PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE"

Transcription

1 PROGRAMME DE FORMATION SUR LE DRAIN THORACIQUE Document réalisé par : Martine St-Amand, infirmière Céline Bolduc, inhalothérapeute Francine Paquin, conseillère en chirurgie France Faucher, infirmière Kathleen Garneau, conseillère soins critiques Catherine Vachon-Michaud, clinicienne Centre hospitalier Pierre-Le-Gardeur Décembre 2004

2 1. Rappel d anatomie et de physiologie 2. Drain thoracique a) but du drain b) indications c) matériel requis pour l installation du drain d) préparation de l usager 3. Description de l ensemble de drainage thoracique Aqua-seal 4. Technique pour préparer l'ensemble de drainage thoracique Aqua-Seal A)Installation du drain B)Pansement C)Complications liées à la pose D)Matériel requis au chevet 5.Tableau d évaluation du remous et du bullage et les mesures correctives 6.Surveillance de l usager à chaque quart de travail et PRN A) Soins infirmiers 1-Observation de l usager 2-Vérification du système de drainage 3-Positions et confort du patient 4-Surveillance des excrétas B) L inhalothérapeute 7.Clamper en cas d urgence 8.Changement du système de drainage 9.Transport de l usager 10.L installation d une valve d Heimlich 11.Congé à domicile avec un drain et une valve de Heimlich 12.Retrait du drain 13.Informations à consigner au dossier 14.Informations à consigner au plan de soins 15.Chirurgie 16.Quand aviser l inhalothérapeute 17.Prélèvement d échantillon de liquide pleural 2

3 1-RAPPEL D ANATOMIE ET DE PHYSIOLOGIE ANATOMIE Les poumons sont limités à l extérieur par les côtes en bas par le diaphragme, et en haut leurs sommets dépassent de peu les clavicules. Sur la surface interne de chaque poumon se trouve le hile pulmonaire, c est à ce niveau que les bronches souches et les vaisseaux pénètrent dans les poumons. Le poumon droit est constitué de 3 lobes, le poumon gauche n a que 2 lobes. Plèvre pariétale : tapisse l intérieur de la cage thoracique, le diaphragme et le médiastin. Plèvre viscérale : accolée aux poumons Cavité pleurale : espace entre la plèvre pariétale et la plèvre viscérale.une petite quantité de liquide d origine plasmatique (quelques ml) permet un glissement harmonieux entre les plèvres. Pression atmosphérique : 760 mmhg Pression positive : pression>que la pression atmosphérique. (force qui pousse) expiration Pression négative : pression < que la pression atmosphérique (force qui attire) inspiration. PHYSIOLOGIE La paroi thoracique et les poumons étant des organes élastiques, toute variation de pression de part et d'autre de l'organe entraîne une variation de son volume. Ces 2 structures sont séparées par un mince film liquidien, qui définit l espace pleural. Dans l espace compris entre les poumons et la paroi thoracique, la pression (intra pleurale), est inférieure à la pression atmosphérique. À la fin d une expiration normale, la tendance du poumon est à se rétracter, et à se désolidariser de la paroi thoracique. Mais cette tendance est contrecarrée par celle de la paroi à en faire autant en sens opposé. 3

4 Pour mieux comprendre l accolement entre les poumons et la paroi thoracique, nous pouvons les comparer à 2 lames de verres mouillées; elles glissent l une sur l autre, mais résistent à la séparation. C est la même chose pour les poumons qui glissent facilement sur la paroi, mais résistent à une traction. Il règne dans l espace pleural une dépression ou pression négative,comprise entre 2.5 et 6 mm de mercure. 2- LE DRAIN THORACIQUE A) BUT DU DRAINAGE THORACIQUE Évacuer l air et /ou le liquide venant de la cavité thoracique. Rétablir la pression négative dans l espace pleural. Facilité la ré-expansion du poumon (ramener la surface du poumon à la paroi thoracique). B) INDICATIONS Pneumothorax Épanchement pleural liquidien Post chirurgie thoracique C) MATÉRIEL REQUIS POUR L INSTALLATION DU DRAIN L infirmière prépare le matériel suivant : Gants stériles Antiseptique Masque Blouse Xylocaine injectable 1 % avec épinéphrine Xylocaine injectable 2 % avec épinéphrine 1 bouteille de NaCl 0.9 % 250 ml Hypafix Diachylon élastique adhésif poreux Compresses à drain Compresses 4 X 4 Rasoir 4

5 Cabaret à drain thoracique (stérile) qui contient : 4 pinces à champ pointues en métal 2 pinces hémostatiques peans droites 1 pince hémostatique pean courbe 16 cm,7 1 pince hémostatique pean courbe 20 cm,8 1 pince à dissection mousse 1 pince à dissection griffe 1 ciseau 1 porte aiguille 1 porte tampon 1 bistouri # 7 1 godet 2 onces 20 compresses 4 X 4 L inhalothérapeute prépare : Masque d oxygène 100 % Guédelle Ambu et masque Système de drainage thoracique 2 bouteilles d eau stérile 250 ml Le drain D ) PRÉPARATION DE L USAGER Si patient conscient : Explication de l intervention Lui expliquer qu une anesthésie locale sera faite afin de diminuer la douleur Saturométrie, mettre oxygène 100 % Radiographie récente, moins de 2 heures avant l intervention Prescription médicale pour labo (selon médecin) Veine ouverte avec un soluté Surveillance avec moniteur cardiaque, signes vitaux, état de conscience, modifications de la respiration Prémédication sur prescriptions Si stable au niveau respiratoire, l usager sera installé en décubitus dorsal Rasage à faire au besoin Mettre bras du côté de la ponction, au-dessus de la tête 5

6 3-DESCRIPTION DE L ENSEMBLE DE DRAINAGE THORACIQUE AQUA-SEAL 1-Chambre de réglage de l aspiration 2-Chambre de sécurité sous eau (colonne de Jeanneret) 3-Double chambre collectrice 4-Support de plancher 5-Tube drainage patient 6-Connecteur au drain thoracique (jonction au drain) 7-Embout de raccordement à la succion (orifice d aspiration) 8-Valve noire de contrôle pour de la succion 9-Valve de compensation de pressions négatives 10-Orifice de remplisage de la chambre de réglage d aspiration 11-Bretelle de retenue 12-Site d accès à la sécurité sous eau (en arrière en bas) Voici la définition des trois principaux compartiments du système de drainage AQUA-SEAL Chambre de réglage de l aspiration : est le compartiment qui permet de régler le niveau de dépression souhaité. Chambre de sécurité sous eau : est le compartiment qui est scellé sous eau, qui joue le rôle de valve anti-retour (empêche que l air ne retourne vers l espace pleural). Double chambre collectrice : est le compartiment pour l évacuation et le recueillement du liquide et/ou de l'air qui provient des cavités médiastinale et pleurale. 6

7 7

8 4.TECHNIQUE POUR PRÉPARER L'ENSEMBLE DE DRAINAGE THORACIQUE AQUA-SEAL Remplissage de la chambre de sécurité sous eau Selon la technique de soins : 1-Se laver les mains et se ganter. 2-Enlever la couverture protectrice de l'ensemble de drainage thoracique Aqua- Seal. 3-Positionner la seringue pré-connectée tel qu illustré à la figure A. Remplir la seringue jusqu en haut soit environ 45 ml approximativement d eau stérile. 4-Relever la seringue (figure B) reliée au-dessus de l appareil de drainage thoracique pour permettre à l eau stérile de s écouler dans la chambre de sécurité sous eau jusqu à la ligne 0 qui correspond à 2 cm. L eau stérile changera au bleu pour une meilleure lecture de la quantité exacte dans la chambre de sécurité sous eau. Pour ajuster le niveau de liquide dans la chambre de sécurité sous eau, utiliser le site d accès situé derrière cette chambre (voir figure 11). Vous pouvez ajouter ou retirer de l eau via ce site d accès. Si le niveau d eau prescrit est dépassé lors du remplissage, vous pouvez aspirer stérilement avec une seringue sans aiguille la quantité en trop. 5-Retirer et jeter la seringue et le tube de l appareil à drainage thoracique. L appareil est maintenant prêt à être utilisé pour le drainage sous eau (en gravité).. 8

9 Remplissage de la chambre de réglage d aspiration. 5-Remplir la chambre de réglage d aspiration pour imposer un degré de succion en versant de l eau stérile directement dans l orifice de la chambre de réglage d aspiration. Utiliser 350 ml d eau stérile pour atteindre-20 cm d H 2O. 6-Fermer l ouverture de la chambre de réglage d aspiration avec le bouchon prévu à cet effet. 7-La bonne fermeture du bouchon est garantie par le bruit sec de son enclenchement. 9

10 Connection du système de drainage Fait par l inhalothérapeute. 1-S'assurer que la valve noire est à la position ouverte. 2-Obtenir un manomètre mural à succion gradué, connecter l ensemble au système de drainage. 3-Mettre le système de succion en fonction en ouvrant progressivement le manomètre jusqu' à ce qu un bullage modéré apparaisse dans la chambre de réglage d aspiration. Mettre un diachylon sur le manomètre mural indiquant de ne pas toucher. L appareil à drainage doit être positionné le plus bas possible pour faciliter le drainage Pince bleu sur le tube Le glisser près du connecteur Nous ne l utilisons pas Vérifier pour qu elle ne clampe pas le tube de drainage Ajout et réduction d'eau stérile dans la chambre de réglage d'aspiration Fait par l inhalothérapeute. Ajout d'eau stérile dans la chambre de réglage d'aspiration : Se laver les mains et se ganter Fermer la valve noire Soulever le capuchon blanc de la chambre de réglage d'aspiration Ajout de l'eau stérile jusqu'au niveau prescrit Refermer le capuchon blanc Ouvrir la valve noire S'assurer du bon fonctionnement de l'appareil Réduction du niveau d'eau stérile dans la chambre de réglage d'aspiration : Se laver les mains et se ganter Fermer la valve noire Enlever la tubulure à succion de l'orifice d'aspiration 10

11 P ou Soulever le capuchon blanc de la chambre de réglage d'aspiration Ouvrir l'emballage d'un cathéter stérile Mettre des gants stériles Prendre le cathéter de façon stérile, le connecter à la tubulure et aspirer l'eau en trop de la chambre de réglage d'aspiration. Refermer la capuchon blanc de la chambre de réglage d'aspiration S'assurer que la pression sur le manomètre est le même qu'au début. Brancher la tubulure à succion sur l'orifice d'aspiration Ouvrir la valve noire lentement S'assurer du bon fonctionnement de l'appareil A) INSTALLATION DU DRAIN La pose d un drain pleural est un acte médical qui ne peut être fait que par un médecin. L infirmière participe à la pose du drain et assure la surveillance et les soins.elle veille au respect des règles d hygiène et d asepsie. L inhalothérapeute participe aussi à la pose du drain, effectue le montage du système de drainage et s assure de son fonctionnement, surveillance de la respiration, de la saturométrie et de l oxygénothérapie. Le site de ponction habituel pour un pneumothorax est le 2 ième espace intercostal medio-axillaire. Juste au-dessus de la côte. ième Le site de ponction habituel pour l épanchement liquidien est le 5P 6 ième espace intercostal. Les 2 sites de ponctions sont associés pour un hémopneumothorax. Désinfection de la peau avec un antiseptique. Anesthésie avec Xylocaine 1 ou 2 % plan par plan jusqu à la plèvre, refaire un antisepsie de la peau. Dissection, introduction du drain (lors de l introduction, le patient doit bloquer sa respiration si possible) Suture, 2 extrémités du fils sont nouées ensemble et enroulés autour d une compresse. Fixer le drain à la peau avec de l'hypafix comme la figure 10 étape 1 en prenant soin de faire un ourlet pour éviter que le tube touche à la peau et en faisant suivre le drain le long du corps. 11

12 B) PANSEMENT Un premier pansement sec sera fait à partir de compresses à drain (étape 2 et 3)par l inhalothérapeute et/ou l infirmière, qui sera changé au besoin ou selon la prescription médicale (exemple : bactigras). Généralement, par la suite il sera fait par l infirmière. Recouvrir les compresses à drain avec un coussinet tel qu illustré à l étape 4 de la figure 10. Fixer le pansement avec des élastoplasts tel que montré à la figure 10 étape 5. 12

13 13

14 C) COMPLICATIONS LIÉES À LA POSE Le malaise vagal, lié à la douleur, à l angoisse du patient Perforation d un organe; poumon, foie, rate L échec de la mise en place du drain. L œdème pulmonaire, dû à une évacuation trop rapide d un épanchement très important. L infection, qui est une complication plus tardive. D) MATÉRIEL REQUIS AU CHEVET 2 pinces hémostatiques compresses stériles 4 X 4 lubrifiant (vaseline stérile) élastoplast cabaret à pansement 5-TABLEAU D ÉVALUATION DU REMOUS ET DU BULLAGE ET LES MESURES CORRECTIVES TABLEAU D ÉVALUATION ET MESURES CORRECTIVES CHAMBRE SOUS EAU ÉVALUATION DE FUITE D AIR MESURES CORRECTIVES Remous * Bullage oui Oui Fuite d air et réexpansion pulmonaire ne sont pas complètes. Plus le bullage et le remous sont prononcés plus sa fuite d air est considérable et plus le collapsus pulmonaire est marqué. Non N.B. PEUT Y AVOIR UN LÉGER REMOUS. Non Aucune fuite d air et expansion des poumons adéquate. S assurer que les tubes collecteurs ne sont pas pliés ou obstrués; vérifier la réexpansion des poumons. 14

15 non Oui Fuite d air possible au niveau des raccords ou du système. Pincer momentanément le cathéter thoracique. Si des bulles continuent de se former c est un signe de fuite au niveau des raccords. oui Non Phénomène associé à une pneumectomie partielle ou totale ou à des maladies entraînant une diminution de compliance pulmonaire. Vérifier et renforcer tous les raccords avec du diachylon. Si le problème persiste, évaluer l usager et contacter le médecin. *remous= La montée et la baisse de liquide dans la chambre sous eau sont proportionnelles à la réexpansion des poumons. Les remous diminuent au fur et à mesure que l on observe une réexpansion pulmonaire. 6- SURVEILLANCE DE L USAGER À CHAQUE QUART DE TRAVAIL ET PRN A) SOINS INFIRMIERS 1-Observation du patient La surveillance d un usager sous drainage thoracique doit se faire aux heures ou selon la prescription. Caractéristique de la plaie et/ou du pansement au site du drain : Etat de la plaie (présence ou absence d écoulement, date et heure du changement de pansement) Présence d emphysème sous-cutanée. L emphysème se manifeste par une sensation de crépitation à la palpation niveau du site du drain. Palper régulièrement pour en détecter la présence. Si présence d emphysème sous-cutané, délimiter l étendue à l aide d un stylo et aviser le médecin. Signes d infection (rougeur, chaleur, œdème, température) 15

16 L état de l usager : Qualité de sa respiration Symétrie de la cage thoracique Présence ou non de douleur Agitation Cyanose Oppression Saturation 2-Vérification du système de drainage Vérifier toutes les connexions pour être certain que le système soit bien abouté et étanche à l air, qu il n y ait aucune fuite. 3-Positions et confort de l usager Favoriser les changements de position telle que : Changer de positions aux 2 heures. Tourner la tête légèrement du côté du drain. Tourner côté opposé. Garder la tête du lit à 30 degrés, afin de favoriser le drainage d air et de liquide. Bien soulager la douleur afin de favoriser une meilleure respiration et une mobilisation plus rapidement. 4-Surveillance des excrétas Quantité et nature du drainage. Aviser le médecin si drainage >100 ml par heure. Apporter une surveillance accrue au dosage des 2 premières heures postinstallation du drain. Un débit trop important de liquide pleural peut entraîner les mêmes signes cliniques qu un œdème pulmonaire. Faire le dosage selon la prescription médicale et l inscrire sur la feuille prévue à cette effet. 16

17 B) INHALOTHÉRAPEUTE L évaluation de la respiration (fréquence,amplitude) L auscultation La saturation Le confort de l usager L état du pansement L emphysème sous-cutanée La quantité et la nature du drainage de la double chambre collectrice Le niveau d eau dans la chambre de réglage d'aspiration La type de drainage (sous eau ou sous succion) Vérification de la chambre sous eau (quantité, remous et bullage) 7-CLAMPER EN CAS D URGENCE Fait par l infirmière ou l inhalothérapeute : En cas de désunion accidentelle. En cas du bris du boîtier. Pour clamper, utiliser 2 pinces de métal avec embout de caoutchouc en position contraire le plus près de l usager 8-CHANGEMENT DU SYSTÈME DE DRAINAGE Fait par l'inhalothérapeute : Clamper le drain Installer un nouveau système de drainage Déclamper le drain S assurer du bon fonctionnement 9-TRANSPORT DE L'USAGER Lors du transport de l usager : 1- Ne pas toucher ou fermer la succion au mur. 2- Débrancher le tube de raccordement du système de drainage. 3- Maintenir le système de drainage sous le niveau du thorax. 4- NE PAS CLAMPER LE DRAIN PENDANT LE TRANSPORT. 17

18 5- Toujours apporter 2 pinces hémostatiques durant le transport (coller à l arrière du système de drainage ). 6- Éviter de pencher le système de drainage. 10-L INSTALLATION D UNE VALVE D HEIMLICH Fait par l infirmière et /ou l inhalothérapeute. Un autre dispositif pouvant être utilisé pour évacuer l air de la cavité pleurale est la Valve Heimlich. Elle comporte un tube de plastique pliable que l on fixe à l extrémité d un drain thoracique. Clamper le drain,enlever le système de drainage. Elle s ouvre lorsque la pression est supérieure à la pression atmosphérique et se referme lorsque l inverse se produit. Elle fonctionne de la même manière que le joint d eau et est habituellement utilisée lors des transports d urgence ou lors de situations particulières de soins à domicile. Clamper le drain thoracique le plus près de l usager avec 2 pinces en métal avec des embouts de caoutchouc dans le sens contraire Enlever le système de drainage de façon propre Connecter la valve au drain (dans le bon sens) l embout bleu vers l usager Vérifier si le caoutchouc a un léger mouvement.mettre 2 compresses,fixer avec un diachylon autour de la compresse. Revérifier si le caoutchouc à toujours un léger mouvement. Fixer la valve au thorax avec un hypafix. 11- CONGÉ À DOMICILE AVEC UN DRAIN ET UNE VALVE D HEIMLICH Rassurer l'usager et contacter l'infirmière de liaison. 12-RETRAIT DU DRAIN Ne pas oublier que c'est un acte médical ALERTE : le système de drainage devrait être sous eau L infirmière assiste le médecin lors du retrait. Se laver les mains et enfiler des gants non stériles Préparer aseptiquement une compresse 4 X 4 recouverte de vaseline stérile. Afin de sceller la plaie résultant du retrait du drain. 18

19 Recouvrir d hypafix. Garder le pansement vaseliné original en place pour 72 heures, le renforcer au besoin pendant cette période. 13- INFORMATIONS À CONSIGNER AU DOSSIER A) Dans les notes de l infirmière : L état du pansement L évaluation de la respiration (fréquence,amplitude) La coloration de la peau La saturation L état de l usager Le dosage dans la double chambre collectrice La date et l heure de chaque observation et du changement de pansement le traitement. Les appels au médecin et de l'inhalothérapeute B) Dans les notes de l inhalothérapeute :. L évaluation de la respiration (fréquence,amplitude) L auscultation La saturation Le confort de l usager L état du pansement L emphysème sous-cutanée La quantité et la nature du drainage de la double chambre collectrice Le niveau d eau dans la chambre de réglage d'aspiration La type de drainage (sous eau ou sous succion) Vérification de la chambre sous eau (quantité, remous et bullage) Tout autres actes effectués ou toutes informations pertinentes 19

20 14- INFORMATIONS À CONSIGNER AU PLAN DE SOINS Surveillance du système et niveau de la succion(en cm d H2O). La date d installation Le pansement au site d insertion du drain et la date du changement de pansement. 15- CHIRURGIE La chirurgie thoracique nécessite la pose d un drain pleural. Lorsqu il y a une incision de la plèvre durant l opération, la pression de la cavité pleurale devient la même que la pression atmosphérique. Il est alors nécessaire de drainer l espace pleural afin d accoler de nouveau les 2 feuillets pleuraux, et de récréer la pression négative régnant normalement dans cet espace. 16-QUAND AVISEZ L INHALOTHÉRAPEUTE Changement de la boîte du système de drainage Lors de l installation d un drain Lors du transfert de l usager Lorsque le drain a été clampé d urgence 20

21 17-PRÉLÈVEMENT D ÉCHANTILLON DE LIQUIDE PLEURAL Fait par l infirmière On peut prélever directement des échantillons de liquide drainée du tube collecteur. 1. Former une boucle avec le tube collecteur tel qu illustré. 2. Désinfecter le tube avec un tampon d alcool, laisser sécher. 3. A l aide d une seringue de 10cc et d une aiguille no20 de 1 pouce, prélever le liquide. Le tube se refermera sans risque d écoulement. 4. Les échantillons les plus représentatifs sont obtenus dans le tube de drainage, près du ou des drains thoraciques patient. 5. Mettre le liquide pleural dans le tube de prélèvement approprié. 6. Disposer de la seringue et aiguille contaminées dans le contenant pour aiguilles contaminées. 21

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005

DRAINAGE THORACIQUE. Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 DRAINAGE THORACIQUE Drs GUERIN, FREY et coll. Octobre 2005 Anatomie du pneumothorax Plèvre viscérale: accolée aux poumons Plèvre pariétale tapisse l intérieur de la cage thoracique et le diaphragme cavité

Plus en détail

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties :

DESCRIPTION DE L APPAREIL PLEUR-ÉVAC L appareil est composé de trois parties : Titre : APPAREIL PLEUR-ÉVAC Modèle : Teleflex Ref. A-6000-08 Utilisation : Lors de l installation d un drain thoracique Préparé par : Comité de techniques Approuvé par : Direction de la qualité, des pratiques

Plus en détail

Étapes préexécutoires

Étapes préexécutoires Ponction veineuse Rassembler le matériel: Aiguille à prélèvements multiples ou microperfuseur à ailette (calibre 20 ou 21) Barillet Tubes de prélèvement Gants non stériles Garrot Tampons d alcool Ruban

Plus en détail

Description du dispositif et des accessoires spécifiques

Description du dispositif et des accessoires spécifiques Description du dispositif et des accessoires spécifiques Le PICC est un cathéter en silicone ou en polyuréthane mesurant entre 30 et 60 cm, il est radio-opaque. Les cathéters posés au DEA sont en général

Plus en détail

ICM-01-01-2012-09. Marie-Claude Gaudreault, infirmière Dr Mark Liszkowski, cardiologue-intensiviste Février 2015

ICM-01-01-2012-09. Marie-Claude Gaudreault, infirmière Dr Mark Liszkowski, cardiologue-intensiviste Février 2015 ICM-01-01-2012-09 Marie-Claude Gaudreault, infirmière Dr Mark Liszkowski, cardiologue-intensiviste Février 2015 ICM-01-01-2012-08 Utilité Indications Épanchements Pneumothorax Surveillance infirmière ICM-01-01-2012-09

Plus en détail

LE DRAINAGE THORACIQUE

LE DRAINAGE THORACIQUE 14,15 et 16 octobre 2008 Sylvain Dumarchat Smiths Medical France 1 LE DRAINAGE THORACIQUE 14,15 et 16 octobre 2008 Sylvain Dumarchat Smiths Medical France 2 DRAINAGE THORACIQUE RAPPELS CLINIQUES Anatomie

Plus en détail

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique»

PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» PICC = nouveau matériel «Cathéter veineux central à abord périphérique» Anne-Marie Béduchaud Responsable Hygiène gestion du risque Polyclinique de Poitiers/Clinique Saint Charles/HAD 18032015 Qu est ce

Plus en détail

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique

Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique Les Dispositifs médicaux et le drainage thoracique E. DELANDE, O.HANAFIA ET A.MOYON INTERNES EN PHARMACIE HOSPITALIÈRE ANNÉE 2014-2015 Sommaire Généralités du drainage thoracique Les drains thoraciques

Plus en détail

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA)

Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) Hôpital du Kremlin Bicêtre Service d anesthésie-réanimation LE CATHÉTER ARTÉRIEL (KTA) SOMMAIRE Points essentiels...3 Pose du KTA, contexte urgent...4 Pose du KTA, contexte non urgent...7 Pansement du

Plus en détail

Thoracocentèse et drainage pleural chez les bovins

Thoracocentèse et drainage pleural chez les bovins Se former / COURS / CHIRURGIE THORACIQUE Thoracocentèse et drainage pleural chez les bovins La thoracocentèse est un acte facile à mettre en œuvre pour confirmer la présence d un épanchement pleural ou

Plus en détail

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes

LES INJECTIONS DEFNINTION INVARIANTS. 1. Cadre législatif. 2. Principes LES INJECTIONS DEFNINTION Une injection parentérale est l introduction dans l organisme de substances médicamenteuses par une autre voie que le tube digestif au moyen d une seringue et d une aiguille.

Plus en détail

La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées

La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées La dialyse péritonéale (DP) avec poches jumelées de retour à la maison, vous devez maintenant faire chaque jour des dialyses par voie péritonéale. voici un rappel des étapes à suivre et des symptômes à

Plus en détail

Installation d un cathéter veineux court périphérique

Installation d un cathéter veineux court périphérique Installation d un cathéter veineux court périphérique Étapes préexécutoires Un garrot Tampons d alcool Cathéters veineux de différents calibres Piqué jetable Gants non stériles Pellicules transparentes

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER

PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES. Dr GONTHIER PRISE EN CHARGE DES PNEUMOTHORAX AU SERVICE D ACCUEIL DES URGENCES Dr GONTHIER LE PNEUMOTHORAX Classification en fonction des principales étiologies Pneumothorax spontanés Pneumothorax traumatiques Pneumothorax

Plus en détail

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE

Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE Participation infirmière lors de : LA PONCTION PLEURALE et LA BIOPSIE PLEURALE DEFINITION La ponction pleurale est un acte médicochirurgical consistant à introduire une aiguille dans la cavité pleurale,

Plus en détail

Désobstruction d un cathéter veineux central

Désobstruction d un cathéter veineux central Oncologie-Hématologie Pédiatrique CHRU de Caen Fiche technique 14 Désobstruction d un cathéter veineux central 1- Principe de soin Il s agit de rendre perméable un cathéter central ou un site veineux implantable,

Plus en détail

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE

ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE ASPIRATION DES SÉCRÉTIONS PAR LA CANULE TRACHÉALE DÉFINITION L aspiration des sécrétions trachéales consiste à aspirer les sécrétions à l aide d un cathéter dans la canule trachéale. BUTS Dégager les voies

Plus en détail

Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac.

Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac. Le tube nasogastrique (TNG) ou Levin est une sonde souple que l on introduit par le nez ou la bouche pour nous permettre de rejoindre l estomac. On introduit le tube par le nez ou la bouche pour le faire

Plus en détail

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD.

3/ DOMAINES D APPLICATION Soins réalisés au domicile du patient, sur prescription médicale, dans le cadre d une prise en charge en HAD. DOMAINE : SOINS N version : 1 PROTOCOLE PLEURX : SURVEILLANCE ET DRAINAGE Rédaction / date Validation / date Approbation / date Diffusion / date Actualisation / date 20/03/09 CLIN 26/03/10 Dr Le Moulec

Plus en détail

Intégration en soins critiques

Intégration en soins critiques Intégration en soins critiques Compétences à développer Cathéters veineux centraux Révisé par: Wendy Camacho, conseillère en soins infirmiers Caty Dallaire, conseillère en soins infirmiers Chantal Lévesque,

Plus en détail

Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux

Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux Ensemble de soins qui assure la perméabilité de la canule trachéale. Les soins de trachéostomie consistent en l entretien de la canule trachéale, aux soins de la plaie trachéale, à la réfection du pansement

Plus en détail

AEROSOLS NON MEDICAMENTEUX ET OXYGENOTHERAPIE MOD 3: LES SOINS PROMOTION VAN GOGH 2015-2016 Novembre 2015 S. L ENFANT Que savez-vous? IFAS ST QUENTIN 2 IFAS ST QUENTIN 3 SOMMAIRE Aérosols non médicamenteux

Plus en détail

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne

Prendre soin d un drain biliaire externe-interne Prendre soin d un drain biliaire externe-interne On vous a installé un drain biliaire pour diminuer l accumulation de bile dans votre sang et traiter une jaunisse. Cette fiche vous explique comment prendre

Plus en détail

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE

INFIRMIER HORS PRESENCE MEDICALE I POSITION DE SAMU DE FRANCE ET DE LA SOCIETE FRANCAISE DE MEDECINE D URGENCE II - CADRE D APPLICATION III PROTOCOLES IV FICHES TECHNIQUES V PHARMACIE VI CRITERES D EVALUATION I- Position de Samu de France

Plus en détail

JTM ASPIRATION SOUPAPES DE JEANNERET

JTM ASPIRATION SOUPAPES DE JEANNERET JTM ASPIRATION SOUPAPES DE JEANNERET Version française 09/2015 SOUPAPE DE JEANNERET JTM La soupape de Jeanneret sert à mesurer et à régler un faible niveau de dépression (se situant entre la pression atmosphérique

Plus en détail

Analgésie ambulatoire par bloc périnerveux à l aide d un biberon (pompe à perfusion élastomérique)

Analgésie ambulatoire par bloc périnerveux à l aide d un biberon (pompe à perfusion élastomérique) Analgésie ambulatoire par bloc périnerveux à l aide d un biberon (pompe à perfusion élastomérique) En accord avec votre médecin et vous, l anesthésiologiste a installé un cathéter (petit tube) permettant

Plus en détail

Advanced PICC Placement

Advanced PICC Placement LES PICC S Advanced PICC Placement Debbie Elder RN CRNI Clinical Consultant Bard Access Systems EMILIE GRANJARD Sales Product Specialist BARD 06 20 29 43 61 Emilie.granjard@crbard.com www.bardfrance.com

Plus en détail

Pose d une PICC Line: technique et intérêts

Pose d une PICC Line: technique et intérêts Journée Scientifique CCLIN-Est/ARLIN Pose d une PICC Line: technique et intérêts Romaric LOFFROY Département de Radiologie Diagnostique et Thérapeutique CHU Bocage Central Dijon Introduction PICC : - Peripheral

Plus en détail

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille

Drainage thoracique. Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH. Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Drainage thoracique Stéphanie ABRAS - IDE Dr Antoine ROCH Réanimation Médicale Hôpitaux Sud - Marseille Plan Rappels anatomiques Indications et leur diagnostic Types de drainages Réalisation Surveillance

Plus en détail

L LE DRAINAGE THORACIQUE

L LE DRAINAGE THORACIQUE Soins de l appareil respiratoire/l Le drainage thoracique - 1 - L LE DRAINAGE THORACIQUE DEFINITION Mise en place dans la cavité pleurale d'un drain permettant l évacuation d épanchements gazeux et/ou

Plus en détail

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR :

PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : PARCOURS DE SOIN CLASSIQUE D UN PATIENT OPERE DU CŒUR : a. Consultation avec le Chirurgien Cardiaque Elle s effectue au centre de consultation de cardiologie médico-chirurgicale (bat H ou G). Cette consultation

Plus en détail

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire.

CINRYZE (INHIBITEUR DE C1 [HUMAIN]) Ce médicament fait l objet d une surveillance supplémentaire. Les autorités de santé de l Union Européenne ont assorti la mise sur le marché du médicament CINRYZE de certaines conditions. Le plan obligatoire de minimisation des risques en Belgique, dont cette information

Plus en détail

Torse Chester. Pour l entraînement aux soins à apporter aux cathéters centraux à demeure. Mode d emploi

Torse Chester. Pour l entraînement aux soins à apporter aux cathéters centraux à demeure. Mode d emploi Torse Chester Pour l entraînement aux soins à apporter aux cathéters centraux à demeure Mode d emploi 1 Merci d avoir choisi le Torse Chester pour vos formations. Le Torse Chester permet aux médecins et

Plus en détail

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE

INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE INFORMATION SUR LA HERNIE HIATALE Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous poser.

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1

LES SOINS URINAIRES. Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale

LES SOINS URINAIRES. La pose de sonde vésicale LES SOINS URINAIRES Annie BRENET Isabelle PONCET JUIN 2014 1 La pose de sonde vésicale Indication: La pose de sonde vésicale est un geste invasif réalisé sur prescription médicale. Les indications principales

Plus en détail

Le Drainage Pleural. Drainage thoracique. Biltereyst M., Ruiz Patino M., Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme. Rappel anatomique INDICATIONS

Le Drainage Pleural. Drainage thoracique. Biltereyst M., Ruiz Patino M., Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme. Rappel anatomique INDICATIONS Le Drainage Pleural Biltereyst M., Ruiz Patino M., Sokolow Y., Rondelet B., Cappello. M. Service de Chirurgie Thoracique Hôpital Erasme Drainage thoracique Introduction et rappel anatomique Indications

Plus en détail

LES SOINS À APPORTER À SON DRAIN À LA SUITE D UNE CHIRURGIE MAMMAIRE

LES SOINS À APPORTER À SON DRAIN À LA SUITE D UNE CHIRURGIE MAMMAIRE LES SOINS À APPORTER À SON DRAIN À LA SUITE D UNE CHIRURGIE MAMMAIRE Informations générales Pour vous, pour la vie Suite à une intervention chirurgicale au niveau du sein, il est possible que l on vous

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 18 juin 2014 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

Remerciements. Drain ventriculaire externe. Plan. Plan. Définition. Buts. Collaboratrice:

Remerciements. Drain ventriculaire externe. Plan. Plan. Définition. Buts. Collaboratrice: 2 Remerciements Drain ventriculaire externe Chantal Lévesque, conseillère en soins infirmiers, Direction des soins infirmiers et regroupement clientèles Collaboratrice: Mme Sylvie Proulx, technicienne

Plus en détail

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs.

HUG - Direction des Soins - 2008-2009. Principes de base de la préparation d injectables. Les dispositifs. Direction des Soins Faculté de Médecine SEMINAIRE INTERACTIF - GESTES TECHNIQUES 3 Principes de base de préparation d injections, Injections intra dermiques (ID) et sous cutanées (SC) chez l adulte et

Plus en détail

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage.

i. Mesures d ordre général Se référer aux PRO Prélèvement et transport et PRO Identification des échantillons, étiquetage. 1- OBJET ET DOMAINE D APPLICATION Cette procédure vise à garantir la bonne réalisation de prélèvements qui seront analysés au sein du groupe ALPHABIO, ils peuvent être effectués dans différents lieux :

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central avec valve antireflux Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous explique comment

Plus en détail

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes

Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Le méthotrexate Pour réduire les symptômes de maladies auto-immunes Votre médecin vous a prescrit du méthotrexate. Ce médicament réduit la douleur due à plusieurs maladies auto-immunes. Cette fiche vous

Plus en détail

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous.

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERLINK. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Lors de vos rendez-vous, si vous avez des doutes ou des hésitations face à un soin ou un traitement proposé, discutez-en avec un professionnel afin

Plus en détail

Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques

Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques Le sondage vésical : 1. Fondements théoriques 1.1. Base légale Au Grand-Duché de Luxembourg, l infirmier/ière à le droit de réaliser le sondage vésical sur prescription médicale en dehors de la présence

Plus en détail

Suggestions d'installation. Séquenceur. Dynamique de Massage P/N 52200-98

Suggestions d'installation. Séquenceur. Dynamique de Massage P/N 52200-98 Suggestions d'installation Séquenceur Dynamique de Massage P/N 52200-98 Suggestions pour installer le Séquenceur Dynamique de Massage de Balboa Introduction 05-27-14 Le Séquenceur Dynamique de Massage

Plus en détail

Le drainage thoracique Janvier 2007

Le drainage thoracique Janvier 2007 LE DRAINAGE THORACIQUE I- BUT ET PRINCIPE Le drain pleural est utilisé pour évacuer de l espace pleural, tout épanchement qu il soit gazeux ou liquidien. Le but du drainage pleural est de rétablir une

Plus en détail

Protocole Hémoculture

Protocole Hémoculture Hôpital Local Intercommunal Soultz-Issenheim N : S.PT.S.042.1 Protocole Hémoculture SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 6 : CLASSEUR 7 : CLASSEUR 11 : SERVICE DE SOINS

Plus en détail

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS

PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS PRELEVEMENTS SANGUINS POSE DE CATHETERS CH de Saint-Quentin Mme Sylvie HAGEAUX Formation en Hygiène destinée aux EHPAD 17 juin 2015 LE PRELEVEMENT SANGUIN MATERIEL Un plateau avec : 1 garrot propre Des

Plus en détail

CPR Réanimation cardio-pulmonaire

CPR Réanimation cardio-pulmonaire Thème 04 CPR Réanimation cardio-pulmonaire N d article 1401 CSauv Thème 04 Séquence 01 Page 01 Version 200610f Schéma ABCD Respiration artificielle Contexte initial / Position du patient Si au point A

Plus en détail

Entretien du cathéter sus-pubien à domicile

Entretien du cathéter sus-pubien à domicile Entretien du cathéter sus-pubien à domicile [this pamphlet is a translation of the original English version into French] / Care of the Suprapubic Catheter at Home [title of the original English version

Plus en détail

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERMATE. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous.

ATIVAD ANTIBIOTHÉRAPIE INTRAVEINEUSE À DOMICILE GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME INTERMATE. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Au CSSS de Jonquière, la sécurité est l affaire de tous. Lors de vos rendez-vous, si vous avez des doutes ou des hésitations face à un soin ou un traitement proposé, discutez-en avec un professionnel afin

Plus en détail

LA THYROÏDECTOMIE. Informations générales. Pour vous, pour la vie. Hôpital Maisonneuve-Rosemont

LA THYROÏDECTOMIE. Informations générales. Pour vous, pour la vie. Hôpital Maisonneuve-Rosemont 23 LA THYROÏDECTOMIE Informations générales Hôpital Maisonneuve-Rosemont 5415, boul. de l Assomption Montréal QC H1T 2M4 Téléphone: (514) 252-3400 www.maisonneuve-rosemont.info Tous droits réservés HMR,

Plus en détail

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE

VERSION PAPIER EN DIFFUSION NON CONTROLEE PR SPI 01 Page 1 sur 9 Indice de révision 03 GESTION DES CHAMBRES A CATHETER IMPLANTABLE Date d application : 25 MARS 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les recommandations d utilisation

Plus en détail

INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME

INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME INSTALLATION DE LA SONDE À DEMEURE EN DRAINAGE LIBRE CHEZ L HOMME Prépare le client et l environnement Salue le client et se présente Expliquer la procédure Assurer le confort et isole le patient Lavage

Plus en détail

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT

Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT CYCLES 2 et 3 Reconnaître une situation d urgence Connaître les règles de base pour porter secours Minimum à savoir (enseignant) Situation 3 : LA VICTIME SAIGNE ABONDAMMENT Définition : On observe une

Plus en détail

Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique

Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique Petits conseils dans le cadre d une Chirurgie Plastique Le jour de votre consultation Vous serez accueilli(e) par ma secrétaire qui vous demandera votre nom, et si besoin votre Carte Vitale, puis elle

Plus en détail

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable

1 Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable Cathéter veineux central sans valve (irrigation avec héparine) Vous devez prendre un médicament à l aide d un perfuseur portable. Cette fiche vous

Plus en détail

Il est composé d'eau et alarme machine panne machine

Il est composé d'eau et alarme machine panne machine PARAMETRES DEFINITION NORMES RISQUES CAT rupture membrane présence de sang dans le FUITE SANG circuit hydraulique expose le patient à des réactions arrêt immediat de la dialyse détectée par une cellule

Plus en détail

Pourquoi draine t-on?

Pourquoi draine t-on? Les drainages simples Promotion 2010/2013 SG Pourquoi draine t-on?- Pour évacuer une collection de liquide qui peut être : Du liquide péritonp ritonéal en excès Du pus Du sang Des sérosits rosités, s,

Plus en détail

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS

EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Service : Microbiologie Méthode technique Mise en service de la première version : Mise en application de cette version : EAUX : TECHNIQUES DE PRELEVEMENT ET TRANSPORT DES ECHANTILLONS Rédaction : BLETTNER.C

Plus en détail

La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain qui l'entoure.

La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain qui l'entoure. Guide d enseignement Direction des soins infirmiers CHIRURGIE GÉNÉRALE MASTECTOMIE PARTIELLE Définition : La mastectomie partielle consiste à enlever chirurgicalement la tumeur et une partie du tissu sain

Plus en détail

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS

LES DIFFÉRENTES INJECTIONS 17.03.09 Mme Dicchi Soins Infirmiers II I)Les incontournables pour toute injection A)La seringue : schéma B)Désinfection du point d injection C)Pansement à la fin de l injection D)La position du patient

Plus en détail

Poser du papier peint

Poser du papier peint Fiche 10 Poser du papier peint Pour chaque début de pose d un papier peint, toujours poser 3 lés et vérifier le résultat avant de continuer la pose (défauts d aspect, couleur ). 1 - Sur support intissé

Plus en détail

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis

Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Education des patients immunodéprimés traités par immunoglobulines Copol Edith IDE, Hôpital St Louis Sommaire I- Préambule II- Cas de Mme B III- Education du patient IV- Suivi à domicile V-Conclusion I.Préambule

Plus en détail

Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V.

Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V. Procédure n 5 Indice n 0 Page 1/2 Prise en charge d un patient lors d un changement de poche en dialyse péritonéale continue ambulatoire (D.P.C.A.) avec le système simple U.V. Flash Date de mise en application

Plus en détail

Kit de mise sous vide alimentaire

Kit de mise sous vide alimentaire Kit de mise sous vide alimentaire Référence : DOM333 Version : 1.3 Langue : Français p. 1 Merci d'avoir acheté un produit de marque Domoclip. Nous mettons beaucoup de soin dans la conception, l'ergonomie

Plus en détail

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie

CHIRURGIE THORACIQUE. Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique. Pour vous, pour la vie 23 CHIRURGIE THORACIQUE Information sur la préparation et les différents aspects de votre chirurgie thoracique Pour vous, pour la vie Cette brochure contient des informations concernant la chirurgie que

Plus en détail

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie

CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre le Cancer de Haute-Normandie IX ème Journée Régionale de Prévention des Infections Liées aux Soins 14 avril 2011 Cathéter central inséré par voie périphérique Ch. Gorge, Ch. Gray, S. Leroy CENTRE HENRI-BECQUEREL Centre de Lutte contre

Plus en détail

1 Prendre soin d un drain après une opération

1 Prendre soin d un drain après une opération Prendre soin d un drain après une opération Au cours des jours ou des semaines à venir, vous devrez vider régulièrement le liquide de votre drain et noter la quantité récoltée. Cette fiche vous rappelle

Plus en détail

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences

DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie. Le chariot d urgences DELBE Aurélie FREDERIC Célia GETA Kathryn HANGARD Christelle NIJEAN Jessica VALEY Anaïs-Marie Le chariot d urgences Qu est ce que le chariot d urgences Chariot mobile utilisé pour la prise en charge vitale

Plus en détail

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016

Réalisation d'un myélogramme. VERSION COMMENTAIRE DATE 02 mise à jour 25/09/2013 03 Révision annuelle 09/10/2014 04 Aucune modification 07/01/2016 HIA Clermont-Tonnerre Brest Laboratoire de Biologie Médicale Mode opératoire Réalisation d'un myélogramme Code : PRA-MO-PRLTMYELO Version n 04 Date d'application : 07/01/2016 Page : 1 / 7 VERSION COMMENTAIRE

Plus en détail

Conduite à tenir en cas de prescription médicamenteuse par le médecin traitant

Conduite à tenir en cas de prescription médicamenteuse par le médecin traitant Edition du 17.04.2015 Conduite à tenir en cas de chute page 2 Conduite à tenir en cas d inhalation d un corps étranger page 3 Conduite à tenir en cas de crise d asthme page 4 Conduite à tenir en cas de

Plus en détail

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab

FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330. Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab FS 124320 FS 127920 FSE 24301 FS124330 Refrigerator Kühlschrank/Gefrierschrank Congélateur/Réfrigérateur Koelkast Køleskab Veuillez d abord lire la notice d utilisation! Chère cliente, cher client, Nous

Plus en détail

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire

Indice : 1 Date de mise en appli : Sondage urinaire Page : 1/7 SOMMAIRE : Page de Garde :... 1-2 Logigramme principal (Logigramme) :... 3 Toilette Hygiénique (Logigramme) :... 4 Toilette Antiseptique (Logigramme) :... 5 Pose de la sonde (Logigramme) :...

Plus en détail

Installation d'appareils d'anesthésie

Installation d'appareils d'anesthésie Installation d'appareils d'anesthésie Modèles concernés : Matrx VMS Matrx VMS Plus Matrx VMC Valve régulatrice de pression Valve d'occlusion (VMS TM uniquement) Valve d expiration Jauge de pression (manomètre)

Plus en détail

2ème Journée Européenne des Infirmiers exerçant en Anesthésie, Réanimation et Urgences Le concept du Pre Hospital Trauma Life Support

2ème Journée Européenne des Infirmiers exerçant en Anesthésie, Réanimation et Urgences Le concept du Pre Hospital Trauma Life Support 2ème Journée Européenne des Infirmiers exerçant en Anesthésie, Réanimation et Urgences Le concept du Pre Hospital Trauma Life Support Steve Greisch coordinateur national PHTLS Luxembourg Définition Concept

Plus en détail

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES

Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - TECHNIQUE DES SOINS DE NETTOYAGE DES OREILLES Soins d hygiène et de confort / K Soins des oreilles - 1 - K SOINS DES OREILLES K. 1. LE NETTOYAGE Action de nettoyer le pavillon de l oreille et le conduit auditif externe. BUTS - Maintenir l hygiène

Plus en détail

Mallette «Chromatographie sur colonne»

Mallette «Chromatographie sur colonne» 1 MATERIEL 1.1 Contenu de la mallette 1.2 Description du matériel VANNE D INJECTION COLONNE SERINGUE D INJECTION RÉSERVE D ÉLUANT POMPE MISE SOUS TENSION SÉLECTEUR DE LA GAMME DE VITESSE X1 X10 MAX RÉGLAGE

Plus en détail

Ciment de scellement canalaire

Ciment de scellement canalaire Mode d emploi Français Ciment de scellement canalaire Avertissement : Réservé à l usage dentaire. Table des matières Page 1 Description du produit... 12 2 Consignes de sécurité... 13 3 Instructions étape-par-étape...

Plus en détail

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE

CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE CHU DE REIMS PÔLE DE BIOLOGIE MEDICALE ET PATHOLOGIE MANUEL des PRELEVEMENTS 45, Rue Cognacq-Jay 51092 REIMS Cedex 03 26 78 39 52 03 26 78 38 82 pgillery@chu-reims.fr ST-PRA-MANU-PRLV V04 - Octobre 2015

Plus en détail

L O RG R A G NISA S T A ION D E D L APPAREIL

L O RG R A G NISA S T A ION D E D L APPAREIL L ORGANISATION DE L APPAREIL RESPIRATOIRE a-presentation -Présence de 2 poumons(droit et gauche) posés sur le diaphragme: -poumon droit divisé en 3 lobes( supérieur, moyen et inferieur) -poumon gauche

Plus en détail

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration

Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Préparation de un ou de deux types d insuline et administration Étapes pré-éxécutoires Mesurer la glycémie capillaire Étapes pré-éxécutoires Retirer l insuline du congélateur Comparer l étiquette avec

Plus en détail

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES

E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES E-IV-2.3V1 : PROCEDURE PARTICULIERE RELATIVE AUX PRELEVEMENTS DES EAUX DE PISCINES EN VUE DE LEURS ANALYSES BACTERIOLOGIQUES ET CHIMIQUES 1. Objet Cette procédure a pour objet d expliciter les modalités

Plus en détail

Pharmacie et protocoles d urgence

Pharmacie et protocoles d urgence Pharmacie et protocoles d urgence SOMMAIRE Fiche.0 : Composition de la trousse de secours Fiche. : Soin d une petite plaie Fiche. : Soin d une petite brûlure thermique ou chimique Fiche. : Conduite à tenir

Plus en détail

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie

Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Chirurgie du reflux gastro-oesophagien par laparoscopie Vous allez être opéré(e) prochainement de votre maladie de reflux gastro-œsophagien, de votre hernie hiatale par laparoscopie. Ce document est destiné

Plus en détail

CE 0459 SS/CC 07/2003

CE 0459 SS/CC 07/2003 ASPIRATIONS TRACHEALES OU BRONCHIQUES ASPIRATEURS ATOMISOR CE 0459 Modèles : SV4G SV4P SV2 SVIG LA DIFFUSION TECHNIQUE FRANCAISE 114 à 120, rue Bergson B.P. 132 42003 SAINT-ETIENNE Cedex 1 Tél. 04.77.74.51.11

Plus en détail

GUIDE DE RACCORDEMENT CONNECTEUR ANAÉROBIC

GUIDE DE RACCORDEMENT CONNECTEUR ANAÉROBIC GUIDE DE RACCORDEMENT CONNECTEUR ANAÉROBIC Nexans Cabling Solutions Valise anaérobic OF : N102.230 Révision C Sommaire Recommandations Santé et Sécurité page 2 Présentation des outils page 4 À propos du

Plus en détail

LE GARDIEN MODE D INSTALLATION. Juin 2014 Le Gardien peut s installer sur la plus part des modèles et pour les 15 et plus. www.legardiendepiscine.

LE GARDIEN MODE D INSTALLATION. Juin 2014 Le Gardien peut s installer sur la plus part des modèles et pour les 15 et plus. www.legardiendepiscine. Juin 204 Le Gardien peut s installer sur la plus part des modèles et pour les 5 et plus LE GARDIEN MODE D INSTALLATION Le Gardien de piscine Inc. est une compagnie dont l objectif est de veiller à la sécurité

Plus en détail

Brosse Soufflante BS1

Brosse Soufflante BS1 Brosse Soufflante BS1 938031 V1.0 20130703 INSTRUCTIONS DE SECURITE Lisez attentivement cette notice avant toute utilisation, et respectez bien à la fois les consignes de sécurité et d'usage. Important

Plus en détail

SP32 02-80M SP32 02-80E INFORMATIONS TECHNIQUES. Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche

SP32 02-80M SP32 02-80E INFORMATIONS TECHNIQUES. Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche INFORMATIONS TECHNIQUES Instructions de montage et de mise en service À l'usage des professionnels de la branche SP32 02-80M SP32 02-80E Caractéristiques techniques : ELECTRIQUES HYDRAULIQUES MECANIQUES

Plus en détail

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC

Simples. Fiables. Tegaderm. Réputés. de pellicule transparente. Gamme de pansements. Gamme de pansements de pellicule transparente Tegaderm MC 3M MC Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC 3M MC Directives d application et de retrait Gamme de pansements de transparente Tegaderm MC Simples. Fiables. Réputés. Pansements de transparente Tegaderm

Plus en détail

Se péparer à un CT scan ARF (ablation par radiofréquence) au poumon. Tomodensitométrie (CT scan)

Se péparer à un CT scan ARF (ablation par radiofréquence) au poumon. Tomodensitométrie (CT scan) Se péparer à un CT scan ARF (ablation par radiofréquence) au poumon Tomodensitométrie (CT scan) Avertissement Ces renseignements ont été préparés par L Hôpital d Ottawa et ne visent pas à remplacer les

Plus en détail

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE

MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE MEMENTO DU SAUVETEUR Prévention et Secours Civiques niveau 1 MEMENTO DU SAUVETEUR SOMMAIRE 1-Alerte des populations. 3 2-Protection.... 4 3-Alerter les secours.... 5 4-Obstruction des voies aériennes..

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe.

LIVRET RAPPEL PSC1. Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. LIVRET RAPPEL PSC1 Validé par l équipe académique de Formateur de formateur à partir du document de MR BEAUGRAND Christophe. L ALERTE ET PROTECTION DES POPULATIONS Signal National d'alerte Réaction Immédiate

Plus en détail

Soins post-opératoires après une appendicectomie. Informations destinées à l'enfant et à sa famille

Soins post-opératoires après une appendicectomie. Informations destinées à l'enfant et à sa famille Soins post-opératoires après une appendicectomie Informations destinées à l'enfant et à sa famille Votre enfant a été ou sera opéré pour une appendicectomie. Ce dépliant vous présente les informations

Plus en détail

Guide d Installation Système de Trame pour Plancher Chauffant

Guide d Installation Système de Trame pour Plancher Chauffant Guide d Installation Système de Trame pour Plancher Chauffant WarmFeet 119A Sir Wildfrid Laurier Saint-Basile-Le-Grand, Québec, J3N 1A1 Canada Tél: 1-450-482-1919 Sans Frais: 1-866-994-4664 Téléc: 1-450-482-1920

Plus en détail

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45

L ARRET CARDIAQUE. Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 L ARRET CARDIAQUE Dr MAITRE Département de médecine d urgence CESU 45 INTRODUCTION On ne peut pas faire face à une situation que l on n a pas correctement évaluée L approche du malade en situation d urgence

Plus en détail