Remerciement au Conseil pour le développement de l agriculture l Québec pour son appui financier permettant la tenue de cette conférence

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Remerciement au Conseil pour le développement de l agriculture l Québec pour son appui financier permettant la tenue de cette conférence"

Transcription

1 Remerciement au Conseil pour le développement de l agriculture l du Québec pour son appui financier permettant la tenue de cette conférence Les outils de gestion et l innovation l : commercialisation des grains et secteur maraîcher Réjean Prince, agroéconomiste Collaborateurs : Michel Jetté, Simon Leclair, Jean Benoit Parr et Richard Samson 1

2 Qu est est-ce que l innovation? l Développer de nouvelles technologies Comprendre et utiliser les outils qui sont à la portée du producteur Commercialisation des grains S inspirer de ce que font les autres Secteur maraîcher Point de départ d : Colloque 2007 L utilisation des marchés à terme comme outil de gestion des risques (Gilbert Garant) Contrepartistes : souhaitent réduire ou éliminer les risques. Protéger leurs marges de profit Spéculateurs : professionnels qui sont prêts à accepter les risques et réaliser des gains 2

3 Le jeu du spéculateur et du contrepartiste Spéculateur (a) (a) Producteur de porcs Contrepartiste Commerçant de grains (a) Producteur de grains Question? Le producteur de grains québécois, est-il spéculateur ou contrepartiste? 3

4 Deux philosophies qui s opposent Producteur spéculateur Jean-Louis Productrice contrepartiste Vivianne Six outils La boite à outils de gestion de la mise en marché Des objectifs différents Producteur spéculateur Jean-Louis Productrice contrepartiste Vivianne Essayer d avoir d le meilleur prix Battre le modèle de l ASRA l au niveau du prix moyen du marché 4

5 Six outils 1. L information 2. La connaissance du coût de production 3. La compréhension de la composition du prix 4. L utilisation des stratégies liées au M.T. 5. L utilisation des stratégies liées à la base 6. L analyse technique 1 er er outil : l informationl 5 minutes par jour

6 1 er 5 minutes er outil : l informationl À la fin de la semaine Vers le 12 du mois Fin mars Lors des semis Lors de la germination À la récolte 1 er er outil : l informationl 5 minutes de temps à autre 6

7 Bref! 5 minutes... Pour comprendre et anticiper le marché tant local que mondial Analyse fondamentale 2 e outil : la connaissance du coût t de production Charges variables Charges fixes Charges non monétaires 7

8 3 e outil : la compréhension de la composition du prix Soya à 420 $ / tm % x 36,744 b / tm 21 % Contrat à terme (CàT)( 8,98 $ / boisseau dynamique du marché mondial Base de prix 2,45 $ / boisseau dynamique du marché local 4 e outil : l utilisation l des stratégies liées au M.T. Contrepartie sur le M.T. Marché parallèle au marché local Courtier Les options sur le M.T. Achat put : assurance pour fixer un prix plancher Courtier 8

9 5 e outil : l utilisation l des stratégies liées à la base Base maïs s : - 1,00 $ / b ou + 0,50 $ / b Avec le même taux de change Base d exportationd Offre très s importante sur le marché local Base d importationd Demande très s importante sur le marché local Base fermée e ou ouverte? Stratégies utilisées durant l été 2008 M.T. = 7,80 $ Base = - 1,00 $ Prix final = 6,80 $ / b ou 268 $ / tm (6,80 $ x 39,368 b / tm) Stratégie = prix ouvert, CàT fermé Prix M.T. assuré = 307 $ US / tm (a) M.T. = 5,50 $ Base = + 0,40 $ Prix final = 5,90 $ / b ou 232 $ / tm Stratégie = Prix fermé local et liquider CàT Prix final obtenu = 232 $ + 94 $ = 326 $ CA / tm 9

10 Dans cette transaction, quatre outils ont été utilisés 1. Coût de production Décision du prix ouvert CàT fermé 2. Stratégies M.T. Avec l aide de son courtier Fermer le CàT (contrepartie) 3. Stratégies sur la base de prix Valider le niveau des récoltes à venir au Québec Attendre une remontée de la base 4. Avec l aide l de l outil l 1 : l informationl 6 e outil : l analyse l technique Pour anticiper les prises de positions des spéculateurs sur le M.T. à Chicago Verte : marché d acheteurs Rouge : marché de vendeurs 10

11 6 e outil : l analyse l technique Résistance Support 6 e outil : l analyse l technique R Décision de vente en fonction du coût t de production 2 e outil S S Résistance S Support 11

12 6 e outil : l analyse l technique R S S Gap 1 Gap 2 S Résistance Support 6 e outil : l analyse l technique S 12

13 6 e outil : l analyse l technique 6 e outil : l analyse l technique Prix moyen obtenu : 282 $ US / tm 13

14 Je vous présente mes contrepartistes Vivianne Hervieux et Jocelyn Cossette Saint-Narcisse (Mauricie) tm de maïs 350 tm de soya Avoine, blé Maraîcher Vivianne, M.Sc., agronome Mise en marché des grains 1 : les notions de base Mise en marché des grains 2 : L analyse technique et les options Professeure particulière de Jocelyn La formation 14

15 Les devoirs de Jocelyn! Jocelyn Producteur agricole depuis 1987 S est toujours intéressé à la formation «aux adultes» Et dernièrement, par son professeure!!!! Et Jean-Louis Producteur spéculateur Jean-Louis Productrice contrepartiste Vivianne Marie,, la relève Six outils 15

16 Conclusion de la première partie Ici, l innovation réside dans la compréhension et l utilisation des outils «de gestion» au moment opportun! 2 e partie S inspirer de ce que font les autres Secteur maraîcher 16

17 S inspirer de ce que font les autres Potager André Samson Veg Pro Potager André Samson : André Samson et Sylvianne Tardif Jeunes entrepreneurs Farnham Ferme maraîchère biologique de 15 acres Mise en marché Agriculture soutenue par la communauté 215 paniers à des familles de Montréal Quand innovation rime avec «partenaire» 17

18 Quand innovation rime avec «partenaire» Les familles Partenaires dans le risque de la production Partenaires dans la gestion des liquidités s de l entreprisel Jean-Yves Samson Grandes cultures Production porcine Partenaire dans la gestion des investissements et dans la croissance de l entreprise l Quand innovation rime avec «partenaire» Le réseau r de contacts Partenaires dans le risque de la production Partenaires dans la diversification des produits offerts Partenaires dans l expertisel Formation Partenaire avec l ITA l pour la relève 18

19 «Partenaire» L innovation dans la gestion des risques Veg Pro International : Propriété de quatre entreprises agricoles Agence de commercialisation pour les actionnaires Chiffre d affaires de 60 millions $ Une ferme corporative «Vert Nature inc.» Possède 800 ha, Québec et Floride Deux centres de conditionnement Alliances stratégiques avec des fermes du Mexique et de la Floride Marché des jeunes pousses de laitue et d épinards Côte est des États-Unis Québec, Ontario et Maritimes Quand innovation rime avec «vision» 19

20 Quand innovation rime avec «vision» Commodité,, oùo l efficacité prime. Le prix est la base de comparaison Vision du marché Valeur ajoutée, oùo il faut constamment innover afin de se démarquerd Marché des produits périssablesp Alliances stratégiques avec des producteurs de la Floride et du Mexique Quand innovation rime avec «vision» Vision du type d entreprise Vision de la consommation Une petite entreprise qui joue dans la cour des géants g nord-am américains Observer les tendances en Europe Vision de la relève «C est comme la terre noire, lorsque l on veut avoir une bonne récolte r il faut y mettre beaucoup de temps et de soins» 20

21 «Vision» Veg Pro, c est un exemple d innovation dans la gestion du développement d entreprises agricoles Conclusion Parfois, l innovation est au bout de vos doigts. À vous de la saisir! Les autres ont de bonnes idées. À vous de vous en inspirer! 21

Le rôle de la bourse de Chicago et la gestion des risques financiers reliés à l'agriculture. Quel risque?

Le rôle de la bourse de Chicago et la gestion des risques financiers reliés à l'agriculture. Quel risque? Le rôle de la bourse de Chicago et la gestion des risques financiers reliés à l'agriculture Frédéric Hamel, CFA, GSPD Consultant en mise en marché des grains, Rédacteur de la Lettre financière des marchés

Plus en détail

Terre, quand tu nous tiens. Patrick Prairie, agr. Chargé de projet Centre d expertise en gestion agricole

Terre, quand tu nous tiens. Patrick Prairie, agr. Chargé de projet Centre d expertise en gestion agricole Terre, quand tu nous tiens Patrick Prairie, agr. Chargé de projet Centre d expertise en gestion agricole Merci à mes collaborateurs! L équipe du CEGA Claudine Ouellet Nadia Déry Patrice Carle Robert-H

Plus en détail

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique

Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action pour faire face au nouveau contexte énergétique Colloque sur la pomme de terre LA POMME DE TERRE : NOURRIR SON MONDE Le vendredi 14 novembre 2008, Hôtel Québec Inn, Québec Efficacité énergétique et production d énergie renouvelable : des moyens d action

Plus en détail

Fiches Techniques un outil pour faciliter l évaluation du crédit agricole

Fiches Techniques un outil pour faciliter l évaluation du crédit agricole Fiches Techniques un outil pour faciliter l évaluation du crédit agricole Michael Marx, Centre d investissement Organisation des Nations Unies pour l Agriculture et l Alimentation Date: 18 mars 2015 AgriFin

Plus en détail

Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser

Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser Les marchés à terme, plus d une raison de s y intéresser MICHEL MORIN, AGR. AGROÉCONOMISTE (CDPQ) COLLABORATEURS: STÉPHANE D AMATO, AGR., AXIS AGRICULTURE JEAN-DENIS LABRECQUE, CTA 2003 RÉJEAN LEBLANC,

Plus en détail

Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes

Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes Colloque Bio Transfo : Dynamique de développement des filières bio aujourd hui en France et en Rhône- Alpes 1 FIN 2009 : 16 446 exploitations bio, 677 513 ha + 24% d exploitations / 2008 +16% surface bio

Plus en détail

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il?

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il? Thème 1 : Mercatique et consommateur Question de gestion : La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer? Chapitre 4 : Sur quel(s) marché(s) agir et comment

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures Mars 2008 Cette fiche pratique, publiée à l intention des productrices et producteurs céréaliers, fournit des renseignements et des conseils

Plus en détail

Chapitre 11 Couverture, assurance et diversification. Plan

Chapitre 11 Couverture, assurance et diversification. Plan Chapitre 11 Couverture, assurance et diversification Plan Couverture Contrats à terme et futures Swaps contre le risque de change Adossement contre le risque de défaut Minimisation du coût de couverture

Plus en détail

Roger Asmar, agr., MBA

Roger Asmar, agr., MBA Roger Asmar, agr., MBA Ousama Bensslimane, agr. Directeur COGENOR Introduction. Efficacité et rentabilité. Seuil de rentabilité. Les dépenses Investissement et rentabilité. Les pièges. Des outils. Rentabilité

Plus en détail

Le POn et l entrepreneuriat

Le POn et l entrepreneuriat Le POn et l entrepreneuriat Mai - 2015 Rédaction de documents supports, préparation et animation de tables rondes ou d'ateliers organisés au titre de la valorisation du programme opérationnel national

Plus en détail

Des conditions de travail décentes

Des conditions de travail décentes LISTE D IDEÉS POUR LE PLAN DE DEVELOPPEMENT FAIRTRADE POUR LES ORGANISATIONS DE PETITS PRODUCTEURS Toutes les organisations sont différentes et auront des priorités ainsi que des stratégies de développement

Plus en détail

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO)

(Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Kafo Jiginew (Union des caisses mutuelles d épargne et de crédit du Mali BP: E4213, TEL 20 29 51 25 BAMAKO) Salon de financement de l agriculture à Sikasso du 06 au 08 mars 2014 THEME : «Le financement

Plus en détail

À l affût des tendances 2016 Les 10 principaux défis des sociétés minières pour l année à venir

À l affût des tendances 2016 Les 10 principaux défis des sociétés minières pour l année à venir À l affût des tendances 2016 Les 10 principaux défis des sociétés minières pour l année à venir 2015. Pour obtenir de l information, communiquez avec Deloitte Touche Tohmatsu Limited À l affût des tendances

Plus en détail

Bilan des réalisations 2012-2013. Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation. Direction régionale du Bas-Saint-Laurent

Bilan des réalisations 2012-2013. Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation. Direction régionale du Bas-Saint-Laurent Bilan des réalisations 2012-2013 Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation Direction régionale du Bas-Saint-Laurent DES ALIMENTS DU QUÉBEC AU GOÛT DES CONSOMMATEURS Faciliter l identification

Plus en détail

Adopter de bonnes pratiques agroenvironnementales:

Adopter de bonnes pratiques agroenvironnementales: Adopter de bonnes pratiques agroenvironnementales: Dépense ou investissement? Yvan Faucher, agronome Réjean Prince, agroéconomiste L ÉQUIPE INTERDISCIPLINAIRE DU MAPAQ Réjean Prince, agroéconomiste Ghislain

Plus en détail

La singularité de L ADRESSE : une organisation en coopérative

La singularité de L ADRESSE : une organisation en coopérative COMMUNIQUE DE PRESSE Salon des Entrepreneurs 4 & 5 février 2015 Le réseau immobilier L ADRESSE : la coopérative résiste à la crise. Elle est le seul modèle économique qui permet d être performant grâce

Plus en détail

Présentation. Commercialisation et Gestion des Risques de Prix du Coton. INDICE A de COTLOOK OFFRE & DEMANDE MONDIALES RENDEMENT FIBRE

Présentation. Commercialisation et Gestion des Risques de Prix du Coton. INDICE A de COTLOOK OFFRE & DEMANDE MONDIALES RENDEMENT FIBRE Présentation Commercialisation et Gestion des Risques de Prix du Coton Séminaire introductif Gérald Estur, ICAC Cotonou, 12 avril 25 Volatilité et imprévisibilité des prix du coton Stratégies de vente

Plus en détail

Le service de gestion des risques de marché

Le service de gestion des risques de marché Le service de gestion des risques de marché Philippe Gougeon, M.Sc. Économie Économiste, FPPQ LES PERSPECTIVES 2013 DU CRAAQ 16 avril 2013 PLAN DE PRÉSENTATION 1. Préambule et historique Le risque Marchés

Plus en détail

Journée Bovine de la Montérégie Ouest 7 décembre 2013. Bernard Doré, agronome Conseiller Bovi-Expert

Journée Bovine de la Montérégie Ouest 7 décembre 2013. Bernard Doré, agronome Conseiller Bovi-Expert Journée Bovine de la Montérégie Ouest 7 décembre 2013 Bernard Doré, agronome Conseiller Bovi-Expert Qu est-ce qu un diagnostic? Pourquoi en faire un? Quel outil est employé? L outil diagnostic simplifié

Plus en détail

RE/MAX Du Cartier A.S. - Division Commerciale

RE/MAX Du Cartier A.S. - Division Commerciale RE/MAX Du Cartier A.S. - Division Commerciale Un chef de file dans les immeubles à revenus au Québec! RE/MAX Du Cartier A.S. Commercial Division 1290 Avenue Bernard Montréal, Québec Canada H2V 1V9 Albert

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE

PROGRAMMES DE GESTION DES RISQUES DE L ENTREPRISE Cultivons l avenir 2 est un cadre stratégique quinquennal pour le secteur canadien de l agriculture et de l agroalimentaire sur lequel s appuie la prestation des programmes fédéraux-provinciauxterritoriaux.

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

Le programme Développement Durable du Groupe BIC

Le programme Développement Durable du Groupe BIC Le programme Développement Durable du Groupe BIC 19 octobre 2006 - Oddo Relations Investisseurs: +33 1 45 19 52 26 carole.imbert@bicworld.com sandra.cadiou@bicworld.com Présentation du Groupe BIC Diversification

Plus en détail

Plan à l international pour L'entreprise INC le marché américain Table des matières

Plan à l international pour L'entreprise INC le marché américain Table des matières Plan à l international pour L'entreprise INC le marché américain Table des matières 1. Présentation de L'entreprise INC 1.1 Identification de l entreprise 1.2 Mission de l entreprise 1.3 Historique 1.4

Plus en détail

Accès aux Services d Assurance Le Rôle des Clients

Accès aux Services d Assurance Le Rôle des Clients Accès aux Services d Assurance Le Rôle des Clients 36è Conférence Annuelle De Organisation Africaine de l Assurance (OAA) Tanzanie Société Générale d Assurance de l Inde La Scène d Assurance en Inde Inde

Plus en détail

Une compagnie pour la vie

Une compagnie pour la vie 12 pages:mise en page 1 01/06/11 11:15 Page1 Une compagnie pour la vie Une compagnie pour la vie AFI ESCA : Compagnie d assurance sur la vie et de capitalisation. Entreprise régie par le code des assurances.

Plus en détail

Le digital, ou comment encore mieux exprimer notre passion du client

Le digital, ou comment encore mieux exprimer notre passion du client Le digital, ou comment encore mieux exprimer notre passion du client 28 avril 2014 Avant tout, merci! Faisons connaissance #famille #entreprendre 5 #clients 18 ans d Internet Parlons clients Le digital

Plus en détail

LOGISTIQUE BILAN 2013

LOGISTIQUE BILAN 2013 BILAN IMMOBILIER A N N E E 2 0 1 3 SOMMAIRE 1 L E M A R C H E D E S U T I L I S A T E U R S F A I T S M A R Q U A N T S 2 0 1 3 E V O L U T I O N P A R R E G I O N 2 3 L E M A R C H E D E L I N V E S T

Plus en détail

Les achats de sapins de Noël en 2014 TNS

Les achats de sapins de Noël en 2014 TNS Les achats de sapins de Noël en 2014 Méthodologie Méthodologie de l étude 2014 Echantillon Mode de recueil Dates de terrain Cette étude a été réalisée à partir du Panel consommateurs de TNS Sofres (Metascope),

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique Prix Séance 2 Les 4 variables d action marketing MARKETING Mix Produit Qualité Caractéristiques Style Marque Conditionnement Garantie SAV Prix Tarif Remise Rabais

Plus en détail

Cartographie de compétences d un entrepreneur

Cartographie de compétences d un entrepreneur Cartographie de compétences d un entrepreneur Mission générale L entrepreneur définit la stratégie générale de l entreprise et supervise sa mise en œuvre Principales activités L entrepreneur fixe les objectifs

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

GESTION DE STOCK- FIXEZ DES DATES LIMITES DE VENTE A VOS PRODUITS!

GESTION DE STOCK- FIXEZ DES DATES LIMITES DE VENTE A VOS PRODUITS! CHAPITRE 6 GESTION DE STOCK- FIXEZ DES DATES LIMITES DE VENTE A VOS PRODUITS! Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Le point commun entre un VO et un yaourt... Une méthode innovante pour gérer la

Plus en détail

L assurance récoltes en France

L assurance récoltes en France P A C I F I C A - A S S U R A N C E S D O M M A G E S L assurance récoltes en France Colloque FARM - Pluriagri du 18 décembre 2012 Thierry LANGRENEY Directeur général de Pacifica L assurance, un outil

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Les tableaux de gestion La proximité à distance La quiétude au bout des doigts Signé. Christopher Terleski

Les tableaux de gestion La proximité à distance La quiétude au bout des doigts Signé. Christopher Terleski Les tableaux de gestion La proximité à distance La quiétude au bout des doigts Signé Christopher Terleski Gérer votre entreprise pour moins de 0,40 par jour Le suivi régulier de votre performance est une

Plus en détail

Avez vous pensé à votre mise en marché?

Avez vous pensé à votre mise en marché? Avez vous pensé à votre mise en marché? Plan de la présentation Mise en marché? Potentiel et contexte régional Les options en Outaouais Frais vs transformation Stratégie de prix Planification et stratégie

Plus en détail

Evaluation du projet Innovant

Evaluation du projet Innovant Evaluation du projet Innovant Etat d avancement Evaluation de la technologie Evaluation du marché Analyse maturation Régis Ferron, Responsable Marketing, Maturation, Développement d affaires Institut de

Plus en détail

Introduction à l'économie numérique et du commerce électronique. DU Modèles de l'economie Numérique - Université Paris 2

Introduction à l'économie numérique et du commerce électronique. DU Modèles de l'economie Numérique - Université Paris 2 Introduction à l'économie numérique et du commerce électronique DU Modèles de l'economie Numérique - Université Paris 2 Module n 2 / Etude de cas sectorielle n 1 Internet et la distribution automobile

Plus en détail

Chapitre 3 L offre et la demande

Chapitre 3 L offre et la demande Chapitre 3 L offre et la demande 1. Les marchés et les prix 2. La demande 3. L offre 4. L équilibre du marché 5. La prédiction des variations de prix et de quantité 1 Objectifs du chapitre Décrire un marché

Plus en détail

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE

LA FRANCHISE INDUSTRIELLE LA FRANCHISE INDUSTRIELLE Première franchise YPREMA CBM au Teil Réceptionner des déchets, les transformer en produits et vendre ces produits est aujourd hui un vrai schéma économique. Pour atteindre en

Plus en détail

La crise mondiale des revenus agricoles

La crise mondiale des revenus agricoles Le marché a perdu la clé des champs André D Beaudoin Secrétaire Général UPA DI La crise mondiale des revenus agricoles Forum Souveraineté alimentaire Niamey/ novembre 2006 Depuis plus de quatre décennies:

Plus en détail

Bienvenue sur le premier annuaire belge interactif de produits et services durables 29/08/2008 - REE

Bienvenue sur le premier annuaire belge interactif de produits et services durables 29/08/2008 - REE Bienvenue sur le premier annuaire belge interactif de produits et services durables 29/08/2008 - REE 1 Agenda Présentation du projet Greenbazaar Partenariat Qui sommes-nous? Modèle économique 2 Agenda

Plus en détail

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4 BAC PRO Rôle, objectifs et moyens d action d un point de vente 1 FICHE Être capable de Définir et comprendre le rôle et les objectifs d un point de vente. Identifier comment le magasin peut atteindre ses

Plus en détail

VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL

VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL UNE PRÉSENCE INTERNATIONALE FORTE Pramex International, filiale du Groupe BPCE International et Outre-mer, est le leader français du conseil en implantation

Plus en détail

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées

PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées PORTEFEUILLES SÉLECT RBC Des solutions de placement savamment orchestrées Grâce aux Portefeuilles sélect RBC, vous pouvez dormir en paix, en sachant que RBC Gestion mondiale d actifs gère vos placements

Plus en détail

Programme d assurances CPE

Programme d assurances CPE En partenariat avec 2016-03-31 Table des matières Le contexte...3 Perspective de lancement d un nouveau programme d assurances CPE...4 Nos exigences...4 L alternative proposée par Lussier Dale Parizeau...5

Plus en détail

Approche de la négociation commerciale et objet du livre

Approche de la négociation commerciale et objet du livre I N T R O D U C T I O N Approche de la négociation commerciale et objet du livre Depuis l achèvement de la première édition de cet ouvrage en décembre 1997, le monde a changé sous plusieurs angles et a

Plus en détail

Notre responsabilité va au-delà de la tasse de café

Notre responsabilité va au-delà de la tasse de café Notre responsabilité va au-delà de la tasse de café Sommaire Qu est-ce que le Plan? Pourquoi avoir créé le Plan? Le Plan dans les faits Agriculture Production Consommation Une tasse, une histoire Quelle

Plus en détail

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008 COORDINATEUR : Alain Kruger mail : akruger@esg.fr RAPPEL DES DELAIS : Constitution des équipes et des projets Semaine du 21 janvier 2008

Plus en détail

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE L OPÉRATEUR DE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE DOSSIER DE PRESSE 2014 LE GRAND DÉFI DE L ÉNERGIE Pour réussir, la transition énergétique doit pouvoir s opérer sur tous les fronts : mondiaux, européens, nationaux

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les positions vendeuses sur les options, ou vente d options Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document

Plus en détail

COMPRENDRE LA BOURSE

COMPRENDRE LA BOURSE COMPRENDRE LA BOURSE Les Warrants Ce document pédagogique n est pas un document de conseils pour investir en bourse. Les informations données dans ce document sont à titre informatif. Vous êtes seul responsable

Plus en détail

Les placements. Définition

Les placements. Définition Les conférences thématiques Les placements JAN 14 Vous bénéficiez de la force de La Capitale groupe financier Une grande mutuelle de chez nous, fondée en 1940 par et pour le personnel de l État Propriété

Plus en détail

Pour une bonne planification agricole

Pour une bonne planification agricole Assurance-production Aperçu du régime Nouveaux semis pour les cultures fourragères Pour une bonne planification agricole Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir au sujet

Plus en détail

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE

L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE chiffres clés decp 2013 ÉPARGNE patrimoniale L ACTIVITÉ ÉPARGNE PATRIMONIALE Une plate-forme d expertise Une offre complète de produits patrimoniale et services La Direction Épargne et Clientèle Patrimoniale

Plus en détail

Rothschild Patrimoine

Rothschild Patrimoine Rothschild Patrimoine Rothschild & Cie Banque, Maison indépendante, à taille humaine et hautement spécialisée, a créé Rothschild Patrimoine, afin de répondre aux exigences des particuliers fortunés, et

Plus en détail

par Alain GUERCIO, e-media e

par Alain GUERCIO, e-media e L utilisation de la solution : changement par Alain GUERCIO, e-media e management SISQUAL 2005 - Conférence ADELI : «Utilisateur de SI : Alors, satisfaits?» Utilisateurs du SI : alors satisfaits? D après

Plus en détail

RDV. du financement QUELQUES CONSEILS DE NOS EXPERTS. En collaboration avec :

RDV. du financement QUELQUES CONSEILS DE NOS EXPERTS. En collaboration avec : RDV du financement QUELQUES CONSEILS DE NOS EXPERTS. En collaboration avec : FINANCER SA CROISSANCE PAR LE FINANCEMENT BANCAIRE Quelle est l information qui me sera demandée par une institution financière

Plus en détail

1- PRINCIPES DE GESTION DES RISQUES

1- PRINCIPES DE GESTION DES RISQUES 1- PRINCIPES DE GESTION DES RISQUES Risque : «aléa affectant la richesse et les décisions...» Gestion du risque : «démarche consistant à évaluer les gains et coûts d'une réduction du risque et à décider

Plus en détail

Les déterminants de l investissement

Les déterminants de l investissement Les déterminants de l investissement Après avoir expliqué ce qu est l investissement et montré ses effets sur l économie via l offre et la demande (article du 25 octobre sur ce blog), nous allons nous

Plus en détail

RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR

RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR Par Alan Davis Solutions de dotation en personnel pour le nouveau millénaire QU EST-CE QUE LE RECRUTEMENT FONDÉ SUR LE SAVOIR? Le recrutement fondé sur le savoir donne lieu

Plus en détail

Comité régional en transport collectif de la Mauricie

Comité régional en transport collectif de la Mauricie Comité régional en transport collectif de la Mauricie La première génération En février 2002, le comité de coordination du Consortium en développement social de la Mauricie a tenu une rencontre régionale

Plus en détail

MOT DE LA DIRECTION DU CÉGEP 1. DESCRIPTION DU CISA ET DE L ÉQUIPE 2. CONTEXTE D INTERVENTION 3. CHEMIN PARCOURU 4. BESOINS DE L INDUSTRIE

MOT DE LA DIRECTION DU CÉGEP 1. DESCRIPTION DU CISA ET DE L ÉQUIPE 2. CONTEXTE D INTERVENTION 3. CHEMIN PARCOURU 4. BESOINS DE L INDUSTRIE MOT DE LA DIRECTION DU CÉGEP 1. DESCRIPTION DU CISA ET DE L ÉQUIPE 2. CONTEXTE D INTERVENTION 3. CHEMIN PARCOURU 4. BESOINS DE L INDUSTRIE 5. CHAMP D INTERVENTION 6. VALEUR AJOUTÉE ET RETOMBÉES DU CISA

Plus en détail

L agriculture biologique : un secteur en forte croissance

L agriculture biologique : un secteur en forte croissance L agriculture biologique : un secteur en forte croissance L agriculture biologique est en plein développement au niveau mondial, avec un taux de croissance annuel de la production de 15 à 30%. L Europe

Plus en détail

d Or d une franchise à succès!

d Or d une franchise à succès! Les franchisés TRYBA vous livrent le secret de leur réussite! Les 5règles d une franchise à succès! Miser sur un marché à fort potentiel Chaque année, près de 12 millions de fenêtres sont installées en

Plus en détail

1/ Annonce profils acheteur- revendeur

1/ Annonce profils acheteur- revendeur 1/ Annonce profils acheteur- revendeur Vous cherchez à compléter vos revenus à temps choisis avec un partenaire sérieux en intégrant une équipe dynamique? Vous souhaitez travailler à domicile en toute

Plus en détail

INVESTIR EN AGRICULTURE

INVESTIR EN AGRICULTURE INVESTIR EN AGRICULTURE Présenté par Charles Sirois FORUM SUR LES ACTIFS RÉELS 2015 11 mars 2015 CONTEXTE AGRICOLE MONDIAL Les terres agricoles Actifs réels à rendement stable et peu risqué dont le coût

Plus en détail

Charges de mécanisation : des marges de manœuvre nombreuses et variées

Charges de mécanisation : des marges de manœuvre nombreuses et variées Charges de mécanisation : des marges de manœuvre nombreuses et variées Thomas FACQUEUR FD CUMA 43 Chambre d Agriculture 43 1 La mécanisation dans une exploitation Le poids de la mécanisation dans les charges

Plus en détail

COURTIER IMMOBILIER. Mauricie. Me choisir vous assure le résultat souhaité

COURTIER IMMOBILIER. Mauricie. Me choisir vous assure le résultat souhaité Steve Beaulieu COURTIER IMMOBILIER Mauricie Me choisir vous assure le résultat souhaité Rencontrons Steve Beaulieu POURQUOI J Al CHOISI LA PROFESSION DE COURTIER IMMOBILIER? L immobilier réunit plusieurs

Plus en détail

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations!

Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Newsletter BNI Bonjour à tous, Voici quelques outils pour nous aider à donner et recevoir des recommandations! Comment et pourquoi recommander? (Page 1) L objectif de cet outil est de tirer un maximum

Plus en détail

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité.

Même s il confie sa comptabilité à un cabinet d expertise comptable, un bon entrepreneur connaît parfaitement et maîtrise son activité. Gérer son entreprise Gérer une entreprise et la faire prospérer ne s improvisent pas. Cela nécessite au contraire des connaissances spécifiques, de la réactivité et une grande rigueur. Si votre métier

Plus en détail

MAR A KE K TI T N I G

MAR A KE K TI T N I G MARKETING 4 éléments du marketing I. LE PRODUIT II. LA DISTRIBUTION III. LE PRIX IV. LA COMMUNICATION Fournir un produit / service de façon efficiente au consommateur et communiquer leurs caractéristiques

Plus en détail

Khardiata NDIAYE DIACK, Directrice des Opérations Forum Leed, Manchester 24-26 juin 2015

Khardiata NDIAYE DIACK, Directrice des Opérations Forum Leed, Manchester 24-26 juin 2015 REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DU COMMERCE, DU SECTEUR INFORMEL, DE LA CONSOMMATION, DE LA PROMOTION DES PRODUITS LOCAUX ET DES PME Khardiata NDIAYE DIACK, Directrice des Opérations

Plus en détail

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE

CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE CONTRIBUER À NOURRIR LE MONDE MISSION D UNE ORGANISATION PRESQUE CENTENAIRE! Présenté par : Gaétan Desroches, agr. Chef de la direction, La Coop fédérée Le 26 octobre, 2015 LIBRE-ÉCHANGE - PARTENARIAT

Plus en détail

Régime d assurance pour les fraises

Régime d assurance pour les fraises Assurance-production Aperçu du régime Fraises Régime d assurance pour les fraises Établir un lien entre producteurs et programmes Ce que vous devez savoir sur la protection de vos cultures de fraises grâce

Plus en détail

(Document de présentation)

(Document de présentation) SÉDUCTION, LEADERSHIP & WEB MARKETING POUR UNE IMAGE DE MARQUE ÉCORESPONSABLE. (Document de présentation) Voici un programme unique de formation et de coaching, offert en français qui vous révèlera, étape

Plus en détail

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE)

FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL. Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) FORUM ECONOMIQUE ALGERO-ESPAGNOL Organisé par la Confédération des Entreprises Espagnoles (CEOE) Madrid, 20 Juillet 2015 ----------------------------------------- Intervention de Monsieur Ali HADDAD Président

Plus en détail

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle

Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Appel à projets Solidarité intergénérationnelle Soutenir le développement de projets solidaires innovants par le crowdfunding et la mobilisation des étudiants 1 1 L APPEL A PROJETS 2 LES ORGANISATEURS

Plus en détail

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC

Options. Brochure destinée aux investisseurs particuliers BASIC. Société du groupe KBC Brochure destinée aux investisseurs particuliers p. 2 Index 1. Options call et put 3 2. Acheteur et vendeur 4 3. Standardisation 5 Valeur sous-jacente 5 Prix d exercice 5 Échéance 5 4. Possibilités pour

Plus en détail

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue.

FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment il évolue. FIN-INTER-02 LES DETERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Public concerné : Etudiants niveau Bac + 2. Durée indicative : 4 heures. Objectifs : Comprendre les déterminants du taux de change. D'où il vient, comment

Plus en détail

PORTRAIT D UNE ENTREPRISE AXÉE SUR L INNOVATION

PORTRAIT D UNE ENTREPRISE AXÉE SUR L INNOVATION PORTRAIT D UNE ENTREPRISE AXÉE SUR L INNOVATION LOGIENT EST UNE ENTREPRISE DE GÉNIE LOGICIEL AXÉE SUR L INNOVATION. Depuis plus de 15 ans, Logient vous accompagne et réalise vos projets de développement

Plus en détail

Profil des compétences génériques d un conseiller agricole

Profil des compétences génériques d un conseiller agricole Profil des compétences génériques d un conseiller agricole Réalisé par M. Gaétan Lehouillier, Consultant en ressources humaines Groupe Conseil Progesco inc. 18 avril 2007 Ce projet a été réalisé dans le

Plus en détail

UNIQLO ConsULtants Ulaval Esther Labalette Sarah-Jeanne Lapointe Amandine Martel Nancy Tremblay

UNIQLO ConsULtants Ulaval Esther Labalette Sarah-Jeanne Lapointe Amandine Martel Nancy Tremblay UNIQLO ConsULtants Ulaval Esther Labalette Sarah-Jeanne Lapointe Amandine Martel Nancy Tremblay Prenez vos décisions en fonction de là ou vous voulez allez, pas de là ou vous êtes J. A Ray Agenda q Mandat

Plus en détail

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015

Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture. Mémoire Sommet économique 2015. Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture Mémoire Sommet économique 2015 Le 1 er avril 2015 Déploiement d une approche unique d innovation collaborative en agriculture

Plus en détail

Le programme de distribution

Le programme de distribution Le programme de distribution Ce document décrit en bref les concepts de la distribution de solutions de Management de Flotte (AVL) produits par GPS4NET. Les informations présentées ont un caractère purement

Plus en détail

Découvrez l avantage Raymond James

Découvrez l avantage Raymond James Découvrez l avantage Raymond James En choisissant Raymond James, vous obtenez plus que les services d un conseiller financier d expérience soucieux de répondre à vos besoins. Vous bénéficiez des nombreuses

Plus en détail

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA

Faire une étude de marché I et II. Michel Grenier, MBA Faire une étude de marché I et II Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Étude de marché Que feriez vous et comment? Environnement PESTEL La segmentation Le marché Son positionnement Le rapport Le Centre

Plus en détail

Principaux résultats

Principaux résultats Principaux résultats Le rapport préparé pour la réunion de l OCDE au niveau des ministres de 2001 et intitulé «La nouvelle économie : mythe ou réalité?» concluait que les technologies de l information

Plus en détail

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE)

QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) QUESTIONS SUR LA POLITIQUE MONÉTAIRE CANADIENNE (PREMIÈRE PARTIE) 1. En temps normal, lorsque le taux d intérêt à un jour s approche du taux d escompte, la Banque du Canada: a) retire des fonds déposés

Plus en détail

Les tendances mondiales du commerce électronique et l'impact de la plateforme ecommerce sur votre activité

Les tendances mondiales du commerce électronique et l'impact de la plateforme ecommerce sur votre activité September 2, 2014 Les tendances mondiales du commerce électronique et l'impact de la plateforme ecommerce sur votre activité Thomas Husson, VP and Principal Analyst, Forrester Research Sebastian Selhorst,

Plus en détail

Crédit-bail d équipement agricole

Crédit-bail d équipement agricole Services financiers à l entreprise Crédit-bail d équipement agricole Un moyen rapide et souple d équiper votre entreprise. Qu est-ce que le crédit-bail? n Le crédit-bail est une solution de financement

Plus en détail

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE

AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE AKERYS vous ouvre ses portes, BIENVENUE Qui sommes nous? La franchise AKERYS : AKERYS Immobilier SOMMAIRE Le Marché de l immobilier en France Devenez «courtier en immobilier» Toute une vie à construire

Plus en détail

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés?

Le e-business. Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Le e-business Simple canal de vente ou véritable opportunité de conquête de nouveaux marchés? Philippe Delaide Spécialiste e-business Les Spécialistes du Cabinet TOPS Consult est une Direction Développement

Plus en détail

Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Ordre du jour. Faits marquants 1 er semestre 2008-2009

Visuel d intro N 1 : DA Rapport annuel 2008. Ordre du jour. Faits marquants 1 er semestre 2008-2009 Réunion Visuel d intro d information N 1 : 26.02.2009 DA Rapport annuel 2008 Ordre du jour Faits marquants 1 er semestre 2008-2009 Point sur la cession des activités produits de jardin Comptes semestriels

Plus en détail

Etude de cas : comment améliorer sa boutique

Etude de cas : comment améliorer sa boutique Etude de cas : comment améliorer sa boutique A quoi sert cette étude de cas? Objectif Il y a quelques semaines, j ai rencontré Eric Amande sur le marché ALM aux Batignolles. J ai trouvé ses lampes très

Plus en détail

Opportunités offertes à l Assurance par la banque d affaires

Opportunités offertes à l Assurance par la banque d affaires Opportunités offertes à l Assurance par la banque d affaires Présentation : Banque Régionale de Marchés (BRM) Assemblée Générale Annuelle FANAF Février 2011, Dakar LA BRM EN QUELQUES MOTS Première banque

Plus en détail

Brillez dans vos projets! L équipe Hélène et Jean-Marc

Brillez dans vos projets! L équipe Hélène et Jean-Marc Brillez dans vos projets! L équipe Hélène et Jean-Marc Brillez dans vos projets! PROFIL PROFESSIONNEL Unis dans la vie depuis plus de 25 ans, nous sommes une équipe de professionnel en immobilier. Fort

Plus en détail

GRILLE DE DÉCISION SUPPORTANT LE CHOIX DE CARACTÉRISER OU NON LES EFFLUENTS D ÉLEVAGE D UNE ENTREPRISE BOVINE

GRILLE DE DÉCISION SUPPORTANT LE CHOIX DE CARACTÉRISER OU NON LES EFFLUENTS D ÉLEVAGE D UNE ENTREPRISE BOVINE Base de connaissances effluents d élevage GRILLE DE DÉCISION SUPPORTANT LE CHOIX DE CARACTÉRISER OU NON LES EFFLUENTS D ÉLEVAGE D UNE ENTREPRISE BOVINE Ce document est issu du projet Caractérisation des

Plus en détail