Mercredi 17 juin. 14 heures. Stade LOUIS-ACHILLE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mercredi 17 juin. 14 heures. Stade LOUIS-ACHILLE"

Transcription

1 Mercredi 17 juin 14 heures Stade LOUIS-ACHILLE

2 ROGRAMME PROGRAMME POURQUOI CETTE OPERATION ION? LA FINALE INTER-COLLEGES COLLEGES LA POLITIQUE P DU CONSEIL GENERAL EN MATIERE DE D SECURITE ROUTIERE LA VOITURE-TONNEAU TONNEAU TONNEAU LE SIMULATEUR AUTOCHOC UTOCHOC LES LUNETTES DE L IVRESSEI IVRESSE L APPRENTISSAGE ANTICIPE DE LA CONDUITE ACCOMPAGNEE (AAC) (AAC) TABLEAU DES STATISTIQUES DES ACCIDENTS CORPORELS RPORELS

3 PROGRAMME 8H00 à 12H00 Installation de la piste 13H30 Accueil des candidats au concours 14H à 16H00 «Concours» Epreuves écrites et pratiques 16H00 Remise des prix aux candidats 16H30 Goûter 2

4 POURQUOI CETTE OPERATION? Le Conseil Général acteur de la sécurité routière Dans le cadre de sa politique de sécurité routière, le Conseil Général mène une action d information, de formation et de prévention des usagers contre les accidents. Ces actions de sensibilisation et de prévention ont pour vocation d interpeller les usagers de la route et l ensemble de la population martiniquaise afin de rendre chacun acteur de sa propre sécurité. C est ainsi que des actions significatives de sensibilisation sont menées auprès du grand public, notamment auprès des jeunes collégiens. Aussi des campagnes d affichage, des diffusions de films viennent renforcer tout un dispositif mis en place par la collectivité pour former les collégiens aux règles de la sécurité routière. La participation du Conseil Général au financement de la conduite accompagnée, l acquisition de pistes d éducation routière, de voitures tonneau, de lunettes d ivresse, et d un simulateur auto-choc, ainsi que des opérations d évacuation de cars en feu menées dans les collèges, sont autant d illustrations de cette volonté d accompagner la jeunesse martiniquaise. Parmi toutes ces actions, il en est une qui est menée depuis de nombreuses années et qui provoque un engouement certain chez les jeunes collégiens, c est la «Finale Inter collèges» qui s adresse au élèves de 6 ème des collèges de la Martinique et qui a pour objectif principal de les sensibiliser sur la sécurité des conducteurs de deux roues. 3

5 LA FINALE INTER-COLLEGE COLLEGES La rotation de la piste d éducation routière assurée dans les collèges de l île se termine avec l année scolaire. Chaque fin d année scolaire, le Conseil Général organise la finale inter-collèges. Cette année, la 17 ème édition de la finale est organisée ce mercredi 17 Juin à partir de 14 heures au Stade Louis Achille avec le concours de 45 collégiens de 6 ème. Pendant toute l année scolaire, il s agit pour les animateurs des pistes mises à disposition par le Conseil Général, de sélectionner les trois meilleurs élèves des classes de sixième des 47 collèges publics et privés participants à cette finale. Cette année, 15 collèges sont représentés. Les élèves sélectionnés (les trois meilleurs de chaque collège) subiront une épreuve théorique (20 questions) et une épreuve pratique (évolution des élèves sur la piste). A l issue de ces épreuves, une moyenne et un classement seront établis par les différents correcteurs. Pour l occasion, une quinzaine d agents du Conseil Général sera mobilisée afin d accueillir les candidats, les élus et les invités, surveiller les élèves pendant la phase théorique et faire le transfert du lieu de composition vers le terrain multisports où se déroulera la phase pratique. Un goûter sera organisé à la fin des différentes épreuves et un prix sera remis à tous les finalistes. 4

6 LA POLITIQUE DU CONSEIL GENERAL EN MATIERE DE SECURITE ROUTIERE Le Conseil Général, par ses Services Techniques et Economiques, gère aujourd hui 630 km de routes départementales. Environ 75 % de routes départementales se trouvent en rase campagne, 20 % en agglomération, le reste étant en lacune. L objectif des élus départementaux est d offrir aux usagers de la route (automobilistes, 2 roues, piétons) un service de qualité qui passe par une route plus sûre. Cela se traduit par une politique volontariste en matière de sécurité sur le réseau routier départemental. Cette sécurité est présente dans toutes les actions menées par les Services Economiques et Techniques du Conseil Général. Parmi les actions du Conseil Général : Les Etudes de sécurité par itinéraire afin de diagnostiquer le réseau routier et d élaborer les programmes de travaux ou d actions permettant d améliorer la sécurité sur le Réseau Routier Départemental. La mise en oeuvre de politiques systématiques, notamment en application des études précédentes : Equipements de sécurité : signalisation de police : balises, catadioptres => lisibilité nocturne signalisation horizontale signalisation directionnelle Les actions sur les infrastructures : carrefours giratoires rectification de tracés en plan rectification de profils en long report des têtes d ouvrage hydraulique réalisation de fossés bétonnés (sécurité piétons) réalisation de trottoirs (financés à 30 % par les Communes et 70% par le Département) L ensemble de ces travaux est mené selon une politique d itinéraire de manière à avoir un traitement homogène du Réseau Routier Départemental. Enfin, au quotidien les travaux de maintenance et d entretien sont programmés en prenant en compte le volet sécurité : entretien du revêtement (campagnes de point à temps) entretien de l assainissement pour permettre l évacuation des eaux et l assèchement de la chaussée (saignées) 5

7 stabilisation des accotements entretien des équipements (glissières, balises etc...). Le Conseil Général s efforce tant pour les travaux neufs de modernisation que pour les travaux d entretien et de maintenance d être très attentif à l exécution des travaux et veille particulièrement à leur bon déroulement : information des usagers phasage de travaux (basculement de la circulation) signalisation de chantier (bonne perception des travaux de jour comme de nuit) utilisation par les personnels de chantier des équipements assurant la protection des usagers ainsi que leur propre sécurité (balises, signalisation, baudriers etc...). Ces actions sont faites bien évidemment en partenariat avec les entreprises contractantes. Les services techniques de la collectivité sensibilisant, informant voire aidant à la formation si nécessaire. Un auto-contrôle permanent est mis en place et le groupe Prévention Routière, Sécurité et Exploitation, hors hiérarchie des unités de travaux et de maintenance, assure ce suivi et le rôle de conseil extérieur ainsi que l évolution de cette politique de sécurité des chantiers de travaux, qu ils correspondent à des opérations importantes ou à des chantiers plus modestes voire mobiles. Le Réseau Routier Départemental est par ailleurs le support du transport de fluides (eaux, électricité, téléphone, réseaux divers, câbles etc...) qui induisent de nombreuses interventions. Le Conseil Général a opté pour des actions concertées avec les concessionnaires concernés et, avec leur concours, impose les règles rappelées précédemment aux entreprises qui interviennent pour leur compte. Equipements de sécurité : - glissières de sécurité et mise en place ou remise à niveau selon le cas de la signalisation horizontale et verticale. - réseau d appel d urgence (126 Postes d Appel d Urgence sont implantés sur l ensemble du Réseau Routier Départemental) caméras de vidéo surveillance. - écrans anti-éblouissement - compteurs routiers. Ils permettent le suivi du trafic, la programmation des travaux et la collecte de données afin de dimensionner au mieux les ouvrages. 48 compteurs sont implantés en bordure des routes départementales. Ils facilitent aussi la détection des accidents et autres sources de blocage du trafic. Modernisation et amélioration du Réseau Routier Départemental : - réalisation de trottoirs (cofinancement). 6

8 - réalisation de fossés et accotements. - création de PATCO et PATSCO (pour les scolaires). A ce jour, 651 Points d Arrêt pour Transports Collectifs, souvent complétés d abribus (532) ont été réalisés par le Département. Ils permettent d améliorer les conditions de transfert et la sécurité des usagers. - création de carrefours giratoires. Une soixantaine de giratoires ont été réalisés sur le Réseau Routier Départemental. Entretien et maintenance : - curage - fauchage - élagage en relation avec les riverains - marquage, essentiel notamment à la conduite nocturne Gares routières L organisation des transports, dans le but de satisfaire les besoins exprimés par les usagers et professionnels, impose la mise en place d infrastructures assurant la bonne marche des services de transport et la sécurité optimale des voyageurs. Le Département a réalisé les gares routières du Diamant, de Sainte-Anne, du Morne- Rouge, du François, de Basse-Pointe, de Fort-de-France, de Sainte-Luce. D autres, sont en cours (gare routière du Vauclin). Actions de Prévention Routière : S il participe activement aux actions initiées par la Préfecture et la mission «Réagir», le Conseil Général a mis en place des actions spécifiques de prévention routière. On peut citer entre autres : la réalisation et la diffusion de 4 films TITRE DUREE Prévention routière 5 mn 15 Ca fait très très mal Ecolier Attention En route pour la Sécurité 6 mn 6 mn 8 mn l achat de 2 pistes itinérantes d éducation routière et de leur équipement destinées aux scolaires et animées par la Gendarmerie et la Police nationales l achat d une remorque de surveillance de la vitesse. Cet équipement est destiné aux campagnes de prévention et non de répression. l achat de deux voitures-tonneaux. L objectif est de persuader les réticents de la nécessité absolue du port de la ceinture de sécurité, de convaincre de l efficacité de la ceinture quand un véhicule fait un tonneau. 7

9 l achat d un simulateur autochoc pour tester l efficacité de la ceinture de sécurité en cas de choc frontal. l acquisition de «lunettes de l ivresse» pour simuler les effets de l alcool. la reproduction et la diffusion de documents pédagogiques réalisés par le Conseil Général ou la Prévention Routière. la participation depuis 1989 du Service des Transports à la semaine nationale de sensibilisation des scolaires intitulée «Sortir vite - Traverser mieux». Elle est organisée chaque année dans plusieurs collèges. la mise à niveau notamment en matière de sécurité, des conventions de délégation de service public pour le transport scolaire. Prescriptions sur le contrôle technique, les assurances, la capacité des autocars en rapport avec les élèves transportés et l encadrement des subdélégations. - l aménagement des abords des collèges Ils sont destinés à assurer une meilleure sécurité des élèves. Sont réalisés dans ce cadre : des aires de stationnement, l amélioration de la circulation et de la signalisation, des abris, portails ou clôtures... 8

10 LA VOITURE - TONNEAU La Collectivité Départementale a fait l acquisition de deux voitures-tonneaux dans le but de convaincre de la nécessité du port de la ceinture de sécurité. 1. QU EST-CE QU UNE VOITURE - TONNEAU? La voiture-tonneau supportée par une remorque spéciale, est animée par un système électrique et hydraulique qui permet de la faire tourner à vitesse variable autour de son axe longitudinal. L arrêt est possible dans n importe quelle position. C est une véritable voiture équipée de ceintures d origine trois points rétractables (enrouleur). Il s agit d un matériel breveté par le Centre d Etudes Techniques de l Equipement de Metz. 2. QUELS SONT LES OBJECTIFS DE LA VOITURE - TONNEAU? La voiture - tonneau a pour but de : Persuader Les réticents de la nécessité absolue du port de la ceinture de sécurité. Convaincre De l efficacité de la ceinture quand un véhicule fait un tonneau. Démontrer Que lors d accidents graves, ceux qui ont les plus grandes chances de survie sont ceux qui restent attachés à leur siège. 9

11 LE SIMULATEUR AUTOCHOC La Collectivité Départementale a fait l acquisition du simulateur «Autochoc» autre équipement d animation qui permet de convaincre tout passager d un véhicule (conducteur et passager) de la nécessité d attacher la ceinture à l avant et à l arrière. 1. QU EST-CE QUE LE SIMULATEUR AUTOCHOC? Autochoc est un simulateur de collision dans lequel une à quatre personnes peuvent prendre place afin de tester l efficacité de la ceinture de sécurité en cas de choc frontal. L Autochoc est supportée par une remorque spéciale et est animé par un système électrique. C est une véritable voiture équipée de ceintures d origine 3 points rétractables (enrouleur). Il s agit d un matériel breveté par le Centre d Etudes Techniques de l Equipement de Metz. 2. QUELS SONT LES OBJECTIFS DU SIMULATEUR? Le simulateur a pour but de : Persuader Les réticents de la nécessité absolue du port de la ceinture de sécurité. Convaincre De l efficacité de la ceinture quand un véhicule fait un tonneau. Démontrer Que lors d accidents graves, ceux qui ont les plus grandes chances de survie sont ceux qui restent attachés à leur siège. 10

12 LES LUNETTES DE L IVRESSE En faisant l acquisition des lunettes de l ivresse, le Conseil Général souhaite sensibiliser les conducteurs aux dangers de l alcool. En effet, ces lunettes spéciales simulent un état d alcoolémie de 1,2 g/l et de 1,8 g/l. 11

13 L APPRENTISSAGE ANTICIPE DELA CONDUITE ACCOMPAGNEE (AAC) Le Conseil Général a décidé de poursuivre son action en faveur de la lutte contre l insécurité routière en investissant dans la formation des jeunes conducteurs par le biais d une aide à l Apprentissage Anticipé de la Conduite. 1. COMMENT BENEFICIER DE L AIDE DU CONSEIL GENERAL? Etre titulaire du code de la route Etre détenteur de l attestation de fin de formation initiale en Le candidat peut alors prétendre à une aide du conseil général à hauteur de 250 Les dossiers doivent être retirés auprès de votre auto-école et la demande adressée à : 2. LES AVANTAGES DE L AAC Monsieur le Président du Conseil Général Hôtel du Conseil Général FORT-DE-FRANCE Acquérir progressivement une expérience de la conduite De plus grandes chances de réussite au permis de conduire Pas de surprime lors du paiement de la première assurance La période probatoire pendant laquelle le jeune conducteur a un capital de 6 points est ramenée à 2 ans (au lieu de 3 ans pour les autres) 4 à 5 fois moins d accidents que les autres conducteurs. 12

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE

I - AGIR EN PRIORITE CONTRE LES PRINCIPALES CAUSES DES DRAMES DE LA ROUTE 11/2009 LUTTE CONTRE L INSECURITE ROUTIERE EN FRANCE PROPOSITIONS DE L ASSOCIATION PREVENTION ROUTIERE MESURES QUI DEVRAIENT ETRE PRISES A COURT ET MOYEN TERME POUR FAIRE BAISSER DE MANIERE SIGNIFICATIVE

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 -

SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - SECURITE ROUTIERE CONFERENCE DE PRESSE CONJOINTE ETAT /GOUVERNEMENT - JEUDI 23 DECEMBRE 2010 - DOSSIER DE PRESSE Les actions de la Nouvelle-Calédonie pour lutter contre l insécurité routière La lutte contre

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE DOSSIER DE PRESSE

MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE DOSSIER DE PRESSE MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L ÉNERGIE DOSSIER DE PRESSE Campagne de sensibilisation sur la sécurité des personnels aux abords des chantiers routiers Du 18 au 22 juin 2012 DIR

Plus en détail

Apprendre et partager la route. Un partenariat

Apprendre et partager la route. Un partenariat Apprendre et partager la route Un partenariat Les jeunes: un groupe surexposé aux accidents STOP Plus de 25 % des tués et 30 % des blessés en France ont entre 15 et 24 ans alors qu ils correspondent à

Plus en détail

Règles de circulation à Vélo

Règles de circulation à Vélo Règles de circulation à Vélo circulation sur les trottoirs : les véhicules doivent, sauf en cas de nécessité absolue, circuler sur la chaussée ; toutefois, ils peuvent franchir un trottoir, à partir de

Plus en détail

DDTM 50 - Coordination sécurité routière

DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière DDTM 50 - Coordination sécurité routière En France en 2012 : Accidentalité des motocyclistes ------------------- Les victimes Sur 843 personnes qui ont perdu la

Plus en détail

Politique de prévention et sécurité routière

Politique de prévention et sécurité routière FICHE INFORMATION Politique de prévention et sécurité routière du Département du Morbihan Juillet 2014 DIRECTION GÉNÉRALE DES INFRASTRUCTURES ET DE L AMÉNAGEMENT Direction des routes Service exploitation

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT SUR LE THEME DE LA «SÉCURITÉ ROUTIERE»

CONVENTION DE PARTENARIAT SUR LE THEME DE LA «SÉCURITÉ ROUTIERE» CONVENTION DE PARTENARIAT SUR LE THEME DE LA «SÉCURITÉ ROUTIERE» Entre la Préfecture des Pyrénées Orientales, Sise 24, Quai Sadi Carnot à Perpignan, représentée par le Préfet Hugues BOUSIGES d une part

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr Délégation à la sécurité et à la circulation routières RCS PARIS B 562 111 732 JANVIER 2010 DEP200919 En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr Délégation à la sécurité

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SNCF S ENGAGE AUX CÔTÉS DE L ÉDUCATION NATIONALE ET PROPOSE UN NOUVEAU DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE NUMÉRIQUE POUR LES ENSEIGNANTS

DOSSIER DE PRESSE SNCF S ENGAGE AUX CÔTÉS DE L ÉDUCATION NATIONALE ET PROPOSE UN NOUVEAU DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE NUMÉRIQUE POUR LES ENSEIGNANTS DOSSIER DE PRESSE DOSSIER N 03 PARIS, LE 20 JANVIER 2014 SNCF S ENGAGE AUX CÔTÉS DE L ÉDUCATION NATIONALE ET PROPOSE UN NOUVEAU DISPOSITIF PÉDAGOGIQUE NUMÉRIQUE POUR LES ENSEIGNANTS L ENGAGEMENT DE SNCF

Plus en détail

SOMMAIRE. Référent(s) sécurité Rôle et tâches. Sécurité collective / en club. Organisation d une épreuve cycliste

SOMMAIRE. Référent(s) sécurité Rôle et tâches. Sécurité collective / en club. Organisation d une épreuve cycliste 22 mars 2014 SOMMAIRE Référent(s) sécurité Rôle et tâches Sécurité individuelle Sécurité collective / en club Organisation d une épreuve cycliste Le dispositif de secours et de protection (DSP) Référent(e)

Plus en détail

Les grandes dates de la sécurité routière

Les grandes dates de la sécurité routière Les grandes dates de la sécurité routière 1893 Circulaire ministérielle du 14 août définissant le certificat de capacité valable pour la conduite des véhicules. 1899 Décret du 10 mars réglementant la circulation

Plus en détail

AMÉNAGEMENTS 2013. Des projets pour une ville en mouvement

AMÉNAGEMENTS 2013. Des projets pour une ville en mouvement AMÉNAGEMENTS 2013 Des projets pour une ville en mouvement Avenue de la Gare, aménagement de bâtiments publics, sécurisation de la route de la Rêche, requalification de la voirie du quartier de Pech Meja,,

Plus en détail

Bilan des actions octobre 2015

Bilan des actions octobre 2015 Ministère de l Intérieur Le 2 octobre 2015 Sécurité routière : 26 mesures pour une nouvelle mobilisation présentées le 26 janvier 2015, par Bernard CAZENEUVE, Ministre de l Intérieur. Bilan des actions

Plus en détail

Audit de sécurité N7. Conférence de presse du mardi 3 juin 2008

Audit de sécurité N7. Conférence de presse du mardi 3 juin 2008 Audit de sécurité N7 Conférence de presse du mardi 3 juin 2008 1 L infrastructure routière L infrastructure - La géométrie : rayons, dévers, visibilité - Le gabarit : nombre de voies - Le revêtement :

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT

CHARTE DE PARTENARIAT Commission Paritaire Professionnelle Nationale du Travail Temporaire CHARTE DE PARTENARIAT ENTRE LA DÉLÉGATION INTERMINISTÉRIELLE À LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE, DIRECTION DE LA SECURITÉ ET DE LA CIRCULATION ROUTIÈRES

Plus en détail

Démonstration de terrain organisée à l issue de la formation à l interception motocycliste et à la lutte contre l insécurité routière

Démonstration de terrain organisée à l issue de la formation à l interception motocycliste et à la lutte contre l insécurité routière Françoise Collet Ambassadeur/Chef de Délégation de la Délégation de l'union européenne en République du Cameroun Appui institutionnel au MINTP Volet sécurité routière Démonstration de terrain organisée

Plus en détail

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER

LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER Transports LIGNE DE BUS EN SITE PROPRE GARE VIOTTE-TEMIS : LANCEMENT DU CHANTIER Dossier de presse Besançon > le 13 janvier 2016 La nouvelle ligne 3, l une des principales du réseau Ginko, constitue la

Plus en détail

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges

Radars photographiques et surveillance aux feux rouges ASSOCIATION DES TRANSPORTS DU CANADA Radars photographiques et surveillance aux feux rouges CATÉGORIE : INGÉNIERIE EN SÉCURITÉ ROUTIÈRE Au début des années 2000, le gouvernement du Québec avait envisagé

Plus en détail

Plan Départemental d Actions de Sécurité Routière PDASR 2013 Appel à projets État/Département

Plan Départemental d Actions de Sécurité Routière PDASR 2013 Appel à projets État/Département Plan Départemental d Actions de Sécurité Routière PDASR 2013 Appel à projets État/Département Le Plan Départemental d Actions de Sécurité Routière (PDASR 2013) répond aux priorités du Document Général

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE Cynthia Ligeard

CONFERENCE DE PRESSE Cynthia Ligeard INFO PRESSE Contact presse Tél. : (687) 25 81 92 CONFERENCE DE PRESSE Cynthia Ligeard Programme provincial de prévention de la délinquance et de lutte contre l insécurité 22 octobre 2012 9 h Hôtel de Province

Plus en détail

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire.

1. INTRODUCTION. Les chantiers routiers, quelle que soit leur ampleur, doivent faire l'objet d'une signalisation temporaire. 1. INTRODUCTION Cette fiche ne donne qu'un aperçu de la mise en place d'une bonne signalisation temporaire de chantiers. Cela ne peut en aucun cas remplacer une véritable formation qui est indispensable

Plus en détail

Contact presse : Service départemental de la communication interministérielle : 02.32.78.27.33 / 27.35 pref-communication@eure.gouv.

Contact presse : Service départemental de la communication interministérielle : 02.32.78.27.33 / 27.35 pref-communication@eure.gouv. Les «Rencontres de la sécurité», qu est-ce que c est? La relation entre nos concitoyens et les services qui concourent à leur sécurité constitue un enjeu important. Encore présente dans les esprits, la

Plus en détail

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon

Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Journées francophones de sécurité routière 22-23 novembre 2010 Lyon Comment agir pour que les changements nécessaires s inscrivent dans la durée? 23 e Entretiens du Centre Jacques Cartier Au Québec: jeunes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 mai 2008 Contact presse Marion Contassot Farouka Bayon

DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 mai 2008 Contact presse Marion Contassot Farouka Bayon DOSSIER DE PRESSE Vendredi 30 mai 2008 Contact presse Marion Contassot Communication APRR Rhône 04 37 26 49 53 / 06 32 60 02 45 m.contassot@aprr.fr Farouka Bayon Porteur d Image pour APRR 04 50 33 98 50

Plus en détail

DDE - SERT/SRGC - 34 L'Hérault Listes Des Ressources Matérielles.

DDE - SERT/SRGC - 34 L'Hérault Listes Des Ressources Matérielles. Dossier : Alcool au volant, halte à la prise de risques Dossier : 15-24 ans Sortez et revenez SAM Dossier : Des messages pour sauver des vies. Un dossier qui fait le point sur les dangers de l'alcool et

Plus en détail

Du recensement citoyen à la Journée défense et citoyenneté rénovée. Contact communication :

Du recensement citoyen à la Journée défense et citoyenneté rénovée. Contact communication : DOSSIER DE PRESSE SERVICE NATIONAL Du recensement citoyen à la Journée défense et citoyenneté rénovée. Contact communication : Centre du service national de Martinique Maryse Joseph Tél.: 05 96 39 58 75

Plus en détail

Vélo et mobilité en entreprise

Vélo et mobilité en entreprise Vélo et mobilité en entreprise Association Vélo Service 13, place Alphonse Fiquet Bât B RDC Tour Perret 80 000 AMIENS Tel.: 03.22.72.55.13 velo.service@wanadoo.fr - http://amiensveloservice.fubicy.org

Plus en détail

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes

Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui Sécurité Pôle Routière d Appui Poitou-Charentes Sécurité Routière Poitou-Charentes Octobre 2014 1 Intégration de la Sécurité Routière dans les champs de compétence des communes Pôle d Appui

Plus en détail

Le risque routier encouru par les salariés

Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés Le risque routier encouru par les salariés... Un enjeu pour l entreprise Un risque souvent méconnu, ou mal appréhendé Statistiques PLAN Introduction : Conduire

Plus en détail

Bilan Circulation. Conférence de presse Bilan 2010 et objectifs 2011. Bilan 2010 Ordre public et circulation

Bilan Circulation. Conférence de presse Bilan 2010 et objectifs 2011. Bilan 2010 Ordre public et circulation Bilan Circulation Conférence de presse Bilan et objectifs 2011 Centre de la Blécherette, lundi 14 mars Bilan Ordre public et circulation 1 Intervenants Madame Jacqueline de Quattro Cheffe du département

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Poids lourds en 2007

Poids lourds en 2007 Poids lourds en 2007 Avertissements : Toutes les données contenues dans ce document concernent uniquement la métropole. A compter du 1 er janvier 2005, le «tué» est la personne décédée dans les trente

Plus en détail

SECURITE ROUTIERE. Descriptif journées collège : Lundi 2 et mardi 3 mai 2011

SECURITE ROUTIERE. Descriptif journées collège : Lundi 2 et mardi 3 mai 2011 SECURITE ROUTIERE RESPONSABLE(S) : Pierre-Olivier BONTANT, Proviseur Adjoint du lycée Hôtelier de SQY pierre-olivier.bontant@ac-versailles.fr Descriptif journées collège : Lundi 2 et mardi 3 mai 2011 2

Plus en détail

des concours financiers aux communes et groupements de communes

des concours financiers aux communes et groupements de communes Guide pratique des concours financiers aux communes et groupements de communes D.E.T.R. (Dotation d Equipement des Territoires Ruraux) Produit Amendes de Police 2 0 1 6 S O M M A I R E Page DETR. 3 Objectifs

Plus en détail

François CUILLANDRE Président de Brest métropole océane

François CUILLANDRE Président de Brest métropole océane Brest métropole océane se mobilise pour la promotion des déplacements sûrs et non polluants en proposant une alternative à l utilisation croissante de la voiture particulière, notamment sur les courts

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 2 mai 2011 relatif aux modalités de mise en œuvre de la formation

Plus en détail

Synthèse des propositions de cyclistes février 2014

Synthèse des propositions de cyclistes février 2014 Synthèse des propositions de cyclistes février 2014 Les cyclistes, en particulier les adhérents de Dynamo, se sont exprimés à travers un questionnaire les invitant à donner leur avis sur 3 sujets: les

Plus en détail

Les formations obligatoires des conducteurs routiers (transports en commun, transport de marchandises)

Les formations obligatoires des conducteurs routiers (transports en commun, transport de marchandises) Les formations obligatoires des conducteurs routiers (transports en commun, transport de marchandises) Le dispositif de formations professionnelles obligatoires (FIMO, Formation Initiale Minimale Obligatoire

Plus en détail

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN -

Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Communication de la France «Refonder l éducation prioritaire» présentée par Mme Nadine Prost Correspondante nationale du MEN pour la CONFEMEN - Réunion-débat de la CONFEMEN, Dakar 17 au 19 mars 2014 «Éducation

Plus en détail

Délégation de gestion du Centre International de Séjour Auberge de jeunesse Adoption de principe

Délégation de gestion du Centre International de Séjour Auberge de jeunesse Adoption de principe Communauté d Agglomération du Pays de Morlaix Conseil de Communauté du 02 mai 2005 Nom du Rapporteur : Monsieur Jean-René PERON N : D 05-082 Délégation de gestion du Centre International de Séjour Auberge

Plus en détail

PLAN D ACTION 2014-2017. en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers

PLAN D ACTION 2014-2017. en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers PLAN D ACTION 2014-2017 en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers PLAN D ACTION 2014-2017 en matière de sécurité sur les sites de travaux routiers Cette publication a été réalisée par la

Plus en détail

Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention

Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention Baromètre des comportements sur la route AXA Prévention Présentation des résultats 2005 Contact AXA France : Valérie LESELBAUM 01 47 74 32 21 Présentation de l étude La sécurité routière progresse rapidement

Plus en détail

TWENTY AUTO ECOLE. 95, Boulevard Poniatowski 75012 PARIS Tél. : 01 43 45 04 81 - Fax : 01.43.45.00.19

TWENTY AUTO ECOLE. 95, Boulevard Poniatowski 75012 PARIS Tél. : 01 43 45 04 81 - Fax : 01.43.45.00.19 +++ TWENTY AUTO ECOLE S O M M A I R E 2 - Les pièces à fournir pour l inscription 3 - Les tarifs unitaires 4 - Les forfaits B 5 - Le forfait AAC 6 - Les horaires de cours, code et conduite 7 - Les conditions

Plus en détail

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr

En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr En savoir plus? www.securite-routiere.gouv.fr www.permisdeconduire.gouv.fr Délégation à la sécurité et à la circulation routières Place des Degrés Tour Pascal B 92055 LA Défense Cedex Délégation à la sécurité

Plus en détail

Dossier de presse. Le réseau de transports interurbains dans la Loire : 2 600 cars au service des Ligériens : 2 Le soutien financier aux familles : 2

Dossier de presse. Le réseau de transports interurbains dans la Loire : 2 600 cars au service des Ligériens : 2 Le soutien financier aux familles : 2 M a r d i 1 4 j u i n 2 0 1 1 Dossier de presse «Les campagnes de sensibilisation à la sécurité dans les transports scolaires» par Hervé Reynaud, Vice-président du conseil général de la Loire, chargé des

Plus en détail

La sécurité. priorité permanente 22,4 millions d euros. Sécurité

La sécurité. priorité permanente 22,4 millions d euros. Sécurité Sécurité Un audit permanent des politiques de sécurité des Tunnels du Mont Blanc et du Vuache est réalisé par un expert indépendant, conformément à la directive européenne d avril 2004. Elio Marlier, responsable

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES TRANSPORTS, DE L ÉQUIPEMENT, DU TOURISME ET DE LA MER Arrêté du 4 mai 2006 relatif à la circulation des véhicules et matériels agricoles ou forestiers

Plus en détail

La sécurité et la prévention LES CHANTIERS DE VOIRIE

La sécurité et la prévention LES CHANTIERS DE VOIRIE La sécurité et la prévention LES CHANTIERS DE VOIRIE Sommaire Aspect réglementaire Précaution pour un balisage efficace Les différentes catégories de signalisation Les précautions en tant que conducteur

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et environnement COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 05/06/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Préventeur santé-sécurité au travail et

Plus en détail

bilan routier 2012 Département de police de laval

bilan routier 2012 Département de police de laval bilan routier 2012 Département de police de laval 1 2 2012 : UN BILAN ROUTIER STABLE Le volume de la circulation routière est en constante croissance à Laval. Le Département de police de Laval est soucieux

Plus en détail

LA REFORME DU PERMIS DE CONDUIRE

LA REFORME DU PERMIS DE CONDUIRE LA REFORME DU PERMIS DE CONDUIRE Une réforme pour la jeunesse Une réforme globale qui vise à rendre le permis plus accessible, plus transparent et plus moderne Les objectifs: réduire les délais moyens

Plus en détail

TRANSPORTS EXCEPTIONNELS MISE EN PLACE DE FORMATIONS OBLIGATOIRES POUR LES CONDUCTEURS DE VÉHICULES «D ACCOMPAGNEMENT» L essentiel

TRANSPORTS EXCEPTIONNELS MISE EN PLACE DE FORMATIONS OBLIGATOIRES POUR LES CONDUCTEURS DE VÉHICULES «D ACCOMPAGNEMENT» L essentiel N 88 - FORMATION n 10 - MATERIEL n 14 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 07 juin 2011 ISSN-1769-4000 / ISSN -1771-1185 TRANSPORTS EXCEPTIONNELS MISE EN PLACE DE FORMATIONS OBLIGATOIRES POUR

Plus en détail

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB?

COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? COMMENT DéVELOPPER SON CLUB? Accompagnement dans la création d un projet de développement. LE PROJET CLUB Analyser les points forts et points faibles Définir des axes d amélioration Décliner en actions

Plus en détail

ZÉRO TUÉ SUR LA ROUTE

ZÉRO TUÉ SUR LA ROUTE ZÉRO TUÉ SUR LA ROUTE Un système sûr. des objectifs ambitieux Zéro tué sur la route :Un système sûr, des objectifs ambitieux Les collisions sur la route ne sont pas une fatalité. Beaucoup peut être fait

Plus en détail

Le service civique en alternance

Le service civique en alternance Le service civique en alternance au lycée e Paul Héroult H Saint-Jean Jean-de-Maurienne Ministère de l Él Éducation nationale Agence du service civique Le service civique Domaines Domaines reconnus: reconnus:

Plus en détail

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015

Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Rénovation énergétique en copropriété Etapes d un projet Décembre 2015 Introduction : Ce document vise à présenter de manière chronologique les étapes d un projet de rénovation en copropriété. Vous y trouverez

Plus en détail

C. École du Bois-Joli

C. École du Bois-Joli C. École du Bois-Joli C.1 L état de la situation spécifique pour l école du Bois-Joli C.1.1 Caractéristiques de l école du Bois-Joli Caractéristiques générales Nom : École du Bois-Joli Commission scolaire

Plus en détail

CHARTE DE SECURITE ROUTIERE

CHARTE DE SECURITE ROUTIERE CHARTE DE SECURITE ROUTIERE Entre : L Etat, Ministère de l Equipement, des Transports, du Logement, du Tourisme et de la Mer, représenté par Monsieur Rémy HEITZ, Délégué Interministériel à la Sécurité

Plus en détail

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord

Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes. Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Appel à projets : favoriser la mobilité des Nordistes Jérôme Dezobry Directeur Général Adjoint en charge de l Aménagement Durable Département du Nord Introduction Favoriser la mobilité des Nordistes par

Plus en détail

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr

LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN. Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr LA GESTION DE LA SECURITE ROUTIERE AU BENIN Nestor VITODEGNI nesvito@yahoo.fr Pays de l Afrique de l Ouest limité par : l Océan Atlantique au sud le Nigeria à l Est le Togo à l Ouest le Niger au Nord Est

Plus en détail

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route»

Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Exposition «Agriculture et sécurité routière : partageons la route» Partageons la route La route est un espace emprunté par différent type de véhicules, avec des besoins, des dimensions, des vitesses et

Plus en détail

LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER

LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER LA PREVENTION DU RISQUE ROUTIER Chargements, programmation, planification des déplacements, entretien, aménagement des véhicules, sensibilisation du personnel 2015 LA LIGNE PREVENTION Evènement : Journée

Plus en détail

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON

Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée. Ville de BESANCON Généralisation du double sens cyclable en zones de circulation apaisée Frédéric ric Colin Ville de BESANCON Besançon : -Ville de 122 000 habitants dans une agglomération de 176 000 habitants - 23 000 étudiants

Plus en détail

Une résidence-mission sur le territoire

Une résidence-mission sur le territoire La Direction Régionale des Affaires Culturelles du Nord Pas-de-Calais, Le Pôle de Recherche et d Enseignement Supérieur Université Lille Nord de France (PRES ULNF), en partenariat avec L Université du

Plus en détail

VISITE DU CHANTIER DE RENOUVELLEMENT DE VOIES ET DE BALLAST ENTRE MEULAN-HARDRICOURT ET MANTES- STATION LIGNE J TRANSILIEN

VISITE DU CHANTIER DE RENOUVELLEMENT DE VOIES ET DE BALLAST ENTRE MEULAN-HARDRICOURT ET MANTES- STATION LIGNE J TRANSILIEN VISITE DU CHANTIER DE RENOUVELLEMENT DE VOIES ET DE BALLAST ENTRE MEULAN-HARDRICOURT ET MANTES- STATION LIGNE J TRANSILIEN MERCREDI 26 MARS 2014 1 LE PROGRAMME DE FIABILITE ILE- DE- FRANCE 2014-2020 Chaque

Plus en détail

SECRETARIAT D ETAT AU LOGEMENT. LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR LA SECRETAIRE D ETAT AU LOGEMENT à

SECRETARIAT D ETAT AU LOGEMENT. LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR LA SECRETAIRE D ETAT AU LOGEMENT à SECRETARIAT D ETAT AU LOGEMENT CIRCULAIRE N INTD0200119C Paris, le 3 mai 2002 LE MINISTRE DE L INTÉRIEUR LA SECRETAIRE D ETAT AU LOGEMENT à MESDAMES ET MESSIEURS LES PRÉFETS MONSIEUR LE PRÉFET DE POLICE

Plus en détail

1.3Le Dossier de consultation des entreprises(dce) Recommandations sur les bonnes pratiques

1.3Le Dossier de consultation des entreprises(dce) Recommandations sur les bonnes pratiques 1.3Le Dossier de consultation des entreprises(dce) Recommandations sur les bonnes pratiques Séminaire sur les partenariats public-privé Ministère de l Economie et des Finances DASP République du Sénégal

Plus en détail

RN90 Tunnel du Siaix DOSSIER DE PRESSE. Aménagement d une galerie de sécurité MARS 2016

RN90 Tunnel du Siaix DOSSIER DE PRESSE. Aménagement d une galerie de sécurité MARS 2016 RN90 Tunnel du Siaix Aménagement d une galerie de sécurité DOSSIER DE PRESSE MARS 2016 Sommaire 3 La mise en conformité du tunnel du Siaix Où en sommes-nous? Le projet de creusement de la galerie Tout

Plus en détail

FORMATION DE 7H 7. OBLIGATOIRE pour CONDUIRE UN ENGIN MOTORISE DE 50 CM3. Mercredi 02 mars 2011 à 11h00 Maison de la SECURITE ROUTIERE Montpellier

FORMATION DE 7H 7. OBLIGATOIRE pour CONDUIRE UN ENGIN MOTORISE DE 50 CM3. Mercredi 02 mars 2011 à 11h00 Maison de la SECURITE ROUTIERE Montpellier FORMATION DE 7H 7 OBLIGATOIRE pour CONDUIRE UN ENGIN MOTORISE DE 50 50 A 125CM CM3 Mercredi 02 mars 2011 à 11h00 Maison de la SECURITE ROUTIERE Montpellier DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse élaboré par

Plus en détail

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016

Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 MANAGEMENT ET TRAITEMENT DES RISQUES EN ENTREPRISE Catalogue des formations - FMG CONSEIL FORMATION 2015-2016 L INGENIEUR OU RESP. ENVIRONNEMENT I FMG CONSEIL FORMATION I 2015-2016 Maîtriser les normes

Plus en détail

Ces lignes directrices ont été élaborées comme «modus operandi» commun pour tous les experts sans exclure une réadaptation spécifique au cas par cas.

Ces lignes directrices ont été élaborées comme «modus operandi» commun pour tous les experts sans exclure une réadaptation spécifique au cas par cas. **** L objet de ce document est d informer les correspondants nationaux, membres du Réseau Permanent des Correspondants Nationaux (RPCN) et les experts qui participent au programme d échanges d experts

Plus en détail

La FFCT c est : la randonnée en sécurité

La FFCT c est : la randonnée en sécurité La FFCT c est : la randonnée en sécurité Sécurité à vélo Les bons réflexes pour tous! Un vélo bien équipé Ce qui est obligatoire : une sonnette dont le son peut être entendu à 50 m au moins, deux freins

Plus en détail

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS»

CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» CONFERENCE-DEBAT DU 22 NOVEMBRE 2013 PRESENTATION DE LA MISE EN ŒUVRE DU «PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS» PDU PRESENTATION DE LA DEMARCHE La Communauté d Agglomération du Beauvaisis a lancé en février 2009,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE 1/ LA VILLE DE MONTRÉAL EST FAVORABLE AUX MESURES SUIVANTES : COMMENTAIRES ET POSITIONNEMENT DE LA VILLE DE MONTRÉAL

FICHE TECHNIQUE 1/ LA VILLE DE MONTRÉAL EST FAVORABLE AUX MESURES SUIVANTES : COMMENTAIRES ET POSITIONNEMENT DE LA VILLE DE MONTRÉAL FICHE TECHNIQUE POSITION DE LA VILLE DE MONTRÉAL DANS LE CADRE DE LA MODERNISATION DU CODE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE AFIN D AMÉLIORER LA SÉCURITÉ DES CYCLISTES 21 septembre 2015 1/ LA VILLE DE MONTRÉAL EST

Plus en détail

Préparer son permis avec la conduite accompagnée coûte nettement moins cher selon une étude de l association Prévention Routière

Préparer son permis avec la conduite accompagnée coûte nettement moins cher selon une étude de l association Prévention Routière Communiqué de presse Paris, le 10 juin 2013 Préparer son permis avec la conduite accompagnée coûte nettement moins cher selon une étude de l association Prévention Routière 4 ans après la dernière réforme

Plus en détail

Le risque routier en entreprise. Julien CHARRIER 13/03/12

Le risque routier en entreprise. Julien CHARRIER 13/03/12 Le risque routier en entreprise Julien CHARRIER 13/03/12 Les bonnes raisons de prévenir les accidents de la route en Entreprise Comment renforcer ou mettre en place une démarche de prévention du risque

Plus en détail

Sommaire. Jean-Luc Millard

Sommaire. Jean-Luc Millard Deuxième tirage 2005 Vous préparez votre permis de conduire et vous avez choisi cette nouvelle édition du Code de la route Codoroute : je vous en remercie. Né en 1961, ce Code a développé au fil des ans

Plus en détail

Permis de conduire communautaire permis catégorie C

Permis de conduire communautaire permis catégorie C Logo de l organisme de Formation Intitulé Permis de conduire communautaire permis catégorie C Public Toute personne désireuse d accéder à la conduite de véhicules automobiles isolés autres que ceux de

Plus en détail

LIVRET. La prévention des risques routiers professionnels pour les dirigeants des PME-TPE

LIVRET. La prévention des risques routiers professionnels pour les dirigeants des PME-TPE LIVRET La prévention des risques routiers professionnels pour les dirigeants des PME-TPE Club Entreprises Sécurité routière du Rhône Mail : contact@clubesr69.fr www.clubesr69.com FICHE 1 ASPECTS HUMAINS

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité Routière

Sensibilisation à la Sécurité Routière 2 Sensibilisation à la Sécurité Routière 3 Historique Historique 1960-1972 : phase de détérioration (17.000 tués en 1972) 1979-1989 : phase de stabilisation (11.000 tués en 1989) 1989-2004 : de nombreuses

Plus en détail

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie»

PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE. Contrôle 2 roues-motorisés. et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» PREFET DE L HERAULT DOSSIER DE PRESSE Contrôle 2 roues-motorisés et présentation du 2ème «Rallye sécurité moto de la gendarmerie» le vendredi 24 mai 2013 au Grand Travers à Carnon Le Préfet de l Hérault

Plus en détail

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire

[Lancement de la campagne des recrutements. pour la construction. de la LGV Bretagne Pays de la Loire ] [Lancement de la campagne des recrutements pour la construction de la LGV Bretagne Pays de la Loire Direction Régionale des Entreprises, de la Concurrence, de la Consommation, du Travail et de l Emploi

Plus en détail

EVOLUTION DU NOMBRE DE TUES

EVOLUTION DU NOMBRE DE TUES Cabinet du Préfet Nice, le 29 janvier 2015 Bureau de la Communication et des Relations publiques INFORMATION PRESSE Sécurité routière : Bilan 2014 Baisse des accidents corporels mais hausse de la mortalité

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada

Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Le projet sur l Avenir de l éducation médicale au Canada Rapport du programme de médecine du 1 er cycle de la Faculté de médecine de l Université de Montréal Le projet sur l Avenir de l éducation médicale

Plus en détail

Additif au livret d'apprentissage pour la formule : conduite SUPERVISEE

Additif au livret d'apprentissage pour la formule : conduite SUPERVISEE Additif au livret d'apprentissage pour la formule : conduite SUPERVISEE Cet additif doit compléter le livret d'apprentissage anticipé de la conduite (AAC) Pourquoi un additif au livret? Pour permettre

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques

Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques Livret 1 MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE 1 Mise en œuvre du plan national d'action pour la prévention des risques psychosociaux dans les trois fonctions publiques OUTILS DE

Plus en détail

Le profil en travers des voiries urbaines, outil du partage entre usagers Exemples d aménagements

Le profil en travers des voiries urbaines, outil du partage entre usagers Exemples d aménagements Le profil en travers des voiries urbaines, outil du partage entre usagers Exemples d aménagements Atelier de travail Cours Emile Zola 30 juin 2010 Lille, rue Solférino Un axe majeur du centre, initialement

Plus en détail

Fiche technique. Titre de l étude : Les formations à la conduite et leurs enjeux pour la sécurité routière. Étude comparative Sud-Ouest/Québec

Fiche technique. Titre de l étude : Les formations à la conduite et leurs enjeux pour la sécurité routière. Étude comparative Sud-Ouest/Québec Fiche technique Titre de l étude : Les formations à la conduite et leurs enjeux pour la sécurité routière. Étude comparative Sud-Ouest/Québec Durée : 20 mois Période : Février 2000 à octobre 2001 Organisme

Plus en détail

SEMAINE CANADIENNE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2016 TROUSSE D INFORMATION

SEMAINE CANADIENNE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2016 TROUSSE D INFORMATION SEMAINE CANADIENNE DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE 2016 TROUSSE D INFORMATION Merci de participer à la Semaine canadienne de la sécurité routière. Grâce à votre participation, nous pourrons faire connaître cette

Plus en détail

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt

Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt Module 2 : Communication interne et externe des Comités Paysans Forêt 1. Précision du sujet Ce module fait parti d une série des modules pour la mobilisation de la population locale et particulièrement

Plus en détail

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde

PETIT GUIDE DES. TROPHéES AGENDA 21. de la Gironde PETIT GUIDE DES TROPHéES AGENDA 21 de la Gironde édition 2013 Sommaire Ce guide propose une information détaillée et un règlement de participation aux Trophées Agenda 21 de la Gironde organisé par le Conseil

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Les rencontres de la sécurité en Corrèze. Tulle, 1 octobre 2014

DOSSIER DE PRESSE. Les rencontres de la sécurité en Corrèze. Tulle, 1 octobre 2014 Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 1 octobre 2014 DOSSIER DE PRESSE Les rencontres de la sécurité en Corrèze 1 Service départemental de communication interministérielle

Plus en détail

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement

Manifestations sportives dans les espaces naturels. Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement Manifestations sportives dans les espaces naturels Propositions pour une meilleure prise en compte de l environnement La FRAPNA travaille depuis plusieurs années avec les organisateurs de manifestations

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France

Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Février 2013 Dossier de presse Deux acteurs complémentaires s engagent pour favoriser l accès à la propriété des locataires HLM, en Ile de France Sommaire : Communiqué de presse Favoriser l accession à

Plus en détail

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT

Comprendre et expliquer la politique documentaire. à l heure des ENT Comprendre et expliquer la politique documentaire à l heure des ENT Sommaire 1. Introduction (diapositives 3 à 5) 2. Historique (diapositives 6 à 17) 3. Enjeux et caractéristiques d une politique documentaire

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail