1 ERE PARTIE : ANALYSE DE DOCUMENTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "1 ERE PARTIE : ANALYSE DE DOCUMENTS"

Transcription

1 DANS LE CADRE D UNE PFMP A LONDRES, VOUS DECIDEZ DE VOUS RENSEIGNER SUR LES TARIFS POUR UN DEVIS ALLER-RETOUR AUPRES DES DIFFERENTES COMPAGNIES AERIENNES, VOUS SOUHAITEZ VOLER AVEC AIR FRANCE, REPUTE POUR SON IMAGE. Devant des écarts de prix constatés vous cherchez à comprendre le positionnement de la compagnie Air France. Pour ce faire vous consultez les documents 1 à 6. 1 ERE PARTIE : ANALYSE DE DOCUMENTS 1. Analyser les documents et complétez les tableaux des annexes. 2. A l aide de vos connaissances et des documents, expliquez les concepts et expressions soulignés (en petite majuscule et en rouge) dans les documents. 2EME PARTIE : REDACTION DE L ETUDE Face à ses difficultés : Comment Air France peut maintenir et développer ses parts de marché? Dans un premier temps, vous présenterez le positionnement actuel de la compagnie, puis, dans un second temps, vous vous interrogerez sur la pertinence d'une stratégie de positionnement "low cost". 1

2 DOCUMENT 1 2

3 DOCUMENT 2 3

4 DOCUMENT 3 Source : AIR et COSMOS données

5 DOCUMENT 4 Sondage : Air France appréciée par 73% des Français, mais jugée trop chère Source : Pour la très grande majorité, il est inconcevable que la France n ait plus de grande compagnie nationale. Mais s ils conservent un profond attachement à la compagnie, les sondés n en sont pas moins critiques. Ils sont ainsi quatre fois plus nombreux à juger que son IMAGE s est détériorée ces dernières années que l inverse. Et pour eux, Air France donne l impression d une compagnie qui se laisse dépasser. Moins de la moitié la juge innovante. Si la direction chasse les coûts depuis six ans, elle s est employée aussi à redorer son blason, en développant notamment le confort en vol. Au point que le cabinet Skytrax, qui établit un classement des meilleures compagnies, lui a décerné un prix cette année. Le résultat est au rendez-vous : les trois quarts des sondés louent la qualité des services proposés. En revanche, Air France reste une compagnie chère. Trop chère? Quel que soit le niveau des revenus des personnes interrogées, les tarifs sont jugés excessifs. Jugée excessive aussi, l attitude des pilotes. Si les commandants de bord jouissent toujours d une aura auprès de la population (87 % de bonne opinion), tout comme les hôtesses et stewards (83 %), pas sûr que les Français soient derrière eux dans leur conflit avec la direction. Alors qu on leur demande de se serrer la ceinture, les pilotes sont à leurs yeux des privilégiés (71 %) qui se plaignent beaucoup trop (64 %). Bref, des enfants gâtés du ciel. * Enquête réalisée auprès d'un échantillon de Français interrogés par Internet les 24 et 25 septembre Echantillon de 1005 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas. 5

6 DOCUMENT 5 Analyse des coûts des compagnies LOW COST européennes Comme les compagnies LOW COST européennes suivent le même modèle que Southwest aux Etats-Unis, il n est pas étonnant d observer des différences de coûts similaires avec leurs concurrents européens. Synthèse des écarts de coûts totaux d exploitation sur les lignes intra-européennes Source : compilation de données faite par Rigas Doganis d après Airline Monitor (2014) Ici encore, les LOW COST marquent leur différence lorsqu on s intéresse aux coûts par siège. Ryanair parvient à ainsi avoir plus de 50% de coût d exploitation en moins par rapport à Air France. A côté des facteurs influant sur les COUTS D EXPLOITATION que nous venons de décrire (fort taux d utilisation, capacité en sièges densifiés, fort taux de remplissage, coût en vol ), les Low Cost ont cette particularité de veiller à limiter les coûts de fonctionnement, principalement par deux biais, l utilisation d aéroports secondaires et la vente directe. 6

7 DOCUMENT 6 Source : L'avenir de la compagnie se joue en ce moment même et se résume ainsi : Air France restera-t-elle une compagnie mondiale? Le «syndrome Alitalia», celui du flétrissement est crédible. Il faudrait pourtant l'éviter au nom des menaces sociales qu'il porte, d'autant le contexte est favorable. Le nombre de passagers transportés dans le monde devrait doubler au cours des 10 prochaines années et atteindre 7 milliards de passagers par an contre 3,5 aujourd'hui. L'Asie portera l'essentiel de cette croissance, mais pas seulement. Paris et la France sont des territoires touristiques et l'europe est le premier marché de consommateurs mondial. L'Afrique décolle enfin. La compagnie Air France devrait avoir son avenir devant elle. Quand le marché est en croissance constante, comment peut-on expliquer les contre-performances? Air France a investi 600 millions d'euros dans la rénovation de sa classe affaires. L'enjeu était de REMONTER EN GAMME DANS UN UNIVERS TRES CONCURRENTIEL, en particulier sur le long courrier entre les grandes régions économiques du monde. La compagnie française s'était laissée distancer par ses concurrents européens et surtout par les compagnies du Golfe et d'asie, moins chères et plus confortables. Les nouvelles routes commerciales passent par Dubaï et Doha. Air France a contre-attaqué sur le terrain du confort et du service mais le retard accumulé se paye au prix fort. Reconquérir des clients coûte plus cher qu'entretenir ceux qu'on a sous la main. «Pour garder son statut, Air France doit maintenir ses PARTS DE MARCHE sur le court courrier mais c'est précisément sur cette partie du marché que la compagnie est structurellement déficitaire.» Le vrai danger se situe sur le terrain européen. C'est là que se joue une partie décisive. Pour les vols de moins de 2 heures, les passagers considèrent que seules la sécurité et la ponctualité comptent. Ils sont peu sensibles au marketing des transporteurs historiques et ils plébiscitent les compagnies low cost. La valeur perçue d'un déplacement court ne justifie pas un prix élevé, ni pour un particulier ni pour une entreprise. Cette tendance va encore s'accélérer. Easy jet affirme que sur ses lignes entre les grandes villes européennes, 25 % des clients sont des hommes d'affaires. Pour garder son statut, Air France doit maintenir ses parts de marché sur le court courrier mais c'est précisément sur cette partie du marché que la compagnie est structurellement déficitaire. La faute à des temps de rotation trop longs, à la productivité des machines et des équipages encore trop faible, à des couts de main d'œuvre très supérieurs à ceux des concurrents. Air France dépense au moins deux fois plus pour un siège/passager sur 1 kilomètre que les low cost. Et dans ces coûts de production hors marché, les coûts de personnel sont écrasants pour une activité qui a depuis bien longtemps cessé d'être une activité de luxe. Les coûts d'escale sont exorbitants et les pilotes qui représentent 8 % du personnel coûtent 25 % de la masse salariale de l'entreprise. Une fois encore, dans un secteur en forte croissance, la mauvaise santé économique ne s'explique que par ses propres carences. Air France aurait tous les atouts pour réussir. L'entreprise porte dans son nom une identité de marque puissante. Avec la Navette, elle a acquis un savoir-faire indéniable sur le court courrier. Les six mois qui viennent seront décisifs notamment en vue de lever des capitaux pour financer la croissance de l'entreprise. La communauté financière scrute le ciel français à la loupe. Elle arbitrera entre le scénario de la croissance et celui de l'attrition. 7

8 FICHE D ANALYSE DOCUMENT 1 Titre... Type : Article/texte Tableau Image / photo Graphique Natures (1) Source Support : Presse Quotidienne Nationale Presse Quotidienne Régionale Presse spécialisée Site Web Texte de loi Magazine Note Plaquette d information Source officielle : oui non... Date... Analyser des documents et définir Je relève les idées principales :... Je définis et explique les mots clés et les mots inconnus :

9 FICHE D ANALYSE DOCUMENT 2 Titre... Type : Article/texte Tableau Image / photo Graphique Natures (1) Support : Presse Quotidienne Nationale Presse Quotidienne Régionale Presse spécialisée Site Web Texte de loi Magazine Source Note Plaquette d information Source officielle : oui non Date Analyser des documents et définir Je relève les idées principales :... Je définis et explique les mots clés et les mots inconnus :

10 FICHE D ANALYSE DOCUMENT 3 Titre... Type : Article/texte Tableau Image / photo Graphique Natures (1) Support : Presse Quotidienne Nationale Presse Quotidienne Régionale Presse spécialisée Site Web Texte de loi Magazine Source Note Plaquette d information Source officielle : oui non Date Analyser des documents et définir Je relève les idées principales :... Je définis et explique les mots clés et les mots inconnus :

11 FICHE D ANALYSE DOCUMENT 4 Titre... Type : Article/texte Tableau Image / photo Graphique Natures (1) Support : Presse Quotidienne Nationale Presse Quotidienne Régionale Presse spécialisée Site Web Texte de loi Magazine Source Note Plaquette d information Source officielle : oui non Date Analyser des documents et définir Je relève les idées principales :... Je définis et explique les mots clés et les mots inconnus :

12 FICHE D ANALYSE DOCUMENT 5 Titre... Type : Article/texte Tableau Image / photo Graphique Natures (1) Support : Presse Quotidienne Nationale Presse Quotidienne Régionale Presse spécialisée Site Web Texte de loi Magazine Source Note Plaquette d information Source officielle : oui non Date Analyser des documents et définir Je relève les idées principales :... Je définis et explique les mots clés et les mots inconnus :

13 FICHE D ANALYSE DOCUMENT 6 Titre... Type : Article/texte Tableau Image / photo Graphique Natures (1) Support : Presse Quotidienne Nationale Presse Quotidienne Régionale Presse spécialisée Site Web Texte de loi Magazine Source Note Plaquette d information Source officielle : oui non Date Analyser des documents et définir Je relève les idées principales :... Je définis et explique les mots clés et les mots inconnus :

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations?

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2.2 Nouveaux comportements / Nouvelles stratégies Marianne SIEG (Directrice du développement Air France) «La crise économique

Plus en détail

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE

PERSPECTIVES DE CROISSANCE DU TOURISME CONTEXTE PERSPECTIVES DE CONTEXTE Le tourisme est un vaste secteur à croissance rapide qui a de profondes répercussions sur l économie nationale. Toutefois, le Canada ne tire pas le meilleur parti des perspectives

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Valorisez votre offre et savoir-faire!

Valorisez votre offre et savoir-faire! Valorisez votre offre et savoir-faire! 20 novembre 2013 Ingrédients: 1. Présentez qui vous êtes Je m appelle Je suis (votre métier) Spécialisée dans 2. Présentez ce que vous faites Décrivez en une phrase

Plus en détail

Community Consulting. Recommandations sur le projet de Madame RD. Partenaire de vos projets. Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry

Community Consulting. Recommandations sur le projet de Madame RD. Partenaire de vos projets. Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry Community Consulting Partenaire de vos projets Recommandations sur le projet de Madame RD Groupe projet : Chef de projet : Laura Henry Responsable journal de bord du projet : Léonie Delcourt Chargées de

Plus en détail

Diagnostic commercial

Diagnostic commercial Diagnostic commercial Si elle veut réussir, l entreprise doit avant tout vendre son produit. Pour cela, la fonction commerciale en son sein lui est d une grande utilité. Ceci est dû à la finalité même

Plus en détail

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers)

Croissance annuelle moyenne de la population active en France (en milliers) 23 COMMENT PEUT-ON EXPLIQUER LE CHÔMAGE? A La population active augmente-t-elle trop vite? a) Le chômage : une population active supérieure à l'emploi 1. Au niveau d une économie nationale, le chômage

Plus en détail

Diagnostic export : Compagnie Ryanair.

Diagnostic export : Compagnie Ryanair. Castejon Saliel. BTS : Commerce-International. I- Introduction : p.2 II- Diagnostic interne :.p.3 III- Diagnostic externe :. p.4 IV- Synthèse :..p.5 V- Annexes : p.6 à 10 1 I. Introduction : Un diagnostic

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges

Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011. OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges Observatoire de la performance des PME-ETI 10 ème édition Octobre 2011 OpinionWay Banque PALATINE Pour i>tele Challenges OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris. Méthodologie Étude quantitative

Plus en détail

Corrigé - Les Laboratoires Cattier

Corrigé - Les Laboratoires Cattier CIE4DME Session 2009 Brevet de Technicien Supérieur COMMERCE INTERNATIONAL à référentiel commun européen U41 Analyse diagnostique des marchés étrangers Corrigé - Les Laboratoires Cattier PARTIE I : L ÉTUDE

Plus en détail

Idriss CHASSILLAN L.E.T.P. Saint-Pierre 29 bis rue des Godeaux 91800 Brunoy cedex B.T.S. Ventes & Productions Touristiques 1 ère année

Idriss CHASSILLAN L.E.T.P. Saint-Pierre 29 bis rue des Godeaux 91800 Brunoy cedex B.T.S. Ventes & Productions Touristiques 1 ère année 1 TOURISME, CRISE ET APRES? DANS QUELS PROJETS IMMOBILIERS OU COMMERCIAUX FAUT-IL INVESTIR AFIN DE SORTIR DE LA CRISE? QUELS SONT LES NOUVEAUX MARCHES, LES NOUVELLES CIBLES DE CLIENTELE A PROSPECTER? COMMENT

Plus en détail

Zurich, le 15 décembre 2005. Remarques introductives de Niklaus Blattner

Zurich, le 15 décembre 2005. Remarques introductives de Niklaus Blattner abcdefg Conférence de presse Zurich, le 15 décembre 2005 Remarques introductives de Niklaus Blattner Il est incontestable que la concurrence est devenue nettement plus vive, dans la période récente, sur

Plus en détail

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France

Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France Sondage réalisé à l occasion du Salon des Entrepreneurs 2010 Les moins de 30 ans et l esprit d entreprise en France 21 janvier 2010 - Le Meurice Méthodologie page 2 Méthodologie Étude quantitative réalisée

Plus en détail

La République dominicaine et les Etats-Unis en vol direct au départ de Marseille!

La République dominicaine et les Etats-Unis en vol direct au départ de Marseille! Communiqué de presse Nouveautés long-courrier au départ de l aéroport Marseille Provence 06 septembre 2012 La République dominicaine et les Etats-Unis en vol direct au départ de Marseille! Après les annonces

Plus en détail

2014 : une vidéo conférence d'emmanuel Combe : Le low-cost, un vrai modèle économique

2014 : une vidéo conférence d'emmanuel Combe : Le low-cost, un vrai modèle économique 2014 : une vidéo conférence d'emmanuel Combe : Le low-cost, un vrai modèle économique Dans le cadre de son partenariat avec l'académie d'amiens, l'iefp a organisé une conférence au lycée Jean Calvin de

Plus en détail

MANAGEMENT PROCESSUS & ORGANISATION DE L ENTREPRISE EME101. 2 ème session 2012-2013 AVRIL 2013. sauf calculatrice

MANAGEMENT PROCESSUS & ORGANISATION DE L ENTREPRISE EME101. 2 ème session 2012-2013 AVRIL 2013. sauf calculatrice CNAM PACA Durée 3 Heures MANAGEMENT PROCESSUS & ORGANISATION DE L ENTREPRISE EME101 2 ème session 2012-2013 AVRIL 2013 Documents papier : NON AUTORISES sauf calculatrice Centre de Nice Nombre de pages

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Secteur tertiaire SOUS ÉPREUVE ECONOMIE ET DROIT SUJET Thème : Partie 3 : le recrutement Partie 4 : la croissance de l'entreprise Ajustement entre les ressources actuelles et

Plus en détail

DIRECTION DU TOURISME

DIRECTION DU TOURISME LA CLIENTELE TOURISTIQUE ALLEMANDE EN LANGUEDOC- ROUSSILLON DIRECTION DU TOURISME DONNEES GENERALES Données économiques et touristiques Population globale : 82,1 millions d habitants Densité de population

Plus en détail

1 Introduction aux études de marché export

1 Introduction aux études de marché export 1 Introduction aux études de marché export Avec des marchés de plus en plus compétitifs à travers la planète, les études de marché sont à l ordre du jour d un nombre croissant d organisations, qu elles

Plus en détail

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES

REPÈRES ÉCONOMIQUES. Population des entreprises : 23 450 entreprises en 2006 2008-4. Valérie Deroin * SUR LE SECTEUR DES INDUSTRIES CULTURELLES culture Secrétariat général Délégation au développement et aux affaires internationales Département des études, de la prospective et des statistiques 182, rue Saint-Honoré, 7533 Paris cedex 1 1 4 15 79

Plus en détail

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays

Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays Etude Poulpeo - Ipsos Public Affairs sur les comportements de consommateurs dans 11 pays LES FRANÇAIS PARMI LES MOINS MOTIVES PAR L ACHAT EN LIGNE [1] Une étude menée dans 11 pays revèle que les internautes

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil.

Ajoutons que 13 questions socio-démographiques ont été posées aux courtiers afin de dresser leur profil. Résultats du sondage portant sur les perspectives de croissance et les pratiques commerciales des courtiers immobiliers œuvrant au Québec Août 2013 4e édition Les objectifs du sondage Ce sondage vise à

Plus en détail

1 Présentation de l entreprise

1 Présentation de l entreprise Cette étude de cas permet d illustrer la démarche d architecture d entreprise et d urbanisation présentée dans le cours «Urbanisation des Systèmes d Information et Architecture d entreprise» du Master

Plus en détail

DÉCISION DE L EXPERT Société Air France contre M. Stéphane Beaubrun Litige n DFR2010-0045

DÉCISION DE L EXPERT Société Air France contre M. Stéphane Beaubrun Litige n DFR2010-0045 CENTRE D ARBITRAGE ET DE MÉDIATION DÉCISION DE L EXPERT Société Air France contre M. Stéphane Beaubrun Litige n DFR2010-0045 1. Les parties Le Requérant est la société Air France, Roissy, France, représenté

Plus en détail

La réforme du classement des hôtels

La réforme du classement des hôtels La réforme du classement des hôtels Collection Entreprises - Tourisme et CHR Page 1/10 Sommaire Introduction 3 Principes généraux 3 Tableaux de comparaison entre les normes de 1986 et 2009 4 Le nouveau

Plus en détail

udesté on it ecl Col

udesté on it ecl Col Collection études LA C EST 49% de la population girondine en 21 * 727 466 habitants (INSEE 21) * 7% de croissance en 1 ans (INSEE) * 27 communes * 4 ème Communauté Urbaine de France (INSEE 28) 53% des

Plus en détail

UNIQLO ConsULtants Ulaval Esther Labalette Sarah-Jeanne Lapointe Amandine Martel Nancy Tremblay

UNIQLO ConsULtants Ulaval Esther Labalette Sarah-Jeanne Lapointe Amandine Martel Nancy Tremblay UNIQLO ConsULtants Ulaval Esther Labalette Sarah-Jeanne Lapointe Amandine Martel Nancy Tremblay Prenez vos décisions en fonction de là ou vous voulez allez, pas de là ou vous êtes J. A Ray Agenda q Mandat

Plus en détail

l initiative «contre les rémunérations abusives» nuit à la place économique

l initiative «contre les rémunérations abusives» nuit à la place économique FICHE THÉMATIQUE : DROIT DE LA SOCIÉTÉ ANONYME l initiative «contre les rémunérations abusives» nuit à la place économique Le droit de la société anonyme règle les questions liées à l organisation des

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES

ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES ÉTUDE DE MARCHÉ DONNÉES PRIMAIRES TABLE DES MATIÈRES ÉTAPES POUR EFFECTUER UNE ÉTUDE DE MARCHÉ... 3 1) COLLECTE DE DONNÉES PRIMAIRES :...3 2) CONSULTEZ INTERNET :...3 3) ENTREZ EN CONTACT AVEC DES PERSONNES-CLÉS

Plus en détail

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise?

1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1 ère session : Les passagers changent-ils avec la crise? 1. 4 - Le Haut de gamme survira-t-il à la crise? Jean-Marc Bellaiche (Boston Consulting Groupe) «Le secteur du luxe, de taille modeste au début

Plus en détail

Marketing touristique

Marketing touristique Université Mohamed 1er Faculté des lettres et des sciences humaines -Oujda- Master : Tourisme et patrimoine Marketing touristique Fondements et concepts Pr. Nouha EL-HALAS Année universitaire 2013/2014

Plus en détail

Christophe Assens Université de de Versailles Saint Quentin en en Yvelines France

Christophe Assens Université de de Versailles Saint Quentin en en Yvelines France Christophe Assens Université de de Versailles Saint Quentin en en Yvelines France La performance des districts français L industrie du jouet dans le Jura Bologne 7 Novembre 2005 La compétitivité d un district

Plus en détail

Financement sur le marché des capitaux

Financement sur le marché des capitaux SIX Group SA Selnaustrasse 30 Case postale 1758 CH-8021 Zurich www.six-group.com Contact: Media Relations pressoffice@six-group.com Financement sur le marché des capitaux Principes Processus Avantages

Plus en détail

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011

Les enjeux des domaines skiables européens. Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Les enjeux des domaines skiables européens Congrès de l OITAF Rio Octobre 2011 Par Laurent Reynaud Délégué Général de Domaines Skiables de France Représentant de la FIANET Fédération Internationale des

Plus en détail

Comment élaborer une stratégie de communication efficace? Atelier Ecobiz Jeunes entreprises et créateurs d entreprises du 2 juillet 2013

Comment élaborer une stratégie de communication efficace? Atelier Ecobiz Jeunes entreprises et créateurs d entreprises du 2 juillet 2013 Comment élaborer une stratégie de communication efficace? Atelier Ecobiz Jeunes entreprises et créateurs d entreprises du 2 juillet 2013 1 Partager et transmettre son expérience 2 Au programme 2 juillet

Plus en détail

Projet DELTA. A i r l i n e s - M a n a g e r 2. 5. Airlines-Manager.com

Projet DELTA. A i r l i n e s - M a n a g e r 2. 5. Airlines-Manager.com Projet DELTA A i r l i n e s - M a n a g e r 2. 5 Airlines-Manager.com INTRODUCTION Comme vous avez pu le remarquer, l amélioration concernant la recherche & Développement n est pas sortie tel qu annoncée,

Plus en détail

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger

ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008. COORDINATEUR : Alain Kruger ETUDE TERRAIN Projet marketing 2 ème Année ESG 2 ème Semestre 2008 COORDINATEUR : Alain Kruger mail : akruger@esg.fr RAPPEL DES DELAIS : Constitution des équipes et des projets Semaine du 21 janvier 2008

Plus en détail

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LA CONCURRENCE ET LE

OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LA CONCURRENCE ET LE OUTIL «FICHE DE TRAVAIL : LA CONCURRENCE ET LE POSITIONNEMENT» MODE D UTILISATION : - Cet outil est utilisé pour les entretiens «Du projet au business plan» et pour l atelier «Etude de marché» - Dans le

Plus en détail

Savoir fidéliser ses clients

Savoir fidéliser ses clients Savoir fidéliser ses clients le programme partie 1 Les enjeux de fidélisation partie 2 La relation client : un levier de fidélisation Partie 3 Gérer sa base de données clients Partie 4 Les outils pour

Plus en détail

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques

e-commerce+ êtes-vous prêt? BUSINESS OMNICANAL : WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques e-commerce+ Magazine d information d Octave n 17 - Mars 2016 BUSINESS OMNICANAL : êtes-vous prêt? WEB-TO-STORE : Les 5 outils stratégiques E-COMMERCE ET POINTS DE VENTE Adoptez le point de vue du client

Plus en détail

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12

Un concours conçu et organisé par la délégation FCE Grand Lille CONFIDENTIEL 1/12 CONFIDENTIEL 1/12 SOMMAIRE COMMENT REMPLIR CE DOSSIER DE CANDIDATURE?...3 LES INFORMATIONS RELATIVES A VOTRE SOCIETE...3 Identification de votre projet (une page maximum) :... 3 Identité des créateurs

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

Etude pour l université d été du CNOA

Etude pour l université d été du CNOA Etude pour l université d été du CNOA Sondage Ifop pour le Conseil National de l Ordre des Architectes N 112209 Contacts Ifop : Damien Philippot / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d Entreprise

Plus en détail

La méthode avant la notoriété

La méthode avant la notoriété La méthode avant la notoriété Proxica, fraîchement lancé en licence de marque, souhaite s imposer dans l univers déjà très concurrentiel des agences immobilières. Plusieurs arguments plaident en sa faveur,

Plus en détail

Les Français et le marché du gaz

Les Français et le marché du gaz Les Français et le marché du gaz Sondage Ifop pour ENI Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Alexandre Bourgine Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com Octobre 2015

Plus en détail

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe

chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe chapitre 4 L innovation dans Le GRoupe 4.1 définir L innovation selon l insee, l innovation est un changement significatif de nature technique, commerciale, organisationnelle, structurelle ou de logique

Plus en détail

L accès au sans fil à Montréal Un projet unique et structurant

L accès au sans fil à Montréal Un projet unique et structurant L accès au sans fil à Montréal Un projet unique et structurant Présentation à la Commission de l agglomération de Montréal sur le développement économique Service de la mise en valeur du territoire et

Plus en détail

Les tendances de l Internet mobile : comportements, thèmes de prédilection, marques utilisées

Les tendances de l Internet mobile : comportements, thèmes de prédilection, marques utilisées L institut d études de XiTi, service d analyse d audience Internet Les tendances de l Internet mobile : comportements, thèmes de prédilection, marques utilisées Paris, le 13 novembre 2006 Cette nouvelle

Plus en détail

ETUDE DE MARCHE. Etude de marché

ETUDE DE MARCHE. Etude de marché ETUDE DE MARCHE 1 Sommaire 1. Définitions 2. Etude macro économique : connaissances générales du marché 3. Etude micro-économique : connaissances du terrain 4. Implantation de votre entreprise 5. Calcul

Plus en détail

Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix

Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix Conférence de presse 28 octobre 2014 Dossier de presse, partie II Le transport public n est pas payé à son juste prix Contacts : Dominique Fèvre : 01 48 74 73 46 / dfevre@utp.fr Virginie Billet : 01 48

Plus en détail

LA PLACE HAVRAISE : DES ACTEURS QUI SE MOBILISENT POUR UNE FILIERE INDUSTRIELLE D AVENIR

LA PLACE HAVRAISE : DES ACTEURS QUI SE MOBILISENT POUR UNE FILIERE INDUSTRIELLE D AVENIR LA PLACE HAVRAISE : DES ACTEURS QUI SE MOBILISENT POUR UNE FILIERE INDUSTRIELLE D AVENIR La Ville du Havre, la Communauté de l Agglomération havraise, le Grand Port Maritime du Havre, les Chambres de Commerce

Plus en détail

MEDEF Somme Trophée du «Club Innovation Somme» 1 ère édition 2010

MEDEF Somme Trophée du «Club Innovation Somme» 1 ère édition 2010 MEDEF Somme Trophée du «Club Innovation Somme» 1 ère édition 2010 INNOVER : UNE REPONSE AUX ENJEUX DE DEMAIN Dossier de candidature En partenariat avec : Trophée du «Club Innovation Somme» 2010 1/10 Dossier

Plus en détail

COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES

COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE DE DÉTAIL DE CHAUSSURES...

Plus en détail

II.Foire aux questions

II.Foire aux questions Questions et réponses sur Marguerite, Fonds européen 2020 pour l énergie, le changement climatique et les infrastructures II.Foire aux questions 1. Quelles sont les spécificités du fonds Marguerite, et

Plus en détail

Leçon 2 : Les études de marché internationales 2

Leçon 2 : Les études de marché internationales 2 Leçon 2 : Les études de marché internationales 2 I. Déroulement de l étude de marché internationale 2 1. Le marché des études de marché internationales 2 2. La nécessité de l étude de marché internationale

Plus en détail

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011

LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE. Synthèse. Baromètre Generali CSA. n 1100079 Avril 2011 Baromètre Generali CSA LES DECIDEURS FACE AUX NOUVEAUX DEFIS DE SOCIETE Synthèse n 1100079 Avril 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40

Plus en détail

Session 2003 BTS Ventes et Productions Touristiques ÉTUDE DES MARCHÉS ET DES PRODUITS TOURISTIQUES L AGENCE CAP 3000. Eléments de corrigé.

Session 2003 BTS Ventes et Productions Touristiques ÉTUDE DES MARCHÉS ET DES PRODUITS TOURISTIQUES L AGENCE CAP 3000. Eléments de corrigé. Session 2003 BTS Ventes et Productions Touristiques ÉTUDE DES MARCHÉS ET DES PRODUITS TOURISTIQUES 1 Durée : 5 heures Coefficient : 3 L AGENCE CAP 3000 Eléments de corrigé Barème : Dossier 1 : (40 points)

Plus en détail

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises

Le Baromètre e-commerce des petites entreprises Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Première vague - 30 juin 2010 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 500 entreprises, représentatif des entreprises de moins de 50 salariés,

Plus en détail

2007-2008 Histoire, Terminale VAM. La croissance et le développement depuis 1945

2007-2008 Histoire, Terminale VAM. La croissance et le développement depuis 1945 2007-2008 Histoire, Terminale VAM La croissance et le développement depuis 1945 Salon de l'auto 1960 Mondial de l'auto 2004 Nombre de véhicules Production d'automobiles Citroen de 1950 à 2000 1200000 1100000

Plus en détail

préparé par Promoteur : nom, adresse, numéro de téléphone Mois 200 version préliminaire

préparé par Promoteur : nom, adresse, numéro de téléphone Mois 200 version préliminaire préparé par Promoteur : nom, adresse, numéro de téléphone Mois 200 version préliminaire Les faits saillants Nom de l entreprise : Nom du ou des promoteurs : Date d ouverture : Produits ou services offerts

Plus en détail

communication marketing

communication marketing La communication Denis Pettigrew Normand Turgeon Chenelière/McGraw Chapitre 10 Adapté par Guy Grégoire - automne 2002 Sommaire Les éléments d une campagne de communication L établissement des objectifs

Plus en détail

PUBLICATION SCANPITCH PERCEPTION DES INNOVATIONS INTERNET/SMARTPHONE

PUBLICATION SCANPITCH PERCEPTION DES INNOVATIONS INTERNET/SMARTPHONE PUBLICATION SCANPITCH PERCEPTION DES INNOVATIONS INTERNET/SMARTPHONE Laurent Martinet Directeur des Etudes ScanPitch laurent.martinet@scanpitch.fr 01 77 13 16 16 06 24 04 10 43 Tous Droits Réservés ScanPitch

Plus en détail

Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014

Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014 Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014 Isabelle EMONET 13 Rue des Verdiers 38120 SAINT-EGREVE Tel : 04 80 80 58 80 / Mobile

Plus en détail

2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs?

2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? 2ème session : TGV Avion : Quelle place dans la stratégie des acteurs? Le réseau ferroviaire et son incidence sur les flux air/fer. Alain Sauvant (Directeur de la Stratégie - RFF) «Les différents modes

Plus en détail

Plan à l international pour L'entreprise INC le marché américain Table des matières

Plan à l international pour L'entreprise INC le marché américain Table des matières Plan à l international pour L'entreprise INC le marché américain Table des matières 1. Présentation de L'entreprise INC 1.1 Identification de l entreprise 1.2 Mission de l entreprise 1.3 Historique 1.4

Plus en détail

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce

L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce L emploi dans les activités de vente à distance et d e-commerce Etude réalisée pour le compte de la Fédération des Entreprises de Vente A Distance (FEVAD) Synthèse des résultats L emploi dans la VAD et

Plus en détail

L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI)

L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI) L AIDE À L INVESTISSEMENT (AI) 1. Objectifs de l aide à l investissement La subvention d investissement de la Collectivité Départementale de Mayotte a pour finalité de favoriser la création et le développement

Plus en détail

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases LICENCE Sciences de Gestion LICENCE Management Technico-Commercial Objectifs du cours de Marketing Objectif vous initier aux concepts fondamentaux du Marketing

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CAMPING-CARAVANING... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CAMPING-CARAVANING... 5 L'ACTIVITÉ DU CAMPING-CARAVANING... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU CAMPING-CARAVANING... 12 EN

Plus en détail

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création

RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE. En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 18 mars 2009 RÉSULTATS 2009 PERSPECTIVES 2010 DE LA BANQUE POSTALE En 2009, La Banque Postale a signé sa plus belle année depuis sa création 2010 : mise en marché d activités

Plus en détail

PARTICIPEZ. à la 6 e édition DOSSIER DE. Les catégories PARTICIPATION. Inscription gratuite

PARTICIPEZ. à la 6 e édition DOSSIER DE. Les catégories PARTICIPATION. Inscription gratuite 2015 BUSINESS TROPHY Inscription gratuite PARTICIPEZ à la 6 e édition Pour la 6 e année, Coiffure de Paris organise le «Business Trophy», un concours national en 6 catégories destiné à récompenser le coiffeur

Plus en détail

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2015"

Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2015 Description & Bon de commande de l étude Nouvelles tendances des clients loisir & affaires observées par les Agents de voyages en 2015" Objectifs de l'étude L'évolution du tourisme de loisir et des déplacements

Plus en détail

DOSSIER DE LA TVA APPLICABLE AUX AGENCES DE VOYAGES : UNE GRANDE VICTOIRE DU SNAV POUR LA PROFESSION

DOSSIER DE LA TVA APPLICABLE AUX AGENCES DE VOYAGES : UNE GRANDE VICTOIRE DU SNAV POUR LA PROFESSION UNE GRANDE VICTOIRE DU SNAV POUR LA PROFESSION Suite au long travail de lobbying du SNAV auprès des Ministères de l Equipement, des Transports, de l Aménagement du territoire, du Tourisme et de la Mer,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015

DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 DOSSIER DE PRESSE SEPTEMBRE 2015 Contact Presse Christine Delécluse Chief Marketing Officer christine.delecluse@air-indemnite.com Tel. + 33 6 89 86 58 67 Le saviez- vous? Le trafic aérien mondial s élève

Plus en détail

Sociologie de l alimentation UNIVERSITÉ INTER-AGES R. DEBAILLY 10 ÈME SÉANCE

Sociologie de l alimentation UNIVERSITÉ INTER-AGES R. DEBAILLY 10 ÈME SÉANCE Sociologie de l alimentation UNIVERSITÉ INTER-AGES R. DEBAILLY 10 ÈME SÉANCE 10 ème séance. La consommation engagée Ø Boycott et buycott Ø La consommation engagée : Définition et tendances ØProchaine séance

Plus en détail

ÉDITION 2015. INDP CARID Concours PRID 2015 Parc d Activités de Montplaisir 16121 COGNAC Cedex

ÉDITION 2015. INDP CARID Concours PRID 2015 Parc d Activités de Montplaisir 16121 COGNAC Cedex FORMULAIRE DE PARTICIPATION AUX PRIX RÉGIONAUX DE L INNOVATION PAR LE DESIGN POITOU-CHARENTES ÉDITION 2015 L INDP organise les Prix Régionaux de l Innovation par le Design, décernés par un jury de professionnels.

Plus en détail

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations?

2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2 ère session : Stratégie des acteurs : adaptation ou profondes mutations? 2.3 Nouveaux comportements / Nouvelles stratégies François Bacchetta (Directeur général easyjet) «La crise a eu un impact important

Plus en détail

CORRECTION : ANALYSE DES PERFORMANCE DU PUY DU FOU

CORRECTION : ANALYSE DES PERFORMANCE DU PUY DU FOU CORRECTION : ANALYSE DES PERFORMANCE DU PUY DU FOU I. LA PERFORMANCE FINANCIÈRE DE L ORGANISATION A partir des éléments contenus dans le document 1, observez puis analysez comment se mesure et s apprécie

Plus en détail

Logiciel de veille stratégique et e-réputation www.digimind.fr 1 1

Logiciel de veille stratégique et e-réputation www.digimind.fr 1 1 1 1 Sommaire A PROPOS p. 3 INTRODUCTION p. 4 PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS p. 5-6 MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE p. 7 RÉSULTATS ET ANALYSES p. 8-20 2 A propos Nom de l étude : Baromètre des pratiques de veille 2012

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 7 bis du 14 septembre 2007 C2007-87 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 3 août 2007,

Plus en détail

Y A-T-IL UNE BULLE DES PRIX DES LOGEMENTS À LONDRES ET À PARIS?

Y A-T-IL UNE BULLE DES PRIX DES LOGEMENTS À LONDRES ET À PARIS? Des prix élevés des logements dans les grandes capitales LOGEMENT Y A-T-IL UNE BULLE DES PRIX DES LOGEMENTS À LONDRES ET À PARIS? Alain SAUVANT Les niveaux de prix des logements dans les capitales britannique

Plus en détail

I. La fixation des prix :

I. La fixation des prix : THEME 8. LA POLITIQUE DU PRIX Le prix est élément important d action sur le marché, il doit être en cohérence avec les autres variables marketing. Il a une incidence forte pour l entreprise : il procure

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature PROJET : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : Ce document est un exemple de plan d affaires professionnel. Vous êtes libre de vous en inspirer ou d en choisir un autre

Plus en détail

Comment faire voyager d avantage de consommateurs français avec un tour-opérateur?

Comment faire voyager d avantage de consommateurs français avec un tour-opérateur? Comment faire voyager d avantage de consommateurs français avec un tour-opérateur? Enquête menée auprès de 6 705 consommateurs en France du 27 novembre au 5 décembre 2011 Stanislas Feminier Janvier 2012

Plus en détail

tout se passe au premier contact...

tout se passe au premier contact... tout se passe au premier contact... présentation de l entreprise : Si la première impression est souvent décisive, tous les points de contacts clients comptent et jouent un rôle complémentaire dans une

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Dossier de Presse : Grand Paris, le temps des réalisations Fiche 4 LE DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE Placer le Grand Paris au service de la croissance et de l emploi, en élément moteur de l économie nationale.

Plus en détail

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels

La transformation digitale en entreprise. Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels La transformation digitale en entreprise Vécu, perceptions & attentes des cadres opérationnels Septembre 2015 2 Fiche technique Dates de terrain Du 29 juin au 17 août 2015 Echantillon 82 cadres opérationnels

Plus en détail

Cetelem publie les résultats de son 1 ER BAROMÈTRE DE RECOUVREMENT DE CRÉDIT

Cetelem publie les résultats de son 1 ER BAROMÈTRE DE RECOUVREMENT DE CRÉDIT COMMUNIQUÉ DE PRESSE Levallois-Perret, le 17 janvier 2013 Cetelem publie les résultats de son 1 ER BAROMÈTRE DE RECOUVREMENT DE CRÉDIT Comment évaluez-vous en général le service de recouvrement amiable

Plus en détail

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet?

Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Intérêt pour la politique et engagement militant des Français dans la campagne présidentielle de 2012 : quel rôle des media et d internet? Conférence de presse 16 novembre 2011 Contacts Ipsos Public Affairs

Plus en détail

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il?

Guillaume comprend que le marché est composé de 3 composantes, mais desquelles s agit-il? Thème 1 : Mercatique et consommateur Question de gestion : La mercatique cherche-t-elle à répondre aux besoins des consommateurs ou à les influencer? Chapitre 4 : Sur quel(s) marché(s) agir et comment

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature (à retourner à l Espace Entreprendre de votre CCI avant le 30 octobre 2010) 2010 pour le prix (cochez la mention choisie) > Créateur > Repreneur > Jeune entreprise innovante > Une

Plus en détail

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013.

Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. Reprise, es-tu là? Guillaume Duval, Alternatives économiques n 327, septembre 2013. La croissance française a connu un léger rebond au second trimestre 2013. Peut-on pour autant véritablement parler de

Plus en détail

Les grandes évolutions du tourisme dans les 10 ans à venir, vues par les agents de voyages"

Les grandes évolutions du tourisme dans les 10 ans à venir, vues par les agents de voyages Bon de commande de l étude exclusive conclue en septembre 2008 Les grandes évolutions du tourisme dans les 10 ans à venir, vues par les agents de voyages" Contexte Les agents de voyages, principaux intermédiaires

Plus en détail

Une image cohérente avec sa production

Une image cohérente avec sa production Une image cohérente avec sa production Une image de marque peut être définie comme une représentation que se donne une entreprise vis-à-vis du public, de ses produits et de ses marques commerciales. Il

Plus en détail

TD3 Gestion de la relation clientèle

TD3 Gestion de la relation clientèle TD3 Gestion de la relation clientèle Prof. Christophe Sempels Rappel des consignes du travail Choisissez un secteur d activité particulier et collectez au moins 5 supports communicationnels de MD dans

Plus en détail