Gestion du temps et organisation du travail en début d'année scolaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion du temps et organisation du travail en début d'année scolaire"

Transcription

1 Université de Montréal Gestion du temps et organisation du travail en début d'année scolaire par Nathalie Brunet Département d'administration et fondements de l'éducation Faculté des sciences de l'éducation Travail présenté pour satisfaire aux exigences du cours ETA6966 dans le cadre du Diplôme d'études supérieures spécialisées (D.E.S.S.) en administration de l'éducation Avril, 2007 Nathalie Brunet, 2007

2 Table des matières Introduction 2 Chapitre 1 Cadre de référence - Outils et textes utiles Les documents et formations CSDM Les outils CSDM Le cadre législatif Des textes d'ordre plus général La réflexion. 4 Chapitre 2 Difficultés rencontrées et stratégies pour bien s'en sortir Le risque de se noyer dans ses papiers et dans ses tâches Le système de classement Le ménage Les dossiers en cours Les attentes en début d'année La secrétaire Le risque d'être pris de court par les imprévus Le calendrier Les ordres du jour Les dossiers à venir Le risque de perdre la mémoire le suivi des réunions et des dossiers l'agenda les outils de communication... 9 Chapitre 3 Quelques réflexions Le fragile équilibre entre le contrôle et le débordement L'importance des processus de gestion du temps et d'organisation du travail Le directeur d'école: leader pédagogique ou gestionnaire administrateur? Conclusion 12 Bibliographie 14 1

3 Introduction Le sujet de cette communication porte sur la gestion du temps et l'organisation du travail en début d'année scolaire, dans un contexte particulier : une seule direction pour deux écoles. De façon plus précise, il s'agit de regarder de plus près la façon dont on organise dans le temps les différentes tâches et dossiers à traiter afin d'être capable de remplir les exigences de la fonction. Je porte un intérêt particulier à la gestion du temps et à l organisation du travail car que je considère qu'une grande partie de la satisfaction au travail vient avec le fait d'être capable de remplir de façon assez satisfaisante les mandats confiés. Cependant, comme les exigences (quantitatives et qualitatives) sont de plus en plus élevées et que les domaines sont multiples, il devient difficile de trouver un équilibre entre cette satisfaction recherchée (perception de compétence et de contrôle) et une vie à l'extérieur du travail. Comme directrice de deux écoles, j'ai dû rapidement développer des stratégies pour trouver une certaine forme d'équilibre. Toutes les directions se sentent interpellées par ce sujet car la gestion du temps est au cœur du quotidien. De plus, ce sujet intéresse particulièrement la profession dans le contexte actuel; avec les problématiques de la décroissance scolaire, des annexions et fusions d'écoles de plus en plus fréquentes, des modifications à la baisse dans le calcul des postes de direction adjointe, de plus en plus de directions se retrouveront dans une situation de surcharge, dans un contexte montréalais avec toutes ses particularités. Cette situation est assez nouvelle à Montréal et elle amène une gestion de plus en plus complexe L'expérience professionnelle de gestion de deux écoles pourrait aider de futurs collègues qui se retrouveraient dans une situation semblable. 2

4 Chapitre 1 Cadre de référence - Outils et textes utiles - Il existe bien sûr une littérature portant sur la gestion du temps. Cependant, celle-ci, vue sous l angle d une direction d école, est plutôt perçue comme quelque chose de personnel, acquise à l aide d observations, de conseils, d essais et erreurs, d intuition et de fonctionnement propre à chacun. De plus, elle rassemble un peu tous les domaines de gestion car ces derniers sont tous touchés par la gestion du temps, que l on parle de leadership, de planification, d évaluation, d organisation scolaire... Plusieurs documents qu on pourrait appeler «maison», certaines lois, ainsi que quelques textes étudiés en cours de formation, ont servi de base. L inventaire proposé se veut donc un répertoire «d aide à la direction». 1.1 Les documents et formations CSDM Monsieur Louis Lemoyne, directeur d école à la retraite et consultant à la CSDM, a produit en 2005 un document intitulé Partir du bon pied : l arrivée d une nouvelle direction dans une nouvelle école. Nous y retrouvons différentes sections pouvant aider une direction à s organiser (classement, budget, préparation des réunions ). Même pour une direction d expérience, il s agit d une excellente référence. Un incontournable. La CSDM offre plusieurs formations à ces gestionnaires, dont certaines s adressant davantage aux directions nouvellement en poste. Ainsi, deux formations s avèrent pertinentes. Il s agit de «mon arrivée comme gestionnaire dans une école primaire» et «gestion d une nouvelle école : repères à connaître». On y retrouve des conseils, suggestions, boîte à outils Il est à noter que ces formations sont données par des directions d école et s accompagnent de documents écrits par les formateurs. La formation du groupe CFC «gestion du temps : la maîtrise des gestes clés» proposée par la CSDM est des plus utile. On y décrit sept gestes clés pouvant faciliter le travail de direction, le geste clé par excellence étant «un papier dans une main une seule fois». 1.2 Les outils CSDM La recherche efficace d informations (quoi et où chercher) s avère essentielle dans la gestion du temps. Certains outils de la CSDM sont très utiles au travail quotidien d un gestionnaire. L intranet de la CSDM, Adagio, est divisé en sections et contient une foule d informations. 3

5 Plus on le connaît, plus on devient à l aise d y chercher rapidement un renseignement, un formulaire, une politique. Les sections adaptation scolaire, organisation scolaire, politiques et règlements, ressources financières, formulaires, planification et évaluation, sont particulièrement utiles. La rubrique Quoi de neuf (nouvelles informations) est à consulter quotidiennement. Les directions d école ont aussi accès à une banque d informations au sujet de leur clientèle scolaire : Rapports GPI. Une panoplie de rapports peut être consultée et imprimée. Tout comme Adagio, la fréquence d utilisation amène à bien maîtriser l outil et savoir exactement ce qu on peut y retrouver. 1.3 Le cadre législatif Quelques documents législatifs bien connus doivent faire partie du bagage de connaissances d une direction d école, dont la Loi sur l instruction publique et la Convention collective des enseignants (nationale et locale). Le fait de bien connaître ce cadre est facilitant lorsque vient le temps de planifier les premiers CÉ, rencontres du personnel et CPEPE. Il aide aussi le gestionnaire à mieux planifier les dossiers à traiter légalement (quand, avec qui, comment ), à répondre rapidement à des questions et à recadrer rapidement les gens en réunion. 1.4 Des textes d ordre plus général Denis Massé et Roger Bergeron ont écrit la plupart des textes supportant le cours d introduction à l administration de l éducation. Ces textes portent principalement sur les grandes fonctions d une direction d école, c est-à-dire planifier, organiser, diriger, contrôler et évaluer. Ils sont aussi bonifiés par d autres textes, schémas, tableaux sur ces sujets. Tous ces écrits ont influencé les directions d école et, en ce sens, ont contribué au développement de leur expertise. Peu d entre eux ressortiront ces textes mais tous s entendront pour dire qu ils ont été aidants et ont permis de dégager les grandes lignes du travail du gestionnaire d école et toute la complexité de la profession. 1.5 La réflexion Les directions d école ont tendance à en prendre beaucoup sur leurs épaules. Les commandes viennent de partout, d en haut, d en bas et de tous les côtés. Il est sage de réfléchir à ce qui nous appartient vraiment par rapport à tout ce qui atterrit sur notre bureau. À ce sujet, le texte Qui a écopé du singe (Gravel, 1990) aide le gestionnaire à voir comment ce processus d atterrissage se produit et comment y échapper! 4

6 Chapitre 2 - Difficultés rencontrées et stratégies pour bien s'en sortir Le sujet de cette communication étant la gestion du temps et l'organisation du travail, 3 écueils importants doivent être mentionnés: - On risque de perdre un temps précieux en cherchant des informations ou des documents dont on a besoin - La quantité d'information à gérer quotidiennement risque de faire oublier des informations importantes - Les imprévus du quotidien risquent de faire déborder le gestionnaire Dans ce chapitre, il sera question de stratégies permettant de faire face à ces difficultés. L'expertise présentée ici s'est développée dans un contexte particulier où la gestion du temps est vitale: la direction de deux établissements. Si les stratégies qui seront présentées ont fait leur preuve dans ce milieu, on s'accordera pour dire qu'à plus forte raison elles pourraient s'appliquer à la direction d'une seule école. 2.1 Le risque de se noyer dans ses papiers et dans ses tâches Une des principales difficultés du gestionnaire est la perte de temps liée à la recherche de l'information. Les principales stratégies à développer sont le classement et l'organisation Le système de classement Le temps passé à s organiser physiquement dans son lieu de travail fera gagner du temps au gestionnaire. Il est essentiel de voir de quelle façon les dossiers papiers sont classés et quel est le degré de confort avec le système en place. Il ne nous convient pas? On peut le changer. L important est de se doter d'un système de classement qui permet de retrouver l'information rapidement afin de contrer la perte de temps lié à la recherche de l'information (et d en informer les gens qui auront à y toucher). Il en est de même avec le système de classement de l ordinateur. On peut indiquer sur chaque document en petit caractère le nom et l endroit où on le retrouve dans l ordinateur. Un système de «dossiers partagés» avec la secrétaire s avère facilitant. On évite que tout le courrier ne se retrouve dans notre pigeonnier en spécifiant à l'avance nos attentes. Finalement, on travaillera avec des chemises de différentes couleurs : courrier interne, courrier externe, télécopie. 5

7 2.1.2 Le ménage Afin de se retrouver plus facilement dans ses dossiers, un ménage fréquent s impose. On ne garde que l essentiel. Idéalement, on le fait au fur et à mesure qu on classe. On s'assure donc d'un classement régulier et à jour Les dossiers en cours En début d'année, une connaissance des dossiers en cours est essentielle pour mieux s'organiser. Pour ce faire, on fera la lecture des derniers comptes rendus des différents comités, dossiers, réunions. On sortira aussi (Adagio) le budget de fin d année Les attentes en début d'année Le début d''année se doit d'être bien préparé afin que tous connaissent les attentes de la direction et sachent où trouver l'information. Lors de la première réunion, on remettra à chaque enseignant le cahier de gestion en y traitant, entre autres, des points communs et en spécifiant nos attentes. Le cahier de gestion doit être mis à jour avant la rentrée des enseignants et contiendra toutes les informations nécessaires en lien avec l'organisation de l'école: pratiques en place, procédures, formulaires, informations diverses, horaires. Des informations claires permettent de sauver du temps par la suite car les rôles et responsabilités sont bien définis. Une deuxième rencontre clarifiera le plus possible tout ce qui concerne la rentrée des élèves et le bon fonctionnement des premières semaines La secrétaire On invitera la secrétaire à expliquer en réunion du personnel ce qui relèvera d elle. Un directeur d'école travaille étroitement avec sa secrétaire. Cela vaut donc la peine de clarifier en début d'année ses attentes et son fonctionnement et d y revenir au besoin. 2.2 Le risque d'être pris de court par les imprévus Le risque est élevé d'être pris par les imprévus car ils sont nombreux!!! Le gestionnaire doit s'assurer de demeurer en mode contrôle de son temps. Il s'agit d'imposer son rythme plutôt 6

8 que de subir celui des autres. À cet effet, les stratégies de planification et d'anticipation sont efficaces et diminuent le risque de débordement Le calendrier Le plus tôt possible, le calendrier des diverses rencontres sera remis à chacun : CÉ, CPEPE, réunions du personnel, CCGR à l extérieur. On notera soigneusement ces dates à l'agenda, de même que toutes les journées pédagogiques. Ainsi, le personnel connaîtra une partie de l'emploi du temps du directeur d'école en plus de permettre à ce dernier de mieux planifier son horaire Les ordres du jour Que ce soit pour le CÉ, le CPEPÉ, les réunions du personnel ou d'autres types de réunion, on anticipera le déroulement en faisant l ordre du jour à l avance, avec la personne responsable, en se basant sur les points inscrits sur la feuille libre (voir 2.3), les comptes rendus précédents, les dossiers en cours et les points légaux à traiter selon les moments Les dossiers à venir Dans les deux premiers mois, la direction doit s occuper d une foule de dossiers. À ne pas faire seul!!! On planifiera l élaboration du plan de réussite avec notre équipe en déterminant les modalités en réunion de début d année. On nommera des porteurs de dossiers pour les projets ministériels ainsi que des répondants en lien avec les projets en cours, incluant les projets pilotés par les parents. On rencontrera notre équipe multidisciplinaire pour ce qui est des PIA et des ÉHDAA. On ira chercher de l aide auprès des collègues expérimentés pour les tâches. De cette façon, la charge de travail est répartie clairement et le rôle de chacun est défini. La planification détaillée se retrouvant dans la chemise appropriée, les échéanciers devront être clairement identifiés dans notre agenda, avec un rappel la semaine précédente. On pourra se faire un aide-mémoire affiché près de notre bureau. On coche lorsque c est fait. Les temps de rencontre sont inscrits dans l'agenda et on les inscrit dans le journal hebdomadaire. On prendra soin de fermer sa porte à l occasion afin de travailler en temps continu sur un dossier. 7

9 2.3 Le risque de perdre la mémoire Une autre grande difficulté est de ne rien oublier à travers le quotidien qui peut facilement nous envahir. Pour ce faire, on développera des routines de travail ainsi qu'une culture des traces écrites. Les stratégies à utiliser sont donc de faire des suivis et prendre des notes Le suivi des réunions et des dossiers Pour s assurer de ne rien oublier, on laissera une feuille libre dans la chemise identifiée au nom du dossier. Lorsqu on pense à un point, on ouvre la chemise et on l inscrit. Cela aide à planifier l'ordre du jour et à assurer les suivis. On s assure d être au clair avec les décisions et les suivis à faire avant de quitter chaque réunion. On les inscrira à l'agenda. Le plus tôt possible, un compte rendu écrit sera fait, validé avec le responsable d'école et remis à chacun L agenda Outil indispensable, on y notera à peu près tout : nos rendez-vous, nos tâches à faire, nos échéanciers C est notre mémoire, notre guide. On surlignera en fluo ce qui est fait. On laissera vide plusieurs cases, surtout les lendemains d une absence, ou encore le matin en entrant afin de répondre aux urgences, de regarder nos courriels, de circuler dans l école, ainsi qu en fin de journée avant un CÉ Les outils de communication Les appels, les courriels et le courrier (interne-externe) sont nombreux dans une journée. On prendra un temps à chaque jour pour chacun de ces moyens de communication, particulièrement à la rentrée du matin et en fin de journée. On verra à développer une efficacité en matière de suivi en se posant la question : Qu est-ce qui doit être fait avec ce courriel, cet appel, ce document reçu? L'action entreprise dépendra de la réponse: on classe, on jette, on agit ou on réfère (CFC, 2002). Encore ici, on gardera des traces écrites de ce qu'on a fait. À l'interne, le mémo (avec items à cocher) sera utilisé fréquemment lorsque c est pour une ou peu de personnes. On notera dans l agenda que c est fait ou encore on gardera copie du mémo dans certains cas. 8

10 Le journal hebdomadaire contiendra une partie de l'emploi du temps de la direction ainsi que plusieurs informations. On le préparera le vendredi après-midi, à l'aide de la feuille libre, ce qui permettra de finaliser la planification de la semaine suivante. 9

11 Chapitre 3 - Quelques réflexions Dans ce chapitre, il sera question de certaines réflexions que le thème abordé suscite, tant sur le plan professionnel que personnel. 3.1 Le fragile équilibre entre le contrôle et le débordement On a pu voir lors du chapitre précédent un aperçu de la quantité importante de tâches d une direction d école. Diverses stratégies de gestion du temps et d organisation du travail y ont été décrites. Cependant, force est d admettre que la réalité ne permet pas d avoir toujours la tête au-dessus de l eau. Que l on pense à une absence imprévue (maladie), une réunion à l extérieur, un dossier urgent qui arrive sur le bureau à la dernière minute, ou encore à une problématique interne à gérer, ces situations créent un débordement de tâches à effectuer. On ne peut se centrer sur ce qui était prévu et on doit faire place à l imprévu, si celui-ci est jugé prioritaire. On peut alors être submergé par le travail et perdre le contrôle. C est ainsi et on doit y faire face. L important, dans ces situations, est de reprendre le contrôle le plus rapidement possible. Le danger qui guette le gestionnaire est de vouloir tout faire, ce qui n est pas possible à moins d'avoir un horaire qui n'en finit jamais! Cela vient alors empiéter sur sa vie personnelle, avec tous les dommages que cela peut causer (longues heures, fatigue, absence de vie familiale, insomnie, épuisement ). La réalité confronte le directeur d école à déborder régulièrement. À lui de voir à préserver un équilibre entre le contrôle et le débordement Comme le dirait un éminent professeur, "la vertu du gestionnaire serait d accepter de boire la tasse quelques fois mais de ne jamais se noyer" (Yvon, 2007). Le travail n'est qu'une constituante de la vie d'une personne. Lorsqu'il devient à peu près la seule, on risque effectivement de se noyer. 3.2 L importance des processus de gestion du temps et d organisation du travail Bien que plusieurs compétences soient nécessaires pour assumer à bien le rôle de direction d école, on ne peut nier l importance de certaines d entre elles. La gestion du temps et l organisation du travail sont au cœur du travail du gestionnaire. Une mauvaise gestion du temps permet difficilement à celui-ci de mener à bien les nombreuses petites tâches quotidiennes. On peut alors s imaginer comment il peut être complexe dans ces circonstances 10

12 de s attaquer à de véritables mandats tels que la mise en place et le suivi d un plan de réussite ou le développement pédagogique des enseignants. Si tout le temps est utilisé à essayer de réaliser le quotidien et que les stratégies de gestion du temps sont déficientes, il en reste très peu pour s attaquer à des mandats pédagogiques. Les stratégies de gestion du temps sont tout aussi importantes dans des mandats plus complexes car ils nécessitent de la planification, de l organisation, du leadership et bien d autres compétences, toutes reliées directement ou indirectement à la capacité de bien gérer son temps. On pourrait ainsi dire qu'il s'agit d'une compétence transversale à développer prioritairement. 3.3 Le directeur d école : leader pédagogique ou gestionnaire administrateur? On peut se demander ce qu est un directeur d école des années Les écrits d hier parlent de gestionnaire administrateur. Tous se souviendront des directeurs d école de leur enfance, ou peut-être même, selon l âge, des directeurs de leur école lorsqu ils étaient enseignants. Dans leur bureau, à gérer de la paperasse, à corriger les élèves indisciplinés, à passer de temps à autre dans le corridor. Les écrits parlent maintenant de leader pédagogique. Le directeur d aujourd hui gère par la vision et le but et bâtit un esprit d équipe. Il doit être un mobilisateur hors pair, un excellent pédagogue, un bon communicateur, qui sait informer, être présent, déléguer, négocier, planifier, organiser et tutti quanti, dans un monde de l éducation en plein bouleversement, avec beaucoup plus d acteurs qu auparavant. Bref, la liste des compétences d un directeur d école s allonge à chaque cinq ans et les mandats sont complexes, variés et nombreux. Concrètement, peu importe ce qui est attendu d une direction d école en 2007, la réalité quotidienne est là, avec toute sa paperasse, ses modes de communication immédiate (téléphone, courriel, télécopie, cellulaire 24 heures), ses demandes qui atterrissent à tout moment, ses élèves en crise, ses enseignants à bout Le quotidien en demande sans cesse et le rôle de la direction d école s'étire dans tous les sens. Toutes les directions se plaignent du peu de temps consacré à des dossiers pédagogiques et tous s entendent pour dire que cela devrait être un mandat prioritaire d une direction d école. Les frustrations sont nombreuses et peuvent parfois mener à un cynisme et une certaine démission. Cela engendre une insatisfaction profonde face au travail à faire versus le travail accompli. 11

13 Alors, leader pédagogique ou gestionnaire administrateur? Le système scolaire veut-il vraiment des leaders pédagogiques? Si oui, fait-il ce qu il faut pour que ce soit possible? Ces quelques réflexions amèneront probablement le lecteur à se demander pourquoi une personne choisit délibérément d'être à la direction d'une école dans un contexte de surcharge de travail. La passion de l'éducation, la diversité des mandats, l'implication directe auprès d'une équipe, le désir de contribuer au changement, le défi intellectuel, ne sont que quelquesunes des raisons. L'efficacité en gestion du temps et d'organisation du travail est probablement une clé majeure pour que ces raisons demeurent présentes et vivantes. 12

14 Conclusion Cette communication portant sur la gestion du temps et l'organisation du travail en début d'année scolaire dans le contexte d'une seule direction pour deux écoles, certains éléments sont à retenir. La charge de travail des directions d'école semble de plus en plus lourde et les exigences, qualitatives et quantitatives, sont de plus en plus élevées. La gestion du temps s'avère essentielle pour arriver à une certaine forme de satisfaction au travail. Bien que la littérature soit probablement riche à ce sujet, la gestion du temps relève aussi de l'expérience, de la personnalité, de l'observation, de "trucs" empruntés ici et là. En ce sens, il s'agit d'une compétence transversale dont le cadre de référence est très diversifié: formations diverses, lois, textes généraux ou plus précis, outils pédagogiques et collègues! Plusieurs difficultés attendent au quotidien le gestionnaire d'école, dont celles-ci: perte de temps liée à la recherche d'information, quantité importante d'informations et de dossiers à gérer, imprévus "à prévoir" dans la gestion du temps. Afin d'y faire face, le directeur d'école doit développer un certain nombre de stratégies: classer, organiser (et s'organiser!), planifier, anticiper, répartir la charge de travail, définir les rôles, faire des suivis, garder des traces écrites. Être à jour, en suivant un horaire de travail raisonnable, constitue probablement un idéal. De façon réaliste, le directeur d'école doit accepter de se laisser déborder, cela arrivera souvent, mais doit reprendre le contrôle de son temps. Les stratégies de gestion du temps l'y aideront. Cependant, garder le contrôle n'est pas nécessairement synonyme d'efficacité par rapport à tout ce qui est demandé d'une direction d'école, les attentes envers le gestionnaire d'aujourd'hui étant possiblement trop élevées. Il faut parfois se résigner à mettre certains dossiers de côté, à tourner les coins ronds et à quitter l'école avec quelques piles qui demeureront sur le bureau si l'on veut préserver un équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle. La satisfaction au travail est reliée de près aux concepts de motivation: perception de compétence et de contrôle. Les stratégies de gestion du temps et d'organisation du travail 13

15 peuvent aider le gestionnaire à atteindre une certaine satisfaction et, en ce sens, à maintenir sa motivation malgré les embûches inévitables qui se retrouveront sur sa route. 14

16 Bibliographie Convention collective des enseignants. Formation CSDM (2003). Mon arrivée comme gestionnaire dans une école primaire. Formation CSDM (2005). Gestion d'une nouvelle école: repères à connaître. Gravel, Robert J. ( 1990). Organisation du temps: "Qui a écopé du singe" (extrait de Oncken, B. (1974)) Groupe CFC (2002). Gestion du temps: la maîtrise des gestions clés. Activité de formation offerte à la CSDM. Lemoyne, Louis (2005). Partir du bon pied: L'arrivée d'une nouvelle direction dans une nouvelle école. Loi sur l'instruction publique. Massé, D. & Bergeron, R. (2003). Documents préparés pour le cours d'introduction à l'administration de l'éducation. Outils CSDM: Adagio, rapports GPI. 15

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques

Techniques de l informatique 420.AC. DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques Plan de cours Techniques de l informatique 420.AC DEC intensif en informatique, option gestion de réseaux informatiques 420-691-MA Stage en entreprise Site du stage en entreprise : http://stages.cmaisonneuve.qc.ca/evaluation/1748/

Plus en détail

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU

OUTIL D AUTOÉVALUATION DU Institut de leadership en éducation OUTIL D AUTOÉVALUATION DU L EADERSHIP Instructions Ministère de l Éducation INSTRUCTIONS ET RECOMMANDATIONS POUR L UTILISATION EFFICACE DE L OUTIL Les recherches montrent

Plus en détail

ALAIN DUNBERRY Avec la collaboration de Frédéric Legault Professeurs DEFS, UQAM Septembre 2013 2 1. Introduction 5 6 7 8 11 12 2. La méthodologie 14 15 16 3. Les résultats des opérations d évaluation

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet

Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016. Projet Jeunes sur la piste du patrimoine mondial Programme de jumelage scolaire 2015-2016 Projet LA DESCRIPTION DU PROJET Jeunes sur la piste du patrimoine mondial consiste à jumeler des écoles situées dans les

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Intégrer un salarié dans l entreprise

Intégrer un salarié dans l entreprise L objectif de ce guide est d aider les managers à optimiser l accueil et l intégration des nouveaux salariés dans l entreprise. Un autre guide Fafsea «Assurer la fonction de tuteur» est à la disposition

Plus en détail

Université de Montréal. La supervision pédagogique formelle à la CSDM. par Mathieu Desjardins

Université de Montréal. La supervision pédagogique formelle à la CSDM. par Mathieu Desjardins Université de Montréal La supervision pédagogique formelle à la CSDM par Mathieu Desjardins Département d administration et fondements de l éducation Faculté des sciences de l éducation Travail présenté

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG

UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG UTILISATION D'UNE PLATEFORME DE TRAVAIL COLLABORATIF AVEC DES ELEVES DE TERMINALE STG LE CONTEXTE Les élèves de terminale STG doivent réaliser pendant leur année de terminale sur une durée de 16 heures,

Plus en détail

1.2.2. Accompagnement du salarié dans l atteinte de ses objectifs

1.2.2. Accompagnement du salarié dans l atteinte de ses objectifs LA GESTION DU RENDEMENT Plan Introduction 1.1. Définition 1.2. Gestion du rendement dans une entreprise 1.2.1. Étapes d un processus de gestion du rendement 1.2.2. Accompagnement du salarié dans l atteinte

Plus en détail

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste

OFFRE D EMPLOI. 2.1 La définition du poste OFFRE D EMPLOI 1 Introduction Définir une offre d emploi type n est pas un processus anodin à sous-estimer. En effet, l offre que l entreprise va communiquer représente la proposition d emploi vacant.

Plus en détail

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU

PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU PROGRAMME D'ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT DU SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE DU CÉGEP SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU FÉVRIER 2004 SERVICE DE LA FORMATION CONTINUE Conception et rédaction : Marie Lefebvre,

Plus en détail

Principes fondamentaux de la gestion du temps. Si j avais le temps je. Est-ce applicable à tous? Oui. à différents degrés

Principes fondamentaux de la gestion du temps. Si j avais le temps je. Est-ce applicable à tous? Oui. à différents degrés Principes fondamentaux de la gestion du temps n Si j avais le temps je Est-ce applicable à tous? Oui à différents degrés 1 La dispersion de l information L organisation n est pas la seule solution L organisation

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux

Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Construire une équipe éditoriale pour les médias sociaux Partie 1: Trouver les bonnes personnes Julie Geller, Vice-président, Marketing @juliegeller, La curation de contenu qui consiste en la recherche,

Plus en détail

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils

Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Le bilan de compétences : Déroulement, durée et outils Pour vous donner une vision la plus complète possible de la démarche, le contenu qui vous est présenté ici a été élaboré pour correspondre à une personne

Plus en détail

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL

PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL PROGRAMME PROGRAMME DE DÉVELOPPEMENT ET D ÉVALUATION FORMATIVE DU PERSONNEL PROFESSIONNEL DATE : 1 er juillet 2013 SECTION : Programme NUMÉRO : PG301 PAGES : 6 RESPONSABLE : Direction des ressources humaines

Plus en détail

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines

Un livre illustré. Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Un livre illustré Cycle: fin du 1 er cycle du primaire Durée de l activité: plusieurs semaines Résumé de la tâche Domaines généraux de formation Compétences transversales Domaines d apprentissage et compétences

Plus en détail

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013

GUIDE DE STAGE. AEC- Développeur-intégrateur SharePoint. Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 GUIDE DE STAGE AEC- Développeur-intégrateur SharePoint Stage du mardi 3 septembre 2013 au vendredi 4 octobre 2013 Le présent guide a été conçu pour servir de référence aux entreprises acceptant de recevoir,

Plus en détail

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR

SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR SECTION 3 LE PROGRAMME D ACTIVITES PEDAGOGIQUES A L ORDINATEUR Le programme ordinateur consiste à utiliser l ordinateur comme outil d apprentissage lors des interventions en soutien scolaire réalisées

Plus en détail

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions :

Liste usuelle des conseillers Les buts de cet outil sont de : Instructions : Outil Liste usuelle des conseillers L outil Liste usuelle des conseillers vous aidera à faire du transfert de votre entreprise un projet collectif et favorisera le travail d équipe entre vos différents

Plus en détail

Information concernant les comités consultatifs et les conseils d administration

Information concernant les comités consultatifs et les conseils d administration Information concernant les comités consultatifs et les conseils d administration Document produit par le Foire aux questions Comité consultatif ou conseil d administration? L'expérience montre que les

Plus en détail

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010

Intitulé du projet : Porteur du projet : Professeur Georges Michaïlesco NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR UNIVERSITE PARIS SUD DOSSIER : AP1_n 486 Intitulé du projet : Accompagnement Bilan Réorientation Insertion Porteur du projet : Université Versailles

Plus en détail

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR

L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR L INTEGRATION D UN NOUVEAU COLLABORATEUR «Rien ne sert de bien sélectionner, il faut aussi savoir intégrer à point!» Si un recrutement réussi dépend avant toute chose d une solide procédure de sélection,

Plus en détail

Conduire les entretiens annuels d évaluation

Conduire les entretiens annuels d évaluation Ce guide s adresse aux dirigeants et aux responsables en charge de la fonction ressources humaines qui envisagent de mettre en place des entretiens annuels. Il constitue un préalable à l instauration d

Plus en détail

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention

Le plan d intervention au service de la réussite de l élève. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Le plan d intervention au service de la réussite de l élève Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention Objectif de la présentation Présenter les orientations ministérielles qui sous-tendent

Plus en détail

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement

La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La prise en charge de la santé et de la sécurité dans un établissement d enseignement La gestion de la santé et de la sécurité du travail doit faire partie intégrante des activités quotidiennes d un établissement.

Plus en détail

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière

MANUEL DU COMITÉ LOCAL. Module 5. Gestion financière MANUEL DU COMITÉ LOCAL Module 5 Gestion financière TABLE DE CONTENU Introduction p. 2 Questions financières p. 2 Comptes bancaires p. 3 Rôle de la trésorière ou du trésorier p. 3 Budget annuel p. 4 Tenue

Plus en détail

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS Méthode de tests MODE D EMPLOI Cette première partie est destinée à ceux qui débutent en tests et permet une approche progressive et simple de la méthodologie des tests. L introduction vous aura permis

Plus en détail

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010

CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 CIRCULAIRE N 3050 DU 05/03/2010 Objet : Recrutement d un chargé de mission chargé de la formation interne au sein de l Administration générale des Personnels de l Enseignement Réseaux : tous réseaux Niveaux

Plus en détail

Collège Choiseul Amboise Véronique Bourgoin (CPE) - Patricia Rat (mathématiques) «Enquête du CESC»

Collège Choiseul Amboise Véronique Bourgoin (CPE) - Patricia Rat (mathématiques) «Enquête du CESC» Collège Choiseul Amboise Véronique Bourgoin (CPE) - Patricia Rat (mathématiques) «Enquête du CESC» I Caractéristiques de l activité Disciplines impliquées : Mathématiques et vie scolaire Niveau de classe

Plus en détail

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014.

BILAN ANNEE 2014 ACTIONS 2015 OBJET. A/ Bilan des opérations de qualité de service mises en place en 2014. Page 1 sur 5 OBJET Le bilan annuel constitue une des actions de suivi et de pilotage du respect des engagements du référentiel Qualipref. En application du paragraphe VI du référentiel Qualipref sur les

Plus en détail

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD Aperçu Lancé en 2004 par l Association minière du Canada, le programme Vers le développement minier durable est un système de contrôle du rendement qui aide

Plus en détail

Securex : L humain avant tout

Securex : L humain avant tout Securex : L humain avant tout Qui sommes-nous? Spécialistes des ressources humaines, nous sommes à vos côtés pour vous conseiller et ce, quelles que soient les questions que vous vous posez en la matière.

Plus en détail

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant :

Entourez une évaluation entre 0 (cote minimale) et 5 (cote maximale) ou encore SO = Sans Objet. L étudiant : Grille d évaluation du stage d immersion en entreprise de 3 ème bachelier 2014-2015 Etudiant : Entreprise :. Date : Superviseur :. Maitre de stage : Signature :. 1. Evaluation continue [60 pts] Entourez

Plus en détail

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré

Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré Cahier des charges du stage d observation et de pratique accompagnée pour les étudiants inscrits en 1 ère année de Master MEEF 2 nd degré à destination des chefs d établissements, des formateurs, des professeurs

Plus en détail

Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC)

Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC) Comité de direction Analyse des évaluations des enseignements de la Formation des enseignants du secondaire (FORENSEC) Procédure d évaluation A l Université de Genève, l évaluation des enseignements est

Plus en détail

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action?

La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? La démarche de projet en éducation et promotion de la santé : Comment passer d une idée à sa mise en action? Sources : Méthodologie de projet / fiches pratiques / comment passer d une idée à sa mise en

Plus en détail

Calendrier du Programme de formation automne 2015

Calendrier du Programme de formation automne 2015 Calendrier du Programme de formation automne 2015 Atelier Série sur le leadership (présidents) Le rôle du président dans la planification stratégique un atelier interactif La responsabilité des administrateurs

Plus en détail

Plan d action annuel

Plan d action annuel Plan d action annuel Mise en contexte La Coordination ATL a pour objectif de développer l offre d accueil Temps libre sur le territoire de la Commune afin de répondre aux besoins des familles, de développer

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 10 Le projet de formation en alternance travail-études constitue l outil qui concrétise le partenariat éducatif entre l établissement scolaire

Plus en détail

Définir et consolider son projet associatif

Définir et consolider son projet associatif FICHE PRATI QUE Définir et consolider son projet associatif L association se place sous le signe de la liberté : celle de se regrouper pour prendre collectivement une initiative. De l idée à la conception,

Plus en détail

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION

L ÉVALUATION DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION STONA Laurent ls@bepecaser.org L DANS LES DIFFÉRENTS PROCESSUS DE FORMATION Évaluer, c est donner une valeur. Puisque toute formation vise des objectifs, tout acte de formation ou de sensibilisation nécessite

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

PROCÉDURE 1 OFFRIR UNE FORMATION DAFA

PROCÉDURE 1 OFFRIR UNE FORMATION DAFA PROCÉDURE 1 OFFRIR UNE Vous avez suivi votre formation et êtes maintenant certifié Cadre Responsable de la Formation. Félicitations! Prochaine étape : planifier votre formation DAFA. Par où commencer?

Plus en détail

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel

Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Accompagnement au Projet Personnel et Professionnel Démarche de valorisation du stage dans l élaboration du projet de l étudiant Définition : C est une démarche complémentaire du suivi de stage existant

Plus en détail

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel

Guide d utilisation du. - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock. Support entretien professionnel Guide d utilisation du - RCS Nanterre 602 063 323 - Corbis - Shutterstock Support entretien professionnel L entretien professionnel, une occasion pour l entreprise et le salarié de porter un regard sur

Plus en détail

Guide d utilisation du journal de stage

Guide d utilisation du journal de stage Guide d utilisation du journal de stage À l intention des candidats à l exercice de la profession Table des matières Présentation du journal de stage 2 Aperçu des étapes à suivre 2 Étape 1 - Commencer

Plus en détail

Elaborer un projet d action

Elaborer un projet d action FICHE PRATI QUE Elaborer un projet d action Un projet n est pas le fruit du hasard mais le résultat d une situation que l on juge insatisfaisante et que l on souhaite changer. On pourrait dans ce sens

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

FORMATION AGRICOLE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU MALI (FASAM) IMPLICATION D'UNE COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire de Saint-Hyacinthe

FORMATION AGRICOLE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU MALI (FASAM) IMPLICATION D'UNE COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire de Saint-Hyacinthe FORMATION AGRICOLE POUR LA SÉCURITÉ ALIMENTAIRE AU MALI (FASAM) IMPLICATION D'UNE COMMISSION SCOLAIRE Commission scolaire de Saint-Hyacinthe IMPLICATION DE NOTRE COMMISSION SCOLAIRE 2010 Appel d intérêt

Plus en détail

Présentation des éléments constitutifs d un plan de relève et de transmission d une entreprise

Présentation des éléments constitutifs d un plan de relève et de transmission d une entreprise I. INTRODUCTION COACHING JRT 35, rue LeGuerrier Blainville (Québec) J7E 4H5 514-236-1729 info@coachingjrt.com www.coachingjrt.com Présentation des éléments constitutifs d un plan de relève et de transmission

Plus en détail

Plan d un Rapport de fin de projet

Plan d un Rapport de fin de projet Plan d un Rapport de fin de projet 1. COMMENT LE PROJET A ÉTÉ VÉCU DANS SON SUIVI 1.1. RÉALISATION DES OBJECTIFS Cette partie du document décrit la façon dont les objectifs du projet spécifiés dans le

Plus en détail

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial

Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Guide de référence rapide pour la recherche au collégial Daniel Puche, Ph.D., CEGEP de St-Hyacinthe, 2012 Ce guide se veut une référence pratique pour les enseignants-chercheurs dans leurs démarches de

Plus en détail

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015

Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans) 2014-2015 Maison de l Enfance et de la Jeunesse 2 route de Keroumen 29480 Le Relecq Kerhuon 02 98.28.38.38 02.98.28.41.11 E-Mail : mej@mairie-relecq-kerhuon.fr Dossier Pédagogique Mercredis du Pass Âge (11-14 ans)

Plus en détail

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO)

4 ADJOINTS ADMINISTRATIFS ET 4 ADJOINTS DE DIRECTION POSTES PERMANENTS À TEMPS PLEIN TORONTO (ONTARIO) L Ordre des métiers de l Ontario est une organisation gérée par l industrie, qui a pour mission de protéger l intérêt public en réglementant et en promouvant les métiers spécialisés. Premier organisme

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION

POLITIQUE DE FORMATION POLITIQUE DE FORMATION ET DE DEVELOPPEMENT DES COMPETENCES Table des matières 1. Préambule... - 2-2. Buts généraux... - 2-3. Objectifs... - 2-4. Axes et typologie de formation... - 3-4.1 Axes de formation...

Plus en détail

Formulaire d appréciation de la performance

Formulaire d appréciation de la performance Formulaire d appréciation de la performance Personnel en période de probation ou d essai et personnel temporaire Nom et prénom de l employé(e) Numéro d employé (Matricule) Titre Unité administrative Date

Plus en détail

Formulaire d évaluation de la contribution du personnel-cadre

Formulaire d évaluation de la contribution du personnel-cadre DOCUMENT OFFICIEL (version du 29 juin 2012) Formulaire d évaluation de la contribution du personnel-cadre Date de la rencontre initiale : Date de la rencontre de mi-année : Date de la rencontre d'évaluation

Plus en détail

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION

SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION SOMMAIRE DE LA RÉPONSE DE LA DIRECTION Rapport d évaluation final de l Initiative de la nouvelle économie (INÉ) Date : le 17 mars 2010 Programme de l INÉ : contexte Dans le cadre du plan du gouvernement

Plus en détail

Organiser ses ressources pour mieux apprendre : gérer son temps, son espace et ses outils de travail

Organiser ses ressources pour mieux apprendre : gérer son temps, son espace et ses outils de travail Introduction Auteur : François Ruph (Équipe de production) Organiser ses ressources pour mieux apprendre : gérer son temps, son espace et ses outils de travail Objectif : Comprendre le rôle de l organisation,

Plus en détail

Le concept inédit de formation sur-mesure

Le concept inédit de formation sur-mesure Le concept inédit de formation sur-mesure Les formations innovantes Allor permettent aux cadres, managers et dirigeants d optimiser leur efficacité professionnelle (Organisation, communication, etc.) et

Plus en détail

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com

PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR. Date. Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcom-conseil.com PLAN D AFFAIRE PROJET AUTEUR Date Modèle de plan d affaire 1 welcome@efcomconseil.com SOMMAIRE SOMMAIRE...2 LE PORTEUR...4 L IDEE DE DEPART...5 L ETUDE DE MARCHE...6 Le marché et son environnement...6

Plus en détail

Gestion de la prévention

Gestion de la prévention Gestion de la prévention Pour un comité de santé et de sécurité efficace Coopérer pour réduire les lésions professionnelles L expérience montre qu une entreprise qui se dote d un comité de santé et de

Plus en détail

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION

MANUEL DE GESTION GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION SCECR-DIR-07-01 MANUEL DE GESTION TITRE : GESTION DU CENTRE DE DOCUMENTATION TYPE DE DOCUMENT : DIRECTIVE ET PROCÉDURE Expéditeur : Conseillère-cadre à l évaluation, aux communications et à la recherche

Plus en détail

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement?

Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? Pourquoi sous-traiter votre processus de recrutement? (Article rédigé par Ain Boost Office Le 22 Juillet 2015) Le recrutement est un processus incontournable dans la vie de toute entreprise, les petites

Plus en détail

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes :

CONCLUSIONS. Par rapport aux résultats obtenus, on peut conclure les idées suivantes : CONCLUSIONS L application de la PNL à l entreprise est confrontée aux besoins des leaders d équipe, tels que: la gestion de son propre développement, du stress, la résolution des problèmes tels que les

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE

STRUCTURATION DE L IDENTITÉ DÉVELOPPEMENT DU POUVOIR D ACTION. Autoévaluation ACCEPTABLE MARQUÉE DÉVELOPPÉE 1- Cohérence de l élaboration du projet Activité 1.6 VISÉES ET INTENTIONS ÉDUCATIVES DU COURS Connaissance de soi, de son potentiel et de ses modes d actualisation connaissance de ses talents, de ses qualités,

Plus en détail

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés

Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Des formations expérientielles qui maximisent la rétention des messages clés Saviez-vous que nous retenons 10 % de ce que l'on lit 20% de ce que l'on entend 30% de ce que l'on voit 90% de ce que l'on fait?

Plus en détail

Politique des voyages octobre 2015

Politique des voyages octobre 2015 Politique des voyages octobre 2015 Introduction Les voyages sont de riches expériences pour les élèves. Ils permettent des rapports significatifs avec le personnel de l école, des réalités autres que celles

Plus en détail

FICHE DE FONCTION - 04

FICHE DE FONCTION - 04 FICHE DE FONCTION - 04 ANIMATEUR/EDUCATEUR de classe 1 INTITULE DE LA FONCTION : animateur/éducateur RELATIONS HIERARCHIQUES L animateur/éducateur de classe 1 exerce ses fonctions sous la responsabilité

Plus en détail

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group

2 Quels usages peut-on faire du focus group? Encadré 1 L utilisation du focus group en évaluation. Explicitation Restitution. Usages du focus group LE FOCUS GROUP 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? Un focus group est un type d entretien de groupe composé de personnes concernées par une politique de développement ou une intervention. Il est

Plus en détail

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité

Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Fiche Contenu 18-1 : Exigences organisationnelles pour un système de gestion de la qualité Définition Le terme organisation dans le contexte d un modèle de gestion de la qualité est utilisé pour indiquer

Plus en détail

Plan de réussite 2009-2010

Plan de réussite 2009-2010 Plan de réussite 2009-2010 Orientation 1 : Respecter davantage les rythmes d apprentissage des élèves pour réaliser la mission d Instruire les élèves. Objectif 1 : Réduire de 10% le nombre d élèves de

Plus en détail

Coaching, Une méthode scientifique

Coaching, Une méthode scientifique Coaching, Une méthode scientifique ROSELYNE KATTAR Tout le monde parle de coaching sans savoir exactement de quoi il s agit. Afin de clarifier cette approche selon moi, je vous propose de répondre à 3

Plus en détail

LE PROCESSUS D AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ

LE PROCESSUS D AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ LE PROCESSUS D AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ Étape : Observer Portrait et analyse de la situation initiale Cette étape permet de faire le portrait de la situation actuelle de même que des besoins

Plus en détail

1 Concevoir et réaliser un projet de formation

1 Concevoir et réaliser un projet de formation 1 Concevoir et réaliser un projet de formation Nous présentons, dans ce chapitre, la méthodologie générale de conception et de réalisation d un projet de formation. La caisse à outils du formateur 2 1.1

Plus en détail

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation

Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS. Conduire un projet d organisation Dossiers méthodologiques DURANTON CONSULTANTS Conduire un projet d organisation Version actualisée le 8 octobre 2012 Adresse du siège social : 190 rue Lecourbe 75015 Paris Adresse de correspondance : La

Plus en détail

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire

Evaluation de votre conférence de méthode ou cours-séminaire Enseignement : INTRODUCTION A LA SOCIOLOGIE 2 : CONCEPTS, METHODES, ET ENJEU ACTUELS Excellent Bon Moyen Insuffisant Comment évaluez-vous la préparation et l'organisation des séances? 6 (30%) 11 (55%)

Plus en détail

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif

L école éloignée en réseau. Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement. Au plan administratif L école éloignée en réseau Organisation pour les commissions scolaires Des conditions pour faciliter le changement Au plan administratif La gestion et l organisation d un projet ÉÉR dans une commission

Plus en détail

L'étape de planification de votre projet technologique

L'étape de planification de votre projet technologique L'étape de planification de votre projet technologique Résumé : Pour gérer l ensemble des contraintes de votre projet - humaines, matérielles, temporelles et surtout financières et accroître ses chances

Plus en détail

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics :

Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Prise en compte du développement durable dans les marchés publics : Cahier des charges pour un programme de formation à l attention des agents des institutions publiques (Collectivités locales, services

Plus en détail

"Le chemin est long du projet à la chose." Molière, Tartuffe.

Le chemin est long du projet à la chose. Molière, Tartuffe. "Le chemin est long du projet à la chose." Molière, Tartuffe. Stage PAF STL SPCL - Le Projet 05/04/12 1 La place du projet dans les programmes de STL SPCL Alors, qu est-ce qui s est passé? Elle se serait

Plus en détail

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019

Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Compte rendu de la rencontre sur le plan stratégique 2015-2019 Date de la rencontre : le 25 novembre 2014 Heure : 9 h Lieu : Terrebonne Local : Salle du conseil Présentateur : Marcel Côté, directeur général

Plus en détail

Savoir organiser son temps

Savoir organiser son temps Savoir organiser son temps Formation «Gestion du temps et organisation du travail» - 24 et 25 octobre 2006 - FRCIVAM Bretagne Déterminer ses objectifs Ce qui importe ce n est pas ce que vous faites mais

Plus en détail

La gestion du projet professionnel

La gestion du projet professionnel 1 Sous la direction de Chantal EYMARD-SIMONIAN et Jean-Jacques BONNIOL, avec la participation de Michel VIAL, Jean RAVESTEIN, Gérard SENSEVY et Bernard DONNADIEU. C. I. R. A. D. E. La gestion du projet

Plus en détail

Manuel d'utilisation de l'espace d'e-learning de LaboCoop Novembre 2014

Manuel d'utilisation de l'espace d'e-learning de LaboCoop Novembre 2014 Manuel d'utilisation de l'espace d'e-learning de LaboCoop Novembre 2014 Table des matières Accès à l'espace d'e-learning...2 Login et mot de passe de la plateforme...2 Description générale de l'interface

Plus en détail

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités

Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités Guide pour la préparation d une demande de financement d un projet collectif de formation sur mesure pour les unités À L INTENTION DES GESTIONNAIRES ET AUTRES RESPONSABLES DE PROJETS DE FORMATION SUR MESURE

Plus en détail

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec

Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec CONDENSÉ DÉCISIONNEL Étude sur les efforts requis pour gérer les offices d habitation de moins de 100 logements Société d habitation du Québec Le 11 avril 2014 d habitation de moins de 100 logements Condensé

Plus en détail

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE

UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE DE VENTE Comment choisir un CRM qui répondra à toutes les attentes de vos commerciaux www.aptean..fr LIVRE BLANC UNE SOLUTION CRM CONÇUE POUR LA FORCE

Plus en détail

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations

Conseiller implantation de logiciel Milieu de la santé Supérieur immédiat : Vice-président opérations Poste En bref : En tant que Conseiller implantation de logiciel chez Gestion Portail Santé, vous pourrez contribuer à la croissance d une entreprise reconnue pour moderniser les résidences de personnes

Plus en détail

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée;

Objet : Mise en œuvre du plan d efficience de TransÉnergie. Établir une démarche d efficience de votre organisation structurée; Rapport d étape HYDRO-QUÉBEC MISE EN ŒUVRE DU PLAN D EFFICIENCE DE TRANSÉNERGIE Raymond Chabot Grant Thornton & Cie Conseillers en administration Société en nom collectif Le 29 juin 2007 Monsieur Pierre

Plus en détail

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable

Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable Règlement et sujets de la 6 ème édition du challenge construction durable IUT de La Rochelle, 2015 (Version provisoire v.2 du 21/11/2014) Article 1 Participants Concours ouvert aux étudiants de tous les

Plus en détail