Diagnostic de la Ville de BRON au regard des Politiques de Développement durable Février 2012

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Diagnostic de la Ville de BRON au regard des Politiques de Développement durable Février 2012"

Transcription

1 Diagnostic de la Ville de BRON au regard des Politiques de Développement durable Février

2 Sommaire Préambule 1 - Aménagement et gestion de l espace Organisation du territoire, paysages, infrastructures, urbanisme (PLU), schémas directeurs, rénovation urbaine 2 - Biodiversité et ressources naturelles Trame verte et biodiversité, espaces verts, réseau hydrographique 3 - Transports Infrastructures, habitudes de déplacements, modes doux, transports en commun, place de la voiture 4 - Démographie, habitat et logement Tendances démographiques, parc de logements, logement social, typologie de l habitat, politique foncière 5 - Lutte contre le changement climatique et gestion des ressources énergie, potentiel énergies renouvelables, gestion de l eau, assainissement, maîtrise des consommations, stratégie d adaptation au changement climatique 6 - Santé, environnement et cadre de vie Nuisances (bruit, pollution atmosphérique), gestion des déchets, sécurité et prévention des risques 7 - économie et emploi Situation de l emploi, développement économique, pôles économiques, relations avec les entreprises, commerce, économie sociale et solidaire 8 - Accès à l Éducation et à la formation Éducation et formation tout au long de la vie, formation initiale, formation continue, accès à l emploi, établissements scolaires 9 - Accès au sport et à la culture Équipements et vie culturelle et sportive 10 - Solidarité et services à la personne Action sociale, services et équipements à la personne, accès à la santé, solidarité vis-à-vis des handicaps, lutte contre toute forme d exclusion 11 - Citoyenneté et éducation au Développement durable Participation des citoyens aux décisions, sensibilisation à l environnement et au Développement durable 2 3

3 Préambule La Ville de Bron est située en périphérie Est de la Ville de Lyon et est membre de la Communauté Urbaine de Lyon. Les principaux éléments qui la caractérisent sont les suivants : Une situation géographique favorable, avec une bonne desserte autoroutière, routière et de transports en commun. L extension de la ligne T2 du tramway permettra de desservir directement les quartiers et équipements de l est de Bron La présence historique d un domaine public hospitalier important, dont l hôpital mère-enfant, qui constitue aujourd hui le plus grand pôle hospitalier de l agglomération lyonnaise Une identité urbaine autour de nombreuses zones pavillonnaires et de grands ensembles datant de l après-guerre (Parilly et Terraillon) accueillant un tiers de la population de la Ville, avec des populations socialement très différenciées Une place importante accordée à la nature avec de larges espaces verts, dont une partie du Parc de Parilly, le Parc des Essarts, le Fort de Bron, et le Parc du Vinatier, ainsi que des espaces verts privatifs en secteur pavillonnaire créant une ambiance Un fort investissement dans le domaine culturel avec des manifestations reconnues (la Fête du Livre), l accueil d artistes sur le territoire brondillant (Centre chorégraphique Pôle Pik), que renforcera la construction de la nouvelle médiathèque en entrée de Ville Du fait de sa superficie limitée et faute de réserves foncières, la Ville est engagée dans une dynamique globale de recomposition et de renouvellement urbain, notamment avec les projets de Parilly et Terraillon en convention avec l ANRU Agence Nationale de Renouvellement Urbain. En 2005, la Ville de Bron a mis en place une Charte de l Environnement qui «vise à intervenir au sein des projets municipaux, pour préserver l environnement et promouvoir le développement durable, et comporte aussi des actions de sensibilisation, car l environnement, c est l affaire de tous». Pour prolonger l engagement de la Ville dans cette direction et élargir la problématique environnementale vers un développement durable intégré, la Municipalité a exprimé sa volonté de se doter d un Agenda 21. Bron, ville au cœur de la Métropole 4 5

4 Qu est-ce qu un Agenda 21? C est un «Programme d actions» (Agenda en Anglais) pour le 21 e siècle avec un objectif de Développement durable. L Agenda 21 a été créé lors de la conférence des Nations Unies, appelée «Sommet de la Terre» à Rio de Janeiro en 1992, pour la mise en place d actions concrètes en faveur du Développement durable. Il existe un Agenda 21 international. Aujourd hui c est à chaque collectivité de s investir au niveau local et de créer son propre Agenda 21 local, concret et adapté aux compétences de la collectivité et à son territoire. C est un outil d accompagnement du changement : - basé sur un état des lieux - une méthodologie de projet, de mise en cohérence et de coordination des acteurs - visant à favoriser l intégration du développement durable dans les actions de la Ville La démarche de diagnostic Les objectifs du diagnostic La réalisation d un diagnostic de la situation du territoire de Bron et de la collectivité en regard du Développement durable poursuit plusieurs objectifs : - mener un diagnostic du territoire et de l action de la Ville au regard des exigences du Développement durable, comme première phase de l élaboration de l Agenda 21 de la Ville de Bron - identifier les atouts et les faiblesses, dégager des enjeux et des premières pistes d amélioration - mobiliser les agents autour des problématiques du développement durable - créer une dynamique, susciter la coopération et favoriser une approche transversale Ce que la Ville a déjà engagé en matière de Développement durable L Agenda 21 s inscrit en continuité de nombreuses actions et démarches engagées par la Ville en matière de Développement durable, dont notamment : La Charte de l Environnement depuis 2005 Le lancement de la démarche Plan Climat Énergie en 2011 en lien avec le Grand Lyon La mise en place d un budget pluriannuel spécifique d investissement Développement Durable dès 2011 ( euros /an) Le lancement de la démarche PDA - Plan de Déplacements de l Administration - en 2010 La démarche de réduction des nuisances sonores de l aviation de loisirs sur l aéroport de Bron Le soutien à l Association des Entreprises du Parc du Chêne pour des projets de PDIE Plan de Déplacements Inter-Entreprises, Crèche interentreprises, Gestion des déchets Le soutien à l association MISOLA (production locale et artisanale de farine pour bébés en Afrique, Mali) La création d un réseau d agents municipaux référents 21 représentant chaque service de la Ville. La Ville s appuie sur ses partenaires La Ville de Bron entend mener et mettre en œuvre son Agenda 21 en cohérence et en complémentarité avec les autres démarches engagées à l échelle intercommunale et en particulier : L Agenda 21 du Grand Lyon et les démarches de développement durable de la Région Rhône-Alpes et du Conseil Général Le Plan Climat Énergie Territorial PCET du Grand Lyon La Charte de l'écologie Urbaine et la Charte de l Arbre du Grand Lyon Les actions de l Agence Locale de l'énergie ALE Un grand nombre de partenaires locaux sont concernés par cette démarche, tels l Éducation Nationale, les associations, les acteurs économiques... Les services de l État sont associés au suivi de l élaboration de l Agenda 21 et participent au financement de l Assistance à Maîtrise d œuvre, via l ADEME. La démarche d élaboration du diagnostic La réalisation du diagnostic s est déroulée en deux étapes : un travail de recherche documentaire et de recueil de données sur le territoire d une part (état des lieux), et d autre part, une analyse réalisée dans le cadre d Ateliers 21 internes. Ces ateliers ont permis de regrouper les agents de différents services municipaux afin de prendre en compte leur vision du territoire, aussi bien de manière globale que du point de vue du fonctionnement interne aux services. Une première rédaction de l état des lieux a ainsi été diffusée dans les différents services afin d être complétée et enrichie. Les ateliers citoyens Ce diagnostic a ensuite été partagé avec les habitants afin de recueillir leurs perceptions sur les forces et faiblesses de la Ville au regard des politiques de Développement durable et d identifier les enjeux du futur Agenda 21 de la Ville de Bron. Ainsi, en novembre 2011, 6 réunions publiques ont été programmées autour des thématiques suivantes : - Atelier 1 : Transports et énergies - Atelier 2 : Aménagement de la Ville et espaces verts - Atelier 3 : Habitat et cadre de vie - Atelier 4 : Économie durable, emploi et formation - Atelier 5 : Citoyenneté et éducation au Développement durable - Atelier 6 : Solidarité et développement social, accès à la santé Ces 6 ateliers citoyens ont mobilisé une centaine de personnes dont deux tiers d habitants et un tiers d agents et élus. Une vingtaine de participants représentait des associations ou organismes présents sur le territoire de la Ville. Les questionnaires citoyens En complément des 6 ateliers de novembre 2011, un questionnaire-enquête a été diffusé dans le numéro de Bron Magazine de décembre Cette enquête a été également mise en ligne sur le 6 7

5 site Internet de la Ville (www.ville-bron.fr). Enfin, et pour garantir une plus large participation des citoyens à cette enquête, différentes associations ont été sollicitées pour le diffuser. Plus de 400 questionnaires ont été renseignés et ont permis de compléter le diagnostic. Les rencontres avec les entreprises et commerces du territoire En parallèle, des rendez-vous ont été organisés avec un panel d entreprises afin de recueillir leur vision du territoire et prendre en compte leurs propres politiques internes de Développement durable. Ces rencontres ont permis d enrichir le diagnostic et également de mieux identifier les actions menées par les acteurs économiques en matière de Développement durable et leurs besoins. La finalisation du présent diagnostic Le présent document est donc issu d un travail partagé qui prend en compte l avis des habitants et l'avis des services de la Ville et de ses agents. Il est enrichi par les apports techniques de nos partenaires : cartographies, statistiques et diagnostics divers sur le territoire du Grand Lyon. Ce diagnostic est la base indispensable pour élaborer la stratégie de la Ville, définir ses axes stratégiques, ses orientations et les objectifs opérationnels déclinés dans l'agenda 21. La dernière phase consistera à décliner ces objectifs sous forme d un plan d actions. 1 - Aménagement et gestion de l espace Constats Située dans la première couronne de l agglomération lyonnaise, la Ville de Bron est un pôle majeur du développement de l agglomération vers l Est de Lyon. Elle est traversée par deux axes : l autoroute A43 et le boulevard périphérique Laurent-Bonnevay qui marquent fortement son territoire. Elle accueille également l aéroport d affaires de Lyon-Bron et elle est desservie par la ligne de tram T2. Bron est un important territoire d échanges et de mobilités à l échelle de l agglomération. A l aune de ces grandes infrastructures, la Ville de Bron s est fortement développée à partir des années 60. Elle a accueilli, tout au long du XX e siècle, de grandes fonctions et de grands équipements de l agglomération (hôpitaux, campus universitaire, hippodrome, CETE Centre d'études Techniques de l'équipement du Ministère de l'écologie, du Développement durable, des Transports et du Logement MEDDTL), ainsi que des zones d activités économiques, de l habitat et le parc de Parilly. Il en résulte une Ville très diversifiée tant dans sa composition urbaine que sociologique. Elle comprend ainsi des zones résidentielles importantes, un axe de développement commercial (centre-ville), des zones d activités économiques, des espaces verts et de loisirs importants, et des zones d équipements publics. Mais la Ville souffre aussi des ruptures et nuisances associées à ces grandes infrastructures, pouvant donner un sentiment d isolement relatif à certains quartiers et à leurs habitants. Surface totale 1030 hectares Bron se caractérise également par une grande diversité des typologies bâties, du pavillonnaire d après-guerre aux bâtiments récents sur l avenue Franklin-Roosevelt et le nouveau quartier des Jardins du Fort. Symbole de l urbanisme d après-guerre, les U.C Unités de Construction de Parilly, construits entre 1951 et 1956, par les architectes Gages et Grimal, font aujourd hui l objet d Opérations de Rénovation Urbaine (ORU) de grande ampleur. L'habitat participe à la diversité de la Ville, tant dans sa composition urbaine que sociologique 8 9

6 En matière d aménagement, les orientations, ces trente dernières années, ont visé à : - conforter une centralité le long de l avenue Franklin-Roosevelt (passage du tramway, activités ou commerces en rez-de-chaussée des nouveaux immeubles, renforcement des équipements publics) - créer un nouveau quartier mixte greffé au centre historique (place Curial les Jardins du Fort) - accueillir des entreprises, source de richesse et d emplois pour la commune (le Parc du Chêne) - améliorer l environnement et le cadre de vie sur tous les quartiers et notamment à Parilly et Terraillon - conforter une identité par un traitement cohérent et paysager des espaces publics (le long du tramway place Curial) - maintenir l ambiance des quartiers pavillonnaires Du fait des faibles réserves foncières disponibles, ces orientations s inscrivent aujourd hui dans une politique de renouvellement urbain, en conformité avec les orientations d aménagement définies par le SCOT de l agglomération adopté en Le territoire de Bron Indicateurs Évolution de la part du territoire dédiée à chaque fonction Évolution du secteur pavillonnaire Évolution de la population La nouvelle ligne de tramway T2+ ouvrira en novembre 2012, desservant entre autre le centre historique de Bron, le lycée Jean-Paul-Sartre, les quartiers situés au Nord de la commune, les centres de recherche, les entreprises du Parc du Chêne 10 11

7 Ce que fait la collectivité La collectivité n a que peu de compétences en matière d aménagement du territoire, l essentiel des démarches et projets relevant des orientations du Grand Lyon. L aménagement du territoire est ainsi encadré par deux documents de planification : le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) établi à l échelle intercommunale les Plans Locaux d Urbanisme (PLU) de la Communauté Urbaine qui précisent les objectifs en matière d aménagement et de développement du territoire et définissent l usage des sols Du fait de l absence de réserve foncière, Bron est engagée dans un processus de renouvellement de la Ville sur elle-même. Les priorités portent également sur la réduction des fractures physiques et sociales. Les orientations clés fixées dans le Projet d Aménagement et de Développement Durable du PLU visent à : - organiser le développement urbain dans le temps. renforcer l attractivité du centre-ville et qualifier l entrée de ville à La Boutasse. poursuivre sur Parilly et Terraillon les actions de renouvellement urbain. favoriser le développement résidentiel du secteur des Lads - conforter la trame verte d agglomération - renforcer la cohésion et la mixité sociale - construire une ville à échelle humaine pour répondre aux besoins des habitants Aujourd hui, le Développement durable est au cœur des réflexions en matière d aménagement du territoire : analyse environnementale de l urbanisme, développement des alternatives à la voiture et réduction des nuisances associées aux grandes infrastructures, préservation de la trame verte, amélioration de la mixité sociale dans les nouveaux programmes de logements La réalisation du tramway vers Eurexpo permettra de relier les quartiers nord-est au centre-ville et améliorera la desserte du lycée Jean-Paul-Sartre. Les nouveaux programmes de logements (Parilly Route de Genas) s inscrivent dans un souci de mixité de façon à mieux répartir l offre sociale sur tous les quartiers de la commune. L évolution inéluctable du tissu urbain pose de façon fréquente la question du devenir des deux grandes infrastructures routières, sources de pollution atmosphérique et sonore. Le PADD (Projet d Aménagement et de Développement Durable) de la commune 12 13

8 Ce qu en pensent les habitants Les habitants sont particulièrement attachés à la diversité et la mixité de la Ville et de l habitat qui permettent à la fois de maintenir un bon équilibre entre zones pavillonnaires et habitat collectif, et de disposer d ambiances contrastées. Ils apprécient aussi l importance des espaces verts et la présence de nombreuses aires de jeux pour les enfants. Ils soulignent toutefois le manque d esthétique de certains lieux notamment en entrée de ville ou associé au traitement des façades. Les opérations de renouvellement urbain sur les quartiers de Terraillon, Parilly, route de Genas constituent un point positif, même si, de manière générale, les habitants souhaiteraient être encore davantage associés aux projets de réaménagement. Ils évoquent aussi la nécessité de développer sur les derniers tènements fonciers disponibles, ou dans le cadre des opérations de renouvellement urbain, des projets urbains particulièrement qualitatifs, intégrant les enjeux du Développement durable. Ce que pensent les entreprises Les entreprises, qui ont été rencontrées, ont souligné le manque d interlocuteurs dans la gestion du patrimoine immobilier la plupart des entreprises sont locataires de propriétaires absents ou insaisissables ce qui a des répercussions sur la gestion des déchets, l éclairage public sur des parties communes privatives (éclairage pas toujours nécessaire), l entretien des espaces verts et sur la rénovation énergétique des bâtiments. Forces La diversité de l habitat permettant un bon équilibre entre zones pavillonnaires et habitat collectif Une offre large d équipements de proximité et de services (commerces, université, hôpitaux ) La présence de zones d activités économiques, sources d'emplois L importance des espaces verts et les nombreuses aires de jeux pour les enfants Opportunités Grands projets de rénovation urbaine : quartiers prioritaires, entrées de ville Désenclavement des quartiers dits sensibles Politique de développement des transports alternatifs à la voiture et extension du tram T2 Une demande accrue d informations sur les projets d aménagement urbain Faiblesses Un centre-ville encore insuffisamment identifié Les ruptures entre les différents quartiers et les difficultés de déplacements inter-quartiers qui en découlent Un manque relatif de mixité sociale à l intérieur de certains quartiers Des entrées de ville peu qualifiées Risques L absence de ressources foncières Les grandes infrastructures routières et une circulation importante Une dynamique économique avec la zone d'activité Saint-Exupéry et le Parc du Chêne Enjeux La lutte contre les fractures urbaines et sociales et le développement des liens inter-quartiers La poursuite des politiques de renouvellement urbain L implication et la concertation des habitants dans les projets de la Ville Le développement d un quartier durable sur le site de la gendarmerie Raby L amélioration paysagère de certains quartiers et entrées de ville Elycoop aide à la création d'entreprise 14 15

9 2 - Biodiversité et ressources naturelles Constats La Ville de Bron est particulièrement bien dotée en espaces verts puisqu ils représentent 25% du territoire communal (hors jardins privés) et placent Bron en tête des Villes de l agglomération en superficie d espaces verts par habitant. La Ville de Bron compte également trois jardins familiaux et un jardin pédagogique: - les Jardins du Fort - les Jardins du Mas Rebufer - les Jardins du Mas de la Forêt, qui comprennent un jardin intergénérationnel entretenu par l association Bron Atout âge qui accueille les publics en provenance des Maisons de retraite et des écoles - le jardin géré par Formapaysage À Bron, 15 % du territoire sont ainsi classés en zone naturelle dans le PLU, soit 150 hectares d espaces verts, dont 54 sont gérés par la Ville. Ces espaces verts sont particulièrement diversifiés puisqu ils comprennent à la fois de petits squares et de petits parcs, ainsi que des grands parcs, supérieurs à 1 hectare. En plus de ces espaces verts, la commune compte de nombreux arbres d alignement, près de 3 000, composés pour plus d un tiers par des Platanes et des Micocouliers. Petits espaces < 1000 m 2 5% Petits parcs > 1000 m 2 50% Grands parcs > 1ha 17% Accompagnement de voirie 17% Propriété communale 11% Répartition des espaces verts selon leur surface Ces jardins familiaux participent à la vie sociale brondillante. Les jardins sont en général sur des parcelles appartenant à la Ville et sont gérés par des associations qui mettent ces terrains à disposition des habitants. Une trame de jardins privés, dans les secteurs pavillonnaires, complète enfin cette armature verte de la commune. Bien que les espaces verts et jardins représentent une part importante de l occupation des sols de la commune, il est à noter que ces éléments sont fortement isolés les uns des autres. La Ville se caractérise ainsi par la présence de grands parcs au caractère boisé et assez naturel dont certains accueillent des arbres et une faune remarquables (oiseaux notamment) : - le Bois des Essarts - le Parc départemental de Parilly avec l Hippodrome - le Parc du Vinatier - le Fort de Bron - le jardin géré par Formapaysage Le Parc départemental de Parilly, l'un des poumons verts de la commune Indicateurs Superficie en espaces naturels / superficie totale de la commune Superficies préservées en Zone Naturelle (N) ou EBC Espaces Boisés Classés dans le cadre du PLU Plan Local d Urbanisme Nombre d arbres d alignements référencés par le Grand Lyon Nombre d espèces d arbres dans les grands parcs Nombre d espèces d oiseaux nicheurs dans les parcs faisant l objet d un suivi ornithologique Évolution des quantités de pesticides utilisés par la collectivité Le Fort de Bron est entouré d une forêt ouverte au public de 10 hectares environ. L intérieur du Fort n est ouvert au public que lors de manifestations ponctuelles et encadrées, notamment lors de la Biennale du Fort et des visites mensuelles. Cet espace a longtemps été laissé naturel, mais depuis 2003, un plan de gestion pluriannuel a été mis en place visant à sécuriser les lieux pour l accueil du Public, développer la biodiversité, et assurer la régénération de ce parc vieillissant

10 Ce que fait la collectivité Concernant la préservation de la biodiversité Les grands espaces naturels que sont le Fort de Bron et le Parc de Parilly sont gérés par la Ville et le Département du Rhône. La Ville gère les arbres dans les parcs publics et aux abords des bâtiments municipaux. Le Grand Lyon gère les arbres d alignement le long des rues. Les services de la Ville de Bron ont engagé à leur échelle, différentes actions en faveur de la biodiversité : - un engagement progressif vers la gestion différenciée et raisonnée des espaces verts et naturels un plan de fleurissement qui vise à utiliser des plantes vivaces et à implanter des prairies fleuries plus économes en énergie, engrais et eau le développement des pratiques et traitements biologiques et naturels : en 10 ans le service des Espaces Verts a diminué de 80 % l utilisation de produits phytosanitaires pour le traitement et le désherbage la protection et mise en valeur du patrimoine arboré par des plans de gestion pluriannuels qui permettront de développer et maintenir la biodiversité des espèces (magnolia, érables, frênes, cerisiers, chênes, prunus, ginkgos ). Ces plans comprennent la plantation d essences variées et adaptées au site, la reconstitution des sous-bois, des opérations d élagage avec recyclage direct des coupes par broyage sur les sites. Ces plans de gestion sont adaptés à chaque parc de nombreuses actions de sensibilisation sont également menées à destination des habitants et des écoles : interventions dans les écoles, concours Graines de Fleurs, les Printanières, etc La trame verte à Bron Le parc des Essarts est un terrain de découverte et aussi un lieu de pédagogie 18 19

11 Ce qu en pensent les habitants La qualité du paysage est un enjeu particulièrement fort pour les habitants. Ils sont attachés à la richesse et la diversité des espaces verts accessibles au grand public. Cet atout leur semble devoir être préservé. La gestion écologique des espaces verts, qui permet d économiser l eau et de réduire les produits phytosanitaires, doit, selon eux, être développée et valorisée afin de sensibiliser les habitants à ces pratiques. Enfin, il leur paraît nécessaire de développer davantage les jardins partagés, et en particulier leur dimension pédagogique pour le Développement durable (liens intergénérationnels et mixité sociale, liens avec les personnes en situation de handicap, jardinage biologique, ruchers pédagogiques, etc.) Les habitants sont particulièrement attachés aux «Printanières», temps festif autour du jardin et de l environnement. 3 - Transports Constats Le territoire de Bron est concerné par de nombreuses infrastructures et équipements de transport qui permettent à la Ville de disposer d une excellente desserte : l A43 et le Boulevard Laurent-Bonnevay des routes nationales et départementales : RN6 vers l Est, boulevard des Droits de L Homme (D112), route de Genas (D29) l avenue Franklin-Roosevelt qui traverse la Ville le tramway Forces Le nombre et la diversité des espaces verts publics ou privés La présence de grands parcs Les plans de gestion mis en place par les différents partenaires pour pérenniser le patrimoine arboré et naturel de la Ville de Bron La gestion écologique des espaces verts mise en œuvre par les services de la Ville La mise en place de la gestion raisonnée des espaces verts Opportunités La mise en place, depuis 2005, de la Charte de l environnement par les services de la Ville Les jardins partagés Faiblesses Des espaces verts non reliés entre eux Le manque d entretien de certains espaces verts privés Le manque de sensibilisation des particuliers concernant le jardinage écologique et le respect de la biodiversité sur les espaces privatifs (jardins privés) Risques La rareté du foncier Les transports et déplacements routiers, le stationnement La Ville est fortement marquée par la présence de la voiture. Le nœud routier formé par le croisement du boulevard Laurent-Bonnevay et de l autoroute A43 engendre, en effet, le passage de véhicules par jour sur le boulevard périphérique et véhicules par jour sur l A43. Il s agit du plus gros point noir de l agglomération lyonnaise. Il provoque en conséquence une forte émission de polluants et des nuisances sonores conséquentes. Carte des infrastructures routières Au-delà de ce trafic de transit, la voiture est également très présente dans les déplacements des Brondillants puisque plus de la moitié des habitants utilisent la voiture dans leurs déplacements quotidiens et plus de 85% l utilisent pour les déplacements hors commune 1. Enjeux La Ville de Bron dispose d une offre de stationnement importante et gratuite, particulièrement en centre-ville avec la présence d un vaste parking à proximité de l Hôtel de Ville. Le disque européen de stationnement a été mis en place en 2001 pour favoriser la rotation des stationnements près des commerces. La préservation et valorisation de la biodiversité existante sur le territoire La mise en lien des parcs et espaces verts La poursuite et valorisation des pratiques exemplaires de gestion et d entretien des espaces verts La sensibilisation des Brondillants aux bonnes pratiques de gestion des espaces verts et jardins Le renforcement de la mixité sociale au travers des jardins partagés La requalification de la première couronne de l Est Lyonnais, afin de réduire ces nuisances, est inscrite dans la DTA (Directive Territoriale d Aménagement) de l aire métropolitaine Lyonnaise ainsi que dans le SCoT (Schéma de Cohérence Territorial). 1 D après une Enquête Ménages Déplacements, réalisée en 2006 par le SYTRAL 20 21

12 Les aménagements réalisés sur Mermoz-Pinel montrent également une volonté de diminuer de manière conséquente le nombre de véhicules transitant par les quartiers urbanisés. Les transports aériens L aéroport d affaires Lyon-Bron existe depuis 1910 et accueille aujourd hui des activités d aviation d affaires et de loisirs. Cet aéroport concentre un grand potentiel économique et est entouré de nombreux services. Il se situe à 12 km du centre-ville de Lyon. Il se développe et se place aujourd hui dans le trio de tête des aéroports d affaires français. Si cet équipement constitue un atout indéniable pour la Ville, la partie «aviation de loisirs» est source de nuisances sonores pour les habitants qui ressentent fortement les désagréments liés à son activité, d où une «Charte» signée en 2011 qui prévoit l interdiction de l aviation de loisirs le dimanche après-midi en horaires d été. Il est à noter que l aéroport Saint-Exupéry se situe à 20 minutes de Bron et participe également à la bonne desserte du territoire. Les transports en commun Bron est desservie par les transports en commun de l agglomération Lyonnaise (TCL). Le réseau est constitué de la ligne de Tramway T2 (Perrache Saint Priest) et de 11 lignes de bus reliant Bron aux villes voisines. La ligne du tramway T2 est en cours de prolongement par la ligne T2 +, à partir de l arrêt «les Alizés», en passant par le centre de Bron et elle desservira Eurexpo, puis la Zone Industrielle Mi-Plaine et la Ville de Chassieu. Il existe également une navette municipale Bron-Bus, réservée aux plus de 60 ans ou titulaires d une carte d invalidité, qui relie le quartier de Parilly-Sud au centre-ville, les jours de marché. Enfin, les travaux de démolition de l Autopont Mermoz-Pinel intègrent la construction d un parking de proximité, en partenariat avec le SYTRAL, pour faciliter la liaison avec le métro. Malgré cette desserte importante, les transports en commun ne représentent que 6 % des déplacements quotidiens des Brondillants, essentiellement pour les déplacements vers Lyon-Centre 2. Les modes doux La Ville de Bron dispose d itinéraires cyclables maillés avec ceux de la Communauté Urbaine de Lyon afin de permettre les déplacements vers le reste de l agglomération. Elle dispose aujourd hui de plus de 36 km de pistes cyclables sécurisées ainsi que des stationnements pour les vélos (arceaux). Ces équipements sont en augmentation depuis 2005 et s inscrivent dans les objectifs du Plan Vélo communautaire. La Ville de Bron souhaiterait développer les stationnements vélos sécurisés. L utilisation des modes doux (comprenant la marche à pied) représente 37 % des déplacements quotidiens de Brondillants. Indicateurs Évolution du trafic sur les principaux axes Part modale des différents modes de transports dans les déplacements des Brondillants Part de la population ayant accès aux transports collectifs (situés à une distance inférieure à 300 m) Linéaires de cheminements sécurisés continus aménagés pour les modes doux Proportion de scolaires se rendant à pied à l école Nombre de PDE (Plans de Déplacement d Entreprise) et PDIE (Plans de Déplacement Inter-Entreprises) sur le territoire. 2 D après une Enquête Ménages Déplacements, réalisée en 2006 par le SYTRAL : Transports en communs à Bron 22 23

13 des aménagements qualitatifs réalisés place Curial, relatifs au carrefour des 7 Chemins, à l entrée de ville de la Boutasse et à l accès à l hôpital Femme-Mère-Enfant où un site propre TCL a été implanté une restructuration des lignes de bus au niveau de la ZAC du Chêne afin de développer la desserte en direction des principaux pôles d échange et le tramway Le développement des «modes doux» Les infrastructures et équipements En 2009, le Grand Lyon a établi un Plan «Mode doux» relatif aux déplacements cyclistes et pédestres. L objectif est d accompagner le développement des modes doux, notamment en réalisant progressivement un réseau cohérent des cheminements cyclistes à l échelle du Grand Lyon. Pour favoriser l utilisation de modes de déplacements alternatifs à la voiture, des aménagements de voirie ont été réalisés, tels la pose de ralentisseurs et l amélioration des traversées piétonnes ainsi que la création d une «Zone 30» place Curial. En complément des actions d aménagement des voiries, un réseau de bandes et de pistes cyclables est progressivement mis en place. Réseau cyclable de Bron Ce que fait la collectivité Le SYTRAL est l autorité organisatrice des transports en commun sur l agglomération lyonnaise ; KEOLIS en est l exploitant. Bron fait aussi partie du Réseau Express de l Aire urbaine Lyonnaise (REAL). Ce projet intègre un cadencement des TER, un abonnement unique, la carte OùRA et la mise en place de pôles d échanges multimodaux (telle la gare Jean-Macé à Lyon). L amélioration des infrastructures sur le territoire Au-delà de l aménagement du boulevard Mermoz-Pinel et des grands projets d agglomération, des actions de proximité sont menées sur les voiries : des travaux d amélioration de l accessibilité pour les piétons sont effectués régulièrement par le Grand Lyon, en lien étroit avec la Ville, dans le cadre des crédits de proximité : réfection de trottoirs, des chaussées, implantation de ralentisseurs, réalisation de places de stationnement la Communauté Urbaine de Lyon a mis en place, en 2009, une commission d accessibilité. Un plan d accessibilité des voiries a été réalisé. Il définit un classement des voies en fonction des itinéraires liés aux pôles d attraction (bâtiments publics, zones commerciales ) et permettra la réalisation progressive de travaux. Le développement des transports en communs à Bron Les actions menées avec les écoles de Bron Une dizaine de parents de l école Alsace-Lorraine participe au dispositif pédibus depuis Une trentaine d élèves est concernée. Cette même école a également mis en place un dispositif de vélo-bus : une douzaine d écoliers fait le trajet vers l école en vélo deux fois par semaine. Plusieurs écoles et collèges ont été équipées de garages à vélo : Jean-Jaurès (10 places), Alsace-Lorraine (36 places) et le collège Pablo-Picasso. Les actions en direction des salariés et des entreprises En interne, la Ville a engagé un PDA (Plan de Déplacement d Administration) visant à mettre en place des actions pour réduire la place de la voiture dans les déplacements des agents. La Ville de Bron soutient l association du Parc du Chêne pour la réalisation du PDIE (Plan de Déplacement Inter-entreprises). Ce qu en pensent les habitants Les habitants sont particulièrement sensibles aux nuisances qu induisent les grandes infrastructures et l activité de l aviation de loisirs. Le bruit et les effets de rupture sont particulièrement mis en avant. Ils soulignent l intérêt des transports en commun et particulièrement le tramway, comme alternative à la voiture. Les efforts doivent cependant être poursuivis pour développer leur accessibilité pour tous : développement des lignes transversales desservant tous les quartiers, politique tarifaire notamment sur les courtes distances. Concernant les modes doux, les participants sont satisfaits des démarches initiées par la Ville de Bron et le Grand Lyon, relatives aux vélos principalement (développement des pistes cyclables, aménagement des trottoirs, etc.), mais souhaiteraient voir ces actions se développer davantage (vélos en libre service, parkings sécurisés de stationnement). Des actions sont régulièrement menées, dont notamment : le réaménagement du centre-ville avec le passage du tramway qui fait aujourd hui l objet d une prolongation (T2+) Un renforcement de la desserte des hôpitaux est aussi jugé indispensable à l'échelle de l'agglomération

14 Ce qu en pensent les entreprises La question des transports a été évoquée par différents participants. Depuis Atoubus, la Zone d Activités Commerciales du Chêne est bien moins desservie et la navette mise en place par le SYTRAL ne propose pas une offre suffisante pour les salariés. Les entreprises soulignent le manque de continuité des pistes cyclables et, par conséquent, l insécurité de l utilisation du vélo comme moyen de transport. Enfin, les entreprises évoquent les vidéoconférences par la fibre optique comme moyen d éviter certains déplacements. Son installation représente cependant un coût élevé. Forces Une desserte importante de la Ville, tous modes de transports confondus La politique de transports alternatifs à la voiture menée au sein de l agglomération lyonnaise Une desserte en transports en commun satisfaisante, particulièrement avec le Tram T2 La présence de pistes cyclables sur les grands axes L aéroport Lyon-Bron, 3 e aéroport d affaires de France Opportunités Le Plan de Déplacement de l Administration de la Ville de Bron Les politiques de développement des modes doux Les pédibus et vélo-bus de l école Alsace-Lorraine La future création d un parking relais à Mermoz-Pinel qui permettra un lien direct avec le métro La mise en place d un PDIE par l INRETS et le CETE au Parc du Chêne. La prolongation du Tramway T2 Enjeux Faiblesses Les infrastructures à grande circulation qui traversent le territoire : le boulevard Laurent-Bonnevay et l autoroute A43 Un relatif isolement de certains quartiers, comme le quartier des Genêts Les nuisances sonores liées à l aviation de loisirs et à la circulation routière Le manque de desserte transversale pour les transports en commun La discontinuité des pistes cyclables et l insuffisance des équipements pour le vélo Le coût des transports en commun, et notamment l absence d une tarification trajet court La desserte des hôpitaux Risques La persistance des nuisances associées aux grandes infrastructures (Bron est le passage obligé des habitants du Nord Isère travaillant à Lyon) L engorgement du tram avec la présence des étudiants de l Université à certaines heures de pointe La concurrence de la voiture qui reste encore perçue comme le mode de déplacement le plus rapide, y compris en ville Le développement des transports doux : maillage avec le Grand Lyon, place du vélo, et développement de son utilisation par les Brondillants La poursuite du maillage des transports en commun adapté au territoire brondillant Le développement des politiques de déplacement au sein des entreprises et grands organismes Le renforcement de la sécurité routière et du partage de la voirie Constats 4 - Démographie, habitat et logement La démographie La population de Bron est aujourd hui de l ordre de habitants. La Ville de Bron est ainsi une ville de taille moyenne au sein de l agglomération Lyonnaise qui compte aujourd hui habitants. Après plusieurs périodes de baisse consécutive, la population de Bron a évolué à la hausse entre 1999 et 2010, passant de à personnes en 2010 soit personnes supplémentaires en 10 ans. Cette évolution est principalement dûe au solde naturel positif, le solde de migration étant négatif. Cette population est répartie sur un espace de hectares, soit 2 % de l agglomération lyonnaise. La densité de la population est particulièrement forte : habitants/ km 2 pour habitants/km 2 pour le Grand Lyon. Il s agit d une population globalement jeune puisqu e 40 % des habitants ont moins de 30 ans. Mais on note, dans le même temps, une tendance au vieillissement avec une augmentation importante de la part des plus de 75 ans entre 1999 et La Ville de Bron compte un taux élevé de familles monoparentales et ce taux est en augmentation. 43 % des familles n ont pas d enfants et 15 % des ménages sont des personnes isolées. La population active représente un peu moins de 50 % de la population brondillante. Il est à noter une présence importante des étudiants sur le territoire. Les cadres sont bien représentés (8,4 %). La Ville compte 17,5 % de personnes de nationalité étrangère

15 On note de fortes disparités dans la répartition de la population entre les catégories les plus aisées, qui habitent davantage les quartiers résidentiels, et les populations plus défavorisées qui habitent les grands ensembles collectifs dans les quartiers identifiés au titre de la politique de la Ville (cf. logement). Le quartier de Parilly, situé au sud de la Ville, est composé de grands ensembles datant des années 1960, avec 94 % de logements sociaux. Le quartier de Terraillon, situé au nord, est composé de copropriétés privées vieillissantes et dégradées pour certaines d entre-elles. Certaines grandes copropriétés sont enclavées. Du fait du manque de disponibilités foncières, les nouvelles constructions de logement se font essentiellement dans le cadre des opérations de renouvellement urbain. Le rythme de construction est entre 150 et 200 logements par an (soit 1%du parc total). Le logement La commune de Bron compte environ résidences principales, dont 80 % d appartements et 20 % de maisons individuelles. La typologie du bâti est diversifiée (grands ensembles et quartiers pavillonnaires). On note une forte proportion de grands logements. Indicateurs Rythme d évolution de la population Nombre et taille des logements Évolution de la pyramide des âges et de la taille des ménages Taux de logements occupés depuis moins de 2 ans Taux de logement social Les logements sont globalement anciens : la très grande majorité des logements a été construite entre 1949 et 1974 (65 %). Concernant le statut d occupation, on note une répartition équilibrée entre propriétaires et locataires. Plus de 60 % des logements sont habités par le même occupant depuis plus de 5 ans et 80 % depuis plus de 2 ans ; ce qui atteste d une certaine stabilité des ménages sur le territoire. La commune est dotée d un parc social familial qui représente 26 % des logements et accueille 28 % de la population. Les logements sociaux ou assimilés représentent environ 30 % du parc de logements. Deux quartiers, Parilly et Terraillon, sont concernés par la Politique de Rénovation Urbaine et font l objet d une convention avec l Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine (ANRU). A eux deux, ces quartiers représentent environ un tiers de la population de Bron. La modernité des Jardins du Fort se conjugue avec le centre historique de Bron, place Curial 28 29

16 Ce que fait la collectivité Le respect des grands équilibres (logements, espaces verts, équipements) et l amélioration et la diversification du parc de logements et la mixité sociale font partie des priorités de la collectivité. Des interventions sont menées sur les quartiers prioritaires dans le cadre des conventions avec l ANRU (Agence Nationale de Renouvellement Urbain). Le quartier de Parilly a déjà connu, ces 10 dernières années, des mutations en termes d habitat et d équipement ; le projet urbain de ce quartier vise 4 objectifs principaux : - poursuivre l intégration du quartier de Parilly (Nord et Centre) avec le centre-ville - diversifier les types d habitat et les formes urbaines - fédérer les habitants et les initiatives autour de projets culturels - améliorer le cadre de vie des habitants Suite à la démolition de l UC7, de nouvelles constructions (160 logements) sont engagées : habitat social (70 logements), locatif salarié (30 logements), accession privée (40 logements), accession sociale (20 logements). Cette typologie montre le souhait de mixité recherchée sur les quartiers en renouvellement urbain et sur la commune. Pour le quartier de Terraillon, des opérations de renouvellement urbain sont engagées pour les copropriétés de Caravelle et de Terraillon. Les acquisitions des logements voués à la démolition sont en cours. Le projet intègre des nouvelles voiries, de nouveaux espaces publics, la reconstruction de nouveaux logements et la réhabitation du parc restant. La Ville a également participé à la réalisation de quelques opérations intégrant des critères environnementaux. La Ville intervient notamment sur la rénovation thermique des bâtiments dans le cadre du Plan de Sauvegarde pour les copropriétés dégradées. Des subventions publiques prennent en charge une partie des surcoûts des nouveaux programmes de logements sociaux basse consommation. Cependant, pour les logements anciens, les incitations via des subventions publiques, restent insuffisantes pour engager une rénovation thermique lourde et massive. Ce qu en pensent les habitants La thématique du logement constitue un enjeu prioritaire pour les habitants. S ils plébiscitent globalement la qualité des opérations menées dans le cadre des opérations de renouvellement urbain et particulièrement la diversification des typologies bâties, ils soulignent aussi les difficultés que rencontrent les populations concernées durant les phases transitoires : calendrier de la reconstitution du logement social, prise en compte des besoins des habitants, maintien de logements à des coûts abordables. Ils sont particulièrement attachés à l importance des espaces verts et s interrogent sur la difficulté qu il peut y avoir à concilier densité, préservation du cadre de vie et équilibre social. Le déficit foncier constitue une contrainte évidente qui impose une vigilance particulière sur les opportunités foncières et particulièrement sur les terrains de la Gendarmerie Raby. Ces terrains seraient, selon eux, propices à l accueil d un quartier durable, exemplaire sur les aspects environnementaux et sociaux. La diversité de la population brondillante constitue pour eux un atout, mais il est indispensable de la valoriser et de développer davantage la mixité sociale et intergénérationnelle, notamment par la politique du logement. Les habitants notent le manque relatif de vie sociale et commerciale dans le centre-ville. Forces La diversité des formes d habitat Le nombre important de logements La proximité des zones d habitat, d activité et d emploi Faiblesses Un parc de logements vieillissant, énergétivores et sonores Le manque relatif de mixité sociale et de liens intergénérationnels dans certains quartiers Le manque de lieux de rencontre et de vie dans certains quartiers, notamment pavillonnaires L isolement physique de certains quartiers Les difficultés rencontrées par la population durant les phases de renouvellement urbain Les nouveaux logements construits à Parilly, rue Voilot, répondent aux critères environnementaux et sociaux les plus exigeants 30 31

17 Opportunités Les opérations de renouvellement urbain sur les deux quartiers prioritaires Le projet de réaménagement du quartier de la Gendarmerie Raby Enjeux Risques Les difficultés financières croissantes de la population et les besoins grandissants de logements sociaux La mauvaise image de l habitat collectif dans certains quartiers Les difficultés à concilier densité/offre en logement et cadre de vie Le manque d opportunités foncières La qualité du bâti et la diversité des logements (équilibre entre les différentes typologies de logement) La mixité sociale et intergénérationnelle qui se développe dans les quartiers et les immeubles, notamment par le développement de nouvelles offres de logements La rénovation énergétique des logements anciens, vétustes et énergétivores Le renforcement de la concertation avec les habitants dans le cadre des projets urbains Le développement de quartiers durables dans le cadre des opportunités foncières 5 - Lutte contre le changement climatique et gestion des ressources Constats Énergie et émissions de gaz à effet de serre La consommation d énergie du territoire La consommation de l énergie à Bron atteint, annuellement, environ 80 milliers de Tonnes Equivalent Pétrole (TEP), toute source d énergie confondue. Cette donnée est restée relativement constante malgré l évolution de la population, contrairement au reste de l agglomération qui a connu une croissance importante entre 1990 et 2000, puis une croissance plus modérée entre 2000 et La part des différentes énergies est néanmoins variable. Si les produits pétroliers sont largement dominants, ils tendent à diminuer progressivement au profit de l électricité. En 2006, la consommation énergétique (en énergie finale) représente 2,7 TEP par habitant dans le Grand Lyon, comparable à la moyenne régionale par habitant (2,8 TEP par habitant). Cette donnée est légèrement inférieure pour Bron. Consommation des énergies à BRON (k tep) (Données COPARLY) Le site de la caserne Raby, propice à l accueil d un quartier durable, exemplaire sur les aspects environnementaux et sociaux 32 33

18 Les émissions de gaz à effet de serre (GES) du territoire Les émissions de gaz à effet de serre sont très largement attribuables aux transports. Cette donnée prend toutefois en compte le trafic de transit, particulièrement important sur ce territoire, et qui représente environ 50% des émissions de GES du secteur transport. Un autre secteur émetteur est l activité tertiaire, à part égale avec les transports propres au territoire. Ceci est notamment lié à l importance des grands équipements publics : établissements de santé, campus universitaire etc. Suit ensuite le secteur résidentiel. Une part importante des logements ayant été construite entre 1960 et 1970, le parc de logements est particulièrement énergivore. L industrie n arrive qu en 4 e position. 120 K teq CO² Evolutions des GES à BRON Agriculture/nature Industrie Résidentiel Tertiaire Transports Les énergies renouvelables En 2006, la Ville de Bron comptait 21 installations de production d énergie renouvelable, dont majoritairement du solaire thermique, représentant une production annuelle de 86 MWh. Le Grand Lyon, dans le cadre du Plan climat, a réalisé une estimation des potentialités du territoire pour le développement des énergies renouvelables ; tous les gisements locaux ne présentant pas les mêmes potentiels de valorisation. Le gisement hydroélectrique du Rhône et de la Saône est, d ores et déjà, intégralement exploité. En revanche, un fort potentiel de développement existe en matière d énergie solaire. Le potentiel solaire résulte d un bon ensoleillement moyen et de l importante surface de toiture exploitable, dont 80%, à l échelle de l agglomération, se situe en dehors des périmètres de protection du patrimoine architectural. Le potentiel solaire sur le bâti existant est cependant plus difficilement valorisable que celui reposant sur la construction neuve. En matière de bois-énergie, le potentiel sur l existant se situe principalement dans l évolution des approvisionnements des réseaux de chaleur, par substitution partielle des énergies fossiles : fuel, charbon ou gaz, tout en conservant un mélange énergétique permettant de mieux résister aux fluctuations des prix. Le territoire lyonnais se trouve en effet à proximité d importantes ressources forestières, dont une partie est valorisable en chaufferie (rémanents d exploitation et bois d éclaircie), sous réserve de leur mobilisation en forêt Tertiaire Agriculture/nature Évolution des gaz à effet de serre à BRON (Données COPARLY) 34 35

19 La consommation d énergie et les émissions de gaz à effet de serre de la collectivité Le parc des bâtiments communaux de Bron représente environ 110 installations Le gaz naturel représente les trois-quarts des consommations. L électricité impacte beaucoup plus fortement les dépenses en raison de son prix unitaire élevé Répartition de la consommation en énergie (MWh) et des dépenses (K TTC) Globalement, on constate entre 2005 et 2009, pour les bâtiments gérés par la Ville de Bron : - une baisse de 12% de la consommation de gaz - une baisse de 3% de la consommation d électricité - une baisse de 14% de la production de gaz à effets de serre (643 tonnes de CO 2 en moins) L objectif de la Ville est de maîtriser les consommations d énergie dans les bâtiments publics municipaux et de faire baisser les consommations d énergies fossiles globales, ou mesurées en ratio/habitant (Cf. «Ce que fait la collectivité»). Ressource et usage de l eau Les eaux souterraines et superficielles Le territoire de Bron est traversé par l'un des couloirs de la nappe de l est Lyonnais qui suit une direction générale d écoulement sud-est/nord-ouest et trouve son exutoire dans la nappe alluviale du Rhône. Sous cette première nappe se trouve celle, plus profonde, dite de la molasse. La nappe de la molasse est de bonne qualité. Elle sera à terme destinée uniquement à l eau potable. Évolution de l ensemble des volumes d eau du réseau sur le territoire du Grand Lyon Concernant l assainissement, les eaux usées sont aujourd hui dirigées vers différentes stations d épuration, parmi les 9 que compte le Grand Lyon. Il s agit majoritairement d un réseau unitaire, recueillant à la fois les eaux pluviales, issues des ruissellements sur les chaussées et les eaux usées. Indicateurs Consommation d énergie finale par habitant Consommation d eau par habitant Émissions de gaz à effet de serre et répartition par secteur d activité (Bilan Carbone) Part des énergies renouvelables dans la consommation totale d énergie Équipement des bâtiments publics en installations de production d énergie renouvelable Équipement des bâtiments d habitat social en installations de production d énergie renouvelable Consommation d eau de la collectivité La consommation d eau et l assainissement La gestion de l eau est une compétence déléguée à la Communauté urbaine de Lyon qui assure l alimentation en eau potable et l assainissement par délégation à Véolia Eau et SDEI (filiale de la Lyonnaise des Eaux). Près de 98 millions de m 3 sont prélevés dans l ensemble des nappes d eau chaque année ; dont 12% pour l alimentation en eau potable et 43% pour l industrie (données 2009). L eau utilisée à Bron provient principalement du site de captage de Crépieu-Charmy ( m 3 par jour - nappe alluviale du Rhône). La ressource est mobilisée en quantité suffisante et les structures de distribution permettent de fournir une eau de qualité. Les traitements varient en fonction de la ressource mobilisée. Il existe toutefois une certaine vulnérabilité de la ressource en eau face aux pollutions diverses et au manque de ressources de substitution. Le coût de l eau a augmenté d environ 3% en La consommation d eau augmente légèrement, après une baisse de 13% entre 2004 et Cette baisse s explique par plusieurs facteurs : - optimisation de l utilisation de l eau par les services de nettoyage des rues du Grand Lyon - efforts pour chercher et réparer les fuites - amélioration du comportement des consommateurs

20 Ce que fait la collectivité Énergie et émissions de gaz à effet de serre Le réseau de chauffage de Parilly (6 000 hab) Le quartier de Parilly dispose d un réseau de chaleur de 6 km avec une production par chaudière gaz couplée à une cogénération. Il dessert habitants et permet le chauffage des logements et quelques équipements à un prix très compétitif. L ensemble était la propriété de l OPAC. Une étude est en cours pour étendre le réseau et l interconnecter à celui du Grand Lyon qui devrait en assurer la gestion. Les actions sur les consommations de la collectivité La Commune de Bron s est engagée dans la démarche du Plan Climat Énergie Territorial (PCET) du Grand Lyon. Elle est membre du groupe des communes qui déclinent le PCET à l échelle locale. La Ville de Bron détient la compétence d autorité concédante en matière de réseaux (incluant les réseaux énergétiques). Elle a délégué cette compétence au SYGERLY pour l électricité et le gaz naturel. La Ville de Bron gère directement son réseau d éclairage public. La Ville a déjà à son actif la réalisation de nombreuses actions sur son patrimoine pour réduire la consommation d énergie, pour faire face à l augmentation des coûts et utiliser des énergies non polluantes, notamment : En matière d économies d énergie - adaptation des éclairages et amélioration de l éclairage public : les consommations d énergie sont stables sur 10 ans, alors que le nombre de points lumineux a progressé de 25% - renforcement de l isolation thermique des bâtiments (Espace Albert-Camus, Centre Nautique, Centre Aéré, Gymnase Tola Vologe, etc.) - au niveau des installations sportives, différentes actions ont été menées pour réduire la consommation énergétique et en eau (travail de sensibilisation des agents, installation de boutons poussoirs dans les douches, de minuteries sur les lumières, etc.) - installation de lampes et dispositifs économes en énergie dans les équipements scolaires En matière de performance énergétique - remplacement systématique des installations fioul par des installations gaz dernière génération - contrat d exploitation de chauffage à intéressement, qui permet de respecter les objectifs cibles, et de diminuer, au fil des années les consommations d énergie - réalisation de diagnostics de performance énergétique en 2005 et 2006, puis, de façon plus ponctuelle, avant chaque rénovation importante, et poursuite en 2012 avec un suivi annuel assuré par le Sigerly En matière d énergies renouvelables - construction d une chaudière bois au centre aéré - installation au centre nautique de 140 m² de panneaux solaires thermiques qui couvrent 70% des besoins de chauffage de l eau des douches et 49 m² de photovoltaïque - installation de 440 m² de panneaux photovoltaïques au stade Pierre-Dubœuf (devant produire 28 MWh par an), 150 m² au Pôle associatif Terraillon et 270 m² sur le toit de la maternelle Jean-Moulin L efficacité de ces actions est tangible. En dehors de la baisse conjoncturelle de 2007, dûe à la fermeture du Centre Nautique pour cause de travaux, on note en effet une baisse importante des émissions de CO 2 liées au chauffage des bâtiments publics Évolution des tonnages de CO 2 résultant directement des énergies de combustion destinées au chauffage des bâtiments publics toutes énergies confondues Il est à noter que l efficience énergétique (ratio énergie consommée/dju*) est en constante diminution. Cela signifie qu il faut de moins en moins d énergie pour chauffer pareillement. *DJU= Degré Jour Unifié. Le DJU évalue la «rigueur de l hiver». Ressource en eau Années La protection de la ressource en eau 2006 Le Schéma d Aménagement et de Gestion de l Est Lyonnais (SAGE) a été mis en place pour définir des objectifs et créer les règles nécessaire à une gestion cohérente de l eau. Dans ce cadre, une étude des milieux aquatiques et usages de l eau dans l Est Lyonnais a été réalisée. Elle vise à définir des objectifs, des orientations et des actions en matière de gestion de l eau. Sa mise en œuvre est assurée par la Commission locale de l eau et son contenu a valeur réglementaire. Les orientations du SAGE sont les suivantes : protéger les ressources en eau potable - reconquérir et préserver la qualité de l eau - gérer durablement la quantité de la ressource en eau, les milieux aquatiques superficiels et prévenir les inondations - sensibiliser les acteurs Tonnes CO² Tonnes CO² 38 39

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE RAPPORT ANNUEL SUR LA SITUATION EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Edition 2015 Juillet 2015 Document Grand Public 83, rue du Mail - CS 80011-49020 ANGERS Cedex 02 Tél. : www.angers.fr 02 41 22 32 30

Plus en détail

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022

Enjeux urbains PDU. et intermodalité 2012-2022 PDU 2012-2022 Orientation N 1 Enjeux urbains et intermodalité Le Plan de Déplacements Urbains (PDU) est obligatoire pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants. Il organise les différents modes

Plus en détail

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET

2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2 LE SECTEUR RUE AUBOIN/PORTE POUCHET 2.2.1 CONTEXTE, ENJEUX La recomposition urbaine du secteur délimité par les boulevards Périphérique, Victor Hugo et du Général Leclerc - dit «Triangle» - est un

Plus en détail

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26

Plan Communal de DéplacementsD de Betton. Mise en œuvre d'une politique déplacements. SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Plan Communal de DéplacementsD de Betton Mise en œuvre d'une politique déplacements SMU-BC avril 2012 Synthèse du PCD de Betton 1/26 Le constat généralg Des pratiques de déplacements conditionnées par

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement Présentation L année 2013 a été marquée par la conduite de démarches d envergure, transversales et fondatrices des politiques publiques de MPM en matière de lutte contre le changement climatique, d aménagement

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables

Urbanisme Durable BILAN. AEU & Quartiers Durables Urbanisme Durable BILAN AEU & Quartiers Durables Historique Un accompagnement commun entre l ADEME et le Conseil Régional de Lorraine dans le cadre du CPER 2007-2013 Pour le Conseil Régional : 2007-2011

Plus en détail

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE

RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE Réunion publique Restitution des ateliers 1 er avril 2015 1 RÉVISION DU PLAN LOCAL D URBANISME DU KREMLIN-BICÊTRE 1.Qu'est-ce que le 2.Restitution

Plus en détail

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr

Dossier de presse. /p.1. Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr PROLONGEMENT DE LA LIGNE T2 JUSQU A EUREXPO Dossier de presse /p.1 Contacts presse Elodie Billard T. 04 26 68 57 38-06 74 35 39 61 billard@sytral.fr Roland Sabbagh T. 04 72 84 58 63 sabbagh@sytral.fr Sommaire

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Département de la Saône et Loire Commune de CIEL PLAN LOCAL D URBANISME 2- PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE PREAMBULE LES TEXTES Article L110 du Code de l Urbanisme Le territoire français

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92)

ZAC Pompidou Le Mignon à Bois-Colombes (92) à Bois-Colombes (92) Opération certifiée phase 1 à 4 du SMO Marie Catherine BARIGAULT : Directrice des Services Techniques, Ville de Bois Colombes Skander MEZGAR : Responsable Technique, Montage & Aménagement

Plus en détail

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG)

Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) SCoT des Coteaux et du Val de Seine Plan détaillé du Projet d Aménagement et de Développement Durable (PADD) et du Document d Orientations Générales (DOG) Dominique Gaudron dominique.gaudron@algoe.fr Nicolas

Plus en détail

VILLE DE SAINT-MAIXENT L ECOLE PROJET DE REVITALISATION DU CENTRE-BOURG. COMITE DE PILOTAGE N 1 Mercredi 13 mai 2015

VILLE DE SAINT-MAIXENT L ECOLE PROJET DE REVITALISATION DU CENTRE-BOURG. COMITE DE PILOTAGE N 1 Mercredi 13 mai 2015 VILLE DE SAINT-MAIXENT L ECOLE PROJET DE REVITALISATION DU CENTRE-BOURG COMITE DE PILOTAGE N 1 Mercredi 13 mai 2015 L APPEL A MANIFESTATION D INTERET Rappel de la démarche Un programme concernant les communes

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables

Point presse du 17 juillet 2012. Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Point presse du 17 juillet 2012 Présentation du guide alésien de l habitat durable et actualités en matière d initiatives durables Avant-propos La Ville d Alès et la Communauté d agglomération du Grand

Plus en détail

ZAC DES DEUX RIVES. Capitale européenne

ZAC DES DEUX RIVES. Capitale européenne Une zone d aménagement concerté Pour développer la ville Le projet urbain Deux-Rives s étend du Heyritz jusqu à Kehl. Il est composé de plusieurs opérations dont les principales sont en cours de réalisation

Plus en détail

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051

COMMUNE DE BEAUZAC. Projet 6. Mai 2013. Réf : 37051 COMMUNE DE BEAUZAC PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Projet 6 Mai 2013 Réf : 37051 Le Plan Local d Urbanisme est l expression du projet urbain de la commune de Beauzac et constitue ainsi

Plus en détail

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées

Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014. L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées Accueil délégation Club FNAU «projet urbain» Jeudi 20 et vendredi 21 mars 2014 L urbanisme lyonnais à travers la réalisation de projets diversifiées PROGRAMME Jeudi 20 mars 9h 9h30 10h45 12h15 13h30 14h30

Plus en détail

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture

POLITIQUE DE LA MOBILITÉ. Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture POLITIQUE DE LA MOBILITÉ Améliorer l accessibilité du territoire et favoriser des modes de déplacements alternatifs à la voiture 23 D.O.G. Orientations III.3 à 6 et III.11 à 13 F avoriser l usage des transports

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD)

COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) COMMUNE DE CHORGES (département des Hautes-Alpes) PLAN D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE (PADD) LE PADD : projet d aménagement et de développement durable Il définit les orientations d urbanisme

Plus en détail

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne

LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne LE QUARTIER DE GARE Un atout à valoriser! Conférence Permanente du Développement Territorial Région wallonne La gare, une chance pour la ville ou le village qui l accueille Groupe SNCB Souvent proche du

Plus en détail

Annexe : Le Document d Aménagement Commercial

Annexe : Le Document d Aménagement Commercial Annexe : Le Document d Aménagement Commercial Février 2014 67 SITUATION DES ZONES D'AMÉNAGEMENT COMMERCIAL CARTE 9 AGAPE Agence d urbanisme et de développement durable Lorraine Nord 68 DOO du SCoT Nord

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT

PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT CHANTEPIE PLAN LOCAL D URBANISME ORIENTATIONS D AMENAGEMENT Révision Approuvée par DCM du 25 février 2013 2 FEV 2013 CHANTEPIE - ORIENTATIONS D AMENAGEMENT AGENCE DBW SOMMAIRE Chapitre 1 Les entrées de

Plus en détail

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015

Plan de mandat 2014-2020. Conseil Municipal du 9 juillet 2015 Plan de mandat 2014-2020 Conseil Municipal du 9 juillet 2015 3 enjeux majeurs vont irriguer le mandat De l agenda 21 à la transition énergétique La requalification du quartier de l Esplanade L optimisation

Plus en détail

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30

RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 RÉUNION PUBLIQUE sur le Plan Local d Urbanisme intercommunal (PLUi) Mercredi 2 juillet 2014-20h30 Le déroulement de la soirée 1. Qu est-ce qu un PLUi? 2. Etat des lieux du territoire 3. Temps d échanges

Plus en détail

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE

PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Transports PROJET TCSP BUS «GARE VIOTTE - TEMIS» : LANCEMENT DE L ENQUÊTE PUBLIQUE Dès 2017, la ligne de bus n 3 du réseau Ginko circulera avec une fréquence forte en site propre entre la gare Viotte et

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

Le Conseil en Mobilité de Rennes MétropoleM. Colloque Bougeons Autrement Rouen 30/11/11

Le Conseil en Mobilité de Rennes MétropoleM. Colloque Bougeons Autrement Rouen 30/11/11 Le Conseil en Mobilité de Rennes MétropoleM Colloque Bougeons Autrement Rouen 30/11/11 1 CONTEXTE Une longue tradition de planification et de réflexion en matière d urbanisme et de déplacements à Rennes

Plus en détail

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5

Sommaire SOMMAIRE 3 UN CADRE DE VIE ET UN ENVIRONNEMENT PRESERVE ET VALORISE 13 INTRODUCTION 5 Sommaire SOMMAIRE 3 INTRODUCTION 5 UN CENTRE BOURG REDYNAMISE 7 CONFORTER LA VOCATION D HABITAT 7 METTRE EN PLACE UNE POLITIQUE DE STATIONNEMENT AMBITIEUSE ET COHERENTE 7 RENFORCER L OFFRE EN EQUIPEMENTS,

Plus en détail

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par :

MOBILITÉ. n 4. ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : dequestions Janvier 2010 MOBILITÉ n 4 Comment et pourquoi se déplacent les habitants? Des différences selon les communes? ENQUÊTE MÉNAGES DÉPLACEMENTS DE L AGGLOMÉRATION TOURANGELLE Réalisée par : Comment

Plus en détail

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements

PLU Grenelle : Fiches pratiques. 5. Déplacements PLU Grenelle : Fiches pratiques 5. Déplacements Novembre 2014 1 Déplacements Fiche n 1 : Diminuer les obligations de déplacements Fiche n 2 : Développer les transports collectifs Fiche n 3 : Développer

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations

La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations La prise en compte des enjeux climatiques et énergétiques à l échelle des agglomérations L exemple du PCET et de son articulation avec le SCOT de l agglomération bisontine 8 Plate-Forme internationale

Plus en détail

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville

Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville Des éléments du territoire fondant la stratégie de la Ville La ville de Rillieux-la-Pape est une des 58 communes de la communauté urbaine du Grand Lyon. Elle compte 30 375 habitantes. Un territoire mixte

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES

CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES «Domaine des Saules» CREATION D UN NOUVEAU QUARTIER D HABITAT COMINES Réunion publique 18 Octobre 2012 Table des Matières 1. PREAMBULE 1. LOCALISATION DU PROJET 2. OBJECTIFS ET ENJEUX DU PROJET D AMENAGEMENT

Plus en détail

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE

SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE SOMMAIRE 1/ C2 : RELIER LA PART-DIEU A RILLIEUX-LA- PAPE A - DES CHANGEMENTS POSITIFS POUR LE PLATEAU NORD B - FIABILITE ET FREQUENCE C - UN DOUBLE SITE PROPRE SUR LA ROUTE DE C2 D - LES AMENAGEMENTS A

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme

Plan Local d Urbanisme COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION DE RENNES METROPOLE Commune de Bourgbarré Plan Local d Urbanisme Orientations d Aménagement et de Programmation Révision approuvée par DCM du 10/05/2011 Modification n 1 approuvée

Plus en détail

Aimez la. à Sathonay-Camp

Aimez la. à Sathonay-Camp Aimez la à Sathonay-Camp ÉDITO Sathonay est une ville où il fait bon vivre. Son esprit village caractéristique offre une qualité de vie remarquable aux portes de la 2 e agglomération de France. Le quartier

Plus en détail

Perdre l habitude de la voiture : quelles alternatives?

Perdre l habitude de la voiture : quelles alternatives? Perdre l habitude de la voiture : quelles alternatives?... Enjeux pour l urbanisme durable La réduction de l usage de la voiture, pour diminuer l émission des gaz à effet de serre. Le développement de

Plus en détail

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement

Principales missions opérationnelles : Politique d environnement Présentation L environnement est abordé par la Communauté urbaine de Lyon par différentes directions : - La Direction de la Planification et des Politiques d agglomération qui regroupe les services écologie,

Plus en détail

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL

2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL 2- AFFIRMER ET ASSURER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE EQUILIBRE ET DURABLE DU TERRITOIRE COMMUNAL Projet d Aménagement et de Développement Durable Dossier de PLU approuvé 13/26 Face à l augmentation du prix

Plus en détail

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse Beaumont Cerfontaine Chimay Couvin Doische Florennes Froidchapelle Philippeville Momignies Sivry-Rance Viroinval Walcourt SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

Plus en détail

Atelier Thématique n 3

Atelier Thématique n 3 Les lundis du PLU Atelier Thématique n 3 Mobilité et développement durable 29 mars 2010 SOMMAIRE I. Les éléments de constat II. Les enjeux III. L organisation du Débat I. Les éléments de constat La mobilité

Plus en détail

Appel à Projet Mobilité électrique durable

Appel à Projet Mobilité électrique durable Appel à Projet Mobilité électrique durable 1 1 Objet de l appel à projet La problématique des modes de déplacements basés sur la prépondérance du véhicule individuel couplée à un mix électrique très carboné,

Plus en détail

FICHE II. 5 Construction de logements publics intergénérationnels

FICHE II. 5 Construction de logements publics intergénérationnels DESCRIPTION DU PROJET Le projet vise le développement de logements publics destinés prioritairement aux personnes originaires de la commune. Dans le souci de renforcer les solidarités locales, la commune

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable

Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable Réglement du PLAN Local d Urbanisme Les principes fondamentaux du Projet d Aménagement et de Développement Durable ORGANISER UNE ÉVOLUTION DE CROL, DANS UNE LOGIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE, QUI GARANTISSE

Plus en détail

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret

CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville et nouveau Quartier du Vigneret UNE VOIRIE POUR TOUS Se déplacer autrement dans les petites et moyennes agglomérations 15 novembre 2011 CHATEAURENARD Une juste place pour la voiture Les leviers d une politique communale Centre ville

Plus en détail

CONTEXTE. Cet outil de planification à moyen et long terme doit permettre de traiter l ensemble des problématiques de déplacements et de mobilité.

CONTEXTE. Cet outil de planification à moyen et long terme doit permettre de traiter l ensemble des problématiques de déplacements et de mobilité. Plus qu un simple mode de transport, TediCov offre une solution facile, économique, écologique et fiable pour se déplacer. C est surtout une manière pratique et conviviale de partager ces trajets et les

Plus en détail

3-Projet d Aménagement et Développement Durables. PLU révisé approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 17 décembre 2013

3-Projet d Aménagement et Développement Durables. PLU révisé approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 17 décembre 2013 3-Projet d Aménagement et Développement Durables PLU révisé approuvé par délibération du Conseil Municipal en date du 17 décembre 2013 PADD- PLU révisé approuvé par délibération du CM Espace Ville 1 SOMMAIRE

Plus en détail

Développer le vélo à Toulouse

Développer le vélo à Toulouse Développer le vélo à Toulouse INFRASTRUCTURES & SERVICES Arnaud TURLAN Service Circulation & Transports Polis Annual Conference Toulouse 15-16 March 2007 TOULOUSE Toulouse 935.000 habitants en 2004 + 15.000

Plus en détail

DIAGNOSTIC TERRITORIAL. DUPAYSCHALONNAIS enjeux et questions pour l avenir. page 1

DIAGNOSTIC TERRITORIAL. DUPAYSCHALONNAIS enjeux et questions pour l avenir. page 1 DIAGNOSTIC TERRITORIAL DUPAYSCHALONNAIS enjeux et questions pour l avenir page 1 édito Aménager le territoire, permettre le développement de chaque commune dans le cadre d une vision globale partagée,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DANS LE 7 E ARRONDISSEMENT D UN PLAN DE DEPLACEMENT ENTREPRISE MERCREDI 10 OCTOBRE 2007, A 11H00 SALLE LUMIERE CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LYON CONTACTS PRESSE : Association

Plus en détail

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares

ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS. 2. Urbanisation autours des gares ENSEIGNEMENTS POUR L'AGGLOMERATION LYONNAISE DES RECENTES ENQUETES DEPLACEMENTS 2. Urbanisation autours des gares Comité syndical du Sepal 26 novembre 2007 Deux enquêtes récentes: Une enquête auprès des

Plus en détail

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie

Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie Plan Local d Urbanisme Commune d Allenjoie La traduction du projet communal dans la vie quotidienne. Réunion publique 1 Sommaire Rappel des grands moments de l élaboration du dossier du P.L.U. d Allenjoie.

Plus en détail

LE PLAN LOCAL D URBANISME

LE PLAN LOCAL D URBANISME LE PLAN LOCAL D URBANISME PRESENTATION DU 4 février 2009 Conseil Municipal LE DOCUMENT ACTUEL: LE POS PLAN D OCCUPATION DES SOLS: Issu de la Loi d Orientation Foncière du 30 Décembre 1967, les POS fixe

Plus en détail

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE

SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE LIVRET I SYNTHESE ET ACTUALISATION DES DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE 5 Sommaire I SYNTHESE page 5 II REACTUALISATION FEVRIER 2006 : DYNAMIQUES REMARQUABLES DU TERRITOIRE page 18 III DIAGNOSTIC

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME Département de la Loire-Atlantique (44) Commune de La Plaine sur Mer PLAN LOCAL D URBANISME Réunion publique de concertation 14 janvier 2013 Les étapes de l élaboration du PLU Prescription (DCM) 11/06/2009

Plus en détail

Prendre en compte les enjeux de développement durable

Prendre en compte les enjeux de développement durable Contrat de territoire2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires. Prendre en compte les enjeux de développement durable FICHE ACTION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement Car2go. Lyon - 1 ère ville française à accueillir ce nouveau service d autopartage

DOSSIER DE PRESSE. Conférence de presse de lancement Car2go. Lyon - 1 ère ville française à accueillir ce nouveau service d autopartage DOSSIER DE PRESSE Conférence de presse de lancement Car2go Lyon - 1 ère ville française à accueillir ce nouveau service d autopartage 1 er février 2012 Contact presse : Julie GAUDE Service presse Grand

Plus en détail

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la

Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la 1 2 3 Un lieu de vie : Ecole maternelle du Foulon (4 classes), quartier résidentiel. Un espace ressource: Principal captage d eau potable des Vallons de la Tour. Un espace naturel et récréatif: La Bourbre,

Plus en détail

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME»

Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» Prévoir ensemble l avenir de Pont-du-Château avec le «PLAN LOCAL d URBANISME» La lettre d information municipale n 7 de mars 2005 vous a présenté et expliqué le pourquoi du Plan Local d Urbanisme (PLU).

Plus en détail

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199

Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE. Plan de Déplacements Urbains Rapport de Diagnostic Juin 2008. Page 1 / 199 Rapport de Diagnostic du PDU SOMMAIRE Page 1 / 199 SOMMAIRE 1. La démarche d élaboration d un... page 5 1.1. Le cadre réglementaire... 6 Les grandes lois... 6 Les objectifs assignés par la loi au PDU...

Plus en détail

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Fiche communale BOURG LES VALENCE

Fiche communale BOURG LES VALENCE Fiche communale BOURG LES VALENCE Synthèse de l entretien en commune du 30 juin 2011 CARACTERISTIQUES GENERALES DE LA COMMUNE La ville de Bourg les Valence est traversée par différents axes de communication

Plus en détail

Plan Climat Énergie Territorial

Plan Climat Énergie Territorial Plan Climat Énergie Territorial Présentation des actions 2012-2020 2 avril 2012 1 1 de 2011 à 2020, poursuivre la dynamique de co-construction Nov.2010-Mai 2011 Diagnostics Février-Mai 2011; publication

Plus en détail

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR

3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR 3. UN URBANISME RESPECTUEUX DE L ENVIRONNEMENT REPOSANT NOTAMMENT SUR LA MAÎTRISE DES DÉPLACEMENTS. Pour assurer un aménagement et un développement durable, la Ville de Boulogne- Billancourt souhaite mener

Plus en détail

BOISSY SAINT LEGER 17 rue de Wagram

BOISSY SAINT LEGER 17 rue de Wagram RESIDENCE WAGRAM BOISSY SAINT LEGER 17 rue de Wagram PRESENTATION DU PROGRAMME La résidence WAGRAM est située au 17 rue de WAGRAM, en plein centre ville, à 500m du RER A qui relie notamment aux gares de

Plus en détail

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1

Révision du SCoT du Pays Segréen. Réunion publique lundi 30 novembre 2015. Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 Révision du SCoT du Pays Segréen Réunion publique lundi 30 novembre 2015 Révision du SCoT du Pays Segréen Comité technique Novembre 2015 1 SOMMAIRE Point d étape / avancement du SCoT Présentation du projet

Plus en détail

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable

III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable III. Le Projet d Aménagement et de Développement Durable Ces interrogations ont servi de base à la formulation d un projet de vie communale exprimé au travers du PADD. Elaboré selon un objectif général

Plus en détail

Développement durable et Agenda 21 local

Développement durable et Agenda 21 local Développement durable et Agenda 21 local La notion de développement durable est apparue en 1992 lors du Sommet de la Terre de Rio de Janeiro. «Le développement durable est un développement qui répond aux

Plus en détail

Au service d une politique d aménagement durable exemplaire en Bretagne

Au service d une politique d aménagement durable exemplaire en Bretagne Au service d une politique d aménagement durable exemplaire en Bretagne 2 Avec le nouveau dispositif co-fau², la égion Bretagne souhaite aider les collectivités bretonnes à aller plus loin dans leurs projets

Plus en détail

Agenda 21 de la Communauté de Communes du Pays de Gex

Agenda 21 de la Communauté de Communes du Pays de Gex Liste des présents : Agenda 2 de la Communauté de Communes du Pays de Gex Compte rendu de l Atelier 2 de diagnostic n 2 : «Préservation des ressources naturelles» 29 février 202 Salle des fêtes Lélex 8h0

Plus en détail

Restitution Publique. Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle

Restitution Publique. Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle Restitution Publique Vendredi 18 avril 2008 - Ségoufielle 1 Présentation du projet Contexte Projet du Domaine d Approfondissement de l Ecole d Ingénieurs de Purpan, Toulouse (21 étudiants) Territoire du

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

PROJET. La Duchère. Entrepreneurs. La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets

PROJET. La Duchère. Entrepreneurs. La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets PROJET Lyon PROJET Lyon La Duchère La Duchère Entrepreneurs La Duchère, un territoire à la hauteur de vos projets Sur la 3 e colline de Lyon un site accessible, un quartier attractif Au nord-ouest de Lyon,

Plus en détail

BedZED, un quartier zéro émission au sud de Londres

BedZED, un quartier zéro émission au sud de Londres BedZED, un quartier zéro émission au sud de Londres Quartier neuf sur friche, London - Sutton, Angleterre Au sud de Londres, dans la ville de Sutton, Beddington Zero Emissions Development (BedZED) est

Plus en détail

Ville éco-responsable

Ville éco-responsable E 2 FAVORISER UN DEVELOPPEMENT RESPONSABLE La Ville souhaite, par son exemplarité, encourager la mise en place d un développement plus durable sur son territoire. Déjà investie sur plusieurs problématiques

Plus en détail

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise

LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise LA STRATÉGIE ÉNERGÉTIQUE? Simple volet d une Stratégie d Entreprise REVE PROJET Objectifs Moyens Actions Freins Indicateurs Résultats Attentes des parties prenantes Bilan global Diagnostic stratégique

Plus en détail

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien

L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien Les Quartiers Crêt de Roc et Tarentaize-Beaubrun, dans le dossier ANRU de Saint Etienne L ambition de la qualité urbaine dans la reconquête de l habitat ancien La stratégie habitat de la Ville de Saint

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole

Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Plan Climat Energie Territorial de la Communauté d Agglomération d Angers Loire Métropole Forum du Climat du 6 février 2010 Rencontre intermédiaire Compte rendu Les éléments présentés ci-après reprennent

Plus en détail

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL

COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DU GRAND RODEZ AMENAGEMENT DE LA ZAC COMBAREL COMMUNE DE RODEZ CESSION LOT B1- PROGRAMME IMMOBILIER RESIDENTIEL CONSULTATION DE PROMOTEURS ET D ARCHITECTES PHASE 1- CANDIDATURES

Plus en détail

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH

ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH CAHIER DES CHARGES Commune de Lanslevillard MAI 2013 ETUDE URBAINE ET PAYSAGERE PRE-OPERATIONNELLE DU CŒUR DE LANSLEVILLARD, DU QUARTIER DE LA MAIRIE ET DE LA RUE ST ROCH SOMMAIRE 1/ Modalités d intervention

Plus en détail

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER

REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REVISION SIMPLIFIEE DU P.L.U. Z.A.C. DU DOMAINE DE CAYLUS : CREATION D UN ECOQUARTIER REUNION PUBLIQUE DU 8 MARS 2012 Architecte/urbaniste Agence A. Garcia-Diaz Bureau d Etudes Techniques SERI SITUATION

Plus en détail

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE

1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE 1ERE PARTIE : BILAN EVALUATIF DES POLITIQUES PUBLIQUES ET PROGRAMME DE VITRE COMMUNAUTE EN MATIERE DE DEVELOPPEMENT DURABLE Pour un développement économique équilibré favorisant l emploi durable Pour un

Plus en détail

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords

Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Ville de Roanne Quartier Saint Clair Groupe scolaire Mayollet et ses abords Square G Brassens Groupe Scolaire Centre Social Rue de Villemontais Une nouvelle centralité pour le quartier Saint Clair Impasse

Plus en détail

Plan Local de Déplacement

Plan Local de Déplacement Plan Local de Déplacement 6/09/0 : Restitution du diagnostic Plan Local de Déplacement 6/09/0 : Restitution du diagnostic Lutte contre les inondations Schéma directeur des eaux pluviales Plan Local de

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Appel à idées «Urbagare» 2013

Appel à idées «Urbagare» 2013 Appel à idées «Urbagare» 2013 Processus et enseignements 9E ASSISES RÉGIONALES DE L HABITAT, DU FONCIER ET DE L URBANISME Marseille 20 janvier 2015 Hôtel de Région Sommaire 1. Présentation de l appel à

Plus en détail

Révision générale du plan local d urbanisme

Révision générale du plan local d urbanisme Révision générale du plan local d urbanisme Qu est ce qu un plan local d urbanisme? Le PLU est un outil d'aménagement et de gestion de l'espace qui permet de planifier, maîtriser et ordonner l'organisation

Plus en détail

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local.

Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme. 17 novembre 2014. Atelier Habitat - Equipement. Révision du. Plan Local. Atelier Habitat - Equipement 17 novembre 2014 Assistance pour la modification du Plan Local d Urbanisme Révision du Plan Local d Urbanisme 1 Situation et structuration Plan réalisé par CAZAL Source : Département

Plus en détail