Comprendre, favoriser et communiquer le changement

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comprendre, favoriser et communiquer le changement"

Transcription

1 Comprendre, favoriser et communiquer le changement Marc Vachon, psychologue 1 Objectifs de la rencontre Comprendre les facteurs humains en jeu dans le changement. Apprendre quelques conditions aidantes qui favorisent le changement. S initier à un modèle pour réussir une relation d influence et mieux aider. 2 1

2 Le but de toute démarche lors d un changement? Retrouver son pouvoir et rétablir l équilibre rompu. Une des plus grandes sources de stress, c est le sentiment (réel ou imaginaire) de ne pas avoir le contrôle. 4 2

3 Deux types de réponse La plus ancienne : Attaque ou fuite La réponse réactive (jeux de contrôle chez l être humain) : confrontation, manipulation, intimidation, calcul, ruse, entêtement, indifférence, jouer la victime, etc 5 Ce qu on peut influencer Le modèle du contrôle Ce qu on ne peut ni contrôler ni influencer Notre point de vue, nos perceptions Ce sur quoi on peut agir 6 3

4 L objectif de l agent de changement Aider la personne à passer de l anxiété et la résistance à l espoir et à l action. 7 Quelques conditions aidantes pour favoriser le changement 8 4

5 Première condition (pas sous votre contrôle) Prendre la responsabilité de ce qui m arrive. (response ability) La personne doit décider de se mettre aux commandes, d être proactive et de sortir du cycle de la victime (la Staccause) ou du martyr. 9 Croyances qui favorisent l impuissance Il n y a qu à moi que ça arrive. C est toujours comme ça. Je n ai pas le choix (Je ne peux rien faire à mon niveau il n y a rien à faire). Je suis trop âgé(e). Ils (elles) ont tous perdu le contact avec le vrai monde... Ils (elles) ne savent pas comment ça se passe en bas... Ils (elles) ont tous complètement perdu le contrôle... On dirait qu ils (elles) le font exprès. Ils (elles) ont pris toutes les places de stationnement

6 Croyances pro-martyr Pré-souffrir : Le pire est à venir! Souffrir : Je le savais... Je l avais dit! Post-souffrir : Est-ce que je t ai raconté? 11 À faire à ce niveau 1. Ne pas encourager la Staccause. 2. Aider la personne à se voir autrement que comme une victime, en lui transmettant des croyances aidantes. 3. Briser les généralisations quand c est possible. 6

7 Croyances à transmettre On ne peut pas toujours empêcher les événements qui surviennent, mais on peut peut-être contrôler sa façon d y réagir. (pouvoir). Tu as de la valeur, quoiqu il arrive. (estime de soi) Tu n es pas parfait (les autres non plus, Dieu merci!). (humour) Tout le monde a droit à l erreur. 13 Il y a (aura) peut-être là une opportunité pour toi... (croissance) Tu as tout ce qu il faut pour passer à travers. Tu l as déjà fait. (pouvoir, ressources) Le temps va te permettre d arranger les choses. (pouvoir) Tu es capable d apprendre, d influencer. (estime de soi) Ce que tu ne sais pas, tu peux l apprendre. (croissance) 7

8 Briser les généralisations Il n y a qu à moi que ça arrive. C est toujours comme ça. Je n ai pas le choix (Je ne peux rien faire à mon niveau il n y a rien à faire). Je suis trop âgé(e) pour apprendre. Ils (elles) ont tous perdu le contact avec le vrai monde... Ils (elles) ont complètement perdu le contrôle... On dirait qu ils (elles) le font exprès. 15 Briser les généralisations Il n y a qu à moi que ça arrive. C est toujours comme ça. - Est-ce que ça n arrive vraiment qu à toi? - C est vraiment toujours comme ça? Je n ai pas le choix (Je ne peux rien faire à mon niveau il n y a rien à faire). - Tu ne peux vraiment rien faire? 16 8

9 Je suis trop âgé(e) pour apprendre. - Qui dit ça? - À quel âge selon toi arrête-t-on d apprendre? Ils (elles) ont tous perdu le contact avec le vrai monde... Ils (elles) ont complètement perdu le contrôle... On dirait qu ils (elles) le font exprès. - Qui ils (elles)? - Comment le savez-vous? Comment voyez-vous ça? - Vraiment tous? Voir références: méta-modèle du langage 17 Deuxième condition Bien comprendre les défis de chaque étape de la transition psychologique 18 9

10 Changement Transition Le changement est fonction d un état ou d une situation (nouveau patron, nouvelle politique, nouvelle réalité, nouveau processus de travail). Il est externe. La transition un processus psychologique qu on doit vivre afin de pouvoir accepter un changement. Elle est interne. Plus lente parce qu'elle requiert le passage par trois processus différents et difficiles. 19 Exercice : le changement Identifiez un changement au travail (ou ailleurs) qui vous a affecté ou vous affecte encore. Identifiez les deuils qu il vous oblige à faire?

11 Trois étapes à la transition psychologique et leur défi La rupture. Le flou. La réorientation. 21 Première étape : la rupture Le défi? Lâcher-prise Accepter que ce qu on a connu dans le passé ne sera plus là, ne reviendra plus, faire son deuil. Confort, habitudes, comportements, sécurité, $, image de soi, identité professionnelle, reconnaissance, rapports sociaux, organisation du temps, valeurs

12 À faire à ce niveau 1. Essayer de savoir (comprendre) le deuil que la personne doit faire (la résistance est à la mesure du deuil). 2. Respecter l expression des émotions (insécurité, menace, désillusion, colère, incompétence, frustration, culpabilité, baisse de l estime de soi, de l efficacité.) Deuxième étape: le flou Les nouvelles choses qui viennent remplacer les anciennes ne sont pas connues, ne sont pas au point ou n inspirent pas confiance D où confusion - anxiété - baisse de motivation - manque de confiance en soi - baisse de productivité

13 Le défi? Créer. Canaliser l énergie de la transition dans la créativité. De nouvelles situations requièrent de nouvelles solutions. Tentation grande de se lancer tête baissée par en avant ou de revenir dans le passé. 25 À faire à ce niveau 1. Former, former, former... support. 2. Être déterminé (Je vous l avais dit que ça ne fonctionnerait pas!). 3. Être orienté sur la personne plus que sur la tâche (Être à l écoute). 4. Encourager: une habitude prend en moyenne 66 jours à changer. 5. Savoir qu on apprend différemment en vieillissant. 6. Comprendre le phénomène de la vision tunnel

14 Compétence versus résistance C est normal de résister!! Les personnes qui résistent le plus sont souvent les plus compétentes dans leur domaine. Elles sont ferrées. 27 La loi du ferré (la vision tunnel) Notre capacité à innover dans un secteur d'activité est inversement proportionnelle au savoir-faire que nous y avons développé à travers le temps

15 Les bons côtés de la vision tunnel Elle simplifie nos interactions avec le monde extérieur. Les raccourcis mentaux peuvent nous amener à l excellence dans notre secteur d activité. 29 Les moins bons côtés On ne voit pas la réalité, mais notre perception de la réalité, ce qu on veut voir. (Paradigme) Elle provoque de la résistance (c est difficile de sortir de notre zone de confort et on ne voit pas la possibilité (ex. Cavalerie autrichienne)

16 Marc Vachon, psychologue

17 Nous sommes tous prisonniers de nos paradigmes 17

18 1. Relier les 9 points 2. Avec 4 lignes droites 3. Ne jamais lever votre crayon 18

19 Trois grandes étapes à la transition psychologique La rupture. La période neutre. La réorientation. 37 Troisième étape : la réorientation Requiert de se comporter d une nouvelle façon. Le changement est accepté et intégré. On en voit même les avantages (ça porte fruit). La confiance est revenue

20 Le défi? Consolidation......des nouvelles connaissances, des nouvelles habiletés, des nouvelles façons de faire, des nouvelles valeurs, de la nouvelle identité 39 À faire à ce niveau 1. Féliciter, donner du feed-back positif, reconnaître les réussites. 2. Préparer au prochain changement. 20

21 Exercice : Prenez le temps de vous situer dans le changement choisi. - Rupture? - Période neutre (flou)? - Réorientation? 41 Conditions aidantes Prendre la responsabilité de ce qui m arrive. Bien comprendre les défis de chaque étape de la transition psychologique

22 Troisième condition Être capable et vouloir d influencer 43 Exercice : Pensez à une relation, au travail ou ailleurs, dans laquelle vous êtes en relation d influence et que vous aimeriez améliorer

23 Influencer, c est beaucoup réussir à créer un pont avec l autre personne (ou groupe) 45 3 conditions pour influencer 1. Le vouloir et croire que c est possible (avoir des croyances qui me supportent). 2. Avoir un réel intérêt pour l autre personne et SA réalité (empathie). 3. Être capable de créer volontairement un lien de confiance (pont) avec l autre

24 Qu en pensez-vous? Je communique avec les autres comme j aime que l'on communique avec moi Si mon message ne passe pas, c est à cause de l autre (de mauvaise foi manque d intelligence). Les autres devraient comprendre Influencer, c est manipuler. 47 Je communique avec les autres comme j aime que l'on communique avec moi. Je communique avec les autres comme ils aiment que l on communique avec eux

25 Si mon message ne passe pas, c est à cause de l autre (de mauvaise foi manque d intelligence). Les autres font du mieux qu ils peuvent avec ce qu'ils ont. Je suis responsable du résultat de ma communication. 49 Les autres devraient comprendre Pour obtenir ce que je veux, il est nécessaire de demander clairement et vérifier si c est compris comme je veux le transmettre

26 Influencer, c est manipuler. Si je respecte le bénéfice ou les intérêts de mon partenaire, nous déboucherons sur des conclusions satisfaisantes pour nous deux. 51 La manipulation Manœuvre, volontaire ou non pour obtenir de quelqu un qu il fasse quelque chose qu il ne veut pas faire (pour modifier son comportement) sans qu il s aperçoive qu on la lui fait faire Pour les manipulateurs, l expérience humaine n a qu un but : le contrôle

27 3 conditions pour influencer 1. Le vouloir et y croire (croyances aidantes) 2. Avoir un réel intérêt pour l autre personne et SA réalité (empathie). 3. Être capable de créer un lien de confiance (pont) avec l autre. 53 Un modèle pour créer volontairement un rapport de confiance

28 1- SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 5- SAVOIR AVANCER VERS MON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, m adapter aux différences individuelles, écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS MON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal

29 État interne dynamisant Utiliser mon non-verbal et le pouvoir de ma physiologie 57 L enfant a expressions faciales. L adulte en a en moyenne 4. Modifier l expression de mon visage, ma façon de bouger, de respirer, ma posture, ma façon de m exprimer, modifie mon état d esprit (emotion is created by motion). Entrer en scène!

30 Exercice : Quelles croyances avez-vous sur la personne que vous avez choisie? Aidantes ou paralysantes? SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS SON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal

31 Créer des ponts verbalement (10%) FORME DU DISCOURS Vocabulaire Tournures de phrase. Repérer la structure de phrase. CONTENU Reprendre les expressions caractéristiques. Idées clés. 61 Créer des ponts non verbalement (55%) CORPS ENTIER. Posture ajustée sur celle du corps en entier. EXPRESSION VISAGE. Reprendre les différentes expressions. Refléter l ÉTAT D ESPRIT de la personne. VALEURS de la personne, SES INTÉRÊTS

32 Caractéristiques vocales (35%) - Tonalité - Rythme - Volume 63 La meilleure façon de créer le rapport de confiance : L ÉCOUTE RÉCEPTIVE

33 L écoute qui peut couper le rapport de confiance Apparence d écoute ou pseudo écoute (avoir sa pensée ailleurs, être distrait). Écoute défensive (sur ses gardes; prend messages banals comme des attaques). Écoute impatiente (pour prendre le contrôle). Interrompt souvent l'autre, complète ses phrases. 65 Écoute sélective. (n'écoute que ce qui nous intéresse, que ce qui va dans le sens de nos idées, évitant même certains sujets.) Écoute pour prendre en défaut, piégée. (On pose des questions pour mieux attaquer.) Écoute fuyante. (évitement, zapping). Écoute pour porter des jugements poser des diagnostics faire des interprétations

34 L écoute qui crée des ponts Reformuler les pensées de l'autre. Essayer de comprendre ce que l autre veut dire, puis lui redire la même chose en nos mots, sans rien y ajouter (petits groupes, deux à deux). Dire à l'autre ce que l'on comprend de ses sentiments. Poser des questions : pour confirmer nos perceptions ou obtenir plus de précisions SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS SON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal

35 Votre détecteur du rapport Comment savez-vous que vous êtes en contact? (indices visuels, auditifs, kinesthésiques). Il vous informe constamment du résultat de votre communication. 69 Exercice : Comment évaluez-vous le rapport avec la personne choisie?

36 1- SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS SON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal SAVOIR CE QUE JE VEUX (précisément) 6- ÊTRE FLEXIBLE (Poser les questions de flexibilité) 2- ME PLACER DANS UN ÉTAT INTERNE DYNAMISANT POUR AGIR (croyances) 5- SAVOIR AVANCER VERS SON OBJECTIF 3- ENTRER EN RELATION AVEC L AUTRE (créer le pont, le rejoindre sur son terrain, m adapter aux différences, l écouter) 4- AVOIR UN BON DÉTECTEUR DU RAPPORT (langage verbal, non-verbal

37 Flexibilité Le pouvoir des bonnes questions pour orienter son attention

38 Questions aidantes Centrent mon attention sur mes ressources, mon pouvoir. Ouvrent la porte de la créativité et de l humour. 75 Questions de flexibilité Qu est-ce qui a bien fonctionné? Qu est-ce qui a moins bien fonctionné ou qui n est pas encore à mon goût? (20%) Que suis-je prêt à faire pour que cela fonctionne encore mieux la prochaine fois? (80%). Qu est-ce que je ne suis-je plus prêt à faire? (mes limites)

39 Pour compléter Livre: Oser changer: mettre le cap sur ses rêves Vidéos à regarder sur votre ordinateur : S'adapter à un environnement changeant Article: Le lâcher-prise Article: Mieux comprendre les différences individuelles Article: La manipulation Article: La magie du contact 77 Pour compléter Méta-modèle du langage: DOVERO, Marc et GREBOT, Elizabeth (1992). Enseigner, former, conseiller avec la P.N.L. Formation permanente en sciences humaines. Paris. Exposé no 3. Site Internet: nombreux articles sur le changement

40 79 Marc Vachon est psychologue, auteur et conférencier. Il a co-fondé, en 1988, la firme de consultants Oserchanger.com et il a depuis rencontré des milliers d auditoires, au Québec et en France, sur des thèmes comme l'adaptation réussie au changement, la gestion du stress, le plaisir au travail et la communication efficace. Il est co-auteur de Oserchanger: mettre le cap sur ses rêves et l auteur d une soixantaine d articles parus dans des magazines spécialisés. Pour recevoir gratuitement l infolettre Oser Changer Info, rendezvous à

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

Quelques décisions anti stress

Quelques décisions anti stress Quelques décisions anti stress Marc Vachon, psychologue Oserchanger.com Marc Vachon est psychologue, auteur et conférencier. Il a co-fondé, en 1988, la firme de consultants Oserchanger.com et il a depuis

Plus en détail

Fiche de conseils sur la communication orale

Fiche de conseils sur la communication orale Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Fiche de conseils sur la communication orale Le présent outil renferme des conseils

Plus en détail

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles

Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles CONGRÈS DE L ACSQ 2014 Communiquer autrement Pour transformer vos relations professionnelles Manon Deschênes, M.Ps., CRHA Directrice principale Gestion de carrière et psychologie du travail MAI 2014 PLAN

Plus en détail

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit

Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Moments propices à l'apprentissage: «Feedback» qui guérit Manon Fabi, inf. M.Sc. Coach professionnelle certifiée PNL Présentation Un peu de définition Objectifs Réalité quotidienne Stratégie d intervention

Plus en détail

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE

LE SERVICE À LA CLIENTÈLE Niveau 1 2 2.2 L enseignement du ski est une question de relations humaines. Pour les clients, une expérience mémorable à la montagne repose d abord sur la relation qu ils établiront avec leur moniteur,

Plus en détail

Le comportement humain

Le comportement humain Le comportement humain " Qu'est-ce que le comportement? C'est une action visible ou invisible et qui se passe à un moment donné. Le comportement est la résultante de 3 éléments : - les besoins, - les caractéristiques

Plus en détail

Reprendre confiance en soi

Reprendre confiance en soi Reprendre confiance en soi Je pense ne pas avoir le niveau pour m exprimer dans cette langue... J ai un peu honte de faire le premier pas et débuter la conversation... Je n ai pas le courage de m adresser

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

Le partage des responsabilités dans une équipe

Le partage des responsabilités dans une équipe Le partage des responsabilités dans une équipe Comment permettre à chacun d avoir des responsabilités et d être soutenu pour les mener à bien? Peut-on s appuyer sur la diversité (histoire, compétences,

Plus en détail

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le

Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le Chapitre 1 être Premiers consommateurs d antidépresseurs dans le monde, de nombreux salariés français souffrent réellement au sein des entreprises qui les emploient. Ce n est pas juste une question de

Plus en détail

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014

Communication non-violente et médiation. Étienne Godinot 04.06.2014 Communication non-violente et médiation Étienne Godinot 04.06.2014 La communication non-violente et la médiation Sommaire 1 - La communication non-violente Qu est ce que la CNV? Définition, rôle Une démarche

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Communiquer avec efficacité

Communiquer avec efficacité Communiquer avec efficacité Intégrer les processus d influence Les réactions de chacun, la capacité à intégrer, à analyser une situation, sont directement déterminées par le mode de raisonnement appris.

Plus en détail

Client difficile? Que se passe-t-il?

Client difficile? Que se passe-t-il? lnforum 2006 27/04/2006 Le spécialiste de l'information et ses clients Client difficile? Que se passe-t-il? Marc De Tienne, leaming Advisor au FOPAS (Fonds de promotion de l'emploi et de la formation dans

Plus en détail

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte

L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte L orthophonie en déficience auditive clientèle adulte Pourquoi interpeller une orthophoniste? Au service des personnes ayant une déficience physique Il est important de mentionner que le contenu de cette

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR

10 UN ENFANT À DÉCOUVRIR TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION...13 CHAPITRE 1: MON ENFANT EST DIFFÉRENT DES AUTRES...19 Devenir parents...21 Devenir les parents d un enfant avec une déficience... 23 Réactions à cette situation...24

Plus en détail

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER

LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER LES OUTILS DE BASE POUR COMMUNIQUER EFFICACEMENT améliorer sa communication avec son entourage professionnel et/ou personnel Objectifs Développer son aisance relationnelle S adapter à ses s Faire preuve

Plus en détail

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Virginie Nicaise Maître de Conférences Université de Lyon Préparatrice Physique

Plus en détail

Institut Jean-Pierre Lallemand

Institut Jean-Pierre Lallemand Institut Jean-Pierre Lallemand Théorie de la communication Chapitre 6 PNL (2 e partie) (30 périodes) Bachelier Educateur spécialisé Niveau I Approche conceptuelle I Année académique 2011-2012 Cours de

Plus en détail

La Communication Laurent Monney

La Communication Laurent Monney La Communication Laurent Monney St- Germain 29 1030 Bussigny www.lm- coaching.ch Devenez un communicateur qui crée un impact Pourquoi on fait ce qu'on fait? Pourquoi votre conjoint(e), enfant(s), se comporte-il/elle

Plus en détail

JOURNÉE ANNUELLE DE FORMATION DES SUPERVISEURS DE STAGE EN RÉADAPTATION. Hôtel Québec. 28 mai 2007

JOURNÉE ANNUELLE DE FORMATION DES SUPERVISEURS DE STAGE EN RÉADAPTATION. Hôtel Québec. 28 mai 2007 JOURNÉE ANNUELLE DE FORMATION DES SUPERVISEURS DE STAGE EN RÉADAPTATION Hôtel Québec 28 mai 2007 AIMER APPRENDRE ET FAIRE APPRENDRE Serge Talbot Directeur général du premier cycle PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Formation de base en Relation d aide. Présentée par Dre Céline Lafrenière, md conseil en allaitement

Formation de base en Relation d aide. Présentée par Dre Céline Lafrenière, md conseil en allaitement Formation de base en Relation d aide Présentée par, md conseil en allaitement Objectifs Connaître les éléments essentiels pour établir une relation d aide en particulier: L écoute active Le respect de

Plus en détail

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES

PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES PETIT GUIDE DU BÉNÉVOLE AUPRÈS DES PERSONNES AGÉES Réseau de bénévoles auprès des personnes âgées à domicile ou en établissements, à Rumilly L être humain a des besoins physiques (manger, boire, respirer,

Plus en détail

Méthodes et astuces pour Mieux négocier

Méthodes et astuces pour Mieux négocier Richard Bourrelly Méthodes et astuces pour Mieux négocier, 2007 ISBN : 978-2-212-53907-3 Chapitre 3 Négocier pour gagner ou pour éviter de perdre? Dans ce chapitre vous apprendrez à : identifier les enjeux

Plus en détail

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu

Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Le mémoire! Hervé Maisonneuve Pr associé, santé publique, Paris-Sud 11 www.h2mw.eu Hervé Maisonneuve Paris, 14 octobre 2010 1 Pré-test Mémoire : définition? Pourquoi un mémoire? Comment choisir un sujet,

Plus en détail

Mustapha Mezzine. Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur

Mustapha Mezzine. Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur Mustapha Mezzine Comment supprimer les virus de notre bio-ordinateur 2 2 Avant-propos L une des métaphores les plus utilisées pour expliquer le fonctionnement du cerveau est de la comparer à un ordinateur.

Plus en détail

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale

Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale Entrainement quotidien pour arriver spontanément à garder le contrôle de l activité cérébrale 1. S entrainer à recevoir un maximum de sensations par les différents canaux Eveiller la conscience, dans l

Plus en détail

Négociation: Des Positions aux Intérêts

Négociation: Des Positions aux Intérêts Négociation: Des Positions aux Intérêts Jean Gay Cemaj et Unine, Colloque du 5 décembre 2008 Plan I. Une métaphore initiale à titre de fil rouge II. De la négociation traditionnelle à la négociation «éclairée»

Plus en détail

Construire un référentiel de communication avec les élèves

Construire un référentiel de communication avec les élèves Construire un référentiel de communication avec les élèves Oser entrer en communication : Ø Communiquer avec les adultes et avec les autres enfants par le langage, en se faisant comprendre Ø S exprimer

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

5 SEMAINES POUR COMPRENDRE L AGORAPHOBIE ET TRANSFORMER VOS PEURS EN REUSSITES!

5 SEMAINES POUR COMPRENDRE L AGORAPHOBIE ET TRANSFORMER VOS PEURS EN REUSSITES! 5 SEMAINES POUR COMPRENDRE L AGORAPHOBIE ET TRANSFORMER VOS PEURS EN REUSSITES! Tout de suite, vous allez découvrir la méthode que j ai suivie pour guérir de mon agoraphobie (qui a duré près de 15 années!)

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Développer mon Réseau avec Frédéric M

Développer mon Réseau avec Frédéric M Réseau Frédéric M France Développer mon Réseau avec Frédéric M Missions et Qualités d un Distributeur qui veut réussir dans le Marketing de Réseaux Ce que je dois Savoir Ce que je dois Etre Ce que je dois

Plus en détail

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires Comment favoriser la qualité de vie des professionnel-le-s dans les établissements scolaires? Marc Thiébaud Jürg Bichsel But de la présentation Présenter les pratiques développées en Suisse romande pour

Plus en détail

Douleur, souffrance, démence et fin de vie

Douleur, souffrance, démence et fin de vie Douleur, souffrance, démence et fin de vie Qu est ce que la douleur? Différence entre douleur et souffrance La souffrance serait morale et la douleur physique La douleur serait locale et la souffrance

Plus en détail

Libérez-vous d une relation toxique au travail!

Libérez-vous d une relation toxique au travail! Libérez-vous d une relation toxique au travail! Permettez-moi de vous poser ces trois questions : Travaillez-vous avec une personne qui vous fait souvent sortir de vos gonds et qui siphonne votre enthousiasme,

Plus en détail

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire

La scolarisation des élèves présentant des troubles. cognitives. Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire La scolarisation des élèves présentant des troubles importants des fonctions cognitives Anne LECLERC-JACQUET Psychologue Scolaire INTRODUCTION Une nécessaire coopération entre tous les acteurs présents

Plus en détail

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre.

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Une phrase, qui accompagnait le dévoilement de l illustration,

Plus en détail

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL

COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL COMMENT JE PEUX AIDER MON ENFANT À DÉVELOPPER LES DIFFÉRENTES QUALITÉS DU PROFIL DE L APPRENANT PROGRAMME D ÉDUCATION INTERNATIONAL Ouverts d esprit Ouverts d esprit Nous portons un regard critique sur

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

Après un arrêt de travail, comment rependre mes activités professionnelles

Après un arrêt de travail, comment rependre mes activités professionnelles Après un arrêt de travail, comment rependre mes activités professionnelles Présenté par Audrey Duhaime T.S. et Geneviève Joseph T.S. Source: Lise Lacasse, psychologue et conseillère d orientation Le retour

Plus en détail

Atelier Gestion de projets européens Pour les ADL

Atelier Gestion de projets européens Pour les ADL Atelier Gestion de projets européens Pour les ADL Comment suivre et évaluer le bon déroulement d un projet européen? Natacha Kossiakin pour Progress Consulting Méthodologie et principes de formation Objectif

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

COMMENT GÉRER SON ANXIÉTÉ LORS DES EXPOSÉS ORAUX. Cégep François-Xavier-Garneau

COMMENT GÉRER SON ANXIÉTÉ LORS DES EXPOSÉS ORAUX. Cégep François-Xavier-Garneau COMMENT GÉRER SON ANXIÉTÉ LORS DES EXPOSÉS ORAUX Cégep FrançoisXavierGarneau MÉMO Références Estu une étudiante qui : André, C., Légeron, P. (2000). La peur des autres : Trac, timidité et phobie sociale.

Plus en détail

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle

EXPOSE : La Communication Interpersonnelle EXPOSE : La Communication Interpersonnelle Introduction : Tout activité humaine est communication, elle est partout, elle est inévitable. Elle a lieu avec des individus, des groupes, des objets ; à l occasion

Plus en détail

FAVORISER LA COMMUNICATION

FAVORISER LA COMMUNICATION 5 FAVORISER LA COMMUNICATION Communication efficace Promotion de l estime de soi Gestion du stress Promotion de l assertivité Promotion des compétences sociales Promotion de la résolution de problèmes

Plus en détail

L entretien de réprimande Définition, But et objectif

L entretien de réprimande Définition, But et objectif L entretien de réprimande ème année SIGF 4 Réalisé par : HASSOU Salma LACHGAR Amina Année universitaire : 2012/2013 INTRODUCTION Vous est-il déjà arrivé de faire prendre conscience à l un de vos proches

Plus en détail

Communication avec ses pair-e-s

Communication avec ses pair-e-s Communication avec ses pair-e-s Atelier de formation SPPE 21 mai 2007 Nathalie Junod & Marianne Aerni Plan Argumenter Convaincre Négocier Questionner et débattre Déroulement atelier Partie théorique (I)

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

FORMATIONS CON.FO.RE SAMUEL DURAND

FORMATIONS CON.FO.RE SAMUEL DURAND 53 FORMATIONS CON.FO.RE SAMUEL DURAND Depuis 2004 Confore accompagne les entreprises à l aide d actions de Conseil et de Formations visant à développer les compétences, accroître le savoir-faire et poursuivre

Plus en détail

FORMATION 2011. Formation IMC «La relation client gagnante en 2011-2012» Module Commerciaux Module 2. Didier RICHET. www.d2r-consulting.

FORMATION 2011. Formation IMC «La relation client gagnante en 2011-2012» Module Commerciaux Module 2. Didier RICHET. www.d2r-consulting. Tout simplement efficace www.d2r-consulting.com FORMATION 2011 Formation IMC «La relation client gagnante en 2011-2012» Module Commerciaux Module 2 Didier RICHET DRR Consulting Mauritius The orchard -

Plus en détail

Script de vente Ruban pour la famille et les amis

Script de vente Ruban pour la famille et les amis Script de vente Ruban pour la famille et les amis Ce bref script de vente instructif vous est proposé à titre de référence. C est un complément au Guide de vente Ruban MD et aux autres outils de la Trousse

Plus en détail

Bonjour et bienvenue! Mieux vendre ses idées chez Viparis

Bonjour et bienvenue! Mieux vendre ses idées chez Viparis Bonjour et bienvenue! Mieux vendre ses idées chez Viparis 1 Si je cessais un jour d avoir le trac, je ne monterais plus sur les planches. Francis Huster 2 Le cercle des poètes disparus - 1989 - film de

Plus en détail

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE

BIENVENUE A L ECOLE DE LA PHILANTHROPIE GUIDE D INTERVENTION DU PHILANTHROPE Préparer votre temps d échange avec les Petits Philanthropes Fondée en 2011 avec le soutien des Fondations Edmond de Rothschild, cette association se donne pour objectif

Plus en détail

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP)

COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP) COMMUNICATION INTERPERSONNELLE (CIP) COMMUNICATION INTERPERSONNELLE ÉLÉMENTS DE DÉFINITIONS La communication interpersonnelle est un processus naturel entre deux personnes. Quoiqu il se passe entre deux

Plus en détail

Contrer l épuisement... S apprivoiser au stress

Contrer l épuisement... S apprivoiser au stress Contrer l épuisement... S apprivoiser au stress Textes recueillis et préparés par Serge Marquis Cahier du participant Table des matières Présentation de l animateur p. 1 Objectifs p. 2 Introduction p.

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Lettre de motivation en Suisse et en France

Lettre de motivation en Suisse et en France Rédiger une Lettre de motivation en Suisse et en France 2 ème Forum de l emploi transfrontalier 29 et 30 septembre 2011 David Talerman Co-auteur de «Décrocher un emploi en Suisse» Auteur de «Travailler

Plus en détail

Les composantes de la réussite scolaire

Les composantes de la réussite scolaire Les composantes de la réussite scolaire Cognitives Culturelles Physiologiques Psychologiques Sociologiques Que devons-nous privilégier dans cette notion polysémique? Sa mesure (évaluations, signalements,

Plus en détail

Les principes de la communication orale

Les principes de la communication orale Cours 2 Les principes de la communication orale LIN2512 La communication orale : fondements et didactique UQAM Christian Dumais 20 janvier 2009 Plan de la rencontre Intentions de la rencontre : Connaître

Plus en détail

Des stratégies à mettre en œuvre dès la petite enfance pour soutenir le développement du raisonnement et de la numératie

Des stratégies à mettre en œuvre dès la petite enfance pour soutenir le développement du raisonnement et de la numératie Des stratégies à mettre en œuvre dès la petite enfance pour soutenir le développement du raisonnement et de la numératie Colloque QuébecStrasbourg Octobre 2008 Présenté par Gilles Cantin, Ph.D. Département

Plus en détail

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine

SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS. Texte de Colossiens à lire. Sujets de prière pour la semaine GUIDE PROTÉINÉ SEMAINE 1 23 FÉVRIER AU 1 MARS Texte de Colossiens à lire Colossiens 1.111 (Lisez ce passage chaque jour de la semaine, c est la meilleure manière de l apprendre par cœur) Sujets de prière

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

Pourquoi apprendre? Danny Patry Montérégie (2002)

Pourquoi apprendre? Danny Patry Montérégie (2002) Pourquoi apprendre? C'est la première question que vous devez vous poser. Peu importe l'école que vous choisirez et le professeur que vous aurez, cela n'a pas vraiment d'importance si vous ne savez pas

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Le livret des compétences relationnelles

Le livret des compétences relationnelles Le livret des compétences relationnelles Version janvier 2011 Un travail collectif, en croisant les regards Ce livret est le fruit d un travail collectif, réalisé par un groupe d employeurs, de demandeurs

Plus en détail

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge

Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge Liste des conférences offertes par le Centre de Santé Mentale l ArrimAge 1. Agissons sur le monde des émotions! À quoi servent nos émotions? Puiser dans la sagesse émotive L escalier de la négation des

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Comment rencontrer l âme sœur

Comment rencontrer l âme sœur Pabloemma Comment rencontrer l âme sœur 25 façons et trouvez l amour Essai 1 Du même auteur : 2013 paroles intimes (poésie) 2013 En finir avec le passé (poésie) 2013 La vie sépare ceux qui s aiment (poésie)

Plus en détail

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue

L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue L entretien semi-dirigé du Psychologue et du Sociologue en recherche qualitative Méthodologie de la recherche qualitative dans le domaine de la santé Séminaire 28 & 30 septembre 2015 (Besançon et Dijon)

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles

Stages de développement personnel Formation à la relation d aide. & Consultations individuelles Parinet Formation Cabinet de Psychothérapie Et Psychanalyse Stages de développement personnel Formation à la relation d aide & Consultations individuelles Adultes, adolescents, enfants, couples Programme

Plus en détail

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS

FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS FEUILLE DE RENSEIGNEMENTS La sécurité des personnes âgées Ce qu il faut savoir Vie saine, Aînés et Consommation Manitoba Secrétariat manitobain du mieux-être des personnes âgées et du vieillissement en

Plus en détail

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Protocole de passation questionnaire parents lien complet : http://ppe.orion.education.fr/academie/itw/answer/j5he1yww4tzy1stg9ozhfa lien raccourci : http://goo.gl/6laokl

Plus en détail

Observatoire du travail

Observatoire du travail Observatoire du travail Les salariés français et la mobilité 5 novembre 2015 15 place de la République 75003 Paris Présentation des résultats La méthodologie d enquête Etude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles UE.4 S6 Initiation à la démarche de recherche 6. Évaluation Le moment viendra où le jury mettra fin à l entretien. L épreuve étant terminée, acceptez cette limite même s il ne vous semble pas avoir fait

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

L'écoute bienveillante

L'écoute bienveillante L'écoute bienveillante «Entendre ne veut pas dire écouter, car l'ouïe est un sens mais l'écoute est un art» Anonyme «Lorsque nous écoutons, nous n'avons besoin ni de connaissance en psychologie, ni de

Plus en détail

Catalogue de formations Tapania Consulting

Catalogue de formations Tapania Consulting Catalogue de formations Tapania Consulting La fantaisie et l imagination sont plus importantes que les connaissances Einstein Thèmes principaux 1. communication interne 2. communication et management 3.

Plus en détail

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur:

1 Les centres: centres d intelligence pour nous relier au monde extérieur: Généralités Le mot "Ennéagramme" vient de deux mots grecs signifiant neuf (ennea) et points (grammos). En effet, l'ennéagramme est à l'origine un symbole, constitué de neuf points également répartis sur

Plus en détail

réussite importante. Nous aussi. Votre est lecroyons

réussite importante. Nous aussi. Votre est lecroyons Votre réussite est importante. Nous lecroyons aussi. Plus de 40 ans d expérience acquise en grandes et petites entreprises, en terme de pratiques professionnelles éprouvées, de créativité et de passion

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Résultats de l enquête. satisfaction 2009

Résultats de l enquête. satisfaction 2009 Résultats de l enquête satisfaction 2009 80 % de participation, merci de votre collaboration! Votre participation Vous avez été 2 038 à être sollicités et 1 638 à répondre à l enquête Quille Satisf Action.

Plus en détail

Compagnonnage en milieu de travail

Compagnonnage en milieu de travail Programme d apprentissage en milieu de travail Compagnonnage en milieu de travail Outil de référence pour compagne et compagnon Technicien et technicienne de véhicules récréatifs Note Dans le but d alléger

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 39 14 1. Professeur : Je vais le faire au tableau. Moi je n ai placé

Plus en détail

Sommaire des Pages explicatives de sos.confiance Pascale MORAND Relaxologue 21 rue de la République 25000 Besançon

Sommaire des Pages explicatives de sos.confiance Pascale MORAND Relaxologue 21 rue de la République 25000 Besançon Sommaire des Pages explicatives de sos.confiance Pascale MORAND Relaxologue 21 rue de la République 25000 Besançon Sommaire des Pages A gauche : Onglet "liens utiles">> Bienvenue. Progresser ensemble autrement!

Plus en détail

Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de

Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de B Document réalisé par le Dr Dominique Servant, Consultation stress et anxiété CHRU de Lille et MmeVanessa Delattre Psychologue clinicienne (Service de Santé au travail CHRU Lille) Le stress, c est : ce

Plus en détail

Catalogue de formations - 2015-2016

Catalogue de formations - 2015-2016 Catalogue de formations - 2015-2016 Votre formatrice... 2 1. Ni hérisson, ni paillasson, ni polisson : développons notre assertivité!... 3 2. Aborder le conflit autrement... 4 3. Quels rôles jouons-nous?

Plus en détail

LA NÉGOCIATION EFFICACE

LA NÉGOCIATION EFFICACE LA NÉGOCIATION EFFICACE Une voie gagnante Par Me Céline Vallières,, médiatrice CENTRE DE FORMATION EN GESTION 1001, rue Sherbrooke Est, bureau 510, Montréal, Qc,, H2L 1L3 - Tél. : (514) 526-2833 2833 1995,

Plus en détail

Techniques de prise de parole en public

Techniques de prise de parole en public Techniques de prise de parole en public La prise de parole en public Objectifs Transmettre des informations, Exposer et défendre un point de vue, Confronter des opinions divergentes, etc La prise de parole

Plus en détail

Soutenir les pères. en période de séparation. REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015

Soutenir les pères. en période de séparation. REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015 REGROUPEMENT PROVINCIAL EN SANTÉ ET BIEN-ÊTRE DES HOMMES Premier colloque national - 23 avril 2015 Soutenir les pères en période de séparation Présenté par : Patrick Cavalier, intervenant & directeur général

Plus en détail

LES 7 ÉTAPES DES JEUX COOPÉRATIFS VERS LA COOPÉRATION

LES 7 ÉTAPES DES JEUX COOPÉRATIFS VERS LA COOPÉRATION LES 7 ÉTAPES DES JEUX COOPÉRATIFS VERS LA COOPÉRATION L ouvrage «Jeux coopératifs pour bâtir la paix» propose 300 jeux et sports coopératifs sans perdant ni gagnant! Il invite à disputer 7 parties correspondant

Plus en détail

LES CYCLES DU CHANGEMENT

LES CYCLES DU CHANGEMENT LES CYCLES DU CHANGEMENT Une Approche Stratégique HYPNOSCIENT.FR Laurent Bertin TABLES DES MATIERES 1. Pourquoi ce livret sur le changement?... 3 2. Le changement : un processus en plusieurs étapes...

Plus en détail

Nom :... Date :... ENVOI N 9. Chap. 8 : COMMENT DÉCOUVRIR LA STRATÉGIE D UN INDIVIDU ... ... 1)... 2)... 3)... 4)...

Nom :... Date :... ENVOI N 9. Chap. 8 : COMMENT DÉCOUVRIR LA STRATÉGIE D UN INDIVIDU ... ... 1)... 2)... 3)... 4)... Pierre LASSALLE, Biosynergiste Formateur-Conseil en Développement des Ressources Humaines et Communication 56 rue de la Porte 29200 Brest! 02 98 05 25 50 (Tél et Fax) Nom :... Date :... ENVOI N 9 1. Synthèse

Plus en détail