Le Groupe MicroCred 3. Actionnaires & Gouvernance 5. Situation 2010 & perspectives

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Groupe MicroCred 3. Actionnaires & Gouvernance 5. Situation 2010 & perspectives 2011 7"

Transcription

1 Rapport Annuel 2010 MicroCred Banque Madagascar

2 Table des matières Le Groupe MicroCred 3 MicroCred MADAGASCAR en chiffres 4 Actionnaires & Gouvernance 5 Éditorial 6 Situation 2010 & perspectives Activités Performances Ressources humaines 11 Réseau d agences 11 Responsabilité sociale et environnementale 12 Normes éthiques et environnementales 12 Témoignages 12 Rapport de direction 14 Introduction 15 Bilan 15 Efficacité et rentabilité 20 États financiers 21 Rapport du Commissaire aux Comptes 22 Annexes 23 Contacts 31

3 Le Groupe MicroCred Au 31 décembre 2010 MicroCred Holding Située à Paris - France 19 collaborateurs MicroCred Sénégal 7 agences Situées à Dakar 206 collaborateurs MicroCred Holding détient 71 % du capital MicroCred China Située à Hong Kong MicroCred Holding détient 51 % du capital de MC China MicroCred Côte d Ivoire 1 agence Située à Abidjan 49 collaborateurs MicroCred Holding détient 100 % du capital MicroCred Sichuan 1 agence ouverte en janv Située à Chengdu 35 collaborateurs MicroCred China détient 100 % du capital MicroCred Nanchong 7 agences et points de service Située à Nanchong 100 collaborateurs MicroCred China détient 100 % du capital MicroCred MicroFinance Banque Nigeria 1 agence ouverte en 2010 Située à Kaduna 85 collaborateurs MicroCred Holding détient 100 % du capital MicroCred Banque Madagascar 11 agences et points de service Situées à Antananarivo, Toamasina, Antsirabe, Antsiranana et Mahajanga 270 collaborateurs MicroCred Holding détient 52 % du capital Mi c r ocr e d est une société d investissement dont l objectif est de créer un groupe d institutions financières et de banques offrant des services financiers aux entrepreneurs non servis ou mal servis par le système bancaire traditionnel. MicroCred a été fondée en 2005 sur une initiative d Arnaud Ventura, Cofondateur et Directeur Général de PlaNet Finance. Ses actionnaires sont PlaNet Finance, la Société Générale, AXA Belgium, la Société Financière Internationale (IFC), la Banque Européenne d Investissement (BEI), l Agence Française de Développement (AFD) et Developing World Markets (DWM). Structure actionnariale de MicroCred Holding 26,43 % DWM 2,08 % PlaNet Finance 28,35 % Axa Belgium Indicateurs consolidés Performance opérationnelle en progression 6 institutions opérationnelles & clients 43,4 MEUR d encours de crédits en hausse de 73 % Maîtrise du risque en forte progression : diminution du PAR > 30 jours de 3,5 % à 0,80 % en 1 an Croissance de la collecte d épargne de 451 % avec 12,9 MEUR d encours d épargne et épargnants 764 collaborateurs (94 % basés sur le terrain) 30 agences et points de service Structure financière renforcée Holding : +7,3 MEUR, capital total de 28,9 MEUR MC China : +15 MEUR, capital total de 20,9 MEUR 15,72 % BEI 12,06 % AFD EUR 8,82 % Généfinance 6,54 % IFC Des résultats financiers en forte croissance 4 sociétés du Groupe ont eu un résultat net positif à fin 2010 (Madagascar, Chine, Sénégal et Holding) Augmentation de 19 % de la valeur comptable consolidée par action qui atteint 7,4 MEUR Actif total de 74,6 MEUR, en hausse de 76 % 3

4 MicroCred Ba n q u e Madagascar en chiffres Bilan MGA EUR MGA EUR Total actif Encours brut de prêts Total emprunts Total épargne Total patrimoine Compte de résultats Revenus opérationnels Dépenses opérationnelles Résultat opérationnel avant impôts et subventions Impôts sur les bénéfices Subventions Résultat net Ratios clés Charges / produits 83 % 103 % Charges opérationnelles / portefeuille 22 % 25 % Charges financières / portefeuille 9 % 9 % Charges de provisionnement / portefeuille 3 % 4 % Dettes / fonds propres 375 % 294 % Ratio de liquidité 41 % 65 % Charges de personnel / charges opérationnelles 46 % 45 % Statistiques opérationnelles Nombre d'emprunteurs actifs Nombre d'employés Nombre d'agents commerciaux Nombre d'agences et points de service 11 8 Encours de crédits & nombre d emprunteurs actifs Év o l u t i o n d u PAR > 30 j o ur s % % % % % % Encours de crédits (EUR) Nombre d'emprunteurs actifs PAR > 30 jours (volume) PAR > 30 jours (%)

5 Encours d épargne (total) & nombre d épargnants actifs Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Encours d'épargne (EUR) Nombre de comptes d'épargne Ac t i o n n a ir e s A fin décembre 2010, le capital social de MicroCred Banque Madagascar s élève à MGA (3,3 MEUR). Devenue une banque territoriale depuis janvier 2010, les actionnaires de MicroCred Banque Madagascar sont MicroCred Holding, International Finance Corporation (IFC), BOA et AfricInvest. MicroCred Holding reste l actionnaire principal avec 52 % des actions. Actionnariat de MicroCred Banque Madagascar Résultat net avant / après taxes et subventions vs. OSS % % BOA 13 % AfricInvest % 13 % IFC 0 3,3 MEUR % % % MicroCred Résultat net (avant) Résultat net (après) OSS 50 % Structure de profitabilité MicroCred Bank of Africa 40 % 30 % Société financière internationale AfricInvest 20 % 10 % 0 % OPEX Ratio Fi Exp Ratio LLP Exp Ratio Portfolio Yield Effectif total et productivité en nombre de clients g o u v e r n a n c e Le Conseil d Administration (CA), de 8 membres, est actuellement composé comme suit : Arnaud Ventura, Fondateur & Président du Directoire de MicroCred et Président du CA Alain Lepatre Lamontagne, Ancien DG de BOA Madagascar AfricInvest, représentée par Khaled Ben Jilani Irchad Razaali, Administrateur, MicroCred Madagascar BOA Madagascar, représentée par son Directeur Général, Jacques Dilet MicroCred S.A. représentée par Isabelle Levard, Directrice Générale Adjointe Alexandre Randrianasolo, Administrateur, MicroCred Madagascar Michel Iiams, Expert Opérations, MicroCred Holding Effectif Clients / Effectifs 5

6 Ed i t o r i a l Au cours de l année 2010, MicroCred Banque Madagascar est passée du statut d établissement de crédit à celui de banque territoriale. Cette transition a été opérée avec succès, ce qui a permis de renforcer le bilan et de diversifier les sources de financement. Auparavant, pour financer sa croissance, MicroCred Banque Madagascar devait se contenter exclusivement de la dette et des actions. Désormais, l institution peut compter sur l épargne. Ainsi en décembre 2010, près de 40 % du portefeuille était financé par l épargne et les dépôts institutionnels. Andrew Levitt Directeur Général MicroCred Madagascar «J aimerai remercier nos collaborateurs pour les sacrifices consentis tout au long de cette année. Je les encourage à œuvrer dans la même voie en 2011» Profitant de son nouveau statut de banque, MicroCred Banque Madagascar a lancé toute une gamme de produits en 2010, parmi lesquels un compte courant, un compte épargne, un dépôt à terme, du transfert d argent domestique et, enfin, du transfert d argent international (réception) en partenariat avec MoneyGram. A la fin de l année, MicroCred Banque Madagascar comptait comptes ouverts. En plus de ces nouveaux produits, le réseau d agences a été étendu vers d autres provinces avec l ouverture de deux agences Antsirabe et Antsiranana, ainsi que dans la périphérie d Antananarivo avec la création du point de service à Mahitsy. Du point de vue financier, les résultats de 2010 sont également notables. Le taux de rendement des capitaux propres a atteint 16 %. C est non seulement le taux le plus élevé au sein des filiales du Groupe MicroCred, mais c est aussi la première fois qu une filiale atteint l objectif du Groupe (> 15 %). Toutefois, malgré la diversification des sources de financement, l expansion du réseau ainsi que la rentabilité de l institution, l année 2010 reste marquée par une croissance du portefeuille de crédits moins rapide que les années précédentes. La relance de la croissance du microcrédit notre cœur de métier et le développement de la PME seront les priorités pour Pour conclure, j aimerai particulièrement remercier nos collaborateurs pour les sacrifices consentis tout au long de cette année. Je les encourage à œuvrer dans la même voie en Que le succès de MicroCred Banque Madagascar continue! L exercice 2010 qui s achève me donne l occasion de revenir sur ce qui fût une année de consolidation pour MicroCred Banque Madagascar. L institution a poursuivi avec succès la mission qu elle s est fixée : fournir des services financiers aux entrepreneurs exclus du système bancaire traditionnel. MicroCred Banque Madagascar a maintenu en 2010 la qualité de son portefeuille dans un environnement économique difficile, alliant croissance de sa profitabilité et maîtrise de ses frais généraux tout en finalisant le lancement de la collecte d épargne. L institution a également fortement développé ses revenus financiers et termine l année avec un résultat net de 500 KEUR. Je ne peux conclure sans exprimer ma fierté et ma reconnaissance envers les professionnels talentueux qui composent l équipe de MicroCred Banque Madagascar. Leur implication au service de notre mission et de nos clients constitue la clé de voûte de notre organisation. Leur écoute attentionnée des clients, et leur capacité à concevoir des produits et services adaptés sont à l origine des excellents résultats de l année. Arnaud Ventura Président du Conseil d Administration de MicroCred Banque Madagascar Président et Fondateur du Groupe MicroCred Au nom de tous les membres du Conseil d Administration de MicroCred Banque Madagascar, je souhaite aux collaborateurs un succès continu en Arnaud Ventura

7 Situation 2010 et perspectives 2011 De solides perspectives Les quatre priorités stratégiques de MicroCred Banque Madagascar en 2011 sont les suivantes : Une année de croissance Après ces 4 années d opérations, MicroCred Banque Madagascar (MBM) compte clients emprunteurs et déposants pour un encours total de crédit de plus de 30 milliards MGA. Elle enregistre à fin décembre 2010 un résultat net de MMGA (soit 508 KEUR) ; résultat nettement élevé, comparé à celui initialement prévu par le plan d affaires Suite à l obtention de la licence en banque territoriale en janvier 2010, MicroCred Banque Madagascar peut désormais proposer à sa clientèle une large gamme de produits bancaires. L institution a également continué son développement à travers l expansion de son réseau d agences. Trois nouvelles agences ont été ouvertes en 2010 afin de poursuivre la politique de proximité de MicroCred Banque Madagascar : le premier point de service de Mahitsy, l agence Antsirabe et l agence Diégo. A part la refonte des produits de crédits TPE en trois crédits distincts ainsi que le crédit PME, MicroCred Banque Madagascar met à la disposition de ses clients le service épargne à travers les trois comptes suivants : le compte à vue (CAV), le compte d épargne (CDE) et le compte à terme (CAT). Depuis novembre 2010, MicroCred Banque Madagascar commercialise le transfert d argent domestique, toujours dans le souci de satisfaire sa clientèle. Cette transaction est simple, rapide, sécurisée et facilement accessible. Améliorer le contrôle opérationnel du réseau et éliminer les problèmes de fraude éventuels ; Soutenir la croissance du cœur de métier : le microcrédit ; Augmenter de manière significative l activité de prêts à la PME ; Améliorer la rentabilité en réduisant les coûts et en diversifiant les revenus. Afin d atteindre ces objectifs, MicroCred Banque Madagascar compte mettre en place une nouvelle structure de réseau similaire à ce qui existe dans les autres filiales du Groupe. Ainsi les Agents Commerciaux expérimentés et certains contrôleurs internes se verront proposer des postes de «Superviseurs», leur donnant la responsabilité de gérer, contrôler et former une petite équipe de 6 à 7 Agents Commerciaux. MicroCred va également adopter une approche «décentralisée» du crédit PME. Les meilleurs Agents Commerciaux de chaque agence seront formés à la nouvelle méthodologie PME. Cela permettra désormais le décaissement de crédits plus importants dans tout le pays, et non plus seulement à Antananarivo, dans un cadre de contrôle renforcé. Une fois que ces quatre priorités stratégiques seront assurées, probablement vers la fin 2011, l expansion du réseau d agences pourra être envisagée à nouveau. MicroCred souhaiterait mettre en place des réseaux de petites agences autour des trois villes de provinces phares : Mahajanga, Tamatave et Antsiranana. Ceci dans le but d assurer une efficacité optimale et un contrôle étroit de ces nouveaux points de vente Ja n v i e r Obtention de la licence en Banque Territoriale. Inauguration officielle de l agence Mahajanga. Ma r s Lancement du service Epargne à l agence Ambodivona. Ouverture officielle du premier point de service de Mahitsy. Av r i l Lancement du service Epargne dans toutes les agences. Participation au tournoi sportif «Futsal Show», tournoi de foot à 7 à Antananarivo. Ma i Lancement de la segmentation du crédit TPE en trois crédits distincts. Ju i n Ouverture officielle de l agence Antsirabe. Participation aux jeux corporatifs inter-entreprises pour les agences d Antananarivo. Juillet Signature du partenariat avec la commune d urbaine de Mahajanga pour la plantation de Paulownia. Participation de MicroCred Banque Madagascar à la foire de l artisanat. Oc t o b r e Ouverture officielle de l agence Antsiranana. No v e m b r e Inauguration officielle des nouveaux locaux de l agence 67 ha. Décembre Sortie annuelle de l ensemble du personnel, coïncidant avec la célébration du 4ème anniversaire de MicroCred Madagascar. Organisation de la tombola «paiement par anticipation». 7

8 Business Review Activités 2010 MicroCred / Annual Report Nanchong 2010

9 Activités 2010 Performances au 31 décembre 2010 Au cours de l année 2010, MicroCred Banque Madagascar aura traité opérations de crédit pour un montant supérieur à 44 milliards MGA (15,9 MEUR). La progression de l encours de crédits est telle qu il atteint 30,9 milliards MGA (10,9 millions EUR) pour un total de crédits actifs à la fin de l année. Caractéristiques du portefeuille de crédit Sans volontairement accentuer sa démarche vers un public féminin, MicroCred Banque Madagascar compte cependant une forte proportion de sa clientèle parmi les femmes ; ces dernières représentent plus de la moitié de la clientèle en 2010 soit environ 52 % à fin décembre Par ailleurs, la grande majorité des clients (90 %) ont opté pour un crédit d une durée allant de 6 à 12 mois. 55 % du portefeuille de crédit est constitué par des renouvellements. L agence de Tamatave est devenue la plus grande agence TPE avec plus de crédits actifs pour un total de 4,8 milliards MGA (1,6 MEUR) d encours de crédit. Di s t r i b u t i o n p a r s e c t e u r Di s t r i b u t i o n p a r a g e n c e 1 % Antsirabe 11 % Tsaralalàna 9 % Tanjombato 56 % Commerce 34 % Services 7 % Ambohibao 15 % Tamatave 10 % 67 Hectares 17 % PME 12 % 10 % Industrie Ambodivona 8 % Mahajanga 10 % Ampasampito Encours de crédit par genre (Volume ) Distribution par montant 16 % 26 % > EUR EUR 48 % Hommes 52 % Femmes 21 % < 500 EUR 37 % EUR Processus d octroi du crédit : MicroCred Banque Madagascar s appuie sur une analyse économique détaillée de l activité de chaque client pour évaluer sa capacité de paiement et ainsi adapter au mieux la durée et le montant du crédit. Il est important de noter que le client demandeur de crédit n a pas l obligation préalable d épargner. L octroi d un crédit à un client suit un processus qui commence avec la demande de crédit. Dans ce processus, c est l Agent Commercial qui constitue le relais fondamental entre le client et l institution. En effet, l Agent Commercial est chargé d étudier la demande de crédit du client, d évaluer son activité, d analyser les données obtenues, de monter le dossier et de le présenter au Comité de Crédit pour le défendre. Le Comité de Crédit est l instance décisionnelle qui approuve, modifie ou rejette une demande de crédit. Le Comité de Crédit est constitué de trois niveaux définis en fonction du montant du crédit proposé. Le dossier approuvé par le Comité de Crédit est transmis à un Conseiller Clientèle pour les suites administratives se terminant avec le décaissement du crédit. Après ces étapes, l Agent Commercial procède à des contrôles réguliers chez le client pour s assurer de la bonne utilisation du financement mais aussi pour recouvrer la créance en cas de retard de paiement. 9

10 Portefeuille à risque Le portefeuille à risque (PAR) > 30 jours s élève à 1,70 % en fin d année Conséquemment à la crise sociopolitique qui perdure depuis le début de l année 2009, le PAR de MicroCred Madagascar est en hausse si l on se réfère au niveau de décembre 2009 (1,15%). 5 % PAR > 30 j o ur s 4 % 3 % 2 % 1 % 0 % Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Les étapes du processus de crédit Demande du client Évaluation de l activité du client Analyse qualitative et quantitative du dossier Proposition dégagée par l Agent Commercial Durée maximale : 5 jours Passage en Comité de Crédit Décaissement Suivi, contrôle et recouvrement Caractéristiques du portefeuille d épargne MicroCred Banque Madagascar a lancé son offre d épargne en mars 2010 et propose depuis lors à sa clientèle trois types de produits : le compte à vue, le compte d épargne et le compte à terme. La constitution d épargne n est pas une étape préalable à l obtention d un crédit, par contre l ouverture d un compte à vue est obligatoire pour matérialiser l entrée en relation et bénéficier des autres produits d épargne. Le Compte à vue : est le compte courant de MicroCred Banque Madagascar. Les versements et les retraits sans limite sont autorisés. Il est également le compte pivot de toutes les opérations liées à l octroi et au remboursement de crédit. A la fin de l année 2010, comptes à vue ont été ouverts, pour un encours total de 999 MMGA (350 KEUR). Le Compte d épargne : Le déposant doit ouvrir au préalable un compte à vue et déposer un minimum de 10 KMGA (3,5 EUR). Le taux annuel de rémunération varie entre 3 % et 6 % (net d impôts) et les intérêts sont payés mensuellement. A fin 2010, clients possèdent un compte d épargne pour un volume total de 499 MMGA (174 KEUR). Le Compte à terme (CAT) : Lancé mais ne peut être ouvert qu avec un minimum de 200 KMGA (70 KEUR). Le taux de rémunération plancher et de 6,25 % et est négociable en fonction du montant et de la durée du dépôt. Les gros déposants (les institutionnels, les entreprises commerciales formelles) peuvent donc placer leurs excédents de trésorerie à des taux très attractifs. Sur ce type de compte, le paiement des intérêts s effectue à la maturité du dépôt. A fin 2010, MicroCred Banque Madagascar compte 339 comptes à terme totalisant 10,3 BMGA (3,6 MEUR). En cette période de lancement et dans un souci d offrir à une large clientèle des produits d épargne, les frais d ouverture de compte et de gestion de compte sont offerts. Les services associés comme les retraits déplacés ou les virements interbancaires sont eux faiblement facturés.

11 Ressources humaines Dans le cadre de son développement et de l extension de son réseau, MicroCred Banque Madagascar a ouvert en 2010 deux nouvelles agences régionales en plus d un bureau périphérique à Antananarivo. Pour accompagner le développement du réseau, 83 personnes ont été recrutées en 2010 à la fois pour constituer les équipes des nouvelles agences et compléter celles déjà opérationnelles. Le nombre d employés est ainsi passé de 241 début janvier 2010 à 270 à fin décembre Durant la même période, 54 employés ont quitté l entreprise. Sur les 83 personnes nouvellement embauchées, 36 sont des Agents Commerciaux ; le reste est constitué par des employés affectés aux fonctions «support» tant au siège qu en agence. Il est à noter que l ancienneté moyenne augmente entre 2009 et 2010 pour toutes les catégories de personnel. Comme en 2009, le personnel féminin est majoritaire par rapport au personnel masculin en Enfin, la moyenne d âge des employés s établit à 30 ans (29 ans pour les Agents Commerciaux) Évolution des effectifs MicroCred Banque Madagascar porte une grande attention à la formation de ses collaborateurs. Toutes les nouvelles recrues suivent une formation de plusieurs semaines avant de rejoindre leur affectation. Par la suite, les employés suivent un programme de formation continue délivré soit en interne soit par des intervenants externes. Les aspects sociaux et environnementaux de notre activité ainsi que la lutte contre la corruption et la fraude sont des thèmes abordés tant en formation initiale que continue Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Agents commerciaux Effectifs totaux Les activités extra professionnelles permettent aux employés de mieux se connaitre, de développer et de renforcer le sentiment d appartenance à l entreprise. Les sorties trimestrielles d agences, la sortie annuelle de tous les employés, le partenariat avec SOS Village d Enfant, la participation aux tournois sportifs qui sont organisés sont autant d actions qui vont dans ce sens. Afin de mesurer le climat social dans l entreprise une enquête de satisfaction est réalisée en interne une fois tous les six mois auprès des employés. La dernière enquête faisait ressortir que la majorité des employés étaient «satisfaits» ou «très satisfaits» de travailler pour MicroCred. Réseau d agences Avec l ouverture de trois agences en 2010 dont un point de service, le réseau d agences de MicroCred Banque Madagascar compte à fin 2010 un total onze agences (Agence Ambodivona, Agence 67ha, Agence Ambohibao, Agence Tsaralalàna, Agence Tanjombato, Agence Toamasina, Agence Ampasampito, Agence Mahajanga, Agence Mahitsy, Agence Antsirabe, Agence Antsiranana). L Agence Mahitsy, le premier point de service de MicroCred Banque Madagascar a ouvert ses portes en mars La création de ce point de service au nord d Antananarivo, a permis d assurer une présence commerciale dans cette zone. L Agence Antsirabe a été ouverte au public en juillet Elle est implantée stratégiquement dans l une des plus importantes villes économiques dans l axe sud de l Ile. En plus de la distribution de crédit, l Agence Antsirabe concentrera ses efforts sur la collecte d épargne. L Agence Antsiranana, troisième agence créée en province, se situe à l extrême nord de Madagascar. Ouverte en octobre, cette agence est installée dans le quartier le plus commercial de la ville et, par conséquent, à proximité de ses clients. 11

12 Responsabilité s o c i a l e et e n v ir o n n e m e n t a l e Normes éthiques et environnementales MicroCred met au service de ses clients des produits de financement adaptés à leurs besoins. Au-delà de cette mission première, MicroCred s assure qu à tous les niveaux, l entreprise est irréprochable sur les plans éthiques, sociaux et environnementaux. L éthique est la première valeur que MicroCred souhaite véhiculer. La formation initiale des employés commence systématiquement par une présentation de l éthique professionnelle qui se décline en trois principes : transparence, intégrité et rigueur. Au niveau commercial, MicroCred se refuse de travailler avec des entreprises qui ne respecteraient pas les droits élémentaires de la personne ou qui sont engagées dans des activités moralement douteuses. La responsabilité sociale de l entreprise commence auprès des femmes et des hommes qui la constituent. En plus du niveau standard de protection sociale, MicroCred fournit à ses employés et leurs ayant-droits une protection complémentaire de santé. Tout au long de leur parcours professionnel, Activités sociales les employés suivent une formation continue afin de leur permettre de renforcer leurs compétences et d évoluer au sein de l entreprise. MicroCred exerce également sa responsabilité sociale auprès de ses clients à travers un programme de formation en gestion spécialement développé pour leurs besoins. Enfin, il est de la responsabilité de la société de participer activement à la protection de l environnement dans lequel elle évolue. Chaque dossier de crédit comporte une analyse de l impact environnemental de l activité. Les activités dont l impact est nuisible à l environnement ne seront pas financées. En plus de cette analyse, MicroCred a mis en place une liste d activités réputées nuisibles pour l environnement que l établissement refuse de financer. Par ailleurs, MicroCred rénove systématiquement des bâtiments existants pour ses nouvelles implantations et essaie de les situer sur les axes de transport en commun. Enfin, l établissement cherche constamment à réduire son empreinte écologique en optimisant sa consommation d énergie, d eau et de papier. Témoignage clients S impliquer dans des activités à caractère social, récréatif et sportif est l un des objectifs de MicroCred Banque Madagascar. En 2010, MicroCred Madagascar a mené les actions suivantes ont été menées : Poursuite des actions de partenariat avec SOS Village d Enfants Madagascar dont la mission est d offrir une nouvelle vie familiale à des enfants orphelins ou abandonnés. L aide apportée par MicroCred Banque Madagascar à cette association se fait à plusieurs niveaux : Financiers : MicroCred verse trimestriellement une somme calculée en fonction du nombre de crédits décaissés. Un compte d épargne a également été ouvert au nom de l association. Matériels : A plusieurs reprises dans l année, MicroCred organise auprès de ses employés une collecte de vêtements et de jouets en faveur des enfants de l association. Formation : MicroCred Banque Madagascar propose des stages aux enfants issus de l association. il est prévu que les enfants puissent également bénéficier du partenariat conclu avec l ISCAM. Activités sportives au sein de MicroCred Madagascar : Les agences à Antananarivo ainsi que le siège et celle de Toamasina ont marqué la participation de MicroCred Banque Madagascar aux différents tournois organisés au courant de l année Quelque soit le résultat, il est de coutume pour MicroCred Banque Madagascar de donner après les épreuves les maillots et shorts à des associations ou à des clubs de quartier qui n ont pas les moyens de s équiper. Cl a r Or l o n d o RALAISOA Pr o p r i é t a i r e d u n e chocolaterie artisanale «C est le Directeur Général de MicroCred Banque Madagascar lui-même qui est venu à notre rencontre pour nous expliquer comment les produits de MicroCred pouvaient nous aider dans notre développement.» Après 10 années d expérience et de recherche en technique de fabrication de chocolat avec son père, Clar Orlondo Ralaisoa s est lancé dans la production de chocolats artisanaux et a créé la société Bij Or. Parmi ses premiers clients, Clar Orlondo comptait sa famille, ses amis, des connaissances et les groupements d églises. Lors d une participation à la foire Vidy Varotra en septembre 2010, le stand de Bij Or reçut la visite du Directeur Général de MicroCred qui a discuté avec Clar Orlondo d une potentielle collaboration. Un prêt de MGA (environ EUR) a par la suite été débloqué et utilisé pour l acquisition d une machine complémentaire et pour la finition du local de l atelier de fabrication. Clar Orlando a pu augmenter sa production et améliorer la qualité de ses chocolats. Il envisage d anticiper le remboursement de son crédit actuel et de le renouveller pour un montant plus important afin de continuer son développement.

13 Fidihasina RAZAFINDRADARA Ex p o r t a t e u r d e p r o d u i t s t e x t i l e s «J ai entendu parler de MicroCred grâce aux publicités diffusées à la télévision. J ai obtenu mon premier crédit en 2007 et je suis actuellement à mon quatrième prêt et je ne compte pas en rester là.» Fidihasina a contracté son premier crédit auprès de MicroCred en Actuellement, il est à son quatrième crédit, d un montant de 15 MMGA (5 224 EUR) qu il a obtenu en juin Il exporte du prêt-à-porter vers les Comores. Avant d acquérir son propre atelier de confection, il sous-traitait ses commandes ou s approvisionnait dans des magasins qui vendaient des produits importés de Chine. Comme il maitrise très bien son activité, il a décidé d ouvrir sa propre unité de production et d acheter luimême ses matières premières avec un prêt de MicroCred. Grâce à ces financements et à son talent, son activité s est fortement développée et il emploie à ce jour neuf personnes. Ces apports de trésorerie ont permis à Fidihasina de faire croître son activité qui maintenant dégage des bénéfices avec lesquels il a pu construire une maison pour abriter son atelier et acheter un terrain nu. Il projette également de se lancer dans le transport de passagers et pour cela il compte évidement trouver une solution de financement auprès de MicroCred. Willy RAKOTONIRIANARIMANANA Transporteur de marchandises «Je suis pleinement satisfait des conditions et des services offerts par MicroCred ce qui n est pas le cas avec les autres institutions et banques existantes.» Willy a une activité de transport de marchandises. Il a débuté avec un camion. Ayant obtenu un contrat de transport vers Morondava, c était pour lui une occasion de développer son activité et d acquérir un deuxième camion avec une remorque. Willy a commencé à consulter les banques mais en vain. Ces établissements l ont découragé du fait de la lourdeur des procédures et du nombre de documents à produire. Un employé de MBM qu il connaît lui conseille de se renseigner à l agence PME de MBM. Etant intéressé par les conditions proposées, il a rapidement rassemblé les pièces nécessaires à la constitution de son dossier et il a pu obtenir un crédit de MGA ( EUR) en juin Grâce aux revenus supplémentaires générés par le développement de son activité, Willy a pu embaucher deux nouveaux employés pour l aider. Il reste néanmoins prudent sur ses investissements personnels jusqu à l apurement de son crédit mais prévoit d ores et déjà de démarrer une nouvelle activité dans un autre domaine. Ho l y La l a i n a RASOARIMALALA Pr o p r i é t a i r e d u n e p â t i s s e r i e «Avec le crédit octroyé par MicroCred, j ai pu diversifier les produits proposés à mes clients et je suis même devenue propriétaire du local où j exerce.» Holy Lalaina RASOARIMALALA tenait une petite gargote et vendait auparavant des produits qu elle achetait elle-même à ses fournisseurs essentiellement des jus naturels, des yaourts et des sandwiches. Afin de développer son activité et proposer à ses clients une plus grande variété de produits, elle a décidé de chercher une source de financement. Un ami, déjà client de MicroCred, lui a recommandé d aller se renseigner à l agence la plus proche de sa gargote. Après un entretien avec un Agent Commercial qui l a aidé à préciser ses besoins de fonds, elle a facilement rassemblé les pièces de son dossier de crédit. Avec les MGA (210 EUR) octroyé par MicroCred, elle a pu acheter un robot électrique, réparer son réfrigérateur et aussi diversifier ses produits. Elle propose maintenant des gâteaux, des soupes, des salades de légumes qu elle cuisine elle-même. Elle est également devenue propriétaire du local qu elle louait auparavant. Holy n a plus de problème de trésorerie. Elle dispose d assez d argent pour faire face aux besoins quotidiens et commencer à se constituer une épargne de précaution. 13

14 Rapport de direction MicroCred / Annual Report Nanchong 2010

15 Rapport de direction In t r o d u c t i o n La crise sociopolitique qui a débuté en 2009 s est quelque peu apaisée en Un référendum s est tenu en novembre 2010 pour l adoption d une nouvelle constitution et les élections communales et les présidentielles sont prévues en Cependant, cette instabilité chronique a profondément affaibli le tissu économique malgache. Toutes les activités souffrent du ralentissement économique provoqué par l instabilité politique. La monnaie malgache n a cessé de fluctuer et de se déprécier sur le marché des changes et les taux du bon du trésor par adjudication (BTA) connaissent une évolution à la hausse durant le dernier trimestre Cette situation est suivie de près dans la mesure où la plupart des taux des emprunts contractés par MicroCred Banque Madagascar sont indexés sur le taux du BTA 24 semaines. Cette crise persistante a eu un impact sur la progression de MicroCred Banque Madagascar. En effet, celle-ci a été moins importante que prévue en 2010 en termes d encours de crédit, contrairement aux années précédentes (22 % contre 74 % en 2009). Le réseau d agences s est cependant développé ; deux nouvelles agences ont ouvert leurs portes, celle d Antsirabe en juin et la seconde en novembre à Antsiranana. Outre l extension du réseau, un événement important est à noter au cours de cette année 2010 : le lancement de l épargne en mars, ayant permis à MicroCred Banque Madagascar d offrir à la clientèle trois nouveaux produits : le compte à vue, le compte d épargne et le compte à terme. Depuis 2007, le portefeuille de prêts représente, et ce de manière croissante, la grande majorité de l actif total. En 2009, la plus grande partie de ces actifs est constituée par l encours de crédits. Le bon démarrage de l épargne a fait décroître cette part en 2010 qui, de 88 % en janvier, atteint 75 % en fin d année. La collecte d épargne ayant débuté en mars 2010, le ratio dépôts/crédits est en nette progression en 2010, il atteint 38 % en fin d année. Il faut cependant noter que les dépôts institutionnels constituent plus de 80 % du portefeuille d épargne de MicroCred Madagascar : 9,9 Md MGA sur un dépôt total de 11,8 Md MGA. Gestion de la trésorerie (Disponibilités en eur) Bi l a n La mise en œuvre d une politique adéquate de gestion des risques est de la responsabilité de la Direction en fonction de l environnement juridique, des activités, et de la structure de financement. Les risques sont surveillés de près par le Comité d Audit et le Conseil d Administration Gestion de l actif et du passif Gestion de l actif 100 % 80 % Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Disponibilités (EUR) 60 % 40 % 20 % 0 % Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Encours de crédits / actifs Epargne / Crédits Grâce au bon démarrage de l épargne, le niveau de liquidité de MicroCred Banque Madagascar est en nette croissance sur l année L établissement a également pu bénéficier du décaissement de la deuxième et dernière tranche de Triodos en mars pour plus de 2 Md MGA ainsi que de la dernière tranche de 5,5 Md MGA de la BOA en décembre. Le prêt contracté auprès de Triodos pour 1,5 MEUR a été entièrement remboursé en décembre

16 Portefeuille brut de prêt MicroCred Banque Madagascar a pour mission de fournir des services financiers aux micros et petites entreprises formelles et informelles, généralement exclues du système bancaire traditionnel. L objectif est de pouvoir apporter notre contribution à la croissance économique et à la création d emplois dans le pays. Malgré les difficultés causées par la crise qui secoue le pays, MicroCred Banque Madagascar s est étendue en 2010 avec la consolidation du réseau : ouverture de deux agences en juin à Antsirabe (à 170 km au sud de la capitale) et en novembre à Antsiranana (environ à 1200 km sur la pointe nord de l île). En 2010, l institution a déboursé environ prêts d une valeur de plus de 44,3 Md MGA (15,9 MEUR), soit une progression de près de 21 % en volume et 4 % en nombre. En 2010, le portefeuille de prêts de MicroCred Banque Madagascar a augmenté de 22 %, passant de 25,3 Md MGA (9,6 MEUR) fin 2009 à 30,9 Md MGA (10,9 MEUR). Le nombre de prêts actifs est passé de à En 2010, les principales activités financées sont concentrées dans le secteur du commerce, 56 % de l encours du portefeuille avec 34 % dans les services et 10 % dans la production. L encours moyen par client est de 654 EUR à fin décembre La maturité moyenne d un prêt est d environ 7 mois. Les femmes représentent environ 52 % du portefeuille clientèle en volume et 63 % en nombre. À fin 2010, le PAR > 30 jours de MicroCred Banque Madagascar se situe à 1,70 % (couvert à 77 % par les provisions pour pertes sur prêts). Par ailleurs, environ 865 MMGA de prêts ont été rayés au cours de cette année. 3,5 % 3,0 % 2,5 % 2,0 % 1,5 % 1,0 % 0,5 % PAR > 0 j o u r et PAR > 30 j o u r s 0,0 % Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc PAR > 30 jours PAR > 0 jours PAR > 0 jours prévu PAR > 30 jours prévu Retard Encours Provision Taux 0 jours % PAR 1-7 jours % PAR 8-30 jours % PAR jours % PAR jours % PAR jours % PAR jours % Autres clients (décédés...) % TOTAL Une nouvelle politique de provisionnement, suivant les directives de la CSBF et validée par les auditeurs externes, est appliquée au sein de l institution depuis septembre Auparavant, les prêts restructurés étaient provisionnés à 100 %, qu ils connaissent ou non des retards de paiement. Désormais, une distinction est effectuée entre les prêts restructurés sains et ceux qui sont à risques. Les premiers suivent la même politique de provisionnement que les prêts ordinaires, les seconds ont un taux appliqué plus conservateur dès le premier jour de retard de paiement. Préalablement à la mise en place de cette politique, une nouvelle classification des «codes risques» a été créée. Ainsi, la politique de provisionnement ne dépend plus uniquement de la durée du retard, mais également du code risque % 2009 % 2008 % 0 jours % % % PAR 1-7 jours % % % PAR 8-30 jours % % % PAR jours % % % PAR jours % % % PAR jours % % % PAR jours % % % TOTAL % % %

17 Autres actifs Le graphique ci-dessous montre l évolution des immobilisations en Deux principaux pics sont à observer en avril et en novembre, en raison de l ouverture des agences d Antsirabe et Antsiranana. Evolution des immobilisations brutes Structure de financement Structure de financement % 80 % % 14 % 12 % 60 % 40 % Millions Ep a r g n e 0-2 % Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Evolution des immobilisations brutes Evolution Les produits d épargne offerts à la clientèle de MicroCred Banque Madagascar depuis le mois de mars 2010, ont connu un certain succès. A la fin de l année plus de comptes ont été ouverts pour un encours de plus de 11 MMMGA avec un dépôt moyen de 160 EUR (dépôts institutionnels inclus). Répartition des produits d épargne (en volume ) - déc % 8 % 6 % 4 % 2 % 0 % 20 % 0 % Sources de financement Décembre 2010 Epargne Dettes Fonds propres Au début des opérations, la structure de financement de MBM était essentiellement basée sur ses fonds propres. La dette a pris une place grandissante au fur et à mesure de la croissance des activités. Durant l année 2010, les produits d épargne ont pris une place prépondérante dans cette structure ce qui a ainsi considérablement réduit la contribution des autres sources de financement. 100 % 80 % 60 % 100 % 80 % 60 % 9 % CAV 3 % CAT (clients) 4 % CDE 40 % 20 % 0 % Long terme Court terme 40 % 20 % 0 % AfricInvest FMO OikoCredit BOA 84 % CAT (institutionnel) 100 % 80 % 60 % Ci-dessus la répartition en volume des produits d épargne à fin 2010 pour MicroCred Banque Madagascar. Le montant de l encours d épargne est réparti comme suit : Comptes à vue : comptes ouverts pour un volume de 999 MMGA (352 KEUR) soit 9 % de l encours d épargne. Comptes d épargne : pour un total de 499 MMGA (176 KEUR) soit 4 % de l encours total d épargne. Comptes à terme (clients) : 323 pour un volume de 397 MMGA (140 KEUR) soit 3 % du volume total d épargne de la société. Comptes à terme (institutionnels) : 16 dépôts pour un volume total de 9,898 MMMGA (3,5 MEUR) ou pratiquement 84 % de l encours de MBM. 40 % 20 % 0 % International Local Comme ces graphiques le montrent, la structure de la dette de MicroCred Banque Madagascar est basée sur les dettes à long terme avec quelques institutions internationales (FMO, OikoCredit, AfricInvest). La BOA Madagascar est l investisseur le plus important ; le déboursement de la troisième tranche du prêt (5,5 MMMGA) prévu depuis 2009 a été effectué en Le déboursement de la deuxième tranche de Triodos, pour plus de 2,1 MMMGA, a été effectué en mars

18 Dec-10 Montant original reçu (MGA) Montant original reçu (EUR) Montant au bilan (MGA) Montant au bilan (EUR) Maturité (mois) au déboursement restante Taux d'intérêt Monnaie Investisseur BOA Emprunt TBB - 5,8 % MGA Local OikoCredit ,7 % MGA International FMO ,7 % MGA International AfricInvest % MGA International Allianz % MGA Institutionnel Assurances ARO % MGA Institutionnel CEM % MGA Institutionnel COLINA % MGA Institutionnel CNAPS % MGA Institutionnel Total A fin décembre 2010, Microcred Banque Madagascar possédait 5 déposants institutionnels (Cnaps, Cem, Colina, Aro et Allianz) pour un montant total de 9,9 MMMGA. La Caisse Nationale de Prévoyance Sociale et la Caisse d Epargne de Madagascar sont les plus gros déposants. Autres dettes Les «autres dettes» sont principalement composées de divers fournisseurs et de clients dont les prêts n ont pas encore été décaissés ; l enregistrement des contrats au centre fiscal peut parfois être assez long. Le levier dettes/fonds propres est en hausse depuis 2007 notamment, à cause de la croissance de l emprunt et plus récemment celle de l épargne. Effet de levier (Dette/Capital) Maturité et gestion des liquidités Le tableau ci-dessous montre la maturité des principaux éléments de l actif et du passif de MBM. Actif < 3 mois > 3 mois & < 1 an > 1 an & < 5 ans Total Disponibilités Investissements à court terme Portefeuille de prêts Provisions Immobilisations nettes Autres actifs Total % 500 % Passif < 3 mois > 3 mois & < 1 an > 1 an & < 5 ans Total 400 % Dépôts % Emprunts % Autres dettes % Capital % Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Total

19 Efficacité et rentabilité Les principaux éléments du compte de résultat Revenus et charges Jan Fév Mar Avr Mai Juin Juil Août Sep Oct Nov Déc Charges mensuelles Revenus mensuels Les charges de personnel se sont élevées à 2,8 MMGA (985 KEUR) ; elles contribuent pour 28 % du total des charges et se situent en hausse de 26 % par rapport à Cette hausse s explique en grande partie par le renforcement des équipes et l ouverture des nouvelles agences. En un an, l équipe passe de 241 à 270 personnes dont 122 Agents Commerciaux. Les frais généraux contribuent également à hauteur de 28 % des charges totales avec 2,7 MMMGA (963 KEUR). Les dotations et amortissements représentent 6 % des charges pour un montant de 551 MMMGA (196 KEUR). Le résultat net après impôts et subventions a été de 1,437 MMMGA soit 551 KEUR. À fin décembre 2010, les revenus financiers annuels s élèvent à 11,7 MMMGA (4,2 MEUR) correspondant à une augmentation de 61 % par rapport à Pratiquement 99 % de ces revenus proviennent du portefeuille de crédit : Les intérêts représentent 94 % des produits financiers et s élèvent à 10,9 MMGA (3,880 MEUR). Les frais et commissions sur prêts contribuent à hauteur de 5 % avec 581 MMGA (207 KEUR). Les pénalités représentent quant à elles seulement 1 % de ces revenus. Les revenus des autres produits financiers correspondent globalement aux revenus perçus sur l assurance, les investissements à court terme pour un total de 83,7 MMGA (29,8 KEUR). Dans le but de promouvoir l épargne au sein de MicroCred Banque Madagascar, aucun frais de gestion de compte n a été appliqué pour le moment. En 2010, les charges totales se sont élevées à 9,787 MMMGA (3,5 MEUR), ce qui correspond à une augmentation de 31 %. Cette hausse est notamment due à l ouverture des deux nouvelles agences. Les charges sont réparties comme suit : Les charges financières représentent près de 29 % des charges totales et se sont élevées à 2,9 MMMGA soit environ 1 MEUR sur l année. La répartition est la suivante : 2,5 MMMGA sur les emprunts contractés et les 40 MMGA restants sur la rémunération des comptes d épargne et des dépôts à terme. Durant l année 2010, MicroCred Banque Madagascar a enregistré un montant total de 898 MMGA pour les dotations nettes aux provisions pour pertes sur prêts ; cela représente 9 % des charges totales et une hausse de 16 % par rapport à l année précédente. Par ailleurs, au cours de l année, 606 prêts pour un montant total de 865 MMGA (304 KEUR) soit 3,1 % du portefeuille total, ont été rayés. 19

20 états financiers

Groupe PlaNet Finance

Groupe PlaNet Finance Rapport Annuel 211 MicroCred Banque Madagascar Groupe PlaNet Finance Table des matières 4 Le groupe MicroCred Arnaud Ventura Président du Conseil d Administration de MicroCred Banque Madagascar. Président

Plus en détail

Le Groupe MicroCred 3. MicroCred Sénégal en chiffres 4. Actionnaires & Gouvernance 5. Situation 2010 & perspectives 2011 7

Le Groupe MicroCred 3. MicroCred Sénégal en chiffres 4. Actionnaires & Gouvernance 5. Situation 2010 & perspectives 2011 7 Rapport Annuel 2010 MicroCred Sénégal Table des matières Le Groupe MicroCred 3 MicroCred Sénégal en chiffres 4 Actionnaires & Gouvernance 5 Éditorial 6 Situation 2010 & perspectives 2011 7 Activité 2010

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005/2002 du 07 mai 2002

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 Association «AL BAWSALA» JUILLET 2013 Av. Hédi Karray - Imm.Luxor 2 ème Etage - Centre Urbain Nord -1082 Tunis SARL

Plus en détail

Groupe PlaNet Finance

Groupe PlaNet Finance Rapport Annuel 211 MicroCred Côte d Ivoire Groupe PlaNet Finance Table des matières 4 Le groupe MicroCred Arnaud Ventura Président du Conseil d Administration. Président & fondateur du Groupe MicroCred.

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SÉNÉGAL 2

RAPPORT ANNUEL SÉNÉGAL 2 RAPPORT ANNUEL SÉNÉGAL 2 0 1 2 Groupe PlaNet Finance 2 Sommaire 3 Présentation du Groupe MicroCred & de sa filiale au Sénégal Le Groupe MicroCred en 2012 MicroCred Sénégal en chiffres Éditorial, actionnariat

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ASSOCIATIONS AUTORISEES A ACCORDER DES MICRO-CREDITS NC 32 OBJECTIF 01. La norme comptable NC 01 - "Norme comptable générale" définit

Plus en détail

Groupe PlaNet Finance

Groupe PlaNet Finance Rapport Annuel 2011 MicroCred Sénégal Groupe PlaNet Finance MicroCred Sénégal / Rapport annuel 2011 02 Table des matières 04 Le groupe MicroCred Arnaud Ventura Membre du conseil d Administration de MicroCred

Plus en détail

Groupe PlaNet Finance

Groupe PlaNet Finance Rapport Annuel 211 MicroCred Sénégal Groupe PlaNet Finance Table des matières 4 Le groupe MicroCred Arnaud Ventura Membre du conseil d Administration de MicroCred Sénégal. Président du Directoire & fondateur

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS

RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS RAPPORT D'EXAMEN LIMITE SUR LES ETATS FINANCIERS INTERMEDIAIRES AU 30 JUIN 2011 Mesdames, messieurs les Actionnaires de La Banque Internationale Arabe de Tunisie BIAT Introduction Nous avons effectué l

Plus en détail

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010

COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS 2010 COMMENTAIRES SUR COMPTES ANNUELS Commentaires Note 1: CAISSE RUBRIQUES 2009 Caisse XOF 1,428,933,201 2,054,162,600 625,229,399 44% Caisse EUR 123,667,574 164,363,145 40,695,571 33% Caisse USD 118,203 446,683

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES

INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES INSTRUCTION N 009 AUX COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT ET AUX INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE RELATIVE A LA TRANSMISSION DES SITUATIONS PERIODIQUES La Banque Centrale du Congo, Vu la Loi n 005/2002 du

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice clos le 31 décembre 2014 Avril2015 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR ETATS

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 2 : Le dossier financier 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet de

Plus en détail

RAPPORT GENERAL SUR LES ÉTATS FINANCIERS ARRÊTÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012.

RAPPORT GENERAL SUR LES ÉTATS FINANCIERS ARRÊTÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012. Page1 RAPPORT GENERAL SUR LES ÉTATS FINANCIERS ARRÊTÉS AU 31 DÉCEMBRE 2012. En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre Assemblée Générale, nous vous présentons notre rapport sur le contrôle

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes?

Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Comprendre les flux financiers Gérer sa trésorerie Quels financements courts termes? Yves MARTIN-CHAVE Conseil financier ymc@innovatech.fr 06 27 28 53 34 innovatech-conseil.com Innovatech Conseil Les documents

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT Société anonyme au capital de 103 312 500. Siège social : 33, rue du Quatre Septembre, 75002

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Finlande. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

Plan comptable des associations et fondations

Plan comptable des associations et fondations Plan comptable des associations et fondations Classe 1 - Comptes de capitaux Classe 2 Comptes d immobilisations Classe 3 Comptes de stocks Classe 4 Comptes de tiers Classe 5 Comptes financiers Classe 6

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé

Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé Loi1901.com présente : Le PLAN COMPTABLE DES ASSOCIATIONS détaillé (Prenant en compte les nouvelles dispositions du règlement N 99-01 du 16 février 1999 relatif aux modalités d établissement des comptes

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

INDICATEURS HEBDOMADAIRES

INDICATEURS HEBDOMADAIRES INDICATEURS HEBDOMADAIRES Semaine du 25 au 31 embre 214 RESERVES INTERNATIONALES NETTES Evolution en milliards de dirhams et en mois d importations de biens et services En MMDH En % Réserves Internationales

Plus en détail

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier.

Dossier Financier. La première partie décrit les hypothèses de fonctionnement retenues que ce soit d un point de vue organisationnel ou financier. Dossier Financier Ce dossier complète notre dossier économique en apportant un éclairage financier sur notre projet. Il s appuie sur l organisation que nous avons mise en place et sur l expérience de démarrage

Plus en détail

2 3 4 AUtre 26 Colombie- Britannique 160 Provinces DE L ATLANTIQUE 68 PROVINCES DES PRAIRIES 223 ONTARIO 656 QUÉBEC 1 217 0 5 10 15 20 25 30 0 5 10 15 20 25 30 35 0 10 20 30 40 50 60 ATTEINTE D UN RÈGLEMENT

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC.

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. Premier trimestre terminé le 30 novembre 2005 Les états financiers consolidés joints ont été préparés par la direction de Alphinat Inc. et n ont pas été examinés

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 13 mars 2012 RESULTATS ET ACTIVITE 2011 DE LA BANQUE POSTALE Bonne résistance du PNB et du RBE en 2011, solidité financière confirmée, poursuite de la dynamique de développement

Plus en détail

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013

Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Dossier prévisionnel Prévisionnel de Développement de Janvier 2011 à Décembre 2013 Société TEST 24 cours de la brocante BP 45 44100 NANTES Tel : 0240256767 Fax : 0240789029 Email : infos@test-sa.fr Monsieur

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

PRESENTATION AFD- juin 2004

PRESENTATION AFD- juin 2004 PRESENTATION AFD- juin 2004 Présentation de FINADEV Bénin- Groupe FINANCIAL AFD Paris - juin 2004 1 1. PRESENTATION GENERALE Si vous le permettez, avant de vous exposer la situation de FINADEV BENIN, première

Plus en détail

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER

NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER NOMENCLATURE COMPTABLE POUR LE PARTICULIER REMARQUES PRELIMINAIRES Les ménages n ont pas d obligation de tenir une comptabilité. En revanche, d une part, certaines situations liées à un état de dépendance

Plus en détail

Groupe de la Société de Fabrication des Boissons de Tunisie

Groupe de la Société de Fabrication des Boissons de Tunisie Groupe de la Société de Fabrication des Boissons de Tunisie Le rapport des commissaires aux comptes sur les états financiers consolidés clos le 31 décembre 2013 Cabinet Conseil Audit Formation Société

Plus en détail

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal

- En fonction de sa nature chaque opération sera enregistrée dans un compte. - Les documents de synthèse : le livre journal RAPPELS : La comptabilité permet : - d enregistrer les entrées et sorties d argent - d informer les adhérents du club et ses partenaires (institutionnels et autres) - de contrôler et de prouver - de prévoir.

Plus en détail

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.)

États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) États financiers de Corporation des professionnels en services financiers (C.D.P.S.F.) 31 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des revenus et dépenses et de l actif net... 3 État de

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT

THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT UFR SCIENCES PHARMACEUTIQUES ET BIOLOGIQUES COURS DE GESTION ANNEE SCOLAIRE 2013-2014 INTERVENANT : Isabelle Kei Boguinard THEME 4 : LA PHASE DE VERIFICATION ET DE REGROUPEMENT SENS ET PORTEE DE L ETUDE

Plus en détail

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere

CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere AVIS DES SOCIETES Etats Financiers CITIBANK N.A TUNIS BRANCHE ONSHORE Siège social : 55 Avenue Jugurtha 1002 Belvedere La CITIBANK N.A TUNIS publie ci-dessous, ses états financiers arrêtés au 31 décembre

Plus en détail

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010

Italie. Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Extrait de : Statistiques bancaires de l'ocde : Notes méthodologiques par pays 2010 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/bank_country-200-fr Italie Merci de citer ce chapitre comme suit

Plus en détail

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64

Edition 2015. Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Edition 2015 Nomenclatures d activités et de produits françaises NAF rév. 2 - CPF rév. 2.1 Section K Division 64 Section K : ACTIVITÉS FINANCIÈRES ET D ASSURANCE Cette section comprend les activités des

Plus en détail

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête:

La Banque Nationale du Rwanda, ci-après dénommée la «Banque Centrale», arrête: INSTRUCTION N 01/2005 DE LA BANQUE NATIONALE DU RWANDA RELATIVE A LA DIVULGATION PUBLIQUE DE L INFORMATION FINANCIERE APPLICABLE AUX BANQUES ET AUTRES ETABLISSEMENTS FINANCIERS. ===============================

Plus en détail

LES INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS COMPARES AU 31 MARS 2009 ( Unité=En DT)

LES INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS COMPARES AU 31 MARS 2009 ( Unité=En DT) BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME TUNIS - TUNISIE LES INDICATEURS D'ACTIVITE TRIMESTRIELS COMPARES AU 31 MARS 2009 ( Unité=En DT) LIBELLES PREMIER TRIMESTRE 2009 PREMIER TRIMESTRE

Plus en détail

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78)

ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) 1 ARRETE n 1CM du 4 janvier 2001 relatif au plan comptable notarial de Polynésie française. (JOPF du 11 janvier 2001, n 2, p. 78) Le Président du gouvernement de la Polynésie française, Sur le rapport

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL CÔTE D IVOIRE 2

RAPPORT ANNUEL CÔTE D IVOIRE 2 RAPPORT ANNUEL CÔTE D IVOIRE 2 0 1 2 Groupe PlaNet Finance Sommaire 3 Présentation du Groupe MicroCred & de sa filiale en Côte d Ivoire Le Groupe MicroCred en MicroCred Côte d Ivoire en chiffres Éditorial,

Plus en détail

DOSSIER DE GESTION. Sommaire

DOSSIER DE GESTION. Sommaire 102 Allée de Barcelone 31000 TOULOUSE Forme juridique : ENTREPRISE INDIVIDUELLE Régime fiscal : R. Simplifié Date exercice : 01/07/2012 au 30/06/2013-12 DOSSIER DE GESTION Sommaire Présentation de l'exploitation

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers Bilan 3 État des résultats 4 État de l'évolution de l actif net 6 État des flux de

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900

-12 Résultat net de l'exercice (excédent ou déficit Poste Résultat des l'exercice (excédent) 12000 Poste Résultat de l'exercice (déficit) 12900 -10 Fonds associatifs et réserves Poste Fonds associatifs sans droit de reprise 102000 Poste Valeur du patrimoine intégré 102100 Poste Fonds statutaires (à déclarer en fonction des statuts) 102200 Poste

Plus en détail

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec)

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) États financiers Au 31 décembre 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2013 ÉTATS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT 3 et 4 ÉTATS FINANCIERS État de la situation financière 5 État des résultats 6 État de la variation

Plus en détail

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010

COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010 F D C N FDC COMPTES ANNUELS CONSOLIDATION DU 01/07/2009 au 30 Juin 2010. ACTIF. PASSIF. RESULTAT 2 BILAN ACTIF CONSOLIDATION durée de l'exercice 12 mois Brut Am.& Prov. ACTIF IMMOBILISE Immobilisations

Plus en détail

SOCIETE TUNISIENNE DE VERRERIES -SOTUVER- Siège social : Z.I. Djebel Ouest 1111- Bir Mchargua Zaghouan.

SOCIETE TUNISIENNE DE VERRERIES -SOTUVER- Siège social : Z.I. Djebel Ouest 1111- Bir Mchargua Zaghouan. ETATS FINANCIERS SOCIETE TUNISIENNE DE VERRERIES -SOTUVER- Siège social : Z.I. Djebel Ouest 1111- Bir Mchargua Zaghouan. La Société Tunisienne de Verreries -SOTUVER- publie, ci-dessous, ses états financiers

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET

ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET Exercices clos les 31 mars 2014 et 2013 États financiers Page Rapport des auditeurs indépendants 1-2 État de la situation financière

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC21

NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC21 NORME COMPTABLE RELATIVE A LA PRESENTATION DES ETATS FINANCIERS DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC21 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable NC 01 - "Norme Comptable Générale" définit les règles relatives à la présentation

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS

BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE SOCIETE ANONYME SIEGE SOCIAL : 70-72 AVENUE HABIB BOURGUIBA TUNIS La BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE publie ci dessous ses indicateurs d activité relatifs

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mai 2015 ECC MAZARS Immeuble Mazars Rue Lac Ghar EL Melh, Les Berges du Lac 1053 Tunis Tél

Plus en détail

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable;

2. La définition du chiffre d affaires prévisionnel, traduisant par secteur, l estimation du volume d activité raisonnablement réalisable; Le plan financier (Pacioli N 87) 1. Le Tableau de financement Le tableau de financement est un outil conçu spécialement pour assurer l équilibre "besoins-ressources" de l entreprise pour une politique

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE FINANCEMENT Société Anonyme à Directoire et Conseil de Surveillance au capital de 2 200 000. Siège social

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

LES ETAPES DE LA CREATION

LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION LES ETAPES DE LA CREATION DE VOTRE ENTREPRISE L ELABORATION DU PROJET p. 13 A/ L étude commerciale p. 13 B/ L étude financière p. 18 C/ L étude juridique p. 27 LES FORMALITES

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE

COMMUNIQUE DE PRESSE INNATE PHARMA ANNONCE SES RESULTATS POUR 2006 : FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE DE RECHERCHE ET DEVELOPPEMENT (+75%), ET NOTAMMENT DE LA CLINIQUE Marseille, le 20 mars 2007 Innate Pharma SA (la «Société»),

Plus en détail

LE FONDS DE GARANTIE

LE FONDS DE GARANTIE CENTRE DE RECHERCHES, D ETUDES ET D APPUI A L ANALYSE ECONOMIQUE À MADAGASCAR LE FONDS DE GARANTIE Auteur Version date Maholy RAKOTOARISOA - Assistant chercheur finale Octobre 2003 Critère de diffusion

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires

NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires NC 21 Présentation des états financiers des établissements bancaires Objectif 01. La Norme Comptable NC 01 -"Norme Comptable Générale" définit les règles relatives à la présentation des états financiers

Plus en détail

Le tableau de financement

Le tableau de financement 1 ORGANISATION COMPTABLE Le tableau de financement Par Abderraouf YAICH Très souvent, le chef d entreprise s étonne des évolutions disconcordantes de ses résultats qui enregistrent une augmentation de

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

3- TABLEAU DES CASH FLOW

3- TABLEAU DES CASH FLOW 0 3- TABLEAU DES CASH FLOW 2002 Créances de l'actif circulant 212 564 112 536 168 337 Dettes du passif circulant (2 632) (1 634) (909) Provisions cumulées Besoin en fond de roulement 209 932 110 902 167

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011

Du résultat social au résultat consolidé Novembre 2011 Du résultat social au résultat consolidé Novembre 011 Du résultat social au résultat consolidé Préambule Les comptes consolidés ont pour but de présenter le patrimoine, la situation financière et les résultats

Plus en détail

Rapport pour la commission permanente du conseil régional

Rapport pour la commission permanente du conseil régional Rapport pour la commission permanente du conseil régional OCTOBRE 2010 Présenté par Jean-Paul Huchon Président du conseil régional d'ile-de-france SOUTIEN REGIONAL EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

Le Conseil Municipal,

Le Conseil Municipal, MF/EG SEANCE DU 16 SEPTEMBRE 2002 2002/1561 - PRÉSENTATION DU RAPPORT ANNUEL 2001 DE LA CAISSE DE CRÉDIT MUNICIPAL DE LYON (DIRECTION DES FINANCES) Le Conseil Municipal, Vu le rapport en date du 20 août

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 30 juillet 2015 RESULTATS ET ACTIVITE DE LA BANQUE POSTALE 1 ER SEMESTRE 2015 Croissance des résultats opérationnels Produit Net Bancaire : 2 929 millions d euros (+ 2.9

Plus en détail

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER

AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT. Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER AUDIT FRANCE ASSOCIATION DEPARTEMENTALE DES FRANCAS DE L HERAULT Association loi 1901 Siège social : 27 rue Lafeuillade 34070 MONTPELLIER EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2010 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES

Plus en détail

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général

C V 1 Extrait du Plan Comptable Général C.V Extrait du Plan Comptable Général C V 1 Extrait du Plan Comptable Général Sont reproduits les seuls comptes détaillés dans ce cours ou ceux qui nous semblent compréhensibles. Les comptes spécifiques

Plus en détail

NOTE AUX ETATS FINANCIERS AU 31 DECEMBRE 2010 1. GENERALITES 2. REGLES ET METHODES COMPTABLES

NOTE AUX ETATS FINANCIERS AU 31 DECEMBRE 2010 1. GENERALITES 2. REGLES ET METHODES COMPTABLES NOTE AUX ETATS FINANCIERS AU 31 DECEMBRE 2010 1. GENERALITES La Banque Centrale de Mauritanie (BCM), créée par la loi N 73.118 du 30 mai 1973, est un établissement public national doté de la personnalité

Plus en détail

Dakar. Sénégal. Rapport annuel 2008 MicroCred Sénégal

Dakar. Sénégal. Rapport annuel 2008 MicroCred Sénégal Dakar Sénégal Rapport annuel 2008 MicroCred Sénégal MicroCred Sénégal / Rapport annuel 2008 TABLE DES MATIÈRES Chiffres clefs 2008 4 Faits marquants 2008 5 Perspectives 2009 6 Avant-propos 7 Editorial

Plus en détail

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris

LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT. Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Jeudi 13 mars 2008 Chambre Régionale des Huissiers de Justice de Paris LA COMPTABILITÉ D ENGAGEMENT Intervenants Janin AUDAS, vice-président de l Ordre des experts-comptables

Plus en détail

Initiation à la Comptabilité

Initiation à la Comptabilité Bertrand LEMAIRE http://www.bertrandlemaire.com Initiation à la Comptabilité Document sous licence Creative Commons L auteur autorise l impression et l utilisation gratuites de ce document dans un cadre

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L AFRIQUE DE L OUEST -------------- Département des Etudes Economiques et de la monnaie ------------ Direction du Crédit ------------ Projet d Appui à l Application de la Réglementation

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT

CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS 1.1. COMPTE 50 VALEURS MOBILIERES DE PLACEMENT 5 CLASSE 5 COMPTES FINANCIERS Les comptes financiers enregistrent les mouvements de valeurs en espèces, chèques, ainsi que les opérations faites avec le Trésor, les banques et les établissements financiers.

Plus en détail