Conférence de presse 26 février Groupe Banque Populaire. Résultats 2008

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Conférence de presse 26 février 2009. Groupe Banque Populaire. Résultats 2008"

Transcription

1 Conférence de presse 26 février 2009 Groupe Banque Populaire Résultats 2008

2 Avertissement Cette présentation peut inclure des prévisions basées sur des opinions et des hypothèses actuelles relatives à des évènements futurs. Aucune garantie ne peut être donnée quant à la réalisation de ces prévisions qui est soumise à des risques inhérents, des incertitudes et des hypothèses relatives au Groupe Banque Populaire, aux évolutions du secteur, de la conjoncture économique, la concurrence et la réglementation. La survenance de ces évènements est incertaine et leurs conséquences peuvent se révéler différentes de celles envisagées aujourd hui; ainsi les résultats prévus se verraient significativement affectés. Le Groupe Banque Populaire ne s engage pas à publier des modifications ou des actualisations de ces projections. Les éléments financiers présentés au titre de l année 2008 et les informations comparatives au titre de l exerccie 2007 ont été établis en conformité avec le référentiel IFRS adopté dans l union européenne at applicables à ces dates. Les résultats consolidés de l année 2008 ainsi et ceux de l année 2007 ont fait l objet d un audit par les commissaires aux comptes. Les comptes de la banque de proximité sont organisés à partir de la consolidation, en normes IFRS, des comptes du périmètre des Banques Populaires, de la Société Marseillaise de Crédit et des opérations réalisées avec la Banque Fédérale des Banques Populaires, organe central du Groupe Banque Populaire. Le périmètre de consolidation de la banque de détail est constitué des 20 Banques Populaires et leurs filiales, de la société Marseillaise de Crédit, du Crédit Maritime Mutuel et des sociétés de cautions mutuelles (Socama, Socami). Pour l exercice 2008, la contribution des banques régionales aux résultats de la banque de détail porte sur le deuxième semestre Leurs encours de crédits et ressources sont pris en compte au 31/12/2008. Les comptes ont été arrêtés par le Conseil d Administration de la Banque Fédérale des Banques Populaires du 25 février

3 Faits marquants 2008 Une crise bancaire et financière sans précédent Un périmètre du Groupe étendu par le renforcement de l ancrage régional avec l acquisition des sept banques régionales d HSBC France Une bonne capacité de resistance de la banque de proximité dans un environnement difficile Poursuite de la dynamique de conquête Progression du nombre de clients Hausse des encours de crédits et d épargne Développement des ventes croisées Lancement du processus de fusion pour créer le deuxième Groupe bancaire français 3

4 Sommaire 1 Banque de proximité 2 Groupe Banque Populaire 3 Annexes 4

5 Sommaire 1 Banque de proximité 2 Groupe Banque Populaire 3 Annexes 5

6 1 Compte de résultat : chiffres clés M Périmètre constant Produit net bancaire récurrent % - Volatilité IFRS* (87) 63 Produit net bancaire total % Charges d'exploitation (3 870) (3 658) +6% +2% Résultat brut d'exploitation % -16% Coût du risque (527) (388) +36% +33% Résultat net part du groupe % -25% Résultat net part du groupe hors volatilité IFRS % -11% * Volatilité IFRS : variations de juste valeur + épargne logement 6

7 1 Composition du produit net bancaire 7 Bonne dynamique commerciale avec un taux d équipement en hausse et la contribution des banques régionales Hausse des commissions de 8% Progression du poids relatif dans le PNB de 3 points à 39% Marge d intérêts en baisse de 2,6% en raison d une forte hausse des taux combinée à une pression concurrentielle aigüe Commissions : Moyens de paiement : +10% avec une montée en gamme continue des cartes de paiement (cartes haut de gamme : +12%) Crédits : +4% dont assurance sur prêt à +9% Commissions financières : -9% compte tenu d un environnement très défavorable à l épargne financière M M Moyens de paiement Crédits Commissions financières Comptes, services, divers Autres Produit net bancaire Commissions Marge d intérêts Autres Commissions clientèle Poids relatif 16% 16% 12% 29% 38% 12% 25% 38%

8 1 Coût du risque Coût du risque de la banque de proximité en hausse contenue de 3 pb 35pb Coût du risque 31pb 38 pb 34pb 8 Des éléments exceptionnels liés à la crise financière conduisent à une augmentation plus prononcée du coût du risque de 7 pb Banques Populaires Banques Régionales Banque de proximité Crise financière Coût total du risque Montant 453 M 12 M 465 M 61 M 527 M Un profil de risque conservateur par une forte pondération des crédits immobiliers résidentiels à taux fixes associés à un niveau d endettement des ménages français parmi le plus bas Une proximité étroite auprès de la clientèle entreprises, socle historique des Banques Populaires, permettant de suivre au mieux leurs évolutions pb 34 ns Coût du risque (M ) Particuliers Crise financière Ventilation par clientèle 41% 28% 22% Entreprises 5% 3% 1% divers Souverains Etablissements financiers 527 Professionnels Coût du risque / risques de crédit pondérés

9 1 Particuliers (1/2) Poursuite de la dynamique de conquête Rythme élevé de conquête de nouveaux clients avec une forte contribution de la clientèle «jeunes» (44%) et des fonctionnaires (16%) clients supplémentaires (2/3 liés à l intégration des Banques Régionales et 1/3 de conquête) clients Croissance de l épargne bilantielle Encours de 64,4 Md (+11%) tiré par un rythme soutenu de collecte, avec notamment : L.D.D +14% Dépôts à terme +38% Compte sur livret +8% Dépôt à vue +12%* Livret A : livrets depuis le début de l année 2009 avec un encours de 1,9 Md Hausse soutenue des crédits : +12% à 74,4 Md Croissance du crédit à l habitat : Encours : +13% à 66,6 Md Progression constante du crédit à la consommation Encours : 7,1 Md Déploiement du crédit permanent Créodis nouveaux contrats 125 M de production Crédit à l habitat et à la consommation Md 74,4 2002//2008 : +114% TCAM : +13% 34,8 9 * Banques régionales incluses ans 2008

10 1 Particuliers (2/2) 10 Epargne financière Assurance vie Performances commerciales satisfaisantes des produits destinés à la «gestion privée» Collecte brute : M (-2% vs marché -10,6%) Encours : 5,3 Md (+19% vs marché -0,3%) Développement continu sur l ensemble des segments de marché Collecte brute : M Encours : 32,3 Md (37,2 Md avec les banques régionales) Succès de la distribution de la nouvelle gamme de produit à capital garanti «Izeis» Assurance dommage Prévoyance Hausse du chiffre d affaires : +6% à 163 M Croissance du nombre de contrats nouveaux contrats contrats IARD (+4%) Hausse des contrats de 10% à 5,4 millions - Chiffre d affaires : 149 M (+2%) Développement réussi de la distribution de l assurance emprunteur dans le réseau - Chiffre d affaires : 94 M (+45%) Expansion rapide du service de paiement sur internet - e-carte bleue : +37% de détenteurs - +48% de transactions Nouvelle progression de l équipement : 10 contrats par client vs 9 en 2007 Une relation clientèle reconnue par le prix du «service client année 2009»

11 1 Professionnels et entreprises De solides positions avec une intégration poussée dans le tissu économique 1 er banquier de la franchise (source : enquête CSA 2008) 1 er banquier principal des PME (source : enquête TNS Sofres) 1 er banquier des artisans (source : enquête pépites csa 2008) 2 ème banquier auprès des professionnels (source : enquête pépites csa 2008) Une gamme de produits complète pour accompagner et accélérer le développement des entreprises : La création d entreprise : N 1 en distribution de prêts à la création d entreprises (source : Oséo) Le financement et gestion du poste clients : Financement : + 11% de nouveaux contrats Gestion : +28% en assurance - +10% en informations commerciales L investissement, avec en particulier : 30 «Socama» au service de l investissement des professionnels Le renouvellement, en octobre, de l accord avec le Fond Européen d Investissement (FEI) : - Prêt d investissement «Express Socama» contre garanti par le FEI - Prêt «Socama transmission» avec une garantie personnelle limitée Production : prêts pour 272 M Le crédit bail mobilier : +12% et immobilier : +35% (production de contrats) Encours de crédit : 64,7 Md (+15%) avec une forte contribution du crédit d investissement (+17%) L équipement monétique : Marché des professionnels transactions cartes : +11% 11 Contrats commerçants contrats 322 millions de transactions

12 1 Crédit et épargne gérée 12 Une forte mobilisation pour le financement de l économie sans modifications restrictives relatives à la distribution de crédits Hausse des encours de crédits : +13% vs 2007 Md Crédit à la consommation Crédit à l habitat Crédit de trésorerie Crédit d équipement Autres Encours de crédits (hors pensions) 108,7 7,0 50,8 10,9 36,8 7,1 58,9 11,2 41,6 7,1 66,6 11,9 48,5 31/12/ /12/ /12/2008 Particuliers 122,7 Professionnels et entreprises 139,2 Epargne financière Epargne bilantielle Croissance de l épargne bilantielle au même rythme que celle des crédits Md Dépôts à terme Epargne réglementée Dépôts à vue Assurance-vie OPCVM Autres Encours d épargne gérée 156,7 16,7 39,4 35,8 29,9 167,9 24,3 39,9 36,2 32,4 182,4 30,0 42,8 40,7 35,8 31,4 31,1 29,5 31/12/ /12/ /12/2008

13 1 Liquidité 81% (ratio crédit/dépôts à 123%) du portefeuille de crédits des Banques Populaires financés par la base de dépôt clientèle Des sources de financements diversifiées et adaptées à la stratégie de conquête avec la création d une trésorerie Banque Fédérale des Banques Populaires Programmes Dépôts clients 19% Certificats de Dépôts Covered bonds BMTN : 20 Md : 25 Md : 3 Md EMTN : 30 Md 13

14 1 Plan stratégique «Ambitions 2012» Un plan stratégique constitué de trois piliers : Affirmer l identité Banque Populaire au sein du nouvel ensemble Etre le banquier conseil de référence des clientèles cibles Confirmer l ancrage régional et la proximité comme le socle d une relation dans la durée Activer la triple dimension Banque, Assurance, Immobilier Construire collectivement pour maintenir un haut niveau de performance Une coopération des Banques Populaires pour converger vers les meilleures pratiques Une politique de ressources humaines en phase avec le positionnement de banquier-conseil Investir de nouveaux territoires de croissance Accélérer le développement de la banque de détail à l international Batir un pôle immobilier autour de Foncia Des ambitions mesurées par trois indicateurs : Amélioration du coefficient net d exploitation : -1 point frais généraux+coût du risque/pnb clientèle Croissance des capitaux gérés : +31% Progression du produit net bancaire par collaborateur (en ETP) : +14% 14

15 Sommaire 1 Banque de proximité 2 Groupe Banque Populaire 3 Annexes 15

16 2 Structure financière Impact de la contribution de Natixis sur le ratio tier 1 : -150 pb Ratio tier 1 du Groupe Banque Populaire de 8,6% avec un ratio core tier 1 de 7,2% (floor à 80%) Hors floor, ratio tier 1 de 9,3% dont 7,8% de core tier 1 avec participation à la 2 ème tranche du plan français de soutien à l économie (950 M ) Hausse du ratio tier 1 de 60 pb à 9,9% Fonds propres formés de 80% de fonds propres durs Un des plus hauts ratios tier 1 des banques françaises Ratio tier 1 Fonds propres T1 9,4% 9,3% 9,9% Md T2 T1 hybride Core T1 Total 31/12/2008 3,3 2,3 12,1 17,7 Core T1 8,9% 7,8% 7,8% 31/12/2007 4,3 0,7 15,2 20,2 16 T1 hybride 0,5% 1,5% 2,1% 31/12/ /01/ /01/2009 Pf : hors floor Pf : hors floor Plan français 2 ème tranche

17 2 Compte de résultat Evolution du produit net bancaire Banque de proximité - Natixis -51% M Produit net bancaire Charges d'exploitation Résultat brut d'exploitation (6 328) (5 908) Evolution du coût du risque Coût du risque (1 204) (485) Banque de proximité + 36% Résultat d'exploitation (236) Natixis X 7 Quote-part des sociétés mises en équivalence Gains ou pertes nets sur autres actifs Formation du résultat (contribution hors dividendes) Variation de valeur des écarts d'acquisition (324) - M 795 * Impôt Résultat net (139) (429) (337) Banque de proximité Activités fédérales Natixis GBP -144 Amortissement goodwill GBP après amortissement * avec dividendes -468 Intérêts minoritaires Résultat net part du groupe (40) (468) GBP : Groupe Banque Populaire Activités fédérales : activités de la BFBP et ses filiales de portage des immeubles, autres filiales du Groupe et de la BFBP ne contribuant pas au résultat de Natixis Amortissement goodwill : amortissement du goodwill de la BFI de Natixis (64) 1 055

18 2 Conclusion et perspectives Des résultats du Groupe Banque Populaire marqués par Natixis : Natixis : M Banque de proximité : M Organe central : 299 M (1) Une solidité financière confirmée avec un ratio Tier 1 porté à 9,9% avec la participation à la 2 ème tranche du plan français de soutien à l économie Une robustesse financière renforçant les atouts du Groupe Banque Populaire pour construire avec le Groupe Caisse d Epargne le deuxième groupe bancaire français composé de : Plus de collaborateurs 33,8 millions de clients dont 7 millions de sociétaires agences Epargne : 502 Md (2) Crédits : 351 Md (2) Fonds propres : 40 Md (2) 18 (1) Résultat social - (2) Chiffres 2007

19 Sommaire 1 Banque de proximité 2 Groupe Banque Populaire 3 Annexes 19

20 Banques régionales Plate-forme de distribution Foncia P P 23 P 24 Effectif P 25 Les Banques Populaires P 26 La Banque de proximité les Banques Populaires agrégées P 27 P 28 Particuliers P 29 à 31 Professionnels et entreprises P 32 à 33 Banque à distance P 34 Risques pondérés P 35 Evolution des taux P 36 20

21 3 Banques Régionales Un arrimage réussi dans un délai exemplaire : 1 ère migration informatique dès 2009 Transfert de la conservation titre et des moyens de paiement vers les filiales spécialisées du Groupe Toute la clientèle Particuliers et la quasi-totalité des professionnels et entreprises notés par la BFBP L intégration au plan d action commercial Groupe Contribution en M Produit net bancaire Charges d'exploitation Résultat brut d'exploitation Coût du risque Résultat d'exploitation Résultat net part du groupe 2S (151) Une mise à disposition rapide des produits du Groupe dont : La gestion patrimoniale et la monétique pour amplifier la relation avec la clientèle «particuliers» Une large gamme de produits dédiés aux «professionnels» et «entreprises» pour renforcer la capacité d accompagner leur développement Au 31/12/2008 Agences Particuliers Professionnels et entreprises Epargne gérée Crédits M M 21

22 3 Banques Régionales

23 3 Une plate-forme de distribution basée sur la proximité Une proximité géographique et relationnelle 4 ème réseau bancaire en France : agences conseillers clientèle dont : Particuliers : Gestion privée : 600 Professionnels : Entreprises : centres d affaires entreprises Un fort ancrage régional avec 18 Banques Populaires régionales 7 Banques régionales Conseillers clientèle une expertise dédiée Casden Banque Populaire au service du personnel de l éducation national, de la recherche et de la culture Crédit Coopératif banque de référence de l économie sociale Crédit Maritime Mutuel économie du littoral

24 3 Foncia Contribution en M Chiffre d affaires : +8% Un chiffre d affaires composé à 84% de revenus récurrents Croissance tirée par : La location La gestion locative La gestion de copropriétés et la continuation d une stratégie de croissance externe Pondération réduite des transactions dans les revenus Impact limité du recul des transactions immobilières Développement des synergies «Pass location» proposé par MA Banque pour le financement du premier loyer, le dépôt de garantie et les honoraires nouveaux dossiers mis en place Assurance multirisque habitation avec Natixis Assurances contrats souscrits Mise en place d un intranet pour faciliter les prescriptions croisées Lancement d un projet d implantations de points relais Foncia dans des agences Banque Populaire Produit net bancaire 526 Charges d'exploitation (486) Résultat brut d'exploitation 40 Coût du risque - Résultat d'exploitation 40 Quote part des sociétés mises en équivalence - Gains ou pertes nets sur autres actifs (0,1) Variation de valeur des écarts d'acquisition - Impôt 15 Résultat net 25 Intérêts minoritaires (0,7) Résultat net part du groupe 24 Chiffre d affaires par activité Copropriété Gestion locative 38% 30% 13% 16% 3% Location Divers Vente

25 3 Effectif Stabilisation des effectifs Banque de proximité Banques Populaires Banques Populaires régionales CASDEN Banque Populaire 461 Crédit Coopératif Banques Régionales Crédit Maritime Autres Total au 31/12/ CDI et CDD en équivalent temps plein

26 3 Les Banques Populaires 20 Banques Populaires 18 Banques Populaires régionales CASDEN Banque Populaire Crédit Coopératif B.P. du Nord Bred B.P. B.P. Rives de B.P. de l Ouest Paris Bred B.P. B.P. Lorraine Champagne B.P. d Alsace B.P. Atlantique B.P. Val de France B.P. Bourgogne Franche -Comté B.P. Centre Atlantique B.P. Massif Central B.P. Loire et Lyonnais B.P. des Alpes Martinique, Guadeloupe, Réunion (Bred B.P.) B.P. Sud-Ouest B.P. B.P Occitane B.P. du Sud B.P. Provençale B.P. et Corse Côte-d'Azur (Provençale et Corse) 26

27 3 Compte de résultat de la banque de proximité M Périmètre constant Produit net bancaire récurrent % - Volatilité IFRS * (87) 63 Produit net bancaire total % Charges d'exploitation (3 870) (3 658) +6% +2% Résultat brut d'exploitation % -16% Coût du risque (527) (388) Résultat d'exploitation % -27% Quote-part des sociétés mises en équivalence 10 8 Gains ou pertes nets sur autres actifs 1 63 Variation de valeur des écarts d'acquisition 1 - Impôt (349) (515) Résultat net % -25% Intérêts minoritaires (6) (9) Résultat net part du groupe % -25% Résultat net part du groupe hors volatilité IFRS % -11% * Volatilité IFRS : variations de juste valeur+épargne logement 27

28 3 Compte de résultat des Banques Populaires agrégées M Périmètre constant Produit net bancaire total % -5% Charges d'exploitation (3 802) Résultat brut d'exploitation Coût du risque (529) Résultat d'exploitation (3 658) % -16% (388) % -27% Quote part des sociétés mises en équivalence 10 8 Gains ou pertes nets sur autres actifs 2 63 Variation de valeur des écarts d'acquisition 1 - Impôt (329) (515) Résultat net % -25% Intérêts minoritaires (25) (9) Résultat net part du groupe % -25% CCI contribution à Natixis Quote part du résultat net à 20% 205 Profit de relution 25 Autres -27 Contribution comptable 203 Impôt sur dividendes CCI perçus -21 Contribution économique

29 3 Les particuliers (1/3) Assurance Assurance vie (encours) Md 2002//2008 : +82% 35,7 M TCAM : +10% 19,6 Collecte brute assurance vie //2008 : +50% TCAM : +7% /12/ /12/ Nombre de contrats prévoyance Nombre de contrats IARD millions 2,9 3,5 2003/2008 : +86% TCAM : +13% 3,9 4,4 4,9 5, /2008 : 46% - TCAM : 8% /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/

30 3 Les particuliers (2/3) Production de crédit Md 16,3 Consommation 3,4 Habitat 12,9 Crédit à l habitat et à la consommation 20,4 19,1 3,5 3,6 15,5 16,9 17,3 3,1 14,2 Production Taux de croissance annuel moyen Total +2% Habitat +3% Banques régionales non incluses Ressources Md Dépôts à vue Epargne Encours ressources bilantielles 2005/2008 : 23% - TCAM : 7% 52,5 54,8 58,0 11,7 40,8 12,4 13,2 42,4 45,0 64,4 14,8 49,6 Ressources Taux de croissance annuel moyen Total +7% Dépôts à vue +8% Epargne +7% 30 31/12/ /12/ /12/ /12/2008

31 3 Les particuliers (3/3) Cartes porteurs Cartes porteurs haut de gamme Nombre de cartes Nombre de cartes (Base /12/2004) milliers 2004//2008 : +10% TCAM : +2% //2008 : +74% TCAM : +12% /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/

32 3 Professionnels et entreprises (1/2) Prêts à la création d entreprises Part de marché nationale Banques Populaires 24% divers 2% 18% Crédit CIC Agricole 13% 3% Crédit du Nord 6% Caisses d Epargne 9% 9% LCL 6% 10% BNPParibas Crédit Mutuel Société Générale Cartes marché des professionnels Cartes professionnels milliers 174,1 2003/2008 : 97% - TCAM : 14% 290,6 257,1 215,6 321,5 342,4 Nombre de transactions ,0 millions ,8 millions ,8 millions ,2 millions 32 31/12/ /12/ /12/ /12/ /12/ /12/2008

33 3 Professionnels et entreprises (2/2) Contrats commerçants Nombre de contrats commerçants Transactions milliers millions 178,8 181,1 183,1 183,2 187,6 184, /2008 : 28% - TCAM : 6% /12/03. 31/12/04 31/12/05 31/12/06 31/12/07 31/12/ Entreprises Taux de pénétration (TNS Sofres 2007) Epargne salariale (nombre d entreprises) 35% 35% 2006//2008 : +24% 27% 23% 22% TCAM : +11% % 13% 13% 11% 11% 10% Crédit Agricole Groupe CIC 33 Banques Populaires Société Générale BNP Paribas Crédit Mutuel HSBC Groupe Crédit du Nord La Banque Postale LCL Caisse d Epargne

34 3 La Banque à distance Connexions internet - Relation Banque-Client Courtage en ligne Transactions en millions 21,4 21,1 Transactions en milliers 57,3 66,9 17,9 19,0 18,3 18,2 18,7 18,9 19,5 35,1 28,1 29,4 30,6 27,8 30,0 21,6 38,7 41,1 31,7 16,0 mars avril mai juin juil aout sept oct nov dec janv. Fev. mars avril mai juin juil. aout sept. oct. nov. dec. Pages consultées ,3 millions Comptes Nombre de contrats Cyberplus paiement (site web marchand) Transactions (milliiers) Nombre de DAG-GAB DAB-GAB S06 1S07 2S07 1S08 2S

35 3 Risques pondérés 209,5 Md 161,2 178,4 178,4 209,5 161,2 142,2 Banques Populaires et autres Crédit 112,8 126,2 Natixis Crédit 36,8 43,1 51,5 Marché autres 5,4 5,5 11,8 31/12/ /12/ /12/

36 3 Evolutions des taux 7 % 6 5 Euribor 6 mois CMS 10 ans er janvier 2008 au 31 décembre

37 Site web : Contacts : Annie de Paillette, Pierre Jouffrey, Terence de Cruz Tel : 33 (0)

17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats 2007. Conférence de presse 6 mars 2008

17/10/06 à la main dans le Masque. Groupe Banque Populaire. Résultats 2007. Conférence de presse 6 mars 2008 17/10/06 à la main dans le Masque Groupe Banque Populaire Résultats 2007 Conférence de presse 6 mars 2008 Avertissement L évolution des périmètres résultant de la création de Natixis conduit à une présentation

Plus en détail

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007

Présentation des résultats 2006. 15 mars 2007 Présentation des résultats 2006 15 mars 2007 Préambule Le intègre dans son périmètre la création de Natixis intervenue le 17 novembre. Les données financières présentées sont issues des comptes pro forma

Plus en détail

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013

7 mai 2013. Résultats du 1 er trimestre 2013 7 mai 2013 Résultats du 1 er trimestre 2013 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

Paris, le 31 juillet 2014

Paris, le 31 juillet 2014 Paris, le 31 juillet 2014 Groupe BPCE : 1 er semestre 2014 solide avec un résultat net part du groupe de 1,7 milliard d euros 1 en hausse de 10,4 % par rapport au 1 er semestre 2013 Bonne performance commerciale

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 25 février 2014 RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE Portée par ses activités de crédits, La Banque Postale poursuit son développement et enregistre des résultats

Plus en détail

CIC Activité commerciale toujours en croissance

CIC Activité commerciale toujours en croissance Paris, le 26 juillet 2012 COMMUNIQUE DE PRESSE CIC Activité commerciale toujours en croissance Résultats au 30 juin 2012(1) Résultats financiers - Produit net bancaire 2 228 M - Résultat brut d exploitation

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1)

Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) 16 mars 2011 Le groupe Crédit Mutuel en 2010 Un réseau proche de ses sociétaires-clients, au service des entreprises créatrices d emplois dans les régions (1) Résultat net total 3 026 M (+61 %) Résultat

Plus en détail

Une performance solide, un bilan renforcé

Une performance solide, un bilan renforcé 5 mars 2014 Le groupe Crédit Mutuel en 2013 1 Une performance solide, un bilan renforcé Un résultat net (2 651 M, soit + 23,3 %), destiné principalement à être réinvesti dans le groupe, au service de ses

Plus en détail

Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité

Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité Paris, le 19 février 2014 Groupe BPCE : résultats de l année 2013 et du 4 e trimestre 2013 Solides performances du Groupe BPCE, avec un profil de risque restant modéré et une forte amélioration de la solvabilité

Plus en détail

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * *

Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 * * * Communiqué de presse Paris, le 14 décembre 2011 Le Crédit Agricole relève les défis Il s appuie sur le leadership de ses banques de proximité et des métiers qui leur sont associés Il renforce sa solidité

Plus en détail

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN

BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN 7 OCTOBRE 2013 RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY BÂTIR LA BANQUE DE DEMAIN CHAPITRE 1 UN MODÈLE DE BANQUE UNIVERSELLE ORIENTÉ CLIENT RENCONTRE ACTIONNAIRES ANNECY UN ACTEUR BANCAIRE DE PREMIER PLAN 32 millions

Plus en détail

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II

25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II 25 / 06 / 2008 APPLICATION DE LA RÉFORME BÂLE II Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie de la Société Générale.

Plus en détail

STRATEGIE ET CHIFFRES CLES

STRATEGIE ET CHIFFRES CLES GROUPE SOCIETE GENERALE STRATEGIE ET CHIFFRES CLES Frédéric OUDEA Directeur Financier du Groupe 2 Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs

Plus en détail

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE

RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 24 mars 2008 RÉSULTATS 2008 - PERSPECTIVES 2009 DE LA BANQUE POSTALE En 2008, La Banque Postale a confirmé sa place unique et singulière sur le marché de la banque de détail

Plus en détail

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013

Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Quelles sont les banques de détail françaises les plus performantes? 110 établissements à la loupe. Octobre 2013 Sommaire Le Top 15.... 3 Les évolutions récentes... 7 Evolution du PNB... 12 Les résultats

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Groupe BPCE : résultats annuels 2012

Groupe BPCE : résultats annuels 2012 Paris, le 17 février 2013 Groupe BPCE : résultats annuels 2012 Opération de simplification de la structure du groupe : projet de rachat par les Banques Populaires et les Caisses d Epargne, pour 12,1 milliards

Plus en détail

CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux

CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Autumn Conference Cheuvreux CREDIT AGRICOLE S.A. Georges Pauget Directeur général Autumn Conference Cheuvreux 24 Septembre 2008 1 2 Avertissement Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies

Plus en détail

Résultats au 30 juin 2013

Résultats au 30 juin 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 31 juillet 2013 Résultats au 30 juin 2013 Activité commerciale en croissance Résultats financiers * Produit net bancaire 2 298 M + 3 % Résultat brut d exploitation 760 M

Plus en détail

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2013. Avril 2014

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2013. Avril 2014 Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2013 Avril 2014 Avertissement Ce document peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie du Crédit Mutuel

Plus en détail

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité

Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 9 septembre 2010 Grâce à son dynamisme et à sa solidité, La Banque Postale conforte son développement et sa profitabilité Au 30 juin 2010 : PNB consolidé : 2 640 millions

Plus en détail

VISUEL. Réunion avec les actionnaires à Marseille le 22 mars 2010

VISUEL. Réunion avec les actionnaires à Marseille le 22 mars 2010 VISUEL Réunion avec les actionnaires à Marseille le 22 mars 2010 22 mars 2010 Natixis et ses actionnaires : dialogue avec les actionnaires individuels Un Club des actionnaires de 20 000 membres Un Comité

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 12/07/2013 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Version du 10 juillet 2013 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015

Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 02/09/2015 1 Liste des référents AERAS des établissements de crédit Mise à jour au 28 août 2015 AXA BANQUE 01 55 12 83 67/82 68 BAIL ENTREPRISES 02 98 34 43 37 BANCO BPI - Succursale France 01 44 50 33

Plus en détail

%)2&()'& */&!3/3" )44%%&1% 5/3&!3/"

%)2&()'& */&!3/3 )44%%&1% 5/3&!3/ " #$ %&'()' *+ *," #$ -&))&. /," &(%#&&(&&&&$ 01% %& +/+& /," %)2&()'& */& 3/3" )44%%&1% 5/3& 3/" )&1&6(7%1'))(1&-&8&&&1 7'%9&':'/))&&)&&)'&)%&1&-& --/)) -( ';%( &'& %4&< =/' (&'&'%&%')4&&/(('&& %&/ '&

Plus en détail

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe

Rapport Annuel 2010. Présentation du Groupe CMNE. 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants. 8 Organigramme financier. 9 Organisation du Groupe Rapport Annuel 2010 2 Sommaire Rapport Annuel 2010 Présentation du Groupe CMNE 5 Éditorial 6 Profil, Chiffres clés et Faits marquants 7 Implantation 8 Organigramme financier 9 Organisation du Groupe Rapport

Plus en détail

10 février 2015. Présentation des résultats annuels 2014

10 février 2015. Présentation des résultats annuels 2014 10 février 2015 Présentation des résultats annuels 2014 Activité 2014 Bertrand CHEVALLIER Directeur Général Adjoint Présentation des résultats annuels 2014 du Crédit Agricole d Ile-de-France - 10 février

Plus en détail

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable

Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable Paris, le 17 mars 2011 Engagement 2014 : une ambition forte et sereine, une croissance organique rentable * Crédit Agricole S.A : premier groupe bancaire français à publier un plan stratégique en environnement

Plus en détail

Performance des résultats et solidité renforcée

Performance des résultats et solidité renforcée 4 mars 2015 Le groupe Crédit Mutuel en 2014 1 Performance des résultats et solidité renforcée Un résultat net de 3 027 M (soit + 11,4 %) permettant de renforcer la structure financière du Crédit Mutuel

Plus en détail

AXA Réunion d information

AXA Réunion d information AXA Réunion d information Toulouse 8 décembre 2009 Christian Rabeau Directeur de la Gestion AXA Investment Managers Paris 1 1 Avertissement Certaines déclarations figurant dans cette présentation contiennent

Plus en détail

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Carte d'identité Juillet 2012 BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS 2 PROFIL NATIXIS, AU CŒUR DU GROUPE BPCE Natixis est la banque de financement, de gestion

Plus en détail

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013

GROUPAMA Résultats annuels 2012. Présentation presse & analystes 21 février 2013 GROUPAMA Résultats annuels 2012 Présentation presse & analystes 21 février 2013 Introduction 2 «Je serai attentif à faire vivre un mutualisme moderne : qui s appuie sur un modèle d engagement et de responsabilité

Plus en détail

Deuxième actualisation du document de référence 2013 déposée auprès de l Autorité des marchés financiers le 13 août 2014

Deuxième actualisation du document de référence 2013 déposée auprès de l Autorité des marchés financiers le 13 août 2014 Deuxième actualisation du document de référence 2013 déposée auprès de l Autorité des marchés financiers le 13 août 2014 Document de référence 2013 déposé auprès de l Autorité des marchés financiers le

Plus en détail

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020

ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Jean-Louis DELPÉRIÉ Directeur ENJEUX ET PERSPECTIVES DU MODÈLE DE BANCASSURANCE NON-VIE À L AUNE DES ANNÉES 2020 Antoine FOURNIER Directeur LES DEUX DERNIÈRES DÉCENNIES ONT VU L ÉMERGENCE EN FRANCE DES

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats premier semestre 2013. Septembre 2013

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats premier semestre 2013. Septembre 2013 Groupe Crédit Mutuel Arkéa Septembre 2013 Avertissement Ce document peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie du Crédit Mutuel Arkéa. Ces projections

Plus en détail

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009

Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Paris, le 27 août 2009 Bonne tenue de l activité au premier semestre 2009 Croissance organique hors essence et effet calendaire de +1,3% Quasi-stabilité de la marge d EBITDA en organique Résistance des

Plus en détail

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS NATIXIS EN BREF 2 e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS l expertise financière au service des clients l expertise financière au service des clients Une

Plus en détail

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group

Excellente performance au premier semestre 2011 pour Sopra Group Communiqué de Presse Contacts Relations Investisseurs : Kathleen Clark Bracco +33 (0)1 40 67 29 61 kbraccoclark@sopragroup.com Relations Presse : Virginie Legoupil +33 (0)1 40 67 29 41 vlegoupil@sopragroup.com

Plus en détail

Présentation CA T3 2012

Présentation CA T3 2012 www.gfi.fr Présentation CA T3 2012 25/10/2012 Titre de la présentation 1 Sommaire i. Chiffres d affaires du T3 et perspectives 2012 ii. iii. iv. Point sur la stratégie M&A Focus sur les dernières acquisitions

Plus en détail

Résultats annuels 2013

Résultats annuels 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE Boulogne-Billancourt, le 6 février 2014 Résultats annuels 2013 Boursorama leader de la banque en ligne en France Impact des dépréciations exceptionnelles PNB 2013 : 207,8 millions

Plus en détail

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10%

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Points clés Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Des résultats solides Produit net bancaire : 200 MEur (+1% à périmètre et change

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008

FAITS MARQUANTS DU 1 er TRIMESTRE 2008 SOMMAIRE Faits marquants du 1 er trimestre 2008 2 Analyse de la production Locindus au 31 mars 2008 3 Analyse des activités 4 Analyse des comptes de résultats 5 Finance et trésorerie 7 Comptes consolidés

Plus en détail

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012

Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Performance des grands groupes bancaires français au 31 mars 2012 Mercredi 16 mai 2012 Sommaire : Introduction > Un premier trimestre 2012 impacté par des éléments exceptionnels > Une dynamique commerciale

Plus en détail

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012

La Banque Postale, nouvel acteur du financement local. Avril 2012 La Banque Postale, nouvel acteur du financement local Avril 2012 Sommaire 1. La Banque Postale, une banque pas comme les autres 2. au service des territoires 3. Le financement, une nouvelle étape au service

Plus en détail

Comment évaluer une banque?

Comment évaluer une banque? Comment évaluer une banque? L évaluation d une banque est basée sur les mêmes principes généraux que n importe quelle autre entreprise : une banque vaut les flux qu elle est susceptible de rapporter dans

Plus en détail

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne

Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013. Résultats du groupe Caisse des Dépôts. Résultat du fonds d épargne Paris, le 3 avril 2014 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats du groupe Caisse des Dépôts en 2013 Résultats du groupe Caisse des Dépôts Résultat net part du Groupe... 2,137 Md Résultat récurrent... 1,35 Md Résultat

Plus en détail

HAUSSE DES REVENUS DES METIERS CŒURS PROGRESSION DES RESULTATS (1) UNE STRUCTURE FINANCIERE SIGNIFICATIVEMENT RENFORCEE

HAUSSE DES REVENUS DES METIERS CŒURS PROGRESSION DES RESULTATS (1) UNE STRUCTURE FINANCIERE SIGNIFICATIVEMENT RENFORCEE Paris, le 19 février 2014 2/2 De bons résultats portés par le dynamisme de nos trois métiers, les premières étapes du Plan Stratégique sont engagées HAUSSE DES REVENUS DES METIERS CŒURS PNB des métiers

Plus en détail

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E

C O M M U N I Q U É D E P R E S S E C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Information réglementée* Bruxelles, Paris, 13 mai 2009 7h00 Résultat net de EUR 251 millions au 1 er trimestre 2009 Ratio Tier 1 de 10,7 % et core Tier 1 de 9,8 % Faits

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 7 bis du 15 septembre 2006 C2006-66 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 13 juillet

Plus en détail

L assurance française : le bilan de l année 2012

L assurance française : le bilan de l année 2012 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 L assurance française : le bilan de l année 2012 1 2 L environnement économique et financier : accalmie et incertitude Le bilan d activité : résistance

Plus en détail

Financer son propre logement

Financer son propre logement Financer son propre logement Plan de la présentation : fonds propres fonds propres Page 2 Comment devenir Quelles sont les étapes du d un logement? fonds propres 1. Etablissement d un budget (quel loyer

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

La virtualisation des serveurs, élément facilitateur de la relocalisation d'un DataCenter : retour d'expérience i-bp CRIP Toulouse

La virtualisation des serveurs, élément facilitateur de la relocalisation d'un DataCenter : retour d'expérience i-bp CRIP Toulouse La virtualisation des serveurs, élément facilitateur de la relocalisation d'un DataCenter : retour d'expérience i-bp CRIP Toulouse Avril 2013 Présentation i-bp Le projet OPAL Le projet ALBIREO Projet de

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2011 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE ET RAPPORT FINANCIER ANNUEL Sommaire 1 PRÉSENTATION DU GROUPE BPCE 3 1.1 Présentation du Groupe BPCE 4 1.2 Historique 5 1.3 Organisation du Groupe BPCE 6 1.4 Chiffres clés 2011

Plus en détail

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012

06 juin 2012. Réunion SFAF. Présentation des résultats annuels 2011/12. clos le 31 mars 2012 Réunion SFAF Présentation des résultats annuels 2011/12 clos le 31 mars 2012 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité de l'exercice 2011/12 3. Résultats financiers 2011/12 4. Alturia

Plus en détail

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire

Une ETI* coopérative. 1 er. en Banque, Assurances et Immobilier. * Entreprise de Taille Intermédiaire * Entreprise de Taille Intermédiaire Une ETI* coopérative en Banque, Assurances et Immobilier 1 er PARTENAIRE DE L ÉCONOMIE DÉPARTEMENTALE LES CHIFFRES CLÉS 2014 UNE ETI COOPÉRATIVE actrice EN BANQUE,

Plus en détail

Une banque engagée et responsable

Une banque engagée et responsable Une banque engagée et responsable Chiffres clés juin 2014 www.bmci.ma C hiffres clés au 30 juin 2014 Un résultat avant impôt du premier semestre 2014 en progression par rapport au second semestre 2013

Plus en détail

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives

La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Communiqué de presse Le 26 mai 2015 La Banque Populaire des Alpes : une Banque utile & innovante toujours plus engagée pour ses territoires! Résultats 2014 & perspectives Des résultats financiers en progression

Plus en détail

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture

Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture Communiqué de presse Rennes, le 18 avril 2014 Banque Populaire de l Ouest : des résultats 2013 de bonne facture En 2013, la Banque Populaire de l Ouest a injecté 1,5 milliard de nouveaux financements dans

Plus en détail

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives

Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives Marchés immobiliers : conjoncture et perspectives CB Richard Ellis 16 septembre 2008 Contexte économique Environnement international o L économie mondiale tourne au ralenti (incertitudes financières, inflation,

Plus en détail

Sommaire. Participations financières 61 Les services immobiliers 63 Poste client et capital-investissement

Sommaire. Participations financières 61 Les services immobiliers 63 Poste client et capital-investissement Sommaire L essentiel 6 Le groupe en bref 7 Message du président du conseil de surveillance 8 Message du président du directoire 10 Chiffres clés 2009 12 Stratégie du Groupe BPCE 18 Les Banques Populaires

Plus en détail

Techniques bancaires 2015/2016. 6 e édition. > L environnement bancaire > Produits d épargne > Marchés financiers > Fiscalité > Crédits

Techniques bancaires 2015/2016. 6 e édition. > L environnement bancaire > Produits d épargne > Marchés financiers > Fiscalité > Crédits Philippe Monnier Sandrine Mahier-Lefrançois Techniques bancaires 2015/2016 > L environnement bancaire > Produits d épargne > Marchés financiers > Fiscalité > Crédits 6 e édition Compléments en ligne Comment

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL DE CENTRE LOIRE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM Centre Loire dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Résultats du 1 er trimestre 2015. 6 mai 2015

Résultats du 1 er trimestre 2015. 6 mai 2015 Résultats du 1 er trimestre 2015 6 mai 2015 AVERTISSEMENT Cette présentation peut comporter des informations prospectives du Groupe, fournies au titre de l information sur les tendances. Ces données ne

Plus en détail

Table des matières. Chapitre 1

Table des matières. Chapitre 1 Table des matières Chapitre 1 Les objectifs de la planification financière et les objectifs de placement 1 Les objectifs de la planification financière personnelle 1 Premier objectif: atteindre un certain

Plus en détail

Premier banquier de l immobilier

Premier banquier de l immobilier Premier banquier de l immobilier 2 e groupe bancaire en France 2e banque des particuliers 2e banque principale 2e pour les crédits immobiliers 2e pour l'épargne 1ère banque des PME 2e banque des professionnels

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-172 du 29 novembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Crédit Foncier et Communal d Alsace et de Lorraine Banque par la société Crédit Mutuel

Plus en détail

Groupe Crédit Agricole* Résultat net part du Groupe : 700 millions d'euros (+ 5,6 % / T2-09 ; - 23,9 % / T3-08)

Groupe Crédit Agricole* Résultat net part du Groupe : 700 millions d'euros (+ 5,6 % / T2-09 ; - 23,9 % / T3-08) Paris, le 10 novembre 2009 Groupe Crédit Agricole* 3 ème trimestre 2009 Résultat net part du Groupe : 700 millions d'euros (+ 5,6 % / T2-09 ; - 23,9 % / T3-08) 9 mois 2009 Résultat net part du Groupe :

Plus en détail

2 octobre 2006. Résultats semestriels 2006

2 octobre 2006. Résultats semestriels 2006 2 octobre 2006 Résultats semestriels 2006 Sommaire 1 2 3 4 5 6 Un Groupe en mouvement Résultats semestriels 2006 du Groupe Caisse d Epargne La banque commerciale La banque d investissement Les Caisses

Plus en détail

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs

Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs Une gamme complète de solutions d investissement et de services à destination des investisseurs LA FRANCAISE GLOBAL INVESTMENT SOLUTIONS La Française GIS est une des 3 entités du Groupe La Française et

Plus en détail

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net

Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Paris, le 31 juillet 2015 Résultats semestriels 2015 Forte amélioration du résultat net Un chiffre d affaires en hausse de +0,9% à 9,3 milliards d euros Développement ciblé en France Croissance à l international

Plus en détail

Les atouts de Sélection 1818 pour accompagner vos clients. Marseille 9 octobre 2013

Les atouts de Sélection 1818 pour accompagner vos clients. Marseille 9 octobre 2013 Les atouts de Sélection 1818 pour accompagner vos clients Sommaire 1. Présentation de Sélection 1818 2. Les expertises 3. L offre globale 4. L offre bancaire 5. L offre assurance 6. L offre Luxembourgeoise

Plus en détail

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M

Chiffre d affaires 2014 pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Communiqué de presse Chiffre d affaires pro forma : 3 370,1 M Résultat Net Part du Groupe pro forma : 92,8 M Paris, le 19 mars 2015 Le Conseil d administration du Groupe Sopra Steria, réuni le 17 mars

Plus en détail

Un compte d activité de la banque de détail en France?

Un compte d activité de la banque de détail en France? Suites du rapport«lignes de métiers bancaires» Un compte d activité de la banque de détail en France? Emilie Crété, Direction Générale des Statistiques/SESOF BANQUE DE FRANCE 1 Plan I. Contexte II. Exploitation

Plus en détail

Décision n 12-DCC-163 du 29 novembre 2012 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Natixis Financement par le groupe BPCE

Décision n 12-DCC-163 du 29 novembre 2012 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Natixis Financement par le groupe BPCE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 12-DCC-163 du 29 novembre 2012 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Natixis Financement par le groupe BPCE L Autorité de la concurrence, Vu le dossier

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2012. Avril 2013

Groupe Crédit Mutuel Arkéa Résultats annuels 2012. Avril 2013 Groupe Crédit Mutuel Arkéa Avril 2013 Avertissement Ce document peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs aux objectifs et à la stratégie du Crédit Mutuel Arkéa. Ces projections

Plus en détail

La Banque Postale propose aux collectivités locales une nouvelle offre de crédit court terme

La Banque Postale propose aux collectivités locales une nouvelle offre de crédit court terme COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 20 juin 2012 La Banque Postale propose aux collectivités locales une nouvelle offre de crédit court terme Acteur engagé avec La Poste dans le développement des territoires,

Plus en détail

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC

Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-128 du 30 septembre 2010 relative à la prise de contrôle exclusif de Sodelem par le CIC L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé complet

Plus en détail

RÉSULTATS ANNUELS 2014

RÉSULTATS ANNUELS 2014 RÉSULTATS ANNUELS 2014 Chiffre d affaires de 48,5 Mds, en progression organique de + 4,7 % En France : - Fin du cycle de repositionnement tarifaire des enseignes discount (Géant et Leader Price) - Développement

Plus en détail

De bonnes performances

De bonnes performances BANQUE DE grande clientèle / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS De bonnes performances en 2012 Dans un contexte chahuté, Natixis a gardé le cap en 2012. Elle a poursuivi la réduction de son profil

Plus en détail

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5

21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com. C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 21 ème Observatoire des Taux meilleurtaux.com C O N F É R E N C E D E P R E S S E 3 f é v r i e r 2 0 1 5 I TAUX AU PLUS BAS : et si ça continuait? II RENEGOCIATION DE CREDITS : les règles du jeu changent

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 6 bis du 28 juin 2007 C2007-08 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l industrie du 26 mars 2007,

Plus en détail

2. LES CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ FRANÇAIS DU CRÉDIT RENOUVELABLE

2. LES CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ FRANÇAIS DU CRÉDIT RENOUVELABLE 2. LES CARACTÉRISTIQUES DU MARCHÉ FRANÇAIS DU CRÉDIT RENOUVELABLE 2.1. Le marché du crédit renouvelable en France 2.1.1. Le crédit à la consommation en France En ce qui concerne la composition de l encours

Plus en détail

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013

Banque Zag. Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation. 31 décembre 2013 Banque Zag Troisième pilier de Bâle II et III Exigences de divulgation 31 décembre 2013 Le présent document présente les informations au titre du troisième pilier que la Banque Zag (la «Banque») doit communiquer

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1

RESULTATS ANNUELS 2013. IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair 1 Bruxelles, 27 mars 2014 17h40 Information réglementée COMMUNIQUÉ DE PRESSE RESULTATS ANNUELS 2013 IMMOBEL annonce un résultat en léger bénéfice, malgré le report début 2014 de la vente du projet Belair

Plus en détail

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT

Europimmo LFP. SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT LFP Europimmo SCPI d entreprise, immobilier européen AVERTISSEMENT Les parts de SCPI sont des supports de placement à long terme et doivent être acquises dans une optique de diversification de votre patrimoine.

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 4 bis du 7 mai 2008 C2008-8 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 12 mars 2008, aux

Plus en détail

«Croissance organique et externe soutenue, Rentabilité accrue»

«Croissance organique et externe soutenue, Rentabilité accrue» PRÉSENTATION DES RÉSULTATS AU 30 JUIN 2010 «Croissance organique et externe soutenue, Rentabilité accrue» Attijariwafa bank - Résultats au 30 juin 2010 1 Sommaire Conjoncture macro-économique et financière

Plus en détail

Les caractéristiques du secteur bancaire français

Les caractéristiques du secteur bancaire français Les caractéristiques du secteur bancaire français Fiche 1 Objectifs Découvrir le poids du secteur bancaire en France et ses intervenants Prérequis Aucun Mots-clefs Produit intérieur brut (PIB), organismes

Plus en détail

Comptes consolidés résumés non audités

Comptes consolidés résumés non audités Comptes consolidés résumés non audités Au SOMMAIRE ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS... 3 Bilan consolidé... 3 Compte de résultat consolidé... 5 Autres éléments du résultat global consolidé... 6 Tableau de variation

Plus en détail

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21%

Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Communiqué de presse Saint-Denis, le 12 mai 2015 Résultats financiers du 1 er trimestre 2015 Numericable-SFR retrouve le chemin de la croissance avec un EBITDA en hausse de 21% Leader sur le marché de

Plus en détail

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE

CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE CAISSE REGIONALE DU CREDIT AGRICOLE MUTUEL D AQUITAINE Eléments d appréciation du prix de rachat des CCI émis par la CRCAM d Aquitaine dans le cadre de l approbation par l'assemblée générale des sociétaires,

Plus en détail

Des envies d emménager plein la tête?

Des envies d emménager plein la tête? Solutions Acquisition MGEN Solutions Acquisition MGEN Pour en savoir plus contactez-nous au 36 76 Coût d un appel local depuis un poste fixe, hors coût opérateur, seulement pour la métropole. Consultez

Plus en détail