que le robot assure la manutention d une pièce par véhicule, 15. cycles de fatigue sont appliqués au robot chaque année. Pour la durée de vie nominale, le robot subit donc entre 1,5 et,5 millions de cycles de fatigue. Il faut donc vérifier que l amplitude de contrainte sa est en-dessous de la contrainte «à,5 millions de cycles»..3. Comparaison entre durée de vie calculée et durée de vie souhaitée On utilise la courbe de Wöhler associée à un serrage à 8% de la limite d élasticité. On choixit de se placer dans le cas le plus sévère, avec une accélération de ) 195 /s en,3 seconde. a Figure illustre l utilisation de la courbe de Wöhler dans ce cas précis, avec une amplitude de contrainte de 3,3 Pa. On a simplement multiplié la limite de fatigue par le coefficient A lié au fait que les filets sont roulés on obtient une limite de fatigue de 66,6 Pa si le serrage est à 1% de la limite d élasticité et de 89, Pa si le serrage est à 8% de la limite d élasticité. a comparaison montre que l amplitude de contrainte imposée est inférieure à la limite de fatigue de la vis. a fixation n aurait donc pas dû céder par fatigue du fait de la seule sollicitation imposée par les conditions de service connues. 4

5 Note : un serrage à 1% de la limite d élasticité d une vis à filets usinés (et non roulés) aurait conduit à une durée de vie inférieure à la durée de vie souhaitée. Courbe de Wöhler acier 4CD4 (Thèse J. assol) 1 Contrainte alternée (Pa) Serrage à 8% de la limite d élasticité Serrage à 1% de la limite d élasticité σ D (8%)*1,7 89, Pa σ D (1%)*1,7 66,6 Pa 4 sollicitation en service : 3,3 Pa Nombre de cycles à rupture Figure : Utilisation de la courbe de Wöhler pour l estimation de la durée de vie en fatigue des fixations du robot. 3. Conclusions e calcul montre que dans les conditions de service connues (serrage à au moins 8% de la limite d élasticité, filets roulés, masse de 19 kg accélérée en,3 s à 195 /s), la vis n aurait pas dû céder par fatigue. Une de ces conditions n a donc pas été remplie : soit une masse excessive a été accrochée, soit les conditions d accélérations n ont pas été respectées, soit le serrage n a pas été suffisant. Un serrage insuffisant est la première piste à explorer : il devrait en principe se voir car un repérage de peinture doit être effectué, au moment du montage, pour détecter tout desserrage. Une vis desserrée subit en effet un cycle de fatigue d amplitude beaucoup plus élevée que celle calculée ici, ce qui aurait pu conduire à une rupture par fatigue. 5

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé

Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Document entériné par le Groupe Spécialisé n 3 le 15 janvier 2013 Liste minimale des éléments habituellement demandés par le Groupe Spécialisé Groupe Spécialisé n 3 «Structures, planchers et autres composants

Plus en détail

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite»

SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» SAMPE FRANCE Concours «Pont Composite» Règlement du concours Page 1/5 Article 1 : Introduction La compétition est ouverte exclusivement aux Écoles et Universités. L objectif est de concevoir et fabriquer

Plus en détail

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace;

ELASTICITE. l'isotropie du corps considéré: les propriétés élastiques sont les mêmes dans toutes les directions de l'espace; 7 M1 EASTICITE I.- INTRODUCTION orsqu'un corps est soumis à des contraintes externes, celui-ci subit des déformations qui dépendent de l'intensité de ces contraintes. Si ces dernières sont faibles, on

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation

Instructions de montage et d utilisation Instructions de montage et d utilisation TOUR ESCALIERS - 2 - SOMMAIRE SOMMAIRE...- 3 - TOUR ESCALIERS : CONFIGURATION 6 M...- 4-1. CARACTERISTIQUES GENERALES :...- 4 - Caractéristiques dimensionnelles

Plus en détail

Mathématiques et petites voitures

Mathématiques et petites voitures Mathématiques et petites voitures Thomas Lefebvre 10 avril 2015 Résumé Ce document présente diérentes applications des mathématiques dans le domaine du slot-racing. Table des matières 1 Périmètre et circuit

Plus en détail

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014

Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 DA 5 pour le 15 avril 2014 Devoir de Physique en autocorrection n 5 pour le 15 avril 2014 Problème : Essuie-vitre à détecteur de pluie Si, au cours de l épreuve, un candidat repère ce qui lui semble être

Plus en détail

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ)

MEFISTO: Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) : Moyen d Essai de résistance à la FISsuration en fatigue sous cisaillement (τ) Ph. Tamagny, Laboratoire central des Ponts et Chaussées Centre de Nantes L. Wendling, Laboratoire régional des Ponts et Chaussées,

Plus en détail

Vis à billes de précision à filets rectifiés

Vis à billes de précision à filets rectifiés sommaire Calculs : - Capacités de charges / Durée de vie - Vitesse et charges moyennes 26 - Rendement / Puissance motrice - Vitesse critique / Flambage 27 - Précharge / Rigidité 28 Exemples de calcul 29

Plus en détail

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem»

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem» ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL «Multisystem» BP 41 44310 Saint-Philbert de Grand-Lieu Tel 02.40.78.97.22 Fax : 02.40.78.80.45 E mail : welcome@duarib.fr Web : www.duarib.fr Le MULTI SYSTEM Nomenclature

Plus en détail

Dynamomètres numériques Afficheurs universels & Capteurs Instruments de mesure de couple Bancs d essai manuels Bancs d essai motorisés

Dynamomètres numériques Afficheurs universels & Capteurs Instruments de mesure de couple Bancs d essai manuels Bancs d essai motorisés Dynamomètres numériques Afficheurs universels & Capteurs Instruments de mesure de couple Bancs d essai manuels Bancs d essai motorisés Dynamomètres numériques Série 2 Dynamomètre numérique Mark-10 Série

Plus en détail

Système de construction modulaire MB Conseils et astuces pour les structures de base. Votre support de formation!

Système de construction modulaire MB Conseils et astuces pour les structures de base. Votre support de formation! Système de construction modulaire B Conseils et astuces pour les structures de base Votre support de formation! Conseils et astuces pour le Système de construction modulaire B Dans l industrie moderne,

Plus en détail

TD : Oscillateur harmonique

TD : Oscillateur harmonique TD : Oscillateur harmonique Observation du chromosome X par microscopie à force atomique. À gauche : nanoparticules observées par microscopie à force atomique (AFM, SP1-P2). Image du Dr. K. Raghuraman

Plus en détail

RDM Ossatures Manuel d exercices

RDM Ossatures Manuel d exercices RDM Ossatures Manuel d exercices Yves Debard Institut Universitaire de Technologie du Mans Département Génie Mécanique et Productique http://iut.univ-lemans.fr/ydlogi/index.html 26 juin 2006 29 mars 2011

Plus en détail

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées :

TD 8 Dynamique. 1 Nacelle à flèche téléscopique H21 TX 1. Compétences travaillées : Compétences travaillées : Déterminer tout ou partie du torseur cinétique d un solide par rapport à un autre. Déterminer tout ou partie du torseur dynamique d un solide par rapport à un autre. Déterminer

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

CHARIOT SANS CONDUCTEUR CERIC

CHARIOT SANS CONDUCTEUR CERIC BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Option Génie Electrotechnique SESSION 2002 Epreuve: Etude des constructions Durée : 4 heures Coefficient : 6 CHARIOT SANS CONDUCTEUR CERIC

Plus en détail

Etude d un haut-parleur

Etude d un haut-parleur Etude d un haut-parleur Le haut-parleur électrodynamique, dont l invention remonte à plus de cent ans, n a pas évolué dans son principe. Il a été amélioré d année en année par l utilisation de nouvelles

Plus en détail

Taille de particule max. 5 µm. Matériaux :

Taille de particule max. 5 µm. Matériaux : Vérins sans tige Vérins sans tige Ø 16-80 mm Orifices: M7 - G 3/8 À double effet Avec magnétique Guidage intégré Basic 1 Pression de service mini/maxi 2 bar / 8 bar Températures ambiantes min. / max. -10

Plus en détail

A commande pneumatique Pince angulaire à 2 doigts Pince angulaire pour petites pièces. Couple de serrage 0.014 Nm

A commande pneumatique Pince angulaire à 2 doigts Pince angulaire pour petites pièces. Couple de serrage 0.014 Nm Tailles RHL 0 Poids 0.0085 kg Couple de serrage 0.014 Nm Angle d ouverture par mors 10 Poids de pièce recommandé 0.018 kg Exemple d application Unité de transfert pour petites pièces dans la production

Plus en détail

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert

DISQUE DUR. Figure 1 Disque dur ouvert DISQUE DUR Le sujet est composé de 8 pages et d une feuille format A3 de dessins de détails, la réponse à toutes les questions sera rédigée sur les feuilles de réponses jointes au sujet. Toutes les questions

Plus en détail

Contraintes et déformations (1)

Contraintes et déformations (1) Contraintes et déformations (1) Pour un point matériel : La connaissance des forces auxquelles est soumis le point permet de déterminer complètement le mouvement de celui-ci. Pour un milieu étendu (continu)?

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Mesure des efforts d un compacteur en vibration. Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005

Mesure des efforts d un compacteur en vibration. Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005 Mesure des efforts d un compacteur en vibration Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date : 20 février 2005 Mesure des efforts d un compacteur en vibration Intervenant : Pierre-Olivier Vandanjon Date

Plus en détail

Servomoteurs numériques à courant alternatif MKD MKD041 6-1. Description Symbole Unité Données

Servomoteurs numériques à courant alternatif MKD MKD041 6-1. Description Symbole Unité Données Servomoteurs numériques à courant alternatif MKD MKD041 6-1 6 MKD041 6.1 Données techniques MKD041 Type du moteur Description Symbole Unité Données MKD041B-144 Vitesse de rotation nom. moteur 1) n min

Plus en détail

DIMENSIONNEMENT DU VERIN Pour un dimensionnement correct du vérin, il est nécessaire de procéder comme suit:

DIMENSIONNEMENT DU VERIN Pour un dimensionnement correct du vérin, il est nécessaire de procéder comme suit: DIMENSIONNEMENT DU VERIN Pour un dimensionnement correct du vérin, il est nécessaire de procéder comme suit: définition des données de l application (A) calcul de la charge unitaire (B) contrôle à la charge

Plus en détail

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com

LACLUSIENNE. Éléments filetés, normalisation. www.laclusienne.com LACLUSIENNE C L U F I X Éléments filetés, normalisation www.laclusienne.com Éléments filetés, normalisation Ce document contient des informations relatives aux fi letages des produits LA CLUSIENNE-CLUFIX

Plus en détail

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech David.Ryckelynck@mines-paristech.fr Bibliographie : Stabilité et mécanique non linéaire,

Plus en détail

Qu est-ce que l approche biomécanique

Qu est-ce que l approche biomécanique André Plamondon, IRSST L approche biomécanique vise à ce que la charge supportée par les tissus d un individu n excède pas la capacité de son système musculosquelettique. Les critères les plus fréquents

Plus en détail

Problèmes sur le chapitre 5

Problèmes sur le chapitre 5 Problèmes sur le chapitre 5 (Version du 13 janvier 2015 (10h38)) 501 Le calcul des réactions d appui dans les problèmes schématisés ci-dessous est-il possible par les équations de la statique Si oui, écrire

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SÉRIE SCIENTIFIQUE ÉPREUVE DE SCIENCES DE L INGÉNIEUR ÉPREUVE DU VENDREDI 20 JUIN 2014 Session 2014 Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient 4,5 pour les candidats ayant choisi un

Plus en détail

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic

Projet Calcul. Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Gaillard Olivier Projet Calcul Semestre 5 Morisse Quentin Projet Calcul Étude d'un système: Essuie-glace Renault Scénic Table des matières I. Rappels sur le système étudié... 3 A. Présentation du système...

Plus en détail

Concours CASTing 2011

Concours CASTing 2011 Concours CASTing 2011 Épreuve de mécanique Durée 1h30 Sans calculatrice Le candidat traitera deux exercices parmi les trois proposés dans le sujet. Dans le cas où les trois exercices seraient traités partiellement,

Plus en détail

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

La qualité du Service et de l'organisation interne de l'entreprise est définie chez VOLVIS par ISO 9002

La qualité du Service et de l'organisation interne de l'entreprise est définie chez VOLVIS par ISO 9002 La qualité La qualité du Service et de l'organisation interne de l'entreprise est définie chez VOLVIS par ISO 9002 La Qualité du Produit est définie par ISO 898 La Vis Exemple de vis normalisée DIN 912

Plus en détail

LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER?

LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER? LA POINÇONNEUSE POUR ENFANT COMMENT L OBSERVER, L ANALYSER ET LA REPRÉSENTER? Mars 2005 Comment faire? EXPLORER, ANALYSER ET REPRÉSENTER UN OBJET TECHNIQUE Examiner attentivement l objet, voir s il peut

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES «Génie Électronique» Session 2012 Épreuve : PHYSIQUE APPLIQUÉE Durée de l'épreuve : 4 heures Coefficient : 5 Dès que le sujet vous est

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

PANNEAUX COMPLEMENTAIRES

PANNEAUX COMPLEMENTAIRES PANNEAUX COMPLEMENTAIRES 45 4. TÔLES MOBILES 001/010 Les tôles mobiles sont des éléments mobiles permettant d effectuer des jonctions en cotes bloquées, avec une fixation simple en bout de banches, gauche

Plus en détail

Série 38 Roues et roulettes

Série 38 Roues et roulettes Série 38 Roues et roulettes Roulettes d'appareil page AA04 Roues et roulettes (présentation) 38-0 page AA06 Roue d'appareil à bandage caoutchouc, jante en polyamide 38-03 page AA07 Roulette d'appareil

Plus en détail

CHAPITRE III : Travail et énergie

CHAPITRE III : Travail et énergie CHPITRE III : Travail et énergie III. 1 En principe, les lois de Newton permettent de résoudre tous les problèmes de la mécanique classique. Si on connaît les positions et les vitesses initiales des particules

Plus en détail

Série BNC Systèmes de production à servocommande

Série BNC Systèmes de production à servocommande Série BNC Systèmes de production à servocommande Optimisez votre production Transférez votre production de pièces en fil et en feuillard sur les nouveaux systèmes de production à servocommande BNC. Ces

Plus en détail

Savoir son cours. COMP.9 Energie mécanique exercices. Quel frimeur! Comparer voiture et camion : Julie sur sa balançoire : Le bon choix :

Savoir son cours. COMP.9 Energie mécanique exercices. Quel frimeur! Comparer voiture et camion : Julie sur sa balançoire : Le bon choix : COMP.9 Energie mécanique exercices Savoir son cours Quel frimeur! Quelle est leur masse? E c = ½ m v m = E c/v Attention! La vitesse doit être en m/s! v = 45 km/h = 45/ 3,6 m/s = 1,5 m/s. Ainsi, m = 18

Plus en détail

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS Généralités Aperçu Introduction Précision Instruction de montage Lubrification Conception page............................. 4............................. 5............................. 6.............................

Plus en détail

Indicateur d accélération numérique. Mode d emploi

Indicateur d accélération numérique. Mode d emploi Indicateur d accélération numérique Mode d emploi Table des matières Page 3... Page 4... Page 5... Page 6... INDY-CATOR-G Contenu de l emballage Montage de l indicateur Programmation/Mise en service 2

Plus en détail

> FIXE DE FAÇADE - ACIER - Ø 42 - PEINT OU GALVA RAPID PRO 750... P 96 > ROULANT - ACIER - GALVA SILVER... P 106 > MULTIDIRECTIONNEL - ACIER - GALVA

> FIXE DE FAÇADE - ACIER - Ø 42 - PEINT OU GALVA RAPID PRO 750... P 96 > ROULANT - ACIER - GALVA SILVER... P 106 > MULTIDIRECTIONNEL - ACIER - GALVA 94 > FIXE DE FAÇADE - ACIER - Ø 42 - PEINT OU GALVA RAPID PRO 750...................................................................... P 96 > ROULANT - ACIER - GALVA SILVER..........................................................................................

Plus en détail

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté

Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté Chapitre 4 Oscillations libres des systèmes à deux degrés de liberté 4.1 Introduction Les systèmes qui nécessitent deux coordonnées indépendantes pour spécifier leurs positions sont appelés systèmes à

Plus en détail

DS n 6 (1h30) Chap D3+D4 27/03/2015. DEVOIR SURVEILLÉ n 6 Un petit tour à la fête foraine CALCULATRICE INTERDITE!!!

DS n 6 (1h30) Chap D3+D4 27/03/2015. DEVOIR SURVEILLÉ n 6 Un petit tour à la fête foraine CALCULATRICE INTERDITE!!! DEVOIR SURVEILLÉ n 6 Un petit tour à la fête foraine CALCULATRICE INTERDITE!!! Brenda Semeda-Moreiro, une élève de, décide de passer tout son week-end à réviser le contrôle de physique prévu pour lundi.

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC

TD d après CCP TSI 2012 CI 4 - TEC Contexte de l étude La nécessité de diminuer le coût de transport des marchandises embarquées sur les bateaux porte-conteneurs impose de limiter au maximum le temps d immobilisation des navires à quai.

Plus en détail

Étude statique du tire bouchon

Étude statique du tire bouchon Méthodologie MP1 Étude statique Tire-bouchon Étude statique du tire bouchon On s intéresse à l aspect statique du mécanisme représenté en projection orthogonale sur la figure 1. Le tire bouchon réel est

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

Aire sous une courbe et calcul de primitives

Aire sous une courbe et calcul de primitives Aire sous une courbe et calcul de primitives Le calcul de primitives d une fonction et celui de l aire de la surface bordée par le graphique de cette fonction sont intimement liés. Les exemples qui suivent

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE

LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE LES LOIS PHYSIQUES APPLIQUÉES AUX DEUX-ROUES : 1. LA FORCE DE GUIDAGE 2. L EFFET GYROSCOPIQUE Les lois physiques qui régissent le mouvement des véhicules terrestres sont des lois universelles qui s appliquent

Plus en détail

Quick Tower. Blocs verticaux nus Page 123. Quick Point. Plaques pour Quick Tower Page 124. Präge Fix. Makro Grip. Quick Point. Quick Tower.

Quick Tower. Blocs verticaux nus Page 123. Quick Point. Plaques pour Quick Tower Page 124. Präge Fix. Makro Grip. Quick Point. Quick Tower. Blocs verticaux nus Page 123 Plaques pour Page 124 119 - La solution idéale pour vos machines à broche horizontale Pour plaques ou 96 Grille de positionnement continue Compatible avec tous les systèmes

Plus en détail

La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint

La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint La Norme EN1591-1 Calcul des assemblages boulonnés à brides circulaires avec joint Journée AIAP-22 ai 2007 L étanchéité des assemblages non permanents 1 Sommaire Introduction 1- Présentation de la méthode

Plus en détail

CLÔTURES «Evénementiel»

CLÔTURES «Evénementiel» BALISAGE/Clôtures CLÔTURES «Evénementiel» 001/a (dites «Clôtures de chantier» 3,50 m x 2,00 m) Description Ces clôtures sont dédiées aux grands événements et aux espaces importants à sécuriser ou occulter,

Plus en détail

ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE

ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE E2 ETUDE D UN OUVRAGE Cours 1BI S2 : Utilisation de l énergie S2.1 : Machines électromagnétiques ETUDE D UNE CHAINE CINEMATIQUE 1. TRANSMISSION PAR POULIES COURROIES. 1.1. Fonction : Transmettre par adhérence,

Plus en détail

Fiche Technique PRATIKA MCR1 description. AUTOMATISME POUR PORTES COULISSANTES modèle PRATIKA MCR1 DESCRIPTION

Fiche Technique PRATIKA MCR1 description. AUTOMATISME POUR PORTES COULISSANTES modèle PRATIKA MCR1 DESCRIPTION UOMISME POUR PORES COULISSNES modèle PRIK MCR1 DERIPION PRIK MCR1 représente l automatisme SESMO pour n importe quel type de portes coulissantes: aluminium, acier, verre, bois ou plastique. Conçu pour

Plus en détail

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques

Matériaux sous contraintes. Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contraintes Modèles rhéologiques Essais mécaniques Matériaux sous contrainte Contrainte = F/S (Pa = N/m 2 ) F! S Contrainte normale : " F // S contrainte de cisaillement : # Déformation

Plus en détail

VERROU ELECTRIQUE 2 POINTS VEAPH Série 8404 - POSE MECANIQUE

VERROU ELECTRIQUE 2 POINTS VEAPH Série 8404 - POSE MECANIQUE VERROU ELECTRIQUE 2 POINTS VEAPH Série 8404 - POSE MECANIQUE Réf..279.97.0 Ind A MAIN DU VERROU VEAPH. Le produit est livré en configuration usine main droite, selon votre cas de montage, adapter la configuration

Plus en détail

Exemple d application

Exemple d application Tailles 801.. 9010 Poids 0.036 kg.. 1.10 kg Force de serrage 13 N.. 460 N Course par doigt 2.5 mm.. 40 mm Poids de pièce recommandé 0.065 kg.. 2.30 kg Exemple d application Station de transfert avec réorientation

Plus en détail

Robotique modulaire. Vos avantages et bénéfices. Vue d ensemble des modules. Électrique Explication du système Pince universelle

Robotique modulaire. Vos avantages et bénéfices. Vue d ensemble des modules. Électrique Explication du système Pince universelle Électrique Explication du système Pince universelle Robotique modulaire La gamme des modules PowerCube offre une multitude de possibilités de combinaisons dans le domaine de l automation. Elle permet de

Plus en détail

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires

SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires SUIVEUR SOLAIRE : Informations complémentaires IMPORTANT : L objectif de la présente note technique n est pas de se substituer à l ouvrage «Alimentation électrique de sites isolés» mais de fournir des

Plus en détail

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par :

les forces en physique sont des grandeurs vectorielles, définies par : STATIQUE STATIQUE PLANE (Statics) Définition : étude de l équilibre des corps. En statique plane les actions et les forces étudiées appartiennent toutes à un même plan Les forces et les moments : une action

Plus en détail

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE

EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Devoir e contrôle N 1 2010-2011 EPREUVE : TECHNOLOGIE VEHICULE ELECTRIQUE Niveau : 4 ème seconaire Section : science technique Durée :4 heure 1 - Présentation u véhicule : Le véhicule e la photo ci-contre

Plus en détail

Portes sectionnelles industrielles Epaisseur 67 mm

Portes sectionnelles industrielles Epaisseur 67 mm Portes sectionnelles industrielles Epaisseur 67 mm Données techniques : mise à jour 01.04.2014 Sommaire Page Descriptions produits 3 4 Panneau des cadres en aluminium 4 Vue d ensemble des données techniques

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel

BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES. Étude d un Système Technique Industriel BACCALAURÉAT SCIENCES ET TECHNOLOGIES INDUSTRIELLES Spécialité génie électronique Étude des Systèmes Techniques Industriels SYSTÈME DE DISTRIBUTION AUTOMATIQUE DE BOISSONS CHAUDES ES 7600 NECTA-WITTENBORG.

Plus en détail

Modules de processus à CN. Des modules de processus haute performance pour les tâches de fabrication, d assemblage et d usinage

Modules de processus à CN. Des modules de processus haute performance pour les tâches de fabrication, d assemblage et d usinage Modules de processus à CN Des modules de processus haute performance pour les tâches de fabrication, d assemblage et d usinage Une parfaite interaction Amenage du produit, taraudage par déformation, assemblage

Plus en détail

TP 7 : oscillateur de torsion

TP 7 : oscillateur de torsion TP 7 : oscillateur de torsion Objectif : étude des oscillations libres et forcées d un pendule de torsion 1 Principe général 1.1 Définition Un pendule de torsion est constitué par un fil large (métallique)

Plus en détail

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux

POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux POLY-PREPAS Centre de Préparation aux Concours Paramédicaux - Sections : L1 Santé - 1 Olivier CAUDRELIER oc.polyprepas@orange.fr Chapitre 1 : Equations aux dimensions 1. Equation aux dimensions a) Dimension

Plus en détail

Exercices sur les écoulements compressibles

Exercices sur les écoulements compressibles Exercices sur les écoulements compressibles IUT - GTE - Marseille 2012-13 1 Exercice 1 Calculer la température et la pression d arrêt sur le bord d attaque de l aile d un avion volant à Mach Ma = 0.98

Plus en détail

RAPPORT D ESSAIS DE RESISTANCE A LA TRAVERSEE VERTICALE D UN CORPS MOU DE GRANDE DIMENSION dit «1200 JOULES»

RAPPORT D ESSAIS DE RESISTANCE A LA TRAVERSEE VERTICALE D UN CORPS MOU DE GRANDE DIMENSION dit «1200 JOULES» N REIJ 11-12-5-7 inda Page 15 RAPPORT D ESSAIS DE RESISTANCE A LA TRAVERSEE VERTICALE D UN CORPS MOU DE GRANDE DIMENSION dit «1200 JOULES» OBJET : Grille 1200J en Rond d acier galvanisé de 6mm de diamètre

Plus en détail

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle

Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Énergie électrique mise en jeu dans un dipôle Exercice106 Une pile de torche de f.é.m. E = 4,5 V de résistance interne r = 1,5 Ω alimente une ampoule dont le filament a une résistance R = 4 Ω dans les

Plus en détail

Motorisations CC pour portes coulissantes, série DC-21

Motorisations CC pour portes coulissantes, série DC-21 Motorisations CC pour portes coulissantes, série DC-21 DICTAMAT 00-21 / 3400-21 La série de motorisations DC-21se compose de moduls et de moteurs à courant continu. Elle est pourvue en particulier pour

Plus en détail

Chap2 L oscilloscope.

Chap2 L oscilloscope. Chap2 L oscilloscope. Items Connaissances Acquis Fréquence d une tension périodique. Unité de la fréquence dans le Système international (SI). Relation entre la période et la fréquence. Valeur de la fréquence

Plus en détail

MACHINES DE SCIAGE ET TRONCONNAGE MACHINES SPECIALES R 80 CN. Machine à commande numérique destinée au tronçonnage des dés.

MACHINES DE SCIAGE ET TRONCONNAGE MACHINES SPECIALES R 80 CN. Machine à commande numérique destinée au tronçonnage des dés. MACHINES DE SCIAGE ET TRONCONNAGE MACHINES SPECIALES R 80 CN Machine à commande numérique destinée au tronçonnage des dés. 2350 4792 - Hauteur : 1730 mm - Poids : 1052 kg Chevrons Longueur maxi * : 3 m

Plus en détail

Série 2600/2700. Détermination du n de longueur de l axe de fermeture en cas d utilisation de réceptacle: Type 1 + 3* G = P + F

Série 2600/2700. Détermination du n de longueur de l axe de fermeture en cas d utilisation de réceptacle: Type 1 + 3* G = P + F Caractéristiques particulières Charge de traction 1.330 N maxi. Fixation de dimension réduite pour charge de traction élevée. Grand choix d axes de fermeture et de réceptacles. Série 2600: tête cylindrique;

Plus en détail

MODULE LA3M3 VIBRATIONS, EQUILIBRE ET STABILITE

MODULE LA3M3 VIBRATIONS, EQUILIBRE ET STABILITE Avant la séances de TP : ICENCE DE MECANIQUE TRAVAUX PRATIQUES DE MECANIQUE DES SOIDES MODUE A3M3 VIBRATIONS, EQUIIBRE ET STABIITE le polycopié doit être lu attentivement les parties théoriques à préparer

Plus en détail

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits.

Session de Juillet 2001. Durée 2 H Documents interdits. Session de Juillet 2001 Durée 2 H Documents interdits. Exercice 1 : Oscillations forcées de dipôles électriques Lors d une séance de travaux pratiques, les élèves sont conduits à étudier les dipôles en

Plus en détail

Roulements de précision pour charges combinées

Roulements de précision pour charges combinées Roulements de précision pour charges combinées Roulements combinés Roulements à billes à contact oblique Roulements combinés avec système de mesure angulaire intégré Roulements de précision pour charges

Plus en détail

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale

Physique. De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale Physique TSI 4 heures Calculatrices autorisées De la Terre à la Lune : Programme Apollo, 15 ans d aventure spatiale 2012 Ce problème aborde quelques aspects du Programme Apollo, qui permit à l Homme de

Plus en détail

Mandrins autocentrants à serrage manuel

Mandrins autocentrants à serrage manuel s autocentrants à serrage manuel HG-N Tenons croisés Mors système SMW s à serrage manuel Ø 16-63 mm avec passage de barre CHANGEMENT RAPIDE De mors 3 mors Page 6 HG-F Tenons croisés Mors système FORKARDT

Plus en détail

Analyse globale de structures métalliques en tenant des diagrammes des rigidités des assemblages. www.buildsoft.eu

Analyse globale de structures métalliques en tenant des diagrammes des rigidités des assemblages. www.buildsoft.eu Analyse globale de structures métalliques en tenant compte des diagrammes des rigidités des diagrammes des rigidités des assemblages des assemblages Analyse globale de structures métalliques en tenant

Plus en détail

LE NOUVEAU SYSTEME DE BRAS PORTEUR

LE NOUVEAU SYSTEME DE BRAS PORTEUR LE NOUVEAU SYSTEME DE BRAS PORTEUR 28 Même conception Charges admissibles de 600 à 1 800 N Un ensemble complet et cohérent Même design Association possible de versions différentes horizontalement et verticalement

Plus en détail

Etude d un véhicule électrique

Etude d un véhicule électrique Etude d un véhicule électrique Sa masse M est de 1,4 tonne. Sa vitesse maximale Vmax = 150 km/h. Autonomie : 250 km à 90 km/h. Batteries Lithium-ion. Les deux roues avant sont motrices. Le diamètre D d

Plus en détail

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr

Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques. Correction. Session septembre 2014 Métropole. 06/12/2014 www.udppc.asso.fr Baccalauréat STL B Épreuve de sciences physiques Session septembre 2014 Métropole Correction 06/12/2014 www.udppc.asso.fr PARTIE A : traitement du lait et pasteurisation. 1. Contrôle qualité du lait (document

Plus en détail

UUU Description générale

UUU Description générale ArtiglioMaster Ce produit a été homologué par : UUU Description générale Artiglio Master continue d étonner et de marquer une frontière indélébile entre le passé et le futur dans le monde des démonte-pneus.

Plus en détail

Projet Personnel Encadré. Voiture Raptor F-150 SVT

Projet Personnel Encadré. Voiture Raptor F-150 SVT Projet Personnel Encadré. Voiture Raptor F-150 SVT Dossier rédigé par Charly Caure, dans le groupe de travail de Tristan Delerue et Maxime Beernaert Sommaire I/ Présentation de l existant II/ Recherches

Plus en détail

ESSUIE-VITRE À DÉTECTEUR DE PLUIE

ESSUIE-VITRE À DÉTECTEUR DE PLUIE A 00 PHYS. II ÉCOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSSÉES, ÉCOLES NATIONALES SUPÉRIEURES DE L'AÉRONAUTIQUE ET DE L'ESPACE, DE TECHNIQUES AVANCÉES, DES TÉLÉCOMMUNICATIONS, DES MINES DE PARIS, DES MINES DE SAINT-ÉTIENNE,

Plus en détail

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC)

Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Concours EPITA 011 Epreuve de Sciences Industrielles pour l ingénieur Le Système de Récupération de l Energie Cinétique (SREC) Tous documents interdits Calculatrice autorisée Durée : h L augmentation de

Plus en détail

Armoires démontables & armoires grande largeur. LES ARMOIRES DEMONTABLES LES ARMOIRES GRANDE LARGEUR Série A491

Armoires démontables & armoires grande largeur. LES ARMOIRES DEMONTABLES LES ARMOIRES GRANDE LARGEUR Série A491 Armoires démontables & armoires grande largeur LES ARMOIRES DEMONTABLES LES ARMOIRES GRANDE LARGEUR Série A491 LA GAMME 2 Accessoires : Les accessoires de série ou optionnels présents peuvent varier en

Plus en détail

Exemple d application

Exemple d application Tailles 801.. 9010 Poids 0.036 kg.. 1.10 kg Force de serrage 13 N.. 460 N Course par doigt 2.5 mm.. 40 mm Poids de pièce recommandé 0.065 kg.. 2.30 kg Exemple d application Station de transfert avec réorientation

Plus en détail

BIOMÉCANIQUE DE LA TRAUMATOLOGIE. Traumatologie. Ostéosynthèse. Branche de la médecine qui s occupe des accidents.

BIOMÉCANIQUE DE LA TRAUMATOLOGIE. Traumatologie. Ostéosynthèse. Branche de la médecine qui s occupe des accidents. École de technologie supérieure GTS-815: Biomécanique orthopédique Professeur Natalia Nuño BIOMÉCANIQUE DE LA TRAUMATOLOGIE Traumatologie Branche de la médecine qui s occupe des accidents. La chirurgie

Plus en détail

Pal rack. Le système haute qualité de stockage pour marchandises de toutes tailles et de tous poids.

Pal rack. Le système haute qualité de stockage pour marchandises de toutes tailles et de tous poids. Pal rack Le système haute qualité de stockage pour marchandises de toutes tailles et de tous poids. Le rayonnage conventionnel à palettes Le système de palettier Stow Pal Rack est composé d une gamme complète

Plus en détail

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile?

LA PUISSANCE DES MOTEURS. Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? LA PUISSANCE DES MOTEURS Avez-vous déjà feuilleté le catalogue d un grand constructeur automobile? Chaque modèle y est décliné en plusieurs versions, les différences portant essentiellement sur la puissance

Plus en détail

Présentation - Colonne de direction de Land Rover

Présentation - Colonne de direction de Land Rover A AE2-7/8 Présentation - Colonne de direction de Land Rover Le véhicule automobile est aujourd hui un élément permanent de notre vie quotidienne. Le choix est vaste et dans un milieu très compétitif,

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail