Information aux médias

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Information aux médias"

Transcription

1 Information aux médias

2 Le défi Après une décennie de Stephen Harper, les fermes familiales sont au bord du gouffre. / Sous les conservateurs, la dette des fermes a battu de nouveaux records chaque année, atteignant plus de 84 milliards $ en Pourtant, le ministre de l Agriculture dit «ne pas s en faire». i / En Ontario, la dette des fermes a presque doublé sous les conservateurs, passant de 12,5 milliards à 22.5 milliards $. ii / petites ou moyennes fermes familiales ont disparu sous les conservateurs. iii / En Ontario seulement, le nombre total de fermes a diminué de plus de 9 % sous Stephen Harper, et acres de terres agricoles ont disparu. iv / Les revenus provenant de l extérieur de la ferme sont devenus très importants pour les familles agricoles : 76 % du revenu moyen des familles agricoles provient de l extérieur de la ferme. v Stephen Harper n a pas les priorités à la bonne place et cela nuit aux agriculteurs ontariens. / La gestion de l offre est un outil précieux qui assure un revenu de subsistance pour les producteurs de lait, de volaille et d œufs et qui n entraîne pas de coûts pour le gouvernement. Les conservateurs de Stephen Harper n ont pas démontré d engagement à protéger la gestion de l offre à la table de négociation entourant les accords commerciaux. / Un conservateur bien connu a d ailleurs déclaré que la gestion de l offre était un «anachronisme qui devait disparaître». Le ministre du Commerce, Ed Fast, a quant à lui déclaré qu il ne permettrait pas que la question de la gestion de l offre l empêcher de conclure un accord. vi / Les conservateurs ont déjà laissé les producteurs de fromage européens obtenir un meilleur accès au marché canadien sans fournir aux agriculteurs de renseignements sur les compensations promises. / Les conservateurs sont restés les bras croisés pendant que les marchés de produits agricoles locaux disparaissaient peu à peu et que les transformateurs alimentaires continuaient de fermer ou de déménager. 1

3 / Entre 2008 et 2014, 105 usines de transformation alimentaire ont disparu en Ontario, y compris celle de Kellogg s, à London. vii D autres usines, comme celle de Heinz, à Leamington, a considérablement réduit ses opérations. / Plutôt que d aider les agriculteurs devant l incertitude, les conservateurs ont saccagé les programmes de gestion du risque et ont refusé d aider les producteurs agricoles à mettre en place un programme pourtant essentiel de protection des paiements. / Cette absence de protection des paiements a coûté aux producteurs agricoles canadiens le statut préférentiel qu ils détenaient en vertu de la Perishable Agricultural Commodities Act américaine. En conséquence, les producteurs d ici ont plus de difficulté à vendre leurs produits sur le marché américain. 2

4 Notre engagement Aujourd hui, Thomas Mulcair annoncera les mesures que prendra un gouvernement néo-démocrate pour soutenir les agriculteurs. Le NPD : / Maintiendra l intégrité de la gestion de l offre pour les producteurs d œufs, de lait et de volaille afin de protéger les revenus dans les milieux ruraux; / Défendra la gestion de l offre à la table de négociation; / Mettra en œuvre un programme de protection des paiements pour les producteurs agricoles, semblable à la Perishable Agricultural Commodities Act (PACA) des États-Unis, afin de permettre aux vendeurs de maintenir une fiducie de propriété jusqu à ce que leur paiement ait été reçu. / Adoptera des mesures pour négocier avec les États-Unis afin de rétablir l accès privilégié des producteurs canadiens au marché américain en vertu de la PACA. L absence d un programme de protection des paiements est un irritant majeur pour les États-Unis, qui ont retiré le statut préférentiel du Canada en vertu de la PACA en octobre En 2011, le Canada a promis d harmoniser la protection des paiements dans le cadre du Plan d action conjoint du Conseil de coopération en matière de réglementation. Toutefois, malgré les avertissements répétés des États-Unis, qui menaçaient de retirer le statut préférentiel du Canada, les conservateurs sont restés les bras croisés. Les Canadiens qui veulent récupérer un paiement aux États-Unis doivent maintenant verser une caution équivalente au double du montant qu ils tentent de recouvrir. En créant un programme de protection des paiements, nous offrirons donc une meilleure protection aux producteurs et aux producteurs canadiens ici au Canada et aux États-Unis. En voici le fonctionnement : / Lorsqu un producteur ou un détaillant vend des produits agricoles frais, les produits du vendeur sont réputés être détenus en fiducie. / La fiducie s assure que les recettes de la vente sont d abord utilisées pour payer le vendeur y compris dans les cas de paiements retenus ou de faillite. / Dans les cas où le vendeur ne reçoit pas de paiement, le vendeur peut aller en appel à la Corporation de règlement des différends 3

5 sur les fruits et légumes. Si un jugement est rendu en faveur du vendeur, le statut de membre de l acheteur est révoqué jusqu à ce que le paiement soit complété. / Dans le cadre de procédures de faillite, la fiducie donne au vendeur un accès préférentiel aux recettes tirées des produits agricoles seulement, sauf dans le cas où l acheteur a volontairement dissipé la fiducie. / Le système se finance à partir des frais exigés et ne requiert aucun financement du gouvernement. Références i Statistique Canada, Tableau CANSIM , La dette agricole en cours, classée par source de crédit; The Western Producer, Canadian farm debt doesn t concern agriculture minister, 3 janvier 2014 <http://goo.gl/rylojb> ii Statistique Canada, Tableau CANSIM iii Statistique Canada, Tableau CANSIM , Revenus et dépenses d exploitation moyens détaillés des exploitations agricoles. iv v vi Statistique Canada, Tableau CANSIM , Recensement de l agriculture, nombre et superficie des fermes et mode d occupation des terres agricoles, Canada et provinces Statistique Canada, Tableau CANSIM , Revenu hors ferme total et moyen selon la source et bénéfice net d exploitation total et moyen des familles agricoles, secteur non constitué en société BJ Siekierski, Conservative MP Laurie Hawn: supply management needs to disappear, ipolitics, 2 juin <http://goo.gl/zeru1n>; Josh Wingrove, Canada Trade Minister Says Supply Management Won t Kill TPP Deal, Bloomberg, 10 juillet <http://goo.gl/xul4pi> vii Kelsey Johnson, Ontario launches trade mission to boost agricultural sector, The Western Producer, 23 avril <http://goo.gl/q9jvth> viii Fresh Produce Alliance, Securing Payments and Regulating Business Practices for the Canadian Fresh Fruit and Vegetable Industry, novembre <http://goo.gl/irw1uh> 4

ACCORD SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR GROUPE SPÉCIAL DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS

ACCORD SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR GROUPE SPÉCIAL DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS ACCORD SUR LE COMMERCE INTÉRIEUR GROUPE SPÉCIAL DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS Dans l affaire d une contestation par la Saskatchewan à l égard des mesures du Québec régissant les produits oléagineux comestibles,

Plus en détail

Le système de régulation du marché laitier au Canada

Le système de régulation du marché laitier au Canada Le système de régulation du marché laitier au Canada Séminaire agricole La PAC { l horizon 2020, Bruxelles, 31 mars et 1 er avril Plan de la présentation 1. La production laitière chez nous 2. Pourquoi

Plus en détail

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ;

ATTENDU qu il y a lieu de déterminer les personnes autorisées à effectuer et à approuver ce type d opérations ; CODIFICATION ADMINISTRATIVE DU RÈGLEMENT R-139 (tel que modifié par le R-139-2) RÈGLEMENT DÉLÉGUANT À CERTAINS EMPLOYÉS LE POUVOIR D EFFECTUER DES OPÉRATIONS DE TRÉSORERIE ET DE SIGNER TOUT DOCUMENT REQUIS

Plus en détail

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital

Vente de la ferme et l exonération des gains en capital Vente de la ferme et l exonération des gains en capital RBC Banque Royale Vente de la ferme et l exonération des gains en capital 2 L article suivant a été écrit par Services de gestion de patrimoine RBC.

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

L aide alimentaire intérieure aux Etats-Unis

L aide alimentaire intérieure aux Etats-Unis L aide alimentaire intérieure aux Etats-Unis Jean-Christophe Debar Agri US Analyse Conseil national de l alimentation Paris, 19 janvier 2011 1 L aide alimentaire : un instrument majeur des politiques publiques

Plus en détail

Le budget 2014 réserve bien peu de surprises

Le budget 2014 réserve bien peu de surprises Le budget 2014 réserve bien peu de surprises Février 2014 Introduction Le 11 février 2014, le ministre des Finances, Jim Flaherty, a déposé son dixième budget fédéral et celui-ci ne prévoit aucune hausse

Plus en détail

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec

Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Faits saillants du budget 2015-2016 du Québec Le 26 mars 2015 N o 2015-13 Aujourd hui, le ministre des Finances et de l Économie du Québec, M. Carlos Leitão, a déposé le budget 2015-2016. Ce budget indique

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

Transfert d un bien agricole selon le mode de détention. Exemple utilisé : Monsieur John Deere désire transférer sa ferme à son fils Johnny Deere

Transfert d un bien agricole selon le mode de détention. Exemple utilisé : Monsieur John Deere désire transférer sa ferme à son fils Johnny Deere Transfert d un bien agricole selon le mode de détention Entreprise à propriétaire unique Société en nom collectif (ou société de personnes) Société par actions (ou compagnie) Fiducie Transférer son entreprise

Plus en détail

Stratégies fiscales pour la succession d une entreprise agricole

Stratégies fiscales pour la succession d une entreprise agricole Stratégies fiscales pour la succession d une entreprise agricole Le secteur agricole représente une partie importante de l économie canadienne. Il s agit d un secteur où la plupart des entreprises sont

Plus en détail

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS

Bulletin fiscal. Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS Juillet 2013 L EXONÉRATION DES GAINS EN CAPITAL ALLÉGEMENT DE L IMPÔT SUR LE REVENU POUR LES ACHETEURS D UNE PREMIÈRE HABITATION LE RÉGIME ENREGISTRÉ D ÉPARGNE-ÉTUDES NOUVEL IMPÔT DE PÉNALITÉ POUR LES

Plus en détail

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité

Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Ministère des Finances Communiqué Le ministre Oliver dépose un budget équilibré et un plan axé sur des impôts bas pour favoriser l emploi, la croissance et la sécurité Le Plan d action économique de 2015

Plus en détail

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique

Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca. Bulletin de l ACFM. Politique Personne-ressource : Paige Ward Directrice, Politiques et affaires réglementaires Téléphone : 416-943-5838 Courriel : pward@mfda.ca Bulletin de l ACFM BULLETIN N o 0494 P Le 3 octobre 2011 Politique Aux

Plus en détail

Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA

Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA Susan Gerrett, Pl. Fin. Maurice Gosselin, DBA, CA, FCMA Carl Thibeault, CMA, MBA 1 L ensemble des concepts élaborés n ont pas pour but de remplacer l expertise de vos professionnels dont votre fiscaliste.

Plus en détail

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants

Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants des Services fiscaux Numéro 2015-21F Budget du Québec de 2015-2016 Faits saillants Le 26 mars 2015 En bref Le ministre des Finances, monsieur Carlos Leitao, a présenté aujourd'hui, le 26 mars 2015, le

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET

PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET 681 (2007-2008) N 2 681 (2007-2008) N 2 PARLEMENT WALLON SESSION 2007-2008 4 DÉCEMBRE 2007 PROJET DE DÉCRET visant à instaurer un fonds budgétaire en matière de financement du Système intégré de gestion

Plus en détail

DÉCEMBRE 2014 NOUVEAUX AVANTAGES FISCAUX POUR LES FAMILLES AVEC ENFANTS

DÉCEMBRE 2014 NOUVEAUX AVANTAGES FISCAUX POUR LES FAMILLES AVEC ENFANTS DÉCEMBRE 2014 NOUVEAUX AVANTAGES FISCAUX POUR LES FAMILLES AVEC ENFANTS QUIZ TPS/TVH VOTRE ENTREPRISE FACTURE-T-ELLE LA TAXE CORRECTEMENT? LES PLAFONDS DE DÉDUCTIONS REER CRÉDIT POUR IMPÔT ÉTRANGER L IMPÔT

Plus en détail

LA QUESTION AGRICOLE DANS LA RELATION CANADA UNION EUROPÉENNE par Christophe Peyron

LA QUESTION AGRICOLE DANS LA RELATION CANADA UNION EUROPÉENNE par Christophe Peyron LA QUESTION AGRICOLE DANS LA RELATION CANADA UNION EUROPÉENNE par Christophe Peyron Commerce des produits agricoles entre l Union européenne et le Canada L Union européenne est le premier importateur et

Plus en détail

Un transfert sans relève apparentée, une opportunité à découvrir

Un transfert sans relève apparentée, une opportunité à découvrir Colloque gestion et établissement Succombez à la tentation de gérer! 2 et 3 novembre 2009 Un transfert sans relève apparentée, une opportunité à découvrir Jacques VALLÉE, CA, fiscaliste Directeur-adjoint

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Revenu à la retraite et fiscalité Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait

Plus en détail

WT35 Les filières et systèmes agroalimentaires durables

WT35 Les filières et systèmes agroalimentaires durables Session 1 La vision chinoise Approche du problème : une approche holistique pour résoudre la question multidimensionnelle que pose l association du développement durable et des concepts de chaînes d approvisionnement

Plus en détail

Méthodologie d approche globalisée du risque en agriculture, l exemple du Canada et du Québec

Méthodologie d approche globalisée du risque en agriculture, l exemple du Canada et du Québec Méthodologie d approche globalisée du risque en agriculture, l exemple du Canada et du Québec Robert Keating Président de la Financière agricole du Québec - Canada #FinAgri13 55 L agriculture au Canada

Plus en détail

Rapport au Parlement sur la Loi sur la médiation en matière d endettement agricole : Ser vice de médiation en matière d endettement agricole

Rapport au Parlement sur la Loi sur la médiation en matière d endettement agricole : Ser vice de médiation en matière d endettement agricole Rapport au Parlement sur la Loi sur la médiation en matière d endettement agricole : Ser vice de médiation en matière d endettement agricole Décembre 2011 L honorable Gerry Ritz Ministre de l Agriculture

Plus en détail

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES

SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES SOUTIEN GOUVERNEMENTAL ACCORDÉ AU TITRE DU LOGEMENT PAR L ENTREMISE DU RÉGIME FISCAL : ANALYSE DE TROIS EXEMPLES par Marion Steele Département d économie, Université de Guelph et Centre pour les études

Plus en détail

Introduction et sommaire

Introduction et sommaire Mémoire de l Association canadienne des professionnels de l insolvabilité et de la réorganisation Introduction et sommaire 277, rue Wellington Ouest Toronto (Ontario) M5V 3H2 Tél. : 416-204-3242 Téléc.

Plus en détail

Le Canada rural, ça compte

Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte 1 Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte Les régions rurales du Canada sont importantes pour la santé et la prospérité du pays. Malheureusement, les habitants

Plus en détail

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE :

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE : MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) 1ER - DE LA CRISE À LA GUERRE DE LA CRISE À LA GUERRE (1929-1945) L ÉCONOMIE EN CRISE DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE

Plus en détail

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012

PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL DE 2012 DOCUMENT PRÉPARÉ PAR L ASSOCIATION CANADIENNE DES COMPAGNIES D ASSURANCE MUTUELLES À L INTENTION DU COMITÉ PERMANENT DES FINANCES DE LA CHAMBRE DES COMMUNES Août

Plus en détail

Le Plan libéral pour les soins familiaux

Le Plan libéral pour les soins familiaux Le Plan libéral pour les soins familiaux 1 Le Plan libéral pour les soins familiaux AUX CÔTÉS DES FAMILLES CANADIENNES Les membres d une famille s appuient entre eux. Les familles canadiennes veulent s

Plus en détail

La gestion de l offre dans le secteur laitier, un mode de régulation toujours pertinent SOMMAIRE. Daniel-Mercier GOUIN

La gestion de l offre dans le secteur laitier, un mode de régulation toujours pertinent SOMMAIRE. Daniel-Mercier GOUIN Groupe de recherche en économie et politique agricoles, Département d économie agroalimentaire et des sciences de la consommation, Université Laval SOMMAIRE PRÉAMBULE Daniel-Mercier Gouin est directeur

Plus en détail

Les permis de travail temporaires. Présenté par: Me Gilda Villaran

Les permis de travail temporaires. Présenté par: Me Gilda Villaran Les permis de travail temporaires Présenté par: Me Gilda Villaran 18 avril 2012 «Immigration Canada et les Ambassades nous diront quoi faire» Certains mythes entourant les permis de travail. «Je ne rémunèrerai

Plus en détail

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE

Table des matières. Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE Abréviations utilisées: (C) Cas (P) Problème (Q) Question théorique CHAPITRE 1 CADRE FISCAL DU CONTRIBUABLE 1.1 Résidence et assises juridiques de l impôt (Q)...................... 1 1.2 Textes fiscaux

Plus en détail

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole

Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Étude sur les efforts de recherche et d'innovation dans le secteur agricole Allocution d Alex Ciappara Directeur, Analyses économiques Association des banquiers canadiens Prononcée devant Le Comité sénatorial

Plus en détail

RÉPONSE DU GOUVERNEMENT AU CINQUIÈME RAPPORT DU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE SUR L EXAMEN DE LA LOI SUR LES GRAINS DU

RÉPONSE DU GOUVERNEMENT AU CINQUIÈME RAPPORT DU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE SUR L EXAMEN DE LA LOI SUR LES GRAINS DU RÉPONSE DU GOUVERNEMENT AU CINQUIÈME RAPPORT DU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE SUR L EXAMEN DE LA LOI SUR LES GRAINS DU CANADA ET DE LA COMMISSION CANADIENNE DES GRAINS MENÉ

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1 Considérations civiles. Chapitre 2 Calcul du revenu et impôts payables au décès. Paragraphe

Table des matières. Chapitre 1 Considérations civiles. Chapitre 2 Calcul du revenu et impôts payables au décès. Paragraphe Table des matières Chapitre 1 Considérations civiles Paragraphe La planification fiscale au décès du contribuable...100 La dévolution légale...102 Les ordres de successibles...104 Les testaments...106

Plus en détail

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES

RÈGLES FISCALES RELATIVES AUX AUTOMOBILES BULLETIN C+G Janvier 2012 Les renseignements et données contenus dans le présent bulletin ont été rédigés par l Ordre des comptables agréés du Québec sous la direction de Monsieur Gilles Chiasson. Ils

Plus en détail

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014

Budget 2015. Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Budget 2015 Réunion de consultation prébudgétaire Automne 2014 Ordre du jour Le Canada et l économie mondiale L incertitude économique mondiale Les finances provinciales et la situation financière du Manitoba

Plus en détail

CADRE D INTERPRÉTATION

CADRE D INTERPRÉTATION GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Rapport Valeur des terres agricoles

Rapport Valeur des terres agricoles Rapport Valeur des terres agricoles Le présent rapport couvre la période du 1 er janvier au 31 décembre. Pour de plus amples renseignements : 1-888-332-3301 ou valeur-des-terres-agricoles@fac-fcc.ca Ce

Plus en détail

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015

GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE. Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 GRANDS INDICATEURS ÉCONOMIQUES ET L AGROALIMENTAIRE Yvon Boudreau Ministère de l Agriculture, des Pêcheries et de l Alimentation 25 novembre 2015 PLAN DE LA PRÉSENTATION Cadre d interprétation Indicateurs

Plus en détail

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification)

Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Directives pour remplir le formulaire «Classification fiscale internationale d une entité» (auto-certification) Introduction Rappel des faits : Le 1 er juillet 2014, date d entrée en vigueur du nouvel

Plus en détail

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE

CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE CORPORATION DE PROTECTION DES INVESTISSEURS DE L ACFM DIRECTIVE RELATIVE À LA COUVERTURE La Corporation de protection des investisseurs de l ACFM (la «CPI») protège les clients des membres (les «membres»)

Plus en détail

Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives LIR 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur

Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives LIR 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur Modifications touchant le compte d épargne libre d impôt Notes explicatives 12(1)z.5) Selon le nouvel alinéa 12(1)z.5) de la Loi de l impôt sur le revenu (la Loi), les sommes découlant de l application

Plus en détail

Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques. Michael Andrade

Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques. Michael Andrade Financement de la chaîne logistique possible grâce aux banques Michael Andrade 1INCE FARMERS) L agriculture en Inde 10 % tranche supérieure Progressif & inclus Plus grand groupe d exploitants Exploitants

Plus en détail

Fondation des Clubs Garçons et Filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placement

Fondation des Clubs Garçons et Filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placement Fondation des Clubs Garçons et Filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placemen nt Fondation des Clubs garçons et filles du Canada Politiques et objectifs en matière de placement Table des

Plus en détail

Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien

Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien Vue d ensemble du système agricole et agroalimentaire canadien Chargées de projet Kathleen Kittson/Grace Chung/Julie Smith Équipe de projet Les membres de la Section de l analyse de l industrie agroalimentaire

Plus en détail

Le secteur des fromages au Québec. Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx

Le secteur des fromages au Québec. Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx + Le secteur des fromages au Québec Activité ASDEQ-ASQ 12 février 2015 Gilles Proulx + Programme n L actualité : les contingents d importation n Taille du marché canadien n Segments du marché n Structure

Plus en détail

Ferme familiale et planification testamentaire. La relève de votre ferme dans votre testament

Ferme familiale et planification testamentaire. La relève de votre ferme dans votre testament Ferme familiale et planification testamentaire La relève de votre ferme dans votre testament RBC Banque Royale Ferme familiale et planification testamentaire 2 L article suivant a été écrit par Services

Plus en détail

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE

LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE LA VIABILITÉ DE L AGRICULTURE CANADIENNE Présentation de GEORGE L. BRINKMAN DÉPART. DE L ÉCONOMIE ET DE L INDUSTRIE AGRICOLES UNIVERSITÉ DE GUELPH APERÇU DE LA PRÉSENTATION VIABILITÉ AGRICOLE Revenus,

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55

MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55 MÉMOIRE DE L ALLIANCE DES ASSOCIATIONS DE RETRAITÉS SUR LE PROJET DE LOI 55 INTRODUCTION En juin 2005, le gouvernement fédéral déposait un projet de loi sur la refonte des règles sur l insolvabilité afin

Plus en détail

Services Financiers Dominique Leblanc inc.

Services Financiers Dominique Leblanc inc. OFFRE DE SERVICES POUR LES PERSONNES EN AFFAIRES S il y a un élément pour lequel vous vous êtes investis au maximum, c est bien l entreprise que vous dirigez aujourd hui. Nos solutions peuvent vous aider

Plus en détail

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Centrale des caisses de crédit du Canada Présentation au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires Le 12 août 2011 Ottawa, Ontario TABLE DES MATIÈRES Résumé

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

17 mars 2015 Paris. Plan de présentation. Les Milk Marketing Orders Paiement du lait selon l utilisation

17 mars 2015 Paris. Plan de présentation. Les Milk Marketing Orders Paiement du lait selon l utilisation Où en est la régulation du secteur laitier (USA, Canada, NZ) Séminaire de politique agricole 17 mars 2015 Paris SFER Daniel-M. Gouin, Titulaire Chaire d analyse de la politique agricole Chercheur invité,

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

6 financement du projet

6 financement du projet 6 financement du projet Le montage financier d un projet de transfert diffère d une entreprise à une autre. Contrairement à la croyance populaire, il n y a pas de produit financier universel en transfert

Plus en détail

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher

Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Votre propriété de vacances aux États-Unis pourrait vous coûter cher Auteur : Jamie Golombek Juin 2015 Il semble que de plus en plus de Canadiens font l achat de propriétés de vacances aux États-Unis.

Plus en détail

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en

Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en NUMÉRO 2013-10 WWW.BDO.CA LE FACTEUR FISCAL RÈGLES FISCALES À CONSIDÉRER LORSQUE VOUS DÉCLAREZ UNE PERTE EN CAPITAL Des investisseurs peuvent parfois vouloir planifier la réalisation des pertes en capital

Plus en détail

Transférer votre ferme à votre famille. Comment laisser votre ferme à votre famille de façon avantageuse au plan fiscal

Transférer votre ferme à votre famille. Comment laisser votre ferme à votre famille de façon avantageuse au plan fiscal Transférer votre ferme à votre famille Comment laisser votre ferme à votre famille de façon avantageuse au plan fiscal RBC Banque Royale Transférer votre ferme à votre famille 2 L article suivant a été

Plus en détail

Bulletin fiscal L AGENCE DU REVENU DU CANADA MET FIN AU SERVICE IMPÔTEL PRÊTS PERSONNELS À VOS ENFANTS

Bulletin fiscal L AGENCE DU REVENU DU CANADA MET FIN AU SERVICE IMPÔTEL PRÊTS PERSONNELS À VOS ENFANTS Octobre 2012 L Agence du revenu du Canada met fin au service IMPÔTEL Prêts personnels à vos enfants Les reports de pertes Les biens à usage personnel Les règles relatives aux biens de remplacement Bulletin

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009)

DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) RÉPONSE DU SYNDICAT CANADIEN DES COMMUNICATIONS, DE L ÉNERGIE ET DU PAPIER au DOCUMENT DE TRAVAIL SUR LES RÉGIMES DE RETRAITE PRIVÉS DU MINISTÈRE DES FINANCES (JANVIER 2009) «Renforcer le cadre législative

Plus en détail

Nouveau portrait de l agriculture québécoise?

Nouveau portrait de l agriculture québécoise? Nouveau portrait de l agriculture québécoise? Colloque Établissement et retrait de l agriculture Comment s établir autrement Jean Philippe Perrier Traget Laval Université laval Drummondville 8 mai 2013

Plus en détail

Sociétés professionnelles Quels en sont les avantages pour vous?

Sociétés professionnelles Quels en sont les avantages pour vous? Sociétés professionnelles Quels en sont les avantages pour vous? Introduction Vous exercez une profession libérale et devez prendre différentes décisions, notamment en ce qui a trait au cadre dans lequel

Plus en détail

Services téléphoniques Guide de l utilisateur

Services téléphoniques Guide de l utilisateur Guide de l utilisateur Nous vous présentons ci-dessous les différentes options de notre service téléphonique automatisé. En tout temps durant votre appel, vous pouvez appuyer sur 0 pour parler à un représentant

Plus en détail

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien

Les investissements étrangers dans l immobilier canadien Les investissements étrangers dans l immobilier canadien La compréhension des principaux enjeux sous-jacents à l acquisition, à la location, au financement ou à l aménagement d un immeuble au Canada permettra

Plus en détail

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014

Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Association de l industrie touristique du Canada (AITC) Mémoire présenté au Comité des finances de la Chambre des communes, avril 2014 Par David Goldstein, président directeur général de l AITC 2 Association

Plus en détail

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas)

Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Programmes spéciaux d'assistance financière pour les propriétaires de boisés endommagés par la tempête de verglas de janvier 1998 (programmes Verglas) Nelson Fréchette, ing.f., biol., Responsable du volet

Plus en détail

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN

ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN ORDRE DE LA CHAMBRE RENVOYANT LE PREMIER RAPPORT DU COMITÉ : AECG ET SES EFFETS SUR LE SECTEUR AGRICOLE CANADIEN PRÉSENTATION AU COMITÉ PERMANENT DE L AGRICULTURE ET DE L AGROALIMENTAIRE DE LA CHAMBRE

Plus en détail

Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations

Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations T Budget de l Ontario 2014 Ministère des Finances Revu en octobre 2014 Mesures portant sur les impôts, les taxes et les prestations Le budget de l Ontario 2014 déposé de nouveau le 14 juillet proposait

Plus en détail

COLABOR DOUBLE SES VENTES ET SON BÉNÉFICE AVANT FRAIS FINANCIERS ET AMORTISSEMENTS

COLABOR DOUBLE SES VENTES ET SON BÉNÉFICE AVANT FRAIS FINANCIERS ET AMORTISSEMENTS 25 avril 2007 COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Diffusion restreinte au Canada uniquement. Ce communiqué ne doit faire l objet d aucune diffusion aux États-Unis par l entremise d agences de transmission.

Plus en détail

Explication de la valeur des terres agricoles

Explication de la valeur des terres agricoles FAC économie agroalimentaire: Explication de la valeur des terres agricoles L été 2015 de la valeur des terres agricoles 1 Introduction L agriculture et un secteur diversifié et complexe. Comme tout dirigeant

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

Bonjour, Vous trouverez ensuite une lettre que j ai envoyée à certains politiciens fédéraux en 2008, pour leur demander d examiner cette idée.

Bonjour, Vous trouverez ensuite une lettre que j ai envoyée à certains politiciens fédéraux en 2008, pour leur demander d examiner cette idée. De : Bill Strautman Date : Le 12 août 2011 5:28 PM Pour : ~Finance/Finances Cc : Sujet : LA POPULATION CANADIENNE EST INVITÉE À FAIRE CONNAÎTRE SES PRIORITÉS POUR LE BUDGET FÉDÉRAL 2012 Bonjour, On a porté

Plus en détail

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse

Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le 25 février 2015 - INFORMATION - PRESSE Résultats du premier semestre 2014-2015 Bonduelle : des résultats record et des objectifs annuels de rentabilité revus en forte hausse Le chiffre d affaires du

Plus en détail

Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés

Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés Mesures visant l impôt sur le revenu des sociétés Taux d imposition des petites entreprises À l heure actuelle, la déduction accordée aux petites entreprises a pour effet d abaisser à 11 % le taux de l

Plus en détail

Repenser la politique agricole des Etats-Unis:

Repenser la politique agricole des Etats-Unis: Repenser la politique agricole des Etats-Unis: Daryll E. Ray Daniel G. De La Torre Ugarte Kelly J. Tiller Changer la donne pour assurer des revenus aux agriculteurs du monde entier. Agricultural Policy

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE La fracture agricole mondiale : «Ouvrir des perspectives pour les espaces en développement» 4 et 5 février 2005 Rapport - ATELIER 2A Thème : Les modèles économiques

Plus en détail

Livre vert pour une politique bioalimentaire Commentaires et observations de la Quebec Farmers s Association (QFA)

Livre vert pour une politique bioalimentaire Commentaires et observations de la Quebec Farmers s Association (QFA) Livre vert pour une politique bioalimentaire Commentaires et observations de la Quebec Farmers s Association (QFA) Introduction Les producteurs agricoles anglophones travaillent au Québec depuis leur établissement

Plus en détail

Rapport Valeur des terres agricoles

Rapport Valeur des terres agricoles Rapport Valeur des terres agricoles Le présent rapport couvre la période du 1 er janvier au 31 décembre. Pour de plus amples renseignements : 1-888-332-3301 ou valeur-des-terres-agricoles@fac-fcc.ca Ce

Plus en détail

Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement

Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement Annexe 31-103A1 Calcul de l excédent du fonds de roulement Nom de la société Calcul de l excédent du fonds de roulement (au, par comparaison au ) Élément Période en cours Période antérieure 1. Actif courant

Plus en détail

COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL PRÉSENTÉ AU MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT M. THOMAS J. MULCAIR 28 MAI 2004

COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE DE DÉTAIL PRÉSENTÉ AU MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT M. THOMAS J. MULCAIR 28 MAI 2004 PROJET DE RÈGLEMENT RELATIF À LA COMPENSATION POUR LES SERVICES MUNICIPAUX FOURNIS EN VUE D ASSURER LA RÉCUPÉRATION ET LA VALORISATION DE MATIÈRES RÉSIDUELLES COMMENTAIRES DU CONSEIL QUÉBÉCOIS DU COMMERCE

Plus en détail

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010

BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 abc Le 13 mai 2010 BANQUE HSBC CANADA RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE DE 2010 Le bénéfice net présenté attribuable aux actionnaires ordinaires s est élevé à 84 millions de $CA pour le trimestre terminé

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information Direction des finances municipales Janvier 2008 ISBN 978-2-550-51851-8 (PDF seulement) (3 e édition) ISBN 978-2-550-49637-3 (PDF seulement) (1 re édition) La consolidation des états

Plus en détail

Pays d Aubagne, 20 ans de politique agricole : quels enseignements?

Pays d Aubagne, 20 ans de politique agricole : quels enseignements? Journée Réseau Rural PACA du 21 juin 2012 : Comment dessiner un système agricole et alimentaire répondant aux enjeux du territoire? Pays d Aubagne, 20 ans de politique agricole : quels enseignements? Pays

Plus en détail

Directives du programme Ontario au travail

Directives du programme Ontario au travail Directives du programme Ontario au travail 3.11 Immigrants parrainés Compétence législative Paragraphes 13 (1) et 71 (1), et article 72 de la Loi. Articles 6, 13, 15, 17 et 51 du Règlement 134/98. Exigences

Plus en détail

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente

Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Page1 Volume 4, numéro 3 Le Fonds de solidarité FTQ : trente ans plus tard, une innovation sociale toujours aussi pertinente Mario Tremblay, Vice-président aux affaires publiques et corporatives, et secrétaire

Plus en détail

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER)

Novembre 2007 PLANIFICATION FISCALE DE FIN D ANNÉE. Régime enregistré d épargne-retraite (REER) Novembre 2007 Ce bulletin présente certains éléments de planification qui devraient être envisagés d ici la fin de l année ainsi que d autres éléments qui peuvent être considérés pour l an prochain. PLANIFICATION

Plus en détail

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse

La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs. Les revenus de l État sont à la baisse La fiscalité nous permet de nous offrir collectivement des services et une qualité de vie supérieurs En moyenne, chaque personne au Québec reçoit (de tous les paliers gouvernementaux) l équivalent de près

Plus en détail

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu

Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Notes explicatives sur les propositions législatives concernant la Loi et le Règlement de l impôt sur le revenu Publiées par le ministre des Finances l honorable James M. Flaherty, c.p., député Novembre

Plus en détail

Inutilisable. NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage écrit est conclu avec une personne physique.

Inutilisable. NOTE Le présent formulaire doit être utilisé lorsqu un contrat de courtage écrit est conclu avec une personne physique. NOM DE L AGENCE DU CRTIER NOM DE L AGENCE DU CRTIER ADRESSE DE L ÉTABLISSEMENT, NUMÉRO DE TÉLÉPHONE, CRRIEL REPRÉSENTÉ PAR NUMÉRO DE PERMIS NOM DE LA SOCIÉTÉ PAR ACTIONS ADRESSE DE L ÉTABLISSEMENT, NUMÉRO

Plus en détail

Bulletin n o 115 Publié en avril 2015 MODIFICATIONS FISCALES BUDGET 2015

Bulletin n o 115 Publié en avril 2015 MODIFICATIONS FISCALES BUDGET 2015 Bulletin n o 115 Publié en avril 2015 MODIFICATIONS FISCALES BUDGET 2015 Les modifications fiscales suivantes ont été annoncées par le ministre des Finances du Manitoba, M. Greg Dewar, dans le Discours

Plus en détail

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES MESURES FISCALES POUR LES À LA COMMISSION D EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE

MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES MESURES FISCALES POUR LES À LA COMMISSION D EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE MÉMOIRE PRÉSENTÉ PAR L UNION DES PRODUCTEURS AGRICOLES À LA COMMISSION D EXAMEN SUR LA FISCALITÉ QUÉBÉCOISE MESURES FISCALES POUR LES ENTREPRISES AGRICOLES ET FORESTIÈRES LE 10 OCTOBRE 2014 ISBN 978-2-89556-140-8

Plus en détail

Leçon 3 : Perspectives politiques et priorités budgétaires

Leçon 3 : Perspectives politiques et priorités budgétaires Leçon 3 : Perspectives politiques et priorités budgétaires OBJECTIFS Les élèves découvriront comment les opinions politiques et les priorités se répercutent sur l établissement du budget fédéral. MOTS

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc.

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc. RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE Prépare pour l Association canadienne du gaz propane Préparé par Buenos Aires ~ Calgary ~ Dubaï ~ Houston Londres ~ Los Angeles ~ Moscou ~ Singapour

Plus en détail

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable»

«Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» «Contribution des agricultrices au développement rural et à une agriculture durable» Workshop Luxembourg, le 01 décembre 2006 A. TURLOT et B. DUQUESNE FAO Introduction Selon la FAO, les femmes rurales

Plus en détail

CONVENTION D AIDE FINANCIÈRE EN VERTU DE LA LOI SUR L AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DU QUÉBEC

CONVENTION D AIDE FINANCIÈRE EN VERTU DE LA LOI SUR L AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DU QUÉBEC CONVENTION D AIDE FINANCIÈRE EN VERTU DE LA LOI SUR L AIDE FINANCIÈRE AUX ÉTUDES DU QUÉBEC RENSEIGNEMENTS SUR L ÉTUDIANT Nom et prénom de l étudiant (et initiale du deuxième prénom, le cas échéant) Numéro

Plus en détail

SOCIÉTÉ AU CANADA. Présentation du pays. Une place onshore. Page 1 1 CAD = 0.99. Délai de création : 5 jours. Sociétés pré-constituées : Oui

SOCIÉTÉ AU CANADA. Présentation du pays. Une place onshore. Page 1 1 CAD = 0.99. Délai de création : 5 jours. Sociétés pré-constituées : Oui INFORMATIONS GÉNÉRALES Présentation du pays Délai de création : 5 jours Sociétés pré-constituées : Oui Comptabilité : Obligatoire Secrétariat : Obligatoire Actionnariat anonyme : Oui Directeur nominé :

Plus en détail