UNIVERSITÉ BORDEAUX III -MICHEL DE MONTAIGNE INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE DÉPARTEMENT INFORMATION COMMUNICATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UNIVERSITÉ BORDEAUX III -MICHEL DE MONTAIGNE INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE DÉPARTEMENT INFORMATION COMMUNICATION"

Transcription

1 UNIVERSITÉ BORDEAUX III -MICHEL DE MONTAIGNE INSTITUT UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE DÉPARTEMENT INFORMATION COMMUNICATION Année 2011 Cote : Mémoire professionnel pour obtenir la LICENCE PROFESSIONNELLE RESSOURCES DOCUMENTAIRES ET BASES DE DONNÉES spécialité IMAGE FIXE, IMAGE ANIMÉE ET SON Présenté et soutenu par Armand LALU L intégration d un service iconographique à l actualisation d un intranet : le cas du Service Photographique de Radio France Directeur du mémoire Monsieur Michel Coupal 1

2 Remerciements En préambule de ce mémoire professionnel, je souhaite adresser mes remerciements aux personnes qui m ont apporté leur aide et qui ont ainsi contribué à l élaboration de ce travail. Je tiens à remercier tout d abord mon tuteur de stage, Frédéric Michel, documentalisteiconographe du Service Photographique de Radio France pour ses conseils, son professionnalisme et sa disponibilité. Mon intégration dans les meilleures conditions ainsi que la confiance qu il m a administrée à mon égard. J ai apprécié sa patience pour avoir répondu à toutes mes questions tout au long du stage. Il m a offert la possibilité d être autonome et m a permis d acquérir de nouvelles compétences professionnelles. Je remercie également Christophe Abramowitz, pour m avoir donné une idée du travail en coopération, et qu un photographe a beaucoup de choses à apprendre au métier que j apprends. Je le remercie donc pour ses conseils avisés et de consolider mes premiers pas dans ce domaine qui me passionne. Je remercie également les directeur(e)s et employés des différents services et radios de Radio France pour leur écoute, leur accessibilité et leur confiance dès les premiers jours de stage. Une pensée particulière est adressée aux personnes qui m ont accordé un entretien ainsi que les salariés qui ont répondu à mon questionnaire. Enfin, je remercie Michel Coupal, pour m avoir aidé à affiner mon sujet de recherche, ainsi que de m avoir conseillé et soutenu tout au long du stage. 2

3 Sommaire Introduction...4 Chapitre 1 : Présentation de Radio France et du Service Photo 6 Chapitre 2 : Présentation, changements et perspectives du nouvel intranet de Radio France..25 Chapitre 3 : Intégration du fonds iconographique du Service Photo...37 Conclusion..60 3

4 Introduction Les sociétés de service public spécialisées dans l audiovisuel ne sont pas légions en France. En effet, on ne dénombre que France Télévisions concernant la télévision et Radio France concernant la radiodiffusion, mais également l Institut National de l Audiovisuel concernant l archivage. Mais ces trois organismes occupent une place importante dans plusieurs secteurs (économique, emploi, culturel, etc.) et ont un rôle à jouer dans notre contexte actuel, c est-à-dire être compétitif dans les principaux domaines actifs comme la technologie et d affronter la concurrence dans ce secteur qui ne cesse de croître. Un point de vue étonnant est celui des différents médias utilisés par ces sociétés pour répondre à la demande des utilisateurs, que se soit en externe pour le public ou en interne pour les employés. Ainsi, Radio France propose évidemment sur ces sept stations de radiodiffusion des programmes variés, mais également sur Internet des podcasts, ou encore sur intranet des documents en ligne. Bien que Radio France n opère que dans le milieu radiophonique, l organisme possède un Service Photographique qui devient de plus en plus important au fil des années et ceux pour plusieurs raisons : importance de l image dans le monde où nous vivons, indispensabilité pour un média d avoir des professionnels de la photographie et de l information, facilité de communication aux services de la société et aux entreprises extérieurs. On peut assimiler le Service Photo 1 de Radio France à une agence photographique de presse car il possède les mêmes missions à savoir une sélection des meilleures images et une transmission de celles-ci aux radios du groupe ou aux entreprises extérieures. Tout comme ces agences, le Service Photo a du s adapter à l ère du numérique et aux nouvelles pratiques de traitement et de diffusion de l image. Ainsi en restant dans cette continuité d évolution technologique du service et de répondre aux attentes de tous, le Service Photo envisage son intégration sur le nouvel intranet mise en place à Radio France et en service d ici le courant de l année. Grâce à cette incorporation, cela constituerait un réel atout pour le statut du Service Photo. Il y aurait la possibilité de mettre à disposition des employés l intégralité ou une partie du fonds iconographique et d acquérir une plus large visibilité dans l organisme. 1 L utilisation du terme «Service Photo» sera utilisée tout au long de ce mémoire car le service est nommé comme cela à Radio France 4

5 Cette accessibilité de la part des utilisateurs entraîne avec elle la valorisation et la reconnaissance du travail du photographe et du documentaliste-iconographe. L intranet et la base de données qu il faudra mettre en place permet également d entraîner une véritable prise de conscience de la part du Service Photo. En effet, cela remet en cause l importance de la communication humaine et des images au sein du service et de l entreprise. Cette nouvelle ambition de travail est possible grâce au nouvel intranet et à ses nombreuses possibilités. Il devient alors nécessaire de participer à la création de nouveaux projets. Mais l intégration du fonds iconographique amène alors à étudier de plus près les problèmes qui vont se poser. En effet, on peut se demander quelles vont être les contraintes qui apparaîtront? Et quelles sont les solutions qu il faut trouver pour résolver les difficultés qui seront de plusieurs natures : techniques, juridiques, humaines, etc. Pour répondre à cette problématique, nous verrons dans un premier temps une présentation de Radio France et du Service Photo avec une observation du fonds iconographique. Puis dans un deuxième temps, nous analyserons les nouvelles possibilités qu offre le nouvel intranet, ainsi que les futurs changements de méthodes de travail qu il entraînera dans les différents services. Enfin, nous mettrons en avant les difficultés à envisager et la proposition de solutions concernant l intégration du fonds sur l intranet. 5

6 Chapitre 1 : Présentation de Radio France et du Service Photo 1.1 Présentation de Radio France Histoire de Radio France En 1922, la Radiodiffusion a vu le jour en France, comme dans nombre de pays étrangers, au sein de l administration des PTT, où était déjà exploitée la technique voisine de la Télégraphie Sans Fil (TSF). Parallèlement apparaissaient des postes privés concurrents. En 1926, l administration des PTT créait un Service de la Radiodiffusion chargé d assurer, notamment, l installation et l exploitation technique du réseau d Etat. En 1928, la création de nouveaux postes privés était interdite et ceux qui existaient étaient soumis à un régime d'autorisation d'exploitation à durée limitée. En 1939, la Radiodiffusion est érigée en administration publique autonome rattachée à la Présidence du Conseil sous le nom de Radiodiffusion Nationale 1. Elle conservera ce nom durant la guerre sous le gouvernement de Vichy, avec des rattachements variables, de la Présidence du Conseil au Ministère des Affaires étrangères. En mars 1940 est créé un Commissariat général à l Information. Les programmes de la Radiodiffusion Nationale installée à Vichy et à Marseille et ceux de Radio Paris sont les principaux autorisés. Ils disparaissent respectivement les 18 et 26 août Si la Radiodiffusion est contrôlée par Vichy, les idées de la "France Libre" sont néanmoins diffusées au sein de programmes en langue française, comme sur la BBC à Londres ou sur Radio Brazzaville au Congo. Par ailleurs, à partir du 3 février 1943, à la suite du débarquement allié en Afrique du Nord, Radio PTT Alger devient " Radio France, le poste de la France en guerre". Le 23 février 1943, est créé l Office Radio France, chargé de contrôler l ensemble de la radio en Afrique du Nord. A la Libération, la Radiodiffusion Nationale devient Radiodiffusion de la Nation Française, du 21 au 28 août 1944, puis Radiodiffusion Française (RDF), de 1944 à 1949, rattachée à la Présidence du Conseil. En 1945, l'autorisation d'émettre des radios privées est retirée, instaurant de fait un quasi-monopole d'etat. 1 Source : 6

7 La Radiodiffusion reste sans statut propre, sous un régime administratif, rattachée alternativement au Ministère de l'information, à la Présidence du Conseil ou au Premier Ministre. Pour diffuser ses programmes, la RDF s est attelée à la reconstruction de son réseau largement détruit à la Libération. La RDF diffuse deux programmes sur ondes moyennes, le Programme National et le Programme Parisien, dont les contenus sont un mélange d'émissions sérieuses et divertissantes. Le 7 avril 1946, démarre le Club d'essai, programme laboratoire pour le perfectionnement de l'art radiophonique qui reprend les orientations du Studio d'essai de Pierre Schaeffer. Le 29 avril 1946, la Maîtrise est créée à l initiative d Henry Barraud, compositeur et Directeur de la Musique. Cet ensemble vocal d enfants se produit avec les Orchestres et les Chœurs de la RDF dans des œuvres contemporaines et du grand répertoire. Le début de l année 1947 voit le démarrage sur ondes longues et ondes moyennes de Paris Inter qui récupère les émissions du Club d'essai et diffuse retransmissions et musique enregistrée avant de s affirmer comme un programme à part entière. Le 9 février 1949, la Radiodiffusion Française, en charge du service public de la radiotélévision, devient la Radiodiffusion Télévision Française (RTF). Le décret du 5 février 1959, qui ratifie le monopole d'etat, la dote d'un statut "d'établissement public à caractère industriel et commercial" disposant d'une certaine autonomie de gestion. Elle est placée alors sous l'autorité du Ministre de l'information. A la suite d un concours lancé en 1952, et remporté par l architecte Henry Bernard, grand Prix de Rome, la Maison de la RTF est construite au 116 quai de Passy dans le 16ème arrondissement à Paris. Elle est inaugurée par le Général de Gaulle le 14 décembre La RTF dispose enfin d un siège social. La réforme des programmes, qui intervient le 1er janvier 1958, modifie la répartition des émetteurs et donne aux chaînes une identité plus forte : Paris Inter devient France I et diffuse 24h sur 24h un programme qui privilégie l information directe et instantanée et reflète tous les aspects de la vie quotidienne. Le Programme Parisien devient France II Régional, chaîne du divertissement. Le Programme National devient France III, chaîne de la culture et de l'art qui reflète toute l'activité intellectuelle française au plus haut niveau. Le Programme en Modulation de Fréquence France IV, supprimé par cette réforme, sera vite rétabli devant les protestations des auditeurs et deviendra en mars 1960 France IV Haute Fidélité, programme au service de la musique, reçu sur une grande partie du territoire. En octobre 1963, le nombre des chaînes de radio est ramené à trois : RTF Inter, "chaîne des informations, de la gaîté et des conseils pratiques" qui regroupe les émetteurs de France I et France II se scinde en soirée en deux programmes distincts, Inter Jeunesse sur ondes longues et Inter Variétés sur ondes 7

8 moyennes. RTF Promotion reprend les productions de prestige de France II et les émissions culturelles de France III. RTF Haute Fidélité est uniquement consacré à la musique classique, à l exclusion de toutes variétés. Enfin, à la suite d un concours organisé par des associations d auditeurs, RTF Inter, RTF Promotion, RTF Haute Fidélité deviennent, respectivement, à partir du 8 décembre 1963 : France Inter, France Culture, France Musique. La loi du 27 juin 1964 octroie l'autonomie fonctionnelle à l'établissement public, qui devient un Office de Radiodiffusion Télévision Française (ORTF) placé sous la tutelle du Ministre de l'information. A partir de 1969, la tutelle est exercée par le Premier Ministre. La loi du 3 juillet 1972 relative au statut de l'ortf crée un poste de Président-directeur général nommé par le gouvernement. L'ORTF, centre de production de radio et de télévision, conserve ses chaînes de radios existantes (France Inter, France Culture, France Musique et Inter Variétés) et ses deux chaînes de télévision. Le 1 er octobre 1967, la 2ème chaîne télévisée passe à la couleur. La 3ème chaîne télévisée couleur est lancée le 31 décembre Les programmes de radio sont consacrés à l actualité parlée, aux informations, aux sports magazines, aux émissions dramatiques, aux émissions littéraires, aux émissions culturelles, à la musique, aux variétés. L ORTF assure la couverture d évènements exceptionnels comme les premiers pas de l homme sur la lune, en juillet Un programme commun et en direct est diffusé à la fois sur France Inter, France Culture, Inter Variétés. C est "Radio Terre" en direct d Apollo XI pendant 30 heures. Avec France Inter Paris (FIP), diffusé sur ondes moyennes, une conception nouvelle de radio de service voit le jour. Créée le 5 janvier 1971, FIP 514, destinée aux auditeurs de la Région parisienne, est une radio de détente, de service et d accompagnement. Avec 57 minutes de musique par heure, FIP, ruban musical, limite les commentaires aux informations pratiques et aux grands titres de l actualité. En 1971, les stations à vocation régionale comptent trente centres de production et d exploitation. Les programmes régionaux constituent des "décrochages", suppléments aux programmes nationaux. Annoncée en juillet 1974, le démantèlement de l ORTF est promulgué par la loi du 7 août Tout en maintenant le monopole et les obligations du service public, cette loi met fin à l'office et instaure sept unités indépendantes sans instance de coordination : Télévision Française 1 (TF1), Antenne 2, France Région 3 (FR3), Télé Diffusion Française (TDF), Société Française de Production (SFP), Institut National de l'audiovisuel (INA) et Radio France. 8

9 En 1975, Radio France conserve la dénomination des programmes radios utilisée par l ORTF (France Inter, France Culture, France Musique, Fip) et crée Radio France Internationale (RFI). RFI reprend presque à l identique les activités radiophoniques extérieures de la Direction des Affaires étrangères et de la Coopération de l ORTF. Filiale de Radio France en 1982, RFI est indépendante depuis En 1980, deux radios thématiques sont créées : Radio Bleue, sur ondes moyennes, programme destiné aux "aînés" et Radio 7, programme pour les jeunes. Toujours en 1980, c est aussi le lancement des trois premières radios locales expérimentales. Le succès de Fréquence Nord (à partir du 19 mai 1980), de Radio Mayenne (à partir du 16 juin 1980), et de Melun FM (à partir du 11 septembre 1980) préfigure le programme de radios décentralisées mises en place progressivement par le service public. En 1982, nouvelle loi sur la communication audiovisuelle du 29 juillet : Radio France reprend les activités radiophoniques régionales de FR3 (France 3 en région). France Info est créée en 1987, elle est la première radio d information continue 24h sur 24h avec un point sur l info toutes les 30 minutes, des rubriques spécialisées et le suivi de l évolution des évènements. En 1989, Hector, programme musical de France Musique et Victor, programme culturel de France Culture Europe, tous deux numériques, sont créés et diffusés par le satellite TDF 1. En 1996, création de Sophia qui propose une banque de programmes destinée aux radios associatives et commerciales privées marque le lancement du Mouv, nouvelle radio entièrement numérique du service public destinée aux jeunes et implantée à Toulouse. Le Mouv' arrive à Paris en voit la naissance de Radio France Multimédia qui regroupe toutes les nouvelles technologies liées à la transmission de l information. Début des Web Radio thématiques. Radio France se lance dans le "tout numérique". En 2006, Radio France Multimédia met en ligne les premiers podcasts. Chroniques et émissions sont à télécharger gratuitement, parmi une offre progressivement élargie et représentant la plupart des chaînes Radio France à l heure actuelle En 2009, 81,4% des Français 1 ont écouté chaque jour la radio pendant près de trois heures. La radio est un média de contenus puissants et aux possibilités de développement technique et technologique sans cesse renouvelées. Radio France constitue alors une référence sur les supports d écoute traditionnels en demeurant le premier groupe radiophonique en France. 1 Source : Rapport d activité 2009 Radio France 9

10 Radio France est présidée par Jean-Luc Hees depuis le 12 Mai Il a été nommé par le Président de la République Nicolas Sarkozy le 07 Mai Il est l ex-directeur de France Inter et il succède à Jean-Paul Cluzel. Plus de 4000 personnes travaillent à Radio France répartis entre plusieurs secteurs d activités. Le groupe Radio France se compose de sept radios aux contenus différents : - France Inter : Créée en 1963, elle est considérée comme le "vaisseau amiral" de Radio France. France Inter est une radio généraliste, dont l audience cumulée atteignait, début 2009, 10,4%, soient 5 millions et demi d auditeurs quotidiens. Elle propose informations, débat d idées, divertissement, culture, etc. France Inter offre également une programmation musicale, constituée à 50% de titres francophones, et comportant 60% de nouveautés, dont une majorité de nouveaux talents. Au niveau numérique, elles totalisent environ 5,6 million de podcasts par mois. Elle est dirigée par Philippe Val. - France Info : Pionnière de l information en continu, France Info a su, depuis sa création en 1987 par Roland Faure, se constituer un public fidèle. Aujourd hui, elle s adapte à l éclosion de ses nombreux concurrents en innovant toujours plus dans la réactivité, le décryptage, l investigation et le débat d opinions. Elle est la radio la plus écoutée dans les grandes agglomérations, elle réunit 5 millions d auditeurs par jour (pour 8,9% d audience cumulée) et bénéficie de réels prolongements sur son site Internet. Elle propose un journal complet toutes les demi-heures et de nombreux invités tout au long de la journée, ce qui lui permet de couvrir tous les champs de l information. Elle est dirigée par Philippe Chaffanjon. - France Culture : Radio conçue en Sciences, philosophie, littérature, géopolitique ou encore sciences sociales sont au programme de cette chaîne et connaît une croissance régulière du nombre de ses auditeurs ( auditeurs quotidiens / 1,7% d audience cumulée). Premier employeur de comédiens en France (9 000 services par an) pour la fiction et la lecture de textes, France Culture s impose également comme le partenaire culturel privilégié de nombreuses manifestations. 7 heures sont consacrées à la fiction chaque semaine. 3 millions de podcasts sont téléchargés tout les mois. Elle est dirigée par Bruno Patino. 1 Source : Décret du 7 mai 2009 portant nomination du président de la société nationale de programme Radio France - M. Hees (Jean-Luc) : 10

11 - France Musique : Elle représente la station de référence pour la musique classique. Elle convie chaque jour auditeurs (1,5% d audience cumulée) à la découverte de tous les répertoires, au travers d émissions comme d événements exceptionnels. Ses partenariats avec les plus grands festivals (Roque d Anthéron, Folle Journée de Nantes, ) et institutions musicales françaises (Opéra de Paris, Salle Pleyel, Théâtre des Champs-Elysées, Auditorium du Louvre, ) ou internationales (Metropolitan Opera de New York, Scala de Milan, ) lui permettent de diffuser près de 600 concerts par saison, auxquels il faut ajouter les 200 concerts produits par les formations musicales de Radio France. France Musique, grâce à un nouveau site en développement, a également vocation à devenir un véritable outil-ressource pédagogique pour les enseignants, ainsi qu une salle de concerts virtuelle. Elle est dirigée par Marc-Olivier Dupin. - France Bleu : Avec 42 radios locales réparties dans toutes les régions de France, le réseau France Bleu est le plus grand ensemble de radios couvrant 75% du pays. Le réseau France Bleu réunit au total 3,7 millions d auditeurs par jour, pour 7,1 % d audience cumulée. De ce fait, il est le plus adapté, le plus performant pour donner l information de proximité : météo, information routière, agenda sortie, etc. Par son attachement aux langues régionales, au patrimoine ou à la gastronomie locale, le réseau France Bleu soutient toutes les expressions de l identité française. C est à ce titre, aussi, qu il mène une politique résolument active de promotion de la chanson française et des nouveaux talents. - FIP (France Inter Paris) : Radio musicale éclectique, passant du jazz aux hip-hop ou aux classiques de la variété française. Plus de titres différents diffusés chaque année (350 quotidiennement) avec une absence totale de publicité. Avec auditeurs quotidiens, elle est aussi la première radio en termes d écoute sur radiofrance.fr. Elle est dirigée par Julien Delli Fiori. - Le Mouv : Créée en 1997, Le Mouv s est imposée dans le paysage radiophonique comme une radio consacrée exclusivement à la jeunesse. Ouverte sur les nouveautés internationales, elle a développé son expertise de la scène francophone et sa capacité à promouvoir les jeunes talents. En 2009, avec une programmation élargie à l électro et au hip hop, Le Mouv étend encore son rôle de radio starter, défricheuse et prescriptrice. Suivie chaque jour par auditeurs répartis sur un réseau de 28 villes étudiantes, Le Mouv met également l accent sur les événements culturels proches de ses auditeurs. Egalement à l initiative de nombreuses soirées 11

12 exceptionnelles, elle diffuse régulièrement des concerts et des mix uniques, parfois captés en direct des studios de Radio France. Le Mouv est la seule radio musicale dotée d une véritable rédaction, qui va chaque jour au devant des préoccupations des jeunes, notamment en décryptant les tendances venues d Internet. Elle est dirigée par Hervé Riesen. Radio France possède également une Direction de la Musique, composée de quatre formations musicales produisant environ 200 concerts par an : - Orchestre National de France (ONF) : Il aborde l intégralité du répertoire des grandes formations symphoniques mais affiche une préférence pour la musique française et les grandes œuvres du XX ème siècle. Il est dirigé par Danièle Gatti et est composé de 120 musiciens. - Orchestre Philarmonique de Radio France : Il joue simultanément aussi bien en petit ensemble instrumental, en orchestre de chambre ou en grande formation symphonique. Il est dirigé par Myung-Whun Chung et est composé de 140 musiciens. - Chœur de Radio France : Il est le seul grand chœur permanent symphonique en France. Il participe à la création et à la diffusion de la musique contemporaine. Il s associe aux formations et donne des concerts a capella ou avec un petit nombre de musiciens. Il est dirigé par Matthias Brauer et est composé de 105 artistes. - Maîtrise de Radio France : Il réunit une vocation musicale et pédagogique. Elle met en valeur le répertoire choral français pour les enfants. Elle est dirigée par Sofia Jeannin et est composée de 120 élèves. Un des grands projets de Radio France cette année est la continuation de la réhabilitation de la Maison de la Radio. Depuis le début en 2005, près de 200 entreprises participent à cet aménagement et environ 330 millions d euros sont investis pour la finalisation du projet. En détail, un parc de stationnement est en finalisation de construction, une «rue intérieure» de 130m de long traversera la Maison, les espaces extérieurs seront totalement réaménagés et un nouvel auditorium est prévu pour accueillir les différentes formations de la Direction de la Musique. La fin des travaux est prévue pour 2016 et cela implique de nombreux bouleversements avant cette période. En effet, cette réhabilitation touchent quasiment tous les services qui devront déménager et travailler dans d autres bureaux prévus pour l occasion. 12

13 Une autre priorité pour Radio France est son adaptation et son évolution concernant les technologies actuelles. Près de 11 millions d euros ont été investis en 2009 pour faire passer l ensemble des moyens techniques aux multimédias. Ainsi plusieurs actions ont été engagées pour renforcer l accès aux contenus, dans l objectif de s adapter aux évolutions permanentes des usages du public et de s élargir à de nouveaux auditeurs. Comme annoncé par Jean-Michel Kandin 1 : «Il faut que les studios actuels et futurs répondent aux exigences numériques des auditeurs qui veulent bien sûr du son, mais qui demain voudront aussi plus d images et de textes». On peut citer comme exemple le site internet de Radio France qui a été remis à neuf en Outre une navigation plus fluide et un design rénové, il propose un moteur de recherche performant, un agenda dynamique, des accès directs pour écouter en ligne les différentes radios. Autres exemples de cette reconversion numérique, le succès des podcasts qui totalisent plus de 9 millions de téléchargement par mois au total et l application Radio France pour smartphones. Mais cette volonté de changement technologique s applique également en interne. En effet, après le site internet, un nouvel intranet est en train d être crée qui changera certainement les méthodes de travail de nombreux services, y compris le Service Photo avec la possible intégration de son fonds iconographique. 1.2 Le Service Photo de Radio France Historique Né en 1931, Roger Picard est champion de France cycliste sur piste en Il se lie d amitié avec des journalistes sportifs qui, connaissant sa passion pour l image lui proposent de réaliser quelques photographies avec eux. Il débute alors une carrière de photo journaliste qui le conduit à collaborer avec des agences de presse (Promo Presse, Paris International Presse, Parimage, Agip), des journaux internationaux (l Aurore, Women s Wear Daily, Bunte, OGGI) mais également avec des maisons de productions tel que Warner Bros ou la Columbia. Il devient le photographe attitré de Georges Cravenne, producteur de cinéma et créateur des Césars du cinéma de 1968 à En 1972, il rejoint l ORTF qui lui propose en 1975 sous la direction de Jacqueline Baudrier de créer le Service Photo de Radio France. Il dirigera ce service jusqu à sa retraite. 1 Directeur général adjoint chargé des Techniques et des Technologies nouvelles, Source : Rapport d activité

14 1.2.2 Mission du Service, rôle et objectif du documentaliste-iconographe Le Service Photo est situé au 10 ème étage de la Maison de la Radio, au bureau depuis 3 ans suite à la réhabilitation de la Maison de la Radio. En effet, lors de leur arrivée en 1999, Christophe Abramowitz, le photographe et Frédéric Michel, le documentalisteiconographe, possédaient deux bureaux distants. Le laboratoire était au 5 ème étage, le studio au 3 ème et le bureau de Frédéric Michel au 1 er. Un autre déménagement est prévu en Septembre. Le bureau du 1 er étage est devenu l endroit ou sont stockées les photographies argentiques, plus précisément les négatifs monochromatiques (Noir et Blanc) ainsi que les négatifs couleurs. Il y a aussi la présence de diapositives couleurs. Nous y reviendrons en détail par la suite. Comme énoncé précédemment, le Service est donc constitué d un photographe et d un documentaliste-iconographe. Ils sont dirigés sous un angle hiérarchique et organisationnel par la Direction de la Communication, dirigée par Morgane Le Val. La Direction est ensuite divisée en deux autres services, à savoir la Direction de la Communication Externe et la Direction de la Communication Interne dirigée par Marianne Devillegers. Il n appartient donc pas aux divers services de documentation et d archives présents à Radio France, centralisés sur les archives sonores d émissions ou de musique en tout genre. Le photographe réalise des clichés qui lui sont demandés par les différents services de Radio France. Ainsi, les principales demandes sont : - Des séances photos réalisées à la Maison de la Radio, en studio ou en extérieur des différentes personnalités représentant Radio France : journalistes, animateurs, rédacteurs en chef, directeur(e)s de services, etc. - Le suivi d un événement organisé par Radio France ou où Radio France est partenaire. C'est-à-dire généralement où une radio de Radio France est présente pour couvrir l occasion. Ex : Prix du sportif de l année, Prix du Livre France Inter, festivals de théâtre, festivals de musique, 24h du Mans, etc. - Les prises de vues pour la mise en place de dossiers interne ainsi que pour le site internet. Là aussi, ce sont généralement des photographies de personnes travaillant pour Radio France, partout en France. 14

15 - Les photographies réalisées pour Texto, le magazine trimestriel interne de la Maison de la Radio et constitué par la Direction de la Communication Interne. Toutes sortes de prises de vues peuvent être alors demandées. Après avoir effectuées ces photographies, le photographe les dépose sur les différents serveurs internes du Service Photo. Il réalise par la suite une sélection de ces meilleurs clichés qui est envoyée par le documentaliste-iconographe au service précurseur de la demande. Puis, après retour et validation de certaines photographies, le photographe réalise les retouches sur ordinateur et Frédéric Michel les envoie généralement en Haute Définition ou en Basse Définition comportant un copyright (mention obligatoire : Radio France / Christophe Abramowitz). Le documentaliste-iconographe est donc chargé de toute la gestion des documents argentiques et numériques, mais également de l agenda du photographe. En détail, son rôle est donc de prendre en compte les demandes, de stocker les photographies, de les indexer, de les envoyer et de réaliser des tirages sur différents formats à quelques occasions. Ainsi, il réalise pour la plupart les mêmes étapes que l on peut trouver dans un service de documentation à savoir de rechercher des documents dans une base de données, de les traiter et de les communiquer. Les différents objectifs de ce métier au sein de Radio France sont donc d être réactif face aux demandes, d être organisé afin de rechercher au mieux les photographies, de connaître l univers de la photographie et de satisfaire avec le plus de professionnalisme possible les différents services avec qui le documentaliste-iconographe travaille. Concernant les missions du Service Photo, on peut l assimiler à celle des agences photographiques de presse. En effet, elle constitue un relais entre les photographes et les différents médias. Ici, le Service Photo peut être considéré comme «l étape» entre le photographe de Radio France et les différents services du groupe. Ainsi comme pour une agence photographique de presse, elle doit sélectionner les meilleurs clichés et les communiquer à ceux qui en font la demande. Le Service Photo est donc un service qui est un point central de Radio France malgré la présence que de deux personnes et du manque de reconnaissance du travail de ceux-ci. En effet, sans le Service Photo, Radio France ne pourrait illustrer ses communiqués, ses dossiers, son site internet ou son magazine interne. 15

16 1.2.3 Etude de l existant Il s agit d analyser qualitativement et quantitativement les modalités de fonctionnement actuel du Service Photo, pour évaluer le fonds documentaire et son organisation. Le Service Photo possède un fonds iconographique volumineux en prenant en compte la date de sa création. En effet, en partant d une moyenne de 10 photoreportages par semaine, comportant 50 photographies chacuns, et ceci depuis 1975, on arrive à environ 3,5 millions de clichés. Bien que cela ne constitue aucun chiffre officiel, cela constitue un fonds important pour un petit service comme celui-là. Il faut cependant garder à l esprit qu avant l arrivée du numérique, les différents photographes prenaient moins de photographies et la sélection était donc moindre. En détail, à la fin du mois de Mai 2011, le Service Photo comptait reportages depuis le début des activités commençait par Roger Picard reportages sont sur négatifs et les restants sont numériques. Le bureau comporte deux armoires où sont entreposés les planches-contact 1. Les négatifs quant à eux sont situés à l ancien bureau du premier étage et dans plusieurs placards prévus à cet effet au même étage. L indexation de ces clichés est réalisée sommairement. En effet, les informations relatives aux photographies sont présentes sur papier, triées par ordre alphabétique des personnes mise en évidence sur celles-ci. En plus du nom, on trouve également la date, le lieu de la prise de vue ainsi que le photographe. De nombreux négatifs ont été numérisés dans la base de données, mais en fonction de la demande. Ainsi, il faudrait penser dans un temps futur à numériser tous les négatifs afin de posséder une base de données complète, dans le sens où l indexation serait retravaillée et où il n y aurait plus besoin de se déplacer pour les récupérer. Concernant les photographies numériques, elles sont stockées sur plusieurs serveurs mis à disposition par le service multimédia de Radio France pour le Service Photo. Elles totalisent environ 3 To (téraoctets) d espace sur les serveurs. Ces photographies sont présentes 1 Tirage d'images de la même taille que les négatifs, réalisé en plaçant les négatifs en contact avec le papier et en les exposants à la lumière. Utile pour sélectionner les vues à agrandir. Source : ACTUPHOTO. Glossaire Photo [en ligne]. Actuphoto.com, [?] (consulté le 28 Mai 2011). Disponible sur : <http://www.actuphoto.com/definition-planche%20contact.html>. 16

17 dans la base de données et sont indexées plus rigoureusement que pour les négatifs. Ainsi, la recherche en est simplifiée et raccourcie au niveau du temps. Les tirages réalisés en plusieurs formats (A2, A3, A4) selon la demande ne sont pas stockés par le Service Photo car ils représentent pour la plupart des photographies encadrées dans différents endroits de la Maison de la Radio. 1.3 Les outils de gestion documentaire et de communication CINDOC La base de données iconographique utilisée par le Service Photo est CINDOC sous sa version 4.6. Ce logiciel est développé par Cincom et est à la base un SGBD (Système de Gestion de Base de Données), maintenant considéré à l heure actuelle comme un logiciel de GED (Gestion Electronique de Documents) ou de gestion de contenus (plus connu sous le nom ECM : Enterprise Content Management). CINDOC est utilisé par le documentaliste-iconographe depuis Il lui permet évidemment de stocker les photographies mais les clichés présents dans la base ne sont que ceux sélectionnés pour leur diffusion, c est-à-dire les meilleures photographies retouchées et comportant la mention de responsabilité. Mais CINDOC remplit également ces conditions de SGBD, à savoir une recherche facilitée et une indexation maîtrisée. Néanmoins, le logiciel est utilisé le plus souvent pour les demandes en corrélation avec les reportages anciens. En effet, les reportages sont à la base stockés sur les serveurs avec une classification périodique et un identifiant. Ainsi, pour les derniers reportages, il n y a pas besoin de passer sous CINDOC à cause de ce système de stockage et de la mémoire du documentaliste-iconographe et du photographe. Mais le logiciel reste tout de même indispensable pour une bonne gestion du fonds. 17

18 Image 1 Capture D'écran CINDOC 4.6, 2011, CINCOM-ECM Au niveau de l indexation, il y a la possibilité de décrire une photographie en 32 champs respectifs. Néanmoins, ils ne sont jamais tous utilisés en raison de leurs valeurs significatives. En effet, habituellement, seuls 16 champs sont remplis, dont 4 à incrément automatique (numéro de la fiche, numéro du reportage, date de la création de la fiche et les documents associés). Comme dans tous services documentaires, l utilisation de la base de données évolue à cause de plusieurs facteurs (mise à jour du fonds, nouveautés technologiques, etc.) et donc par extension la politique d indexation n est plus la même. Ainsi, c est pour cela que de nombreux champs ne sont plus employés après réflexion et durée de l utilisation de la base de données. Pour exemple, les champs «nombre en archive» et «cédérom» n ont plus aucune utilité car les archives numériques (fonds argentiques numérisés et photographies numériques) ne sont plus stockées sur CD. De même pour le champ «sujet» qui n est plus utilisé car il possède les mêmes données que les champs «personne(s)» et «portrait(s)». 18

19 Ce qui avait pour finalité de créer du bruit 1 et de pénaliser l utilisateur dans la recherche. Les informations inscrites dans les champs (date, mots-clés, description) sont enregistrées dans un répertoire de données propre à chaque champ. Il n y a donc pas de thésaurus 2 présent dans la base. Au niveau des autres fonctionnalités documentaires, il est possible d intégrer lors de la création d une fiche un lot, c est-à-dire d incorporer à la fiche les photographies relatives au reportage décrit. L utilisateur peut donc par la suite visualiser les photographies directement, de les ouvrir avec un programme associé ou de les copier dans un dossier voulu. Il y a également la possibilité de personnaliser les fiches avec un code couleur (couleurs associées à un champ), ce qui permet pour exemple à l utilisateur de remplir que les champs ayant une couleur en arrière-fond ou de faciliter sa recherche. CINDOC propose deux modes de recherche : une assistée et une avancée. La recherche assistée permet de remplir les champs en texte intégral ou en sélectionnant dans le répertoire de données les termes appropriés à la recherche. La recherche avancée quant à elle, propose de sélectionner plusieurs champs à la fois, propose un historique des recherches, et permet d effectuer la recherche en texte intégral ou en «signalétique», c est-à-dire apparenté aux requêtes SQL et avec la possibilité d utiliser les opérateurs booléens 3. Les résultats sont présentés par ordre chronologique inversé, c est-à-dire de la fiche la plus récente à la plus ancienne. Tous ces éléments sont importants pour la suite du projet, c est-à-dire la possibilité d intégrer le fonds iconographique du Service Photo sur le nouvel intranet de Radio France. En effet, la base constitue un point de départ où sont présentes les caractéristiques primordiales pour le fonctionnement d une base de données iconographiques sur un intranet. Il faut ensuite se poser la réflexion s il est techniquement possible de transférer la base sur l intranet ou de se tourner vers de nouvelles opportunités. 1 Ensemble de documents non pertinents trouvés en réponse à une question, lors d une recherche d information. Source : ADBS. Vocabulaire de la Doc [en ligne]. Paris : ADBS, 2004 (consulté le 29 Juin 2011). Disponible sur : < 2 Liste organisée de termes normalisés (descripteurs et non-descripteurs) servant à l indexation des documents dans un système documentaire. Source : ADBS. Vocabulaire de la Doc [en ligne]. Paris : ADBS, 2004 (consulté le 29 Juin 2011). Disponible sur : < 3 Opérateur de recherche «ET», «OU» (exclusif), «SAUF», «SOIT», permettant une connexion logique entre des termes de recherche, ou entre lots-résultats, ou entre une combinaison des deux. Source : ADBS. Vocabulaire de la Doc [en ligne]. Paris : ADBS, 2004 (consulté le 29 Juin 2011). Disponible sur : < 19

20 1.3.2 ViewNX2 ViewNX2 est un logiciel gratuit fourni par Nikon, fabriquant d appareils photographiques numériques et d optiques, lors de l achat de l un de leur appareil. Il est aussi téléchargeable sur le site officiel de Nikon. Christophe Abramowitz possède deux appareils photographiques de cette marque, et à le droit en plus de ViewNX2, de CaptureNX2, un logiciel de retouche comparable à Adobe Photoshop. Image 2 Capture d'écran ViewNX2, 2011, Nikon ViewNX2 est un logiciel aux multiples fonctionnalités. Il permet d importer, d organiser, de modifier ou de partager simplement des photographies. Il est utilisé par le Service Photo pour la consultation et l organisation des photographies. 20

21 En effet, ViewNX2 propose à l utilisateur de visualiser directement les images stockées sur les différents serveurs. Il prend en charge de nombreux formats numériques, dont le RAW 1 (appelé NEF pour les appareils photographiques Nikon). Il permet de visualiser les métadonnées EXIF 2, ainsi que d inscrire les métadonnées IPTC 3. Le photographe mentionne donc son nom simplement via ce logiciel. Le logiciel propose aussi quelques outils de retouches sommaires. Il y a également possibilité de trier les images par de nombreuses options (date de prise de vue, taille du fichier, type du fichier, etc.). Le Service Photo utilise le classement par étiquette, qui permet d attribuer à la photographie un numéro. Cette alternative est adoptée par le photographe et le documentaliste-iconographe pour séparer les photographies sélectionnées et non-sélectionnées et/ou susceptibles d être retouchées. Ces fonctionnalités, bien qu appartenant à un logiciel non-documentaire, sont également importantes à prendre en compte. En effet, la visualisation directe des images, la reconnaissance de nombreux formats et l intégration des métadonnées EXIF et IPTC sont des attributs importants pour une base de données iconographique, qui ont logiquement leur place dans une intégration sur un intranet Jalbum Jalbum est un logiciel qui permet de publier des photographies sur Internet simplement, afin d avoir au final un album photo numérique en ligne. Le logiciel est à sa version 9.5, celle utilisée par le Service Photo. Bien que loin d être un logiciel professionnel et orienté plutôt familial et amateur, il trouve toute son utilité dans le Service Photo en tant qu outil de communication. En effet, afin d envoyer les photographies d un reportage à un service de Radio France, le documentaliste-iconographe utilise Jalbum car tout comme les planches-contacts de la photographie argentique, le destinataire reçoit toutes les photographies sous forme d album. Ainsi, cela évite de nombreux inconvénients pour le Service Photo et le 1 Le RAW est un format de fichier qui contient les données du système d acquisition sans traitement spécial. Ces données constituent une sorte de «négatif numérique» qui doit être converti dans un format de fichier standard à l aide d un logiciel. Source : ABSOLUT-PHOTO. Glossaire [en ligne]. Absolut-photo.com, [?] (consulté le 29 Juin 2011). Disponible sur : < 2 Exif désigne des données (informations sur l appareil photo, réglages, horodatage ) associées aux photos numériques (métadonnées). Source : ABSOLUT-PHOTO. Glossaire [en ligne]. Absolut-photo.com, [?] (consulté le 29 Juin 2011). Disponible sur : < 3 Norme d échanges de données créée en 1979 à l initiative de l International Press Telecommunications Council et destinée à l origine au monde de la presse. Elle permet comme la norme Exif de stocker au sein d un fichier image de multiples informations telles que les droits d auteurs, la légende, les mots-clés». Source : FUTURA- SCIENCES, Dictionnaire [en ligne]. Futura-sciences.com, [?] (consulté le 29 Juin 2011). Disponible sur : <www.futura-sciences.com/fr/definition/t/high-tech-1/d/iptc_4537/>. 21

22 destinataire. Grâce à Jalbum, de nombreuses photographies peuvent être envoyées, quelque soit leur taille, et donc évite d envoyer de nombreux mails qui ont une capacité de stockage restreint. De plus, le destinataire peut sélectionner les photos simplement en quelques clics et envoyer directement sa sélection sur le mail de Frédéric Michel, qui n a plus qu à les retoucher et les envoyer en Haute Définition. Ainsi, il n y a pas d intermédiaire et tout cela se fait très rapidement et naturellement. Enfin, on peut considérer qu il y a un inconvénient, car ces albums en ligne ne sont consultables qu en interne. Mais cela peut-être un avantage car toutes les personnes travaillant à Radio France peuvent voir les photographies et ne sont donc pas obligés d installer le logiciel. Image 3 Capture d'écran Jalbum 9, 2011, Jalbum Jalbum constitue donc un logiciel intéressant pour les services documentaires, plus particulièrement pour le Service Photo. Il propose des possibilités innovantes à prendre également en compte pour la mise en place de l intégration du Service Photo sur l intranet. 22

23 1.3.4 Kabol Kabol (suggéré par «bocal») est un système d envoi de fichiers lourds en termes de poids informatique développé en interne par Radio France. Il est à la base un outil d envoi d éléments de programme utilisé notamment pour l envoi des contributions journaux et des publicités pour les stations locales 1. Plus précisément, cela se présente sous la forme d un mail où l on choisit le destinataire, le genre de fichiers à envoyer (dossier, photographie, fichiers.pdf, etc.) ainsi qu un espace de texte constituant le corps du mail et son objet. Puis, il faut intégrer les pièces jointes, limitées au nombre de dix, pour un poids maximal de 500Mo. Kabol permet donc à tous les services de Radio France d échanger des fichiers en interne sous la simple forme d un mail, ce qui est un avantage car tous les services ne possèdent pas de serveurs propres ou de serveurs liés à d autres. Mais il marche également en externe, ce qui est aussi un avantage pour travailler facilement avec d autres collaborateurs impliqués dans des projets développés par Radio France. Concernant le Service Photo, Kabol est nécessaire pour envoyer de nombreuses photographies numériques haute-définition, que se soit en interne ou en externe Adobe Photoshop Le Service Photo utilise pour finir comme logiciel de retouches Adobe Photoshop dans sa version CS3, soit deux versions précédentes à l actuelle. Néanmoins, la version CS3 suffit amplement pour réaliser les tâches de retouches. Plus précisément, Photoshop permet au photographe ou au documentalisteiconographe d effectuer plusieurs opérations grâce aux nombreux outils mis à disposition par le logiciel comme la sélection, le découpage, le recadrage, l ajout ou le retrait de densité mais également de jouer sur les réglages de l image (désaturation, balances des couleurs, niveaux, courbes). 1 Source : Glossaire Numérisation Radio France 23

24 Photoshop sert également à recadrer l image et inscrire le copyright, facilité par l utilisation de scripts, c est-à-dire une succession d actions automatique qui peuvent être enregistrées. Photoshop permet donc de gagner du temps et de la facilité. Ainsi, il suffit de cliquer sur le script «recadrage» pour que la photographie en haute définition se transforme en une image basse définition adaptée pour le web et par la suite, de cliquer sur le script «copyright» pour inscrire la mention obligatoire qui est prédéfinie comme cela : «Mention obligatoire : Radio France / Christophe Abramowitz». Il suffit d utiliser l outil texte si la photographie n a pas été prise par Christophe Abramowitz Projection Tous ces logiciels et par déduction toutes leurs actions utiles au Service Photo permet de se procurer une certaine idée des fonctionnalités de la future photothèque présente sur le nouvel intranet de Radio France. En effet, grâce à la présentation de ces logiciels, une étude des activités du Service Photo est réalisée et permet d envisager les futures options qu il faudrait mettre en place. Le documentaliste-iconographe pourrait donc effectuer ses nouvelles tâches sur l intranet avec le plus d efficacité et d aisance possible, mais serait pour lui aussi un gage de sécurité et de réussite vis-à-vis des collaborateurs du Service Photo. Evidemment, les fonctionnalités doivent être réfléchies non pas seulement compte tenu de l administrateur, mais également par rapport à l utilisateur. De ce fait, l étude des missions du Service Photo, de son fonds iconographique et de ces activités m accorde de continuer dans la démarche qui m est demandée et de réfléchir aux diverses solutions envisageables pour répondre aux divers besoins des usagers. 24

25 Chapitre 2 : Présentation, changements et perspectives du nouvel intranet de Radio France 2.1 Présentation du nouvel intranet L actuel intranet L actuel intranet est à disposition des employés depuis Il a été crée par les informaticiens de Radio France. Il a subit quelques modifications au fil du temps, afin de répondre aux attentes des utilisateurs mais également afin de s adapter aux technologies présentes. Comme tout intranet, il propose plusieurs ressources. «L intranet consiste à éditer et à publier sous forme électronique des documents multimédias (texte, son, image, vidéo).» (SAADOUN, 2000) [3]. Image 4 Capture d'écran Page d'accueil Intranet Radio France, 2011, Radio France 25

26 Tout d abord, concernant l interface graphique et son ergonomie, l actuel intranet subit le poids des années. En effet, il était adapté à la base pour de petits écrans et les couleurs ne sont plus adaptées aux actuels logos de Radio France. Bien que visuellement réussie pour l époque et possédant une ergonomie plutôt convaincante, il était nécessaire de se conformer à ce qui se fait actuellement en matière d affichage et d outils numériques. Puis, en détail, l actuel intranet se décline en 17 rubriques diversifiées renvoyant pour certaines à des documents internes et à des bases de données : - «Ecouter» : cette page permet aux utilisateurs de pouvoir écouter directement via leur poste les différentes radios du groupe, en direct, en différé ou en téléchargeant des podcasts. De plus, les employés peuvent avoir également accès en direct via un logiciel de lecture vidéo à des chaînes de télévision. - «Dépêches et Prévisions» : cette rubrique donne accès aux prévisions de l information, c est-à-dire que des rédacteurs de Radio France mettent à disposition les événements prochains qui feront l actualité dans divers domaines (Politique, Etranger, Sports, etc.). Les prévisions vont du jour de la consultation jusqu à 6 mois plus tard. Un petit module de recherche est présent. Les dépêches quant à elles sont disponibles via un module où il nous est possible de choisir les dépêches par agences (AFP, American Press, Reuters) et par catégories. Cette rubrique présente également une base de données nécrologique. - «Itema» : Itema est un module qui permet de consulter la programmation et la diffusion des émissions émises par les radios du groupe. Il est possible de classer et de rechercher les émissions par invités, titres, animateurs, œuvres citées, etc. - «Documentation» : cette page est une des celles les plus consultées. Les différents services de documentation de Radio France mettent en ligne leurs contenus via diverses bases documentaires comme DIABOLO, la base de données créée par la Discothèque Centrale qui permet de consulter les titres, références commerciales et notices documentaires des disques présent dans les locaux de la Discothèque Centrale. La Bibliothèque Centrale qui possède documents a mis également en place une base documentaire portant le nom de BIBLIO. Elle permet de rechercher divers ouvrages ou disques que l on peut emprunter par la suite. La base REDOMI est une base documentaire musicale qui permet de rechercher des livres musicaux et des 26

27 partitions. La base EDISON quant à elle permet de consulter les émissions et concerts enregistrés par les différentes stations du groupe Radio France. Plusieurs produits documentaires sont mis en ligne comme des dossiers documentaires sur les personnes en pleine actualité, des bibliographies, des référencements de chansons, etc. - «Communication Interne» : le service de Communication Interne propose aux utilisateurs les informations internes de Radio France. Toutes les publications de la Communication Interne sont regroupées sont le nom «Texto». Il y a donc la présence d informations d actualités, d informations pratiques, des dernières nominations à Radio France, des offres d emplois mais également principalement la consultation en ligne du magazine officiel interne de Radio France et du «116, Avenue», bulletin d information sur l avancée des travaux de la Maison de la Radio. - «SAéM» : cette page est rédigée par le Service Archives Ecrites et Musée. Plus précisément, le Service propose une présentation de son service, de sa mission et de comment les contacter. - «Documents de référence» : plusieurs documents importants et utiles pour tous les employés de Radio France sont en consultation sur cette page. On y trouve par exemple les différents rapports d activité ainsi que des guides sur le droit de la presse. - «IRP» : cette rubrique concerne les Institutions Représentatives du Personnel, c està-dire les différents syndicats. Elles mettent en ligne leurs réclamations et leurs rapports. - «Annuaire» : cette page est un module de recherche pour trouver le nom, le prénom, la pièce, le numéro de téléphone ainsi que l d une personne travaillant à Radio France. Ce module s avère indispensable avec le nombre d employés que possède Radio France. - «Eurêka» : cette page renvoie à une application qui permet de déposer des documents concernant un projet tout en ayant l assurance qu il sera consulté par les personnes autorisées. - «Numérisation» : cette rubrique présente les différents projets de numérisation de documents orchestrés par Radio France et propose un glossaire concernant des termes technologiques. 27

28 - «Webcam» : cette page permettait aux utilisateurs de l intranet de pouvoir voir en temps réel grâce à des webcams installées dans les studios les différentes émissions enregistrées. Cependant, ce module ne fonctionne plus à l heure actuelle - «Petites annonce» : cette rubrique offre la possibilité aux utilisateurs d écrire et de publier en ligne des petites annonces concernant de nombreux objets. - «DPA» : cette page renvoie à la Direction de la Production et des Antennes qui a pour mission d assurer la production sonore et la diffusion des programmes nationaux de Radio France. Elle met en ligne des informations pratiques sur leurs nombreuses délégations. - «Bleu ressource» : cette rubrique permettait d avoir des informations concernant les stations locales de France Bleu mais la page connaît quelques erreurs, donc impossible d accéder aux informations. - «Covoiturage» : cette page permet aux employés de Radio France de s organiser entre eux concernant des services de covoiturage. L actuel intranet est donc riche en informations diverses et variées. Malheureusement, bien que mis à jour quotidiennement, l intranet n attire pas alors qu il propose des informations intéressantes à tout à chacun : «ces informations ne sont pas suffisamment performantes [ ] d autre part, les données documentaires, tous fonds confondus, souffrent d un isolement technique en raison de leur format, différent de celui de référence utilisé par les différentes antennes de Radio France.» (FERCHAUD, 2006) [5] La rubrique Photothèque Le Service Photo voyant que de nombreux services de documentation de Radio France proposait des bases de données sur l intranet, le documentaliste-iconographe a donc mis en ligne en 2006 via le logiciel CINDOC un module de recherche et de consultation des photographies présentes dans la base. 28

29 Après l accord de certains collaborateurs de participer à ce projet, Frédéric Michel leur a donné un login et un mot de passe afin de pouvoir utiliser la plateforme WebPhotos proposé par le module CINDOCWeb. Concrètement, l OPAC 1 met à disposition de l utilisateur les fiches crées sous CINDOC par le documentaliste-iconographe. Ainsi, via une recherche simple en texte intégral ou une recherche assistée par critères avec plusieurs répertoires de données, l utilisateur peut rechercher des photographies. Les résultats de recherche présente le numéro de la fiche, la ou les personnes présentes sur la ou les photographies, la date de prise de vue et les photographies associées. L utilisateur peut enregistrer sa sélection et par la suite s il le souhaite l envoyer par mail directement à Frédéric Michel. Il peut également visualiser la photographie et l enregistrer directement. Néanmoins, la photographie est toujours accompagnée de la mention obligatoire et d un watermark, c est-à-dire un filigrane numérique empêchant toute utilisation de la photographie. Je reviendrais par la suite aux aspects techniques et aux différents avantages et problèmes que pose CINDOCWeb. Le résultat étant que la rubrique Photothèque n est plus du tout utilisée depuis quelques années et ceux pour plusieurs raisons : les personnes ayant un login n utilise pas la plateforme car ils ne peuvent pas utiliser la photographie et préfèrent le contact humain. De plus, ils n ont pas le réflexe de consulter les photographies car ils n ont va pas sur l intranet généralement pour ce genre d action et ont pris l habitude de contacter le Service Photo concernant leurs requêtes. Il est donc important de réfléchir à une profonde remise à niveau de la photothèque sur le nouvel intranet en n essayant de ne pas faire la même erreur que par le passé Le nouvel intranet Le nouvel intranet de Radio France est développé par la société Atos Origin. Atos Origin est l un des principaux acteurs internationaux du secteur des services informatiques. Sa mission est de traduire la vision stratégique de ses clients en résultats par une meilleure utilisation de solutions de Conseil, Intégration de Systèmes et Infogérance. Atos Origin réalise 1 Online Public Access Catalog. Interface d accès aux catalogues informatisés des bibliothèques. Source : ADBS. Vocabulaire de la Doc [en ligne]. Paris : ADBS, 2004 (consulté le 04 Août 2011). Disponible sur : < 29

30 un chiffre d affaires annuel de 5,1 milliards d euros et emploie personnes dans le monde 1. Il est un des leaders dans le secteur du conseil et de la mise en œuvre de l ECM 2 (Enterprise Content Management) appelé aussi Gestion de contenu ou encore CMS 3 (Content Management System). L organisation propose une gamme intégrée de solutions qui permettent aux entreprises de configurer les flux de données de manière efficace, sûre et économique. A partir des travaux d analystes et des commentaires de ses propres clients, Atos Origin a identifié sept grands domaines de déploiement de la gestion de contenus à l échelle de l entreprise : - Le support client - L amélioration de la productivité du back-office 4 - La productivité des collaborateurs et la gestion des connaissances - L agilité face aux changements du marché - La promotion, le marketing et la publicité - Le respect des règlements - Le cycle de vie du document Ainsi, différents composants des solutions ECM d Atos Origin permettent de répondre aux exigences d évolution de ces domaines : 1 Source : Dossier de Presse Atos Origin Juin La Gestion de Contenu d Entreprise regroupe les concepts du CMS et de l EIP. Elle permet à tout détenteur d une information de la partager au sein d un référentiel stratégique et sécurisé. Source :1G-CONTENT, Définitions [en ligne]. 1g-content.com, [?] (consulté le 27 Juillet 2011). Disponible sur : < 3 Un Système de Gestion de Contenu permet de définir le cycle de vie d une information structurée (tableau, base de données) ou non (texte, image) : de la création ou la capture du contenu, son stockage et maintien en version, sa structuration et son classement, jusqu à sa publication sur un site web. De plus, il permet d avoir une action totale sur le site : la gestion des utilisateurs, l ajout ou la suppression de rubriques, la modification des éléments graphiques. Source :1G-CONTENT, Définitions [en ligne]. 1g-content.com, [?] (consulté le 27 Juillet 2011). Disponible sur : < 4 Le back-office regroupe un ensemble de tâches administratives ou logistiques liées à la vente (déclaration TVA, mise à jour des stocks, livraison, moyens de paiement, etc.), à des actions marketings (promotion, jeuxconcours) ou à la gestion d un site web (analyse d audience, mises à jour ). Ces tâches de back-office, par opposition à celles du front office, se font sans contact avec le client ou le visiteur. Source : DEFINTIONS- MARKETING, Glossaire marketing, 2011 (consulté le 01 Août 2011). Disponible sur : <http://www.definitionsmarketing.com/definition-back-office>. 30

31 - Gestion des documents et collaboration centrée sur les documents : élément central du système ECM, la gestion des documents concerne tous types d informations non structurés tels que les documents, les fichiers bureautiques et le Rich Media 1. - Acquisition : élément consacré à la collecte, à la numérisation et au remplissage des bases de données, à partir des informations provenant de différentes sources. - Gestion des contenus Web : élément consacré à la création, à la gestion et à la publication de contenus sur le web. - Records Management 2 : vise à faciliter l identification, la classification, l'archivage, la préservation et la destruction des enregistrements, y compris les processus de saisie et de tenue à jour des justificatifs des activités et des transactions de l entreprise sous forme d enregistrements, avec les informations qui s y rapportent. - Archivage des messages électroniques : vise à contrôler, à gérer et à archiver les messages électroniques et les pièces jointes. - Archivage de documents permanents : également connu sous le nom d IDARS (Integrated Document Archiving and Retrieval Systems), cet élément des solutions ECM est consacré au stockage d un volume élevé de documents fixes. - Editique 3 : élément des solutions ECM consacré à la publication par l entreprise de tout type d informations telles que les factures ou la correspondance commerciale. - Portail et collaboration : permet de proposer à l utilisateur une interface unique et facile à utiliser comme support à la gestion de contenus. - Workflow : vise à gérer les processus associés à la gestion de contenus, la plupart du temps par une interaction avec les utilisateurs. 1 Le Rich media est un format publicitaire Internet qui rempli au moins une des trois conditions suivantes : - Propose à l utilisateur une interaction allant au-delà du clic traditionnel - Utilise une technologie d affichage dynamique hors des espaces classiques prédéfinis - Utilise du son ou de la vidéo (à l exclusion des vidéos «in banner» ou «in text») On compte actuellement probablement plusieurs dizaines de formats publicitaires rich media sur Internet. Source : DEFINITIONS-WEBMARKETING, Glossaire webmarketing, 2009 (consulté le 01 Août 2011). Disponible sur : <http://www.definitions-webmarketing.com/definition-rich-media>. 2 Création, traitement, contrôle, stockage, mise à disposition et utilisation, suivant des règles établies, d enregistrements constitués d archives courantes et intermédiaires, et regroupés dans un système d information en vue d assurer la gestion courante des affaires, de répondre aux attentes de l organisation (sauvegarder la mémoire, etc.) et aux exigences de responsabilité (justification du droit des personnes physiques et morales). Source : ADBS. Vocabulaire de la Doc [en ligne]. Paris : ADBS, 2004 (consulté le 01 Août 2011). Disponible sur : < 3 L éditique désigne l ensemble des activités de production automatisée de documents au sein d une entreprise ou d une organisation. Source : DEFINITIONS-MARKETING, Glossaire Marketing, 2010 (consulté le 01 Août 2011). Disponible sur : <http://www.definitions-marketing.com/definition-editique>. 31

32 - Moteurs de recherche : élément dont le rôle est d aider l utilisateur à trouver les informations pertinentes qu il recherche dans les bases auxquelles il a accès. Atos Origin a donc constitué un tout nouvel intranet pour Radio France répondant à ces critères grâce à une de ces solutions en utilisant Microsoft Sharepoint dans sa version Microsoft Sharepoint est une plateforme de gestion de l information et de collaboration professionnelle en utilisant un navigateur web et les outils bureautiques d Office 1. Le succès rencontré par SharePoint s explique par une innovation de Microsoft qui en a fait un véritable portail d entreprise fédérateur permettant d'intégrer les processus métiers de l'organisation et de fournir un moyen simple de partage d'information au travers des outils et applications familiers du poste de travail, facilitant l adhésion des nouveaux utilisateurs. La facilitation d accès à l ensemble des ressources de l entreprise engendre de nouveaux usages et encourage la création et l innovation dans le cadre de réseaux d échange et de partage. Utilisé principalement pour de la GED (Gestion Electronique de Documents) ou pour de la création de sites web, cette solution s adapte donc parfaitement à Radio France qui souhaite posséder un intranet centré sur la collaboration et une meilleure accessibilité à ces multiples contenus. 1 Source : 32

33 Image 5 Capture d'écran Page d'accueil Nouvel intranet Radio France, 2011, Radio France Tout d abord, d un point de vue graphique, l interface gagne en clarté et en ergonomie. La disposition des éléments permet d avoir sous les yeux tout ce dont l utilisateur a besoin. L ancien quant à lui possédait deux pages et donc perdait en rapidité d exécution. Puis de nouveaux éléments font leur apparition. En effet, un menu déroulant en haut de la page, proche de celui du site officiel de Radio France, propose de nouvelles informations à l usager. L onglet «L entreprise» permet d en savoir un peu plus sur le groupe en général, «Outils et services» rassemble l annuaire, une recherche sur l intranet ainsi que l écoute en direct des stations et d un lien vers les diverses bases de données. L onglet «Vivre à Radio France» se compose quant à lui des informations internes comme les organisations syndicales, la santé au travail, les congés-rtt, etc. Enfin, l onglet «Mon espace» renvoie à la gestion du profil de l utilisateur, une des principales nouveautés de cet intranet. Il est donc possible pour l utilisateur de se constituer un profil. Plus précisément, il peut inscrire ses données personnelles ou professionnelles, qui se retrouveront dans l annuaire interne afin que les employés retrouvent par exemple son adresse mail, son numéro de bureau mais également une photo de profil et ses centres d intérêt. Ainsi, à la manière d un réseau social connu comme Facebook ou Twitter, Radio France accentue la communication et la 33

34 collaboration grâce à son nouvel intranet. Le profil est bien sûr géré par son utilisateur, ce qui lui permet donc d inscrire ce qu il souhaite être visible en interne. De plus, le profil intègre également un système d alerte qui permet à l utilisateur de voir si les documents entreposés par ses soins ont été modifié par un de ses collaborateurs, et donc améliore le travail en équipe grâce à la gestion de contenus. L intranet propose également via la Direction de la Communication Interne des articles «Texto» directement sur la page d accueil. Ainsi, l utilisateur peut directement avoir un œil sur l actualité de la Maison de la Radio et s intéresser aux nouvelles offres d emplois, les nouvelles nominations au sein du groupe, les informations pratiques, les dernières indications sur les travaux ainsi que sur les projets en cours. Une autre nouveauté est d avoir une liste de liens renvoyant directement aux bases de données de Radio France, ainsi qu un lien vers la nouvelle plateforme de la photothèque. Une vidéothèque, au stade de projet, est même en cours de naître sur le nouvel intranet. Pour finir, on remarque également la présence de rubriques où l utilisateur peut enregistrer ses liens internet favoris, des flux RSS ainsi que ses contacts récurrents. Les anciennes rubriques de l intranet sont quasiment toutes présentes exceptées celles qui ne fonctionnaient plus (voir liste rubriques). Le nouvel intranet est à l heure actuelle en phase de test final, où 350 collaborateurs de Radio France peuvent y accéder et ainsi informer aux principaux concernés ce qu ils ont aimé ou regretter vis-à-vis de l ancien. La première version devrait être en ligne en Septembre pour tous les employés de Radio France et la deuxième sera disponible pour l année Perspectives, évolutions et changements des méthodes de travail Comme dit précédemment, ce nouvel intranet est le moyen pour Radio France de renforcer la collaboration entre les nombreux services de la Maison de la Radio et ainsi gagner en rapidité et fluidité de travail. «Alors que certains développent des intranets de communication décrivant les activités de leur organisation, d autres s appuient sur ces nouvelles technologies et développent de véritables outils de travail à destination de leurs collaborateurs, partenaires ou usagers.» (AZAR-EXBRAYAT, 2002) [1]. Il devient également une structure d information complète en présentant toutes les informations internes 34

35 et externes au groupe. Cet intranet prenant en compte une meilleure adéquation avec le Knowledge Management et le workflow promet un meilleur outil collaboratif et par conséquent des projets mieux réalisés. Selon Philippe Picard, chef du projet intranet : «l intranet vise à faciliter la communication, à optimiser l information transversale et de proximité, à développer le travail collaboratif et le partage d informations et rationnaliser la réalisation de tâches répétitives. Il se concentre sur trois principes : la simplicité et la facilité d utilisation, la richesse de contenu ainsi que la portabilité et l accessibilité.» Les fonctionnalités de Microsoft Sharepoint vont modifier les méthodes de travail des employés de Radio France, plus spécifiquement pour les documentalistes et archivistes qui alimentent les bases de données. En effet, l outil n étant plus le même, ils devront s adapter aux nouvelles possibilités du logiciel afin de proposer aux utilisateurs une base plus performante. Cependant, l intranet étant toujours en phase de test, les bases de données sont encore dans leur dernière version. Ils devront donc étudier, tout comme je le fais pour le Service Photo, une possibilité d incrustation de leurs fonds respectifs sur le nouvel intranet et examiner si cela semble possible. La deuxième version de l intranet sera donc plus complète et pourra accueillir les bases de données documentaires renouvelées. C est cet aspect évolutif qu il faut également prendre en compte pour le nouvel intranet de Radio France. Comme l explique Philippe Picard, «l intranet sera en perpétuel évolution, en fonction des demandes et besoins des utilisateurs, mais aussi en fonction des nouvelles possibilités futures concernant les mises à jour du logiciel. On peut qualifier cette évolution d évolutivité fonctionnelle. Ce sera à nous de nous adapter et ainsi proposer des versions qui prendront en compte à chaque fois ces aspects-là». C est quelque chose de bénéfique pour l entreprise, qui pourra ainsi offrir aux employés un intranet toujours d actualité, mettant en avant au fil des versions de nouvelles possibilités de travail. Un intervalle de 10 ans, dans la période de développement technologique actuelle, ne suffit plus pour répondre aux attentes des utilisateurs, et cela concernant la totalité des TIC (Technologies de l Information et de la Communication). Néanmoins, après de nombreuses entrevues rapides avec les employés de Radio France, ils restent sceptiques par rapport à ce nouvel intranet. En effet, tout s explique principalement par leurs usages de l intranet. Sur l actuel, bien qu ils y vont régulièrement, ils utilisent essentiellement l annuaire et l écoute en direct des stations. Les bases documentaires et les informations fournies par la Direction de la Communication Interne ne sont pas 35

36 employées à leurs justes valeurs. Ce qui est dommage car même si on n est pas directement concerné par le contenu des bases documentaires, il est toujours intéressant d effectuer des recherches. C est pourquoi l approche de ce nouvel intranet ne bouleversera sans doute que très peu les habitudes de travail de chacun, malgré les nouvelles possibilités et les nouveaux contenus, car la majorité n est pas sensibilisée au potentiel de ce nouvel intranet. Il faut donc garder à l esprit que l intranet de Radio France, bien qu ayant subit une profonde remise à niveau, ne va sans doute pas au départ attirer l attention de tous les utilisateurs. Il faut donc inscrire cette arrivée dans une logique de sensibilisation du public concerné, et ainsi par exemple envoyer un mail à chacun en expliquant ce qui a été modifié et ce qu il y a de nouveau. Concernant la possible intégration du fonds iconographique du Service Photo, je dois tenir compte de cette situation. Il faut penser que si la photothèque se met en place, les utilisateurs de l intranet, tout du moins ceux qui y auront accès, n iront pas forcément au premier abord regarder et rechercher les photographies. A moi de réfléchir à un outil simple, performant et attrayant pour tous les utilisateurs de l intranet. 36

37 Chapitre 3 : Intégration du fonds iconographique du Service Photo 3.1 L étude de faisabilité Rappel de l objet de recherche et de la problématique Il me semble important pour commencer de rappeler l objet de recherche et la problématique qui en découle concernant l étude de cas que je dois réaliser au sein du Service Photo de Radio France. L objet de ma recherche s inscrit évidemment dans une étude de cas en informationcommunication. Plus précisément, on peut qualifier cette étude comme une étude d usage car centrée sur la possibilité de mise en place d une photothèque sur un intranet. En effet, il m a été demandé de réfléchir à la possibilité d intégrer le fonds iconographique du Service Photo sur le nouvel intranet de Radio France prévu d être mis en ligne en Septembre «La problématique actuelle n est donc plus de savoir pourquoi il est utile de réaliser un intranet dans un service documentaire, mais plutôt de s attacher à le rendre efficace et ergonomique afin d en favoriser l interactivité et de rendre les usagers autonomes.» (AZAR-EXBRAYAT, 2002) [1]. La mise en ligne d une photothèque sur un Intranet peut constituer un changement majeur dans la relation des professionnels de l information-documentation avec le public interne et constitue une véritable opportunité de valoriser les ressources documentaires disponibles. L enjeu est de dynamiser les activités du service en valorisant le fonds iconographique. Spécifiquement, je dois donc étudier comment mettre en place un projet qui doit être réalisé depuis quelques années, est qui prend toute sa considération actuellement avec le changement d intranet au sein de la Maison de la Radio. Il faut donc penser à divers aspects pour mettre en œuvre ce projet : aspects juridiques, aspects techniques, aspects humains, etc. Mais l étude de ces éléments conduit à envisager quelles sont les contraintes qui vont apparaitre, mais également à réfléchir à comment les résoudre avec les solutions logiciels qui existent concernant ce cas. 37

38 Le travail qui m a été demandé de faire se pose comme une base solide pour la suite du projet. En effet, mon entrée à Radio France étant tout proche de la sortie de l intranet, je n ai pu aller jusqu au bout de l étude. Il s agit d une étude de cas de mise en œuvre de programme, soit explorer les conditions de mise en œuvre de l intranet pour en comprendre le déroulement et le fonctionnement. Mais les solutions proposées dans ce mémoire serviront aux personnes souhaitant continuer ce projet, bien évidemment Frédéric Michel et Christophe Abramowitz, mais également aux personnes liées au nouvel intranet, à la Direction de la Communication Interne mais je pense surtout aux futurs stagiaires qui tout comme moi peuvent s emparer de la mise en œuvre de ce projet. Ils pourront ainsi aller plus loin, car le travail de l étude des besoins, des contraintes à régler et des solutions à trouver aura été fait. Ainsi, il serait possible pour le Service Photo d être présent sur l intranet lors de sa deuxième version, prévue pour l année prochaine Méthodes d analyse Dans toutes études de cas, il faut évidemment procéder à des analyses de données afin de récolter des informations primordiales afin de monter à bien son projet. Pour ce faire, mon étude de cas repose donc sur deux méthodes : - L observation directe : que je qualifierais d observation participante. En effet, au sein du service, j ai travaillé avec les mêmes outils et logiciels que le documentalisteiconographe. J ai pratiqué les mêmes activités que lui en répondant aux demandes des employés de Radio France. J ai donc un meilleur regard et une meilleure connaissance sur les logiciels, applications, techniques documentaires et techniques de gestion utilisés dans le Service Photo. Cela me permet de comprendre et de prendre en compte de manière plus impliquée les attentes et besoins du Service Photo mais également des collaborateurs du service. Frédéric Michel faisant parti des 350 sélectionnés pour la phase de test de l intranet, j ai pu observer et utiliser le nouvel intranet à ma guise et être le seul dans l entreprise avec les chefs de projet intranet à avoir la capacité de manier la rubrique Photothèque. J ai eu également accès à divers documents présents sur l actuel intranet, et que l on m a fait transmettre afin de construire mon analyse. 38

39 - L enquête de terrain : elle regroupe toutes les données de terrain que j ai pu recueillir durant mon étude, à savoir : o Des entretiens : entretiens oraux ou écrit obtenus lors de rendez-vous ou par téléphone, avec les personnes suivantes : Frédéric Michel : Documentaliste-iconographe du Service Photo Christophe Abramowitz : Photographe de Radio France Marianne Devilleger : Directrice de la Communication Interne de Radio France Philippe Picard : Chef du projet Intranet Louis-Davis Brozzetti : Employé à la Direction de la Documentation de Radio France, chargé de recueillir et d organiser les documents numériques sur le nouvel intranet Nathanaël Attar : Chargé d affaires chez ALGOBA Systems Aurélie Bachelet : Chargé d affaires chez ALCHEMY o Un questionnaire (Voir Annexe 2) : envoyé aux collaborateurs du Service Photo. Plus précisément, un panel de 26 personnes travaillant pour la Direction de la Communication, le Service de Presse de France Inter, le Service de presse de France Bleu, le Service Publicité, la Direction Générale et le Service des Archives Ecrites et Musée (SAEM). Il ne comporte que six questions pour me permettre d avoir de nombreux retours et me concentrer sur l essentiel. Ces enquêtes de terrain ont été primordiales pour mener mon étude. En effet, pour la majorité se sont des employés de Radio France, donc qui sont des utilisateurs de l actuel et du futur intranet, mais également les principaux collaborateurs du Service Photo. J ai donc des données qui recouvrent plusieurs contextes de travail. De plus, j ai pris contact avec des personnes extérieures à Radio France, qui m ont apporté un œil extérieur à mon étude de cas et qui m ont aidé dans mes recherches. 39

40 3.1.3 L étude de l existant et des besoins L étude de faisabilité est fondamentale et doit permettre de montrer le bien-fondé et la viabilité du projet tant sur le plan technique qu économique. Elle présente les enjeux et les objectifs par une définition globale des solutions fonctionnelles, techniques et organisationnelles envisagées, en tenant compte d un éventuel existant. Deux étapes constituent cette étude : - L analyse de l existant : Il s agit d analyser qualitativement et quantitativement les modalités de fonctionnement actuel du Service Photo afin d étudier le fonds documentaire et son organisation, les ressources humaines disponibles, les outils logiciels, les prestations assurées et l organisation du service. - L analyse des besoins : Cette étude donne une vue globale des besoins des professionnels de l information mais aussi des publics, ceux-ci étant la raison d être du système d information. Elle permet de s interroger sur les fonctions requises pour le documentaliste-iconographe, les gains de temps et d efficacité espérés mais aussi sur les besoins d information des utilisateurs finaux afin de faire des choix adaptés en terme de ressources, moyens, produits et services proposés. L analyse de l existant a été faite lors de la présentation du contexte de mon étude de cas en première partie. Pour rappel, les photographies sont stockées sur des serveurs exclusivement réservé au Service Photo. Elles totalisent environ 3To de mémoire, ce qui équivaut à un nombre très conséquent d images numériques. L analyse des besoins des collaborateurs du Service Photo peut se résumer très simplement : avoir les photographies rapidement, dans la taille et le format adapté ainsi que retouchées. Pour cela, comme vu précédemment, le documentaliste-iconographe utilise plusieurs logiciels pour satisfaire au mieux les demandes qu il reçoit. Néanmoins, concernant l intranet, plusieurs questions se posent : combien de photographies seront présentes dans la photothèque? L intranet prend-il en compte différents formats? Est-ce que les utilisateurs auront accès à des photographies en haute définition? Sera-t-il possible de télécharger les photographies directement ou est-ce qu il faudra comme à l heure actuelle envoyer sa sélection au documentaliste-iconographe? Et par conséquent, ce sera-t-il réalisable et quelles vont être les contraintes à envisager? 40

41 C est à partir de ces questionnements que prend toute l essence de ce projet. Il faut évidemment connaître le fonctionnement du service, de quoi est composé son fonds et quels sont les besoins des collaborateurs, mais les réinterpréter en fonction de ce qu il sera possible de faire sur le nouvel intranet. Les besoins et attentes de chacun sont donc différents concernant la photothèque et il faut rencontrer les personnes pour avoir au final, une ou plusieurs solutions qui satisferont les principaux concernés. Après entretiens et l envoi du questionnaire, je comprends que la tâche est délicate et je discerne pourquoi l essai de ces dernières années à été un échec. Il faut tout d abord élargir l étude, c est-à-dire se concentrer au départ sur l intranet en général et non directement à la photothèque. Comme explicité précédemment, suite au questionnaire, les visites sur l intranet et l utilisation de ses services est assez faible par les utilisateurs. Visite hebdomadaire sur l'actuel intranet moins de 10 fois par semaine 10 fois par semaine plus de 10 fois par semaine Image 6 Diagramme Visite hebdomadaire de l'actuel intranet, 2011, LALU Armand Comme le montre ce graphique, plus de la moitié des personnes se rende sur l intranet que 10 fois par semaine, ce qui est peu. De plus, ces visites se voient dominées par l annuaire qui représente l outil dominant de l intranet. Toutes les personnes interrogées ont répondu profiter de l annuaire à chaque visite. Les bases de données et les productions documentaires ne représentent que 30% des visites, suivis par les informations internes «Texto» équivalant à 25%. Les nombreux services proposés sont donc éclipsés par un outil certes indispensable à la vue du nombre d employés de Radio France, mais qui reste quelque chose de basique face par exemple aux différents documents des bases de données. 41

Charte des collections Médiathèque intercommunale du Val de Somme

Charte des collections Médiathèque intercommunale du Val de Somme Charte des collections du Val de Somme 1. La médiathèque intercommunale et son environnement 1.1 La Communauté de Communes et le contexte socioculturel 1.2 La tutelle administrative 2. Les missions 2.1

Plus en détail

www.premier-ministre.gouv.fr

www.premier-ministre.gouv.fr Portail du Gouvernement Site du Premier ministre Les Chantiers EN PERSPECTIVE Projets pour la France Tableau de bord du Gouvernement LES THÈMES Garantir la sécurité routière Les derniers titres Les dossiers

Plus en détail

FICHE METIER. «Documentaliste» Documentaliste en radiodiffusion APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER

FICHE METIER. «Documentaliste» Documentaliste en radiodiffusion APPELLATION(S) DU METIER DEFINITION DU METIER Documentaliste radio «Documentaliste» APPELLATION(S) DU METIER Documentaliste en radiodiffusion DEFINITION DU METIER Le documentaliste radio exerce trois missions principales : > Il gère le fonds documentaire

Plus en détail

Au-delà de la simple gestion de votre fonds documentaire, évoluez vers la gestion complète de vos flux d informations.

Au-delà de la simple gestion de votre fonds documentaire, évoluez vers la gestion complète de vos flux d informations. Au-delà de la simple gestion de votre fonds documentaire, évoluez vers la gestion complète de vos flux d informations. SHERKAN administration BAGHEERA base documentaire KAA publication web AKELA gestion

Plus en détail

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013

Windows 8 Module 3 Cours windows8 Dominique Bulté Sal e Informatique de Cappel e la Grande novembre 2013 Windows 8 Module 3 7. L'indispensable fonction «Paramètres du PC» (3/3) Nous voilà arrivé à la dernière étape de notre tour d horizon des nombreuses options du module Paramètres du PC. Cet outil permet

Plus en détail

Cadre de gestion du portail intranet de la Régie du bâtiment

Cadre de gestion du portail intranet de la Régie du bâtiment Direction Direction des communications Cadre de gestion du portail intranet de la Régie du bâtiment Patrick Parent, édimestre intranet 9 février 2004 Introduction Le portail intranet de la Régie du bâtiment

Plus en détail

Le plaisir d une bonne photo

Le plaisir d une bonne photo Le plaisir d une bonne photo Le programme saison 2014-2015 1. Les missions (3 photos par thème) : M1 - Lignes et courbes M2 - Comme une photo de Publicité M3 - Couleurs en fête M4 - Scènes vivantes Le

Plus en détail

FESTIVAL DU COURT MÉTRAGE DE CLERMONT-FERRAND / 31 janvier - 8 février 2014 RÈGLEMENTS

FESTIVAL DU COURT MÉTRAGE DE CLERMONT-FERRAND / 31 janvier - 8 février 2014 RÈGLEMENTS FESTIVAL DU COURT MÉTRAGE DE CLERMONT-FERRAND / 31 janvier - 8 février 2014 RÈGLEMENTS Compétition Internationale Participation des films internationaux à la Compétition Labo Marché du Film Court Règlement

Plus en détail

Radio Campus Paris Dossier de candidature

Radio Campus Paris Dossier de candidature Radio Campus Paris Dossier de candidature saison 2015-2016 Radio Campus Paris recrute des membres bénévoles motivés par l univers radiophonique, le web et l organisation d événements pour cette nouvelle

Plus en détail

stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA

stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA stratégie RTS 2013-2014 TÉLÉVISION RADIO MULTIMÉDIA V Stratégie RTS 2013-2014 ous trouverez dans ce document un résumé de la stratégie RTS pour 2013-2014. Les principaux objectifs qui y figurent seront

Plus en détail

La stratégie de Radio France dans la production et la gestion de données musicales

La stratégie de Radio France dans la production et la gestion de données musicales Journée d étude du GFII : Données culturelles, patrimoine et Open Linked Data La stratégie de Radio France dans la production et la gestion de données musicales Caroline Wiegandt, directrice de la Documentation

Plus en détail

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 59

Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2. Section J Division 59 Nomenclatures 2008 NAF rév. 2 - CPF rév. 2 Section J Division 59 59 PRODUCTION DE FILMS CINÉMATOGRAPHIQUES, DE VIDÉO ET DE PROGRAMMES DE TÉLÉVISION ; ENREGISTREMENT SONORE ET ÉDITION MUSICALE Cette division

Plus en détail

Compétition Nationale Participation des films français aux compétitions internationale et Labo Marché du Film Court

Compétition Nationale Participation des films français aux compétitions internationale et Labo Marché du Film Court FESTIVAL DU COURT MÉTRAGE DE CLERMONT-FERRAND / 1 er - 9 février REGLEMENTS 2013 Compétition Nationale Participation des films français aux compétitions internationale et Labo Marché du Film Court Règlement

Plus en détail

Médiathèque. Adhésion à l Extranet

Médiathèque. Adhésion à l Extranet Médiathèque Adhésion à l Extranet MÉDIATHÈQUE DE LA CITÉ DE LA MUSIQUE Etablissement public sous tutelle du ministère de la culture et de la communication, la Cité de la musique a pour mission de faire

Plus en détail

PHOTOTHEQUE MODE D'EMPLOI

PHOTOTHEQUE MODE D'EMPLOI PHOTOTHEQUE MODE D'EMPLOI Guide à l'attention des utilisateurs de la photothèque du CNRS PRESENTATION DE LA PHOTOTHEQUE...2 DEPOSER DES IMAGES A LA PHOTOTHEQUE...3 CHAINE DE TRAITEMENT DE VOS IMAGES...5

Plus en détail

La scène TICKE. Production Diffusion Programmation. Régie Services. Billetterie. Matériel. Matériel. Agents et entrepreneurs de spectacles : page 37

La scène TICKE. Production Diffusion Programmation. Régie Services. Billetterie. Matériel. Matériel. Agents et entrepreneurs de spectacles : page 37 En chiffres Infographie réalisée à partir des contenus publiés dans L Officiel de la musique 2015, le guide-annuaire de référence des musiques actuelles SPECTACLE SPECTACLE Agents et entrepreneurs de spectacles

Plus en détail

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques

MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques MODULE 2 : L échange et le partage de fichiers numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Production- Vente - Consommation Télévision Documents

Plus en détail

FESTIVAL DU COURT MÉTRAGE DE CLERMONT-FERRAND / 30 janvier - 7 février 2015 RÈGLEMENTS

FESTIVAL DU COURT MÉTRAGE DE CLERMONT-FERRAND / 30 janvier - 7 février 2015 RÈGLEMENTS FESTIVAL DU COURT MÉTRAGE DE CLERMONT-FERRAND / 30 janvier - 7 février 2015 RÈGLEMENTS Compétition Internationale Participation des films internationaux à la Compétition Labo et au Marché du Film Court

Plus en détail

Guide utilisateur SIGED. Exakis BIARRITZ Siège social. Exakis PARIS. Exakis LYON. Exakis NANTES. Exakis BORDEAUX. Exakis TOULOUSE.

Guide utilisateur SIGED. Exakis BIARRITZ Siège social. Exakis PARIS. Exakis LYON. Exakis NANTES. Exakis BORDEAUX. Exakis TOULOUSE. Exakis BIARRITZ Siège social Cré@ticité A Technopôle Izarbel 64 210 BIDART Tél : 05.59.43.53.33 Fax : 05.59.23.50.42 Exakis PARIS Le Lumière 6 ème étage 40 avenue des Terroirs de France 75012 PARIS Tél

Plus en détail

Placez vous au préalable à l endroit voulu dans l arborescence avant de cliquer sur l icône Nouveau Répertoire

Placez vous au préalable à l endroit voulu dans l arborescence avant de cliquer sur l icône Nouveau Répertoire L espace de stockage garantit aux utilisateurs une sauvegarde de leurs fichiers dans une arborescence à construire par eux-mêmes. L avantage de cet espace de stockage est son accessibilité de l intérieur

Plus en détail

LIVRE BLANC QUALIOS DOC

LIVRE BLANC QUALIOS DOC LIVRE BLANC QUALIOS DOC Version 4.0 4, rue du Bois de La Champelle BP 306 54515 VANDŒUVRE CEDEX Tél. 33 (0)3 83 44 75 50 Fax. 33 (0)3 83 44 75 51 QUALIOS est une solution informatique développée par SAS

Plus en détail

Les moyens de la communication parlementaire

Les moyens de la communication parlementaire Les moyens de la communication parlementaire Quels moyens humains, techniques, financiers et organisationnels pour une politique de communication parlementaire? L expérience de l Assemblée nationale française

Plus en détail

Contribution de Direct 8

Contribution de Direct 8 Direct 8 31-32, quai de Dion-Bouton 92811 PUTEAUX CEDEX Consultation publique ouverte par le CSA pour la diffusion de services de télévision mobile personnelle par voie Contribution de Direct 8 15 mars

Plus en détail

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation

Créez votre premier site web De la conception à la réalisation Chapitre 1 : Introduction A. Introduction 17 Chapitre 2 : Les langages A. L objectif 21 B. L HTML 21 1. L état des lieux 21 2. Les éléments HTML 21 3. Les attributs 22 4. Les caractères 23 5. Les espaces

Plus en détail

Groupe de Travail. Différents statuts des participants d un groupe - Créateur/administrateur - Simple membre

Groupe de Travail. Différents statuts des participants d un groupe - Créateur/administrateur - Simple membre Groupe de Travail Icône d accès Accès à tous les groupes publics Accès pour la création d un groupe Liste de tous mes groupes Exemples d usages pédagogiques:!reportage en direct lors d une classe découverte!diaporama

Plus en détail

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 2 GUIDE MICROAPP

Sommaire. Chapitre 1. Chapitre 2 GUIDE MICROAPP Sommaire Chapitre 1 Premiers pas avec Photoshop Elements 8.0 L interface... 10 Acquérir les images : appareil photo, scanner, dossier... 12 L Organiseur, la retouche rapide, la retouche standard et la

Plus en détail

Photoshop ou Lightroom, lequel choisir?

Photoshop ou Lightroom, lequel choisir? Photoshop ou Lightroom, lequel choisir? Photoshop est un logiciel de retouche et de création graphique qui s adresse aux photographes, graphistes et designers, il permet la créativité. Lightroom est un

Plus en détail

Présentation du service «photothèque-and-co» annuaire professionnel. base de données

Présentation du service «photothèque-and-co» annuaire professionnel. base de données cc and co I plateforme l éventail de services Présentation du service «photothèque-and-co» une organisation optimale des fichiers numériques par collections et thématiques : jpg, flash, vectoriel et vidéo

Plus en détail

ADMINISTRATION DU PORTAIL AFI OPAC 2.0 V3 AFI OPAC 2.0

ADMINISTRATION DU PORTAIL AFI OPAC 2.0 V3 AFI OPAC 2.0 ADMINISTRATION DU PORTAIL AFI OPAC 2.0 V3 AFI OPAC 2.0 V3 Sommaire Sommaire... 2 Note :... 2 Quelques Notions... 3 Profil :... 3 Pages :... 5 Créer du contenu... 6 Identification de l administrateur :...

Plus en détail

STOCKER ET PARTAGER SES PHOTOS EN LIGNE ( F A I E T A U T R E S S E R V I C E S ) A L B U M S P H O T O S E N L I G N E A O Û T 2 0 1 3 1 I) PARTAGER SES PHOTOS E n 2 0 1 3, i l e s t c o u r a n t d e

Plus en détail

Logiciel photothèque professionnel GUIDE D UTILISATION - 1 -

Logiciel photothèque professionnel GUIDE D UTILISATION - 1 - Logiciel photothèque professionnel GUIDE D UTILISATION - 1 - Sommaire La solution en quelques mots... 3 Les utilisateurs et leurs droits... 4 Les albums, les dossiers et leurs droits... 5 Créer un album,

Plus en détail

Chapitre 1 Introduction à Internet 13. Chapitre 2 Utilisation des navigateurs Internet 25

Chapitre 1 Introduction à Internet 13. Chapitre 2 Utilisation des navigateurs Internet 25 Chapitre 1 Introduction à Internet 13 1.1. Fonctionnement d Internet... 14 1.2. L indispensable pour surfer sur le Net... 14 L ordinateur... 14 Les modems et les cartes Ethernet (carte réseau)... 15 Les

Plus en détail

Débuter avec Photoshop Elements 7.0

Débuter avec Photoshop Elements 7.0 Débuter avec Photoshop Elements 7.0 Photoshop ou Photoshop Elements?... 10 Un peu d histoire... 10 Installer Photoshop Elements... 11 L interface... 14 Acquérir les images : appareil photo, scanner, dossier...

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS INSTALLATION Une équipe d experts informatiques dédiée à votre bien-être numérique. FORMATION MAINTENANCE CATALOGUE DES FORMATIONS Retrouvez tous les avis clients sur bdom.fr B dom est une entreprise de

Plus en détail

Gestion de bases de données bibliographiques

Gestion de bases de données bibliographiques Gestion de bases de données bibliographiques Création et gestion d une base de données bibliographiques Création de rapports (bibliographies dans un traitement de texte) 1. Installer l extension Zotero

Plus en détail

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement

Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement 5 Créer un blog d entreprise Quels usages possibles pour un blog en entreprise et comment l intégrer dans un site internet? Principes et fonctionnement Les usages du blog en entreprise Démarrer un blog

Plus en détail

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ

SÉQUENCE D APPRENTISSAGE OU ACTIVITÉ FICHE PÉDAGOGIQUE CYCLE 3 N 143 Mai-Juin 2012 RUBRIQUE - Les genres musicaux DOMAINES D ACTIVITÉS - Éducation musicale et histoire des arts OBJECTIFS ET COMPÉTENCES Objectifs : En privilégiant le recours

Plus en détail

Cahier des charges du site internet du Club de la presse Val de Loire

Cahier des charges du site internet du Club de la presse Val de Loire Cahier des charges du site internet du Club de la presse Val de Loire Le choix final du concepteur du site se fera sur les critères suivants : - Prix raisonnable de la prestation (nous sommes une association

Plus en détail

GUIDE DE DEPÔT DANS HAL

GUIDE DE DEPÔT DANS HAL GUIDE DE DEPÔT DANS HAL Octobre 2009 Laboratoire I3S (Informatique, Signaux et Systèmes de Sophia Antipolis) SOMMAIRE 1. Pourquoi déposer? p. 1 2. Comment déposer? p. 1 2.1. Recommandations p. 1 2.2. Pré

Plus en détail

Utilisation du CMS Ametys

Utilisation du CMS Ametys Utilisation du CMS Ametys jeudi 16 septembre 2010 jeudi 14 octobre 2010 J.L. Aucouturier CMS? Ametys? Ametys est un logiciel open source destiné à la production de sites Web, de type système de gestion

Plus en détail

Votre solution professionnelle Open Source pour archiver, trouver, gérer, partager... tous vos fichiers multimédia!

Votre solution professionnelle Open Source pour archiver, trouver, gérer, partager... tous vos fichiers multimédia! Octobre 2010 Votre solution professionnelle Open Source pour archiver, trouver, gérer, partager... tous vos fichiers multimédia! Utilisez Phraseanet pour pouvoir gérer efficacement et rapidement vos photos,

Plus en détail

WINDOWS 10 Windows 10 fichiers dossiers OneDrive Cortana Photos Lecteur Windows Media Contacts Messagerie Calendrier Skype WINDOWS 10 Microsoft Edge

WINDOWS 10 Windows 10 fichiers dossiers OneDrive Cortana Photos Lecteur Windows Media Contacts Messagerie Calendrier Skype WINDOWS 10 Microsoft Edge WINDOWS 10 Table des matières L environnement Windows 10 i Généralités Windows 10 : les nouveautés................................ 9 Intérêts d utiliser un compte Microsoft........................ 18 Démarrer

Plus en détail

Le choix d un appareil photo numérique...2 Les points essentiels à prendre en considération :...2 Le nombre de pixels :...2 Constitution d une image

Le choix d un appareil photo numérique...2 Les points essentiels à prendre en considération :...2 Le nombre de pixels :...2 Constitution d une image Le choix d un appareil photo numérique...2 Les points essentiels à prendre en considération :...2 Le nombre de pixels :...2 Constitution d une image informatique...2 Le temps de réaction au déclenchement...3

Plus en détail

Adobe Lightroom Pré r s é en e t n a t t a i t on o n g é g n é é n r é a r l a e

Adobe Lightroom Pré r s é en e t n a t t a i t on o n g é g n é é n r é a r l a e Adobe Lightroom Présentation générale Ce que nous verrons dans cette partie Principe du flux de production Principe du flux de production Les modules de Lightroom Les zones de l écran Les modes d affichage

Plus en détail

Retour d'expériences :

Retour d'expériences : Retour d'expériences : le prêt de musique numérique en libre diffusion sur clés USB MP3 à la Médiathèque de la CDC du Pays d'argentan et sur cartes USB à la Médiathèque de Toul Ces services s'appuient

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE 1 Qu est-ce que Picasa? ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour approfondir» Organiser, traiter et partager ses photos avec Picasa C est un logiciel de gestion de photos gratuit proposé

Plus en détail

Chapitre 1 Entrer dans l univers Google 13. Rechercher avec Google sur Internet et son PC 35

Chapitre 1 Entrer dans l univers Google 13. Rechercher avec Google sur Internet et son PC 35 Chapitre 1 Entrer dans l univers Google 13 1.1. Qu est-ce que Google?... 14 Un bref historique... 15 Présentation du groupe... 16 1.2. Vers le Web 2.0... 17 Qu est-ce que le Web 2.0?... 17 Une technologie

Plus en détail

CRM PERFORMANCE CONTACT

CRM PERFORMANCE CONTACT CRM PERFORMANCE CONTACT PREMIUM 3ème génération Un concentré de haute technologie pour augmenter de 30 % vos rendez-vous Le Vinci, 2 place Alexandre Farnèse 84000 Avignon Tél : + 33 (0)4 90 13 15 88 Télécopie

Plus en détail

... Cahier des charges Site Internet Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes MAITRE D OUVRAGE

... Cahier des charges Site Internet Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes MAITRE D OUVRAGE @... Cahier des charges Site Internet Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes MAITRE D OUVRAGE Office de Tourisme Lesneven - Côte des Légendes 12 boulevard des Frères Lumière - BP 48 29260 LESNEVEN

Plus en détail

médiation et formation saison 2014 2015

médiation et formation saison 2014 2015 médiation et formation saison 2014 2015 dossier de presse La Chambre, espace d exposition et de formation à l image situé au centre de Strasbourg, propose expositions de photographie contemporaine au sein

Plus en détail

LA MUSIQUE ET LA SABAM WWW.SABAM.BE

LA MUSIQUE ET LA SABAM WWW.SABAM.BE LA MUSIQUE ET LA SABAM WWW.SABAM.BE INTRODUCTION De la création d une œuvre musicale à sa communication au public, il y a un pas important : celui de l affiliation de l auteur à une société de gestion

Plus en détail

sont renouvelées pour une période de sept ans Télévision Le CRTC s attend à Le CRTC encourage à Le CRTC exige que Est une condition de licence

sont renouvelées pour une période de sept ans Télévision Le CRTC s attend à Le CRTC encourage à Le CRTC exige que Est une condition de licence Télévision Le CRTC s attend à Le CRTC encourage à Le CRTC exige que Est une condition de licence La titulaire propose aussi de diffuser annuellement, en soirée, un minimum de productions régionales au

Plus en détail

Windows 7 - Dossiers et fichiers

Windows 7 - Dossiers et fichiers Windows 7 - Dossiers et fichiers Explorez votre PC : dossiers et fichiers Tous les fichiers nécessaires au fonctionnement de votre ordinateur, qu il s agisse de ceux de Windows, des logiciels installés

Plus en détail

Pourquoi un appareil photo numérique?

Pourquoi un appareil photo numérique? Pourquoi un appareil photo numérique? Un appareil photo est dit numérique, car les photos vont être principalement lues sur un ordinateur. L impression sur papier photo reste possible chez le photographe,

Plus en détail

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet?

Introduction Pourquoi être présent sur Internet Comment démarrer son site Internet? Comment choisir son prestataire pour créer son site Internet? 1 Sommaire Introduction... 3 Pourquoi communiquer?... 3 Communication et Internet... 3 Les objectifs de ce Livre Blanc... 3 Pourquoi être présent sur Internet?... 4 Contexte, marché... 4 Internet, 1 er

Plus en détail

EN SAVOIR PLUS SUR COTRANET...

EN SAVOIR PLUS SUR COTRANET... SOMMAIRE PREAMBULE... 3 Tour d horizon du marché du KM et de la GED Chiffres clés EN SAVOIR PLUS SUR COTRANET... 4 Une entreprise précurseur qui remporte l adhésion d acteurs reconnus et dispose d un réseau

Plus en détail

BASE IMAGES NORD-PAS-DE-CALAIS EUROPE DU NORD-OUEST

BASE IMAGES NORD-PAS-DE-CALAIS EUROPE DU NORD-OUEST BASE IMAGES NORD-PAS-DE-CALAIS EUROPE DU NORD-OUEST IRHiS Lille 3 BP 60 149 59653 Villeneuve d Ascq Cedex Contact : Martine AUBRY Tél. 03 20 41 62 87 Fax : 03 20 41 69 77 Mail : irhis.recherche.univlille3.fr

Plus en détail

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville

Biblio tech. Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville Biblio tech Le service de prêt en ligne de la médiathèque de Deauville www.deauville.fr - 2012 - Pour suivre l actualité de Deauville - animations, festivals, rencontres, concerts, suivez-nous sur Facebook,

Plus en détail

L IMAGE. Ce dossier ne traite que des notions techniques de la photographie numérique sur ordinateur personnel. La photographie numérique

L IMAGE. Ce dossier ne traite que des notions techniques de la photographie numérique sur ordinateur personnel. La photographie numérique L IMAGE Parmi les vecteurs de communication les supports multimédias qui mettent en œuvre le texte, l image (animée ou fixe), le son sont de plus en plus présents dans la société : travail, information,

Plus en détail

Relations avec les auditeurs, téléspectateurs. et internautes Médiation. Bilan 2013. Du 1 er janvier au 31 décembre 2013

Relations avec les auditeurs, téléspectateurs. et internautes Médiation. Bilan 2013. Du 1 er janvier au 31 décembre 2013 Relations avec les auditeurs, téléspectateurs et internautes Médiation Bilan 2013 Du 1 er janvier au 31 décembre 2013 81.640 visites du site «Médiation» en 2013, qui ont entraîné la consultation de 138.065

Plus en détail

Notice d utilisation du serveur SE3 (Samba Édu 3) Version «élèves» 2.4 Lycée Jean-Pierre TIMBAUD

Notice d utilisation du serveur SE3 (Samba Édu 3) Version «élèves» 2.4 Lycée Jean-Pierre TIMBAUD Notice d utilisation du serveur SE3 (Samba Édu 3) Version «élèves» 2.4 Lycée Jean-Pierre TIMBAUD 7 septembre 2014 INTRODUCTION Les ordinateurs du lycée sont dans le domaine JPT (sous serveur Linux) possédant

Plus en détail

iil est désormais courant de trouver sur Internet un document

iil est désormais courant de trouver sur Internet un document Matériels et systèmes L Acrobat qui cherche dans les PDF Michel NARCY - Formateur TICE et Médialog Bulletin officiel, programmes d enseignement, articles de quotidiens ou de revues scientifiques... De

Plus en détail

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France

SCIENCE-ACTUALITÉS. Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France SCIENCE-ACTUALITÉS Isabel Santos Journaliste-reporter, rédactrice adjointe Science-Actualités Cité des Sciences et de l Industrie, Paris, France Rappel historique La salle Science-Actualités a été inaugurée

Plus en détail

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS

RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN. Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS RÉSEAU INFORMATION CULTURE ANNUAIRE PARISIEN Septembre 2014 ASSOCIATIONS METTANT EN CONTACT DES MUSICIENS CHAMBRISTES AMATEURS Vous pouvez aussi trouver ou chercher des musiciens : sur le site de la Cité

Plus en détail

Documents musicaux à la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam

Documents musicaux à la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam Michel Fingerhut Directeur de la Médiathèque de l Ircam La numérisation de documents principalement sonores a débuté à l Ircam en interne et sur ressources propres lors de l établissement de sa Médiathèque

Plus en détail

DOCUMENTATION DU COMPAGNON ASP

DOCUMENTATION DU COMPAGNON ASP DOCUMENTATION DU COMPAGNON ASP MANUEL UTILISATEUR VERSION 1.0 / SEPTEMBRE 2011 Rédacteur Gilles Mankowski 19/09/2011 Chapitre : Pre requis CONTENU Pre requis... 3 Introduction... 3 Comment fonctionne l'asp?...

Plus en détail

Projet stratégique de Radio France

Projet stratégique de Radio France Paris, le 7 avril 2015 Projet stratégique de Radio France 2015-2019 Introduction 1. Radio France, radio de tous à l ère numérique Objectif 1 : Offrir une gamme de radios d exception au public le plus large

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos

RAPPORT DE STAGE Stage d observation chez Magnum Photos Rédigé par : Julie PICHOT TABLE DES MATIERES 1. CHOIX DU STAGE : MAGNUM PHOTOS... 2 2. PRESENTATION DE L ENTREPRISE MAGNUM PHOTOS... 2 2.1 CREATION DE L ENTREPRISE... 2 STATUT JURIDIQUE DE L ENTREPRISE...

Plus en détail

Flux de production de photo numérique de Photoshop CS

Flux de production de photo numérique de Photoshop CS LIVRE BLANC Flux de production de photo numérique de Photoshop CS TABLE DES MATIERES 4 Automatisation dans Photoshop CS 5 Photoshop CS, au centre du flux de production de photos numériques Adobe Photoshop

Plus en détail

LEXIQUE. Ambiance : ensemble des bruitages propres à un environnement.

LEXIQUE. Ambiance : ensemble des bruitages propres à un environnement. LEXIQUE Ambiance : ensemble des bruitages propres à un environnement. Animateur : c est celui qui parle aux auditeurs, gère les transitions, dirige le programme. Annonce / désannonce : on utilise ces termes

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE

ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE ESPACE MULTIMEDIA DU CANTON DE ROCHESERVIERE Atelier «pour débuter» La gestion des photos avec Windows 10 1 Généralités sur le jargon de l image numérique Les différents formats d image : une image enregistrée

Plus en détail

Chapitre 1 Débuter avec Photoshop Elements 8.0 9. Chapitre 2 Acquérir et classer des photos 25

Chapitre 1 Débuter avec Photoshop Elements 8.0 9. Chapitre 2 Acquérir et classer des photos 25 Chapitre 1 Débuter avec Photoshop Elements 8.0 9 1.1. Photoshop ou Photoshop Elements?... 10 1.2. Un peu d histoire... 10 1.3. L installation de Photoshop Elements... 12 1.4. Présentation de l interface...

Plus en détail

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique

Table des matières. 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias. 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique Dossier de presse Table des matières 1. Le projet Ina Global, la revue de tous les médias 1.1. Présentation générale 1.2. Ligne éditoriale 1.3. Direction artistique 2. Ina Global, la revue de tous les

Plus en détail

PROGICIEL INTÉGRÉ DE BIBLIOTHÉCONOMIE

PROGICIEL INTÉGRÉ DE BIBLIOTHÉCONOMIE Edition de Logiciels Professionnels PROGICIEL INTÉGRÉ DE BIBLIOTHÉCONOMIE Gestion d un catalogue centralisé Gestion des prêts et des réservations Gestion des abonnements Bulletinage et listes de diffusion

Plus en détail

Les Ateliers Info Tonic

Les Ateliers Info Tonic Les Ateliers Info Tonic La dématérialisation des processus documentaires Mardi 9 octobre 2012 8h30-10h30 Grand Salon La Gestion Electronique de l Information et des Documents d Entreprise Environnement

Plus en détail

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr

RIHANE Abdelhamid Maitre de conférences Université de Constantine (ALGERIE) Abde_abd25@yahoo.fr Pour la mise en place d une bibliothèque numérique au sein de la Faculté des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication à l Université de Constantine (Algérie) RIHANE Abdelhamid Maitre

Plus en détail

«JE CREE EN RHÔNE-ALPES : Les outils numériques réveillent la création d entreprises!»

«JE CREE EN RHÔNE-ALPES : Les outils numériques réveillent la création d entreprises!» «JE CREE EN RHÔNE-ALPES : Les outils numériques réveillent la création d entreprises!» L UTILISATION DU NUMERIQUE DANS SON PROJET DE CREATION D ENTREPRISES Lionel POINSOT Directeur Espace Numérique Entreprises

Plus en détail

gcaddy Suite Description du produit

gcaddy Suite Description du produit gcaddy Suite Description du produit Version 1.0 www.gweb.be @ info@gweb.be TVA : BE-863.684.238 SNCI : 143-0617856-67 1 / 8 1 Description de gcaddy gcaddy est le module E-commerce de Gweb. Il se présente

Plus en détail

Pour l enseignant - Aperçu de l activité WEB «PAYSAGES D HIER ET D AUJOURD HUI»

Pour l enseignant - Aperçu de l activité WEB «PAYSAGES D HIER ET D AUJOURD HUI» Pour l enseignant - Aperçu de l activité WEB «PAYSAGES D HIER ET D AUJOURD HUI» Marie-Ève Bourget, 15 ans, Collège Durocher Saint-Lambert, 2005 1 Description: Photographier un paysage de sa région et lui

Plus en détail

Formation Tutorée A Distance (FTAD) en BUREAUTIQUE

Formation Tutorée A Distance (FTAD) en BUREAUTIQUE Durée : 20 heures (Sur 2 mois maximum) Positionnement et parcours individuel de formation. Plate-forme de formation incluant cours, exercices et évaluation en ligne, disponibles 24 H/24, 7 j/7. 4 cours

Plus en détail

1 /// 9 Les médias solutions

1 /// 9 Les médias solutions 1 /// 9 Les médias solutions 1. les médias la presse écrite le public le divertissement la maison de la presse le bureau de tabac le quotidien le tirage la publication les faits divers la nouvelle locale

Plus en détail

Diderot Manuel utilisateur

Diderot Manuel utilisateur Diderot Manuel utilisateur LOGIPRO : 2 rue Pierret Cité Négocia 43000 Le Puy Tél. : 04 71 09 15 53 Fax : 04 69 96 06 25 E-mail : logipro@logipro.com Site web :www.logipro.com TABLE DES AUTEURS/LECTEURS

Plus en détail

Guide de l administrateur de rubriques du site communal d ORCHAISE

Guide de l administrateur de rubriques du site communal d ORCHAISE Guide de l administrateur de rubriques du site communal d ORCHAISE Sommaire Comment est organisé le site?... 1 Comment accéder à l interface privée?... 2 Comment se connecter?... 2 Comment modifier son

Plus en détail

Livret des activités

Livret des activités Club MULTIMEDIA VERCEL Photo-Vidéo-Informatique Nouvelles Technologies 1 rue St Eloi 25530 VERCEL Email : club-multimedia@mairie-vercel.fr Livret des activités 2015/2016 1 2 Mot du président Nous avons

Plus en détail

produits DOSSIER PERMANENT, TRAVAIL DE GROUPE, RELATION CLIENT, HISTORIQUES, COMMUNICATION

produits DOSSIER PERMANENT, TRAVAIL DE GROUPE, RELATION CLIENT, HISTORIQUES, COMMUNICATION Gérez Automatisez Analysez P R O D U I T Et si vous travailliez aujourd hui avec les outils de demain? F I C H E La Gestion de la Relation Client par Excellence les + produits DOSSIER PERMANENT, TRAVAIL

Plus en détail

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ.

Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. Logiciel de capture et de gestion des flux de documents MOINS DE PAPIER, PLUS D EFFICACITÉ. un FLUX DE TRAVAIL AUTOMATIQUEMENT AMÉLIORÉ. C est un fait, même si votre bureau est parfaitement organisé, les

Plus en détail

Guide sur l accessibilité des ressources numériques pédagogiques

Guide sur l accessibilité des ressources numériques pédagogiques Guide sur l accessibilité des ressources numériques pédagogiques Quelques pistes sur la manière de rendre accessibles au plus grand nombre d étudiants les ressources diffusées sur les plateformes pédagogiques

Plus en détail

SITE INTERNET DE BOUD MER. Manuel de mise à jour

SITE INTERNET DE BOUD MER. Manuel de mise à jour SITE INTERNET DE BOUD MER Manuel de mise à jour www.boudmer.org Avril 2011 Mode d emploi site web Boudmer 1 Sommaire 1. Présentation du site et organisation des informations 3 Organisation générale 3 Arborescence

Plus en détail

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet

CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet 1 CONTRAT DE CESSION DE DROITS Acquisition des droits sur des contributions créées pour un site Internet ENTRE : Le ministère de la Culture et de la Communication situé 182, rue Saint-Honoré - 75033 Paris

Plus en détail

www.alece.fr ALECE est au service de tous les acteurs locaux Vous souhaitez...

www.alece.fr ALECE est au service de tous les acteurs locaux Vous souhaitez... Spécialement conçu pour les besoins des associations d élus, ALECE est un annuaire interactif (plateforme Internet et application smartphone/tablette) qui centralise les données sur tous les acteurs d

Plus en détail

v o X m é d i a s - v e r s i o n 1.0.2 Le portail collaboratif dont vous êtes l agrégateur

v o X m é d i a s - v e r s i o n 1.0.2 Le portail collaboratif dont vous êtes l agrégateur v o X m é d i a s - v e r s i o n 1.0.2 Le portail collaboratif dont vous êtes l agrégateur infos@voxmedias.net commercial@voxmedias.net www.voxmedias.net voxmédias 2011-2012 2 Usagers déjà inscrits :

Plus en détail

Programme de la formation Reconversion bimédia : du print au web

Programme de la formation Reconversion bimédia : du print au web 1 Programme de la formation Reconversion bimédia : du print au web > Cursus de 21semaines en 5 mois Du lundi 21 avril 2014 au vendredi 10 octobre 2014 Semaine 1 : Panorama du journalisme (3 jours) & techniques

Plus en détail

Bienvenue chez Spluw

Bienvenue chez Spluw 1 Bienvenue chez Spluw Ce guide présente les principales fonctions de mise en page et d édition de votre site Web. Vous y trouverez les étapes essentielles de construction de page et de mise en forme pour

Plus en détail

le portail de la culture 5 000 sites internet, 10 000 manifestations, 1 000 musées à découvrir...

le portail de la culture 5 000 sites internet, 10 000 manifestations, 1 000 musées à découvrir... le portail de la culture 5 000 sites internet, 10 000 manifestations, 1 000 musées à découvrir... Edito de Jean-Jacques Aillagon, ministre de la culture et de la communication Le portail culture.fr concrétise

Plus en détail

La photo numérique et les logiciels libres. Asie Photos

La photo numérique et les logiciels libres. Asie Photos La photo numérique et les logiciels libres Asie Photos Centre Culturel Français de Hanoi (le 19 juin 2010) Rencontres Mondiales du Logiciel Libre à Bordeaux (le 7 juillet 2010) Information Le travail présenté

Plus en détail

Le jour le plus Court

Le jour le plus Court Le jour le plus Court La fête du court métrage pilotée par le Centre national du cinéma et de l image animée est parrainée par Jeanne Moreau, Jacques Perrin, Mélanie Laurent et Michel Gondry. Le 21 décembre

Plus en détail