Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure."

Transcription

1 Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Material chemistry. INSA de Lyon, French. <tel > HAL Id: tel Submitted on 28 Apr 2010 HAL is a multi-disciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

2 !! $%&'$( ))$*! +,- ). %/) $ 0* '122 *3 145!! '16)!! 1764)3)*83) :,3);/, 13:, <))/ 31=4*

3 & % (.(%/ ( -! $%% ' )*+,+% -$%!!! ( 01'( 0 &&&2!'.3& &2!46$&&-!'&.77!..!-8&2!&&&2!'.3& :! ; (<( (<; $ =;(< ( ( :(, : 0!;(< % >( 0(? (( ;; (/ ((( ( %((; (//( 0 0 (( :,<!< ((?(; (( (((<? ( 2(/(?(! <( ; (;; (! (< 0 <; (< :(((/? 0(; (<(? 0(?!,<?(6( ( : % ( ( (; (, ( (/( (

4

5

6 REMERCIEMENTS! $! $ %&!!' ()*+, *!-. / 0..(1/+)/2,./ ()* % )2566(,. $!!, $ 0* !/8)+9:,.)/*,$ 7$ ;*++:+59(0-3 $ $, 0 4<!.+*!+/ *!-./0( $- 3 0!(522 $! !/5))2,./0( = - $ 7 0( 0 4,7,> %)(*2&<9 '$ %3 $ /5?)*:5/1 1 /0 )(*2 04 0

7 2?5+* ;*++:+59(-, $0 9 %$ B C,30: 5+)5) 3 ()*+, * :9./1 & F' 1 F'H*)8:/ & % ')(*20. 7,7% 04 3%$ & %F'I +()*+,B C1,, F,?,+,1&,$,3*J', + 0 +% B <C, $FI & ', 4$, $ /,$!-, 7,,1, <., /,:,+,5, I*,.0 +)(*2,.,), ;, $% 0 >

8 !!!! $! $ $ $ % $!

9 &' % ($ % &'( ) ($ * * ($ ' + & $ $ $* ) $ + $, +!

10 INTRODUCTION! $ % $ % % %& %$!'( ) *+ * ( % %%,!- %. // & 4 5, & %, %& & 6

11 7 ) *

12 CHAPITRE 1 : ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE 1-1 Historique 1-2 Le système CaSO 4 H 2 O Cristallographie du cristal de gypse Formation du plâtre pris Liaison intercristalline dans le plâtre pris 1-3 Comportement mécanique du plâtre pris sec Caractérisation initiale Comportement à la rupture du plâtre pris Compléments bibliographiques Conclusion 1-4 Comportement mécanique du plâtre pris en présence d eau Loi de comportement Fluage Analyse de l effet de l eau Influence d une phase liquide sur les propriétés de solides 1-5 Conclusion!! $ % & $!! &

13 ' 1-1 Historique! )*** +,-! $ $. '! /01 223!! 4!, + -!! * * *:-!! 5**8 ; 5 * ( < 1-2 Le système CaSO 4 H 2 O $ $ *! 9: => ( 5? 5 > *! 2*: $ 3(C 05D (

14 E *93 E 95 E *29 β E B82 F F 5G =>( 57 + F$ - F! 4 +**- + -!$ 5G D => ( 57 $ F F$ F$! + - +? - 'H +' H -! I 9

15 ' $ = 29C 0 +**- +5*- +*- +7- I J I $ + 5- * % &' () * $ +**- F $ +5*- 4 $ +7*-, )C $ + -!! +** *- 5)5 +7- (35 +, - *./$ +**- $ > $ +**- $ *2 A 32C & BBC +**- *5! *9 L' +**- & +**- +*- F + *! ( L'- 2

16 !0 $ $ $ + -! $ ' $! < $ $ 1 2! *!3 $ $ 7 $ + JD'-! $ B2: +JD' E *B2-! JD' +$! *B-! M I $ => ( D5? 5 > = $ 5G D=> ( ))C 0 $ 3

17 '! 98 (*8 = $ $! * L' + N O- $ $ $ β,! * L' +N O- $ $ α P $! $ $ α +JD' *- $ β! JD'! *2 $ $ α β Q α R β! 9*8 $ $ $ 000 => (? 5 > **2 * $ 0 $, $ 00 0 $ F$ $ $ $ * 9*8 + (- B

18 45- *! $ +! F $- $ J $ 4! $! **8 $ $ β F! $ ( - β = & + 56( -& β! ' F$ $ BC $ + $ F! 5*8 F B 7 - $! + $ F! 5*8 F )C $ I! $ I! )

19 ' = T $ => (? 5 > 5 $ 3)C B2C! F$ +JD' E 5*-! + $ -! F 5! $ +! $ $ V F F$ $ $! $ 4! $ W $ $ $ $! +- X I $! $ F$! $ * **8 + (- J, $! 98! 98 5*8 3*8 I $ * µ! 98! 99 * 9 µ! )9C!! F4 $ $ $ 5*

20 $ $ $ $ < ' 7 $ $ $ I 0 R $ $ $! 9 $ 82 - ') % $ & '' ( J! F! ; 2 5

21 ' +, W * ' S * * 2* 9)!0('2 /$ ; $! $ F! $ 1 6 $ F! I ; $ ; $ F F )*! $ +LJH- I $ $ * 5 5 µ K $ 7, 7! I!

22 - 5* Y $ 7-5** Y :% %,;*2 0 0-<,=>( <7- **- )?! ' ' JD' E *B 99: $ $ Y * 5 X 7 4 I 4 $! I 5

23 ' 0 *- -' & $ 3)C! 0! $ 4 J +! ** Z- +! µz- $! +,[L- )BC! I! $ $! [ +**- +5*- +7*- + $ 1 6- W $ $ 1 6 < 1 6 $ I + 5-5(

24 µ. *( 55 ( 9B 2( 5 +! - **- * 7 (! 2 2A.B/$ +**- < +5*- < +7*- +**- $ +5*- => ( 57 +7*- => ( 57 5G J + B-,) * * ' '( *7'!-(8C/$ 59

25 ' 9 9*:?S! +**-! +5*- ' ( + $- M $ +5*- < +**- < +7* *-!!!! +5*-! +**- =X $ =X,[L ;,[L [ $,[L + -! & + - $ [ '/' & $ ; 7 (' (0 -' $!,[L 52

26 $'( 3(C W $ + $ - + R $ 35C $ $ $ - +9,\! **,\! ))C &1> +&4771]$7 > X- $ $ T $,[L N O +**-,[L )BC 1 & )BC $ $ ' R!!!,[L H! J 4! & $ )5C $, =X 3*C F$ $ F ' $ 3*C F F$$ 53

27 ' F$$ I F + )- +JD' E 5*- )5C L+>?- 5 => ( 5? 5 > /,)-!! *!!:$0 7!-! J! & !!! 4 5B

28 1-3 Comportement mécanique du plâtre pris sec 1-!! (98 5*:?S 4 4! 0 7( ( F^!,! J! $ F! F$ 7$ ; *$1 ^ 4 $, =, + - *, =, + - * J * ^!, ' =X 22C = +! *: ()! 3*:-! $ B2C $, =, )5C $ 59 39: *, = B( +- 5)

29 ',)!'D0 * -(! &/$ M $ C ;! JD' E +4 $ $ $ $ B2C φ & & * X F = F * _ E_φ +(- ; *

30 !2 G! -5 0 )- ο)-!$, I I ;!! 4, J * + ^ - $ + I- F 7 S0JL +S 0 J L - )3! )B* B5C I! $ LJH

31 ' 1!!<0! 3 4'!! JD' E *B5 + - I! 5 $' '*! ' *! (59 ) (9 * B9 *(( * *B +1 <%! - * <,=>(&/$! * 9: ' (9C I 6 ' σ σ = 1 σ +9- '! σ, 6 1 σ! σ σ * 5

32 !! ' * * ** 5! JD' E *B5! )! 6 I 5 &H&-0 (0-<,=>(( -) 7(878! 1 &/$! 6! + - )(C ( J 6! $ β +JD' E *B- α +JD' E *(-! * ) LJH!! (** )2C I

33 ' ; )C LJH I 7!, ;! & 0 ] ^ σ S! J K = σb πd I I + (- ' $ 7 *! + *( *5 +9*! ** Y- *3 *9 *( * ± *: +4% --*'- '*71 ( 0 0-<,=>(&/$ < ; )(C $ *5 L' D5! JD' E *B *5 L' D5 *3 L' D5 L' D5 ± 2: ± 9: ± 3: (

34 !' &!! I 7 I B9C. 0* 0 **C. 0* )*C & BC 7. 0 Z!! F!!)J K 0! 2!(!-7+E$ 9

35 ' J! I 0!! MX )(C J W 0 ^ 3 L K 5 JK = +3-, & 5*C W 0 W 0 E 5γ = γ = I + - ; γ 5! A 75! JD' E *B $ +*2 A7 5 +**- 75- $ J! $ J + (- 4!* )- M-'-) 5,N;0 &/4$ 2 W J 2

36 ! 2 5! A 75! $ +**- 7 **C J!! ' MX! $ !! < ; F!!)J K!- 0 5$ ! *: $ $ L I =! **9 L' D5! JD' E *B J 3 3

37 ' ^ 9 W'! JD' E *B $ *59 A 75!! $ +**- > $! 2* A ! I I,,[L! γ J $ 0 I & 11!-! & ' R 8 4''! S. S 38 4''. 0 W 0 0!!! K! B

38 ; $. S 2 J B - '!*71 (=I>(85/$! K. S! & '! )C ! < + -! $! 4!! $ *: 9! 5*: - )

39 ' $! :5-! * - <* 5/$ < ` < 4! < &! L B3C!... J M *!.. +- W σ+- J = + 7- σ+ 7-7 * = J J +B- +)- (*

40 M µ!. + = J = * µ +*- B L ] - - B*!%:$ * - * ( *! * a, < < + 3- M µ W σ+- σ+- E σ < $ 2*C $ σ+ - = σ a+ a - B3C + )- +- σ +E*! & - a! < (

41 ' '! σ a a /B- )')* ( ** ( O!7!P- $ $ & 0] U 25C B = *, + 7- D π 5 +5-! J $ &. S + - BBC J B = J* + ( σ +- 5π J L ] I σa σ+- BBC D 5 π7 J σ + 7- = < a +(- 5 =! < 0]7H σa )5 C (5

42 ! + 5*- <,**!! - & 9 σa < a a * 9 σ *! : :; ))C 5** **B *( = *3 Y- > +φ $ Y- +φ $ 2 Y- +φ $ 59 )3C )*! 5 )5C *) 99 B B B3C B 9! * ( 5 * +φ ( )5C * 5 +8F- 7-! **-!-7! BBC (

43 ' & R! 14! U ' **C ' R R 1-4 Comportement mécanique du plâtre pris en présence d )5C 7 5 ((

44 σ S *9σ S & ε S 9ε S, *7 -) ( ) )!!! ('2 - & U! 7!!! 9* :!! 7 ( )(C & $ U *! ( 5 * **JG** 9*J7*( *J7* 9J7* <,=>( -('2 --/4$ (9

45 ' ; $, ' 4 ( )BC 2 σ9*! 5 B ( * * 9 * 9 5* '?, 1,)<! '0 0- <,=>(*! ' -('2 I 4$? 5: 7!! 2*:! )BC + 5(- (2

46 <,=>( **-! 2 ( -) 77!! 1 ;/$ 0 I!!! I 7 +)3 :- 7 '! JD' E )BC! K!' 0 0-<,=>(;/$ (3

47 B9C, $ * )3:?S M $ $! 9* P J U + 5(- I *B: +! )3:?S- ^ J H J 5: )3:?S ^ 3:! JD' E *2 JD' E *B &! 9*:! 0$ U $ $ N O I 33C! + $- J! 4 4 7! ; ; 52 (B

48 ' -!&* 3*C, α σ + - ( ( α σ )) ε = $ X 25C $ +**- ' 3(C! *! 9 :! *5! : 59 ()

49 ' H! =! )9:?S 59*5(92 5B X' :!!*<**-!- ) 0 0-<,=>((-) 87478(!! 1 (&-E;/$! )3:?S 9!! )9 : $$! J U $ ! - ; (*C $ ' $! 9*

50 U? + 5B- $! ( - )- '.L4$ & 2) 7 L $ (9 :! 7 $ J + 5)- < ; 7 5* :!! + 75-!!! +*9 : -! 9

51 ' /! -<**- L4$ & $! ) )3C (9: & + $ 4 ZV- $ + - ' 2: 59 L' $ $! $ & Z + $ 33 7 Z 7 -! $ Z 4! 5! 7 Z 7! J $ I $! $ 95

52 R I $ 4 41 '**' % 2 ; $ F F 3(C 0! F 4 F$ LJH! F! F & 3 4 F$! 0 K $ )5C 4 + 7(5- ; )BC U $ 9

53 ' % 3$ ))C $ 5 B* :?S! + 59-! $!! $ 7! & 4! 5: + 5** Y 7! JD' E 33C B3C $ H J! % ( B*C $ F F F 0 I! + *- 9(

54 1,**γ 7-*!*0 (:%1J0$ F$ F 0 $ 1 6 )BC 1 6 )5C. + - σ9*! 2 9 ( 5 * * 5* (* 2* B* **, *9 * =8 ' 1<'-) 0 -!-''-('2 & 99

55 ' $!! ' $ F S ( '8?? ' 35C F 6 5 +! - F H DD = H + H H H F & F H H H γ = + γ J 5 γ5dd = + γ + γ5 γ5- +B- 5 = F ' F 5 γ η = γ +)- 5 F η ' B9C W L 5γ = 5γ φ+ )- +5*- 5 5 W γ φ +)-, BC! F F 92

56 0 39: ; 2. 9 η γ γ =! 3 3 )5C *9 < 35C * & L *59 5*:?S & +,!* **-! F MX & $! % %>'' 4$ & 75 $ 1 6 $ )BC + 7 -! 33C I! 4 93

57 ' $ 1 & 6 ' **C ! F!!)J K 0-5$ ; $! < 5* L! L 5γ = 5γ φ+ ) ` - γ ; +5* :! *! * : - 0 9B

58 ! 44K*' & -- H $! J 7 + 7(5- &! $ Z. R 5*! 59 Y. BC F. G 7 F F. F 5B* 7 $ R H$X ' F < + - F F F )C QR S J(;E/$ 9)

59 ', F!! & $ 4! H 98 +**- )BC 2*8 $ $ < $ + 7(5-! F F &! 5**,[L +**- $ P Conclusion R $ ! 4! &! U $ 2*

60 7 ; 7 2

61 ' 25

62 CHAPITRE 2 : MATERIAUX ET TECHNIQUES EXPERIMENTALES 2-1 Matériaux Elaboration Nuance de référence Etude paramétrique 2-2 Techniques expérimentales Préparation des éprouvettes Modules élastiques Contrainte à la rupture et propagation de fissures Frottement intérieur! $ % & ' ( ) ' *( ' +( ) )%

63 % % 2-1 Matériaux, % - )),. / '011 )( & ), ) %) 2 3 / 1 & ) 1 1 5% $ ) 1 & ). ) ) 40 ' ( & $ & ) $ *1 8 / $ 9 $ ) / $ & *+: % 8 ' ( ) )/ / / %. / ) / / β ) ) ; / *

64 & <= )/ > ) ' % 4( - & )) & ' / (! $ $ & ' )(, ) ) %/?) ' ( )/ $ )) ) ) 34 % ) / + % % µ, A % B % % > % & & ) ') ( ) ). % % / 2 & ' %( & +1 C ' %( $ 6 )) & )/ '11 D) 3 ( E / / β 6 1+ & 44 / / α $ )/ ' 434( 6 1 & 1 += & F1= ) %. ) % % / / ) & 6 7 1* & / α & ' & ) & ) ( % ') ( ) ) G ) ) +

65 % % 1 C!$%&'( 11 C )$%&'( 11 C **+$%&',

66 & ' ( 2 8 )/ / ' C( & 11+= & / % ') *( / 41 % 4+ % 1F+ µ H$ % G & ) )/ / ) ) )) & & % ) ' & )/ ) 4*( / +* % <+ % ++ µ % ') +( )$ & ) I & ) $ % )/, 1+ = & / % ') & ) 4+( H 4! $ -.β/0$%&'( * ; α : ; α β : *0 -, 6 74 ; β : -, J/ / ; β = )/ ++ E) / % 4+ % 1F+ C F1: ; β F1: E) +* % <+ % ++ C E ; β K 1+ = % 1 % 1 % 41 C 5 -* 6.7 F

67 % +1 C % 11 C, *! + 8 '' C 7 * 7 11 C 1! * * + :'/0 * * + +1 C ;! 8 ' 1 9 0

68 2-2 Techniques expérimentales %8 & 401 % 1 % 1 ) 401 % *1 % & 411 C ) ) F % :83 6L 1+ 1F+ % M) / 2 / ) ' >( ) ) M) ν 2 ρ'4 + ν('4 ν( = 0 6 '4( 4 ν ν = '( ' 0 0 ( 2 ρ H ) 5 6 <

69 % % & 3 % * $ 2 ' + N N (' N( = '( 0 < 2 O L - 41 DP $ ) QH ; ) ± 4 & *1 *1 $ G ) % '( ) ) 41 P 401 % 1 % 1 ) 0+! & % *. ).. 2 ' N( σ = '*( <. 2 σ ε = '+( ) % 3 - & R F1

70 4+ & + C 34 R ) ) S T 2 2 ) ) M % > = = '( < M % ;L/?;L 2 4<< 4 4+ < + F < < ' ( < < = = 'F( < <, ) 3 R & ) $ ) G ) ) ) H?H 2 ( < ) ( 0 0 ) = + '0( ) / / ) U ) /, ) ') 0( 2 >3!V W S8 / 04 ' 11 DX>(!V W S8 / F!V W S8 / 0 ) *1! 11 DX>6 X> F4

71 % % '41Q 7 *1< ( ) & )% / E & /$ / )% ') -;HTE; -3HTE( & ' $ (. 8 ) ) > % 401 % *1 % 1 3 ' +(. ) R QH C ( ) ) ') <( - ' ( - / % % 411 % +. $ % - %$ & % & 411 µ 34 F

72 %$? 2 % > = = '<( <. % M?;L 2 * ** 4 4*F + + < < ' ( < < < < = = '41( 6 4 <,, ) ) ) ; N / 2 $ & % ) % N) ) ϕ ' ) ) ) ϕ(, / N) N & ) F

73 % % )' * $+ ) ) J N-P;E /? % % % ' ( & ) ' ) 41( ; ) % % % % / ) N N X> ) & N & N 2 2 Γ ) N = Γ '44( ) 2 ) % % & ) ) % N $ N N 5 & ) θ N ') 44( 2 > Y = Y θ Y '44( 2 JY % N N 2 2 ) ) β 6 = β 6 '4( θ JY % G J 1 ϕ Y ( = ϕ F*

74 ! ; ) '% %A(B F+

75 % % ) - ) ) N $ )$ ) *1 ) O ) N ) ) ) + 8+ ) ) N ) $ & ) $ & N ' ) N ) ( % & N N% $ N % N) N ' ) 4( ) 4 2 ) ) '( %$ ) $ ) ). $ += XT G $ ) ) > '(, ) ) ) ') 4*(, ) ) 2 8 ) ) % $ G ) ) F

76 ( $+ ϕ * 11 1 '+ = XT( ( $+ ϕ ) 4 ) ) ) * C D 8! D E8 -,,.7!8 FF

77 % % )' *. $ % & % & D> ) J & $ O>>?O N ) 4+ *1 % + % 4 & 4 - & & N % % )$ % Z E N & N), ) ) / ' X> )>( 8N& N ' (. & 4 = 1<* 5 ρ 46 6 '4( 2 M) ρ H ) ) & '+1 X>( ) N ) N ). E ) & 3 ϕ ) & 3 ϕ = '4*( N) $ ) ) N $ R $ ) N F0

78 $ N /) N $ ( ( % % * FD8 F D F<

79 % % 01

80 CHAPITRE 3 : RELATION MICROSTRUCTURE - PROPRIETES MECANIQUES DU PLATRE PRIS SEC 3-1 Comportement mécanique macroscopique Nuance de référence Influence de la porosité Influence de la cristallisation à porosité fixée 3-2 Modélisation de la microstructure et des propriétés élastiques Approche analytique Approche numérique 3-3 Conclusion!! $ % & ' ( % ' % % % $ ) $!!! * $! % % +

81 , Comportement mécanique macroscopique ' )! - % * ). +/ 0 1,! *// // // // / / +/ // +/ // +/!! $ %2! ( % 3 45 / 0 $ ( 65 / 0! $ %2! 7 +/ '! % % (! $% %2! (!! 895 /*

82 / + / + < α < β ( / / / /* /: /! $%& % ' ($ $& ' %2!! '! 895 ; /* ( α / 0 %! 895 ; / ( β ++ 0! '! )! 895 ; /: *+ 0 ( α β $ 7! / σ : * / / / /* /: / )σ * ' $% ) 7 $

83 , - ) $ =!( )(! 3/. %2! / 0! * $! =!( )( > /? > /?! 3/. > ++? + * σ / /! +, ) ''$)-./ $0 0 A ) / 0!! ( B( C+D! ) ) % %( 6 B6 3*D $ %7 $! = % % $ 8 σ, ) σ E 3 /+ 0 %! 102+, 3$%4 ) 5+%)-./ +& % *

84 '!! > % %!! %= %7 ' B4) C+D! + ' ) $% &' & &' (&& ($ &$! +)!! ) G 64 7 % :0;6<04 % + + $= + $% % >!(!! ) $ % C0 / $ % 0! F! ) % +

85 , Modélisation de la microstructure et des propriétés élastiques $! B< :D H % =!>$ &% )*+,-,-(& &( $ % %2! ) ) = G $ 8 / )!( $!( 1I B1 :/D $!( & =J K 3: * : / G3 / 0 * :3 * / / : * 3: / 3* / / / / C / G: G3 3* / :* / / / / G: / /?1 5A &3:.4 8B C 9D? < $%! % % ( ) BL /DBH CD $ ) E = % L ) M!, %1 - <J ) N 4!( BL /D $ %2! 8 5 ν N 4 % > :

86 E = ν : = + ν $ ) ) % (!(. / ν, * ++ /: 1-<J * ** /+ 1-<J * +: * /* M! ** 3 *+C / 2& F*D!G 6! 10! %+ 0& $0 9H < $ ( M!G,G1 ( ) M!, ) %1-<J ( % (!( A %2!! % 7 $% ) % ) & % %! '!! /0 3/0 $ %!! */0 ',J % B, C/D 2 2 / = + κ 2 > κ 6 ) 5 %2! > $ 5 > E = ν * / 3

87 , - * ν/ + 3ν/ ν = * + ν / / ν / ( M!G,G1!( ) ) % %2!! 3 +/ */ / / (,J / / / / /* /: / G +, ' $*A$ 9*; < $ ) (! $ : & ) > / = : + $ )! G F ( )!( 5,J )! % % %!( % O %7 ' % 8 % 7

88 )*+,-,+0 & &! $!(! $% % > > > = 3 > E M ) A ( $% ) >! K % % ( B' 3/D (! B< D ) $ ) = B= *D ) B6 3:D $ % %! I0!8 $ ) > θ EM = θ ) * > )!! θ > πθ ( + ) + )( ) + + )) + ( ) + + )!9 ( ) θ = ) 8 C C

89 , - %)=! + & 7!! B' 3/D $ + µ! $% A % /?! 5& / ) ; % + 9J G < 12& & 3 G E M ) $!(! ( α β (! %! $% E M! / + + +? 5 ) % % ) // (4 *) // // / 895 ; /* 895 ; / / / /* /: / & 0 I0 8 $%! ) %2!! '! 895! /* / %2! $ ) % C/

90 12& % & G % A 3 $! 895 ; / $ ) (!(! //+0!( )( µ µ µ µ + µ *) µ *- / + /3+ / /* + / //+ /+ 3/. +* C+ ++ // ////+ // '$)-./ 2I0 % F %K % AE M! * 8 % ( % ) (? %! = % A ) $ % %) 68P %! Q %! 7 ) $%( % ' 6 B6 CCD F =!( )(! ) 7 )!! + 5 %! ) =!( )( $! F K %7 )) % 7 '! C

91 , -!!>$ % )*+,+,- ' % ( G $ : E F < H!( EF<H 8G' ' ) B6 /D $! ) % $!! $ $! ) 68P $! )!(! ) %!! 5! K!! $% ) >99J)!9!)& B4) CD $!(! % $!(! : %( & K $% ( % ) $% S LJ BS :D > φ φ $ ) > N ; ** 45 4 ; 3 45 %2! 5 > 8 ; *+3 45 ν ; / $ ) M! ) 8 C

92 $ F K < 5 ( R A %( ε && ; / % $ BH CDB8 CD > > J! ) N 4 ) : A = E + = : A > J ; +/ 45 8 ; + 45! ; 3 45 ν ; /*C $ σ && ; / % % > A CE: = E + *: = : * 7 $ > J ; * 45 8 ; *+3 45! ; 3 45 ν ; / O %!(! %! $% )*+,+,+&& A % ) ) % )! %! $ (!! $!! ) C

93 , - ( ) > + 66? ) %! > Q %! Q! 7 $ % & ε = ε $ σ = %! σ =J σ / ε; σ(( σ( ; / / / / / + $! % ; ( //0 ) ) $!( 8 ; + 45 ν ; /*C -- / /: /* / / / / */ :/ / // &! C*

94 ) % $ )! $% % 7 7 $%!! : / 45!( +0 $% %!( ) % %! 0&(+0 )0' && 8&, %! %)!! θ >0 0 $ %! θ! % & 5 )! 7 $% ( ) *! θ / /. 5&θ / *+ C/! + / & -- 3 : 0 K!!! >! θ C/ /. % /!! 7 ) $ )! θ ; /. θ ; C/. ) $ 68P %!!! )*+,+,)&&& & & C+

95 , - $!( G F K!( $! // //! % )!( $% % %) % $ & &! +0 % & $! *! //// // )! * $ 0 ) +0 $! $ )! 7!( >0 0! $ % & 8 ) ) ) % (! + C:

96 */ /3 + /: -- / + / + / + & /+ /* / / / & / / / / /* /: / & 62I00 0 I $!! ) ) $% ) > */0 :/0 G %! 67 % ) %) % %! (! 8 & ) =J K F % %! ( ( AG! * ( ) % > $ > N ; + 45 ; *: 45 ; *: 45 ** ; ; ; *+ 45 ν ; / $ % %!! ) % > C3

97 , - (! % ) ) 7 ) ) $ 2& %! )= $! // // ) $ % /!!) %!! %! // // ) 8! (! *// *// ) * :! 7 $! : % (!! // // *// *// /// /// $% ) %! /// /// *// *// // // */ -- / / / 0 :0 *+0 / / /// /// /// ///* ///+ -9&$? I0) $ & ) >! A! %!!! ( = ) % B,) //D $! 7 % : C

98 . =./ + 2 : > 5 / ( 5 8T %! 66 6! 5 ) ) % ( %! $% 7 ) $% % 8 ( )! * & $ ) +! %2! & )! *!& : 0 :! /// : ± +// * ± /// :* / ± :// +*3 /+ ± 1068 )+ $L 2I0$L $% ) % = ) B5 C:D B,) //D '! % % ( $% > +0 ) /0 ) )!( ) % > CC

99 , -! ( - ) % ) 5 &&!&(; & $ 1 - < < ( = BP CCD %) ) ) C % % ) )!! )! &! 3 ) 03; !4 $! * %!!! )! 5 )! 7 & $ ) ) ) 1 - < <! ) 2I0 0 $% 400 //

100 $ % %! C / & /: /* / ) 1M 1<< 1M ) U 1<< U / / / /* /: / & ; I!8 DF 0 % $L N0 $ %! 1 < < ( ) ) ) $ ) $% %2! 5! / 5 ( ( ) ) & ) /

101 , - :/ +/ */ / / / ) 1M 1<< 1M ) U 1<< U / / / /* /: / & & /+ /* / / / ) 1M 1<< 1M ) U 1<< U ) / / / /* /: / &! +, I!8DF 0 % $L N $% %2! K! 1<<! ) ) $ ) ) %!! %2! & $! C = Q! % 1<< ) %! > 7 ) /

102 !! %! $! 8! / % ) )! + $ 5 / %2!! ( $! $% ( $% )! ) 1<< ) & )*+,+,< % & 3 5 ( '! 68P %!! $%! ) ) $ 7! > +/ // ' & F )! %! % %!! $%!! > ) G! // % * > %K! A! ))! 5!!! 895 / + ( α β $!! //! /

103 , - )!42$2C+ ' 6 04 %+ %$L // µ )!!42$2C+ '! 04 %+ %$L / -- + / + )7 / / / /* ')! /*

104 5! // /C µ! +/ 3 µ B6 CCD 5! )! ( µ! +/ % & %! 5! % ) %! )!! $!! // %! 7 % ) µ % % $! * % % -- */ / / / ) 1M 1<< 1M ) U 1<< U / / / /* /: I!8 $ 1 < < ) & $! 3 ) 68P F )!( % ) ( G ()! * >! 7 $! 1<< 1M K! > %! %! + /+

105 , 4 '3? 6!4 %3?K4 $ ) )*+,+,= &2&+0 F ) %= $% ( % 7! $! :! % ) = C11 (GPa) ,1 0,2 0,3 0,4 0,5 Fraction de pores!? 3&04 %3& G&0 /:

106 $ % % >! )! + ) $%! ) & >&?! 3 & ) %) % + 9 / /: /* / / ) 1M 1<< 1M / / /* /: / >&9?!G +, L O ) & %! ) ' % +0 > %2! ) ) +0 % 8 BP CD +/0 σ, $ ) )! $ ) K /3

107 , - && & 6 )0 $% ) $ % % ) ( F K 7 8 <! 1 < < ) % 5 ) % ) & ) ( & ) ) $! // // //! ) $% ) $%! ) )!!2I0 0 8 $!( $% %2! 5!! C /

108 +/ */ / / / / / / /* /: / & /* / / / / / / /* /: /!; +,. I0 0 $ %2! K ) % /3 /+ $ 5 / - /+ 5 >!( / ) / /! ν / - /+ = % B,) //D $ 1 < < ) ) ) )! / ) 2I0 0 /C

109 , - $ %2! 5! ( // // //! +/ */ / / / / (& ) (& 1<< U ) / / /* /: / & /+ /* / / / / (& ) (& 1<< U ) / / /* /: / +,. I +8&L + N %! / % %2! K $ 5 1<< $! /

110 I!83)$4I8 3)42I $ 5 %!! $ % 1<<!! / 8 ) K 1<< $ ( ) 7 %!! ) $

111 , - ) ( F %!! B8 CD $!(! 9 / /: /* / / / / /* /: / +, I8 I& 8!8 3 4 $ ( 5 ) > 8 $! ) %7 2&! 8 %!)!! %! > // // $% %2! % (! / $ ( //! 7 $ 8! //! *

112 + / + / + / + / //V//V// / / /* /: / &I &I $ 7 (&?? % $ %2!! + + / + / + / + / //V//V// * / / /* /: / & )I0 0DF 3!4 $! + ( ) ) G & > %! ) ) )W < %

113 , - ) A % % K % F % = = G )*+,+,A&+0B)0 $!! %=!( )(! * + K &! * ' % ) 8! $ >! 68P!!!!W! : $! ) ) F ) 5 G $ )) 7 % %7 '! ) B4) CCD!!!! )! //! /* +0 ) 895 ; / $! : ) 5 %! )!!! 3 *

114 ' +=: &! 3 & & 3? 4 ) -. / C I! 6 K 3 & & 3 % //? ) ' +=: & I! */? /? ' ' $ % 3/? ) G I 8 0 2C I 0 6 K +

115 , - $ %2!!! 3 : + * /! +) //! 2+, )I80 I 6K A! ) %2!! % )! )! * ) : &&3 9C'D '+=:&! *+ + ± K ±! K 3 : ± K ±6K 3% * * ± K ±6K 10?2+, '$)-./ $ % % $ (!! 3 %! % )!! : %!! :

116 F % 67!)! %2! ) : $% 7! G+ F 8 )!! : =!( )( ( ) < $! 3/.! K! (! : ) 6 B6 CCD '!! K $% %! = B( C+D B6 CCD F K %! //?! %!! //? 3-3 Conclusion $! 7 % $ (!( ) ) ' ( ) ' % ( 7 % & 3

117 , - ' %)!!! ) $% )!! % ) $ $% ) $! $ ) % ( % % % $!) % ) ( $ (!! )! ) %) % ) % % 7

118 CHAPITRE 4 : PROPAGATION DE FISSURES DANS LE PLATRE PRIS SEC 4-1 Résistance à la propagation de fissures Courbes de chargement et émission acoustique Courbes K R, influence de a/w Effet de la densité des plâtres Effet de la cristallisation Essai de propagation de fissures en traction compacte 4-2 Mécanismes de propagation de fissures Fissuration secondaire Pontage par des cristaux de gypse Interaction entre les deux mécanismes 4-3 Modèle de propagation de fissures dans le plâtre pris Principe Quantification du pontage, effet de la microstructure 4-4 Conclusion!!! $!!!!!! $ % & '!

119 (! )+, -*. /0 1 2 ' -, 2$' Résistance à la propagation de fissures Courbes de chargement et émission acoustique!! 1 4 ' 3 '! $ ' 5!! ' & ' :; < * '! '! $! '!! ( ' '!!! '! $ % ' ' ' 1 )=3! **?* >* * )* * * +* -* =* * >** -** ** +** )** ** *! µ! $%!!! ' $! '! '! $ 7! 4!! '! 2 1 ))+3 )*

120 !!! '! '! '! $!!! 4 ' 1 )3 **?* >* * )* * :; *+ :; *-+ :; *>+ :; *=+ * )* * >*?* ** &' ( ') *+,!! ' 1! '3 ' '!!$ 1 + 3!! 1 + 3! '!!!! '! ' B! $ $!! '! ' )

121 (! >* * )*! 3 3 * * )* * >*! -,)./012) - 32+,- ) - $%4!! 1=*,3!! $!!! 1 )-3!!!!!! $ ' $ 1! 3 =* >* -* * +* )* * * * )* * >*?* )5'6%7$% 4! '!! 4 C! + ))

122 $!! C '! '! $ ' 4 B $ D 1-3 ) + 7! $! 8) !!!! $$! '! $! ' 9&!!!!! $ '!!! 9! 4! '! $ 7! ' 9!! '!!!!!! '!! D ) + > )+

123 ( **** *** ** * 6 6 ) 6 + * * )* +* * -* >* =* % :3 ) + ) D ) D + $$! 1>* 93 $'!! 1+-!& *- D )3 '! 5 ' '! '! $! % % 8! 0 = ; $ 1!! 4!3!! '!! EF?G!! % D + '!! 4! $! D Courbe K R, influence de a/w '! '!! 1 ++3! $! 4!! ' H 0 '! ' :; < *-+ = )

124 *) &'() * **- *- * )- * *? ) > 6< = $% F ' *+ I(! :) H 0 C! 2$' *= I(! :) +!! H 0!! *. H 0 '? *) &'() * *) *> *) **? *) * *> *? *+ >< = '! H 0 ' '!A H * 1 *+ I(! :) 3!!! H!! :;! H * H! < = <! < * :;

125 ( *+ &, () * & - () * &() * *+ * *- **+- *-+ *+ *= ** *>+ *)- *?- **> *=+ *+ *) **=? /,< = ) ' ' 1 ) Effet de la densité!! 7:( < *!& α 1 $ 3!! $ 1 3 >* * )* **?* >* * )* * * * )* +* * -* )4!! 7:( < * 7:( < *? 1 )) )+3! %! $! $! )>

126 7:( < *> 7:( <!& β! $!! ' H 0 * *> &'() * * *) +*.?. --. >+. * * ) >? %< = 5$% )4!! H 0 ) 1!& ' *.3 *) ) &, () * & - () * &() * / * +* *+- *- *- *>? *)) *)? **> *? -- * *- ** >+ **? ** **? &A,'5 $%)4! '! % +*. H H! --. $! 'J 1 + )3 '!$! $ $ $ )=

127 ( Effet de la cristallisation à porosité fixée (!!!! 1 3 =*,! 1 )-3!! $ & &! C! 1 )3 $ H * H H!! + 0 **)-. & & $ ( '! &, () * & - () * &() * *) *= **- 0 * *- ** =*, K! **- *= **>-? /5+ '5/A$%>$%4! 3%B $!! 'J 1 +3 L '!!! ' '!!$!! *)-. ' $ 1 )>3!!!!$ &, & - () * &() * () * 0 * *- ** *)-. ' $ ** **-- **-? /)++'5 $%)4! *)-. ' $ ' + $! 'J 1 +3 )?

128 4-1.5 Essais de propagation de fissures en traction compacte + ' ' 1 )=3 $!!!! ' 1 )3! ** ** )-!! + **- *- * * * * *) *+ * *- *> /? $%)%%4!! + $! ' '! H 0 - *+ &, () * & - () * &() * *+= *) * **) *- *) *- **+ *= *- *= **--? /,< = ) )

129 ( $' 5!! I!! H! ' :;! 4-2 Mécanismes de propagation de fissures Fissuration secondaire 1 7 +!! ' $ C! ) &. 5 '!! % D ) 13 ' ' C '!A '!! +*

130 4 ' M N ) 13 7! ) 13 '! $ '!A! ) 13 ' $ ) 13! !! = 2 C - & ) 2$' ' $ E6 **G!! $!!!! ' 1 ' 1 )3! $ '! % $!! 1 +3 ' $!! &!! $ '!A D +

131 (! $ $' '!! )** O! =5+) +9 2 &&- $ E6 **G 1 +)+3!! '!!! 1 ' +*.!$ Pontage par cristaux de gypse! ' 3! ' & 8!!! '!! '! 1 (%!! I79 -! & +)

132 - O! DD/1) E ' I79 & %!$!! 5! D '! D!!!!!!! H 0 D 2!!!! ED )G 2$'!!! 7 '! 2$' ' ' '! &!!!! '!!! >!?!! +!! H 0 ' $! ++

133 ( -!!?!! &'() * *- * **- * * - * :=)F' < =,$% D 2 '! '! H 0! ' ' '$!!! ' $! $!! 7! D H 0!! '!! 2! 1 ) Interaction entre les deux mécanismes '!! ' ' H 0 1?3 '! F '! H 0 $! $ $ $ :; +

134 3 *) &'() * *) *> *) **? *) * *> *? *+ 3 6< = 52-) ') '!!! H 0! D $! $ 1 H 0 3! ' ' ' H ' '! +-

135 ( $!!!! '! '! 0I 1 J BL I3! '! ' ' σ * ) P( '!!? ' 3 σ % %! σ % %! 3 σ, α >α >α 3 α α ) α +! 2 ) * + >= )./01 α$ - -,) +>

136 !! $ '! '!A ' 2 $ 4 1:; 3 $!! 1 :; )3 > '! H 0 Q! ' :;? *+ *+ *-+ *>+ *=+ 5 *> - > )+? :/) < = I ), > '! Q :; '!! 1 3 $ '! (!! 1:; 3 ' D!! H 0! $' $!!! 1 3 $! 1 3 $ '!! $! ' $ '!!!! ' D!! 4-3 Modèle de propagation de fissures dans le plâtre pris Principe! ' ' $ ' '$ ) < = = < = < * + < 1)3 +=

137 ( % H * ' '!A H ' H % '!!! '! H!!!! ' $! H L! 1 3! & 13 D!!! (!!! 1 3 C $ 13! &! 1 3! $ $ H 0! ) $ ) ! ' R! 1 ' 3 +?

138

139 ( Quantification du pontage, effet de la microstructure I 1!3 (! C ' σ13 $ $! $ ' ' H 0! ' ' ( $! ++)!! D 1& 3 H 0!!!!& ' E6P??G % = < * σ 1+3 ) π < = +! σ13! EI?=G % σ ( ) = σ Q Q 13 ( + 7:( < *? σ σ 7:( < *? % 0 K& & $ (! ' σ 6 () σ () *=- * *+ 0 *-- *= *- =*, K ' * *+-? 63 )E,3,D('55 '/A$%>! σq!! / 1 $!& '& $ *

140 $ % 1) +3 $!!$!!! '! 1 3!!$ 4-4 Conclusion!! '2 ' EI *G!!! '! '!!!!!$!!! &!$ $ '!!!! '!! D!!! 1!!3 F 1 ' C!3 '!!! ' $! '!!! % &!A $! %!$!!$ '!A D $ '!A! ' '! ' '!

141 ( )

142 CHAPITRE 5 : PROPRIETES MECANIQUES DU PLATRE PRIS EN PRESENCE D EAU 5-1 Frottement intérieur mécanismes dissipatifs Méthode du pendule de torsion Méthode de vibration en flexion Corrélation avec le comportement macroscopique 5-2 Etude du comportement en flexion Résistance et flèche à la rupture Loi de comportement Modélisation 5-3 Conclusion!! $! $ % &! ' $ $ ( ) $ * + $, % - $

143 . / $ )! ) 5-1 Frottement intérieur mécanismes dissipatifs! * 0 $ 1/1+ 23! 45 / $ $ )! *$ 1/1+ $. $ % $ 5 / *$ 8 29 $ - ± $ - $!

144 ϕ : ;/5 ;/5 ;/5 ;/51 $ 8 29 $ 3 $ *5 8+ 7$ $ ; $ 5 / < 15 / $! $ % 5 / $! 5 8 $ $ $!.! % $ $ /)! 7!) 7 ' $ % - * $ + ) $ $ $ $ $ $ - = * / 5+ 1

145 . ϕ : ;/5 55;/5 55;/51! $ & $ $ $ $ % $ *$ /+!! - $ $ $ -.!! $ $!! $ $ C / *% = ϕ $ ϕ + $ :

146 + + &' ( ($'% ε ( )*+,- ' * + ; $ $ * + ϕ : $ ;D55 ;/5 1 ;/5 ;/5 ;/5.ϕ!(( &, $ 6) $ $ )

147 . $ * + $,. 6$> $ 6?6 AB 23 6$>! - 6$> * + $ $ ' - α ;E. F 5 * $ !! * ϕ ;D55 ;/5 1 ;/5 ;/5!( // 0123(. *$ + *5 8+!! 4

148 ; $ G %! $ $! / ), 3 $ $! % 5 /: $ 7 7$ H * 1/11+ ; *15I $ 5 / $ / / ' $ $ ) )! % 23 >23! ) *!+. $!! * : $! ϕ ;D55 ;/5 1 ;/5 ;/5 ;/5 4(( &567 $$ A

149 . $! $ - ; $ J - 6$>!! $ $ *5 / *8 29+ * $ $ +! - ± 8 29 $ K $ 4 *( $+ 1 5 ϕ : : 1 %()' ; : $ %&' +!8! $!( 5 ϕ : : 1 %()' ; $ %& ' 9!8!$$ 5

150 $ $! $ - K *$ /+ H *$ A 8 $+ ) L *$ /+ % !!! -! $ ; $!!) ) M?M 45B $ $ % - M % $ - ) ) * + < $ $ $ ' - A 5

151 : ϕ : ; 1 %()' : % ' 5,!8 :0 3'!; $ H $! $!) K $ $ K $ A 8 29!! % 0 J - $ ) ; $ ) - $ $, $ K $, $! $ $ - $ K $ & $ 5-1 K 5 8 $ 1

152 ϕ : $ : &-. 3! < &3!; = $ $! $! $ $ $ 6;L N N + +!!; =:'!/> / :$'! - *$ +, & ) $ K $ *$ /+

153 . * 5+ ) $ * 3 + ) / ' - α ;E. F 5!! $ $ 1 * ϕ : ;E : &-.!// 0123(.:&35'( :5' < $ <! $ * :+ ;E. F 5 4 *K - - $ 1/+!!!, $ - * +

154 + O- - 9 O! %()' 3(4 (& 0ϕ %1, ' 2 : A 3( 3( 3( 0ϕ%1, ' 1& ( 3(. 3( @ 4 3( 3(+ 0123(9(:;' H $ $ $ $ *$ /+ - $, $ * ϕ : : &-. &!!/ / 0123(93(3 5!A( 5 $ $ * *! $ K + - M */1+ $

155 . ) K$!! &! $ K $ $!?6 4B? A4B! $! * + J $ 6 ;..!8 B:0!'),9-! * $+ G - $.! $ / * + :

156 6;),9-! % *$ A+ * + ) $ ; $ $ K $ $ $ A 8 29 *$ /+ $. $ $, - -!?H 4AB - P Q $ $ $ ( - G $ $ $! $ * 1+, $ $ * + * 5 N+ *$ $ -! 7 $!?6 4:B! - : ;!! % $ $ $ 4C(!C

157 . $!.! $! $ - $! & $ - $ $!! &A! G % ' % $ $ - / *$ 11+ ; / R R - +A ;:0 ' :(0'/ 4

158 -! * D D D ϕ = + 1π D $! * 4+ 5 : : : 9!(/ ;:0 ':0' - G! $ $ / $!! $ *- $! +, *$ /1+ < 23! S T R * ' S=9 $?6 4B '! 6- $ $! $ $ S=9 * A+ A

159 A 5 4?6 4B O?6 4B.?L A4B.? B : &-., ;! (C ;C/ &5E35 $! *$ /11+ - T R ' - * +! $ M J $! - * +. - $! $ * + ;!!! - α β ;E. F 5 ;E. F 5 4,! *$ 5 8 ;E. F 5 8 ;E. F 5 4+ :5

160 %8' : ;E. F 5 58 ;E. F %7' 3./ / 0123(.123(9 $.?. AB $ $ $ $ ) *$ /1+ * + < ;E. F 5 4! $ ) K! $ K *!! + $ :

161 . 5-2 Etude du comportement en flexion < $ -! 7C 0! $ 9 $ ). $ :5! 5! 15 $ $ K 1 $ )! / 1-0 5! %)' 1 3( 56! %7' ( 11, 1 3(& 155 &.?$ AC 0!(.( < 5 $ ; $. 5 $ 5 1 $ - $, $ /- $ ;E. F 5 - α K 1 $ $ / 5 1 $ * + :1

162 0 5! %)' 1 3(3+ 3(3& 56! %7' 11A 11 &,?$&AC 0// 0123(.!;. $! $ % 1 ;E. F 5 5 ;E. F 5 4 $ - -+ < $ - $ $ K M % $ * - % 1 : / + - *K K $+ $ / U * / + $ $ 1 *! $ $ + : %&' 1 5 $ - D 6 U 5 1 / 0123(9 :

163 . ' $ $ ; U $ - $ $! / 0 :8 σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ 1 A: 15 1 A 15 * K+ 55 * + 3( 3( 3( &, 3 1 1?$.AC 0!.0 ; 3( 3( 3( A 115 & 3 &3 5 A 5 4 3( 3( 3( J $ $ $ U $ - * + $ % ) * $ - + $ $! $ 6;L $ $ U! -! $,.! - $ $, (! * 11+ :

164 N E/!<A F<A> -! $ U / V - $ - )! $ $ *- O $ /1+, ) 3 *+ $ $ ; - $ - % $! $ * 5+, $ - $ * /+ $! $ % / 5 N / *$ $ + :

165 . $ ;E. - α β $! * + $ $ $ + *α 4)<1/ *α 4)<1= *β 4)<1= β *β 4)< ) %&' * *. * ; σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N (9 : 4 3(9 4 3( (,+ 3( : 4 3& & 3(3& 1 : 3( (& (9 3( 3( : 3, (. 4A 3(3, 4 3( (3+ 3( : 3(34?$AC 0/(0! (3G H ;(; $ $ $! $ $ $ 8 * / + 5: 1A & && 4!/ $. $ ; 6 > $ / - β * ) + - α $ W α ;E. F 5 ;E. F 5 : $ 55 N $ 15 N! - β! /11 ::

166 / K$ ;E. F 5 4 *K - -!!+ ) :? * *. % ' * ; %17 ' σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ D A4 : 11 1A (&, 3( && 3(3 < (, 3& ( 3 ( &3 3(. 3( 3( 1 : ( 3(3 3(?$4AC 0/ ; $ $ K - - $ $! $ $ * /+ $! ) * + $ % $! $ X. $? * *. % ' * ; %17 ' C σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ σ *6.+ :11& :11& 1 3( 1 : 3( 3( 15 A ( 3( &3 3(.?$+AC 0/ =!; 3( ( 3( &&.,

167 ., K! *$ /+ ) $) *! -+ K $ $! * /1 /1+ -! -!! $ / $ 8 29 * $+ :58 29 * 1+ %8' : %7' &/0! (! &, K * : K : / $! L *$ 1+ :4

168 U $ $ 1 N / / * 1+ $ $ 5 55 N / 155 N / 5 N / N / 15 %8' : %7'.0/ $ $ $. $ $ $ $ ) % 155 N $ $ N / *$ - G 1+ $ *K! + $ $ G 5 N / ;E. F 5 : - α β 1 :A

169 β ;E. F 5 : α ;E. F 5 : %8' :55 6 %7' A$ IC /(/ 0123(4( 0 ;αβ(!3g1 $!! K α β $ /1 * 1 α : β+ β * $ $ - +! α $ G! $ ) 1: :5 %8' %7'

170 6 * :+ $ $)! $ * + $, * /1+ $ K %8' : %7' A$ IC /( / 0123(9=! /1+ %! K!! $! $! &,6! - $ *$ / +?Y A4B % 155 $ *55+ -! - )! 3 $

171 . $ $ - * 14+ N 9 EC! F ;$ $ ) $! * N / + /! - *$ 1A+ & *$ /+ % $ ; $/= & $?J 55B $?O 5B $ 15 8 $! + > & $ / * + ) < $ )?L A4B &! $ G $ G $ $! 1A $ $ *! 1 N / /

172 - - < * % < 29+ % % $ / *+ $ $ $ C 8 % $!! *$ + $ $,6;

173 . $! - $ ) %! $ $ 55 µ / N / * 1+! $ $ $?. A4B.-!?9 AA 5B $! ' $! * 5+ &3K!A(!$$;)7$3- $ $! $ $ $ & $! - %!! * 455I+! $! -

174 $ $!?9 5B & % * + $!, -. $! *$ + $! * + (,6. $ % $ $ η $ $ $! $ $ η &C L % σ σ ε + + ε = + η *+ 1 1 η! $! % $ ε $ $ % ε = ε σ σ + = ε η 1 η

175 . $ $ % ε σ ( ) ε = % σ ( ε ) 1 η = ε + εη *+ 1 ε + η ε ε η *+ = ;! /! ; ; 1 η * +! % = + 1 *+. ;.! G! * 1+ G! % 1 ε = 1 1 *: * 7+ σ = 1 1 $ % $ $ $. $ / )! 1 $ $ $! K - * + % ε σ = ε + $ * +

176 $ $! ; ; 1 η $ 4 2 η %()' %()' %)' 1 NE NE 5 1 4: NE 5 : 1 1: E 45 A E 5 1 A :5 4?$9CCL0 $ Z % $ * ; ; 1 + $ * η+ % * + * + $ $ % $ * +!) ) $ $ * K!+ $ % σ = 5 σ = σ 5 % 1 σ 5 = 1 η * ε * + *A+ + 1, ε*5+ $ K - % ( $ * + = ) ε ; ; 1 η

177 . 1 $ 15 1 :! 29 14>.?L A4B 6 : %B' & A$&/ :123(9'0,+567 9*(!CE C :'! A $ $ : %()' %()' η%)' ?$,CCL! && $ )! 4! $ & )! L * $! $ L 29+. $ *

178 %()' ;/5: ;/5 ;/5 ;/5 ;/51 ;/5 2 $ %7 ' ; ;1 5;D ;D 5;D 1 ;D 1 5;D ;D 5;D 5;D1 5 5;D55 η%)' &&CCL/ 0$(&(($, $ $ $ - $ - - $! - * /1+ % $!?Y A4B $ - $! $ ) 3 $ %! $! $

179 . 5-3 Conclusion %! % % * +! % $ $ $!! $ $ ;! $! / $ - * K+ $ -! $ $ $ * + K,! - K $! $ ' $ % $ * N / + $ / 45

180 $!! -! -! '! (! $ )! ' $ $ $ - ) 4

181 . 41

182 CONCLUSION!! $ % &' $(!! ' )! ( ) )! (! $!*'+ +!$', )+ -.!( /! $ '! $ 00'(!

183 ! )!! 23004, 5 ). 5!! ) /!! ( + ) $! ' ) $ ' + ) )!! ) / ) 6 7 ( 89! (!! + + 1

184 ! ) : 5! ) / +!!!) ; +! <! = $')! <!!,! ( ( ) > : ( ( ()! ( 8

185 ?

186 !$%& ' () ) * )) ) +! $ %!&'()*+)*, ** *- * ) )* ), -./-!0'1 )1+)* ) % )+ * * + ) )), 2.!!*((&))1011+') % %% % %!$%%' %%.- /)0))* -*)+-/3!!! 1'& +(((+(! 1 + * 2)) 3 *)4 42-!')11+ )! +3 % (** * 2) * *3+422!! (!&' %% 4 5 / )56789:6%%%& :. ;1& <% %-- %- )%%=1

187 > % :*))))? ) 2)66/ 70+'!!') > %% * ) * * +)/.!!! 1'& +())(+)0 >% 6)3- >'' ( * * 4 2) ) '!+ ') >B % %C+5D78C*C>.%,'. >2)%1 $% % - $%%1'' >2)%,+ *) *+, 2.!!0( & 01(+01* >, * * >+ 6)) * 4+ ) >6E, 1F 1 E4-!08(!) +!)! > >3 - ) < ** *)*, 2.!*)))(0+(* >1 A**+ )9- /--!')!(&)((+( G+%& %%% C+:96%%&&. G(4 A+2)$ ) GH=:-;<-!(* )1 G$% *-+ ), =-$-!! )&8 *1+*!

188 G**)* ))3, -!* 0**(+** G)**& 66 * ) ), -!1& )1*1+1!( G)'/*, 2-9-.!'* + * (%= G)* + )+, 4 9-!!(0& 1!+ (1) +* + * $.!*) 1( &* )' +'' D 63 * / /$-!* 01(+0'0 D%2 >? > )%%1, 4 %& 4 * 4%D(DG**A*> ) C( ( A * G: *. $ 4) 56789:6%%1', :. ;1% 4 %% G ) A - B DEA 4 9!!!G I08 8JJ3J<J 4'G *) )*)FA9!)1' 41()) )? 0)G- H% /!)* 4% >3- ))6>8)3,-4/.!!*&!))1(+' %

189 4,'( *-*3)*< 8-=.4!01 & +)) 4* 1 * ) ) *- 9- G $.!) 4)) '(+! F = 6 F * 4+ ) 2 $-.!'((&1(1!+('( F)' ()(*>6E, 1F 1 E 54 7:-<-!' ))( + 0 FB% 6)) + * + ) *)!+( F)% + *-*) <:4+/ -!! ) *+)* F)%1 *- *) <:: / -!!)))11!+ F)%1 4 * * 3*,2.!!))(1)+ F) ()**.>) ** /-4/.!** &1/+)(0+/+)( H 6)* + + *9$.! 4()0( +( ( H ( * , 4 9-!*''& (*'*+1 K? ' :*) * )* + *+ )=!*& ''(+! K) A * + :: /$2. / %%.$++/-!(*(+!' %'

190 C> =. ) ) +)2)/$ 4 %. 9 **(!'& 1 C(**I0*)0)2)) 2)? / $2. / %%. $%++ /-!( +(*) C % L ) + * ),2.!!*(()!1+ C-%, * + ) A::8 * )), 2.!!0 )! 11)0+)* C)<%1 >3 )),-/.!!)! ((+ 0) $ % /%?C+8:96%%&% ABD0()4 A+2)$ ) $ >3* *) 8:: *), - 4/.!*&0)*!+!0 $) &.-8 ) 3 - )* + *) )3,2.!*1)(0 +( $3% D)8 ), =-$-!!*0&8!0'!+1 $'C(A *1G=G$* A)$$D(EB.I I2 α. 2.) $' (** * *3)) $(*3+ +,2!' &())+(( %

191 $,%> *, 4 2-!0!&!)1!+'* $&= ( ) + 2)*, 4 2-!1(&!()+00 $ %% 4% % J C+C*C>.($A(A+2)A) %%%&'. $),> ) 2)?) ) 2%/!0 *&0(+(*1 $) 1. * 0 1=4A.:C($ 2%!*) 1&*1(!+') $), D )) ) +3*** =-$-!*0 &!*1+* $) ) + 38 *) ) =-!*' 1 &(1+'' A4 9!)' E > )* + * 42!'' )!1+!* A%,/% % C+8 :96%%,&1. 4 A+2)$ ) A % > % C+8:96 %% &. G( 4 A+2)$ ) A<<%% +* 3L>>, /.!!!!&!+ )( %1

192 A % 6 *8 + 8A.!!*0' A /)0 )) + + ) + 4 /.8!*''1& ) 1*0+*' A= E +2) 42 2!*(( )! A)% ** * ), 2-9-.!!'00& 1*+ '). %' (** ) * ), 2.!!)1(!(+(.1 : 8 F A 9 ( A99!))'!+ **.1.*+* *+ ), 4 /-8-!))) '1+1.''( * ), 4/.)*(& )(0 +0*.) %%. * ) *J * )<2!!! '0+ '1(!+(*0.)'M)2) 2))BI 2) * I * 2) :8 / 2/424G)*K %) 40 6% % > %- L:96C+%% ' 6'' )+ * ) ) 2) / ) )'&00(1+(! %=

193 63!.)* + 3-3,- 4/.!** &*'!+ ' 6, ( ** )) 2!0&(! 1!+'* 6 & > I * ) )?)0*** )8!18 &) (+ 6 1 : + + A 4 9!*)' 6&6)) )+ 4 -!'1!1+1' 6 &. + * <J +9 4 /-!*11&0'(+! 6 %% $% % - /.M 0 +)5 ) M )%%%,' 6% > +4 /.!! )(1+)* 6 % D * - * ) + :8.E,2.2./BA4/.!*! +(1 6 *)*+ L) - *+ )=N!**&) ((+! 6 : * )) * + +)+ )+,-4/.!'*1 &'((+(0 %,

194 6- L +* * 6$(=%% *) ), 7!' ) 01+0' 6 >*3 3)*)A. / ///IH< - K! -.I!*'1!+''0 6%'.) * 3 ), - 4/.!! ( & )!+ 1 & +*33. OH.4PAF$-/!*1 1 3 D)! *)+ )= OP!* & ( 0!+11 %1 9- ) + * + * - 9$.!!)40(*1( +100 ' A * )3)*, =-$-!* *1&8 1!!+)* 2%. ) 8 )) )*** 42-$!! 00&)(+' F+ ) )* ) + / /$-!''&)1+1 0 ' M) 6+ $ A 4 +B! ) NG % C +2) ) ) ),% -? F)!!* N3%= A*A * ),2.!!()*()) +) %&

195 L%'6)**3* * +422!!(*& )(+*( L ' F63 ) ** ) * +-++, 4 9-!*1 &( 1)+)0 L,&)*)*- +, -!1!)!(+)! L * + ) + G-!** 0* '(+ ( /) % A ) :::8 * ++ * **, /.!*! )& 0*+1* %

196 ANNEXES

197

198 ANNEXE 1 : SEMIHYDRATE SELECTA! β!$ %%& ' ()* ) &!& - /0%& ) 1 %& ' )* ) & %& ' +, ).,, 2-, 2), ρ32224$

199 )22

200 ANNEXE 2 : FONCTIONS DE CORRELATION A2-1 Principe! $% %&& % && '! ()*+ %&&' % $ = φ = $ = $ %,!-,. /-.&!$ φ $,$,$$,$$ 0 1 % /) /φ $ = $ + + $ $ 23,30$&&! 0''0,$ ) /φ

201 1!-.$% $ = = = $ + + $ 4$ $ $ ) % $ π = + 5 $ 5$ = &! &! φ φ! 1&&! $ φ φ! &!!

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Natacha Gondran To cite this version: Natacha Gondran. Système de diffusion d information

Plus en détail

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale Stéphanie Perriere To cite this version: Stéphanie Perriere. La voix en images : comment l

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017 Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique J. Bertrand To cite this version: J. Bertrand. Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique. J. Phys. Theor. Appl., 1874,

Plus en détail

Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages

Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages Albert Cohen To cite this version: Albert Cohen. Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal

Plus en détail

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile W. Lermantoff To cite this version: W. Lermantoff. Sur le grossissement

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Les Champs Magnétiques

Les Champs Magnétiques Les Champs Magnétiques Guillaume Laurent To cite this version: Guillaume Laurent. Les Champs Magnétiques. École thématique. Assistants de prévention, Paris, France. 2014, pp.31. HAL Id:

Plus en détail

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Grégory Wegmann, Stephen Nozile To cite this version: Grégory

Plus en détail

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Bernard Dauga To cite this version: Bernard Dauga. Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel. Bulletin de l EPI (Enseignement Public et Informatique),

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique E. Bichat To cite this version: E. Bichat. Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique. J. Phys. Theor.

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes M. Aubert To cite this version: M. Aubert. Famille continue de courbes terminales du spiral

Plus en détail

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique.

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. Sensibilisation à la sécurité informatique Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. lieux en France, 1997, pp.17. École

Plus en détail

Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa-00205545 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00205545

Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa-00205545 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00205545 Mesures de la charge électrique de gouttelettes d eau ou de solutions salines au cours de processus d évaporation, ou de condensation de vapeur d eau sur elles Jessica Dubois To cite this version: Jessica

Plus en détail

La complémentaire santé : une généralisation qui

La complémentaire santé : une généralisation qui La complémentaire santé : une généralisation qui n efface pas les inégalités Thibaut De Saint Pol, François Marical To cite this version: Thibaut De Saint Pol, François Marical. La complémentaire santé

Plus en détail

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif.

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif. Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif Claire-Charlotte Butez, Francesco Beretta To cite this version:

Plus en détail

Le marketing direct responsable

Le marketing direct responsable Le marketing direct responsable Béatrice Parguel To cite this version: Béatrice Parguel. Le marketing direct responsable. 50 fiches sur le marketing durable, Bréal, pp.144-147, 2010.

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Les déterminants du volume d aide professionnelle pour. reste-à-charge

Les déterminants du volume d aide professionnelle pour. reste-à-charge Les déterminants du volume d aide professionnelle pour les bénéficiaires de l APA à domicile : le rôle du reste-à-charge Cécile Bourreau-Dubois, Agnès Gramain, Helen Lim, Jingyue Xing, Quitterie Roquebert

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage

Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage Béatrice Parguel To cite this version: Béatrice Parguel. Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage. 50 fiches sur le marketing

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES Fiche activité élève

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES Fiche activité élève SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES Fiche activité élève Nom : Prénom : 2 MDM BEP Date : deuxième trimestre Objectif: Etre capable de reconnaître les différents types de travaux rencontrés sur la veste Julie. Prérequis

Plus en détail

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA Projet ANR Bruno Capra - OXAND MEFISTO : Maîtrise durable de la fissuration des infrastructures en bétons Contexte Problématique des Maîtres d Ouvrages Evaluation et prédiction de la performance des ouvrages

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans

Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans l infrarouge à 3µ G. Bosschieter, J. Errera To cite this version: G. Bosschieter, J. Errera. Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans

Plus en détail

Etude des convertisseurs statiques continu-continu à résonance, modélisation dynamique

Etude des convertisseurs statiques continu-continu à résonance, modélisation dynamique Etude des convertisseurs statiques continucontinu à résonance, modélisation dynamique J.P. Ferrieux, J. Perard, E. Olivier To cite this version: J.P. Ferrieux, J. Perard, E. Olivier. Etude des convertisseurs

Plus en détail

Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder?

Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder? Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder? H. Chevalier, M. Gosselin, Sebastian Costa, Y. Paillet, M. Bruciamacchie To cite this version: H.

Plus en détail

Processus de rupture dans les roches fragiles : déformations, variations de perméabilité et émission acoustique

Processus de rupture dans les roches fragiles : déformations, variations de perméabilité et émission acoustique Processus de rupture dans les roches fragiles : déformations, variations de perméabilité et émission acoustique Mokhfi Takarli Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique - INSA de Rennes - 20 Avenue

Plus en détail

Perspectives du développement de l énergie solaire en U.R.S.S. : conversion thermodynamique en électricité

Perspectives du développement de l énergie solaire en U.R.S.S. : conversion thermodynamique en électricité Perspectives du développement de l énergie solaire en U.R.S.S. : conversion thermodynamique en électricité P.P. Aparissi, I.A. Malevsky, B.V. Tarnijevsky, V.K. Goucev, A.M. Karpenko To cite this version:

Plus en détail

Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures

Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures P.L. Vuillermoz, P. Pinard, F. Davoine To cite this version: P.L. Vuillermoz, P. Pinard, F. Davoine.

Plus en détail

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant.

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant. FICHE TECHNIQUE 120-1.4 07.21.13.13 1 Nom du produit ISOFOIL 2 Manufacturier ISOFOIL est fabriqué par Groupe Isolofoam, entreprise québécoise et important manufacturier de produits isolants depuis plus

Plus en détail

Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses

Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses Raphaël Defert To cite this version: Raphaël Defert. Modèle d évaluation quantitative des risques liés

Plus en détail

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Les propriétés mécaniques des métaux et alliages sont d un grand intérêt puisqu elles conditionnent

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France!

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! P. Bouché, E. Decoster et L. Halbert (Université Paris Est, LATTS)! Institut du Monde Arabe, Paris, Rencontres du Fonds d Épargne 31 Mars 2015

Plus en détail

INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE - INFLUENCE DU DIFFUSEUR

INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE - INFLUENCE DU DIFFUSEUR INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE - INFLUENCE DU DIFFUSEUR A. Randrianarison, C. Legros To cite this version: A. Randrianarison, C. Legros. INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE -

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE Jean Luc Bovet, Auvernier L'article de Monsieur Jean Piquerez (Bulletin de la SSPMP No 86), consacré aux symédianes me paraît appeler une généralisation. En

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites I Droites perpendiculaires Lorsque deux droites se coupent, on dit qu elles sont sécantes Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites Lorsque deux

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

04002-LOR 2004 Mars 2004

04002-LOR 2004 Mars 2004 04002-LOR 2004 LES INTERACTIONS IPSEC/DNS ---ooo--- Abstract :!! "!! $!!! "!! %$ & '( ) * + *, $ $,, $ ---ooo - - *./ 0! 1023224" 4 %- - *5 " 6 " 6 7 6 8./ 0! 1023224" 4 %6 "6 7 5 " - - * Jean-Jacques.Puig@int-evry.fr

Plus en détail

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière

Diane-Gabrielle Tremblay (Dir.) Maryse Larivière Travailler plus longtemps!? L aménagement des fins de carrière en Belgique et au Québec Note de recherche no 2009-1 De l ARUC (Alliances de recherche universités-communautés) Sur la gestion des âges et

Plus en détail

Le libre parcours moyen des électrons de conductibilité. des électrons photoélectriques mesuré au moyen de la méthode des couches minces. J. Phys.

Le libre parcours moyen des électrons de conductibilité. des électrons photoélectriques mesuré au moyen de la méthode des couches minces. J. Phys. Le libre parcours moyen des électrons de conductibilité et des électrons photoélectriques mesuré au moyen de la méthode des couches minces H. Mayer, R. Nossek, H. Thomas To cite this version: H. Mayer,

Plus en détail

DOSSIER TECHNIQUE KIMONO «JADE»

DOSSIER TECHNIQUE KIMONO «JADE» DOSSIER TECHNIQUE KIMONO «JADE» DOSSIER TECHNIQUE Croquis et référence du produit : KIMONO «JADE» SOMMAIRE Pages Contenu Sauvegarde 1 2 3 4 5 6 7 et 8 9 dossier technique figurine et descriptif cahier

Plus en détail

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333

# $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!$'!+!%(!**&%',&-#.*!* /!01+'$*2333 !" # $!%$!&$'(!(!()! $(! *)#%!"$'!+!%(!**&%',&-#.*!* #$-*!%-!!*!%!#!+!%#'$ /!1+'$*2333 $!)! $(!*!" /4 5 $." 6 $-*(!% 6 '##$! $ 6 '##$! $ 6,'+%'! $ 6,'+%'! $ +!,'+%'! $ 65 %7- !""!# $ %! & '%! "!# (

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes

VMware ESX : Installation. Hervé Chaudret RSI - Délégation Centre Poitou-Charentes VMware ESX : Installation VMware ESX : Installation Créer la Licence ESX 3.0.1 Installation ESX 3.0.1 Outil de management Virtual Infrastructure client 2.0.1 Installation Fonctionnalités Installation Virtual

Plus en détail

STENTS ET FLOW-DIVERTERS : la porosité finale peut différer de la porosité théorique

STENTS ET FLOW-DIVERTERS : la porosité finale peut différer de la porosité théorique STENTS ET FLOW-DIVERTERS : la porosité finale peut différer de la porosité théorique Bing Fabrice, Darsaut Tim, Tieu Tai, Salazkin Igor, Guylaine Gevry, Guilbert François, Roy Daniel, Weill Alain, Raymond

Plus en détail

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau

Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Etude expérimentale et numérique de la Sédimentation/Consolidation de sols à très forte teneur en eau Gilbert LE BRAS (IUT de st nazaire, Dépt. Génie Civil) Alain ALEXIS (GeM) 1/42 Introduction Domaine

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010

10ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 2010 1ème Congrès Français d'acoustique Lyon, 12-16 Avril 21 Identification du dommage par EA de stratifiés composites chargés en statique et cyclique M. Kharoubi 1, L. Fatmi 1, A. El Mahi 2, R. EL Guerjouma

Plus en détail

AICp. Vincent Vandewalle. To cite this version: HAL Id: inria-00386678 https://hal.inria.fr/inria-00386678

AICp. Vincent Vandewalle. To cite this version: HAL Id: inria-00386678 https://hal.inria.fr/inria-00386678 Sélection prédictive d un modèle génératif par le critère AICp Vincent Vandewalle To cite this version: Vincent Vandewalle. Sélection prédictive d un modèle génératif par le critère AICp. 41èmes Journées

Plus en détail

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage

INFLUENCE de la TEMPERATURE. Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage INFLUENCE de la TEMPERATURE Transition ductile/fragile Choc Thermique Fluage Transition ductile/fragile Henry Bessemer (UK)! 1856 : production d'acier à grande échelle Pont des Trois-Rivières 31 janvier

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

La modélisation des déplacements : Qu est ce qu un modèle, pour qui et pourquoi?

La modélisation des déplacements : Qu est ce qu un modèle, pour qui et pourquoi? Les Modèles multimodaux des déplacements : enjeux, outils et expériences territoriales 13 février 2014, COTITA, CEREMA, Direction Territoriale Méditerranée La modélisation des déplacements : Qu est ce

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

Exemple d application du EN 1993-1-2 : Poutre fléchie avec section tubulaire reconstituée

Exemple d application du EN 1993-1-2 : Poutre fléchie avec section tubulaire reconstituée Exemple d application du EN 1993-1-2 : Poutre fléchie avec section tubulaire reconstituée P. Schaumann, T. Trautmann University of Hannover Institute for Steel Construction, Hannover, Germany 1 OBJECTIF

Plus en détail

Le seul ami de Batman

Le seul ami de Batman Le seul ami de Batman Avant de devenir un héros de cinéma en 1989, Batman est depuis plus de 50 ans un fameux personnage de bandes dessinées aux États-Unis. Il fut créé en mai 1939 dans les pages de Détective

Plus en détail

Vecteurs. I Translation. 1. Définition :

Vecteurs. I Translation. 1. Définition : Vecteurs I Translation Soit A et B deux points du plan. On appelle translation qui transforme A en B la transformation du plan qui a tout point M associe le point M tel que [AM ] et [BM] aient le même

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

Maintenabilité d un parc applicatif

Maintenabilité d un parc applicatif 1 Maintenabilité d un parc applicatif Une méthode pour évaluer les charges de maintenance 13/06/01 Jean-François Bailliot 2 Maintenabilité d un parc applicatif Maintenance / Développement importance relative

Plus en détail

Rupture et plasticité

Rupture et plasticité Rupture et plasticité Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 Département de Mécanique, Ecole Polytechnique, 2009 2010 25 novembre 2009 1 / 44 Rupture et plasticité : plan du cours Comportements

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L-70

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L-70 SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L-70 PIECES EN CAOUTCHOUC POUR ORGANES DE SUSPENSION, DE TRANSMISSION ET D ENTRAINEMENT EDITION: 2005 Version 12/07/2005 ST L70 -Version

Plus en détail

CONCEPTION MÉCANIQUE ET DIMENSIONNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR

CONCEPTION MÉCANIQUE ET DIMENSIONNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR M01 CONCEPTION MÉCANIQUE ET DIMENSIONNEMENT ASSISTÉ PAR ORDINATEUR 30 Heures Techniciens ou ingénieurs confrontés aux problèmes de conception et de dimensionnement des pièces mécaniques en bureau d études.

Plus en détail

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors N I) Pour démontrer que deux droites (ou segments) sont parallèles (d) // (d ) (d) // (d ) deux droites sont parallèles à une même troisième les deux droites sont parallèles entre elles (d) // (d) deux

Plus en détail

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique

Exercice 1. Exercice n 1 : Déséquilibre mécanique Exercice 1 1. a) Un mobile peut-il avoir une accélération non nulle à un instant où sa vitesse est nulle? donner un exemple illustrant la réponse. b) Un mobile peut-il avoir une accélération de direction

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

Complétez, signez la Convention ci-après et paraphez les conditions générales,

Complétez, signez la Convention ci-après et paraphez les conditions générales, Réservé à la vente à distance C o m m e n tt s o u s c rr i rr e? Si vous n êtes pas déjà client du Crédit Coopératif 1 2 3 4 complétez la demande d'ouverture de compte veillez à bien remplir toutes les

Plus en détail

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES

III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES instrumentation III.2 SPECTROPHOTOMÈTRES Spectrophotomètres UV/visibles 2 à 4 Spectrophotomètres visibles 5 à 7 0100100100100100011100110100100100100100 110100100100100100 011100110100100100100100 00100100100100011100110100100100100100

Plus en détail

Réseaux sociaux virtuels et création de valeur

Réseaux sociaux virtuels et création de valeur Réseaux sociaux virtuels et création de valeur Olivier Hueber To cite this version: Olivier Hueber. Réseaux sociaux virtuels et création de valeur. 2010. HAL Id: hal-00487695 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00487695

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140

UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 UNIVERSITE LYON 3 (JEAN MOULIN) Référence GALAXIE : 4140 Numéro dans le SI local : Référence GESUP : 0202 Corps : Professeur des universités Article : 51 Chaire : Non Section 1 : 01-Droit privé et sciences

Plus en détail

C algèbre d un certain groupe de Lie nilpotent.

C algèbre d un certain groupe de Lie nilpotent. Université Paul Verlaine - METZ LMAM 6 décembre 2011 1 2 3 4 Les transformations de Fourier. Le C algèbre de G/ Z. Le C algèbre du sous-groupe G 5 / vect{u,v }. Conclusion. G un groupe de Lie, Ĝ l ensemble

Plus en détail

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte

P M L R O G W. sylomer. Gamme de Sylomer Standard. Propriétés Méthode de test Commentaires. Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Matière : Couleur : Polyuréthane (PUR) Cellulaire mixte Gris Recommandations d usage : Pression (dépend du facteur de forme) Déflexion Pression statique maximum :. N/mm ~ % Pression dyn. maximum :. N/mm

Plus en détail

ä ãéåíë=åä ë=çé=äû~ëëìê~ååé=èì~äáí =ÇÉë= ÅçìÅÜÉë=ÇÉ=ÑçêãÉ=íê~áí Éë=

ä ãéåíë=åä ë=çé=äû~ëëìê~ååé=èì~äáí =ÇÉë= ÅçìÅÜÉë=ÇÉ=ÑçêãÉ=íê~áí Éë= = Note d'information ^ìíéìêë=w=p íê~= o ëé~ì=`bqb= à~åîáéê=ommv= = ä ãéåíë=åä ë=çé=äû~ëëìê~ååé=èì~äáí =ÇÉë= ÅçìÅÜÉë=ÇÉ=ÑçêãÉ=íê~áí Éë= `Ü~ìëë Éë= a ééåç~ååéë= NNU= Les différents guides techniques et autres

Plus en détail

Alimentations. 9/2 Introduction

Alimentations. 9/2 Introduction Alimentations / Introduction / Alimentations non stabilisées AV filtrées, pour l alimentation de commandes électroniques / Généralités / Alimentations AV, AV filtrées, monophasées / Présentation / Tableau

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

A009 Maîtrise des enregistrements

A009 Maîtrise des enregistrements 28.11.2014 Version 11 Page 1 de 8 A009 Maîtrise des enregistrements Modifications : pages 2, 5 South Lane Tower I 1, avenue du Swing L-4367 Belvau Tél.: (+352) 2477 4360 Fa: (+352) 2479 4360 olas@ilnas.etat.lu

Plus en détail

Contrôle d Admission Basé sur un Plan de Connaissance

Contrôle d Admission Basé sur un Plan de Connaissance Contrôle d Admission Basé sur un Plan de Connaissance Doreid Ammar, Thomas Begin, Isabelle Guérin-Lassous, Ludovic Noirie To cite this version: Doreid Ammar, Thomas Begin, Isabelle Guérin-Lassous, Ludovic

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

Cours de Résistance des Matériaux (RDM)

Cours de Résistance des Matériaux (RDM) Solides déformables Cours de Résistance des Matériau (RDM) Structure du toit de la Fondation Louis Vuitton Paris, architecte F.Gehry Contenu 1 POSITIONNEMENT DE CE COURS... 2 2 INTRODUCTION... 3 2.1 DEFINITION

Plus en détail

Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigés d exercices sections 3 à 6. Liste des exos recommandés :

Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigés d exercices sections 3 à 6. Liste des exos recommandés : LM323 Envoi 2 2009-2010 Contenu de cet envoi Devoir 2 avec une figure en annexe, à renvoyer complétée. Corrigé du devoir 1. Un exercice de révision sur le chapître 1. Exercices sur l inversion. Corrigés

Plus en détail

MODELE DE PRESENTATION DU PROJET

MODELE DE PRESENTATION DU PROJET MODELE DE PRESENTATION DU PROJET SITUATION ACTUELLE DU PROJET: Intitulé du PNR Code du Projet (Réservé à l administration) SCIENCES FONDAMENTALES Nouveau projet : Projet reformule: 1.1. Domiciliation du

Plus en détail

Audit 360. Votre Data Center peut-il vraiment répondre à vos objectifs? À quelles conditions? Avec quelles priorités? Pour quels budgets?

Audit 360. Votre Data Center peut-il vraiment répondre à vos objectifs? À quelles conditions? Avec quelles priorités? Pour quels budgets? Votre Data Center peut-il vraiment répondre à vos objectifs? À quelles conditions? Avec quelles priorités? Pour quels budgets? Permet de s affranchir d éventuels problèmes liés aux infrastructures techniques,

Plus en détail

LES CLAUSES DES CONTRATS DE DETTE DES PETITES ENTREPRISES : CAS DES ENTREPRISES CANADIENNES

LES CLAUSES DES CONTRATS DE DETTE DES PETITES ENTREPRISES : CAS DES ENTREPRISES CANADIENNES LES CLAUSES DES CONTRATS DE DETTE DES PETITES ENTREPRISES : CAS DES ENTREPRISES CANADIENNES Julien Bilodeau, Franck Missonier-Piera, Igor Oliveira Dos Santos To cite this version: Julien Bilodeau, Franck

Plus en détail