Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure."

Transcription

1 Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure Sylvain Meille To cite this version: Sylvain Meille. Étude du comportement mécanique du plâtre pris en relation avec sa microstructure. Material chemistry. INSA de Lyon, French. <tel > HAL Id: tel https://tel.archives-ouvertes.fr/tel Submitted on 28 Apr 2010 HAL is a multi-disciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

2 !! $%&'$( ))$*! +,- ). %/) $ 0* '122 *3 145!! '16)!! 1764)3)*83) :,3);/, 13:, <))/ 31=4*

3 & % (.(%/ ( -! $%% ' )*+,+% -$%!!! ( 01'( 0 &&&2!'.3& &2!46$&&-!'&.77!..!-8&2!&&&2!'.3& :! ; (<( (<; $ =;(< ( ( :(, : 0!;(< % >( 0(? (( ;; (/ ((( ( %((; (//( 0 0 (( :,<!< ((?(; (( (((<? ( 2(/(?(! <( ; (;; (! (< 0 <; (< :(((/? 0(; (<(? 0(?!,<?(6( ( : % ( ( (; (, ( (/( (

4

5

6 REMERCIEMENTS! $! $ %&!!' ()*+, *!-. / 0..(1/+)/2,./ ()* % )2566(,. $!!, $ 0* !/8)+9:,.)/*,$ 7$ ;*++:+59(0-3 $ $, 0 4<!.+*!+/ *!-./0( $- 3 0!(522 $! !/5))2,./0( = - $ 7 0( 0 4,7,> %)(*2&<9 '$ %3 $ /5?)*:5/1 1 /0 )(*2 04 0

7 2?5+* ;*++:+59(-, $0 9 %$ B C,30: 5+)5) 3 ()*+, * :9./1 & F' 1 F'H*)8:/ & % ')(*20. 7,7% 04 3%$ & %F'I +()*+,B C1,, F,?,+,1&,$,3*J', + 0 +% B <C, $FI & ', 4$, $ /,$!-, 7,,1, <., /,:,+,5, I*,.0 +)(*2,.,), ;, $% 0 >

8 !!!! $! $ $ $ % $!

9 &' % ($ % &'( ) ($ * * ($ ' + & $ $ $* ) $ + $, +!

10 INTRODUCTION! $ % $ % % %& %$!'( ) *+ * ( % %%,!- %. // & 4 5, & %, %& & 6

11 7 ) *

12 CHAPITRE 1 : ETUDE BIBLIOGRAPHIQUE 1-1 Historique 1-2 Le système CaSO 4 H 2 O Cristallographie du cristal de gypse Formation du plâtre pris Liaison intercristalline dans le plâtre pris 1-3 Comportement mécanique du plâtre pris sec Caractérisation initiale Comportement à la rupture du plâtre pris Compléments bibliographiques Conclusion 1-4 Comportement mécanique du plâtre pris en présence d eau Loi de comportement Fluage Analyse de l effet de l eau Influence d une phase liquide sur les propriétés de solides 1-5 Conclusion!! $ % & $!! &

13 ' 1-1 Historique! )*** +,-! $ $. '! /01 223!! 4!, + -!! * * *:-!! 5**8 ; 5 * ( < 1-2 Le système CaSO 4 H 2 O $ $ *! 9: => ( 5? 5 > *! 2*: $ 3(C 05D (

14 E *93 E 95 E *29 β E B82 F F 5G =>( 57 + F$ - F! 4 +**- + -!$ 5G D => ( 57 $ F F$ F$! + - +? - 'H +' H -! I 9

15 ' $ = 29C 0 +**- +5*- +*- +7- I J I $ + 5- * % &' () * $ +**- F $ +5*- 4 $ +7*-, )C $ + -!! +** *- 5)5 +7- (35 +, - *./$ +**- $ > $ +**- $ *2 A 32C & BBC +**- *5! *9 L' +**- & +**- +*- F + *! ( L'- 2

16 !0 $ $ $ + -! $ ' $! < $ $ 1 2! *!3 $ $ 7 $ + JD'-! $ B2: +JD' E *B2-! JD' +$! *B-! M I $ => ( D5? 5 > = $ 5G D=> ( ))C 0 $ 3

17 '! 98 (*8 = $ $! * L' + N O- $ $ $ β,! * L' +N O- $ $ α P $! $ $ α +JD' *- $ β! JD'! *2 $ $ α β Q α R β! 9*8 $ $ $ 000 => (? 5 > **2 * $ 0 $, $ 00 0 $ F$ $ $ $ * 9*8 + (- B

18 45- *! $ +! F $- $ J $ 4! $! **8 $ $ β F! $ ( - β = & + 56( -& β! ' F$ $ BC $ + $ F! 5*8 F B 7 - $! + $ F! 5*8 F )C $ I! $ I! )

19 ' = T $ => (? 5 > 5 $ 3)C B2C! F$ +JD' E 5*-! + $ -! F 5! $ +! $ $ V F F$ $ $! $ 4! $ W $ $ $ $! +- X I $! $ F$! $ * **8 + (- J, $! 98! 98 5*8 3*8 I $ * µ! 98! 99 * 9 µ! )9C!! F4 $ $ $ 5*

20 $ $ $ $ < ' 7 $ $ $ I 0 R $ $ $! 9 $ 82 - ') % $ & '' ( J! F! ; 2 5

21 ' +, W * ' S * * 2* 9)!0('2 /$ ; $! $ F! $ 1 6 $ F! I ; $ ; $ F F )*! $ +LJH- I $ $ * 5 5 µ K $ 7, 7! I!

22 - 5* Y $ 7-5** Y :% %,;*2 0 0-<,=>( <7- **- )?! ' ' JD' E *B 99: $ $ Y * 5 X 7 4 I 4 $! I 5

23 ' 0 *- -' & $ 3)C! 0! $ 4 J +! ** Z- +! µz- $! +,[L- )BC! I! $ $! [ +**- +5*- +7*- + $ 1 6- W $ $ 1 6 < 1 6 $ I + 5-5(

24 µ. *( 55 ( 9B 2( 5 +! - **- * 7 (! 2 2A.B/$ +**- < +5*- < +7*- +**- $ +5*- => ( 57 +7*- => ( 57 5G J + B-,) * * ' '( *7'!-(8C/$ 59

25 ' 9 9*:?S! +**-! +5*- ' ( + $- M $ +5*- < +**- < +7* *-!!!! +5*-! +**- =X $ =X,[L ;,[L [ $,[L + -! & + - $ [ '/' & $ ; 7 (' (0 -' $!,[L 52

26 $'( 3(C W $ + $ - + R $ 35C $ $ $ - +9,\! **,\! ))C &1> +&4771]$7 > X- $ $ T $,[L N O +**-,[L )BC 1 & )BC $ $ ' R!!!,[L H! J 4! & $ )5C $, =X 3*C F$ $ F ' $ 3*C F F$$ 53

27 ' F$$ I F + )- +JD' E 5*- )5C L+>?- 5 => ( 5? 5 > /,)-!! *!!:$0 7!-! J! & !!! 4 5B

28 1-3 Comportement mécanique du plâtre pris sec 1-!! (98 5*:?S 4 4! 0 7( ( F^!,! J! $ F! F$ 7$ ; *$1 ^ 4 $, =, + - *, =, + - * J * ^!, ' =X 22C = +! *: ()! 3*:-! $ B2C $, =, )5C $ 59 39: *, = B( +- 5)

29 ',)!'D0 * -(! &/$ M $ C ;! JD' E +4 $ $ $ $ B2C φ & & * X F = F * _ E_φ +(- ; *

30 !2 G! -5 0 )- ο)-!$, I I ;!! 4, J * + ^ - $ + I- F 7 S0JL +S 0 J L - )3! )B* B5C I! $ LJH

31 ' 1!!<0! 3 4'!! JD' E *B5 + - I! 5 $' '*! ' *! (59 ) (9 * B9 *(( * *B +1 <%! - * <,=>(&/$! * 9: ' (9C I 6 ' σ σ = 1 σ +9- '! σ, 6 1 σ! σ σ * 5

32 !! ' * * ** 5! JD' E *B5! )! 6 I 5 &H&-0 (0-<,=>(( -) 7(878! 1 &/$! 6! + - )(C ( J 6! $ β +JD' E *B- α +JD' E *(-! * ) LJH!! (** )2C I

33 ' ; )C LJH I 7!, ;! & 0 ] ^ σ S! J K = σb πd I I + (- ' $ 7 *! + *( *5 +9*! ** Y- *3 *9 *( * ± *: +4% --*'- '*71 ( 0 0-<,=>(&/$ < ; )(C $ *5 L' D5! JD' E *B *5 L' D5 *3 L' D5 L' D5 ± 2: ± 9: ± 3: (

34 !' &!! I 7 I B9C. 0* 0 **C. 0* )*C & BC 7. 0 Z!! F!!)J K 0! 2!(!-7+E$ 9

35 ' J! I 0!! MX )(C J W 0 ^ 3 L K 5 JK = +3-, & 5*C W 0 W 0 E 5γ = γ = I + - ; γ 5! A 75! JD' E *B $ +*2 A7 5 +**- 75- $ J! $ J + (- 4!* )- M-'-) 5,N;0 &/4$ 2 W J 2

36 ! 2 5! A 75! $ +**- 7 **C J!! ' MX! $ !! < ; F!!)J K!- 0 5$ ! *: $ $ L I =! **9 L' D5! JD' E *B J 3 3

37 ' ^ 9 W'! JD' E *B $ *59 A 75!! $ +**- > $! 2* A ! I I,,[L! γ J $ 0 I & 11!-! & ' R 8 4''! S. S 38 4''. 0 W 0 0!!! K! B

38 ; $. S 2 J B - '!*71 (=I>(85/$! K. S! & '! )C ! < + -! $! 4!! $ *: 9! 5*: - )

39 ' $! :5-! * - <* 5/$ < ` < 4! < &! L B3C!... J M *!.. +- W σ+- J = + 7- σ+ 7-7 * = J J +B- +)- (*

40 M µ!. + = J = * µ +*- B L ] - - B*!%:$ * - * ( *! * a, < < + 3- M µ W σ+- σ+- E σ < $ 2*C $ σ+ - = σ a+ a - B3C + )- +- σ +E*! & - a! < (

41 ' '! σ a a /B- )')* ( ** ( O!7!P- $ $ & 0] U 25C B = *, + 7- D π 5 +5-! J $ &. S + - BBC J B = J* + ( σ +- 5π J L ] I σa σ+- BBC D 5 π7 J σ + 7- = < a +(- 5 =! < 0]7H σa )5 C (5

42 ! + 5*- <,**!! - & 9 σa < a a * 9 σ *! : :; ))C 5** **B *( = *3 Y- > +φ $ Y- +φ $ 2 Y- +φ $ 59 )3C )*! 5 )5C *) 99 B B B3C B 9! * ( 5 * +φ ( )5C * 5 +8F- 7-! **-!-7! BBC (

43 ' & R! 14! U ' **C ' R R 1-4 Comportement mécanique du plâtre pris en présence d )5C 7 5 ((

44 σ S *9σ S & ε S 9ε S, *7 -) ( ) )!!! ('2 - & U! 7!!! 9* :!! 7 ( )(C & $ U *! ( 5 * **JG** 9*J7*( *J7* 9J7* <,=>( -('2 --/4$ (9

45 ' ; $, ' 4 ( )BC 2 σ9*! 5 B ( * * 9 * 9 5* '?, 1,)<! '0 0- <,=>(*! ' -('2 I 4$? 5: 7!! 2*:! )BC + 5(- (2

46 <,=>( **-! 2 ( -) 77!! 1 ;/$ 0 I!!! I 7 +)3 :- 7 '! JD' E )BC! K!' 0 0-<,=>(;/$ (3

47 B9C, $ * )3:?S M $ $! 9* P J U + 5(- I *B: +! )3:?S- ^ J H J 5: )3:?S ^ 3:! JD' E *2 JD' E *B &! 9*:! 0$ U $ $ N O I 33C! + $- J! 4 4 7! ; ; 52 (B

48 ' -!&* 3*C, α σ + - ( ( α σ )) ε = $ X 25C $ +**- ' 3(C! *! 9 :! *5! : 59 ()

49 ' H! =! )9:?S 59*5(92 5B X' :!!*<**-!- ) 0 0-<,=>((-) 87478(!! 1 (&-E;/$! )3:?S 9!! )9 : $$! J U $ ! - ; (*C $ ' $! 9*

50 U? + 5B- $! ( - )- '.L4$ & 2) 7 L $ (9 :! 7 $ J + 5)- < ; 7 5* :!! + 75-!!! +*9 : -! 9

51 ' /! -<**- L4$ & $! ) )3C (9: & + $ 4 ZV- $ + - ' 2: 59 L' $ $! $ & Z + $ 33 7 Z 7 -! $ Z 4! 5! 7 Z 7! J $ I $! $ 95

52 R I $ 4 41 '**' % 2 ; $ F F 3(C 0! F 4 F$ LJH! F! F & 3 4 F$! 0 K $ )5C 4 + 7(5- ; )BC U $ 9

53 ' % 3$ ))C $ 5 B* :?S! + 59-! $!! $ 7! & 4! 5: + 5** Y 7! JD' E 33C B3C $ H J! % ( B*C $ F F F 0 I! + *- 9(

54 1,**γ 7-*!*0 (:%1J0$ F$ F 0 $ 1 6 )BC 1 6 )5C. + - σ9*! 2 9 ( 5 * * 5* (* 2* B* **, *9 * =8 ' 1<'-) 0 -!-''-('2 & 99

55 ' $!! ' $ F S ( '8?? ' 35C F 6 5 +! - F H DD = H + H H H F & F H H H γ = + γ J 5 γ5dd = + γ + γ5 γ5- +B- 5 = F ' F 5 γ η = γ +)- 5 F η ' B9C W L 5γ = 5γ φ+ )- +5*- 5 5 W γ φ +)-, BC! F F 92

56 0 39: ; 2. 9 η γ γ =! 3 3 )5C *9 < 35C * & L *59 5*:?S & +,!* **-! F MX & $! % %>'' 4$ & 75 $ 1 6 $ )BC + 7 -! 33C I! 4 93

57 ' $ 1 & 6 ' **C ! F!!)J K 0-5$ ; $! < 5* L! L 5γ = 5γ φ+ ) ` - γ ; +5* :! *! * : - 0 9B

58 ! 44K*' & -- H $! J 7 + 7(5- &! $ Z. R 5*! 59 Y. BC F. G 7 F F. F 5B* 7 $ R H$X ' F < + - F F F )C QR S J(;E/$ 9)

59 ', F!! & $ 4! H 98 +**- )BC 2*8 $ $ < $ + 7(5-! F F &! 5**,[L +**- $ P Conclusion R $ ! 4! &! U $ 2*

60 7 ; 7 2

61 ' 25

62 CHAPITRE 2 : MATERIAUX ET TECHNIQUES EXPERIMENTALES 2-1 Matériaux Elaboration Nuance de référence Etude paramétrique 2-2 Techniques expérimentales Préparation des éprouvettes Modules élastiques Contrainte à la rupture et propagation de fissures Frottement intérieur! $ % & ' ( ) ' *( ' +( ) )%

63 % % 2-1 Matériaux, % - )),. / '011 )( & ), ) %) 2 3 / 1 & ) 1 1 5% $ ) 1 & ). ) ) 40 ' ( & $ & ) $ *1 8 / $ 9 $ ) / $ & *+: % 8 ' ( ) )/ / / %. / ) / / β ) ) ; / *

64 & <= )/ > ) ' % 4( - & )) & ' / (! $ $ & ' )(, ) ) %/?) ' ( )/ $ )) ) ) 34 % ) / + % % µ, A % B % % > % & & ) ') ( ) ). % % / 2 & ' %( & +1 C ' %( $ 6 )) & )/ '11 D) 3 ( E / / β 6 1+ & 44 / / α $ )/ ' 434( 6 1 & 1 += & F1= ) %. ) % % / / ) & 6 7 1* & / α & ' & ) & ) ( % ') ( ) ) G ) ) +

65 % % 1 C!$%&'( 11 C )$%&'( 11 C **+$%&',

66 & ' ( 2 8 )/ / ' C( & 11+= & / % ') *( / 41 % 4+ % 1F+ µ H$ % G & ) )/ / ) ) )) & & % ) ' & )/ ) 4*( / +* % <+ % ++ µ % ') +( )$ & ) I & ) $ % )/, 1+ = & / % ') & ) 4+( H 4! $ -.β/0$%&'( * ; α : ; α β : *0 -, 6 74 ; β : -, J/ / ; β = )/ ++ E) / % 4+ % 1F+ C F1: ; β F1: E) +* % <+ % ++ C E ; β K 1+ = % 1 % 1 % 41 C 5 -* 6.7 F

67 % +1 C % 11 C, *! + 8 '' C 7 * 7 11 C 1! * * + :'/0 * * + +1 C ;! 8 ' 1 9 0

68 2-2 Techniques expérimentales %8 & 401 % 1 % 1 ) 401 % *1 % & 411 C ) ) F % :83 6L 1+ 1F+ % M) / 2 / ) ' >( ) ) M) ν 2 ρ'4 + ν('4 ν( = 0 6 '4( 4 ν ν = '( ' 0 0 ( 2 ρ H ) 5 6 <

69 % % & 3 % * $ 2 ' + N N (' N( = '( 0 < 2 O L - 41 DP $ ) QH ; ) ± 4 & *1 *1 $ G ) % '( ) ) 41 P 401 % 1 % 1 ) 0+! & % *. ).. 2 ' N( σ = '*( <. 2 σ ε = '+( ) % 3 - & R F1

70 4+ & + C 34 R ) ) S T 2 2 ) ) M % > = = '( < M % ;L/?;L 2 4<< 4 4+ < + F < < ' ( < < = = 'F( < <, ) 3 R & ) $ ) G ) ) ) H?H 2 ( < ) ( 0 0 ) = + '0( ) / / ) U ) /, ) ') 0( 2 >3!V W S8 / 04 ' 11 DX>(!V W S8 / F!V W S8 / 0 ) *1! 11 DX>6 X> F4

71 % % '41Q 7 *1< ( ) & )% / E & /$ / )% ') -;HTE; -3HTE( & ' $ (. 8 ) ) > % 401 % *1 % 1 3 ' +(. ) R QH C ( ) ) ') <( - ' ( - / % % 411 % +. $ % - %$ & % & 411 µ 34 F

72 %$? 2 % > = = '<( <. % M?;L 2 * ** 4 4*F + + < < ' ( < < < < = = '41( 6 4 <,, ) ) ) ; N / 2 $ & % ) % N) ) ϕ ' ) ) ) ϕ(, / N) N & ) F

73 % % )' * $+ ) ) J N-P;E /? % % % ' ( & ) ' ) 41( ; ) % % % % / ) N N X> ) & N & N 2 2 Γ ) N = Γ '44( ) 2 ) % % & ) ) % N $ N N 5 & ) θ N ') 44( 2 > Y = Y θ Y '44( 2 JY % N N 2 2 ) ) β 6 = β 6 '4( θ JY % G J 1 ϕ Y ( = ϕ F*

74 ! ; ) '% %A(B F+

75 % % ) - ) ) N $ )$ ) *1 ) O ) N ) ) ) + 8+ ) ) N ) $ & ) $ & N ' ) N ) ( % & N N% $ N % N) N ' ) 4( ) 4 2 ) ) '( %$ ) $ ) ). $ += XT G $ ) ) > '(, ) ) ) ') 4*(, ) ) 2 8 ) ) % $ G ) ) F

76 ( $+ ϕ * 11 1 '+ = XT( ( $+ ϕ ) 4 ) ) ) * C D 8! D E8 -,,.7!8 FF

77 % % )' *. $ % & % & D> ) J & $ O>>?O N ) 4+ *1 % + % 4 & 4 - & & N % % )$ % Z E N & N), ) ) / ' X> )>( 8N& N ' (. & 4 = 1<* 5 ρ 46 6 '4( 2 M) ρ H ) ) & '+1 X>( ) N ) N ). E ) & 3 ϕ ) & 3 ϕ = '4*( N) $ ) ) N $ R $ ) N F0

78 $ N /) N $ ( ( % % * FD8 F D F<

79 % % 01

80 CHAPITRE 3 : RELATION MICROSTRUCTURE - PROPRIETES MECANIQUES DU PLATRE PRIS SEC 3-1 Comportement mécanique macroscopique Nuance de référence Influence de la porosité Influence de la cristallisation à porosité fixée 3-2 Modélisation de la microstructure et des propriétés élastiques Approche analytique Approche numérique 3-3 Conclusion!! $ % & ' ( % ' % % % $ ) $!!! * $! % % +

81 , Comportement mécanique macroscopique ' )! - % * ). +/ 0 1,! *// // // // / / +/ // +/ // +/!! $ %2! ( % 3 45 / 0 $ ( 65 / 0! $ %2! 7 +/ '! % % (! $% %2! (!! 895 /*

82 / + / + < α < β ( / / / /* /: /! $%& % ' ($ $& ' %2!! '! 895 ; /* ( α / 0 %! 895 ; / ( β ++ 0! '! )! 895 ; /: *+ 0 ( α β $ 7! / σ : * / / / /* /: / )σ * ' $% ) 7 $

83 , - ) $ =!( )(! 3/. %2! / 0! * $! =!( )( > /? > /?! 3/. > ++? + * σ / /! +, ) ''$)-./ $0 0 A ) / 0!! ( B( C+D! ) ) % %( 6 B6 3*D $ %7 $! = % % $ 8 σ, ) σ E 3 /+ 0 %! 102+, 3$%4 ) 5+%)-./ +& % *

84 '!! > % %!! %= %7 ' B4) C+D! + ' ) $% &' & &' (&& ($ &$! +)!! ) G 64 7 % :0;6<04 % + + $= + $% % >!(!! ) $ % C0 / $ % 0! F! ) % +

85 , Modélisation de la microstructure et des propriétés élastiques $! B< :D H % =!>$ &% )*+,-,-(& &( $ % %2! ) ) = G $ 8 / )!( $!( 1I B1 :/D $!( & =J K 3: * : / G3 / 0 * :3 * / / : * 3: / 3* / / / / C / G: G3 3* / :* / / / / G: / /?1 5A &3:.4 8B C 9D? < $%! % % ( ) BL /DBH CD $ ) E = % L ) M!, %1 - <J ) N 4!( BL /D $ %2! 8 5 ν N 4 % > :

86 E = ν : = + ν $ ) ) % (!(. / ν, * ++ /: 1-<J * ** /+ 1-<J * +: * /* M! ** 3 *+C / 2& F*D!G 6! 10! %+ 0& $0 9H < $ ( M!G,G1 ( ) M!, ) %1-<J ( % (!( A %2!! % 7 $% ) % ) & % %! '!! /0 3/0 $ %!! */0 ',J % B, C/D 2 2 / = + κ 2 > κ 6 ) 5 %2! > $ 5 > E = ν * / 3

87 , - * ν/ + 3ν/ ν = * + ν / / ν / ( M!G,G1!( ) ) % %2!! 3 +/ */ / / (,J / / / / /* /: / G +, ' $*A$ 9*; < $ ) (! $ : & ) > / = : + $ )! G F ( )!( 5,J )! % % %!( % O %7 ' % 8 % 7

88 )*+,-,+0 & &! $!(! $% % > > > = 3 > E M ) A ( $% ) >! K % % ( B' 3/D (! B< D ) $ ) = B= *D ) B6 3:D $ % %! I0!8 $ ) > θ EM = θ ) * > )!! θ > πθ ( + ) + )( ) + + )) + ( ) + + )!9 ( ) θ = ) 8 C C

89 , - %)=! + & 7!! B' 3/D $ + µ! $% A % /?! 5& / ) ; % + 9J G < 12& & 3 G E M ) $!(! ( α β (! %! $% E M! / + + +? 5 ) % % ) // (4 *) // // / 895 ; /* 895 ; / / / /* /: / & 0 I0 8 $%! ) %2!! '! 895! /* / %2! $ ) % C/

90 12& % & G % A 3 $! 895 ; / $ ) (!(! //+0!( )( µ µ µ µ + µ *) µ *- / + /3+ / /* + / //+ /+ 3/. +* C+ ++ // ////+ // '$)-./ 2I0 % F %K % AE M! * 8 % ( % ) (? %! = % A ) $ % %) 68P %! Q %! 7 ) $%( % ' 6 B6 CCD F =!( )(! ) 7 )!! + 5 %! ) =!( )( $! F K %7 )) % 7 '! C

91 , -!!>$ % )*+,+,- ' % ( G $ : E F < H!( EF<H 8G' ' ) B6 /D $! ) % $!! $ $! ) 68P $! )!(! ) %!! 5! K!! $% ) >99J)!9!)& B4) CD $!(! % $!(! : %( & K $% ( % ) $% S LJ BS :D > φ φ $ ) > N ; ** 45 4 ; 3 45 %2! 5 > 8 ; *+3 45 ν ; / $ ) M! ) 8 C

92 $ F K < 5 ( R A %( ε && ; / % $ BH CDB8 CD > > J! ) N 4 ) : A = E + = : A > J ; +/ 45 8 ; + 45! ; 3 45 ν ; /*C $ σ && ; / % % > A CE: = E + *: = : * 7 $ > J ; * 45 8 ; *+3 45! ; 3 45 ν ; / O %!(! %! $% )*+,+,+&& A % ) ) % )! %! $ (!! $!! ) C

93 , - ( ) > + 66? ) %! > Q %! Q! 7 $ % & ε = ε $ σ = %! σ =J σ / ε; σ(( σ( ; / / / / / + $! % ; ( //0 ) ) $!( 8 ; + 45 ν ; /*C -- / /: /* / / / / */ :/ / // &! C*

94 ) % $ )! $% % 7 7 $%!! : / 45!( +0 $% %!( ) % %! 0&(+0 )0' && 8&, %! %)!! θ >0 0 $ %! θ! % & 5 )! 7 $% ( ) *! θ / /. 5&θ / *+ C/! + / & -- 3 : 0 K!!! >! θ C/ /. % /!! 7 ) $ )! θ ; /. θ ; C/. ) $ 68P %!!! )*+,+,)&&& & & C+

95 , - $!( G F K!( $! // //! % )!( $% % %) % $ & &! +0 % & $! *! //// // )! * $ 0 ) +0 $! $ )! 7!( >0 0! $ % & 8 ) ) ) % (! + C:

96 */ /3 + /: -- / + / + / + & /+ /* / / / & / / / / /* /: / & 62I00 0 I $!! ) ) $% ) > */0 :/0 G %! 67 % ) %) % %! (! 8 & ) =J K F % %! ( ( AG! * ( ) % > $ > N ; + 45 ; *: 45 ; *: 45 ** ; ; ; *+ 45 ν ; / $ % %!! ) % > C3

97 , - (! % ) ) 7 ) ) $ 2& %! )= $! // // ) $ % /!!) %!! %! // // ) 8! (! *// *// ) * :! 7 $! : % (!! // // *// *// /// /// $% ) %! /// /// *// *// // // */ -- / / / 0 :0 *+0 / / /// /// /// ///* ///+ -9&$? I0) $ & ) >! A! %!!! ( = ) % B,) //D $! 7 % : C

98 . =./ + 2 : > 5 / ( 5 8T %! 66 6! 5 ) ) % ( %! $% 7 ) $% % 8 ( )! * & $ ) +! %2! & )! *!& : 0 :! /// : ± +// * ± /// :* / ± :// +*3 /+ ± 1068 )+ $L 2I0$L $% ) % = ) B5 C:D B,) //D '! % % ( $% > +0 ) /0 ) )!( ) % > CC

99 , -! ( - ) % ) 5 &&!&(; & $ 1 - < < ( = BP CCD %) ) ) C % % ) )!! )! &! 3 ) 03; !4 $! * %!!! )! 5 )! 7 & $ ) ) ) 1 - < <! ) 2I0 0 $% 400 //

100 $ % %! C / & /: /* / ) 1M 1<< 1M ) U 1<< U / / / /* /: / & ; I!8 DF 0 % $L N0 $ %! 1 < < ( ) ) ) $ ) $% %2! 5! / 5 ( ( ) ) & ) /

101 , - :/ +/ */ / / / ) 1M 1<< 1M ) U 1<< U / / / /* /: / & & /+ /* / / / ) 1M 1<< 1M ) U 1<< U ) / / / /* /: / &! +, I!8DF 0 % $L N $% %2! K! 1<<! ) ) $ ) ) %!! %2! & $! C = Q! % 1<< ) %! > 7 ) /

102 !! %! $! 8! / % ) )! + $ 5 / %2!! ( $! $% ( $% )! ) 1<< ) & )*+,+,< % & 3 5 ( '! 68P %!! $%! ) ) $ 7! > +/ // ' & F )! %! % %!! $%!! > ) G! // % * > %K! A! ))! 5!!! 895 / + ( α β $!! //! /

103 , - )!42$2C+ ' 6 04 %+ %$L // µ )!!42$2C+ '! 04 %+ %$L / -- + / + )7 / / / /* ')! /*

104 5! // /C µ! +/ 3 µ B6 CCD 5! )! ( µ! +/ % & %! 5! % ) %! )!! $!! // %! 7 % ) µ % % $! * % % -- */ / / / ) 1M 1<< 1M ) U 1<< U / / / /* /: I!8 $ 1 < < ) & $! 3 ) 68P F )!( % ) ( G ()! * >! 7 $! 1<< 1M K! > %! %! + /+

105 , 4 '3? 6!4 %3?K4 $ ) )*+,+,= &2&+0 F ) %= $% ( % 7! $! :! % ) = C11 (GPa) ,1 0,2 0,3 0,4 0,5 Fraction de pores!? 3&04 %3& G&0 /:

106 $ % % >! )! + ) $%! ) & >&?! 3 & ) %) % + 9 / /: /* / / ) 1M 1<< 1M / / /* /: / >&9?!G +, L O ) & %! ) ' % +0 > %2! ) ) +0 % 8 BP CD +/0 σ, $ ) )! $ ) K /3

107 , - && & 6 )0 $% ) $ % % ) ( F K 7 8 <! 1 < < ) % 5 ) % ) & ) ( & ) ) $! // // //! ) $% ) $%! ) )!!2I0 0 8 $!( $% %2! 5!! C /

108 +/ */ / / / / / / /* /: / & /* / / / / / / /* /: /!; +,. I0 0 $ %2! K ) % /3 /+ $ 5 / - /+ 5 >!( / ) / /! ν / - /+ = % B,) //D $ 1 < < ) ) ) )! / ) 2I0 0 /C

109 , - $ %2! 5! ( // // //! +/ */ / / / / (& ) (& 1<< U ) / / /* /: / & /+ /* / / / / (& ) (& 1<< U ) / / /* /: / +,. I +8&L + N %! / % %2! K $ 5 1<< $! /

110 I!83)$4I8 3)42I $ 5 %!! $ % 1<<!! / 8 ) K 1<< $ ( ) 7 %!! ) $

111 , - ) ( F %!! B8 CD $!(! 9 / /: /* / / / / /* /: / +, I8 I& 8!8 3 4 $ ( 5 ) > 8 $! ) %7 2&! 8 %!)!! %! > // // $% %2! % (! / $ ( //! 7 $ 8! //! *

112 + / + / + / + / //V//V// / / /* /: / &I &I $ 7 (&?? % $ %2!! + + / + / + / + / //V//V// * / / /* /: / & )I0 0DF 3!4 $! + ( ) ) G & > %! ) ) )W < %

113 , - ) A % % K % F % = = G )*+,+,A&+0B)0 $!! %=!( )(! * + K &! * ' % ) 8! $ >! 68P!!!!W! : $! ) ) F ) 5 G $ )) 7 % %7 '! ) B4) CCD!!!! )! //! /* +0 ) 895 ; / $! : ) 5 %! )!!! 3 *

114 ' +=: &! 3 & & 3? 4 ) -. / C I! 6 K 3 & & 3 % //? ) ' +=: & I! */? /? ' ' $ % 3/? ) G I 8 0 2C I 0 6 K +

115 , - $ %2!!! 3 : + * /! +) //! 2+, )I80 I 6K A! ) %2!! % )! )! * ) : &&3 9C'D '+=:&! *+ + ± K ±! K 3 : ± K ±6K 3% * * ± K ±6K 10?2+, '$)-./ $ % % $ (!! 3 %! % )!! : %!! :

116 F % 67!)! %2! ) : $% 7! G+ F 8 )!! : =!( )( ( ) < $! 3/.! K! (! : ) 6 B6 CCD '!! K $% %! = B( C+D B6 CCD F K %! //?! %!! //? 3-3 Conclusion $! 7 % $ (!( ) ) ' ( ) ' % ( 7 % & 3

117 , - ' %)!!! ) $% )!! % ) $ $% ) $! $ ) % ( % % % $!) % ) ( $ (!! )! ) %) % ) % % 7

118 CHAPITRE 4 : PROPAGATION DE FISSURES DANS LE PLATRE PRIS SEC 4-1 Résistance à la propagation de fissures Courbes de chargement et émission acoustique Courbes K R, influence de a/w Effet de la densité des plâtres Effet de la cristallisation Essai de propagation de fissures en traction compacte 4-2 Mécanismes de propagation de fissures Fissuration secondaire Pontage par des cristaux de gypse Interaction entre les deux mécanismes 4-3 Modèle de propagation de fissures dans le plâtre pris Principe Quantification du pontage, effet de la microstructure 4-4 Conclusion!!! $!!!!!! $ % & '!

119 (! )+, -*. /0 1 2 ' -, 2$' Résistance à la propagation de fissures Courbes de chargement et émission acoustique!! 1 4 ' 3 '! $ ' 5!! ' & ' :; < * '! '! $! '!! ( ' '!!! '! $ % ' ' ' 1 )=3! **?* >* * )* * * +* -* =* * >** -** ** +** )** ** *! µ! $%!!! ' $! '! '! $ 7! 4!! '! 2 1 ))+3 )*

120 !!! '! '! '! $!!! 4 ' 1 )3 **?* >* * )* * :; *+ :; *-+ :; *>+ :; *=+ * )* * >*?* ** &' ( ') *+,!! ' 1! '3 ' '!!$ 1 + 3!! 1 + 3! '!!!! '! ' B! $ $!! '! ' )

121 (! >* * )*! 3 3 * * )* * >*! -,)./012) - 32+,- ) - $%4!! 1=*,3!! $!!! 1 )-3!!!!!! $ ' $ 1! 3 =* >* -* * +* )* * * * )* * >*?* )5'6%7$% 4! '!! 4 C! + ))

122 $!! C '! '! $ ' 4 B $ D 1-3 ) + 7! $! 8) !!!! $$! '! $! ' 9&!!!!! $ '!!! 9! 4! '! $ 7! ' 9!! '!!!!!! '!! D ) + > )+

123 ( **** *** ** * 6 6 ) 6 + * * )* +* * -* >* =* % :3 ) + ) D ) D + $$! 1>* 93 $'!! 1+-!& *- D )3 '! 5 ' '! '! $! % % 8! 0 = ; $ 1!! 4!3!! '!! EF?G!! % D + '!! 4! $! D Courbe K R, influence de a/w '! '!! 1 ++3! $! 4!! ' H 0 '! ' :; < *-+ = )

124 *) &'() * **- *- * )- * *? ) > 6< = $% F ' *+ I(! :) H 0 C! 2$' *= I(! :) +!! H 0!! *. H 0 '? *) &'() * *) *> *) **? *) * *> *? *+ >< = '! H 0 ' '!A H * 1 *+ I(! :) 3!!! H!! :;! H * H! < = <! < * :;

125 ( *+ &, () * & - () * &() * *+ * *- **+- *-+ *+ *= ** *>+ *)- *?- **> *=+ *+ *) **=? /,< = ) ' ' 1 ) Effet de la densité!! 7:( < *!& α 1 $ 3!! $ 1 3 >* * )* **?* >* * )* * * * )* +* * -* )4!! 7:( < * 7:( < *? 1 )) )+3! %! $! $! )>

126 7:( < *> 7:( <!& β! $!! ' H 0 * *> &'() * * *) +*.?. --. >+. * * ) >? %< = 5$% )4!! H 0 ) 1!& ' *.3 *) ) &, () * & - () * &() * / * +* *+- *- *- *>? *)) *)? **> *? -- * *- ** >+ **? ** **? &A,'5 $%)4! '! % +*. H H! --. $! 'J 1 + )3 '!$! $ $ $ )=

127 ( Effet de la cristallisation à porosité fixée (!!!! 1 3 =*,! 1 )-3!! $ & &! C! 1 )3 $ H * H H!! + 0 **)-. & & $ ( '! &, () * & - () * &() * *) *= **- 0 * *- ** =*, K! **- *= **>-? /5+ '5/A$%>$%4! 3%B $!! 'J 1 +3 L '!!! ' '!!$!! *)-. ' $ 1 )>3!!!!$ &, & - () * &() * () * 0 * *- ** *)-. ' $ ** **-- **-? /)++'5 $%)4! *)-. ' $ ' + $! 'J 1 +3 )?

128 4-1.5 Essais de propagation de fissures en traction compacte + ' ' 1 )=3 $!!!! ' 1 )3! ** ** )-!! + **- *- * * * * *) *+ * *- *> /? $%)%%4!! + $! ' '! H 0 - *+ &, () * & - () * &() * *+= *) * **) *- *) *- **+ *= *- *= **--? /,< = ) )

129 ( $' 5!! I!! H! ' :;! 4-2 Mécanismes de propagation de fissures Fissuration secondaire 1 7 +!! ' $ C! ) &. 5 '!! % D ) 13 ' ' C '!A '!! +*

130 4 ' M N ) 13 7! ) 13 '! $ '!A! ) 13 ' $ ) 13! !! = 2 C - & ) 2$' ' $ E6 **G!! $!!!! ' 1 ' 1 )3! $ '! % $!! 1 +3 ' $!! &!! $ '!A D +

131 (! $ $' '!! )** O! =5+) +9 2 &&- $ E6 **G 1 +)+3!! '!!! 1 ' +*.!$ Pontage par cristaux de gypse! ' 3! ' & 8!!! '!! '! 1 (%!! I79 -! & +)

132 - O! DD/1) E ' I79 & %!$!! 5! D '! D!!!!!!! H 0 D 2!!!! ED )G 2$'!!! 7 '! 2$' ' ' '! &!!!! '!!! >!?!! +!! H 0 ' $! ++

133 ( -!!?!! &'() * *- * **- * * - * :=)F' < =,$% D 2 '! '! H 0! ' ' '$!!! ' $! $!! 7! D H 0!! '!! 2! 1 ) Interaction entre les deux mécanismes '!! ' ' H 0 1?3 '! F '! H 0 $! $ $ $ :; +

134 3 *) &'() * *) *> *) **? *) * *> *? *+ 3 6< = 52-) ') '!!! H 0! D $! $ 1 H 0 3! ' ' ' H ' '! +-

135 ( $!!!! '! '! 0I 1 J BL I3! '! ' ' σ * ) P( '!!? ' 3 σ % %! σ % %! 3 σ, α >α >α 3 α α ) α +! 2 ) * + >= )./01 α$ - -,) +>

136 !! $ '! '!A ' 2 $ 4 1:; 3 $!! 1 :; )3 > '! H 0 Q! ' :;? *+ *+ *-+ *>+ *=+ 5 *> - > )+? :/) < = I ), > '! Q :; '!! 1 3 $ '! (!! 1:; 3 ' D!! H 0! $' $!!! 1 3 $! 1 3 $ '!! $! ' $ '!!!! ' D!! 4-3 Modèle de propagation de fissures dans le plâtre pris Principe! ' ' $ ' '$ ) < = = < = < * + < 1)3 +=

137 ( % H * ' '!A H ' H % '!!! '! H!!!! ' $! H L! 1 3! & 13 D!!! (!!! 1 3 C $ 13! &! 1 3! $ $ H 0! ) $ ) ! ' R! 1 ' 3 +?

138

139 ( Quantification du pontage, effet de la microstructure I 1!3 (! C ' σ13 $ $! $ ' ' H 0! ' ' ( $! ++)!! D 1& 3 H 0!!!!& ' E6P??G % = < * σ 1+3 ) π < = +! σ13! EI?=G % σ ( ) = σ Q Q 13 ( + 7:( < *? σ σ 7:( < *? % 0 K& & $ (! ' σ 6 () σ () *=- * *+ 0 *-- *= *- =*, K ' * *+-? 63 )E,3,D('55 '/A$%>! σq!! / 1 $!& '& $ *

140 $ % 1) +3 $!!$!!! '! 1 3!!$ 4-4 Conclusion!! '2 ' EI *G!!! '! '!!!!!$!!! &!$ $ '!!!! '!! D!!! 1!!3 F 1 ' C!3 '!!! ' $! '!!! % &!A $! %!$!!$ '!A D $ '!A! ' '! ' '!

141 ( )

142 CHAPITRE 5 : PROPRIETES MECANIQUES DU PLATRE PRIS EN PRESENCE D EAU 5-1 Frottement intérieur mécanismes dissipatifs Méthode du pendule de torsion Méthode de vibration en flexion Corrélation avec le comportement macroscopique 5-2 Etude du comportement en flexion Résistance et flèche à la rupture Loi de comportement Modélisation 5-3 Conclusion!! $! $ % &! ' $ $ ( ) $ * + $, % - $

143 . / $ )! ) 5-1 Frottement intérieur mécanismes dissipatifs! * 0 $ 1/1+ 23! 45 / $ $ )! *$ 1/1+ $. $ % $ 5 / *$ 8 29 $ - ± $ - $!

144 ϕ : ;/5 ;/5 ;/5 ;/51 $ 8 29 $ 3 $ *5 8+ 7$ $ ; $ 5 / < 15 / $! $ % 5 / $! 5 8 $ $ $!.! % $ $ /)! 7!) 7 ' $ % - * $ + ) $ $ $ $ $ $ - = * / 5+ 1

145 . ϕ : ;/5 55;/5 55;/51! $ & $ $ $ $ % $ *$ /+!! - $ $ $ -.!! $ $!! $ $ C / *% = ϕ $ ϕ + $ :

146 + + &' ( ($'% ε ( )*+,- ' * + ; $ $ * + ϕ : $ ;D55 ;/5 1 ;/5 ;/5 ;/5.ϕ!(( &, $ 6) $ $ )

147 . $ * + $,. 6$> $ 6?6 AB 23 6$>! - 6$> * + $ $ ' - α ;E. F 5 * $ !! * ϕ ;D55 ;/5 1 ;/5 ;/5!( // 0123(. *$ + *5 8+!! 4

148 ; $ G %! $ $! / ), 3 $ $! % 5 /: $ 7 7$ H * 1/11+ ; *15I $ 5 / $ / / ' $ $ ) )! % 23 >23! ) *!+. $!! * : $! ϕ ;D55 ;/5 1 ;/5 ;/5 ;/5 4(( &567 $$ A

149 . $! $ - ; $ J - 6$>!! $ $ *5 / *8 29+ * $ $ +! - ± 8 29 $ K $ 4 *( $+ 1 5 ϕ : : 1 %()' ; : $ %&' +!8! $!( 5 ϕ : : 1 %()' ; $ %& ' 9!8!$$ 5

150 $ $! $ - K *$ /+ H *$ A 8 $+ ) L *$ /+ % !!! -! $ ; $!!) ) M?M 45B $ $ % - M % $ - ) ) * + < $ $ $ ' - A 5

151 : ϕ : ; 1 %()' : % ' 5,!8 :0 3'!; $ H $! $!) K $ $ K $ A 8 29!! % 0 J - $ ) ; $ ) - $ $, $ K $, $! $ $ - $ K $ & $ 5-1 K 5 8 $ 1

152 ϕ : $ : &-. 3! < &3!; = $ $! $! $ $ $ 6;L N N + +!!; =:'!/> / :$'! - *$ +, & ) $ K $ *$ /+

153 . * 5+ ) $ * 3 + ) / ' - α ;E. F 5!! $ $ 1 * ϕ : ;E : &-.!// 0123(.:&35'( :5' < $ <! $ * :+ ;E. F 5 4 *K - - $ 1/+!!!, $ - * +

154 + O- - 9 O! %()' 3(4 (& 0ϕ %1, ' 2 : A 3( 3( 3( 0ϕ%1, ' 1& ( 3(. 3( @ 4 3( 3(+ 0123(9(:;' H $ $ $ $ *$ /+ - $, $ * ϕ : : &-. &!!/ / 0123(93(3 5!A( 5 $ $ * *! $ K + - M */1+ $

155 . ) K$!! &! $ K $ $!?6 4B? A4B! $! * + J $ 6 ;..!8 B:0!'),9-! * $+ G - $.! $ / * + :

156 6;),9-! % *$ A+ * + ) $ ; $ $ K $ $ $ A 8 29 *$ /+ $. $ $, - -!?H 4AB - P Q $ $ $ ( - G $ $ $! $ * 1+, $ $ * + * 5 N+ *$ $ -! 7 $!?6 4:B! - : ;!! % $ $ $ 4C(!C

157 . $!.! $! $ - $! & $ - $ $!! &A! G % ' % $ $ - / *$ 11+ ; / R R - +A ;:0 ' :(0'/ 4

158 -! * D D D ϕ = + 1π D $! * 4+ 5 : : : 9!(/ ;:0 ':0' - G! $ $ / $!! $ *- $! +, *$ /1+ < 23! S T R * ' S=9 $?6 4B '! 6- $ $! $ $ S=9 * A+ A

159 A 5 4?6 4B O?6 4B.?L A4B.? B : &-., ;! (C ;C/ &5E35 $! *$ /11+ - T R ' - * +! $ M J $! - * +. - $! $ * + ;!!! - α β ;E. F 5 ;E. F 5 4,! *$ 5 8 ;E. F 5 8 ;E. F 5 4+ :5

160 %8' : ;E. F 5 58 ;E. F %7' 3./ / 0123(.123(9 $.?. AB $ $ $ $ ) *$ /1+ * + < ;E. F 5 4! $ ) K! $ K *!! + $ :

161 . 5-2 Etude du comportement en flexion < $ -! 7C 0! $ 9 $ ). $ :5! 5! 15 $ $ K 1 $ )! / 1-0 5! %)' 1 3( 56! %7' ( 11, 1 3(& 155 &.?$ AC 0!(.( < 5 $ ; $. 5 $ 5 1 $ - $, $ /- $ ;E. F 5 - α K 1 $ $ / 5 1 $ * + :1

162 0 5! %)' 1 3(3+ 3(3& 56! %7' 11A 11 &,?$&AC 0// 0123(.!;. $! $ % 1 ;E. F 5 5 ;E. F 5 4 $ - -+ < $ - $ $ K M % $ * - % 1 : / + - *K K $+ $ / U * / + $ $ 1 *! $ $ + : %&' 1 5 $ - D 6 U 5 1 / 0123(9 :

163 . ' $ $ ; U $ - $ $! / 0 :8 σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ 1 A: 15 1 A 15 * K+ 55 * + 3( 3( 3( &, 3 1 1?$.AC 0!.0 ; 3( 3( 3( A 115 & 3 &3 5 A 5 4 3( 3( 3( J $ $ $ U $ - * + $ % ) * $ - + $ $! $ 6;L $ $ U! -! $,.! - $ $, (! * 11+ :

164 N E/!<A F<A> -! $ U / V - $ - )! $ $ *- O $ /1+, ) 3 *+ $ $ ; - $ - % $! $ * 5+, $ - $ * /+ $! $ % / 5 N / *$ $ + :

165 . $ ;E. - α β $! * + $ $ $ + *α 4)<1/ *α 4)<1= *β 4)<1= β *β 4)< ) %&' * *. * ; σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N (9 : 4 3(9 4 3( (,+ 3( : 4 3& & 3(3& 1 : 3( (& (9 3( 3( : 3, (. 4A 3(3, 4 3( (3+ 3( : 3(34?$AC 0/(0! (3G H ;(; $ $ $! $ $ $ 8 * / + 5: 1A & && 4!/ $. $ ; 6 > $ / - β * ) + - α $ W α ;E. F 5 ;E. F 5 : $ 55 N $ 15 N! - β! /11 ::

166 / K$ ;E. F 5 4 *K - -!!+ ) :? * *. % ' * ; %17 ' σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ D A4 : 11 1A (&, 3( && 3(3 < (, 3& ( 3 ( &3 3(. 3( 3( 1 : ( 3(3 3(?$4AC 0/ ; $ $ K - - $ $! $ $ * /+ $! ) * + $ % $! $ X. $? * *. % ' * ; %17 ' C σ *6.+ *N+ σ *6.+ *N+ σ *6.+ :11& :11& 1 3( 1 : 3( 3( 15 A ( 3( &3 3(.?$+AC 0/ =!; 3( ( 3( &&.,

167 ., K! *$ /+ ) $) *! -+ K $ $! * /1 /1+ -! -!! $ / $ 8 29 * $+ :58 29 * 1+ %8' : %7' &/0! (! &, K * : K : / $! L *$ 1+ :4

168 U $ $ 1 N / / * 1+ $ $ 5 55 N / 155 N / 5 N / N / 15 %8' : %7'.0/ $ $ $. $ $ $ $ ) % 155 N $ $ N / *$ - G 1+ $ *K! + $ $ G 5 N / ;E. F 5 : - α β 1 :A

169 β ;E. F 5 : α ;E. F 5 : %8' :55 6 %7' A$ IC /(/ 0123(4( 0 ;αβ(!3g1 $!! K α β $ /1 * 1 α : β+ β * $ $ - +! α $ G! $ ) 1: :5 %8' %7'

170 6 * :+ $ $)! $ * + $, * /1+ $ K %8' : %7' A$ IC /( / 0123(9=! /1+ %! K!! $! $! &,6! - $ *$ / +?Y A4B % 155 $ *55+ -! - )! 3 $

171 . $ $ - * 14+ N 9 EC! F ;$ $ ) $! * N / + /! - *$ 1A+ & *$ /+ % $ ; $/= & $?J 55B $?O 5B $ 15 8 $! + > & $ / * + ) < $ )?L A4B &! $ G $ G $ $! 1A $ $ *! 1 N / /

172 - - < * % < 29+ % % $ / *+ $ $ $ C 8 % $!! *$ + $ $,6;

173 . $! - $ ) %! $ $ 55 µ / N / * 1+! $ $ $?. A4B.-!?9 AA 5B $! ' $! * 5+ &3K!A(!$$;)7$3- $ $! $ $ $ & $! - %!! * 455I+! $! -

174 $ $!?9 5B & % * + $!, -. $! *$ + $! * + (,6. $ % $ $ η $ $ $! $ $ η &C L % σ σ ε + + ε = + η *+ 1 1 η! $! % $ ε $ $ % ε = ε σ σ + = ε η 1 η

175 . $ $ % ε σ ( ) ε = % σ ( ε ) 1 η = ε + εη *+ 1 ε + η ε ε η *+ = ;! /! ; ; 1 η * +! % = + 1 *+. ;.! G! * 1+ G! % 1 ε = 1 1 *: * 7+ σ = 1 1 $ % $ $ $. $ / )! 1 $ $ $! K - * + % ε σ = ε + $ * +

176 $ $! ; ; 1 η $ 4 2 η %()' %()' %)' 1 NE NE 5 1 4: NE 5 : 1 1: E 45 A E 5 1 A :5 4?$9CCL0 $ Z % $ * ; ; 1 + $ * η+ % * + * + $ $ % $ * +!) ) $ $ * K!+ $ % σ = 5 σ = σ 5 % 1 σ 5 = 1 η * ε * + *A+ + 1, ε*5+ $ K - % ( $ * + = ) ε ; ; 1 η

177 . 1 $ 15 1 :! 29 14>.?L A4B 6 : %B' & A$&/ :123(9'0,+567 9*(!CE C :'! A $ $ : %()' %()' η%)' ?$,CCL! && $ )! 4! $ & )! L * $! $ L 29+. $ *

178 %()' ;/5: ;/5 ;/5 ;/5 ;/51 ;/5 2 $ %7 ' ; ;1 5;D ;D 5;D 1 ;D 1 5;D ;D 5;D 5;D1 5 5;D55 η%)' &&CCL/ 0$(&(($, $ $ $ - $ - - $! - * /1+ % $!?Y A4B $ - $! $ ) 3 $ %! $! $

179 . 5-3 Conclusion %! % % * +! % $ $ $!! $ $ ;! $! / $ - * K+ $ -! $ $ $ * + K,! - K $! $ ' $ % $ * N / + $ / 45

180 $!! -! -! '! (! $ )! ' $ $ $ - ) 4

181 . 41

182 CONCLUSION!! $ % &' $(!! ' )! ( ) )! (! $!*'+ +!$', )+ -.!( /! $ '! $ 00'(!

183 ! )!! 23004, 5 ). 5!! ) /!! ( + ) $! ' ) $ ' + ) )!! ) / ) 6 7 ( 89! (!! + + 1

184 ! ) : 5! ) / +!!!) ; +! <! = $')! <!!,! ( ( ) > : ( ( ()! ( 8

185 ?

186 !$%& ' () ) * )) ) +! $ %!&'()*+)*, ** *- * ) )* ), -./-!0'1 )1+)* ) % )+ * * + ) )), 2.!!*((&))1011+') % %% % %!$%%' %%.- /)0))* -*)+-/3!!! 1'& +(((+(! 1 + * 2)) 3 *)4 42-!')11+ )! +3 % (** * 2) * *3+422!! (!&' %% 4 5 / )56789:6%%%& :. ;1& <% %-- %- )%%=1

187 > % :*))))? ) 2)66/ 70+'!!') > %% * ) * * +)/.!!! 1'& +())(+)0 >% 6)3- >'' ( * * 4 2) ) '!+ ') >B % %C+5D78C*C>.%,'. >2)%1 $% % - $%%1'' >2)%,+ *) *+, 2.!!0( & 01(+01* >, * * >+ 6)) * 4+ ) >6E, 1F 1 E4-!08(!) +!)! > >3 - ) < ** *)*, 2.!*)))(0+(* >1 A**+ )9- /--!')!(&)((+( G+%& %%% C+:96%%&&. G(4 A+2)$ ) GH=:-;<-!(* )1 G$% *-+ ), =-$-!! )&8 *1+*!

188 G**)* ))3, -!* 0**(+** G)**& 66 * ) ), -!1& )1*1+1!( G)'/*, 2-9-.!'* + * (%= G)* + )+, 4 9-!!(0& 1!+ (1) +* + * $.!*) 1( &* )' +'' D 63 * / /$-!* 01(+0'0 D%2 >? > )%%1, 4 %& 4 * 4%D(DG**A*> ) C( ( A * G: *. $ 4) 56789:6%%1', :. ;1% 4 %% G ) A - B DEA 4 9!!!G I08 8JJ3J<J 4'G *) )*)FA9!)1' 41()) )? 0)G- H% /!)* 4% >3- ))6>8)3,-4/.!!*&!))1(+' %

189 4,'( *-*3)*< 8-=.4!01 & +)) 4* 1 * ) ) *- 9- G $.!) 4)) '(+! F = 6 F * 4+ ) 2 $-.!'((&1(1!+('( F)' ()(*>6E, 1F 1 E 54 7:-<-!' ))( + 0 FB% 6)) + * + ) *)!+( F)% + *-*) <:4+/ -!! ) *+)* F)%1 *- *) <:: / -!!)))11!+ F)%1 4 * * 3*,2.!!))(1)+ F) ()**.>) ** /-4/.!** &1/+)(0+/+)( H 6)* + + *9$.! 4()0( +( ( H ( * , 4 9-!*''& (*'*+1 K? ' :*) * )* + *+ )=!*& ''(+! K) A * + :: /$2. / %%.$++/-!(*(+!' %'

190 C> =. ) ) +)2)/$ 4 %. 9 **(!'& 1 C(**I0*)0)2)) 2)? / $2. / %%. $%++ /-!( +(*) C % L ) + * ),2.!!*(()!1+ C-%, * + ) A::8 * )), 2.!!0 )! 11)0+)* C)<%1 >3 )),-/.!!)! ((+ 0) $ % /%?C+8:96%%&% ABD0()4 A+2)$ ) $ >3* *) 8:: *), - 4/.!*&0)*!+!0 $) &.-8 ) 3 - )* + *) )3,2.!*1)(0 +( $3% D)8 ), =-$-!!*0&8!0'!+1 $'C(A *1G=G$* A)$$D(EB.I I2 α. 2.) $' (** * *3)) $(*3+ +,2!' &())+(( %

191 $,%> *, 4 2-!0!&!)1!+'* $&= ( ) + 2)*, 4 2-!1(&!()+00 $ %% 4% % J C+C*C>.($A(A+2)A) %%%&'. $),> ) 2)?) ) 2%/!0 *&0(+(*1 $) 1. * 0 1=4A.:C($ 2%!*) 1&*1(!+') $), D )) ) +3*** =-$-!*0 &!*1+* $) ) + 38 *) ) =-!*' 1 &(1+'' A4 9!)' E > )* + * 42!'' )!1+!* A%,/% % C+8 :96%%,&1. 4 A+2)$ ) A % > % C+8:96 %% &. G( 4 A+2)$ ) A<<%% +* 3L>>, /.!!!!&!+ )( %1

192 A % 6 *8 + 8A.!!*0' A /)0 )) + + ) + 4 /.8!*''1& ) 1*0+*' A= E +2) 42 2!*(( )! A)% ** * ), 2-9-.!!'00& 1*+ '). %' (** ) * ), 2.!!)1(!(+(.1 : 8 F A 9 ( A99!))'!+ **.1.*+* *+ ), 4 /-8-!))) '1+1.''( * ), 4/.)*(& )(0 +0*.) %%. * ) *J * )<2!!! '0+ '1(!+(*0.)'M)2) 2))BI 2) * I * 2) :8 / 2/424G)*K %) 40 6% % > %- L:96C+%% ' 6'' )+ * ) ) 2) / ) )'&00(1+(! %=

193 63!.)* + 3-3,- 4/.!** &*'!+ ' 6, ( ** )) 2!0&(! 1!+'* 6 & > I * ) )?)0*** )8!18 &) (+ 6 1 : + + A 4 9!*)' 6&6)) )+ 4 -!'1!1+1' 6 &. + * <J +9 4 /-!*11&0'(+! 6 %% $% % - /.M 0 +)5 ) M )%%%,' 6% > +4 /.!! )(1+)* 6 % D * - * ) + :8.E,2.2./BA4/.!*! +(1 6 *)*+ L) - *+ )=N!**&) ((+! 6 : * )) * + +)+ )+,-4/.!'*1 &'((+(0 %,

194 6- L +* * 6$(=%% *) ), 7!' ) 01+0' 6 >*3 3)*)A. / ///IH< - K! -.I!*'1!+''0 6%'.) * 3 ), - 4/.!! ( & )!+ 1 & +*33. OH.4PAF$-/!*1 1 3 D)! *)+ )= OP!* & ( 0!+11 %1 9- ) + * + * - 9$.!!)40(*1( +100 ' A * )3)*, =-$-!* *1&8 1!!+)* 2%. ) 8 )) )*** 42-$!! 00&)(+' F+ ) )* ) + / /$-!''&)1+1 0 ' M) 6+ $ A 4 +B! ) NG % C +2) ) ) ),% -? F)!!* N3%= A*A * ),2.!!()*()) +) %&

195 L%'6)**3* * +422!!(*& )(+*( L ' F63 ) ** ) * +-++, 4 9-!*1 &( 1)+)0 L,&)*)*- +, -!1!)!(+)! L * + ) + G-!** 0* '(+ ( /) % A ) :::8 * ++ * **, /.!*! )& 0*+1* %

196 ANNEXES

197

198 ANNEXE 1 : SEMIHYDRATE SELECTA! β!$ %%& ' ()* ) &!& - /0%& ) 1 %& ' )* ) & %& ' +, ).,, 2-, 2), ρ32224$

199 )22

200 ANNEXE 2 : FONCTIONS DE CORRELATION A2-1 Principe! $% %&& % && '! ()*+ %&&' % $ = φ = $ = $ %,!-,. /-.&!$ φ $,$,$$,$$ 0 1 % /) /φ $ = $ + + $ $ 23,30$&&! 0''0,$ ) /φ

201 1!-.$% $ = = = $ + + $ 4$ $ $ ) % $ π = + 5 $ 5$ = &! &! φ φ! 1&&! $ φ φ! &!!

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Natacha Gondran To cite this version: Natacha Gondran. Système de diffusion d information

Plus en détail

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Benjamin Boller To cite this version: Benjamin Boller. Evaluation et prise en charge des processus de

Plus en détail

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale Stéphanie Perriere To cite this version: Stéphanie Perriere. La voix en images : comment l

Plus en détail

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052 Le point de vue des femmes sur la mise en place d un dépistage national organisé du cancer du col de l utérus. Étude qualitative auprès de femmes de Haute-Normandie Delphine Graniou To cite this version:

Plus en détail

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes épithéliales Badreddine Chanaoui To cite this version: Badreddine Chanaoui. Résultats à long terme de la photo-kératectomie

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail François Daniellou, Philippe Davezies, Karine Chassaing, Bernard Dugué,, Johann Petit To cite this version: François Daniellou, Philippe

Plus en détail

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017 Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique J. Bertrand To cite this version: J. Bertrand. Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique. J. Phys. Theor. Appl., 1874,

Plus en détail

Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages

Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal Languages Albert Cohen To cite this version: Albert Cohen. Program Analysis and Transformation: From the Polytope Model to Formal

Plus en détail

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile W. Lermantoff To cite this version: W. Lermantoff. Sur le grossissement

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Une charte éthique pour le Big Data

Une charte éthique pour le Big Data Une charte éthique pour le Big Data Primavera De Filippi To cite this version: Primavera De Filippi. Une charte éthique pour le Big Data. Documentaliste - Sciences de l Information, ADBS, 2013, pp.8-9.

Plus en détail

Les Champs Magnétiques

Les Champs Magnétiques Les Champs Magnétiques Guillaume Laurent To cite this version: Guillaume Laurent. Les Champs Magnétiques. École thématique. Assistants de prévention, Paris, France. 2014, pp.31. HAL Id:

Plus en détail

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien!

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Alain Couillault, Karen Fort To cite this version: Alain Couillault, Karen Fort. Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut

Plus en détail

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque

Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Comptabilité à base d activités (ABC) et activités informatiques : une contribution à l amélioration des processus informatiques d une banque Grégory Wegmann, Stephen Nozile To cite this version: Grégory

Plus en détail

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Bernard Dauga To cite this version: Bernard Dauga. Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel. Bulletin de l EPI (Enseignement Public et Informatique),

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique E. Bichat To cite this version: E. Bichat. Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique. J. Phys. Theor.

Plus en détail

Optimisation d une fonction de transmission d ordres

Optimisation d une fonction de transmission d ordres Optimisation d une fonction de transmission d ordres pour driver à très haute isolation galvanique. Application aux modules IGBT pour onduleurs multi-niveaux MMC (Multilevel Modular Converters). Sokchea

Plus en détail

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes M. Aubert To cite this version: M. Aubert. Famille continue de courbes terminales du spiral

Plus en détail

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN

SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE LA PAUVRETE AU BENIN REPUBIQUE DU BENIN COMMISSION NATIONAE POUR E DEVEOPPEMENT ET A UTTE CONTRE A PAUVRETE (CNDP) SECRETARIAT PERMANENT DOCUMENT DE STRATEGIE DE REDUCTION DE A PAUVRETE AU BENIN 2003 2005 Décembre 2002 TABE

Plus en détail

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique.

Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. Sensibilisation à la sécurité informatique Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. Sensibilisation à la sécurité informatique. lieux en France, 1997, pp.17. École

Plus en détail

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation

Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Apport du Knowledge Management dans l amélioration de la prise de décision dans une Organisation Abdelkader Baaziz To cite this version: Abdelkader Baaziz. Apport du Knowledge Management dans l amélioration

Plus en détail

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan)

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Bénédicte Tratnjek To cite this version: Bénédicte Tratnjek. Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan). Les Cafés géographiques, rubrique à comité de lecture

Plus en détail

Microfiltration tangentielle des boissons. Influence des caractéristiques hydrodynamiques

Microfiltration tangentielle des boissons. Influence des caractéristiques hydrodynamiques Microfiltration tangentielle des boissons. Influence des caractéristiques hydrodynamiques Martine Mietton-Peuchot, V. Milisic, R. BEN AIM To cite this version: Martine Mietton-Peuchot, V. Milisic, R. BEN

Plus en détail

Modèle Multi-Agent de gouvernance de réseau Machine-to-Machine pour la gestion intelligente de place de parking

Modèle Multi-Agent de gouvernance de réseau Machine-to-Machine pour la gestion intelligente de place de parking Modèle Multi-Agent de gouvernance de réseau Machine-to-Machine pour la gestion intelligente de place de parking Mustapha Bilal, Camille Persson, Fano Ramparany, Gauthier Picard, Olivier Boissier To cite

Plus en détail

Les sciences de l éducation et les sciences de la. en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du

Les sciences de l éducation et les sciences de la. en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du Les sciences de l éducation et les sciences de la communication en dialogue : à propos des médias et des technologies éducatives. L université En Ligne : du dispositif empirique à l objet de recherche,

Plus en détail

Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa-00205545 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00205545

Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa-00205545 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00205545 Mesures de la charge électrique de gouttelettes d eau ou de solutions salines au cours de processus d évaporation, ou de condensation de vapeur d eau sur elles Jessica Dubois To cite this version: Jessica

Plus en détail

CAPE: Context-Aware Agile Business Process Engine

CAPE: Context-Aware Agile Business Process Engine CAPE: Context-Aware Agile Business Process Engine Irina Rychkova, Manuele Kirsch Pinheiro, Bénédicte Le Grand To cite this version: Irina Rychkova, Manuele Kirsch Pinheiro, Bénédicte Le Grand. CAPE: Context-Aware

Plus en détail

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R.

Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 2003 C.I.R. EXEMPLE DE DOSSIER Sarl XYZ EFFORT de RECHERCHE et de DEVELOPPEMENT EXERCICE 23 C.I.R. STRATEGIE & ACCOMPAGNEMENT FINANCIER 7 Rue DENFERT-ROCHEREAU 38 GRENOBLE France Tél fax : ( 33 ) 4 76 43 47 11 SIRET

Plus en détail

Modélisation Informatique de Clients Douteux, En utilisant les Techniques de DATAMINING

Modélisation Informatique de Clients Douteux, En utilisant les Techniques de DATAMINING Modélisation Informatique de Clients Douteux, En utilisant les Techniques de DATAMINING Mostafa Hanoune, Fouzia Benabbou To cite this version: Mostafa Hanoune, Fouzia Benabbou. Modélisation Informatique

Plus en détail

La complémentaire santé : une généralisation qui

La complémentaire santé : une généralisation qui La complémentaire santé : une généralisation qui n efface pas les inégalités Thibaut De Saint Pol, François Marical To cite this version: Thibaut De Saint Pol, François Marical. La complémentaire santé

Plus en détail

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif.

Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie. Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif. Un SIG collaboratif pour la recherche historique Partie 1 : Naissance et conception d un système d information géo-historique collaboratif Claire-Charlotte Butez, Francesco Beretta To cite this version:

Plus en détail

Politique d Horodatage achatpublic.com. achatpublic.com

Politique d Horodatage achatpublic.com. achatpublic.com Politique d Horodatage achatpublic.com Version 1.0 1 Préambule 2 1.1 Glossaire et bibliographie 2 1.2 Objet du présent document 2 1.3 Les services d achatpublic.com achatpublic.com 2 1.4 Les marchés publics

Plus en détail

Des rémunérations plus complexes : un défi pour les négociations salariales

Des rémunérations plus complexes : un défi pour les négociations salariales Des rémunérations plus complexes : un défi pour les négociations salariales Nicolas Castel, Noélie Delahaie, Héloïse Petit To cite this version: Nicolas Castel, Noélie Delahaie, Héloïse Petit. Des rémunérations

Plus en détail

L'HABITAT ADAPTÉ, UNE NOUVELLE SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES DE L HABITAT ADAPTÉ

L'HABITAT ADAPTÉ, UNE NOUVELLE SOLIDARITÉ CAHIER DES CHARGES DE L HABITAT ADAPTÉ 'HABITAT ADAPTÉ, UNE NOUVEE SOIDARITÉ V I V R E C H E Z S O I CAHIER DES CHARGES DE HABITAT ADAPTÉ OGEMENT d ENVIRONNEMENT INSERTION HABITAT DEVEOPPEMENT DURABE MENT HABITAT JEU PROTECTION ADAPTÉ, UNE

Plus en détail

Le marketing direct responsable

Le marketing direct responsable Le marketing direct responsable Béatrice Parguel To cite this version: Béatrice Parguel. Le marketing direct responsable. 50 fiches sur le marketing durable, Bréal, pp.144-147, 2010.

Plus en détail

()*(+),(!*( -! $'* ) . $'! "&#& * 4(5!)"46"1" 1

()*(+),(!*( -! $'* ) . $'! &#& * 4(5!)461 1 !" ()*(+),(!*(! $'* ) ##1*)(((21 3! # "#"#$%"#&$./0!. $'! "&#& "#$## * 4(5!)"46"1" 1 ' 6 00 6< 46 4 4 9 0 0 ' * 04 47 6 8: 06< 46 5 (++,%& 1 6 = 4 7@5 ()*%"%+&! 6< 44 =' ' ' 4>0' 0' 9 44 7'?@5 0 4 7 6

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

!"# $! " # $ % & % ' % ( % " ) % * %&" %,-.!! /$ 0 '$ '1 2,3 "

!# $!  # $ % & % ' % ( %  ) % * %& %,-.!! /$ 0 '$ '1 2,3 ! "## $! " # $ % & % ' % ( % " ) % * &+ %&" %,-.!! /$ 0 '$ '1 2,3 "!"# $!" %#& ' & % & ( )* / +&,"" -. " -!* " / % +&# 0 *& -. )" /( )* 1%2 32 / ' * & * &*456$ $% *2$% 7 "$%# # 7 * $%*6$ $%*8!+9: $%*8!+9:

Plus en détail

Problèmes posés pour l application des alliages de niobium aux aubes de turbine

Problèmes posés pour l application des alliages de niobium aux aubes de turbine Problèmes posés pour l application des alliages de niobium aux aubes de turbine G. Gauje, R. Brunetaud To cite this version: G. Gauje, R. Brunetaud. Problèmes posés pour l application des alliages de niobium

Plus en détail

MODIFIER LES CARACTÈRES D'UN PC POUR AFFICHER RUSSE, ARABE, GREC, ETC. (*)

MODIFIER LES CARACTÈRES D'UN PC POUR AFFICHER RUSSE, ARABE, GREC, ETC. (*) 229 COMMENT MODIFIER LES CARACTERES D'UN PC POUR AFFICHER RUSSE, ARABE, GREC, ETC. (*) Si la forme des caractères qui s'affichent sur l'écran de votre PC ne vous convient pas, si vous souhaitez en créer

Plus en détail

!"#$"%&'()' !"#! +!$ % & + ! " + ,-.

!#$%&'()' !#! +!$ % & + !  + ,-. !"#$"%&'()'!*! " +!"#! +!$ % & +,-. ! " # #$%&$!'$()$!*+$* ($ &!! "! "" # $ # %# "! &' "!,-&. */01&&1/12(%(3('& 4 5'!' $! *+,-..+ ""/"01! ",2!",-..+ 6478 % 9 (!0 3"! "1 7 0 " 45! 64 (71 558 ""!"8 5"!!58"

Plus en détail

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO

TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01) PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE :!"#!$%&'( 1. MARCHE DU LAC MUNKAMBA DANS LE TERITOIRE DE DIMBELENGE (Lot 01 2. MARCHE DE DEMBA DANS LE TERRITOIRE DE DEMBA (Lot 02 PROVINCE DU KASAI OCCIDENTAL - RD CONGO %'

Plus en détail

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm

RA/8000/L2, RA/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 32 à 125 mm A/8000/L, A/8000/L4 (ISO/VDMA/NFE) Vérins avec bloqueur de tige Double effet - Ø 3 à 5 mm Avec piston magnétique ou non selon ISO 555, ISO 643, VDMA 456 et NFE 49-003- Blocage de sécurité de la tige de

Plus en détail

Les déterminants du volume d aide professionnelle pour. reste-à-charge

Les déterminants du volume d aide professionnelle pour. reste-à-charge Les déterminants du volume d aide professionnelle pour les bénéficiaires de l APA à domicile : le rôle du reste-à-charge Cécile Bourreau-Dubois, Agnès Gramain, Helen Lim, Jingyue Xing, Quitterie Roquebert

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage

Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage Béatrice Parguel To cite this version: Béatrice Parguel. Un exemple spécifique de collaboration : Le produit-partage. 50 fiches sur le marketing

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite,

Le Préfet de Seine et Marne, Officier de la Légion d'honneur, Officier de l'ordre National du Mérite, IRECTION ES ACTIONS INTERMINISTERIELLES --------------------------------- Bureau des Installations Classées Mines - Carrières ------------------- Arrêté préfectoral n 04 AI 2 IC 271 autorisant la société

Plus en détail

Surcapacité dincinération et transport des déchets en Europe : la fin du principe de proximité?

Surcapacité dincinération et transport des déchets en Europe : la fin du principe de proximité? Surcapacité dincinération et transport des déchets en Europe : la fin du principe de proximité? 19 décembre 2012 "#$"%"#$%&$'()*+,(*+ &''%()*+#)'*,"-%./01$2345/6789:(,+ -%+(".#)'*,($/")0,12*31+)0,";

Plus en détail

Paris Mairie du XX ème Réunion publique du 27 mai 2008

Paris Mairie du XX ème Réunion publique du 27 mai 2008 Paris Mairie du XX ème INDEX DES INTERVENTIONS! " #! "#$! "#$ % %! &!! !!!!!!" '!#! ' % %! ($) & " ' & " " ' $ "! $$"" "" % " " "! Observations : &'()*&++,-*(.)'/0)'12&)+&3('*+&4&)*.)*5*5'(3)015&'-0+104&)*(.)6

Plus en détail

Corrigé Pondichéry 1999

Corrigé Pondichéry 1999 Corrigé Pondichéry 999 EXERCICE. = 8 = i ). D'où les solutions de l'équation : z = + i et z = z = i. a. De manière immédiate : z = z = b. Soit θ la mesure principale de arg z : cos θ = Par suite arg z

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES Fiche activité élève

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES Fiche activité élève SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES Fiche activité élève Nom : Prénom : 2 MDM BEP Date : deuxième trimestre Objectif: Etre capable de reconnaître les différents types de travaux rencontrés sur la veste Julie. Prérequis

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA

Projet ANR. Bruno Capra - OXAND. 04/06/2015 CEOS.fr - Journée de restitution (Paris) B. CAPRA Projet ANR Bruno Capra - OXAND MEFISTO : Maîtrise durable de la fissuration des infrastructures en bétons Contexte Problématique des Maîtres d Ouvrages Evaluation et prédiction de la performance des ouvrages

Plus en détail

Jean Ravestein, Caroline Ladage. To cite this version: HAL Id: hal-00005774 https://telearn.archives-ouvertes.fr/hal-00005774

Jean Ravestein, Caroline Ladage. To cite this version: HAL Id: hal-00005774 https://telearn.archives-ouvertes.fr/hal-00005774 Pour une didactique du référencement Apprentissage et enseignement sur des espaces de communication informels sur Internet : l exemple du référencement Jean Ravestein, Caroline Ladage To cite this version:

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

La ville comme lieu d émergence de nouvelles formes

La ville comme lieu d émergence de nouvelles formes La ville comme lieu d émergence de nouvelles formes d urbanité Bachir Ribouh, Karima Bensakhria To cite this version: Bachir Ribouh, Karima Bensakhria. La ville comme lieu d émergence de nouvelles formes

Plus en détail

Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans

Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans l infrarouge à 3µ G. Bosschieter, J. Errera To cite this version: G. Bosschieter, J. Errera. Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans

Plus en détail

Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses

Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses Modèle d évaluation quantitative des risques liés au transport routier de marchandises dangereuses Raphaël Defert To cite this version: Raphaël Defert. Modèle d évaluation quantitative des risques liés

Plus en détail

Etude des convertisseurs statiques continu-continu à résonance, modélisation dynamique

Etude des convertisseurs statiques continu-continu à résonance, modélisation dynamique Etude des convertisseurs statiques continucontinu à résonance, modélisation dynamique J.P. Ferrieux, J. Perard, E. Olivier To cite this version: J.P. Ferrieux, J. Perard, E. Olivier. Etude des convertisseurs

Plus en détail

Protection de la vie privée dans le système de paiement 3D-Secure

Protection de la vie privée dans le système de paiement 3D-Secure Protection de la vie privée dans le système de paiement 3D-Secure Aude Plateaux, Patrick Lacharme, Christophe Rosenberger To cite this version: Aude Plateaux, Patrick Lacharme, Christophe Rosenberger.

Plus en détail

Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder?

Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder? Calculer les coûts ou bénéfices de pratiques sylvicoles favorables à la biodiversité : comment procéder? H. Chevalier, M. Gosselin, Sebastian Costa, Y. Paillet, M. Bruciamacchie To cite this version: H.

Plus en détail

&, & 1 #, & @A : ) &+ &, 2($"+ #, -$!""2".!$'"%&+, "&%$!2"'-($!-'!" 2-&!$' 1 ", 2-&!$' &-!$.%$B- 5 6 A>C ; +A ; &-$DE2-"%&&$

&, & 1 #, & @A : ) &+ &, 2($+ #, -$!2.!$'%&+, &%$!2'-($!-'! 2-&!$' 1 , 2-&!$' &-!$.%$B- 5 6 A>C ; +A ; &-$DE2-%&&$ !"#$%'!"(!$' ) * + *, '-($!-'!./.!$"$' * #, %0!.-''.%%"! 1, "%$!2!".-2"'-3!$'"%!#$%$!2$'4-!$2 1 1 5 67 5 8.-'.9"-!!!"2 ' 5, 8.-'%"-!! 5 #, 8.-'%""2 ': 8.-'.9"!-2--$ ;, 8.-'%"#'/. ; #, 8.-'%"$ ;, 8.-'%"

Plus en détail

DESS Développement durable des espaces et sociétés à fortes contraintes

DESS Développement durable des espaces et sociétés à fortes contraintes Diplôme d'études supérieures spécialisées en écologie humaine DESS Développement durable des espaces et sociétés à fortes contraintes Sous la direction De Giorgio BLUNDO Maître de conférences à l Ecole

Plus en détail

CHARTE GRAPHIQUE. de l académie de Dijon. Guide d utilisation des logotypes Applications au rectorat MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE

CHARTE GRAPHIQUE. de l académie de Dijon. Guide d utilisation des logotypes Applications au rectorat MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE CHARTE GRAPHIQUE de l académie de Dijon Guide d utilisation des logotypes Applications au rectorat académie Dijon MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

Plus en détail

Processus de rupture dans les roches fragiles : déformations, variations de perméabilité et émission acoustique

Processus de rupture dans les roches fragiles : déformations, variations de perméabilité et émission acoustique Processus de rupture dans les roches fragiles : déformations, variations de perméabilité et émission acoustique Mokhfi Takarli Laboratoire de Génie Civil et Génie Mécanique - INSA de Rennes - 20 Avenue

Plus en détail

Perspectives du développement de l énergie solaire en U.R.S.S. : conversion thermodynamique en électricité

Perspectives du développement de l énergie solaire en U.R.S.S. : conversion thermodynamique en électricité Perspectives du développement de l énergie solaire en U.R.S.S. : conversion thermodynamique en électricité P.P. Aparissi, I.A. Malevsky, B.V. Tarnijevsky, V.K. Goucev, A.M. Karpenko To cite this version:

Plus en détail

TP : RSA et certificats avec openssl

TP : RSA et certificats avec openssl USTL - Licence et Master Informatique 2006-2007 Principes et Algorithmes de Cryptographie 1 Présentation de openssl 1.1 Protocole SSL TP : RSA et certificats avec openssl Le protocole SSL (Secure Socket

Plus en détail

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant.

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant. FICHE TECHNIQUE 120-1.4 07.21.13.13 1 Nom du produit ISOFOIL 2 Manufacturier ISOFOIL est fabriqué par Groupe Isolofoam, entreprise québécoise et important manufacturier de produits isolants depuis plus

Plus en détail

Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures

Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures Réalisation d un dispositif de mesure de la conductibilité thermique des solides à basses températures P.L. Vuillermoz, P. Pinard, F. Davoine To cite this version: P.L. Vuillermoz, P. Pinard, F. Davoine.

Plus en détail

Pour la gestion manuelle de quelques tablettes

Pour la gestion manuelle de quelques tablettes Pour la gestion manuelle de quelques tablettes Ce modèle est utilisé dans les écoles qui disposent d un petit nombre de tablette. Il offre certains avantages : La souplesse d utilisation, c est- à- dire

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm)

CODIFICATION. NOTA : Dans le cas d'un vérin avec fixation sur corps par tourillon intermédiaire MT4 indiquer RQ ou RW= (en mm) HRB HFB 1 CODIFICATION ALESAGE mm 32 40 50 63 80 100 125 160 TIGE mm 16 22 22 28 28 36 36 45 45 56 56 70 70 90 90 110 SERIE HR CNOMO 160 bar - à tirants HF CNOMO 160 bar - à contre brides INDICE B Indice

Plus en détail

Introduction aux inégalités

Introduction aux inégalités Introduction aux inégalités -cours- Razvan Barbulescu ENS, 8 février 0 Inégalité des moyennes Faisons d abord la liste des propritétés simples des inégalités: a a et b b a + b a + b ; s 0 et a a sa sa

Plus en détail

Créer des figures dynamiques en 3 dimensions avec GeoGebra 5

Créer des figures dynamiques en 3 dimensions avec GeoGebra 5 Créer des figures dynamiques en 3 dimensions avec GeoGebra 5, 1/46 I. Pour débuter...3 IV. 9. Obtenir une sphère ou un cône tronqué...21 I. 1. Téléchargement...3 V. Illustration d'exercices...22 I. 2.

Plus en détail

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ

Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE. par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Chapitre XIV BASES PHYSIQUES QUANTITATIVES DES LOIS DE COMPORTEMENT MÉCANIQUE par S. CANTOURNET 1 ELASTICITÉ Les propriétés mécaniques des métaux et alliages sont d un grand intérêt puisqu elles conditionnent

Plus en détail

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France!

La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! La circulation méconnue de l épargne règlementée en France! P. Bouché, E. Decoster et L. Halbert (Université Paris Est, LATTS)! Institut du Monde Arabe, Paris, Rencontres du Fonds d Épargne 31 Mars 2015

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE - INFLUENCE DU DIFFUSEUR

INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE - INFLUENCE DU DIFFUSEUR INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE - INFLUENCE DU DIFFUSEUR A. Randrianarison, C. Legros To cite this version: A. Randrianarison, C. Legros. INTELLIGIBILITÉ DE LA PAROLE EN CHAMBRE SOURDE -

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

Accidents sur Fontenay-sous-Bois

Accidents sur Fontenay-sous-Bois Accueil (/) / Mairies Val-de-Marne (/plan-mairie-94.html) / Mairie de Fontenay-sous-Bois (/mairie-fontenay-sous-bois-94120.html) / Accidents survenus sur la commune Accidents sur Fontenay-sous-Bois Liste

Plus en détail

L impact des normes IFRS sur la performance et le risque des compagnies d assurance

L impact des normes IFRS sur la performance et le risque des compagnies d assurance L impact des normes IFRS sur la performance et le risque des compagnies d assurance Jean-Michel Sahut, Mohamed Naceur Souissi To cite this version: Jean-Michel Sahut, Mohamed Naceur Souissi. L impact des

Plus en détail

Géographie de l activité artistique à Paris vers 1500 : premiers éléments pour une méthodologie

Géographie de l activité artistique à Paris vers 1500 : premiers éléments pour une méthodologie Géographie de l activité artistique à Paris vers 1500 : premiers éléments pour une méthodologie Etienne Hamon To cite this version: Etienne Hamon. Géographie de l activité artistique à Paris vers 1500

Plus en détail

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE Jean Luc Bovet, Auvernier L'article de Monsieur Jean Piquerez (Bulletin de la SSPMP No 86), consacré aux symédianes me paraît appeler une généralisation. En

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

[International teaching and training program in the international network of Pasteur Institutes].

[International teaching and training program in the international network of Pasteur Institutes]. [International teaching and training program in the international network of Pasteur Institutes]. Eliane Coëffier To cite this version: Eliane Coëffier. [International teaching and training program in

Plus en détail

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex

LE LOGEMENT À REIMS. tél : 03 26 84 35 65. Le Foyer Rémois. Avec. Campus immo. campusimmo@foyer-remois.fr. 8 rue Lanson - BP 1 51 051 Reims cedex Av, L Fy l l f L Fy C x b 8 L - BP 1 51 051 x l : 03 26 84 35 65 G g HX555. @fy-.f LE LOGEME À EIMS A I D É L -ê lg J y q Sl 7 % E, y, è v b l bg lg... v l q vbl -ê... L v bg l. Av v l COS v v, l l v v

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites

Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites I Droites perpendiculaires Lorsque deux droites se coupent, on dit qu elles sont sécantes Les droites (d 1 ) et (d 2 ) sont sécantes en A Le point A est le point d intersection des 2 droites Lorsque deux

Plus en détail

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS

INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS INTRODUCTION À LA THÉORIE DE STABILITÉ DES SYSTÈMES CONSERVATIFS David Ryckelynck Centre des Matériaux, Mines ParisTech David.Ryckelynck@mines-paristech.fr Bibliographie : Stabilité et mécanique non linéaire,

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Chape sèche FERMACELL

Chape sèche FERMACELL Chape sèche Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Chape sèche de haute qualité adaptée à divers domaines d utilisation,

Plus en détail