Affaire Le Roux vs Packard Bell : la clause de retour de la machine déclarée abusive

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Affaire Le Roux vs Packard Bell : la clause de retour de la machine déclarée abusive"

Transcription

1 Affaire Le Roux vs Packard Bell : la clause de retour de la machine déclarée abusive Sommaire 1. Rappel des faits. 2. L objet du litige. 3. Solution retenue par le juge et critique des motifs adoptés. a. Sur l exercice de la faculté de rétractation. b. Sur le défaut d information préalable du prix des logiciels préinstallés. c. Sur la vérification de l existence de clauses abusives. 4. Portée de la décision. Affaire Packard Bell du 4 juin 2009 : le juge déclare abusive la clause imposant le retour de la machine. Le 4 juin 2009, la juridiction de proximité de NANCY a rendu une décision intéressante, consacrant un peu plus les droits des consommateurs (et ce malgré les résistances dont certains commentateurs peuvent faire preuve) face aux pratiques déloyales des constructeurs. Dans cette décision, le juge déclare abusive la clause de la convention de «remboursement» imposée par le constructeur qui oblige le consommateur à renvoyer son ordinateur dans ses ateliers, sans qu aucun dédommagement ne soit prévu en contrepartie. 1. Rappel des faits. Monsieur LE ROUX a fait l acquisition, auprès d un site de commerce en ligne, d un ordinateur portable de marque PACKARD BELL dont les caractéristiques correspondaient exactement à ses besoins, tant sur le choix de la marque que des composants, mais qui était préinstallé d un système d exploitation Microsoft Vista Familiale Basique (ci-après, le «SE»).

2 Le site marchand ne vendant aucun autre ordinateur de cette marque, doté de caractéristiques matérielles identiques, mais dépourvu de système d exploitation, Monsieur LE ROUX n a eu d autre choix que de l acheter avec la licence d utilisation de ce système d exploitation. Au premier démarrage de l ordinateur, le contrat de licence du SE (dit «CLUF» ou Contrat de Licence Utilisateur Final) s est affiché pour la première fois devant les yeux de Monsieur LE ROUX, en lui indiquant que s il ne souhaitait pas l utiliser, il pouvait en demander le remboursement auprès du constructeur, ce qu il a fait. En réponse, la société PACKARD BELL lui a indiqué que la «procédure de remboursement» impliquait le renvoi de l ordinateur à ses ateliers pendant un délai maximum de 5 jours et qu elle prenait à sa charge le montant des frais de transport. En retour, Monsieur LE ROUX a demandé au constructeur de lui faire une autre proposition n impliquant pas le retour de la machine qu il estimait abusif.> Mais le constructeur n a jamais fait d autre offre, contraignant ainsi Monsieur LE ROUX à saisir le juge de proximité de NANCY pour qu il soit statué sur ces points. 2. L objet du litige. Monsieur LE ROUX a soutenu que l ensemble de la procédure de remboursement imposée par le constructeur était abusive au regard des articles L et R du Code de la consommation, faisant valoir : qu il n avait jamais été informé, préalablement à la vente, des termes des licences du système d exploitation et des autres logiciels préinstallés pas plus que de leurs prix ; que compte tenu de l absence d indication relative au montant du remboursement des logiciels et de l obligation de renvoyer le matériel chez le constructeur, cette procédure apparaissait comme totalement dissuasive pour le consommateur, confinant à un déséquilibre significatif à son détriment ; que le retour de la machine demandé par le constructeur n était en réalité pas nécessaire ; que l opération allait aboutir à un formatage complet de son disque dur et l effacement corrélatif de ses données personnelles, ce qu il ne pouvait accepter ; et enfin que le montant proposé par le constructeur au titre d un prétendu remboursement n en était pas un en réalité, puisqu on ignorait le prix des logiciels préinstallés. Il a demandé au juge de proximité la condamnation de la société PACKARD BELL à lui payer : 100 au titre du remboursement de la licence du système d exploitation Windows ; 30 au titre du remboursement des autres logiciels ; 500 sur le fondement des dispositions de l article 700 du Code de procédure civile, outre les entiers dépens (il s agit, pour simplifier, des frais de justice). En réponse, la société PACKARD BELL a prétendu : que Monsieur LE ROUX avait choisi son ordinateur comportant des logiciels préinstallés en connaissance de cause et qu il ne pouvait donc se montrer insatisfait de son achat, sauf à faire usage de son droit de rétractation si le produit ne lui convenait pas ; que Monsieur LE ROUX n avait jamais respecté la procédure de remboursement qui, selon elle, n était ni abusive ni contraignante ; que «Monsieur LE ROUX n a jamais indiqué sa volonté d acquérir un ordinateur ne comportant pas de logiciels préinstallés et que c est au contraire en connaissance de cause qu il a acquis ce type d ordinateur. En effet, elle [la société PACKARD BELL] précise que le

3 site de la société RUE DU COMMERCE propose à la vente des ordinateurs en kit ne comportant pas de logiciels préinstallés», argument auquel nous répondrons un peu plus tard dans notre commentaire. Elle a donc demandé que Monsieur LE ROUX soit débouté de toutes ses demandes. 3. Solution retenue par le juge et critique des motifs adoptés. a. Sur l exercice de la faculté de rétractation. L article L du Code de la consommation offre au consommateur qui fait un achat par un moyen de communication à distance (ici, internet), la possibilité de se rétracter dans les 7 jours suivant son achat si le produit ne lui convient pas. Cet argument a été balayé par le juge, qui a rappelé que Monsieur LE ROUX n a jamais souhaité renvoyer son ordinateur et qu il voulait, au contraire, le conserver sans ses logiciels préinstallés. Il était donc normal que Monsieur LE ROUX n utilise pas cette faculté de rétractation. b. Sur le défaut d information préalable du prix des logiciels préinstallés. Le juge rappelle que l article 7 de l arrêté du 3 décembre 1987 fait obligation au professionnel d indiquer le prix du lot et surtout celui des produits composant individuellement ce lot. En l espèce, bien que PACKARD BELL ait expressément reconnu ne pas avoir respecté cette obligation, le juge en a déduit : «que ce manquement ne saurait donner un caractère abusif à la procédure de remboursement et la juridiction ne saurait en tirer la moindre conséquence dans la mesure où Monsieur LE ROUX ne sollicite pas la résolution de la vente de l ordinateur.» Cette motivation est pour le moins surprenante. En effet, il n y avait nullement besoin d avoir recours à la notion de résolution de la vente pour apprécier l obligation de remboursement, puisque cette obligation résulte du contrat de licence (Utilisateur Final, dit «CLUF»). La question centrale était donc celle du respect par le constructeur, de ses obligations contractuelles, conformément au droit commun des contrats de l article 1134 du Code civil. Par ailleurs, en l absence de toute information sur le prix des logiciels préinstallés préalablement à la vente, le consommateur ne peut pas vérifier si le montant proposé par le constructeur dans le cadre de la procédure de «remboursement» est bien un remboursement au sens propre du terme! En pratique, on sait pertinemment que non, le constructeur conservant pour lui la marge résultant de la différence entre le prix qu il a négocié avec l éditeur du système d exploitation et le prix auquel il a vendu ce même système d exploitation au consommateur Le corollaire du remboursement étant l information préalable du consommateur sur le prix des logiciels préinstallés, le juge aurait dû relever qu en ne respectant pas son obligation d information préalable, il ne pouvait exister aucun «remboursement». Dès lors, la clause qui impose au consommateur un tarif forfaitaire unique à titre de «remboursement», alors qu il s agit plus d un dédommagement, devait être déclarée abusive. Cette absence d information engendre un déséquilibre significatif entre les droits et obligations des parties au contrat que sanctionne précisément l article L du Code de la consommation. c. Sur la vérification de l existence de clauses abusives. Le juge a ensuite vérifié que les parties n étaient pas liées par des contrats dont les clauses seraient abusives et rappelle le principe à cet égard, posé par l article R du Code de la consommation,

4 qui dispose notamment que : «Dans les contrats conclus entre des professionnels et des non-professionnels ou des consommateurs, sont de manière irréfragable [on ne peut pas en rapporter la preuve contraire] présumées abusives, au sens des dispositions du premier et du troisième alinéas de l article L et dès lors interdites, les clauses ayant pour objet ou pour effet de : 1 Constater l adhésion du non-professionnel ou du consommateur à des clauses qui ne figurent pas dans l écrit qu il accepte ou qui sont reprises dans un autre document auquel il n est pas fait expressément référence lors de la conclusion du contrat et dont il n a pas eu connaissance avant sa conclusion [ ].» Deux contrats étaient donc susceptibles d être passés au crible : d abord, le CLUF (Contrat de Licence Utilisateur Final) du système d exploitation (SE) préinstallé Windows, qui permet précisément au consommateur de se le faire rembourser, et ensuite le contrat de remboursement lui-même puisque le constructeur impose au consommateur de s y conformer pour pouvoir bénéficier d un remboursement. Cependant, pour vérifier si le CLUF est opposable au consommateur, le juge a d abord dû répondre à l argument allégué par PACKARD BELL selon lequel Monsieur LE ROUX pouvait librement choisir un ordinateur dépourvu de système d exploitation Windows. Sur ce point, le juge a précisé que Monsieur LE ROUX avait démontré, pièces à l appui, que le site ne vendait aucun ordinateur dépourvu de système d exploitation préinstallé et que «Ainsi, si Monsieur LE ROUX souhaitait faire l acquisition d un ordinateur portable, il n avait d autre choix que d acheter un ordinateur portable muni de logiciels préinstallés et de se soumettre à la procédure de remboursement s il ne souhaitait pas adhérer au CLUF». La motivation est limpide. Cette question de l opposabilité du CLUF étant résolue, le juge a examiné les deux contrats. S agissant du CLUF : le juge a relevé que si Monsieur LE ROUX n avait effectivement bénéficié d aucune information sur l existence de ce contrat avant la vente et qu il s agissait bien d un nouveau contrat entre lui et le fabricant (il apparaît au premier démarrage du SE Windows et à chaque démarrage, tant que vous ne l avez pas accepté), ses clauses offraient cependant à Monsieur LE ROUX la «liberté d y adhérer ou de ne pas y adhérer». Ce choix rend donc inapplicables les dispositions de l article R du Code de la consommation. Reste donc au constructeur à s exécuter et à rembourser le consommateur qui ne souhaite pas utiliser le système d exploitation. S agissant de la procédure de remboursement imposée par le constructeur : il s agit également d un contrat que le consommateur découvre lorsqu il demande à être remboursé. Le juge a estimé que cette procédure engendrait un déséquilibre au détriment du consommateur au sens des dispositions de l article L du Code de la consommation : En premier lieu, il retient que l immobilisation de l ordinateur, ne serait-ce que pendant quelques jours seulement, sans qu aucune contrepartie ne soit prévue au contrat, constitue un «trouble de jouissance incontestable» de nature à caractériser le déséquilibre recherché, et cela en dépit du fait qu il estime que la procédure n était «ni coûteuse ni particulièrement longue», puisque les frais d envoi et réexpédition de l ordinateur étaient pris en charge par le constructeur et que l immobilisation de la machine ne durait que 5 jours. La clause est donc réputée non écrite par le juge. En second lieu et en ce qui concerne le montant du remboursement des licences, le juge rejette la demande de Monsieur LE ROUX au titre des logiciels complémentaires

5 préinstallés dans la mesure où il ne s agissait que de versions d essai, gratuites. Pour le montant du remboursement du système d exploitation, deux conceptions s opposent : le prix public OEM (ici, 99,95 ) et le prix obtenu par le constructeur auprès de Microsoft. Seulement, le constructeur ne souhaite pas révéler le prix qu il paye le SE auprès de Microsoft, pas plus qu il ne veut dire à quel prix il le vend aux consommateurs Cependant, le juge note que les deux parties s accordent à reconnaître que «la valeur du logiciel représente entre 10 et 25 % du prix d un ensemble informatique» et c est pourquoi il condamne PACKARD BELL à payer à Monsieur LE ROUX la somme de 100 au lieu des 40 initialement prévus aux termes de la procédure de remboursement. 4. Portée de la décision. Ce jugement constitue une avancée significative dans les droits des consommateurs pour obtenir le choix de leur système d exploitation lors de l achat de leur ordinateur. Nous vous livrons quelques pistes de réflexions. a. L accord entre le constructeur et le consommateur sur la valeur du système d exploitation ne résout pas la question du remboursement. Faute pour le constructeur de justifier du montant exact du prix du système d exploitation avant la vente et de vouloir en justifier pendant le procès dans lesquels les consommateurs se défendent euxmêmes, un pis-aller consiste à retenir que la valeur du SE préinstallé est estimée d un commun accord «entre 10 et 25 % du prix d un ensemble informatique». Cette solution n est en rien satisfaisante, car elle a pour avantage de dédouaner le constructeur de ses obligations. Le contrat de licence offrant au consommateur la possibilité de se faire rembourser, c est bien un remboursement qui doit être donné par le constructeur au travers de la «procédure de remboursement», et il va bien falloir que les constructeurs respectent un jour leurs obligations contractuelles b. L élément déterminant de la vente est bien le matériel. L une des questions les plus intéressantes auxquelles nous pouvons tenter de répondre, est tirée de l argumentation de PACKARD BELL dans cette affaire. Le constructeur a reproché au consommateur d avoir choisi un ordinateur préinstallé d un SE et en a déduit que s il avait choisi cette option, c est parce qu il s agissait d un choix volontaire faisant obstacle à un quelconque remboursement. Dans la présente affaire, le juge a retenu que le site marchand ne vendait aucun ordinateur dépourvu de SE, de sorte que Monsieur LE ROUX n avait pas eu d autre choix que de choisir un ordinateur prééquipé d un SE. Que se passerait-il si demain, (et cela risque d arriver inévitablement) les vendeurs proposaient plusieurs références d ordinateurs vendus dépourvus de SE préinstallés? L argument des constructeurs deviendrait-il alors plus fort? Pour pouvoir répondre à cette question, nous devons d abord rappeler à nos lecteurs ce qu est en droit «l élément déterminant» d une vente. Il s agit de la motivation profonde de l acheteur, celle qui fait qu il a porté son choix sur tel produit et pas tel autre. Nous rappelons maintenant, à l attention des juges, que l élément déterminant de la vente lors de l achat d un ordinateur est presque exclusivement le matériel. Dans le commerce traditionnel (hors assembleurs), tous les ordinateurs (portables notamment) étant préinstallés avec le même Windows, il est évident que le système d exploitation ne peut constituer un élément déterminant du choix d un ordinateur. Si votre choix se porte d abord sur le système d exploitation, vous vous dirigerez naturellement vers un éditeur alternatif tel que Mac OSXou

6 GNU/Linux. Par conséquent, en l état actuel des choses et pour les 90 % environ des ordinateurs personnels de la planète diffusés avec Microsoft Windows, le choix est exclusivement fondé sur le matériel : le «matériel» peut alors être une marque, parce qu on on est sensible au sérieux du constructeur qui a doté ses machines de composants de qualité et qui offre un SAV de premier ordre. Le «matériel» peut aussi correspondre aux composants eux-mêmes, parce qu on se demande si la machine convoitée sera capable d exécuter rapidement les tâches qu on projette de lui confier : on vérifie donc la puissance du processeur, la quantité de mémoire vive, la qualité de l écran, la capacité du disque dur pour y stocker des données toujours plus importantes (photos, musique, etc.), la qualité de la batterie pour les portables, la présence d un lecteur/graveur de CD/DVD haute définition, le Wifi Bref, au moment de l achat nous recherchons tous la même chose : que notre ordinateur soit une machine à tout faire et tout faire en même temps. Par conséquent, si le consommateur choisit un ordinateur de marque PACKARD BELL, doté de tel ou tel équipement qui en fait sa puissance, ce choix n est en rien dû au hasard et cela répond à un choix raisonné lors de l achat. Même pour les plus néophytes d entre nous, ces critères déterminants de choix existent bien : qui ne s est jamais rendu dans une grande enseigne du commerce pour acheter un ordinateur PACKARD BELL et interpeller le vendeur en lui demandant «dites-moi, Monsieur, PACKARD BELL, c est fiable et robuste?», ou encore s il est suffisamment puissant pour faire confortablement de l internet, des jeux, du traitement de texte, stocker beaucoup de photos numériques, etc.? Ces critères de choix de matériel ne font aucun doute et constituent l élément déterminant de la vente. Dès lors, et même si le site marchand avait vendu quelques machines sans marque dépourvues de système d exploitation comme c est parfois le cas sur certains sites ou dans quelques (trop) rares enseignes, ce type d offre n aurait en aucun cas pu correspondre au choix fait par un consommateur en terme de marque ou de puissance, car aucun grand constructeur n offre aujourd hui au grand public la possibilité de choisir le même ordinateur avec ou sans système d exploitation. Si quelques sites marchands courageux offrent cependant la possibilité de configurer un ordinateur sur mesure, ils n ont cependant pas de marque (ce qui pour certains peut constituer un obstacle) et sont surtout vendus bien plus chers que ceux proposés par les grands constructeurs dans les sites marchands traditionnels (en raison des volumes produits qui n ont rien à voir avec le nombre d unités vendues par les grands constructeurs). Quant à la grande distribution classique, qui pourrait pourtant peser de tout son poids économique, nous regrettons qu elle ait 10 ans de retard et que leurs vendeurs, souvent mal formés, n aient bien souvent même pas idée de l existence d une offre alternative Par conséquent, pour que l argument d un constructeur quelconque puisse raisonnablement prospérer sur ce point, il faudrait que le site marchand ait proposé à la vente un ordinateur strictement identique en tous points (en marque et en puissance) à celui convoité par le consommateur, tout en étant dépourvu de système d exploitation autant dire que nous n y sommes pas encore! c. Quelles sont les solutions possibles? Nous observons que la prise en charge des frais par le constructeur pour les frais d expédition et de réexpédition de l ordinateur ne change rien au fait que l indisponibilité de la machine, même pour une très courte période, est génératrice d un préjudice pour le consommateur. En cas de litige et compte tenu des méthodes actuelles de vente forcée des systèmes d exploitation Microsoft Windows, la solution la plus simple pour le consommateur est celle qui consiste à retourner au constructeur l autocollant COA (qui se trouve sous votre ordinateur portable sur lequel est inscrite la clé du système d exploitation) avec les éventuels médias de réinstallation si ceux-ci sont fournis par le constructeur (ce qui devient extrêmement rare, en plus!). Mais les constructeurs

7 ont fait valoir, ce qui n est pas inexact, que rien ne garantissait que le consommateur n allait pas utiliser le SE Windows préinstallé, plutôt que de l effacer. Mais, si cette pratique existe, c est incontestablement de leur faute, car ils imposent la vente d un système d exploitation en ayant misé sur le fait que le consommateur ne s intéresserait jamais à la concurrence, qu il ne lirait jamais le CLUF et qu il n irait jamais en justice pour faire valoir ses droits légitimes. C est supposer que tous les consommateurs se comporteraient toute leur vie comme des moutons! La solution passe donc par une refonte totale de la manière de vendre des ordinateurs. Ainsi, plusieurs solutions peuvent être envisagées : 1) La vente d ordinateurs nus où le consommateur choisit, au moment de l achat, son système d exploitation : le Windows qu il préfère (par exemple, XP ou Vista et la pratique a démontré que ce choix a été réclamé par certains consommateurs), un système GNU/Linux (il en existe plusieurs centaines, selon les critères de recherche 1, 2, 3) ou tout autre. Selon ce qu il souhaite, l ordinateur pourrait alors être livré avec le système d exploitation préinstallé ou non. Ce choix constitue un vrai avantage pour les constructeurs : En choisissant de faire préinstaller le système d exploitation, le consommateur bénéficierait des prix OEM négociés entre l éditeur et le constructeur qui sont très intéressants pour tout le monde, avec partition de restauration (encore que ce soit loin d être une bonne pratique) comme on le trouve actuellement sous Windows et/ou médias de réinstallation selon le choix de chacun des constructeurs. Pour les systèmes alternatifs tels GNU/Linux qui sont de plus en plus utilisés, la préinstallation constituerait une vraie possibilité pour le constructeur de faire rémunérer ce service. En choisissant de ne pas faire préinstaller le système d exploitation, le constructeur vend tout de même un ordinateur de sa marque (et pas un assemblé), peut passer des accords commerciaux avec d autres éditeurs de SE et diversifie ses activités économiques. Le consommateur bénéficie quant à lui des médias d installation acquis à part, ce qui constitue un véritable avantage lorsqu une réinstallation est nécessaire. De toutes façons, que les constructeurs se consolent, si le consommateur choisit un ordinateur avec un SE non préinstallé, c est qu il sait l installer lui-même et qu il n aurait dans tous les cas, pas eu recours à un prestataire pour le faire effectuer S il choisit de ne pas acheter du tout de système d exploitation (parce qu il en possède un par exemple), là encore le constructeur a l avantage de vendre un ordinateur de sa marque. 2) Mais on peut également imaginer de façon plus «immédiate» (c est-à-dire dans le marché actuel où les constructeurs d ordinateurs personnels ne font pratiquement aucun effort pour proposer aux consommateurs des systèmes d exploitation alternatifs ou des ordinateurs de marque dépourvus de SE) que lors de l achat d un ordinateur sur site, dans le commerce, le vendeur de l enseigne vous demande si vous souhaitez acheter votre ordinateur avec le système d exploitation préinstallé Windows ou non : En cas de réponse est positive, le client repartirait avec l ordinateur et le SE Windows préinstallé et, dès l acceptation de la licence au premier démarrage, le constructeur ou Microsoft lui ferait parvenir la clé d installation (avec les systèmes Windows, l utilisateur dispose de 30 jours pour activer son système). En cas de réponse négative, le client repartirait alors avec l ordinateur seulement, sans aucune clé ni autocollant comportant la clé d activation et le consommateur pourrait alors installer le système de son choix, qui peut être un système Microsoft Windows pour lequel il serait déjà titulaire d une licence d utilisation, un système GNU/Linux ou autre.

JUGEMENT DU QUATRE JUIN DE L'AN DEUX MILLE NEUF (54

JUGEMENT DU QUATRE JUIN DE L'AN DEUX MILLE NEUF (54 JUGEMENT N DU 04 JUIN 2009 RÉPERTOIRE N 119/2009 Code n 39 F Extrait des. du rriburl81 d,~n tautes du Grefti s ncen \le Nan JURIDICTION DE PROXIMITÉ DE NANCY cy e JUGEMENT DU QUATRE JUIN DE L'AN DEUX MILLE

Plus en détail

Pourquoi construire son PC?

Pourquoi construire son PC? Chapitre 1 Pourquoi construire son PC? De nombreuses marques proposent des ordinateurs tout faits, du très puissant au bon marché. Dès lors, pourquoi chercher à savoir ce qu il y a dans un ordinateur,

Plus en détail

«Connais toi toi-même comme l as dit Socrate!»

«Connais toi toi-même comme l as dit Socrate!» «Connais toi toi-même comme l as dit Socrate!» Avant toute chose, il faut savoir pour quel usage, vous désirez acquérir un ordinateur. En effet la configuration de votre ordinateur ne sera pas la même

Plus en détail

remplacement de disque dur, il faut réinstaller le système d'exploitation si c'est le disque système qui est remplacé.

remplacement de disque dur, il faut réinstaller le système d'exploitation si c'est le disque système qui est remplacé. Article 1 : Statut et objet social Conditions Générales de Vente LUNIS INFORMATIQUE est une auto-entreprise immatriculée au RCS Meaux sous le numéro 539 120 865 et dont le siège social est situé 5 Hameau

Plus en détail

Le matériel informatique

Le matériel informatique Les Fiches thématiques Jur@tic Le matériel informatique Que choisir? Comment, pourquoi? Les Fiches thématiques Jur@TIC 1. Réfléchir avant d agir Votre matériel est usagé ou en panne, votre activité s étend

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE CONDITIONS GENERALES DE VENTE EN LIGNE Les présentes conditions de vente sont conclues d une part entre la société EAGGY SAS entre toute personne physique ou morale souhaitant procéder à un achat via le

Plus en détail

Quel PC pour quels usages? 1) PC de Bureau ou Portable? Les différents types de portables. - Les ultra-portables. - Les portables généralistes

Quel PC pour quels usages? 1) PC de Bureau ou Portable? Les différents types de portables. - Les ultra-portables. - Les portables généralistes Avant toute chose, il faut savoir pour quel usage, vous désirez acquérir un ordinateur. En effet la configuration de votre ordinateur ne sera pas la même si vous désirez uniquement faire de la bureautique

Plus en détail

RÈGLEMENT JEU «C est quoi la Sécu pour vous?»

RÈGLEMENT JEU «C est quoi la Sécu pour vous?» RÈGLEMENT JEU «C est quoi la Sécu pour vous?» ARTICLE 1 Identification de l Organisateur : Ce jeu gratuit et sans obligation d achat intitulé «C est quoi la Sécu pour vous?» est organisé par les organismes

Plus en détail

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président. SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, avocat(s)

M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président. SCP Gatineau et Fattaccini, SCP Masse-Dessen et Thouvenin, avocat(s) Cour de cassation Chambre sociale Audience publique du 8 juillet 2010 N de pourvoi: 08-45287 Non publié au bulletin Rejet M. Gosselin (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président

Plus en détail

Bon de commande Logiciel InteriCAD Lite 1.0

Bon de commande Logiciel InteriCAD Lite 1.0 Bon de commande Logiciel InteriCAD Lite 1.0 Description commande: Désignations Prix ht TVA (20%) Prix total ttc Type: Logiciel Version : InteriCAD Lite 1.0 1 Licence Monoposte du logiciel 3D InteriCAD

Plus en détail

RÈGLEMENT DU JEU CONCOURS «Feel Beautiful»

RÈGLEMENT DU JEU CONCOURS «Feel Beautiful» RÈGLEMENT DU JEU CONCOURS «Feel Beautiful» ARTICLE 1 SOCIETE ORGANISATRICE Domyos, marque de DECATHLON SA à Directoire et Conseil de surveillance au capital de 10.250.000 euros, située au 4 boulevard de

Plus en détail

Je ne parlerai pas ici des différents systèmes. Mon but n est pas de faire le juge entre Apple, Windows, Androïde, ou GNU/Linux

Je ne parlerai pas ici des différents systèmes. Mon but n est pas de faire le juge entre Apple, Windows, Androïde, ou GNU/Linux Tablette vs Portable 1.Intro PC ou tablette? Voilà une question que beaucoup de personnes se posent aujourd hui lorsqu ils veulent acquérir un nouveau matériel, soit pour remplacer de l ancien, mais surtout

Plus en détail

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION.

Ces conditions de vente prévaudront sur toutes autres conditions générales ou particulières non expressément agréées par SUD LOGICIEL GESTION. Conditions générales de vente de SUD LOGICIEL GESTION Les présentes conditions de vente sont conclues d une part par la société SUD LOGICIEL GESTION. au capital de 3000 euro dont le siège social est à

Plus en détail

Livraison e-commerce : l avant/après loi Hamon en 5 points

Livraison e-commerce : l avant/après loi Hamon en 5 points Livraison e-commerce : l avant/après loi Hamon en 5 points Nouvelle réglementation e-commerce Une étude 1 sur la livraison e-commerce menée par Deliver.ee et Skeelbox en février 2014 a révélé les attentes

Plus en détail

RÈGLEMENT DU JEU CONCOURS «Ballons dédicacés PRO D2»

RÈGLEMENT DU JEU CONCOURS «Ballons dédicacés PRO D2» RÈGLEMENT DU JEU CONCOURS «Ballons dédicacés PRO D2» ARTICLE 1 - SOCIETE ORGANISATRICE Ligue Nationale de Rugby, située au 25-27 avenue de villiers 75017 PARIS et immatriculée au Registre du Commerce et

Plus en détail

REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE?

REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE? CHAPITRE 8 REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE? Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Préparer vos VO après leur vente coûte plus cher Estimez combien... Pourquoi il est essentiel de vérifier

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION

CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION CONDITIONS GÉNÉRALES D UTILISATION Préambule Préalablement à la visite du site www.unbottleyourself.universalmusic.fr et à l utilisation des services qui y sont proposés, il convient de procéder à la lecture

Plus en détail

Installation et Réinstallation de Windows XP

Installation et Réinstallation de Windows XP Installation et Réinstallation de Windows XP Vous trouvez que votre PC n'est plus très stable ou n'est plus aussi rapide qu'avant? Un virus a tellement mis la pagaille dans votre système d'exploitation

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU CONCOURS 1 TABLETTE TACTILE A GAGNER

REGLEMENT DU JEU CONCOURS 1 TABLETTE TACTILE A GAGNER REGLEMENT DU JEU CONCOURS 1 TABLETTE TACTILE A GAGNER Article 1 : Organisation Le site web Voyage Way ci après désignée sous le nom «L'organisatrice», organise un jeu gratuit sans obligation d'achat du

Plus en détail

Conditions Générales d'utilisation du Service de paiement en ligne VITEPAY

Conditions Générales d'utilisation du Service de paiement en ligne VITEPAY Conditions Générales d'utilisation du Service de paiement en ligne VITEPAY AVERTISSEMENT Vous venez de choisir le service VITEPAY comme mode de paiement. Vous devez lire attentivement les dispositions

Plus en détail

ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES

ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES ACHAT DANS UN MÉGACENTRE D AUTOS USAGÉES Traditionnellement, pour acheter un véhicule d occasion, on allait chez un concessionnaire de voitures neuves, un marchand spécialisé ou encore, on achetait d un

Plus en détail

INSTALLATION DE WINDOWS

INSTALLATION DE WINDOWS Installation et Réinstallation de Windows XP Vous trouvez que votre PC n'est plus très stable ou n'est plus aussi rapide qu'avant? Un virus a tellement mis la pagaille dans votre système d'exploitation

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE COMMERCIALE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre commerciale Audience publique du 22 mai 2013 N de pourvoi: 12-17651 ECLI:FR:CCASS:2013:CO00514 Non publié au bulletin Rejet M. Espel (président), président SCP Delaporte, Briard

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente (Dernière actualisation: 12 Juin 2014) Télécharger les Conditions Générales de Vente en PDF 1 Domaine d'application (1) Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après

Plus en détail

Conditions générales de vente web shop Nearly New Car

Conditions générales de vente web shop Nearly New Car (Succursale de Mercedes-Benz Belgium Luxembourg SA, avenue du Péage 68, 1200 Bruxelles, RPM Conditions générales de vente web shop Nearly New Car 1. Conditions générales du vendeur 1.1. Les présentes conditions

Plus en détail

Grand jeu gratuit et sans obligation d achat «QUI MANGE QUOI?» de ROYAL CANIN REGLEMENT COMPLET DU JEU :

Grand jeu gratuit et sans obligation d achat «QUI MANGE QUOI?» de ROYAL CANIN REGLEMENT COMPLET DU JEU : Grand jeu gratuit et sans obligation d achat «QUI MANGE QUOI?» de ROYAL CANIN REGLEMENT COMPLET DU JEU : ARTICLE 1 : Société Organisatrice La société ROYAL CANIN France SAS au capital de 917 986.Euros,

Plus en détail

Immobilier confidentiel www.iconfidentiel.org

Immobilier confidentiel www.iconfidentiel.org Pour ceux qui cherchent Notre Moteur Spécifique : recherche pour vous vous mets en relation confidentielle avec des Propriétaires et des Professionnels, sans vous dévoiler. Sommaire Vous ne faites pas

Plus en détail

SCP Célice, Blancpain, Soltner et Texidor, SCP Gaschignard, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Célice, Blancpain, Soltner et Texidor, SCP Gaschignard, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 18 février 2015 N de pourvoi: 13-27465 ECLI:FR:CCASS:2015:C100185 Non publié au bulletin Rejet Mme Batut (président), président SCP Célice, Blancpain,

Plus en détail

Cour d appel de Lyon 8ème chambre. Arrêt du 11 février 2014. Euriware/ Haulotte Group

Cour d appel de Lyon 8ème chambre. Arrêt du 11 février 2014. Euriware/ Haulotte Group Cour d appel de Lyon 8ème chambre Arrêt du 11 février 2014 Euriware/ Haulotte Group Décision déférée : Ordonnance du 12 décembre 2012 du juge des référés du tribunal de commerce de Lyon Références de publication

Plus en détail

KIT FISCAL (RECUPERATION TVA)

KIT FISCAL (RECUPERATION TVA) KIT FISCAL (RECUPERATION TVA) Le kit fiscal dédié aux investisseurs LMNP Une récupération de la TVA - L investisseur optimise sa trésorerie L établissement des déclarations fiscales BIC (Bénéfices Industriels

Plus en détail

Questions fréquemment posées.

Questions fréquemment posées. Questions fréquemment posées. Vous vous posez des questions concernant le passage à Windows 8, les nouveautés et la mise en route? Voici quelques réponses. Cliquez sur la question pour voir la réponse.

Plus en détail

Installation et Réinstallation de Windows XP

Installation et Réinstallation de Windows XP 1 sur 25 16/08/2010 23:13 Réinstallation de Windows XP (avec formatage) Date 26/11/2005 16:08:03 Sujet : Tutorial Installation et Réinstallation de Windows XP Vous trouvez que votre PC n'est plus très

Plus en détail

L informatique à l école. Année scolaire 2015-2016

L informatique à l école. Année scolaire 2015-2016 L informatique à l école Année scolaire 2015-2016 LE CHOIX DES ÉQUIPEMENTS L achat d équipements informatiques (ordinateur portable ou tablette) est obligatoire pour tous les élèves du secondaire de l

Plus en détail

REGLEMENT DE CONSULTATION

REGLEMENT DE CONSULTATION REGLEMENT DE CONSULTATION OBJET DE LA CONSULTATION : Remplacement parc informatique En aucun cas, les clauses du présent document ne peuvent être modifiées par le candidat. Le présent cahier comporte 6

Plus en détail

REGLEMENT DU JEU ELECTRIP AVIS SNCF

REGLEMENT DU JEU ELECTRIP AVIS SNCF REGLEMENT DU JEU ELECTRIP AVIS SNCF Article 1 SOCIETE ORGANISATRICE. La Société Avis Location de voitures (ci-après dénommée la «Société Organisatrice»), Société par Actions simplifiée au capital social

Plus en détail

GUIDE ET CONSEILS À L ACHAT D UN ORDINATEUR

GUIDE ET CONSEILS À L ACHAT D UN ORDINATEUR Centres d accès communautaire Internet des Îles GUIDE ET CONSEILS À L ACHAT D UN ORDINATEUR Table des matières Introduction 1- Point de départ 1.1 Les chiffres 2?? min. 1.2. Fixe ou portable 3?? min. 1.3.

Plus en détail

Faire cohabiter plusieurs mondes

Faire cohabiter plusieurs mondes CHAPITRE 2 Faire cohabiter plusieurs mondes Pourquoi installer plusieurs systèmes d exploitation sur un seul ordinateur Il existe de nombreux systèmes d exploitation (Operating System ou OS, en anglais)

Plus en détail

SEM Remontées Mécaniques de Megève 220 route du téléphérique de Rochebrune - 74120 MEGEVE Tél. : 04 50 21 57 10

SEM Remontées Mécaniques de Megève 220 route du téléphérique de Rochebrune - 74120 MEGEVE Tél. : 04 50 21 57 10 Conditions générales communes de vente et d utilisation des forfaits / clauses de transport des remontées mécaniques Les présentes conditions générales de vente sont applicables à partir du 01/10/2014

Plus en détail

PROXINFO-SERVICES. www.proxinfo-services.fr NOS TARIFS. Prix révisés le 01/03/2010

PROXINFO-SERVICES. www.proxinfo-services.fr NOS TARIFS. Prix révisés le 01/03/2010 PROXINFO-SERVICES 2010 www.proxinfo-services.fr NOS TARIFS Prix révisés le 01/03/2010 Installation de produits dans notre atelier Installation d'un disque dur, graveur, lecteur CD, DVD 18 Installation

Plus en détail

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 23/11/2011 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 6 avril 2011 N de pourvoi: 09-72164 Non publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Linden (conseiller le plus ancien faisant fonction

Plus en détail

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement

A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement A Nancy 14 novembre 2012 n 12/00388, Ch. soc., M. c/ Sté Lorraine Environnement (Extraits) Sur le licenciement : Attendu que la lettre de licenciement, qui fixe les limites du litige, doit être suffisamment

Plus en détail

Par «Polemil», Jeu se déroulant du 1 septembre 2015 jusqu au 30 novembre 2015.

Par «Polemil», Jeu se déroulant du 1 septembre 2015 jusqu au 30 novembre 2015. Par «Polemil», Jeu se déroulant du 1 septembre 2015 jusqu au 30 novembre 2015. ARTICLE 1. SOCIETE ORGANISATRICE La société Polemil, SAS, immatriculée au RCS d Angers sous le numéro B 433 454 261, et dont

Plus en détail

Formater et réinstaller Windows

Formater et réinstaller Windows Formater et réinstaller Windows Pas mal de raisons peuvent vous amener à vouloir effacer toutes les données de votre disque dur et ainsi redonner une seconde jeunesse à votre PC. Une fois le formatage

Plus en détail

Conditions Générales de l Assistance Multimédia Fnac

Conditions Générales de l Assistance Multimédia Fnac Conditions Générales de l Assistance Multimédia Fnac ARTICLE 1 DEFINITIONS «Client / Vous» : désigne la personne physique qui souscrit à l Assistance Multimédia Fnac proposée par Fnac pour ses propres

Plus en détail

Conditions de participation au jeu «Commandez c est gagné!»

Conditions de participation au jeu «Commandez c est gagné!» Conditions de participation au jeu «Commandez c est gagné!» Du 23 octobre 2015 au 31 octobre 2015 En participant au jeu «Commandez c est gagné!», vous acceptez les présentes conditions de participation.

Plus en détail

Règlement du Jeu : «Grand Jeu Twitter Open13»

Règlement du Jeu : «Grand Jeu Twitter Open13» Règlement du Jeu : «Grand Jeu Twitter Open13» 1. La société organisatrice Le Conseil général des Bouches-du-Rhône, situé 52, avenue de St Just 13004 MARSEILLE, ci-après énuméré «Organisateur», organise

Plus en détail

e-benefits : convention d utilisation des services en ligne

e-benefits : convention d utilisation des services en ligne e-benefits : convention d utilisation des services en ligne Version «affilié» - exemplaire destiné à AG Insurance AG Insurance sa Bd. E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles RPM Bruxelles TVA BE 0404.494.849

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DES PRESTATIONS POUR EXCLUSIVE DRIVE 2016

CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DES PRESTATIONS POUR EXCLUSIVE DRIVE 2016 CONDITIONS GENERALES DE VENTE ET D UTILISATION DES PRESTATIONS POUR EXCLUSIVE DRIVE 2016 EXCLUSIVE DRIVE est une marque déposée. VROUM SAS organise les journées EXCLUSIVE DRIVE les 18 et 19 mars 2016 sur

Plus en détail

COMMENT LIRE UN DEVIS DE CREATION DE SITE WEB?

COMMENT LIRE UN DEVIS DE CREATION DE SITE WEB? COMMENT LIRE UN DEVIS DE CREATION DE SITE WEB? Lorraine En matière de création ou de refonte d un site Internet, il apparaît souvent difficile de faire un choix parmi les propositions qui font suite à

Plus en détail

ELEMENTS A FOURNIR. VIALAR Yoann

ELEMENTS A FOURNIR. VIALAR Yoann ELEMENTS A FOURNIR Le prestataire fournira : un descriptif technique des caractéristiques matérielles de l'équipement (composants et capacités) trois propositions commerciales professionnelles avec garantie

Plus en détail

Nous sommes heureux de vous adresser le premier numéro de notre Newsletter, que nous espérons publier chaque trimestre.

Nous sommes heureux de vous adresser le premier numéro de notre Newsletter, que nous espérons publier chaque trimestre. La Lettre du Cabinet Technologies de l'information Edito Nous sommes heureux de vous adresser le premier numéro de notre Newsletter, que nous espérons publier chaque trimestre. Cette Newsletter est organisée

Plus en détail

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit

L éducation financière. Manuel du participant Les notions de base du crédit L éducation financière Manuel du participant Les notions de base du crédit 2 Contenu DOCUMENT 6-1 Les types de crédit Type de crédit Prêteur Usages Modalités Crédit renouvelable Carte de crédit (garantie

Plus en détail

Office. Office. La version 2007 de Microsoft Office system. Dynamisez vos ventes avec Office Ready PC et les licences OEM.

Office. Office. La version 2007 de Microsoft Office system. Dynamisez vos ventes avec Office Ready PC et les licences OEM. La version 2007 de system. Dynamisez vos ventes avec Office Ready PC et les licences OEM. Pour plus d information, rendez-vous sur : http://oem.microsoft.com et www.microsoft.com/france/office Office Microsoft

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT. relative à la mise en œuvre du Plan Ordinateur Portable - POP

CONVENTION DE PARTENARIAT. relative à la mise en œuvre du Plan Ordinateur Portable - POP CONVENTION DE PARTENARIAT relative à la mise en œuvre du Plan Ordinateur Portable - POP Date Version : 21/06/2011 ENTRE - LA RÉGION RÉUNION Hôtel de Région Pierre Lagourgue Avenue René Cassin BP 7190 97

Plus en détail

"Le roi de l'assistance à distance"

Le roi de l'assistance à distance Le billet du labo "Le roi de l'assistance à distance" www.labo77.fr g.alex@labo77.fr Si votre PC a déjà eu l'insigne honneur de passer entre mes mains expertes (pas facile de se vendre ), il doit déjà

Plus en détail

Création et formatage de clé pour serveur de projection

Création et formatage de clé pour serveur de projection Avant de commencer, plusieurs informations importantes : Utilisez une clé USB ou un disque dur exclusivement réservé au transport des DCPs. Si vous vous apprêtez à utiliser une clé ou un disque déjà utilisé

Plus en détail

La mondialisation des tâches informatiques

La mondialisation des tâches informatiques Chapitre 1 La mondialisation des tâches informatiques Quel que soit le domaine que l on observe, les économies engendrées par l outsourcing, aussi appelé offshore ou délocalisation, sont considérables.

Plus en détail

Windows 7, Configuration

Windows 7, Configuration Windows 7, Configuration Effectuer une installation propre Avant de commencer, les bonnes questions à se poser : - L ordinateur sur lequel je veux installer Windows, est-il compatible Windows 7? Tester

Plus en détail

Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine

Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine Principes directeurs régissant le règlement uniforme des litiges relatifs aux noms de domaine Principes directeurs adoptés le 26 août 1999 Documents d application approuvés le 24 octobre 1999 Traduction

Plus en détail

Partager son lecteur optique

Partager son lecteur optique Partager son lecteur optique Par Clément JOATHON Dernière mise à jour : 22/10/2014 Avec les netbooks et les ultrabooks, les ordinateurs portables sont de plus en plus petits et légers. Pour parvenir à

Plus en détail

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier

Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier Page 1 sur 8 Dossier de candidature Opérateurs en Diagnostic Immobilier à retourner à CESI Certification 30 Rue Cambronne 75015 Paris Nom :.. Prénom :.... Domaines de certification demandés : Certificats

Plus en détail

La garantie légale des vices cachés

La garantie légale des vices cachés La garantie légale des vices cachés Article juridique publié le 11/05/2015, vu 682 fois, Auteur : Yaya MENDY La garantie des vices cachés est une protection contre les défauts d un produit acheté et qui

Plus en détail

Nic handle : CONDITIONS GENERALES DE VENTE SERVEUR DEDIE

Nic handle : CONDITIONS GENERALES DE VENTE SERVEUR DEDIE RÉSERVÉ A Sarl (ne rien remplir dans cette partie) : Nom de la machine :..... Nic handle : Partie à remplir par le Client : Votre numéro de Bon de Commande ou Proposition Commerciale :.. CONDITIONS GENERALES

Plus en détail

Mme Lambremon (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président

Mme Lambremon (conseiller le plus ancien faisant fonction de président), président Le : 16/02/2015 Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 17 décembre 2014 N de pourvoi: 13-23645 ECLI:FR:CCASS:2014:SO02387 Non publié au bulletin Cassation partielle Mme Lambremon (conseiller

Plus en détail

(1) Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après «CGV») s appliquent dans le cadre des

(1) Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après «CGV») s appliquent dans le cadre des Conditions Générales de Vente (Dernière actualisation: Août 2012) 1 Domaine d'application (1) Les présentes Conditions Générales de Vente (ci-après «CGV») s appliquent dans le cadre des relations contractées

Plus en détail

Conditions générales de vente. Les termes ci après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes :

Conditions générales de vente. Les termes ci après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Conditions générales de vente PREAMBULE I / Définitions Les termes ci après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Bon Cadeau : désigne le document

Plus en détail

Mme Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

Mme Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre sociale Audience publique du 16 mai 2012 N de pourvoi: 10-15238 Publié au bulletin Mme Mazars (conseiller doyen faisant fonction de président), président SCP Bouzidi et Bouhanna,

Plus en détail

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet?

Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? > Accueil > Le Droit en pratique > Fiches pratiques Quelles sont les informations légales à faire figurer sur un site Internet? Le site Internet est un vecteur d informations. Mais il en collecte également,

Plus en détail

REGLEMENT COMPLET Jeu «Gagnez un séjour Thalasso» Du 31 mars au 24 mai 2014

REGLEMENT COMPLET Jeu «Gagnez un séjour Thalasso» Du 31 mars au 24 mai 2014 REGLEMENT COMPLET Jeu «Gagnez un séjour Thalasso» Du 31 mars au 24 mai 2014 Article 1 Organisation et thème Eovi-Mcd mutuelle, mutuelle ayant son siège social 44 rue Copernic, 75016 Paris, soumise aux

Plus en détail

Règlement du jeu «RichesMonts La Raclette et la Tartiflette Autrement»

Règlement du jeu «RichesMonts La Raclette et la Tartiflette Autrement» Règlement du jeu «RichesMonts La Raclette et la Tartiflette Autrement» ARTICLE 1 SOCIETE ORGANISATRICE La société COMPAGNIE DES FROMAGES & RICHESMONTS (ci-après «l Organisateur»), société en commandite

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES VENTE

CONDITIONS GENERALES VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 Article 1. AUTOEASY.FR : AutoEasy.fr est une marque déposée, toute contrefaçon ou utilisation non autorisée peut faire l'objet de poursuites pénales. Les conditions générales

Plus en détail

Boot Camp Bêta 1.1.2 Guide d installation et de configuration

Boot Camp Bêta 1.1.2 Guide d installation et de configuration Boot Camp Bêta 1.1.2 Guide d installation et de configuration 2 Table des matières 5 Présentation 6 Étape 1 : mise à jour du logiciel système et du programme interne de votre ordinateur 7 Étape 2 : utilisation

Plus en détail

Droit des marchés publics

Droit des marchés publics série 1 - champ D application Du code Des marchés publics et principes fondamentaux 1. la notion de La MarChÉ notion de public marché public Le Code des marchés publics de 2006 distingue, en les intégrant

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 31/05/2012 Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 23 mai 2012 N de pourvoi: 11-14599 Publié au bulletin Cassation partielle M. Terrier (président), président SCP Boré et Salve de

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, TROISIÈME CHAMBRE CIVILE, a rendu l arrêt suivant : Le : 16/03/2014 Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 5 février 2014 N de pourvoi: 13-10174 ECLI:FR:CCASS:2014:C300128 Publié au bulletin Cassation M. Terrier (président), président Me

Plus en détail

MAIRIE DE SAINT GERMAIN DU PUY

MAIRIE DE SAINT GERMAIN DU PUY MAIRIE DE SAINT GERMAIN DU PUY AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE Acquisition et installation de deux «classes mobiles» pour l école primaire Identification de l organisme qui passe le marché : Ville

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES MAPA 2013-09 Cahier des Clauses Techniques Particulières Pouvoir adjudicateur Mairie de Saint Hilaire de Brethmas 1, chemin du stade 30560 Saint Hilaire de Brethmas Tel. :

Plus en détail

7.7 Négociation pendant le déroulement de certaines opérations sur titres

7.7 Négociation pendant le déroulement de certaines opérations sur titres Règles universelles d intégrité du marché Règles et Politiques 7.7 Négociation pendant le déroulement de certaines opérations sur titres (1) Interdictions - Sauf selon ce qui est autorisé, un courtier

Plus en détail

Conditions générales d utilisation du site

Conditions générales d utilisation du site Conditions générales d utilisation du site Article 1 : Présentation du site ASBL productions associées ( activité simbad creating n 489703860 ) dont le siège sociale est situé rue Emile Feron à 1060 Bruxelles,

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès

GUIDE PRATIQUE. Droit d accès 111 GUIDE PRATIQUE Droit d accès QU EST-CE QUE LE DROIT D ACCÈS? page 2 COMMENT EXERCER SON DROIT D ACCÈS? page 3 POUR ACCÉDER A QUOI? page 5 QUELLE RÉPONSE ATTENDRE? page 6 QUAND ET COMMENT SAISIR LA

Plus en détail

Marché public de fournitures et service. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Lot n 2

Marché public de fournitures et service. Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Lot n 2 Marché public de fournitures et service Cahier des Clauses Techniques Particulières (CCTP) Lot n 2 Objet du marché Acquisition et maintenance de matériels informatiques et bureautiques Procédure Marché

Plus en détail

Introduction. Mise à niveau de Windows 7 ou 8.1 Il devrait y avoir l icône de Windows dans la barre des taches vous invitant.

Introduction. Mise à niveau de Windows 7 ou 8.1 Il devrait y avoir l icône de Windows dans la barre des taches vous invitant. Table des matières Introduction... 3 Mise à niveau de Windows 7 ou 8.1... 3 Avec une image iso... 3 Iso disponible sur le site de Microsoft.... 3 Clés de produit Windows 10... 3 Mettre à jour Windows 7

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE CONDITIONS GENERALES DE VENTE ARTICLE 1 : OBJET - CHAMP D APPLICATION 1.1. Les présentes conditions générales de vente s appliquent à toutes les ventes conclues à distance par la société Tant qu il y aura

Plus en détail

On vous doit de l argent en Europe...

On vous doit de l argent en Europe... On vous doit de l argent en Europe... Deux procédures judiciaires simplifiées à portée de main! Centre Européen des Consommateurs France Réseau européen ECC-Net en coopération avec le Ministère de la Justice,

Plus en détail

Boot Camp Bêta 1.0.2 Guide d installation et de configuration

Boot Camp Bêta 1.0.2 Guide d installation et de configuration Boot Camp Bêta 1.0.2 Guide d installation et de configuration 1 Table des matières 4 Présentation 5 Étape 1 : mise à jour du logiciel système et du programme interne de votre ordinateur 6 Étape 2 : utilisation

Plus en détail

RÈGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Le Printemps Serverteck»

RÈGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Le Printemps Serverteck» RÈGLEMENT DU JEU-CONCOURS «Le Printemps Serverteck» ARTICLE 1 SOCIÉTÉ ORGANISATRICE Servers Applications Technologies Société À Responsabilité Limitée inscrite au registre du commerce et des sociétés de

Plus en détail

(Pour plus de renseignements, consulter le règlement article 3.1 ci-après)

(Pour plus de renseignements, consulter le règlement article 3.1 ci-après) INITIEZ EN LIGNE UNE SOUSCRIPTION DE CONTRAT D ÉLECTRICITÉ AVEC EDF : 2 MINI TABLETTES NUMÉRIQUES À GAGNER PAR SEMAINE EN PARTICIPANT AU TIRAGE AU SORT (1). Pour participer au Jeu, le participant devra

Plus en détail

REGLEMENT DU CONCOURS «Windows Phone»

REGLEMENT DU CONCOURS «Windows Phone» REGLEMENT DU CONCOURS «Windows Phone» ARTICLE 1 : Organisation et durée La société Simple IT au capital social de 61 371,10, immatriculée au RCS de Nanterre sous le numéro 493 861 363, ayant son siège

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE

CONDITIONS GENERALES DE VENTE 1 ) Définitions CONDITIONS GENERALES DE VENTE Les termes ci-après définis auront dans les présentes Conditions Générales de Vente les significations suivantes : Vendeur : la société 37DEUX, société à responsabilité

Plus en détail

BTD-300 Adaptateur USB Bluetooth (Version 3.0)

BTD-300 Adaptateur USB Bluetooth (Version 3.0) BTD-300 Adaptateur USB Bluetooth (Version 3.0) Windows 8, Windows 7, Vista, XP et Mac OS 10.3.9+ Guide d installation rapide 2012 Kinivo LLC. Tous droits réservés Kinivo est une marque commerciale de Kinivo

Plus en détail

REGLEMENT DE JEU SUR INTERNET

REGLEMENT DE JEU SUR INTERNET REGLEMENT DE JEU SUR INTERNET Article 1 - PREAMBULE La société MELFOR S.A.S. ci - après dénommée «la société organisatrice», Société par Action Simplifiée au capital de 200.000 immatriculée au registre

Plus en détail

Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et

Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et 1 Bien choisir votre PC Si vous envisagez d acheter un ordinateur ou de renouveler votre outil informatique existant par du matériel plus récent et équipé du dernier système d exploitation de Microsoft,

Plus en détail

A. Partitionnement, systèmes de fichiers et RAID :

A. Partitionnement, systèmes de fichiers et RAID : Introduction : Ce cours a pour but d expliquer les différentes étapes de la gestion des disques sous Windows 7 Client. Afin d être le plus exhaustif possible, nous avons décidé de commencer par aborder

Plus en détail

Règlement du jeu IPAD SALON E-COMMERCE

Règlement du jeu IPAD SALON E-COMMERCE Règlement du jeu IPAD SALON E-COMMERCE Article 1 : Organisation La Confédération Nationale du Crédit Mutuel ci-après «la société organisatrice», dont le siège social est situé 88-90 rue Cardinet 75017

Plus en détail

Conditions générales de ventes

Conditions générales de ventes ARTICLE 1 : PREAMBULE Conditions générales de ventes Le site www.lavachesenvole.com loge le service de vente à distance de la société "La vache s'envole" SARL au capital social de 500 dont le siège social

Plus en détail

Vitam Règlement Jeu Concours «Instants gagnants 2014»

Vitam Règlement Jeu Concours «Instants gagnants 2014» Vitam Règlement Jeu Concours «Instants gagnants 2014» Article I. Organisation M LOISIRS SARL, société à responsabilité limitée Siret 494 213 994 000 10 dont le siège social se situe 500 route des Envignes

Plus en détail

Club informatique Mont-Bruno

Club informatique Mont-Bruno Club informatique Mont-Bruno Séances du 09 novembre et du 02 décembre 2011 Présentateur : Réjean Côté Contenu de la séance Conseils sur l'achat d'un ordinateur La planification de l'achat L'achat L'amorçage

Plus en détail

Créca. Ajout aux livrets d informatique. Hiver 2014

Créca. Ajout aux livrets d informatique. Hiver 2014 Créca Ajout aux livrets d informatique Hiver 2014 Table des matières 1. La mobilité 2. L Internet 3. Les appareils 4. Les logiciels et les applications 5. Le stockage des informations 1. Mobilité Le maître

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 3 Audience publique du 6 mai 2014 N de pourvoi: 12-23608 ECLI:FR:CCASS:2014:C300610 Non publié au bulletin Rejet M. Terrier (président), président Me Le Prado, Me Spinosi,

Plus en détail

Changer plus facilement d opérateur de télécommunications. Consultation publique

Changer plus facilement d opérateur de télécommunications. Consultation publique Changer plus facilement d opérateur de télécommunications Consultation publique Le développement d un marché concurrentiel des services de communications électroniques suppose que les consommateurs puissent

Plus en détail