Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires"

Transcription

1 Service de l adaptation scolaire et des services complémentaires 2955, boulevard de l Université, Sherbrooke (Québec) J1K 2Y3 Téléphone : Télécopieur :

2 Le concept de besoin Dans les écrits recensés, il existe une assez grande variété, pour ne pas dire disparité, dans la compréhension ainsi que la définition du concept de besoin. Parmi les définitions existantes, notons : La classification de Maslow (1972) et la pyramide des besoins; La définition proposée par le service national du RÉCIT en adaptation scolaire (Chouinard, 2006); La définition proposée par le MELS dans le référentiel sur l établissement des plans d intervention (MELS, 2004).

3 La définition proposée par le MELS dans le référentiel sur l établissement des plans d intervention (MELS, 2004) «La notion de besoin réfère à la différence ou à l écart entre une situation souhaitable ou attendue et la situation existante. Dans la démarche du plan d intervention, le besoin reflète ce que l élève doit développer au regard des compétences ou encore, ce qui lui est nécessaire pour qu il puisse répondre aux attentes» (MELS, 2004, p Lexique).

4 À retenir Dans cette définition, trois éléments ressortent comme centraux, c est-à-dire : L idée d un écart entre une situation actuelle et une situation souhaitée (notion de besoin); Le besoin vu comme une compétence à développer ; Ce qui est nécessaire à l élève (attention : un besoin n équivaut pas à un moyen).

5 Et quelques précisions Un autre extrait du référentiel du MELS apporte une nuance au plan du sens fondamental qu il est possible d attribuer au concept de besoin dans le cadre de l établissement d un plan d intervention : «D autre part, la notion de besoin définie comme la différence ou l écart entre une situation souhaitable ou attendue et la situation existante, est, dans le contexte du plan d intervention, exprimée en fonction des attentes prévues au Programme de formation, des exigences de la vie en groupe, de l aménagement de l environnement physique ou encore, des mesures assurant la santé et le bienêtre de l élève. Le besoin reflète donc ce que l élève doit développer au regard des compétences attendues ou ce que le milieu doit mettre en place pour permettre à l élève de répondre à ces attentes.» (MELS, 2004, p. 26).

6 Paradoxalement, cet extrait introduit clairement un lien entre le concept de besoin et les moyens à mettre en place en contexte scolaire. Par contre, pour bien nuancer, «le besoin reflète [d abord] ce que l élève doit développer au regard des compétences attendues». Pour des situations particulières, le besoin peut inclure «ce que le milieu doit mettre en place pour permettre à l élève de répondre à ces attentes [i.e., développer la compétence]» (ex. : face à une incapacité d un élève handicapé). Nous convenons donc que pour tous les enfants, à risque ou handicapés, le besoin se définit d abord comme une compétence à développer. Ensuite, si une incapacité qui entrave le développement d une compétence donnée est formellement identifiée, le besoin peut alors se définir comme ce que le milieu doit mettre en place pour permettre à l élève de développer ladite compétence. C est donc dire qu ultimement, il y a la possibilité de développer des moyens pour pallier une incapacité, mais toujours dans la perspective de faciliter le développement de la compétence.

7 Une définition opérationnelle du concept de besoin En corollaire, dans le cadre de la démarche du plan d intervention, il est possible d établir une définition opérationnelle du concept de besoin via l énoncé de cinq étapes; 1) Préciser les éléments prioritaires de la situation actuelle de l élève en fonction de l analyse de ses caractéristiques, de ses difficultés/incapacités ainsi que ses forces ou acquis actuels; 2) Définir la situation souhaitée, le seuil minimal à atteindre, ce qui est attendu comme rendement, comme fonctionnement; 3) Préciser le besoin en ciblant les compétences à développer par l élève en fonction du Programme de formation de l école québécoise (PFÉQ) permettant de réduire l écart entre la situation actuelle de l élève et la situation souhaitée (i.e., un seuil minimal à atteindre); 4) Définir des objectifs précis et clairs en lien avec la compétence ciblée, c est-à-dire ce que l on veut qu il soit capable de faire; 5) Établir les moyens à mettre en œuvre afin d accompagner l élève dans le développement de ses compétences et l atteinte des objectifs, ou encore, les facilitateurs à mettre en place pour pallier certaines incapacités (à partir du moment où il y a un handicap).

8 À titre d exemple PHASE CE QUI VIENT AVANT SITUATION ACTUELLE Caractéristiques Difficultés Incapacités SITUATION SOUHAITÉE Seuil minimal à atteindre BESOIN Compétences à développer Cible OBJECTIFS Actions précises et indicateurs MOYENS ET SUPPORTS INTERVENANTS / ÉCHÉANCIER CE QUI VIENT APRÈS Collecte et analyse de l information Mettre à contribution l élève, les parents, le personnel et autres personnes concernées. Mettre en commun l information. Consignation des adaptations et des modifications. Réalisation des interventions. Révision du plan d intervention.

9 D autres concepts importants à définir Qu est-ce qu une compétence? Selon la définition générale du MELS, une compétence c est «un savoir-agir fondé sur la mobilisation et l utilisation efficaces d un ensemble de ressources» (MELS, PFÉQ, 2001, p. 4). Qu est-ce qu un objectif? L objectif réfère aux apprentissages spécifiques que l élève réalisera, sous forme de comportements, déterminés en fonction du rendement actuel (Goupil, 2007); L objectif est un résultat précis, circonscrit et vérifiable dont l atteinte exige une focalisation d actions cohérentes et d efforts concertés pendant une certaine période de temps (Legendre 1993); Bref, l élève sera capable de faire quoi concrètement?

10 D autres concepts importants à définir Qu est-ce qu un moyen? Pour sa part, le moyen réfère à ce qui aide l élève concrètement, les stratégies et les ressources pertinentes qui permettent à l élève de réaliser les apprentissages visés (Goupil, 2007). Bref, l élève atteindra l objectif avec l aide de quoi? Qu est-ce qu une incapacité? L incapacité résulte de toute réduction partielle ou totale de l aptitude d une personne à accomplir des activités de base ou élémentaires selon l âge, le sexe ou la norme fonctionnelle dans le groupe humain de référence (MELS, 2004).

11 Des éléments à retenir Le concept de besoin se définit au regard des compétences du PFÉQ. C est un écart entre la situation actuelle et la situation souhaitée. Il faut déterminer les forces et les capacités de l élève qui serviront de levier pour atteindre la situation souhaitée. Il faut s assurer de la cohérence et du réalisme dans la séquence de la définition opérationnelle du besoin.

12 Références bibliographiques Chouinard, J. (2006). La notion de besoin. Document inédit publié par le service national du RÉCIT en adaptation scolaire. Goupil, G. (2007). Les élèves en difficulté d'adaptation et d'apprentissage (3e édition). Montréal : Gaëtan Morin éditeur. Legendre, R. (1993). Dictionnaire actuel de l éducation. Montréal : Guérin, éditeur limitée. Maslow, A. (1972). Vers une psychologie de l être. Paris : Fayard. Ministère de l éducation, du loisir et du sport. (2006). Programme de formation de l école québécoise (version approuvée). Québec : Gouvernement du Québec. Ministère de l éducation du Québec. (2004). Le plan d intervention au service de la réussite des élèves. Cadre de référence pour l établissement des plans d intervention. Québec : Gouvernement du Québec. Ministère de l éducation du Québec. (2004). Programme éducatif adapté aux élèves handicapés par une déficience intellectuelle profonde. Québec : Gouvernement du Québec. Raynal, F. et Rieunier, A. (1997). Pédagogie : dictionnaire des concepts clés. Paris : ESF éditeur.

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention

Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention Guide d utilisation en lien avec le canevas de base du plan d intervention À moins d indications contraires, toutes les définitions

Plus en détail

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au

Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir. Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir Contribution des parents pour la mise en œuvre de la démarche relative au PLAN D INTERVENTION Service des ressources éducatives Version finale

Plus en détail

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap

Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap SECRÉTARIAT GÉNÉRAL Règlements, directives, politiques et procédures Politique de soutien aux étudiants en situation de handicap Adoption Instance/Autorité Date Résolution(s) Conseil d administration 14

Plus en détail

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils

Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques. Présentation générale des outils Commission des Outils d évaluation pour les Humanités générales et technologiques Présentation générale des outils 1. Généralités 1.1. Cadre institutionnel Le décret du 24 juillet 1997 sur les missions

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE Ministère de la Communauté française Administration générale de l enseignement et de la

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire)

POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire secondaire) COMMISSION SCOLAIRE DE LA RÉGION-DE-SHERBROOKE Service des ressources pédagogiques POLITIQUE RELATIVE À L'ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES ET AU CLASSEMENT DES ÉLÈVES DU SECTEUR DES JEUNES (préscolaire primaire

Plus en détail

Formuler des objectifs pédagogiques opérationnels

Formuler des objectifs pédagogiques opérationnels direction générale Présenté par Frantz CHOUT SEMINAIRE DCS - UAF- DACs- AFIS Mardi «Mise en œuvre de la formation AFIS» Formuler des objectifs pédagogiques opérationnels - 2 - Plan I. De quoi s agit-il?

Plus en détail

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin

Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers. Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Politique de soutien à l intégration des enfants avec des besoins particuliers Centre de la petite enfance Les petits lutins de Roussin Janvier 2010, Révisée en octobre 2012 1 BUT POURSUIVI PAR LA POLITIQUE

Plus en détail

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES

POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES RÈGLEMENTS POLITIQUES PROCÉDURES POLITIQUE DE GESTION DES PROGRAMMES D ÉTUDES PRÉAMBULE La politique de gestion des programmes d études propose une démarche intégrée des différentes actions du Collège

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis

POLITIQUE LINGUISTIQUE. 2.0 Notre milieu : son contexte, ses particularités et ses défis Page 7002-1 1.0 Préambule En 2008, le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport adoptait son Plan d action pour l amélioration du français à l enseignement primaire et à l enseignement secondaire.

Plus en détail

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM

FORMATION THÉORIQUE. Trait d Union TM TM FORMATION THÉORIQUE Laurier Fortin, titulaire de la chaire CSRS Marie-France Bradley, Amélie Plante et Marielle Thibaudeau, psychoéducatrices et professionnelles de recherche PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Joël Darius Eloge ZODJIHOUE La gestion axée sur la Performance et les Résultats appliquée à la gestion des Finances Publiques: Préparation et Mise en place du Budget axée sur la performance et les résultats Joël Darius Eloge ZODJIHOUE

Plus en détail

La norme ISO 10007:2003 définit des lignes directrices pour la gestion de la configuration

La norme ISO 10007:2003 définit des lignes directrices pour la gestion de la configuration ! " Rappel : les référentiels pour la gestion de configuration ISO10007 (1/3) La norme ISO 10007:2003 définit des lignes directrices pour la gestion de la configuration Elle est une révision de la version

Plus en détail

Services d'intégration socioprofessionnelle

Services d'intégration socioprofessionnelle Définition du domaine d'examen Services d'intégration socioprofessionnelle ISP-1018-1 Confiance en soi Définition du domaine d'examen Services d'intégration socioprofessionnelle ISP-1018-1 Confiance en

Plus en détail

Le guide l entretien professionnel

Le guide l entretien professionnel Le guide l entretien professionnel L évalué La loi a prévu la mise en place d un entretien professionnel annuel pour les fonctionnaires territoriaux. L entretien professionnel remplace la notation annuelle.

Plus en détail

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015)

PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) PAMAQC COMPARAISON DES CRITÈRES (2006-2011), DES CRITÈRES (2011-2015) ET DES NORMES (2015) Normes (2015) Critères (2011-2015) Critères (2006-2011) 1. SYSTÈME DE GESTION DE LA QUALITÉ DES PROGRAMMES 6.

Plus en détail

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions.

Glossaire GRH. Il vise à proposer un langage commun, et permet d éviter d éventuels risques de malentendus ou de confusions. Ce glossaire a été élaboré dans un souci de clarification des notions et concepts clés communément utilisés en Gestion des Ressources Humaines, et notamment dans le champ de la gestion prévisionnelle des

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

(document de soutien)

(document de soutien) Considérations pour établir les mesures d adaptation à mettre en place en situation d évaluation (document de soutien) Mai 2011 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Direction de l adaptation

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers

Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan. Proposition commune des associations d usagers 1 Gouvernance et pilotage du Plan Autisme 2013-2016 Suivi de la mise en œuvre du Plan Proposition commune des associations d usagers (document élaboré sur la base de la note publique rédigée par Saïd Acef)

Plus en détail

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES

RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES RÈGLES POUR LE PASSAGE D UNE CLASSE À L AUTRE AU PRIMAIRE ET POUR LE CLASSEMENT DES ÉLÈVES Présentées au conseil d établissement de l école Notre-Dame-du-Rosaire lors de la séance ordinaire du 9 juin 2014.

Plus en détail

DOSSIERS PÉDAGOGIQUES

DOSSIERS PÉDAGOGIQUES DOSSIERS PÉDAGOGIQUES Les dossiers pédagogiques comprennent des outils pour faciliter la tâche d enseignement d un professeur. 1. PLANIFICATION PÉDAGOGIQUE Yvon Brunet, inf., M. Éd. Ce dossier pédagogique

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE (ONGLET 37) Processus de consultation Comité de la politique linguistique 16 mars 2010 Comité de consultatif de gestion 23 mars 2011 Comité de parents 28 mars 2011 Comité de participation

Plus en détail

LE PROCESSUS D AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ

LE PROCESSUS D AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ LE PROCESSUS D AMÉLIORATION CONTINUE DE LA QUALITÉ Étape : Observer Portrait et analyse de la situation initiale Cette étape permet de faire le portrait de la situation actuelle de même que des besoins

Plus en détail

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014

Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 Journée pédagogique des stagiaires 1 octobre 2014 LP Blaise Pascal COLMAR Retour d expériences Choisir 2 images qui témoignent de votre ressenti dans votre prise de fonction Restitution au groupe LE REFERENTIEL

Plus en détail

Le diagnostic d'une déficience intellectuelle se base, d'une part, sur la présence d'un rendement intellectuel

Le diagnostic d'une déficience intellectuelle se base, d'une part, sur la présence d'un rendement intellectuel PROFIL DES BESOINS DE SOUTIEN DE L ÉLÈVE AYANT UNE DÉFICIENCE INTELLECTUELLE Le diagnostic d'une déficience intellectuelle se base, d'une part, sur la présence d'un rendement intellectuel significativement

Plus en détail

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline

604-101-MQ Langue anglaise et communication. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités. Note préliminaire Objet de la discipline Langue anglaise et communication Compétence 4SA1 Communiquer en anglais avec une certaine aisance. Pondération: 2-1-3 Préalable au cours : 604-TE2-SH 2,00 unités Objectif Énoncé de la compétence Standard

Plus en détail

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES

GUIDE PÉDAGOGIQUE L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES L ÉLABORATION DU PROJET DE FORMATION EN ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES 10 Le projet de formation en alternance travail-études constitue l outil qui concrétise le partenariat éducatif entre l établissement scolaire

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Informatique de base INF-B101-2. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Informatique de base INF-B101-2. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Informatique de base INF-B101-2 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

FORMATION L ÉVALUATION

FORMATION L ÉVALUATION FORMATION L ÉVALUATION Economie-gestion en lycée professionnel Académie de la Guyane 2014-2015 Formation Date : vendredi 05 Décembre 2014 Lieu : LP Raymond TARCY / Saint Laurent du Maroni Public : professeurs

Plus en détail

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1

Mission de pédagogie universitaire Université Saint-Joseph Glossaire 1 glossaire Les définitions succinctes, présentées dans ce glossaire, sont, en grande partie, tirées des chapitres du Manuel. Elles sont en harmonie avec les références relatives au Processus de Bologne.

Plus en détail

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE

GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES. AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE GUIDE D ACCOMPAGNEMENT DES OUTILS D EVALUATION DE COMPETENCES AU SERVICE DES ENSEIGNANTS DU 1 er DEGRE SECONDAIRE I. CADRE LÉGAL Développer des compétences, telle est désormais la mission de l école. Le

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES PROFIL DE COMPÉTENCES Direction et direction adjointe à la gestion d un établissement scolaire Bureau du recrutement, des stages et du développement des compétences Service de la gestion des personnes

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière

Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire. présentant une déficience langagière Service de soutien aux élèves du primaire et du secondaire présentant une déficience langagière Document d information et critères d admissibilité du service Document révisé : Juin 2014 1. Présentation

Plus en détail

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Louise Lemire avec la collaboration de Josée Payette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique

Plus en détail

Pour soutenir une réflexion sur les devoirs à l école primaire

Pour soutenir une réflexion sur les devoirs à l école primaire Pour soutenir une réflexion sur les devoirs à l école primaire Avis du Conseil supérieur de l éducation Grandes rencontres sur la persévérance scolaire Novembre 2013 http://www.cse.gouv.qc.ca/ Le Conseil

Plus en détail

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché

5/23/2014. Norme de santé et sécurité psychologique et autres normes dans le marché La norme nationale sur la santé et sécurité psychologiques au travail, la norme "Entreprise en santé" et la norme "Conciliation travail famille": Comment s'y retrouver et comment choisir? Présentée par:

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION

AIDE FAMILIAL : STAGE D INTEGRATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 CYCLISME

GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 CYCLISME GUIDE DE LECTURE VAE BEES1 CYCLISME CONSIGNES DE LECTURE Ce tableau comporte de gauche à droite 4 colonnes: Colonne activités: Colonne tâches: il s'agit des activités professionnelles de référence que

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention Nom de l école principale où sera réalisé le projet : Titre du projet : CARACTÉRISTIQUES DE LA DEMANDE DE SUBVENTION Pour quel type de projet faites-vous une demande de subvention? Projet TIC Projet de

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN COMPTABILITE

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN COMPTABILITE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

PLAN CADRE DE COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE

PLAN CADRE DE COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE GUIDE DE RÉDACTION PLAN CADRE DE COURS DE LA FORMATION SPÉCIFIQUE Titre du cours : Numéro du cours : Pondération : Programme : Discipline : Préalables : Adopté le : par : Approuvé le : par : Approuvé le

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉVELOPPEMENT DURABLE Loi sur le DÉVELOPPEMENT DURABLE UNE LOI FONDAMENTALE POUR LE QUÉBEC La Loi sur le développement durable, sanctionnée le 19 avril 2006, établit un nouveau cadre de gestion pour tous les ministères et organismes

Plus en détail

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009

Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois. Catherine Martin 14 mai 2009 Les meilleures pratiques de promotion et de prévention en contexte scolaire québécois Catherine Martin 14 mai 2009 Sommaire de la présentation 1. Comment définir les meilleures pratiques et les inscrire

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Création informatique INF-2102-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

INFORMATIQUE : LOGICIELS D EDITION ET DE COMMUNICATION

INFORMATIQUE : LOGICIELS D EDITION ET DE COMMUNICATION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Michel Beaudoin, UQO michel.beaudoin @uqo.ca

Michel Beaudoin, UQO michel.beaudoin @uqo.ca michel.beaudoin @uqo.ca Remerciements Coreper Groupe Conseil en Mathématique, Science et Technologie de l Outaouais Mme Paule Bellehumeur Enseignants des Cs de l Outaouais Mme Bouchra Zerhouni, assistante

Plus en détail

Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement

Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement Accompagner le personnel scolaire vers un engagement qui favorise le réinvestissement Leadership et travail en équipe de collègues 2008 Louise Lafortune Université du Québec à Trois-Rivières Téléphone

Plus en détail

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation

Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation Marc Garneau, Acfas 2014 Lise Corriveau, Marc Garneau et Nancy Lauzon, professeurs, AIPU 2012 Gestion de l éducation et de la formation 1 Plan de la communication Contexte et problématique de la recherche

Plus en détail

Quelques conseils pour le choix des indicateurs

Quelques conseils pour le choix des indicateurs IDENTIFIER LES INDICATEURS ET LES CIBLES Pourquoi se doter d indicateurs de suivi Étant donné l aspect dynamique du contexte dans lequel s inscrit votre projet, il est important de mesurer de façon continue

Plus en détail

Document entrepreneurial

Document entrepreneurial Document entrepreneurial 1. La culture entrepreneuriale Comme mentionné, la culture entrepreneuriale est présente dans les trois visées du PFEQ. L élève entreprend et mène à terme des projets qui développent

Plus en détail

B-10 - apprentissage par projet

B-10 - apprentissage par projet B-10 - apprentissage par projet 1- Qu est-ce qu un apprentissage par projet? L apprentissage par projet porte sur la réalisation, par l apprenant, d une production (actions, maquettes, exposés, posters,

Plus en détail

La théorie du Flow. Psychologie du bonheur. Psychologie de l expérience optimale

La théorie du Flow. Psychologie du bonheur. Psychologie de l expérience optimale La théorie du Flow Psychologie du bonheur Psychologie de l expérience optimale Olivier Guillaneux Double activité : Consultant en management, Groupe Ressources & Changement wwwressources-et-changementcom

Plus en détail

POLITIQUE D INCLUSIO N DES

POLITIQUE D INCLUSIO N DES C E N T R E D E L A P E T I T E E N F A N C E L E S B O U R G E O N S - S O L E I L POLITIQUE D INCLUSIO N DES ENFANTS AYA NT DES BE SOINS PARTICULIERS É LA BORÉ PAR M ARIE JOSÉE LE LIÈVRE E T SOPHIE LE

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice

Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice Référentiel de compétences de l'animateur et l'animatrice A. PROPOSER, organiser et animer des activités de différentes natures, en tenant compte des besoins, des intérêts, des capacités et des rythmes

Plus en détail

GUIDE ORGANISATIONNEL LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS

GUIDE ORGANISATIONNEL LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS LA CONCEPTION DES PROCESSUS ADMINISTRATIFS 24 L adhésion à la formule d alternance travail-études peut donner lieu à des situations non prévues aux procédés habituellement en application dans les établissements

Plus en détail

PORTFOLIO THÉMATIQUE TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME ET AUTRES HANDICAPS

PORTFOLIO THÉMATIQUE TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME ET AUTRES HANDICAPS PORTFOLIO THÉMATIQUE TROUBLES DU SPECTRE DE L AUTISME ET AUTRES HANDICAPS Surveillance de l état de santé de la population Septembre 2015 Manon Noiseux, M.Sc. Épidémiologie et médecine préventive Surveillance

Plus en détail

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION

EPREUVE INTEGREE DE LA SECTION : BACHELIER EN INFORMATIQUE DE GESTION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION EPREUVE

Plus en détail

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS

INFORMATIQUE - ANALYSE ET CONCEPTION D APPLICATIONS MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

* Le terme «déficit fonctionnel» ici signifie toute situation de santé d ordre physique ou mental.

* Le terme «déficit fonctionnel» ici signifie toute situation de santé d ordre physique ou mental. Faculté de médecine et des sciences de la santé Programme des études médicales prédoctorales PROCÉDURE L admission au doctorat en médecine des candidates ou candidats avec un «déficit fonctionnel» La formation

Plus en détail

Consolider les apprentissages avec un wiki

Consolider les apprentissages avec un wiki Consolider les apprentissages avec un wiki Par: Danielle Duchesneau, Marie-Paule Lachaîne et Michel Vincent Juin 2009 Problèmes identifiés: Chez l élève: Contextualisation des connaissances Résolution

Plus en détail

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006

GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2005-2006 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés:

Canada Basketball prend les engagements suivants envers les ASP/T membres et les participants dûment enregistrés: Canada Basketball Politique de gestion des risques Préambule À titre d organisme sportif national de régie du basketball au Canada, Canada Basketball reconnaît que des risques existent dans toutes les

Plus en détail

Situation financière et reddition de comptes des entités

Situation financière et reddition de comptes des entités C H A P I T R E Réseau de l éducation Situation financière et reddition de comptes des entités 5 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) Ministère de l Enseignement supérieur, de la Recherche,

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD

COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD COMPRENDRE LES PROTOCOLES D ÉVALUATION VDMD Aperçu Lancé en 2004 par l Association minière du Canada, le programme Vers le développement minier durable est un système de contrôle du rendement qui aide

Plus en détail

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE

GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème STAGE 1 GUIDE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE COMPÉTENCES PROFESSIONNELLES (CP) POUR LE 3 ème DOMAINES: FONDEMENTS COMPÉTENCE 1: Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d

Plus en détail

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en

d infirmières et d infirmiers Pour être admissible au répit spécialisé sur référence Des services spécialisés intégrés en DES SERVICES DES INTERVENTIONS DE RÉADAPTATION CIBLÉES ET SPÉCIFIQUES VISANT LE DÉVELOPPEMENT OPTIMAL DE LA PERSONNE ET AYANT COMME OBJECTIFS de favoriser l intégration et la participation sociales de

Plus en détail

Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation

Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation Les fonctions exécutives: le vocabulaire et son utilisation Formation offerte par Dominic Gauthier Conseiller pédagogique Gauthier.dominic@cscapitale.qc.ca 17 octobre 2014 Ordre du jour Fonctions cognitives

Plus en détail

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école

Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Ligne directrice du cours de perfectionnement pour les directrices et directeurs d école Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Janvier 2005 This document is available in English under

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS

POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS Page 1 de 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DES DÉCOUVREURS 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE Promouvoir l utilisation d un français oral et écrit de qualité par les élèves et par tous les

Plus en détail

POLITIQUE LINGUISTIQUE

POLITIQUE LINGUISTIQUE POLITIQUE LINGUISTIQUE ADOPTÉE : Le 24 novembre 2010 RÉSOLUTION NO : CC2567-10 596, 4 e Rue Chibougamau (Québec) G8P 1S3 Tél. : 418 748-7621 - Télécopieur : 418 748-2440 Politique linguistique document

Plus en détail

LA VAE POUR LES SALARIÉS DE L ESAT

LA VAE POUR LES SALARIÉS DE L ESAT LOIRET LA VAE POUR LES SALARIÉS DE L ESAT PUBLIC Salariés de l ESAT ayant acquis des compétences sans en avoir la reconnaissance par une certification. RESUME DE L ACTION L action en cours consiste à inventorier

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Communication dans un réseau informatique INF-2101-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Communication dans un réseau informatique INF-2101-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Communication dans un réseau informatique INF-2101-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition

Plus en détail

L Audit des mécanismes d assurance de la qualité des programmes. L amélioration continue : j y contribue

L Audit des mécanismes d assurance de la qualité des programmes. L amélioration continue : j y contribue L Audit des mécanismes d assurance de la qualité des programmes L amélioration continue : j y contribue Plan de cette présentation 1. Définition 2. Contexte 3. Processus 4. Survol des six critères 5. Suivis

Plus en détail

Renseignements généraux

Renseignements généraux .Recherche sur l enseignement par visio/vidéoconférence Enseignants et formateurs qui utilisent fréquemment les systèmes de vidéoconférence et visioconférence par Internet dans leur enseignement Être pédagogue

Plus en détail

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec

Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Recruter et sélectionner son personnel avec Emploi-Québec Coordination Direction des mesures et services aux entreprises et du placement Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale Rédaction Direction

Plus en détail

#EcoleNumerique aujourd hui et demain

#EcoleNumerique aujourd hui et demain Concertation nationale sur le numérique pour l éducation Journée de restitution des résultats Synthèse du thème 4 7/05/2015 Quels moyens mettre en œuvre pour réduire la fracture numérique? Quelles sont

Plus en détail

Mise en œuvre du livret personnel de compétences

Mise en œuvre du livret personnel de compétences Mise en œuvre du livret personnel de compétences Sommaire 1. Pourquoi un livret personnel de compétences? 2. Qu est-ce que le livret personnel de compétences? 3. Comment valider une compétence? 4. Livret

Plus en détail

Human Relationship Management

Human Relationship Management Human Relationship Management LE MONDE CHANGE, LES ENTREPRISES AUSSI. Les transformations permanentes issues de la révolution digitale modifient profondément les Business Models des entreprises. Menaces

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES Ecole Elémentaire des Cigales 06240 Beausoleil Circonscription de Menton I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école - Les résultats des élèves

Plus en détail

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014

Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Centre de cas 7 99 2011 001 Guide de production des notes pédagogiques mai 2011, septembre 2014 Document produit par la professeure Anne MESNY, marginalement révisé par la professeure Alix MANDRON 1 En

Plus en détail

GESTION DU PLAN D INTERVENTION

GESTION DU PLAN D INTERVENTION GESTION DU PLAN D INTERVENTION 1. ENCADREMENTS LÉGAUX ET CADRES DE RÉFÉRENCE - Loi sur l instruction publique (LIP) - Une école adaptée à tous ses élèves : Politique de l adaptation scolaire (MELS) - Organisation

Plus en détail

Comment organiser une séance d EPS

Comment organiser une séance d EPS Comment organiser une séance d EPS Ce qui est important pour l élève c est de : - comprendre quand il réussit quelle procédure reproductible a été utilisée et isolée pour cette procédure - apprendre pour

Plus en détail

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur

Normes et modalités d évaluation. École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur Normes et modalités d évaluation École secondaire Jean-Baptiste-Meilleur MAI 2015 PRÉAMBULE L article 96.15 de la Loi sur l Instruction publique et la Politique d évaluation des apprentissages obligent

Plus en détail

STAGE : TECHNICIEN EN INFORMATIQUE

STAGE : TECHNICIEN EN INFORMATIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Plus qu une entreprise... Un réseau

Plus qu une entreprise... Un réseau Société GRICS Plus qu une entreprise... Un réseau De par sa nature, la Société GRICS n est pas une entreprise comme les autres : elle est un regroupement, au centre d un réseau qui réunit l ensemble des

Plus en détail

- 6 - RéféRENCES ET SOuRCES BIBLIOgRAPhIquES

- 6 - RéféRENCES ET SOuRCES BIBLIOgRAPhIquES - 6 - Références et sources bibliographiques références Alberta Education. (2005). Pleins feux sur l enquête : Guide de mise en œuvre de l apprentissage fondé sur l enquête. Edmonton : Alberta Education.

Plus en détail

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015

Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 Journée d information sur la rénovation du SST Année 2014/2015 DEROULE DE LA JOURNEE - Accueil et présentation - Appropriation des documents du formateur SST : présentation et explicitation des nouveautés

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS)

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES INSTITUT NATIONAL D EXCELLENCE EN SANTÉ ET EN SERVICES SOCIAUX (INESSS) 2014-2015 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 PRÉSENTATION DE L ORGANISME...

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Code : 2310-02-11-01 POLITIQUE X DIRECTIVE RÈGLEMENT PROCÉDURE Politique linguistique Date d approbation : 22 mars 2011 Service dispensateur : Direction générale Date d entrée en vigueur : 22 mars 2011

Plus en détail

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e

Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e Extrait du Dossier d autorisation à mettre en oeuvre le C2i2e déposé auprès de la Mission Numérique pour l'enseignement Supérieur par l Institut Catholique de Paris (ICP) - Mars 2011 Au cours du semestre,

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

Mode de vie physiquement actif : définition commentée

Mode de vie physiquement actif : définition commentée Mode de vie physiquement actif : définition commentée 2 Responsable auprès de la Table de concertation intersectorielle permanente spécifique au mode de vie physiquement actif France Vigneault, ministère

Plus en détail

LA DEMARCHE PLAN D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE EN RESEAU (PARI)

LA DEMARCHE PLAN D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE EN RESEAU (PARI) LA DEMARCHE PLAN D ACCOMPAGNEMENT INDIVIDUALISE EN RESEAU (PARI) Blanco Pilar Ferraro Marcellina L Historique Mandats du Conseil de Direction 2002-2003 Objectif opérationnel: «Mettre M en place une démarche

Plus en détail

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE

L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE 1 L ORGANISATION SOCIALE DE L ENTREPRISE Métiers opérationnels et fonctionnels Définition d une structure 2 «la structure de l organisation est la somme totale des moyens employés pour diviser le travail

Plus en détail