La vie privée à l ère du numérique : approches philosophiques et informatiques

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La vie privée à l ère du numérique : approches philosophiques et informatiques"

Transcription

1 La vie privée à l ère du numérique : approches philosophiques et informatiques - Doctorant Encadrement : Christine Verdier, Philippe Saltel 1

2 Plan Introduction : un monde de données 1 - Philosophie : Redéfinitions et enjeux de la vie privée dans le cadre des technologies de communication 2 - Informatique : Contrôle d accès dans les compositions de service pour les applications pervasives Conclusions et perspectives de recherche 2

3 Introduction 1 - Philosophie : Redéfinitions et enjeux de la vie privée dans le cadre des technologies de communication 2 - Informatique : Contrôle d accès dans les compositions de service pour les applications pervasives Conclusions et perspectives de recherche 3

4 Introduction : Contexte de la Recherche 4

5 Introduction : Contexte de la Recherche Nous sommes tous des cyborgs D. Haraway 5

6 Introduction : Problématique Qu est-ce que la vie privée à l ère numérique? Les systèmes informatiques imposent une architecture qui influence la pratique de nos valeurs. Aujourd hui, la vie privée reste nécessaire mais ne peut qu être contextuelle. 6

7 Introduction 1- Philosophie : Redéfinitions et enjeux de la vie privée dans le cadre des technologies de communication 2 - Informatique : Configuration des applications pervasives pour protéger la vie privée. Conclusions et perspectives de recherche 7

8 Plan 1 - Philosophie : Redéfinitions et enjeux de la vie privée dans le cadre des technologies de communication Identité hors ligne, en ligne et fouille et données La politique des cyborgs : totalité et infini 8

9 La vie privée hors ligne...je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans la pureté et le respect des lois Je ne taillerai pas les calculeux, mais laisserai cette opération aux praticiens qui s'en occupent. Dans toute maison où je serai appelé, je n'entrerai que pour le bien des malades. Je m'interdirai d'être volontairement une cause de tort ou de corruption, ainsi que tout entreprise voluptueuse à l'égard des femmes ou des hommes, libres ou esclaves. Tout ce que je verrai ou entendrai autour de moi, dans l'exercice de mon art ou hors de mon ministère, et qui ne devra pas être divulgué, je le tairai et le considérerai comme un secret... «Vie privée» Un rituel institutionnalisé qui sépare des espaces en fonction de règles conventionnelles d échange des biens et de leur visibilité. 9

10 Gouvernementalité numérique Steack+pain+salade = hamburger Les régularités justifient la capture et le traitement des données en soutenant des arguments comme : leur ancrage dans le réel l augmentation du confort des utilisateurs 10

11 Gouvernementalité numérique «Gouvernementalité» Terme proposé par Michel Foucault pour désigner l intérêt pour les conduites dans un but politique. Gouvernementalité numérique Ensemble de techniques de récolte et de traitement des données. Elles reposent sur la mise en forme d un groupe d affects et visent à l élaboration de connaissance à but prédictif. 11

12 Gouvernementalité numérique : légitimité Un ensemble complet de régularités ne permet-il pas de concevoir nos «predestinations»? (nom d un projet de Microsoft) Sources d imprévisibilité Repertoriées par A. MacIntyre dans Après la vertu L innovation conceptuelle radicale ainsi que l imprévisibilité des nos vies individuelles et leur enchevêtrement mettent cette aspiration en échec. La gourvenementalité numérique n est pas légitime dans la mesure où elle nous réduit à nos inscriptions dans le monde. 12

13 Politique des cyborgs : résister par le privé Pour vivre pleinement, il faut à la fois rendre le monde prévisible et se rendre imprévisible aux autresn epas avoir à leur rendre compte de tout. Néanmoins, mon imprévisibilité ne remet pas en cause ma dépendance sociale aux autres. Politique des cyborgs Le cyborg ne représente pas la fusion du mécanique et du biologique : chaque espèce reste spécifique et, ce faisant, porteuse d action. Du contexte social Nous sommes dépendants des autres, mais pas de tous tout le temps ni de la même façon. 13

14 Politique des cyborgs : de l activisme numérique L informatique n est pas qu un problème d informaticiens Les systèmes informatiques implémentent une certaine pratiques des valeurs. Code Matériel Humains 14

15 Introduction 1- Philosophie : Redéfinitions et enjeux de la vie privée dans le cadre des technologies de communication 2 - Informatique : Contrôle d accès dans les compositions de service pour les applications pervasives Conclusions et perspectives de recherche 15

16 Plan 2 - Informatique : Contrôle d accès dans les compositions de service pour les applications pervasives Contexte Problématique Contribution Implémentation 16

17 Informatique : Contexte Collecte, traitement et partage de données souvent sensibles. Réalisation possible : applications à base de services. Diversité des expertises Pas de prise en compte de la vie privée Hétérogénéité technologique source : Connected Hospital -Orange 17

18 Informatique : Contexte Collecte, traitement et partage de données souvent sensibles. Réalisation possible : applications à base de services. Diversité des expertises Pas de prise en compte de la vie privée Hétérogénéité technologique source : Connected Hospital -Orange 17

19 Informatique : Contribution 18

20 Informatique : Contribution Process Metamodel Links Access Control Metamodel Process Model Conform to Links Conform to Access Control Model Metamodeling High level language free of technical complexities Separation of concerns Design Level Execution Level Process Code Orchestrator Code Generation Service Secured Invocation Instance Access Control Code Computation Context Manager Service Instance Access Control Code Generative Approach Manual programming is error prone Securization at runtime of incoming heterogeneous devices Orchestration of Service Late binding Distributed 18

21 Informatique : Niveau Conception 19

22 Informatique : Niveau Conception 19

23 Informatique : Niveau Exécution 20

24 Informatique : Implémentation Orchestrateur JPBM Conception 21

25 Informatique : Implémentation Expert Métier Expert Sécurité Orchestrateur JPBM Conception 21

26 Informatique : Implémentation Expert Métier Expert Sécurité Orchestrateur JPBM Conception 21

27 Informatique : Implémentation Orchestrateur JPBM Conception Exécution 21

28 Informatique : Implémentation invoque Orchestrateur JPBM Registre des services Conception Exécution 21

29 Informatique : Implémentation invoque invoque Registre des services Proxy Securisé Orchestrateur JPBM Conception Exécution 21

30 Informatique : Implémentation Identity Manager Context Manager invoque collecte de l information invoque Registre des services Proxy Securisé Orchestrateur JPBM interroge et notifie Conception Exécution Utilisateur et son contexte 21

31 Informatique : Implémentation Identity Manager Context Manager invoque collecte de l information invoque invoque Registre des services Proxy Securisé Service non-sécurisé Orchestrateur JPBM interroge et notifie Conception Exécution Utilisateur et son contexte 21

32 Informatique : Résultats Faisabilité : Application de la méthode de création des proxies à des services réels Utilisation de l outil sur une composition de services 22

33 Informatique : Résultats Résultats : 23

34 Introduction 1- Philosophie : Redéfinitions et enjeux de la vie privée dans le cadre des technologies de communication 2 - Informatique : Contrôle d accès dans les compositions de service pour les applications pervasives Conclusions et perspectives de recherche 24

35 Conclusions et Apports Définitions Outils Philosophie Vie privée : Relations entre technique et concepts Langage formel pour la vie privée Informatique Vie privée : Modèles Méthode de création de compositions de services pour les applications pervasives. 25

36 Perspectives de Recherches Philosophie Informatique Extension à des domaines connexes : droit à l oubli Projet interdisciplinaire financé par le Ministère de la justice. Centre de Recherches Juridique Philosophie, Langage & Cognition Finalisation de la validation Extension à des domaines connexes : réseaux sociaux et cloud computing 26

37 LIG - équipe SIGMA Groupe de recherches PLC

Plateforme Adore : Aspects & Distributed ORchEstrations

Plateforme Adore : Aspects & Distributed ORchEstrations Plateforme Adore : Aspects & Distributed ORchEstrations Mireille Blay Fornarino Cédric Joffroy Sébastien Mosser I3S Équipe Rainbow 2006/2007 EPU Polytech Nice Sophia Antipolis Projet de fin d Étude Ingénieur

Plus en détail

Customisation Rhapsody et Henri BOULOUET DITV/AEEV/EECH. approche méthodologique

Customisation Rhapsody et Henri BOULOUET DITV/AEEV/EECH. approche méthodologique Customisation Rhapsody et approche méthodologique Retour d expérience sur l implémentation d un langage et profil UML associé 1 Sommaire Principe d un développement méthodologique Evocation d ISR (Ingénierie

Plus en détail

Approche dirigée par les modèles pour la spécification, la vérification formelle et la mise en œuvre des services Web composés

Approche dirigée par les modèles pour la spécification, la vérification formelle et la mise en œuvre des services Web composés Approche dirigée par les modèles pour la spécification, la vérification formelle et la mise en œuvre des services Web composés Christophe Dumez Laboratoire Systèmes et Transports (SeT) Université de Technologie

Plus en détail

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft

Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée Virtual Server de Microsoft Virtual Server 2005 R2 Network Shutdown Module Système Principal (hôte) Virtual Server

Plus en détail

CONFIGURER ET DÉPLOYER UN CLOUD PRIVÉ AVEC SYSTEM CENTER 2012

CONFIGURER ET DÉPLOYER UN CLOUD PRIVÉ AVEC SYSTEM CENTER 2012 SI 2.0 CONFIGURER ET DÉPLOYER UN CLOUD PRIVÉ AVEC SYSTEM CENTER 2012 REF : M20247 DUREE : 5 JOURS TARIF : 2350 HT Public Administrateurs de DataCenter responsables de la conception, de l installation et

Plus en détail

GRIDKIT: Pluggable Overlay Networks for Grid Computing

GRIDKIT: Pluggable Overlay Networks for Grid Computing GRIDKIT: Pluggable Overlay Networks for Grid Computing Paul Grace, Geoff Coulson, Gordon Blair, Laurent Mathy, Wai Kit Yeung, Wei Cai, David Duce, Chris Cooper Computing Department, Lascaster University

Plus en détail

Pour une entreprise plus performante

Pour une entreprise plus performante Pour une entreprise plus performante Smart Technology Services Raison Sociale - Smart Technology Services llc Pôle d activités - Service et conseil dans la technologie de l information Pôle d activités

Plus en détail

Educational planning school census by mobile phone technology PPP-EMIS AFRICA PROJECT. Ilona Genevois & Khadim Sylla

Educational planning school census by mobile phone technology PPP-EMIS AFRICA PROJECT. Ilona Genevois & Khadim Sylla Educational planning school census by mobile phone technology PPP-EMIS AFRICA PROJECT Ilona Genevois & Khadim Sylla Summary of presentation I. Background of the project II. Implementation process of data

Plus en détail

Une approche modèle dans la conception de systèmes sur puce hétérogènes

Une approche modèle dans la conception de systèmes sur puce hétérogènes Une approche modèle dans la conception de systèmes sur puce hétérogènes Jean-Luc Dekeyser et Lossan Bondé FETCH 07 IP dans le SoC 100% Réutilisé 80% Spécifique 60% 40% 20% 0% 1999 2002 2005 2008 2011 2014

Plus en détail

LA TRANSFORMATION DIGITALE. La transformation métier à l ère digitale : Enjeux et Opportunités du DSI

LA TRANSFORMATION DIGITALE. La transformation métier à l ère digitale : Enjeux et Opportunités du DSI LA TRANSFORMATION DIGITALE La transformation métier à l ère digitale : Enjeux et Opportunités du DSI VOUS AIDER À PILOTER LA TRANSFORMATION DIGITALE Les nouvelles technologies comme le cloud computing,

Plus en détail

Configuration DCOM pour OPC Factory Server

Configuration DCOM pour OPC Factory Server Configuration DCOM pour OPC Factory Server Sommaire 1. Présentation de OPC...2 2. Présentation de OLE, COM et DCOM...2 2.1. Qu'est-ce qu'ole?...2 2.2. Qu'est-ce que COM?...3 2.3. Qu'est-ce que DCOM?...3

Plus en détail

Introduction à LINQ. Chapitre 1. Qu est-ce que LINQ?

Introduction à LINQ. Chapitre 1. Qu est-ce que LINQ? Chapitre 1 Introduction à LINQ En surfant sur le Web, vous trouverez différentes descriptions de LINQ (Language Integrated Query), et parmi elles : LINQ est un modèle de programmation uniforme de n importe

Plus en détail

Modélisation des processus métiers et standardisation

Modélisation des processus métiers et standardisation Modélisation des processus métiers et standardisation Octobre 2004 Table des matières Introduction... 3 Processus métier : un même mot, plusieurs domaines d application... 4 Les critères pour un standard

Plus en détail

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET

FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET FILIÈRE METHODOLOGIE & PROJET 109 Gestion de projet METHODOLOGIE ET PROJET Durée 3 jours Conduite de projet COND-PRO s Intégrer les conditions de réussite d une démarche de management par projet. Impliquer

Plus en détail

Vers l orchestration des grilles de PCs par les mécanismes de publication-souscription issus des technologies du WEB

Vers l orchestration des grilles de PCs par les mécanismes de publication-souscription issus des technologies du WEB Vers l orchestration des grilles de PCs par les mécanismes de publication-souscription issus des technologies du WEB Présenté par Leila Abidi sous la direction de Christophe Cerin & Mohamed Jemni Université

Plus en détail

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Architecture Doctorant: Directeurs de thèse: Bechir ZALILA

Plus en détail

Formations. «Règles de l Art» Certilience formation N 82 69 10164 69 - SIRET 502 380 397 00021 - APE 6202A - N TVA Intracommunautaire FR17502380397

Formations. «Règles de l Art» Certilience formation N 82 69 10164 69 - SIRET 502 380 397 00021 - APE 6202A - N TVA Intracommunautaire FR17502380397 Formations «Règles de l Art» Nos formations Réf. ART01 14 Heures Authentification Réf. ART02 14 Heures Durcissement des systèmes Réf. ART03 14 Heures Firewall Réf. ART04 14 Heures Logs Réf. ART05 7 Heures

Plus en détail

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises

Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Aide à la conception de Système d Information Collaboratif, support de l interopérabilité des entreprises Jihed Touzi, Frédérick Bénaben, Hervé Pingaud Thèse soutenue au Centre de Génie Industriel - 9

Plus en détail

Christophe Dubos Architecte Infrastructure et Datacenter Microsoft France chrisdu@microsoft.com

Christophe Dubos Architecte Infrastructure et Datacenter Microsoft France chrisdu@microsoft.com Christophe Dubos Architecte Infrastructure et Datacenter Microsoft France chrisdu@microsoft.com Microsoft et le Cloud Computing Quelle approche? Voyage au Cœur du Cloud Microsoft Self Service Client Délégation

Plus en détail

Chapitre 9 HLA distributed simulation approaches for supply chain

Chapitre 9 HLA distributed simulation approaches for supply chain Présentation livre Simulation for Supply Chain Management Chapitre 9 HLA distributed simulation approaches for supply chain B. Archimède, P. Charbonnaud, F. Ounnar, P. Pujo Contexte et motivation Problématique

Plus en détail

Catalogue de Services

Catalogue de Services Empower People Simplify Technology Protect Assets Catalogue de Services 17 octobre 2006 - Conférence itsmf France Agenda Présentation de Microsoft IT Le Catalogue de Services de Microsoft IT Un exemple

Plus en détail

Conception déclarative et Validation de Systèmes d information

Conception déclarative et Validation de Systèmes d information Proposition de sujet de Master Conception déclarative et Validation de Systèmes d information Résumé : De nombreux systèmes d information (SI) sont distribués sur le net, et font appel à des composants

Plus en détail

IBD : Introduction aux systèmes distribués

IBD : Introduction aux systèmes distribués IBD : Introduction aux systèmes distribués Vania Marangozova-Martin Université de Grenoble, LIG Vania.Marangozova-Martin@imag.fr Web Site: http://ibd.forge.imag.fr Objectifs u Introduction aux systèmes

Plus en détail

Les apports de. l'informatique. La filiation. Le statut de technologie ou de sous-discipline. Le statut de science à part entière est lorsqu il y a :

Les apports de. l'informatique. La filiation. Le statut de technologie ou de sous-discipline. Le statut de science à part entière est lorsqu il y a : Les apports de Aux autres disciplines Le statut de technologie ou de sous-discipline est celui de l importation l et de la vulgarisation Le statut de science à part entière est lorsqu il y a : Rétro-action

Plus en détail

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing Problématiques de recherche 90 Figure Research Agenda for service-oriented computing Conférences dans le domaine ICWS (International Conference on Web Services) Web services specifications and enhancements

Plus en détail

Élasticité des applications à base de services Samir Tata, Télécom SudParis UMR Samovar Équipe ACMES

Élasticité des applications à base de services Samir Tata, Télécom SudParis UMR Samovar Équipe ACMES Élasticité des applications à base de services Samir Tata, Télécom SudParis UMR Samovar Équipe ACMES Élasticité : Définitions et Concepts Samir Tata, Télécom SudParis Élasticité Définitions Élasticité

Plus en détail

IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL

IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL IFIPS 5 / Nouvelles Architectures Logicielles Projet : Bus de web services avec «moteur» BPEL Un bus de services Un bus de services (ESB) permet d assembler des web services existants, le résultat de cet

Plus en détail

Créativité DOCTORALES. La formation par la recherche. Qu est-ce qu un docteur? Pourquoi préparer un doctorat? Pourquoi choisir Université Paris-Est?

Créativité DOCTORALES. La formation par la recherche. Qu est-ce qu un docteur? Pourquoi préparer un doctorat? Pourquoi choisir Université Paris-Est? ÉTUDES Intelligence Créativité DOCTORALES Mobilité La formation par la recherche Qu est-ce qu un docteur? Expérience professionnelle Réactivité International Innovation Compétitivité Pourquoi préparer

Plus en détail

Appel à expérimentations Livret A

Appel à expérimentations Livret A Appel à expérimentations Livret A Le présent document de travail a été établi par le Lab Réseaux et Techniques (Lab R&T) Travaux coordonnés par Jean-Michel Planche avec l appui de Loïc Baud Appel à Expérimentations

Plus en détail

TACITES lutte anti-contrefaçon et services à valeur ajoutée

TACITES lutte anti-contrefaçon et services à valeur ajoutée TACITES lutte anti-contrefaçon et services à valeur ajoutée Marc-Antoine Mouilleron Loïc Ferreira Orange Labs CITC-EuraRFID, «Protéger sa marque : contrefaçon et RFID», 10/09/2013 1 RFID : identification

Plus en détail

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique

http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Compte-rendu de l'atelier 4 http://jaga.afrique-gouvernance.net La gestion adaptée et inclusive des affaires publiques en Afrique Contexte et problématique La gestion des affaires publiques en Afrique

Plus en détail

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition)

Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) Le service Cisco Unified Computing Migration and Transition Service (Migration et transition) vous aide à migrer vos applications

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 7 mars 2006;

Vu le rapport d auditorat de la Banque-carrefour reçu le 7 mars 2006; CSSS/06/052 1 DELIBERATION N 06/020 DU 18 AVRIL 2006 RELATIVE A LA DEMANDE D ACCES AUX REGISTRES BANQUE CARREFOUR DE LA SECURITE SOCIALE DANS LE CHEF DU SERVICE PUBLIC FEDERAL FINANCES DANS LE CADRE DE

Plus en détail

Projet 2A STI : Supervision et audit de la sécurité système dans un réseau

Projet 2A STI : Supervision et audit de la sécurité système dans un réseau Projet 2A STI : Supervision et audit de la sécurité système dans un réseau Jeremy Briffaut,??? 8 septembre 2014 1 Objectifs Ce projet vous permettra de mettre en pratique vos connaissances acquises dans

Plus en détail

3 ) de mettre à la charge de la ville de Toulouse la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ;

3 ) de mettre à la charge de la ville de Toulouse la somme de 5 000 euros en application de l article L. 761-1 du code de justice administrative ; COUR ADMINISTRATIVE D APPEL DE BORDEAUX CC N o 14BX00735 SOCIETE BNP PARIBAS Mme Catherine Girault Président M. Paul-André Braud Rapporteur REPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La cour administrative

Plus en détail

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada

Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada Tribunal de la protection des fonctionnaires divulgateurs Canada 2008-2009 Rapport ministériel sur le rendement L'honorable James Moore Ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles Table

Plus en détail

Etude méthodologique comparative de solutions d entreposage de données de santé à des fins décisionnelles

Etude méthodologique comparative de solutions d entreposage de données de santé à des fins décisionnelles Etude méthodologique comparative de solutions d entreposage de données de santé à des fins décisionnelles Rémy Choquet 1, Christel Daniel 1, Omar Boussaid 2, Mariechristine Jaulent 1. 1 INSERM UMR_S 872

Plus en détail

Auto-explication des Chorégraphies de Services

Auto-explication des Chorégraphies de Services Mario Cortes Cornax Sophie Dupuy-Chessa Dominique Rieu Université de Grenoble, LIG Auto-explication des Chorégraphies de Services 1 Problématique Chorégraphie de services Vision globale des processus distribués

Plus en détail

Rapport de certification

Rapport de certification Rapport de certification HP préparé par le Centre de la sécurité des télécommunications à titre d organisme de certification dans le cadre du Schéma canadien d évaluation et de certification selon les

Plus en détail

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1

Iyad Alshabani SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 SysCom - CReSTIC Université de Reims 17/02/2011 1 Motivation Gestion des expérimentations Avec les workflows Simulation Simulation des Systèmes Distribués ANR USS SimGrid Campagne de Test et gestion de

Plus en détail

Retour d expériences avec UML

Retour d expériences avec UML Retour d expériences avec UML UML pour les systèmes biologiques Marie-Hélène Moirez-Charron, UMR AGIR, équipe MAGE INRA Toulouse mailto:marie-helene.charron@toulouse.inra.fr PLAN Contexte de travail UML,

Plus en détail

Vérifica(on et Valida(on de Business Process. Ang Chen et Levi Lúcio

Vérifica(on et Valida(on de Business Process. Ang Chen et Levi Lúcio Vérifica(on et Valida(on de Business Process Ang Chen et Levi Lúcio Résumé Méthodologie de développement Architecture & environnement pour le développement des processus mé(er Modèle opéra(onnel Vérifica(on

Plus en détail

Initiation à la sécurité des Web Services (SOAP vs REST)

Initiation à la sécurité des Web Services (SOAP vs REST) Initiation à la sécurité des Web Services (SOAP vs REST) Sylvain MARET Principal Consultant / MARET Consulting OpenID Switzerland & OWASP Switzerland Application Security Forum - 2012 Western Switzerland

Plus en détail

Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom

Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom Master 2 MIAGE NTDP Nom : Le Prof! UE «Web Services et SOA», Prénom Epreuve écrite individuelle 8 Décembre 2008, durée 45 mns Aucun document autorisé => Finalement, autorisés et semble-t-il utiles!!...

Plus en détail

Fiche n 1 Procédure de mise en œuvre d un licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi

Fiche n 1 Procédure de mise en œuvre d un licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi Fiche n 1 Procédure de mise en œuvre d un licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi Les dispositions sont applicables aux entreprises de 50 salariés et plus, en

Plus en détail

Groupement Romand de l Informatique

Groupement Romand de l Informatique Groupement Romand de l Informatique L association des entreprises romandes dans le domaine des technologies de l information Membre fondateur de ICTSwitzerland Le mot du Président 35'000 professionnels

Plus en détail

CAPE: Context-Aware Agile Business Process Engine

CAPE: Context-Aware Agile Business Process Engine CAPE: Context-Aware Agile Business Process Engine Irina Rychkova, Manuele Kirsch Pinheiro, Bénédicte Le Grand To cite this version: Irina Rychkova, Manuele Kirsch Pinheiro, Bénédicte Le Grand. CAPE: Context-Aware

Plus en détail

Adaptation d'applications à de nouveaux contextes d'utilisation: le projet SECAS. Tarak Chaari

Adaptation d'applications à de nouveaux contextes d'utilisation: le projet SECAS. Tarak Chaari FRE 2672 Adaptation d'applications à de nouveaux contextes d'utilisation: le projet SECAS Tarak Chaari INSA de Lyon Encadreurs: André Flory & Frédérique Laforest Laboratoire d'informatique en Image et

Plus en détail

Téléphone : 416 326-3333 1 800 387-0073 Télécopieur : 416 325-9195 ATS : 416 325-7539 info@ipc.on.ca www.ipc.on.ca

Téléphone : 416 326-3333 1 800 387-0073 Télécopieur : 416 325-9195 ATS : 416 325-7539 info@ipc.on.ca www.ipc.on.ca Au sujet du CIPVP Le rôle du commissaire à l information et à la protection de la vie privée est décrit dans trois lois : la Loi sur l accès à l information et la protection de la vie privée, la Loi sur

Plus en détail

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64

Système Principal (hôte) 2008 Enterprise x64 Network Shutdown Module V3 Extension du Manuel Utilisateur pour architecture Virtualisée avec : Hyper-V 6.0 Manager Hyper-V Server (R1&R2) de Microsoft Hyper-V 6.0 Network Shutdown Module Système Principal

Plus en détail

Architecture Orientée Services d Entreprise (esoa)

Architecture Orientée Services d Entreprise (esoa) Architecture Orientée Services d Entreprise (esoa) SAPNW SOA100 SOA110 SOA200 5 jours SOA400 4 jours Introduction à SAP NetWeaver Architecture orientée services d entreprise SAP: les fondamentaux SAP Enterprise

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

OpenESB Libre, standard, outillé, documenté et supporté

OpenESB Libre, standard, outillé, documenté et supporté OpenESB Libre, standard, outillé, documenté et supporté Alexis Moussine-Pouchkine Sun Microsystems, Inc. Constat Les projets d'intégration sont mono-éditeur Est-ce viable à long terme? Quel(s) Standard(s)

Plus en détail

Fiche n 1 Procédure de mise en œuvre d un licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi

Fiche n 1 Procédure de mise en œuvre d un licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi Fiche n 1 Procédure de mise en œuvre d un licenciement économique collectif donnant lieu à un plan de sauvegarde de l emploi Les dispositions sont applicables aux entreprises de 50 salariés et plus, en

Plus en détail

Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr. Novembre 2007

Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr. Novembre 2007 OpenID Stéphane Bortzmeyer AFNIC bortzmeyer@nic.fr Novembre 2007 1 OpenID Permission is granted to copy, distribute and/or modify this document under the terms of the GNU Free Documentation License http://www.gnu.org/licenses/licenses.html#fdl,

Plus en détail

Groupe de travail COSMAL 27 janvier 2009

Groupe de travail COSMAL 27 janvier 2009 Des modèles aux programmes à base de composants Besoin de langages à composants Luc Fabresse École des mines de Douai Unité de Recherche Informatique et Automatique http://vst.ensm-douai.fr/research/ Groupe

Plus en détail

Archivage intermédiaire de données Scientifiques ISAAC Information Scientifique Archivée Au Cines

Archivage intermédiaire de données Scientifiques ISAAC Information Scientifique Archivée Au Cines Archivage intermédiaire de données Scientifiques ISAAC Information Scientifique Archivée Au Cines Constat Enquête auprès des laboratoires de recherche Besoin d information sur les enjeux de l'archivage

Plus en détail

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système

Présentation. Logistique. Résumé de la 1e Partie. Mise en place du système Présentation Diapo01 Je m appelle Michel Canneddu. Je développe avec 4D depuis 1987 et j exerce en tant qu indépendant depuis 1990. Avant de commencer, je tiens à remercier mes parrains Jean-Pierre MILLIET,

Plus en détail

M A N U E L Q U A L I T É

M A N U E L Q U A L I T É M A N U E L Q U A L I T É 1. CONTEXTE 1.1. Présentation de la Fondation Agropolis Fondation est une Fondation de coopération scientifique créée en février 2007. La Fondation dispose de dotations apportées

Plus en détail

Cours de Génie Logiciel

Cours de Génie Logiciel Cours de Génie Logiciel Sciences-U Lyon MDE Model Driven Engineering http://www.rzo.free.fr Pierre PARREND 1 Mai 2005 Sommaire MDE : principe MDE et le génie logiciel MDE et UML MDE et les Design Patterns

Plus en détail

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot

Testing : A Roadmap. Mary Jean Harrold. Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap Mary Jean Harrold Présentation de Olivier Tissot Testing : A Roadmap I. L auteur II. Introduction sur les test : les enjeux, la problématique III. Les tests : roadmap IV. Conclusion

Plus en détail

Périmètre de la solution

Périmètre de la solution Périmètre de la solution Tests unitaires : Pouvoir créer rapidement un nouveau cas de test à la suite de l ajout ou de l évolution d une règle de gestion. Ne pas avoir à coder chaque nouveau cas de test.

Plus en détail

Systèmes d'informations historique et mutations

Systèmes d'informations historique et mutations Systèmes d'informations historique et mutations Christophe Turbout SAIC-CERTIC Université de Caen Basse-Normandie Systèmes d'informations : Historique et mutations - Christophe Turbout SAIC-CERTIC UCBN

Plus en détail

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES

Résumé CONCEPTEUR, INTEGRATEUR, OPERATEUR DE SYSTEMES CRITIQUES Aristote ----- Cloud Interopérabilité Retour d'expérience L A F O R C E D E L I N N O V A T I O N Résumé Les systèmes d'information logistique (SIL) sont des outils qui amènent des gains de productivité

Plus en détail

Environnements de développement

Environnements de développement Environnements de développement UFR d Informatique Paris 7, LIAFA, 175 rue Chevaleret, Bureau 6A7 http://www.liafa.jussieu.fr/ sighirea/cours/edi/ Extension de la plate-forme Eclipse Résumé 1 Rappels de

Plus en détail

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard

Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux. La Vision d ALLISTENE. 5 janvier 2012 Michel Cosnard A Rôle des STIC dans les grands enjeux sociétaux, économiques et environnementaux La Vision d ALLISTENE 5 janvier 2012 Michel Cosnard Missions d Allistene Stratégie de recherche et d innovation Distingue

Plus en détail

CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE. Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT?

CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE. Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT? CONCEPTION D APPLICATIONS METIERS SUR MESURE Comment concilier autonomie des utilisateurs & gouvernance IT? S adapter ou périr : la pérennité des entreprises dépend plus que jamais de leur capacité à évoluer

Plus en détail

Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation

Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation Compte rendu d'activité Nature de l'activité : Administration d un serveur de base de données SQL Server 2000 Et programmation Contexte : Dans le cadre de l implémentation d une base de données (Access)

Plus en détail

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014

Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Guide pratique des solutions d automatisation des processus métier Avril 2014 Kemsley Design Limited Kemsley Design Limited www.kemsleydesign.com www.column2.com www.kemsleydesign.com www.column2.com Présentation

Plus en détail

Gestion de projet : la rentabilité doit-elle tuer l innovation?

Gestion de projet : la rentabilité doit-elle tuer l innovation? Gestion de projet : la rentabilité doit-elle tuer l innovation? Introduction Dans la grande et célèbre Ephèse de la Grèce antique, il existe selon Vitruve (Livre X de l Architecture, 1 er siècle av. J.C.)

Plus en détail

CA Automation Suite for Data Centers

CA Automation Suite for Data Centers FICHE PRODUIT : CA Automation Suite for Data Centers CA Automation Suite for Data Centers agility made possible «La technologie a devancé la capacité à la gérer manuellement dans toutes les grandes entreprises

Plus en détail

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC

«Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» Démarche GPEC «Il n y a de vent favorable que pour celui qui sait où il va.» «La sécurité, c est la capacité de réagir à toute éventualité» Horemis Paris : 19 rue du Général Foy 75008 Paris - Tel: 33 (1) 55 06 01 51

Plus en détail

VU la loi n 63-156 du 23 février 1963 portant loi de finances pour 1963 ;

VU la loi n 63-156 du 23 février 1963 portant loi de finances pour 1963 ; Ecole nationale supérieure d architecture (ENSA) de Nantes Agence comptable de l ENSA 044-202-001 Département de Loire-Atlantique Exercices : 2006 à 2010 Jugement n 2013-0011 Audience publique du 13 novembre

Plus en détail

BACHELOR OF SCIENCE INFORMATICIEN-NE DE GESTION

BACHELOR OF SCIENCE INFORMATICIEN-NE DE GESTION Informatique de gestion BACHELOR OF SCIENCE HES-SO BACHELOR OF SCIENCE INFORMATICIEN-NE DE GESTION Plans d études et descriptifs des modules Filière à plein temps et à temps partiel Table des matières

Plus en détail

OpenPaaS Le réseau social d entreprise. Tâche 3.2.2 : Métamodèle support à la caractérisation des utilisateurs et des collaborations

OpenPaaS Le réseau social d entreprise. Tâche 3.2.2 : Métamodèle support à la caractérisation des utilisateurs et des collaborations OpenPaaS Le réseau social d entreprise Tâche 3.2.2 : Métamodèle support à la caractérisation des utilisateurs et des collaborations Propriétés du Document Source du Document Titre du Document FSN OpenPaaS

Plus en détail

Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca

Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca Domaine de la modélisation des processus pour le génie logiciel. Noureddine Kerzazi noureddine.kerzazi@polymtl.ca DSL4SPM Domain-Specific-Language for Software Process Modeling Il s agit d un nouveau cadre

Plus en détail

Renseignements personnels

Renseignements personnels Wafa Mekki Curriculum Vitae Renseignements personnels Date et lieu de naissance: 22 Novembre 1986 à Sfax, Tunisie Nationnalité: Tunisienne Etat civil: Mariée Adresse: Route Manzel Chaker Km 5, 3013, Sfax,

Plus en détail

LES TRANSFERTS DE DONNéES. à caractère personnel

LES TRANSFERTS DE DONNéES. à caractère personnel LES TRANSFERTS DE DONNéES à caractère personnel Règles relatives aux données personnelles Règles relatives aux transferts Transfert vers un pays homologué par l UE Transfert vers les Etas-Unis Transfert

Plus en détail

HERMES SYSTEM et BEWISE souhaitent vous offrir les meilleures compétences.

HERMES SYSTEM et BEWISE souhaitent vous offrir les meilleures compétences. Notre alliance, Votre atout. HERMES SYSTEM et BEWISE souhaitent vous offrir les meilleures compétences. C est de cette philosophie qu est née notre partenariat avec la société toulousaine (31) Bewise,

Plus en détail

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved.

J2EE : Services Web. Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique. 13 Juin 2002. 2002 Jahia Ltd. All rights reserved. J2EE : Services Web Stéphane Croisier, Directeur Serge Huber, Directeur Technique 13 Juin 2002 Aperçu Interopérabilité en XML/HTTP SOAP ebxml Outils d EAI JXTA Normes d interopérabilité XML SOAP/UDDI Inventé

Plus en détail

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO Page 1 Introduction Sommaire I- Présentation de la technologie II- Architectures classiques et étude du marché III- Implémentation en entreprise IV- Présentation de systèmes SSO Annexes Page 2 Introduction

Plus en détail

Composition de Services Web

Composition de Services Web Composition de Services Web Dr. Djamel Benmerzoug Email : djamel.benmerzoug@univ-constantine2.dz Maitre de Conférences A, Département TLSI Faculté des NTIC Université Constantine 2 Abdelhamid Mehri 127

Plus en détail

Transformation IT de l entreprise BPM ET APPROCHE MÉTIER

Transformation IT de l entreprise BPM ET APPROCHE MÉTIER Transformation IT de l entreprise BPM ET APPROCHE MÉTIER L amélioration des processus métiers se traduit par des gains tangibles. Le BPM est devenu une pièce angulaire du système d information des organisations.

Plus en détail

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée

Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Avantage d'une migration vers une solution EDI externalisée Description Problématique Infrastructure Ressources Logiciel Maintenance Conclusion Avantages d une migration vers une solution EDI externalisée

Plus en détail

Démystifier la mise en œuvre de la programmation orientée objet sous LabVIEW

Démystifier la mise en œuvre de la programmation orientée objet sous LabVIEW Démystifier la mise en œuvre de la programmation orientée objet sous LabVIEW Mathilde VINCENT - Olivier JOURDAN Paris - le 7/2/2012 france.ni.com Qui sommes-nous? Une PME du Grésivaudan Créée en 1989!

Plus en détail

Web Services. SLenoir@ugap.fr 17/01/2009

Web Services. SLenoir@ugap.fr 17/01/2009 Web Services SLenoir@ugap.fr 17/01/2009 1. Pourquoi les Web Services? 1.1. Historique des SI 1.2. Exigences actuelles 1.3. SOA 1.4. Mise en place de services 17/01/2008 Web Services 2 1.1. Historique des

Plus en détail

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415

Projet Informatique. Philippe Collet. Licence 3 Informatique S5 2014-2015. http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Projet Informatique Philippe Collet Licence 3 Informatique S5 2014-2015 http://deptinfo.unice.fr/twiki/bin/view/linfo/projetinfo201415 Réalisation d'un développement de taille conséquente? r Firefox? Ph.

Plus en détail

Sécurité des Web Services (SOAP vs REST)

Sécurité des Web Services (SOAP vs REST) The OWASP Foundation http://www.owasp.org Sécurité des Web Services (SOAP vs REST) Sylvain Maret Principal Consultant / MARET Consulting / @smaret OpenID Switzerland OWASP Switzerland - Geneva Chapter

Plus en détail

Formation UML 2 les diagrammes de séquences, d états-transitions et d activités

Formation UML 2 les diagrammes de séquences, d états-transitions et d activités Formation UML 2 les diagrammes de séquences, d états-transitions et d activités Travaux dirigés 2ème exercice 11 au 13 février 2014 Hervé DOMALAIN CPII/DOSO/ED FORMATION UML 2 LES DIAGRAMMES DE SEQUENCES,

Plus en détail

COMIT Une bibliothèque de composants logiciels sécurisés pour applications relatives à la sûreté. Atelier du Ris Le 6/06/2002 TOULOUSE

COMIT Une bibliothèque de composants logiciels sécurisés pour applications relatives à la sûreté. Atelier du Ris Le 6/06/2002 TOULOUSE COMIT Une bibliothèque de composants logiciels sécurisés pour applications relatives à la sûreté Atelier du Ris Le 6/06/2002 TOULOUSE COMIT : Sommaire de la présentation Les applications visées, Les objectifs,

Plus en détail

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique

Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Repenser le SI à l'ère du numérique : apports des solutions de big data, cloud computing et confiance numérique Extraits d analyses publiées par MARKESS International Emmanuelle Olivié-Paul epaul@markess.com

Plus en détail

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le guide ultime de la réussite d un Bureau des Projets (PMO) orienté business

Livre Blanc Oracle Mars 2013. Le guide ultime de la réussite d un Bureau des Projets (PMO) orienté business Livre Blanc Oracle Mars 2013 Le guide ultime de la réussite d un Bureau des Projets (PMO) orienté business Introduction 1 Qu est-ce qu un PMO orienté business? 2 Les six facteurs clés de succès de l alignement

Plus en détail

La tête dans les nuages

La tête dans les nuages 19 novembre 2010 La tête dans les nuages Démystifier le "Cloud Computing" Jean Bernard, Directeur, Gestion des services Radialpoint SafeCare Inc. Au sujet de Radialpoint Radialpoint offre des solutions

Plus en détail

Archivage intermédiaire de données Scientifiques ISAAC Information Scientifique Archivée Au Cines

Archivage intermédiaire de données Scientifiques ISAAC Information Scientifique Archivée Au Cines Archivage intermédiaire de données Scientifiques ISAAC Information Scientifique Archivée Au Cines Centre Informatique National de l Enseignement Supérieur Basé à Montpellier (Hérault, France) EPA créé

Plus en détail

Unified Modeling Langage UML. Laurent Pérochon, 28-30 avril 2008, RMT Modelia, modélisation conceptuelle, formation UML, INRA Castanet Tolosan

Unified Modeling Langage UML. Laurent Pérochon, 28-30 avril 2008, RMT Modelia, modélisation conceptuelle, formation UML, INRA Castanet Tolosan Unified Modeling Langage UML Modèle musical Langage En avant la musique http://partitions.metronimo.com http://fr.wikipedia.org/ Méthode Créateur Outil En avant l informatique Modèle informatique public

Plus en détail

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref

CONSEIL STRATÉGIQUE. Services professionnels. En bref Services professionnels CONSEIL STRATÉGIQUE En bref La bonne information, au bon moment, au bon endroit par l arrimage des technologies appropriées et des meilleures pratiques. Des solutions modernes adaptées

Plus en détail

état et perspectives

état et perspectives La Normalisation de l informatique en Nuage «Cloud Computing» état et perspectives Séminaire Aristote: L'interopérabilit rabilité dans le Cloud Ecole Polytechnique 23/03/2011 Jamil CHAWKI Orange Labs Networks

Plus en détail

Christophe Pagezy Directeur Général christophe.pagezy@provenrun.com Mob: 06 2101 6218

Christophe Pagezy Directeur Général christophe.pagezy@provenrun.com Mob: 06 2101 6218 Christophe Pagezy Directeur Général christophe.pagezy@provenrun.com Mob: 06 2101 6218 77, avenue Niel, 75017 Paris, France Prove & Run - CONFIDENTIEL 1 La sécurité des objets connectés : problématiques

Plus en détail

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris)

Dans le cadre du décret Education Permanente. La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE. (11 074 signes espaces compris) 1 Dans le cadre du décret Education Permanente La Plate-forme francophone du Volontariat présente : ANALYSE (11 074 signes espaces compris) Le volontariat et ses limites dans le secteur social et des soins

Plus en détail