Aides publiques à la RDI ATEL / LSC. 10 juin 2013

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Aides publiques à la RDI ATEL / LSC. 10 juin 2013"

Transcription

1 Aides publiques à la RDI ATEL / LSC 10 juin 2013

2 Structure 1. Présentation de Luxinnovation 2. Présentation des aides publiques à la recherchedéveloppement-innovation (RDI) -2-

3 Luxinnovation en bref 1984 : création de Luxinnovation - Association de fait 1998 : constitution de Luxinnovation en GIE Groupement d Intérêt Economique 2008 et 2011: Contrats de performance avec le Gouvernement et les partenaires privés du GIE Un partenariat solide et efficace Ministère de l Economie et du Commerce extérieur Ministère de l Enseignement supérieur et de la Recherche Ministère des Classes Moyennes et du Tourisme Chambre de Commerce Chambre des Métiers Fedil, Business Federation Luxembourg Tous secteurs et domaines de l économie et de la recherche couverts Equipe pluridisciplinaire de 40 collaborateurs; services gratuits -3-

4 NOS SERVICES ACCES AUX FINANCEMENTS NATIONAUX & EUROPEENS SOUTIEN AUX START-UP INNOVANTES MANAGEMENT DE L INNOVATION, DESIGN & CREATIVITE TRANSFERT DE TECHNOLOGIES & RECHERCHE DE PARTENAIRES PROPRIETE INTELLECT. & VALORISATION DES RESULTATS LUXEMBOURG CLUSTER INITIATIVE PROMOTION DE LA RDI MADE IN LUXEMBOURG Information & orientation vers l outil de financement le plus adapté Aide au montage du dossier & appui auprès des décideurs publics Analyse de l idée, du business plan & accès aux incubateurs nationaux Aide à la recherche de partenaires et de financements Cycles de formation généralistes Luxembourg Innovation Master Class Promotion du Design & de la créativité en faveur de l innovation Accès au marché des technologies du réseau «Enterprise Europe Network» Identification et mise en contact avec des partenaires potentiels Sensibilisation & information sur la propriété intellectuelle Accompagnement dans la valorisation socioéconomique des résultats Animation des Clusters BioHealth, Ecoinnovation, ICT, Materials and Space Aide au montage de projet dans le cadre des partenariats public-privé Evénements Support de communication Portail luxemb. de l innovation et de la recherche Revue Focus on Research and Innovation in Luxembourg 1 6>8

5 Accompagnement pour l obtention d aides publiques Accompagnement personnalisé Identification des besoins de l entreprise ou de l organisme de recherche Orientation vers outils de financements appropriés Accompagnement dans le montage des dossiers de demande d aides -5-

6 AIDES PUBLIQUES À LA RECHERCHE, AU DÉVELOPPEMENT ET À L INNOVATION Loi du 5 juin 2009 relative à la promotion de la recherche, du développement et de l innovation

7 Loi du 5 juin relative à la promotion de la RDI Les régimes et mesures d aide 1. Projets ou programmes de Recherche & Développement (R&D) 2. Études de faisabilité technique 3. Protection de la propriété industrielle technique 4. Aide aux jeunes entreprises innovantes 5. Services de conseil en innovation et de soutien à l innovation 6. Détachement temporaire de personnel hautement qualifié 7. Innovation de procédé et d organisation dans les services 8. Investissement dans les pôles d innovation et animation de pôles d innovation 9. Mesures «de minimis» -7-

8 Loi du 5 juin relative à la promotion de la RDI Principes de base Cadre légal européen Encadrement communautaire des aides d États Caractère exceptionnel des aides d Etat Risque de distorsion de la concurrence dans l UE EXCEPTION: autorisation des aides pour certaines activités (p.ex. RDI) Règles de cumul Différentes aides non cumulables pour une même dépense Effet incitatif Toutes les entreprises: pas de rétroactivité Demande doit être introduite avant le début des dépenses Grandes entreprises: Accroissement notable d au moins un des éléments suivants: taille du projet portée du projet rythme d exécution du projet budget total consacré à la RDI -8-

9 1 1 Projets ou programmes de Recherche & Développement (R&D) À QUI S ADRESSENT CES AIDES? Toutes les entreprises établies au Luxembourg sont éligibles. TROIS TYPES DE R&D Développement expérimental : activité visant à développer des produits, des procédés, des services, des méthodes ou organisations nouveaux, modifiés ou améliorés (y compris la création de prototypes). Recherche industrielle : recherche visant à acquérir de nouvelles connaissances non encore exploitables commercialement dans le but de permettre (éventuellement lors d un développement expérimental ultérieur) le développement de nouveaux produits, procédés, services, méthodes ou organisations. Recherche fondamentale : activité visant à élargir des connaissances scientifiques et techniques non liées à des objectifs industriels ou commerciaux. -9-

10 1 1 Projets ou programmes de Recherche & Développement (R&D) Les principaux critères d évaluation caractère innovant du projet risques technologiques: démontrer caractère R&D du projet potentiel économique (sauf pour la recherche fondamentale) capacité financière de l entreprise en relation avec la taille du projet. POUR FINANCER QUOI? Coûts directement liés au projet ou programme de R&D : les dépenses de personnel les coûts d utilisation des instruments, équipements, machines, outillages, installations, terrains et bâtiments les matériaux et autres consommables les frais de sous-traitance les frais généraux tout autre type de coût directement lié au projet -10-

11 1 Projets ou programmes de Recherche & Développement (R&D) À COMBIEN S ÉLÈVENT CES AIDES? Développement expérimental Recherche industrielle Recherche fondamentale 25 % max 50 % max 100 % max Majorations: PME moyennes entreprises (< 250 employés ET < 50 Mio CA) petites entreprises (< 50 employés ET < 10 Mio CA) Coopération de recherche 10 % max 20 % max 15 % max -11-

12 2 Études de faisabilité technique À QUI S ADRESSENT CES AIDES? Toutes les entreprises établies au Luxembourg sont éligibles. EN QUOI CELA CONSISTE? Étude préalable à un projet ou programme de R&D Conclusions de l étude: décision sur le lancement d un projet ou programme de R&D -12-

13 2 2 Études de faisabilité technique POUR FINANCER QUOI? Les coûts éligibles sont les mêmes que pour les projets ou programmes de R&D À COMBIEN S ÉLÈVENT CES AIDES? Intensités maximales différentes suivant le type d étude Etude préalable à une activité de recherche industrielle : PME: 75% max Grandes entreprises : 65% max Etude préalable à une activité de développement expérimental : PME: 50% max Grandes entreprises : 40% max -13-

14 3 3 Protection de la propriété industrielle technique À QUI S ADRESSENT CES AIDES? Uniquement pour les Petites et Moyennes Entreprises établies au Luxembourg POUR FINANCER QUOI? Coûts éligibles: coûts antérieurs à l octroi des droits dans la 1ère juridiction coûts de traduction et autres coûts directs liés à l obtention/validation des droits dans d autres juridictions coûts de défense de la validité des droits -14-

15 3 3 Protection de la propriété industrielle technique À COMBIEN S ÉLÈVENT CES AIDES? Intensité maximale: équivalente à celle dont auraient pu bénéficier les activités de R&D ayant conduit à l obtention des droits, à savoir : 100% pour des frais consécutifs à une activité de recherche fondamentale 50% pour des frais consécutifs à une activité de recherche industrielle ; 25% pour des frais consécutifs à une activité de développement expérimental Majoration de 15%: frais de protection d une propriété industrielle issue d une coopération effective -15-

16 4 4 Aides aux jeunes entreprises innovantes À QUI S ADRESSENT CES AIDES? Petites Entreprises établies au Luxembourg de moins de 6 ans Développement de produits, procédés ou services nouveaux présentant un risque d échec technique ou industriel significatif ou Au moins 15% des dépenses de fonctionnement consacrées à la R&D sur au moins une des 3 dernières années -16-

17 4 4 Aides aux jeunes entreprises innovantes POUR FINANCER QUOI? Toutes les dépenses de l entreprise sont éligibles. L aide convient ainsi particulièrement: au soutien du développement commercial de l entreprise à la mise en place de son infrastructure À COMBIEN S ÉLÈVENT CES AIDES? Aide jusqu à 1 million d Euros Ne peut être attribuée qu une seule fois -17-

18 5 5 Services de conseil en innovation et de soutien à l innovation À QUI S ADRESSENT CES AIDES? Petites et Moyennes Entreprises établies au Luxembourg POUR FINANCER QUOI? Coûts des prestations externes relatives aux services de conseil en innovation : Exemples: conseils de gestion (déf. d une stratégie d innovation, diagnostic, business-plan ) assistance technique (conception de produits, design industriel ) services de veille technologique conseils en vue d un transfert de technologie aux services de soutien à l innovation : Exemples: coûts d utilisation temporaire de locaux, de banques de données, de laboratoires coûts liés aux études de marché coûts liés aux essais et à la certification -18-

19 5 Services de conseil en innovation 5 et de soutien à l innovation À COMBIEN S ÉLÈVENT CES AIDES? Intensité : en général: 50 % des coûts éligibles Aide limitée à Euros sur 3 ans -19-

20 6 6 Détachement temporaire de personnel hautement qualifié À QUI S ADRESSENT CES AIDES? Petites et Moyennes Entreprises établies au Luxembourg Conditions: «Personnel hautement qualifié»: bac + 4 ans minimum 5 ans d expérience au moins Etablissement d origine: grande entreprise ou organisme de recherche; ancienneté d au moins 2 ans PME accueillante: fonction nouvellement créée remplacement d aucun autre salarié activités RDI Détachement temporaire assorti d un droit de retour à l établissement d origine -20-

21 6 6 Détachement temporaire de personnel hautement qualifié POUR FINANCER QUOI? coûts salariaux pendant une durée maximale de 3 ans ; frais de recrutement ; éventuels frais de déménagement du personnel détaché et de sa famille À COMBIEN S ÉLÈVENT CES AIDES? L intensité maximale est de 50% des coûts éligibles -21-

22 7 7 Innovation de procédé et d organisation dans les services À QUI S ADRESSENT CES AIDES? Toutes les entreprises établies au Luxembourg. Les grandes entreprises doivent collaborer avec au moins une PME. EN QUOI CELA CONSISTE? Innovation d organisation: mise en œuvre d une méthode organisationnelle nouvelle dans les pratiques, sur le lieu de travail ou dans les relations extérieures de l entreprise. Innovation de procédé: mise en œuvre d une méthode de production ou de distribution nouvelle ou sensiblement améliorée. POUR FINANCER QUOI? Coûts éligibles: mêmes types que pour les projets de R&D Innovation d organisation: seuls les coûts liés à l utilisation et l exploitation des Technologies de l Information et de la Communication (TIC) sont éligibles. -22-

23 7 7 Innovation de procédé et d organisation dans les services Conditions Projet doit comporter: chef de projet et budget bien défini Résultat: norme, modèle, méthode ou notion économique pouvant être systématiquement reproduit Nouveauté ou amélioration sensible par rapport à l état de l art (au sein de l UE) Risque d échec réel Innovation d organisation: utilisation et exploitation des TIC À COMBIEN S ÉLÈVENT CES AIDES? Intensités d aide maximales : grandes entreprises: 15% moyennes entreprises: 25% petites entreprises: 35% -23-

24 8 8 Pôles d innovation: Investissements et Animation À QUI S ADRESSENT CES AIDES? Toutes les entreprises et organismes de recherche établis au Luxembourg EN QUOI CELA CONSISTE? Pôle d innovation: groupement d entreprises ou d organismes de recherche actif dans un secteur ou région particuliers ou partageant des intérêts ou compétences similaires ou complémentaires. Favoriser l innovation en encourageant l interaction, le partage des équipements et l échange de connaissances et de savoir-faire Contribuer au transfert de technologies, à la mise en réseau et à la diffusion de l information scientifique et technique Deux volets de l aide: coûts d investissement frais d animation -24-

25 8 8 Pôles d innovation: Investissements et Animation POUR FINANCER QUOI? Coûts d investissement dans un pôle d innovation : Aide octroyée au gestionnaire d un pôle d innovation pour les investissements suivants : terrains et bâtiments pour laboratoires de recherche et locaux de formation équipements de recherche, de laboratoire et d essais équipements de réseau à haut débit Frais d animation d un pôle d innovation : Coûts admissibles pour l animateur d un pôle d innovation: Frais de personnel et frais administratifs liés aux activités: de promotion de gestion des installations du pôle d innovation d organisation de programmes de formation, d ateliers et de conférences pour faciliter le transfert de connaissances et le travail en réseau entre les membres du pôle d innovation -25-

26 8 8 Pôles d innovation: Investissements et Animation À COMBIEN S ÉLÈVENT CES AIDES? Volet «investissements» : Intensité d aide maximale:15% Majorations possibles: petites entreprises (+ 20%) moyennes entreprises (+10%) organismes de recherche publics (jusqu à + 35% sous certaines conditions) Volet «animation» : Linéaire: max 50% sur une période maximale de 5 ans ou Dégressive: max 100% la première année à 0% la 5ème année Possibilité de majorations (jusqu à une intensité totale maximale de 75%) et d extensions de durée (jusqu à 10 ans au maximum) pour les organismes de recherche publics sous certaines conditions. -26-

27 9 9 Mesures «de minimis» À QUI S ADRESSENT CES AIDES? Toutes les entreprises établies au Luxembourg sont éligibles EN QUOI CELA CONSISTE? Mesures d aides dérogatoires plafonnées Permettre l accès aux aides aux entreprises ne correspondant pas, en raison de leur taille ou d autres critères d éligibilité au champ d application d un des régimes définis par la loi -27-

28 9 9 Mesures «de minimis» POUR FINANCER QUOI? Coûts éligibles: frais prévus par le régime d aide concerné À COMBIEN S ÉLÈVENT CES AIDES? Montant brut total des aides «de minimis»: jusqu à Euros par période de 3 exercices comptables -28-

29 Merci de votre attention Frédéric Becker Project manager Support for start-ups Luxinnovation GIE 7, rue Alcide de Gasperi L-1615 Luxembourg Kirchberg B.P L-1013 Luxembourg Tél Web :

Aides publiques à la recherche, au développement et à l innovation en faveur de l économie luxembourgeoise

Aides publiques à la recherche, au développement et à l innovation en faveur de l économie luxembourgeoise Aides publiques à la recherche, au développement et à l innovation en faveur de l économie luxembourgeoise Loi du 5 juin 2009 relative à la promotion de la recherche, du développement et de l innovation

Plus en détail

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie

Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Dispositifs et Incitations pour la Création et le Développement d Entreprises Innovantes en Tunisie Marseille 06 décembre 2012 Introduction

Plus en détail

APPEL A PROJETS «Fab Région»

APPEL A PROJETS «Fab Région» APPEL A PROJETS «Fab Région» INTRODUCTION La Région mène une politique dynamique en faveur du numérique : infrastructures, développement des usages, accompagnement des usagers, soutien à la filière numérique,

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2015 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Février 2013. L accompagnement du secteur privé par l AFD et OSEO :

Février 2013. L accompagnement du secteur privé par l AFD et OSEO : Février 2013 L accompagnement du secteur privé par l AFD et OSEO : Présentation des dispositifs en matière d innovation INNOVATION Financement de l innovation (Recherche et développement) : Aide pour la

Plus en détail

LA RÉGION SOUTIENT LES PROJETS INNOVANTS. Vous innovez ou vous avez un projet d innovation? Découvrez les aides de la Région :

LA RÉGION SOUTIENT LES PROJETS INNOVANTS. Vous innovez ou vous avez un projet d innovation? Découvrez les aides de la Région : LA RÉGION SOUTIENT LES PROJETS INNOVANTS Vous innovez ou vous avez un projet d innovation? Découvrez les aides de la Région : Aide à la maturation de projets innovants [ AIMA ] Aide à l innovation responsable

Plus en détail

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE

Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE Objectif Spécifique n 1.B.1 : ACCROITRE DE 50 % LE NOMBRE D ENTREPRISES INNOVANTES EN REGION CENTRE-VAL DE LOIRE ACTION 3 ACTIONS VISANT A FOURNIR UN ENVIRONNEMENT FAVORABLE AUX ENTREPRISES DANS LEURS

Plus en détail

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION

AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION AXE 1 RENFORCER LA RECHERCHE, LE DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE ET L INNOVATION FICHE THEMATIQUE 1-2 : RECHERCHE INNOVATION Version adoptée au CPR du 12/12/14 1 Priorité d investissement 1.b : Promotion des

Plus en détail

FINANCER MA STARTUP INNOVANTE :

FINANCER MA STARTUP INNOVANTE : FINANCER MA STARTUP INNOVANTE : LES DISPOSITIFS D AIDES ARNAUD LAMBERT CEEI le 16/06/2015 a.lambert@aleoinnovation.fr aleoinnovation Quelles catégories d aides publiques? Prêt d honneur Subvention Plateformes

Plus en détail

Valorisation de la recherche, Innovation et Transfert

Valorisation de la recherche, Innovation et Transfert Valorisation de la recherche, Innovation et Transfert Séminaire 26 novembre 2014 Marie-Anne LEBREC Delphine MACHY Les acteurs de la valorisation au sein du campus AVRILE (Association pour la Valorisation

Plus en détail

Christophe COLLET, Chargé d affaires OSEO. Myriam VILLARET, Chef de Service Innovation - Région Languedoc-Roussillon

Christophe COLLET, Chargé d affaires OSEO. Myriam VILLARET, Chef de Service Innovation - Région Languedoc-Roussillon Dispositifs d'accompagnement des entreprises et des organismes de recherche dans leur démarche de R&D Christophe COLLET, Chargé d affaires OSEO Myriam VILLARET, Chef de Service Innovation - Région Languedoc-Roussillon

Plus en détail

Alliance Emploi-Environnement

Alliance Emploi-Environnement Alliance Emploi-Environnement Appel à projet visant à favoriser le développement de filières de matériaux durables de construction en Wallonie Date limite de retour des dossiers de candidature : 20 février

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Développer sa start-up innovante Claudine BETTENDROFFER 30 novembre 2015

Développer sa start-up innovante Claudine BETTENDROFFER 30 novembre 2015 Développer sa start-up innovante Claudine BETTENDROFFER 30 novembre 2015 1 Luxinnovation : un partenariat public-privé MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE CHAMBRE DE COMMERCE FEDIL BUSINESS FEDERATION LUXEMBOURG CHAMBRE

Plus en détail

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FEDER)

Programmes Opérationnels Européens 2007-2013 CADRE D INTERVENTION (FEDER) Page 1 Axe 2 : La compétitivité de l économie : développer l économie réunionnaise dans l environnement international Service instructeur DRRT Dates agréments CLS 6 décembre 2007 ; 12 juillet 2012 ; 08

Plus en détail

Les ateliers du développement durable Les financements européens

Les ateliers du développement durable Les financements européens Les ateliers du développement durable Les financements européens 1 er juin 2010 Hôtel de département de l Essonne NB - La présente fiche de synthèse a été élaborée par les services du Conseil général de

Plus en détail

Appel à projets transnational sur la Nanomédecine ANNEXES

Appel à projets transnational sur la Nanomédecine ANNEXES ANNEXES 1. CRITERES D ELIGIBILITE POUR LES PARTENAIRES FRANÇAIS Le coordinateur du projet ne doit pas être membre du comité d évaluation du programme. Le projet doit être complet et déposé avant la date

Plus en détail

Pôle d innovation technologique de la construction durable : ROI. Règlement d'ordre Intérieur. Introduction :

Pôle d innovation technologique de la construction durable : ROI. Règlement d'ordre Intérieur. Introduction : Règlement d'ordre Intérieur Introduction : Le pôle d innovation NEOBUILD a vu le jour le 4 mai 2011 à l initiative du Conseil de Développement Economique de la Construction (CDEC). Le Ministère de l Economie

Plus en détail

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1

AXE 3 AMELIORER FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES LA COMPETITIVITE DES PME. Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 AXE 3 AMELIORER LA COMPETITIVITE DES PME FICHE THEMATIQUE 3-1 : ACTIONS COLLECTIVES Version adoptée au CPR du 07/12/15 1 PRIORITE D INVESTISSEMENT N 3b Développement et mise en œuvre de nouveaux modèles

Plus en détail

CCIM ---------- Comment financer vos activités innovantes ---------- 13/06/2013

CCIM ---------- Comment financer vos activités innovantes ---------- 13/06/2013 Juin 2013 CCIM ---------- Comment financer vos activités innovantes ---------- 13/06/2013 Intervenant : - Ph. ARDON : Responsable de service à l Agence Française de Développement (AFD), en charge de l

Plus en détail

ENTREPRISES INNOVANTES

ENTREPRISES INNOVANTES ENTREPRISES INNOVANTES Missions comptables Audit légal Audit Contractuel Missions juridiques et fiscales Optimiser votre situation financière et la présentation de vos comptes annuels Missions sociales

Plus en détail

DIAGNOSTIC INNOVATION CROISSANCE CENTRE

DIAGNOSTIC INNOVATION CROISSANCE CENTRE Raison Sociale : Diagnostiqueur : Interlocuteur : Lieu du diagnostic : Fonction : Date du diagnostic : DIAGNOSTIC INNOVATION CROISSANCE CENTRE Raison sociale : Année N -1 Evolution de la situation Prise

Plus en détail

LE MÉCANISME FINANCIER ELENA

LE MÉCANISME FINANCIER ELENA LE MÉCANISME FINANCIER ELENA Reinhard Six Division Efficacité Energétique et Renouvelables Banque européenne d investissement (BEI) Journée d information et d échanges, Besançon 8 novembre 2012 1 Banque

Plus en détail

BTS management de l unité commerciale.

BTS management de l unité commerciale. BTS management de l unité commerciale. Objectif : Le ou la titulaire du BTS peut prendre la responsabilité de tout ou partie d'une unité commerciale: Magasin, supermarché, agence commerciale, entreprise

Plus en détail

Les aides étatiques pour PME. Les principaux instruments de cofinancement publics en faveur des PME luxembourgeoises

Les aides étatiques pour PME. Les principaux instruments de cofinancement publics en faveur des PME luxembourgeoises Les aides étatiques pour PME Les principaux instruments de cofinancement publics en faveur des PME luxembourgeoises Les aides directes du Ministère de l Économie en faveur des PME luxembourgeoises Chambre

Plus en détail

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME

innovation oseo.fr et accompagner Pour financer les PME innovation oseo.fr OSEO Document non contractuel Réf. : 6511-03 Janvier 2007 Pour financer et accompagner les PME innovation oser pour gagner! Pour vous qui créez ou développez votre entreprise, faire

Plus en détail

COMMENT FINANCER VOS INNOVATIONS?

COMMENT FINANCER VOS INNOVATIONS? COMMENT FINANCER VOS INNOVATIONS? Le manque des moyens financiers est le plus souvent cité comme obstacle principal aux stratégies d innovation. PROJET D INNOVATION D = CONSOMMATION DE RESSOURCES QUELQUE

Plus en détail

Les chantiers de Maroc Numeric 2013 et le commerce électronique

Les chantiers de Maroc Numeric 2013 et le commerce électronique Les chantiers de Maroc Numeric 2013 et le commerce électronique RDV e-commerce 06 mars 2013, Technopark Casablanca Noureddine LASFAR Chef de Service de Développement de la Confiance Numérique Direction

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE

APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE APPEL A PROPOSITION 2016 RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE Dispositif : RECHERCHE ET INNOVATION DANS LE SECTEUR PRIVE (1.1.B) Fonds européen concerné : FEDER Objectif spécifique : Augmenter

Plus en détail

Métiers de l accueil Fidélisation & Gestion de l absentéisme. M. Frédéric Abbet Responsable CorporateCare Tel. 058 758 36 20 fabbet@groupemutuel.

Métiers de l accueil Fidélisation & Gestion de l absentéisme. M. Frédéric Abbet Responsable CorporateCare Tel. 058 758 36 20 fabbet@groupemutuel. Métiers de l accueil Fidélisation & Gestion de l absentéisme M. Frédéric Abbet Responsable CorporateCare Tel. 058 758 36 20 fabbet@groupemutuel.ch Groupe Mutuel partout en Suisse Des racines en Valais

Plus en détail

Le cautionnement, un outil public de financement pour la réalisation de vos projets

Le cautionnement, un outil public de financement pour la réalisation de vos projets Le cautionnement, un outil public de financement pour la réalisation de vos projets Petit Déjeuner des PME & Start-up 25 janvier 2008 François de Coulon, Chef de projet, Service de l économie, du logement

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa

Termes de référence pour le recrutement au profit des Business Promotion Center de Natitingou et de Lokossa MCMEJF REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail ----- & ----- MINISTERE CHARGE DE LA MICROFINANCE DE L EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES ------&----- PROJET BUSINESS PROMOTION CENTER (BPC) N : 00082750

Plus en détail

Qu'est-ce que le Portage Salarial?

Qu'est-ce que le Portage Salarial? Qu'est-ce que le Portage Salarial? Le portage salarial Le portage salarial est une nouvelle forme d'emploi pour l accompagnement des consultants dans le lancement de leur activité. Il associe les avantages

Plus en détail

DÉPÔT DE VOTRE CANDIDATURE EN LIGNE CLIQUEZ ICI

DÉPÔT DE VOTRE CANDIDATURE EN LIGNE CLIQUEZ ICI APPEL À PROJETS MATURATION TECHNIQUE & TRANSFERT DE TECHNOLOGIES Développement et optimisation de démonstrateurs et prototypes pour les laboratoires du Labex CIMI (IRIT - IMT) Domaine : Applications Numériques

Plus en détail

BAROMETRE RSE PACA. Résultats publiés en février 2015

BAROMETRE RSE PACA. Résultats publiés en février 2015 Où en sont les PME de Paca en matière de RSE? Réponses dans le dispositif régional d autoévaluation de la performance durable (économique, environnementale, sociale/sociétale) Résultats publiés en février

Plus en détail

Gisements d économies d énergie dans l industrie et Mesures incitatives à l Utilisation Rationnelle de l Energie en BRETAGNE

Gisements d économies d énergie dans l industrie et Mesures incitatives à l Utilisation Rationnelle de l Energie en BRETAGNE Gisements d économies d énergie dans l industrie et Mesures incitatives à l Utilisation Rationnelle de l Energie en BRETAGNE 1 INDUSTRIE Gisements techniques et théoriques d économie d énergie à partir

Plus en détail

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer)

Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Descriptif pédagogique MAE FT ANNEXE 1 à lire attentivement (ne pas renvoyer) Cette fiche pédagogique présente les trois parcours du MAE ce qui vous permettra de déterminer le choix du parcours de votre

Plus en détail

Petit déjeuner atlanpolitain Mardi 12 février 2013

Petit déjeuner atlanpolitain Mardi 12 février 2013 Petit déjeuner atlanpolitain Mardi 12 février 2013 CREDIT D IMPOT RECHERCHE : Ce qui change en 2013 Yoann JUTEL Expert Comptable, Associé Spécialisé dans l accompagnement d entreprises innovantes Les Jeunes

Plus en détail

www.universite-lyon.fr/lst Yannick TOCQUET Chargé de Valorisation Logiciels

www.universite-lyon.fr/lst Yannick TOCQUET Chargé de Valorisation Logiciels Yannick TOCQUET Chargé de Valorisation Logiciels Plan Missions et activités de Lyon Science Transfert Protection et valorisation des logiciels Maturation de projets logiciels Qui sommes nous? Lyon Science

Plus en détail

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle

Transfert technologique et Propriété Intellectuelle Transfert technologique et Propriété Intellectuelle -Maroc - Alger, 29 Janvier 2013 INTRODUCTION Écosystème de l innovation Stratégie Objectifs - Moyens Gouvernance Transfert de technologie Propriété Intellectuelle

Plus en détail

L Entreprise Innovante à l Université : démarches, outils et aide au montage de projet. Témoignage d un universitaire-créateur

L Entreprise Innovante à l Université : démarches, outils et aide au montage de projet. Témoignage d un universitaire-créateur L Entreprise Innovante à l Université : démarches, outils et aide au montage de projet Témoignage d un universitaire-créateur LRVision De quoi s agit-il? C est l histoire d une société issue de la recherche

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL -

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - TOURISME FLUVIAL - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre de service

Plus en détail

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A)

Les 4 Temps du management 2011 au titre de l'année 2010 (Groupe A) DIRECTION DES SERVICES FINANCIERS DIRECTION DES RESSOURCES HUMAINES Département Développement des compétences et parcours de carrière Contact Nathalie GIGOT Tél : 01 41 90 34 66 Fax : 01 41 90 34 09 E-mail

Plus en détail

Guide pratique MUTECO

Guide pratique MUTECO Guide pratique MUTECO Pôle Mutations et Développement Economiques Fiche créé le : Dernière mise à jr : 5 mai 2007 7 avril 2009 Mise à jr par Stéphane RAMMAN stephane.ramman@diact.gv.fr Tel : 01.40.65.10.80.

Plus en détail

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION CATI

CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION CATI CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION CATI Promouvoir l innovation grâce à la connaissance et au savoir-faire www.wipo.int/tisc CATI CENTRES D APPUI À LA TECHNOLOGIE ET À L INNOVATION CATI

Plus en détail

Les mécanismes de financement de l innovation en Tunisie

Les mécanismes de financement de l innovation en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DE L INDUSTRIE ET DE LA TECHNOLOGIE Les mécanismes de financement de l innovation en Tunisie Colloque Euro-méditerranéen de l Innovation 14 Octobre 2010 1 Plan de l exposé

Plus en détail

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE

FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE FONDS INTERMINISTERIEL DE SOUTIEN AUX PROJETS DE RECHERCHE & DEVELOPPEMENT COLLABORATIFS DES POLES DE COMPETITIVITE 9 ème APPEL A PROJETS Les soutiens financiers de l État en faveur des projets de R&D

Plus en détail

Le crédit d impôt innovation (CII)

Le crédit d impôt innovation (CII) Le crédit d impôt innovation (CII) Plan de présentation I. Les grandes lignes de la mesure II. Le champ des activités éligibles III. Les dépenses éligibles IV. L imputation du CII I. Les grandes lignes

Plus en détail

Stratégie, évolution des marchés, développement durable. Stratégie Commerciale

Stratégie, évolution des marchés, développement durable. Stratégie Commerciale PROGRAMME PÉDAGOGIQUE CURSUS ENTREPRENEUR DU BATIMENT Durée totale : 70 jours, soit 525 heures + 1 à 3 semaines de mission en entreprise tierce (voir p.7) Stratégie, évolution des marchés, développement

Plus en détail

Contrat d appui TPE/Artisanat

Contrat d appui TPE/Artisanat Contrat d appui TPE/Artisanat Soutenir les TPE et les entreprises artisanales de production, de services à l industrie, dans leurs projets d investissements, lors des phases de création, de transmission/reprise,

Plus en détail

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS -

- SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME - SITES DE VISITES ET DE LOISIRS - OBJECTIFS Dans un contexte de concurrence et de concentration des opérateurs, les PME doivent s adapter et renouveler leur offre

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS «MARTINIQUE PILOTE R D I : Prêts pour l innovation locale et tournés vers la recherche développement»

DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS «MARTINIQUE PILOTE R D I : Prêts pour l innovation locale et tournés vers la recherche développement» DOSSIER DE CANDIDATURE CONCOURS «MARTINIQUE PILOTE R D I : Prêts pour l innovation locale et tournés vers la recherche développement» Les dossiers de candidature sont à déposer par courrier et version

Plus en détail

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices?

Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? Responsabilité sociétale des entreprises Quels enjeux, Quels bénéfices? 28 novembre 2012 Sommaire Enjeux liés à la Responsabilité sociétale? S engager dans une réponse globale ou spécifique? Peut-on quantifier

Plus en détail

Vieillissement actif et silver économie. Quels financements européens pour vos projets?

Vieillissement actif et silver économie. Quels financements européens pour vos projets? Vieillissement actif et silver économie Quels financements européens pour vos projets? Introduction Vieillissement actif, priorité de l Union européenne Changement démographique = opportunités «silver

Plus en détail

Instrument PME et Fast Track to Innovation. Mathilde PICCO, PCN Transport, Mov eo 24/02/2015

Instrument PME et Fast Track to Innovation. Mathilde PICCO, PCN Transport, Mov eo 24/02/2015 Instrument PME et Fast Track to Innovation Mathilde PICCO, PCN Transport, Mov eo 24/02/2015 1 Instrument PME L instrument PME 1 Qu est-ce qu une PME au sens communautaire? «Toute entité, indépendamment

Plus en détail

MISSION DU CRP HENRI TUDOR

MISSION DU CRP HENRI TUDOR March 17, 2009 1 MISSION DU CRP HENRI TUDOR Depuis 1987, CRP Henri Tudor contribue à l amélioration et au renforcement de la capacité d innovation des entreprises et des organisations publiques. Le Centre

Plus en détail

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie

Guide pratique des aides à Guide pratique pour la propriété intellectuelle les études de faisabilité en Wallonie Guide Guide pratique pratique des pour aides à la les propriété études de intellectuelle faisabilité en Wallonie SOMMAIRE 1. L innovation technologique... 2 2. Le cadre légal des aides... 2 2.1. Recherche

Plus en détail

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique

Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Formation à distance pour les examens professionnels fédéraux en informatique Brevet fédéral d informaticienne en technique des systèmes et réseaux TIC Brevet fédéral d informaticienne de gestion 1. :

Plus en détail

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES

L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES Royaume du Maroc Ministère du Tourisme Direction de la Réglementation du Développement et de la Qualité L APPUI AUX ENTREPRISES TOURISTIQUES au cœur de la stratégie de développement touristique «Vision

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE

TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE DE LA LOGISTIQUE REPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTERE DU TRANSPORT *** DIRECTION GENERALE DE LA LOGISTIQUE ET DU TRANSPORT MULTIMODAL TERMES DE REFERENCE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES CADRES DE L ADMINISTRATION DANS LE DOMAINE

Plus en détail

La classification des salariés

La classification des salariés La classification des salariés Cette Fiche pratique vous propose de vous présenter la grille de classification des salariés introduite par le chapitre 9 de la Convention collective nationale du sport (CCNS).

Plus en détail

FICHE DE SELECTION CONTRAT STRATEGIQUE FILIERE AUTOMOBILE Internationalisation/Export 2013 2014

FICHE DE SELECTION CONTRAT STRATEGIQUE FILIERE AUTOMOBILE Internationalisation/Export 2013 2014 FICHE DE SELECTION CONTRAT STRATEGIQUE FILIERE AUTOMOBILE Internationalisation/Export 2013 2014 Nom Prénom (de la personne responsable du dossier) : Coordonnées (tél courriel) Société : Adresse : Code

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

A-/ Présentation du forum national de l innovation Et de la compétitivité des PME

A-/ Présentation du forum national de l innovation Et de la compétitivité des PME En partenariat avec l institut national algérien de la propriété industrielle INAPI- Le parrainage de la direction générale de la recherche scientifique Et développement technologique, L agence CPMconsulting

Plus en détail

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale

Termes de Référence pour une Assistance Technique Internationale APPUI A L ELABORATION ET LA MISE EN OEUVRE D UN «CORPORATE PLAN» ET D UNE STRATEGIE DE PROMOTION DES INVESTISSEMENTS POUR L ECONOMIC DEVELOPMENT BOARD OF MADAGASCAR (EDBM) Termes de Référence pour une

Plus en détail

Appel à projets INNOV R 2011 en faveur du développement des éco-innovations au sein des entreprises rhônalpines. http://eco-innovations.rhonealpes.

Appel à projets INNOV R 2011 en faveur du développement des éco-innovations au sein des entreprises rhônalpines. http://eco-innovations.rhonealpes. Appel à projets INNOV R 2011 en faveur du développement des éco-innovations au sein des http://eco-innovations.rhonealpes.fr I ENJEUX ET OBJECTIFS La prise en compte des enjeux énergétiques et environnementaux

Plus en détail

Master 2 Mention : Communication, stratégie internationale et interculturalité (CSII) SPECIALITE : Communication et Solidarité

Master 2 Mention : Communication, stratégie internationale et interculturalité (CSII) SPECIALITE : Communication et Solidarité Master 2 Mention : Communication, stratégie internationale et interculturalité (CSII) SPECIALITE : Communication et Solidarité Depuis 990, le nombre des formations à l ESS s est développé. Mais la majorité

Plus en détail

Entrepreneur / Chercheur Un partenariat direct pour réussir r

Entrepreneur / Chercheur Un partenariat direct pour réussir r L Ecole de l innovationl Entrepreneur / Chercheur Un partenariat direct pour réussir r votre croissance 1 Principaux programmes spécifiques du 7 e PCRDT Les partenariats compétitifs titifs. CAPACITÉS Renforcer

Plus en détail

QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE AUTOEVALUATION - AUTODIAGNOSTIC

QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE AUTOEVALUATION - AUTODIAGNOSTIC QRRAL / JOURNEE THEMATIQUE : PISTES POUR AMORCER UNE DEMARCHE QUALITE THEORIE ET REALITE DELEGATION A LA QUALITE L INRA : EPST de recherche finalisée pour l agriculture, l alimentation et l environnement

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF

CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Référence : 2015009- accompagnement collectif CAHIER DES CHARGES APPEL A PRESTATAIRES POUR UN ACCOMPAGNEMENT COLLECTIF Accompagnement collectif IAE : Appui à la mise en place d une stratégie de communication

Plus en détail

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée

Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Amélioration de l environnement des affaires dans la région sud de la Méditerranée Etat des lieux de l innovation en Algérie: Acteurs, cadre législatif, instruments Hocine Hadjiat Alger, 18 juin 2014 Projet

Plus en détail

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013

Les consommations d énergie en entreprise, introduction. Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Les consommations d énergie en entreprise, introduction Club QSE / DD du 10 octobre 2013 Plan de l intervention 1) Contexte et enjeux des économies d énergie 2) Rappel sur les aides financières aux entreprises

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L INDUSTRIE, DE LA PETITE ET MOYENNE ENTREPRISE ET DE LA PROMOTION DE L INVESTISSEMENT DIRECTION GENERALE DE LA PME PRIX NATIONAL DE L'INNOVATION

Plus en détail

Bien plus qu un sourire

Bien plus qu un sourire Bien plus qu un sourire CHARLEEN, ENTRE NOUS Depuis 1985, l agence Charleen propose à ses clients son expertise dans la gestion de leur accueil et a su développer de nombreuses prestations au fil des années.

Plus en détail

Le décret du 3 juillet 2008 relatif au soutien de la Recherche, du Développement et de l Innovation en Wallonie

Le décret du 3 juillet 2008 relatif au soutien de la Recherche, du Développement et de l Innovation en Wallonie Le décret du 3 juillet 2008 relatif au soutien de la Recherche, du Développement et de l Innovation en Wallonie 1 SOMMAIRE 1. QUELQUES CHIFFRES 2. DÉFINITIONS 3. TABLEAU SYNOPTIQUE 4. DESCRIPTION DÉTAILLÉE

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

La mise en œuvre d une politique Egalité Professionnelle entre les femmes et les hommes au sein de BATIGERE. Bilan à 7 ans de démarche et perspectives

La mise en œuvre d une politique Egalité Professionnelle entre les femmes et les hommes au sein de BATIGERE. Bilan à 7 ans de démarche et perspectives La mise en œuvre d une politique Egalité Professionnelle entre les femmes et les hommes au sein de BATIGERE Bilan à 7 ans de démarche et perspectives BATIGERE en quelques chiffres Un Réseau de près de

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE OPERATIONNELLE METIERS) Intitulé (cadre 1) Licence professionnelle Hôtellerie et tourisme spécialité Gestion ou reprise d une PME hôtelière Autorité responsable

Plus en détail

La lettre. Le contenu du reporting mensuel de l entreprise. Un indispensable outil de mesure de la performance financière

La lettre. Le contenu du reporting mensuel de l entreprise. Un indispensable outil de mesure de la performance financière Octobre 28 DOSSIER : Gestion d entreprise 36 Le contenu du reporting mensuel de l entreprise Olivier AVRIL Gérant Associé d Acting-finances oavril@acting-finances.com 6 25 78 11 44 35, rue Arthème Genteur

Plus en détail

Corse. Programme Opérationnel FEDER 2007 20132013 Contrat de Projets Etat CTC 2007 2013

Corse. Programme Opérationnel FEDER 2007 20132013 Contrat de Projets Etat CTC 2007 2013 Emmanuel PIERRE Maryline ANTONETTI La stratégie de l innovation en Corse Cadre stratégique : Programme Opérationnel FEDER 2007 20132013 Contrat de Projets Etat CTC 2007 2013 Objectif (sortie de l'objectif

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES

CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES CRÉDIT D IMPÔT RELATIF À L INTÉGRATION DES TI DANS LES PME MANUFACTURIÈRES INVESTISSEMENT QUÉBEC Direction des mesures fiscales Table des matières Société admissible...3 Société de personnes admissible...3

Plus en détail

VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL

VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL VOTRE PLUS COURT CHEMIN VERS L INTERNATIONAL UNE PRÉSENCE INTERNATIONALE FORTE Pramex International, filiale du Groupe BPCE International et Outre-mer, est le leader français du conseil en implantation

Plus en détail

EURASANTÉ A VOS COTÉS!

EURASANTÉ A VOS COTÉS! EURASANTÉ A VOS COTÉS! Nos services pour vous accompagner dans tous vos projets Depuis 1994, Eurasanté accompagne les entreprises de la filière santé régionale dans leurs projets de développement et les

Plus en détail

Une initiative collective

Une initiative collective Une initiative collective Initiée en 2013 prolongéeen 2015 Date Thème Lieu Organisateur Partenaires associés 09/07/2015 SANTE Caen (Université) Université de Caen Miriade, Pôle TES, Réseau GRID 03/09/2015

Plus en détail

Stage de Préparation à l Installation

Stage de Préparation à l Installation Stage de Préparation à l Installation L artisan et la formation continue 15h00 à 16h00 La formation continue La formation représente un enjeu majeur dans l artisanat où la croissance et la compétitivité

Plus en détail

Définition des objectifs pour la rédaction des plans d action du Pacte

Définition des objectifs pour la rédaction des plans d action du Pacte Définition des objectifs pour la rédaction des plans d action du Pacte Septembre 2015 1 Axe thématique I - Adapter les compétences et savoirs aux besoins de l école du 21 e siècle Soutien académique :

Plus en détail

Propriété intellectuelle démarches de protection

Propriété intellectuelle démarches de protection Propriété intellectuelle démarches de protection Stéphane TALIANA / Caroline CHAUBARD CCI LANGUEDOC-ROUSSILLON s.taliana@languedoc-roussillon.cci.fr Tél. : 04 67 13 68 39 Vanessa RIBERTY Déléguée territoriale

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME SITES DE VISITES ET DE LOISIRS REGLEMENT D INTERVENTION

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME SITES DE VISITES ET DE LOISIRS REGLEMENT D INTERVENTION CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME SITES DE VISITES ET DE LOISIRS REGLEMENT D INTERVENTION le règlement n 1998/2006 de la Commission européenne du 15 décembre 2006 concernant l application des articles

Plus en détail

APPEL DE PROJETS GUIDE DE SOUMISSION DES DEMANDES DE FINANCEMENT 2015-2016

APPEL DE PROJETS GUIDE DE SOUMISSION DES DEMANDES DE FINANCEMENT 2015-2016 APPEL DE PROJETS GUIDE DE SOUMISSION DES DEMANDES DE FINANCEMENT 2015-2016 Support financier du : Mise à jour : septembre 2015 LE CQRDA Le Centre québécois de recherche et de développement de l aluminium

Plus en détail

L accompagnement des PME vers

L accompagnement des PME vers L accompagnement des PME vers Réunion PME et Horizon 2020 19 juin 2015 1 : projets collaboratifs : projets non collaboratifs : projets collaboratifs dédiés aux PME : Renforcement du potentiel humain :

Plus en détail

CREALIA le fonds d amorçage des entreprises innovantes

CREALIA le fonds d amorçage des entreprises innovantes CREALIA le fonds d amorçage des entreprises innovantes Mende Le 19 janvier 2009 CREALIA:954 av. Jean MERMOZ, 34000 Montpellier. Tel:0467171170 I. Le paradoxe régional Un paysage économique marqué : Une

Plus en détail

Innovation et partenariats Tarbes, le 12 décembre 2012

Innovation et partenariats Tarbes, le 12 décembre 2012 Innovation et partenariats Tarbes, le 12 décembre 2012 Partenariat et innovation collaborative PROGRAMME Partenariat et innovation collaborative? Témoignages d entreprises :! Patrick Lesgards, GUILLAUME

Plus en détail

Manuel de Management, Qualité et Environnement

Manuel de Management, Qualité et Environnement Manuel de Management, Qualité et Environnement 2015 2017 Objet et domaine d'application Le présent manuel de management a pour objet de décrire les engagements pris par le Groupe Loxam ainsi que son organisation

Plus en détail

DUT. Informatique (Info)

DUT. Informatique (Info) DUT Informatique (Info) Qu est-ce que la spécialité informatique? Cette spécialité apporte les connaissances et compétences permettant la mise en œuvre des technologies de l information (stockage, traitement,

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

Quelles nouveautés s?

Quelles nouveautés s? Les PME dans le 7ème 7 PCRD Quelles nouveautés s? au service de l entrepreneur «Les PME dans le 7ème PCRD. Quelles nouveautés?» - Michel Ganoote 23/01/07 CNRS Paris www.oseo.fr Présentation du 7ème 7 PCRD

Plus en détail

Présentation générale de Bpifrance et zoom sur les dispositifs d aides à l innovation pour les start-up

Présentation générale de Bpifrance et zoom sur les dispositifs d aides à l innovation pour les start-up Présentation générale de Bpifrance et zoom sur les dispositifs d aides à l innovation pour les start-up 1 Présentation générale de 01. Bpifrance 02. Présentation de l activité «capital-investissement»

Plus en détail

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne

Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne PERIGORD DEVELOPPEMENT Projet d'implantation d'activité économique sur le territoire de la Dordogne DOSSIER DE PRESENTATION DU PROJET Page 1 Le dossier pourra, le cas échéant, être complété par les éléments

Plus en détail