Parallels. Plesk Panel

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Parallels. Plesk Panel"

Transcription

1 Parallels Plesk Panel

2 Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington USA Tél. : +1 (425) Fax : +1 (425) Copyright , Parallels, Inc. Tous droits réservés. La distribution de ce manuel ou tout dérivé sous quelque forme que ce soit est interdit à moins que vous n'obteniez la permission écrite du détenteur des droits d'auteur. Mode d'hébergement breveté, protégé par les brevets américains 7,328,225; 7,325,017; 7,293,033; 7,099,948; 7,076,633. En attente d'obtention de brevets aux E.U. Les noms de produits et de services mentionnés ci-après sont les marques déposées de leurs propriétaires respectifs.

3 Sommaire Pré face 8 Conventions typographiques... 8 Feedback... 9 A propos de Parallels Panel 10 Aperçu du modèle commercial, des comptes utilisateur et des droits Aperçu des composants logiciels gérés par Parallels Plesk Panel Quelles sont les nouveautés de cette version? Dé marrer 14 Ouvrir une session dans Parallels Plesk Panel Si vous avez oublié votre mot de passe Vous familiariser avec Parallels Plesk Panel Modifier votre mot de passe et votre profil Configurer votre Parallels Plesk Panel 25 Mettre à niveau la clé de licence de votre panneau Mettre la licence de test à niveau Installer les clés de licence supplémentaires pour les add-ons de Parallels Plesk Panel 28 Mettre votre clé de licence à niveau Réinstaller la clé de licence qui vous utilisiez précédemment Sécuriser votre Parallels Plesk Panel Limiter l'accès administrateur à Parallels Plesk Panel Sécuriser les communications avec le serveur grâce au protocole de chiffrement SSL.. 31 Créer un compte global Créer un compte global Connecter les comptes locaux à votre compte global Basculer entre les comptes Changer le mot de passe du compte global Déconnecter les comptes locaux du compte global Relooker votre Parallels Plesk Panel en fonction de votre marque Personnaliser votre page d'accueil Changer le skin et la langue de l'interface (Hébergement Linux) Changer le skin et la langue de l'interface (Hébergement Windows) Configurer un logo personnalisé Ajouter et supprimer des boutons personnalisés avec un lien hypertexte Installer et supprimer des thèmes visuels de Parallels Plesk Panel (skins) Installer et supprimer des langues d'interface Afficher/Masquer des jeux de boutons Personnaliser les pages d'accueil de vos clients Adapter les préférences de la session Configurer et gé rer votre serveur 55 Ajouter et supprimer des adresses IP Sélectionner et configurer les composants logiciels utilisés sur le serveur (Hébergement Windows)... 59

4 Pré face 4 Configurer les services DNS Configurer Parallels Plesk Panel afin de l'utiliser derrière un routeur avec un pare-feu et une traduction d'adresse réseau Configurer le pare-feu de Parallels Plesk Panel (Hébergement Windows) Configurer la plage de ports pour le mode FTP passif (Hébergement Windows) Configurer les services de messagerie Configurer la protection anti-spam Configurer la protection anti-virus (Hébergement Linux) Configurer la protection anti-virus (Hébergement Windows) Configurer le logiciel de liste de diffusion Mailman (Hébergement Linux) Empêcher vos clients d'envoyer un de publipostage (Hébergement Linux) Configurer l'hébergement de base de données de Parallels Plesk Panel Configurer l'hébergement à distance de bases de données : Gérer des serveurs de bases de données Configurer la connexion aux systèmes de gestion des bases de données externes (Hébergement Windows) Créer de nouvelles connexions aux bases de données (Hébergement Windows) Changer les paramètres des connexions ODBC existantes (Hébergement Windows) Supprimer des connexions aux bases de données (Hébergement Windows) Activer le support pour Adobe ColdFusion (Hébergement Linux) Activer l'intégration avec Sitebuilder (Hébergement Linux) Activer le support pour les applications e-commerce Miva (Hébergement Linux) Activer le support pour les applications e-commerce Miva (Hébergement Windows) Configurer ASP.NET (Hébergement Windows) Configurer le pool d'applications IIS (Hébergement Windows) Configurer un SSL partagé (Hébergement Windows) Configurer les statistiques Configurer le système de notification par Configurer le Help Desk Régler la date et l'heure système Démarrer, arrêter et redémarrer des services Activer les logs passant par les tubes de communication afin de réduire le risque d'interruption des services Web (Hébergement Linux) Surveiller la file d'attente des messages du serveur de messagerie et l'encombrement des messages de dépannage (Hébergement Linux) Planifier les tâches avec Crontab (Hébergement Linux) Planifier les tâches avec le planificateur de tâches Windows (Hébergement Windows) Etendre les capacités de Parallels Plesk Panel avec les modules (Hébergement Linux) Installer des modules Configurer et gérer les modules Supprimer des modules Déléguer les privilèges administratifs aux ingénieurs de l'assistance technique (Hébergement Windows) Créer des comptes Administrateur supplémentaires Modifier des comptes Administrateur supplémentaires Suspendre et lever la suspension de comptes Administrateur supplémentaires Supprimer des comptes Administrateur supplémentaires Gé rer vos clients 142 Avant de commencer à proposer des services à vos clients Simplifier la configuration de comptes utilisateurs Simplifier la configuration de domaines et de sites Web Prédéfinir des packs d'applications que vos clients peuvent utiliser Prédéfinir le contenu de nouveaux sites Web Prédéfinir les paramètres de la page d'accueil par défaut pour vos clients Gérer des comptes utilisateurs Ajouter des comptes utilisateurs Modifier des comptes utilisateurs

5 Pré face 5 Convertir les comptes revendeur en comptes client Convertir les comptes client en comptes revendeur Convertir les comptes administrateur de domaines en comptes client Afficher les rapports de soldes de comptes dans le système de facturation Suspendre des comptes utilisateurs et lever la suspension Supprimer des comptes utilisateurs Héberger des sites Web Obtenir des noms de domaine Configurer un compte d'hébergement pour un site Web Créer et publier un Site Prévisualiser un site Configurer ASP.NET (Hébergement Windows) Configurer la version PHP pour un domaine (Hébergement Windows) Déployer des bases de données Accéder aux données à partir de bases de données externes (Hébergement Windows)217 Configurer les DSN pour Adobe ColdFusion (Hébergement Windows) Installer des applications Utiliser le pool d'applications IIS (Hébergement Windows) Sécuriser des sites Web Organiser la structure d'un site avec des sous-domaines Configurer des noms de domaine supplémentaires pour un site (alias de domaine) Utiliser les répertoires virtuels (Hébergement Windows) Héberger des pages Web personnelles sur votre serveur Web Configurer l'accès FTP anonyme au serveur Personnaliser les messages d'erreur du serveur Web (Hébergement Linux) Personnaliser les messages d'erreur du serveur Web (Hébergement Windows) Personnaliser la configuration de la zone DNS de domaines Gérer des sites avec des serveurs de noms externes Transformer un hébergement Web de type physique en redirection Gérer des noms de domaines pour des sites hébergés sur d'autres serveurs (redirection de domaines) Transférer des domaines d'un compte utilisateur à un autre Mettre à jour les comptes d'hébergement de site Web Suspendre ou réactiver les sites Web Supprimer les sites Web Utiliser les services de messagerie Se servir du Help Desk pour résoudre les problèmes de vos clients Consulter les tickets incidents de votre Help Desk Commenter et fermer les tickets de support Migrer les donné es à partir d'autres plates-formes d'hé bergement 336 Importer les données d'un fichier Importer les données à partir des serveurs Linux/Unix Importer les données à partir des serveurs Windows Sauvegarder et restaurer vos donné es 342 Configurer les paramètres généraux de la sauvegarde Configurer le panneau de contrôle en vue de l'utilisation du référentiel FTP Faire une sauvegarde de tout le serveur Sauvegarder des comptes utilisateurs individuels avec les domaines des utilisateurs Sauvegarder des domaines individuels (sites Web) Sauvegarder des bases de données (Hébergement Windows) Planifier des sauvegardes Restaurer des données à partir des fichiers archives de sauvegarde Restaurer des bases de données (Hébergement Windows) Récupérer les utilisateurs orphelins de la base de données (Hébergement Windows). 354

6 Pré face 6 Gérer le référentiel de fichiers de sauvegarde Envoyer des fichiers de sauvegarde sur un serveur Télécharger des fichiers de sauvegarde stockés sur le serveur Supprimer des fichiers de sauvegarde stockés sur le serveur Maintenir les fichiers de sauvegardes des bases de données (Hébergement Windows) Envoyer des fichiers de sauvegarde de base de données sur un serveur Télécharger des fichiers de sauvegarde de la base de données depuis le serveur Supprimer des fichiers de sauvegarde de la base de données depuis le serveur Consulter les statistiques 361 Adapter les préférences pour l'affichage des statistiques Web de Webalizer Masquer et afficher les références internes de votre site ou d'autres Grouper et dégrouper les références d'autres sites Masquer et afficher les requêtes directes Automatiser la génération de rapports et l'expédition par Afficher les fichiers de logs et configurer leur recyclage Afficher les statistiques de protection anti-spam et anti-virus Surveiller les connexions au panneau de contrô le et aux services FTP 372 Surveiller les connexions au panneau de contrôle Surveiller les connexions au service FTP Surveiller les connexions de la session du terminal à votre serveur (Hébergement Windows) 375 Accé der au serveur à l'aide du Desktop (Hé bergement Windows) 376 Consigner dans des logs les actions exé cuté es par vos clients dans le panneau de contrô le 378 Configurer la journalisation des actions Télécharger le log d'actions Nettoyer le log d'actions Utiliser un accè s centralisé pour vos divers serveurs Parallels Plesk Panel 381 Ajouter un enregistrement de serveur Consulter les informations sur le serveur et se connecter à un serveur Supprimer l'enregistrement d'un serveur Mettre à jour votre panneau de contrô le 384 Modifier les paramètres de l'updater Bloquer l'accès des fonctions de l'updater (système de mise à jour) à partir du Control Panel (Hébergement Linux) Annexe A. Fonctionnalité s avancé es 388 Utiliser l'outil de suivi des événements Ajouter les gestionnaires d'événements (pour l'hébergement Linux) Ajouter les gestionnaires d'événements (hébergement Windows) Supprimer des gestionnaires d'événements Insérer des instructions dans le fichier de configuration du serveur Web Changer les ports des connecteurs pour Java Tomcat Rétablir la configuration par défaut de la messagerie

7 Pré face 7 Installer les certificats SSL personnalisés pour les serveurs de messagerie Qmail ou Courier-IMAP Installer le certificat SSL pour Qmail Installer les certificats SSL pour le serveur de messagerie Courier-IMAP

8 8 Pré face Pré face Dans cette section : Conventions typographiques... 8 Feedback... 9 Conventions typographiques Les types de formatage suivants utilisés dans le texte indiquent des informations particulières. Convention de formatage Type d'informations Exemple Special Bold Italique Monospace Eléments que vous devez sélectionner, comme des options de menus, des boutons de commande ou des éléments d'une liste. Titres de chapitres, de sections et de sous-sections. Utilisé pour souligner l'importance d'un point, introduire un terme ou signaler la chaîne de remplacement d'une ligne de commande qu'il faut remplacer par un vrai nom ou une valeur réelle. Noms des sélecteurs de feuilles de style, de fichiers et de répertoires et de fragments de CSS. Allez sur l'onglet QoS. Consultez le chapitre Administration de base. Ce système prend en charge ce que l'on appelle la recherche de caractères génériques. Le fichier de licence est appelé license.key.

9 Pré face 9 Gras préformaté Préformaté Ce que vous saisissez, contrastant avec le résultat s'affichant à l'écran de votre ordinateur. Réponse apparaissant à l'écran de votre ordinateur pendant vos sessions en ligne de commande ; code source en XML, C++, ou tout autre langage de programmation. Unix/Linux : # cd /root/rpms/php Windows : >cd %myfolder% Unix/Linux : # ls al /files total Windows : >ping localhost Réponse de : bytes=32 time<1ms TTL=128 Feedback Vous avez trouvé une erreur dans ce guide? Vous avez des idées ou des suggestions dont vous voulez nous faire part pour améliorer ce guide? Veuillez adresser vos commentaires à l'aide du formulaire en ligne Quand vous nous signalez une erreur, merci de préciser le titre du guide, du chapitre et de la section, ainsi que la partie du texte dans laquelle vous avez relevé une erreur.

10 C H A P I T R E 1 A propos de Parallels Panel Parallels Plesk Panel est une solution d'automatisation de l'hébergement qui permet aux hébergeurs de contrôler complètement les serveurs d'hébergement Web et qui simplifie la configuration et la gestion des comptes utilisateurs, des sites Web et des comptes de messagerie. Parallels Plesk Panel est une solution stable, sûre et fiable. Quel est le principal avantage d'utiliser Parallels Plesk Panel? L'utiliser vous permettra de gagner du temps et de vous épargner certains efforts pour vous et votre équipe : tous vos clients (et ceux de vos revendeurs) disposeront d'environnements de panneaux de contrôle personnels et isolés. De plus, ils pourront gérer eux-mêmes leurs sites et comptes de messagerie. Dans ce chapitre : Aperçu du modèle commercial, des comptes utilisateur et des droits Aperçu des composants logiciels gérés par Parallels Plesk Panel Quelles sont les nouveautés de cette version?... 12

11 A propos de Parallels Panel 11 Aperç u du modè le commercial, des comptes utilisateur et des droits La hiérarchie des comptes utilisateurs de Parallels Plesk Panel est limitée à cinq niveaux d'utilisateur : Compte Administrateur du serveur. Comptes Revendeur. Ces comptes sont créés pour les clients qui ont besoin de revendeur des services d'hébergement et d'héberger leurs propres sites Web. Comptes Client. Ces comptes sont créés pour les clients qui n'ont pas besoin de revendeur des services d'hébergement mais doivent héberger des sites Web. Comptes Administrateur de domaines. Ces comptes peuvent être créés pour permettre d'accéder au Panel pour les administrateurs de sites. Un compte Administrateur de domaine par site. Comptes Utilisateur de messagerie. Ces comptes peuvent être créés pour permettre d'accéder au Panel pour les utilisateurs de messagerie. Tous les droits d'exécution d'opérations dans le Panel que vous configurez pour un revendeur permettent au revendeur d'affecter ces droits à ses propres clients. Les ressources que vous allouez à un revendeur peuvent elles-mêmes être redistribuées aux clients du revendeur. Pour voir la liste complète des droits et des ressources maximum que vous pouvez définir, veuillez consulter le chapitre Gérer des comptes utilisateurs (à la page 167). Aperç u des composants logiciels gé ré s par Parallels Plesk Panel Parallels Plesk Panel pour Linux/UNIX travaille en coopération avec les services et composants logiciels tiers suivants : serveur DNS Bind Serveur Web Apache Serveur FTP ProFTPd Serveurs de bases de données MySQL et PostgreSQL Serveur de messagerie Qmail serveur Courier-IMAP IMAP/POP3 Serveur de listes de diffusion Mailman logiciel anti-spams Spamassassin programmes anti-virus Dr.Web et Kaspersky programmes de statistiques Webalizer et AWStats Applications Tomcat Java run-time environment (JRE) Parallels Plesk Panel Billing

12 12 A propos de Parallels Panel Parallels Plesk Panel pour Linux/UNIX travaille en coopération avec les services et composants logiciels tiers suivants : Microsoft IIS Web server ou serveur Web Apache Serveur FTP de Microsoft Gene6 FTP Server et Serv-U FTP Server serveur DNS Bind Microsoft DNS Server et Simple DNS Plus DNS Server MySQL, Microsoft Access et serveurs de bases de données Microsoft SQL Système pour back-up Acronis True Image Enterprise Server serveur de messagerie MailEnable Serveurs de messagerie Merak, MDaemon, SmarterMail, hmailserver, CommuniGate Pro serveur Courier-IMAP IMAP/POP3 logiciel anti-spams Spamassassin SiteBuilder Logiciels anti-virus Dr.Web et Kaspersky Antivirus Logiciels anti-virus ClamAV et Merak Antivirus programmes de statistiques Webalizer et AWStats Packs logiciels pour statistiques Urchin et SmarterStats Microsoft FrontPage Client pour le web mail Horde IMP H3 MailEnable Web Client, IceWarp Web Mail 5, SmarterMail Web Client Apache Tomcat Une fois le pack Parallels Plesk Panel installé, tous les services essentiels, comme les services DNS, Web, FTP et la messagerie sont configurés pour fonctionner avec les paramètres optimum par défaut, si bien que vous pouvez tout de suite commencer à fournir des services à vos clients. Nous vous conseillons toutefois d'ajuster les paramètres par défaut pour garantir qu'ils répondent à vos besoins, et de créer des templates de comptes utilisateurs et des templates de domaines qui simplifieront la suite de la configuration des comptes d'hébergement. Quelles sont les nouveauté s de cette version? Le logiciel Parallels Plesk Panel 9.3 pour Windows et Linux/Unix vous offre les fonctionnalités suivantes : Gestionnaire de migrations optimisé. L'outil de transfert des données a été refondu et permet le transfert simplifié des données des versions antérieures de Parallels Plesk Panel. Outre le mécanisme de résolution des conflits avancés, le transfert des comptes de messagerie avec les mails est maintenant pris en charge.

13 A propos de Parallels Panel 13 Protection anti-spam Greylisting. Un mécanisme efficace de protection anti-spam basé sur le greylisting est maintenant disponible sur Parallels Plesk Panel pour les plates-formes Linux/Unix.

14 C H A P I T R E 2 Dé marrer Ce chapitre décrit les premières actions nécessaires pour exécuter des tâches une fois Parallels Plesk Panel installé. Dans ce chapitre : Ouvrir une session dans Parallels Plesk Panel Vous familiariser avec Parallels Plesk Panel Modifier votre mot de passe et votre profil... 23

15 Dé marrer 15 Ouvrir une session dans Parallels Plesk Panel Pour ouvrir une session de votre panneau de contrôle Parallels Plesk Panel, procédez comme suit : 1. Ouvrez votre navigateur web puis, dans la barre d'adresse, tapez l'url où Parallels Plesk Panel se situe. Par exemple, https://votre-domaine.com:8443, où votre-domaine.com est le nom de domaine de votre hôte Web. 2. Appuyez sur la touche ENTREE. L'écran de login de Parallels Plesk Panel s'affichera. 3. Saisissez le nom d'utilisateur 'admin' et votre mot de passe dans les champs respectifs Login et Mot de passe. Si c'est la toute première fois que vous vous connectez à Parallels Plesk Panel qui vient d'être installé, utilisez le mot de passe par défaut 'setup'. 4. Si vous ouvrez une session pour la première fois, choisissez la langue pour votre Parallels Plesk Panel à partir du menu Langue d'interface. Si vous avez déjà défini la langue d'interface et l'avez déjà sauvegardée dans vos préférences d'interface, ne désactivez pas la valeur Config. p. dé faut de l'utilisateur. 5. Cliquez sur Login. Lorsque vous vous connectez la toute première fois, acceptez le contrat de licence puis indiquez quel nom d'hôte et quelles adresses IP doivent être affectés au serveur. 6. Lisez attentivement les clauses du Contrat de licence et, si vous êtes d'accord avec toutes les clauses, cochez les cases J'accepte les termes du contrat de licence et Ne plus afficher cette page. 7. Cliquez sur J'accepte pour poursuivre avec la configuration post-installation. 8. Dans le champ Nom d'hô te complet saisissez le nom d'hôte de votre serveur. Ce doit être un nom d'hôte entièrement qualifié, mais sans le point à la fin du nom de domaine (hôte.domaine.tld par ex.). 9. Indiquez quelle adresse IP sera l'adresse par défaut de votre serveur. Vous pouvez procéder de l'une des deux manières suivantes : Choisissez dans la liste déroulante une des adresses IP à votre disposition. Cette liste est alimentée automatiquement et contient toutes les adresses IP disponibles sur le serveur. OU

16 16 Dé marrer Cliquez sur le bouton Ajouter une adresse IP, sélectionnez l'interface réseau puis indiquez la nouvelle adresse IP et le masque de sous-réseau dans le champ Adresse IP. Remarque : Avec Parallels Plesk Panel, vous pouvez définir toutes vos adresses IP comme étant partagées ou dédiées avant de les affecter à vos clients. Ceci permet au panneau de contrôle de les distinguer et de vous empêcher d'affecter une adresse IP dédiée à plusieurs clients d'un seul coup. Une adresse IP dédiée est réservée à un client unique, tandis qu'une adresse IP partagée peut être utilisée par plusieurs comptes utilisateurs. 10. Dans la section IP mutualisé es, indiquez le type des adresses existantes : mutualisée ou exclusive. Cliquez sur les boutons Partagé (e) et Exclusif(ve) pour modifier le type des adresses IP. Vous pouvez ignorer cette étape et définir le type d'adresses IP ultérieurement (Accueil >Adresses IP(dans le groupe Serveur)). 11. A la section Pré fé rences de l'administrateur, modifiez le mot de passe par défaut de l'administrateur. Pour modifier le mot de passe par défaut de l'administrateur : saisissez le nouveau mot de passe dans le champ Nouveau mot de passe puis tapez-le de nouveau dans le champ Confirmer le mot de passe. Le mot de passe peut contenir 14 caractères maximum. Veuillez noter que le mot de passe est sensible à la casse. Remarque : n'oubliez pas de modifier le mot de passe de l'administrateur du mot de passe par défaut pour votre propre mot de passe personnalisé ; sinon, l'accès à Parallels Plesk Panel sous le compte administrateur sera disponible avec la configuration du mot de passe par défaut qui est connu par de nombreux utilisateurs de Parallels Plesk Panel. 12. Cliquez sur OK. 13. Complétez les coordonnées de l'administrateur. 14. Cliquez sur OK. Dans cette section : Si vous avez oublié votre mot de passe... 17

17 Dé marrer 17 Si vous avez oublié votre mot de passe Si vous l'avez oublié, vous pouvez récupérer votre mot de passe d'une des manières suivantes : Allez le chercher dans le fichier /etc/psa/.psa.shadow dans le système de gestion de fichiers du serveur (Hébergement Linux). Servez-vous de la fonction Aide-mémoire pour le mot de passe dans Parallels Plesk Panel. Pour utiliser l'aide-mémoire pour le mot de passe : 1. Dans la barre d'adresse de votre navigateur web, tapez l'url à laquelle votre Parallels Plesk Panel se trouve (https://votre-domaine.com:8443 par exemple) 2. Appuyez sur la touche ENTREE. L'écran de login de Parallels Plesk Panel s'affichera. 3. Cliquez sur le lien Oublié le mot de passe?. 4. Indiquez votre nom de login et votre adresse mail qui sont enregistrés dans le système. 5. Cliquez sur OK. Vous recevrez votre mot de passe à votre adresse mail. S'il n'est pas possible de vous envoyer votre mot de passe par parce que celui-ci est sauvegardé sous forme cryptée dans le système, le programme vous demandera de configurer un nouveau mot de passe à l'aide d'un code secret généré tout spécialement pour cela et qui vous sera envoyé. 6. Dès que vous recevez l' de l'aide-mémoire, cliquez sur le lien dans le corps du message. Une nouvelle fenêtre du navigateur s'ouvrira. 7. Tapez votre nom de login et un nouveau mot de passe. Le système devrait avoir complété automatiquement le champ Code secret du formulaire. Si ce n'est pas le cas, copiez le code secret contenu dans le message que vous avez reçu dans le presse-papiers puis copiez-le dans le formulaire. 8. Cliquez sur OK pour soumettre les données. Remarque : Utilisez le code secret dans les 24 heures qui suivent sa génération, sinon il expirera et vous devrez recommencer toute la procédure. Vous familiariser avec Parallels Plesk Panel

18 18 Dé marrer Lorsque vous vous connectez à Parallels Plesk Panel, il affiche votre page d'accueil avec les raccourcis pour les opérations que vous exécutez fréquemment. La zone de la bannière en haut permet d'accéder aux fonctions suivantes : Mon compte. C'est là où vous pouvez sélectionner une langue et un thème pour votre Control Panel et changer les informations de vos contacts. Changer d'utilisateur. C'est là où vous pouvez passer d'un compte utilisateur à un autre. Ce raccourci s'affiche uniquement lorsque la technologie SSO est activée sur le serveur. Dé connexion. C'est là où vous pouvez fermer vos sessions quand vous avez fini d'utiliser Control Panel. Le volet de navigation sur la partie gauche permet d'accéder aux jeux de fonctions suivants : Zone de recherche. Utilisez-là lorsque vous avez besoin de trouver des comptes utilisateurs et des domaines hébergés sur votre serveur. Accueil. C'est là où vous commencez à utiliser le Control Panel. La plupart des opérations que vous pouvez avoir besoin d'exécuter sont accessibles à partir de cette zone. Revendeurs. C'est là où vous exécutez les opérations sur les comptes revendeur. Les revendeurs peuvent utiliser les services d'hébergement et revendre les services aux utilisateurs finaux. Les revendeurs ne peuvent pas créer de comptes revendeur pour d'autres utilisateurs. Vous pouvez exécuter les tâches suivantes depuis cette zone du Control Panel: Créer, modifier, supprimer les comptes utilisateur pour les revendeurs et leurs clients (on y fait référence en tant que clients). Créer, modifier, supprimer des templates de compte revendeur Afficher les rapports d'utilisation de trafic

19 Dé marrer 19 Clients. C'est là où vous exécutez les opérations sur les comptes utilisateur. Les clients sont les utilisateurs finaux des services d'hébergement ; ils ne peuvent revendre les services d'hébergement. Vous pouvez exécuter les tâches suivantes depuis cette zone du Control Panel: Créer, modifier, supprimer des comptes utilisateur Créer, modifier, supprimer des templates de comptes utilisateur (référencé en tant que Templates de compte client) Afficher les rapports d'utilisation de trafic Domaines. C'est là où vous exécutez les opérations sur les sites Web. Vous pouvez exécuter les tâches suivantes depuis cette zone du Control Panel: Ajouter des sites Web (configurer des zones DNS, configurer les paramètres d'hébergement Web et les limites d'utilisation de ressources), modifier les paramètres d'hébergement Web, supprimer les sites Web Créer, modifier, supprimer des templates d'hébergement de sites Web (référencé en tant que Templates de domaine). Applications. C'est là où vous sélectionnez les applications qui seront disponibles pour l'installation sur les sites des utilisateurs. Paramè tres. C'est là où vous configurez et gérez les composants du programme et du serveur utilisés par Parallels Plesk Panel. Modules. C'est là que vous gérez les modules supplémentaires qui élargissent le spectre des fonctionnalités de Parallels Plesk Panel, comme le pare-feu, le serveur de jeux, les VPN, etc. Maître. Ce raccourci vous permet d'accéder à la gestion centralisée des serveurs sur lesquels Parallels Plesk Panel est installé. Compte global. Ce raccourci apparaît dans votre Parallels Plesk Panel lorsque les fonctions SSO sont activées sur le serveur d'hébergement. La technologie SSO vous permet de vous connecter à différents produits Parallels à l'aide d'un seul mot de passe et login général. Ce raccourci sert à changer les paramètres de login globaux. Help Desk. C'est le système de Help Desk intégré à votre panneau de contrôle. Vous pouvez l'utiliser pour visualiser et régler les problèmes que vos clients vous signalent. Aide.Offre une aide contextuelle avec une fonction de recherche. Pour afficher les informations concernant un outil ou un élément de la page, placez le curseur sur l'élément, sans cliquer ; une petite infobulle va s'afficher avec des informations supplémentaires concernant l'élément sur lequel vous êtes placé. Si vous installez le composant Sitebuilder et configurez le comme il est décrit dans Activer l'intégration avec Sitebuilder (à la page 101), les raccourcis suivants sont également affichés dans le volet de navigation de votre panneau de contrôle sous le groupe Administration Sitebuilder :

20 20 Dé marrer Desktop. Permet d'obtenir les raccourcis vers les assistants dédiés à des tâches bien précises. Exécutez toutes les opérations sur votre compte et sur vos sites Web via le système Sitebuilder. Pour en savoir plus, reportez-vous à ktop_interface.htm. Utilisateurs. Ajoutez et gérez les comptes utilisateurs et les Packs pour vos clients. Pour en savoir plus, reportez-vous à p_customers.htm. Sites. Ajoutez et gérez les sites. Pour en savoir plus, reportez-vous à _sites.htm. Serveur. Affichez et gérez les paramètres système suivants : Paramè tres des sites de test. Configurez les paramètres des sites de test créés par vos éventuels clients. Pour en savoir plus, reportez-vous à _up_sitebuilder_wizard_for_anonymous_visits.htm Straté gie de marque. Configurez les paramètres de logo et du titre pour vos éventuels clients. Pour en savoir plus, reportez-vous à _up_logo_and_title_bar_text.htm Notifications. Configurez les paramètres de notifications envoyées par Sitebuilder à vos utilisateurs. Pour en savoir plus, reportez-vous à uring_ _message_sent_at_trial_site_publishing_attempt.htm. Modules. Affichez la liste des modules disponibles. Pour en savoir plus, reportez-vous à g_and_configuring_sitebuilder_wizard_presets_and_modules.htm. Jeux de pages. Affichez la liste des jeux de pages disponibles. Pour en savoir plus, reportez-vous à g_and_configuring_sitebuilder_wizard_presets_and_modules.htm. Familles de sites. Affichez la liste des templates disponibles qui combinent les templates de structure et les jeux de pages. Pour en savoir plus, reportez-vous à g_and_configuring_sitebuilder_wizard_presets_and_modules.htm. La zone de travail principal à droite permet d'accéder aux outils disponibles pour la section actuelle du Control Panel sélectionnée dans le volet de navigation. Les opérations supplémentaires sont accessibles depuis les menus déroulants qui s'ouvrent lorsque vous cliquez sur les titres du groupe.

21 Dé marrer 21 Pour parcourir Parallels Plesk Panel, vous pouvez utiliser une barre de chemin : une chaîne de liens qui apparaît à droite de l'écran, en-dessous de la zone de la bannière. A droite de la barre du chemin d'accès, il y a les menus Favoris et Pages visité es. Le menu Pages visité es garde les raccourcis des écrans du panneau de contrôle qui ont été visités. Ces raccourcis sont ajoutés automatiquement. Le menu Favoris garde les raccourcis des écrans que vous ajoutez manuellement aux favoris. Pour en savoir plus sur l'utilisation des raccourcis dans le menu Favoris, consultez la section Personnaliser votre page d'accueil (à la page 41). Pour retourner à un écran précédent, utilisez les raccourcis dans la barre de chemin d'accès ou l'icône Niveau supé rieur dans l'angle droit supérieur de l'écran. Une fois les changements d'un compte utilisateur, d'un nom de domaine ou d'un compte de messagerie appliqués, vous pouvez sélectionner rapidement un autre compte utilisateur, nom de domaine ou compte de messagerie dont les paramètres que vous voulez également. Pour ce faire, cliquez sur une petite icône en forme de flèche située à droite du nom de l'utilisateur, du nom de domaine ou de l'adresse mail.

22 22 Dé marrer Cela ouvrira une liste de comptes utilisateur, de noms de domaine ou d'adresses mails que vous pouvez sélectionner. Pour trier une liste d'après un paramètre donné en ordre ascendant ou descendant, cliquez sur l'intitulé du paramètre dans l'en-tête de la colonne. L'ordre de tri sera indiqué par un petit triangle qui s'affichera à côté de l'intitulé du paramètre.

23 Dé marrer 23 Modifier votre mot de passe et votre profil Pour mettre votre profil àjour : 1. Allez dans Accueil > Donné es personnelles (dans le groupe Compte). 2. Mettez vos données à jour selon les besoins puis cliquez sur OK. Pour changer votre mot de passe : 1. Allez dans Accueil > Changer le mot de passe (dans le groupe Compte). 2. Saisissez votre ancien mot de passe et le nouveau. 3. Cliquez sur OK. Si vous avez oubliévotre mot de passe : 1. Tapez l'url de votre Parallels Plesk Panel dans la barre d'adresse de votre navigateur Web. 2. Exemple : https://votre-serveur.com: Appuyez sur la touche ENTREE. L'écran de login de Parallels Plesk Panel s'affichera. 4. Cliquez sur le lien Oublié le mot de passe?. 5. Le programme vous invitera à indiquer votre nom login et votre adresse mail enregistrés dans le système. Saisissez votre nom de login dans le champ Login, tapez votre adresse mail telle qu'elle est enregistrée dans le système dans le champ puis cliquez sur OK. 6. S'il n'est pas possible de vous envoyer votre mot de passe par parce que celui-ci est sauvegardé sous forme cryptée dans le système, le programme vous demandera de configurer un nouveau mot de passe à l'aide d'un code secret généré tout spécialement pour cela et qui sera envoyé à votre adresse mail. 7. Dès que vous recevez l' de l'aide-mémoire, cliquez sur le lien dans le corps du message. Une nouvelle fenêtre du navigateur s'ouvrira. 8. A cette étape, saisissez votre nom de login et un nouveau mot de passe. Le système devrait avoir complété automatiquement le champ Code secret du formulaire. Si ce n'est pas le cas, copiez le code secret contenu dans le message que vous avez reçu dans le presse-papiers puis insérez-le dans le formulaire. 9. Cliquez sur OK pour soumettre les données.

24 24 Dé marrer Vous recevrez les instructions pour savoir comment récupérer votre mot de passe à votre adresse mail.

25 C H A P I T R E 3 Configurer votre Parallels Plesk Panel Ce chapitre traite des étapes de configuration requises pour installer et gérer votre Parallels Plesk Panel. Dans ce chapitre : Mettre à niveau la clé de licence de votre panneau Sécuriser votre Parallels Plesk Panel Créer un compte global Relooker votre Parallels Plesk Panel en fonction de votre marque Adapter les préférences de la session... 54

26 26 Configurer votre Parallels Plesk Panel Mettre à niveau la clé de licence de votre panneau Parallels Plesk Panel est livré avec une clé de licence de test qui s'installe automatiquement dans le panneau de contrôle. Cette clé de licence vous permet de créer un compte utilisateur, d'héberger un site Web et une boîte aux lettres. Pour pouvoir utiliser Parallels Plesk Panel et toutes les fonctionnalités dont vous avez besoin, il vous faut donc acheter une clé de licence auprès de Parallels, ou de l'un de ses revendeurs et l'installer dans le panneau de contrôle. Une date d'expiration est associée aux clés de licence Parallels Plesk Panel. Ceci a été mis en place pour empêcher la fraude et les vols. Selon ce dispositif, le logiciel Parallels Plesk Panel doit se connecter au serveur de licences de Parallels pendant une période de grâce de 10 jours (avant la date d'expiration) pour vérifier que la clé n'est pas signalée comme ayant été volée et qu'elle est utilisée conformément au Contrat de licence Utilisateur final (c'est-à-dire qu'elle n'est installée que sur un seul serveur). Une fois que ceci est vérifié, la date d'expiration est repoussée. Parallels Plesk Panel tentera de se connecter sur TCP/IP au serveur de licence via le port Veuillez vous assurer que ce dernier n'est pas bloqué par le pare-feu. Le processus de mise à jour se déroule automatiquement et l'administrateur de Parallels Plesk Panel n'a rien à faire, sauf s'il y a un problème. Si la clé de Parallels Plesk Panel expire, vérifiez votre pare-feu puis allez dans Accueil > Gestion des licences (dans le groupe Aide) puis cliquez sur Ré cupé rer des clé s. Si vous ne parvenez pas à mettre la clé à jour, contactez votre revendeur ou Parallels (si vous avez acheté votre clé de licence chez Parallels directement). Vous pouvez tester la connexion au serveur de licences à tout moment en allant dans Accueil > Gestion des licences (dans le groupe Aide) et en cliquant sur Ré cupé rer des clé s. Dans cette section : Mettre la licence de test à niveau Installer les clés de licence supplémentaires pour les add-ons de Parallels Plesk Panel Mettre votre clé de licence à niveau Réinstaller la clé de licence qui vous utilisiez précédemment... 29

27 Configurer votre Parallels Plesk Panel 27 Mettre la licence de test à niveau Pour mettre la licence de test àniveau : 1. Allez dans Accueil > Gestion de licences (dans le groupe Aide ), puis cliquez sur Commander les mises à niveau de Parallels Plesk Panel. 2. La boutique en ligne de Parallels s'ouvrira dans une fenêtre de navigateur séparée. Dans cette fenêtre, sélectionnez les éléments et les fonctionnalités que vous voulez inclure dans votre licence Parallels Plesk Panel puis cliquez sur Soumettre. Aux étapes suivantes, précisez la devise et le nombre de clés de licence, complétez les coordonnées, l'adresse de facturation et le mode de paiement puis soumettez le formulaire. La nouvelle clé sera envoyée à l'adresse mail indiquée. 3. Sauvegardez la nouvelle clé sur le disque dur de votre machine locale. 4. Ouvrez à nouveau l'écran Gestion de licences dans Parallels Plesk Panel (Accueil > Gestion des licences (dans le groupe Aide)) puis cliquez sur Envoyer la clé. 5. Tapez le chemin d'accès au fichier de la clé de licence que vous avez sauvegardé sur votre machine locale ou cliquez sur Parcourir pour donner son emplacement. 6. Cochez la case Remplacer la licence installé e par la licence sé lectionné e pour confirmer que vous voulez vraiment remplacer la clé de licence actuelle par la nouvelle clé. Si cette case n'est pas cochée, la nouvelle clé de licence ne sera pas installée et la procédure d'installation s'arrêtera. 7. Si votre nouvelle clé de licence vous permet d'héberger moins de sites que vous n'en avez déjà sur le serveur, Parallels Plesk Panel s'arrêtera de fonctionner. Toutefois, pour empêcher Parallels Plesk Panel de comparer le volume de ressources utilisées avec celui autorisé par la nouvelle clé de licence, cochez la case Autoriser le dé passement de la limite d'utilisation des ressources. Ceci peut être utile si vous voulez installer temporairement une clé autorisant moins de ressources puis la mettre à niveau via l'interface du panneau de contrôle. 8. Cliquez sur OK pour installer la nouvelle clé dans le panneau de contrôle.

28 28 Configurer votre Parallels Plesk Panel Installer les clé s de licence supplé mentaires pour les add-ons de Parallels Plesk Panel Pour installer une cléde licence supplémentaire pour un composant add-on de Parallels Plesk Panel, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Gestion de licences (dans le groupe Aide). 2. Cliquez sur Commander les add-ons de Parallels Plesk Panel. 3. Une nouvelle fenêtre de navigateur s'ouvrira sur la page de la boutique en ligne de Parallels, avec la liste de tous les add-on disponibles. Sur cette page, choisissez les add-on que vous voulez commander puis cliquez sur Soumettre. 4. Comme les add-ons de Parallels Plesk Panel sont ajoutés aux clés de licence qui existent déjà, la page Système de vérification du numéro de Parallels Plesk Panel s'affichera. Saisissez le numéro de la clé de votre licence qui reçoit cette fonctionnalité puis cliquez sur Soumettre. 5. Aux étapes suivantes, précisez la devise et le nombre de clés, complétez les coordonnées, l'adresse de facturation et le mode de paiement puis soumettez le formulaire. Vous serez informé par dès que votre commande aura été traitée. 6. Quand vous recevez l' de notification, retournez à l'écran Gestion des licences (Accueil > Gestion des licences (dans le groupe Aide)) puis cliquez sur ré cupé rer les clé s pour récupérer la clé de licence commandée. Le gestionnaire de licences de Parallels Plesk Panel récupérera la clé mise à niveau sur le serveur de licences de Parallels et l'installera automatiquement dans votre panneau de contrôle.

29 Configurer votre Parallels Plesk Panel 29 Mettre votre clé de licence à niveau Si vous envisagez d'élargir votre portefeuille de clients et d'héberger plus de sites sur le serveur que votre licence actuelle ne le permet, il vous faut mettre votre clé de licence à niveau. Pour mettre la cléde licence àniveau : 1. Allez dans Accueil > Gestion de licences (dans le groupe Aide). 2. Cliquez sur Commander les mises à niveau de Parallels Plesk Panel. 3. Sur la page de la boutique en ligne de Parallels, choisissez l'option de mise à jour que vous voulez puis cliquez sur Soumettre. 4. A l'étape suivante, complétez les données d'achat puis soumettez le formulaire. Vous serez informé par dès que votre commande aura été traitée. 5. Après avoir reçu l' de notification, retournez à l'écran Gestion des licences (Accueil > Gestion des licences (dans le groupe Aide)) puis cliquez sur Ré cupé rer des clé s pour récupérer la clé de licence commandée. Le gestionnaire de licences de Parallels Plesk Panel récupérera la clé que vous avez achetée sur le serveur de licences de Parallels et la chargera automatiquement dans votre panneau de contrôle. Ré installer la clé de licence qui vous utilisiez pré cé demment Pour réinstaller la cléde licence qui vous utilisiez précédemment : 1. Allez dans Accueil > Gestion de licences (dans le groupe Aide). 2. Cliquez sur Remettre la clé pré cé dente. La clé de licence qui était utilisée précédemment sera réinstallée. Sé curiser votre Parallels Plesk Panel Dans cette section : Limiter l'accès administrateur à Parallels Plesk Panel Sécuriser les communications avec le serveur grâce au protocole de chiffrement SSL... 31

30 30 Configurer votre Parallels Plesk Panel Limiter l'accè s administrateur à Parallels Plesk Panel Pour écarter tout problème de sécurité, vous souhaiterez peut-être restreindre l'accès à votre panneau de contrôle en tant qu'administrateur depuis certaines adresses IP. Pour n'autoriser l'accès au panneau de contrôle en tant qu'administrateur que depuis des adresses IP ou des réseaux spécifiques : 1. Allez dans Accueil > Accè s au panneau de contrô le (dans le groupe Sé curité ). 2. Cliquez sur Nouveau ré seau puis indiquez les adresses IP nécessaires. Cliquez sur OK. Pour définir les sous-réseaux, vous pouvez utiliser des caractères génériques (*) et des masques de sous-réseaux. 3. Activez l'option Interdit aux ré seaux qui ne sont pas dans la liste puis cliquez sur Appliquer. Quand le système vous invite à confirmer l'action, cliquez sur OK. Pour interdire l'accès en tant qu'administrateur depuis des adresses IP ou des réseaux spécifiques : 1. Allez dans Accueil > Accè s au panneau de contrô le (dans le groupe Sé curité ). 2. Cliquez sur Nouveau ré seau puis indiquez une adresse IP. Cliquez sur OK. Pour définir les sous-réseaux, vous pouvez utiliser des caractères génériques (*) et des masques de sous-réseaux. 3. Activez l'option Autorisé, sauf aux ré seaux figurant dans la liste puis cliquez sur Appliquer. Quand le système vous invite à confirmer l'action, cliquez sur OK. Par défaut, Parallels Plesk Panel permet des sessions simultanées de plusieurs utilisateurs connectés au panneau de contrôle avec la même combinaison de login et de mot de passe. Ceci peut s'avérer utile pour déléguer les fonctions de gestion à d'autres utilisateurs ou si vous avez quitté le navigateur accidentellement sans vous déconnecter, ce qui ne vous permet normalement pas de vous reconnecter tant que vous n'avez pas fermé votre session. Si vous le souhaitez, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité si vous n'en avez pas besoin. Pour interdire les sessions simultanées de votre panneau de contrôle d'administrateur : 1. Sur votre page d'accueil, cliquez sur le titre Serveur. Un menu déroulant s'ouvre. Dans ce menu, sélectionnez les Paramè tres du serveur. 2. Décochez la case Autoriser les sessions multiples avec le login administrateur puis cliquez sur OK.

31 Configurer votre Parallels Plesk Panel 31 Sé curiser les communications avec le serveur grâ ce au protocole de chiffrement SSL Pour des raisons de sécurité, vous ne pouvez accéder à votre panneau de contrôle qu'en passant par une connexion sécurisée rendue possible par le protocole de transfert Secure Socket Layer. Toutes les données que vous échangez avec le serveur piloté par Parallels Plesk Panel sont cryptées, ce qui empêche l'interception de données sensibles. Le certificat SSL utilisé lors du chiffrement des données est automatiquement généré puis installé sur le serveur pendant l'installation du panneau de contrôle. Il s'agit du "certificat auto-signé" : il n'est pas signé par une autorité de certification reconnue (CA), par conséquent, lorsque vous et vos clients tentent de se connecter à votre panneau de contrôle, vous verrez, tout comme vos clients, des messages d'avertissement dans les navigateurs Web. Pour gagner la confiance des clients, nous vous conseillons d'acheter le certificat SSL d'une autorité de certification connue et de l'installer dans le panneau de contrôle. Vous pouvez : utiliser les utilitaires existants dans votre panneau de contrôle pour acheter des certificats SSL chez Comodo, GeoTrust, Inc. ou GoDaddy, OU créer une demande de signature de certificat (CSR) à partir du panneau de contrôle et l'envoyer à l'autorité de certification de votre choix qui créera un certificat SSL pour vous. Remarque : Si vous envisagez d'utiliser les utilitaires du panneau de contrôle pour acheter un certificat via la boutique en ligne MyPlesk.com, nous vous déconseillons d'utiliser des utilitaires par lignes de commande pour créer la demande de signature de certificat. Pour acheter un certificat SSL chez Comodo, GeoTrust, Inc. OU GoDaddy en passant par la boutique en ligne MyPleskCom et pour protéger votre panneau de contrôle : 1. Sur votre page d'accueil, cliquez sur le titre Sé curité. Un menu déroulant s'ouvre. Dans ce menu, sélectionnez CertificatsSSL. La liste des certificats SSL existant dans votre référentiel apparaîtra. 2. Cliquez sur Ajouter un certificat SSL. 3. Précisez les propriétés du certificat : Nom du certificat. Identifiez ce certificat dans le répertoire. Niveau d'encodage. Choisissez le niveau d'encodage de votre certificat SSL. Nous vous conseillons de choisir une valeur supérieure à bit. Indiquez le nom de votre emplacement et de votre organisation. Les valeurs que vous entrez ne doivent pas dépasser 64 symboles. Spécifiez le nom de l'hôte pour lequel vous voulez acheter un certificat SSL. Par exemple : votre-domaine.com

32 32 Configurer votre Parallels Plesk Panel Saisissez votre adresse mail. 4. Vérifiez que toutes les informations données sont correctes et précises car elles seront utilisées pour générer votre clé privée. 5. Cliquez sur Acheter un certificat SSL. Votre clé privée et la demande de signature de certificat (CSR) seront générées. Ne les supprimez pas. Une nouvelle fenêtre de navigateur s'ouvrira sur la page de login de MyPlesk.com. 6. Enregistrez-vous ou connectez-vous à un compte MyPlesk.com existant et un assistant vous guidera pas à pas à travers la procédure pour l'achat de certificats. 7. Choisissez le type de certificat que vous voulez acheter. 8. Cliquez sur Continuer pour acheter et commandez le certificat. Dans la liste déroulante Adresse mail du validateur, veuillez sélectionner l'adresse du validateur qui convient. L'adresse mail du validateur est l'adresse mail d'une personne qui peut confirmer que le certificat pour un nom de domaine donné a été demandé par une personne autorisée. 9. Une fois votre demande de certificat traitée, vous recevrez un de confirmation. Une fois que vous avez confirmé, le certificat vous sera envoyé par Quand vous recevez votre certificat SSL, sauvegardez-le sur votre machine locale ou sur le réseau. 11. Retournez au répertoire Certificats SSL (Accueil > Sé curité > Certificats SSL). 12. Cliquez sur Parcourir situé au milieu de la page et allez à l'endroit où le certificat a été sauvegardé. Sélectionnez-le puis cliquez sur Envoyer le fichier. Sur ce, le certificat sera envoyé dans le référentiel. 13. Cochez la case correspondant au certificat que vous venez d'ajouter puis cliquez sur l'icône Sé curiser le panneau de contrô le. Pour sécuriser votre panneau de contrôle grâce àdes certificats SSL d'autres autorités de certification : 1. Sur votre page d'accueil, cliquez sur le titre Sé curité. Un menu déroulant s'ouvre. Dans ce menu, sélectionnez CertificatsSSL. La liste des certificats SSL existant dans votre référentiel apparaîtra. 2. Cliquez sur Ajouter un certificat SSL. 3. Précisez les propriétés du certificat : Nom du certificat. Identifiez ce certificat dans le répertoire.

33 Configurer votre Parallels Plesk Panel 33 Niveau d'encodage. Choisissez le niveau d'encodage de votre certificat SSL. Nous vous conseillons de choisir une valeur supérieure à bit. Indiquez le nom de votre emplacement et de votre organisation. Les valeurs que vous entrez ne doivent pas dépasser 64 symboles. Spécifiez le nom de l'hôte pour lequel vous voulez acheter un certificat SSL. Par exemple : votre-domaine.com Saisissez votre adresse mail. 4. Vérifiez que toutes les informations données sont correctes et précises car elles seront utilisées pour générer votre clé privée. 5. Cliquez sur Demander. Votre clé privée et la demande de certificat (CSR) seront générées et stockées dans le référentiel. 6. Dans la liste des certificats, cliquez sur le nom du certificat dont vous avez besoin. Une page indiquant les propriétés du certificat s'affichera. 7. Situez la section CSR sur la page et copiez le texte qui commence par -----BEGIN CERTIFICATE REQUEST (DEBUT DE LA DEMANDE DE CERTIFICAT)----- et se termine par -----END CERTIFICATE REQUEST (FIN DE LA DEMANDE DE CERTIFICAT)----- dans le presse-papiers. 8. Consultez le site Web de l'autorité de certification chez laquelle vous voulez acheter un certificat SSL puis suivez les liens sur leur site pour commencer une procédure de commande de certificats. Lorsque vous êtes invité à indiquer le texte CSR, collez les données à partir du presse-papiers dans le formulaire en ligne puis cliquez sur Continuer. L'autorité de certification créera un certificat SSL en conformité avec les informations fournies. 9. Quand vous recevez votre certificat SSL, sauvegardez-le sur votre machine locale ou sur le réseau. 10. Retournez au répertoire Certificats SSL (Accueil > Sé curité > Certificats SSL). 11. Cliquez sur Parcourir situé au milieu de la page et allez à l'endroit où le certificat a été sauvegardé. Sélectionnez-le puis cliquez sur Envoyer le fichier. Sur ce, le certificat sera envoyé dans le référentiel. 12. Cochez la case correspondant au certificat que vous venez d'ajouter puis cliquez sur l'icône Sé curiser le panneau de contrô le. Si vous avez besoin de générer un certificat auto-signé, procédez comme suit : 1. Allez dans le menu Accueil > Sé curité > Certificats SSL. La liste des certificats SSL existant dans votre référentiel apparaîtra. 2. Cliquez sur Ajouter un certificat SSL.

34 34 Configurer votre Parallels Plesk Panel 3. Précisez les propriétés du certificat : Nom du certificat. Identifiez ce certificat dans le répertoire. Niveau d'encodage. Choisissez le niveau d'encodage de votre certificat SSL. Nous vous conseillons de choisir une valeur supérieure à bit. Indiquez le nom de votre emplacement et de votre organisation. Les valeurs que vous entrez ne doivent pas dépasser 64 symboles. Spécifiez le nom de l'hôte pour lequel vous voulez acheter un certificat SSL. Par exemple : votre-domaine.com Saisissez votre adresse mail. 4. Cliquez sur le bouton Auto-signé. Votre certificat sera créé puis stocké dans le répertoire.

35 Configurer votre Parallels Plesk Panel 35 Cré er un compte global Un Compte global est une fonction de la technologie SSO ou Single Sign-On qui vous permet de vous connecter aux différents produits Parallels en utilisant un même login et mot de passe global. Si vous avez plusieurs comptes dans Parallels Plesk Panel, vous pouvez les connecter à un compte global puis passer d'un compte à l'autre sans entrer de mot de passe à chaque fois. Vous pouvez également connecter tous vos comptes les autres produits Parallels à votre compte global et passer de l'un à l'autre sans avoir à entrer d'identifiants d'accès. Pour utiliser la fonction SSO, vous devrez tout d'abord installer le service SSO sur un serveur puis connecter votre serveur Parallels Plesk Panel à ce dernier. Le service SSO peut se situer soit sur le même serveur Linux/Unix sur lequel Parallels Plesk Panel est installé soit sur un autre ordinateur mis en réseau utilisant le système d'exploitation Linux/Unix. Les machines basées sur Windows ne peuvent pas être utilisées pour faire tourner des serveurs SSO. Si vous avez installé Parallels Plesk Panel avec la facturation prise en charge, le service SSO a donc été installé sur le serveur et vous pouvez commencer à l'utiliser : activez simplement la prise en charge de single sign-on comme décrit plus loin dans cette section. Si le service SSO n'a pas été installé, vous devrez l'installer soit sur votre serveur Parallels Plesk Panel pour Linux/Unix soit sur une autre machine Linux/Unix. Important : Si vous voulez utiliser une autre machine Linux/Unix en tant que serveur SSO, vous devez synchroniser la date et l'heure du système entre le serveur Parallels Plesk Panel et l'ordinateur qui utilisera le service SSO. Cela doit être effectué avant d'installer les composants du service SSO. Vous devez le faire car l'authentification entre un client SSO et un serveur SSO distant s'exécute à l'aide des certificats SSL. Les certificats sont très sensibles à la correspondance de l'heure et de la date sur la machine du serveur et le client. Pour installer le service SSO, procédez comme suit : 1. Connectez-vous au shell du serveur via SSH. Utilisez le compte utilisateur "root". 2. Si vous effectuez l'installation sur un serveur sur lequel Parallels Plesk Panel est déjà installé, localisez le fichier binaire parallels_installer qui est généralement situé dans le répertoire /usr/local/psa/admin/bin/ sur les systèmes basés sur Linux RPM et FreeBSD et /opt/psa/admin/bin/ sur les systèmes Linux basés sur deb. Si vous effectuez l'installation sur un serveur sur lequel Parallels Plesk Panel n'est pas installé, vous devez obtenir le fichier d'installation et le copier sur le serveur :

36 36 Configurer votre Parallels Plesk Panel a Visitez et téléchargez l'utilitaire d'installation des produits Parallels qui correspond à votre système d'exploitation. b Enregistrez-le sur le disque dur de votre serveur. c Changez votre répertoire de travail sur lequel l'utilitaire d'installation des produits Parallels réside, par exemple : # cd /root/plesk d Définissez le droit d'exécution pour l'utilitaire d'installation des produits Parallels : # chmod +x parallels_products_installer_file_name 3. Exécutez le fichier d'installation avec l'option --web-interface : # parallels_products_installer_file_name --web-interface 4. Ouvrez votre navigateur Web et entrez https://machine.domain.name:8447/ ou https://ip-address:8447/ dans la barre d'adresse. L'interface Web de l'utilitaire d'installation du produit Parallels s'affiche. Connectez-vous en tant que root. 5. Cliquez sur Installer ou mettre à niveau le produit. Vous êtes conduit dans la liste des produits Parallels installés ou disponibles pour l'installation. 6. Cochez la case correspondante à l'élément SSO. 7. Sélectionnez le type d'installation Complet puis cliquez sur Continuer. 8. Une fois l'installation terminée, cliquez sur OK. Pour activer le support SSO sur un serveur Linux/Unix, procédez comme suit : 1. Connectez-vous au shell du serveur via SSH. Utilisez le compte utilisateur "root". 2. Enregistrez votre serveur avec le serveur SSO : interrogez la commande <parallels_plesk_panel_installation_directory>/bin/ss o --set-prefs -server https://idp-master.example.com: Activez le service single sign-on : interrogez la commande <parallels_plesk_panel_installation_directory>/bin/ss o -e. Maintenant, vous pouvez procéder à la section Créer un compte global (à la page 37). Si vous avez besoin de plus d'informations sur l'utilisation de l'utilitaire en ligne de commande SSO, reportez-vous à la Référence des utilitaires en ligne de commande de Parallels Plesk Panel 9.3 pour Linux/Unix, section "Configuration de Single Sign-On : Utilitaire SSO".

37 Configurer votre Parallels Plesk Panel 37 Pour activer le support SSO sur un serveur Windows, procédez comme suit : 1. Connectez-vous au shell du serveur en tant qu'administrateur. 2. Enregistrez votre serveur avec le serveur SSO : interrogez la commande <parallels_plesk_panel_installation_directory>\bin\sso.exe --set-prefs -server https://idp-master.example.com: Activez le service single sign-on : interrogez la commande <parallels_plesk_panel_installation_directory>\bin\sso.exe -e. Dans cette section : Créer un compte global Connecter les comptes locaux à votre compte global Basculer entre les comptes Changer le mot de passe du compte global Déconnecter les comptes locaux du compte global Cré er un compte global Une fois le compte global créé et les comptes locaux connectés à ce compte, vous pourrez choisir à partir de n'importe quel compte connecté à votre compte global de vous connecter sous votre compte global. Pour créer un compte global : 1. Connectez-vous à Parallels Plesk Panel, allez dans Compte global puis cliquez sur Connecter au compte global. 2. Sélectionnez Cré er un nouveau compte global puis donnez le login et le mot de passe pour votre compte global. 3. Cliquez sur OK. Votre compte global est maintenant activé, vous pouvez ensuite lui connecter d'autres comptes. Pour en savoir plus, reportez-vous à la section Connecter des comptes locaux à votre compte global (à la page 38).

38 38 Configurer votre Parallels Plesk Panel Connecter les comptes locaux à votre compte global Pour connecter un compte local Parallels Plesk Panel àvotre compte global : 1. Connectez-vous à Parallels Plesk Panel sous le compte local que vous voulez connecter. 2. Allez dans Compte global puis cliquez sur Connecter au compte global. 3. Assurez-vous que l'option Utiliser un compte global existant est cochée et donnez le login et le mot de passe pour le compte local que vous voulez connecter. 4. Cliquez sur OK. Répétez les étapes 1 à 4 pour les autres comptes locaux, si nécessaire. Pour connecter un compte dans autre produit avec le support SSO àvotre compte global : 1. Connectez-vous au produit avec le support SSO sous le compte que vous voulez connecter. 2. Suivez les instructions sur la connexion à un compte global dans la documentation du produit respectif. Assurez-vous que vous donnez les identifiants de connexion pour le compte global existant qui vous sont demandés. Répétez les étapes 1 à 2 pour les autres comptes ou produits, si nécessaire. Remarque. Différents produits peuvent utiliser différents noms pour intituler la fonction Compte global, tel que Identité fédérée ou Login global. Référez-vous à la documentation respective du logiciel pour en savoir plus. Une fois tous les comptes requis connectés à votre compte global, vous pouvez vous connecter sous votre compte global à tout moment dans tous les produits où un compte local est connecté à votre compte global. Vous verrez la liste des comptes locaux connectés à votre compte global à chaque fois que vous vous y connecterez, ainsi vous pouvez choisir le compte que vous voulez utiliser maintenant. Vous pouvez passer à un autre compte à chaque fois que vous le voulez. Reportez-vous à la section Basculer entre les comptes pour en savoir plus.

39 Configurer votre Parallels Plesk Panel 39 Basculer entre les comptes Pour passer àun autre compte : 1. Cliquez sur Basculer d'utilisateur dans l'angle droit supérieur. 2. Sélectionnez le compte sur lequel vous voulez basculer : Choisissez le compte local requis à partir de la liste des comptes connectés à votre compte global ou Sélectionnez Indiquer les identifiants de connexion d'un autre compte et donnez le login et le mot de passe d'un compte local non connecté à votre compte global ou à tout autre compte global. Vous pouvez également indiquer la langue de votre Control Panel à partir du menu Langue d'interface. Si vous avez déjà défini la langue d'interface pour ce compte et l'avez déjà sauvegardée dans ses préférences d'interface, ne décochez pas la valeur Par dé faut sé lectionné e. 3. Cliquez sur OK. Changer le mot de passe du compte global Pour changer le mot de passe de votre compte global, procédez comme suit : 1. Connectez-vous à Parallels Plesk Panel sous votre compte global ou à tout compte local qui lui est associé. 2. Allez dans Compte global puis cliquez sur Changer le mot de passe. 3. Saisissez vos mots de passe ancien et nouveau puis cliquez sur OK. Dé connecter les comptes locaux du compte global Pour déconnecter un compte local de votre compte global : 1. Connectez-vous à Parallels Plesk Panel sous le compte local que vous voulez déconnecter. 2. Allez dans Compte global puis cliquez sur Dé connecter du compte global. 3. Confirmez la déconnexion puis cliquez sur OK. Répétez les étapes 1 à 3 pour les autres comptes locaux, si nécessaire.

40 40 Configurer votre Parallels Plesk Panel Relooker votre Parallels Plesk Panel en fonction de votre marque Dans cette section : Personnaliser votre page d'accueil Changer le skin et la langue de l'interface (Hébergement Linux) Changer le skin et la langue de l'interface (Hébergement Windows) Configurer un logo personnalisé Ajouter et supprimer des boutons personnalisés avec un lien hypertexte Installer et supprimer des thèmes visuels de Parallels Plesk Panel (skins) Installer et supprimer des langues d'interface Afficher/Masquer des jeux de boutons Personnaliser les pages d'accueil de vos clients... 52

41 Configurer votre Parallels Plesk Panel 41 Personnaliser votre page d'accueil Pour ajouter et supprimer des éléments à/de la page d'accueil, procédez comme suit : 1. Allez dans le menu Accueil > Interface > Personnaliser la page d'accueil. 2. Indiquez les statistiques et informations de serveurs qui doivent être indiquée sur la page d'accueil en cochant les cases des éléments correspondants. 3. Indiquez les actions que vous voulez afficher sur la page d'accueil. La liste des Actions sé lectionné es indique les tâches pour lesquelles des raccourcis ont déjà été mis sur la page d'accueil. La liste des Actions disponibles indique les tâches pour lesquelles il n'y a pas encore de raccourci sur votre page d'accueil. Pour ajouter un raccourci sur la page d'accueil, sélectionnez les tâches requises dans la liste des Actions disponibles puis cliquez sur Ajouter >>. Pour supprimer un raccourci de la page d'accueil, sélectionnez la tâche dont vous n'avez pas besoin dans la liste des Actions sé lectionné es puis cliquez sur << Supprimer. 4. Indiquez les actions qui doivent être indiquées dans les menus déroulants sur le page d'accueil en cochant les cases correspondantes. 5. Cliquez sur OK. Pour ajouter des raccourcis aux écrans de Parallels Plesk Panel du menu Favoris de la page d'accueil : 1. Naviguez dans l'écran du panneau de contrôle dont vous avez besoin. 2. Dans le menu Favoris, sélectionnez Ajouter aux Favoris. Pour éditer les descriptions du raccourci dans le menu Favoris sur la page d'accueil : 1. Sur votre page d'accueil, ouvrez le menu Favoris. 2. Placez le pointeur de la souris sur le raccourci dont vous avez besoin et cliquez sur Editer le nom du favori. 3. Tapez le titre du raccourci et la description puis cliquez sur Enregistrer. Pour supprimer les raccourcis du menu Favoris : 1. Sur la page d'accueil, ouvrez le menu Favoris. 2. Placez le pointeur de la souris sur le raccourci que vous voulez supprimer puis cliquez sur Supprimer des favoris.

42 42 Configurer votre Parallels Plesk Panel Changer le skin et la langue de l'interface (Hé bergement Linux) Pour changer la langue de l'interface pour vos clients, procédez comme suit : 1. Allez dans le menu Accueil > Interface> Langues. 2. Sélectionnez la langue de l'interface qui sera définie par défaut pour les nouveaux utilisateurs du panneau de contrôle puis cliquez sur Dé finir par dé faut. Pour changer le skin de l'interface pour vos clients, procédez comme suit : 1. Allez dans le menu Accueil > Interface> Skins. 2. Sélectionnez le skin de l'interface qui sera défini par défaut pour les nouveaux utilisateurs du panneau de contrôle puis cliquez sur Dé finir par dé faut. Pour modifier la langue et le skin de l'interface pour votre panneau de contrôle, procédez comme suit : 1. Allez dans le menu Accueil > Compte > Pré fé rences de l'interface. 2. Préciser l'information suivante : a Langue d'interface de l'administrateur Sélectionnez la langue de votre panneau de contrôle. b Skin d'interface de l'administrateur Sélectionnez le skin (thème) de votre panneau de contrôle. 3. Cliquez sur OK. Notez que l'écran du panneau de contrôle présente également les paramètres suivants que vous pouvez modifier (nous conseillons de laisser les valeurs par défaut pour la majorité des utilisateurs) : a Longueur du texte du bouton. Pour éviter le mélange de langues autres que l'anglais pour les longues légendes des boutons dans le panneau de contrôle, vous pouvez indiquer une limite à cet effet ici. Toute légende de boutons dont la longueur dépasserait la limite définie sera abrégée et finira par une ellipse (...).

43 Configurer votre Parallels Plesk Panel 43 b Empê cher les utilisateurs de travailler avec le panneau de contrô le tant que les é crans de l'interface ne sont pas entiè rement chargé s. Ne décochez pas cette option afin d'éviter toute erreur qui pourrait se produire lorsque les utilisateurs essaient d'interagir avec le panneau de contrôle avant qu'il ne soit prêt. c Template de personnalisation de l'interface par dé faut. Une fois que vous avez personnalisé votre panneau de contrôle et enregistré les paramètres dans un template (cf. description dans Utiliser les templates de personnalisation d'interface), vous pourrez choisir votre template ici. d Paramè tre pré dé fini de la page d'accueil. Une fois la page d'accueil personnalisée et les paramètres enregistrés dans un template, vous pourrez sélectionner votre template ici. e f Template de personnalisation de l'interface de l'administrateur. Une fois que vous avez personnalisé votre panneau de contrôle et enregistré les paramètres dans un template (cf. description dans Utiliser les templates de personnalisation d'interface), vous pourrez choisir votre template ici. Autoriser plusieurs sessions sous le login de l'administrateur. Par défaut, Parallels Plesk Panel permet des sessions simultanées de plusieurs utilisateurs connectés au panneau de contrôle avec la même combinaison de login et de mot de passe. Ceci peut s'avérer utile pour déléguer les fonctions de gestion à d'autres utilisateurs ou si vous avez quitté le navigateur accidentellement sans vous déconnecter, ce qui ne vous permet normalement pas de vous reconnecter tant que vous n'avez pas fermé votre session. Si vous le souhaitez, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité si vous n'en avez pas besoin. g Nom complet de l'hô te. h Intervalle de redé marrage Apache (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Tout changement apporté aux paramètres du compte d'hébergement via le panneau de contrôle ne prendra effet qu'une fois le serveur Web redémarré. Par défaut, le serveur Web est configuré pour ne redémarrer pas plus d'une fois toutes les 15 minutes. Cette valeur est optimale pour la majorité des cas et nous conseillons de laisser ce paramètre par défaut. Notez qu'en l'absence de modifications des paramètres du compte d'hébergement, le serveur Web n'est pas obligé de redémarrer. i j k Pé riode de ré tention des statistiques du trafic et du Web. Par défaut, les statistiques sont conservées pendant trois mois. Vous pouve indiquez un autre délai ici. Elé ments que les outils statistiques doivent compter lors du calcul de l'utilisation de la bande passnte et de l'espace disque. Ne laissez pas les utilisateurs cré er des sous-zones DNS dans les super-zones DNS des autres utilisateurs. Cette option interdit les utilisateurs de créer de nouveaux sous-domaines et alias de domaines dans les zones DNS appartenant aux autres utilisateurs. Nous vous conseillons de cocher cette case sinon les utilisateurs pourront créer des sous-domaines sous les domaines appartenant à d'autres utilisateurs. Ils pourront égakement configurer des sites Web et des comptes de messagerie qui pourraient être utilisé à des fins de spams voire de phishing ou de vol d'identité.

44 44 Configurer votre Parallels Plesk Panel Changer le skin et la langue de l'interface (Hé bergement Windows) Pour changer la langue de l'interface pour vos clients, procédez comme suit : 1. Allez dans le menu Accueil > Interface> Langues. 2. Sélectionnez la langue de l'interface qui sera définie par défaut pour les nouveaux utilisateurs du panneau de contrôle puis cliquez sur Dé finir par dé faut. Pour changer le skin de l'interface pour vos clients, procédez comme suit : 1. Allez dans le menu Accueil > Interface> Skins. 2. Sélectionnez le skin de l'interface qui sera défini par défaut pour les nouveaux utilisateurs du panneau de contrôle puis cliquez sur Dé finir par dé faut. Pour modifier la langue et le skin de l'interface pour votre panneau de contrôle, procédez comme suit : 1. Allez dans le menu Accueil > Compte > Pré fé rences de l'interface. 2. Préciser l'information suivante : a Langue d'interface de l'administrateur Sélectionnez la langue de votre panneau de contrôle. b Skin d'interface de l'administrateur Sélectionnez le skin (thème) de votre panneau de contrôle. 3. Cliquez sur OK. Notez que l'écran du panneau de contrôle présente également les paramètres suivants que vous pouvez modifier (nous conseillons de laisser les valeurs par défaut pour la majorité des utilisateurs) : a Longueur du texte du bouton. Pour éviter le mélange de langues autres que l'anglais pour les longues légendes des boutons dans le panneau de contrôle, vous pouvez indiquer une limite à cet effet ici. Toute légende de boutons dont la longueur dépasserait la limite définie sera abrégée et finira par une ellipse (...). b Paramè tre pré dé fini de la page d'accueil. Une fois la page d'accueil personnalisée et les paramètres enregistrés dans un template, vous pourrez sélectionner votre template ici.

45 Configurer votre Parallels Plesk Panel 45 c Template de personnalisation de l'interface de l'administrateur. Une fois que vous avez personnalisé votre panneau de contrôle et enregistré les paramètres dans un template (cf. description dans Utiliser les templates de personnalisation d'interface), vous pourrez choisir votre template ici. d Autoriser plusieurs sessions sous le login de l'administrateur. Par défaut, Parallels Plesk Panel permet des sessions simultanées de plusieurs utilisateurs connectés au panneau de contrôle avec la même combinaison de login et de mot de passe. Ceci peut s'avérer utile pour déléguer les fonctions de gestion à d'autres utilisateurs ou si vous avez quitté le navigateur accidentellement sans vous déconnecter, ce qui ne vous permet normalement pas de vous reconnecter tant que vous n'avez pas fermé votre session. Si vous le souhaitez, vous pouvez désactiver cette fonctionnalité si vous n'en avez pas besoin. e Empê cher les utilisateurs de travailler avec le panneau de contrô le tant que les é crans de l'interface ne sont pas entiè rement chargé s. Ne décochez pas cette option afin d'éviter toute erreur qui pourrait se produire lorsque les utilisateurs essaient d'interagir avec le panneau de contrôle avant qu'il ne soit prêt.

46 46 Configurer votre Parallels Plesk Panel Configurer un logo personnalisé Vous pouvez remplacer la bannière du logo par défaut de Parallels Plesk Panel située dans le cadre supérieur, par votre propre logo. Vos clients pourront la voir quand ils ouvriront une session de leur panneau de contrôle. Vous pouvez également transformer votre logo en lien hypertexte cliquable. Nous vous recommandons d'utiliser un format de fichier GIF, JPEG ou PNG pour votre logo, de préférence pas plus gros que 100 kilooctets pour réduire au minimum le temps de téléchargement. Utilisez de préférence une image de 50 pixels de hauteur. Pour configurer l'image de votre logo : 1. Allez dans Accueil>Marque du panneau de contrô le (dans le groupe Interface). 2. Indiquez le chemin d'accès du fichier ou cliquez sur Parcourir pour donner son emplacement. Cliquez sur Ouvrir. 3. Pour transformer le logo en lien hypertexte cliquable qui renvoie les utilisateurs vers le site web de votre société, tapez l'url voulue dans la zone de saisie Entrer une nouvelle URL pour le logo. 4. Pour changer le texte affiché dans la barre de titre du navigateur (uniquement sur hébergement Windows), décochez Utilisez par dé faut puis entrez le nom de la société ou tout autre texte dans la case Texte de la barre de titre de Parallels Plesk Panel. 5. Cliquez sur OK pour soumettre les données. Si vous voulez remettre le logo par défaut de Parallels Plesk Panel, cliquez sur le bouton Logo/dé faut. Ajouter et supprimer des boutons personnalisé s avec un lien hypertexte Pour ajouter un bouton hyperlien personnaliséàvotre panneau de contrôle et indiquer si vos clients pourront le voir dans leurs panneaux de contrôle, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Boutons personnalisé s (dans le groupe Interface), et cliquez sur Cré er un bouton personnalisé. 2. Précisez les propriétés du bouton : Tapez le texte qui apparaîtra sur votre bouton dans le champ Texte du bouton.

47 Configurer votre Parallels Plesk Panel 47 Choisissez l'emplacement de votre bouton. Pour le placer dans le volet de navigation, sélectionnez l'option Volet de navigation depuis le menu Emplacement. Pour le placer sur la page d'accueil de chaque client, sélectionnez l'option Page d'accueil du client. Pour le placer sur la page d'accueil de chaque administrateur de domaines, sélectionnez l'option Page d'accueil de l'administrateur de domaines. Indiquez la priorité du bouton. Parallels Plesk Panel disposera vos boutons personnalisés sur le panneau de contrôle selon la priorité que vous avez définie : Plus le nombre est petit, plus la priorité est élevée. Les boutons seront placés dans le panneau de contrôle de gauche à droite. Pour utiliser une image comme arrière-plan d'un bouton, indiquez où elle se situe ou cliquez sur Parcourir pour aller jusqu'au fichier voulu. Nous vous recommandons d'utiliser une image 16x16 pixels au format GIF ou JPEG pour un bouton devant s'insérer dans le volet de navigation, et une image 32x32 pixels au format GIF ou JPEG pour les boutons insérés dans le cadre principal ou le bureau. Saisissez le texte du lien hypertexte auquel le bouton sera attaché dans le champ URL. Utilisez les cases à cocher pour indiquer si vous souhaitez inclure des informations, telles que le nom de domaine, le login FTP, le mot de passe FTP et autres données à transférer dans l'url. Ces informations peuvent être prises en compte pour être traitées par des applications Web externes. Dans la zone de saisie Texte de l'info-bulle, tapez le texte qui s'affichera quand vous passerez sur le bouton avec le pointeur de la souris. Cochez la case Ouvrir l'url dans le panneau de contrô le si vous voulez que l'url de destination s'ouvre dans le cadre droit du panneau de contrôle, sinon ne faites rien. L'URL s'ouvrira alors dans une fenêtre distincte du navigateur. Si vous souhaitez rendre ce bouton visible pour vos clients, vos revendeurs et leurs clients auxquels vous avez donné le droit d'accès au panneau de contrôle, cochez la case Visible pour tous les sous-logins. 3. Pour terminer la création, cliquez sur OK. Pour supprimer un bouton hyperlien de votre Parallels Plesk Panel, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Boutons personnalisé s (dans le groupe Interface). 2. Cochez la case correspondant au bouton que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer.

48 48 Configurer votre Parallels Plesk Panel Installer et supprimer des thè mes visuels de Parallels Plesk Panel (skins) Vous pouvez développer des skins personnalisés pour votre panneau de contrôle et les utiliser. Songez qu'il est dangereux d'utiliser de skins élaborés par des parties tierces, car les packs de skins peuvent contenir des programmes malveillants. Nous vous recommandons donc expressément de n'utiliser que les skins provenant de sources de confiance. Pour voir les skins installés actuellement : Sur votre page Accueil, cliquez sur Skins (dans le groupe Interface). Pour désigner un nouveau skin par défaut : 1. Allez dans Accueil > Skins (dans le groupe Interface). 2. Choisissez le skin que vous voulez désigner comme skin par défaut : Cliquez sur le skin que vous voulez définir comme skin par défaut, puis cliquez sur Appliquer le skin. ou Cochez la case qui convient puis cliquez sur Par dé faut. Pour télécharger un pack de skins sur votre ordinateur local : 1. Allez dans Accueil > Skins (dans le groupe Interface). 2. Cliquez sur l'icône adéquate ou sur le nom d'un skin puis sur Té lé charger le skin. 3. Choisissez le type d'archive avec lequel vous souhaitez comprimer les fichiers de skins, puis cliquez sur OK. Quand le skin est prêt à être téléchargé, une boîte de dialogue pour le téléchargement de fichiers s'ouvre. 4. Cliquez sur Sauvegarder, donnez le nom du fichier du pack de skins et l'emplacement où il doit être sauvegardé, puis cliquez sur Sauvegarder. Vous pouvez maintenant préparer votre propre skin en modifiant le contenu du fichier archive téléchargé. Pour savoir comment créer des skins personnalisés pour Parallels Plesk Panel, reportez-vous au guide de Création et d'installation des skins personnalisés de Parallels Plesk Panel, accessible à partir du panneau de contrôle (Accueil> Skins (dans le groupe Interface) > Personnaliser la ré fé rence des skins de Parallels Plesk Panel). Pour installer un nouveau skin dans le panneau de contrôle Plesk : 1. Allez dans Accueil > Skins (dans le groupe Interface).

49 Configurer votre Parallels Plesk Panel Cliquez sur Nouveau skin. Indiquez l'emplacement du fichier contenant le pack de skins, puis cliquez sur OK. Pour mettre àjour les données d'un skin déjàinstallé: 1. Allez dans Accueil > Skins (dans le groupe Interface). 2. Cliquez sur le nom du skin puis cliquez sur Mettre à jour le skin. Indiquez l'emplacement du fichier contenant le pack de skins, puis cliquez sur OK. Pour supprimer un ou plusieurs skins du référentiel : 1. Allez dans Accueil > Skins (dans le groupe Interface). 2. Cochez la case appropriée puis cliquez sur Supprimer. Puis confirmez la suppression et cliquez sur OK. Remarque : Quand vous supprimez un skin en cours d'utilisation dans l'environnement du panneau de contrôle d'un utilisateur, le panneau de contrôle de l'utilisateur change d'apparence pour prendre automatiquement celle du skin par défaut. Vous ne pouvez pas supprimer le skin par défaut du panneau de contrôle. Installer et supprimer des langues d'interface Vous pouvez télécharger de nouveaux packs de langues depuis le site de Parallels et les installer dans le panneau de contrôle. Le nombre de langues que vous pouvez utiliser dans votre panneau de contrôle dépend de la licence que vous avez achetée. Le panneau de contrôle émettra un avertissement si vous tentez d'installer plus de langues que vous n'y avez droit. Voir quelles langues d'interfaces sont installées dans le panneau de contrôle : 1. Allez dans Accueil > Langues (dans le groupe Interface). Les informations suivantes sont affichées : L'icône du statut de la langue indique quel est le statut actuel du pack de langues : le pack de langues est accessible pour les utilisateurs, pas accessible, le pack de langues n'est pas disponible pour les utilisateurs parce que le nombre maximum de packs de langues pris en charge par votre licence actuelle est dépassé. Remarque : vous pouvez rendre une langue non disponible pour le panneau de contrôle des utilisateurs. Pour ce faire, cliquez sur l'icône. Pour rendre une langue disponible pour les utilisateurs, cliquez sur l'icône. Code de langue contient le code de quatre lettres ; Langue indique le nom de la langue ; Pays affiche les pays dans lesquels cette langue est la langue officielle ;

50 50 Configurer votre Parallels Plesk Panel Utilisé par donne le nombre d'utilisateurs du panneau de contrôle, tous niveaux confondus, qui utilisent cette langue dans leur interface. Pour sélectionner une nouvelle langue par défaut pour le panneau de contrôle : 1. Allez dans Accueil > Langues (dans le groupe Interface). 2. Cochez la case correspondant à la langue que vous voulez définir comme langue par défaut, puis cliquez sur ParDé faut. Pour installer un nouveau pack de langues que vous avez téléchargé depuis le site Web de Parallels, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Langues (dans le groupe Interface). 2. Cliquez sur l'icône Ajouter un fichier de langue. 3. Entrez le chemin d'accès au fichier de pack de langues ou utilisez le bouton Parcourir pour le localiser. Si vous utilisez un système basé sur RPM, servez-vous des fichiers de pack de langues avec l'extension.rpm dans le nom du fichier. Si vous utilisez un système basé sur DEB, servez-vous des fichiers de pack de langues avec l'extension.deb dans le nom du fichier. Si vous utilisez un système basé sur DEB, servezvous des fichiers de pack de langues avec l'extension.tgz ou.tbz dans le nom du fichier. Si vous utilisez un système basé sur MacOS, servez-vous des fichiers de pack de langues avec l'extension.sh dans le nom du fichier. 4. Cliquez sur OK pour installer la langue dans le système. Pour supprimer un pack de langues du panneau de contrôle : 1. Allez dans Accueil > Langues (dans le groupe Interface). 2. Cochez la case appropriée puis cliquez sur Supprimer. A la page suivante, confirmez la suppression. Si d'autres utilisateurs utilisaient le pack de langues au moment où vous l'avez supprimé, le pack de langues de leur interface sera automatiquement remplacé par la langue par défaut. Il est impossible de supprimer le pack de langues par défaut (en-us) de la distribution Parallels Plesk Panel. Afficher/Masquer des jeux de boutons Vous pouvez facilement masquer dans l'interface Parallels Plesk Panel des groupes de boutons prédéfinis. Dans ce cas, les utilisateurs ne voient pas les commandes qu'ils n'ont pas la possibilité d'utiliser ni les fonctionnalités qui ne sont pas prises en charge (services pas installés). Pour masquer des groupes de boutons, procédez comme suit :

51 Configurer votre Parallels Plesk Panel Sur votre page d'accueil, ouvrez le menu Interface puis sélectionnez Visibilité des commandes d'interface. 2. Cochez les cases pour masquer les groupes de commandes suivantes : Boutons indisponibles pour les utilisateurs. Par principe, les icônes indisponibles (grisées) de l'interface du panneau de contrôle signalent les services ou les composants qui ne sont pas installés et qui ne peuvent donc pas être gérés via le panneau de contrôle. Vous pouvez masquer ces boutons pour parer à toute frustration des utilisateurs lorsqu'ils découvriront que certains services ne sont pas disponibles. Pour masquer tous les boutons indisponibles, cochez la case Masquer tous les boutons indisponibles. Commandes de gestion des limites. Pour empêcher les utilisateurs de voir les commandes grisées pour la gestion des limites qu'ils n'ont pas le droit d'utiliser, cochez la case Masquer toutes les limites non disponibles. Commandes de gestion des droits. Pour empêcher les utilisateurs de voir les commandes grisées pour la gestion des droits qu'ils n'ont pas le droit d'utiliser, cochez la case Masquer tous les droits non disponibles. 3. A la section Jeux de boutons cochez les cases pour masquer les jeux de boutons suivants : Boutons en rapport avec des services proposés par la boutique en ligne de MyPlesk.com. Si vous revendez des services pour l'enregistrement de noms de domaines et des certificats SSL, cochez les cases Masquer les boutons pour l'enregistrement de noms de domaines, Masquer les boutons pour l'achat de certificats, et Masquer les boutons pour les services supplé mentaires. Tous les boutons en rapport avec MyPlesk.com seront supprimés du panneau de contrôle à tous les niveaux d'utilisateurs. Commandes pour les messages de rebond. Si vous voulez empêcher vos utilisateurs d'utiliser sur leurs domaines leurs propres règles de messages de rebond pour les s envoyés à des destinataires inexistants, cochez la case Masquer les commandes pour les messages de rebond. 4. Cliquez sur OK. Pour faire réapparaître àl'interface des groupes de boutons masqués : 1. Sur votre page d'accueil, ouvrez le menu Interface puis sélectionnez Visibilité des commandes d'interface. 2. Décochez les cases correspondantes pour réafficher dans l'interface les groupes de boutons masqués puis cliquez sur OK.

52 52 Configurer votre Parallels Plesk Panel Personnaliser les pages d'accueil de vos clients Pour personnaliser la page d'accueil d'un revendeur, procédez comme suit : 1. Allez dans Revendeurs > nom du revendeur > Compte > Personnaliser la page d'accueil. 2. Indiquez les statistiques et informations de revendeur qui doivent être indiquées sur la page d'accueil en cochant les cases des éléments correspondants. 3. Indiquez les actions que vous voulez afficher sur la page d'accueil. La liste des Actions sé lectionné es indique les tâches pour lesquelles des raccourcis ont déjà été mis sur la page d'accueil. La liste des Actions disponibles indique les tâches pour lesquelles il n'y a pas encore de raccourci sur votre page d'accueil. Pour ajouter un raccourci sur la page d'accueil, sélectionnez les tâches requises dans la liste des Actions disponibles puis cliquez sur Ajouter >>. Pour supprimer un raccourci de la page d'accueil, sélectionnez la tâche dont vous n'avez pas besoin dans la liste des Actions sé lectionné es puis cliquez sur << Supprimer. 4. Indiquez les actions qui doivent être indiquées dans les menus déroulants sur le page d'accueil en cochant les cases correspondantes. 5. Cliquez sur OK. Pour personnaliser la page d'accueil d'un client, procédez comme suit : 1. Allez dans Clients > nom du client > Compte > Personnaliser la page d'accueil. 2. Indiquez les statistiques et informations de client qui doivent être indiquées sur la page d'accueil en cochant les cases des éléments correspondants. 3. Indiquez les actions que vous voulez afficher sur la page d'accueil. La liste des Actions sé lectionné es indique les tâches pour lesquelles des raccourcis ont déjà été mis sur la page d'accueil. La liste des Actions disponibles indique les tâches pour lesquelles il n'y a pas encore de raccourci sur votre page d'accueil. Pour ajouter un raccourci sur la page d'accueil, sélectionnez les tâches requises dans la liste des Actions disponibles puis cliquez sur Ajouter >>. Pour supprimer un raccourci de la page d'accueil, sélectionnez la tâche dont vous n'avez pas besoin dans la liste des Actions sé lectionné es puis cliquez sur << Supprimer.

53 Configurer votre Parallels Plesk Panel Indiquez les actions qui doivent être indiquées dans les menus déroulants sur le page d'accueil en cochant les cases correspondantes. 5. Cliquez sur OK. Pour personnaliser la page d'accueil d'un propriétaire de domaines, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom du domaine > Administration de domaine > Personnaliser la page d'accueil. 2. Indiquez les statistiques et informations de domaines qui doivent être indiquées sur la page d'accueil en cochant les cases des éléments correspondants. 3. Indiquez les actions que vous voulez afficher sur la page d'accueil. La liste des Actions sé lectionné es indique les tâches pour lesquelles des raccourcis ont déjà été mis sur la page d'accueil. La liste des Actions disponibles indique les tâches pour lesquelles il n'y a pas encore de raccourci sur votre page d'accueil. Pour ajouter un raccourci sur la page d'accueil, sélectionnez les tâches requises dans la liste des Actions disponibles puis cliquez sur Ajouter >>. Pour supprimer un raccourci de la page d'accueil, sélectionnez la tâche dont vous n'avez pas besoin dans la liste des Actions sé lectionné es puis cliquez sur << Supprimer. 4. Indiquez les actions qui doivent être indiquées dans les menus déroulants sur le page d'accueil en cochant les cases correspondantes. 5. Cliquez sur OK.

54 54 Configurer votre Parallels Plesk Panel Adapter les pré fé rences de la session Vous pouvez régler la durée de la période d'inactivité autorisée pour toute session de Parallels Plesk Panel comme vous le souhaitez. Pour régler les paramètres de sécuritédes sessions : 1. Allez dans Accueil > Pé riode d'inactivité de la session (dans le groupe Sé curité ). 2. Indiquez la durée de la Pé riode d'inactivité de la session en minutes dans le champ prévu à cet effet. Si une session utilisateur reste inactive pendant une période dépassant celle définie à Pé riode d'inactivité de la pé riode, le panneau de contrôle met fin à cette session. 3. Cliquez sur OK. Pour permettre les changements d'ip lors d'une session client (disponible uniquement pour l'hébergement Windows) : 1. Allez dans Accueil > Pé riode d'inactivité de la session (dans le groupe Sé curité ). 2. Cochez la case Autoriser les modifications de l'adresse IP au cours d'une session. Cette option permettra aux clients qui disposent d'adresses IP dynamiques et d'une connexion Internet instable, de travailler avec Parallels Plesk Panel aux dépends des risques croissants de sécurité. 3. Cliquez sur OK. Pour remettre tous les paramètres àleurs valeurs par défaut, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Pé riode d'inactivité de la session (dans le groupe Sé curité ) puis cliquez sur Par dé faut. La période d'inactivité admise pour une session sera fixée à 30 minutes par défaut. 2. Cliquez sur OK.

55 C H A P I T R E 4 Configurer et gé rer votre serveur Après avoir installé le logiciel Parallels Plesk Panel sur votre serveur puis configuré le panneau de contrôle, vous devez configurer votre système et installer tous les services requis pour cette opération. Pour configurer votre serveur géré Parallels Plesk Panel via le panneau de contrôle, suivez les instructions indiquées dans ce chapitre. Dans ce chapitre : Ajouter et supprimer des adresses IP Sélectionner et configurer les composants logiciels utilisés sur le serveur (Hébergement Windows) Configurer les services DNS Configurer Parallels Plesk Panel afin de l'utiliser derrière un routeur avec un pare-feu et une traduction d'adresse réseau Configurer les services de messagerie Configurer l'hébergement de base de données de Parallels Plesk Panel Configurer la connexion aux systèmes de gestion des bases de données externes (Hébergement Windows) Activer le support pour Adobe ColdFusion (Hébergement Linux) Activer l'intégration avec Sitebuilder (Hébergement Linux) Activer le support pour les applications e-commerce Miva (Hébergement Linux) Activer le support pour les applications e-commerce Miva (Hébergement Windows) Configurer ASP.NET (Hébergement Windows) Configurer le pool d'applications IIS (Hébergement Windows) Configurer un SSL partagé (Hébergement Windows) Configurer les statistiques Configurer le système de notification par Configurer le Help Desk Régler la date et l'heure système Démarrer, arrêter et redémarrer des services Activer les logs passant par les tubes de communication afin de réduire le risque d'interruption des services Web (Hébergement Linux) Surveiller la file d'attente des messages du serveur de messagerie et l'encombrement des messages de dépannage (Hébergement Linux) Planifier les tâches avec Crontab (Hébergement Linux) Planifier les tâches avec le planificateur de tâches Windows (Hébergement Windows) Etendre les capacités de Parallels Plesk Panel avec les modules (Hébergement Linux) Déléguer les privilèges administratifs aux ingénieurs de l'assistance technique (Hébergement Windows)

56 56 Configurer et gé rer votre serveur Ajouter et supprimer des adresses IP Après l'installation, Parallels Plesk Panel extrait toutes vos adresses IP des fichiers de configuration du réseau et peut ensuite les utiliser pour héberger des domaines DNS et des sites Web. Quand vous obtenez une nouvelle adresse IP que vous aimeriez utiliser sur le serveur, insérez-la via le panneau de contrôle car Parallels Plesk Panel pourrait ne pas reconnaître les modifications des fichiers de configuration du réseau que vous faites à la main. Avec Parallels Plesk Panel, vous pouvez définir toutes vos adresses IP comme étant partagées ou dédiées avant de les affecter à vos clients. Ceci permet au panneau de contrôle de les distinguer et de vous empêcher d'affecter une adresse IP dédiée à plusieurs clients d'un seul coup. Une adresse IP dédiée est réservée à un client unique, tandis qu'une adresse IP partagée peut être utilisée par plusieurs comptes utilisateurs. Veuillez noter que la protection SSL avec des certificats numériques authentiques et le service FTP anonyme sont réservés aux comptes d'hébergement dédiés associés à une adresse IP dédiée. Les comptes d'hébergement mutualisés peuvent également avoir une protection SSL, mais les internautes qui visitent ce type de sites protégés verront apparaître des messages d'erreur dans leurs navigateurs. Remarque : dans cette version Parallels Plesk Panel, les adresses IP dédiées sont appelées adresses IP exclusives. Pour voir quelles adresses IP sont àvotre disposition : 1. Allez dans Accueil > Adresses IP (dans le groupe Serveur). Vos adresses IP sont regroupées dans une liste avec les informations complémentaires suivantes : L'icône de la colonne S (Statut) se présente comme ceci si votre adresse IP est configurée correctement sur l'interface réseau. Si votre adresse IP a été retirée de l'interface réseau, l'icône apparaîtra. L'icône de la colonne T (Type) se présente comme ceci si l'adresse a été attribuée à un seul client en tant qu'adresse IP dédiée et comme ceci si plusieurs clients se partagent une adresse IP. Les colonnes Adresse IP, Masque de sous-ré seau et Interface indiquent sur quelles interfaces réseau les différentes adresses IP se situent. La colonne Utilisateurs donne le nombre de comptes utilisateurs auxquels vous avez affecté une adresse IP donnée. Pour voir les noms de utilisateurs, cliquez sur le chiffre correspondant dans la colonne Utilisateurs. La colonne Hé bergement donne le nombre de sites Web hébergés à cette adresse IP. Pour voir les noms de domaines de ces sites Web, cliquez sur le chiffre de la colonne Hé bergement qui convient.

57 Configurer et gé rer votre serveur Pour actualiser la liste des adresses IP et leur statut, cliquez sur Relire les IP. Pour ajouter une nouvelle adresse IP au serveur : 1. Allez dans Accueil> Adresses IP (dans le groupe Serveur) puis cliquez sur Ajouter une adresse IP. 2. Sélectionnez l'interface réseau pour la nouvelle adresse IP dans la liste déroulante Interface. Toutes les cartes réseau installées sur votre serveur apparaissent dans cette liste déroulante. 3. Saisissez l'adresse IP et le masque de sous-réseau dans la zone prévue à cet effet ( /16 par ex.). 4. Sélectionnez le type de la nouvelle adresse IP - partagée ou exclusive - à l'aide du bouton radio Type d'ip. 5. Dans la liste déroulante, sélectionnez le certificat SSL à associer à la nouvelle adresse IP. Vous pouvez sélectionner les certificats suivants : Certificat par dé faut - c'est le certificat qui est livré avec le pack de la distribution de Parallels Plesk Panel. Ce certificat n'est toutefois pas reconnu par les navigateurs Web car il n'est pas signé par une autorité de certification (un avertissement apparaît à l'écran). Le certificat par défaut permet d'accéder au panneau de contrôle via le protocole https (https://server-name-or-ip-address:8443/). Autres certificats - les certificats (qu'ils soient auto-signés ou signés par une autorité de certification) que vous avez ajoutés au référentiel de certificats SSL (pour la méthode pour ajouter des certificats, voir la section Sécuriser des sites par le biais du chiffrement SSL (à la page 231)). 6. Si votre serveur fonctionne sur le système d'exploitation Windows, cochez la case FTP sur SSL si vous voulez permettre l'utilisation de la connexion FTP sécurisée (FTP sur SSL) pour le domaine sur une adresse IP exclusive. Remarque. Pour activer une connexion FTP sûre, le serveur FTP installé sur votre serveur Parallels Plesk Panel doit prendre en charge l'option FTP sur SSL. Actuellement, seuls les serveurs Gene6 et Serv-U FTP la prenne en charge. 7. Cliquez sur OK. Pour retirer une adresse IP du serveur : 1. Allez dans Accueil > Adresses IP (dans le groupe Serveur). 2. Cochez la case qui convient puis cliquez sur Supprimer, confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Pour affecter une adresse IP àun utilisateur :

58 58 Configurer et gé rer votre serveur 1. Allez dans Accueil > Adresses IP (dans le groupe Serveur) puis cliquez sur le nombre respectif dans la colonne Clients puis cliquez sur Affecter. 2. Sélectionnez le compte utilisateur qu'il vous faut puis cliquez sur OK. Pour annuler l'affectation d'une adresse IP àun utilisateur : 1. Allez dans Accueil> Adresses IP (dans le groupe Serveur) puis cliquez sur le numéro respectif dans la colonne Clients. 2. Cochez la case qui convient puis cliquez sur Supprimer. 3. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Pour indiquer quel site Web doit s'ouvrir quand des utilisateurs appellent une ressource Web stockée sur votre serveur en saisissant une adresse IP : 1. Allez dans Accueil> Adresses IP (dans le groupe Serveur) puis cliquez sur le numéro respectif dans la colonne Hé bergement. Tous les sites hébergés sur cette adresse IP seront établies dans une liste. 2. Sélectionnez le site qu'il vous faut puis cliquez sur Prendre par dé faut. Pour modifier le type d'une adresse IP (partagée, exclusive) ou affecter un autre certificat SSL àune adresse IP : 1. Allez dans Accueil> Adresses IP (dans le groupe Serveur) puis cliquez sur l'adresse IP dont vous avez besoin. 2. Sélectionnez le type de l'adresse IP et le certificat SSL qu'il vous faut, puis cliquez sur OK.

59 Configurer et gé rer votre serveur 59 Sé lectionner et configurer les composants logiciels utilisé s sur le serveur (Hé bergement Windows) Parallels Plesk Panel prend en charge un grand nombre de composants logiciels d'éditeurs tiers, qu'il s'agisse de solutions anti-virus ou de serveurs pour accéder à la messagerie via le Web. Vous pouvez choisir les composants qui doivent être utilisés sur votre serveur. Pour voir la liste des composants disponibles et pour sélectionner les composants logiciels que Parallels Plesk Panel doit utiliser : 1. Allez dans Accueil > Composants du serveur (dans le groupe Serveur). Tous les composants disponibles sont affichés dans la liste. Le statut d'un composant à cet instant est signalé par une icône : signifie que Parallels Plesk Panel utilise ce composant et que celui-ci est activé. signifie que Parallels Plesk Panel n'utilise pas ce composant (généralement parce que la clé de licence a expiré ou fait défaut), mais le composant est activé. signifie que Parallels Plesk Panel n'utilise pas ce composant parce que celui-ci est désactivé. signifie que Parallels Plesk Panel n'utilise pas ce composant parce que celui-ci n'est pas installé sur le système et est donc indisponible. 2. Cliquez sur le nom du composant (par exemple Serveur de messagerie) et sélectionnez le composant recherché dans la liste des composants disponibles pris en charge par Parallels Plesk Panel. 3. Cliquez sur OK. Parallels Plesk Panel lancera le composant sélectionné. Il est possible de configurer certains composants (comme le serveur Merak Mail par exemple) en cliquant directement sur leur nom dans la table Version du composant. La configuration des paramètres des composants respectifs dépend du composant concerné. Quand vous avez fini de configurer un composant, cliquez sur OK. Pour actualiser la liste des composants disponibles, cliquez sur Rafraîchir. Configurer les services DNS Votre Parallels Plesk Panel fonctionne en corrélation avec un serveur DNS, ce qui vous permet de faire tourner le service DNS sur la même machine que celle où vous hébergez des sites Web.

60 60 Configurer et gé rer votre serveur La configuration des zones DNS des domaines récemment ajoutés est automatisée : quand vous ajoutez un nouveau nom de domaine au panneau de contrôle, un fichier de zone est généré automatiquement pour lui, conformément au template de zone DNS valable pour tout le serveur. Ce fichier est ensuite enregistré dans la base de données du serveur de noms et le serveur de noms reçoit l'ordre de servir de serveur DNS primaire (maître) pour la zone. Vous pouvez : Ajoutez des enregistrements de ressources à un template et les en supprimer. Ecrasez la configuration automatique de la zone pour la remplacer au cas par cas par la configuration personnalisée d'un domaine. Sélectionnez un autre serveur DNS (par exemple, basculez du serveur DNS BIND sur le serveur DNS Microsoft), Désactivez le service des noms de domaines sur cette machine si c'est votre fournisseur ou une autre société qui gère le service DNS pour vos sites. Pour voir les enregistrements par défaut du template DNS valable pour tout le serveur : Allez dans Accueil > paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). Tous les templates d'enregistrements de ressources s'afficheront. Les templates <ip> et <domaine> sont automatiquement remplacés dans la zone générée par les véritables adresses IP et véritables noms de domaines. Pour ajouter l'enregistrement d'une nouvelle ressource au template DNS valable pour tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). 2. Cliquez sur Ajouter l'enregistrement DNS. 3. Choisissez le type d'enregistrement de ressources et précisez les propriétés que l'enregistrement doit avoir. Notez que vous pouvez utiliser les templates <ip> et <domaine> qui seront remplacés dans la nouvelle zone créée par les véritables adresses IP et véritables noms de domaines. Vous pouvez vous servir du signe générique (*) pour n'importe quelle partie du nom de domaine et vous pouvez indiquer les valeurs exactes dont vous avez besoin. 4. Cliquez sur OK. Pour supprimer l'enregistrement d'une ressource du template DNS valable pour tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). 2. Cochez la case correspondant à l'enregistrement du template que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer. 3. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

61 Configurer et gé rer votre serveur 61 Parallels Plesk Panel met automatiquement à jour le nom de la zone, le nom d'hôte, l'adresse de l'administrateur ainsi que le numéro de série, et écrit dans les fichiers des zones qu'il gère les valeurs par défaut pour le reste des paramètres de l'enregistrement Start of Authority. Si les valeurs par défaut ne vous conviennent pas, vous pouvez les modifier via le panneau de contrôle. Pour modifier les paramètres de l'enregistrement Start Of Authority (SOA) d'un template DNS valable pour tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). 2. Cliquez sur Template pour enregistements SOA. 3. Saisissez les valeurs souhaitées. TTL. C'est la période pendant laquelle les autres serveurs DNS doivent garder l'enregistrement dans leur cache. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à un jour. Rafraîchir. Indique à quelle fréquence les serveurs de noms secondaires interrogent le serveur de noms primaire pour savoir s'il y a eu des modifications dans le fichier de zone du domaine. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à trois heures. Ré essayer. C'est le laps de temps pendant lequel le serveur secondaire attend après l'échec d'un transfert de zone avant de retenter l'opération. Cette valeur est généralement inférieure à l'intervalle d'actualisation. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à une heure. Expiration. C'est la période avant que le serveur secondaire n'arrête de répondre aux requêtes, après l'expiration d'un intervalle d'actualisation, et pendant laquelle la zone n'a été ni actualisée ni mise à jour. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à une semaine. Minimum. C'est la période pendant laquelle un serveur secondaire doit garder une réponse négative dans le cache. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à trois heures. 4. Cliquez sur OK. Les nouveaux paramètres de l'enregistrement SOA seront appliqués aux nouveaux domaines créés. Utiliser le format de numéro de série recommandé par IETF et RIPE est obligatoire pour de nombreux domaines enregistrés dans certaines zones DNS de haut niveau, la plupart européennes. Si votre domaine est enregistré dans l'une de ces zones et si votre registrar refuse votre numéro de série SOA, utiliser le format du numéro de série recommandé par IETF et RIPE devrait résoudre ce problème. Les serveurs Parallels Plesk Panel utilisent la syntaxe de l'horodatage UNIX pour configurer les zones DNS. L'horodatage UNIX est le nombre de secondes depuis le 1er janvier 1970 (Epoque Unix). L'horodatage 32 bit se poursuivra jusqu'au 8 juillet 2038.

62 62 Configurer et gé rer votre serveur RIPE conseille d'utiliser le format AAAAMMJJNN, où AAAA est l'année (quatre chiffres), MM est le mois (deux chiffres), JJ est le jour du mois (deux chiffres) et nn est la version par jour (deux chiffres). Le format AAAAMMJJNN fonctionnera jusqu'en Pour changer le format du numéro de série Start of Authority (SOA) en AAAAMMJJNN pour le template DNS valable pour tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). 2. Cliquez sur Template pour enregistrements SOA. 3. Cochez Utiliser le format de numé ro de sé rie recommandé par IETF et RIPE. Remarque : Regardez l'exemple du numéro de série SOA généré avec le format sélectionné. Si le numéro résultant est inférieur au numéro de la zone actuelle, la modification pourra causer des dysfonctionnements temporaires du DNS pour ce domaine. Les mises à jour de la Zone peuvent être invisibles pour les utilisateurs Internet pendant un certain temps. 4. Cliquez sur OK. Pour restaurer le format du numéro de série Start of Authority (SOA) par défaut (horodatage UNIX) pour le template DNS valable pour tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). 2. Cliquez sur Template pour enregistrements SOA. 3. Décochez Utiliser le format de numé ro de sé rie recommandé par IETF et RIPE. Remarque : Regardez l'exemple du numéro de série SOA généré avec le format sélectionné. Si le numéro résultant est inférieur au numéro de la zone actuelle, la modification pourra causer des dysfonctionnements temporaires du DNS pour ce domaine. Les mises à jour de la Zone peuvent être invisibles pour les utilisateurs Internet pendant un certain temps. 4. Cliquez sur OK. Par défaut, le transfert de zones DNS n'est autorisé que pour les serveurs de noms cités dans les enregistrements NS contenus dans chaque zone. Si votre registrar exige que vous autorisiez le transfert de toutes les zones que vous gérez : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). 2. Cliquez sur Transfé rer le template de restrictions. Une fenêtre s'ouvrira, listant tous les hôtes vers lesquels des transferts de zones DNS sont autorisés pour toutes les zones.

63 Configurer et gé rer votre serveur Indiquez l'adresse IP ou l'adresse réseau du registrar, puis cliquez sur Ajouter le ré seau. Si vous faites appel àdes serveurs DNS tiers et ne gérez pas votre propre serveur DNS, vous devez désactiver le serveur DNS de votre panneau de contrôle. 1. Allez dans Accueil > Paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). 2. Cliquez sur Dé sactiver. Pour restaurer la configuration d'origine du template DNS valable pour tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). 2. Cliquez sur Restaurer les paramè tres par dé faut. Vous pouvez préciser si votre serveur DNS doit fournir le service récursif pour les requêtes. Quand le service récursif est autorisé et lorsqu'il est interrogé, votre serveur DNS exécute toutes les procédures de recherche nécessaires pour trouver l'adresse IP cible pour le demandeur. Quand le service récursif n'est pas autorisé, votre serveur DNS procède au nombre minimum d'interrogations dans le seul but de trouver un serveur qui sait où se trouve la ressource demandée et redirige le demandeur sur ce serveur. Le service récursif consomme donc plus de ressources du serveur et transforme votre serveur en cible potentielle d'attaques de déni de service, tout particulièrement quand le serveur est configuré pour gérer les requêtes récursives de clients extérieurs à votre réseau. Une fois que vous avez installé Parallels Plesk Panel, le serveur DNS intégré prend implicitement en charge la gestion de requêtes récursives mais uniquement celles venant de votre propre serveur et des autres serveurs se trouvant dans votre réseau. C'est la configuration optimale. Si vous avez fait une mise à niveau de versions antérieures de Parallels Plesk Panel, votre serveur DNS prend implicitement en charge la gestion de requêtes récursives de tous les hôtes. Si vous voulez modifier les paramètres pour le service récursif de noms de domaines : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres DNS (dans le groupe Serveur) > Ré cursion DNS. 2. Sélectionnez l'option dont vous avez besoin :

64 64 Configurer et gé rer votre serveur Pour autoriser des requêtes récursives de tous les hôtes, sélectionnez Autoriser toutes les requê tes. Pour autoriser les requêtes récursives de votre propre serveur de votre réseau, sélectionnez Autoriser les requê tes locales uniquement. Pour autoriser les requêtes récursives de propre serveur, sélectionnez Refuser. 3. Cliquez sur OK. Par défaut, les utilisateurs peuvent créer de nouveaux sous-domaines et alias de domaines dans les zones DNS appartenant aux autres utilisateurs. En d'autres termes, ils peuvent configurer les sites Web et comptes de messagerie qui ont pu être utilisés pour le spamming, le fishing ou le vol d'identité. Pour empêcher les utilisateurs de configurer les domaines et les alias de domaines dans les zones DNS appartenant aux autres utilisateurs : 1. Allez dans Paramè tres > Limiter la cré ation de sous-zones (dans le groupe DNS). 2. Cochez Ne pas laisser les utilisateurs cré er des sous-zones DNS dans les superzones DNS des autres utilisateurs. 3. Cliquez sur OK. Si vous avez besoin d'affecter un nouveau nom d'hôte àvotre serveur : 1. Allez dans Paramè tres > Changer le nom d'hô te (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Tapez le nouveau nom d'hôte puis cliquez sur OK.

65 Configurer et gé rer votre serveur 65 Configurer Parallels Plesk Panel afin de l'utiliser derriè re un routeur avec un pare-feu et une traduction d'adresse ré seau Cette section présente les informations sur les ports et protocoles qui doivent être ouverts dans les paramètres du pare-feu afin de permettre l'accès à Parallels Plesk Panel et à ses services. Il décrit également les autres étapes nécessaires pour assurer l'affectation correcte des adresses IP dans les zones DNS des domaines nouvellement créés : lorsque vous configurez un nouveau domaine DNS dans le panneau de contrôle, son fichier de zone comprend un enregistrement de ressources qui associe le nom de domaine à l'adresse IP de votre serveur Parallels Plesk Panel, p. ex. une adresse réseau interne telle que Comme l'iana (Internet Assigned Numbers Authority) réserve les adresses IP de type xx à l'utilisation des seuls réseaux privés, ce nom de domaine ne sera pas accessible aux internautes. Pour résoudre ce problème, vous devrez associer ce nom de domaine à l'adresse IP de la machine NAT/du pare-feu/du routeur dans le fichier de la zone du domaine (Domaines > nom de domaine> Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web)). Nous vous conseillons d'utiliser le template de zone DNS (Accueil > Paramè tres DNS) pour automatiser l'association des noms de domaines récemment ajoutés aux adresses IP appropriées. Pour s'assurer que Parallels Plesk Panel et ses services sont accessibles, ouvrez les ports suivants dans les paramètres du pare-feu. Nom du service Interface administrative de Parallels Plesk Panel Samba (fichier partageant les réseaux Windows) Ports utilisé s par le service TCP 8443, 8880 Parallels Plesk Panel VPN UDP 1194 UDP 137, UDP 138, TCP 139, TCP 445 Serveur Web TCP 80, TCP 443 Serveur FTP TCP 21 Serveur SSH (shell sécurisé) TCP 22 Serveur SMTP (envoi de mails) TCP 25, TCP 465 Serveur POP3 (récupération de mails) TCP 110, TCP 995 Serveur IMAP (récupération de mails) TCP 143, TCP 993 Serveur de changement de mot de passe de la messagerie TCP 106 Serveur MySQL TCP 3306 Serveur MS SQL TCP 1433 Serveur PostgreSQL TCP 5432

66 66 Configurer et gé rer votre serveur Interface administrative du serveur d'applications Java Connexions au serveur de licences TCP 5224 Serveur Single sign-on (SSO) TCP 9008, TCP 9080 TCP 10001, TCP 11443, TCP Serveur de nom de domaine UDP 53, TCP 53 Pour garantir une affectation correcte des adresses IP pour les domaines nouvellement créés, exécutez les étapes suivantes. A des fins d'illustration, prenons l'exemple d'une configuration d'un serveur Parallels Plesk Panel dont l'adresse est , dans un réseau privé protégé par un pare-feu, dont l'adresse est : 1. Allez dans Accueil > paramè tres DNS (dans le groupe Serveur). 2. Trouvez l'emplacement de tous les enregistrements de ressources de type A. Comme vous ne pouvez pas éditer ces enregistrements, vous devez les supprimer puis créer de nouveaux enregistrements : assurez-vous de ne pas modifier les valeurs dans la colonne Nom pour chaque enregistrement A mais remplacez les <ip> templates dans la colonne Valeur par l'adresse IP de l'hôte de votre pare-feu Configurez votre matériel de routage pour qu'il traduise les adresses correctement. Dans cette section : Configurer le pare-feu de Parallels Plesk Panel (Hébergement Windows) Configurer la plage de ports pour le mode FTP passif (Hébergement Windows) 72

67 Configurer et gé rer votre serveur 67 Configurer le pare-feu de Parallels Plesk Panel (Hé bergement Windows) Parallels Plesk Panel est livré avec un pare-feu que vous pouvez utiliser pour protéger votre serveur contre les connexions réseau entrantes qui peuvent constituer un danger pour la sécurité du serveur. Le pare-feu est proposé avec un jeu de règles prédéfinies qui autorisent les connexions aux services nécessaires au bon fonctionnement du serveur d'hébergement comme le Web, la messagerie et FTP. Par défaut, le pare-feu est désactivé. Lisez ce chapitre pour découvrir comment : Activer le pare-feu Prendre connaissance des connexions entrantes autorisées actuellement Autoriser et bloquer les connexions entrantes Autoriser et bloquer les communications ICMP Restaurer la configuration par défaut du pare-feu Désactiver le pare-feu Dans cette section : Activation du pare-feu...68 Prendre connaissance des connexions entrantes autorisées actuellement...68 Autoriser et bloquer les connexions entrantes...70 Autoriser et bloquer des communications ICMP...70 Restaurer la configuration par défaut du pare-feu...71 Fermer toutes les connexions au serveur à l'aide du mode Panique...72 Désactivation du pare-feu...72

68 68 Configurer et gé rer votre serveur Activation du pare-feu Pour activer le pare-feu : 1. Allez dans Accueil > Adresses IP(dans le pare-feu Serveur) > Pare-feu. 2. Sous Outils, cliquez sur Activer. 3. Pour activer le pare-feu pour une interface réseau donnée, si vous disposez de plusieurs interfaces réseau, cliquez sur le nom de l'interface dont vous avez besoin dans la liste des interfaces existantes. La liste des politiques (règles) de filtrage qui sont appliquées s'ouvrira. La colonne S (statut) affiche l'icône si le pare-feu bloque les paquets qui remplissent les conditions de la règle, et l'icône si le pare-feu autorise le passage des paquets qui remplissent les conditions de la règle. Remarque. Configurer le pare-feu pour les interfaces réseaux spécifiques n'est disponible que sous Microsoft Windows Server Prendre connaissance des connexions entrantes autorisé es actuellement Par défaut, toutes les connexions entrantes qui ne sont pas autorisées de manière explicite sont bloquées. Pour voir quelles règles de pare-feu s'appliquent actuellement aux connexions entrantes : 1. Allez dans Accueil> Adresses IP(dans le groupe Serveur) > Pare-feu. 2. Cliquez sur l'interface réseau dont vous avez besoin. Toutes les règles qui sont définies à cet instant s'affichent. La colonne S (statut) affiche l'icône si le pare-feu bloque les paquets qui remplissent les conditions de la règle, et l'icône si le pare-feu autorise le passage des paquets qui remplissent les conditions de la règle. Remarque. Configurer le pare-feu pour les interfaces réseaux spécifiques n'est disponible que sous Microsoft Windows Server Si vous utilisez Microsoft Windows Server 2008, allez dans l'onglet Rè gles de pare-feu. 3. Exécutez l'une des actions suivantes : Pour visualiser ou modifier les propriétés d'une règle, cliquez sur le nom de la règle concernée. Pour enregistrer les éventuelles modifications que vous avez apportées à la règle, cliquez sur OK. Pour revenir à la fenêtre précédente sans enregistrer les modifications, cliquez sur Annuler ou sur Niv. supé rieur.

69 Configurer et gé rer votre serveur 69 Pour autoriser les connexions à un service, cliquez sur Nouvelle rè gle de pare-feu, entrez le nom par lequel on fera ultérieurement référence à la règle, indiquez sur quel port et pour quel protocole les connexions entrantes seront autorisées. Ne décochez pas la case Activer la rè gle si vous voulez appliquer la règle immédiatement. Cliquez sur OK. Pour autoriser les connexions à un service que vous aviez rendu inaccessible auparavant, cliquez sur l'icône qui convient dans la colonne S. Pour bloquer temporairement les connexions à un service, cliquez sur l'icône du service dans la colonne S. Pour bloquer de manière permanente les connexions à un service, cochez la case correspondant à la règle qui autorise les connexions à ce service puis cliquez sur Supprimer. Supprimer une règle qui bloque les connexions définies dans cette règle.

70 70 Configurer et gé rer votre serveur Autoriser et bloquer les connexions entrantes Par défaut, toutes les connexions entrantes qui ne sont pas autorisées de manière explicite sont bloquées. Pour autoriser les connexions entrantes àun service : 1. Allez dans Accueil> Adresses IP(dans le groupe Serveur) > Pare-feu. 2. Cliquez sur l'interface réseau dont vous avez besoin. Remarque. Configurer le pare-feu pour les interfaces réseaux spécifiques n'est disponible que sous Microsoft Windows Server Si vous utilisez Microsoft Windows Server 2008, allez dans l'onglet Rè gles de pare-feu. 3. Cliquez sur Nouvelle rè gle de pare-feu puis définissez les propriétés suivantes : nom de la règle pour pouvoir y faire référence à l'avenir Le port ou la plage de ports et protocole pour lesquels les connexions entrantes doivent être autorisées 4. Ne décochez pas la case Activer la rè gle si vous voulez appliquer la règle immédiatement. 5. Cliquez sur OK. Pour bloquer les connexions entrantes àun service autorisées par le passé: 1. Allez dans Accueil> Adresses IP(dans le groupe Serveur) > Pare-feu. 2. Cliquez sur l'interface réseau dont vous avez besoin. Remarque. Configurer le pare-feu pour les interfaces réseaux spécifiques n'est disponible que sous Microsoft Windows Server Si vous utilisez Microsoft Windows Server 2008, allez dans l'onglet Rè gles de pare-feu. 3. Cochez la case correspondant à la règle autorisant les connexions au service concerné, puis cliquez sur Supprimer. Supprimer une règle qui bloque les connexions définies dans cette règle. Autoriser et bloquer des communications ICMP On utilise les communications ICMP pour régler les problèmes de réseau. Par défaut, toutes les communications ICMP sont autorisées. Pour obtenir une description détaillée des messages ICMP, veuillez consulter la page : guringicmpsettingsinwindowsfirewall.asp

71 Configurer et gé rer votre serveur 71 S'il vous faut bloquer ou autoriser des communications ICMP, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Adresses IP (dans me groupe Serveur) > Pare-feu > Protocole ICMP. Les règles prédéfinies pour les communications ICMP apparaissent dans une liste. La colonne S (statut) affiche l'icône si le pare-feu bloque les paquets qui remplissent les conditions de la règle, et l'icône si le pare-feu autorise le passage des paquets qui remplissent les conditions de la règle. 2. Exécutez l'une des actions suivantes : Pour autoriser les requêtes ICMP d'un type donné, cliquez sur l'icône dans la colonne S. Pour bloquer les requêtes ICMP d'un type donné, cliquez sur l'icône dans la colonne S. Pour bloquer toutes les requêtes ICMP, cliquez sur Mode Panique. Pour restaurer les paramètres par défaut pour les requêtes ICMP, cliquez sur Par dé faut. Restaurer la configuration par dé faut du pare-feu Pour restaurer la configuration initiale : 1. Allez dans Accueil> Adresses IP(dans le groupe Serveur) > Pare-feu. 2. Cliquez sur l'interface réseau dont vous avez besoin. Remarque. Configurer le pare-feu pour les interfaces réseaux spécifiques n'est disponible que sous Microsoft Windows Server Si vous utilisez Microsoft Windows Server 2008, allez dans l'onglet Rè gles de pare-feu. 3. Sous Outils, cliquez sur Restaurer les é lé ments par dé fauts.

72 72 Configurer et gé rer votre serveur Fermer toutes les connexions au serveur à l'aide du mode Panique Si votre serveur a fait l'objet d'une attaque et si les sites Web ne sont plus en ligne, vous voudrez peut-être rendre le serveur inaccessible sur Internet et le laisser à l'arrêt jusqu'à ce que vous ayez remédié à toutes les vulnérabilités et que les sites Web des clients aient été restaurés grâce aux back-up. Pour fermer toutes les connexions au serveur : 1. Allez dans Accueil> Adresses IP(dans le groupe Serveur) > Pare-feu. 2. Cliquez sur Mode Panique. Remarque. Configurer le pare-feu pour les interfaces réseaux spécifiques n'est disponible que sous Microsoft Windows Server Si vous utilisez Microsoft Windows Server 2008, allez dans l'onglet Rè gles de pare-feu. Dé sactivation du pare-feu Pour désactiver le pare-feu : 1. Allez dans Accueil > Adresses IP (dans le groupe Serveur) > Pare-feu. 2. Sous Outils, cliquez sur Dé sactiver. Configurer la plage de ports pour le mode FTP passif (Hé bergement Windows) Pour configurer un port ou une plage de ports spécifiques qui peut être utilisé(e) pour des connexions FTP en mode passif sur tous les domaines hébergés sur votre serveur : 1. Sur votre page d'accueil, ouvrez le menu Serveur puis sélectionnez Paramè tres FTP. 2. Indiquez le port ou la plage de ports requis(e) dans le champ Port ou plage de port pour les connexions FTP en mode passif puis cliquez sur OK.

73 Configurer et gé rer votre serveur 73 Configurer les services de messagerie Votre panneau de contrôle fonctionne en corrélation avec un serveur de messagerie qui s'occupe des services de messagerie pour vos domaines. Après l'installation, le serveur de messagerie est automatiquement configuré et est alors prêt à fonctionner. Nous vous conseillons toutefois de régler les paramètres par défaut pour garantir qu'ils répondent à vos besoins. 1. Allez dans Accueil > Paramè tres Serveur de messagerie (dans le groupe Serveur). L'écran des préférences de messagerie valables pour tout le serveur s'ouvrira sur l'onglet Pré fé rences. 2. Si vous souhaitez limiter la taille des s qui peuvent être envoyés via votre serveur, tapez la valeur souhaitée, en kilooctets, dans le champ Message max. des s, sinon ne remplissez pas ce champ. 3. Si vous voulez interdire à vos utilisateurs l'utilisation de mots de passe trop simples pour les protéger contre des attaques par dictionnaire, activez l'option Vé rifier les mots de passe pour les boîtes aux lettres dans le dictionnaire. Une attaque par dictionnaire consiste à essayer de trouver un nom d'utilisateur et un mot de passe existants en exécutant un programme qui teste diverses combinaisons de mots du dictionnaire dans des langues différentes. Les attaques par dictionnaires peuvent aboutir car de nombreux utilisateurs choisissent leurs mots de passe à la légère. Remarque pour les utilisateurs d'hébergement Windows : Pour que cette option fonctionne correctement sur les plates-formes Windows, vous devez vérifier que l'option Le mot de passe doit ré pondre au niveau de complexité exigé est activée dans les paramètres Normes de sécurité locale de votre serveur (vous trouverez cette option dans Dé marrer> Utilitaires de gestion > Normes de sé curité locale > Normes des comptes > Normes du mot de passe). 4. Pour protéger votre serveur contre le transfert de mails non autorisés ou l'injection de mails intempestifs, cochez la case Activer la soumission du message pour permettre à vos clients d'envoyer les s via le port 587. Prévenez également vos clients qu'ils doivent indiquer, dans leurs paramètres des programmes de messagerie, le port 587 pour les connexions SMTP sortantes et assurez-vous d'avoir autorisé ce port dans les paramètres de votre pare-feu. 5. Sélectionnez le mode de relayage des s. Avec le relais fermé, le serveur de messagerie n'acceptera que les s adressés aux utilisateurs dont les boîtes aux lettres se trouvent sur ce serveur. Vos clients ne pourront pas envoyer d' par le biais de votre serveur SMTP d'envoi. Nous vous déconseillons donc le choix de l'option Relais fermé. Avec le relais après authentification, seuls vos clients pourront recevoir et envoyer des s par le biais de votre serveur de messagerie. Nous vous conseillons de ne pas désactiver l'option Authentification requise et de préciser les méthodes d'authentification admises :

74 74 Configurer et gé rer votre serveur Temps de verrouillage POP3. Avec l'authentification POP3, une fois qu'un utilisateur s'est correctement authentifié au serveur POP, il ou elle peut recevoir et envoyer des s par le biais du serveur de messagerie pendant la période indiquée. SMTP. Avec l'authentification SMTP, votre serveur de messagerie demande à l'utilisateur de s'authentifier si l' est à envoyer à une adresse externe. Remarque pour les utilisateurs d'hébergement Windows : Si vous ne souhaiter pas utiliser les restrictions de relais pour les réseaux dont vous avez confiance, indiquez le masque et l'adresse IP du réseau dans le champ N'utiliser aucune restriction de relais pour les ré seaux suivants : (p. ex., /16) puis cliquez sur l' icône. Pour supprimer un réseau de la liste, cliquez sur l'icône correspondant au réseau que vous voulez supprimer. Les hôtes relais des réseaux figurant dans la liste sont considérés comme n'étant potentiellement pas exploités par des spammers, comme n'étant pas des relais ou des proxy ouverts. On peut concevoir qu'un hôte sûr puisse relayer des spams, mais il n'en sera pas l'origine et ne falsifiera pas les données d'en-tête. Les contrôles de la liste noire de DNS n'interrogeront jamais d'hôtes sur ces réseaux. Il existe également une option pour autoriser le relais sans autorisation ce qui est par défaut caché depuis l'interface de l'utilisateur. Nous vous déconseillons les relais sans autorisation ouverts car cela permet aux spammers d'envoyer des mails non sollicités via votre serveur. Si vous voulez définir le relais ouvert, connectez-vous au système de fichier du serveur, localisez le fichier root.controls.lock dans votre répertoire d'installation de Parallels Plesk Panel (PRODUCT_ROOT_D/var/root.controls.lock sur Unix et PRODUCT_DATA_D/var/root.controls.lock sur les plates-formes Windows) puis supprimez la ligne /server/mail.php3:relay_open à partir de ce fichier. L'option de relais ouvert s'affichera dans votre panneau de contrôle. 6. Sélectionnez le programme de messagerie Web qui doit être disponible à tous les utilisateurs. 7. Sélectionnez le programme antivirus qui doit être utilisé sur le serveur. 8. Sélectionnez l'option de protection anti-spam devrait être utilisée sur le serveur. 9. Sélectionnez le format de nom du compte de messagerie. Si vous activez l'option L'utilisation de noms de comptes de messagerie relatifs et absolus est autorisé e, les utilisateurs pourront se connecter à leurs comptes de messagerie en saisissant uniquement la partie gauche de l'adresse mail située avant le (nomdutilisateur par ex.), ou en saisissant l'adresse mail complète par ex.). Pour éviter d'éventuels problèmes d'authentification aux utilisateurs de messagerie dont les comptes se trouvent sur d'autres domaines mais qui ont les mêmes noms d'utilisateurs et mots de passe, nous vous conseillons d'activer l'option Seuls les noms de comptes de messagerie complets sont autorisé s.

75 Configurer et gé rer votre serveur 75 Une fois que vous aurez configuré votre serveur de messagerie pour qu'il ne prenne en charge que les noms de comptes de messagerie complets (absolus), vous ne pourrez plus faire marche arrière pour qu'il prenne en charge des noms de comptes courts (relatifs) tant que vous n'aurez pas vérifié qu'il n'y a pas de mot de passe crypté pour les boîtes aux lettres ni de compte utilisateur qui coïncide avec le nom d'utilisateur et le mot de passe de boîtes aux lettres se trouvant sur d'autres domaines. 10. Cliquez sur OK pour soumettre les modifications éventuelles. Remarque : si vous souhaitez configurer les systèmes de protection anti-spam tels que le filtre anti-spams SpamAssassin ou les systèmes de protection basés DomainKeys, sur les listes noires DNS ou le système Sender Policy Framework (SPF), reportez-vous à la section Configurer la protection anti-spams (à la page 76). Dans cette section : Configurer la protection anti-spam...76 Configurer la protection anti-virus (Hébergement Linux)...88 Configurer la protection anti-virus (Hébergement Windows)...90 Configurer le logiciel de liste de diffusion Mailman (Hébergement Linux)...90 Empêcher vos clients d'envoyer un de publipostage (Hébergement Linux) 91

76 76 Configurer et gé rer votre serveur Configurer la protection anti-spam Pour protéger vos utilisateurs contre les spams, vous pouvez vous servir des utilitaires suivants avec votre panneau de contrôle : SpamAssassin, filtre anti-spams. C'est un filtre anti-spams puissant qui utilise un nombre de tests locaux et de tests réseau très divers pour identifier la signature des spams. Vous pouvez configurer un filtre anti-spams soit en supprimant les messages douteux dès qu'ils arrivent dans votre serveur de messagerie, soit en modifiant la ligne Objet et en ajoutant les en-têtes "X-Spam-Flag: YES" et "X-Spam-Status: Yes" aux messages. Ce dernier en-tête peut servir aux utilisateurs qui préfèrent filtrer leurs s avec des programmes de filtrage installés sur leurs propres ordinateurs. Pour en savoir plus sur SpamAssassin, consultez le site Pour configurer et activer SpamAssassin, le filtre anti-spams, allez à la section Configurer SpamAssassin (à la page 78). DomainKeys. DomainKeys est un système de protection anti-spam basé sur l'authentification des expéditeurs. Lorsqu'un dit venir d'un certain domaine, DomainKeys déclenche le mécanisme suivant : le système du destinataire peut déterminer avec certitude que l' a en réalité été envoyé à l'origine par une personne ou un système autorisé à envoyer des s pour ce domaine. Si la vérification de l'expéditeur échoue, le système du destinataire se débarrasse alors de ce type d' s. Pour configurer le système DomainKeys sur votre serveur, reportez-vous à la section Activer la protection anti-spam basée sur DomainKeys (à la page 80). Listes noires des DNS. Ce système de prévention contre les spams s'appuie sur les requêtes DNS adressées par votre serveur de messagerie à une base de données qui contient les sources des spams connues et documentées, de même qu'une liste extensive des adresses IP dynamiques. Toute réponse positive de cette base de données doit aboutir à ce que votre serveur de messagerie renvoie l'erreur '550' ou rejette la demande de connexion soumise. Pour configurer votre serveur de messagerie afin qu'il fonctionne avec les bases de données DNSBL, allez sans la section Activer la protection anti-spam basée sur les listes noires de DNS (à la page 83). Sender Policy Framework (SPF). Ce système de lutte contre les spams est également basé sur des requêtes DNS. Il est conçu pour réduire le nombre de spams envoyés depuis de fausses adresses mail. Avec SPF, le propriétaire d'un domaine sur Internet peut préciser les adresses des machines qui sont autorisées à envoyer des s pour les utilisateurs de son domaine. Les destinataires qui implémentent SPF traitent ensuite comme douteux tout qui prétend venir de ce domaine mais qui ne vient pas effectivement d'adresses autorisées par le domaine. Pour en savoir plus sur SPF, allez sur Pour activer le filtrage basé sur SPF, allez à la section Configurer la prise en charge du système Sender Policy Framework (à la page 85).

77 Configurer et gé rer votre serveur 77 Listes noire et blanche valables pour tout le serveur. Les listes noire et blanche sont des utilitaires standard de serveurs de messagerie. Vous pouvez vous servir de la liste noire pour spécifier les domaines en provenance desquels il ne faut pas accepter d' s, et la liste blanche pour indiquer les adresses IP des machines ou des réseaux en provenance desquelles il faut toujours accepter les s. Pour configurer les listes noire et blanche pour tout le serveur, allez à la section Configurer les listes noire et blanche valables pour tout le serveur (à la page 83). Greylisting (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Le Greylisting est un système de protection anti-spam qui fonctionne comme suit : Pour chaque mail qui arrive dans le serveur, les adresses mail de l'expéditeur et du destinataire sont enregistrées dans une base de données. Lorsqu'un message arrive pour la première fois, les adresses de son expéditeur et destinataire ne sont pas encore listées dans la base de données et le serveur rejette temporairement le message avec un code d'erreur SMTP. Si le mail est légitime et le serveur expéditeur est correctement configuré, il essaiera de renvoyer le mail et le message sera accepté. Si le message est envoyé par un spammer, le mail ne sera pas réenvoyé : en général, les spammers envoient un mail en masse à des milliers de destinataires et ne s'occupent pas du renvoi. Le système de protection greylisting prend également en compte l'ensemble du serveur et les listes blanches et noires par utilisateurs des expéditeurs du mail : l' d'expéditeurs listés dans une liste blanche est accepté sans avoir à passer par la vérification du greylisting et le mail d'expéditeurs listés dans une liste noire est toujours rejeté. Lorsque les composants de la prise en charge du greylisting sont installés sur le serveur, le greylisting est automatiquement activé pour tous les domaines. Vous pouvez désactiver et activer la protection greylisting pour tous les domaines à la fois (sur Accueil > Serveur > Paramè tres du filtre anti-spam), ou pour un domaine en particulier (sur Domaines > nom de domaine > Messagerie > Paramè tres de messagerie). Dans cette section : Configurer le filtre anti-spams de SpamAssassin...78 Configurer la protection anti-spam basée sur DomainKeys...80 Activer la protection anti-spams basée sur les listes noires des DNS...83 Configurer les listes noire et blanche valables pour tout le serveur...83 Configurer la prise en charge du système Sender Policy Framework...85 Configurer la protection anti-spam basée sur Greylisting...87

78 78 Configurer et gé rer votre serveur Configurer le filtre anti-spams de SpamAssassin Pour activer le filtre anti-spams de SpamAssassin : 1. Sur votre page d'accueil, ouvrez le menu Serveur puis sélectionnez Paramè tres du filtre anti-spam. 2. Pour permettre un filtrage à l'échelle de tout le serveur, s'appuyant sur les paramètres que vous définissez, cochez la case Activer le filtre anti-spam SpamAssassin valable pour l'ensemble du serveur. 3. Pour autoriser vos utilisateurs à définir leurs propres préférences de filtrage des spams pour chaque boîte aux lettres individuellement, cochez la case Appliquer les paramè tres individuels au filtrage anti-spams. 4. Si vous voulez ajuster la quantité de ressources système que le filtre anti-spams doit utiliser (uniquement disponible pour l'hébergement Linux), saisissez la valeur souhaitée - entre 1 et 5 - dans le champ Nombre maximum de processus du programme anti-spams à exé cuter (1-5) (1 étant la charge minimum et 5 la charge maximum). Nous vous conseillons d'utiliser la valeur par défaut. 5. Si vous voulez ajuster la sensibilité du filtre anti-spams, tapez la valeur que vous souhaitez dans le champ Nombre de points qu'un message doit totaliser pour ê tre considé ré comme spam. SpamAssassin exécute différents tests sur le contenu et la ligne Objet de chaque . A la fin des tests, chaque message obtient un nombre de points. Plus le nombre est élevé, plus il est probable que l' est un spam. Un message contenant le texte VIAGRA AU MEILLEUR PRIX!!! dans la ligne Objet et dans le corps du message totalise par exemple 8,3 points. Par défaut, la sensibilité du filtre est fixée de telle sorte que tous les messages qui totalisent 7 points voire plus sont classés en spams. Si vos utilisateurs reçoivent beaucoup de spams avec la configuration actuelle, essayez d'augmenter la sensibilité du filtre : saisissez une valeur inférieure dans le champ Indice qu'un message doit avoir pour ê tre qualifié comme spam ; par exemple, 6. Si vos utilisateurs constatent l'absence d' s parce que votre filtre anti-spams considère que ce sont des messages non sollicités, essayez de réduire la sensibilité du filtre : saisissez une valeur plus importante dans le champ Indice qu'un message doit avoir pour ê tre qualifié comme spam. 6. Pour réduire la charge sur votre serveur Windows, cochez la case Ne pas filtrer si la taille de l' dé passe la taille indiqué e et spécifiez la taille maximum des messages que le filtre devra tester. La taille maximum recommandée pour les s est de 150 à 250 kilo-octets, ce qui est la limite usuelle pour les s au format HTML contenant des images. La taille d'un est considérée comme critique pour le filtre et le serveur est surchargé lorsque celle-ci dépasse 500 kilo-octets, ce qui est la limite usuelle pour les s contenant des pièces jointes.

79 Configurer et gé rer votre serveur Pour vous assurer que le filtre anti-spam sur votre serveur Windows ne laisse absolument aucun mail non vérifié (cela peut se produire si le total de mails entrants est énorme), limitez le nombre de mails qui peuvent être vérifiés en même temps dans le champ Nombre de menaces que le filtre anti-spam peut cré er. 8. Précisez comment les s reconnus comme étant des spams doivent être marqués. Au niveau du serveur, vous ne pouvez pas configurer le filtre anti-spam valable pour tout le serveur pour supprimer automatiquement les spams : vous ne pouvez le faire que sur une base par boîte aux lettres. Donc, pour la politique valable pour l'ensemble du serveur, vous ne pouvez choisir uniquement d'identifier les messages en tant que spam : Les en-têtes X-Spam-Flag: YES" et "X-Spam-Status: Les en-têtes X-Spam-Flag: YES et X-Spam-Status: Yes sont ajoutés par défaut à la source du message, et si vous le souhaitez, le filtre anti-spams ajoutera également un texte spécifique au début de la ligne Objet. Pour ajouter une combinaison spécifique de caractères ou de mots à l'objet du message, saisissez-la dans le champ Insé rer le texte suivant en tê te de la ligne Objet de chaque reconnu comme spam. Si vous ne voulez pas que le filtre anti-spams modifie l'objet de l' , ne cochez pas cette case. Si vous voulez inclure le nombre de points obtenus par les s dans la ligne Objet, tapez _SCORE_ dans cette case. 9. Si vous utilisez Parallels Plesk Panel pour Windows, définissez les caractéristiques de langues des mails qui doivent toujours passer par le filtre en indiquant les langues et les fichiers de traduction. Sélectionnez les éléments désirés dans les cadres situés en-dessous de Langues sures et Fichiers de langue sû rs puis cliquez sur Ajouter >>. Les s rédigés dans les langues spécifiées et avec les jeux de caractères indiqués ne seront pas signalés comme étant des spams. 10. Si vous ne voulez pas que vos utilisateurs reçoivent des s venant de domaines ou d'individus spécifiques, cliquez sur l'onglet Liste noire, puis ajoutez les entrées respectives à la liste noire du filtre anti-spams : Pour ajouter des entrées à la liste noire, cliquez sur Ajouter des adresses. Si une liste d'entrées est sauvegardée dans un fichier, cliquez sur Parcourir pour indiquer son emplacement puis cliquez sur OK. Le cas échéant, activez l'option A partir de la liste puis tapez les adresses mail dans le champ Adresses mail. Mettez une adresse par ligne, ou séparez les adresses par une virgule, un point virgule ou un espace. Vous pouvez utiliser un astérisque (*) pour remplacer un certain nombre de lettres et un point d'interrogation (?) pour remplacer une seule lettre. Par exemple : Si vous indiquez tout le domaine de messagerie spammers.net sera bloqué. Pour sauvegarder les entrées que vous avez ajoutées, cliquez sur OK, confirmez l'ajout puis cliquez de nouveau sur OK. Pour retirer des entrées de la liste noire, sélectionnez les entrées sur l'onglet Liste noire puis cliquez sur Supprimer. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

80 80 Configurer et gé rer votre serveur 11. Si vous voulez être sûr que ni vous ni vos utilisateurs ne manqueront les s venant d'expéditeurs spécifiques, cliquez sur l'onglet Liste blanche, puis ajoutez les adresses mail ou des domaines entiers à la liste blanche du filtre anti-spams : Pour ajouter des entrées à la liste blanche, cliquez sur Ajouter des adresses. Si une liste d'entrées est sauvegardée dans un fichier, cliquez sur Parcourir pour indiquer son emplacement puis cliquez sur OK. Le cas échéant, activez l'option A partir de la liste puis tapez les adresses mail dans le champ Adresses mail. Mettez une adresse par ligne, ou séparez les adresses par une virgule, un point virgule ou un espace. Vous pouvez utiliser un astérisque (*) pour remplacer un certain nombre de lettres et un point d'interrogation (?) pour remplacer une seule lettre. Par exemple : Si vous définissez toutes les adresses mail du domaine de messagerie mycompany.com seront ajoutées à la liste blanche. Pour sauvegarder les entrées que vous avez ajoutées, cliquez sur OK, confirmez l'ajout puis cliquez de nouveau sur OK. Pour retirer des entrées de la liste blanche, sélectionnez les entrées sur l'onglet Liste blanche puis cliquez sur Supprimer. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. 12. Une fois la configuration du filtre anti-spam terminée, cliquez sur OK. Désormais, tous les s entrants seront filtrés côté serveur. Par défaut, le filtre anti-spams ne supprime pas le mail identifié comme étant un spam, il lui ajoute seulement l'en-tête "X-Spam-Flag: YES" et "X-Spam-Status: Yes" et la chaîne de texte "*****SPAM*****" au tout début de la ligne Objet de chaque message est reconnue comme spam. Si vous avez activé l'option Appliquer les paramè tres individuels au filtrage anti-spams, vos utilisateurs pourront définir leurs propres filtres anti-spams pour qu'ils suppriment automatiquement les s non sollicités. Ils pourront également mettre au point leurs propres liste noire et liste blanche qui prévaudra sur les paramètres du serveur et pourront faire l'apprentissage du filtre anti-spams pour chaque boîte aux lettres individuellement. Si vous voulez adapter les paramètres du filtre anti-spams pour une boîte aux lettres spécifique, allez à la section Protéger des boîtes aux lettres contre les spams (à la page 306). Configurer la protection anti-spam basé e sur DomainKeys Pour activer la protection anti-spam basée sur DomainKeys, procédez comme suit : 1. Dans Parallels Plesk Panel pour Linux, allez dans Accueil > Paramè tres de serveur de messagerie (dans le groupe Serveur). Dans Parallels Plesk Panel pour Windows, allez dans Accueil > Paramè tres de serveur de messagerie (dans le groupe Serveur) > Filtre anti-spam. 2. Sous le groupe Protection anti-spam DomainKeys, sélectionnez les options suivantes :

81 Configurer et gé rer votre serveur 81 Autoriser la signature des s sortants. Sélectionner cette option vous permet à vous et vos clients d'activer le support pour la signature DomainKeys des s sur une base par domaine via les écrans d'administration de domaines du panneau de contrôle (Domaines > nom de domaine > Messagerie > Paramè tres de messagerie > option Utiliser le systè me de protection anti-spam DomainKeys pour signer les s sortants). Il n'active pas automatiquement la signature des s sortants. Vé rifier les s entrants. Sélectionner cette option configurera les système DomainKeys pour vérifier tous les s arrivant vers les utilisateurs sous tous les domaines hébergés sur le serveur. 3. Cliquez sur OK. Maintenant, votre serveur de messagerie vérifiera tous les s entrants pour garantir qu'ils ont bien été envoyés des prétendus expéditeurs. Tous les messages, envoyés des domaines qui utilisent DomainKeys pour signer les s et qui échouent à la vérification, seront écartés. Tous les messages, envoyés des domaines qui ne participent pas au programme DomainKeys et ne signent pas les s, seront acceptés sans vérification. Pour activer la signature des s sortants pour un même domaine, procédez come suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Messagerie > Paramè tres de messagerie. 2. Cochez la case Utiliser le systè me de protection anti-spam DomainKeys pour signer les s sortants. 3. Cliquez sur OK. Pour activer la signature des s sortants pour un certain nombre de domaines àla fois, procédez comme suit : 1. Cliquez sur Domaines. 2. Cochez les cases à gauche des noms de domaines dont vous avez besoin. Pour sélectionner tous les domaines, cochez la case située en haut à gauche de la colonne. 3. Cliquez sur Modifier. 4. Sous Pré fé rences, sélectionnez l'option Activer à côté du champ Utiliser le systè me de protection anti-spam DomainKeys pour signer les s sortants. 5. Cliquez sur OK. Maintenant, voilà ce qui se passera pour les domaines sélectionnés : Les clés privées seront générées et placées dans la base de données du serveur. Les clés publiques sont générées et placées dans les enregistrements des ressources TXT dans les zones DNS des domaines.

82 82 Configurer et gé rer votre serveur La politique de l'expéditeur publiée dans les enregistrements de ressources TXT DNS est définie sous "tous les s envoyés de ce domaine doivent être signés de manière cryptographique ; si quelqu'un reçoit un prétendant venir de ce domaine, qui n'est pas signé, cet doit être écarté." Les s sortants sont signés numériquement : l'en-tête "DomainKeys-Signature" contenant une signature basée sur une clé privée est ajoutée aux en-têtes de message.

83 Configurer et gé rer votre serveur 83 Activer la protection anti-spams basé e sur les listes noires des DNS Vous pouvez utiliser des listes noires de souscriptions gratuites et payantes avec votre serveur. Consultez le site puis choisissez le serveur DNSBL que vous souhaitez utiliser. Pour activer la protection anti-spams basée sur le serveur DNSBL, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres Serveur de messagerie (dans le groupe Serveur). 2. Cochez la case Activer la protection anti-spams basé e sur les listes noires DNS. 3. Dans le champ de saisie zones DNS pour le service DNSBL, indiquez le nom de l'hôte que votre serveur de messagerie doit interroger, par exemple : sbl.spamhaus.org. 4. Cliquez sur OK. Les s venant de spammers notoires devraient maintenant être rejetés avec le code d'erreur 550 (connexion refusée). Configurer les listes noire et blanche valables pour tout le serveur Pour bloquer les s venant de domaines spécifiques : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres de serveur de messagerie. 2. Cliquez sur l'onglet Liste noire. 3. Cliquez sur Ajouter un domaine. 4. Saisissez le nom du domaine dont vous ne voulez pas recevoir d' s. 'evilspammers.net' par exemple. 5. Cliquez sur OK. 6. Répétez les étapes 3 à 5 pour ajouter autant de domaines qu'il vous faut. Pour permettre la réception d' s en provenance de domaines ou de réseaux spécifiques : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres de serveur de messagerie. 2. Cliquez sur l'onglet Liste blanche. 3. Cliquez sur Ajouter un ré seau.

84 84 Configurer et gé rer votre serveur 4. Indiquez une adresse IP ou une plage d'adresses IP en provenance desquelles il faut toujours accepter les s. 5. Cliquez sur OK. 6. Répétez les étapes 3 à 5 pour ajouter autant d'adresses qu'il vous faut.

85 Configurer et gé rer votre serveur 85 Configurer la prise en charge du systè me Sender Policy Framework Pour configurer la prise en charge du système Sender Policy Framework sur votre serveur : 1. Allez dans Accueil>Paramè tres Serveur de messagerie (dans le groupe Serveur). L'écran des préférences de messagerie valables pour tout le serveur s'ouvrira sur l'onglet Pré fé rences. 2. Cochez la case Activer la protection anti-spams avec SPF puis indiquez comment traiter les s : Pour accepter tous les s entrants, peu importe le résultat de l'analyse du SPF, sélectionnez l'option Cré er seulement des en-tê tes Received-SPF et ne jamais bloquer dans la zone de liste déroulante Mode de contrô le du SPF. Cette option est recommandée. Pour accepter tous les s entrants, peu importe le résultat de l'analyse du SPF, même si l'analyse du SPF a échoué à cause de problème de recherche des DNS, sélectionnez l'option En cas de problè me lors de la recherche des DNS, gé né rer des messages d'erreur temporaires dans la zone de liste déroulante Mode de contrô le du SPF. Pour rejeter les s d'expéditeurs non autorisés à utiliser le domaine en question, sélectionnez l'option Rejeter les s si SPF ré sout "fail" dans la zone de liste déroulante Mode de contrô le du SPF. Pour rejeter les s venant très probablement d'expéditeurs non autorisés à utiliser le domaine en question, sélectionnez l'option Rejeter les s si SPF ré sout "softfail" dans la zone de liste déroulante Mode de contrô le du SPF. Pour rejeter les s d'expéditeurs que le système SPF ne parvient pas à identifier comme étant autorisés ou non autorisés parce qu'il n'y a aucun enregistrement SPF pour le domaine, sélectionnez l'option Rejeter les s si SPF ré sout "neutral" dans la zone de liste déroulante Mode de contrô le du SPF. Pour rejeter les s bloqués par l'analyse de SPF pour l'une ou l'autre raison (quand le domaine de l'expéditeur n'implémente pas SPF et que l'analyse de SPF renvoie le statut "unknown" par exemple), sélectionnez l'option Rejeter les s si SPF ne ré sout pas "pass" dans la zone de liste déroulante Mode de contrô le du SPF. 3. Pour spécifier des règles supplémentaires qui sont appliquées par le filtre anti-spams avant que le serveur de messagerie n'effectue vraiment l'analyse du SPF, saisissez les règles dont vous avez besoin dans le champ Rè gles SPF locales. Nous vous conseillons d'ajouter une règle pour l'analyse des s à l'aide de la base de données ouverte des expéditeurs fiables, 'include:spf.trusted-forwarder.org' par exemple. Pour de plus amples informations sur les règles du SPF, consultez

86 86 Configurer et gé rer votre serveur 4. Pour définir les règles qui s'appliquent aux domaines qui ne publient pas d'enregistrement SPF, saisissez les règles dans le champ Rè gles pour l'é valuation du SPF. Par exemple : v=spf1 +a/24 +mx/24 +ptr?all 5. Pour définir un message d'erreur arbitraire qui sera renvoyé à l'émetteur SMTP quand un sera rejeté, saisissez le texte du message dans la zone de saisie Explication du SPF. Si aucune valeur n'est définie, c'est le texte par défaut qui sera utilisé pour la notification. 6. Pour terminer la configuration cliquez sur OK.

87 Configurer et gé rer votre serveur 87 Configurer la protection anti-spam basé e sur Greylisting Lorsque les composants de la prise en charge du greylisting sont installés sur le serveur, la protection greylisting est automatiquement activée pour tous les domaines. Par conséquent, aucune autre action n'est requise. Si vous ne souhaitez pas utiliser la protection greylisting, vous pouvez la désactiver. Pour désactiver la protection greylisting pour tous les domaines : 1. Allez dans le menu Accueil > Serveur > Paramè tres du filtre anti-spam. 2. Décochez la case Activer la protection anti-spam greylisting valable pour l'ensemble du serveur. 3. Cliquez sur OK. Pour activer la protection greylisting pour tous les domaines : 1. Allez dans le menu Accueil > Serveur > Paramè tres du filtre anti-spam. 2. Cochez la case Activer la protection anti-spam greylisting valable pour l'ensemble du serveur. 3. Cliquez sur OK. Pour désactiver la protection greylisting pour un domaine en particulier : 1. Allez Domaines > nom de domaine > Messagerie > Paramè tres de messagerie. 2. Décochez la case Activer la protection anti-spam greylisting pour tous les comptes de messagerie sous ce domaine. 3. Cliquez sur OK. Pour activer la protection greylisting pour un domaine en particulier : 1. Allez Domaines > nom de domaine > Messagerie > Paramè tres de messagerie. 2. Cochez la case Activer la protection anti-spam greylisting pour tous les comptes de messagerie sous ce domaine. 3. Cliquez sur OK.

88 88 Configurer et gé rer votre serveur Configurer la protection anti-virus (Hé bergement Linux) Pour offrir la protection anti-virus aux utilisateurs de messagerie, vous pouvez utiliser les solutions suivantes : soit Dr. Web soit Kaspersky Antivirus. Dr. Web et Kaspersky Antivirus permettent d'analyser le trafic d' s du serveur. Néanmoins, seul l'anti-virus Kaspersky permet une très grande précision dans l'ajustement et le filtrage des types de fichiers spécifiques à partir des pièces jointes. Les deux programmes requièrent une clé de licence supplémentaire renouvelable tous les ans. Vérifiez les prix actuels avec votre fournisseur ou consultez le site du Parallels. Pour installer Dr. Web ou Kaspersky Antivirus, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Mises à jour. 2. Cliquez sur votre version de Parallels Plesk Panel. 3. Dans la liste des composants, sélectionnez soit Dr.Web antivirus soit Kaspersky antivirus. 4. Cliquez sur Installer. Après avoir terminé l'installation, obtenez une clé de licence puis installez-là pour le programme anti-virus sélectionné (cf. description dans les prochaines étapes). 5. Allez dans Accueil>Gestion de licences (dans le groupe Aide). 6. Cliquez sur Commander une nouvelle licence. La page de la boutique en ligne de Parallels donnant une liste des add-ons disponibles s'affiche dans une nouvelle fenêtre du navigateur. 7. Sur cette page, cochez la case située à côté de Antivirus Dr. Web ou de Kaspersky Antivirus puis cliquez sur AJOUTER A MON PANIER. 8. Comme les add-ons de Parallels Plesk Panel sont ajoutés aux clés de licence qui existent déjà, la page Système de vérification du numéro de Parallels Plesk Panel s'affichera. Saisissez le numéro de la clé de votre licence qui reçoit cette fonctionnalité puis cliquez sur Soumettre. 9. Aux étapes suivantes, précisez la devise et le nombre de clés, complétez les coordonnées, l'adresse de facturation et le mode de paiement puis soumettez le formulaire. Vous serez informé par dès que votre commande aura été traitée. 10. Lorsque vous recevez une notification par , retournez à l'écran Gestion des licences (Accueil > Gestion des licences) puis cliquez sur Ré cupé rer des licences pour récupérer la clé de licence commandée. Le gestionnaire de licences de Parallels Plesk Panel récupérera la clé mise à niveau sur le serveur de licences de Parallels et l'installera dans votre panneau de contrôle. 11. Allez dans Paramè tres > Paramè tres de protection anti-virus.

89 Configurer et gé rer votre serveur Sous Pré fé rences Anti-virus, sélectionnez l'anti-virus dont vous avez besoin puis cliquez sur OK. Si vous avez installé Dr. Web, vous pouvez activer la protection anti-virus mais uniquement sur une base "par boîte aux lettres" et après avoir configuré vos boîtes aux lettres. Par défaut, les définitions des virus sont récupérées toutes les 5 heures à partir du site Dr.Web. Le panneau de contrôle ne permet pas de modifier ce paramètre. Pour configurer la protection anti-virus d'une boîte aux lettres, allez à la section Protéger des boîtes aux lettres contre les virus (à la page 311). Si vous avez installé Kaspersky Antivirus, pour connaître les instructions sur la configuration et l'utilisation de cet anti-virus, consultez le guide de l'administrateur du module Kaspersky Antivirus à l'adresse suivante

90 90 Configurer et gé rer votre serveur Configurer la protection anti-virus (Hé bergement Windows) Pour protéger vos utilisateurs contre les virus et autres programmes malveillants qui se propagent via les s, vous voudrez probablement activer le service anti-virus livré avec votre panneau de contrôle. Pour configurer et activer l'anti-virus pour toutes les boîtes aux lettres des utilisateurs : 1. Allez dans Paramè tres> Paramè tres de protection anti-virus. 2. Choisissez le mode d'analyse. 3. Pour autoriser les utilisateurs à adapter eux-mêmes les paramètres d'analyse des s entrants et sortants, cochez les cases respectives. 4. Cliquez sur OK. L'anti-virus est maintenant en service. Il analysera tous les s et supprimera tous les messages infectés. Configurer le logiciel de liste de diffusion Mailman (Hé bergement Linux) Pour donner à vos clients la possibilité de tenir leurs propres listes de diffusion ou newsletters, installez le pack GNU Mailman sur votre serveur (vous auriez même pu le faire au moment de l'installation de Parallels Plesk Panel), puis configurez le compte de l'administrateur de listes de diffusion sinon cela ne fonctionnera pas. Pour configurer le compte de l'administrateur de listes de diffusion depuis votre panneau de contrôle : 1. Allez dans Paramè tres > Configurer le serveur de listes de diffusion. 2. Précisez le nom d'utilisateur et le mot de passe que vous utiliserez pour gérer les listes de diffusion et leurs paramètres. 3. Cliquez sur OK. Une fois que vous avez configuré le compte Administrateur Mailman, vous pouvez configurer le logiciel de la liste de diffusion ou modifier votre mot de passe ou login Administrateur en consultant l'url:

91 Configurer et gé rer votre serveur 91 Remarque : Une fois que vous aurez configuré le compte Administrateur Mailman, l'icône Config. le serveur de listes de diffusion ne sera plus accessible depuis le panneau de contrôle. Empê cher vos clients d'envoyer un de publipostage (Hé bergement Linux) Pour empêcher vos utilisateurs d'envoyer des s de publipostage (ou s collectifs), procédez comme suit : 1. Créez un fichier intitulé maxrcpt dans le répertoire $QMAIL_ROOT_D/qmail/control/ où $QMAIL_ROOT_D est l'emplacement défini dans le fichier /etc/psa/psa.conf file. 2. Entrez le nombre de destinataires autorisés dans ce fichier et enregistrez-le. Notez que ce nombre affecte également l'envoi des messages aux abonnés des listes de diffusion ou des groupes de messagerie. Par exemple, si vous fixez la valeur à 100, seuls 100 abonnés recevront donc le message envoyé à la liste de diffusion ou au groupe de messagerie. Si vous n'avez plus besoin de limiter le nombre de destinataires, supprimez le fichier maxrcpt. Configurer l'hé bergement de base de donné es de Parallels Plesk Panel Vous pouvez héberger les bases de données des utilisateurs sur un seul serveur ou sur plusieurs serveurs. Il peut s'avérer judicieux de stocker les bases de données des utilisateurs sur un serveur distant lorsqu'il s'agit d'installations multi-serveurs. En effet, dans ce cas, l'hébergement centralisé de bases de données est préférable pour la gestion, la sauvegarde et l'utilisation des ressources. Cependant, si vous avez un seul serveur Parallels Plesk Panel, nous vous recommandons d'y placer toutes les bases de données. Pour pouvoir utiliser des serveurs de bases de données distants avec votre serveur d'hébergement, il vous faut : 1. Configurer un serveur de bases de données distant : a. Installer MySQL, PostgreSQL, ou Microsoft SQL. b. Configurer le compte de l'administrateur de la base de données.

92 92 Configurer et gé rer votre serveur c. Activer l'accès au réseau pour le serveur de bases de données. 2. Configurer Parallels Plesk Panel pour qu'il puisse fonctionner avec le serveur de bases de données distant. Dans cette section : Configurer l'hébergement à distance de bases de données : Gérer des serveurs de bases de données... 96

93 Configurer et gé rer votre serveur 93 Configurer l'hé bergement à distance de bases de donné es : Après avoir configuré le serveur de bases de données distant requis, vous devez enregistrer ce serveur de bases de données dans Parallels Plesk Panel. Pour enregistrer un serveur de bases de données dans Parallels Plesk Panel : 1. Connectez-vous à Parallels Plesk Panel. 2. Allez dans Accueil> Serveurs de base de donné es (dans le groupe Serveur) puis cliquez sur Ajouter un serveur de bases de donné es. 3. Renseignez les propriétés du serveur de bases de données : Précisez quel moteur le serveur de bases de données utilise à l'aide du menu Type de serveur de base de donné es. Indiquez le nom d'hôte ou l'adresse IP du serveur de base de données. Précisez le numéro du port par lequel le serveur de bases de données est en mode réception. Cette option n'est possible que pour MySQL. Par défaut, les serveurs MySQL écoutent sur le port Vous pouvez ne pas renseigner le champ Numé ro de port si votre serveur de base de données MySQL est à l'écoute sur le port par défaut. Remarque : Ne prenez pas 8306 comme valeur pour le numéro de port du serveur MySQL, car Parallels Plesk Panel utilise le port 8306 pour communiquer avec sa base de données interne. Indiquez le type de base de données associée au serveur. Pour faire de ce serveur de bases de données votre serveur par défaut pour héberger les bases de données des clients, cochez la case Prendre ce serveur par dé faut pour MySQL. Si vous utilisez un serveur de bases de données MS SQL, cochez la case intitulée Prendre ce serveur par dé faut pour MS SQL. Précisez le login et le mot de passe de l'administrateur du serveur de bases de données. 4. Cliquez sur OK. Pour définir les préférences d'hébergement de la base de données qui affecteront toutes les bases de données créées dans Parallels Plesk Panel, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Serveurs de base de donné es (dans le groupe Serveur ) > Pré fé rences.

94 94 Configurer et gé rer votre serveur 2. Pour simplifier la maintenance des bases de données des clients, cochez la case Ajouter le nom de login de l'utilisateur et souligner par un tiret bas le dé but des noms des bases de donné es. Tous les noms des bases de données récemment créés seront du même type que le nom de la base de données et du login de client, à savoir : nom de login_nom de la base de données. Cela vous permettra de repérer les bases de données liées à un utilisateur particulier de Parallels Plesk Panel. Remarque : même si vous ne cochez pas cette case, lorsque vous créerez une nouvelle base de données, Parallels Plesk Panel ajoutera le nom de login du client dans le champ de saisie du nom de la base de données. Vous serez ainsi à même de l'éditer ou de le supprimer. 3. Vous pouvez également configurer Parallels Plesk Panel pour qu'il ajoute des noms de login de client aux noms d'utilisateurs des bases de données correspondants, simplifiant ainsi d'autant plus la maintenance des bases de données des clients. Pour ce faire, cochez la case Ajouter le nom de login de l'utilisateur et souligner par un tiret bas le dé but des noms des bases de donné es. Tous les noms des nouveaux utilisateurs des bases de données récemment créés seront de ce type : nom de login du client_nom de la base de données. Cela vous permettra de repérer les utilisateurs de bases de données liés à un utilisateur particulier de Parallels Plesk Panel. 4. Précisez si votre serveur Parallels Plesk Panel autorise la création de bases de données. Certaines applications ne prennent pas en charge les bases de données à distance et ne peuvent fonctionner qu'avec les bases de données hébergées sur le même serveur. Nous conseillons de décocher l'option par défaut Autoriser l'hé bergement local des bases de donné es pour ces applications Web sinon vous ne pourrez pas utiliser ce type d'applications. 5. Cliquez sur OK. Si vous voulez sauvegarder les bases de données hébergées sur un serveur de base de données SQL que vous avez configuré auparavant, vous devez configurer les paramètres de sauvegarde pour ce serveur de base de données MS SQL. Pour configurer les paramètres de sauvegarde pour le serveur de base de données distant MS SQL, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Serveurs de base de donné es (dans le groupe Serveur) puis cliquez sur le nom du serveur distant requis de la base de données MS SQL. 2. Indiquez le répertoire temporaire pour le serveur de base de données distant MS SQL dans le champ Ré pertoire ré seau temporaire.

95 Configurer et gé rer votre serveur 95 Ce répertoire peut être situé partout dans votre réseau et est requis pour sauvegarder et restaurer les bases de données MS SQL. Ce répertoire doit être accessible sur le réseau par le serveur Parallels Plesk Panel et le serveur MS SQL : à la fois Parallels Plesk Panel et l'utilisateur qui utilise le serveur de base de données distant MS SQL doivent avoir un accès lecture/écriture à ce répertoire. 3. Indiquez le nom de l'utilisateur et le mot de passe requis pour accéder au répertoire réseau temporaire. 4. Cliquez sur OK.

96 96 Configurer et gé rer votre serveur Gé rer des serveurs de bases de donné es Pour gérer un serveur de bases de données : 1. Allez dans Accueil > Serveurs de base de donné es (dans le groupe Serveur). 2. Cliquez sur l'icône correspondant au serveur de bases de données qu'il vous faut. L'interface Web d'un utilitaire de gestion de bases de données s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigateur. Pour changer le mot de passe de l'administrateur du serveur de bases de données : 1. Allez dans Accueil > Serveurs de base de donné es (dans le groupe Serveur). 2. Cliquez sur le nom d'hôte d'un serveur de bases de données. 3. Cliquez sur Changer le mot de passe. 4. Tapez le nouveau mot de passe puis cliquez sur OK. Pour supprimer l'enregistrement d'un serveur de bases de données de Parallels Plesk Panel : 1. Allez dans Accueil > Serveurs de base de donné es (dans le groupe Serveur). 2. Cochez la case située à droite du nom de l'hôte du serveur de bases de données. 3. Cliquez sur Supprimer. 4. Confirmez l'action puis cliquez sur OK. Pour désinscrire un serveur de BD hébergeant des bases de données ou qui est défini comme serveur par défaut pour l'hébergement des bases de données de clients de Parallels Plesk Panel : 1. Supprimez les bases de données du serveur de bases de données : a. Allez dans Accueil > Serveurs de base de donné es (dans le groupe Serveur). b. Cliquez sur le nom d'hôte du serveur de bases de données que vous voulez désinscrire de Parallels Plesk Panel. c. Cochez la case située en haut dans le coin gauche de la liste pour sélectionner toutes les bases de données. d. Cliquez sur Supprimer. e. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

97 Configurer et gé rer votre serveur Définissez un autre serveur de bases de données comme serveur par défaut : a. Cliquez sur le raccourci Serveurs de bases de donné es dans la barre de chemin en haut de l'écran. b. Cliquez sur le nom d'hôte du serveur de bases de données que vous voulez définir comme serveur de BD par défaut. Il faut que le type du serveur de bases de données soit le même (MySQL ou MS SQL) que celui du serveur que vous allez supprimer. c. Cliquez sur Préférences puis cochez la case Utilisez ce serveur par dé faut pour MySQL. Si vous avez un serveur de bases de données MS SQL, cochez la case Utiliser ce serveur par dé faut pour MS SQL. d. Cliquez sur OK. 3. Retournez à la liste des serveurs de bases de données (Accueil>Serveurs de bases de donné es). 4. Cochez la case correspondant au serveur de bases de données dont vous n'avez plus besoin. 5. Cliquez sur Supprimer. 6. Confirmez l'action puis cliquez sur OK. Important : Vous ne pouvez pas supprimer les bases de données d'applications Web de cette façon. Pour les supprimer, vous devez tout d'abord supprimer les applications Web respectives sur les domaines où elles sont utilisées. Pour voir comment gérer des bases de données, veuillez consulter la section Déployer des bases de données (à la page 214) de ce guide. Configurer la connexion aux systè mes de gestion des bases de donné es externes (Hé bergement Windows) Si vous voulez que vous utilisateurs puissent accéder aux données d'un système de gestion de bases de données externe, vous devez utiliser des pilotes ODBC (Open Database Connectivity). Vous pouvez par exemple installer un pilote ODBC pour Microsoft Access, créer une connexion à une base de données externe Microsoft Access, et permettre aux applications Web d'utiliser cette base de données pour y stocker les données.

98 98 Configurer et gé rer votre serveur Dans cette section : Créer de nouvelles connexions aux bases de données (Hébergement Windows) 98 Changer les paramètres des connexions ODBC existantes (Hébergement Windows) Supprimer des connexions aux bases de données (Hébergement Windows) Cré er de nouvelles connexions aux bases de donné es (Hé bergement Windows) Pour permettre aux applications Web de vos clients d'utiliser des bases de données externes pour stocker leurs données, vous devez créer des connexions à ces bases de données externes en installant les pilotes ODBC qui conviennent. Pour installer un nouveau pilote ODBC et établir une connexion avec une base de données externe : 1. Allez dans le menu Accueil > Serveur > Sources de donné es ODBC. 2. Cliquez sur Nouvelle DSN ODBC. 3. Entrez le nom de la connexion ODBC et sa description dans les champs prévus à cet effet. 4. Choisissez le pilote qu'il vous faut dans le champ Pilote. 5. Cliquez sur OK. 6. Choisissez les options qui conviennent dans l'écran de configuration du pilote. Généralement, vous devez indiquer le chemin d'accès à la base de données, les identifiants de l'utilisateur et d'autres options de connexion, qui peuvent varier en fonction du pilote sélectionné. 7. Cliquez sur Test pour vérifier que la connexion fonctionnera correctement avec les paramètres saisis. Cliquez sur Terminer pour finir de créer la connexion.

99 Configurer et gé rer votre serveur 99 Changer les paramè tres des connexions ODBC existantes (Hé bergement Windows) Pour modifier les paramètres d'une connexion ODBC existante : 1. Allez dans le menu Accueil > Serveur > Sources de donné es ODBC. 2. Cliquez sur le nom de la connexion concernée dans la liste. 3. Modifiez les paramètres selon vos besoins. 4. Cliquez sur Test pour vérifier que la connexion fonctionnera correctement avec les nouveaux paramètres. Cliquez sur Terminer pour enregistrer les modifications. Supprimer des connexions aux bases de donné es (Hé bergement Windows) Pour supprimer une connexion ODBC faisant double emploi : 1. Allez dans le menu Accueil > Serveur > Sources de donné es ODBC. 2. Cochez la case correspondant à la connexion que vous voulez supprimer. 3. Cliquez sur Supprimer, confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

100 100 Configurer et gé rer votre serveur Activer le support pour Adobe ColdFusion (Hé bergement Linux) Si vous voulez prendre en charge les scripts ColdFusion sur le serveur, vous devez obtenir un pack de distribution d'adobe puis l'installer sur le serveur. Parallels Plesk Panel prend en charge les versions 6, 7 et 8 d'adobe ColdFusion. Une fois Adobe ColdFusion installésur votre serveur, procédez comme suit : 1. Connectez-vous à Parallels Plesk Panel en tant qu'administrateur. 2. Allez dans Accueil > Mises à jour (dans le groupe Aide). 3. Cliquez sur le lien correspondant à la version qui convient. 4. Cochez la case correspondant à Prise en charge de ColdFusion pour Parallels Plesk Panel puis cliquez sur Installer. Quand le système vous demande si vous voulez vraiment faire l'installation, confirmez. 5. Une fois les composants sélectionnés installés, allez dans Accueil > Paramè tres ColdFusion (dans le groupe Applications et Services). 6. Indiquez le chemin d'accès au répertoire d'installation de ColdFusion puis cliquez sur OK.

101 Configurer et gé rer votre serveur 101 Activer l'inté gration avec Sitebuilder (Hé bergement Linux) Sitebuilder est un système de création de sites Web et de gestion du contenu développé par Parallels. Il a connu un franc succès auprès des administrateurs de sites car il permet aux utilisateurs de créer des sites Web d'apparence très professionnelle sans avoir la moindre connaissance des langages IT ou la moindre compétence technique. Pour permettre àvos clients pour l'hébergement Web de créer et de publier leurs sites àl'aide de Sitebuilder, procédez comme suit : 1. Installez Sitebuilder sur le même serveur que Parallels Plesk Panel si vous le n'avez pas installé lorsque vous installiez Parallels Plesk Panel. Cette version de Parallels Plesk Panel ne prend en charge que les connexions vers les systèmes Sitebuilder installés localement. 2. Installez une clé de licence pour Sitebuilder. Connectez-vous à Sitebuilder via URL d'hôte ou adresse IP de votre serveur/admin, allez dans Accueil > Gestion des licences (dans le groupe Aide) > Envoyer la clé de licence. Sélectionnez le fichier de la clé de licence au format XML ou ZIP puis cliquez sur OK. 3. Connectez-vous à Parallels Plesk Panel, allez dans Accueil > Paramè tres Sitebuilder (dans le groupe Applications & Services). 4. Indiquez le mot de passe et le nom d'utilisateur de l'administrateur du serveur que vous avez précisez dans Sitebuilder au cours de l'installation. Parallels Plesk Panel les utilisera comme autorisation dans le système Sitebuilder. 5. Cliquez sur OK. Parallels Plesk Panel est maintenant connecté à Sitebuilder c'est pourquoi la partie Sitebuilder s'affiche dans le volet de navigation de Parallels Plesk Panel, offrant ainsi les raccourcis suivants dans le panneau d'administration de Sitebuilder : Desktop. Permet d'obtenir les raccourcis vers les assistants dédiés à des tâches bien précises. Effectuez n'importe quelle opération dans votre système Sitebuilder. Pour en savoir plus, reportez-vous à terface.htm. Utilisateurs. Ajoutez et gérez les comptes utilisateurs et les Packs pour vos clients. Pour en savoir plus, reportez-vous à mers.htm. Sites. Ajoutez et gérez les sites. Pour en savoir plus, reportez-vous à tm.

102 102 Configurer et gé rer votre serveur Serveur. Affichez et gérez les paramètres système suivants : Hô tes. Ajoutez et gérez les hôtes. Pour en savoir plus, reportez-vous à sts_used_for_publishing_sites.htm. Gestion des licences. Envoyez et récupérez votre licence Sitebuilder. Pour en savoir plus, reportez-vous à rading_and_restoring_your_license.htm. Inté gration. Consultez les paramètres SSO pour les produits Parallels installés sur le serveur. Pour en savoir plus, reportez-vous à uilder_sso_settings.htm. Sauvegarder. Sauvegardez vos données depuis le système Sitebuilder sur demande. Pour en savoir plus, reportez-vous à nd_restoring_sitebuilder_data.htm. Paramè tres des sites de test. Configurez les paramètres des sites de test créés par vos éventuels clients. Pour en savoir plus, reportez-vous à ebuilder_wizard_for_anonymous_visits.htm. Straté gie de marque. Configurez les paramètres de logo et du titre pour vos éventuels clients. Pour en savoir plus, reportez-vous à go_and_title_bar_text.htm. Paramè tres de log. Paramétrez combien d'informations relatives aux erreurs système Sitebuilder écrit dans les fichiers de log. Pour en savoir plus, reportez-vous à ions_to_be_logged.htm. Notifications. Configurez les paramètres de notifications envoyées par Sitebuilder à vos utilisateurs. Pour en savoir plus, reportez-vous à mail_message_sent_at_trial_site_publishing_attempt.htm. Langues. Affichez la liste des langues disponibles. Pour en savoir plus, reportez-vous à itional_language_packs.htm. Skins. Affichez la liste des skins disponibles. Pour en savoir plus, reportez-vous à guage_skin_and_number_of_items_shown_per_page.htm. Templates. Affichez la liste des templates de structures de sites disponibles. Pour en savoir plus, reportez-vous à _design_templates.htm. Modules. Affichez la liste des modules disponibles. Pour en savoir plus, reportez-vous à configuring_available_modules.htm.

103 Configurer et gé rer votre serveur 103 Jeux de pages. Affichez la liste des jeux de pages disponibles. Pour en savoir plus, reportez-vous à e_structure_templates.htm. Familles de sites. Affichez la liste des templates disponibles qui combinent les templates de structure et les jeux de pages. Pour en savoir plus, reportez-vous à _templates.htm. Logs. Affichez les logs de sécurité et du système. Pour en savoir plus, reportez-vous à uilder_logs.htm. Vous pouvez permettre à vos clients d'accéder aux services de gestion et de création de sites sur un base par utilisateur et par site : Il y a des paramètres individuels que vous pouvez régler pour un compte utilisateur (Revendeurs ou Clients > nom d'utilisateur > Droits(dans le groupe Compte ) et pour un site Web (Domaines > nom de domaine > Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web)). Tous les clients qui ont accès aux services de gestion et de création de sites seront à même de créer et de mettre à jour leurs sites en suivant le raccourci Assistant Sitebuilder qui s'affichera dans les écrans de gestion de domaines de leurs Parallels Plesk Panel (nom de domaine> Assistant Sitebuilder). De même, dans les panneaux de contrôle des utilisateurs, les raccourcis suivants apparaîtront dans le volet de navigation pour leur permettre de gérer leurs propres comptes et sites via Sitebuilder :Desktop, Utilisateurs, Sites, Serveur (panneau de contrôle du client) ; Desktop et Sites (panneau de contrôle de l'administrateur de domaines). Les comptes utilisateur dans Parallels Panel correspondent aux types de comptes suivants dans Site Editor : Le Compte Administrateur dans Parallels Panel correspond à un Compte Revendeur dans Site Editor. Le Compte Revendeur dans Parallels Panel correspond à un Compte Revendeur dans Site Editor. Le Compte Client dans Parallels Panel correspond à un Compte Revendeur dans Site Editor. Le Compte Administrateur de domaines dans Parallels Panel correspond à un Compte Propriétaire de site dans Site Editor.

104 104 Configurer et gé rer votre serveur Activer le support pour les applications e-commerce Miva (Hé bergement Linux) Pour permettre à vos clients d'utiliser les solutions e-commerce Miva, vous devez installer, sur le serveur, le pack Miva Empresa livré avec la distribution de Parallels Plesk Panel (si vous ne l'avez pas installé pendant l'installation de Parallels Plesk Panel) puis activer la prise en charge des applications Miva pour les comptes d'hébergement respectifs. Les applications de la boutique en ligne Miva Fasttrack et Miva Merchant accompagnent Parallels Plesk Panel en tant qu'applications standards Web, que vous ou vos clients peuvent installer à partir de la section Référentiel d'applications du panneau de contrôle (Domaines > nom de domaine > Applications Web(dans le groupe Applications & Services) > Installer l'application). Notez que vos clients doivent obtenir une licence soit de Miva soit de Parallels puis indiquer son numéro de série pendant l'installation des applications Miva. Pour en savoir plus sur les solutions Miva, reportez-vous à Pour installer le pack Miva Empresa, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Mises à jour (dans le groupe Aide). 2. Cliquez sur le raccourci correspondant à votre version de Parallels Plesk Panel. Par exemple, ParallelsPlesk Panel Repérez l'élément Prise en charge de Miva Empresa puis cochez la case sur la gauche. 4. Cliquez sur Installer. L'environnement du serveur Miva Empresa est maintenant installé. Pour activer les applications Miva pour tous les comptes d'hébergements récemment créés qui utilisent des templates de domaine, procédez comme suit : 1. Allez sur Domaines > Templates de domaine. 2. Cliquez sur le nom du template qu'il vous faut. 3. Cochez la case Prise en charge de Miva puis cliquez sur OK. Pour activer la prise en charge des applications Miva applications pour les comptes d'hébergement existants, procédez comme suit :

105 Configurer et gé rer votre serveur Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cochez les cases correspondant aux noms de domaines dont vous avez besoin puis cliquez sur Modifier. 3. Sous le groupe Hé bergement, sélectionnez l'option Activé située à gauche du champ Prise en charge de Miva. 4. Cliquez sur OK. Pour activer la prise en charge des applications Miva applications pour un compte d'hébergement individuel, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web). 2. Cochez la case Prise en charge de Miva puis cliquez sur OK. Pour installer Miva Fasttrack ou Miva Merchant sur un site, suivez les instructions décrites dans le chapitre Installer les applications.

106 106 Configurer et gé rer votre serveur Activer le support pour les applications e-commerce Miva (Hé bergement Windows) Pour autoriser vos clients à utiliser les solutions e-commerce Miva, vous devez installer le pack Miva Empresa sur votre serveur et activer la prise en charge des applications Miva pour les comptes d'hébergements respectifs. Remarque : vos clients devront obtenir une licence de Miva et précisez son numéro de série durant l'installation des applications Miva. Pour installer la prise en charge des applications e-commerce Miva sur votre serveur, procédez comme suit : 1. Téléchargez puis installez le pack Miva Empresa du site Web Miva sur votre serveur. Vous pouvez trouver ici les instructions d'installation : _host_resources.htm 2. Exécutez Parallels Plesk Panel Reconfigurator puis la tâche Corriger les droits du disque. Pour activer les applications Miva pour tous les comptes d'hébergements récemment créés qui utilisent des templates de domaine, procédez comme suit : 1. Allez sur Domaines > Templates de domaines puis cliquez sur le nom du template dont vous avez besoin. 2. Cochez la case Prise en charge de Miva puis cliquez sur OK. Pour activer la prise en charge des applications Miva applications pour les comptes d'hébergement existants, procédez comme suit : 1. Allez sur Domaines, cochez les cases correspondantes aux noms des domaines dont vous avez besoin puis cliquez sur Modifier. 2. Sous le groupe Hé bergement, sélectionnez l'option Activé située à gauche du champ Prise en charge de Miva. 3. Cliquez sur OK. Pour activer la prise en charge des applications Miva applications pour un compte d'hébergement individuel, procédez comme suit :

107 Configurer et gé rer votre serveur Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web). 2. Cochez la case Prise en charge de Miva puis cliquez sur OK. Après avoir activé la prise en charge de Miva pour un compte d'hébergement individuel, le propriétaire de l'hébergement peut installer et utiliser les applications Miva requises. Vous pouvez trouver ici les instructions d'installation pour les applications Miva : Pour en savoir plus sur les solutions de Miva, reportez-vous à l'adresse suivante : Configurer ASP.NET (Hé bergement Windows) ASP.NET est un ensemble d'outils et de technologies de développement souples qui vous permet d'utiliser un certain nombre d'applications basées sur le framework ASP.NET. Parallels Plesk Panel prend en charge les versions 1.1.x et 2.0.x du framework.net et permet de configurer la plupart de ses paramètres. La plupart des paramètres de configuration d'asp.net qui doivent généralement être personnalisés pour que les applications ASP.NET puissent fonctionner comme il faut peuvent être édités en utilisant Parallels Plesk Panel. Pour configurer les paramètres d'asp.net valables pour tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres ASP.NET (dans le groupe Applications & Services). Les paramètres d'asp.net 1.1.x d'asp.net 2.0.x se trouvent sur les onglets correspondants. 2. Définissez les chaînes qui déterminent les données de connexion de la base de données pour les applications ASP.NET qui ont recours à des bases de données. Cette option n'existe que pour ASP.NET 2.0.x. La première fois que vous ouvrez la page de la configuration ASP.NET, des exemples de paramètres de connexion avec des constructions courantes sont affichés. Vous pouvez alors les supprimer et définir vos propres chaînes. Pour ajouter une chaîne, saisissez les données demandées dans les champs Nom et Paramè tres de connexion, puis cliquez sur à côté de ces champs. Pour supprimer une chaîne, cliquez sur qui jouxte la chaîne. 3. Configurez et saisissez les messages d'erreur personnalisés que les applications ASP.NET renverront dans le champ Paramè tres pour les erreurs personnalisé es :

108 108 Configurer et gé rer votre serveur Pour activer le mode Messages d'erreur personnalisés, choisissez l'option adéquate dans le menu Mode Erreurs personnalisé es : On - Les messages d'erreurs personnalisés sont activés. Off - Les messages d'erreurs personnalisés sont désactivés et les erreurs détaillées doivent s'afficher. RemoteOnly - Les messages d'erreurs personnalisés ne sont affichés que pour les clients distants, et les erreurs d'asp.net sont affichées sur l'hôte local. Pour ajouter un nouveau message d'erreur personnalisé (qui sera utilisé, à moins que le mode ait été placé sur Off), saisissez les valeurs dans les champs Code de statut et URL de redirection puis cliquez sur. Code du Statut définit le code du statut HTTP entraînant une redirection vers une page d'erreur. URL de redirection définit l'adresse Web de la page d'erreur qui donne au client des informations sur l'erreur. A cause du risque de conflit, vous ne pouvez pas ajouter un nouveau message d'erreur personnalisé avec un code d'erreur qui existe déjà, mais vous pouvez redéfinir l'url du code existant. Pour supprimer un message d'erreur personnalisé de la liste, cliquez sur à côté de celui-ci. 4. Configurez les paramètres de compilation dans le champ Compilation et dé bogage : Pour déterminer le langage de programmation à utiliser par défaut dans les fichiers de compilation dynamique, choisissez une entrée dans la liste Langage de la page par dé faut. Pour permettre la compilation des applications en mode production, ne cochez pas la case Activer le dé bogage. Pour permettre la compilation d'applications en mode débogage, cochez la case Activer le dé bogage. Dans ce cas, les fragments du code source contenant une erreur seront cités dans le message de la page de diagnostic. Remarque. Lorsque les applications tournent en mode de débogage, une saturation de la mémoire/de la performance peut se produire. Il est recommandé d'utiliser le mode débogage lorsque vous testez une application, mais de le désactiver avant de déployer une application en production. 5. Configurer les paramètres d'encodage des applications d'asp.net à la section Paramè tres de globalisation : Pour définir un codage adopté pour toutes les requêtes entrantes, saisissez une valeur d'encodage dans le champ Encodage de la requê te (par défaut, c'est utf-8). Pour définir un codage adopté pour toutes les réponses, saisissez une valeur d'encodage dans le champ Encodage de la ré ponse (par défaut, c'est utf-8). Pour définir un codage qui devra être utilisé par défaut pour analyser les fichiers.aspx,.asmx et.asax, saisissez une valeur d'encodage dans le champ Encodage du fichier (par défaut c'est Windows-1252). Pour définir la langue qu'il faut utiliser par défaut pour traiter les requêtes Web entrantes, choisissez un élément adéquat dans la liste Langues.

109 Configurer et gé rer votre serveur 109 Pour définir la langue qu'il faut utiliser par défaut lors de la recherche d'une ressource liée à un fichier de langue, choisissez un élément adéquat dans la liste Langues UI. 6. Définissez un niveau de confiance du code d'accès pour les applications d'asp.net dans le champ Sé curité du code d'accè s. Le niveau de confiance du code d'accès correspond à un périmètre de sécurité auquel l'exécution d'applications est affecté et qui définit à quelles ressources serveur les applications auront accès. Important. Lorsqu'un assembleur se voit affecter un niveau de confiance trop bas, il ne fonctionne pas correctement. Pour de plus amples informations sur les niveaux de droits, allez sur _ Définissez les paramètres des sessions clients dans le champ Paramè tres de session : Pour configurer le mode d'authentification par défaut pour les applications, choisissez l'élément qui convient dans la liste Mode d'authentification. Le mode d'authentification Windows doit être sélectionné si une forme d'authentification IIS est utilisée. Pour configurer la période pendant laquelle une session peut rester inactive avant d'être fermée, saisissez le nombre de minutes qui convient dans le champ Pé riode d'inactivité de la session. 8. Cliquez sur OK pour appliquer toutes les modifications. Remarque : Parallels Plesk Panel prend en charge les configurations séparées pour différentes versions du framework.net (1.1.x et 2.0.x). Configurer le pool d'applications IIS (Hé bergement Windows) Le pool d'applications IIS contient toutes les applications Web des domaines hébergés sur votre serveur. Le pool d'applications IIS dédié permet à vos clients de bénéficier d'un niveau d'isolation des applications Web utilisées par leurs domaines. Comme chaque pool d'applications dédié fonctionne de manière indépendante, les erreurs qui se produisent dans le pool d'applications d'un client n'affecteront pas les applications exécutées dans les pools d'applications des autres clients. Par défaut, Parallels Plesk Panel propose un pool d'applications partagé à tous vos clients et aux clients de ceux-ci. Les clients et les domaines peuvent toutefois utiliser des pools d'applications dédiés si les règles définies par l'administrateur et par le client le permettent. Le pool d'applications IIS peut fonctionner en trois modes distincts : Pool d'applications partagé : il est toujours utilisé par tous les clients et tous les domaines. Pool d'applications dédié : il est toujours utilisé pour chaque client et chaque domaine.

110 110 Configurer et gé rer votre serveur Le pool d'applications partagé est utilisé pour les clients et domaines par défaut. Les clients peuvent affecter des pools dédiés pour leurs clients. Pour modifier le mode de fonctionnement du pool d'applications IIS : 1. Allez dans Accueil > Pool d'application IIS (dans le groupe Applications & Services). 2. Sélectionnez l'onglet Paramè tres gé né raux. 3. Choisissez le mode qui convient puis cliquez sur OK. Pour limiter la quantitéde ressources du CPU que le pool d'applications IIS peut utiliser : 1. Allez dans Accueil > Pool d'application IIS (dans le groupe Applications & Services). 2. Cochez la case Activer le monitoring de CPU et saisissez un chiffre (un pourcentage) dans le champ Utilisation maximum du CPU (%). 3. Cliquez sur OK. Pour arrêter toutes les applications en cours d'exécution dans le pool d'applications du serveur : 1. Allez dans Accueil > Pool d'application IIS (dans le groupe Applications & Services). 2. Cliquez sur Arrê ter. Pour lancer toutes les applications du pool d'applications : 1. Allez dans Accueil > Pool d'application IIS (dans le groupe Applications & Services). 2. Cliquez sur Dé marrer. Pour redémarrer toutes les applications en cours d'exécution dans le pool d'applications : 1. Allez dans Accueil > Pool d'application IIS (dans le groupe Applications & Services). 2. Cliquez sur Recycler. Ceci peut s'avérer très utile quand on sait que certaines d'applications connaissent des fuites de mémoire ou deviennent instables après une longue période d'utilisation.

111 Configurer et gé rer votre serveur 111 Configurer un SSL partagé (Hé bergement Windows) Pour les propriétaires de sites, utiliser un certificat SSL partagé est un moyen pour sécuriser l'accès à un site Web via SSL (Secure Sockets Layer) sans qu'ils aient besoin d'acheter leur propre certificat. Les sites Web qui utilisent des certificats SSL partagés, se servent en fait du certificat d'un autre domaine qui partage son certificat avec d'autres domaines. Un domaine qui partage son certificat SSL avec d'autres domaines est appelé domaine SSL maître. Vous pouvez prendre tous les domaines qui vous appartiennent, activer le support SSL dans les paramètres du compte d'hébergement Web, installez un certificat SSL correct sur le domaine et le faire fonctionner en tant que domaine SSL maître pour tous les autres domaines hébergés sur le serveur. Ou vous pouvez prendre un domaine qui appartient à l'un de vos utilisateurs (compte revendeur ou client), activer le support SSL dans les paramètres du compte d'hébergement Web, installez un certificat SSL correct sur le domaine et le faire fonctionner en tant que domaine SSL maître pour tous les domaines de cet utilisateur. Une fois le domaine SSL maître affecté, vous ou vos clients doivent ajouter les liens SSL partagés pour chaque domaine qui a besoin d'un accès sécurisé. Pour configurer le domaine SSL maître et activer le partage du certificat SSL sur votre serveur : 1. Allez dans Accueil > Sé curité > SSL partagé. 2. Cochez la case Activer le SSL partagé. 3. Sélectionnez le nom du domaine concerné dans le menu déroulant Nom du domaine. Ne figurent dans la liste que les domaines qui sont hébergés sur votre serveur et pour lesquels SSL est activé. 4. Cliquez sur OK. Pour configurer le domaine SSL maître et activer le partage du certificat SSL pour un utilisateur : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur > SSL partagé (dans le groupe Outils supplé mentaires). Pour un compte client, allez dans Clients > nom du client > SSL partagé (dans le groupe Outils supplé mentaires). 2. Cochez la case Activer le SSL partagé. 3. Sélectionnez le nom du domaine concerné dans le menu déroulant Nom du domaine. Ne figurent dans la liste que les domaines hébergés par cet utilisateur et pour lesquels SSL est activé.

112 112 Configurer et gé rer votre serveur 4. Cliquez sur OK. Pour en savoir plus sur l'ajout de liens SSL partagés pour les domaines, reportez-vous à la section Utiliser le certificat SSL partagé par un autre domaine (à la page 238). Pour désactiver le SSL partagésur votre serveur. 1. Allez dans Accueil > Sé curité > SSL partagé. 2. Décochez la case Activer le SSL partagé. 3. Cliquez sur OK. Pour désactiver le SSL partagépour un utilisateur : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur > SSL partagé (dans le groupe Outils supplé mentaires). Pour un compte client, allez dans Clients > nom du client > SSL partagé (dans le groupe Outils supplé mentaires). 2. Décochez la case Activer le SSL partagé. 3. Cliquez sur OK.

113 Configurer et gé rer votre serveur 113 Configurer les statistiques Une fois installé, l'utilitaire de statistiques du panneau de contrôle est configuré pour : Comptabiliser le trafic entrant et sortant Compter l'espace disque occupé par le contenu Web, les fichiers de logs, les bases de données, les boîtes aux lettres, les applications web, les archives de listes de diffusion et les fichiers de sauvegarde Conservez les statistiques Web et celles du trafic que les programmes Webalizer ou AWstats ont collectées pendant les trois derniers mois Pour corriger ou ajuster ces paramètres : 1. Allez dans Paramè tres > Paramè tres des statistiques du serveur (dans le groupe Logs & Statistiques). 2. A la section Pré fé rences systè me indiquez la période maximale pendant laquelle il faut conserver les statistiques de la bande passante utilisée à l'intention des clients. 3. Précisez les éléments à prendre en compte pour le calcul de l'espace disque et de la bande passante utilisée. 4. Cliquez sur OK. Remarque : Outre les paramètres liés aux statistiques, cet écran offre les moyens de renommer le nom d'hôte de votre serveur et l'option d'autoriser ou d'interdire aux utilisateurs de créer de nouveaux sous-domaines et alias de domaines dans les zones DNS appartenant à d'autres utilisateurs (case Ne pas laisser les utilisateurs cré er des sous-zones DNS dans les superzones DNS d'autres utilisateurs). Nous vous conseillons de cocher cette case sinon les utilisateurs pourront créer des sous-domaines sous les domaines appartenant à d'autres utilisateurs. Ils pourront égakement configurer des sites Web et des comptes de messagerie qui pourraient être utilisé à des fins de spams voire de phishing ou de vol d'identité. Pour connaître les instructions sur l'affichage des statistiques, reportez-vous au chapitre Afficher les statistiques (à la page 361). Configurer le systè me de notification par Le panneau de contrôle notifie à vous et à vos clients le total moyen d'espace disque et de trafic en envoyant des notifications par . Cependant, avec les paramètres par défaut, les propriétaires de domaines (sites Web) ne reçoivent pas de notifications. Nous vous conseillons d'activer la notification des ressources moyennes pour les propriétaires de domaines (sites Web) car ils ont besoin de savoir ce qui se passe dans leurs domaines et sites Web.

114 114 Configurer et gé rer votre serveur Outre les ressources moyennes, le panneau de contrôle peut envoyer des notifications aux utilisateurs appropriés quand : De nouveaux comptes utilisateurs sont créés De nouveaux domaines sont ajoutés Des comptes d'hébergement ont expiré (la date d'expiration est définie séparément pour les comptes utilisateurs et les sites Web) Il y a de nouvelles demandes d'assistance (tickets de support) de la part de vos clients dans le Help Desk Les demandes sont résolues et les tickets de support sont fermés dans le Help Desk De nouveaux commentaires sont postés dans les tickets de support existants Les tickets de support fermés sont rouverts car le client a rencontré de nouveau le même problème Pour afficher ou modifier les paramètres du système de notification, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Notifications (dans le groupe Logs & Statistiques). 2. En cochant les cases dans le tableau de Notifications, indiquez les types d'utilisateurs du panneau de contrôle ou d'utilisateurs d' externes qui doivent recevoir des notifications concernant les événements. Nous vous conseillons également de cochez toutes les cases dans la colonne Administrateur de domaines afin de permettre aux clients de vos revendeurs de savoir ce qui se passe dans leurs sites Web. 3. Pour afficher ou éditer le texte de notification par défaut, cliquez sur l'icône respective dans la colonne Texte. Dans les notifications, vous pouvez utiliser les balises qui seront remplacées par les données actuelles (cf. le tableau ci-dessous). 4. Indiquez quand il faut envoyer les notifications d'expiration du compte d'hébergement du domaine (site Web) ou du compte utilisateur. Par défaut, de telles notifications sont envoyées dix jours à l'avance. Cliquez sur OK. Tableau. Balises utilisées dans les messages de notification Type d'é vé nement Création d'un compte utilisateur Balises qui peuvent ê tre utilisé es dans les notifications <client_contact_name> <reseller_contact_name> <user_contact_name> Les donné es que les balises indiquent nom et prénom de l'utilisateur

115 Configurer et gé rer votre serveur 115 <client_login> <reseller_login> nom d'utilisateur pour être autorisé(e) dans le panneau de contrôle <user_login> <password> <client_company_name> mot de passe de l'utilisateur pour être autorisé(e) dans le panneau de contrôle Société <reseller_company_name> <user_company_name> <client_cr_date> <reseller_cr_date> date de création du compte utilisateur <user_cr_date> <client_phone> numéro de téléphone <reseller_phone> <user_phone> <client_fax> numéro de fax <reseller_fax> <user_fax> <client_country> pays <reseller_country> <user_country> <client_state_province> état ou région <reseller_state_province> <user_state_province> <client_city> ville <reseller_city> <user_city>

116 116 Configurer et gé rer votre serveur <client_postal_zip_code> Code postal ou CP <reseller_postal_zip_code > <user_postal_zip_code> <client_address> Adresse <reseller_address> <user_address> <client_id> <reseller_id> identificateur unique affecté par le système <user_id> Expiration d'un compte utilisateur Ajout d'un nouveau domaine dans le serveur <hostname> <client_login> <reseller_login> <user_login> <client_contact_name> <reseller_contact_name> <user_contact_name> <client_expiration_date> <reseller_expiration_date> <user_expiration_date> <domain_name> <client_login> <reseller_login> <user_login> <client_contact_name> <reseller_contact_name> <user_contact_name> nom d'hôte pour accéder au panneau de contrôle nom d'utilisateur pour être autorisé(e) dans le panneau de contrôle nom et prénom de l'utilisateur date d'expiration du compte utilisateur nom du domaine nom d'utilisateur pour être autorisé(e) dans le panneau de contrôle nom et prénom de l'utilisateur

117 Configurer et gé rer votre serveur 117 Expiration du compte d'hébergement du domaine (site Web) <dom_id> <ip> <domain_name> <client_login> <reseller_login> <user_login> <client_contact_name> <reseller_contact_name> <user_contact_name> <dom_id> identificateur unique affecté par le système adresse IP sur laquelle le domaine est hébergé nom du domaine nom d'utilisateur pour être autorisé(e) dans le panneau de contrôle nom et prénom de l'utilisateur identificateur unique affecté par le système <domain_expiration_date> date d'expiration du compte d'hébergement du domaine Ressources moyennes <domain_name> <client_login> <reseller_login> <user_login> <client_contact_name> <reseller_contact_name> <user_contact_name> <disk_usage> <disk_space_limit> <resource_table> nom du domaine nom d'utilisateur pour être autorisé(e) dans le panneau de contrôle nom et prénom de l'utilisateur informations sur l'espace disque utilisé informations sur le total d'espace disque alloué au compte informations sur toutes les limites de ressources que vous avez ou seront bientôt atteintes

118 118 Configurer et gé rer votre serveur Evénements du Help Desk <traffic> <traffic_limit> <ticket_id> <reporter> <server> <ticket_comment> informations sur le trafic utilisé informations sur le total du trafic affecté au compte numéro d'identification du ticket de support automatiquement affecté par le système renvoie au nom de l'utilisateur pour les demandes soumises par les revendeurs ou les clients multi-domaines, au nom de domaine pour les demandes soumises par le propriétaire de domaine et à l'adresse mail si la demande est soumise par . nom d'hôte les contenus d'un ticket ou d'un commentaire posté

119 Configurer et gé rer votre serveur 119 Remarque : Si vous avez mis à jour Parallels Plesk Panel à partir d'une version antérieure, tous les templates de notification personnalisés que vous avez précédemment utilisés restent effectifs. En raison des changements dans la hiérarchie des comptes utilisateurs et de l'ajout d'un schéma de sur-utilisation de ressources, tout type de ressources peut maintenant être sur-utilisé. Par conséquent, pour afficher les informations sur toutes les ressources sur-utilisées dans les templates de notification, nous vous conseillons d'utiliser une seule variable <resource_table> au lieu des variables <disk_usage>, <disk_space_limit>, <traffic>, et <traffic_limit>. Configurer le Help Desk Le Help Desk est un moyen pratique pour vos clients de vous contacter quand ils ont besoin d'aide. Une fois que vous l'avez configuré et activé, le Help Desk devient accessible à tous les utilisateurs auxquels vous avez accordé le droit d'accès au panneau de contrôle, y compris vos revendeurs, propriétaires de domaines et utilisateurs de messagerie. Vous pouvez en outre autoriser l'envoi d' s pour signaler des problèmes. Tous les messages postés par vos revendeurs et par leurs clients pour signaler des problèmes apparaissent dans votre Help Desk. Le Help Desk de votre revendeur par contre n'affiche que les messages postés par lui-même et par ses clients. Le Help Desk du propriétaire de domaine quant à lui n'affiche que les messages postés par lui-même et par les utilisateurs de messagerie sur son domaine. Pour configurer le Help Desk et permettre àvos clients de poster des messages pour signaler des problèmes via le panneau de contrôle : 1. Allez dans Help Desk > Paramè tres gé né raux. 2. Cochez la case Autoriser les clients à soumettre des tickets. 3. Choisissez la file d'attente de tickets incidents, la priorité et la catégorie que vous proposerez à vos clients comme choix de base. Quand les utilisateurs envoient un nouveau ticket, ils peuvent préciser l'ordre dans lequel ils préféreraient que leurs problèmes soient résolus (file d'attente), le degré d'urgence de leurs demandes (priorité) et la catégorie à laquelle le problème se rapporte (catégorie). La file d'attente, la priorité et la catégorie sont des entités abstraites : ils n'ont aucun effet sur le système mais ils peuvent vous aider à décider quels problèmes il faut résoudre en premier lieu. Sont prédéfinis trois niveaux de file d'attente et de priorité ainsi que neuf catégories différentes parmi lesquels Base de donné es, DNS, FTP, Gé né ral, Hé bergement, Messagerie, Listes de diffusion, Applications Web, et Java avec Tomcat. Vous pouvez supprimer ces éléments et ajouter les vôtres. 4. Cliquez sur Activer dans le groupe Outils puis cliquez sur OK. Si vous souhaitez autoriser les utilisateurs àenvoyer des s pour signaler des problèmes, procédez comme suit :

120 120 Configurer et gé rer votre serveur 1. Créez une boîte aux lettres POP3 avec une adresse mail de type ou ce que vous voulez. 2. Configurez le Help Desk de telle sorte qu'il aille périodiquement chercher dans cette boîte aux lettres les problèmes signalés et qu'il les transmette à votre Help Desk. 3. Communiquez l'adresse mail du Help Desk à vos clients. Pour autoriser les utilisateurs àenvoyer des s au Help Desk pour signaler des problèmes, procédez comme suit : 1. Allez dans Help Desk > Paramè tres de la passerelle de messagerie. 2. Spécifiez les paramètres suivants : Nom de l'expé diteur de la notification, et Adresse pour le retour à l'expé diteur de la notification. Quand le rapport a été récupéré par et posté au Help Desk, ce dernier envoie une notification à l'expéditeur du rapport. Ceci permet à l'expéditeur du rapport d'ajouter éventuellement des commentaires en répondant au message. Nous vous conseillons donc d'indiquer l'adresse mail de votre Help Desk dans le champ Adresse pour le retour à l'expé diteur de la notification puis tapez une phrase du genre "<company name> Help Desk" dans le champ Nom de l'expé diteur de la notification. N'oubliez pas d'inscrire le nom de votre société dans <company name> et n'utilisez pas de guillemets. Serveur POP3 : serveur POP3 sur lequel il faut aller chercher les messages. Login POP3 : nom d'utilisateur qui servira pour s'authentifier sur le serveur de messagerie. Nouveau mot de passe POP3 : mot de passe qui servira pour s'authentifier sur le serveur de messagerie et pour récupérer dans la boîte aux lettres les rapports sur les problèmes. Confirmer le mot de passe POP3 : retapez le mot de passe pour le confirmer. Aller chercher le courrier une fois toutes les : indiquez à quelle fréquence le Help Desk doit vérifier l'arrivée de nouveaux rapports. Objet du ticket doit commencer par : précisez par quelle combinaison de signes la ligne Objet des s (signalements de problèmes) doit commencer. Ceci peut aider à filtrer les spams. Tous les s qui n'ont pas la combinaison de caractères spécifiée dans leur ligne Objet seront supprimés. 3. Cliquez sur Activer dans le groupe Outils puis cliquez sur OK. Pour voir, ajouter, éditer ou supprimer des files d'attente, procédez comme suit : 1. Allez dans Help Desk > Files d'attente. Les files d'attente seront affichées dans une liste.

121 Configurer et gé rer votre serveur 121 Pour ajouter une nouvelle file d'attente, cliquez sur Nouvelle file d'attente, tapez le nombre voulu dans le champ Titre, ne décochez pas l'option Activé puis cliquez sur OK. Pour éditer une file d'attente, cliquez sur son intitulé dans la colonne Titre. Modifiez-le selon vos besoins puis cliquez sur OK. Pour empêcher temporairement vos utilisateurs de choisir une file d'attente donnée quand ils postent de nouveaux rapports, cliquez sur l'intitulé de la priorité dans la colonne Titre, décochez la case Activé puis cliquez sur OK. Pour supprimer une file d'attente, cochez la case qui convient puis cliquez sur Supprimer. Pour voir, ajouter, éditer ou supprimer des priorités, procédez comme suit : 1. Allez dans Help Desk > Priorité s. Les priorités seront affichées dans une liste. Pour ajouter une nouvelle priorité, cliquez sur Nouvelle priorité, tapez la combinaison de caractères souhaitée dans le champ Titre, ne décochez pas l'option Activé puis cliquez sur OK. Pour éditer une priorité, cliquez sur son intitulé dans la colonne Titre. Modifiez-le selon vos besoins puis cliquez sur OK. Pour empêcher temporairement vos utilisateurs de choisir une file d'attente donnée quand ils postent de nouveaux rapports, cliquez sur l'intitulé de la priorité dans la colonne Titre, décochez la case Activé puis cliquez sur OK. Pour supprimer une priorité, cochez la case qui convient puis cliquez sur Supprimer. Pour voir, ajouter, éditer ou supprimer des catégories, procédez comme suit : 1. Allez dans Help Desk > Caté gories. Les catégories seront affichées dans une liste. Pour ajouter une nouvelle catégorie, cliquez sur Nouvelle caté gorie, tapez la combinaison de caractères souhaitée dans le champ Titre, ne décochez pas l'option Activé puis cliquez sur OK. Pour éditer une catégorie, cliquez sur son intitulé dans la colonne Titre. Modifiez-le selon vos besoins puis cliquez sur OK. Pour empêcher temporairement vos utilisateurs de choisir une file d'attente donnée quand ils postent de nouveaux rapports, cliquez sur l'intitulé de la catégorie dans la colonne Titre, décochez la case Activé puis cliquez sur OK. Pour supprimer une catégorie, cochez la case qui convient puis cliquez sur Supprimer. Pour empêcher les utilisateurs d'envoyer des rapports au Help Desk par s, procédez comme suit : 1. Allez dans Help Desk > Paramè tres de la passerelle de messagerie. 2. Cliquez sur Dé sactiver dans le groupe Outils.

122 122 Configurer et gé rer votre serveur Pour empêcher tous vos clients et revendeurs d'utiliser le Help Desk, procédez comme suit : 1. Allez dans Help Desk > Paramè tres gé né raux. 2. Cliquez sur Dé sactiver dans le groupe Outils. Consultez également la section Se servir du Help Desk pour résoudre les problèmes de vos clients (à la page 333). Ré gler la date et l'heure systè me Vous pouvez configurer manuellement la date et l'heure du serveur via l'interface. Vous pouvez également activer la synchronisation de l'heure du serveur avec un serveur NTP (NTP). Pour régler les paramètres de la date et l'heure du système : 1. Allez dans Paramè tres > Date/Heure du systè me (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Changez les paramètres date et heure comme vous le souhaitez puis sélectionnez votre fuseau horaire. Il vous faudra redémarrer votre serveur Parallels Plesk Panel pour que le changement de fuseau horaire devienne effectif. Remarque pour les utilisateurs de Parallels Plesk Panel pour Windows : Décochez la case Ré gler l'heure automatiquement pour les passages à l'heure d'é té / d'hiver si vous ne voulez pas que Parallels Plesk Panel modifie automatiquement l'heure du serveur. 3. Pour synchroniser l'heure de votre serveur avec celle d'un serveur fonctionnant avec NTP, cochez la case Synchroniser l'heure du systè me puis indiquez une adresse IP correcte ou un nom de domaine. Pour obtenir une liste des serveurs NTP disponibles, consultez l'adresse suivante text 4. Cliquez sur OK. Remarque. Si vous activez la fonction Synchroniser l'heure systè me, elle annulera l'heure et la date que vous avez saisies vous-même dans les champs Date systè me et Heure systè me. Il est également important que vous soyez sûr que le nom du domaine ou l'adresse IP que vous saisissez pour la synchronisation correspond à un serveur NTP valable. Si ce n'est pas le cas, cette fonction ne marchera pas et votre serveur continuera de tourner avec ses paramètres de date et d'heure actuels.

123 Configurer et gé rer votre serveur 123 Dé marrer, arrê ter et redé marrer des services Vous pouvez surveiller, démarrer, arrêter, redémarrer et désactiver divers services Parallels Plesk Panel et également changer leur type de démarrage depuis le Control Panel (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Pour voir le statut d'un service : 1. Allez dans Accueil > Gestion des services (dans le groupe Serveur ). 2. Cliquez sur Tout afficher pour afficher tous les services appartenant aux groupes de services. Pour masquer tous les services, cliquez sur Tout masquer. L'état d'un service ou d'un groupe de services à cet instant est signalé par une icône : veut dire que le service ou tous les services d'un groupe sont en cours d'exécution, veut dire que le service ou tous les services d'un groupe sont arrêtés, veut dire que certains services d'un groupe sont en cours d'exécution et que certains sont arrêtés, veut dire que le service n'est pas installé ou que les fonctions pour la gestion de ce service ne sont pas prises en charge par la clé de licence. Dans le champ Type de dé marrage vous pouvez voir si le service sera mis en route automatiquement ou s'il doit être mis en route manuellement. Pour démarrer un service : 1. Allez dans Accueil > Gestion des services (dans le groupe Serveur ). 2. Cliquez sur l'icône correspondant au service que vous voulez démarrer. Pour redémarrer un service : 1. Allez dans Accueil > Gestion des services (dans le groupe Serveur ). 2. Cliquez sur l'icône correspondant au service que vous voulez redémarrer. Pour arrêter un service : 1. Allez dans Accueil > Gestion des services (dans le groupe Serveur ). 2. Cliquez sur l'icône correspondant au service que vous voulez arrêter.

124 124 Configurer et gé rer votre serveur Pour définir le type de démarrage du service : 1. Allez dans Accueil > Gestion des services (dans le groupe Serveur ). 2. Cochez la case correspondant au service concerné dans la liste. 3. Sélectionnez le type de démarrage que vous souhaitez : Cliquez sur Manuel pour que les services sélectionnés soient mis en route manuellement au démarrage de Parallels Plesk Panel. Cliquez sur Auto pour que les services sélectionnés soient mis en route automatiquement au démarrage de Parallels Plesk Panel. Pour désactiver un service : 1. Allez dans Accueil > Gestion des services (dans le groupe Serveur ). 2. Cochez la case correspondant au service concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Dé sactiver. Pour modifier simultanément un groupe de services : 1. Allez dans Accueil > Gestion des services (dans le groupe Serveur ). 2. Cochez les cases correspondant aux services concernés dans la liste. 3. Cliquez sur le bouton correspondant à l'action que vous voulez réaliser sur les services sélectionnés. a. Cliquez sur Dé marrer pour mettre les services sélectionnés en route. b. Cliquez sur Arrê ter pour arrêter les services sélectionnés. c. Cliquez sur Redé marrer pour redémarrer les services sélectionnés. d. Cliquez sur Dé sactiver pour désactiver les services sélectionnés. e. Cliquez sur Manuel pour que les services sélectionnés soient mis en route manuellement au démarrage de Parallels Plesk Panel. f. Cliquez sur Auto pour que les services sélectionnés soient mis en route automatiquement au démarrage de Parallels Plesk Panel.

125 Configurer et gé rer votre serveur 125 Activer les logs passant par les tubes de communication afin de ré duire le risque d'interruption des services Web (Hé bergement Linux) Si vous allez héberger plus de 300 domaines ou sites Web sur votre serveur, vous devez activer la prise en charge des logs sortant par les tubes de communication dans le serveur Web Apache. Pour ce faire, procédez comme suit : 1. Connectez-vous au shell du serveur. 2. Interrogez la commande mysql -uadmin -p`cat /etc/psa/.psa.shadow` psa -e "replace into misc (param,val) values ('apache_pipelog', 'true');" 3. Reinstallez la configuration Apache en interrogeant la commande /usr/local/psa/admin/sbin/websrvmng -a -v Cela permettra d'héberger environ 900 domaines/sites Web. Si vous avez besoin d'héberger plus de 900 domaines/sites Web, vous devrez alors recompiler les packs Apache et quelques autres packs système (cf. l'article de la base de connaissances en ligne

126 126 Configurer et gé rer votre serveur Surveiller la file d'attente des messages du serveur de messagerie et l'encombrement des messages de dé pannage (Hé bergement Linux) Si vos clients se plaignent de ne pas pouvoir envoyer d' via le serveur de mail, cela peut signifier que votre serveur de mail est surchargé et qu'il n'arrive pas à faire face au volume de messages reçus. Cela peut arriver lorsque quelqu'un fait transiter des spams sur votre serveur de mail, ou lorsque le daemon qmail-send, qui gère l'envoi d' s, est en panne. Pour remettre votre serveur de mail en état de fonctionnement, supprimez les messages indésirables de la file de attente du serveur de messagerie. Pour voir les messages présents dans la file d'attente des messages et les supprimer : 1. Allez dans Accueil > Paramè tres du serveur de messagerie (dans le groupe Serveur) > File d'attente de la messagerie. Vous pourrez alors voir les informations suivantes : Nombre total de messages non transmis. Quand des messages arrivent sur votre serveur de mail, ils sont d'abord ajoutés à la file d'attente générale. Puis le serveur de mail les pré-traite pour déterminer s'ils doivent être déposés sur un compte de messagerie local sur le même serveur ou transférés à l'adresse mail d'un destinataire distant. Le prétraitement achevé, les messages pour les destinataires locaux sont placés dans la file d'attente locale, et les messages pour les destinataires distants sont placés dans la file d'attente distante. Une fois qu'ils ont été remis à leur destinataire, les messages sont supprimés des files d'attente. Propriétés du message : objet, expéditeur, destinataire, type de file d'attente (locale, distante, sans prétraitement), date à laquelle le message a été envoyé depuis l'ordinateur de l'utilisateur, période écoulée depuis le moment où le message a été placé dans la file d'attente (âge), et taille du message. 2. Pour rechercher un message ayant un objet précis, choisissez la file d'attente dans la liste déroulante Files d'attente, tapez la combinaison de signes que vous recherchez dans la zone de saisie Objet puis cliquez sur Recherche. Les messages répondant à vos critères de recherche s'afficheront dans une liste en bas de l'écran. Pour réinitialiser le filtre, cliquez sur Tout voir. 3. Pour rechercher un message envoyé par un expéditeur précis, cliquez sur Avancé, tapez l'adresse mail de l'expéditeur dans la zone de saisie Expé diteur de l'enveloppe puis cliquez sur Recherche. Les messages répondant à vos critères de recherche s'afficheront dans une liste en bas de l'écran. Pour réinitialiser le filtre, cliquez sur Tout voir.

127 Configurer et gé rer votre serveur Pour rechercher un message adressé à un destinataire précis, cliquez sur Avancé, tapez l'adresse mail du destinataire dans la zone de saisie Destinataires puis cliquez sur Recherche. Les messages répondant à vos critères de recherche s'afficheront dans une liste en bas de l'écran. Pour réinitialiser le filtre, cliquez sur Tout voir. 5. Pour rechercher un message d'après sa date, son ancienneté ou sa taille, cliquez sur Avancé, tapez les valeurs nécessaires dans les zones de saisie Date, Ancienneté ou Taille respectivement puis cliquez sur Recherche. Les messages répondant à vos critères de recherche s'afficheront dans une liste en bas de l'écran. Pour réinitialiser le filtre, cliquez sur Tout voir. 6. Pour supprimer un message de la file d'attente, cochez la case correspondante puis cliquez sur Supprimer. Pour supprimer tous les messages de la file d'attente, cochez la case en haut à droite de la liste des messages, puis cliquez sur Supprimer.

128 128 Configurer et gé rer votre serveur Planifier les tâ ches avec Crontab (Hé bergement Linux) S'il vous faut exécuter des scripts sur votre serveur à des moments précis, utilisez la fonction pour la planification de tâches sur votre serveur pour que le système lance automatiquement les scripts pour vous. Important : Pour empêcher les utilisateurs du panneau de contrôle de planifier des tâches au nom de l'utilisateur "root", créez un fichier vide nommé root.crontab.lock dans /parallels_plesk_panel_installation_directory/var/ dans le système de gestion de fichiers du serveur. Lors de l'installation de Parallels Plesk Panel, les tâches suivantes sont créées automatiquement : autoreport.php envoi quotidien, hebdomadaire ou mensuel de rapports sur les clients et sur les domaines (trois tâches séparées). backupmng crée la sauvegarde programmée de domaines toutes les 30 minutes. statistics génère les statistiques sur les limites imposées aux domaines, telles que le trafic, l'espace disque maximum utilisables, ainsi de suite mysqldump.sh - crée une copie de sauvegarde des trois bases de données MySQL : bases de données psadump, MySQL et Horde Comme toutes ces tâches sont en rapport avec les statistiques sur les domaines, les bases de données et les rapports, nous vous recommandons expressément de ne pas les modifier ni les supprimer. Remarque. Vous pouvez également planifier des tâches pour des domaines individuels. Pour ce faire, suivez les mêmes procédures exposées ci-dessous mais, au lieu d'aller sur Paramè tres > Tâ ches planifié es, allez sur Domaines > nom du domaine > Tâ ches planifié es. Pour planifier une tâche : 1. Allez dans Paramè tres > Tâ ches planifié es (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Sélectionnez le compte d'utilisateur système au nom duquel la tâche sera exécutée. 3. Cliquez sur Planifier une nouvelle tâ che. 4. Indiquez quand votre commande doit être exécutée : Minute - saisissez une valeur entre 0 et 59 Heure - saisissez une valeur entre 0 et 23 Jour du mois - saisissez une valeur entre 1 et 31 Mois - saisissez une valeur entre 1 et 12, ou choisissez le mois dans la zone de liste déroulante

129 Configurer et gé rer votre serveur 129 Jour de la semaine - saisissez une valeur entre 0 et 6 (0 étant dimanche), ou choisissez le jour de la semaine dans la zone de liste déroulante Vous pouvez programmer la date/l'heure en utilisant le format des tâches de Crontab sous UNIX. Ce format vous permet de saisir plusieurs valeurs, en les séparant par des virgules. Deux nombres séparés par un trait d'union correspondent à une plage inclusive. Pour exécuter une tâche le 4, le 5, le 6 et le 20 du mois par exemple, tapez 4-6,20. insérer un astérisque pour indiquer toutes les valeurs admises pour ce champ. Pour exécuter une tâche tous les jours par exemple, tapez * dans la zone de texte Jour du mois. Pour indiquer qu'une tâche doit être exécutée à une fréquence N, saisissez la combinaison */N, où N est la valeur légale de ce champ (minute, heure, jour, mois). Par exemple, la valeur */15 dans le champ Minute signifie que la tâche est programmée pour être lancée toutes les 15 minutes. Vous pouvez saisir les abréviations des mois et jours de la semaine, c'est-à-dire les trois premières lettres : Aou, Jui, Lun, Sam, etc. Néanmoins, ces abréviations ne peuvent pas être séparées par des virgules ou utilisées avec des nombres. 5. Précisez quelle commande il faut exécuter. Saisissez-la dans la zone de saisie Commande. Par exemple, si vous voulez activer la tâche de création de sauvegarde à l'heure spécifiée et l'envoi du fichier de sauvegarde à votre adresse , vous devez spécifier la commande suivante dans la boîte de saisie Commande : /usr/local/psa/admin/sbin/backupmng 6. Cliquez sur OK. Pour suspendre l'exécution d'une tâche planifiée : 1. Allez dans Paramè tres > Tâ ches planifié es (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Sélectionnez le compte d'utilisateur système au nom duquel la tâche sera exécutée. 3. Repérez la tâche que vous voulez suspendre puis cliquez sur le nom de la commande. 4. Décochez la case Activé puis cliquez sur OK. Pour reprendre l'exécution d'une tâche planifiée suspendue : 1. Allez dans Paramè tres > Tâ ches planifié es (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Sélectionnez le compte d'utilisateur système au nom duquel la tâche sera exécutée. 3. Donnez l'emplacement de la tâche dont vous voulez reprendre l'exécution puis cliquez sur le nom de la commande.

130 130 Configurer et gé rer votre serveur 4. Cochez la case Activé puis cliquez sur OK. Pour annuler une tâche, procédez comme suit : 1. Allez dans Paramè tres > Tâ ches planifié es (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Sélectionnez le compte d'utilisateur système au nom duquel la tâche sera exécutée. 3. Cochez la case à gauche de la tâche que vous voulez annuler. 4. Cliquez sur Supprimer. 5. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

131 Configurer et gé rer votre serveur 131 Planifier les tâ ches avec le planificateur de tâ ches Windows (Hé bergement Windows) S'il vous faut exécuter des scripts sur votre serveur à des moments précis, utilisez le planificateur de tâches disponible sur votre serveur pour que le système lance automatiquement les scripts pour vous. Lors de l'installation de Parallels Plesk Panel, les tâches suivantes sont créées automatiquement : Mise à jour de la base de données de Dr.Web Antivirus met la base de données anti-virus de Dr.Web à jour Calcul des statistiques - génère les statistiques sur l'utilisation des ressources, telles que le trafic et l'espace disque. Comme toutes ces tâches sont en rapport avec les statistiques sur les domaines, les bases de données et les rapports, nous vous recommandons expressément de ne pas les modifier ni les supprimer. Remarque. Vous pouvez également planifier des tâches pour des domaines individuels. Pour ce faire, suivez les mêmes procédures exposées ci-dessous mais, au lieu d'aller sur Paramè tres > Tâ ches planifié es, allez sur Domaines > nom du domaine > Tâ ches planifié es. Pour planifier une tâche : 1. Allez dans Paramè tres > Tâ ches planifié es (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Cliquez sur Planifier une nouvelle tâ che. 3. Ne décochez pas la case Activé si vous voulez que la tâche que vous avez planifiée soit activée juste après sa création. 4. Entrez un nom pour votre tâche et tapez-le dans le champ Description. 5. Dans le champ Notification du planificateur, indiquez si le planificateur doit vous avertir quand il lance cette tâche. Vous disposez des options suivantes : Dé sactiver - n'envoyer aucune notification de votre présence. Envoyer à l'adresse mail par dé faut - envoyer la notification à votre adresse mail par défaut. Envoyer à l'adresse mail que j'indique - envoyer la notification à l'adresse mail communiquée dans le champ prévu à cet effet. Après avoir sélectionné cette option, vous devrez saisir l'adresse mail dans le champ situé à droite. Cliquez sur Dé finir pour sauvegarder les paramètres de notification du planificateur. 6. Précisez quelle commande il faut exécuter. Saisissez-la dans la zone de saisie Chemin d'accè s du fichier à exé cuter. S'il vous faut exécuter une commande avec des options, tapez celles-ci dans le champ Arguments.

132 132 Configurer et gé rer votre serveur Par exemple, si vous voulez exécuter la tâche de calcul des statistiques pour compte le total d'espace disque et voir plus d'informations détaillées pour les domaines example.com et example.net, vous devez indiquer le chemin d'accès suivant dans la case Chemin d'accè s vers le fichier exé cutable : C:\Program Files\Parallels\Plesk\admin\bin\statistics.exe et les options suivants dans le champ Arguments : --disk-usage --process-domains=example.com, example.net verbose Si vous voulez exécuter votre propre script php à l'aide du planificateur de tâches, vous devez indiquer le chemin d'accès au champ texte Chemin d'accè s au fichier exé cutable : C:\Program Files (x86)\parallels\plesk\additional\pleskphp5\php.exe et indiquez l'emplacement du script dans le champ Arguments : C:\Inetpub\vhosts\mydomain.tld\httpdocs\myscript.php 7. Définissez la priorité qui convient en la sélectionnant dans le champ Priorité de la tâ che. La priorité de la tâche peut être définie comme étant Basse, Normale ou Haute. 8. A l'aide des cases Heures, Jours du mois, Mois ou Jours de la semaine indiquez quand votre commande doit être exécutée. 9. Cliquez sur OK pour planifier la tâche ou cliquez sur Exé cuter maintenant pour planifier la tâche et l'exécuter immédiatement. Pour suspendre l'exécution d'une tâche planifiée : 1. Allez dans Paramè tres > Tâ ches planifié es (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Sélectionnez la tâche que vous voulez suspendre puis cliquez sur le nom de la commande. 3. Décochez la case Activé. Pour reprendre l'exécution d'une tâche planifiée suspendue : 1. Allez dans Paramè tres > Tâ ches planifié es (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Sélectionnez la tâche dont vous voulez reprendre l'exécution puis cliquez sur le nom de la commande. 3. Sélectionnez la case Activé. Pour annuler une tâche, procédez comme suit :

133 Configurer et gé rer votre serveur Allez dans Paramè tres > Tâ ches planifié es (dans le groupe Gé né ralité s). 2. Cochez la case à gauche de la tâche que vous voulez annuler. 3. Cliquez sur Supprimer. 4. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

134 134 Configurer et gé rer votre serveur Etendre les capacité s de Parallels Plesk Panel avec les modules (Hé bergement Linux) Cette version de Parallels Plesk Panel vous permet d'étendre les fonctionnalités de votre panneau de contrôle sans passer par une mise à jour. Vous pouvez le faire en installant les composants fonctionnels supplémentaires disponibles en tant que modules développés par Parallels ou en tant que tierces parties. Ces modules sont faciles à installer, à supprimer et à configurer directement depuis le panneau de contrôle. Ces modules sont livrés sous forme d'un package RPM unique, un script shell s'exécutant tout seul, ou sous une autre forme adaptée à votre système d'exploitation. Si vous le souhaitez, vous pouvez également installer le module en ligne de commande. Lorsque vous installez le module sur un serveur via le panneau de contrôle, le programme vous renvoie à la fenêtre de configuration du module. Les modules suivants sont disponibles dans Parallels Plesk Panel 9 : Module de gestion de serveur Acronis True Image - Il permet de créer des images de sauvegarde de disques durs sans interrompre les opérations du serveur et de procéder facilement et rapidement à une restauration de l'intégralité du système. Ce module est gratuit. Cependant, l'application de gestion de serveur Acronis True Image requière une clé de licence que vous pouvez acheter et installer dans Parallels Plesk Panel. *Module Battlefield 2 pour serveurs de jeux - Permet d'installer et de gérer des serveurs de jeux Battlefield 2. *Module Counter-Strike pour serveurs de jeux - Permet d'installer et de mettre à jour le serveur de jeux Half-Life: Counter-Strike pour créer et gérer des jeux. Module Pare-feu - Vous aide à protéger votre hôte et votre réseau privé contre les intrusions. Module Kaspersky Antivirus - Analyse le trafic de messagerie à la recherche de virus et offre un filtrage des pièces jointes des s. Module de configuration de Samba Fileserver - Vous aide à mutualiser vos répertoires sur le réseau SMB. Module pour l'établissement de réseaux virtuels privés - Construit un réseau sécurisé sur des canaux non sécurisés. Module Watchdog - Surveille les services de Parallels Plesk Panel et analyse votre serveur à la recherche de failles de sécurité. Pour pouvoir utiliser les modules de Parallels Plesk Panel signalés par un astérisque (*), il faut installer des clés de licence supplémentaires.

135 Configurer et gé rer votre serveur 135 Quand vous installez Parallels Plesk Panel sur des systèmes sous FreeBSD, tous les modules sont installés par défaut. Lors de l'installation de Parallels Plesk Panel sur des systèmes basés sur des packages RPM/Deb, vous êtes invité à choisir les modules que vous voulez installer. Dans cette section : Installer des modules Configurer et gérer les modules Supprimer des modules

136 136 Configurer et gé rer votre serveur Installer des modules Vous pouvez installer un module dans un le serveur Parallels Plesk Panel, et ce de deux manières différentes : à partir du panneau de contrôle (conseillé), et à partir de la ligne de commande. Pour installer des modules àpartir du panneau de contrôle : 1. Connectez-vous au panneau de contrôle en tant qu'administrateur. 2. Sélectionnez le raccourci Modules dans le volet de navigation. 3. Cliquez sur Gé rer les modules. 4. Cliquez sur Ajouter un module. 5. Sélectionnez le fichier contenant le package d'un module, puis cliquez sur OK. Pour installer les modules en ligne de commande : 1. Connectez-vous en tant que root au serveur sur lequel Parallels Plesk Panel est installé. 2. Exécutez la commande /parallels_plesk_panel_installation_directory/admin/bin/m odulemng --install --file=<module_filename>, où 'parallels_plesk_panel_installation_directory' est le répertoire que vous avez installé pour Parallels Plesk Panel. Exemple : /usr/local/psa/admin/bin/modulemng --install --file=cs-gs rh9.build i586.rpm Remarque : Tous les modules livrés avec Parallels Plesk Panel se trouvent dans le répertoire /opt/modules de la distribution Parallels Plesk Panel. Configurer et gé rer les modules Avant de commencer à utiliser le module, vous devez le configurer. Les étapes de configuration varient selon le module. Lorsque vous installez un module sur un serveur via le panneau de contrôle, le programme vous renvoie à la fenêtre de configuration du module. Si vous avez installé le module en ligne de commande, vous devez le configurer via Parallels Plesk Panel. Pour accéder àla fenêtre de configuration du module : Sélectionnez le raccourci Modules situé dans le volet de navigation puis cliquez sur le bouton portant le nom du module.

137 Configurer et gé rer votre serveur 137 ou Sélectionnez le raccourci Modules situé dans le volet de navigation puis cliquez sur Gé rer les modules. Dans la liste des modules, cliquez sur le nom du module (qui ressemble à un lien). Pour certains modules, il vous faudra peut-être installer une clé de licence pour que vous puissiez les utiliser. Vous pouvez vérifier les conditions d'utilisation sur le site Web du propriétaire du module ou les consulter dans l'écran du panneau de contrôle Gestion des modules : chaque module installé a sa propre entrée correspondante dans une liste ainsi qu'une icône qui indique si la clé de licence est requise. Les types d'icônes - trois au total - signifient : - aucune clé de licence n'est requise pour ce module - une clé de licence est requise pour ce module et elle est déjà installée - une clé de licence est requise pour ce module mais elle n'est pas installée Si un module est fourni par Parallels, Inc. et s'il faut une clé de licence pour l'utiliser, vous pouvez la commander auprès de Parallels, Inc. en utilisant la fonction Gestion des licences ou auprès de votre distributeur. Pour tous les autres cas, adressez-vous au propriétaire du module pour obtenir des informations concernant l'installation de clés de licence.

138 138 Configurer et gé rer votre serveur Supprimer des modules Vous pouvez supprimer les modules de Parallels Plesk Panel de deux manières : à partir du panneau de contrôle (conseillé), et à partir de la ligne de commande. Pour supprimer un module en passant par le panneau de contrôle : 1. Connectez-vous au panneau de contrôle en tant qu'administrateur. 2. Sélectionnez le raccourci Modules dans le volet de navigation. 3. Cliquez sur Gé rer les modules. 4. Cochez la case correspondant au module que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer. Pour supprimer un module en ligne de commande : 1. Connectez-vous en tant que root au serveur sur lequel Parallels Plesk Panel est installé. 2. Exécutez la commande /parallels_plesk_panel_installation_directory/admin/bin/m odulemng --remove --module=<module_codename>. Exemple : /usr/local/psa/admin/bin/modulemng --remove --module=cs-gs Vous pouvez demander le nom de code d'un module en exécutant la commande suivante : # echo "SELECT name, display_name FROM psa.modules;" mysql -u admin p<admin_password> psa Dé lé guer les privilè ges administratifs aux ingé nieurs de l'assistance technique (Hé bergement Windows) Vous pouvez créer des comptes supplémentaires de niveau Administrateur pour vos ingénieurs de l'assistance technique. Ceci leur permet de réaliser un nombre de tâches administratives quasi illimité. Toutes les actions réalisées par les comptes Administrateur Parallels Plesk Panel supplémentaires sont consignées, ce qui donne à l'administrateur Parallels Plesk Panel un niveau inégalé de contrôle sur les activités des comptes Administrateur supplémentaires. Les comptes supplémentaires de niveau Administrateur ont virtuellement les mêmes privilèges que celui du véritable administrateur de Parallels Plesk Panel, à l'exception des droits suivants :

139 Configurer et gé rer votre serveur 139 Consulter et gérer les comptes Administrateur supplémentaires appartenant à d'autres utilisateurs Consulter et gérer les paramètres du compte de l'administrateur Effacer le log des activités Dans cette section : Créer des comptes Administrateur supplémentaires Modifier des comptes Administrateur supplémentaires Suspendre et lever la suspension de comptes Administrateur supplémentaires 141 Supprimer des comptes Administrateur supplémentaires Cré er des comptes Administrateur supplé mentaires Pour créer un compte Administrateur supplémentaire : 1. Allez dans le menu Accueil > Comptes > Comptes administrateurs supplé mentaires. 2. Cliquez sur Nouveau sous-compte Administrateur. 3. Définissez les propriétés du compte Administrateur : Spécifiez le login, le mot de passe et l'adresse mail du compte dans les champs prévus à cet effet. Saisissez le nom de l'utilisateur du compte Administrateur supplémentaire dans le champ Nom du Contact. Pour ajouter vos propres commentaires sur ce compte Administrateur supplémentaire et son utilisateur, utilisez le champ Commentaires. Cela peut servir à différencier les comptes : par exemple, vous pouvez créer un compte pour un ingénieur d'assistance technique qui gère les comptes client et un autre compte pour un ingénieur d'assistante technique qui travaille sur tous les problèmes liés à la messagerie. En ajoutant un commentaire dans le champ Commentaires, vous pouvez préciser qui fait quoi et éviter toute confusion. 4. Cliquez sur OK pour achever la création du compte Administrateur supplémentaire. Vous pouvez maintenant communiquer au propriétaire du sous-compte Administrateur son nom d'utilisateur et son mot de passe.

140 140 Configurer et gé rer votre serveur Modifier des comptes Administrateur supplé mentaires Pour modifier les paramètres d'un compte Administrateur supplémentaire : 1. Allez dans le menu Accueil > Comptes > Comptes administrateurs supplé mentaires. 2. Dans la liste, cliquez sur le nom de login du compte Administrateur supplémentaire concerné 3. Définissez les propriétés du nouveau compte Administrateur : Spécifiez le nouveau nom d'utilisateur, le mot de passe et l'adresse mail du compte dans les champs prévus à cet effet. Saisissez le nouveau nom de l'utilisateur du compte Administrateur supplémentaire dans le champ Nom du Contact. Pour ajouter vos propres commentaires sur ce compte Administrateur supplémentaire et son utilisateur, utilisez le champ Commentaires. Cela peut servir à différencier les comptes : par exemple, vous pouvez créer un compte pour un ingénieur d'assistance technique qui gère les comptes client et un autre compte pour un ingénieur d'assistante technique qui travaille sur tous les problèmes liés à la messagerie. En ajoutant un commentaire dans le champ Commentaires, vous pouvez préciser qui fait quoi et éviter toute confusion. 4. Cliquez sur OK pour actualiser les informations sur le compte Administrateur supplémentaire.

141 Configurer et gé rer votre serveur 141 Suspendre et lever la suspension de comptes Administrateur supplé mentaires Pour suspendre un compte Administrateur supplémentaire : 1. Allez dans le menu Accueil > Comptes > Comptes administrateurs supplé mentaires. 2. Dans la liste, cliquez sur le nom de login du compte Administrateur supplémentaire concerné. 3. Décochez la case Autorisation d'accé der au panneau de contrô le puis cliquez sur OK. Pour réactiver un compte Administrateur supplémentaire : 1. Allez dans le menu Accueil > Comptes > Comptes administrateurs supplé mentaires. 2. Dans la liste, cliquez sur le nom de login du compte Administrateur supplémentaire concerné. 3. Cochez la case Autoriser l'accè s au panneau de contrô le puis cliquez sur OK. Supprimer des comptes Administrateur supplé mentaires Pour supprimer un compte Administrateur supplémentaire : 1. Allez dans le menu Accueil > Comptes > Comptes administrateurs supplé mentaires. 2. Cochez la case correspondant au compte Administrateur supplémentaire que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer. 3. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

142 C H A P I T R E 5 Gé rer vos clients Ce chapitre vous explique en détail comment configurer et gérer des comptes utilisateurs, des sites Web et des comptes de messagerie. Dans ce chapitre : Avant de commencer à proposer des services à vos clients Gérer des comptes utilisateurs Héberger des sites Web Se servir du Help Desk pour résoudre les problèmes de vos clients

143 Gé rer vos clients 143 Avant de commencer à proposer des services à vos clients Cette section explique les actions que l'on vous invite à exécuter avant de commencer à proposer des services à vos clients. Dans cette section : Simplifier la configuration de comptes utilisateurs Simplifier la configuration de domaines et de sites Web Prédéfinir des packs d'applications que vos clients peuvent utiliser Prédéfinir le contenu de nouveaux sites Web Prédéfinir les paramètres de la page d'accueil par défaut pour vos clients

144 144 Gé rer vos clients Simplifier la configuration de comptes utilisateurs Avant de commencer l'inscription des nouveaux utilisateurs à vos services, vous devez créer des paramètres prédéfinis de configuration des compte, références en tant que templates du compte revendeur et templates de compte client. Ils simplifient la configuration des comptes utilisateurs pour les nouveaux clients. Les templates contiennent les valeurs de consommation maximum de toutes les ressources à allouer, des droits et des limites que vous pouvez définir pour un compte client. Il y a des templates de compte client/revendeur prédéfinis : Vous pouvez les modifier tel qu'il est requis et les utiliser ou vous pouvez créer vos propres templates. Impossible de supprimer les templates par défaut. Pour créer un template de compte revendeur : 1. Allez dans Revendeurs > Templates de compte revendeur > Cré er un template de compte revendeur. 2. Spécifiez les paramètres suivants : Nom du template. Donnez un nom à ce template. Lors de la configuration d'un nouveau compte revendeur, vous serez invité à choisir le template nécessaire en sélectionnant son nom. Nous vous conseillons donc de choisir un nom évocateur qui corresponde à un de vos Packs ou qui décrive le volume de ressources allouées. Par exemple, Compte de revendeur, 50 Go d'espace disque, 100 domaines. Assurez-vous que ce template disponible aux autres utilisateurs. Sélectionnez cette option si vous voulez que votre client puisse utiliser ce template. Accè s au panneau de contrô le. Sélectionnez cette option pour permettre d'accéder au panneau de contrôle pour gérer son compte, les comptes utilisateur et les sites. Cré ation d'un compte client. Sélectionnez cette option pour permettre au revendeur de créer des comptes utilisateurs. Cré ation de domaine et Gestion de l'hé bergement physique. Sélectionnez ces deux options pour permettre au revendeur de configurer les comptes pour les nouveaux sites, modifier les fonctions du compte d'hébergement et activer ou désactiver la prise en charge des langages de scripts ou de programmation. Gestion des performances de l'hé bergement. Indiquez si le revendeur pourra limiter l'utilisation de la bande passante et le nombre de connexions à son ou ses sites Web. Gestion du mode sé curisé PHP (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Indiquez si le revendeur pourra désactiver le mode PHP sécurisé pour ses sites. Par défaut, PHP est configuré pour fonctionner en mode sécurisé avec des restrictions fonctionnelles. Pour en savoir plus sur le mode sécurisé de PHP, veuillez consulter Certaines applications Web peuvent ne pas fonctionner correctement quand le mode sécurisé est activé : En cas d'échec d'une application sur un site à cause du mode sécurisé, désactivez ce mode en décochant la case PHP 'safe_mode' activé dans les propriétés du compte d'hébergement (Domaines > nom du domaine > Paramè tre d'hé bergement Web). Gestion de l'accè s au serveur via SSH (disponible uniquement pour l'hébergement Linux) ou Gestion de l'accè s au serveur via Remote Desktop (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le client pourra accéder au shell du serveur via les protocoles Secure Shell ou Remote Desktop. Notez qu'autoriser l'accès entraîne également des risques potentiels sur la sécurité du serveur.

145 Gé rer vos clients 145 Attribution d'un quota de disque. Indiquez si le revendeur pourra affecter des quota de disque sur l'espace disque réservé à ses propres sites Web et aux sites Web de ses clients. Gestion de sous-domaines. Indiquez si le revendeur pourra configurer des sites supplémentaires sur ses domaines et autoriser ses propres clients à faire de même. Gestion d'alias de domaines. Indiquez si le revendeur pourra configurer des alias de domaine supplémentaires pour ses sites Web et autoriser ses propres utilisateurs à faire de même. Gestion de la rotation des logs. Indiquez si le revendeur pourra paramétrer la suppression et le recyclage des fichiers de log traités pour ses sites. Gestion du FTP Anonyme. Indiquez si le revendeur pourra avoir un répertoire FTP dans lequel tous les utilisateurs pourront télécharger et envoyer des fichiers sans devoir saisir de login ni de mot de passe. Pour qu'il puisse utiliser le service FTP anonyme, un site web doit avoir une adresse IP dédiée. Gestion des comptes FTP. Précisez si le revendeur pourra gérer des comptes FTP supplémentaires pour les sites Web. Programmation des tâ ches. Indiquez si le revendeur pourra programmer des tâches dans le système. Les tâches planifiées peuvent servir pour lancer des scripts ou des utilitaires d'après un planning. Ré glages des limites. Indiquez si le revendeur pourra ajuster les ressources allouées à son compte en fonction de ses comptes utilisateur et sites Web. Vous devez sélectionner cette option, sinon le revendeur devra configurer de nouveaux comptes utilisateur et sites Web uniquement en utilisant le compte utilisateur et les templates de domaines prédéfinis par l'administrateur de serveurs. Gestion de la zone DNS. Indiquez si le revendeur pourra gérer les zones DNS de ses domaines. Gestion d'applications Java. Indiquez si le revendeur pourra installer des applications Java et des applets sur des sites Web en passant par le panneau de contrôle. Gestion de listes de diffusion. Indiquez si le client pourra utiliser les listes de diffusion proposées par GNU Mailman. Gestion du filtre anti-spams. Indiquez si le revendeur pourra utiliser le filtre anti-spams SpamAssassin et personnaliser les paramètres de filtrage. Gestion de l'anti-virus. Indiquez si le revendeur pourra utiliser la protection anti-virus côté serveur pour filtrer les s entrants et sortants. Possibilité d'utiliser l'interface XML. Indiquez si le revendeur pourra gérer ses sites Web à distance en utilisant des applications spécifiques. L'interface XML peut être utilisée pour développer des applications personnalisées intégrées à des sites Web, qui peuvent être utilisées pour automatiser la configuration de comptes d'hébergement par exemple et le dimensionnement de services pour les clients qui souscrivent à des services d'hébergement à partir d'un site. Pour en savoir plus sur l'utilisation de l'interface XML du panneau de contrôle Parallels Plesk Panel (également appelée Parallels Plesk Panel API RPC), reportez-vous aux documents :http://download1.parallels.com/plesk/plesk9.0/doc/en-us/plesk-9.0-api-rpc-guide/ind ex.htm and Possibilité d'utiliser Sitebuilder. Indiquez si le revendeur pourra se servir de Sitebuilder pour créer et éditer ses sites Web.

146 146 Gé rer vos clients Gestion des pools d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le revendeur pourra créer et gérer ses pools d'applications IIS. Gestion des statistiques Web. Indiquez si le revendeur pourra gérer les statistiques Web de ses sites Web. Gestion des autres droits d'é criture/d'é dition (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le revendeur pourra gérer les autres droits d'écriture/d'édition pour leurs domaines. Vous avez besoin de ces droits si les applications Web des clients utilisent un fichier de base de données (comme Jet) qui se trouve à la racine des dossiers httpdocs ou httpsdocs. Veuillez noter que si vous choisissez cette option, cela peut gravement compromettre la sécurité du site web. Gestion des SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le revendeur pourra gérer les SSL partagés pour ses sites Web. Gestion de la page d'accueil. Indiquez si le revendeur pourra personnaliser sa page d'accueil. Possibilité de sé lectionner un serveur de base de donné es. Indiquez si le revendeur pourra sélectionner un serveur de base de données de chaque type pour créer ses bases de données, et non utiliser uniquement le serveur de base de données par défaut. Autoriser la sauvegarde et la restauration des donné es et l'utilisation. Indiquez si le client pourra utiliser les outils du panneau de contrôle pour procéder à la sauvegarde et à la restauration de ses sites. Pour autoriser la sauvegarde de fichiers de sauvegarde sur le serveur, cochez la case Ré fé rentiel de serveurs. Pour permettre au client d'utiliser n'importe quel serveur FTP pour stocker ses sauvegardes, cochez la case Ré pertoire FTP personnel. Politique de sur-utilisation et de ventes supplé mentaires. Indiquez si le revendeur pourra vendre plus de ressources que son pack d'hébergement ne le permet actuellement. La vente supplémentaire (Overselling) est une stratégie de marketing basée sur le schéma suivant : un revendeur, qui a par exemple reçu dix giga-octets d'espace disque alloue à chacun de ses clients cinq giga-octets d'espace disque, supposant qu'aucun d'entre eux n'utilisera tout l'espace alloué. Si le total d'espace disque utilisé par les clients du revendeur dépasse l'allocation d'espace disque du revendeur (dix giga-octets par ex), deux choses peuvent se produire en fonction de la politique de sur-utilisation sélectionnée pour ce compte revendeur. Si la sur-utilisation est autorisée pour ce revendeur, le revendeur devra payer des frais de surcharge et mettre à jour son compte d'hébergement pour correspondre aux besoins croissants de ses client(e)s. Si a sur-utilisation n'est pas autorisée pour ce revendeur, tous les sites Web et comptes utilisateurs des client(e)s de ce revendeur seront suspendus ce qui peut conduire à des plaintes et à des insatisfactions des client(e)s car ils/elles n'ont pas dépassé leurs propres limites. De ce fait, nous vous conseillons en général d'autoriser la sur-utilisation des comptes revendeurs. Si vous voulez autoriser la sur-utilisation d'un compte revendeur, nous vous conseillons d'autoriser la sur-utilisation pour ce compte. Remarque : La politique de surutilisation ne s'applique pas aux limites définies sur le volume des boîtes mail (quota de la boîte mail). C'est pourquoi, même si vous activez la surutilisation, assurez-vous d'allouer assez d'espace disque aux boîtes mail.

147 Gé rer vos clients 147 Domaines. Nombre total de noms de domaines (sites Web) que le revendeur pourra héberger sur le serveur. Ceci inclut non seulement les sites web hébergés sur ce serveur mais également les redirections de domaines qui pointent vers des sites web hébergés sur d'autres serveurs. Les alias de domaines (noms de domaine supplémentaires pour un site hébergé sur ce serveur) et les sous-domaines sont comptés à part et ne sont pas limités par ce type de ressource. Sous-domaines. Nombre total de sous-domaines que le revendeur pourra héberger. Alias de domaine. Nombre total de noms de domaines alternatifs que le revendeur pourra utiliser pour ses sites Web. Espace disque. Précisez l'espace disque total alloué au revendeur (en mégaoctets). Il inclut l'espace disque occupé par tous les fichiers associés aux comptes utilisateur et aux sites : contenus des sites Web, bases de données, applications, boîtes aux lettres, fichiers de log et de sauvegarde. Trafic. Total des données en mégaoctets qui peuvent être transférées depuis les sites Web du revendeur pendant un mois. Utilisateurs Web. Nombre total de pages Web personnelles que le revendeur peut héberger pour d'autres utilisateurs sur ses domaines. Ce service est surtout utilisé par des établissements scolaires qui hébergent les pages personnelles de leurs étudiants et de leur personnel. Les adresses Web de ces pages sont généralement du genre Pour de plus amples détails, voir la section Héberger des pages Web personnelles (à la page 267). Bases de donné es. Nombre total de bases de données que le revendeur peut héberger sur le serveur. Boîtes mail. Nombre total de boîtes aux lettres que le revendeur peut héberger sur le serveur. Taille de la boîte aux lettres. Nombre total d'espace disque en kilo-octets qui est affecté pour stocker les s et les fichiers joints du répondeur automatique à chaque boîte aux lettres dans un domaine. Redirections de mails. Nombre total de redirections d' s que le revendeur peut configurer. Ré pondeurs automatiques. Nombre total de répondeurs automatiques que le revendeur peut configurer. Groupes de messagerie. Nombre total de groupes de messagerie que le revendeur peut configurer. Listes de diffusion. Nombre total de listes de diffusion que le revendeur peut héberger sur le serveur. Quota total de boîtes mail (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Donne (en mégaoctets) l'espace disque total disponible pour toutes les boîtes aux lettres se trouvant sur tous les domaines appartenant au client. Bases de donné es (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Nombre total de bases de données que le client peut héberger sur le serveur. Quotas des bases de donné es MySQL et des bases de donné es Microsoft SQL(disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indique (en mégaoctets) combien d'espace disque maximum les bases de données MySQL et Microsoft SQL Server peuvent occuper sur des domaines appartenant au revendeur.

148 148 Gé rer vos clients Quotas des bases de donné es MySQL et des bases de donné es Microsoft SQL Server (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre maximum de bases de données MySQL et Microsoft SQL Server respectivement le revendeur peut créer sous sur ses domaines. Comptes FrontPage (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre maximum supplémentaire de comptes Microsoft FrontPage que le revendeur peut créer sous ses domaines. Comptes FTP Nombre maximum de comptes FTP supplémentaires que le revendeur peut créer sur ses domaines. Applications Java. Nombre total d'applications Java ou d'applets qui peuvent être hébergés sur le serveur. Pools d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de pools d'applications IIS dédiés que le revendeur peut affecter et répartir entre ses domaines. Liens SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de liens SSL partagés que le revendeur peut utiliser sur ses domaines. Connexions ODBC (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ODBC que le revendeur peut utiliser sur ses domaines. Connexions ColdFusion DSN (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ColdFusion DSN que le revendeur peut utiliser sur ses domaines. Date d'expiration. Précisez la date limite de validité d'un compte d'hébergement. A l'issue de la période, tous les sites des clients et les sites des clients des revendeurs seront suspendus, leurs services Web, FTP et de messagerie ne seront plus disponibles pour les internautes et les utilisateurs ne pourront pas se connecter au panneau de contrôle. Il est impossible de renouveler automatiquement la période de validité de comptes. Pour remettre les noms de domaines (sites Web) en service, vous devrez donc renouveler la période de validité du compte utilisateur à la main. Allez dans Revendeurs > nom du revendeur >Utilisation des ressources, indiquez une autre valeur dans le champ Date d'expiration, cliquez sur OK, puis sur Ré activer. Adresses IP. Indiquez quelles adresses IP partagées vous voulez attribuer au revendeur. Si vous voulez dimensionner automatiquement des adresses IP dédiées, cochez la case Attribuer des adresses IP exclusives au revendeur et précisez combien d'adresses IP il faut prendre dans votre plage d'adresses IP et affecter au revendeur. Prise en charge de Sitebuilder. Pour permettre au revendeur de créer et de gérer les sites Web à l'aide de Sitebuilder, cochez la case Cré er un compte utilisateur correspondant dans Sitebuilder. 3. Cliquez sur OK pour achever la création du template. Lors de la configuration d'un nouveau compte revendeur, vous choisirez le template dont vous avez besoin et le compte sera créé avec les ressources que vous avez définies. Pour créer un template de compte client : 1. Allez dans Clients > Templates du compte client > Cré er le template du compte client. 2. Spécifiez les paramètres suivants :

149 Gé rer vos clients 149 Nom du template. Donnez un nom à ce template. Lorsque vous configurerez un nouveau compte utilisateur, le système vous invitera à choisir le template nécessaire en sélectionnant son nom. Nous vous conseillons donc de choisir un nom évocateur qui corresponde à un de vos Packs ou qui décrive le volume de ressources allouées. Par exemple, compte d'utilisateur d'hé bergement mutualisé, 5 Go d'espace disque, 10 domaines. Assurez-vous que ce template disponible aux autres utilisateurs. Sélectionnez cette option si vous voulez que votre client puisse utiliser ce template. Accè s au panneau de contrô le. Indiquez si le client pourra accéder au panneau de contrôle pour gérer leur compte et sites. Cré ation de domaines. Indiquez si le client pourra configurer des comptes d'hébergement pour de nouveaux sites. Gestion de l'hé bergement physique. Indiquez si le client pourra configurer des comptes d'hébergement, modifier les options du compte d'hébergement et activer et désactiver la prise en charge de langages de programmation et de script. Gestion des performances de l'hé bergement. Indiquez si le client pourra limiter l'utilisation de la bande passante et le nombre de connexions à son ou ses sites Web. Gestion de l'accè s au serveur via SSH (disponible uniquement pour l'hébergement Linux) ou Gestion de l'accè s au serveur via Remote Desktop (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le client pourra accéder au shell du serveur via les protocoles Secure Shell ou Remote Desktop. Notez qu'autoriser l'accès entraîne également des risques potentiels sur la sécurité du serveur. Attribution d'un quota de disque. Indiquez si le client pourra affecter des quota de disque sur l'espace disque réservé à ses propres sites web et aux sites web de ses clients. Gestion de sous-domaines. Indiquez si le client pourra configurer des sites supplémentaires sur ses domaines et autoriser ses propres clients à faire de même. Gestion d'alias de domaines. Indiquez si le client pourra configurer des alias de domaine supplémentaires pour ses sites Web et autoriser ses propres utilisateurs à faire de même. Gestion de la rotation des logs. Indiquez si le client pourra paramétrer la suppression et le recyclage des fichiers de log traités pour ses sites. Gestion du FTP Anonyme. Indiquez si le client pourra avoir un répertoire FTP dans lequel tous les utilisateurs pourront télécharger et envoyer des fichiers sans devoir saisir de login ni de mot de passe. Pour qu'il puisse utiliser le service FTP anonyme, un site web doit avoir une adresse IP dédiée. Gestion des comptes FTP. Précisez si le client pourra créer et gérer des comptes FTP supplémentaires. Gestion du planificateur. Indiquez si le client pourra programmer des tâches dans le système. Les tâches planifiées peuvent servir pour lancer des scripts ou des utilitaires d'après un planning. Ré glages des limites. Indiquez si le client pourra régler les allocations de ressources pour son compte et ses sites. Cette option doit être sélectionnée si le client peut configurer de nouveaux sites Web. Gestion de la zone DNS (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Précisez si le client pourra gérer les zones DNS de ses domaines.

150 150 Gé rer vos clients Gestion d'applications Java. Indiquez si le client pourra installer des applications Java et des applets sur des sites web en passant par le panneau de contrôle. Gestion de listes de diffusion. Indiquez si le client pourra utiliser les listes de diffusion proposées par GNU Mailman. Gestion du filtre anti-spams. Indiquez si le client pourra utiliser le filtre anti-spams SpamAssassin et personnaliser les paramètres de filtrage. Gestion de l'anti-virus. Indiquez si le client pourra utiliser la protection anti-virus côté serveur pour filtrer les s entrants et sortants. Possibilité d'utiliser l'interface XML. Indiquez si le client pourra gérer ses sites Web à distance en utilisant des applications spécifiques. L'interface XML peut être utilisée pour développer des applications personnalisées intégrées à des sites Web, qui peuvent être utilisées pour automatiser la configuration de comptes d'hébergement par exemple et le dimensionnement de services pour les clients qui souscrivent à des services d'hébergement à partir d'un site. Pour en savoir plus sur l'utilisation de l'interface XML du panneau de contrôle Parallels Plesk Panel (également appelée Parallels Plesk Panel API RPC), reportez-vous aux documents :http://download1.parallels.com/plesk/plesk9.0/doc/en-us/plesk-9.0-api-rpc-guide/ind ex.htm and Possibilité d'utiliser Sitebuilder. Indiquez si le client pourra se servir de Sitebuilder pour créer et éditer ses sites Web. Gestion des pools d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le client pourra créer et gérer ses pools d'applications IIS. Gestion des statistiques Web. Indiquez si le client pourra gérer les statistiques Web de ses sites Web. Gestion des autres droits d'é criture/d'é dition (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Précisez si les clients pourront gérer des droits d'écriture/d'édition supplémentaires pour leurs domaines. Vous avez besoin de ces droits si les applications Web des clients utilisent un fichier de base de données (comme Jet) qui se trouve à la racine des dossiers httpdocs ou httpsdocs. Veuillez noter que si vous choisissez cette option, cela peut gravement compromettre la sécurité du site web. Gestion des SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Précisez si les clients pourront gérer le SSL partagé pour leurs domaines. Gestion de la page d'accueil. Indiquez si le client pourra personnaliser sa page d'accueil. Possibilité de sé lectionner un serveur de base de donné es. Indiquez si le client pourra sélectionner un serveur de base de données de chaque type pour créer ses bases de données, et non utiliser uniquement le serveur de base de données par défaut. Autoriser la sauvegarde et la restauration des donné es et l'utilisation. Indiquez si le client pourra utiliser les outils du panneau de contrôle pour procéder à la sauvegarde et à la restauration de ses sites. Pour autoriser la sauvegarde de fichiers de sauvegarde sur le serveur, cochez la case Ré fé rentiel de serveurs. Pour permettre au client d'utiliser n'importe quel serveur FTP pour stocker ses sauvegardes, cochez la case Ré pertoire FTP personnel.

151 Gé rer vos clients 151 Politique de sur-utilisation. Indiquez ce qui doit être fait pour le compte client et les sites Web du propriétaire du compte si l'espace disque et les limites du trafic sont dépassés : Pour suspendre le compte client et bloquer les sites Web, sélectionnez l'option La sur-utilisation n'est pas autorisé e. Pour autoriser les sites Web à opérer, sélectionnez l'option La sur-utilisationest autorisé. Remarque : La politique de surutilisation ne s'applique pas aux limites définies sur le volume des boîtes mail (quota de la boîte mail). C'est pourquoi, même si vous activez la surutilisation, assurez-vous d'allouer assez d'espace disque aux boîtes mail. Domaines. Nombre total de noms de domaines (sites Web) que votre client pourra héberger sur le serveur. Ceci inclut non seulement les sites web hébergés sur ce serveur mais également les redirections de domaines qui pointent vers des sites web hébergés sur d'autres serveurs. Les alias de domaines (noms de domaine supplémentaires pour un site hébergé sur ce serveur) et les sous-domaines sont comptés à part et ne sont pas limités par ce type de ressource. Sous-domaines. Nombre total de sous-domaines que le client pourra héberger. Alias de domaine. Nombre total d'alternatives de noms de domaines que le client pourra utiliser pour ses sites Web. Espace disque. Précisez l'espace disque total alloué au client (en méga-octets). Il inclut l'espace disque occupé par tous les fichiers associés aux domaines (sites Web) de l'utilisateur : contenus des sites Web, bases de données, applications, boîtes aux lettres, fichiers de log et de sauvegarde. Trafic. Total des données en mégaoctets qui peuvent être transférées depuis les sites Web du client pendant un mois. Utilisateurs Web. Nombre total de pages Web personnelles que votre client peut héberger pour d'autres utilisateurs sous ses domaines. Ce service est surtout utilisé par des établissements scolaires qui hébergent les pages personnelles de leurs étudiants et de leur personnel. Les adresses Web de ces pages sont généralement du genre Pour de plus amples détails, voir la section Héberger des pages Web personnelles (à la page 267). Bases de donné es (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Nombre total de bases de données que le client peut héberger sur le serveur. Bases de donné es MySQL (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre maximum de bases de données MySQL que le client peut créer sur ses domaines. Boîtes mail. Nombre total de boîtes mail que le client peut héberger sur le serveur. Taille de la boîte aux lettres. Nombre total d'espace disque en kilo-octets qui est affecté pour stocker les s et les fichiers joints du répondeur automatique à chaque boîte aux lettres dans un domaine. Redirections de mails. Précisez combien de redirections d' s le client peut configurer en tout. Ré pondeurs automatiques. Nombre total de répondeurs automatiques le client peut configurer. Groupes de messagerie. Précisez combien de groupes de messagerie le client peut mettre en place en tout.

152 152 Gé rer vos clients Listes de diffusion. Nombre total de listes de diffusion que votre client peut héberger sur le serveur. Pour pouvoir proposer des listes de diffusion aux utilisateurs, vous devez installer le programme GNU Mailman. Applications Java. Nombre total d'applications Java ou d'applets qui peuvent être hébergés sur le serveur. Quotas des bases de donné es MySQL et des bases de donné es Microsoft SQL(disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Total (en mégaoctets) d'espace disque maximum que les bases de données MySQL et Microsoft SQL Server peuvent occuper sur des domaines appartenant au client. Comptes FrontPage (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre maximum supplémentaire de comptes Microsoft FrontPage que le client peut créer sur ses domaines. Comptes FTP Nombre maximum de comptes FTP supplémentaires que le client peut créer sur ses domaines. Bases de donné es Microsoft SQL Server (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indique combien de bases de données Microsoft SQL Server le client peut créer au maximum sur ses domaines. Quota total de boîtes mail (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Donne (en mégaoctets) l'espace disque total disponible pour toutes les boîtes aux lettres se trouvant sur tous les domaines appartenant au client. Quota d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indique combien de pools d'applications IIS dédiés en tout le client peut affecter et répartir entre ses domaines. Liens SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de liens SSL partagés que le client peut utiliser sur ses domaines. Connexions ODBC (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ODBC que le client peut utiliser sur ses domaines. Connexions ColdFusion DSN (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ColdFusion DSN que le client peut utiliser sur ses domaines. Date d'expiration. Précisez la date limite de validité d'un compte d'hébergement. A l'issue de la période, tous les domaines (sites Web) du client seront suspendus, ses services Web, FTP et de messagerie ne seront plus disponibles pour les internautes et l'utilisateur ne pourra pas se connecter au panneau de contrôle. Il est impossible de renouveler automatiquement la période de validité de comptes. Pour remettre les noms de domaines (sites Web) en service, vous devrez donc renouveler la période de validité du compte utilisateur à la main. Cliquez sur le raccourci Clients dans le volet de navigation, puis sur le nom de client nécessaire puis sur l'icône Utilisation des ressources, indiquez une autre condition, cliquez sur OK, puis sur le raccourci Ré activer. Adresses IP. Indiquez quelles adresses IP partagées vous voulez attribuer au client. Si vous voulez dimensionner automatiquement des adresses IP dédiées, cochez la case Attribuer des adresses IP exclusives au client et précisez combien d'adresses IP il faut prendre dans votre plage d'adresses IP et affecter au client. Prise en charge de Sitebuilder. Pour permettre au client de créer et de gérer les sites Web à l'aide de Sitebuilder, cochez la case Cré er un compte utilisateur correspondant dans Sitebuilder.

153 Gé rer vos clients Cliquez sur OK pour achever la création du template. Lors de la configuration d'un nouveau compte utilisateur, vous choisirez le template dont vous avez besoin et le compte sera créé avec les ressources que vous avez définies. Pour modifier un template : 1. Allez dans Revendeurs > Templates des comptes revendeurs ou Clients > Templates de compte client. 2. Cliquez sur le nom du template qu'il vous faut. 3. Modifiez les paramètres selon vos besoins puis cliquez sur OK. Remarque : le fait de modifier des templates n'a aucune répercussion sur les comptes utilisateurs qui ont été créés précédemment avec ces templates. Pour supprimer un template dont vous n'avez plus besoin : 1. Allez dans Revendeurs > Templates des comptes revendeurs ou Clients > Templates de compte client. 2. Cochez la case correspondant au template dont vous n'avez plus besoin. 3. Cliquez sur Supprimer. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

154 154 Gé rer vos clients Simplifier la configuration de domaines et de sites Web Avant de commencer l'hébergement des sites Web, vous devez créer les paramètres prédéfinis de configuration d'hébergement, référencés en tant que templates de domaine. Les templates gèrent les attributions de ressources, les droits et les limites de ressources que vous pouvez définir pour un compte d'hébergement, ainsi que les paramètres des messages de rebond et de conservation des statistiques Web. Il y a un template de domaine prédéfini disponible à partir du panneau de contrôle : Vous pouvez le modifier tel qu'il est requis et l'utiliser ou vous pouvez créer vos propres templates. Impossible de supprimer le template par défaut. Pour créer un template de domaine : 1. Allez dans Domaines > Templates de domaines > Cré er le template de domaine. 2. Spécifiez les paramètres suivants : Nom du template. Donnez un nom à ce template. Lorsque vous configurerez un nouveau compte d'hébergement, le système vous invitera à choisir le template nécessaire en sélectionnant son nom. Nous vous conseillons donc de choisir un nom évocateur qui corresponde à un de vos Packs ou qui décrive le volume de ressources allouées. Par exemple, Hé bergement de messagerie, 5 Go d'espace disque, 500 boîtes aux lettres. Disponibilité pour les autres utilisateurs. Si vous voulez que vos clients puissent utiliser ce template, cochez la case Rendre ce template disponible à tous les utilisateurs. s adressé s à un utilisateur inexistant. Indiquez les options des messages de rebond valables dans tout le domaine : Quand quelqu'un envoie un à une adresse mail qui n'existe pas sur votre domaine, par défaut, le serveur de messagerie sur votre domaine accepte les mails, les traite puis quand il se rend compte que ce destinataire n'existe pas sur votre domaine, il renvoie l' à l'expéditeur avec la mention cette adresse n'accepte plus d' . Vous pouvez décider de : changer la notification par défaut si vous ne l'aimez pas (ne décochez pas l'option Rejeter ou Rejeter avec message puis tapez le texte de l'autre message dans la zone de saisie), transférer les messages non livrés à une autre adresse mail (cochez l'option Transfé rer à l'adresse puis indiquez l'adresse mail qu'il vous faut), ou rejeter tous les s sans les accepter (cochez l'option Rejeter). Ce paramétrage peut contribuer à réduire la charge du serveur de messagerie provoquée par une grande quantité de spams, qui sont souvent envoyés à des noms d'utilisateurs générés arbitrairement. Pour les spammeurs toutefois, ceci peut accélérer l'analyse de votre serveur de messagerie à la recherche d'adresses mail valables. Redirigez vers un serveur de messagerie externe (disponible pour l'hébergement Windows). Avec ce paramètre, tous les mails adressés aux utilisateurs non existants seront redirigés vers le serveur de messagerie externe indiqué. Web mail. Indiquez si les utilisateurs des boîtes mail dans ce domaine peuvent lire leurs mails via une application de messagerie Web basée sur le navigateur et sélectionnez l'application qui doit être utilisée.

155 Gé rer vos clients 155 Politique de sur-utilisation. Indiquez ce qui doit être fait pour le site lorsque les limites du trafic et de l'espace Web sont dépassées : Pour bloquer le site, sélectionnez La sur-utilisation n'est pas autorisé. Pour autoriser le site à opérer, sélectionnez l'option La sur-utilisationest autorisé. Cochez la case Notifiez le proprié taire du domaine lorsqu'il atteint les limites des ressources : Une fois la limite d'utilisation des ressources indiquée atteinte, Parallels Plesk Panel enverra une notification à l'adresse mail du compte client approprié (par défaut) ou au compte de l'administrateur de domaine si cela est indiqué sur Accueil > Notifications (dans le groupe Logs & Statistiques ) > Les limites d'utilisation des ressources ont é té dé passé es par le domaine. Remarque : La politique de surutilisation ne s'applique pas aux limites définies sur le volume des boîtes mail (quota de la boîte mail). C'est pourquoi, même si vous activez la surutilisation, assurez-vous d'allouer assez d'espace disque aux boîtes mail. Sous-domaines. Nombre de sous-domaines qu'il est possible d'héberger sur ce domaine. Alias de domaine. Nombre d'alternatives de noms de domaines que le propriétaire d'un site pourra utiliser en tout pour son site Web. Espace disque. Espace disque total alloué au compte d'hébergement associé au domaine. Ce chiffre est donné en mégaoctets. Il inclut l'espace disque occupé par tous les fichiers associés au domaine/site Web : contenus des sites Web, bases de données, applications, boîtes aux lettres, fichiers de log et de sauvegarde. Trafic. Total des données en mégaoctets qui peuvent être transférées depuis le site Web pendant un mois. Utilisateurs Web. Nombre de pages Web personnelles que le propriétaire du domaine peut héberger en tout sur son domaine. Ce service est surtout utilisé par des établissements scolaires qui hébergent les pages personnelles de leurs étudiants et de leur personnel. Les adresses Web de ces pages sont généralement du genre Pour de plus amples détails, voir la section Héberger des pages Web personnelles (à la page 267). Bases de donné es (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Nombre de bases de données qu'il est possible d'héberger sur un domaine. Bases de donné es MySQL (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre de bases de données qu'il est possible d'héberger sur un domaine. Boîtes mail. Nombre de boîtes aux lettres qu'il est possible d'héberger sur un domaine. Taille de la boîte aux lettres. Nombre total d'espace disque en kilo-octets qui est affecté pour stocker les s et les fichiers joints du répondeur automatique à chaque boîte aux lettres dans un domaine. Redirections de mails. Nombre de redirections d' s qu'il est possible d'utiliser sur un domaine. Groupes de messagerie. Nombre de groupes de messagerie qu'il est possible d'héberger sur un domaine. Ré pondeurs automatiques. Nombre de répondeurs automatiques qu'il est possible de mettre en place sur un domaine.

156 156 Gé rer vos clients Listes de diffusion. Nombre de listes de diffusion que le propriétaire du domaine peut avoir sur son domaine. Les listes de diffusion sont gérées par le logiciel GNU Mailman qui peut être installé sur le serveur, mais pas obligatoirement. S'il n'est pas installé et que vos clients aimeraient l'utiliser, songez à l'installer. Pour permettre l'utilisation de listes de diffusion, vous devez cocher la case Listes de diffusion en dessous de la section Préférences. Applications Java. Nombre d'applications Java ou d'applets que le propriétaire du domaine peut installer en tout sur un domaine. Quotas des bases de donné es MySQL et des bases de donné es Microsoft SQL(disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Total d'espace disque maximum en giga-octets les bases de données MySQL et Microsoft SQL Server peuvent occuper dans un domaine. Comptes FrontPage (uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre de comptes Microsoft FrontPage en plus qui peuvent être créés au maximum sur un domaine. Comptes FTP Nombre de comptes FTP en plus qui peuvent être créés au maximum dans un domaine. Bases de donné es Microsoft SQL Server (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre de bases de données Microsoft SQL Server qui peuvent être hébergées au maximum sur un domaine. Quota total de boîtes mail (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Donne (en mégaoctets) l'espace disque total disponible pour toutes les boîtes aux lettres se trouvant sur tous les domaines appartenant au client. Liens SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de liens SSL partagé qui peuvent être utilisés dans un domaine. Connexions ODBC (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ODBC qui peuvent être utilisées dans un domaine. Connexions ColdFusion DSN (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions DSN ColdFusion qui peuvent être utilisés dans un domaine. Date d'expiration. Précisez la date limite de validité d'un compte d'hébergement. A l'issue de la période, le domaine (site Web) sera suspendu, ses services Web, FTP et de messagerie ne seront plus disponibles pour les internautes et le propriétaire du domaine ne pourra plus se connecter au panneau de contrôle. Il n'est pas possible de renouveler automatiquement la période de validité de comptes d'hébergement. Pour remettre le nom de domaine/site Web en service, vous devrez donc renouveler la période de validité du compte d'hébergement à la main : cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation, puis sur le nom de domaine puis sur l'icône Utilisation des ressources, indiquez une autre condition dans le champ Date d'expiration, cliquez sur OK, puis sur le raccourci Ré activer. Rotation des logs. Toutes les connexions au serveur Web et toutes les demandes de fichiers qui n'ont pas été trouvés sur le serveur sont consignées dans des fichiers de log. Ces fichiers log sont analysés par les outils de statistiques fonctionnant sur le serveur. Des rapports graphiques en sortent ensuite sur demande. Si vous devez afficher les contenus de ces fichiers de logs purs pour des raisons de débogage, allez dans Domaines > nom de domaine > Gestionnaire de logs, puis cliquez sur le nom du fichier de log dont vous avez besoin. Pour empêcher les fichiers log de devenir trop volumineux, activez l'effacement automatique et le recyclage des fichiers log : cochez la case ActiverRotation des logs,

157 Gé rer vos clients 157 précisez quand les fichiers de log doivent être recyclés, indiquez combien d'exemples de chaque fichier log traité par les outils de statistiques de Parallels Plesk Panel il faut stocker dans le serveur, indiquez si vous voulez qu'ils soient comprimés, Indiquez si vous voulez qu'ils soient envoyés à une adresse mail donnée après traitement. Ré tention des statistiques du trafic et du Web. Indiquez pendant combien de mois les statistiques d'utilisation du trafic et du Web doivent être conservées sur le serveur. DNS. Indiquez si le serveur DNS sur votre hôte Web doit faire office de serveur de noms maître (primaire) ou esclave (secondaire) pour la zone DNS. Un serveur de noms primaire stocke le fichier de zone dont il a la charge sur son disque local, tandis qu'un serveur secondaire se procure seulement une copie de ce fichier auprès du serveur primaire. Normalement, vous ne devez pas décocher l'option Maître. Compte d'hé bergement physique. Si vous avez l'intention d'héberger des sites Web en plus de noms de domaine (paramètres de zone DNS), cochez la case Hé bergement physique et définissez les options d'hébergement : Quota de disque dur. En plus du "soft quota", vous pouvez définir le "hard quota", ce qui empêchera d'écrire plus de fichiers dans l'espace Web quand la limite sera atteinte. Quand un utilisateur essaiera de mettre des fichiers en mémoire, le message d'erreur "Plus d'espace disque" apparaîtra. Prise en charge de SSL. Le chiffrement Secure Sockets Layer est généralement utilisé pour protéger la transmission de données sensibles lors de transactions en ligne sur des sites Web d'e-commerce exploités sur des adresses IP dédiées. Les certificats SSL qui font partie du processus de chiffrement concernent généralement un seul nom de domaine sur une adresse IP unique, donc tout site qui a besoin d'une protection SSL doit être hébergé sur une adresse IP dédiée. Exception : les sous-domaines, que vous pouvez protéger avec un certificat générique. Installer un certificat SSL sur un serveur Web qui héberge plusieurs sites Web avec différents noms de domaines sur une même adresse IP (hébergement mutualisé ou basé sur le nom) est possible sur le plan technique mais fortement déconseillé : l'encodage sera effectué mais les utilisateurs recevront des messages d'avertissement lorsqu'ils essaieront de se connecter au site sécurisé. Pour autoriser le chiffrement SSL pour des sites Web, cochez la case Prise en charge de SSL. Utiliser un ré pertoire unique pour hé berger le contenu SSL ou non-ssl (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Par défaut, quand les utilisateurs passent par leurs comptes FTP pour publier leurs sites, ils doivent charger le contenu Web qui doit être accessible via des connexions sécurisées dans le répertoire httpsdocs, et le contenu qui doit être accessible via une connexion HTTP standard, dans le répertoire httpdocs. Pour faciliter la publication de tous les contenus depuis un lieu unique le répertoire httpdocs, cochez la case Utiliser un seul répertoire pour stocker les contenus SSL et non-ssl. Cré ez le site Web à l'aide de Sitebuilder. Cela permettra au propriétaire de domaine de créer et de gérer un site Web à l'aide de Sitebuilder.

158 158 Gé rer vos clients Prise en charge de Microsoft FrontPage (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Microsoft FrontPage est un utilitaire pour l'édition de sites Web très populaire. Pour permettre aux utilisateurs de publier et de modifier leurs sites via Microsoft FrontPage, cochez les cases Prise en charge de Microsoft FrontPage et Prise en charge de Microsoft FrontPage sur SSL puis configurez l'option Autoriser Microsoft FrontPage à distance. Prise en charge de langages de programmation et de script couramment utilisés pour le développement de sites Web dynamiques et d'applications Web côté serveur. Indiquez quels langages de script et de programmation suivants doivent être interprétés, exécutés ou traités par le serveur Web : Active Server Pages (ASP), Server Side Includes (SSI), préprocesseur hypertexte PHP (PHP), Common Gateway Interface (CGI), Fast Common Gateway Interface, Perl, Python, ColdFusion et le langage de script Miva nécessaire pour activer les solutions e-commerce Miva. Statistiques Web. Pour permettre au propriétaire (site Web) de voir les informations sur le nombre de personnes qui sont venues sur votre site et sur les pages qu'elles ont consultées, sélectionnez le pack de statistiques nécessaire depuis le menu Statistiques Web puis cochez la case accessible via le ré pertoire /plesk-stat/webstat proté gé par un mot de passe. Le logiciel de statistiques de votre choix sera alors installé. Ce logiciel générera des rapports et les stockera dans le répertoire protégé par un mot de passe. Ce propriétaire de site Web/domaine pourra ensuite accéder aux statistiques Web sur l'url suivante : https://votre-domaine.com/plesk-stat/webstat à l'aide du mot de passe et du login du compte FTP. Documents d'erreurs personnalisé s. Lorsque des internautes visitant votre site demandent des pages que le serveur web ne trouve pas, le serveur web génère et affiche une page HTML standard contenant un message d'erreur. Si vous voulez créer vos propres pages d'erreurs et les utiliser sur votre serveur ou autoriser vos clients à le faire, cochez la case Documents d'erreurs personnalisé s. Accè s Shell au serveur avec les donné es d'accè s de l'utilisateur FTP (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Cela permet au propriétaire d'un site d'envoyer en toute sécurité des contenus Web au serveur via une connexion Secure Socket Shell ou Remote Desktop. Donner accès au serveur pose toutefois un risque potentiel pour la sécurité du serveur. Nous vous conseillons par conséquent de ne pas autoriser l'accès au shell et de ne pas décocher l'option Interdit. Autres droits d'é criture/d'é dition (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Vous avez besoin de cette option si les applications Web des clients utilisent un fichier de base de données (comme Jet) qui se trouve à la racine des dossiers httpdocs ou httpsdocs. Veuillez noter que si vous choisissez cette option, cela peut gravement compromettre la sécurité du site web. Utilisation du pool dé dié (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Cette option vous donne la possibilité d'utiliser un pool d'applications IIS dédié pour les applications Web installées sur un domaine. Le recours à un pool d'applications IIS dédié permet d'améliorer sensiblement la stabilité des applications Web d'un domaine grâce au mode d'isolation du processus de travail. Dans ce mode, chaque site Web qui est hébergé sur le serveur peut ainsi allouer un pool de processus distinct à l'exécution de ses applications Web. De cette façon, le mauvais fonctionnement d'une application n'entraînera pas l'arrêt de toutes les autres. Ceci s'avère très utile quand vous utilisez un Pack d'hébergement mutualisé.

159 Gé rer vos clients 159 Utilisation maximum du CPU (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Pour limiter les ressources du CPU que le pool d'applications IIS du domaine peut consommer, décochez la case Illimité et saisissez un chiffre (en pourcentage) Performance. Pour éviter une utilisation excessive des ressources en bande passante, ce qui peut entraîner une surconsommation des ressources, vous pouvez fixer diverses limites aux performances d'un domaine. Utilisation du trafic maximum. Pour limiter la bande passante maximum (exprimée en Ko par seconde) que les connexions d'un domaine peuvent utiliser conjointement, décochez la case Illimité et saisissez un chiffre (en kilo-octets). Limitation du nombre de connexions. Pour limiter le nombre maximum de connexions simultanées à un domaine, décochez la case Illimité et saisissez un chiffre. 3. Cliquez sur OK pour achever la création du template. Lors de la configuration d'un compte d'hébergement pour un nouveau domaine (site Web), vous choisirez le template dont vous avez besoin et le compte d'hébergement sera créé avec les ressources et services d'hébergement que vous avez définis. Pour répercuter les modifications des templates de domaines qui s'appliqueront aux nouveaux comptes d'hébergement de site Web : 1. Allez sur Domaines > Templates de domaines. 2. Cliquez sur le nom du template correspondant au template de domaine que vous voulez mettre à jour. 3. Modifiez les paramètres selon vos besoins puis cliquez sur OK. Remarque : le fait de modifier des templates n'a aucune répercussion sur les domaines et sites Web existants. Pour supprimer un template dont vous n'avez plus besoin : 1. Allez sur Domaines > Templates de domaines. 2. Cochez la case correspondant au template dont vous n'avez plus besoin. 3. Cliquez sur Supprimer. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

160 160 Gé rer vos clients Pré dé finir des packs d'applications que vos clients peuvent utiliser Vous pouvez installer les applications sur le serveur et les rendre accessibles à vos clients pour qu'ils les utilisent sur leurs sites. Vous pouvez ajouter une nouvelle application au référentiel d'applications en l'envoyant vers votre serveur Parallels Plesk Panel à partir du stockage local ou du catalogue d'applications. Le catalogue d'applications est un site Web publiquement accessible où les éditeurs de logiciels indépendants peuvent publier des applications packagées en fonction du standard APS et où vous pouvez télécharger des applications via Parallels Plesk Panel. Vous pouvez définir les règles d'utilisation de toutes les applications Web ajoutées au référentiel. Vous pouvez rendre une application disponible pour tout ou uniquement pour les utilisateurs sélectionnés. Pour afficher les informations relatives aux packs d'applications qui compose votre référentiel, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'application (dans le groupe Applications & Services). Tous les packs d'applications stockés dans le référentiel sont listés à la section Packs d'applications Web. Vous verrez deux icônes près du nom de l'application. L'icône de gauche démontre ceci : - l'application s'affiche dans la liste des applications disponibles pour l'installation. - l'application est cachée dans la liste des applications disponibles pour l'installation. L'icône située sur la colonne de droite indique les règles d'utilisation de l'application Web que vous avez définies : - disponibles pour tous ; l'application est automatiquement ajoutée aux pools d'applications de tous les utilisateurs. - disponible uniquement pour les utilisateurs sélectionnés ; l'application peut être ajoutée au pool d'application de l'utilisateur uniquement par vous. La colonne Utilisateurs indique combien d'utilisateurs utilisent l'application Web. 2. Pour trier les applications par catégorie, sélectionnez la catégorie dont vous avez besoin depuis le menu situé dans la champ recherche. Pour ajouter une nouvelle application au référentiel d'applications en l'envoyant àpartir de votre stockage local : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'application (dans le groupe Applications & Services). 2. Cliquez sur Ajouter l'application à partir du stockage local.

161 Gé rer vos clients Cliquez sur Parcourir, localisez votre pack d'applications au format.rpm,.deb,.sh ou app.zip puis cliquez sur OK. 4. Pour distribuer automatiquement l'application à tous les revendeurs et clients avec un nombre illimité d'installations, cochez la case Rendre les application disponibles pour tous les utilisateurs. Pour ajouter de nouvelles applications au référentiel d'applications en les téléchargeant àpartir de votre catalogue d'applications : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'application (dans le groupe Applications & Services). 2. Exécutez l'une des actions suivantes : Pour télécharger les 50 applications les plus populaires, cliquez sur le raccourci 50 plus populaires. Pour télécharger les 50 autres applications les plus considérées, cliquez sur le raccourci 50 plus populaires suivantes. Pour télécharger toutes les applications disponibles à partir du catalogue APS, cliquez sur le raccourci Tout. Pour parcourir les applications et sélectionnez manuellement les applications que vous voulez télécharger, cliquez sur Ajouter les applications du catalogue APS ou Parcourir les applications ;sélectionnez une catégorie souhaitée ou utilisez la recherche pour trouver une application souhaitée. Cliquez sur Sé lectionner pour ajouter. 3. Pour distribuer automatiquement l'application sélectionnée à tous les revendeurs et clients avec un nombre illimité d'installations, cochez la case Rendre les application disponibles pour tous les utilisateurs. 4. Cliquez sur Ajouter au ré fé rentiel. Vous êtes redirigés vers la page Ré fé rentiel d'applications sur laquelle vous pouvez voir les infos sur la progression de l'ajout des applications. Pour limiter l'utilisation d'une application et ajouter le pool d'applications des clients sélectionnés : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'application (dans le groupe Applications & Services). 2. Cliquez sur l' icône à côté du nom de l'application. L'application est à présent supprimée des pools d'applications de tous les utilisateurs. Vous pouvez ajouter manuellement cette application aux pools des utilisateurs sélectionnés (cf. description dans les étapes suivantes). 3. Allez dans Revendeurs > nom du revendeur > Pool d'applications ou dans< Clients > nom du client > Pool d'applications. 4. Cliquez sur Ajouter un pack d'application au pool du client.

162 162 Gé rer vos clients 5. Cochez la case correspondant à l'application dont vous avez besoin puis cliquez sur OK. Pour rendre une application disponible àtous les utilisateurs et pour l'ajouter aux pools d'application de tous les clients : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'application (dans le groupe Applications & Services). 2. Cochez les cases correspondants aux applications que vous voulez mettre à disposition de tous les clients puis cliquez sur Rendre la sé lection disponible à tous les utilisateurs. Maintenant, les applications ont été ajoutées aux pools d'applications de tous les revendeurs et clients. Pour mettre àjour un pack d'applications, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'application (dans le groupe Applications & Services). 2. Cliquez sur Vé rifier les mises à jour. 3. Pour vérifier les mises à jour disponibles, recherchez une application ou recherchez dans toutes les applications : dans le groupe Applications Web, cliquez sur le raccourci Afficher la recherche pour ouvrir la zone de recherche Afficher uniquement les mises à jour puis cliquez sur Recherche. 4. Cliquez sur le lien Afficher les mises à jour disponibles correspondant à l'application que vous voulez mettre à jour. Les patchs et nouvelles versions sont affichées. 5. Cliquez sur le numéro de version souhaité. La fenêtre de pop-up avec la description de version sélectionnée s'affiche. 6. Cliquez sur Ajouter au ré fé rentiel. Vous êtes retourné à la page Ré fé rentiel d'applications où vous pouvez voir un message d'information sur la planification des applications et un message d'évolution affichant la progression d'ajout des applications. 7. Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Web. 8. Cliquez sur le raccourci correspondant dans la colonne U. 9. Sélectionnez la version d'application que vous souhaitez mettre à niveau, lisez les conditions du contrat de licence puis cliquez sur Mettre à niveau.

163 Gé rer vos clients Répétez les étapes 3 à 6 pour chaque domaine/site Web hébergé sur votre serveur, ou informez vos clients (propriétaires du site) qui utilisent cette application qu'ils peuvent mettre à niveau cette application. Pour ce faire, ils devront cliquer sur l'icône ApplicationsWeb sur leurs pages d'accueil dans Parallels Plesk Panel puis cliquez sur un raccourci correspondant dans la colonne U. Pour supprimer le référentiel d'applications que vous ne voulez pas offrir àvos clients, procédez comme suit : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'application (dans le groupe Applications & Services). 2. Cochez la case correspondant à l'application que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer. 3. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Le pack de distribution d'applications a été supprimé du référentiel d'applications du serveur. Notez que les applications déjà installées sur les sites des utilisateurs ne sont pas supprimées. Pour passer àun autre catalogue d'applications : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'application (dans le groupe Applications & Services). 2. Cliquez sur Pré fé rences. 3. Indiquez l'url du catalogue dans le champ d'adresse du catalogue. 4. Pour que le catalogue affiche tous les versions actuelles, cochez la case Afficher toute la liste de chaque application ré cupé ré e du catalogue. 5. Cliquez sur OK. S'il vous faut installer une application sur un site, reportez-vous à la section Installer des applications (à la page 221). Remarque : Les informations suivantes s&apos;appliquent uniquement à l'hébergement Windows. Certaines applications (comme le serveur de jeux Counter-Strike par ex.) ne peuvent pas être installées sur des sites individuels, car elles tournent au niveau du serveur. Pour voir la liste des applications disponibles au niveau de tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'applications (dans le groupe Applications & Services) > Applications du serveur.

164 164 Gé rer vos clients 2. Cliquez sur Nouvelle application serveur. OU 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'applications (dans le groupe Applications & Services) > Ré pertoire d'applications du serveur. Pour installer une application mise àdisposition sur tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'applications (dans le groupe Applications & Services) > Applications du serveur. 2. Pour préciser quelle application vous voulez installer, cochez le bouton radio correspondant à l'application recherchée. 3. Cliquez sur Installer. 4. Définissez les préférences d'installation et autres informations éventuellement nécessaires à l'application (les informations nécessaires peuvent varier d'une application à l'autre). Quand vous avez fini, cliquez sur Installer. Pour supprimer une application mise àdisposition sur tout le serveur : 1. Allez dans Accueil > Ré fé rentiel d'applications (dans le groupe Applications & Services) > Applications du serveur. 2. Cochez la case appropriée puis cliquez sur Supprimer. 3. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

165 Gé rer vos clients 165 Pré dé finir le contenu de nouveaux sites Web Vous pouvez configurer votre panneau de contrôle de telle sorte qu'il insère automatiquement des fichiers et répertoires spécifiques dans les espaces Web créés pour les sites Web bénéficiant d'un nouveau service d'hébergement. Il peut s'agir d'un jeu de scripts efficaces, de messages d'erreur, d'une page fictive index.html ou de tout autre fichier de votre choix. Ces fichiers peuvent être remplacés, édités ou supprimés au niveau de chaque site individuellement. Pour configurer le panneau de contrôle pour qu'il insère automatiquement votre contenu web dans les espaces web : 1. Sur votre système de fichier local, créez les répertoires requis : httpdocs, httpsdocs, cgi-bin, anon_ftp, error_docs. 2. Placez les fichiers dont vous avez besoin dans les répertoires que vous avez créés : Placez les pages Web dans les répertoires httpdocs et httpsdocs, les scripts dans le répertoire cgi-bin et les messages d'erreurs personnalisées dans le répertoire error_docs. 3. Mettez les répertoires et les fichiers dans un fichier archive au format tgz, tar, tar.gz, ou zip. Vérifiez que les répertoires se trouvent bien à la racine du fichier archive et pas dans un sous-répertoire. 4. Ouvrez une session de votre Parallels Plesk Panel. 5. Allez dans Accueil > Template d'hô te virtuel (dans le groupe Domaines). 6. Cliquez sur le bouton Parcourir pour indiquer l'emplacement du fichier archive sur votre ordinateur local ; sélectionnez le fichier puis cliquez sur le bouton Envoyer le fichier. Pour revenir àla structure initiale des répertoires et fichiers du serveur web : 1. Allez dans Accueil > Template d'hô te virtuel (dans le groupe Domaines). 2. Cliquez sur le bouton Par dé faut.

166 166 Gé rer vos clients Pré dé finir les paramè tres de la page d'accueil par dé faut pour vos clients Vous pouvez indiquer les commandes à afficher par défaut sur les pages d'accueil de vos clients. Vos clients pourront personnaliser ces pages d'accueil prédéfinies seulement s'ils ont les droits de gestion de la page d'accueil. Pour prédéfinir les pages d'accueil par défaut pour vos clients : 1. Allez dans le menu Accueil > Interface > Paramè tres pré dé finis de la page d'accueil. 2. Cliquez sur le nom du paramètre prédéfini de la page d'accueil correspondant au type d'utilisateurs pour lequel vous voulez prédéfinir les paramètres de la page d'accueil : Page d'accueil de l'administrateur par dé faut, pour personnaliser votre page d'accueil. Page d'accueil du client par dé faut, pour personnaliser la page d'accueil par défaut des clients Parallels Plesk Panel. Page d'accueil du proprié taire de domaines par dé faut, pour personnaliser la page d'accueil par défaut des propriétaire de domaines Parallels Plesk Panel. Page d'accueil du revendeur par dé faut, pour personnaliser la page d'accueil par défaut des revendeurs Parallels Plesk Panel. 3. Indiquez les infos du compte et les statistiques à afficher sur la page d'accueil en cochant les cases correspondantes. 4. Indiquez les actions que vous voulez afficher sur la page d'accueil. La liste des Actions sé lectionné es indique les tâches pour lesquelles des raccourcis ont déjà été mis sur la page d'accueil. La liste des Actions disponibles indique les tâches pour lesquelles il n'y a pas encore de raccourci sur votre page d'accueil. Pour ajouter un raccourci sur la page d'accueil, sélectionnez les tâches requises dans la liste des Actions disponibles puis cliquez sur Ajouter >>. Pour supprimer un raccourci de la page d'accueil, sélectionnez la tâche dont vous n'avez pas besoin dans la liste des Actions sé lectionné es puis cliquez sur << Supprimer. 5. Indiquez les actions qui doivent être indiquées dans les menus déroulants sur le page d'accueil en cochant les cases correspondantes. 6. Cliquez sur OK.

167 Gé rer vos clients 167 Gé rer des comptes utilisateurs Les types suivants de comptes utilisateur peuvent être créés pour les utilisateurs dans Parallels Plesk Panel : Comptes Revendeur. Ces comptes sont créés pour les clients qui ont besoin de revendeur des services d'hébergement et d'héberger leurs propres sites Web. Comptes Client. Ces comptes sont créés pour les clients qui n'ont pas besoin de revendeur des services d'hébergement mais doivent héberger des sites Web. Comptes Administrateur de domaines. Ces comptes peuvent être créés pour permettre d'accéder au Control Panel pour les administrateurs de sites. Un compte Administrateur de domaine par site. Comptes Utilisateur de messagerie. Ces comptes peuvent être créés pour permettre d'accéder au Control Panel pour les utilisateurs de messagerie. Dans cette section : Ajouter des comptes utilisateurs Modifier des comptes utilisateurs Convertir les comptes revendeur en comptes client Convertir les comptes client en comptes revendeur Convertir les comptes administrateur de domaines en comptes client Afficher les rapports de soldes de comptes dans le système de facturation Suspendre des comptes utilisateurs et lever la suspension Supprimer des comptes utilisateurs Ajouter des comptes utilisateurs Cette section est axée sur la création des comptes revendeur que vous pouvez créer pour les comptes revendeurs et clients que vous créerez pour les utilisateurs finaux des services d'hébergement Web. Si vous avez besoin de créer un compte d'administrateur de domaines, reportez-vous à la section Configurer un compte d'hébergement pour un site Web. Si vous avez besoin de créer un compte d'utilisateur de messagerie, veuillez consulter la section Créer des boîtes aux lettres. Dans cette section : Ajouter des comptes revendeurs pour les revendeurs d'hébergement Ajouter des comptes client pour les utilisateurs finaux des services d'hébergement

168 168 Gé rer vos clients Ajouter des comptes revendeurs pour les revendeurs d'hé bergement Pour créer un nouveau compte revendeur : 1. Allez dans le menu Accueil> Comptes > Cré er un compte revendeur. 2. Complétez les coordonnées du Contact et les données de facturation. Le nom du Contact, le nom de login et le mot de passe sont des champs obligatoires. 3. Si vous avez déjà défini des templates de comptes utilisateurs, vous pouvez choisir le template qu'il vous faut dans le menu Sé lectionner un template. 4. Si le service de gestion et de création du site Web de Sitebuilder est installé sur le serveur, décochez la case Cré er un compte utilisateur correspondant dans Sitebuilder. 5. Cliquez sur Suivant >>. 6. Spécifiez les paramètres suivants : Sur-utilisation et ventes supplé mentaires. Indiquez si le revendeur pourra vendre plus de ressources que son pack d'hébergement ne le permet actuellement. La vente supplémentaire (Overselling) est une stratégie de marketing basée sur le schéma suivant : un revendeur, qui a par exemple reçu dix giga-octets d'espace disque alloue à chacun de ses clients cinq giga-octets d'espace disque, supposant qu'aucun d'entre eux n'utilisera tout l'espace alloué. Si le total d'espace disque utilisé par les clients du revendeur dépasse l'allocation d'espace disque du revendeur (dix giga-octets par ex), deux choses peuvent se produire en fonction de la politique de sur-utilisation sélectionnée pour ce compte revendeur. Si la sur-utilisation est autorisée pour ce revendeur, le revendeur devra payer des frais de surcharge et mettre à jour son compte d'hébergement pour correspondre aux besoins croissants de ses client(e)s. Si a sur-utilisation n'est pas autorisée pour ce revendeur, tous les sites Web et comptes utilisateurs des client(e)s de ce revendeur seront suspendus ce qui peut conduire à des plaintes et à des insatisfactions des client(e)s car ils/elles n'ont pas dépassé leurs propres limites. De ce fait, nous vous conseillons en général d'autoriser la sur-utilisation des comptes revendeurs. Si vous voulez autoriser la sur-utilisation d'un compte revendeur, nous vous conseillons d'autoriser la sur-utilisation pour ce compte. Remarque : La politique de surutilisation ne s'applique pas aux limites définies sur le volume des boîtes mail (quota de la boîte mail). C'est pourquoi, même si vous activez la surutilisation, assurez-vous d'allouer assez d'espace disque aux boîtes mail. Espace disque. Précisez l'espace disque total alloué au revendeur (en mégaoctets). Il inclut l'espace disque occupé par tous les fichiers associés aux comptes utilisateur et aux sites : contenus des sites Web, bases de données, applications, boîtes aux lettres, fichiers de log et de sauvegarde. Trafic. Total des données en mégaoctets qui peuvent être transférées depuis les sites Web du revendeur pendant un mois. Clients. Nombre total de comptes utilisateurs que le revendeur peut créer pour ses clients.

169 Gé rer vos clients 169 Domaines. Nombre total de noms de domaines (sites Web) que le revendeur pourra héberger sur le serveur. Ceci inclut non seulement les sites web hébergés sur ce serveur mais également les redirections de domaines qui pointent vers des sites web hébergés sur d'autres serveurs. Les alias de domaines (noms de domaine supplémentaires pour un site hébergé sur ce serveur) et les sous-domaines sont comptés à part et ne sont pas limités par ce type de ressource. Sous-domaines. Nombre total de sous-domaines que le revendeur pourra héberger. Alias de domaine. Nombre total de noms de domaines alternatifs que le revendeur pourra utiliser pour ses sites Web. Utilisateurs Web. Nombre total de pages Web personnelles que le revendeur peut héberger pour d'autres utilisateurs sur ses domaines. Ce service est surtout utilisé par des établissements scolaires qui hébergent les pages personnelles de leurs étudiants et de leur personnel. Les adresses Web de ces pages sont généralement du genre Pour de plus amples détails, voir la section Héberger des pages Web personnelles. Comptes FrontPage (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre maximum supplémentaire de comptes Microsoft FrontPage que le revendeur peut créer sous ses domaines. Comptes FTP Nombre maximum de comptes FTP supplémentaires que le revendeur peut créer sur ses domaines. Boîtes mail. Nombre total de boîtes aux lettres que le revendeur peut héberger sur le serveur. Taille de la boîte aux lettres. Nombre total d'espace disque en kilo-octets qui est affecté pour stocker les s et les fichiers joints du répondeur automatique à chaque boîte aux lettres dans un domaine. Redirections de mails. Nombre total de redirections d' s que le revendeur peut configurer. Groupes de messagerie. Nombre total de groupes de messagerie que le revendeur peut configurer. Ré pondeurs automatiques. Nombre total de répondeurs automatiques que le revendeur peut configurer. Listes de diffusion. Nombre total de listes de diffusion que le revendeur peut héberger sur le serveur. Quota total de boîtes mail (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Donne (en mégaoctets) l'espace disque total disponible pour toutes les boîtes aux lettres se trouvant sur tous les domaines appartenant au client. Bases de donné es (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Nombre total de bases de données que le client peut héberger sur le serveur. Quotas des bases de donné es MySQL et des bases de donné es Microsoft SQL(disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indique (en mégaoctets) combien d'espace disque maximum les bases de données MySQL et Microsoft SQL Server peuvent occuper sur des domaines appartenant au revendeur. Quotas des bases de donné es MySQL et des bases de donné es Microsoft SQL Server (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre maximum de bases de données MySQL et Microsoft SQL Server respectivement le revendeur peut créer sous sur ses domaines.

170 170 Gé rer vos clients Connexions ODBC (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ODBC que le revendeur peut utiliser sur ses domaines. Connexions ColdFusion DSN (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ColdFusion DSN que le revendeur peut utiliser sur ses domaines. Applications Java. Nombre total d'applications Java ou d'applets qui peuvent être hébergés sur le serveur. Pools d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de pools d'applications IIS dédiés que le revendeur peut affecter et répartir entre ses domaines. Liens SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de liens SSL partagés que le revendeur peut utiliser sur ses domaines. Date d'expiration. Précisez la date limite de validité d'un compte d'hébergement. A l'issue de la période, tous les sites des clients et les sites des clients des revendeurs seront suspendus, leurs services Web, FTP et de messagerie ne seront plus disponibles pour les internautes et les utilisateurs ne pourront pas se connecter au panneau de contrôle. Il est impossible de renouveler automatiquement la période de validité de comptes. Pour remettre les noms de domaines (sites Web) en service, vous devrez donc renouveler la période de validité du compte utilisateur à la main. Allez dans Revendeurs > nom du revendeur >Utilisation des ressources (dans le groupe Statistiques), indiquez une autre date dans le champ Date d'expiration, cliquez sur OK, puis sur l'icône Activer dans le groupe Outils (Revendeurs> nom du revendeur). 7. Cliquez sur Suivant >>. 8. Accordez les droits requis au revendeur (si vous créez ce compte utilisateur sans utiliser de template de compte revendeur) : Accè s au panneau de contrô le. Sélectionnez cette option pour permettre d'accéder au panneau de contrôle pour gérer son compte, les comptes utilisateur et les sites. Cré ation d'un compte client. Sélectionnez cette option pour permettre au revendeur de créer des comptes utilisateurs. Cré ation de domaine et Gestion de l'hé bergement physique. Sélectionnez ces deux options pour permettre au revendeur de configurer les comptes pour les nouveaux sites, modifier les fonctions du compte d'hébergement et activer ou désactiver la prise en charge des langages de scripts ou de programmation. Gestion des performances de l'hé bergement. Indiquez si le revendeur pourra limiter l'utilisation de la bande passante et le nombre de connexions à son ou ses sites Web. Gestion du mode sé curisé PHP (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Indiquez si le revendeur pourra désactiver le mode PHP sécurisé pour ses sites. Par défaut, PHP est configuré pour fonctionner en mode sécurisé avec des restrictions fonctionnelles. Pour en savoir plus sur le mode sécurisé de PHP, veuillez consulter Certaines applications Web peuvent ne pas fonctionner correctement quand le mode sécurisé est activé : En cas d'échec d'une application sur un site à cause du mode sécurisé, désactivez ce mode en décochant la case PHP 'safe_mode' activé dans les propriétés du compte d'hébergement (Domaines > nom du domaine > Paramè tre d'hé bergement Web).

171 Gé rer vos clients 171 Gestion de l'accè s au serveur via SSH (disponible uniquement pour l'hébergement Linux) ou Gestion de l'accè s au serveur via Remote Desktop (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le revendeur pourra accéder au shell du serveur via les protocoles Secure Shell ou Remote Desktop. Notez qu'autoriser l'accès entraîne également des risques potentiels sur la sécurité du serveur. Attribution d'un quota de disque. Indiquez si le revendeur pourra affecter des quota de disque sur l'espace disque réservé à ses propres sites Web et aux sites Web de ses clients. Gestion de sous-domaines. Indiquez si le revendeur pourra configurer des sites supplémentaires sur ses domaines et autoriser ses propres clients à faire de même. Gestion d'alias de domaines. Indiquez si le revendeur pourra configurer des alias de domaine supplémentaires pour ses sites Web et autoriser ses propres utilisateurs à faire de même. Gestion de la rotation des logs. Indiquez si le revendeur pourra paramétrer la suppression et le recyclage des fichiers de log traités pour ses sites. Gestion du FTP Anonyme. Indiquez si le revendeur pourra avoir un répertoire FTP dans lequel tous les utilisateurs pourront télécharger et envoyer des fichiers sans devoir saisir de login ni de mot de passe. Pour qu'il puisse utiliser le service FTP anonyme, un site web doit avoir une adresse IP dédiée. Gestion des comptes FTP. Précisez si le revendeur pourra gérer des comptes FTP supplémentaires pour les sites Web. Gestion du planificateur. Indiquez si le revendeur pourra programmer des tâches dans le système. Les tâches planifiées peuvent servir pour lancer des scripts ou des utilitaires d'après un planning. Ré glages des limites. Réglages des limites. Indiquez si le revendeur pourra ajuster les ressources allouées à son compte en fonction de ses comptes utilisateur et sites Web. Vous devez sélectionner cette option, sinon le revendeur devra configurer de nouveaux comptes utilisateur et sites Web uniquement en utilisant le compte utilisateur et les templates de domaines prédéfinis par l'administrateur de serveurs. Gestion de la zone DNS. Indiquez si le revendeur pourra gérer les zones DNS de ses domaines. Gestion d'applications Java. Indiquez si le revendeur pourra installer des applications Java et des applets sur des sites Web en passant par le panneau de contrôle. Gestion de listes de diffusion. Indiquez si le client pourra utiliser les listes de diffusion proposées par GNU Mailman. Gestion du filtre anti-spams. Indiquez si le revendeur pourra utiliser le filtre anti-spams SpamAssassin et personnaliser les paramètres de filtrage. Gestion de l'anti-virus. Indiquez si le revendeur pourra utiliser la protection anti-virus côté serveur pour filtrer les s entrants et sortants.

172 172 Gé rer vos clients Possibilité d'utiliser l'interface XML. Indiquez si le revendeur pourra gérer ses sites Web à distance en utilisant des applications spécifiques. L'interface XML peut être utilisée pour développer des applications personnalisées intégrées à des sites Web, qui peuvent être utilisées pour automatiser la configuration de comptes d'hébergement par exemple et le dimensionnement de services pour les clients qui souscrivent à des services d'hébergement à partir d'un site. Pour en savoir plus sur l'utilisation de l'interface XML du panneau de contrôle Parallels Plesk Panel (également appelée Parallels Plesk Panel API RPC), reportez-vous aux documents :http://download1.parallels.com/plesk/plesk9.0/doc/en-us/plesk-9.0-api-rpc-guide/ind ex.htm and Possibilité d'utiliser Sitebuilder. Indiquez si le revendeur pourra se servir de Sitebuilder pour créer et éditer ses sites Web. Gestion des pools d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le revendeur pourra créer et gérer ses pools d'applications IIS. Gestion des statistiques Web. Indiquez si le revendeur pourra gérer les statistiques Web de ses sites Web. Gestion des autres droits d'é criture/d'é dition (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le revendeur pourra gérer les autres droits d'écriture/d'édition pour leurs domaines. Vous avez besoin de ces droits si les applications Web des clients utilisent un fichier de base de données (comme Jet) qui se trouve à la racine des dossiers httpdocs ou httpsdocs. Veuillez noter que si vous choisissez cette option, cela peut gravement compromettre la sécurité du site web. Gestion des SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le revendeur pourra gérer les SSL partagés pour ses sites Web. Gestion de la page d'accueil. Indiquez si le revendeur pourra personnaliser sa page d'accueil. Possibilité de sé lectionner un serveur de base de donné es. Indiquez si le revendeur pourra sélectionner un serveur de base de données de chaque type pour créer ses bases de données, et non utiliser uniquement le serveur de base de données par défaut. Autoriser la sauvegarde et la restauration des donné es et l'utilisation. Indiquez si le revendeur pourra utiliser les outils du panneau de contrôle pour procéder à la sauvegarde et à la restauration de ses sites. Pour autoriser la sauvegarde de fichiers de sauvegarde sur le serveur, cochez la case Ré fé rentiel de serveurs. Pour permettre au revendeur d'utiliser n'importe quel serveur FTP pour stocker ses sauvegardes, cochez la case Ré pertoire FTP personnel. 9. Cliquez sur Suivant >>. 10. Allouez des adresses IP à l'utilisateur : sélectionnez les adresses IP puis cliquez sur Ajouter >>. 11. Cliquez sur Terminer. Maintenant, vous pouvez envoyer au revendeur l'url du panneau de contrôle et ses identifiants de connexion. Ajouter des comptes client pour les utilisateurs finaux des services d'hé bergement

173 Gé rer vos clients 173 Pour fournir un nouveau service d'hébergement Web àun client : 1. Pour inscrire votre propre client, allez dans Accueil> Comptes > Cré er un compte client. Pour inscrire un client d'un revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur > Clients > Cré er un compte client. 2. Complétez les coordonnées du Contact et les données de facturation. Le nom du Contact, le nom de login et le mot de passe sont des champs obligatoires. 3. Si vous avez déjà défini des templates de comptes utilisateurs, vous pouvez choisir le template qu'il vous faut dans le menu Sé lectionner un template. 4. Si le service de gestion et de création du site Web de Sitebuilder est installé sur le serveur, décochez la case Cré er un compte utilisateur correspondant dans Sitebuilder. 5. Cliquez sur Suivant >>. 6. Spécifiez les paramètres suivants : Politique de sur-utilisation. Indiquez ce qui doit être fait lorsque les allocations de l'espace disque et de la bande passante mensuelle (trafic) sont dépassées. Nous conseillons de paramétrer cette option en La sur-utilisation est autorisé e. Sinon, le compte utilisateur et les sites de l'utilisateur seront bloqués en cas de dépassement des limites des ressources. Remarque : La politique de surutilisation ne s'applique pas aux limites définies sur le volume des boîtes mail (quota de la boîte mail). C'est pourquoi, même si vous activez la surutilisation, assurez-vous d'allouer assez d'espace disque aux boîtes mail. Espace disque. Précisez l'espace disque total alloué au client (en méga-octets). Il inclut l'espace disque occupé par tous les fichiers associés aux domaines (sites Web) de l'utilisateur : contenus des sites Web, bases de données, applications, boîtes aux lettres, fichiers de log et de sauvegarde. Trafic. Total des données en mégaoctets qui peuvent être transférées depuis les sites Web du client pendant un mois. Domaines. Nombre total de noms de domaines (sites Web) que votre client pourra héberger sur le serveur. Ceci inclut non seulement les sites web hébergés sur ce serveur mais également les redirections de domaines qui pointent vers des sites web hébergés sur d'autres serveurs. Les alias de domaines (noms de domaine supplémentaires pour un site hébergé sur ce serveur) et les sous-domaines sont comptés à part et ne sont pas limités par ce type de ressource. Sous-domaines. Nombre total de sous-domaines que le client pourra héberger. Alias de domaine. Nombre total d'alternatives de noms de domaines que le client pourra utiliser pour ses sites Web. Utilisateurs Web. Nombre total de pages Web personnelles que votre client peut héberger pour d'autres utilisateurs sous ses domaines. Ce service est surtout utilisé par des établissements scolaires qui hébergent les pages personnelles de leurs étudiants et de leur personnel. Les adresses Web de ces pages sont généralement du genre Pour de plus amples détails, voir la section Héberger des pages Web personnelles.

174 174 Gé rer vos clients Comptes FrontPage (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre maximum supplémentaire de comptes Microsoft FrontPage que le client peut créer sur ses domaines. Comptes FTP Nombre maximum de comptes FTP supplémentaires que le client peut créer sur ses domaines. Boîtes mail. Nombre total de boîtes mail que le client peut héberger sur le serveur. Taille de la boîte aux lettres. Nombre total d'espace disque en kilo-octets qui est affecté pour stocker les s et les fichiers joints du répondeur automatique à chaque boîte aux lettres dans un domaine. Redirections de mails. Nombre total de redirections d' s à un même destinataire que le client peut configurer. Groupes de messagerie. Nombre total de redirections d' s à plusieurs destinataires que le client peut configurer. Ré pondeurs automatiques. Nombre total de répondeurs automatiques le client peut configurer. Listes de diffusion. Nombre total de listes de diffusion que votre client peut héberger sur le serveur. Pour pouvoir proposer des listes de diffusion aux utilisateurs, vous devez installer le programme GNU Mailman. Quota total de boîtes mail (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Donne (en mégaoctets) l'espace disque total disponible pour toutes les boîtes aux lettres se trouvant sur tous les domaines appartenant au client. Bases de donné es (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Nombre total de bases de données que le client peut héberger sur le serveur. Quotas des bases de donné es MySQL et des bases de donné es Microsoft SQL Server (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre maximum de bases de données MySQL et Microsoft SQL Server respectivement le client peut héberger sous sur ses domaines. Quotas des bases de donné es MySQL et des bases de donné es Microsoft SQL(disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Total (en mégaoctets) d'espace disque maximum que les bases de données MySQL et Microsoft SQL Server peuvent occuper sur des domaines appartenant au client. Connexions ODBC (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ODBC que le client peut utiliser sur ses domaines. Connexions ColdFusion DSN (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ColdFusion DSN que le client peut utiliser sur ses domaines. Applications Java. Nombre total d'applications Java ou d'applets qui peuvent être hébergés sur le serveur. Pools d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de pools d'applications IIS dédiés que le client peut affecter parmi ses domaines. Liens SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de liens SSL partagés que le client peut utiliser sur ses domaines.

175 Gé rer vos clients 175 Date d'expiration. Date limite de validité du compte d'hébergement. A l'issue de la période, tous les domaines (sites Web)de l'utilisateur seront suspendus, leurs services Web, FTP et de messagerie ne seront plus disponibles pour les internautes et l'utilisateur ne pourra pas se connecter au panneau de contrôle. Il est impossible de renouveler automatiquement la période de validité de comptes. Pour remettre les noms de domaines (sites Web) en service, vous devrez donc renouveler la période de validité du compte utilisateur à la main. Allez dans Clients > nom du client > Utilisation des ressources(dans le groupe Statistiques), indiquez un autre délai dans le champ Date d'expiration, cliquez sur OK, puis sur le raccourci Ré activer. 7. Cliquez sur Suivant >>. 8. Accordez les droits requis au client (si vous créez ce compte utilisateur sans utiliser de template de compte) : Accè s au panneau de contrô le. Indiquez si le client pourra accéder au panneau de contrôle pour gérer son compte et ses sites. Cré ation de domaines. Indiquez si le client pourra configurer des comptes d'hébergement pour de nouveaux sites. Gestion de l'hé bergement physique. Indiquez si le client pourra configurer des comptes d'hébergement, modifier les options du compte d'hébergement et activer et désactiver la prise en charge de langages de programmation et de script. Gestion des performances de l'hé bergement. Indiquez si le client pourra limiter l'utilisation de la bande passante et le nombre de connexions à son ou ses sites Web. Gestion du mode sé curisé PHP (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Indiquez si le client pourra désactiver le mode PHP sécurisé pour ses sites. Par défaut, PHP est configuré pour fonctionner en mode sécurisé avec des restrictions fonctionnelles. Pour en savoir plus sur le mode sécurisé de PHP, veuillez consulter Certaines applications Web peuvent ne pas fonctionner correctement quand le mode sécurisé est activé : En cas d'échec d'une application sur un site à cause du mode sécurisé, désactivez ce mode en décochant la case PHP 'safe_mode' activé dans les propriétés du compte d'hébergement (Domaines > nom du domaine > Paramè tre d'hé bergement Web). Gestion de l'accè s au serveur via SSH (disponible uniquement pour l'hébergement Linux) ou Gestion de l'accè s au serveur via Remote Desktop (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le revendeur pourra accéder au shell du serveur via les protocoles Secure Shell ou Remote Desktop. Notez qu'autoriser l'accès entraîne également des risques potentiels sur la sécurité du serveur. Attribution d'un quota de disque. Indiquez si le client pourra affecter des quotas durs sur l'espace disque pour ses sites Web. Gestion de sous-domaines. Indiquez si le client pourra configurer des sites supplémentaires sous ses domaines. Gestion d'alias de domaines. Indiquez si le client pourra configurer des noms de domaines alternatifs supplémentaires pour ses domaines. Gestion de la rotation des logs. Indiquez si le client pourra paramétrer la suppression et le recyclage des fichiers de log traités pour ses sites. Gestion du FTP Anonyme. Indiquez si le client pourra avoir un répertoire FTP dans lequel tous les utilisateurs pourront télécharger et envoyer des fichiers sans devoir saisir de login ni de mot de passe. Pour qu'il puisse utiliser le service FTP anonyme, un site web doit avoir une adresse IP dédiée.

176 176 Gé rer vos clients Gestion des comptes FTP. Précisez si le client pourra créer et gérer des comptes FTP supplémentaires. Gestion du planificateur. Indiquez si le client pourra programmer des tâches dans le système. Les tâches planifiées peuvent servir pour lancer des scripts ou des utilitaires d'après un planning. Ré glages des limites. Indiquez si le client pourra changer les allocations de ressources pour son compte et ses sites. Gestion de la zone DNS. Précisez si le client pourra gérer les zones DNS de ses domaines. Gestion d'applications Java. Indiquez si le client pourra installer des applications Java et des applets sur des sites web en passant par le panneau de contrôle. Gestion de listes de diffusion. Indiquez si le client pourra utiliser des listes de diffusion. Gestion du filtre anti-spams. Indiquez si le client pourra utiliser le filtre anti-spams de SpamAssassin. Gestion de l'anti-virus. Indiquez si le client pourra utiliser la protection anti-virus côté serveur pour filtrer les s entrants et sortants. Fonctions de sauvegarde et de restauration des donné es. Indiquez si le client pourra utiliser les outils du panneau de contrôle pour procéder à la sauvegarde et à la restauration de ses sites. Pour les comptes d'hébergement Linux, vous devez également cocher les case suivantes : Pour lui permettre de stocker des fichiers de sauvegarde sur le serveur, cochez la case ré fé rentiel local ; pour permettre au client de se servir de n'importe quel serveur FTP pour stocker ses fichiers de sauvegarde, cochez la case ré fé rentiel (FTP) distant. Possibilité d'utiliser l'interface XML. Indiquez si le client pourra gérer ses sites Web à distance en utilisant des applications spécifiques. L'interface XML peut être utilisée pour développer des applications personnalisées intégrées à des sites Web, qui peuvent être utilisées pour automatiser la configuration de comptes d'hébergement par exemple et le dimensionnement de services pour les clients qui souscrivent à des services d'hébergement à partir d'un site. Pour en savoir plus sur l'utilisation de l'interface XML du panneau de contrôle Parallels Plesk Panel (également appelée Parallels Plesk Panel API RPC), reportez-vous aux documents :http://download1.parallels.com/plesk/plesk9.0/doc/en-us/plesk-9.0-api-rpc-guide/ind ex.htm and Possibilité d'utiliser Sitebuilder. Indiquez si le client pourra se servir de Sitebuilder pour créer et éditer ses sites Web. Gestion des pools d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le client pourra créer et gérer ses pools d'applications IIS. Gestion des statistiques Web. Indiquez si le client pourra gérer les statistiques Web de ses domaines. Gestion des autres droits d'é criture/d'é dition (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le client pourra gérer d'autres droits d'écriture/d'édition pour ses domaines. Vous avez besoin de ces droits si les applications Web des clients utilisent un fichier de base de données (comme Jet) qui se trouve à la racine des dossiers httpdocs ou httpsdocs. Veuillez noter que si vous choisissez cette option, cela peut gravement compromettre la sécurité du site web.

177 Gé rer vos clients 177 Gestion des SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si le client pourra gérer les SSL partagés pour ses domaines. Gestion de la page d'accueil. Indiquez si le client pourra personnaliser sa page d'accueil. Possibilité de sé lectionner un serveur de base de donné es. Indiquez si le client pourra sélectionner un serveur de base de données de chaque type pour créer ses bases de données, et non utiliser uniquement le serveur de base de données par défaut. 9. Cliquez sur Suivant >>. 10. Allouez des adresses IP à l'utilisateur : sélectionnez les adresses IP puis cliquez sur Ajouter >>. 11. Cliquez sur Terminer. Maintenant, vous pouvez envoyer à votre client l'url du panneau de contrôle et ses identifiants de connexion. Modifier des comptes utilisateurs Pour ajouter ou supprimer une adresse IP du pool d'ip d'un utilisateur : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur. Pour un compte Utilisateur d'hébergement, allez dans Clients > nom du client. 2. Dans le groupe Outils supplé mentaires, sélectionnez Adresses IP. Pour attribuer une adresse IP, cliquez sur Ajouter une adresse IP, sélectionnez l'adresse ou les adresses (pour sélectionner plusieurs adresses IP, appuyez sur la touche Ctrl du clavier et maintenez-la enfoncée puis cliquez avec le bouton gauche de la souris sur les adresses voulues) dans la zone IP libres puis cliquez sur OK. Pour retirer une adresse IP, cochez la case qui convient puis cliquez sur Supprimer. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Pour affecter un certificat SSL à une adresse IP, cliquez sur l'adresse qu'il vous faut, choisissez le certificat dans le menu Certificat SSL puis cliquez sur OK. Pour définir quel site web s'ouvrira quand les utilisateurs appelleront la ressource Web stockée sur votre serveur en saisissant une adresse IP (valable uniquement pour les sites partageant la même adresse IP), cliquez sur le chiffre dans la colonne Hé bergement, sélectionnez le nom du domaine dont vous avez besoin puis cliquez sur Prendre par dé faut. Pour mettre àjour les données du Contact ou modifier le mot de passe permettant d'accéder au panneau de contrôle : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur. Pour un compte Utilisateur d'hébergement, allez dans Clients > nom du client. 2. Cliquez sur Donné es personnelles (dans le groupe Compte). 3. Donnez les informations demandées puis cliquez sur OK.

178 178 Gé rer vos clients Pour changer le mot de passe d'un utilisateur FTP : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine> Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web). 2. Saisissez le nouveau mot de passe dans les zones de saisie Nouveau mot de passe FTP et Confirmer le mot de passe. 3. Cliquez sur OK. Pour modifier les droits d'un utilisateur àexécuter des opérations via le panneau de contrôle : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur. Pour un compte Utilisateur d'hébergement, allez dans Clients > nom du client. 2. Cliquez sur Droits (dans le groupe Compte). 3. Spécifiez les droits nécessaires puis cliquez sur OK. Pour changer les limites d'utilisation pour un compte utilisateur, procédez comme suit : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur. Pour un compte Utilisateur d'hébergement, allez dans Clients > nom du client. 2. Cliquez sur Utilisation des ressources (dans le groupe Statistiques). 3. Définissez les ressources que vous voulez allouer puis cliquez sur OK. Pour modifier la langue d'interface et le skin du panneau de contrôle de l'utilisateur : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur. Pour un compte Utilisateur d'hébergement, allez dans Clients > nom du client. 2. Cliquez sur Pré fé rences d'interface (dans le groupe Compte). 3. Précisez la langue d'interface, le skin, les templates à utiliser pour la personnalisation de l'interface puis cliquez sur OK. Dans cette section : Procéder aux mêmes modifications sur plusieurs comptes utilisateur Modifier les comptes pour les administrateurs de domaines

179 Gé rer vos clients 179 Procé der aux mê mes modifications sur plusieurs comptes utilisateur Pour modifier les options d'hébergement de plusieurs comptes utilisateur d'un seul coup : 1. Sélectionnez les comptes utilisateur requis. Cliquez sur le raccourci Revendeurs dans le volet de navigation puis cochez les cases correspondant aux comptes concernés si vous voulez modifier plusieurs comptes revendeur d'un seul coup. ou Cliquez sur le raccourci Clients dans le volet de navigation puis cochez les cases correspondant aux comptes concernés si vous voulez modifier plusieurs comptes clients d'un seul coup. 2. Cliquez sur Modifier. 3. Dans la rubrique Droits (visible uniquement quand vous éditez des comptes utilisateurs), vous pouvez voir la liste de tous les droits accordés aux clients. Pour modifier la possibilité pour les clients de réaliser certaines actions, cochez le bouton radio approprié pour Activer, Dé sactiver ou Ne pas modifier pour laisser les choses telles quelles. 4. A la rubrique Limites, vous pouvez voir la liste de toutes les limites des comptes d'hébergement. Pour modifier une limite donnée, sélectionnez la zone de liste déroulante qui convient à gauche de la liste. Faites les réglages qui conviennent : Cochez la case Illimité pour supprimer la limite correspondante. Sélectionnez l'option Valeur puis tapez la valeur numérique pour définir la limite correspondante pour la valeur indiquée. Activez l'option Augmenter (+), choisissez le type de valeur (unités spécifiques ou pourcentage) puis tapez la valeur numérique pour augmenter la limite correspondante par la valeur indiquée (en unités ou en pourcentage). Activez l'option Ré duire (-), choisissez le type de valeur (unités spécifiques ou pourcentage) puis tapez la valeur numérique pour réduire la limite correspondante par la valeur indiquée (en unités ou en pourcentage). Laissez la valeur sur Ne pas changer pour ne rien changer. 5. A la rubrique Hé bergement (visible uniquement quand vous éditez des comptes d'administrateurs de domaines), vous pouvez voir la liste des paramètres d'hébergement. Pour modifier la disponibilité d'une certaine fonction du domaine, sélectionnez le bouton approprié d'une option : Activer, Dé sactiver, ou Ne pas modifier pour ne rien changer.

180 180 Gé rer vos clients 6. A la rubrique Pré fé rences, vous pouvez voir la liste des préférences du compte d'hébergement. Pour configurer un paramètre particulier des préférences pour les clients ou domaines, sélectionnez le bouton approprié d'une option : Activer, Dé sactiver, ou Ne pas modifier pour ne rien changer. 7. Dans la rubrique Services (visible uniquement quand vous changez des comptes d'administrateurs de domaines), vous pouvez définir la disponibilité des différents services pour domaines. Pour ce faire, sélectionnez un bouton approprié d'une option : Activer, Dé sactiver, ou Ne pas modifier pour ne rien changer. 8. Cliquez sur OK.

181 Gé rer vos clients 181 Modifier les comptes pour les administrateurs de domaines Pour permettre àun administrateur de domaines d'accéder au Control Panel : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Accè s Administrateur de domaines (dans le groupe Administration de domaines). 2. Cochez la case Accorder le droit d'accè s en tant qu'administrateur du domaine, saisissez le mot de passe permettant d'accéder au panneau de contrôle (le nom de login de l'administrateur du domaine est toujours le nom de son domaine), complétez le profil et définissez les opérations que l'utilisateur aura le droit d'exécuter via son panneau de contrôle. 3. Cliquez sur OK. Pour mettre àjour les données du Contact ou modifier le mot de passe permettant d'accéder au panneau de contrôle : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Donné es personnelles (dans le groupe Administration de domaines). 2. Appliquez les changements requis puis cliquez sur OK. Pour changer le mot de passe d'un utilisateur FTP : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web). 2. Saisissez le nouveau mot de passe dans les zones de saisie Nouveau mot de passe FTP et Confirmer le mot de passe. 3. Cliquez sur OK. Pour modifier les droits d'un administrateur de domaines àexécuter des opérations via le panneau de contrôle : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Accè s Administrateur de domaines (dans le groupe Administration de domaines). 2. Appliquez les changements requis puis cliquez sur OK. Pour allouer plus de ressources àl'administrateur de domaines (propriétaire du site) : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Utilisation des ressources (dans le groupe Statistiques). 2. Définissez les ressources que vous voulez allouer puis cliquez sur OK.

182 182 Gé rer vos clients Pour modifier la langue d'interface et le skin du panneau de contrôle de l'utilisateur : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Accè s Administrateur de domaines (dans le groupe Administration de domaines). 2. Précisez la langue d'interface, le skin, les templates à utiliser pour la personnalisation de l'interface puis cliquez sur OK. Convertir les comptes revendeur en comptes client Avant de convertir un compte revendeur en compte client (compte utilisateur d'hébergement Web sans fonctions de revente), vous devez transférer tous les comptes utilisateur (comptes client) qui appartiennent aux clients des revendeurs vers un autre revendeur. C'est seulement après que vous pouvez convertir le compte revendeur en compte client. Pour transférer les comptes client vers un autre revendeur : 1. Allez dans Revendeurs> nom du revendeur > Clients > Affecter un nouveau proprié taire pour les comptes clients. 2. Pour sélectionner tous les comptes client, cochez la case au niveau de l'en-tête de la colonne de gauche puis cliquez sur Suivant >>. 3. Sélectionnez le bouton option correspondant au nom du nouveau propriétaire puis cliquez sur Suivant >>. 4. Vérifiez les informations sur les changements apportés aux paramètres du compte utilisateur puis cliquez sur OK. Pour convertir un compte revendeur en compte client : 1. Allez dans Revendeurs. 2. Cochez la case correspondant au compte du revendeur que vous voulez convertir en compte client. 3. Cliquez sur Convertir en clients. 4. Cliquez sur OK.

183 Gé rer vos clients 183 Convertir les comptes client en comptes revendeur Pour convertir un compte client en compte revendeur : 1. Allez dans Clients. 2. Cochez la case correspondant au compte utilisateur que vous voulez convertir en compte revendeur. 3. Cliquez sur Convertir en revendeurs. Convertir les comptes administrateur de domaines en comptes client Pour convertir un compte administrateur de domaines en compte client : 1. Allez dans Domaines. 2. Cochez la case correspondant au compte administrateur de domaines que vous voulez convertir en compte client. 3. Cliquez sur Convertir en clients. 4. Vérifiez les informations sur les changements apportés au compte utilisateur puis cliquez sur OK. Afficher les rapports de soldes de comptes dans le systè me de facturation Si vous avez installé et configuré le système Parallels Plesk Panel Billing, tel qu'il est décrit dans la documentation disponible via vous pouvez voir les rapports de soldes des comptes de vos clients. Pour afficher le rapport du solde de compte d'un utilisateur : 1. Cliquez sur Clients. 2. Localisez le compte utilisateur et cliquez sur le raccourci correspondant dans la colonne Solde.

184 184 Gé rer vos clients Suspendre des comptes utilisateurs et lever la suspension Pour suspendre un compte utilisateur et les sites de l'utilisateur : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur. Pour un compte Utilisateur d'hébergement, allez dans Clients > nom du client. 2. Cliquez sur Suspendre. L'accès au panneau de contrôle sera bloqué pour l'utilisateur et ses clients (propriétaires de sites). Les domaines (sites Web) de l'utilisateur seront suspendus, leurs services Web, FTP et de messagerie ne seront plus accessibles pour les internautes. Pour annuler la suspension d'un compte utilisateur et des sites de l'utilisateur : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs > nom du revendeur. Pour un compte Utilisateur d'hébergement, allez dans Clients > nom du client. 2. Cliquez sur Ré activer. Pour suspendre un compte d'administrateur de domaine et du domaine (site Web) : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine. 2. Cliquez sur Suspendre. Le domaine (site Web) sera suspendu, ses services Web, FTP et de messagerie ne seront plus disponibles pour les internautes et le propriétaire du domaine ne pourra plus se connecter au panneau de contrôle. Pour interrompre la suspension d'un compte d'administrateur de domaine et le domaine (site Web) : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine. 2. Cliquez sur Ré activer.

185 Gé rer vos clients 185 Supprimer des comptes utilisateurs Pour supprimer un compte utilisateur et les sites de l'utilisateur : 1. Pour un compte revendeur, allez dans Revendeurs. Pour un compte utilisateur, allez dans Clients. 2. Cochez la case correspondant au compte utilisateur que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer. 3. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Le compte utilisateur et tous les sites de l'utilisateur seront retirés du serveur. Pour supprimer un compte Administrateur de domaines avec son site 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cochez la case correspondant au domaine (site Web) que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer. 3. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Le compte d'administrateur du domaine et toutes les données relatives au domaine (site Web) seront supprimés du serveur.

186 186 Gé rer vos clients Hé berger des sites Web Dans cette section : Obtenir des noms de domaine Configurer un compte d'hébergement pour un site Web Créer et publier un Site Prévisualiser un site Configurer ASP.NET (Hébergement Windows) Configurer la version PHP pour un domaine (Hébergement Windows) Déployer des bases de données Accéder aux données à partir de bases de données externes (Hébergement Windows) Configurer les DSN pour Adobe ColdFusion (Hébergement Windows) Installer des applications Utiliser le pool d'applications IIS (Hébergement Windows) Sécuriser des sites Web Organiser la structure d'un site avec des sous-domaines Configurer des noms de domaine supplémentaires pour un site (alias de domaine) Utiliser les répertoires virtuels (Hébergement Windows) Héberger des pages Web personnelles sur votre serveur Web Configurer l'accès FTP anonyme au serveur Personnaliser les messages d'erreur du serveur Web (Hébergement Linux) Personnaliser les messages d'erreur du serveur Web (Hébergement Windows) Personnaliser la configuration de la zone DNS de domaines Gérer des sites avec des serveurs de noms externes Transformer un hébergement Web de type physique en redirection Gérer des noms de domaines pour des sites hébergés sur d'autres serveurs (redirection de domaines) Transférer des domaines d'un compte utilisateur à un autre Mettre à jour les comptes d'hébergement de site Web Suspendre ou réactiver les sites Web Supprimer les sites Web Utiliser les services de messagerie

187 Gé rer vos clients 187 Obtenir des noms de domaine Avant de publier un site vers Internet, vous devez déposer votre nom de domaine unique auprès d'un organisme d'enregistrement de noms de domaines. Configurer un compte d'hé bergement pour un site Web Pour héberger un site web sur le serveur : 1. Allez dans Accueil > Domaines > Cré er le domaine. 2. Sélectionnez le compte utilisateur auquel le site appartient (cliquez sur un bouton option à gauche du nom de l'utilisateur). 3. Cliquez sur Suivant >>. 4. Indiquez le nom de domaine tel que vous venez de le déposer. Ne décochez pas la case www si vous voulez autoriser les utilisateurs à accéder au site en utilisant une URL générale et usuelle de type Le fait que l'alias www précède un nom de domaine ne vous coûtera rien mais il permettra aux utilisateurs d'accéder au site, et ce peu importe ce qu'ils tapent dans leurs navigateurs : et votre-domaine.com vous dirigeront tous les deux vers le même site. 5. Si vous avez plusieurs adresses IP parmi lesquelles vous pouvez choisir, sélectionnez l'adresse dont vous avez besoin dans le menu Affecter une adresse IP. Souvenez-vous que les sites d'e-commerce doivent avoir une adresse IP dédiée (qu'ils ne partagent pas avec d'autres sites) pour pouvoir implémenter le chiffrement Secure Sockets Layer de données. Une fois votre site Web configuré, vous pourrez lui affecter une autre adresse IP si nécessaire. Notez qu'après avoir changé l'adresse IP d'un site, vous ne pourrez pas atteindre votre domaine/site et les mails envoyés aux boîtes mail sous votre domaine ne les atteindront pas jusqu'à ce que les informations sur la nouvelle adresse IP soient propagées dans le système DNS. Cela peut prendre un ou deux jours. 6. Si vous aviez déjà créé un template de domaine pour ce client et défini préalablement toutes les options d'hébergement ainsi que l'utilisation maximum possible des ressources (comme décrit au chapitre Simplifier la configuration de domaines et de sites Web (à la page 154)), choisissez le template qu'il vous faut dans le champ Utiliser des paramè tres de template de domaines. 7. Cochez les cases Messagerie et DNS. 8. Activez l'option Hé bergement du site Web pour héberger le site Web sur cette machine.

188 188 Gé rer vos clients Pendant que cette procédure se termine, votre panneau de contrôle configurera le serveur de nom de domaine sur cette machine pour qu'il serve le nouveau nom de domaine et préparera le serveur Web pour qu'il serve le nouveau site Web : un nouveau fichier de zone avec des enregistrements de ressources appropriés viendra s'ajouter aux fichiers de configuration du DNS, un espace Web sera créé dans le répertoire du serveur Web et les comptes utilisateurs nécessaires seront créés sur le serveur. Remarque : Si le site est hébergé sur une autre machine, et si vous voulez configurer le serveur DNS de votre panneau de contrôle pour qu'il ne gère que la zone DNS de ce site, activez l'option Redirection par cadre ou l'option Redirection standard. Dans le cadre d'une redirection standard, l'utilisateur est redirigé vers le site et l'url réelle du site apparaît dans le navigateur de l'utilisateur, si bien que l'utilisateur sait toujours qu'il est redirigé vers une autre URL. Dans le cadre d'une redirection par cadre, l'utilisateur est redirigé vers le site sans savoir qu'en fait le site se trouve ailleurs. Par exemple : votre client possède un site web personnel gratuit auprès de son FAI ou un hôte Web gratuit et l'adresse du site Web est Le client a acheté un nom de domaine de deuxième niveau et veut que vous établissiez une redirection sur son site Web. Dans pareil cas, vous choisirez normalement le service Redirection par cadre. Pour de plus amples détails, veuillez consulter le chapitre Gérer des noms de domaines pour des sites hébergés sur d'autres serveurs (redirection de domaines) (à la page 282). 9. Tapez le nom d'utilisateur et le mot de passe qui sera utilisé pour envoyer le contenu du site Web via FTP et Microsoft FrontPage (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). 10. Cliquez sur Suivant >>. 11. Spécifiez les paramètres suivants : Prise en charge de SSL. Le chiffrement Secure Sockets Layer est généralement utilisé pour protéger la transmission de données sensibles lors de transactions en ligne sur des sites Web d'e-commerce exploités sur des adresses IP dédiées. Les certificats SSL qui font partie du processus de chiffrement concernent généralement un seul nom de domaine sur une adresse IP unique, donc tout site qui a besoin d'une protection SSL doit être hébergé sur une adresse IP dédiée. Exception : les sous-domaines, que vous pouvez protéger avec un certificat générique. Installer un certificat SSL sur un serveur Web qui héberge plusieurs sites Web avec différents noms de domaines sur une même adresse IP (hébergement mutualisé ou basé sur le nom) est possible sur le plan technique mais fortement déconseillé : l'encodage sera effectué mais les utilisateurs recevront des messages d'avertissement lorsqu'ils essaieront de se connecter au site sécurisé. Pour autoriser le chiffrement SSL pour des sites Web, cochez la case Prise en charge de SSL. Utiliser un ré pertoire unique pour hé berger le contenu SSL ou non-ssl (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Par défaut, quand les utilisateurs passent par leurs comptes FTP pour publier leurs sites, ils doivent charger le contenu web qui doit être accessible via des connexions sécurisées dans le répertoire httpsdocs, et le contenu qui doit être accessible via une connexion HTTP standard, dans le répertoire httpdocs. Pour faciliter la publication de tous les contenus depuis un lieu unique le répertoire httpdocs, cochez la case Utiliser un seul ré pertoire pour stocker les contenus SSL et non-ssl.

189 Gé rer vos clients 189 FTP Login et Mot de passe FTP (disponible uniquement pour l'hébergement Linux) ou Login FTP/Microsoft FrontPage et Mot de passe FTP/Microsoft FrontPage (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez le nom d'utilisateur et le mot de passe qui seront utilisés pour publier le site sur le serveur via FTP ou Microsoft FrontPage. Tapez de nouveau le mot de passe dans la zone Confirmer le mot de passe. Quota de disque dur (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Précisez l'espace disque total alloué à l'espace Web de ce site (en mégaoctets). C'est ce qu'on appelle le quota de disque dur qui empêchera d'écrire plus de fichiers dans l'espace Web lorsque la limite sera atteinte. Quand un utilisateur essaiera de mettre des fichiers en mémoire, le message d'erreur "Plus d'espace disque" apparaîtra. Les quotas de disque dur doivent être activés au niveau du système d'exploitation du serveur. Donc, si vous voyez le message "Ce quota de disque dur n'est pas pris en charge" à droite du champ Quota de disque dur, alors que vous voulez utiliser les quotas de disque dur, connectez-vous au shell du serveur et exécutez la commande quotaon -a. Accè s au serveur via SSH (disponible uniquement pour l'hébergement Linux) ou Accè s au serveur via Remote Desktop (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Cela permet au propriétaire d'un site d'envoyer en toute sécurité des contenus web au serveur via une connexion Secure Socket Shell ou Remote Desktop. Donner accès au serveur pose toutefois un risque potentiel pour la sécurité du serveur. Nous vous conseillons par conséquent de ne pas autoriser l'accès au shell et de ne définir cette l'option comme étant Interdit. Cré er et publier un site Web à l'aide de Sitebuilder Cela permet à un propriétaire de site de créer et de gérer son site Web à l'aide du programme Sitebuilder installé sur votre serveur. Prise en charge de Microsoft FrontPage. Microsoft FrontPage est un utilitaire pour l'édition de sites Web très populaire. Pour permettre aux utilisateurs de publier et de modifier leurs sites via Microsoft FrontPage, cochez les options Support Microsoft FrontPage,Support Microsoft FrontPage via SSL, et RemoteFrontPage. Services. Indiquez les langages de script et de programmation suivants qui devront être pris en charge par le serveur Web : Active Server Pages (ASP), Server Side Includes (SSI), préprocesseur hypertexte PHP (PHP), Common Gateway Interface (CGI), Fast Common Gateway Interface, Perl, Python, ColdFusion et le langage de script Miva nécessaire pour activer les solutions e-commerce Miva. Par défaut, PHP est configuré pour fonctionner en mode sécurisé avec des restrictions fonctionnelles. Pour en savoir plus sur le mode sécurisé de PHP, veuillez consulter Certaines applications Web peuvent ne pas fonctionner correctement quand le mode sécurisé est activé : En cas d'échec d'une application sur votre site à cause du mode sécurisé, désactivez ce mode en décochant la case PHP 'safe_mode' activé dans les propriétés du compte d'hébergement (Domaines > nom du domaine > WebParamè tre d'hé bergement Web). Statistiques Web. Pour permettre au propriétaire du site Web de voir les informations sur le nombre de personnes qui sont venues sur votre site et sur les pages qu'elles ont consultées, sélectionnez le programme de statistiques depuis le menu Statistiques Web puis cochez la case accessible via le ré pertoire /plesk-stat/webstat proté gé par un mot de passe. Le logiciel de statistiques de votre choix sera alors installé. Ce logiciel générera des rapports et les stockera dans le répertoire protégé par un mot de passe. Ce propriétaire de site Web/domaine pourra ensuite accéder aux statistiques Web sur l'url suivante : https://votre-domaine.com/plesk-stat/webstat à l'aide du mot de passe et du login du compte FTP.

190 190 Gé rer vos clients Remarque : Lorsque vous basculez d'un programme de statistiques à un autre, tous les rapports créés par le précédent programme de statistiques sont supprimés et les nouveaux sont créés en concordance avec les informations lues à partir des fichiers log conservés dans le serveur. Autrement dit, si vous configurez le système (sur Domaines > nom du domaine > Gestionnaire de logs > Rotation des logs) afin de ne conserver les fichiers log que pendant le dernier mois, les statistiques Web ne seront donc conservées que pendant le dernier mois. Documents d'erreurs personnalisé s. Lorsque des internautes visitant un site demandent des pages que le serveur Web ne trouve pas, le serveur Web génère et affiche une page HTML standard contenant un message d'erreur. Si vous voulez créer vos propres pages d'erreurs et les utiliser sur votre serveur Web ou autoriser vos clients à le faire, cochez la case Documents d'erreurs personnalisé s. Autres droits d'é criture/d'é dition (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Vous avez besoin de cette option si les applications Web d'un domaine utiliseront un fichier de base de données (comme Jet) qui se trouve à la racine des dossiers httpdocs ou httpsdocs. Veuillez noter que si vous choisissez cette option, cela peut gravement compromettre la sécurité du site web. Utiliser le pool d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Cette option vous donne la possibilité d'utiliser un pool d'applications IIS dédié pour les applications Web installées sur un domaine. Le recours à un pool d'applications IIS dédié permet d'améliorer sensiblement la stabilité des applications Web d'un domaine grâce au mode d'isolation du processus de travail. Dans ce mode, chaque site Web qui est hébergé sur le serveur peut ainsi allouer un pool de processus distinct à l'exécution de ses applications Web. De cette façon, le mauvais fonctionnement d'une application n'entraînera pas l'arrêt de toutes les autres. Ceci s'avère très utile quand vous utilisez un Pack d'hébergement mutualisé. 12. Cliquez sur Suivant >>. 13. Spécifiez les paramètres suivants : Politique de sur-utilisation. Indiquez ce qui doit être fait pour le site lorsque les limites du trafic et de l'espace Web sont dépassées : Pour bloquer le site, sélectionnez La sur-utilisation n'est pas autorisé. Pour autoriser le site à opérer, sélectionnez l'option La sur-utilisationest autorisé. Cochez la case Notifiez le proprié taire du domaine lorsqu'il atteint les limites des ressources : Une fois la limite d'utilisation des ressources indiquée atteinte, Parallels Plesk Panel enverra une notification à l'adresse mail du compte client approprié (par défaut) ou au compte de l'administrateur de domaine si cela est indiqué sur Accueil > Notifications (dans le groupe Logs & Statistiques ) > Les limites d'utilisation des ressources ont é té dé passé es par le domaine. Remarque : La politique de surutilisation ne s'applique pas aux limites définies sur le volume des boîtes mail (quota de la boîte mail). C'est pourquoi, même si vous activez la surutilisation, assurez-vous d'allouer assez d'espace disque aux boîtes mail. Espace disque. Espace disque total alloué au compte d'hébergement associé au domaine. Ce chiffre est donné en mégaoctets. Il inclut l'espace disque occupé par tous les fichiers associés au domaine/site Web : contenus des sites Web, bases de données, applications, boîtes aux lettres, fichiers de log et de sauvegarde. Trafic. Total des données en mégaoctets qui peuvent être transférées depuis le site Web pendant un mois.

191 Gé rer vos clients 191 Sous-domaines. Nombre de sous-domaines qu'il est possible d'héberger sur ce domaine. Alias de domaine. Nombre d'alternatives de noms de domaines que le propriétaire d'un site pourra utiliser en tout pour son site Web. Utilisateurs Web. Nombre de pages Web personnelles que le propriétaire du domaine peut héberger en tout sur son domaine. Ce service est surtout utilisé par des établissements scolaires qui hébergent les pages personnelles de leurs étudiants et de leur personnel. Les adresses Web de ces pages sont généralement du genre Si vous voulez autoriser l'exécution de scripts intégrés sur des pages Web personnelles, cochez également la case Autoriser les scripts des utilisateurs Web. Pour de plus amples détails, voir la section Héberger des pages Web personnelles. Comptes FrontPage (uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre de comptes Microsoft FrontPage en plus qui peuvent être créés au maximum sur un domaine. Comptes FTP Nombre de comptes FTP en plus qui peuvent être créés au maximum dans un domaine. Boîtes mail. Nombre de boîtes aux lettres qu'il est possible d'héberger sur un domaine. Taille de la boîte aux lettres. Nombre total d'espace disque en kilo-octets qui est affecté pour stocker les s et les fichiers joints du répondeur automatique à chaque boîte aux lettres dans un domaine. Redirections de mails. Nombre de redirections d' s qu'il est possible d'utiliser sur un domaine. Groupes de messagerie. Nombre de groupes de messagerie qu'il est possible d'héberger sur un domaine. Ré pondeurs automatiques. Nombre de répondeurs automatiques qu'il est possible de mettre en place sur un domaine. Listes de diffusion. Nombre de listes de diffusion que le propriétaire du domaine peut avoir sur son domaine. Les listes de diffusion sont gérées par le logiciel GNU Mailman qui peut être installé sur le serveur, mais pas obligatoirement. S'il n'est pas installé et que vos clients aimeraient l'utiliser, songez à l'installer. Pour permettre l'utilisation de listes de diffusion, vous devez cocher la case Listes de diffusion en dessous de la section Préférences. Quota total de boîtes mail (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Donne (en mégaoctets) l'espace disque total disponible pour toutes les boîtes aux lettres se trouvant sur tous les domaines appartenant au client. Bases de donné es (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Nombre de bases de données qu'il est possible d'héberger pour ce site. Bases de donné es MySQL. Nombre de bases de données qu'il est possible d'héberger sur un domaine. Quota des bases de donné es MySQL et quota des bases de donné es Microsoft SQL. Total d'espace disque maximum en giga-octets les bases de données MySQL et Microsoft SQL Server peuvent occuper dans un domaine. Bases de donné es du serveur SQL Microsoft. Nombre de bases de données Microsoft SQL Server qui peuvent être hébergées au maximum sur un domaine. Connexions ODBC (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions ODBC qui peuvent être utilisées dans un domaine.

192 192 Gé rer vos clients Connexions ColdFusion DSN (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de connexions DSN ColdFusion qui peuvent être utilisés dans un domaine. Applications Java. Nombre d'applications Java ou d'applets que le propriétaire du domaine peut installer en tout sur un domaine. Liens SSL partagé s (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Nombre total de liens SSL partagé qui peuvent être utilisés dans un domaine. Date d'expiration. Précisez la date limite de validité d'un compte d'hébergement. A l'issue de la période, le domaine (site Web) sera suspendu, ses services Web, FTP et de messagerie ne seront plus disponibles pour les internautes et le propriétaire du domaine ne pourra plus se connecter au panneau de contrôle. Il n'est pas possible de renouveler automatiquement la période de validité de comptes d'hébergement. Pour remettre le nom de domaine/site Web en service, vous devrez donc renouveler la période de validité du compte d'hébergement à la main : Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation puis sur le nom du domaine dont vous avez besoin puis sur l'icône Utilisation des ressources indiquez une autre période dans le champ Date d'expiration, cliquez sur OK, puis sur l'icône Ré activer (Domaines > nom du domaine > Ré activer). 14. Cliquez sur Terminer. Votre serveur est maintenant prêt pour abriter le nouveau site Web et le propriétaire du site peut publier son site sur le serveur. Pour savoir comment publier un site Web, veuillez consulter la section Créer et publier un site de ce guide. Remarque : Si vous avez transféré ce nom de domaine à partir d'un hôte Web, vous devrez mettre à jour l'adresse DNS de l'hôte avec le registrar du nom de domaine afin qu'elle redirige vers vos serveurs DNS : connectez-vous au site Web de votre registrar, localisez les formulaires utilisés pour gérer les pointeurs d'hôte du domaine puis remplacez les paramètres actuels de l'hôte DNS par les noms d'hôtes de vos serveurs de nom. Les données relatives aux nouveaux serveurs de noms se répandront dans tout le système DNS en 48 heures. Si vous avez déposé plusieurs noms de domaines et que vous voulez qu'ils pointent vers un site hébergé sur ce serveur, vous devez configurer des alias de domaines. Pour de plus amples détails, veuillez consulter la section Configurer des noms de domaine supplémentaires pour un site (alias de domaine) (à la page 254). S'il vous faut héberger sur votre machine plusieurs domaines qui doivent pointer sur un site hébergé sur un autre serveur, vous devez mettre en place une redirection de domaines. Pour de plus amples détails, veuillez consulter le chapitre Gérer des noms de domaines pour des sites hébergés sur d'autres serveurs (redirection de domaines) (à la page 282). Dans cette section : Autoriser le propriétaire d'un site à se connecter au panneau de contrôle

193 Gé rer vos clients 193 Autoriser le proprié taire d'un site à se connecter au panneau de contrô le Pour autoriser le propriétaire d'un site àse connecter au panneau de contrôle pour gérer son site Web : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Accè s Administrateur de domaines (dans le groupe Administration de domaines). 2. Cochez la case Donner accè s à l'administrateur du domaine. 3. Tapez le mot de passe qu'il faudra saisir pour accéder au panneau de contrôle du propriétaire du site. Pour des raisons de sécurité, le mot de passe doit faire plus de 8 caractères, et il doit contenir une combinaison de lettres, de chiffres et de signes de ponctuation ; sont à éviter les mots du dictionnaire et les noms propres.. 4. Indiquez les paramètres associés à l'apparence du panneau de contrôle de l'utilisateur, si vous le souhaitez : langue de l'interface, le thème (skin), le nombre max. de caractères qui peuvent apparaître sur les boutons situés dans le panneau de contrôle du propriétaire du site. 5. Ne décochez pas la case Autoriser les sessions multiples pour permettre au propriétaire du site d'ouvrir plusieurs sessions dans le panneau de contrôle. 6. Ne décochez pas la case Empê cher les utilisateurs de travailler dans le panneau de contrô le jusqu'à ce que les é crans de l'interface soient complè tement chargé s. Ceci empêchera les utilisateurs de soumettre des données ou d'exécuter des actions avant que le panneau de contrôle ne soit prêt à les accepter. 7. Indiquez quelles actions le propriétaire du site pourra exécuter dans son panneau de contrôle : Gestion de l'hé bergement physique. Autoriser ou non le contrôle intégral du compte d'hébergement et de l'espace Web. Gestion des paramè tres de performances de l'hé bergement (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si l'utilisateur pourra limiter l'utilisation de la bande passante et le nombre de connexions à son site Web. Gestion du mot de passe FTP (disponible uniquement pour l'hébergement Linux). Indiquez si l'utilisateur pourra gérer le mot de passe FTP. Gestion de l'accè s au serveur via SSH (disponible uniquement pour l'hébergement Linux) ou Gestion de l'accè s au serveur via Remote Desktop (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si l'utilisateur pourra accéder au shell du serveur via les protocoles Secure Shell ou Remote Desktop. Notez qu'autoriser l'accès entraîne également des risques potentiels sur la sécurité du serveur. Attribution d'un quota de disque. Indiquez si l'utilisateur pourra affecter un quota dur sur l'espace disque de ce site Web. Gestion de sous-domaines. Indiquez si l'utilisateur pourra configurer des sites supplémentaires sous ce domaine.

194 194 Gé rer vos clients Gestion d'alias de domaines. Indiquez si l'utilisateur pourra configurer des noms de domaines alternatifs supplémentaires pour ce site. Gestion de la rotation des logs. Indiquez si l'utilisateur pourra paramétrer la suppression et le recyclage des fichiers de log traités pour ses sites. Gestion du FTP Anonyme. Indiquez si l'utilisateur pourra avoir un répertoire FTP dans lequel tous les autres utilisateurs pourront télécharger et envoyer des fichiers sans devoir saisir de login ni de mot de passe. Pour qu'il puisse utiliser le service FTP anonyme, un site web doit avoir une adresse IP dédiée. Gestion des comptes FTP. Indiquez si l'utilisateur pourra créer et gérer des comptes FTP supplémentaires. Gestion du planificateur. Indiquez si l'utilisateur pourra programmer des tâches dans le système. Les tâches planifiées peuvent servir pour lancer des scripts ou des utilitaires d'après un planning. Gestion de la zone DNS. Indiquez si l'utilisateur pourra gérer la zone DNS de ce site. Gestion d'applications Java. Indiquez si l'utilisateur pourra installer les applets et applications Java sur le site. Gestion des statistiques Web. Indiquez si l'utilisateur pourra gérer les statistiques Web de ses sites. Gestion de listes de diffusion. Indiquez si l'utilisateur pourra utiliser des listes de diffusion. Gestion du filtre anti-spams. Indiquez si l'utilisateur pourra utiliser le filtre anti-spam. Gestion de l'anti-virus. Indiquez si l'utilisateur pourra utiliser la protection anti-virus côté serveur pour filtrer les s entrants et sortants. Autoriser la sauvegarde et la restauration des donné es. Indiquez si l'utilisateur pourra utiliser les outils du panneau de contrôle pour sauvegarder et restaurer le site. Possibilité d'utiliser Sitebuilder. Indiquez si l'utilisateur pourra se servir de Sitebuilder pour créer et éditer ses sites Web. Gestion des pools d'applications IIS (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si l'utilisateur pourra gérer ses pools d'applications IIS. Gestion des autres droits d'é criture/d'é dition (disponible uniquement pour l'hébergement Windows). Indiquez si l'utilisateur pourra gérer les autres droits d'écriture/d'édition pour ce site. Vous avez besoin de ces droits si les applications Web de l'utilisateur utilisent un fichier de base de données (comme Jet) qui se trouve à la racine des dossiers httpdocs ou httpsdocs. Veuillez noter que si vous choisissez cette option, cela peut gravement compromettre la sécurité du site web. Gestion de la page d'accueil. Indiquez si le client pourra personnaliser sa page d'accueil. Possibilité de sé lectionner un serveur de base de donné es. Indiquez si le client pourra sélectionner un serveur de base de données de chaque type pour créer ses bases de données, et non utiliser uniquement le serveur de base de données par défaut. 8. Complétez les coordonnées du propriétaire du site. 9. Cliquez sur OK.

195 Gé rer vos clients 195 Maintenant, vous pouvez envoyer au propriétaire du site l'url du panneau de contrôle et ses identifiants de connexion. L'URL est https://user's_domain_name:8443, sachant que user's_domain_name est le nom du domaine sans l'alias www. Le nom de login que le propriétaire du site doit indiquer pour entrer dans le panneau de contrôle est son nom de domaine, votre-domaine.com par exemple. Cré er et publier un Site Si vous installez Sitebuilder et une clé de licence pour ce logiciel sur le serveur, vous pouvez créer et publier des sites Web à l'aide de Sitebuilder. Vous pouvez également créer le contenu de votre site (pages Web, scripts et fichiers graphiques qui composent votre site) sur votre ordinateur de travail ou de maison puis le publier vers le serveur en utilisant un des moyens ci-dessous : via une connexion FTP (le plus courant et le plus facile) via le gestionnaire de fichiers du panneau de contrôle via une connexion Secure Shell (uniquement pour les utilisateurs des systèmes d'exploitation Linux et FreeBSD) via le logiciel Adobe Dreamweaver ou Microsoft FrontPage (uniquement pour les utilisateurs des systèmes d'exploitation Microsoft Windows) Dans cette section : Créer et publier des sites Web à l'aide de Sitebuilder Publier des sites via FTP Publier les sites via le Gestionnaire des fichiers de Parallels Plesk Panel Publier des sites via une connexion SSH Publier des sites à l'aide de Microsoft FrontPage Publier des sites à l'aide d'adobe Dreamweaver Cré er et publier des sites Web à l'aide de Sitebuilder Pour commencer àcréer un site Web àl'aide de Sitebuilder, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines >nom de domaine > Editer dans Parallels Plesk Sitebuilder (dans le groupe Site Web). L'assistant de Sitebuilder s'affiche. 2. Sélectionnez l'option Cré er votre site puis cliquez sur Suivant en bas de l'écran. Pour en savoir plus sur les instructions pour créer ou éditer votre site, reportez-vous au guide en ligne de l'utilisateur de l'assistant Sitebuilder sur la page

196 196 Gé rer vos clients Publier des sites via FTP Pour publier un site via FTP : 1. Connectez-vous au serveur avec un logiciel client FTP en utilisant les identifiants du compte FTP que vous avez définis lors de la configuration du compte d'hébergement ou que vous avez reçus de votre fournisseur. L'adresse FTP doit être ftp://your-domaine-nom.com, où your-domaine-nom.com est l'adresse Internet de votre site. Activez le mode passif si vous êtes derrière un pare-feu. 2. Envoyez les fichiers et les répertoires qui devront être accessibles en utilisant le protocole HTTP dans le répertoire httpdocs du serveur distant, et les fichiers/répertoires pour lesquels un transfert sécurisé utilisant le protocole SSL est préconisé dans le répertoire httpsdocs. 3. Mettez vos scripts CGI dans le répertoire cgi-bin. 4. Fermez la session FTP. Dans cette section : Utiliser des comptes FTP supplémentaires Utiliser des comptes FTP supplé mentaires Si une autre personne que vous-même travaille également sur votre site Web ou si vous hébergez des sous-domaines d'autres utilisateurs, vous voudrez peut-être créer des comptes FTP supplémentaires. Dans cette section : Créer des comptes FTP supplémentaires (Hébergement Windows) Modifier les paramètres de comptes FTP supplémentaires Supprimer des comptes FTP supplémentaires

197 Gé rer vos clients 197 Cré er des comptes FTP supplé mentaires (Hé bergement Windows) Pour créer un nouveau compte FTP supplémentaire : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines situé dans le volet de navigation puis cliquez sur le nom du domaine concerné. 2. Cliquez sur Comptes FTP (dans le groupe Fichiers). 3. Sur l'onglet Comptes FTP supplé mentaires cliquez sur Nouveau compte FTP. 4. Saisissez le nom du compte FTP dans le champ prévu à cet effet. 5. Cliquez sur pour indiquer le dossier d'accueil puis sélectionnez le dossier qu'il vous faut. Vous pouvez également, si vous le préférez, indiquer le chemin d'accès dans la zone de saisie. 6. Saisissez le nouveau mot de passe dans les zones de saisie Nouveau mot de passe et Confirmer le mot de passe. 7. Si vous utilisez le service d'hébergement basé sur Windows, indiquez ce que l'utilisateur FTP peut faire avec les fichiers et dossiers et combien d'espace disque il ou elle peut occuper sur le serveur : Pour limiter le total d'espace disque, décochez la case Illimité à côté de la case Disque dur et tapez le total d'espace disque en mégaoctets. Pour permettre aux utilisateurs FTP de voir les contenus du répertoire d'accueil et y télécharger les fichiers, cochez la case Lire les droits. Pour permettre aux utilisateurs FTP de créer, voir, renommer et supprimer les répertoires dans le répertoire d'accueil, cochez la case Ecrire les droits. Si vous n'accordez pas de droits aux utilisateurs, une connexion avec le compte FTP sera établie, mais les contenus du répertoire d'accueil ne s'afficheront pas pour l'utilisateur. Remarque : Sur les serveurs basés sur Linux, les droits et quotas d'utilisation du disque pour les comptes FTP supplémentaires ne sont pas configurés manuellement. Ils sont hérités du principal compte FTP du domaine, sous-domaine ou utilisateur Web (propriétaire d'une page Web) ; en fonction du répertoire indiqué en tant que répertoire d'accueil pour un compte FTP supplémentaire. 8. Cliquez sur OK. Un nouveau compte FTP sera ajouté.

198 198 Gé rer vos clients Modifier les paramè tres de comptes FTP supplé mentaires Pour modifier les propriétés d'un compte FTP supplémentaire : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné. 3. Cliquez sur Comptes FTP (dans le groupe Fichiers). 4. Sur l'onglet Comptes FTP cliquez dans la liste sur le nom du compte FTP requis. 5. Procédez aux changements voulus puis cliquez sur OK. Supprimer des comptes FTP supplé mentaires Pour supprimer un compte FTP supplémentaire : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné. 3. Cliquez sur Comptes FTP (dans le groupe Fichiers). 4. Sur l'onglet Comptes FTP, cochez la case correspondant au nom du compte FTP que vous voulez supprimer puis cliquez sur Supprimer. 5. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Le compte FTP sera supprimé.

199 Gé rer vos clients 199 Publier les sites via le Gestionnaire des fichiers de Parallels Plesk Panel Pour charger des fichiers via le gestionnaire de fichiers de Parallels Plesk Panel : 1. Connectez-vous à Parallels Plesk Panel. 2. Allez dans Domaines > nom de domaine > Gestionnaire de fichiers(dans le groupe Fichiers). 3. Créez et envoyez des fichiers et des répertoires. Mettez les fichiers et les répertoires qui devront être accessibles en utilisant le protocole HTTP dans le répertoire httpdocs du serveur distant, et les fichiers/répertoires pour lesquels un transfert sécurisé utilisant le protocole SSL est préconisé dans le répertoire httpsdocs. Mettez vos scripts CGI dans le répertoire cgi-bin. Pour créer un nouveau répertoire à l'emplacement actuel, cliquez sur le bouton Nouveau ré pertoire. Pour créer de nouveaux fichiers dans le répertoire voulu, cliquez sur Nouveau fichier ; à la section Cré ation du fichier donnez un nom au fichier, cochez la case Utiliser le template html si vous voulez que le gestionnaire de fichiers insère quelques marqueurs html de base dans le nouveau fichier, puis cliquez sur OK. Dans la page qui s'ouvrira, vous pourrez saisir le contenu ou la source du nouveau fichier en code html. Quand vous avez terminé, cliquez sur OK. Pour charger un fichier de votre serveur local sur le serveur distant, cliquez sur Nouveau fichier, donnez le chemin d'accès au fichier dans la zone de texte Source du fichier (ou utilisez le bouton Parcourir... pour indiquer l'emplacement du fichier) puis cliquez sur OK. Quand vous chargez des contenus Web via le gestionnaire de fichiers ou via FTP, votre panneau de contrôle définit automatiquement les droits d'accès adéquats pour les fichiers et répertoires. Les droits sont représentés par trois jeux de caractères, 'rwx rwx r--' par exemple. Le premier jeu indique ce que le propriétaire du fichier ou du répertoire peut faire avec le fichier ou le répertoire ; le troisième indique ce que le groupe d'utilisateurs auquel appartient le fichier ou le répertoire peut faire avec le fichier ou le répertoire ; le troisième indique ce que les autres utilisateurs (le reste du monde, p. ex., les utilisateurs Internet visitant un site) peuvent faire avec le fichier ou le répertoire. R correspond au droit de lecture du fichier ou répertoire, W correspond au droit d'écriture dans le fichier ou répertoire et X correspond au droit d'exécuter le fichier ou de consulter le contenu du répertoire. Pour modifier les droits d'un fichier ou d'un répertoire, dans la colonne Droits, cliquez sur le lien hypertexte adéquat représentant les droits. Modifiez les droits selon vos souhaits puis cliquez sur OK. Pour éditer le code source d'un fichier, cliquez sur.

200 200 Gé rer vos clients Pour éditer la page Web dans l'éditeur visuel intégré (possible uniquement pour les utilisateurs de Microsoft Internet Explorer), cliquez sur. Quand vous éditez un fichier HTML, Parallels Plesk Panel ouvre son éditeur WYSIWYG interne par défaut. Si vous voulez éditer le code source du fichier HTML, cliquez sur Html. Pour revenir au mode WYSIWYG, cliquez sur Conception. Pour visualiser le fichier, cliquez sur. Pour renommer un fichier ou un répertoire, cliquez sur cliquez sur OK.. Tapez le nouveau nom puis Pour copier ou déplacer un fichier ou un répertoire, sélectionnez le fichier ou le répertoire concerné à l'aide de sa case à cocher, puis cliquez sur Copier/Dé placer. Indiquez à quel endroit le fichier ou le répertoire copié ou renommé sera sauvegardé, puis cliquez sur Copier pour le copier ou sur Dé placer pour le déplacer. Pour actualiser la date de création d'un fichier ou d'un répertoire, cliquez sur Modifier l'horodatage. La marque d'horodatage passera à la date/l'heure locale du moment. Pour supprimer un fichier ou un répertoire, cochez sa case puis cliquez sur Supprimer. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

201 Gé rer vos clients 201 Publier des sites via une connexion SSH Si vous utilisez un système d'exploitation Linux ou FreeBSD sur votre ordinateur local et avez accès au shell du serveur, utilisez la commande scp pour copier les fichiers et les répertoires vers le serveur : scp your_file_name pour copier les fichiers et scp r your_directory_name pour copier les répertoires entiers. Après publication, vous pourrez utiliser les fichiers et les répertoires sur votre compte à l'aide de l'application Web Terminal SSH intégrée dans votre Parallels Plesk Panel (Domaines > nom de domaine >Terminal SSH (dans le groupe Fichiers)). Publier des sites à l'aide de Microsoft FrontPage Microsoft FrontPage traite deux sortes de sites Web : basés sur un disque dur et basés sur le serveur. Pour faire simple, un site basé sur disque dur est un site Web que vous créez avec FrontPage sur votre disque dur local et que vous publiez par la suite vers un serveur Web. Un site basé sur le serveur est un site que vous créez et que vous éditez directement sur un serveur Web, et qui ne nécessite pas d'étape supplémentaire pour sa publication. Cette section vous explique comment publier de sites Web basés sur disques durs. Pour publier des sites basés sur disque dur, vous pouvez utiliser FTP ou HTTP. Si FrontPage Server Extensions est installé sur votre serveur, vous publierez votre site vers un emplacement HTTP. Par exemple : Si votre serveur prend FTP en charge, vous publierez votre site vers un emplacement FTP. Par exemple : ftp://ftp.votre-domaine.com/myfolder. Après la publication, vous pourrez manipuler votre site en utilisant FrontPage Server Extensions. Pour accéder àl'interface de gestion de FrontPage Server Extensions : 1. Connectez-vous à Parallels Plesk Panel. 2. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 3. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 4. Pour gérer un site qui n'est pas protégé par SSL, ouvrez le menu Site Web puis cliquez sur Admin Web Frontpage. Pour gérer un site compatible pour SSL, ouvrez le menu Site Web puis cliquez sur Admin Web SSL Frontpage. 5. Tapez le nom de login et le mot de passe de votre administrateur FrontPage, puis cliquez sur OK. Pour savoir comment utiliser les extensions serveur de FrontPage, consultez l'aide en ligne (Webadmin Frontpage > Aide) ou visitez le site Web de Microsoft. Dans cette section : Publier avec Microsoft FrontPage via FTP Publier avec Microsoft FrontPage via HTTP

202 202 Gé rer vos clients Publier avec Microsoft FrontPage via FTP Pour publier des fichiers via FTP : 1. Ouvrez votre programme FrontPage. 2. Ouvrez un site Web FrontPage : ouvrez le menu Fichier puis sélectionnez l'élément Ouvrir le site. 3. Allez dans la vue Site Web distant : cliquez sur l'onglet Site Web puis sur le bouton Site Web distant en bas de la fenêtre. 4. Configurez les propriétés de votre site Web distant : Cliquez sur le bouton Proprié té s du site Web distant dans le coin en haut à droite de la fenêtre. Choisissez FTP comme serveur Web distant. Dans le champ Emplacement du site Web distant, tapez le nom de votre hôte (par ex., ftp://ftp.votre-domaine.com) Dans le champ Ré pertoire FTP, tapez le nom de votre répertoire FTP si votre hébergeur en met un à votre disposition. Laissez ce champ vide s'il n'en a spécifié aucun. Cochez la case Utiliser le mode FTP passif si votre ordinateur ou votre réseau est protégé par un pare-feu. 5. Cliquez sur OK pour vous connecter au site distant. La vue Site Web distant montrera les fichiers que vous possédez sur votre site local et sur votre site distant. 6. Cliquez sur le bouton Publier un site Web dans le coin en bas à droite de la fenêtre.

203 Gé rer vos clients 203 Publier avec Microsoft FrontPage via HTTP Pour publier des fichiers via HTTP sur un serveur qui prend en charge FrontPage Server Extensions : 1. Ouvrez votre programme FrontPage. 2. Ouvrez un site Web FrontPage : ouvrez le menu Fichier puis sélectionnez l'élément Ouvrir le site. 3. Allez dans la vue Site Web distant : cliquez sur l'onglet Site Web puis sur le bouton Site Web distant en bas de la fenêtre. 4. Cliquez sur le bouton Proprié té s du site Web distant dans le coin en haut à droite de la fenêtre. 5. Sur l'onglet Site Web distant, sous Type du serveur Web distant, cliquez sur Services FrontPage ou SharePoint. 6. Dans le champ Emplacement du site Web distant, tapez l'adresse Internet, avec le protocole, du site Web distant vers lequel vous voulez publier les dossiers et fichiers par exemple ou cliquez sur Parcourir pour donner l'emplacement du site. 7. Exécutez l'une des actions suivantes : Pour utiliser SSL (Secure Sockets Layer) pour établir un canal de communication sécurisé pour parer à l'interception d'informations critiques, cliquez sur Connexion chiffré e requise (SSL). Pour que vous puissiez utiliser des connexions SSL sur votre serveur Web, le serveur doit avoir été configuré avec un certificat de sécurité émanant d'une autorité de certification reconnue. Si le serveur ne prend pas en charge SSL, décochez cette case. Sinon, vous ne pourrez pas publier de dossiers ni de fichiers vers le site Web distant. Pour supprimer des types de code de pages Web spécifiques au fur et à mesure qu'ils sont publiés, sur l'onglet Optimiser le HTML, sélectionnez les options que vous voulez. Pour modifier les options de publication par défaut, sur l'onglet Publication, sélectionnez les options que vous voulez. 8. Cliquez sur OK pour vous connecter au site distant. La vue Site Web distant montrera les fichiers que vous possédez sur votre site local et sur votre site distant. 9. Cliquez sur le bouton Publier un site Web dans le coin en bas à droite de la fenêtre.

204 204 Gé rer vos clients Publier des sites à l'aide d'adobe Dreamweaver Avant de publier un site à partir de Dreamweaver, vous devez définir les propriétés du site, c'est-à-dire vous devez dire à Dreamweaver où se trouvent les fichiers du site sur votre ordinateur, et vous devez indiquer sur quel serveur vous voulez publier le site. Pour définir un site dans Dreamweaver : 1. Dans le menu Site, choisissez Nouveau site. L'écran Définition du site apparaîtra. 2. Cliquez sur l'onglet Avancé. 3. A la rubrique Infos locales saisissez ceci : Nom de site. Il s'affichera dans la barre de titre du navigateur Web. Dossier racine local. C'est le dossier dans lequel sont stockés tous les fichiers de votre site, sur votre ordinateur. c:\mon site par exemple Dossier d'images par dé faut. Précisez dans quel dossier sont stockés les fichiers graphiques de votre site. c:\mon site\images par exemple Adresse HTTP. Saisissez le nom de votre domaine. par exemple 4. Dans le menu Caté gorie, sélectionnez l'option Infos à distance. 5. Dans le menu Accè s, sélectionnez l'option FTP. Votre serveur prend très vraisemblablement la publication via FTP (File Transfer Protocol, procotole utilisé couramment pour transférer des fichiers sur Internet) en charge. 6. Spécifiez les paramètres suivants : Hô te FTP. Tapez le nom de votre hôte FTP sans le préfixe ftp://.. votre-domaine.com par exemple. Ré pertoire de l'hô te. Précisez le répertoire dans lequel votre site sera stocké sur le serveur. La plupart du temps c'est le répertoire httpdocs. Nom d'utilisateur et mot de passe. Définissez le nom d'utilisateur et le mot de passe nécessaires pour accéder au compte FTP. Utiliser le mode FTP passif. Ne choisissez cette option que si votre ordinateur se trouve derrière un pare-feu. 7. Pour vérifier que vous avez saisi le bon nom d'utilisateur et mot de passe et que Dreamweaver peut se connecter au serveur, cliquez sur le bouton Test. 8. Pour sauvegarder les paramètres, cliquez sur OK. Pour publier votre site : 1. Ouvrez votre site dans Dreamweaver.

205 Gé rer vos clients Dans le menu Site, choisissez l'option Placer (ou appuyez simultanément sur Ctrl+Shift+U). Pré visualiser un site Une fois le site publié sur le serveur, vous voudrez probablement vous assurer qu'il fonctionne correctement dans l'environnement d'hébergement réel. Vous pouvez prévisualiser le site à l'aide de votre navigateur Web préféré, même si la propagation des informations sur le nom de domaine n'a pas encore eu lieu dans le système DNS. A noter : les scripts Adobe Flash et CGI ne fonctionneront pas pendant la prévisualisation. De même, la prévisualisation du site ne fonctionne pas pour les sites et pages Web qui incluent des chemins absolus vers d'autres fichiers (ex. <a href="http://domain.tld/image.gif">). Pour prévisualiser un site, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine. 2. Cliquez sur Pré visualisation du site (dans le groupe Site Web). Configurer ASP.NET (Hé bergement Windows) ASP.NET est un ensemble d'outils et de technologies de développement souples qui vous permet d'utiliser un certain nombre d'applications basées sur le framework ASP.NET. Parallels Plesk Panel prend en charge les versions 1.1.x et 2.0.x du framework.net et permet de configurer la plupart de ses paramètres. Dans cette section : Configurer ASP.NET pour des domaines Configurer ASP.NET pour des répertoires virtuels Restaurer la configuration par défaut d'asp.net Changer le numéro de version du framework de.net pour des domaines Changer le numéro de version du framework de.net pour des répertoires virtuels

206 206 Gé rer vos clients Configurer ASP.NET pour des domaines La plupart des paramètres de configuration d'asp.net qui doivent généralement être personnalisés pour que les applications ASP.NET puissent fonctionner comme il faut peuvent être édités en utilisant Parallels Plesk Panel. Pour configurer ASP.NET pour un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Paramè tres ASP.NET (dans le groupe Outils supplé mentaires). 4. Définissez les chaînes qui déterminent les données de connexion de la base de données pour les applications ASP.NET qui ont recours à des bases de données. Cette option n'existe que pour ASP.NET 2.0.x. La première fois que vous ouvrez la page de la configuration ASP.NET, des exemples de paramètres de connexion avec des constructions courantes sont affichés. Vous pouvez alors les supprimer et définir vos propres chaînes. Pour ajouter une chaîne, saisissez les données demandées dans les champs Nom et Paramè tres de connexion, puis cliquez sur à côté de ces champs. Pour supprimer une chaîne, cliquez sur qui jouxte la chaîne. 5. Configurez et saisissez les messages d'erreur personnalisés que les applications ASP.NET renverront dans le champ Paramè tres pour les erreurs personnalisé es : Pour activer le mode Messages d'erreur personnalisés, choisissez l'option adéquate dans le menu Mode Erreurs personnalisé es : On - Les messages d'erreurs personnalisés sont activés. Off - Les messages d'erreurs personnalisés sont désactivés et les erreurs détaillées doivent s'afficher. RemoteOnly - Les messages d'erreurs personnalisés ne sont affichés que pour les clients distants, et les erreurs d'asp.net sont affichées sur l'hôte local. Pour ajouter un nouveau message d'erreur personnalisé (qui sera utilisé, à moins que le mode ait été placé sur Off), saisissez les valeurs dans les champs Code de statut et URL de redirection puis cliquez sur. Code du Statut définit le code du statut HTTP entraînant une redirection vers une page d'erreur. URL de redirection définit l'adresse Web de la page d'erreur qui donne au client des informations sur l'erreur. A cause du risque de conflit, vous ne pouvez pas ajouter un nouveau message d'erreur personnalisé avec un code d'erreur qui existe déjà, mais vous pouvez redéfinir l'url du code existant. Pour supprimer un message d'erreur personnalisé de la liste, cliquez sur à côté de celui-ci.

207 Gé rer vos clients Configurez les paramètres de compilation dans le champ Compilation et dé bogage : Pour déterminer le langage de programmation à utiliser par défaut dans les fichiers de compilation dynamique, choisissez une entrée dans la liste Langage de la page par dé faut. Pour permettre la compilation des applications en mode production, ne cochez pas la case Activer le dé bogage. Pour permettre la compilation d'applications en mode débogage, cochez la case Activer le dé bogage. Dans ce cas, les fragments du code source contenant une erreur seront cités dans le message de la page de diagnostic. Remarque. Lorsque les applications tournent en mode de débogage, une saturation de la mémoire/de la performance peut se produire. Il est recommandé d'utiliser le mode débogage lorsque vous testez une application, mais de le désactiver avant de déployer une application en production. 7. Configurer les paramètres d'encodage des applications d'asp.net à la section Paramè tres de globalisation : Pour définir un codage adopté pour toutes les requêtes entrantes, saisissez une valeur d'encodage dans le champ Encodage de la requê te (par défaut, c'est utf-8). Pour définir un codage adopté pour toutes les réponses, saisissez une valeur d'encodage dans le champ Encodage de la ré ponse (par défaut, c'est utf-8). Pour définir un codage qui devra être utilisé par défaut pour analyser les fichiers.aspx,.asmx et.asax, saisissez une valeur d'encodage dans le champ Encodage du fichier (par défaut c'est Windows-1252). Pour définir la langue qu'il faut utiliser par défaut pour traiter les requêtes Web entrantes, choisissez un élément adéquat dans la liste Langues. Pour définir la langue qu'il faut utiliser par défaut lors de la recherche d'une ressource liée à un fichier de langue, choisissez un élément adéquat dans la liste Langues UI. 8. Définissez un niveau de confiance du code d'accès pour les applications d'asp.net dans le champ Sé curité du code d'accè s. Le niveau de confiance du code d'accès correspond à un périmètre de sécurité auquel l'exécution d'applications est affecté et qui définit à quelles ressources serveur les applications auront accès. Important. Lorsqu'un assembleur se voit affecter un niveau de confiance trop bas, il ne fonctionne pas correctement. Pour de plus amples informations sur les niveaux de droits, allez sur _ Autorisez l'utilisation de scripts annexes en complétant le champ Paramè tres de bibliothè ques de scripts. Il faut impérativement définir les paramètres de la bibliothèque de scripts si vous voulez que les commandes de validation via Internet puissent être utilisées sur votre site Web. Cette option n'existe que pour ASP.NET 1.1.x.

208 208 Gé rer vos clients S'il vous faut utiliser des scripts auxiliaires (particulièrement les scripts pour implémenter des objets permettant de valider des données d'entrée), saisissez les paramètres de la bibliothèque de scripts pour le framework.net. Pour ce faire, saisissez le chemin en commençant par le répertoire racine du domaine précédé d'un slash dans le champ Chemin d'accè s à la bibliothè que de scripts Microsoft, ou cliquez sur l'icône représentant le dossier à côté du champ Chemin d'accè s à la bibliothè que de scripts Microsoft et allez jusqu'à l'emplacement voulu. Pour lancer les fichiers auto-extractibles qui contiennent les scripts, à l'emplacement indiqué, cochez la case Installer. S'il y a déjà des fichiers à cet emplacement, ils seront écrasés. 10. Définissez les paramètres des sessions clients dans le champ Paramè tres de session : Pour configurer le mode d'authentification par défaut pour les applications, choisissez l'élément qui convient dans la liste Mode d'authentification. Le mode d'authentification Windows doit être sélectionné si une forme d'authentification IIS est utilisée. Pour configurer la période pendant laquelle une session peut rester inactive avant d'être fermée, saisissez le nombre de minutes qui convient dans le champ Pé riode d'inactivité de la session. 11. Cliquez sur OK pour appliquer tous les changements. Remarque : Parallels Plesk Panel prend en charge les configurations séparées pour différentes versions du framework.net (1.1.x et 2.0.x).

209 Gé rer vos clients 209 Configurer ASP.NET pour des ré pertoires virtuels Pour augmenter les performances des applications ASP.NET basées sur navigateur, Parallels Plesk Panel permet d'utiliser des paramètres spécifiques du framework.net pour des répertoires virtuels individuels. Pour configurer ASP.NET pour un répertoire virtuel : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Dans le menu Fichiers, sélectionnez Ré pertoires Web. 4. Allez jusqu'au répertoire concerné et entrez-y. 5. Cliquez sur Paramè tres ASP.NET. 6. Définissez les chaînes qui déterminent les données de connexion de la base de données pour les applications ASP.NET qui ont recours à des bases de données. Cette option n'existe que pour ASP.NET 2.0.x. La première fois que vous ouvrez la page de la configuration ASP.NET, des exemples de paramètres de connexion avec des constructions courantes sont affichés. Vous pouvez alors les supprimer et définir vos propres chaînes. Pour ajouter une chaîne, saisissez les données demandées dans les champs Nom et Paramè tres de connexion, puis cliquez sur à côté de ces champs. Pour supprimer une chaîne, cliquez sur qui jouxte la chaîne. 7. Configurez et saisissez les messages d'erreur personnalisés que les applications ASP.NET renverront dans le champ Paramè tres pour les erreurs personnalisé es : Pour activer le mode Messages d'erreur personnalisés, choisissez l'option adéquate dans le menu Mode Erreurs personnalisé es : On - Les messages d'erreurs personnalisés sont activés. Off - Les messages d'erreurs personnalisés sont désactivés et les erreurs détaillées doivent s'afficher. RemoteOnly - Les messages d'erreurs personnalisés ne sont affichés que pour les clients distants, et les erreurs d'asp.net sont affichées sur l'hôte local. Pour ajouter un nouveau message d'erreur personnalisé (qui sera utilisé, à moins que le mode ait été placé sur Off), saisissez les valeurs dans les champs Code de statut et URL de redirection puis cliquez sur. Code du Statut définit le code du statut HTTP entraînant une redirection vers une page d'erreur. URL de redirection définit l'adresse Web de la page d'erreur qui donne au client des informations sur l'erreur. A cause du risque de conflit, vous ne pouvez pas ajouter un nouveau message d'erreur personnalisé avec un code d'erreur qui existe déjà, mais vous pouvez redéfinir l'url du code existant.

210 210 Gé rer vos clients Pour supprimer un message d'erreur personnalisé de la liste, cliquez sur à côté de celui-ci. 8. Configurez les paramètres de compilation dans le champ Compilation et dé bogage : Pour déterminer le langage de programmation à utiliser par défaut dans les fichiers de compilation dynamique, choisissez une entrée dans la liste Langage de la page par dé faut. Pour permettre la compilation des applications en mode production, ne cochez pas la case Activer le dé bogage. Pour permettre la compilation d'applications en mode débogage, cochez la case Activer le dé bogage. Dans ce cas, les fragments du code source contenant une erreur seront cités dans le message de la page de diagnostic. Remarque. Lorsque les applications tournent en mode de débogage, une saturation de la mémoire/de la performance peut se produire. Il est recommandé d'utiliser le mode débogage lorsque vous testez une application, mais de le désactiver avant de déployer une application en production. 9. Configurer les paramètres d'encodage des applications d'asp.net à la section Paramè tres de globalisation : Pour définir un codage adopté pour toutes les requêtes entrantes, saisissez une valeur d'encodage dans le champ Encodage de la requê te (par défaut, c'est utf-8). Pour définir un codage adopté pour toutes les réponses, saisissez une valeur d'encodage dans le champ Encodage de la ré ponse (par défaut, c'est utf-8). Pour définir un codage qui devra être utilisé par défaut pour analyser les fichiers.aspx,.asmx et.asax, saisissez une valeur d'encodage dans le champ Encodage du fichier (par défaut c'est Windows-1252). Pour définir la langue qu'il faut utiliser par défaut pour traiter les requêtes Web entrantes, choisissez un élément adéquat dans la liste Langues. Pour définir la langue qu'il faut utiliser par défaut lors de la recherche d'une ressource liée à un fichier de langue, choisissez un élément adéquat dans la liste Langues UI. 10. Définissez un niveau de confiance du code d'accès pour les applications d'asp.net dans le champ Sé curité du code d'accè s. Le niveau de confiance du code d'accès correspond à un périmètre de sécurité auquel l'exécution d'applications est affecté et qui définit à quelles ressources serveur les applications auront accès. Important. Lorsqu'un assembleur se voit affecter un niveau de confiance trop bas, il ne fonctionne pas correctement. Pour de plus amples informations sur les niveaux de droits, allez sur _ Autorisez l'utilisation de scripts annexes en complétant le champ Paramè tres de bibliothè ques de scripts. Il faut impérativement définir les paramètres de la bibliothèque de scripts si vous voulez que les commandes de validation via Internet puissent être utilisées sur votre site Web. Cette option n'existe que pour ASP.NET 1.1.x.

211 Gé rer vos clients 211 S'il vous faut utiliser des scripts auxiliaires (particulièrement les scripts pour implémenter des objets permettant de valider des données d'entrée), saisissez les paramètres de la bibliothèque de scripts pour le framework.net. Pour ce faire, saisissez le chemin en commençant par le répertoire racine du domaine précédé d'un slash dans le champ Chemin d'accè s à la bibliothè que de scripts Microsoft, ou cliquez sur l'icône représentant le dossier à côté du champ Chemin d'accè s à la bibliothè que de scripts Microsoft et allez jusqu'à l'emplacement voulu. Pour initier l'installation auto des fichiers contenant les scripts dans l'emplacement indiqué, cochez la case Installer. S'il y a déjà des fichiers à cet emplacement, ils seront écrasés. 12. Définissez les paramètres des sessions clients dans le champ Paramè tres de session : Pour configurer le mode d'authentification par défaut pour les applications, choisissez l'élément qui convient dans la liste Mode d'authentification. Le mode d'authentification Windows doit être sélectionné si une forme d'authentification IIS est utilisée. Pour configurer la période pendant laquelle une session peut rester inactive avant d'être fermée, saisissez le nombre de minutes qui convient dans le champ Pé riode d'inactivité de la session. 13. Cliquez sur OK pour appliquer tous les changements. Remarque : Parallels Plesk Panel prend en charge les configurations séparées pour différentes versions du framework.net (1.1.x et 2.0.x). Restaurer la configuration par dé faut d'asp.net Pour rétablir la configuration par défaut d'asp.net : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Paramè tres ASP.NET (dans le groupe Outils supplé mentaires). 4. Cliquez sur Appliquer les paramè tres par dé faut. 5. Confirmez votre intention de rétablir les paramètres par défaut puis cliquez sur OK.

212 212 Gé rer vos clients Changer le numé ro de version du framework de.net pour des domaines Comme Parallels Plesk Panel prend en charge les versions 1.1.x et 2.0.x du framework.net, vous pouvez choisir au cas par cas quelle version vos domaines vont utiliser. Pour changer le numéro de version du framework de.net utilisépar un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Paramè tres ASP.NET (dans le groupe Outils supplé mentaires). 4. Cliquez sur Changer le numé ro de version à la section Outils. Si vous ne voyez pas ce bouton, c'est qu'une seule version du framework de.net est disponible. Vous pouvez voir le numéro de version dans le champ Version du framework. 5. Choisissez le numéro de version qui convient puis cliquez sur OK. 6. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications. Autre possibilité : Sur votre page d'accueil, cliquez sur le nom du domaine concerné, cliquez sur Paramè tres d'hé bergement Web puis sélectionnez la version du framework.net dans le menu déroulant Prise en charge de Microsoft ASP.NET.

213 Gé rer vos clients 213 Changer le numé ro de version du framework de.net pour des ré pertoires virtuels Pour mettre à disposition des applications ASP.NET opérationnelles utilisant des versions différentes du framework.net sur un seul domaine, Parallels Plesk Panel permet de configurer la version du framework pour chaque répertoire (Web) virtuel sur lequel les applications sont déployées. Pour choisir le numéro de version du framework.net pour un répertoire (Web) virtuel : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Dans le menu Fichiers, sélectionnez Ré pertoires Web. 4. Tapez le nom du répertoire Web concerné puis cliquez sur Paramètres ASP.NET à la section Outils. 5. Choisissez la version du framework.net et réglez les autres paramètres selon les besoins. 6. Cliquez sur OK. Configurer la version PHP pour un domaine (Hé bergement Windows) Pour définir la version de PHP pour un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Paramè tres PHP (dans le groupe Outils supplé mentaires). 4. Choisissez le numéro de version de PHP qui convient puis cliquez sur OK.

214 214 Gé rer vos clients Dé ployer des bases de donné es Si votre serveur Web est équipé d'applications pour le traitement des données ou s'il est conçu pour générer des pages Web de façon dynamique, vous aurez probablement besoin d'une base de données pour stocker et récupérer des données. Vous pouvez créer une nouvelle base de données pour votre site ou importer les données de votre base MySQL, PostgreSQL ou Microsoft SQL que vous avez préalablement sauvegardée. Dans cette section : Créer ou importer une base de données Créer les comptes utilisateur de la base de données Changer les mots de passe utilisateur de la base de données Supprimer des comptes d'utilisateurs de bases de données Supprimer des bases de données

215 Gé rer vos clients 215 Cré er ou importer une base de donné es Pour créer une nouvelle base de données sur un compte d'hébergement, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Bases de donné es (dans le groupe Applications & Services) puis cliquez sur Ajouter une nouvelle base de donné es. 2. Donnez un nom à la base de données. Nous vous recommandons de choisir un nom commençant par une lettre de l'alphabet latin et qui ne contient que des caractères alphanumériques et des barres de soulignement (64 caractères maximum). 3. Sélectionnez le type de base de données qui vous allez utiliser : MySQL, PostgreSQL ou Microsoft SQL Server. Cliquez sur OK. 4. Pour configurer les données d'accès de l'administrateur de la base de données, cliquez sur Nouvel utilisateur de BD. 5. Tapez un nom d'utilisateur et un mot de passe qui seront nécessaires pour accéder au contenu de la base de données. 6. Cliquez sur OK. Pour importer une base de données existante : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Bases de donné es (dans le groupe Applications & Services) puis cliquez sur Ajouter une nouvelle base de donné es. 2. Donnez un nom à la base de données. Nous vous recommandons de choisir un nom commençant par une lettre de l'alphabet latin et qui ne contient que des caractères alphanumériques et des barres de soulignement (64 caractères maximum). 3. Sélectionnez le type de base de données qui vous allez utiliser : MySQL, PostgreSQL, ou Microsoft SQL Server. Cliquez sur OK. 4. Pour configurer les données d'accès de l'administrateur de la base de données, cliquez sur Nouvel utilisateur de BD. 5. Tapez un nom d'utilisateur et un mot de passe qui seront nécessaires pour accéder au contenu de la base de données. Cliquez sur OK. 6. Cliquez sur l'icône Admin Web de la BD dans la section Outils. Une interface de l'utilitaire de gestion de bases de données ASPEnterpriseManager, phpadmin ou phppgadmin s'ouvrira dans une nouvelle fenêtre de navigateur. Si vous disposez d'une base de données MySQL, procédez comme suit : a. Cliquez sur Fenê tre de requê te dans le cadre à gauche puis cliquez sur l'onglet Importer les fichiers.

216 216 Gé rer vos clients b. Sélectionnez le fichier de texte contenant les données puis cliquez sur Exé cution. c. Cliquez sur le lien Insé rer des donné es à partir d'un fichier de texte. Si vous disposez d'une base de données MS SQL, procédez comme suit : a. Cliquez sur le nom de votre base de données dans le cadre à gauche b. Cliquez sur Requê te (la loupe) c. Copiez le texte de votre script dans la zone de texte puis cliquez sur Lancer la requê te. Pour gérer vos bases de données et leur contenu, utilisez votre client MySQL, PostgreSQL, ou Microsoft SQL Server favori ou l'outil de gestion de bases de données côté web accessible depuis Parallels Plesk Panel (Domaines> Nom du domaine > Bases de données > Nom de la base de données > WebAdmin de la BD). Cré er les comptes utilisateur de la base de donné es Si vous travaillez en équipe avec d'autres personnes pour gérer un site Web et souhaitez leur permettre d'accéder à la base de données, vous devez leur créer des comptes utilisateur séparés. Pour créer un compte utilisateur de la base de données, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Bases de donné es (dans le groupe Applications & Services) > nom de la base de données, puis cliquez sur Ajouter un nouvel utilisateur de la base de donné es. 2. Tapez un nom d'utilisateur et un mot de passe qui seront nécessaires pour accéder au contenu de la base de données. Cliquez sur OK. Changer les mots de passe utilisateur de la base de donné es Pour changer le mot de passe d'un utilisateur de la base de données, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Bases de donné es (dans le groupe Applications & Services ) > nom de la base de données > nom de l'utilisateur de la base de données. 2. Tapez un nouveau mot de passe puis cliquez sur OK.

217 Gé rer vos clients 217 Supprimer des comptes d'utilisateurs de bases de donné es Pour supprimer un compte d'utilisateur de base de données : 1. Allez dans Domaines>nom de domaine >Bases de donné es (dans le groupe Applications & Services ) >nom de la base de données. 2. Cochez la case correspondant au compte utilisateur que vous voulez supprimer. 3. Cliquez sur Supprimer. Ensuite, confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Supprimer des bases de donné es Pour supprimer une base de données et son contenu : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Bases de donné es(dans le groupe Applications & Services). 2. Cochez la case correspondant à la base de données que vous voulez supprimer. Si la case à cocher qu'il vous faut est grisée, cela signifie que la base de données est utilisée par une application Web et que vous ne pouvez la supprimer qu'en supprimant l'application concernée. 3. Cliquez sur Supprimer. 4. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Accé der aux donné es à partir de bases de donné es externes (Hé bergement Windows) Si vous voulez accéder aux données d'un système de gestion de bases de données externe, vous devez utiliser des pilotes ODBC (Open Database Connectivity). Vous pouvez par exemple installer un pilote ODBC Microsoft Access sur le serveur, créer une connexion à une base de données externe Microsoft Access via Parallels Plesk Panel, et permettre à vos applications Web d'utiliser cette base de données pour y stocker les données. Dans cette section : Créer des connexions ODBC à des bases de données externes Modifier les paramètres des connexions ODBC existantes Supprimer des connexions à des bases de données externes

218 218 Gé rer vos clients Cré er des connexions ODBC à des bases de donné es externes Pour permettre à vos applications Web d'utiliser des bases de données externes pour stocker leurs données, vous devez créer des connexions à ces bases de données externes. Pour créer une connexion àune base de données externe, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Sources de donné es ODBC (dans le groupe Applications & Services). 2. Cliquez sur Nouvelle DSN ODBC. 3. Entrez le nom de la connexion ODBC et sa description dans les champs prévus à cet effet. 4. Choisissez le pilote qu'il vous faut dans le champ Pilote. 5. Cliquez sur OK. 6. Choisissez les options qui conviennent dans l'écran de configuration du pilote. Généralement, vous devez indiquer le chemin d'accès à la base de données, les identifiants de l'utilisateur et d'autres options de connexion, qui peuvent varier en fonction du pilote sélectionné. 7. Cliquez sur Test pour vérifier que la connexion fonctionnera correctement avec les paramètres saisis. Cliquez sur Terminer pour finir de créer la connexion. Modifier les paramè tres des connexions ODBC existantes Pour modifier les paramètres d'une connexion ODBC existante : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Sources de donné es ODBC (dans le groupe Applications & Services). 2. Cliquez sur le nom de la connexion concernée dans la liste. 3. Modifiez les paramètres selon vos besoins. 4. Cliquez sur Test pour vérifier que la connexion fonctionnera correctement avec les nouveaux paramètres. Cliquez sur Terminer pour enregistrer les modifications.

219 Gé rer vos clients 219 Supprimer des connexions à des bases de donné es externes Pour supprimer une connexion ODBC : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Sources de donné es ODBC (dans le groupe Applications & Services). 2. Cochez la case correspondant à la connexion que vous voulez supprimer. 3. Cliquez sur Supprimer, confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Configurer les DSN pour Adobe ColdFusion (Hé bergement Windows) Si vous utilisez Adobe ColdFusion, vous pouvez configurer les noms des sources de données (DSN) pour ColdFusion via Parallels Plesk Panel. Les noms des sources de données permettent à vos applications Web ColdFusion d'utiliser des bases de données locales et à distance pour traiter et stocker les données des applications. Dans cette section : Créer un nouveau nom pour une source de données Modifier les paramètres du nom d'une source de données Supprimer un nom de source de données Cré er un nouveau nom pour une source de donné es Pour créer un nouveau nom pour une source de données pour Adobe ColdFusion sur votre domaine, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > ColdFusion DSN (dans le groupe Applications & Services ), puis cliquez sur Ajouter un nouveau ColdFusion DSN. 2. Indiquez le nom de la source de donnée puis sélectionnez le pilote requis pour cette source dans le menu Pilote. Cliquez sur Suivant >>. 3. Choisissez les options qui conviennent dans l'écran de configuration du pilote. Généralement, vous devez indiquer le chemin d'accès à la base de données, les identifiants de l'utilisateur et d'autres options de connexion, qui peuvent varier en fonction du pilote sélectionné. Pour en savoir plus sur les options de configuration des pilotes, reportez-vous à la documentation Adobe ColdFusion. 4. Cliquez sur OK pour terminer.

220 220 Gé rer vos clients Modifier les paramè tres du nom d'une source de donné es Pour modifier les paramètres d'un DSN pour Adobe ColdFusion sur un domaine, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > ColdFusion DSN (dans le groupe Applications & Services ), puis cliquez sur le DNS requis dans la liste. 2. Indiquez le nom de la source de donnée puis sélectionnez le pilote requis pour cette source dans le menu Pilote. Cliquez sur Suivant >>. 3. Choisissez les options qui conviennent dans l'écran de configuration du pilote. Généralement, vous devez indiquer le chemin d'accès à la base de données, les identifiants de l'utilisateur et d'autres options de connexion, qui peuvent varier en fonction du pilote sélectionné. Pour en savoir plus sur les options de configuration des pilotes, reportez-vous à la documentation Adobe ColdFusion. 4. Cliquez sur OK. Supprimer un nom de source de donné es Pour supprimer une connexion ColdFusion DSN superflue, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > ColdFusion DSN (dans le groupe Applications & Services ). 2. Cochez la case correspondant à la connexion DSN que vous voulez supprimer. 3. Cliquez sur Supprimer, confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

221 Gé rer vos clients 221 Installer des applications Pour agrémenter un site Web avec des options valorisantes, comme des livres d'or, des forums, des compteurs, des albums photos, et des solutions e-commerce, vous pouvez installer les applications respectives depuis le référentiel d'applications (Domaines > nom de domaine > Applications Web). Pour installer une application sur votre site : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine >Applications Web (dans le groupe Applications & Services ), puis cliquez sur Installer la nouvelle application. 2. Dans le menu de gauche, sélectionnez une catégorie à laquelle appartient l'application dont vous avez besoin. 3. Sélectionnez l'application nécessaire dans la liste puis cliquez sur Installer. 4. Certaines applications afficheront un contrat de licence. Lisez attentivement l'accord de licence and si vous en acceptez les conditions, cochez la case J'accepte puis cliquez sur Suivant >>. 5. Indiquez si vous voulez créer un lien hypertexte vers l'application et la mettre dans le panneau de contrôle. 6. Définissez les préférences d'installation et autres informations éventuellement nécessaires à l'application (les informations nécessaires peuvent varier d'une application à l'autre). Quand vous avez fini, cliquez sur Installer. Après avoir installé l'application, vous pouvez ajouter un lien vers cette application sur les pages Web de votre site, sur votre page d'accueil par exemple. Sinon, pour accéder à cette application, vos utilisateurs et vous-même devrez taper son URL qui peut être trop longue pour que vous puissiez la retenir facilement. Pour accéder àl'interface web d'une application, exécutez l'une des actions suivantes : Tapez l'url dans votre navigateur. Par exemple : Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Web (dans le groupe Applications & Services) puis cliquez sur l'icône correspondant à l'application nécessaire. Si vous avez choisi d'ajouter un bouton avec un lien hypertexte vers votre Parallels Plesk Panel lors de l'installation d'une application, alors cliquez sur le bouton en question dans l'écran d'administration du domaine (Domaines > nom de domaine) ou dans le volet de navigation. Pour configurer de nouveau une application ou pour modifier le mot de passe de l'administrateur de l'application :

222 222 Gé rer vos clients Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Web (dans le groupe Applications & Services) puis cliquez sur l'icône correspondant à l'application que vous souhaitez reconfigurer. Pour désinstaller une application : 1. allez dans Domaines > nom de domaine >Applications Web(dans le groupe Applications & Services), puis cochez la case correspondante à l'application dont vous n'avez plus besoin. 2. Cliquez sur Supprimer, confirmez la suppression puis cliquez sur OK. L'application et ses bases de données seront retirées du serveur. Si vous voulez qu'une application Web donnée démarre lorsqu'un utilisateur visite un site, définissez une application par défaut pour le domaine. Pour définir une application par défaut pour un domaine (uniquement disponible pour l'hébergement Windows) : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Web (dans le groupe Applications & Services ). 2. Cochez une case de l'application pour site que vous voulez définir par défaut puis cliquez sur Par dé faut. Cliquez sur OK pour confirmer. Désormais, quand un utilisateur saisira une URL dans la barre d'adresse de son navigateur (http://example.com par ex.), il sera redirigé vers l'application Web par défaut. Dans cette section : Installer des applications Java Installer les applications Web Ruby (Hébergement Linux) Installer les applications Web ASP.NET (Hébergement Windows)

223 Gé rer vos clients 223 Installer des applications Java Vous pouvez installer les packs d'application Web dans le format d'archive Web (WAR). Ces applications Java ne sont pas livrées avec Parallels Plesk Panel, vous devrez donc vous les procurer séparément. Pour installer une application Web Java, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Java (dans le groupe Applications & Services ), puis cliquez sur Activer. Le service Tomcat sera alors initialisé, ce qui fournit au code Java un environnement pour qu'il puisse s'exécuter en coopération avec un serveur web. 2. Cliquez sur Installer une nouvelle application. 3. Donnez le chemin d'accès au pack d'applications que vous voulez installer (il peut s'agir d'un pack d'applications au format WAR stocké sur le disque dur de votre ordinateur), ou cliquez sur Parcourir pour aller jusqu'à son emplacement, puis cliquez sur OK. L'application est maintenant installée et l'entrée correspondante a été ajoutée à la liste des applications Java installées ( Domaine > Applications Web> Applications Java). Pour accéder àl'interface web d'une application Web Java, exécutez l'une des actions suivantes : Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Java(dans le groupe Applications & Services ), puis cliquez sur un lien hypertexte respectif dans la colonne Chemin d'accè s. Tapez l'url dans votre navigateur. Par exemple : Pour arrêter, démarrer ou redémarrer une application Web Java, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Java (dans le groupe Applications & Services ). Une fenêtre s'ouvrira, donnant la liste des applications installées. 2. Trouvez l'application dans la liste et servez-vous des icônes dans la partie droite de la liste pour exécuter les actions requises : Pour lancer une application, cliquez sur l'icône. Pour arrêter une application, cliquez sur l'icône. Pour redémarrer une application, cliquez sur l'icône. Pour supprimer une application Web Java, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Java (dans le groupe Applications & Services ).

224 224 Gé rer vos clients 2. Cochez la case correspondant à l'application dont vous n'avez plus besoin. Cliquez sur Supprimer, confirmez la suppression puis cliquez sur OK. L'application et ses bases de données seront retirées du serveur. Installer les applications Web Ruby (Hé bergement Linux) Vous pouvez installer sur votre site des applications Web personnalisées développées dans la langue de programmation de Ruby. Pour installer sur votre site une application écrite dans Ruby : 1. Allez sans Domaines > nom de domaine > Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web). 2. Cochez la case CGI et FastCGI puis cliquez sur OK. 3. Connectez-vous à votre compte FTP, modifiez le répertoire /httpdocs et créez un sous-répertoire où les fichiers d'appplication résideront. Appelez ce répertoire <your_application>, à des fins d'illustration. 4. Envoyez les fichiers d'application vers le répertoire httpdocs/<your_application>. 5. Localisez le fichier readme (lisez-moi) dans le répertoire d'application. Suivez les instructions à partir de ce fichier pour installer l'application. Notez que l'installation de modules supplémentaires Ruby ou de composants d'os peut être nécessaire. Dans ce cas, contactez votre hébergeur ou administrateur de serveurs pour recevoir de l'aide. 6. Connectez-vous au shell du serveur via SSH et interrogez la commande cd /<path_to_virtual_hosts>/<your_domain_name>/httpdocs; mv <your_application> <your_application>.real; Dans -s <your_application>.real/public <your_application> <path_to_virtual_hosts> est le chemin d'accès au répertoire avec les fichiers de configuration de l'hôte virtuel, <your_domain_name> est le nom de votre domaine et <your_application> est le répertoire dans lequel votre application Ruby est située. Si vous n'avez pas accès au shell du serveur, demandez à votre administrateur de serveur ou à l'hébergeur d'exécuter cette étape pour vous. 7. Créez un fichier portant le nom.htaccess dans le répertoire <your_domain_name>/httpdocs/<your_application>/public, ouvrez-le avec un éditeur de texte de votre choix et ajoutez les lignes suivantes dans le fichier : AddHandler fcgid-script.fcgi Options +FollowSymLinks +ExecCGI RewriteEngine On RewriteBase /<your_application> RewriteRule ^$ index.html [QSA] RewriteRule ^([^.]+)$ $1.html [QSA]

225 Gé rer vos clients 225 RewriteCond %{REQUEST_FILENAME}!-f RewriteRule ^(.*)$ dispatch.fcgi [QSA,L] ErrorDocument 500 "<h2>erreur de l'application </h2>l'application Rails ne peut pas démarrer correctement" 8. Sauvegardez le fichier. 9. Assurez-vous que le chemin d'accès vers l'interpréteur Ruby est indiqué dans le fichier public/dispatch.fcgi: interrogez les commandes head -n1 dispatch.fcgi et which ruby. Les deux commandes doivent retourner des valeurs identiques. L'application Web est maintenant accessible à partir de l'url suivante :

226 226 Gé rer vos clients Installer les applications Web ASP.NET (Hé bergement Windows) Outre les applications du référentiel d'applications et les applications Web Java, vous pouvez installer des packs d'applications ASP.NET fournis par Parallels Plesk Panel. Pour installer une application sur votre site : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Web (dans le groupe Applications & Services ) > Applications ASP.NET 1.1. Une liste des applications Web ASP.NET 1.1 installée sur votre site s'affichera. 2. Cliquez sur Installer une nouvelle application dans la section Outils. Une liste des applications Web pouvant être installées apparaîtra. Pour préciser quelle application vous voulez installer, cochez le bouton radio correspondant à l'application recherchée. 3. Cliquez sur Installer. 4. Indiquez dans quel dossier du domaine l'application doit être installée, un nom de base de données pour l'application puis cliquez sur Installer. L'application étant maintenant installée, vous pouvez ajouter un lien vers cette application sur les pages Web de votre site, sur votre page d'accueil par exemple. Sinon, pour accéder à cette application, vos utilisateurs et vous-même devrez taper son URL qui peut être difficile à retenir parce qu'assez longue. Pour accéder àl'interface web d'une application, exécutez l'une des actions suivantes : Tapez l'url dans votre navigateur. Par exemple : Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Web (dans le groupe Applications & Services) > Applications ASP.NET 1.1, et cliquez sur une icône, correspondant à l'application. Pour configurer de nouveau une application ou pour modifier le mot de passe de l'administrateur de l'application : Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Web (dans le groupe Applications & Services) > Applications ASP.NET 1.1, et cliquez sur une icône, correspondant à l'application. Pour supprimer une application : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Web (dans le groupe Applications & Services ) > Applications ASP.NET 1.1, puis cochez la case correspondant à l'application dont vous n'avez plus besoin. 2. Cliquez sur Supprimer. L'application et ses bases de données seront retirées du serveur.

227 Gé rer vos clients 227 Si vous voulez qu'une application Web donnée démarre lorsqu'un utilisateur visite un site, définissez une application par défaut pour le domaine. Pour définir une application comme l'application par défaut pour un domaine : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Applications Web (dans le groupe Applications & Services ) > Applications ASP.NET 1.1. La liste des packs d'applications qui sont installées sur le site apparaîtra. 2. Cochez la case du pack d'applications que vous voulez définir comme pack par défaut, puis cliquez sur Par dé faut. Cliquez sur OK pour confirmer la création de l'application Web par défaut. Désormais, quand un utilisateur saisira une URL dans la barre d'adresse de son navigateur (http://example.com par ex.), il sera redirigé vers l'application Web par défaut. Utiliser le pool d'applications IIS (Hé bergement Windows) Le pool d'applications IIS contient toutes les applications Web des domaines hébergés sur votre serveur. Le pool d'applications IIS dédié permet à vos clients de bénéficier d'un niveau d'isolation des applications Web utilisées par leurs domaines. Comme chaque pool d'applications dédié fonctionne de manière indépendante, les erreurs qui se produisent dans le pool d'applications d'un client n'affecteront pas les applications exécutées dans les pools d'applications des autres clients. Par défaut, Parallels Plesk Panel propose un pool d'applications partagé à tous vos clients et aux clients de ceux-ci. Les clients et les domaines peuvent toutefois utiliser des pools d'applications dédiés si les règles définies par l'administrateur et par le client le permettent. Pour arrêter toutes les applications qui se trouvent dans le pool d'applications du domaine. 1. Cliquez sur le raccourci Domaines situé dans le volet de navigation puis cliquez sur le nom du domaine concerné. 2. Cliquez sur Pool d'applications IIS (dans le groupe Outils supplé mentaires). 3. Cliquez sur Arrê ter. Pour lancer toutes les applications qui se trouvent dans le pool d'applications du domaine. 1. Cliquez sur le raccourci Domaines situé dans le volet de navigation puis cliquez sur le nom du domaine concerné. 2. Cliquez sur Pool d'applications IIS (dans le groupe Outils supplé mentaires). 3. Cliquez sur Dé marrer.

228 228 Gé rer vos clients Pour relancer toutes les applications en cours d'exécution dans le pool d'applications du domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines situé dans le volet de navigation puis cliquez sur le nom du domaine concerné. 2. Cliquez sur Pool d'applications IIS (dans le groupe Outils supplé mentaires). 3. Cliquez sur Recycler. Ceci peut s'avérer très utile quand on sait que certaines d'applications connaissent des fuites de mémoire ou deviennent instables après une longue période d'utilisation. Dans cette section : Mettre en place le pool d'applications IIS Désactiver le pool d'applications IIS

229 Gé rer vos clients 229 Mettre en place le pool d'applications IIS Pour activer le pool d'applications IIS pour un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Pool d'applications IIS (dans le groupe Outils supplé mentaires). 4. Cliquez sur Activer. 5. Pour limiter les ressources du CPU que le pool d'applications de ce domaine peut consommer, cochez la case Activer le monitoring de CPU et saisissez un chiffre (un pourcentage) dans le champ Utilisation maximum du CPU (%). 6. Cliquez sur OK. Pour activer le pool d'applications IIS pour tous les domaines d'un client donné : 1. Cliquez sur le raccourci Clients dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du client concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Pool d'applications IIS (dans le groupe Outils supplé mentaires). 4. Cliquez sur Activer. 5. Pour limiter les ressources du CPU que le pool d'applications peut consommer pour tous vos domaines, cochez la case Activer le monitoring de CPU et saisissez un chiffre (un pourcentage) dans le champ Utilisation maximum du CPU (%). 6. Cliquez sur OK.

230 230 Gé rer vos clients Dé sactiver le pool d'applications IIS Pour désactiver le pool d'applications IIS pour un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Pool d'applications IIS (dans le groupe Outils supplé mentaires). 4. Cliquez sur Dé sactiver. 5. Cliquez sur OK. Pour désactiver le pool d'applications IIS pour tous les domaines d'un client donné: 1. Cliquez sur le raccourci Clients dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du client concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Pool d'applications IIS (dans le groupe Outils supplé mentaires). 4. Cliquez sur Dé sactiver. 5. Cliquez sur OK. Sé curiser des sites Web Ce chapitre décrit les mesures de sécurité des sites Web que vous hébergez. Dans cette section : Sécuriser les transactions d'e-commerce grâce au chiffrement Secure Sockets Layer Restreindre la bande passante que les sites peuvent utiliser Restreindre le nombre de connexions simultanées aux sites Protéger des sites contre le vol de bande passante (Hébergement Windows) Limiter l'accès aux ressources d'un site Web en le protégeant par un mot de passe Configurer les droits d'accès aux répertoires et fichiers (Hébergement Linux) Configurer les droits d'accès aux répertoires et fichiers (Hébergement Windows)

231 Gé rer vos clients 231 Sé curiser les transactions d'e-commerce grâ ce au chiffrement Secure Sockets Layer Si vos clients font de l'e-commerce, il est impératif pour eux que les transactions entre leurs clients et leur site soient sécurisées. Pour empêcher que des données importantes comme les numéros de cartes de crédit et d'autres informations pouvant identifier une personne ne soient dérobées, vous devez utiliser le protocole Secure Sockets Layer qui permet de chiffrer toutes les données et de les transmettre en toute sécurité via la connexion SSL. Et même si quelqu'un intercepte les données dans une intention malveillante, il ne pourra pas les déchiffrer ni les utiliser. Pour implémenter le protocole Secure Sockets Layer sur votre serveur Web, vous devez acheter un certificat SSL auprès d'un fournisseur de certificats connu (on appelle ces fournisseurs Autorités de certification), et installer ce certificat sur votre site. Pour activer la protection SSL, vous devez héberger votre site sur une adresse IP dédiée, c'est-à-dire une adresse qu'il ne partage pas avec d'autres sites web. Il existe beaucoup d'autorités de certification parmi lesquelles vous pouvez choisir. Quand vous vous décidez pour l'une d'elles, accordez une attention particulière à la renommée et à la crédibilité du certificat CA. Savoir depuis combien de temps elles sont dans le métier et combien de clients elles ont vous aideront à faire le bon choix. Votre Parallels Plesk Panel propose des fonctions pour acheter des certificats SSL chez Comodo, GeoTrust, Inc. et GoDaddy Dans cette section : Obtenir et installer des certificats SSL chez GeoTrust, Inc. ou GoDaddy Se procurer des certificats SSL d'autres autorités de certification et les installer Créer et installer le certificat SSL auto-signé librement Supprimer un certificat de votre site Utiliser le certificat SSL partagé par un autre domaine (Hébergement Windows uniquement)

232 232 Gé rer vos clients Obtenir et installer des certificats SSL chez GeoTrust, Inc. ou GoDaddy Pour acheter un certificat SSL en passant par la boutique en ligne MyPleskCom et pour protéger un site : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Certificats SSL (dans le groupe Outils supplé mentaires). La liste des certificats SSL existant dans votre référentiel apparaîtra. 2. Cliquez sur Ajouter un certificat SSL. 3. Précisez les propriétés du certificat : Nom du certificat. Identifiez ce certificat dans le répertoire. Niveau d'encodage. Choisissez le niveau d'encodage de votre certificat SSL. Nous vous conseillons de choisir une valeur supérieure à bit. Indiquez le nom de votre emplacement et de votre organisation. Les valeurs que vous entrez ne doivent pas dépasser 64 symboles. Spécifiez le nom du domaine pour lequel vous voulez acheter un certificat SSL. Ce doit être un nom de domaine entièrement qualifié. Exemple : Saisissez l'adresse mail de l'administrateur du domaine. 4. Vérifiez que toutes les informations données sont correctes et précises car elles seront utilisées pour générer votre clé privée. 5. Cliquez sur Acheter un certificat SSL. Votre clé privée et la demande de certificat (CSR) seront générées ne les supprimez pas. Une nouvelle fenêtre de navigateur s'ouvrira sur la page de login de MyPlesk.com. 6. Ouvrez un compte MyPlesk.com ou connectez-vous à un compte existant et un assistant vous guidera pas à pas à travers la procédure pour l'achat de certificats. 7. Choisissez le type de certificat que vous voulez acheter. 8. Cliquez sur Continuer pour acheter et commandez le certificat. Dans la liste déroulante Adresse mail du validateur veuillez sélectionner l'adresse du validateur qui convient. 9. L'adresse mail du validateur est l'adresse mail d'une personne qui peut confirmer que le certificat pour un nom de domaine donné a été demandé par une personne autorisée. 10. Une fois votre demande de certificat traitée, vous recevrez un de confirmation. Une fois que vous avez confirmé, le certificat SSL vous sera envoyé par Quand vous recevez votre certificat SSL, sauvegardez-le sur votre machine locale ou sur le réseau.

233 Gé rer vos clients Retournez dans le référentiel de certificats SSL (Domaines > Nom du domaine > Certificats SSL). 13. Cliquez sur Parcourir situé au milieu de la page et allez à l'endroit où le certificat a été sauvegardé. Sélectionnez-le puis cliquez sur Envoyer le fichier. Le certificat sera alors chargé puis installé en échange des données de la clé privée correspondante. 14. Retournez dans l'écran d'administration du domaine (Domaines >nom de domaine) puis cliquez sur Paramè tres d'hé bergement Web. 15. Choisissez le certificat SSL que vous voulez installer dans le menu Certificat. Si n'y a aucun menu Certificat sur l'écran, cela signifie que vous êtes sur un compte d'hébergement mutualisé ; par conséquent, vous devez mettre à niveau votre pack d'hébergement et consulter votre hébergeur pour acheter une adresse IP dédiée. 16. Cochez la case Prise en charge de SSL puis cliquez sur OK.

234 234 Gé rer vos clients Se procurer des certificats SSL d'autres autorité s de certification et les installer Pour sécuriser un site grâce àdes certificats SSL d'autres autorités de certification : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Certificats SSL (dans le groupe Outils supplé mentaires). La liste des certificats SSL existant dans votre référentiel apparaîtra. 2. Cliquez sur Ajouter un certificat SSL. 3. Précisez les propriétés du certificat : Nom du certificat. Identifiez ce certificat dans le répertoire. Niveau d'encodage. Choisissez le niveau d'encodage de votre certificat SSL. Nous vous conseillons de choisir une valeur supérieure à bit. Indiquez le nom de votre emplacement et de votre organisation. Les valeurs que vous entrez ne doivent pas dépasser 64 symboles. Spécifiez le nom du domaine pour lequel vous voulez acheter un certificat SSL. Ce doit être un nom de domaine entièrement qualifié. Exemple : Saisissez l'adresse mail de l'administrateur du domaine. 4. Vérifiez que toutes les informations données sont correctes et précises car elles seront utilisées pour générer votre clé privée. 5. Cliquez sur Demander. Votre clé privée et la demande de certificat (CSR) seront générées et stockées dans le référentiel. 6. Dans la liste des certificats, cliquez sur le nom du certificat dont vous avez besoin. Une page indiquant les propriétés du certificat s'affichera. 7. Situez la section CSR sur la page et copiez le texte qui commence par -----BEGIN CERTIFICATE REQUEST (DEBUT DE LA DEMANDE DE CERTIFICAT)----- et se termine par -----END CERTIFICATE REQUEST (FIN DE LA DEMANDE DE CERTIFICAT)----- dans le presse-papiers. 8. Consultez le site Web de l'autorité de certification chez laquelle vous voulez acheter un certificat SSL puis suivez les liens sur leur site pour commencer une procédure de commande de certificats. Lorsque vous êtes invité à indiquer le texte CSR, collez les données à partir du presse-papiers dans le formulaire en ligne puis cliquez sur Continuer. L'autorité de certification créera un certificat SSL en conformité avec les informations fournies. 9. Quand vous recevez votre certificat SSL, sauvegardez-le sur votre machine locale ou sur le réseau. 10. Retournez dans le référentiel de certificats SSL (Domaines > Nom du domaine > Certificats SSL).

235 Gé rer vos clients Cliquez sur Parcourir situé au milieu de la page et allez à l'endroit où le certificat a été sauvegardé. Sélectionnez-le puis cliquez sur Envoyer le fichier. Le certificat sera alors chargé puis installé en échange des données de la clé privée correspondante. 12. Retournez dans l'écran d'administration du domaine (Domaines >nom de domaine) puis cliquez sur Paramè tres d'hé bergement Web. 13. Choisissez le certificat SSL que vous voulez installer dans le menu Certificat. Si n'y a aucun menu Certificat sur l'écran, cela signifie que vous êtes sur un compte d'hébergement mutualisé ; par conséquent, vous devez mettre à niveau votre pack d'hébergement et consulter votre fournisseur pour acheter une adresse IP dédiée. 14. Cochez la case Prise en charge de SSL puis cliquez sur OK.

236 236 Gé rer vos clients Cré er et installer le certificat SSL auto-signé librement Si vous ne voulez pas acheter de certificats SSL, mais avez néanmoins besoin de sécuriser un site, vous pouvez créer un certificat auto-signé et l'installer sur votre serveur Web. Vos données seront encodées ; toutefois, les navigateurs de vos clients afficheront des messages d'avertissement informant que votre certificat n'est pas reconnu par une autorité officielle. C'est pourquoi il est déconseillé d'utiliser les certificats auto-signés car vous n'aurez pas la confiance des clients et cela pourrait même affecter les ventes en ligne de votre client. Pour sécuriser un site avec un certificat SSL auto-signé, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Certificats SSL (dans le groupe Outils supplé mentaires), et cliquez sur Ajouter un certificat SSL. 2. Précisez les propriétés du certificat : Nom du certificat. Identifiez ce certificat dans le répertoire. Niveau d'encodage. Choisissez le niveau d'encodage de votre certificat SSL. Nous vous conseillons de choisir une valeur supérieure à bit. Indiquez le nom de votre emplacement et de votre organisation. Les valeurs que vous entrez ne doivent pas dépasser 64 symboles. Indiquez le nom de domaine pour lequel vous souhaitez générer un certificat SSL. Par exemple : Entrez l'adresse mail du propriétaire de domaine. 3. Cliquez sur Auto-signé. Votre certificat sera créé puis stocké dans le répertoire. 4. Retournez dans l'écran d'administration du domaine (Domaine > nom de domaine) puis cliquez sur Paramè tres d'hé bergement Web. 5. Sélectionnez le certificat SSL auto-signé depuis le menu Certificat. Si n'y a aucun menu Certificat sur l'écran, cela signifie que vous êtes sur un compte d'hébergement mutualisé ; par conséquent, vous devez mettre à niveau votre pack d'hébergement et consulter votre hébergeur pour acheter une adresse IP dédiée. 6. Cochez la case Prise en charge de SSL puis cliquez sur OK.

237 Gé rer vos clients 237 Supprimer un certificat de votre site Pour supprimer un certificat de votre site et désactiver la protection SSL : 1. Vérifiez que le certificat que vous voulez supprimer n'est pas utilisé actuellement. 2. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web). Le menu Certificat indique quel certificat SSL est utilisé actuellement. 3. Si le certificat que vous voulez supprimer est actuellement en cours d'utilisation, vous devez tout d'abord le publier : Dans le menu Certificat, sélectionnez un autre certificat puis cliquez sur OK. 4. Supprimez le certificat du référentiel. 5. Pour retirer définitivement le certificat du référentiel, allez sur Domaines > nom du domaine > Certificats SSL, cochez la case correspondant au certificat dont vous n'avez plus besoin puis cliquez sur Supprimer. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. 6. Désactivez la prise en charge de SSL si vous n'en avez plus besoin. 7. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres d'hé bergement Web. 8. Décochez la case Prise en charge de SSL puis cliquez sur OK.

238 238 Gé rer vos clients Utiliser le certificat SSL partagé par un autre domaine (Hé bergement Windows uniquement) Utiliser un certificat SSL partagé est un moyen pour sécuriser l'accès à un site Web via SSL (Secure Sockets Layer) sans devoir acheter son propre certificat. Les sites Web qui utilisent des certificats SSL partagés, se servent en fait du certificat d'un autre domaine qui partage son certificat avec d'autres domaines. Un domaine qui partage son certificat SSL avec d'autres domaines est appelé domaine SSL maître. Remarque. Avant que vos clients ne puissent utiliser un certificat SSL partagé, il faut définir quel est le domaine SSL maître. Pour de plus amples informations, consultez la section Configurer le certificat SSL partagé et le domaine SSL maître (à la page 111). Pour pouvoir utiliser le certificat SSL du domaine SSL maître en créant les liens SSL partagés : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > SSL partagé (dans le groupe Outils supplé mentaires). 2. Cochez la case Activer le SSL partagé. 3. Saisissez le nom du répertoire virtuel dans la zone de saisie prévue à cet effet. Le système créera alors un répertoire virtuel sur le domaine SSL maître avec le nom indiqué. C'est ce répertoire qui sera utilisé pour accéder à votre site via SSL. Supposons par exemple que vous avez un domaine portant le nom mondomaine.com, le domaine SSL maître est défini comme étant master_ssl_domain.com, et le nom du répertoire virtuel que vous avez indiqué est my_virtual_dir. Dans ce cas, pour accéder à votre site via SSL, vous devez utiliser l'adresse suivante : https://master_ssl_domain.com/my_virtual_dir. Remarque. Vous ne pouvez pas vous servir de votre nom de domaine (mydomain.com par exemple) pour accéder à votre site via SSL si vous avez recours au SSL partagé. 4. Sélectionnez le répertoire dans lequel se trouvent les contenus protégés sur votre domaine. Les documents existant dans le répertoire indiqué ne seront accessibles que via SSL. Vous pouvez choisir httpdocs ou httpsdocs comme répertoire cible. 5. Pour pouvoir rendre votre domaine accessible via SSL uniquement, cochez la case SSL requis. 6. Cliquez sur OK. Pour mettre fin àl'utilisation du certificat SSL du domaine SSL maître, et désactiver par là-même le partage du certificat SSL :

239 Gé rer vos clients Allez dans Domaines > nom de domaine > SSL partagé (dans le groupe Outils supplé mentaires). 2. Décochez la case Activer le SSL partagé. 3. Cliquez sur OK. Restreindre la bande passante que les sites peuvent utiliser Pour éviter une utilisation excessive des ressources en bande passante, ce qui peut entraîner une surconsommation des ressources, vous pouvez restreindre la bande passante qu'un site peut utiliser. Pour limiter la bande passante allouée àun site : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Limite de la bande passante (dans le groupe Outils supplé mentaires). 2. Cochez la case Activer la limitation de la bande passante. 3. Indiquez la bande passante totale maximum (exprimée en Ko par seconde) que les connexions d'un domaine peuvent utiliser conjointement dans le champ Utilisation maximum de la bande passante (Ko/S). 4. Cliquez sur OK. Restreindre le nombre de connexions simultané es aux sites Pour empêcher les attaques par déni de service et pour prévenir toute utilisation excessive de bande passante, vous pouvez limiter le nombre maximum de connexions simultanées à votre site. Pour limiter le nombre maximum de connexions Web àun site Web simultanément : 1. Domaines > nom de domaine > Limite de la bande passante (dans le groupe Outils supplé mentaires). 2. Cochez la case Activer la limitation du nombre de connexions. 3. Indiquez le nombre maximum de connexions simultanées autorisées dans le champ Connexions limité es à. 4. Cliquez sur OK.

240 240 Gé rer vos clients Proté ger des sites contre le vol de bande passante (Hé bergement Windows) Le Hotlinking (également appelé de file leeching, remote linking, direct linking, vol de bande passante ou banditisme de bande passante) est un terme utilisé pour décrire une opération frauduleuse : elle consiste à créer un lien direct entre l'une des pages Web d'un propriétaire de domaine et des images (ou d'autres fichiers multimédia) sur les pages Web d'un autre propriétaire de domaine, généralement en utilisant un marqueur <IMG>. Si vos domaines sont victimes de hotlinks, vous rencontrerez probablement un problème de consommation excessive de bande passante. Pour protéger un domaine contre le vol de bande passante : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Protection contre le hotlink (dans le groupe Outils supplé mentaires). 2. Cliquez sur Activer pour activer la protection contre les hotlinks. 3. Dans le champ Extensions des fichiers proté gé s donnez les extensions des fichiers que vous souhaitez protéger contre les hotlinks (par exemple.jpg, bmp, etc.). Si vous saisissez toute une liste d'extensions, séparez-les par des espaces. 4. Cliquez sur OK. Limiter l'accè s aux ressources d'un site Web en le proté geant par un mot de passe S'il y a des répertoires sur un site que seuls des utilisateurs autorisés doivent pouvoir consulter, restreignez-en l'accès en mettant en place une protection par mot de passe. Dans cette section : Protéger une ressource Indiquer les utilisateurs autorisés Retirer à une ressource sa protection

241 Gé rer vos clients 241 Proté ger une ressource Pour protéger un répertoire sur votre site avec un mot de passe et pour préciser les utilisateurs autorisés : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Ré pertoires proté gé s par un mot de passe (dans le groupe Fichiers ). 2. Cliquez sur Nouveau ré pertoire. 3. Indiquez le chemin d'accès au répertoire que vous souhaitez protéger par un mot de passe dans le champ Nom du ré pertoire. Il peut s'agir d'un répertoire existant dans le site, par exemple : /private. Si le répertoire que vous voulez protéger n'a pas encore été créé, indiquez le chemin d'accès et le nom du répertoire Parallels Plesk Panel le créera pour vous. 4. Indiquez dans quel emplacement (également appelé racine du document) se trouve(ra) le répertoire protégé par un mot de passe. Par exemple : Pour protéger le répertoire httpdocs/private, tapez '/private' dans la case Nom du ré pertoire puis cochez la case Non-SSL. Pour protéger le répertoire httpsdocs/private, tapez '/private' dans la case Nom du ré pertoire puis cochez la case SSL. Pour protéger vos scripts CGI stockés dans le répertoire cgi-bin, laissez '/' dans la case Nom du ré pertoire puis cochez la case cgi-bin. Vérifiez qu'il n'y a aucun espace blanc après les slash ; sinon un répertoire protégé sera créé avec le nom qui comporte des espaces blancs. 5. Dans la case Texte du Header, entrez une description de la ressource ou un message de bienvenue que vos utilisateurs pourront voir lorsqu'ils visiteront la zone protégée. 6. Cliquez sur OK. Le répertoire indiqué sera protégé. 7. Pour ajouter des utilisateurs autorisés, cliquez sur Nouvel utilisateur. 8. Spécifiez le nom de login et le mot de passe qui seront utilisés pour accéder à la zone protégée. Le mot de passe doit avoir de 5 à 14 caractères. Cliquez sur OK. 9. Pour ajouter plus d'utilisateurs autorisés pour cette ressource protégée, répétez les étapes 7 et 8.

242 242 Gé rer vos clients Indiquer les utilisateurs autorisé s Pour ajouter un utilisateur autorisépour un répertoire protégé: 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Ré pertoires proté gé s par un mot de passe (dans le groupe Fichiers ). 2. Cliquez sur le nom du répertoire dont vous avez besoin. 3. Cliquez sur l'icône Nouvel utilisateur. 4. Spécifiez le nom de login et le mot de passe qui seront utilisés pour accéder à la zone protégée. Le mot de passe doit avoir de 5 à 14 caractères. 5. Cliquez sur OK. Pour changer le mot de passe d'un utilisateur autoriséd'un répertoire protégé: 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Ré pertoires proté gé s par un mot de passe (dans le groupe Fichiers ). 2. Cliquez sur le nom du répertoire dont vous avez besoin. Une liste d'utilisateurs autorisés s'affichera. 3. Cliquez sur le nom de l'utilisateur. 4. Indiquez le nouveau mot de passe et confirmez-le en le retapant. 5. Cliquez sur OK. Pour retirer àun utilisateur le droit d'accès àun répertoire protégé: 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Ré pertoires proté gé s par un mot de passe (dans le groupe Fichiers ). 2. Cliquez sur le nom du répertoire dont vous avez besoin. Une liste d'utilisateurs autorisés s'affichera. 3. Cochez la case correspondant au nom de l'utilisateur. 4. Cliquez sur Supprimer. Confirmez l'action puis cliquez sur OK.

243 Gé rer vos clients 243 Retirer à une ressource sa protection Pour ôter la protection par mot de passe et rendre la ressource publique : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Ré pertoires proté gé s par un mot de passe (dans le groupe Fichiers ). Une liste de répertoires protégés par un mot de passe s'affichera. 2. Cochez la case correspondant au nom du répertoire auquel vous voulez retirer la protection. 3. Cliquez sur Supprimer. La protection sera supprimée et tout le monde pourra accéder au contenu du répertoire sans restriction. Configurer les droits d'accè s aux ré pertoires et fichiers (Hé bergement Linux) Pour vérifier et changer le jeu de droits pour les fichiers et répertoires : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Gestionnaire de fichiers (dans le groupe Fichiers ). Les droits sont représentés par trois jeux de caractères, 'rwx rwx r--' par exemple. Le premier jeu indique ce que le propriétaire du fichier ou du répertoire peut faire avec le fichier ou le répertoire ; le troisième indique ce que le groupe d'utilisateurs auquel appartient le fichier ou le répertoire peut faire avec le fichier ou le répertoire ; le troisième indique ce que les autres utilisateurs (le reste du monde, p. ex., les utilisateurs Internet visitant un site) peuvent faire avec le fichier ou le répertoire. R correspond au droit de lecture du fichier ou répertoire, W correspond au droit d'écriture dans le fichier ou répertoire et X correspond au droit d'exécuter le fichier ou de consulter le contenu du répertoire. Pour modifier les droits d'un fichier ou d'un répertoire, dans la colonne Droits, cliquez sur le lien hypertexte adéquat représentant les droits. Modifiez les droits selon vos souhaits puis cliquez sur OK.

244 244 Gé rer vos clients Configurer les droits d'accè s aux ré pertoires et fichiers (Hé bergement Windows) Parallels Plesk Panel permet de configurer les droits d'accès aux fichiers et aux dossiers, ce qui englobe la définition d'autorisations spéciales et la transmission de droits, de manière semblable à la façon dont ils sont présentés à l'interface Windows. Remarque. Pour des questions de sécurité, il est impossible de modifier, voire de supprimer les droits des administrateurs, de l'administrateur SYSTEME et des administrateurs de domaines Parallels Plesk Panel. Dans cette section : Définir et modifier les droits d'accès de groupes et d'utilisateurs individuels Supprimer les droits d'accès de groupes et d'utilisateurs individuels Configurer l'héritage des droits d'accès pour les fichiers et les dossiers Définir, modifier et supprimer des droits d'accès spécifiques Configurer les droits d'accès à des répertoires virtuels Corriger la configuration des droits d'accès

245 Gé rer vos clients 245 Dé finir et modifier les droits d'accè s de groupes et d'utilisateurs individuels Pour définir ou changer les droits accordés àun groupe ou àun utilisateur : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Gestionnaire de fichiers (dans le groupe Fichiers ). 4. Cliquez sur correspondant au fichier ou au répertoire concerné. Pour changer ou supprimer des droits accordés à un groupe ou à un utilisateur, cliquez sur le nom qu'il vous faut dans la liste Noms de groupes ou d'utilisateurs. Pour définir des droits d'un groupe ou d'un utilisateur qui ne figure pas dans la liste des Noms de groupes ou d'utilisateurs sélectionnez le nom de l'utilisateur/du groupe qui convient dans la zone déroulante située au-dessus de la liste puis cliquez sur : l'utilisateur/le groupe apparaît dans la liste. Sélectionnez-le. 5. Pour accorder ou retirer des droits à un groupe/utilisateur pré-sélectionné, cochez les cases Autoriser ou Ne pas autoriser correspondant aux droits figurant dans la liste sous Droits pour [nom du groupe/de l'utilisateur]. Remarque. Si les cases à cocher des colonnes Autoriser et/ou Ne pas autoriser sont grisées, cela veut dire que les droits correspondants ont été hérités d'un dossier parent. Pour retirer des droits hérités d'un objet parent conformément aux règles définies, cochez les cases qui conviennent sous Ne pas autoriser. Ce nouveau paramétrage supplantera les droits hérités de ce fichier/dossier. Pour retirer aux droits hérités d'un objet parent la possibilité d'être transmis, décochez la case Permettre aux autorisations hé rité es du parent de se propager à cet objet et aux objets enfants. Cela inclut les objets dont les entré es sont spé cifiquement dé finies ici : cela supprime les droits hérités. Puis cochez les cases qui conviennent sous Autoriser et Ne pas autoriser. 6. Cliquez sur OK.

246 246 Gé rer vos clients Supprimer les droits d'accè s de groupes et d'utilisateurs individuels Pour supprimer les droits d'accès accordés àun groupe ou àun utilisateur : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Gestionnaire de fichiers (dans le groupe Fichiers ). 4. Cliquez sur correspondant au fichier ou au répertoire concerné. 5. Sélectionnez le nom concerné dans la liste Noms de groupes ou d'utilisateurs puis cliquez sur à côté du nom. Remarque : L'icône est représentée comme n'étant pas disponible pour les entrées ayant hérité leurs autorisations d'un objet parent. 6. Sélectionnez l'entrée qui convient. 7. Décochez la case Permettre aux autorisations hé rité es du parent de se propager à cet objet et aux objets enfants. Cela inclut les objets dont les entré es sont spé cifiquement dé finies ici. 8. sélectionnez de nouveau l'entrée puis cliquez sur. 9. Cliquez sur OK.

247 Gé rer vos clients 247 Configurer l'hé ritage des droits d'accè s pour les fichiers et les dossiers Pour configurer l'héritage des droits d'accès pour les fichiers et les dossiers : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Gestionnaire de fichiers (dans le groupe Fichiers ). 4. Cliquez sur l'icône correspondant au fichier ou au répertoire concerné. 5. Pour faire en sorte qu'un fichier/dossier puisse hériter des droits d'un dossier parent (si ce n'était pas déjà le cas), cochez la case Permettre aux autorisations hé rité es du parent de se propager à cet objet et aux objets enfants. Cela inclut les objets dont les entré es sont spé cifiquement dé finies ici. 6. Pour faire en sorte que les fichiers et dossiers contenus dans ce dossier puissent hériter des droits du dossier définis ici, cochez la case Remplacer des entré es relatives à des droits sur tous les objets enfants par des entré es affiché es ici qui s'appliquent à des objets enfants. 7. Cliquez sur OK.

248 248 Gé rer vos clients Dé finir, modifier et supprimer des droits d'accè s spé cifiques Vous pouvez également définir, modifier et supprimer des droits spécifiques, parmi lesquels la gestion avancée de l'héritage des droits sur les dossiers. En mode Avancé de la gestion des droits, vous pouvez associer plusieurs entrées représentant des droits à un groupe d'utilisateurs ou à un utilisateur, chacun d'entre eux possédant des droits différents. De même, la liste des droits dans le mode Avancé est plus détaillée et offre plus de possibilités pour une définition plus précise des droits sur fichiers/dossiers. Elle contient des droits qui sont invisibles à l'interface de Microsoft Windows, mais propose des combinaisons de droits Microsoft Windows natifs. Il s'agit des commandes Lire, Ecrire et Exécuter. Pour définir, changer ou supprimer des droits spécifiques sur fichiers/dossiers : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Gestionnaire de fichiers (dans le groupe Fichiers ). 4. Cliquez sur l'icône correspondant au fichier ou au répertoire concerné. 5. Cliquez sur Avancé. Pour créer une entrée représentant un droit pour un groupe ou pour des utilisateurs, choisissez le nom qu'il vous faut dans la liste Noms de groupes ou d'utilisateurs puis cliquez sur. Pour définir ou modifier les droits d'un groupe ou d'un utilisateur sur un fichier/dossier, sélectionnez le nom concerné dans la liste Noms de groupes ou d'utilisateurs, cochez la case qui convient, à savoir Autoriser ou Refuser, correspondant aux droits figurant dans la liste Droits pour [nom du groupe/de l'utilisateur]. Pour supprimer une entrée représentant un droit pour un groupe ou pour des utilisateurs, choisissez le nom qu'il vous faut dans la liste Noms de groupes ou d'utilisateurs puis cliquez sur. Pour permettre aux objets enfants d'un dossier d'hériter de ses droits définis sous Droits pour [nom du groupe/de l'utilisateur], cochez la case Remplacer des entré es relatives à des droits sur tous les objets enfants par des entré es affiché es ici qui s'appliquent à des objets enfants, puis cochez les cases de la liste Appliquer à la liste qui correspondent aux objets dont vous voulez propager les droits. 6. Cliquez sur OK.

249 Gé rer vos clients 249 Configurer les droits d'accè s à des ré pertoires virtuels Les droits d'accès peuvent également s'appliquer à des répertoires (Web) virtuels. Pour configurer les droits d'accès àun répertoire virtuel : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Recherchez le répertoire Web concerné dans la structure du site Web puis cliquez sur son nom. 5. Cliquez sur Droits à la section Outils et configurez les droits d'accès pour ce répertoire virtuel, comme expliqué aux sections précédentes. Corriger la configuration des droits d'accè s Si certains scripts sur vos sites s'arrêtent en cours d'exécution, c'est peut-être parce que la configuration des droits d'accès aux fichiers et aux dossiers est incorrecte ou corrompue. Nous vous conseillons de lancer une procédure de vérification et de correction pour restaurer la bonne configuration des droits d'accès, et pour remettre par là-même les scripts en bon état de marche. Pour vérifier et corriger la bonne configuration des droits d'accès d'un domaine ou d'un groupe de domaines, et remettre par là-même les scripts en bon état de marche : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cochez les cases correspondant aux noms de domaines sur lesquels vous voulez procéder à une vérification des droits. 3. Cliquez sur Vé rifier les droits. 4. Faites les réglages qui conviennent : Décochez la case Mode vé rification uniquement pour vérifier et réparer les droits d'accès. Ne décochez pas la case Mode Vé rification uniquement pour effectuer la vérification en mode Lecture seule lorsqu'il s'agit uniquement de vérifier les droits (des erreurs ayant été signalées) et pas de les corriger. Ne décochez pas la case Notifier par pour recevoir par le rapport de vérification et de réparation, puis saisissez dans ce champ l'adresse mail à laquelle le rapport doit être envoyé. 5. Cliquez sur OK. Parallels Plesk Panel commencera à vérifier les droits et à les corriger, à condition que l'option correspondante soit activée. Veuillez noter que cette procédure peut prendre beaucoup de temps, en fonction de la complexité de l'arborescence des fichiers et dossiers de vos domaines.

250 250 Gé rer vos clients Organiser la structure d'un site avec des sous-domaines Les sous-domaines sont des noms de domaines supplémentaires qui vous permettent de : Organiser logiquement la structure de votre site Héberger d'autres sites Web ou des parties d'un site Web sur le même serveur sans devoir payer l'enregistrement de noms de domaines supplémentaires. Exemple d'utilisation de sous-domaines : Vous avez un site Web votre-produit.com dédié à la promotion de votre produit. Pour publier les guides de l'utilisateur, les tutoriels et la liste des questions posées fréquemment, vous pouvez mettre en place le sous-domaine 'userdocs' pour que vos utilisateurs puissent accéder à la documentation utilisateurs directement en ligne en allant sur le nom de domaine userdocs.votre-produit.com. Dans cette section : Configurer les sous-domaines (Hébergement Linux) Configurer les sous-domaines (Hébergement Windows) Supprimer des sous-domaines

251 Gé rer vos clients 251 Configurer les sous-domaines (Hé bergement Linux) Pour configurer un sous-domaine : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Sous-domaines (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Cré er un sous-domaine. 3. Tapez le nom du sous-domaine souhaité. Ce nom peut être le thème d'un site, le département d'une société par exemple ou toute autre combinaison de lettres, des chiffres et des traits d'union (longueur maximum : 63 caractères). Le nom du sous-domaine doit commencer par une lettre. Les noms des sous-domaines sont sensibles à la casse. 4. Si ce sous-domaine prend une partie de votre site Web que vous gérez de votre propre chef, ne décochez pas l'option Utiliser le compte utilisateur FTP du domaine principal. Si ce sous-domaine doit contenir un site web distinct dont le propriétaire ou l'administrateur sera quelqu'un d'autre, activez l'option Cré er un compte utilisateur distinct pour ce sous-domaine, puis précisez le nom de login et le mot de passe qu'il faudra utiliser pour accéder au périmètre web via FTP et pour publier le contenu du site web. 5. Si ce sous domaine requiert des transactions sécurisées, cochez la case Prise en charge de SSL. Le certificat SSL installé dans le domaine parent sera alors utilisé pour les transactions encodées. Par défaut, quand vous publiez le site, vous devez envoyer le contenu web qui doit être accessible via des connexions sécurisées dans le répertoire httpsdocs, et le contenu qui doit être accessible via une connexion HTTP standard, dans le répertoire httpdocs. Pour vous faciliter la tâche, vous pouvez choisir de publier tous les contenus depuis un lieu unique le répertoire httpdocs. Pour ce faire, cochez l'option Utiliser un seul ré pertoire pour stocker les contenus SSL et non-ssl. 6. Indiquez les langues de programmation dans lesquelles le site Web est développé. Sinon, le site Web ne fonctionnera certainement pas correctement. Par exemple, si le site Web est principalement écrit en ASP et utilise certaines applications écrites en PHP, telles que celles du référentiel d'applications (Domaines > nom du domaine> Ré fé rentiel d'applications), cochez les cases Prise en charge d'asp et Prise en charge de PHP. 7. Si vous souhaitez limiter l'espace disque que le contenu de la page Web peut utiliser dans ce sous-domaine, entrez la valeur souhaitée, en méga-octets, dans le champ Quota de disque dur. Quand la limite indiquée sera dépassée, vous ne pourrez plus ajouter de fichiers dans l'espace Web, et si vous éditez les fichiers existants, vous risquerez de les corrompre. 8. Pour terminer la configuration cliquez sur OK. Cela peut prendre jusqu'à 48 heures pour que les informations relatives au nouveau sous-domaine se répandent à travers le système de noms de domaines et deviennent accessibles pour les internautes.

252 252 Gé rer vos clients Pour publier le contenu d'un site sur l'espace Web réservé à un sous-domaine, suivez les instructions données à la section Publier un site. Configurer les sous-domaines (Hé bergement Windows) Pour configurer un sous-domaine : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Sous-domaines (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Nouveau sous-domaine. 3. Sélectionnez le type d'hé bergement qui convient puis cliquez sur OK. Choisissez le type Hé bergement physique pour créer un hôte virtuel pour le domaine. Pour créer un sous-domaine virtuel, choisissez Sous-domaine sur un sous-dossier. Sous-domaine sur un sous-dossier utilisera alors la structure physique du domaine. Impossible de créer un compte utilisateur FTP séparé : le compte utilisateur FTP du domaine sera utilisé. 4. Tapez le nom du sous-domaine comme cela est demandé. Ce nom peut être le thème d'un site, le département d'une société par exemple ou toute autre combinaison de lettres, des chiffres et des traits d'union (longueur maximum : 63 caractères). Pour ajouter le préfixe WWW, cochez la case qui convient. Le nom du sous-domaine doit commencer par une lettre. Les noms des sous-domaines sont sensibles à la casse. 5. Si vous créez un sous-domaine dans un sous-répertoire, précisez l'emplacement physique des fichiers du sous-domaine dans le champ Ré pertoire principal du site : Décochez la case Cré er un ré pertoire physique pour le sous-domaine puis donnez les coordonnées du répertoire existant à droite du champ httpdocs. Cliquez sur pour aller jusqu'au répertoire voulu, sélectionnez-le puis cliquez sur OK. Ne décochez pas la case Cré er un ré pertoire physique pour le sous-domaine si vous voulez qu'un répertoire physique du même nom que le sous-domaine soit créé. 6. Si vous créez un sous-domaine avec hébergement physique, indiquez le compte de l'utilisateur FTP qui y est associé : Si le sous-domaine fera partie de votre propre site Web que vous gérerez vous-même, laissez l'option Utiliser le compte utilisateur FTP du domaine principal activée. Si ce sous-domaine doit contenir un site Web distinct dont le propriétaire ou l'administrateur sera quelqu'un d'autre, activez l'option Cré er un compte utilisateur distinct pour ce sous-domaine, puis précisez le nom de login et le mot de passe qu'il faudra utiliser pour accéder au périmètre Web via FTP et pour publier le contenu du site Web. Précisez le quota de disque dur en mégaoctets dans le champ prévu à cet effet ou ne décochez pas la case Illimité. Quand la limite indiquée sera dépassée, vous ne pourrez plus ajouter de fichiers dans l'espace Web, et si vous éditez les fichiers existants, vous risquerez de les corrompre.

253 Gé rer vos clients Ne décochez pas la case Publier le site avec Sitebuilder pour pouvoir accéder à Sitebuilder et construire des sites Web en passant par l'interface de votre Parallels Plesk Panel. Si l'option Publier un site avec Sitebuilder est cochée, un site sera créé dans Sitebuilder. Tous les paramètres de publication seront définis dans les chemins paramétrés : pour le sous-domaine avec l'hé bergement physique - /subdomains/subdomainname/httpdocs/sitebuilder; pour le sous-domaine avec le sous-domaine sur le sous-dossier - /httpdocs/subdomainname/. 8. Cochez la case Prise en charge de Microsoft FrontPage si vous voulez activer sa prise en charge. Cochez ou décochez l'option Edition à distance avec Microsoft FrontPage selon le cas pour l'activer ou la désactiver. 9. Indiquez les langages de programmation pris en charge dans le groupe Services. Servez-vous des options Tout sé lectionner ou Tout effacer pour sélectionner ou effacer tous les langages disponibles. Si la prise en charge d'asp.net est désactivée sur le domaine sur lequel vous créez le sous-domaine, elle ne sera pas disponible non plus pour le sous-domaine sur un sous-dossier. Si la prise en charge d'asp.net est activée sur le domaine, ASP.NET est également disponible pour le sous-domaine créé sur un sous-dossier. 10. Pour vous permettre de voir les informations sur le nombre de personnes qui sont venues sur le site et sur les pages qu'elles ont consultées, choisissez un module dans le menu déroulant Statistiques Web puis cochez la case accessible via le ré pertoire /plesk-stat/webstat proté gé par un mot de passe si besoin est. Le module informatique pour les statistiques sélectionné sera alors installé. Ce logiciel générera des rapports et les stockera dans le répertoire protégé par un mot de passe. Cet administrateur de sous-domaines pourra ensuite accéder aux statistiques Web sur l'url suivante : https://subdomain.domain.com/plesk-stat/webstat à l'aide du mot de passe et du login du compte FTP. Remarque. Si l'administrateur de sous-domaines modifie les données d'accès FTP, les données d'accès aux statistiques Web ne changent pas. Le mot de passe et le login d'origine indiqués lors de la création de sous-domaines doivent toujours être utilisés pour accéder au répertoire des statistiques Web protégé par un mot de passe. 11. Activez l'option Droits d'é criture/d'é dition supplé mentaires si les applications Web du sous-domaine doivent utiliser un fichier de base de données (comme Jet) qui se trouve à la racine des dossiers httpdocs ou httpsdocs. Veuillez noter que si vous choisissez cette option, cela peut gravement compromettre la sécurité du site web. 12. Pour terminer la configuration cliquez sur OK. Cela peut prendre jusqu'à 48 heures pour que les informations relatives au nouveau sous-domaine se répandent à travers le système de noms de domaines et deviennent accessibles pour les internautes. Pour publier le contenu d'un site sur l'espace Web réservé à un sous-domaine, suivez les instructions données à la section Publier un site.

254 254 Gé rer vos clients Supprimer des sous-domaines Pour supprimer un sous-domaine et son contenu Web : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Sous-domaines (dans le groupe Site Web). 2. Cochez la case correspondant au nom du sous-domaine que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer. 3. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Le fichier de configuration du sous-domaine et son contenu Web seront retirés du serveur. Configurer des noms de domaine supplé mentaires pour un site (alias de domaine) Si vous avez déposé plusieurs noms de domaines auprès d'un registrar et que vous voulez qu'ils dirigent vers le même site que vous hébergez sur votre serveur, vous devez configurer des alias de domaines. Si vous devez gérer plusieurs noms de domaines qui se dirigent vers un site web hébergé sur un autre serveur : pour accéder aux instructions, consultez la section Servir des noms de domaines pour des sites hébergés sur d'autres serveurs (redirection de domaines)) (à la page 282). Dans cette section : Configurer des alias de domaine Editer les propriétés des alias de domaines Supprimer des alias de domaines

255 Gé rer vos clients 255 Configurer des alias de domaine Pour configurer un alias de domaine : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Alias du domaine (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Ajouter un nouvel alias de domaine. 3. Tapez le nom que vous voulez donner à l'alias de domaine, alias.com par exemple. Les noms d'alias de domaine peuvent contenir des lettres, des chiffres et des traits d'union. Les parties de l'alias de domaine comprises entre les points ne doivent pas faire plus de 63 caractères. 4. Cochez la case Synchroniser la zone DNS avec le domaine primaire si vous voulez que l'alias de domaine utilise les mêmes enregistrements de ressources de la zone DNS que le domaine primaire. Avec ce paramétrage, toute modification ultérieure des enregistrements de ressource de la zone du domaine primaire serra également appliquée à la zone DNS de cet alias de domaine. 5. Cochez la case Messagerie si vous voulez que les s envoyés aux adresses de l'alias du domaine soient redirigés vers les adresses de votre nom de domaine d'origine. Exemple : Vous avez l'adresse Vous avez configuré un alias pour votre nom de domaine, alias.com par exemple. Si vous voulez recevoir des s sur votre boîte aux lettres lorsque ceux-ci sont envoyés à l'adresse cochez la case Messagerie. 6. Cochez la case Web. Sinon le serveur web ne livrera pas le contenu web aux utilisateurs qui viennent sur votre site en saisissant l'alias de domaine dans leurs navigateurs. 7. Si vous utilisez des services d'hébergement basés sur une plate-forme Linux, et que des applications Java sont installées sur votre site qui devraient être accessible à l'aide du nom de domaine, cochez la case Applications Java Web. 8. Cliquez sur OK.

256 256 Gé rer vos clients Editer les proprié té s des alias de domaines Pour modifier les propriétés d'un alias, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Alias du domaine (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur le nom de l'alias qu'il vous faut. 3. Cliquez sur Pré fé rences. Pour modifier des enregistrements de ressources dans la zone DNS d'un alias de domaine, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Alias du domaine (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur le nom de l'alias qu'il vous faut. 3. Cliquez sur Paramè tres DNS. 4. Pour ajouter, éditer ou supprimer des enregistrements de ressources selon les besoins, procédez comme suit : Pour ajouter une nouvelle ressource à la zone, cliquez sur Nouvel enregistrement. Renseignez les valeurs requises puis cliquez sur OK pour transférer les valeurs dans la zone. Pour modifier l'enregistrement d'une ressource, dans la colonne Hô te, cliquez sur le lien hypertexte correspondant à l'enregistrement que vous voulez éditer. Pour supprimer un enregistrement, cochez la case correspondant à l'enregistrement que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer. Supprimer des alias de domaines Pour supprimer d'un domaine un alias : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Alias du domaine (dans le groupe Site Web). 2. Cochez la case correspondant à l'alias de domaine que vous voulez supprimer. 3. Cliquez sur Supprimer. 4. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

257 Gé rer vos clients 257 Utiliser les ré pertoires virtuels (Hé bergement Windows) Dans Parallels Plesk Panel, un répertoire virtuel est un lien vers un répertoire physique qui a été créé sur le disque dur d'un serveur. Les répertoires virtuels peuvent posséder un certain nombre de paramètres spéciaux comme une configuration ASP.NET personnalisée, des droits d'accès, une protection d'url par mot de passe et plus encore. Comme tout répertoire virtuel peut avoir ses propres paramètres, y compris une configuration ASP.NET personnalisée, les répertoires virtuels sont très utiles pour la configuration de vos applications Web, particulièrement celles écrites en ASP.NET. Par exemple, si vous avez trois applications web qui utilisent la version 1.1 d'asp.net et si vous voulez installer une application web qui utilise la version 2.0 d'asp.net, vous pouvez créer un répertoire virtuel pour la version 2.0 de l'application d'asp.net, configurer les paramètres d'asp.net pour ce répertoire, activer la version 2.0 pour ce répertoire uniquement, et poursuivre l'installation de l'application voulue. Les répertoires virtuels peuvent également servir d'alias. Exemple : une application web est installée sur votre domaine 'example.com' dans le dossier physique '/my_data/web_apps/forum'. Pour accéder à cette application Web, les utilisateurs doivent taper 'example.com/my_data/web_apps/forum' ce qui est difficile à retenir et trop long à taper. Vous pouvez créer un répertoire virtuel 'forum' à la racine de votre hôte virtuel et créer un lien entre ce répertoire virtuel et '/my_data/web_apps/forum', pour que les utilisateurs qui veulent accéder à l'application web aient seulement à taper 'example.com/forum', ce qui est bien plus court et plus facile à retenir. Pour ouvrir un répertoire virtuel dans votre navigateur : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Cliquez sur l'icône correspondant au répertoire que vous voulez ouvrir. Dans cette section : Créer des répertoires virtuels Modifier les paramètres du répertoire virtuel Ajouter et supprimer des types MIME Définir la version de PHP pour des répertoires virtuels Supprimer des répertoires virtuels

258 258 Gé rer vos clients Cré er des ré pertoires virtuels Pour créer un nouveau répertoire virtuel sur un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). Vous êtes maintenant à la racine de votre site Web. 4. Allez jusqu'au répertoire dans lequel vous voulez créer un nouveau répertoire virtuel. 5. Cliquez sur Cré er un ré pertoire virtuel. Remarque. Pour créer un répertoire physique au lieu d'un répertoire virtuel, cliquez sur Cré er un ré pertoire, entrez le nom du répertoire puis cliquez sur OK. 6. Spécifiez les paramètres requis : Nom - donne le nom du répertoire virtuel. Chemin - donne le chemin d'accès du répertoire virtuel. Cochez la case Cré er un ré pertoire physique du mê me nom que le ré pertoire virtuel si vous voulez que le système crée automatiquement un répertoire physique du même nom que le répertoire virtuel. Décochez la case Cré er un ré pertoire physique du mê me nom que le ré pertoire virtuel puis dans le champ prévu à cet effet donnez le chemin d'accès permettant de sélectionner un répertoire physique déjà existant. Accè s aux sources du script - cochez cette case pour autoriser les utilisateurs à accéder au code source si les droits de lecture ou d'écriture ont été activés. Le code source insère des scripts dans les applications ASP. Droit de lecture - cochez cette case pour donner aux utilisateurs le droit de lecture sur des fichiers ou des répertoires avec les propriétés associées. Droit d'é criture - cochez cette case pour donner aux utilisateurs le droit d'envoyer des fichiers avec les propriétés associées dans le répertoire virtuel ou de modifier le contenu d'un fichier sur lequel le droit d'écriture est activé. L'accès en écriture n'est autorisé que si le navigateur prend en charge la fonction PUT du protocole HTTP 1.1. Parcourir le ré pertoire - cochez cette case pour donner aux utilisateurs le droit de consulter le listing des liens hypertexte des fichiers et sous-répertoires existants dans le répertoire virtuel. Consigner les visites dans des logs - cochez cette case si vous voulez conserver les informations sur les visites dans le répertoire virtuel. Cré er une application - cochez cette case pour à transformer le répertoire web en application IIS. Le répertoire devient alors logiquement indépendant du reste du site Web. Droits d'exé cution - sélectionnez le niveau d'exécution du programme approprié pour le répertoire virtuel.

259 Gé rer vos clients 259 Aucun - permet d'accéder aux seuls fichiers statiques comme les fichiers HTML ou les fichiers images. Scripts uniquement - permet d'exécuter des scripts mais pas des exécutables. Scripts et exé cutables - supprime toutes les restrictions pour que tous les types de fichiers puissent être exécutés. Paramè tres ASP - paramètres spécifiques définis pour les applications Web basées sur ASP. Si vous utilisez des applications basées sur ASP qui ne peuvent pas fonctionner correctement sous des restrictions de transferts de données actuellement définies par IIS, décochez la case Dé fini par le ré pertoire parent correspondant au champ que vous voulez changer et entrez le nombre requis. Si vous voulez activer le déboguage des applications ASP côté serveur, décochez la case Dé fini par le ré pertoire parent correspondante puis cochez la case Activer le dé boguage script ASP cô té serveur. Si vous voulez activer le déboguage des applications ASP côté client, décochez la case Dé fini par le ré pertoire parent correspondante puis cochez la case Activer le dé boguage script ASP cô té client. Notez que si vous essayez de changer les paramètres ASP pour le répertoire Web root, les noms des cases par défaut seront Definis par IIS au lieu de Dé finis par le ré pertoire parent. 7. Cliquez sur OK pour terminer la création. Pour configurer les droits d'accès àun répertoire virtuel : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Cliquez sur l'icône correspondant au répertoire que vous voulez ouvrir, puis définissez les droits d'accès pour ce répertoire et pour tous ses fichiers. Pour de plus amples informations sur la façon de définir les droits d'accès, veuillez consulter la section Définir les droits d'accès de fichiers et de dossiers (à la page 244). Pour configurer ASP.NET pour un répertoire virtuel : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Allez jusqu'au répertoire concerné et entrez-y. 5. Cliquez sur Paramè tres ASP.NET puis définissez les options selon les besoins. Pour de plus amples informations sur la configuration d'asp.net, lisez la section Configurer ASP.NET pour des répertoires virtuels (à la page 209)

260 260 Gé rer vos clients Modifier les paramè tres du ré pertoire virtuel Pour modifier les préférences d'un répertoire virtuel existant sur un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Trouvez le répertoire qui comprend les préférences que vous voulez changer puis cliquez sur, ou sur Ré pertoiredroits d'accè s dans le répertoire requis. 5. Modifiez les préférences du répertoire virtuel : Nom - donnez le nom du répertoire virtuel. Chemin - donnez le chemin d'accès au répertoire physique auquel le répertoire virtuel est relié. Accè s aux sources du script - cochez cette case pour autoriser les utilisateurs à accéder au code source si les droits de lecture ou d'écriture ont été activés. Le code source insère des scripts dans les applications ASP. Droit de lecture - cochez cette case pour donner aux utilisateurs le droit de lecture sur des fichiers ou des répertoires avec les propriétés associées. Droit d'é criture - cochez cette case pour donner aux utilisateurs le droit d'envoyer des fichiers avec les propriétés associées dans le répertoire virtuel ou de modifier le contenu d'un fichier sur lequel le droit d'écriture est activé. L'accès en écriture n'est autorisé que si le navigateur prend en charge la fonction PUT du protocole HTTP 1.1. Parcourir le ré pertoire - cochez cette case pour donner aux utilisateurs le droit de consulter le listing des liens hypertexte des fichiers et sous-répertoires existants dans le répertoire virtuel. Consigner les visites dans des logs - cochez cette case si vous voulez conserver les informations sur les visites dans le répertoire virtuel. Cré er une application - cochez cette case pour à transformer le répertoire web en application IIS. Le répertoire devient alors logiquement indépendant du reste du site Web. Droits d'exé cution - sélectionnez le niveau d'exécution du programme approprié pour le répertoire virtuel. Aucun - permet d'accéder aux seuls fichiers statiques comme les fichiers HTML ou les fichiers images. Scripts uniquement - permet d'exécuter des scripts mais pas des exécutables. Scripts et exé cutables - supprime toutes les restrictions pour que tous les types de fichiers puissent être exécutés.

261 Gé rer vos clients 261 Autoriser l'utilisation des chemins parents - cochez cette case pour autoriser l'utilisation de deux points dans le chemin d'accès pour donner la référence d'un dossier se trouvant un niveau au-dessus du répertoire Web courant. Ceci permet aux utilisateurs de remonter l'arborescence de répertoires sans savoir le nom du répertoire ni où ils se trouvent dans la hiérarchie. Si l'option est activée, la case Droit d'exé cution en regard du chemin des répertoires parents ne doit pas être cochée au niveau des préférences de ces derniers pour éviter que des applications ne puissent exécuter des programmes dans les chemins parents sans autorisation. Autoriser l'exé cution de l'application en mode MTA (multi-threaded apartment) - cochez cette case pour autoriser l'exécution de l'application en mode MTA (multi-threaded apartment). Autrement, l'application s'exécutera en mode STA (single-threaded apartment). Avec STA, chaque pool d'applications est exécuté dans le cadre d'un processus dédié. En mode MTA, plusieurs pools d'applications concurrents sont exécutés en un seul fil, ce qui peut faire augmenter les performances dans certains cas. Utiliser les documents par dé faut - cochez cette case pour permettre l'utilisation des documents par défaut pour le répertoire Web courant. Le document par défaut est envoyé lorsque des utilisateurs accèdent au répertoire sur le Web sans indiquer le nom du fichier spécifique (par exemple, en tapant 'http://www.parallels.com' au lieu de 'http://www.parallels.com/index.html'). Si cette case n'est pas cochée et si la case Parcourir le ré pertoire l'est, le serveur Web renvoie une liste de dossiers. Si cette case n'est pas cochée et si la case Parcourir le ré pertoire est également décochée, le serveur Web renvoie un message d'erreur "Accès interdit". Ordre de recherche des documents par dé faut - indique dans quel ordre IIS recherche le document par défaut, suite à quoi il envoie le premier fichier disponible qu'il trouve à l'utilisateur. Si aucune occurrence correspondante n'est trouvée, IIS se comporte comme quand la page de contenu par défaut est désactivée. Autoriser l'accè s anonyme - cochez cette case si vous voulez rendre le répertoire public pour que les utilisateurs Web puissent y accéder sans devoir s'identifier. SSL requis - cochez cette case pour autoriser l'accès à ce répertoire via SSL uniquement. Paramè tres ASP - paramètres spécifiques définis pour les applications Web basées sur ASP. Si vous utilisez des applications basées sur ASP qui ne peuvent pas fonctionner correctement sous des restrictions de transferts de données actuellement définies par IIS, décochez la case Dé fini par le ré pertoire parent correspondant au champ que vous voulez changer et entrez le nombre requis. Si vous voulez activer le déboguage des applications ASP côté serveur, décochez la case Dé fini par le ré pertoire parent correspondante puis cochez la case Activer le dé boguage script ASP cô té serveur. Si vous voulez activer le déboguage des applications ASP côté client, décochez la case Dé fini par le ré pertoire parent correspondante puis cochez la case Activer le dé boguage script ASP cô té client. Notez que si vous essayez de changer les paramètres ASP pour le répertoire Web root, les noms des cases par défaut seront Dé fini par IIS et non Dé fini par le ré pertoire parent. 6. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications.

262 262 Gé rer vos clients Pour modifier les droits d'accès àun répertoire virtuel : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Cliquez sur l'icône correspondant au répertoire que vous voulez ouvrir, puis modifiez les droits d'accès pour ce répertoire et pour tous ses fichiers. Pour de plus amples informations sur la façon de définir les droits d'accès, veuillez consulter la section Définir les droits d'accès de fichiers et de dossiers. Pour configurer de nouveau ASP.NET pour un répertoire virtuel : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Allez jusqu'au répertoire concerné et entrez-y. 5. Cliquez sur Paramè tres ASP.NET puis modifiez les options selon les besoins. Pour de plus amples informations sur la configuration d'asp.net, lisez la section Configurer ASP.NET pour des répertoires virtuels

263 Gé rer vos clients 263 Ajouter et supprimer des types MIME Les types MIME (Multipurpose Internet Mail Exchange) indiquent à un navigateur Web ou à une application de messagerie comment traiter les fichiers venant d'un serveur. Quand un navigateur Web demande un élément sur un serveur par exemple, il demande aussi le type MIME de l'objet. Certains types MIME, comme les graphiques par exemple, peuvent s'afficher dans un navigateur. D'autres, comme les documents de traitement de texte, ont besoin d'une application externe de soutien pour s'afficher. Quand un serveur Web livre une page Web à un navigateur Web client, il envoie aussi le type MIME des données qu'il transmet. S'il y a une pièce jointe ou un fichier intégré d'un format spécifique, IIS donne également au client le type MIME du fichier intégré ou de la pièce jointe. Le client sait alors comment traiter ou afficher les données envoyées par IIS. IIS ne peut traiter que les fichiers de types MIME enregistrés. Ces types peuvent être définis aussi bien au niveau global d'iis, qu'au niveau du domaine ou du répertoire virtuel. Tous les domaines et répertoires virtuels héritent des types MIME définis de façon globale tandis que ceux définis au niveau du domaine ou du répertoire virtuel ne sont utilisés que pour la zone pour laquelle ils sont définis. Sinon, si le serveur Web reçoit une requête pour un fichier dont le type MIME n'est pas enregistré, il renvoie le code d'erreur (Introuvable). Dans cette section : Ajouter des types MIME Modifier des types MIME Supprimer des types MIME

264 264 Gé rer vos clients Ajouter des types MIME Pour ajouter un nouveau type MIME pour un répertoire virtuel sur un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Allez jusqu'au répertoire virtuel concerné et entrez-y. 5. Sélectionnez l'onglet Types MIME. 6. Cliquez sur Ajouter un type MIME. Saisissez l'extension de nom de fichier dans le champ Extension. L'extension de nom de fichier doit commencer par un point (.) ou un caractère générique (*) pour pouvoir concerner tous les fichiers quelle que soit leur extension. Précisez le type de contenu du fichier dans le champ Contenu. Vous pouvez sélectionner la valeur appropriée dans la liste ou définir un nouveau type de contenu. Pour ce faire, sélectionnez Personnaliser... puis saisissez le type de contenu dans le champ prévu à cet effet. 7. Cliquez sur OK pour achever de créer le type MIME.

265 Gé rer vos clients 265 Modifier des types MIME Pour éditer les paramètres d'un type MIME existant pour un répertoire virtuel sur un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Allez jusqu'au répertoire virtuel concerné et entrez-y. 5. Sélectionnez l'onglet Types MIME. 6. Choisissez le type MIME qu'il vous faut dans la liste. Saisissez l'extension de nom de fichier dans le champ Extension. L'extension de nom de fichier doit commencer par un point (.) ou un caractère générique (*) pour pouvoir concerner tous les fichiers quelle que soit leur extension. Précisez le type de contenu du fichier dans le champ Contenu. Vous pouvez sélectionner la valeur appropriée dans la liste ou définir un nouveau type de contenu. Pour ce faire, sélectionnez Personnaliser... puis saisissez le type de contenu dans le champ prévu à cet effet. 7. Cliquez sur OK pour enregistrer les modifications. Supprimer des types MIME Pour supprimer un type MIME liéàun répertoire virtuel sur un domaine : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Allez jusqu'au répertoire virtuel concerné et entrez-y. 5. Sélectionnez l'onglet Types MIME. 6. Cochez la case correspondant au type MIME que vous voulez supprimer. 7. Cliquez sur Supprimer. 8. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

266 266 Gé rer vos clients Dé finir la version de PHP pour des ré pertoires virtuels Outre la possibilité de choisir la version de PHP que vous voulez utiliser sur chacun de vos domaines, vous pouvez également spécifier la version de PHP de n'importe quel répertoire virtuel sur vos domaines, ce qui vous permet d'utiliser des applications Web pour lesquelles PHP4 et PHP5 sont requis. Pour définir la version de PHP d'un répertoire virtuel : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Cliquez sur Configuration de PHP. 5. Choisissez le numéro de version de PHP qui convient puis cliquez sur OK. Supprimer des ré pertoires virtuels Pour supprimer un répertoire virtuel existant : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cliquez sur le nom du domaine concerné dans la liste. 3. Cliquez sur Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers). 4. Cochez la case correspondant au répertoire que vous voulez supprimer. 5. Cliquez sur Supprimer. 6. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

267 Gé rer vos clients 267 Hé berger des pages Web personnelles sur votre serveur Web Vous pouvez héberger sur votre serveur Web les pages Web personnelles d'individus qui n'ont pas besoin d'avoir leur propre nom de domaine. Ce service est très populaire dans les établissements scolaires qui hébergent les pages personnelles de leurs étudiants et de leur personnel. Les adresses Web de ces pages sont généralement du genre Pour abriter une page Web personnelle sur votre serveur, allouez-lui un espace Web àpart et configurez un compte FTP pour la publication : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Utilisateurs Web (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Pré fé rences. 3. Si vous voulez autoriser l'exécution de scripts intégrés sur des pages web personnelles, cochez la case Autoriser les scripts des utilisateurs web. 4. Cliquez sur OK. Les paramètres que vous avez définis à l'étape 3 sont communs à toutes les pages web personnelles que vous pouvez héberger sur votre serveur web. Vous n'aurez donc pas besoin de refaire les étapes 4 à 6 la prochaine fois que vous configurerez un espace web pour une page web personnelle. 5. Cliquez sur Nouvel utilisateur Web. 6. Spécifiez le nom d'utilisateur et le mot de passe qu'il faudra utiliser pour accéder à l'espace web via FTP et pour publier la page web. Pour le nom d'utilisateur, vous pouvez utiliser des caractères alphanumériques en minuscules, des traits d'union et des barres de soulignement. Le nom d'utilisateur doit commencer par une lettre. Il ne doit pas contenir d'espace. Le mot de passe ne doit pas contenir de guillemets, d'espace, le nom de login de l'utilisateur, et doit avoir entre 5 et 14 caractères. 7. Spécifiez quels langages de programmation doivent être pris en charge pour la page Web. Par exemple, si la page web est écrite en PHP, cochez la case Prise en charge de PHP. 8. Si vous souhaitez limiter l'espace disque que le contenu de la page Web peut utiliser, entrez la valeur souhaitée, en mégaoctets, dans le champ Quota de disque dur. Quand la limite fixée sera dépassée, le propriétaire de la page Web ne pourra pas stocker de fichiers supplémentaires dans son espace Web. 9. Cliquez sur OK. Vous pouvez maintenant communiquer les données d'accès du compte FTP à votre utilisateur, pour qu'il/elle puisse publier sa page web.

268 268 Gé rer vos clients Dans cette section : Changer le mot de passe FTP d'un propriétaire de pages Web Affecter plus d'espace disque au propriétaire de pages Web Supprimer le compte d'un propriétaire de pages Web Changer le mot de passe FTP d'un proprié taire de pages Web Pour changer le mot de passe FTP d'un propriétaire de pages Web, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > utilisateurs Web (dans le groupe Site Web) > nom de l'utilisateur. 2. Saisissez le nouveau mot de passe dans les champs Nouveau mot de passe et Confirmer le mot de passe puis cliquez sur OK. Affecter plus d'espace disque au proprié taire de pages Web Pour affecter plus d'espace disque au propriétaire de pages Web, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Utilisateurs Web (dans le groupe Site Web), puis cliquez sur le nom d'utilisateur Web requis. 2. Entrez le total d'espace disque en méga-octets dans le champ Quota de disque dur puis cliquez sur OK. Supprimer le compte d'un proprié taire de pages Web Pour supprimer le compte d'un propriétaire de pages Web ainsi que leur contenu, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Utilisateurs Web (dans le groupe Site Web). 2. Cochez la case correspondant au compte utilisateur que vous voulez supprimer, puis cliquez sur Supprimer. 3. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

269 Gé rer vos clients 269 Configurer l'accè s FTP anonyme au serveur Si vous hébergez un site sur une adresse IP dédiée, vous pouvez configurer un répertoire sur le site, dans lequel les autres utilisateurs pourront télécharger ou envoyer des fichiers via FTP en conservant l'anonymat. Dès que le service FTP anonyme sera activé, les utilisateurs pourront se connecter à ftp://ftp.votre-domaine.com avec le nom de login "anonyme" et n'importe quel mot de passe. Pour autoriser l'accès au FTP anonyme : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > FTP anonyme (dans le groupe Fichiers). 2. Pour activer le service FTP anonyme, cliquez sur Activer. 3. Pour définir un message de bienvenue qui s'affichera quand les utilisateurs se connecteront au site FTP, cochez la case Afficher le message de connexion, et tapez le texte du message dans la zone de texte. Notez que les clients FTP n'affichent pas tous des messages de bienvenue. 4. Pour permettre aux visiteurs d'envoyer des fichiers dans le répertoire /incoming, cochez la case Autoriser le chargement dans le ré pertoire incoming. 5. Pour permettre aux utilisateurs de créer des sous-répertoires dans le répertoire /incoming cochez la case Autoriser la cré ation de ré pertoires dans le ré pertoire incoming. 6. Pour permettre aux utilisateurs de télécharger à partir du répertoire /incoming, cochez la case Autoriser les té lé chargements à partir du ré pertoire incoming. 7. Pour limiter la quantité d'espace disque que les fichiers chargés peuvent utiliser, décochez la case Illimité correspondant à l'option Limiter l'espace disque du ré pertoire incoming, et indiquez la quantité en kilooctets. C'est ce qu'on appelle le quota (de disque) dur : les utilisateurs ne pourront pas ajouter plus de fichiers dans le répertoire car la limite max. a été atteinte. 8. Pour restreindre le nombre de connexions simultanées au serveur FTP anonyme, décochez la case Illimité correspondant à l'option Limiter le nombre de connexions simultané es et indiquez le nombre de connexions autorisées. 9. Pour limiter la bande passante pour les connexions au FTP anonyme, décochez la case Illimité correspondant à l'option Limiter la vitesse de té lé chargement pour ce domaine FTP virtuel puis saisissez la valeur maximum de bande passante en kilooctets par seconde. 10. Cliquez sur OK. Pour modifier les paramètres du serveur FTP anonyme ou le mettre hors service : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > FTP anonyme (dans le groupe Fichiers).

270 270 Gé rer vos clients 2. Définissez les paramètres selon vos besoins puis cliquez sur OK. Pour activer le service FTP anonyme, cliquez sur l'icône Dé sactiver.

271 Gé rer vos clients 271 Personnaliser les messages d'erreur du serveur Web (Hé bergement Linux) Lorsque des internautes visitant votre site demandent des pages que le serveur Web ne trouve pas, le serveur Web génère et affiche une page HTML standard contenant un message d'erreur. Les messages d'erreur standard peuvent informer sur des problèmes, mais ils ne disent généralement pas comment les résoudre ni comment remettre le visiteur égaré sur le bon chemin et ils sont monotones. Vous souhaiterez peut-être créer vos propres pages d'erreur et les utiliser sur votre serveur Web. Avec Parallels Plesk Panel, vous pouvez personnaliser les messages d'erreur suivants : 400 Bad File Request. Indique généralement que la syntaxe utilisée dans l'url est erronée (par ex. au lieu de majuscules il faudrait des minuscules ; signes de ponctuation incorrects). 401 Unauthorized. Le serveur cherche la clé de chiffrement du client mais ne la trouve pas. Peut également vouloir dire que le mot de passe saisi est incorrect. 403 Forbidden/Access Denied. Semblable à l'erreur 401 ; une autorisation spéciale est requise pour accéder au site - un mot de passe et/ou un nom de login s'il s'agit d'un problème d'enregistrement. 404 File Not Found. Le serveur ne trouve pas la page demandée. Le fichier a été déplacé voire supprimé, ou l'url ou le nom du document saisis sont incorrects. C'est l'erreur la plus fréquente. 405 Method Not Allowed La méthode indiquée dans la ligne de requête n'est pas autorisée pour les ressources identifiées par l'uri de la requête. 406 Not Acceptable. La ressource identifiée par la requête ne peut générer que des entités de réponses dont certaines caractéristiques de contenus ne peuvent pas être acceptées selon les en-têtes d'acceptation envoyées dans la requête. 407 Proxy Authentication Required. Ce code se rapproche de l'erreur 401 (Unauthorized) mais il indique que le client doit tout d'abord s'authentifier avec le proxy. 412 Precondition Failed. Les conditions préalables indiquées dans un ou plusieurs champs d'en-têtes des requêtes ont été considérées comme incorrectes lorsqu'elles ont été testées sur le serveur. Ce code de réponse permet au client de placer les conditions préalables sur les méta-informations des ressources actuelles (données du champ en-tête) et ainsi d'empêcher la méthode requise de s'appliquer à une ressource qui n'est pas celle prévue. 414 Request-URI Too Long. Le serveur refuse de servir la requête car l'uri de la requête est plus long que ce que veut interpréter le serveur. Cette condition est exceptionnelle. Elle ne peut se produire que lorsqu'un client a converti de manière incorrecte une requête POST en une requête GET avec de nombreuses informations en attente ; lorsque le client est tombé dans un "trou noir" URI de redirection (p. ex un préfixe URI redirigé qui dirige vers un suffixe ou vers lui-même), ou lorsque le serveur est attaqué par un client qui tente d'exploiter les trous de sécurité présents dans certains serveurs à l'aide de mémoires-tampons de taille fixe pour lire ou manipuler l'uri de la requête. 415 Unsupported Media Type. Le serveur refuse de servir la requête car le format de l'entité de la requête n'est pas pris en charge par les ressources nécessaires pour la méthode requise.

272 272 Gé rer vos clients 500 Internal Server Error. Impossible de récupérer le document HTML à cause de problèmes de configuration du serveur. 501 Not Implemented. Le serveur ne prend pas en charge la fonctionnalité requise pour exécuter complètement la requête. Il s'agit de la réponse qui convient lorsque le serveur ne reconnaît pas la méthode requise et n'est pas en mesure de la prendre en charge, et ce pour aucune ressource. 502 Bad Gateway. Le serveur qui agit comme une passerelle ou un proxy, a reçu une réponse incorrecte de la part du serveur "upstream" auquel il a accédé en essayant d'exécuter la requête. Pour configurer le serveur Web de Parallels Plesk Panel afin d'afficher vos pages d'erreur personnalisées : 1. Activez le support pour les documents d'erreurs personnalisés via Parallels Plesk Panel : Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web). Cochez la case Personnaliser les documents d'erreurs puis cliquez sur OK. 2. Connectez-vous à votre compte FTP sur le serveur Parallels Plesk Panel et allez dans le répertoire error_docs. 3. Editez ou remplacez les fichiers respectifs. Veillez à respecter les noms de fichier : 400 Bad File Request - bad_request.html 401 Unauthorized - unauthorized.html 403 Forbidden/Access denied - forbidden.html 404 Not Found - not_found.html 405 Method Not Allowed - method_not_allowed.html 406 Not Acceptable - not_acceptable.html 407 Proxy Authentication Required - proxy_authentication_required.html 412 Precondition Failed - precondition_failed.html 414 Request-URI Too Long - request-uri_too_long.html 415 Unsupported Media Type - unsupported_media_type.html 500 Internal Server Error - internal_server_error.html 501 Not Implemented - not_implemented.html 502 Bad Gateway - bad_gateway.html 4. Patientez pendant quelques heures jusqu'au redémarrage de votre serveur Web. Ceci fait, le serveur web utilisera désormais vos documents d'erreurs personnalisés.

273 Gé rer vos clients 273 Personnaliser les messages d'erreur du serveur Web (Hé bergement Windows) Lorsque des internautes visitant un site demandent des pages que le serveur Web ne trouve pas, le serveur Web génère et affiche une page HTML standard contenant un message d'erreur. Les messages d'erreur standard peuvent informer sur des problèmes, mais ils ne disent généralement pas comment les résoudre ni comment remettre le visiteur égaré sur le bon chemin et ils sont monotones. Vous souhaiterez peut-être créer vos propres pages d'erreur et les utiliser sur votre serveur Web. Les messages d'erreur suivants sont les messages personnalisés les plus fréquents : 400 Bad File Request. Indique généralement que la syntaxe utilisée dans l'url est erronée (par ex. au lieu de majuscules il faudrait des minuscules ; signes de ponctuation incorrects). 401 Unauthorized. Le serveur cherche la clé de chiffrement du client mais ne la trouve pas. Peut également vouloir dire que le mot de passe saisi est incorrect. 403 Forbidden/Access Denied. Semblable à l'erreur 401 ; une autorisation spéciale est requise pour accéder au site - un mot de passe et/ou un nom de login s'il s'agit d'un problème d'enregistrement. 404 File Not Found. Le serveur ne trouve pas la page demandée. Le fichier a été déplacé voire supprimé, ou l'url ou le nom du document saisis sont incorrects. C'est l'erreur la plus fréquente. 500 Internal Server Error. Impossible de récupérer le document HTML à cause de problèmes de configuration du serveur. Pour configurer le serveur Web de Parallels Plesk Panel afin d'afficher les pages d'erreur personnalisées pour un domaine : 1. Activez le support pour les documents d'erreurs personnalisés via Parallels Plesk Panel : a. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web). b. Cochez la case Documents d'erreurs personnalisé s. c. Cliquez sur OK. 2. Allez dans Domaines > nom de domaine > Ré pertoires virtuels (dans le groupe Fichiers) pour voir la liste des documents d'erreur du répertoire Web racine (les documents d'erreur qui se trouvent là servent pour les pages Web de tous les domaines). Si vous voulez personnaliser les pages d'erreur d'un répertoire Web donné, allez dans ce répertoire. 3. Cliquez sur l'onglet Documents d'erreur puis cliquez dans la liste sur le document d'erreur concerné. Pour utiliser le document par défaut fourni par IIS pour cette page d'erreur, sélectionnez Par dé faut dans le menu Type.

274 274 Gé rer vos clients Pour utiliser un document HTML personnalisé qui se trouve déjà dans le répertoire error_docs d'un domaine, sélectionnez Fichier dans le menu Type puis entrez le nom du fichier dans le champ Emplacement. Pour utiliser un document HTML personnalisé qui se trouve dans un autre répertoire que le répertoire error_docs d'un domaine, sélectionnez l'url dans le menu Type puis entrez le chemin d'accès à votre document dans le champ Emplacement. Le chemin d'accès doit être relatif par rapport à la racine de l'hôte virtuel (c.-à-d. <vhosts>\<domain>\httpdocs). Exemple : Vous avez créé un fichier forbidden_403_1.html que vous avez sauvegardé dans le répertoire my_errors qui se trouve lui-même dans httpdocs. Pour utiliser ce fichier en tant que document d'erreur, le chemin d'accès suivant doit être entré dans le champ Emplacement :/my_errors/forbidden_403_1.html. Remarque. Vous pouvez vous servir de FTP et de File Manager pour charger votre document d'erreur personnalisé sur le serveur. Par défaut, tous les documents d'erreur sont stockés dans le répertoire /vhosts/your-domain.com/error_docs/ (qui, par défaut, se trouve dans C:\InetPub). 4. Après s'être réinitialisé, le serveur web utilisera désormais vos documents d'erreurs personnalisés. Personnaliser la configuration de la zone DNS de domaines Pour chaque nouveau nom de domaine, votre panneau de contrôle crée automatiquement la zone DNS, en s'alignant sur les valeurs prédéfinies que vous avez fixées pour la configuration. Avec la configuration automatique, les noms de domaines devraient fonctionner correctement. Toutefois, si vous avez besoin d'apporter des modifications spécifiques à la zone DNS pour la personnaliser, vous pouvez le faire via votre panneau de contrôle. Remarque : Ici vous pouvez mettre à jour la zone DNS avec plusieurs changements dans les enregistrements DNS à la fois puis confirmer ces changements en cliquant sur le bouton Appliquer. Les changements non confirmés ne seront pas sauvegardés. Pour voir les enregistrements de ressources de la zone DNS d'un domaine : Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). Une fenêtre s'ouvrira affichant tous les enregistrements des ressources du domaine concerné. Pour apprendre comment modifier les enregistrements de ressources dans la zone DNS d'un alias de domaine, veuillez consulter la section Configurer des noms de domaine supplémentaires pour un site (alias de domaine) (à la page 254). Dans cette section : Ajouter des enregistrements de ressources Modifier des enregistrements de ressources Supprimer des enregistrements de ressources Restaurer la configuration d'origine de la zone

275 Gé rer vos clients 275 Ajouter des enregistrements de ressources Pour ajouter l'enregistrement d'une nouvelle ressource dans la zone : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Ajouter un nouvel enregistrement. 3. Choisissez un type d'enregistrement de ressources et donnez les informations pertinentes : Pour un enregistrement A, vous devrez saisir le nom du domaine pour lequel vous voulez créer un enregistrement A. Si vous définissez seulement un enregistrement A pour votre domaine principal, ne renseignez pas le champ. Si vous définissez un enregistrement A pour un serveur de noms, vous devrez saisir l'entrée appropriée pour le serveur de noms concerné (par ex. ns1). Vous devrez ensuite saisir l'adresse IP appropriée à laquelle le nom du domaine doit être associé. Pour un enregistrement NS, vous devrez saisir le nom du domaine pour lequel vous voulez créer un enregistrement NS. Si vous définissez un enregistrement NS pour votre domaine principal, ne renseignez pas le champ. Saisissez ensuite le nom du serveur de noms approprié dans le champ prévu à cet effet. Il vous faudra saisir le nom entier (c.-à-d. ns1.mynameserver.com). Pour un enregistrement MX, vous devrez saisir le nom du domaine pour lequel vous créez l'enregistrement MX. Pour le domaine principal, il vous suffira de ne pas renseigner le champ. Puis il vous faudra saisir le nom de votre serveur Mail Exchange, c'est-à-dire le nom du serveur de messagerie. Si vous utilisez un serveur de messagerie externe dont le nom est 'mail.myhostname.com', vous pouvez tout simplement saisir 'mail.myhostname.com' dans le champ prévu à cet effet. Vous devrez ensuite définir la priorité pour le serveur de messagerie. Choisissez la priorité à l'aide du menu déroulant : 0 est la plus haute priorité et 50 la plus faible. Souvenez-vous que vous devez également ajouter l'enregistrement A approprié et/ou l'enregistrement CNAME, selon le cas, pour le serveur de messagerie distant. Pour un enregistrement CNAME, vous devrez d'abord saisir l'alias du nom du domaine pour lequel vous voulez créer un enregistrement CNAME. Vous devrez ensuite saisir le nom du domaine sur lequel vous voulez que l'alias soit hébergé. Vous pouvez entrer n'importe quel nom de domaine. Il n'a pas besoin d'être hébergé sur le même serveur. Pour un enregistrement PTR, vous devrez d'abord saisir l'adresse IP/le masque pour lequel vous voulez définir le pointeur. Saisissez ensuite le nom de domaine en lequel vous souhaitez que cette adresse IP soit convertie. Pour un enregistrement TXT, vous pourrez saisir une chaîne de texte arbitraire, comme une description ou un enregistrement SPF par exemple. Pour un enregistrement SRV, vous devrez saisir le nom du service, le nom du protocole, le numéro de port et l'hôte cible. Les noms de services et de protocole doivent commencer par le symbole du soulignement. Vous pouvez indiquer la priorité de l'hôte source et le poids moyen (pour les enregistrements qui ont la même priorité) dans les champs appropriés. 4. Cliquez sur OK pour soumettre les données.

276 276 Gé rer vos clients Remarque : Une fois les enregistrements DNS de la zone DNS modifiés, confirmez les changements en cliquant sur le bouton Appliquer sur l'écran de la zone DNS (DNS). Les changements non confirmés ne seront pas sauvegardés.

277 Gé rer vos clients 277 Modifier des enregistrements de ressources Pour modifier les propriétés d'un enregistrement de ressource : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur le lien hypertexte dans la colonne Hô te correspondant à l'enregistrement de ressource que vous voulez modifier. 3. Modifiez l'enregistrement selon vos besoins puis cliquez sur OK. Pour modifier les entrées de l'enregistrement Start Of Authority (SOA) d'un domaine : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Paramè tres SOA. 3. Saisissez les valeurs souhaitées. TTL. C'est la période pendant laquelle les autres serveurs DNS doivent garder l'enregistrement dans leur cache. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à un jour. Rafraîchir. Indique à quelle fréquence les serveurs de noms secondaires interrogent le serveur de noms primaire pour savoir s'il y a eu des modifications dans le fichier de zone du domaine. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à trois heures. Ré essayer. C'est le laps de temps pendant lequel le serveur secondaire attend après l'échec d'un transfert de zone avant de retenter l'opération. Cette valeur est généralement inférieure à l'intervalle d'actualisation. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à une heure. Expiration. C'est la période avant que le serveur secondaire n'arrête de répondre aux requêtes, après l'expiration d'un intervalle d'actualisation, et pendant laquelle la zone n'a été ni actualisée ni mise à jour. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à une semaine. Minimum. C'est la période pendant laquelle un serveur secondaire doit garder une réponse négative dans le cache. Parallels Plesk Panel fixe la valeur par défaut à trois heures. 4. Cliquez sur OK. Utiliser le format de numéro de série recommandé par IETF et RIPE est obligatoire pour de nombreux domaines enregistrés dans certaines zones DNS de haut niveau, la plupart européennes. Si votre domaine est enregistré dans l'une de ces zones et si votre registrar refuse votre numéro de série SOA, utiliser le format du numéro de série recommandé par IETF et RIPE devrait résoudre ce problème.

278 278 Gé rer vos clients Les serveurs Parallels Plesk Panel utilisent la syntaxe de l'horodatage UNIX pour configurer les zones DNS. L'horodatage UNIX est le nombre de secondes depuis le 1er janvier 1970 (Epoque Unix). L'horodatage 32 bit se poursuivra jusqu'au 8 juillet RIPE conseille d'utiliser le format AAAAMMJJNN, où AAAA est l'année (quatre chiffres), MM est le mois (deux chiffres), JJ est le jour du mois (deux chiffres) et nn est la version par jour (deux chiffres). Le format AAAAMMJJNN fonctionnera jusqu'en Pour changer le format de numéro de série Start of Authority (SOA) en AAAAMMJJNN pour un domaine : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Paramè tres SOA. 3. Cochez Utiliser le format de numé ro de sé rie recommandé par IETF et RIPE. Remarque : Regardez l'exemple du numéro de série SOA généré avec le format sélectionné. Si le numéro résultant est inférieur au numéro de la zone actuelle, la modification pourra causer des dysfonctionnements temporaires du DNS pour ce domaine. Les mises à jour de la Zone peuvent être invisibles pour les utilisateurs Internet pendant un certain temps. 4. Cliquez sur OK. Supprimer des enregistrements de ressources Pour supprimer de la zone l'enregistrement d'une ressource : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Cochez la case correspondant à l'enregistrement que vous voulez supprimer. 3. Cliquez sur Supprimer. 4. Confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Remarque : Une fois les enregistrements DNS de la zone DNS modifiés, confirmez les changements en cliquant sur le bouton Appliquer sur l'écran de la zone DNS (Paramè tres DNS). Les changements non confirmés ne seront pas sauvegardés.

279 Gé rer vos clients 279 Restaurer la configuration d'origine de la zone Pour restaurer la configuration d'origine de la zone, conforme aux paramètres DNS valables pour tout le serveur : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Dans le menu déroulant Adresse IP, sélectionnez l'adresse IP à utiliser pour restaurer la zone, indiquez si un alias www est nécessaire pour ce domaine puis cliquez sur le bouton Param. Dé f.. La configuration de la zone sera entièrement refaite. Pour restaurer le format du numéro de série Start of Authority (SOA) par défaut (horodatage UNIX) pour un domaine : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Paramè tres SOA. 3. Décochez Utiliser le format de numé ro de sé rie recommandé par IETF et RIPE. Remarque : Regardez l'exemple du numéro de série SOA généré avec le format sélectionné. Si le numéro résultant est inférieur au numéro de la zone actuelle, la modification pourra causer des dysfonctionnements temporaires du DNS pour ce domaine. Les mises à jour de la Zone peuvent être invisibles pour les utilisateurs Internet pendant un certain temps. 4. Cliquez sur OK.

280 280 Gé rer vos clients Gé rer des sites avec des serveurs de noms externes Si vous hébergez des sites Web sur ce serveur et avez un serveur DNS autonome qui fait office de serveur de noms primaire (maître) pour vos sites, vous voudrez probablement configurer le serveur DNS de votre panneau de contrôle pour qu'il serve de serveur de noms secondaire (esclave). Pour désigner le serveur DNS du panneau de contrôle comme serveur de noms secondaire : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Activer Mode du service DNS. 3. Indiquez l'adresse IP du serveur DNS primaire (maître). 4. Cliquez sur Ajouter. 5. Répétez les étapes 1 à 5 pour chaque site Web pour lequel il faut un serveur de noms secondaire sur votre serveur. Pour définir le serveur DNS du panneau de contrôle comme serveur primaire d'une zone : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Activer le mode service DNS. Les enregistrements de ressources d'origine de la zone seront restaurés. Si ce sont des serveurs de noms externes qui font office de serveurs d'autorité pour certains de vos sites Web, désactivez le service DNS du panneau de contrôle de chaque site géré par des serveurs de noms externes. Pour désactiver le service DNS du panneau de contrôle pour un site servi par un serveur de nom externe : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Cliquez sur Arrê ter le service DNS à la section Outils. Si vous désactivez le service DNS de la zone, l'écran sera actualisé, de telle sorte qu'il ne restera qu'une liste des serveurs de noms. Remarque : Les enregistrements de serveurs de noms figurant dans la liste n'ont aucun effet sur le système. Ils ne sont présentés comme liens cliquables à l'écran que pour vous permettre de valider la configuration de la zone gérée sur des serveurs de noms externes faisant office de serveurs d'autorité. 3. Répétez les étapes 1 à 3 pour désactiver le service de noms de domaines local pour chaque site géré par des serveurs de noms externes.

281 Gé rer vos clients 281 Si vous voulez valider la configuration d'une zone gérée par des serveurs de noms d'autorité: 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Ajoutez à la liste les entrées se dirigeant vers les serveurs de nom appropriés qui ont l'autorisation requise pour la zone : cliquez sur Ajouter, indiquez un serveur de nom puis cliquez sur OK. Répétez ces étapes pour chaque serveur de noms que vous voulez tester. Les enregistrements apparaîtront au fur et à mesure dans la liste. 3. Cliquez sur les enregistrements que vous venez de créer. Parallels Plesk Panel récupérera le fichier de zone du serveur de noms distant, et contrôlera les enregistrements de ressources pour vérifier que la résolution des ressources du domaine est correcte. Les résultats seront interprétés et affichés à l'écran. Transformer un hé bergement Web de type physique en redirection Si vous hébergiez un site sur un compte d'hébergement virtuel (ou physique) sur le serveur, mais n'avez maintenant besoin que du service redirection de domaine pour ce site parce qu'il a été transféré sur un autre serveur, vous devez reconfigurer le compte d'hébergement. Avant de changer la configuration de l'hébergement d'un site qui était abrité auparavant sur un compte d'hébergement physique, vérifiez que le propriétaire du site a gardé localement une copie de son site parce que lorsque le type d'hébergement est changé, tous les fichiers et répertoires liés à un site sont également retirés du serveur. Pour configurer de nouveau un compte d'hébergement : 1. Allez dans les menus Domaines > nom de domaine > Site Web> Changer le type d'hé bergement. 2. Sélectionnez l'option Redirection puis choisissez le type de redirection : Redirection par cadre ou Redirection Standard. Dans le cadre d'une redirection standard, l'utilisateur est redirigé vers le site et l'url réelle du site apparaît dans le navigateur de l'utilisateur, si bien que l'utilisateur sait toujours qu'il est redirigé vers une autre URL. Avec une redirection par cadre, l'utilisateur est redirigé vers le site sans savoir que celui-ci se trouve en fait à un autre endroit. Il vaut donc mieux choisir l'option Redirection par cadre. 3. Indiquez l'url de destination : l'adresse actuelle du site Web vers laquelle vous aimeriez que ce domaine soit redirigé. 4. Cliquez sur OK.

282 282 Gé rer vos clients Gé rer des noms de domaines pour des sites hé bergé s sur d'autres serveurs (redirection de domaines) Si vous devez gérer un nom de domaine ou plusieurs noms de domaines qui pointe(nt) vers un site Web hébergésur un autre serveur : 1. Allez dans Accueil > Domaines> Cré er le domaine. 2. Sélectionnez le compte utilisation qui possédera le nouveau domaine. 3. Précisez le nom du domaine. Ne décochez pas la case www si vous voulez autoriser les utilisateurs à accéder au site en utilisant une URL générale et usuelle de type Le fait que l'alias www précède le nom de domaine permettra aux utilisateurs d'obtenir le site peu importe ce qu'ils tapent dans leurs navigateurs. et votre-domaine.com vous dirigeront tous les deux vers le site. 4. Si vous avez plusieurs adresses IP parmi lesquelles vous pouvez choisir, sélectionnez l'adresse dont vous avez besoin dans le menu Affecter une adresse IP. Souvenez-vous que les sites d'e-commerce doivent avoir une adresse IP dédiée (qu'ils ne partagent pas avec d'autres sites) pour pouvoir implémenter le chiffrement Secure Sockets Layer de données. 5. Ne désélectionnez pas l'option Cré er un domaine sans template du menu Utiliser les paramè tres de template de domaine. 6. Cochez les cases Messagerie et DNS. 7. Sous Type d'hé bergement, sélectionnez Redirection. 8. Indiquez l'url de destination : l'adresse actuelle du site Web vers laquelle vous aimeriez que ce domaine soit redirigé. 9. Sélectionnez le type de redirection : Redirection par cadre ou Redirection Standard. Dans le cadre d'une redirection standard, l'utilisateur est redirigé vers le site et l'url réelle du site apparaît dans le navigateur de l'utilisateur, si bien que l'utilisateur sait toujours qu'il est redirigé vers une autre URL. Avec une redirection par cadre, l'utilisateur est redirigé vers le site sans savoir que celui-ci se trouve en fait à un autre endroit. Il vaut donc mieux choisir l'option Redirection par cadre. 10. Cliquez sur Terminer.

283 Gé rer vos clients 283 Transfé rer des domaines d'un compte utilisateur à un autre Pour transférer un ou plusieurs domaines d'un compte utilisateur àun autre : 1. Sélectionnez le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cochez les cases correspondant aux domaines que vous voulez transférer, puis cliquez sur Affecter un nouveau proprié taire de domaine. 3. Sélectionnez le compte cible sur lequel vous voulez transférer les domaines sélectionnés, puis cliquez sur Suivant. Parallels Plesk Panel vérifiera si le compte client de destination dispose de suffisamment de ressources pour que les domaines transférés puissent fonctionner correctement. Si le compte client cible n'a pas de ressources suffisantes pour alimenter les nouveaux domaines, les ressources manquantes seront mises en surbrillance. Pour allouer la quantité de ressources nécessaire au compte client cible, allez sur Clients > nom du client > Utilisation des ressources, adaptez la quantité de ressources disponibles pour l'utilisateur en fonction des besoins puis relancez la procédure de transfert du domaine. Vous pouvez également choisir des adresses IP pour les domaines transférés en sélectionnant l'adresse IP de destination dans le menu Nouvelle adresse IP se rapportant au domaine concerné. 4. Cliquez sur Terminer pour mettre fin à la procédure. Mettre à jour les comptes d'hé bergement de site Web Pour modifier les paramètres d'un site Web : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine 2. Pour allouer plus d'espace disque, de bande passante et d'autres ressources, cliquez sur Utilisation des ressources (dans le groupe Statistiques). 3. Pour ajouter des fonctions d'hébergement, comme la prise en charge des scripts et langages de programmation, cliquez sur Paramè tres d'hé bergement Web (dans le groupe Site Web). 4. Pour renouveler (prolonger) un compte d'hébergement de site Web expiré, cliquez sur Utilisation des ressources (dans le groupe Statistiques), indiquez une autre période dans le champ Pé riode de validité puis cliquez sur OK. Puis cliquez sur Ré activer. Dans cette section : Procéder aux mêmes modifications sur plusieurs comptes d'hébergement Web

284 284 Gé rer vos clients Procé der aux mê mes modifications sur plusieurs comptes d'hé bergement Web Pour modifier les options d'hébergement de plusieurs comptes d'hébergement d'un seul coup : 1. Cliquez sur le raccourci Domaines dans le volet de navigation. 2. Cochez les cases correspondant aux noms de domaines sur lesquels vous voulez réaliser des groupes d'opérations. 3. Cliquez sur Modifier. 4. A la rubrique Limites, vous pouvez voir la liste de toutes les limites spécifiques aux domaines. Pour modifier une limite donnée, sélectionnez le menu qui convient à gauche de la liste. Faites les réglages qui conviennent : Cochez la case Illimité pour supprimer la limite correspondante. Sélectionnez l'option Valeur puis tapez la valeur numérique pour définir la limite correspondante pour la valeur indiquée. Activez l'option Augmenter (+), choisissez le type de valeur (unités spécifiques ou pourcentage) puis tapez la valeur numérique pour augmenter la limite correspondante par la valeur indiquée (en unités ou en pourcentage). Activez l'option Ré duire (-), choisissez le type de valeur (unités spécifiques ou pourcentage) puis tapez la valeur numérique pour réduire la limite correspondante par la valeur indiquée (en unités ou en pourcentage). Laissez la valeur sur Ne pas changer pour ne rien changer. 5. A la rubrique Hé bergement, vous pouvez voir la liste des paramètres d'hébergement. Pour modifier la disponibilité d'une fonctionnalité donnée pour les domaines, cochez le bouton d'option approprié pour Activer, Dé sactiver ou Ne pas modifier pour laisser les choses telles quelles. 6. A la rubrique Pré fé rences, vous pouvez voir la liste des préférences du domaine. Pour définir un paramètre donné des préférences de domaines, cochez le bouton d'option approprié pour Activer, Dé sactiver ou Ne pas modifier pour laisser les choses telles quelles. 7. A la rubrique Services, vous pouvez définir la disponibilité des différents services pour domaines. Pour ce faire, cochez le bouton d'option approprié pour Activer, Dé sactiver ou Ne pas modifier pour laisser les choses telles quelles. 8. Cliquez sur OK.

285 Gé rer vos clients 285 Suspendre ou ré activer les sites Web Pour suspendre un domaine (site Web) : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine. 2. Cliquez sur Suspendre. Le domaine sera suspendu, ses services Web, FTP et de messagerie ne seront plus disponibles pour les internautes et le propriétaire du domaine ne pourra plus se connecter au panneau de contrôle. Pour interrompe la suspension d'un domaine (site Web) : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine. 2. Cliquez sur Ré activer. Supprimer les sites Web Pour supprimer un domaine (site Web) avec son contenu Web : 1. Allez dans Domaines. 2. Cochez la case correspondant au nom du domaine que vous voulez supprimer. 3. Cliquez sur Supprimer, confirmez la suppression puis cliquez sur OK. Pour supprimer un sous-domaine et son contenu Web : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine> Sous-domaines (dans le groupe Site Web). 2. Cochez la case correspondant au sous-domaine que vous voulez supprimer. 3. Cliquez sur Supprimer, confirmez la suppression puis cliquez sur OK.

286 286 Gé rer vos clients Utiliser les services de messagerie Vous pouvez utiliser différents services de messagerie avec un seul compte de messagerie. Vous pouvez par exemple avoir une adresse mail à laquelle comme toute boîte aux lettres standard vous réceptionnez les messages, les transférez à des destinataires, et renvoyez une réponse automatique à l'expéditeur initial du message. Si vous allez vous servir des boîtes de messagerie sous un domaine précis avec un serveur de messagerie externe, procédez comme suit : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Paramè tres DNS (dans le groupe Site Web). 2. Dans la colonne Type d'enregistrement, repérez un enregistrement MX puis cliquez sur le lien respectif dans la colonne Hô te située à gauche. 3. Dans la case Saisir le MX, entrez le nom d'hôte du serveur MX, par exemple, serveurd .exemple.com. 4. Cliquez sur OK. 5. Cliquez sur Niv. supé rieur pour revenir à l'écran de gestion du domaine. 6. Cliquez sur Comptes de messagerie (dans le groupe Messagerie) > Paramè tres de messagerie. 7. Décochez la case Activer le service de messagerie sur le domaine puis cliquez sur OK. Dans cette section : Créer des boîtes aux lettres Accéder à votre messagerie Protéger les boîtes aux lettres contre les spams Protéger les boîtes aux lettres contre les virus Suspendre des boîtes aux lettres et lever la suspension Supprimer des boîtes aux lettres Arrêter le service Boîte aux lettres quand vous avez décidé de transformer votre compte en compte de redirection Configurer une redirection d' s à une adresse mail unique Configurer une redirection d' s à des adresses multiples Supprimer des redirections d' s Configurer une réponse automatique Désactiver des répondeurs automatiques Configurer pour tout un site les préférences du traitement des s à des utilisateurs inexistants (messages de rebond) Faire les mêmes modifications sur plusieurs comptes de messagerie d'un seul coup Envoyer des notifications par à plusieurs clients d'un coup Gérer des listes de diffusion

287 Gé rer vos clients 287 Cré er des boîtes aux lettres Pour créer une boîte aux lettres : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Cré er un compte de messagerie (dans le groupe Messagerie). 2. Le nom de votre domaine apparaît à droite du donc tout ce que vous avez à faire est d'indiquer le nom que vous voulez donner à votre boîte aux lettres. Cela peut être votre prénom et votre nom de famille par exemple, séparés par un point, le nom d'un service ou tout autre texte en lettres de l'alphabet latin. Le nom doit être suffisamment court pour être facile à retenir. Il peut contenir des caractères alphanumériques, des tirets, des points et des tirets bas. 3. Précisez quel mot de passe vous utiliserez pour accéder à votre boîte aux lettres. 4. Assurez-vous que la case Boîte de messagerie est bien cochée puis cliquez sur OK. Votre boîte aux lettres est maintenant créée sur le serveur de votre fournisseur et vous pouvez configurer votre programme de messagerie préféré pour pouvoir recevoir et envoyer des s dans votre nouvelle boîte aux lettres. Pour créer des boîtes aux lettres pour d'autres utilisateurs : 1. Allez dans Domaines > nom de domaine > Cré er un compte de messagerie (dans le groupe Messagerie). 2. Le nom de votre domaine apparaît à droite du donc tout ce que vous avez à faire est d'indiquer le nom que vous voulez donner à votre boîte aux lettres. Cela peut être le prénom et le nom de famille de l'utilisateur par exemple, séparés par un point, le nom d'un service ou tout autre texte en lettres de l'alphabet latin. Le nom doit être suffisamment court pour être facile à retenir. Il peut contenir des caractères alphanumériques, des tirets, des points et des tirets bas. 3. Précisez le mot de passe que le propriétaire de la boîte aux lettres devra utiliser pour accéder à sa boîte aux lettres. 4. Pour permettre au propriétaire de la boîte aux lettres de gérer sa boîte aux lettres via un panneau d'administration de boîte aux lettres, cochez la case Accè s au panneau de contrô le et indiquez la langue pour le panneau de contrôle de l'utilisateur. 5. Vérifiez que la case Boîte aux lettres est bien cochée. Si nécessaire, limitez le total d'espace disque que cette boîte de messagerie et les fichiers joints de son répondeur automatique peuvent utiliser. Pour ce faire, à la rubrique Quota de courriel sélectionnez l'option Saisir une valeur et saisissez la valeur souhaitée en kilooctets. Cliquez sur OK.

288 288 Gé rer vos clients 6. Pour autoriser le propriétaire de la boîte aux lettres à configurer et à utiliser le filtre anti-spams et l'anti-virus, cliquez sur Droits, cochez les cases respectives puis cliquez sur OK. La boîte aux lettres est désormais créée et un panneau de gestion des s a été mis en place dans Parallels Plesk Panel. Pour s'y connecter, le propriétaire de la boîte aux lettres doit se rendre sur l'url https://votre-domaine.com:8443, taper son adresse mail dans le champ Login, taper le mot de passe de la boîte aux lettres dans le champ Mot de passe, puis cliquer sur Login. Accé der à votre messagerie Il y a deux manières d'accéder à une boîte mail pour envoyer et recevoir des mails : Configurer et utiliser un programme de client de messagerie sur l'ordinateur d'un utilisateur. Utiliser un navigateur Web pour se connecter à l'interface de la messagerie Web. Pour activer l'accès àl'interface de la messagerie Web : 1. Allez dans les menus Domaines > nom de domaine > Messagerie> Paramè tres de messagerie. 2. A partir du menu Webmail, sélectionnez l'application webmail dont vous avez besoin. 3. Cliquez sur OK. Remarque : L'activation et la désactivation du webmail pour votre domaine entraîne des modifications dans la zone DNS. Une certaine latence peut donc être observée lors de l'activation et de la désactivation du webmail suite à la vitesse de fonctionnement des mécanismes d'enregistrement des DNS. Pour accéder à la messagerie Web : Dans un navigateur Web, utilisez l'url webmail.exemple.com, sachant qu'exemple.com est l'adresse Internet de votre site Web. Une fois que vous y êtes invité(e), indiquez votre adresse mail complète en tant que nom d'utilisateur (par exemple, et indiquez le mot de passe que vous utilisez pour vous connectez au Panel. Dans cette section : Configurer Microsoft Office Outlook Configurer Microsoft Outlook Express Configurer Mozilla Thunderbird Configurer Apple Mail

289 Gé rer vos clients 289 Configurer Microsoft Office Outlook 2007 Pour configurer Microsoft Office Outlook 2007 : 1. Ouvrez Microsoft Office Outlook. 2. Allez sur Outils > Paramè tres du compte Sur l'onglet Messagerie, cliquez sur Nouveau. 4. Ne décochez pas l'option Microsoft Exchange, POP3, IMAP, ou HTTP. Cliquez sur Suivant. 5. Cochez la case Configurer manuellement les paramè tres du serveur ou les types de serveurs supplé mentaires. Cliquez sur Suivant.

290 290 Gé rer vos clients 6. Sélectionnez l'option Messagerie Internet et cliquez sur Suivant.

291 Gé rer vos clients Préciser l'information suivante : Votre nom. Votre adresse mail. Type de compte. Si vous voulez garder des copies de messages sur le serveur, sélectionnez l'option IMAP. Si vous ne voulez pas garder de messages sur le serveur, sélectionnez l'option POP3. Serveur de messagerie entrant. Tapez le nom de votre domaine. Par exemple, exemple.com. Serveur de messagerie sortant. Tapez le nom de votre domaine. Par exemple, exemple.com. Nom d'utilisateur pour se connecter à la boîte mail. Précisez votre adresse mail complète. Mot de passe pour se connecter à la boîte mail. La plupart du temps, ce mot de passe coïncide avec celui que vous utilisez pour vous connecter au Panel. 8. Cliquez sur Suivant. 9. Cliquez sur Terminer.

292 292 Gé rer vos clients Configurer Microsoft Outlook Express 6 Les instructions indiquées dans cette section ont été vérifiées dans Microsoft Outlook Express 6. Il se peut qu'elles ne soient pas valables pour des versions antérieures ou ultérieures de Microsoft Outlook Express. Pour configurer Microsoft Outlook Express : 1. Ouvrez Microsoft Outlook Express. 2. Allez dans Outils > Comptes de messagerie. 3. Cliquez sur le bouton Ajouter > puis sélectionnez l'option Courrier. 4. Saisissez votre nom tel que vous voulez qu'il apparaisse dans tous les messages que vous enverrez, puis cliquez sur Suivant >. 5. Tapez votre adresse mail puis cliquez sur Suivant >.

293 Gé rer vos clients Spécifiez les paramètres suivants : Protocole de votre serveur de messagerie entrant. Si vous voulez garder des copies de messages sur le serveur, sélectionnez l'option IMAP. Si vous ne voulez pas garder des copies de messages sur le serveur, sélectionnez l'option POP3. Serveur de messagerie entrant. Précisez votre l'adresse Internet de votre site Web. Serveur de messagerie sortant. Précisez votre l'adresse Internet de votre site Web.

294 294 Gé rer vos clients 7. Cliquez sur Suivant. 8. Préciser l'information suivante : Nom de votre compte. Tapez votre adresse mail dans le champ Nom du compte (par exemple : Votre mot de passe. La plupart du temps, ce mot de passe coïncide avec celui que vous utilisez pour vous connecter au Panel. Case Retenir le mot de passe. Ne décochez pas la case si vous ne voulez pas que le système vous demande votre mot de passe chaque fois que votre programme de messagerie se connecte au serveur de messagerie pour vérifier s'il y a de nouveaux messages, puis cliquez sur Suivant.

295 Gé rer vos clients Pour achever la configuration de votre programme de messagerie, cliquez sur Terminer.

296 296 Gé rer vos clients Configurer Mozilla Thunderbird Les instructions indiquées dans cette section ont été vérifiées dans Mozilla Thunderbird 2. Il se peut qu'elles ne soient pas valables pour des versions antérieures ou ultérieures de Mozilla Thunderbird 2. Pour configurer Mozilla Thunderbird : 1. Ouvrez Mozilla Thunderbird. 2. Allez dans Outils > Paramè tres du compte. 3. Cliquez sur Ajouter un compte. L'assistant de création de comptes s'affiche. 4. Ne désactivez pas l'option Compte de messagerie et cliquez sur Suivant >. 5. Préciser l'information suivante : Saisissez votre nom tel que vous voulez qu'il apparaisse dans tous les messages que vous enverrez. Votre adresse mail.

297 Gé rer vos clients Cliquez sur Suivant. 7. Préciser l'information suivante : Protocole de votre serveur de messagerie entrant. Si vous voulez garder des copies de messages sur le serveur, sélectionnez l'option IMAP. Si vous ne voulez pas garder des copies de messages sur le serveur, sélectionnez l'option POP3. Adresse de messagerie entrant. Précisez votre l'adresse Internet de votre site Web. Adresse de messagerie sortant. Précisez votre l'adresse Internet de votre site Web.

298 298 Gé rer vos clients 8. Cliquez sur Suivant. 9. Dans la case Nom d'utilisateur entrant, indiquez votre adresse mail complète.

299 Gé rer vos clients Cliquez sur Suivant. 11. Saisissez l'appellation par laquelle vous souhaitez faire référence à ce compte (Compte de travail par exemple) puis cliquez sur Suivant >.

300 300 Gé rer vos clients 12. Vérifiez les données que vous avez saisies puis cliquez sur Terminer. 13. Cliquez sur OK pour fermer l'assistant Paramètres du compte.

301 Gé rer vos clients 301 Configurer Apple Mail Les instructions indiquées dans cette section ont été vérifiées dans Apple Mail 3.6 (Leopard). Il se peut qu'elles ne soient pas valables pour des versions antérieures ou ultérieures d'apple Mail 3.6. Pour configurer Apple Mail 3.6 : 1. Exécutez Apple Mail. Si vous l'exécutez pour la première fois et n'avez aucun compte de messagerie de configuré, ignorez l'étape suivante: Apple Mail vous redirigera directement pour en créer un. 2. Ouvrez l'assistant Ajouter un compte Mail: a. Cliquez sur Mail > Pré fé rences... b. Sélectionnez l'onglet Comptes. c. Cliquez sur le bouton + situé dans l'angle tout à gauche, en bas. 3. Entrez les informations du compte : Votre nom complet Votre adresse mail complète Le mot de passe que vous utilisez pour vous connecter au Panel.

302 302 Gé rer vos clients 4. Cliquez sur Continuer. 5. Complétez les infos suivantes du serveur de messagerie entrant : Type de compte : sélectionnez si vous voulez utiliser le protocole IMAP ou POP. Sélectionner IMAP vous permet de garder les messages sur serveur. Serveur de messagerie entrant : tapez le nom du domaine qui sert votre messagerie (qui suit le dans votre adresse mail). Nom d'utilisateur : entrez votre adresse mail complète. Mot de passe : il est rempli automatiquement (Apple Mail le récupère de l'étape précédente). 6. Cliquez sur Continuer. 7. (facultatif) Indiquez les options de sécurité de messagerie entrant : a. Cochez la case Utiliser Secure Sockets Layer (SSL). b. Sélectionnez la méthode d'authentification. Gardez la méthode par défaut si vous n'êtes pas sûre de celle à sélectionner. Apple Mail affiche l'écran de configuration si un serveur de messagerie combiné au Panel prend en charge SSL pour le type de compte sélectionné (POP ou IMAP).

303 Gé rer vos clients Cliquez sur Continuer. 9. Complétez les infos suivantes du serveur de messagerie sortant : Serveur de messagerie sortant : tapez le nom du domaine qui sert votre messagerie (qui suit le dans votre adresse mail). Utiliser uniquement ce serveur : sélectionné. Utiliser l'authentification : sélectionné. Nom d'utilisateur : entrez votre adresse mail complète. Mot de passe : il est rempli automatiquement (Apple Mail le récupère de l'étape précédente).

304 304 Gé rer vos clients 10. Cliquez sur Continuer. Apple Mail affiche la description globale du compte de messagerie qui va être créé. 11. Cochez la case Mettre le compte en ligne et cliquez sur Cré er.

305 Gé rer vos clients 305

Parallels Plesk Panel

Parallels Plesk Panel Parallels Plesk Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels,

Plus en détail

Parallels. Plesk Panel

Parallels. Plesk Panel Parallels Plesk Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels,

Plus en détail

Parallels Plesk Panel. Guide de l'administrateur de Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0

Parallels Plesk Panel. Guide de l'administrateur de Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0 Parallels Plesk Panel Guide de l'administrateur de Parallels Plesk Panel 9.0 Revision 1.0 Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425)

Plus en détail

Parallels Plesk Control Panel

Parallels Plesk Control Panel Parallels Plesk Control Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2008, Parallels,

Plus en détail

Parallels Plesk Control Panel

Parallels Plesk Control Panel Parallels Plesk Control Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2008, Parallels,

Plus en détail

Plesk pour Windows Note de Copyright

Plesk pour Windows Note de Copyright 2 Plesk pour Windows Note de Copyright ISBN: N/A SWsoft. 13755 Sunrise Valley Drive Suite 325 Herndon VA 20171 USA Phone: +1 (703) 815 5670 Fax: +1 (703) 815 5675 Copyright 1999-2005 SWsoft. All rights

Plus en détail

Notice de Copyright. ISBN : N/D SWsoft. 13755 Sunrise Valley Drive Suite 600 Herndon VA 20171 USA Tél. : +1 (703) 815 5670 Fax : +1 (703) 815 5675

Notice de Copyright. ISBN : N/D SWsoft. 13755 Sunrise Valley Drive Suite 600 Herndon VA 20171 USA Tél. : +1 (703) 815 5670 Fax : +1 (703) 815 5675 2 Notice de Copyright ISBN : N/D SWsoft. 13755 Sunrise Valley Drive Suite 600 Herndon VA 20171 USA Tél. : +1 (703) 815 5670 Fax : +1 (703) 815 5675 Copyright 1999-2007, SWsoft Holdings, Ltd. Tous droits

Plus en détail

Parallels Plesk Panel. Guide de l'administrateur de domaines de Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0

Parallels Plesk Panel. Guide de l'administrateur de domaines de Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0 Parallels Plesk Panel Guide de l'administrateur de domaines de Parallels Plesk Panel 9.0 Revision 1.0 Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA

Plus en détail

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Parallels Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels, Inc.

Plus en détail

Parallels. Plesk Panel

Parallels. Plesk Panel Parallels Plesk Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels,

Plus en détail

Parallels Plesk Panel. Guide de l'administrateur de domaines Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0

Parallels Plesk Panel. Guide de l'administrateur de domaines Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0 Parallels Plesk Panel Guide de l'administrateur de domaines Parallels Plesk Panel 9.0 Revision 1.0 Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél.

Plus en détail

Parallels Plesk Control Panel

Parallels Plesk Control Panel Parallels Plesk Control Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2008, Parallels,

Plus en détail

Parallels Plesk Automation. Parallels Plesk Automation. Guide de démarrage rapide pour les hébergeurs

Parallels Plesk Automation. Parallels Plesk Automation. Guide de démarrage rapide pour les hébergeurs Parallels Plesk Automation Parallels Plesk Automation Guide de démarrage rapide pour les hébergeurs Table des matières Introduction 3 1. Installer PPA dans le node de gestion 6 2. Ajouter des nodes de

Plus en détail

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Parallels Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels, Inc.

Plus en détail

Utiliser Parallels Small Business Panel 4. Créer un site Web 6. Ajouter des comptes utilisateurs 8

Utiliser Parallels Small Business Panel 4. Créer un site Web 6. Ajouter des comptes utilisateurs 8 Parallels Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels, Inc.

Plus en détail

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Parallels Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels, Inc.

Plus en détail

Parallels Plesk Control Panel

Parallels Plesk Control Panel Parallels Plesk Control Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2008, Parallels,

Plus en détail

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Parallels Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels, Inc.

Plus en détail

Guide d utilisateurs Plesk WEBPACK GUIDE D UTILISATEURS

Guide d utilisateurs Plesk WEBPACK GUIDE D UTILISATEURS Guide d utilisateurs Plesk WEBPACK GUIDE D UTILISATEURS 1 PleskWebpack MAS_FR- Octobre 2010 SOMMAIRE - Introduction 1 - Créer un compte FTP et les droits d accès 2 - Utiliser l outil de rapport (statweb,

Plus en détail

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Parallels Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels, Inc.

Plus en détail

Guide de déploiement

Guide de déploiement Guide de déploiement Installation du logiciel - Table des matières Présentation du déploiement du logiciel CommNet Server Windows Cluster Windows - Serveur virtuel CommNet Agent Windows Cluster Windows

Plus en détail

Parallels Plesk Panel. Module Pare-feu de Parallels Plesk Panel 10 pour Linux/Unix. Guide de l'administrateur

Parallels Plesk Panel. Module Pare-feu de Parallels Plesk Panel 10 pour Linux/Unix. Guide de l'administrateur Parallels Plesk Panel Module Pare-feu de Parallels Plesk Panel 10 pour Linux/Unix Guide de l'administrateur Notice de Copyright Parallels IP Holdings GmbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Switzerland Phone:

Plus en détail

Préface 5. Conventions typographiques... 5 Feedback... 6. Se familiariser avec Parallels Plesk Panel 7. Modifier votre mot de passe et votre profil 9

Préface 5. Conventions typographiques... 5 Feedback... 6. Se familiariser avec Parallels Plesk Panel 7. Modifier votre mot de passe et votre profil 9 Parallels Panel Notice de copyright Parallels Holdings, Ltd. c/o Parallels International GMbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Suisse Tél. : +41-526320-411 Fax : +41-52672-2010 Copyright 1999-2011 Parallels

Plus en détail

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444

Notice de Copyright. ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Parallels Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels, Inc.

Plus en détail

Parallels Plesk Panel

Parallels Plesk Panel Parallels Plesk Panel Notice de copyright Parallels Holdings, Ltd. c/o Parallels International GMbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Suisse Tél. : +41-526320-411 Fax : +41-52672-2010 Copyright 1999-2011

Plus en détail

SCOoffice Mail Connector for Microsoft Outlook. Guide d'installation Outlook 2002

SCOoffice Mail Connector for Microsoft Outlook. Guide d'installation Outlook 2002 SCOoffice Mail Connector for Microsoft Outlook Guide d'installation Outlook 2002 Rév 1.1 4 décembre 2002 SCOoffice Mail Connector for Microsoft Outlook Guide d'installation - Outlook XP Introduction Ce

Plus en détail

Préface 8. Conventions typographiques... 8 Feedback... 9. Fonctionnement sous Parallels Virtuozzo Containers 10

Préface 8. Conventions typographiques... 8 Feedback... 9. Fonctionnement sous Parallels Virtuozzo Containers 10 Parallels Panel Notice de copyright Parallels Holdings, Ltd. c/o Parallels International GMbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Suisse Tél. : +41-526320-411 Fax : +41-52672-2010 Copyright 1999-2011 Parallels

Plus en détail

Mode d'hébergement breveté, protégé par les brevets américains 7,099,948; 7,076,633. En attente d'obtention de brevets aux E.U.

Mode d'hébergement breveté, protégé par les brevets américains 7,099,948; 7,076,633. En attente d'obtention de brevets aux E.U. 2 Notice de Copyright ISBN : N/D SWsoft. 13755 Sunrise Valley Drive Suite 600 Herndon VA 20171 USA Tél. : +1 (703) 815 5670 Fax : +1 (703) 815 5675 Copyright 1999-2007, SWsoft Holdings, Ltd. Tous droits

Plus en détail

Parallels Plesk Panel

Parallels Plesk Panel Parallels Plesk Panel Notice de copyright Parallels Holdings, Ltd. c/o Parallels International GMbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Suisse Tél. : +41-526320-411 Fax : +41-52672-2010 Copyright 1999-2011

Plus en détail

Guide de déploiement Version du logiciel 7.0

Guide de déploiement Version du logiciel 7.0 Guide de déploiement Version du logiciel 7.0 Installation du logiciel - Table des matières Présentation du déploiement du logiciel CommNet Server Windows Cluster Windows - Serveur virtuel SNMP Enabler

Plus en détail

Préface 6. Conventions typographiques... 6 Feedback... 7. Fonctionnement sous Parallels Virtuozzo Containers 8

Préface 6. Conventions typographiques... 6 Feedback... 7. Fonctionnement sous Parallels Virtuozzo Containers 8 Parallels Panel Notice de copyright Parallels Holdings, Ltd. c/o Parallels International GMbH Vordergasse 49 CH8200 Schaffhausen Suisse Tél. :+41-526-722-030 Fax : +41-526-722-010s Copyright 1999-2010

Plus en détail

1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS?

1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS? FAQ VPS Business Section 1: Installation...2 1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS?...2 2. Comment accéder à mon VPS Windows?...6 3. Comment accéder à mon VPS Linux?...8 Section 2: utilisation...9

Plus en détail

Parallels Plesk Panel. Guide de l'administrateur. Panel 10.4

Parallels Plesk Panel. Guide de l'administrateur. Panel 10.4 Parallels Plesk Panel Guide de l'administrateur Panel 10.4 Table des matières Préface 7 Conventions typographiques... 7 Feedback... 8 Fonctionnement sous Parallels Virtuozzo Containers 9 Nouveautés dans

Plus en détail

Parallels Plesk Panel

Parallels Plesk Panel Parallels Plesk Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39 th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2009, Parallels,

Plus en détail

Parallels Plesk Control Panel

Parallels Plesk Control Panel Parallels Plesk Control Panel Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél. : +1 (425) 282 6400 Fax : +1 (425) 282 6444 Copyright 1999-2008, Parallels,

Plus en détail

Parallels Plesk Panel. Guide de l'utilisateur de messagerie de Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0

Parallels Plesk Panel. Guide de l'utilisateur de messagerie de Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0 Parallels Plesk Panel Guide de l'utilisateur de messagerie de Parallels Plesk Panel 9.0 Revision 1.0 Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél.

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation de STATISTICA Entreprise pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal

Plus en détail

Novell. NetWare 6. www.novell.com GUIDE D'ADMINISTRATION DE NETDRIVE

Novell. NetWare 6. www.novell.com GUIDE D'ADMINISTRATION DE NETDRIVE Novell NetWare 6 www.novell.com GUIDE D'ADMINISTRATION DE NETDRIVE Notices légales Novell exclut toute garantie relative au contenu ou à l'utilisation de cette documentation. En particulier, Novell ne

Plus en détail

Microsoft Windows Server Update Services. Microsoft Internet Information Services (IIS) 6.0. Pour des

Microsoft Windows Server Update Services. Microsoft Internet Information Services (IIS) 6.0. Pour des Microsoft Windows Server Update Services Conditions requises pour l'installation de WSUS Microsoft Internet Information Services (IIS) 6.0. Pour des instructions sur le mode d'installation des services

Plus en détail

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server Guide de démarrage rapide ESET Smart Security apporte à votre ordinateur une excellente protection contre les codes malveillants. Fondé sur la technologie

Plus en détail

Guide de l'utilisateur

Guide de l'utilisateur BlackBerry Internet Service Version: 4.5.1 Guide de l'utilisateur Publié : 2014-01-08 SWD-20140108170135662 Table des matières 1 Mise en route...7 À propos des formules d'abonnement pour BlackBerry Internet

Plus en détail

WEBSTATISTICA - Version 10

WEBSTATISTICA - Version 10 WEBSTATISTICA - Version 10 Instructions d'installation WEBSTATISTICA Serveur Unique pour utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous

Plus en détail

Manuel Nero ControlCenter

Manuel Nero ControlCenter Manuel Nero ControlCenter Nero AG Informations sur le copyright et les marques Le manuel Nero ControlCenter et l'ensemble de son contenu sont protégés par un copyright et sont la propriété de Nero AG.

Plus en détail

Mode d'hébergement breveté, protégé par les brevets américains 7,0909,948; 7,076,633. En attente d'obtention de brevets aux E.U.

Mode d'hébergement breveté, protégé par les brevets américains 7,0909,948; 7,076,633. En attente d'obtention de brevets aux E.U. 2 Notice de Copyright ISBN : N/D SWsoft. 13755 Sunrise Valley Drive Suite 600 Herndon VA 20171 USA Tél. : +1 (703) 815 5670 Fax : +1 (703) 815 5675 Copyright 1999-2007, SWsoft Holdings, Ltd. Tous droits

Plus en détail

Parallels Plesk Panel

Parallels Plesk Panel Parallels Plesk Panel Notice de copyright Parallels Holdings, Ltd. c/o Parallels International GMbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Suisse Tél. +41-526320-411 Fax : +41-52672-2010 Copyright 1999-2011 Parallels

Plus en détail

Parallels Plesk Panel. Guide de l'utilisateur de messagerie de Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0

Parallels Plesk Panel. Guide de l'utilisateur de messagerie de Parallels Plesk Panel 9.0. Revision 1.0 Parallels Plesk Panel Guide de l'utilisateur de messagerie de Parallels Plesk Panel 9.0 Revision 1.0 Notice de Copyright ISBN : N/D Parallels 660 SW 39th Street Suite 205 Renton, Washington 98057 USA Tél.

Plus en détail

Préface 5. Conventions typographiques... 5 Feedback... 6. Présentation des principaux changements dans le Panel 7

Préface 5. Conventions typographiques... 5 Feedback... 6. Présentation des principaux changements dans le Panel 7 Parallels Panel Notice de copyright Parallels Holdings, Ltd. c/o Parallels International GMbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Suisse Tél. : +41-526320-411 Fax : +41-52672-2010 Copyright 1999-2011 Parallels

Plus en détail

CONFIGURER VOTRE HEBERGEMENT LINUX

CONFIGURER VOTRE HEBERGEMENT LINUX CONFIGURER VOTRE HEBERGEMENT LINUX Ref : FP. P858 V 6.0 Ce document vous indique comment utiliser votre hébergement Linux à travers votre espace abonné. A - Accéder à la gestion de votre Hébergement...

Plus en détail

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client Sage CRM 7.2 Guide de Portail Client Copyright 2013 Sage Technologies Limited, éditeur de ce produit. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, photocopier, reproduire, traduire, copier sur microfilm,

Plus en détail

FileMaker Server 13. Guide de démarrage

FileMaker Server 13. Guide de démarrage FileMaker Server 13 Guide de démarrage 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054 FileMaker et Bento sont des marques commerciales

Plus en détail

Qlik Sense Desktop. Qlik Sense 2.0.2 Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés.

Qlik Sense Desktop. Qlik Sense 2.0.2 Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés. Qlik Sense Desktop Qlik Sense 2.0.2 Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés. Copyright 1993-2015 QlikTech International AB. Tous droits réservés. Qlik, QlikTech, Qlik Sense,

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation STATISTICA en Réseau Classique avec Validation du Nom de Domaine Remarques : 1. L'installation de la version réseau de STATISTICA s'effectue en deux

Plus en détail

Parallels Panel. Guide du revendeur. Parallels Plesk Panel 11.0. Revision 1.0

Parallels Panel. Guide du revendeur. Parallels Plesk Panel 11.0. Revision 1.0 Parallels Panel Guide du revendeur Parallels Plesk Panel 11.0 Revision 1.0 Notice de copyright Parallels IP Holdings GmbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Suisse Tél. : +41-526320-411 Fax : +41-52672-2010

Plus en détail

Guide d'installation du connecteur Outlook 4

Guide d'installation du connecteur Outlook 4 Le serveur de communication IceWarp Guide d'installation du connecteur Outlook 4 Version 10 Aout 2010 Icewarp France / DARNIS Informatique i Sommaire Guide du connecteur Outlook 1 Présentation... 1 Pré-requis

Plus en détail

Préface 3. Conventions typographiques... 3 Feedback... 4. Introduction 5. Se familiariser avec l'interface de SiteBuilder 6. Créer un site Web 8

Préface 3. Conventions typographiques... 3 Feedback... 4. Introduction 5. Se familiariser avec l'interface de SiteBuilder 6. Créer un site Web 8 Parallels Panel Table des matières Préface 3 Conventions typographiques... 3 Feedback... 4 Introduction 5 Se familiariser avec l'interface de SiteBuilder 6 Créer un site Web 8 Editer un site Web 9 Utiliser

Plus en détail

Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Guide de démarrage rapide

Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Guide de démarrage rapide Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition Guide de démarrage rapide Ce document explique comment installer et utiliser Acronis Backup & Recovery 10 Advanced Server Virtual Edition. Copyright

Plus en détail

Guide d utilisation. Table des matières. Mutualisé : guide utilisation FileZilla

Guide d utilisation. Table des matières. Mutualisé : guide utilisation FileZilla Table des matières Table des matières Généralités Présentation Interface Utiliser FileZilla Connexion FTP Connexion SFTP Erreurs de connexion Transfert des fichiers Vue sur la file d'attente Menu contextuel

Plus en détail

Licence et activation de MapInfo Professional 12.0

Licence et activation de MapInfo Professional 12.0 Licence et activation de Asie-Pacifique / Australie : Téléphone : +61 2 9437 6255 pbsoftware.australia@pb.com pbsoftware.singapore@pb.com www.pitneybowes.com.au/software Canada : Téléphone : +1 416 594

Plus en détail

Serveur de Licences Acronis. Guide Utilisateur

Serveur de Licences Acronis. Guide Utilisateur Serveur de Licences Acronis Guide Utilisateur TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 3 1.1 Présentation... 3 1.2 Politique de Licence... 3 2. SYSTEMES D'EXPLOITATION COMPATIBLES... 4 3. INSTALLATION DU

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR PLESK. 1 Référence : IFR_MAK GPW_V02_Plexus_SharedHosting SOMMAIRE. Internet Fr SA. Immeuble Odyssée 2-12, chemin des Femmes

GUIDE UTILISATEUR PLESK. 1 Référence : IFR_MAK GPW_V02_Plexus_SharedHosting SOMMAIRE. Internet Fr SA. Immeuble Odyssée 2-12, chemin des Femmes 1 Référence : IFR_MAK GPW_V02_Plexus_SharedHosting GUIDE UTILISATEUR PLESK SOMMAIRE 91886 Massy Cedex Tél. +33 1 64 53 12 12 Fax. +33 1 60 13 07 04 INTRODUCTION... 6 1 DECOUVERTE DE VOTRE ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Guide produit Révision A. Client McAfee Secure Web Mail 7.0.0 Logiciel

Guide produit Révision A. Client McAfee Secure Web Mail 7.0.0 Logiciel Guide produit Révision A Client McAfee Secure Web Mail 7.0.0 Logiciel COPYRIGHT Copyright 2011 McAfee, Inc. Tous droits réservés. Aucune partie de cette publication ne peut être reproduite, transmise,

Plus en détail

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4. Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement)

HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4. Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement) HP Data Protector Express Software - Tutoriel 4 Utilisation de Quick Access Control (Windows uniquement) Que contient ce tutoriel? Quick Access Control est une application qui s'exécute indépendamment

Plus en détail

Assistance à distance sous Windows

Assistance à distance sous Windows Bureau à distance Assistance à distance sous Windows Le bureau à distance est la meilleure solution pour prendre le contrôle à distance de son PC à la maison depuis son PC au bureau, ou inversement. Mais

Plus en détail

PARTIE A : Installation

PARTIE A : Installation PARTIE A : Installation A.1. CONFIGURATION MINIMALE REQUISE ET PRE-REQUIS... 3 A.1.1. Pré-requis pour l installation de Foxta v3... 3 A.1.2. Pré-requis pour l utilisation de Foxta v3... 3 A.2. INSTALLATION

Plus en détail

STATISTICA Réseau Concurrent (licences flottantes) : Instructions d'installation pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix (Version 8)

STATISTICA Réseau Concurrent (licences flottantes) : Instructions d'installation pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix (Version 8) STATISTICA Réseau Concurrent (licences flottantes) : Instructions d'installation pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix (Version 8) Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) Remarques 1. L'installation de STATISTICA Entreprise (Small Business Edition) s'effectue en deux temps

Plus en détail

SafeGuard Enterprise Guide de mise à niveau. Version du produit : 7

SafeGuard Enterprise Guide de mise à niveau. Version du produit : 7 SafeGuard Enterprise Guide de mise à niveau Version du produit : 7 Date du document : décembre 2014 Table des matières 1 À propos de ce guide...3 2 Vérification de la configuration système requise...4

Plus en détail

Acronis Backup & Recovery 11

Acronis Backup & Recovery 11 Acronis Backup & Recovery 11 Guide de démarrage rapide S'applique aux éditions suivantes : Advanced Server Virtual Edition Advanced Server SBS Edition Advanced Workstation Serveur pour Linux Serveur pour

Plus en détail

Publication d'application

Publication d'application Publication d'application Vue d'ensemble JetClouding supporte 3 types de publication d'application: Microsoft Remote Desktop: L'utilisateur verra le Bureau à distance Windows dans la session. Le contrôle

Plus en détail

Parallels Plesk Panel. Guide d'installation et de mise à niveau de Parallels Plesk Panel 10.4

Parallels Plesk Panel. Guide d'installation et de mise à niveau de Parallels Plesk Panel 10.4 Parallels Plesk Panel Guide d'installation et de mise à niveau de Parallels Plesk Panel 10.4 Notice de copyright Parallels IP Holdings GmbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Switzerland Phone: +41-526320-411

Plus en détail

Configuration de la protection antivirus du côté utilisateur pour l OS Linux. Protégez votre univers

Configuration de la protection antivirus du côté utilisateur pour l OS Linux. Protégez votre univers Configuration de la protection antivirus du côté utilisateur pour l OS Linux Protégez votre univers Déploiement de la protection antivirus. Malheureusement, le système d'exploitation Linux n'inclut aucun

Plus en détail

TP RPV DE NIVEAU APPLICATION EXTRANET

TP RPV DE NIVEAU APPLICATION EXTRANET TP RPV DE NIVEAU APPLICATION EXTRANET Étudions le cas de l entreprise MAROQ. L entreprise a décidé d ouvrir une partie de son SI (Système d information) à ses partenaires. Cette ouverture s effectue par

Plus en détail

Lisez-moi d abord. Nouveautés de la version 10.5. Présentation de Symantec pcanywhere 10.5

Lisez-moi d abord. Nouveautés de la version 10.5. Présentation de Symantec pcanywhere 10.5 Lisez-moi d abord Nouveautés de la version 10.5 Symantec Corporation 2001. Tous droits réservés. Imprimé en Irlande. 10/01 07-70-01298-FR Présentation de Symantec pcanywhere 10.5 Symantec pcanywhere, vous

Plus en détail

Guide de l'utilisateur d'avigilon Control Center Gateway. Version 5.6

Guide de l'utilisateur d'avigilon Control Center Gateway. Version 5.6 Guide de l'utilisateur d'avigilon Control Center Gateway Version 5.6 2006-2015 Avigilon Corporation. Tous droits réservés. Sauf stipulation expresse écrite à cet effet, aucune licence n'est octroyée vis-à-vis

Plus en détail

Gestion du Serveur Web

Gestion du Serveur Web Gestion du Serveur Web Console de gestion du Serveur Web Une console de gestion est disponible dans l'outil de l'administrateur. Cette console de gestion vous permet de configurer les services JetClouding

Plus en détail

Guide d'utilisation rapide de Polycom RealPresence Content Sharing Suite

Guide d'utilisation rapide de Polycom RealPresence Content Sharing Suite Guide d'utilisation rapide de Polycom RealPresence Content Sharing Suite Version 1.2 3725-69871-001 Rév. A Novembre 2013 Ce guide vous apprend à partager et à visualiser des contenus pendant une téléconférence

Plus en détail

Serveur d application WebDev

Serveur d application WebDev Serveur d application WebDev Serveur d application WebDev Version 14 Serveur application WebDev - 14-1 - 1208 Visitez régulièrement le site www.pcsoft.fr, espace téléchargement, pour vérifier si des mises

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Entreprise Server Remarques : 1. L'installation de STATISTICA Entreprise Server s'effectue en deux temps : a) l'installation du serveur et

Plus en détail

ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop. Guide de démarrage rapide

ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop. Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus 4 pour Linux Desktop Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus 4 assure une protection de pointe de votre ordinateur contre les codes malveillants. Basé sur le moteur d'analyse

Plus en détail

FileMaker Server 9. Guide de démarrage

FileMaker Server 9. Guide de démarrage FileMaker Server 9 Guide de démarrage 2007 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, California 95054 FileMaker est une marque de FileMaker, Inc., déposée

Plus en détail

Parallels Plesk Panel. Passer à Parallels Plesk Panel 10. Guide pour les clients du service d'hébergement

Parallels Plesk Panel. Passer à Parallels Plesk Panel 10. Guide pour les clients du service d'hébergement Parallels Plesk Panel Passer à Parallels Plesk Panel 10 Guide pour les clients du service d'hébergement Notice de copyright Parallels IP Holdings GmbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Switzerland Phone:

Plus en détail

Google Chrome. La barre de favoris: Une petit barre (Ctrl+B) qui fait tout la largeur du navigateur juste en dessous de la barre de recherche.

Google Chrome. La barre de favoris: Une petit barre (Ctrl+B) qui fait tout la largeur du navigateur juste en dessous de la barre de recherche. Google Chrome Résumé rapide: Lien de téléchargement: http://www.google.fr/chrome La barre de favoris: Une petit barre (Ctrl+B) qui fait tout la largeur du navigateur juste en dessous de la barre de recherche.

Plus en détail

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante :

Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : Documentation utilisateur, manuel utilisateur MagicSafe Linux. Vous pouvez télécharger la dernière version de ce document à l adresse suivante : http://www.hegerys.com/documentation/magicsafe-windows-doc.pdf

Plus en détail

Serveur de gestion d'équipement SIP Manuel d'installation. Alcatel-Lucent OmniVista 4760 Network Management System

Serveur de gestion d'équipement SIP Manuel d'installation. Alcatel-Lucent OmniVista 4760 Network Management System AlcatelLucent OmniVista 4760 Network Management System Serveur de gestion d'équipement SIP Manuel d'installation AlcatelLucent OmniVista 4760 Network Management System All Rights Reserved AlcatelLucent

Plus en détail

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation

Sauvegarde automatique des données de l ordinateur. Manuel d utilisation Sauvegarde automatique des données de l ordinateur Manuel d utilisation Sommaire 1- Présentation de la Sauvegarde automatique des données... 3 2- Interface de l'application Sauvegarde automatique des données...

Plus en détail

Storebox User Guide. Swisscom (Suisse) SA

Storebox User Guide. Swisscom (Suisse) SA Storebox User Guide Swisscom (Suisse) SA Table des matières. Généralités/Configuration 3. Qu'est-ce que Storebox? 4. Structure de dossier 5.3 Connexion au portail de l'équipe 6.4 Déconnexion du portail

Plus en détail

Instructions d'installation de IBM SPSS Modeler Server 16 for Windows

Instructions d'installation de IBM SPSS Modeler Server 16 for Windows Instructions d'installation de IBM SPSS Modeler Server 16 for Windows Table des matières Avis aux lecteurs canadiens...... v Instructions d'installation....... 1 Configuration requise........... 1 Installation...............

Plus en détail

Guide de démarrage rapide Centre de copies et d'impression Bureau en Gros en ligne

Guide de démarrage rapide Centre de copies et d'impression Bureau en Gros en ligne Guide de démarrage rapide Centre de copies et d'impression Bureau en Gros en ligne Aperçu du Centre de copies et d'impression Bureau en Gros en ligne Pour accéder à «copies et impression Bureau en Gros

Plus en détail

Guide d'installation d'icewarp

Guide d'installation d'icewarp Le serveur Icewarp Guide d'installation d'icewarp Version 11 Avril 2014 Icewarp France / DARNIS Informatique i Sommaire Guide d'installation d'icewarp 1 Introduction... 1 Pré-requis... 1 Exigences sur

Plus en détail

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés.

2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH. Tous droits réservés. 2010 Ing. Punzenberger COPA-DATA GmbH Tous droits réservés. La distribution et/ou reproduction de ce document ou partie de ce document sous n'importe quelle forme n'est autorisée qu'avec la permission

Plus en détail

Manuel d'installation de PharmTaxe

Manuel d'installation de PharmTaxe Manuel d'installation de PharmTaxe Première installation Si vous voulez uniquement charger un Update de programme sur une version existante, veuillez consulter le chapitre Update de programme. De quoi

Plus en détail

Guide d'administration. BlackBerry Professional Software pour IBM Lotus Domino. Version: 4.1 Service Pack: 4

Guide d'administration. BlackBerry Professional Software pour IBM Lotus Domino. Version: 4.1 Service Pack: 4 BlackBerry Professional Software pour IBM Lotus Domino Version: 4.1 Service Pack: 4 SWD-311541-0911043520-002 Table des matières 1 Gestion des comptes d'utilisateur... 7 Ajouter un compte utilisateur...

Plus en détail

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation

STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation STATISTICA Version 12 : Instructions d'installation Réseau en Licences Flottantes avec Nomadisme Remarques : 1. L'installation de la version réseau de STATISTICA s'effectue en deux temps : a) l'installation

Plus en détail

Parallels Plesk Panel

Parallels Plesk Panel Parallels Plesk Panel Notice de copyright Parallels Holdings, Ltd. c/o Parallels International GMbH Vordergasse 59 CH-Schaffhausen Suisse Tél. : +41-526320-411 Fax : +41-52672-2010 Copyright 1999-2011

Plus en détail

LANDPARK HELPDESK GUIDE DE PRISE EN MAIN (VERSION 3.9.2)

LANDPARK HELPDESK GUIDE DE PRISE EN MAIN (VERSION 3.9.2) LANDPARK HELPDESK GUIDE DE PRISE EN MAIN (VERSION 3.9.2) Avril 2014 Installation de l application Pré-requis (page 2) Mise en place de la base de données Base de données SQL Express (page 2) Base de données

Plus en détail

An Apple Subsidiary. Notes de publication des programmes d'installation et de mise à jour FileMaker Server 13.0v2

An Apple Subsidiary. Notes de publication des programmes d'installation et de mise à jour FileMaker Server 13.0v2 An Apple Subsidiary Notes de publication des programmes d'installation et de mise à jour FileMaker Server 13.0v2 Description du logiciel Le programme d'installation installe FileMaker Server 13.0v2 pour

Plus en détail

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server Guide de démarrage rapide ESET Smart Security assure une protection de pointe de votre ordinateur contre les codes malveillants. Basé sur le moteur

Plus en détail

FileMaker Server 11. Guide de démarrage

FileMaker Server 11. Guide de démarrage FileMaker Server 11 Guide de démarrage 2004-2010 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, California 95054, Etats-Unis FileMaker et Bento sont des marques

Plus en détail

Guide de démarrage rapide USB Edition française TP 1522 Version 1 moljbqeb^k=cê~ååé=

Guide de démarrage rapide USB Edition française TP 1522 Version 1 moljbqeb^k=cê~ååé= Edition française TP 1522 Version 1 moljbqeb^k=cê~ååé= 2, Rue Gabriel Laumain - 75 010 Paris France Tous droits réservés Toutes les informations contenues dans ce document sont susceptibles d'être modifiées

Plus en détail