UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY"

Transcription

1 UN BATIMENT PASSIF - 13, RUE VICTOR A NANCY Détail de façade Plan de situation

2 SOMMAIRE Qu est-ce qu un bâtiment passif? Les éléments Gros œuvre Façade bois Détails façades Fenêtres Ventilation Vue extérieure Parking aérien Circulation verticale Vue appartement R+1 Certification

3 CERTIFICATION Les conditions d obtention du label Passivhaus : -Besoin en énergie primaire pour le chauffage : 15 kwh/an/m² -- Energie totale : eau chaude sanitaire, auxiliaires, chauffage, électroménager : 120 kwh/an/m² -Etanchéité à l air : 0.6v d air /h maximum

4 GROS ŒUVRE Gros œuvre classique : Prédalles, prémurs en béton supprimer les ponts thermiques : réduire les points de contact avec le sol

5 FACADE BOIS Ossature bois : Panneau de laine de bois compressée Isolation par cellulose Doublage intérieur : placo+ laine de verre Réduire les ponts thermiques : la façade bois protège la structure en béton

6 FACADE BOIS DETAILS 1 Ossature bois : Traitement du nez de dalle : isolation renforcée par de la mousse de polyuréthane Suppression des pont thermiques

7 FACADE BOIS DETAILS 2 Ossature bois : Pose en applique des façades bois sur les nez de dalle en béton

8 FENETRES Fenêtres : Triple vitrage Châssis bois alu Suppression des fuites d air par la pose de rubans adhésifs : BlowerDoortests

9 VENTILATION Appareil compact assurant : La ventilation double flux L appoint en chauffage L eau chaude sanitaire L air chaud insufflé ne dépasse pas 42 C

10 VUE EXTERIEURE COTE OUEST

11 VUE EXTERIEURE COTE NORD

12 PARKING AERIEN RDC

13 CIRCULATION VERTICALE La structure métallique de l escalier est indépendante de la structure de l immeuble Suppression des ponts thermiques et acoustiques

14 APPARTEMENT R+2 Appartement type T4 : 86 m²

15 APPARTEMENT R+2 RELEVE ET CONSOMMATION ELECTRIQUE 19/11/2010 relevé au compteur 275 kwh 03/01/2011 relevé au compteur 822 K/w consommation 547 kwh 19/02/2011 relevé au compteur 1333 K/w consommation 511 kwh 19/03/2011 relevé au compteur 1598 K/w consommation 265 kwh 19/04/2011 relevé au compteur 1850 K/w consommation 252 kwh 19/05/2011 relevé au compteur 2080 K/w consommation 230 kwh 19/06/2011 relevé au compteur 2326 K/w consommation 246 kwh 16/07/2011 relevé au compteur 2542 K/w consommation 216 kwh 21/08/2011 relevé au compteur 2649 K/w consommation 107 kwh Ces consommations comprennent : le chauffage, la ventilation, les auxiliaires mais aussi l électroménager

16 CERTIFICATION Le programme : 9 places de parking 8 logements du T3 au T5

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS

Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS Sommaire 1. PRESENTATION DU PROJET 1.1 INTRODUCTION 1.2 OBJECTIF DE PERFORMANCE 1.3 DESCRIPTION DE L IMMEUBLE BATI 2. DESCRIPTIF DES OPTIONS 2.1 RÉCAPITULATIF 2.2 VERSION DE BASE 2.3 OPTION N 1 2.4 OPTION

Plus en détail

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats

Concours Maison Econome Édition 2011. Présentation des projets lauréats Concours Maison Econome Édition 2011 Présentation des projets lauréats 3 catégories «particuliers» (3 vélos alloués) Construction : 5 candidats Rénovation : 4 candidats Prix spécial du jury Pas de candidat

Plus en détail

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE

LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE 2 COLLOQUE EFFECACITE ENERGETIQUE SEINE AVAL 17 MAI 2011 LE POLE EDUCATIF ROUSSEAU-MOLIERE Maitrise d ouvrage: LES MUREAUX 78 - SEM 92 LE PROJET DE RENOUVELLEMENT URBAIN L ENVIRONNEMENT ET LES AMENAGEMENTS

Plus en détail

RÉFÉRENCES TECHNIQUES

RÉFÉRENCES TECHNIQUES RÉFÉRENCES TECHNIQUES Be THERMIQUE fait partie de la Coopérative d Activités et d Emploi(CAE) Alter-Bâtir Société Coopérative Ouvrière de Production (SCOP) - SARL à capital variable 11, rue de l Escaut

Plus en détail

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur.

Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Une réhabilitation en maison passive? L enjeux de l isolation par l extérieur. Réduire par 10 les consommations de chauffage Bâtiments existants : besoins en chauffage de 180 à 300 kwh/m².an Objectif :

Plus en détail

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges

Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges Construction de 30 logements à structure bois «énergie positive» «Les Héliades» Z.U.S. de Saint Roch Saint-Dié-Des-Vosges SA LE TOIT VOSGIEN BP 31 88100 SAINT-DIE-DES-VOSGES / F. LAUSECKER ARCHITECTE /

Plus en détail

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux.

Justifier des choix réalisés pour les travaux au regard de la consommation et de la maîtrise de l énergie et de l eau, du choix des matériaux. Annexe Prise en compte de la démarche de développement durable et solidaire pour les opérations de moins de 15 logements Grille du référentiel départemental Justifier des choix réalisés pour les travaux

Plus en détail

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne

SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne SOFIA 2 juillet 2008 Le bâti ancien face au défi énergétique Analyse de la performance thermique des bâtiments du centre historique de Bayonne Le bâtiment : un secteur énergivore Energie consommée (Mtep)

Plus en détail

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est

Retours d expériences: le suivi de bureaux. Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Retours d expériences: le suivi de bureaux Christophe Schmauch Pierrick Nussbaumer CETE de l Est Sommaire 2 L opération étudiée Visite de chantier Instrumentation Explication des consommations Analyse

Plus en détail

En route vers la rénovation énergétique globale

En route vers la rénovation énergétique globale En route vers la rénovation énergétique globale SOMMAIRE 1. L enjeu de la rénovation 2. Les clés de la réussite 3. Le temps de retour sur investissement 4. Le plan de financement 1. L ENJEU DE LA RÉNOVATION

Plus en détail

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats

Concours. 2011 Présentation des projets lauréats. ats Concours «Ma maison éco» 2011 Présentation des projets lauréats ats PROJETS Rénovations R 4 Projets retenus Famille THIL 37330 Marcilly sur Maulne Famille THIL Natures des parois: Murs extérieurs Nord

Plus en détail

LE JARDIN DE JULES ZAC des Maisons Neuves VILLEURBANNE (Rhône)

LE JARDIN DE JULES ZAC des Maisons Neuves VILLEURBANNE (Rhône) LE JARDIN DE JULES ZAC des Maisons Neuves VILLEURBANNE (Rhône) Innovation environnementale 1 Le Jardin de Jules : plan de situation 2 Le contexte : Le Jardin de Jules : le contexte Au sein de la ZAC des

Plus en détail

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol

Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol CENTRE ÉNERGÉTIQUE ET PROCÉDÉS Bilans énergétique et environnemental par simulation d un bâtiment passif équipé d un échangeur air-sol Stéphane THIERS, Bruno PEUPORTIER 6 & 7 novembre 2008, Lyon Conférence

Plus en détail

RETOUR D EXPERIENCE 2 Présentation d une réalisation de 21 logements collectifs en bois, labellisée PASSIVHAUS à Saint Doulchard (18)

RETOUR D EXPERIENCE 2 Présentation d une réalisation de 21 logements collectifs en bois, labellisée PASSIVHAUS à Saint Doulchard (18) 4èmes RENCONTRES BOIS CONSTRUCTION EN LIMOUSIN : le bois : une longueur d avance pour le bâtiment passif? RETOUR D EXPERIENCE 2 Présentation d une réalisation de 21 logements collectifs en bois, labellisée

Plus en détail

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE

BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE BILAN THERMIQUE SIMPLIFIE Rapport DIALOGIE Ce Bilan thermique simplifié a été réalisé à l aide du logiciel DIALOGIE Il a permis d estimer, à partir des informations recueillies lors d une visite d un technicien

Plus en détail

Le BBC et son Label ZAC du Centre Ville Ilot Stalingrad Résidence Mosaïque Samedi 22 juin 2013 Le Label BBC - effinergie Pour les constructions neuves : c est concevoir et réaliser des bâtiments dont la

Plus en détail

Commission technique du CRH des Pays de la Loire

Commission technique du CRH des Pays de la Loire Commission technique du CRH des Pays de la Loire Le Mans, le 21 septembre 2010 Evaluation scientifique de la Résidence Salvatierra à Rennes Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique Equipe Matériaux

Plus en détail

Bureaux Surface nette : 1850 m²

Bureaux Surface nette : 1850 m² - Concours restreint, 3 participants - Rénovation de bureaux - Début 2007 - Maître de l Ouvrage: CREDIBE - Logement - Démarche environnementale Bureaux Surface nette : 1850 m² Concept architectural Fonction

Plus en détail

Projets et réalisations BEPOS. Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013

Projets et réalisations BEPOS. Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013 Projets et réalisations BEPOS Vincent BRAIRE, le 12 septembre 2013 PRÉSENTATION DE 3 OPÉRATIONS NEUF NEUF RENO - Maisons individuelles VILLAVENIR (6 maisons) - Immeuble collectif LE GRAND CARCOUET ( 30

Plus en détail

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service

Le passif et le bois. Etienne Vekemans, président La Maison Passive France. Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr. La Maison Passive Service Le passif et le bois Etienne Vekemans, président La Maison Passive France La Maison Passive Service 1 Contact : postmaster@lamaisonpassive.fr Sommaire: le passif et le bois, un matériau et un concept faits

Plus en détail

Concevoir un bâtiment performant simple à l usage

Concevoir un bâtiment performant simple à l usage Séminaire Bâtiment Durable : Concevoir un bâtiment performant simple à l usage 06 février 2015 Bruxelles Environnement UN BÂTIMENT SIMPLE ET PERFORMANT Construction d écoles au standard passivhaus à Bruxelles

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7

15/05/2012 Etude réalisée sous ABATIA 1/7 Projet Nom Abatia Nom de la variante SHON 127 Haut. sous plafond 2.5 Détails du site Latitude 45.59 Longitude 5.63 Station météo Chambéry Catalogue des parois Nom Type Positionnement Composition Surface

Plus en détail

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS)

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Les économies d énergie dans le bâtiment sont aujourd hui une priorité : comme nous l avons vu, les secteurs résidentiel et tertiaire représentent 44% de la consommation

Plus en détail

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA

Suivi d une crèche à Redon. Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA Suivi d une crèche à Redon Constance LANCELLE Dter Ouest / DLRCA 22 Avril 2014 Sommaire Présentation de l opération Le chantier et l instrumentation Résultats Consommations brutes et recalculées Confort

Plus en détail

ROUGE Denis Mercredi 9 Novembre 2011

ROUGE Denis Mercredi 9 Novembre 2011 Bâtiments Basse Consommations : Les coûts de la rénovation, travail avec l UNTEC ROUGE Denis Mercredi 9 Novembre 2011 AJENA, énergie & environnement en Franche-Comté Les coûts de la rénovation Étude économique

Plus en détail

Présentation du concept

Présentation du concept Label THPE RT 2005 2 niveaux d isolation disponibles Maisons INOV en clos couvert avec garantie décennale Version B du 11 mail 2009 SOMMAIRE Présentation du concept... 3 Descriptif du clos couvert des

Plus en détail

nest Rénovation appartement en toiture à Anderlecht Renovatie dakappartement te Anderlecht

nest Rénovation appartement en toiture à Anderlecht Renovatie dakappartement te Anderlecht nest Rénovation appartement en toiture à Anderlecht Renovatie dakappartement te Anderlecht Bâtiment Exemplaire Energie & Eco-construction 2009, Min d Environnement Bxl RE - USE - Revitalisation tissus

Plus en détail

ANNEXE RUBRIQUE MAITRISE DES CONSOMMATIONS ET DES CHARGES

ANNEXE RUBRIQUE MAITRISE DES CONSOMMATIONS ET DES CHARGES Sommaire ANNEXE RUBRIQUE MAITRISE DES CONSOMMATIONS ET DES CHARGES 1. Présentation de la démarche en rénovation... 2 2. Postes du tableau prévisionnel des charges d exploitation... 4 2.1 Charges communes...

Plus en détail

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015

Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Luis Marcos / architecte EPFL/SIA Soirée d information Bavois novembre 2015 Plan de l exposé État initial Démarche Calculs et variantes Résultat final Conclusion Etat initial Etat initial Villa construite

Plus en détail

RT2012 études de cas

RT2012 études de cas RT2012 études de cas 14/02/2011 Salon BlueBat Lyon Contact: Nathalie TCHANG Directrice adjointe 206 rue de Belleville / 75020 PARIS Tél. : 01.43.15.00.06 / Fax : 01.43.15.01.80 e-mail : mail@tribu-energie.fr

Plus en détail

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui

Un bâti en tuffeau pour aujourd hui P a r c naturel régional Loire-Anjou-Touraine Les fiches techniques du Parc Patrimoine bâti Un bâti en tuffeau pour aujourd hui Réhabilitation thermique d une maison de bourg Localisation : 49250 Saint-Mathurin-sur-Loire

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

RAPPORT D ETUDE THERMIQUE : Méthode Th-CE

RAPPORT D ETUDE THERMIQUE : Méthode Th-CE RAPPORT D ETUDE THERMIQUE : Méthode Th-CE -------------------------------------------------- REFERENCE : 0078ETBTDIEHL MULLER OBJECTIF : Etude thermique pour l obtention du label BBC-effinergie DONNEUR

Plus en détail

Score BDM en Réalisation : 84 points = niveau Or. «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce

Score BDM en Réalisation : 84 points = niveau Or. «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce «L ensoleillée» : 4 immeubles de bureaux, Aix en Pce 1 Fiche d identité Maître d Ouvrage Architecte BE thermique AMO QEB NEXITY Ywood Business TANGRAM ARCHITECTURES BG21 (EnR Concept) (Fluide et QEB) Timber

Plus en détail

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012

SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 SYNTHESE ETUDE THERMIQUE RT 2012 MAITRE D OUVRAGE CHB - COOP HABITAT BOURGOGNE 69 Avenue Boucicaut 71100 CHALON SUR SAÔNE Tél : 03 85 46 16 63 - Fax : 03 85 46 55 32 ARCHITECTE NAOS ATELIER D ARCHITECTURE

Plus en détail

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts)

Cure de Puy Sanières. Puy Sanières (05) HC-R - Phase Réalisation Niveau OR (86pts) Mur mitoyen église - BA13 - ITE laine de verre (ép. 10cm) - Mur en pierre ép60cm Toit - BA13 - Laine de verre (ép. 24cm) - OSB+lame d air -Couverture en ardoise Mur MOB - OSB - Fibre de bois HD (ép. 12cm)

Plus en détail

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur

Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur Rénovation d une maison ouvrière bruxelloise Laurent Collignon David Dardenne 1040 Bruxelles 1 Situation Maison ouvrière bruxelloise de la fin du 19e siècle, située au coeur d E t t e r b e e k. Sa localisation

Plus en détail

Réhabilitation des deux pavillons de gardien du pôle Phœnix à Pleumeur Bodou en «Maisons évolutives et intelligentes»

Réhabilitation des deux pavillons de gardien du pôle Phœnix à Pleumeur Bodou en «Maisons évolutives et intelligentes» Réhabilitation des deux pavillons de gardien du pôle Phœnix à Pleumeur Bodou Existant Pavillon 1 RDC Existant Pavillon 1 ETAGE Existant Pavillon 1 Le projet consiste en l éco-réhabilitation de deux pavillons

Plus en détail

maison passive exemplaire

maison passive exemplaire Texte Gwenola Doaré. Photos : Gilles Guiot et Gwenola Doaré. Chloé maison passive exemplaire La maison côté sud. Les bureaux à l étage sont équipés de capteurs reliés à l informatique, permettant de contrôler

Plus en détail

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais

ANNEXES. Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé. Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Qualité architecturale et solutions constructives pour un logement optimisé Logements optimisés CQFD : Coûts, Qualité, Fiabilité, Délais Troisième session ANNEXES 2 octobre 2009 SOMMAIRE Annexe 1 - Evolution

Plus en détail

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE

CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE 30/06/2011 CETTE VILLA EST CONSTRUITE EN BBC & ENERGIE POSITIVE NOTICE EXPLICATIVE Page 1 I. QUE SIGNIFIE LA NORME BBC & RT 2020? A. Qu est-ce qu une Maison BBC? Pour obtenir le Label BCC, Effinergie a

Plus en détail

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE

SOMMAIRE 1. LE CONTEXTE SOMMAIRE 4 1. LE CONTEXTE 1.1 Enjeux environnementaux 1.2 Cadre réglementaire 1.3 Réglementation thermique 2005 1.4 DPE «Etiquette énergie» 1.5 Loi Grenelle: L urgence écologique 1.6 Protéger l environnement

Plus en détail

Mardi 9 septembre 2014

Mardi 9 septembre 2014 Mardi 9 septembre 2014 Passiveo, 13 rue Abbé Philippe LE GAL 56400 AURAY Tél : 02.97.55.02.70 06.21.59.03.07 passiveo@orange.fr www.passiveo.com Présentation de PASSIVEO Passivéo est un bureau d études

Plus en détail

La rénovation thermique de votre logement

La rénovation thermique de votre logement La rénovation thermique de votre logement PIG Douarnenez Mars 2012 L Espace Info Énergie de Cornouaille Des conseils neutres, objectifs et gratuits sur la maîtrise de l énergie dans l habitat et les énergies

Plus en détail

«Habitat et Maîtrise de l énergie»

«Habitat et Maîtrise de l énergie» «Habitat et Maîtrise de l énergie» Réunion d information Introduction l ALEC SQY - le CAUE MDE écogestes - petits travaux Isolation et Architecture Rénovation isolation - préconisations Énergie chauffage

Plus en détail

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005

Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Calculs Thermiques Réglementaires RT2005 Construction d une maison individuelle 44860 SAINT AIGNAN GRANDLIEU Maîtrise d ouvrage: M. BOURGEOIS et Mme BUPTO 18 avenue Jacques Auneau 44300 NANTES Téléphone

Plus en détail

Retour d expérience sur la construction. de 6 logements sociaux. passifs en ossature bois et labellisés Minergie-P

Retour d expérience sur la construction. de 6 logements sociaux. passifs en ossature bois et labellisés Minergie-P Retour d expérience sur la construction de 6 logements sociaux passifs en ossature bois et labellisés Minergie-P (Commune La Terrasse, dans l Isère) mercredi 17 novembre 2010 Vincent RIGASSI architecte

Plus en détail

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2

Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Menuiserie : Double vitrage bois 4/12/4 + 2 Velux 4/8/4 + 2 "lucarnes" de toiture. Murs Situation actuelle Préconisation 1 Préconisation 2 Brique rouge alvéolaire 25cm + 7,5cm laine de verre + 7cm brique

Plus en détail

Rapport d audit énergétique

Rapport d audit énergétique Rapport d audit énergétique Version du logiciel 2.0.0#124 Date d enregistrement : 26.07.2013 Date de modification : 29.07.2013 Certificat PEB d origine n : 1 Type de bâtiment : APPARTEMENT Type d audit

Plus en détail

Réhabiliter, démolir, construire

Réhabiliter, démolir, construire Réhabiliter, démolir, construire Envirodébat Aix en Provence / Ecole nationale supérieure des Arts et Métiers le 10 décembre 2010 Pascal Gontier Architecte DPLG MAS EPFL Logements sociaux, 7 rue Desargues

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

La NEF Logements & bureaux

La NEF Logements & bureaux 4 ème Forum International Bois Construction 2014 La NEF Logements & bureaux l J. P. Desgeorges 1 La NEF Logements & bureaux Jean Philippe Desgeorges BOILLE & Associés FR-Tours 2 La NEF Logements & bureaux

Plus en détail

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE

Projet JCE. MAISON MITOYENNE - Mr et Mme Guiquel. 22 rue de la pommerais - SAINT JACQUES DE LA LANDE Ecole des Métiers de l Environnement Campus de Ker Lann Rennes 35170 BRUZ Tél. : 02.99.05.88.00./ Fax. : 02.99.05.88.09. http://www.ecole-eme.com Auteurs : BOTREL Yohann Section : DEPS EREE DESGRANGES

Plus en détail

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN

ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN ETUDE ET DIAGNOSTIC THERMIQUE TECHNOLOGIE DOREAN Bureau d Etudes Thermiques SCHLIENGER 45, rue de Mulhouse 68210 BALSCHWILLER Tél. 03.89.25.91.95 Fax 03.89.25.91.95 E-mail : sschlienger@free.fr SOMMAIRE

Plus en détail

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.

La pierre massive : nouvelles exigences, nouveaux outils - 27 juin 2013. concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants. RT2012 concevoir autrement! Nantes/ Paris 01 42 59 53 64 www.pouget-consultants.fr Sommaire RT2012, informations essentielles «On vient d où?» Visualisation bilan énergétique, rappels RT RT 2012 «C est

Plus en détail

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris

MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis. JOURDA Architectes Paris MEDIACOM 3 Immeuble de bureaux à Saint-Denis Densifier la ville Construire un volume compact, et un maximum de plateaux afin de densifier la ville. Remplir l objectif de densification et de valorisation

Plus en détail

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement

Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement Conférence de presse Nouveau régime d aides financières pour les économies d énergie et l utilisation des énergies renouvelables dans le domaine du logement 13 septembre 2012 Régime actuel (2008-2012)

Plus en détail

Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif

Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif Date de RdV :... / / Lieu de RdV : Initiales du CIE :. Questionnaire MVE Maison Individuelle et Appartement Collectif Afin de rendre le conseil en énergie constructif, nous avons besoin d un maximum de

Plus en détail

LE PASSIF, À QUEL PRIX?

LE PASSIF, À QUEL PRIX? LE PASSIF, À QUEL PRIX? KONTEXT ARCHITECTES M. DAMIEN SCHIETSE ETUDE DE CAS Comparatif des coûts d une Maison Individuelle RT 2012 / PASSIF Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

Table ronde n 3. Jusqu où intégrer les énergies renouvelables dans les opérations?

Table ronde n 3. Jusqu où intégrer les énergies renouvelables dans les opérations? Table ronde n 3 Jusqu où intégrer les énergies renouvelables dans les opérations? Muriel Corporandy, Gironde Habitat Johann Alvaro, Cabinet d Architectes Vacheron Marina Monnereau, BE Math Ingénierie José

Plus en détail

Immeuble de logement à énergie positive Zac Lyon Confluence, lot E3

Immeuble de logement à énergie positive Zac Lyon Confluence, lot E3 integral Lipsky+Rollet architectes-2007 - perspective : Walter Simone-PREVIEW Immeuble de logement à énergie positive Zac Lyon Confluence, lot E3 fiche technique Programme 66 logements (53 logements en

Plus en détail

REHABILITATION ET EXTENSION ÉCOLOGIQUE

REHABILITATION ET EXTENSION ÉCOLOGIQUE Contexte Situation Réhabilitation et extension écologique avec les principes du label "Habitat Passif" Lauréate des "100 Maisons basses Energie en région Rhônes Alpes" Marché privé : Famille CLAUDEL Surface

Plus en détail

Nous répondons au Label BBC - Effinergie

Nous répondons au Label BBC - Effinergie Nous répondons au Label BBC - Effinergie Pour pouvoir obtenir le Label BBC Effinergie, l exigence principale est de ne pas dépasser une valeur de consommation de : 50 kwh d énergie primaire par m² de Surface

Plus en détail

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus

Oze mai 2012. Le fonctionnement thermique d un bâtiment. Le coût d un bâtiment. RT 2012 / Passivhaus Le fonctionnement thermique d un bâtiment Le coût d un bâtiment RT 2012 / Passivhaus Le concept du Passivhaus La conception L outil de calculs Les contrôles Les mesures (garantir les consommations) La

Plus en détail

Commune de BRIGNOLES

Commune de BRIGNOLES Commune de BRIGNOLES RAPPORT DE DIAGNOSTIC D EVALUATION ENERGETIQUE Maison de village XXX ACDI Agence Centre-var Diagnostic Immobilier - S.A.R.L. au capital de 8 000 euros - R.C.S. de Brignoles n 50 4

Plus en détail

Comment construire une maison en béton économiquement BBC?

Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Comment construire une maison en béton économiquement BBC? Réalisation du second œuvre, des équipements et du test de perméabilité à l air (4/4) Réalisation du second œuvre Pose des menuiseries Menuiseries

Plus en détail

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie

Reproduction interdite. Propriété de BBC-EXPERTISE. Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie [BBC-EXPERTISE] Labellisation BBC Effinergie Rénovation BBC Immeuble 10 lots 38 E BBC-EXPERTISE Expert en Rénovation Enérgétique Certifié 1 Présentation Prestations [BBC-EXPERTISE] CHANGEMENT DE DESTINATION

Plus en détail

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire

Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Résidence Sévigné 42 APPARTEMENTS COLLECTIFS LIMEIL BREVANNES (VAL DE MARNE) Notice descriptive sommaire Maître d ouvrage SCI Résidence Sévigné 2 rues Leday BP 80630 80101 ABBEVILLE Version n 1 du 07 juin

Plus en détail

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique)

LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE. (Synthèse de l audit énergétique) LES PROBLEMES ÉNERGETIQUES DE NOTRE IMMEUBLE (Synthèse de l audit énergétique) 1 Un constat alarmant Une consommation en augmentation légère mais régulière 195 190 185 180 175 170 165 160 Consommation

Plus en détail

Choisir des matériaux durables de finitions intérieures

Choisir des matériaux durables de finitions intérieures Séminaire Bâtiment Durable : Choisir des matériaux durables de finitions intérieures 05 juin 2015 Bruxelles Environnement Mundo-b : Choix de matériaux de finition durables dans le cadre d'une rénovation

Plus en détail

La rénovation rénovation globale performante. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr

La rénovation rénovation globale performante. Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr La rénovation rénovation globale performante Espace INFO ÉNERGIE nancygrandsterritoires@eie-lorraine.fr SOMMAIRE Les coûts 1. POURQUOI RENOVER? 1.1. Contexte et chiffres clés 1.2. Typologies et consommations

Plus en détail

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE

ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Rapport réalisé par ANALYSE DE LA QUALITE ENVIRONNEMENTALE DE LA REHABILITATION ET DE L EXTENSION D UNE MAISON DE VILLE Réhabilitation et extension de la maison Bailleul à Toulouse ville, Maison Bailleul

Plus en détail

ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE

ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE ETUDE DE DEUX MAISONS A ENERGIE POSITIVE DANS LE CADRE DU PROJET VALLENERGIE L ATELIER DE LA GRANGE EN QUELQUES MOTS L Atelier de la Grange est une équipe de 12 personnes, implantée en zone rurale, à Daverdisse,

Plus en détail

Formation Référentiel régional QEB rénovation

Formation Référentiel régional QEB rénovation Formation Référentiel régional QEB rénovation Avril 2013 Présentation: Yves Doligez BET ADRET Jean-Baptiste Fleurent architecte Formation Référentiel QEB Rénovation Première journée Introduction Présentation

Plus en détail

ECOLE PASSIVE A BRUXELLES

ECOLE PASSIVE A BRUXELLES ECOLE PASSIVE A BRUXELLES Institut Marie Immaculée Montjoie - Anderlecht TRAIT architects sa F r a n k N o r r e n b e r g & P i e r r e S o m e r s T : + 32 ( 0 ) 2 5 3 7 21 31 www. t r a i t - a r c

Plus en détail

Rénovation thermique et énergétique du Groupe scolaire Mosaïque Commune de Léhon

Rénovation thermique et énergétique du Groupe scolaire Mosaïque Commune de Léhon C ep (kwh ep /m².an) Objet de la présentation (23/05/2013) : Bilan du programme de rénovation du groupe scolaire Mosaïque à 18 mois d avancement (avant recette / après maj de nos calculs) 50 110 210 350

Plus en détail

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active

Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active Conception bioclimatique et efficacité énergétique L enveloppe passive et active 20/03/2012 Olivier Servant Saint-Gobain Habitat France Directeur des marchés Les lois Grenelle pour les Bâtiments Neufs

Plus en détail

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton.

Maisons Individuelles THPE et BBC. Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Maisons Individuelles THPE et BBC Les solutions avec les produits manufacturés en béton. Principes des solutions étudiées dans le cadre de la Réglementation Thermique concernant les prestations courantes

Plus en détail

Côté 7ème. Côté 7ème

Côté 7ème. Côté 7ème Côté 7ème Marseille 7ème - 9/11/13 rue Joël Recher Notice descriptive - Bureaux 1 / 5 28/08/2013 Sommaire : 1. Le Bâtiment 1.1. Gros œuvre 1.2. Façades 1.3. Couverture 2. Les aménagements extérieurs 2.1.

Plus en détail

CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100)

CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100) CONSTRUCTION D'UN ECO-IMMEUBLE de 38 logements ZAC des Maisons Neuves à Villeurbanne (69100) Coopérative HLM : Rhône Saône Habitat (24 logements en accession sociale sécurisée) Coopérative d'habitants

Plus en détail

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux

Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux Rénovation thermique : Objectif «BBC rénovation», l un des premiers en France! à Trégueux En se lançant dans ce projet de rénovation de leur maison des années 1970, les propriétaires ont choisi de faire

Plus en détail

Réhabilitation Du bâti en tuffeau

Réhabilitation Du bâti en tuffeau Un Notre bâti en patrimoine tuffeau pour a de aujourd hui l avenir Réhabilitation Du bâti en tuffeau Colloque régional Bâtiment du 3 décembre 2013 Guillaume BERGEY, chargé de mission architecture g.bergey@parc-loire-anjou-touraine.fr

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais

Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais Lille le 13 septembre Quelques statistiques sur les labels et pratiques constructives en Nord-Pas-de-Calais La demande de Labels en 2010 dans le cadre des certifications La demande de labels en France

Plus en détail

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE

MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE MAIRIE DE SAUVETERRE DE GUYENNE COMMUNE DE SAUVETERRE DE GUYENNE (33540) Juin 2009 1 1 ) Bilan thermique du Bâtiment (état actuel) Adresse du logement : Coordonnées du propriétaire : Mairie de Sauveterre

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION RT 2012 en maison individuelle : obligation d emploi des énergies renouvelables Jean-Jacques BARREAU Union des Maisons Françaises 10 novembre 2011 Les Énergies renouvelables

Plus en détail

Réduire la précarité énergétique dans les logements anciens Action auprès des ménages 7 décembre 2009 Paris

Réduire la précarité énergétique dans les logements anciens Action auprès des ménages 7 décembre 2009 Paris Réduire la précarité énergétique dans les logements anciens Action auprès des ménages 7 décembre 2009 Paris Action PACT de réduction de la précarité énergétique des ménages modestes dans les logements

Plus en détail

Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux

Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux Bâtiments Matériaux Opérations Installations Maison passive et à énergie positive à Issy-les-Moulineaux B ÂTIMENTS L atelier d architecture Pascal Gontier a construit une maison passive à Issy-les-Moulineaux.

Plus en détail

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m²

LE PROJET SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC. IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² SITE ADMINISTRATIF DU CREDIT AGRICOLE CENTRE FRANCE A AURILLAC IMMEUBLE A ENERGIE POSITIVE TOUS USAGES: SHON 6100 m² BATIMENT A OSSATURE BOIS: 1300 m3 de bois UN JARDIN D HIVER DE 700 M² OUVERT SUR LE

Plus en détail

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010

DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE. Le République. Présentation faite le 15 Novembre 2010 DIAGNOSTIC THERMIQUE ET ENERGETIQUE Le République Présentation faite le 15 Novembre 2010 SOMMAIRE Description du bâti Descriptif des installations thermiques Analyse des consommations Etiquette énergétique

Plus en détail

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013

1 er Contrat de Performance Energétique en logement social. Présentation des résultats 14 novembre 2013 1 er Contrat de Performance Energétique en logement social Présentation des résultats 14 novembre 2013 Introduction Daniel BIARD Président du Comité Exécutif Pourquoi un CPE? François GUIDOT, Directeur

Plus en détail

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE

UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE LES FICHES D INFORMATION pour les consommateurs d énergies de la Loire ÉCONOMISER SON ÉNERGIE 5 UN HABITAT ÉCONOME EN ÉNERGIE RÉNOVER OU CONSTRUIRE PERFORMANT L énergie est de plus en plus chère et la

Plus en détail

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4

Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION. Troisième édition. Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Thierry Gallauziaux et David Fedullo LE GRAND LIVRE DE L ISOLATION Troisième édition Groupe Eyrolles, 2009, 2010, 2011, ISBN 978-2-212-13269-4 Sommaire Sommaire Pourquoi isoler? La thermique dans l habitat

Plus en détail

Séminaire du 23 mars 2011

Séminaire du 23 mars 2011 3 e appel à projet de recherche de la FBE Séminaire du 23 mars 2011 Projet IPPI Intégration et Planification pour la réduction des GES d un Patrimoine Immobilier DETRY & LEVY SARL D ARCHITECTURE 1 Outil

Plus en détail

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres

Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Les Certificats d économies d énergie Bâtiments et Collectivités locales Actions élémentaires Isolation des parois opaques, fenêtres Charbonnier Sylvie Opérations élémentaires Isolation Sommaire : Opérations

Plus en détail

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE

Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE. Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE Résidence «UTOPIA» NICE UTOPIA-ECOLIFE Réalisation d un ensemble immobilier «BBC» à NICE route de Turin DESCRIPTIF SOMMAIRE 1- GROS ŒUVRE Etanchéité Isolation: Terrassements généraux. Fondations béton

Plus en détail

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY

RT 2012. FT2i SIRET : 521 257 808 00019 NAF :7120 B Centre d'affaires Atlantis, 8 rue Louis Blériot 56400 AURAY RT 2012 I. Evolution de la RT 2005 et du label BBC à la RT 2012 Sommaire Les échecs de la RT 2005 Le BBC RT 2012: Les nouvelles obligations Le Bbio Le Cep Le TIC Le Q4 Les nouvelles technologies Suivi

Plus en détail

Réalisation de 40 logements collectifs - EuroNantes Gare Ilot 8A2

Réalisation de 40 logements collectifs - EuroNantes Gare Ilot 8A2 Conseil et Expertise Environnementaux Perspective à hauteur d'homme depuis la rue du Pré Gauchet et de la rue Marcel Paul - Source : GDV Réalisation de 40 logements collectifs - EuroNantes Gare Ilot 8A2

Plus en détail

Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie

Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie Etude relative aux conséquences de l application de la RT2012 sur 2 opérations certifiées BBC Effinergie CERQUAL Direction des Etudes et Recherches Septembre Octobre 2011 OBJECTIF Evaluation des adaptions

Plus en détail