Le contrat de prévention

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le contrat de prévention"

Transcription

1 Incitations Financières pour les TPE 1 Avances/ contrats de Prévention 1. Cadre général Les CARSSAT (CRAM) et CGSS peuvent accorder des avances aux entreprises qui souscrivent aux conditions d une convention d objectif préalablement approuvée par la CNAMTS (Art L code de la Sécurité sociale). Ces Avances restent acquises si les objectifs sont atteints (subvention). Les entreprises s engagent dans la mise en œuvre d un programme de prévention sur la base d un contrat de prévention intervenant avec une CARSSAT ou une CGSS. L objectif est d aider les petites et moyennes entreprises à investir dans la prévention des risques professionnels, et l amélioration des conditions de travail, à partir des priorités définies dans le cadre des débats paritaires des Comités Techniques Nationaux (ou régionaux), et signées avec les branches professionnelles Le contrat de prévention Définition et objet Le contrat de prévention intervient entre la CARSSAT ou la CGSS et l'entreprise adhérant à une convention d'objectifs (nationale ou régionale). Cette convention fixe des priorités de prévention spécifique à la branche d'activité dont elle relève. Ces contrats définissent les objectifs et les moyens sur lesquels l'entreprise s'engage, et les aides, en particulier financières, que la CARSSAT ou la CGSS apporte. - Les avances restent acquises à l'entreprise et sont transformées en subvention si l'entreprise a tenu l'ensemble de ses engagements (transformation en subvention que lorsque le risque est maîtrisé par une mesure de prévention adaptée). - Elles représentent entre 15 et 70 % de l investissement réalisé Conditions pour obtenir un contrat de prévention Pour bénéficier d'un contrat de prévention, l entreprise doit : - entrer dans le champ d'application d'une convention nationale ou régionale d'objectifs (CNO, CRO), - avoir un effectif global inférieur à 200 salariés, - être à jour de ses obligations sociales, notamment pour ce qui concerne les cotisations URSSAF, - avoir établi un DUER(Document unique), et avoir un projet de prévention. Etapes de mise en place : 1ère étape : Elaboration du contrat par la Caisse et l'entreprise sur la base d'un diagnostic des risques qui précise - la situation initiale des risques, - les objectifs finaux visés, - le programme d'actions à mettre en oeuvre, - les investissements à réaliser, - les délais de réalisation, - le montant de participation de la CARSSAT ou la CGSS, - les conditions d'évaluation des résultats et d'acquisition des avances (critères, montants, échéances).

2 2ème étape : Consultation du Comité d'hygiène et Sécurité des Conditions de Travail (CHSCT) ou des délégués du personnel. 3ème étape : Information de la Direction Régionale du Travail et de la Formation Professionnelle (DRTEFP) et validation par la Direction des Risques Professionnels de la CNAMTS. 4ème étape : Signature du contrat entre l'entreprise et la CARSSAT ou la CGSS. 5ème étape : Des avenants peuvent être signés permettant de prolonger le contrat (maximum 3 ans) ou en modifier les clauses, pour tenir compte de l évolution de la situation de l entreprise, et des aléas liés à la réalisation du projet de prévention. 3. Chiffres L enveloppe annuelle pour les contrat de prévention représente de 30 à 40M Environ 50 Conventions Nationales d Objectifs sont actives dans une année, pour 200 codes risques 1350 contrats de prévention sont signés chaque année sur la base des Conventions d Objectifs. 60% des contrats sont signés avec des entreprises de moins de 20 salariés. 4. exemples Pour consulter une de ces CNO, et voir le détail de ce qui peut être financé Liste des conventions nationales d'objectifs classées par secteur d'activité : C.T.N. Numéro Libellé de la convention Expiration Codes risques concernés A 77 Fabrication d'armatures métalliques 31/07/ EC A 78 Chaudronnerie 31/07/ AB, 283AA, 283CB, 283CC, 283CD, 283CE A 79 Fabrication équipements 01/01/ DB, 292DA, 292DB, 292DC, 292FA, 292KA, 293CA, 293DA, 294AB, 294BA, 294EB, 295AC, 295CA, 295CE, 295EB, 295GF, 295NA, 295NB, 295PB, 315CA, 352ZC A 80 Fabrication outillage, boulonnerie, quincaillerie, ressorts et coutellerie 14/11/ AC, 286CA, 286DD, 286FA, 287GA, 287GB, 287HA A 81 Fonderie 31/07/ AB, 275CA, 275EA, 275GC A 82 Maintenance industrielle 31/07/ DG, 292CA, 311CA A 84 Métallurgie et sous-traitance industrielle Avenant n 1 A 85 Construction de carrosseries, bennes et remorques 31/08/ ZE, 273EA, 284AC, 284BF, 284BG, 284CA, 285AA, 285CA, 285DA, 285DF, 271ZD 30/08/ AA, 342BA A 86 Construction métallique 30/08/ AC A 87 Fabrication d'articles métalliques 10/02/ CA, 287AA, 287CA, 287CD, 287EA, 287LD, 287NB, 287NC, 291AD, 291CB, 291FA, 332BH, 361CC, 365ZG A 88 Construction navale 01/01/ BF A 90 Prothèses dentaires 31/08/ BB A 91 Première transformation des métaux non ferreux 14/09/ AB, 274 CE, 274 KB, 274 MC A 92 Réparation automobile 28/02/ AC, 371ZA, 501ZA, 501ZB, 501ZC, 502ZC, 502ZD, 502ZF B 14 Activités du bâtiment 06/07/ AA, 452BC, 452CC, 452JA, 452JB, 452JC,452KA, 452LA, 452TB, 452UC, 452UD, 452VC, 452 VD, 453AB, 453 AC, 453AD, 453CA, 453EA, 453FB, 453HC, 454AC, 454CC, 454CD, 454DA, 454DB, 454DC, 454FB, 454HA, 454JB, 454JD, 454LC

3 B 15 Activités des travaux publics 06/07/ AA, 451AB, 451DA, 452CB, 452DA, 452EA, 452EB, 452FA, 452NA, 452PB, 452RA C 24 Sérigraphie, routage, imprimerie, reliure, brochure et presse 10/04/ CA, 222AB, 222CA, 222CB, 222EB, 222GA, 748GA C 25 Manutention portuaire 06/03/ AA, 631AY, 631AZ C 26 Transports de voyageurs par taxis 19/10/ EA C 27 Transport léger 16/09/ AA, 641CA C 28 Transports routiers de marchandises 16/09/ MD, 602ME, 602PC C 29 Déménagement et garde-meubles 01/07/ NA C 31 Casinos 06/04/ AA D 31 Fabrication de pain et pâtisserie fraîche 16/07/ AA D 32 Activités de restauration dans les restaurants, cafés, tabacs D 33 Commerce de détail de viandes et produits à base de viande et à la charcuterie artisanale 31/01/ AA, 553AA, 554AA 14/06/ FA, 522CA D 34 Traiteurs et organisateurs de réception 21/06/ DA D 35 Abattoirs, ateliers de découpes de vaindes et abats de boucherie et commerce de gros de viandes de boucherie 01/09/ AB, 151 AC, 513 CA D 36 Production de viandes de volailles 01/09/ CA E 14 Activités du caoutchouc 01/04/ GA, 251AA, 251CA, 251EC, 251EJ E 15 Activité de la chimie 09/04/ AC, 154CB, 212GA, 233ZA, 241AA, 241CC 241CD, 241EC, 241ED, 241EN, 241EP, 241EQ, 241GD, 241GK, 241GL, 241JA, 241JB, 241JE, 241LA, 242ZB, 243ZB, 244AC, 245AB, 245AC, 245AE, 245CA, 246AE, 246CE, 246CF, 246EA, 246LA, 246LE, 246LG, 268AC, 268CJ, 273JC, 274CD, 515AA, 731ZB E 17 Transformation des matières plastiques 04/03/ AF, 252CH, 252EK, 252GK, 252HJ, 366 EJ F 59 Textile 29/01/ AA, 171EA, 171KA, 172AA, 173ZA, 174CB, 174CC, 175AA, 175GD, 177AA, 247ZB F 60 Activités du bois 31/01/ AC, 201AF, 201AG, 201BA,202ZA, 202ZB, 203ZA, 203ZB, 203ZC, 204ZC, 204ZF, 204ZG, 205AE, 205CE, 364ZE, 366CA, 515EA, 515EB, 515EC, 524PA F 61 Fabrication de produits en béton 31/08/ AA F 62 Activités d'extraction et de production de matériaux de construction et de minéraux industriels F 63 Activités des métiers du verre, du cristal et du vitrail 25/01/ AG, 141CH, 142AE, 145ZL, 267ZD 21/02/ ED, 261JD F 64 Activités de récupération et de recyclage 21/01/ ZB, 371ZC, 371ZD, 372ZA, 372ZB, 372ZD, 372ZE, 372ZG F 65 Chaussure, maroquinerie, tannerie, mégisserie, cuirs bruts et industries annexes 03/09/ ZE, 192ZH, 193ZK, 527AC F 66 Papier Carton 19/09/ AD, 211 CE, 211 CF, 211 ED, 212 AA, 212 BB, 212 GB, 212 LB F 67 Ameublement 14/09/ CJ, 205 AC, 361 AD, 361 AE, 361 CB, 361 ED, 361 GA, 361 JB, 361 KA, 361 KB, 361 MB, 363 ZB F 69 Fabrication de produits céramiques, Fabrication de tuiles & briques F 70 Blanchisserie, teinture, location de linge et pressings 08/02/ AF, 262 AG, 262 CA, 264 CD, 262 LA 18/08/ AA, 930 AA, 930 BA F 71 Béton prêt à l'emploi 18/08/ EB G 7 Commerce de gros de pneumatiques et commerce de détail d'équipements automobiles 02/04/ AB, 503BA I 8 Entreprises de travail temporaire 23/01/ BA, 745 BB, 745 BC, 745 BD I 10 Activités des établissements de soins privés, médico-sociaux ou d'action sociale 09/03/ AA, 853 AA

4 2 Aides Financières Simplifiées (AFS) 1. Cadre général Les CARSSAT (CRAM) et CGSS peuvent accorder à titre expérimental des aides aux entreprises sous forme d avance ou subvention. (Un cadre permanent est introduit dans le PLFSS pour 2010) Il s agit d un nouveau dispositif d aides financières (subventions directes, remboursement sur facture) à destination des entreprises de moins de 50 salariés, et plus particulièrement les établissements de moins de 20 salariés. L objectif est d aider ces petites et moyennes entreprises à investir dans la mise en place de mesures de prévention des risques professionnels, et d amélioration des conditions de travail. Ce dispositif a pour objectif de compléter le cadre des conventions nationales d objectifs et des contrats de prévention en étant plus adapté aux besoins des TPE (simplicité, rapidité), et de donner un moyen rapide d action pour répondre aux priorités régionales et nationales de la politique de prévention, à partir d un outil simple et rapide à mettre en œuvre, et pouvant être utilisé pour des actions de masse. Définition et objet : Les AFS sont des subventions directes, matérialisées soit par la mise en place d un contrat simple entre la caisse et l entreprise (établissement), soit par la simple présentation de facture et des pièces justificatives permettant la démonstration de la réalisation des actions décrites dans le document publié par la caisse décrivant les conditions d attribution de cette subvention. Elles représentent entre 15 et 70 % de l investissement réalisé. Les aides sont plafonnées à , pour un minimum de 1000 par entreprise Les AFS sont des dispositifs souples et à durée limitée, permettant d orienter les investissements des entreprises sur les priorités de prévention dans leur activité. Les caisses ont la possibilité de développer leurs propres AFS, en fonction de leurs priorités régionales, ou d utiliser des AFS définies par la CNAMTS. 4 types de dispositifs d aide sont autorisés : - aide aux priorités de prévention, sans convention individuelle ciblée dans le cadre des politiques nationales ou régionales sur un secteur ou un risque prioritaire ; - aide à un secteur professionnel avec une convention individuelle en s appuyant sur une CNO ; - aide à la maîtrise des risques prioritaires, avec convention individuelle, ciblée dans le cadre des risques prioritaires définis au plan régional et national ; - aide à la maîtrise du risque, avec convention individuelle, sur des entreprises ciblées au titre leur sinistralité. Conditions pour obtenir une AFS : Pour bénéficier d'une AFS, l entreprise doit : - entrer dans le champ d'application des AFS promues par la caisse dont dépend l établissement concerné ; - avoir un effectif global inférieur à 50 salariés ; - ne pas avoir de contrat de prévention en cours, ni avoir déjà bénéficié d une AFS pendant la durée de l expérimentation.

5 Conditions de paiement - être à jour de ses obligations sociales, notamment pour ce qui concerne les cotisations URSSAF ; - avoir établi un DUER (Document Unique), mis à jour depuis moins d un an ; - Avoir mis en œuvre les actions prévues, et fournir les pièces justificatives prévues par l AFS dans le délai prévu. 3. Chiffres : Le Budget annuel prévu est de 12 M 4. Exemples Trois AFS nationales sont proposées pour le second semestre 2009 : - Aide à un secteur professionnel : faciliter la mise en place du socle commun prévu au PNAC du BTP (ex : protection contre les chutes de hauteur,..) - Aide au risque TMS : aide à la réalisation du diagnostic TMS - Aide au risque amiante : aide à la réalisation du diagnostic amiante. Plus de 20 AFS sont mises en œuvre par les différentes caisses, en fonction des priorités régionales, par exemple : - L AFS Risque Psychosocial attribuée par la CRAM de Bourgogne Franche-Comté : aide au diagnostic RPS, et à la formation du chef d entreprise - L AFS Aide et soin à domicile attribuée par la CGSS de la Martinique : aide à la formation des salariés des structures à la prévention - L AFS chutes de plain pied attribuée par la CGSS de la Martinique : favoriser les équipements permettant de réduire l encombrement et la glissance des sols On peut citer en exemple de travail impliquant plusieurs acteurs régionaux - La «PRIME A LA PREVENTION VUL» attribuée par la CRAM Alsace Moselle, pour l équipement et la formation à la conduite des VUL. Cette AFS, est la mesure d accompagnement du programme «AJC PRO», mené par la CRAMAM, la préfecture du haut Rhin, le conseil général du Haut Rhin, la prévention routière, l union des groupements artisanaux centre alsace, et avec le partenariat de la chambre des métiers d Alsace, CAPEB, UPA, OPPBTP, banques et assurances, lycées professionnels et le réseau des écoles de conduite partenaires.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

Statistiques Exercice 2011

Statistiques Exercice 2011 Statistiques Exercice 2011 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations consignées dans ce fascicule sont communiquées à titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

vs Christia 1 n Poisson

vs Christia 1 n Poisson vs Christian 1 Poisson Cet ouvrage contient une sélection d'études d'echecs composées par ordinateur, plus précisément par l'analyse de tables de finales, en l'occurrence ici la table, à l'aide de WinChloe

Plus en détail

AIDES FINANCIERES SPECIFIQUES AUX PETITES ENTREPRISES POUR AMELIORER LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL

AIDES FINANCIERES SPECIFIQUES AUX PETITES ENTREPRISES POUR AMELIORER LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL AIDES FINANCIERES SPECIFIQUES AUX PETITES ENTREPRISES POUR AMELIORER LA SANTE ET LA SECURITE AU TRAVAIL v06/02/2014 POURQUOI CES AIDES? D OÙ VIENT L ARGENT? AIDES FINANCIERES Incitations directes Incitations

Plus en détail

VALEUR des FONDS DE COMMERCE - 2002 / 2011 -

VALEUR des FONDS DE COMMERCE - 2002 / 2011 - VALEUR des FONDS DE COMMERCE - 2002 / 2011 - En fonction : - du C hiffre d' A ffaires H.T. - de l' E xcédent B rut d' E xploitation Données issues des déclarations fiscales des adhérents du C.G.A.R.H.N.

Plus en détail

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R.

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R. EXEMPLE DE DOSSIER Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 23 C.I.R. STRATEGIE & ACCOMPAGNEMENT FINANCIER 7 Rue DENFERT-ROCHEREAU 38 GRENOBLE France Tél fax : ( 33 ) 4 76 43 47 11 SIRET

Plus en détail

COMPOSITIONS DES SECTEURS D'ACTIVITES PAR CODE APE

COMPOSITIONS DES SECTEURS D'ACTIVITES PAR CODE APE COMPOSITIONS DES SECTEURS D'ACTIVITES PAR CODE APE Libellé du secteur Code APE Libellé Agriculture, Sylviculture, Ostréiculture, Pêche 011A1 011DA 014AA 014B1 020BA 020BT 050AB 050CD 293CA 512EA Culture

Plus en détail

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES STATISTIQUES PROFESSIONNELLES EXERCICES CLOS EN 2013 Une population étudiée de 5365 adhérents Environ 220 codes A.P.E. représentés 13 ratios étudiés en termes de moyenne, minimum, maximum, écart-type 1:

Plus en détail

Statistiques Exercice 2012

Statistiques Exercice 2012 Statistiques Exercice 2012 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations communiquées dans ce fascicule sont communiquées titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE / ÉCLAIRAGE PUBLIC

ÉLECTRICITÉ GÉNÉRALE / ÉCLAIRAGE PUBLIC 1 1Aa Aa Godard Roger (Rue) CANDELABRE H 6.00 MAZDA ESTORIL G SHP150 ENT MB2 2 2Aa Aa Godard Roger (Rue) BETON H: 8M MAZDA ESTORIL G SHP150 TORS MB2 3 3Aa Aa Godard Roger (Rue) BETON H: 8M MAZDA ESTORIL

Plus en détail

Commerce de detail (avec ou sans fabrication) de pain, patisserie, confiserie et chocolats

Commerce de detail (avec ou sans fabrication) de pain, patisserie, confiserie et chocolats risque accident du travail pour données 2014 Rubrique S40.G25.00.026 Table incluant les codes fournis par Caisse Nationale d Assurance Maladie (CNAM) s supprimés par rapport à 2013 : 050AA 111ZA 154AC

Plus en détail

STATISTIQUES STIQUES PROFESSIONNELLE

STATISTIQUES STIQUES PROFESSIONNELLE STATISTIQUES STIQUES PROFESSIONNELLE LES EXERCICES CLOS EN 2008 2008 Une population étudiée de 6518 adhérents Environ 219 codes A.P.E. représentés (nouvelle nomenclature) 13 ratios étudiés en termes de

Plus en détail

BILAN - ACTIF PLASTIRISQ - 92400 COURBEVOIE SIRET 50062021600019. Période N du 01/01/2014 au 31/12/2014 Période N-1 du 01/01/2013 au 31/12/2013

BILAN - ACTIF PLASTIRISQ - 92400 COURBEVOIE SIRET 50062021600019. Période N du 01/01/2014 au 31/12/2014 Période N-1 du 01/01/2013 au 31/12/2013 BILAN - ACTIF Exercice N Exercice N - 1 Brut Amortissements, provisions Net Net Capital souscrit non appelé (I) AA Frais d'établissement AB AC ACTIF CIRCULANT ACTIF IMMOBILISÉ DIVERS CRÉANCES STOCKS IMMOBILISATIONS

Plus en détail

Prév. 71 janvier 2014

Prév. 71 janvier 2014 Prév. 71 janvier 2014 Département des Risques Professionnels 80 avenue de la Jallère 33053 Bordeaux cedex Tél. : 05 56 11 64 36 05 56 11 68 58 Fax. : 05 57 57 70 04 documentation.prevention @carsat-aquitaine.fr

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 24 décembre 2014 modifiant l arrêté du 17 octobre 1995 relatif à la tarification

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 24 décembre 2014 fixant les tarifs des risques applicables dans les départements

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 20 décembre 2013 modifiant l arrêté du 17 octobre 1995 relatif à la tarification des risques d accidents

Plus en détail

POURQUOI ET COMMENT AGIR SUR LE RISQUE ROUTIER? LES AIDES DE LA CRAM. M Peter CRAM Alsace Moselle

POURQUOI ET COMMENT AGIR SUR LE RISQUE ROUTIER? LES AIDES DE LA CRAM. M Peter CRAM Alsace Moselle POURQUOI ET COMMENT AGIR SUR LE RISQUE ROUTIER? LES AIDES DE LA CRAM Marc Peter Contrôleur de Sécurité Référent Risque Routier de la circonscription du Bas Rhin CRAM Alsace Moselle M Peter CRAM Alsace

Plus en détail

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN REPUBIQUE DU BENIN COMMISSION NATIONAE POUR E DEVEOPPEMENT ET A UTTE CONTRE A PAUVRETE (CNDP) SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE A PAUVRETE AU BENIN 2003 2005 Décembre 2002 TABE

Plus en détail

COUPE JEAN-CLAUDE LOUBATIÈRE

COUPE JEAN-CLAUDE LOUBATIÈRE COUPE JEAN-CLAUDE LOUBATIÈRE 1. Organisation générale 1.1. Structure La Coupe Jean-Claude Loubatière est organisée chaque saison. Le nombre d'équipes engagées par club n'est pas limité. 1.2. Déroulement

Plus en détail

STATISTIQUES Edition 2013 (Exercices clos en 2012)

STATISTIQUES Edition 2013 (Exercices clos en 2012) STATISTIQUES Edition 2013 (Exercices clos en 2012) Centre de Gestion Agréé de l Aisne 8, rue Milon de Martigny - BP 24-02002 LAON cedex Tel: 03 23 79 00 65 - Fax: 03 23 23 12 98 - Email: cga.aisne@wanadoo.fr

Plus en détail

Politique d Horodatage achatpublic.com. achatpublic.com

Politique d Horodatage achatpublic.com. achatpublic.com Politique d Horodatage achatpublic.com Version 1.0 1 Préambule 2 1.1 Glossaire et bibliographie 2 1.2 Objet du présent document 2 1.3 Les services d achatpublic.com achatpublic.com 2 1.4 Les marchés publics

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013 Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

Aide Financière Simplifiée. Agro-alimentaire

Aide Financière Simplifiée. Agro-alimentaire Aide Financière Simplifiée Date limite de dépôt du dossier : 30 juin 2017 Conditions Générales d Attribution Page 2 Dossier à compléter Page 6 Annexe 1 Dossier de réservation Page 6 Annexe 2 Attestation

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

!" #!# $%!""#$%&!'(%$)

! #!# $%!#$%&!'(%$) !" #!# $%!""#$%&!'(%$) & *& +",++-.-/0' "!(12$ ' '# # ' ("""!)*+,!- *&+.",0' 3*"(4$./ ' *&5,++-.-0'/3*"(4$ # #.') $ ' 0+1* 2 "!)*+)1+ *&+",++-.- 0'3*"(4$ ' '# # ' (3,4!53""!)*+,! +&!!- *& +",++-.-/0'3*"(4$

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Août 2010 Les chiffres de la sinistralité en 2009 et le bilan de nos actions pour la prévention des risques en entreprises

DOSSIER DE PRESSE Août 2010 Les chiffres de la sinistralité en 2009 et le bilan de nos actions pour la prévention des risques en entreprises DOSSIER DE PRESSE Août 2010 Les chiffres de la sinistralité en 2009 et le bilan de nos actions pour la prévention des risques en entreprises Contact presse : L Assurance Maladie Risques Professionnels

Plus en détail

ARTISANS FEMMES TARN-ET-GARONNE. 1 200 chefs d'entreprises. 11, rue du lycée 82000 Montauban artisanumerique.fr 05 63 63 09 58

ARTISANS FEMMES TARN-ET-GARONNE. 1 200 chefs d'entreprises. 11, rue du lycée 82000 Montauban artisanumerique.fr 05 63 63 09 58 ARTISANS FEMMES TARN-ET-GARONNE 1 200 chefs d'entreprises 11, rue du lycée 82000 Montauban artisanumerique.fr 05 63 63 09 58 2014 JUIN 2014 ARTISANS FEMMES TARN-ET-GARONNE Métiers de l'alimentaire 4 Métiers

Plus en détail

MATINALE DES RISQUES PRO BTP

MATINALE DES RISQUES PRO BTP MATINALE DES RISQUES PRO BTP 26 juin 2014 1 INTRODUCTION BERNARD BOUDON, INGÉNIEUR CONSEIL RÉGIONAL CARSAT L-R NOTRE PROGRAMME REGIONAL D ACTIONS POUR LA SANTE AU TRAVAIL 2014-2017 3 4 VOUS ACCOMPAGNER

Plus en détail

Les aides techniques et financières de la CRAM

Les aides techniques et financières de la CRAM Rencontre «Prévention des risques» - Mardi 1er juin Chambre de Métiers d Alsace Les aides techniques et financières de la CRAM Georges Lischetti Ingénieur Conseil Responsable de la circonscription du Bas

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

Le plan national d actions coordonnées

Le plan national d actions coordonnées Le plan national d actions coordonnées 2009 2012 de la branche accidents du travail et maladies professionnelles Trouble musculo-squelettiques (TMS) 1ère cause de maladies professionnelles indemnisées

Plus en détail

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10

Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 Port de Saint Laurent du Var - Barème des redevances Année 2013 1/10 ANNEXE AU CAHIER DES CHARGES DE LA CONCESSION OCTROYEE AU YACHT CLUB INTERNATIONAL DE SAINT LAURENT DU VAR POUR L ETABLISSEMENT ET L

Plus en détail

Carsat Pays de la Loire. 2 place de Bretagne 44932 Nantes cedex 9 Tél. : 02 51 72 61 75 Fax : 02 40 89 22 00 www.carsat-pl.fr

Carsat Pays de la Loire. 2 place de Bretagne 44932 Nantes cedex 9 Tél. : 02 51 72 61 75 Fax : 02 40 89 22 00 www.carsat-pl.fr Carsat Pays de la Loire 2 place de Bretagne 44932 Nantes cedex 9 Tél. : 02 51 72 61 75 Fax : 02 40 89 22 00 www.carsat-pl.fr Commission Régionale des Accidents du Travail et des Maladies Professionnelles

Plus en détail

MÉTIERS DE L'ARTISANAT TARN-ET-GARONNE

MÉTIERS DE L'ARTISANAT TARN-ET-GARONNE MÉTIERS DE L'ARTISANAT TARN-ET-GARONNE État des lieux et perspectives 11, rue du lycée 82000 Montauban artisanumerique.fr 05 63 63 09 58 2014 JANVIER 2014 MÉTIERS DE L'ARTISANAT TARN-ET-GARONNE Métiers

Plus en détail

ARCHIVES DE LA COMMUNE DE COUVET

ARCHIVES DE LA COMMUNE DE COUVET ARCHIVES DE LA COMMUNE DE COUVET ARCHIVES DÉFINITIVES PLAN DE CLASSEMENT (1848-2008) SOMMAIRE B ADMINISTRATION GÉNÉRALE 3 C ETAT CIVIL 5 D RESSORTISSANTS 6 E FINANCES 7 F PROPRIÉTÉS COMMUNALES 9 G TRAVAUX

Plus en détail

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ.

c) Calculer MP. 3) Déterminer l'arrondi au degré de la mesure de Dˆ. Exercice :(Amiens 1995) Les questions 2, 3 et 4 sont indépendantes. L'unité est le centimètre. 1) Construire un triangle MAI rectangle en A tel que AM = 8 et IM = 12. Indiquer brièvement les étapes de

Plus en détail

http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do;jsessionid=c25649b4827336da3b87e...

http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do;jsessionid=c25649b4827336da3b87e... Arrêté du 24 décembre 2012 modifiant l'arrêté du 17 octobre 1995 relatif à la tarificat... Page 1 sur 18 ARRETE Arrêté du 24 décembre 2012 modifiant l'arrêté du 17 octobre 1995 relatif à la tarification

Plus en détail

Les orientations de prévention des Comités Techniques Nationaux. 2009 2012 s engager sur des cibles prioritaires

Les orientations de prévention des Comités Techniques Nationaux. 2009 2012 s engager sur des cibles prioritaires Les orientations de prévention des Comités Techniques Nationaux 2009 2012 s engager sur des cibles prioritaires Sommaire Des priorités de prévention par secteur d activité 3 Industries de la métallurgie

Plus en détail

MODIFIER LES CARACTÈRES D'UN PC POUR AFFICHER RUSSE, ARABE, GREC, ETC. (*)

MODIFIER LES CARACTÈRES D'UN PC POUR AFFICHER RUSSE, ARABE, GREC, ETC. (*) 229 COMMENT MODIFIER LES CARACTERES D'UN PC POUR AFFICHER RUSSE, ARABE, GREC, ETC. (*) Si la forme des caractères qui s'affichent sur l'écran de votre PC ne vous convient pas, si vous souhaitez en créer

Plus en détail

MATINALE DES RISQUES PRO GRANDE DISTRIBUTION ALIMENTAIRE

MATINALE DES RISQUES PRO GRANDE DISTRIBUTION ALIMENTAIRE MATINALE DES RISQUES PRO GRANDE DISTRIBUTION ALIMENTAIRE 27 juin 2014 1 NOTRE PROGRAMME REGIONAL D ACTIONS POUR LA SANTE AU TRAVAIL 2014-2017 2 3 VOUS ACCOMPAGNER DANS LA PREVENTION DES RISQUES EST NOTRE

Plus en détail

LE CHOIX D UNE QUALIFICATION PENALE

LE CHOIX D UNE QUALIFICATION PENALE !"""!! ## LE CHOIX D UNE QUALIFICATION PENALE Directeur de mémoire : Monsieur le Doyen DECOCQ !"#$%&' ( # % &&'() *" % *+,(-,(#'+(&,'.#/0&/ #! % #'++')((',(1'// #! % #'2,' +') ( +23( (!', ( 1'//, ( 0,

Plus en détail

Tarif des primes 2015

Tarif des primes 2015 Tarif des primes 2015 Présentation des tarifs les plus utilisés pour l assurance obligatoire contre les accidents professionnels et non professionnels Le modèle Suva Les quatre piliers de la Suva La Suva

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009

DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 DOSSIER DE PRESSE Mars 2009 LE PLAN NATIONAL D ACTIONS COORDONNEES DE PREVENTION de la branche Risques professionnels de l Assurance Maladie 2009 -> 2012 Fiche 1 : Une politique de prévention renforcée

Plus en détail

Objet Ce programme d aide financière simplifiée vient en appui du Plan d Action Régional (PAR Garage) prioritaire pour la CARSAT Nord Est.

Objet Ce programme d aide financière simplifiée vient en appui du Plan d Action Régional (PAR Garage) prioritaire pour la CARSAT Nord Est. PROGRAMME DE PREVENTION «Garages» Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional AFS régionale «Garages» Conditions générales d attribution de l aide Objet Ce programme d aide financière simplifiée vient

Plus en détail

Code risque accident du travail pour données 2013

Code risque accident du travail pour données 2013 risque accident du travail pour données 2013 Rubrique S40.G25.00.026 Table incluant les codes fournis par Caisse Nationale d Assurance Maladie (CNAM) s supprimés par rapport à 2012 : 401ZC 401ZD 751AD

Plus en détail

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! "

!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! " #$%&! %%'%(()%*$ #$ %)+)$,!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! -! "# $% $!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Plus en détail

Conditions de versement de l aide financière : transmettre à la Carsat dans les délais impartis :

Conditions de versement de l aide financière : transmettre à la Carsat dans les délais impartis : Conditti ions générral les 2013 pourr les l aides ffi inancièrres simpliffi iées rrégi ionales ett natti ionales Critères administratifs Établissements installés en Bourgogne Franche-Comté dont l effectif

Plus en détail

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE :!"#!$%&'( 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01 2. MARCHE DE DEMBA DANS LE TERRITOIRE DE DEMBA (Lot 02 PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO %'

Plus en détail

Code risque accident du travail pour données 2015

Code risque accident du travail pour données 2015 Code risque accident du travail pour données 2015 Rubriques S40.G25.00.026 Table incluant les codes fournis par Caisse Nationale d Assurance Maladie (CNAM) Codes supprimés par rapport à 2014 : 141AG 141CH

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Janvier 2010

DOSSIER DE PRESSE Janvier 2010 DOSSIER DE PRESSE Janvier 2010 PREVENTION DES ACCIDENTS DU TRAVAIL ET DES MALADIES PROFESSIONNELLES : Réforme de la tarification des risques professionnels Contacts Presse : Assurance Maladie - Risques

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

Dossier de presse 15 décembre 2014

Dossier de presse 15 décembre 2014 Santé au travail Accidents du travail et maladies professionnelles : les chiffres en Normandie en 2013 Dossier de presse 15 décembre 2014 Accidents du travail / maladies professionnelles (AT/MP) : la tendance

Plus en détail

)"*$+&,-'$'.,$"/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11"'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$"*/#/0 )3 )01''#$,0"*'$#$ )!"*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28

)*$+&,-'$'.,$/$'+&!##$*0#+&!!#/'$,-'11'#$ 2! '/'$ )(!)'/'$*/#/0 )3 )01''#$,0*'$#$ )!*$+&'$'.+& ) '/$,,#$$0 28 #$ ##$ % #&&##'$ ( )*$+&,-'$'.,$/$'+& % ##$*0#+& #/'$,-'11'#$ 2 '/'$ )( )'/'$*/#/0 )3 45 66 70$0'& ',/0'$7,##'$ 1##1'/'$'*/+& ) 68 63 63 2 )01''#$,0*'$#$ 2 )*$+&'$'.+& 2 ) '/$,,#$$0 28 6 8 6 0*#,##7 8

Plus en détail

-!( # #-01$#+%#,!+2(-!#3# )$ -$ +$%$! ()#%#+--

-!( # #-01$#+%#,!+2(-!#3# )$ -$ +$%$! ()#%#+-- !"$%%&'!$$! ()$(* % +,-!)$ ($+$! %-(*!,"-$()! " -!( -01$+%,!+2(-!3 )$ -$ +$%$! ()%+-- -!)$+$< $ % & % % *)"./ -45 67 89: ;) + ' ( " ) *+, - Lutte contre le changement climatique 1 Préservation de la biodiversité,

Plus en détail

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes VMware ESX : Installation VMware ESX : Installation Créer la Licence ESX 3.0.1 Installation ESX 3.0.1 Outil de management Virtual Infrastructure client 2.0.1 Installation Fonctionnalités Installation Virtual

Plus en détail

TP : RSA et certificats avec openssl

TP : RSA et certificats avec openssl USTL - Licence et Master Informatique 2006-2007 Principes et Algorithmes de Cryptographie 1 Présentation de openssl 1.1 Protocole SSL TP : RSA et certificats avec openssl Le protocole SSL (Secure Socket

Plus en détail

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017

Carsat Alsace-Moselle. Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Actions prioritaires Carsat Alsace-Moselle Convention d Objectifs et de Gestion 2014-2017 Programme Programme CMR CMR 2014-2017 Cécile OILLIC-TISSIER Ingénieur conseil Priorité d actions Perchloroéthylène

Plus en détail

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose?

>> Concrètement, qu est-ce que l Assurance Maladie Risques Professionnels vous propose? Dans le BTP, 16 % des accidents du travail sont causés par des chutes de hauteur. Avec 50 décès annuels sur 144 et près de 3,3 millions de journées de travail perdues par an dans le BTP, ce seul risque

Plus en détail

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm A/8000/L, A/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 3 à 5 mm Avec piston magnétique ou non selon ISO 555, ISO 643, VDMA 456 et NFE 49-003- Blocage de sécurité de la tige de

Plus en détail

Catalogue des publications. France

Catalogue des publications. France Catalogue des publications 16 mars 2009 Etudes France http://: Sommaire CATALOGUE DES ETUDES 3 2. XERFI ETUDES 3 1. Banque, assurance 5 2. Agroalimentaire 6 3. Conso, luxe, beauté 8 4. Commerce, distribution

Plus en détail

Tournez la page S.V.P.

Tournez la page S.V.P. 17 Tourne la page S.V.P. Le problème est constitué de quatre parties indépendantes La mesure de l intensité d un courant électrique peut nécessiter des méthodes très éloignées de celle utilisée dans un

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Accompagner l action vers les Petites Entreprises de la Construction dans le cadre du PPN-BTP (P3C3) et de l action PAR-PECo.

Accompagner l action vers les Petites Entreprises de la Construction dans le cadre du PPN-BTP (P3C3) et de l action PAR-PECo. PROGRAMME DE PREVENTION «BTP» Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional AFS régionale BTP P.E.Co. Conditions générales d attribution de l aide Objet Développer/promouvoir la prévention des risques

Plus en détail

Désignations de mesures. Généralités. Codes BEP

Désignations de mesures. Généralités. Codes BEP Les BEP (Bodywork Exchange Parameter - paramètres d'échange de superstructure) sont des codes qui identifient des cibles uniques sur le véhicule pour faciliter le transfert d'informations entre le fabricant

Plus en détail

" #!$! %" & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5

 #!$! % & ' % () %* +) & & (+ &'''(!!!) $ % ), & +(!) ## +) /+ *!) $+, -. )0 ' & &*%!1 0 22 % 3 2# ( / &/ 0.1 22&34 0.5 !"!#$ % " #!$! %" ' % () %* +) (+ '''(!!!) $ % ), +(!) ## %-.( (-.* +) /+ *!) $+, -. )0 ' *%!1 0 22 % 3 2# ( / / 0.1 2234 0.5 3// 0.- 2/) / 06 7/ 0! $ 4 **% 5 5 ) 6 ) 3 0 76 8 9 - - : : 7 -" ;', 5, < =

Plus en détail

4. MODELES DES ETATS REGLEMENTAIRES PERIODIQUES

4. MODELES DES ETATS REGLEMENTAIRES PERIODIQUES COMMISSION BANCAIRE DE L AFRIQUE CENTRALE 4. MODELES DES ETATS REGLEMENTAIRES PERIODIQUES COBAC CERBER 4.i S O M M A I R E 4.1. DISPOSITIONS GENERALES SUR LES ETATS REGLEMENTAIRES PERIODIQUES 4.1001 4.2.

Plus en détail

Commentaires sur l activité de l exercice 2008 (annexés aux comptes)

Commentaires sur l activité de l exercice 2008 (annexés aux comptes) CARL INTERNATIONAL BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 2008 Commentaires sur l activité de l exercice 2008 (annexés aux comptes) Le chiffre d affaires de l exercice 2008 progresse de +11 % par rapport à celui

Plus en détail

Techniques d Apprentissage par Renforcement pour le Routage Adaptatif dans les Réseaux de Télécommunication à Trafic Irrégulier

Techniques d Apprentissage par Renforcement pour le Routage Adaptatif dans les Réseaux de Télécommunication à Trafic Irrégulier THESE Présentée à L UNIVERSITE PARIS XII VAL DE MARNE U.F.R des Sciences et Technologies Par : Said HOCEINI Pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITE PARIS VAL DE MARNE Spécialité : Informatique

Plus en détail

Branche AT-MP du Régime Général de la Sécurité Sociale. Etude 2012-162 CTN B septembre 2012 DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS

Branche AT-MP du Régime Général de la Sécurité Sociale. Etude 2012-162 CTN B septembre 2012 DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS «Industries du bâtiment et des travaux publics» : sinistralité des accidents du travail, des accidents de trajet et des maladies professionnelles entre 2007 et 2011

Plus en détail

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE

COMMERCES PAR SECTEUR D'ACTIVITE Page 1 ACT.EXTRACTIVES,MATERIAUX CONST.,ENERGIE,EAU,RECUP 0811Z EXTRACTION DE PIERRES ORNEMENTALES ET DE CONSTRUCTION, DE CALCAIRE INDUSTRIEL, DE GYPSE, DE CRAIE 1ET D'ARDOISE 0 2363Z FABRICATION DE BÉTON

Plus en détail

"#"$%&'!('!)'*+,#'#-'!)./*!$'! (01'$.))'2'#+!(3./+,$&!('!4.*2"+,.#! 1,*+/'$$'!

#$%&'!('!)'*+,#'#-'!)./*!$'! (01'$.))'2'#+!(3./+,$&!('!4.*2+,.#! 1,*+/'$$'! "#"$%&'(')'*+,#'#-')./*$' (01'$.))'2'#+(3./+,$&('4.*2"+,.# 1,*+/'$$' -56789:;?;6@7AB?3CDE=;?;>37A?D:8=7;?;:67A;: "#$%&'(( "#$%&'&()#"*+,&( Contexte de la démarche et objectifs 2 L industrie minière

Plus en détail

Branche AT-MP du Régime Général de la Sécurité Sociale. Etude 2013-202 CTN C octobre 2013

Branche AT-MP du Régime Général de la Sécurité Sociale. Etude 2013-202 CTN C octobre 2013 DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS «Industries des transports, de l eau, du gaz, de l électricité, du livre et de la communication» : sinistralité des accidents du travail, des accidents de trajet et

Plus en détail

Accompagner les entreprises pour diminuer l exposition des salariés aux fumées de soudage.

Accompagner les entreprises pour diminuer l exposition des salariés aux fumées de soudage. PROGRAMME DE PREVENTION «Fumées de soudage» Dispositif d Aide Financière Simplifiée Régional Conditions générales d attribution de l aide Objet Accompagner les entreprises pour diminuer l exposition des

Plus en détail

Synthèses professionnelles. Commerce & Artisanat. St-Malo. Brest St-Brieuc. Cesson-Sévigné. Quimper. Rennes. Vannes. Nantes Rezé Les Nantes

Synthèses professionnelles. Commerce & Artisanat. St-Malo. Brest St-Brieuc. Cesson-Sévigné. Quimper. Rennes. Vannes. Nantes Rezé Les Nantes Union Régionale Bretonne des Centres de Gestion Agréés Synthèses professionnelles Commerce & Artisanat St-Malo Brest St-Brieuc Quimper Rennes Cesson-Sévigné Vannes Union Régionale Bretonne des Centres

Plus en détail

JORF n 0048 du 26 février 2011

JORF n 0048 du 26 février 2011 JORF n 0048 du 26 février 2011 ARRETE Arrêté du 23 décembre 2010 modifiant l'arrêté du 20 juillet 2009 relatif aux certificats d'aptitude professionnelle et aux brevets d'études professionnelles prévus

Plus en détail

EMPLOI DES SENIORS : LISTE DES ACCORDS

EMPLOI DES SENIORS : LISTE DES ACCORDS EMPLOI DES SENIORS : LISTE DES ACCORDS (publiés au Bulletin officiel des conventions collectives) CONVENTION COLLECTIVE Aéraulique, thermique et frigorifique (installation, entretien, réparation et dépannage)

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Vers un capitalisme casino?

Vers un capitalisme casino? Dossier du service d études 5 Chaussée de Haecht 579 1031 Bruxelles Dossier du service d études Vers un capitalisme casino? Introduction à un nouveau défi syndical ! " %&' (&&)!" % & '()* +,. '/& 0 1 233

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 4 : Régulation locale

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. 4 : Régulation locale MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE 4 : Régulation locale AVRIL 2010 4 : Régulation locale Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du territoire Délégation interministérielle

Plus en détail

OpenSSL. Table des matières. 1 Présentation de openssl. M. Petitot (d'après E. Wegrzynowski) 23 octobre 2012. 1.1 Protocole SSL. 1.

OpenSSL. Table des matières. 1 Présentation de openssl. M. Petitot (d'après E. Wegrzynowski) 23 octobre 2012. 1.1 Protocole SSL. 1. OpenSSL M. Petitot (d'après E. Wegrzynowski) 23 octobre 2012 Table des matières 1 Présentation de openssl 1 1.1 Protocole SSL........................................... 1 1.2 openssl..............................................

Plus en détail

«Avec la prévention, pas de bricolage!» Dossier de presse

«Avec la prévention, pas de bricolage!» Dossier de presse «Avec la prévention, pas de bricolage!» Dossier de presse Matinée de la prévention organisée par la CGSS et ses partenaires 1 er septembre 2011 Présentation de l action En France, la loi impose aux employeurs

Plus en détail

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Codification SÉRIE. KD = ø 32 125 mm magnétique de série K = ø 32 200 mm magnétique sur demande TYPE 7 0 S.E. 0 1 D.E.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Codification SÉRIE. KD = ø 32 125 mm magnétique de série K = ø 32 200 mm magnétique sur demande TYPE 7 0 S.E. 0 1 D.E. pneumatiques mm selon normes ISO 6431 et VDMA 562 Les vérins pneumatiques UNIVER, d après les normes ISO 6431 et VDMA 562, mettent à profit les améliorations nées grâce aux recherches de ces dernières

Plus en détail

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État»

Nomenclature d exécution 2006. Programme 721. «Gestion du patrimoine immobilier de l État» d exécution 2006 721 «du patrimoine immobilier de l État» Mission ministérielle : YB «du patrimoine immobilier de l État» Ministère : 07 «Économie, finances et industrie» (Version du 23/01/2007 à 05:34:43

Plus en détail

Une compréhension approfondie de ces documents complémentaires est nécessaire à toute mise en œuvre d Unicode réussie.

Une compréhension approfondie de ces documents complémentaires est nécessaire à toute mise en œuvre d Unicode réussie. Rangée: 2F00 2FDF Ce fichier comprend un extrait des tableaux de caractères du standard Unicode 3.2, de ses annotations traduites et des noms de caractère normatifs de l ISO/CEI 10646 (F). Avertissement

Plus en détail

!"#$%#&%'() !"#$"%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7"#*'%8"+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;"';<&2 *%$+,-+.

!#$%#&%'() !#$%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7#*'%8+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;';<&2 *%$+,-+. !"#$%#&%'()!"#$"%&'&()*'+,,+-'.+,,+/(0#11.*2(+'(34-,.2%5%'& 6+2(*#.5+,,+2(7"#*'%8"+2(9+(,:;--82(+'(9+(,:%**#5;'%#*($;"';

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D ACCESSIBILITE DU RESEAU DE TRANSPORT REGIONAL

SCHEMA DIRECTEUR D ACCESSIBILITE DU RESEAU DE TRANSPORT REGIONAL SCHEMA DIRECTEUR D ACCESSIBILITE DU RESEAU DE TRANSPORT REGIONAL www.midipyrenees.fr UNION EUROPÉENNE n Édito Agir en faveur des transports collectifs, c est assurer l accessibilité des réseaux à l ensemble

Plus en détail

! " # $ %&! '&! ' ' (! &! & )! (!! * +,,-

!  # $ %&! '&! ' ' (! &! & )! (!! * +,,- !" $%&!'&!''(!&!&)!(!! *+,,- !"! "$"%&& " ( './ )'.0 12!''.3 *+$", &-'.3 **+$ " &., '.3 *+$" "&/'.1, *'+$"- 0%&1'.11 +$)2 2%/3," 1"3'.14 *+$45 2'.1- +$&& )&& ".'.15 '+$ ) &.".'.16 '.13 63'.+, +2!"2('.+1

Plus en détail

!-DMAAALA, 8DMAAAFNALNA HHH6#!.-'%(6(!$ )!""#$!%&$'%( !$ * *+,

!-DMAAALA, 8DMAAAFNALNA HHH6#!.-'%(6(!$ )!#$!%&$'%( !$ * *+, %$'"!O!33'(3OF!#3'%(E#!-DMAAALA 8DMAAAFNALNA HHH#!.-'%((!$ &&#!'-.! $/-!0 1 ($#2!3.'4'$-!3.'3&%3!.! &-03'!0#3 5%("$'%((-'$23&!#5%#($!3 %03&!#!$($3%(0$'-'3$'%(.(30(! 4#(.! #'2$2.&&-'"$'%(3'(.03$#'!--!3'3&%('/-!!($#%'3.'552#!($3

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

" #$ % &'(&)**+,+-)./010/2-3&'3'-2+-3)&4++&10.+2,5.)/06+/.54/5&+4,5+/0/)4)0-

 #$ % &'(&)**+,+-)./010/2-3&'3'-2+-3)&4++&10.+2,5.)/06+/.54/5&+4,5+/0/)4)0- ! $ % ()**+,+).12332+3)++1.+2,5.)6+.55+,5+)) 7 89 : 8! $ %%% ()()) * +,()()$ + 5.;+ 899%)5 8% ,+ ) :+,+)*+?@==+5+)5)++3++)=)A,)=+>3= >32*+=)+5?)+.@+.@+,+)3+6+.=)1)+5).@)=2B5+)3)=

Plus en détail

Observatoire départemental de l accueil des jeunes enfants en Vienne -Edition 2010 (données 2008/2009)

Observatoire départemental de l accueil des jeunes enfants en Vienne -Edition 2010 (données 2008/2009) Ob dépm d cc d j f V Ed 2010 (dé 2008/2009) 2 Smm déq d ff d dmd c dmcé 6 f d m d 6..8 ff d cc d c...9 ép d cc d f d m d 3 d V. 15 ccbé d c fm d.18 f p d hdcp d md chq.. 19 mpc fc fc d chx d md d cc....21

Plus en détail

1. ANALYSE DE LA SITUATION 1.1 Problématique de la microfinance 1.2 Les structures nationales en charge de la mise en œuvre de la lps (dmf, atcpec,

1. ANALYSE DE LA SITUATION 1.1 Problématique de la microfinance 1.2 Les structures nationales en charge de la mise en œuvre de la lps (dmf, atcpec, TABLE DES MATIERES FICHE ANALYTIQUE ET RESUME EXECUTIF SIGLES ET ACRONYMES UTILISES 1. ANALYSE DE LA SITUATION 1.1 Problématique de la microfinance 1.2 Les structures nationales en charge de la mise en

Plus en détail

Fragments de géométrie du triangle

Fragments de géométrie du triangle Fragments de géométrie du triangle Pierre Jammes (version préliminaire du 2 août 2013) 1. Dénitions On donne ici les dénitions des principaux objets mis en jeu dans le début du texte. Dans le plan euclidien,

Plus en détail

TP : RSA et certicats avec openssl

TP : RSA et certicats avec openssl Univ. Lille 1 - Master Info 2013-2014 Principes et Algorithmes de Cryptographie TP : RSA et certicats avec openssl 1 Presentation de openssl 1.1 Protocole SSL Le protocole SSL (Secure Socket Layer) a été

Plus en détail

Comment passer un ordre

Comment passer un ordre Comment passer un ordre A. Un ordre Bourse 1-Passer un ordre bourse Pour passer un ordre bourse, il existe plusieurs façons d accéder au module du passage d ordres : 1. En accédant directement à la rubrique

Plus en détail

www.fesnamur.be le site officiel de la LFFS-Namur '() * ($)**$+,$ -. /$0)+ $ 20 4+0. )*0 50)0$ $7+3)2 +6 $8)9 20 )* -$+ $):::45 4-4

www.fesnamur.be le site officiel de la LFFS-Namur '() * ($)**$+,$ -. /$0)+ $ 20 4+0. )*0 50)0$ $7+3)2 +6 $8)9 20 )* -$+ $):::45 4-4 ($)**$+,$ -. /$0)+ 0*)-$,1$)2 3 $ 20 4+0. )*0 50)0$ /66) $ $7+3)2 +6 $8)9 20 )* -$+ $):::45 4-4 2. Modifications à l annuaire provincial Procès-verbaux des réunions du CEP du 12/10/2010 et de la CSP du

Plus en détail

Codes et Symboles de Pointage

Codes et Symboles de Pointage Codes et Symboles de Pointage CODE SYMB UTILISATION 000 Suppression d'un pointage erroné, ou fin d'une période à reconduction 001 Fin de période AC (code 600) 011 LI Préavis de licenciement 012 AA ARTT

Plus en détail

Risque AT 2012 : statistiques de sinistralité du CTN A par code risque. Industrie de la métallurgie. Etude 2013-253-CTN A novembre 2013

Risque AT 2012 : statistiques de sinistralité du CTN A par code risque. Industrie de la métallurgie. Etude 2013-253-CTN A novembre 2013 DIRECTION DES RISQUES PROFESSIONNELS Risque AT 212 : statistiques de sinistralité du CTN A par code risque Industrie de la métallurgie [En cours de rédaction] Version pour validation technique : [Document

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail