Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jessica Dubois. To cite this version: HAL Id: jpa-00205545 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00205545"

Transcription

1 Mesures de la charge électrique de gouttelettes d eau ou de solutions salines au cours de processus d évaporation, ou de condensation de vapeur d eau sur elles Jessica Dubois To cite this version: Jessica Dubois. Mesures de la charge électrique de gouttelettes d eau ou de solutions salines au cours de processus d évaporation, ou de condensation de vapeur d eau sur elles. Journal de Physique, 1963, 24 (9), pp < /jphys: >. <jpa > HAL Id: jpa https://hal.archivesouvertes.fr/jpa Submitted on 1 Jan 1963 HAL is a multidisciplinary open access archive for the deposit and dissemination of scientific research documents, whether they are published or not. The documents may come from teaching and research institutions in France or abroad, or from public or private research centers. L archive ouverte pluridisciplinaire HAL, est destinée au dépôt et à la diffusion de documents scientifiques de niveau recherche, publiés ou non, émanant des établissements d enseignement et de recherche français ou étrangers, des laboratoires publics ou privés.

2 On Les A LE JOURNAL DE PHYSIQUE TOME 24, SEPTEMBRE «MESURES DE LA CHARGE ÉLECTRIQUE DE GOUTTELETTES D EAU OU DE SOLUTIONS SALINES AU COURS DE PROCESSUS D ÉVAPORATION, OU DE CONDENSATION DE VAPEUR D EAU SUR ELLES» Par J. DUBOIS, Laboratoire de Physique, Collège Scientifique Universitaire de Pau Résumé. présente une étude de la charge électrique de gouttelettes d eau ou de solutions salines, isolés, de diamètre compris entre un et une centaine de microns. Si la goutte est en équilibre de tension de vapeur avec l air ambiant, elle apparaît peu chargée, avec une corrélation probable entre la charge et le diamètre de la goutte. S il n y a pas équilibre de tension de vapeur, l évaporation fait apparaître des charges négatives ; la condensation de vapeur d eau sur la goutte, des charges plus. Un essai d interprétation est donné Abstract. study is presented of the electric charges of individual droplets of water or saltsolution, the diameter of the droplets beeing between one and one hundred microns. If the vapour pressure of the droplet is the same as that of surrounding air, the droplet seems to carry only a small charge, possibly related to its diameter. If the vapour pressure of the droplet is not in equilibrium with that of air, evaporation of water from the droplet produce negative charge ; on the other hand, condensation of water vapour on the droplet produce charge of opposite sign. An attempt is mode to explain these results. I. Introduetion. gouttelettes d eau ou de solutions salines peuvent acquérir des charges par divers mécanismes dont l importance n est pas encore connue avec certitude. Nous avons pensé que l étude systématique des charges qui peuvent apparaître au moment d un changement d état présente un intérêt particulier, car de tels changements d état se produisent toujours dans la formation des nuages. ici deux séries de recherches : Nous présentons 10 Étude des charges électriques de gouttes, lorsque cellesci sont en équilibre de tension de vapeur avec l air ambiant. 20 Étude des charges électriques pour des gouttes en déséquilibre de tension de vapeur. Il y a alors évaporation ou condensation de vapeur d eau. On a étudié quelques cas de cristallisation du sel de la solution. L interprétation reste difficile. Nous tenterons, en conclusion, d en donner une. II. Appareils utilisés. 10 Chambre de Millikan. Elle convient pour mesurer les charges des petites gouttes, jusqu à 15 [ Oscilloscope à fil d araignée, pour l étude des charges des grosses gouttes entre 10 et 100 {i, par exemple. Les deux appareils ont un intervalle de recoupement, pour les diamètres de 10 à 15 {jl. La chambre dé Millikan est en somme un petit condensateur plan, à armatures carrées et horit. zontales, de 80 mm de côté, et distantes de 5 mm. Les visées se font latéralement, les gouttes étant introduites pay un petit orifice percé dans l armature supérieure. La tension entre les plateaux peut varier entre 0,3 et 3 kv ; elle peut être inversée à volonté. La charge de la goutte se déduit de la valeur du champ électrique nécessaire à ralentir ou arrêter la chute de la goutte entre les plateaux, c estàdire de la valeur de la force électrostatique qui équilibre partiellement ou totalement le poids de la goutte. Celuici se mesure en étudiant le mouvement de chûte en l absence de champ. Ces mesures ont été exécutées par M. Barnaud, aide technique. La cuvecondensateur à fil d araignée comporte un fil d araignée, très fin, et fraîchement tissé, tendu entre deux supports. Ce fil porte une gouttelette qui se trouve ainsi placée dans un espace où règnent un champ électrique et une humidité relative connus, le conditionnement en humidité étant réalisé à l aide d une solution saline titrée, placée dans la cuve. La goutte se trouve placée à moins de 2 mm de la surface de la solution contenue dans la cuve. Le champ électrique est produit à l aide de 2 électrodes extérieures à la cuve de verre. Si la goutte est chargée, l action du champ en provoque un déplacement, mesuré avec un microscope. Ce déplacement est fonction de la constante d élasticité du fil, qui est mesurée dynamiquement, par détermination de la fréquence de résonance du système filgoutte. On a vérifié, quel que soit le procédé de mesure, que le déplacement de la goutte, ou les champs appliqués ne modifiaient en rien la charge initiale ou acquise par la goutte. Article published online by EDP Sciences and available at

3 La 662 III. Résultats. A. IL Y A ÉQUILIBRE DE TEN SION DE VAPEUR. Les gouttes sont produites à l aide d un nébuliseur pharmaceutique où l on a introduit une solution saline titréè qui maintient dans l appareil de mesure la même tension de vapeur que celle de l air du laboratoire. 400 expériences ont été effectuées à la chambre de Millikan, avec une solution de chlorure de sodium à 78 % d humidité relative. La moitié des expériences concernaient des gouttes positives ; l autre moitié des gouttes négatives. La figure 1 résume l ensemble des résultats. La charge croît avec le rayon, le signe de la charge étant sans influence. Les gouttes de rayon inférieur à 1 {L ont une charge très faible, non mesurable avec nos appareils. Les résultats concernant les gouttes plus grosses sont groupés sur la figure 2 (courbes a et b). La valeur de la charge croit d abord, atteint une limite ou un maximum entre 40 et 60 {L. La charge pourrait décroître pour les grosses gouttes, sans qu il soit possible de trancher nettement. B. INITIALEMENT LES GOUTTES SONT EN DÉSÉ QUILIBRE DE TENSION DE VAPEUR. goutte perd de l eau par évaporation, ou en gagne par condensation, suivant que l air qui la baigne est plus sec ou plus humide que sa propre tension de vapeur. FiG. 1. FIG. 2, Fic. 3, La figure 3 donne les résultats relatifs aux petites gouttes. Air du laboratoire 98 % ; gouttes : solution LiCI 24 %. Air du laboratoire 52 % ; gouttes : solution NaCI 98 %. La charge paraît être fonction du diamètre, mais indépendante du signe de cette charge. On remarquera que les figures 1 et 3 indiquent des charges du même ordre de grandeur. Ce résultat peut s expliquer, si l on tjent compte que, pour des gouttes de diamètre inférieur à 6 y, la mise en équilibre se trouve réalisée en quelques secondes. Pour les gouttes de diamètre supérieur à 5 ou 6 [1., le taux d humidité dans la cuve a varié de 18 à 76 % (solution de chlorure de lithium), la température a été maintenue constante : expériences en chambre isotherme. Le diamètre des gouttes étudiées a varié de 10 à 100 p. ; deux cent expériences ont été montées, et résumées sur la figure 4

4 A. 663 (a et b). On remarquera que le diamètre de la goutte varie assez avec le temps. FIG. 4. La charge, initialement faible, croît plus ou moins rapidement après introduction dans la cuve. L évaporation chargerait la goutte négativement la condensation positivement. Les courbes présentent un maximum, atteint, pratiquement; dès que le diamètre devient stationnaire. La légère diminution des charges ne peut être imputée à, une perte quelconque, mais peut s expliquer par un réarrangement des ions, plus ou moins hydratés, à l intérieur de la goutte. Les gouttes dont le diamètre est compris entre 20 et 60 tl donneraient les charges maximales les plus élevées, sans qu on puisse préciser davantage. La cristallisation d un sel semble produire de fortes charges positives, et la dissolution des charges de signe contraire. La figure 5 donne un FIG. 5. exemple d un sel que l on a fait cristalliser après avoir obtenu une forte sursaturation de la solution par évaporation en atmosphère à basse humidité relative. Si au contraire, on relève le taux d humidité, et si l on dépasse beaucoup le taux d humidité critique du sel, celuici se dissout rapidement. Le nombre des charges qui apparaissent dans une goutte semble, quelque soit le signe des charges, non seulement lié à la quantité d eau évaporée ou condensée, mais aussi à la vitesse des échanges. Ce nombre de charges semblerait croît à peu près proportionnellement à la vitesse des échanges si celleci ne se dépasse pas 1010 g par minute, et pourrait atteindre une limite pour des vitesses environ dix fois plus grandes. Une méthode électrométrique nous a permis de recouper, et de vérifier à une échelle macroscopique l ensemble des résultats obtenus. IV. Conclusion. Par évaporation, une goutte d eau ou de solution saline s électrise négativement. La condensation de vapeur d eau, dépend au de la réserve constituée par la solution enfermée dans la cuve, amène l apparition de charges positives. La valeur des charges qui apparaissent est relativement importante, et semble liée non seulement à la variation de masse de la goutte, mais aussi, ce qui peut surprendre, à la vitesse des échanges. La dissolution ou la cristallisation d un sel fait également apparaître des charges appréciables dont la grandeur pourrait dépendre de la nature du sel, de son degré d hydratation, ou même de la forme cristalline. Il y a symétrie, quant au signe des charges, suivant qu il s agit de dissolution ou de cristallisation. B. Sous réserve d une explication théorique plus complète, nous pensons attribuer l électrisatiôn d une goutte par évaporation à la rupture de liaisons moléculairesa sous l effet des forces dues aux différences de tension de vapeur entre la goutte et le milieu ambiant. Un grand nombre de molécules, ou d associations moléculaires, doivent quitter la goutte à l état neutre. Pour quelques unes, cependant, la rupture des liaisons, doit se produire avec abandon d un électron sur la goutte. Ainsi, la charge de celleci devientelle négative, tandis que la molécule partante est chargée positivement. D après nos mesures de charges, tout semble se passer comme s il y avait une molécule chargée pour 101 ou 108 molécules neutres, soit pour un volume d environ 4 micronscube. à celui de l élec Un tel processus est comparable trisation par frottement. L abrasion est ici remplacé par l action de forces de tension de vapeur. On conçoit ainsi que la charge soit fonction de la masse évaporée. Cependant, si l évaporation est rapide, le nombre de charges libérées à la surface de la goutte est plus grand par suite du départ plus rapide des molécules, ou groupes de molé

5 664 cules : la goutte conserve ainsi davantage d électrons. Les charges positives qui se fixent sur la goutte par condensation constituent le phénomène inverse du précédent. Les molécules chargées positivement proviennent de la solution de la cuve, qui s est évaporée un peu. On a donc des molécules positives qui vont se déposer sur la goutte, et la chargent du signe plus. Cependant, le séjour de molécules chargées dans l atmosphère de la cuve n est pas favorable à, la conservation de leur charge, soit à cause de chocs dus à l agitation moléculaire, soit en raison du champ électrique que l on produit BIBLIOGRAPHIE temporairement pour faire les mesures, si ce n est même à cause du champ au voisinage de la goutte. Nous avons réalisé des expériences à ce sujet : une goutte qui s évapore, et perd une certaine masse, s électrise davantage que si elle gagne la même masse par condensation. La valeur de la charge de la goutte parait agir aussi, suivant le signe de cette charge, sur la rapidité des échanges. Des expériences complémentaires en cours nous permettront, peut être, de donner ultérieurement d autres précisions sur ces questions. Manuscrit reçu le 28 mai [1] TWOMEY (S.), The electrification of individual cloud droplets. Tellus 1956, 8, n 4, [2] HANDLER et GOYER, Water vapour condensation as a cloud doplets charging mechanism. J. Met., U. S. A., 1955, 12, n 6, [3] PANNETIER, Phénomènes d ionisation accompagnant la rupture des surfaces liquides. C. R. Acad. Sc., 1952, 234, [4] BLANCHARD, Electrification droplets from bursting of bubles at an air sea water interface. Nature, 1955, 175, 334. [5] MUHLEISEN (R.), Charges électriques des noyaux de condensation subissant une condensation ou une évaporation. D. Naturwis., 1958, 2, [6] MUHLEISEN (R.), Charges électriques des particules d aérosol, de brume et de brouillard. Ber. Deut. Wett., 1958, 51, 6266.

Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste

Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas du Parti socialiste Pierre-Alexis Tchernoïvanoff To cite this version: Pierre-Alexis Tchernoïvanoff. Pour une sociologie du réalisme politique : Le cas

Plus en détail

Géraldine Guérillot. To cite this version: HAL Id: tel-00873627 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00873627

Géraldine Guérillot. To cite this version: HAL Id: tel-00873627 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00873627 La réception des discours de développement durable et d actions de responsabilité sociale des entreprises dans les pays du Sud : le cas d un don d ordinateurs au Sénégal dans le cadre d un projet tripartite

Plus en détail

Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une métropole globale

Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une métropole globale Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une métropole globale Manuel Appert To cite this version: Manuel Appert. Les nouvelles tours de Londres comme marqueurs des mutations d une

Plus en détail

La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge

La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge Marielle Calvez To cite this version: Marielle Calvez. La dentinogénèse imparfaite, diagnostic et prise en charge. Other [q-bio.ot]. 2013.

Plus en détail

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale

La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale La voix en images : comment l évaluation objectivée par logiciel permet d optimiser la prise en charge vocale Stéphanie Perriere To cite this version: Stéphanie Perriere. La voix en images : comment l

Plus en détail

Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques multi-sources

Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques multi-sources Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques multi-sources Ahmed Boucherit To cite this version: Ahmed Boucherit. Conception d un convertisseur de puissance pour véhicules électriques

Plus en détail

Camille Istin. Contribution à l étude du registre des délibérations de la Société libre des pharmaciens. Seine-Inférieure (1815-1830)

Camille Istin. Contribution à l étude du registre des délibérations de la Société libre des pharmaciens. Seine-Inférieure (1815-1830) Contribution à l étude du registre des délibérations de la Société libre des pharmaciens de Rouen et de Seine-Inférieure (1815-1830) Camille Istin To cite this version: Camille Istin. Contribution à l

Plus en détail

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer

Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Evaluation et prise en charge des processus de récupération en mémoire dans la maladie d Alzheimer Benjamin Boller To cite this version: Benjamin Boller. Evaluation et prise en charge des processus de

Plus en détail

Sorthong Banjongsawat. To cite this version: HAL Id: tel-00771422 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00771422

Sorthong Banjongsawat. To cite this version: HAL Id: tel-00771422 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00771422 La Thaïlande, pays aux deux visages : Approches sémiologiques d une identité culturelle ambiguë à travers le miroir de la presse et autres discours publics Sorthong Banjongsawat To cite this version: Sorthong

Plus en détail

La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie

La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie Stéphane Vial To cite this version: Stéphane Vial. La structure de la révolution numérique : philosophie de la technologie. Philosophy.

Plus en détail

Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse chez les mineures

Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse chez les mineures Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse chez les mineures Aude Le Borgne To cite this version: Aude Le Borgne. Aspects psycho-sociaux des interruptions volontaires de grossesse

Plus en détail

Les associations d usagers dans le domaine de la périnatalité : un engagement fondé sur la connaissance?

Les associations d usagers dans le domaine de la périnatalité : un engagement fondé sur la connaissance? Les associations d usagers dans le domaine de la périnatalité : un engagement fondé sur la connaissance? Madeleine Akrich, Maire Leane, Celia Roberts To cite this version: Madeleine Akrich, Maire Leane,

Plus en détail

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052

Delphine Graniou. To cite this version: HAL Id: dumas-00836052 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00836052 Le point de vue des femmes sur la mise en place d un dépistage national organisé du cancer du col de l utérus. Étude qualitative auprès de femmes de Haute-Normandie Delphine Graniou To cite this version:

Plus en détail

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes

Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes Résultats à long terme de la photo-kératectomie thérapeutique dans les dystrophies cornéennes épithéliales Badreddine Chanaoui To cite this version: Badreddine Chanaoui. Résultats à long terme de la photo-kératectomie

Plus en détail

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales

Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Système de diffusion d information pour encourager les PME-PMI à améliorer leurs performances environnementales Natacha Gondran To cite this version: Natacha Gondran. Système de diffusion d information

Plus en détail

Etude des fours électriques à résistance utilisés dans les laboratoires

Etude des fours électriques à résistance utilisés dans les laboratoires Etude des fours électriques à résistance utilisés dans les laboratoires C. Rigollet To cite this version: C. Rigollet. Etude des fours électriques à résistance utilisés dans les laboratoires. J. Phys.

Plus en détail

Savoir nager, une richesse culturelle : Analyse comparative de l enseignement de la natation à Canton, Dakar et Paris

Savoir nager, une richesse culturelle : Analyse comparative de l enseignement de la natation à Canton, Dakar et Paris Savoir nager, une richesse culturelle : Analyse comparative de l enseignement de la natation à Canton, Dakar et Paris Valérie Schwob To cite this version: Valérie Schwob. Savoir nager, une richesse culturelle

Plus en détail

Choix méthodologiques pour une analyse de conversation en situation de jeux vidéo

Choix méthodologiques pour une analyse de conversation en situation de jeux vidéo Choix méthodologiques pour une analyse de conversation en situation de jeux vidéo Isabel Colón de Carvajal To cite this version: Isabel Colón de Carvajal. Choix méthodologiques pour une analyse de conversation

Plus en détail

La socialisation par les sports collectifs : une approche conative auprès des enseignants d éducation physique et sportive

La socialisation par les sports collectifs : une approche conative auprès des enseignants d éducation physique et sportive La socialisation par les sports collectifs : une approche conative auprès des enseignants d éducation physique et sportive Guy Verschave To cite this version: Guy Verschave. La socialisation par les sports

Plus en détail

Étude rétrospective sur l efficacité et la tolérance de l ivermectine per os chez 27 nourrissons atteints de gale récalcitrante

Étude rétrospective sur l efficacité et la tolérance de l ivermectine per os chez 27 nourrissons atteints de gale récalcitrante Étude rétrospective sur l efficacité et la tolérance de l ivermectine per os chez 27 nourrissons atteints de gale récalcitrante Céline Bécourt To cite this version: Céline Bécourt. Étude rétrospective

Plus en détail

Benjamin Dubourg. To cite this version: HAL Id: dumas-00872263 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00872263

Benjamin Dubourg. To cite this version: HAL Id: dumas-00872263 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00872263 Scanner double énergie et réduction de la dose d iode lors de l exploration des axes aorto-ilio-femoraux avant remplacement valvulaire aortique par voie percutanée Benjamin Dubourg To cite this version:

Plus en détail

Ihsane Tou. Adaptation de la couche transport des systèmes de communication hybrides satellite/terrestre

Ihsane Tou. Adaptation de la couche transport des systèmes de communication hybrides satellite/terrestre Adaptation de la couche transport des systèmes de communication hybrides satellite/terrestre Ihsane Tou To cite this version: Ihsane Tou. Adaptation de la couche transport des systèmes de communication

Plus en détail

Articuler les politiques de GRH et les stratégies d Innovation : Proposition d un modèle

Articuler les politiques de GRH et les stratégies d Innovation : Proposition d un modèle Articuler les politiques de GRH et les stratégies d Innovation : Proposition d un modèle C. Defelix, I. Mazzilli, Alain Gosselin To cite this version: C. Defelix, I. Mazzilli, Alain Gosselin. Articuler

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire de l homme post-prostatectomie par la bandelette sous-urétrale de type transobturatrice I-STOP TOMS

Traitement de l incontinence urinaire de l homme post-prostatectomie par la bandelette sous-urétrale de type transobturatrice I-STOP TOMS Traitement de l incontinence urinaire de l homme post-prostatectomie par la bandelette sous-urétrale de type transobturatrice I-STOP TOMS Julien Drai To cite this version: Julien Drai. Traitement de l

Plus en détail

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017

statique J. Bertrand To cite this version: HAL Id: jpa-00237017 https://hal.archives-ouvertes.fr/jpa-00237017 Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique J. Bertrand To cite this version: J. Bertrand. Quelques théorèmes généraux relatifs à l électricité statique. J. Phys. Theor. Appl., 1874,

Plus en détail

Abaque graphique des lentilles

Abaque graphique des lentilles Abaque graphique des lentilles C.-M. Gariel To cite this version: C.-M. Gariel. Abaque graphique des lentilles. J. Phys. Theor. Appl., 1877, 6 (1), pp.282-285. .

Plus en détail

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile

Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile Sur le grossissement des divers appareils pour la mesure des angles par la réflexion d un faisceau lumineux sur un miroir mobile W. Lermantoff To cite this version: W. Lermantoff. Sur le grossissement

Plus en détail

La lentille à foyer variable du Dr Cusco

La lentille à foyer variable du Dr Cusco La lentille à foyer variable du Dr Cusco C.-M. Gariel To cite this version: C.-M. Gariel. La lentille à foyer variable du Dr Cusco. J. Phys. Theor. Appl., 1881, 10 (1), pp.76-79. .

Plus en détail

Énergie d interaction coulombienne mutuelle d un système de deux ellipsoïdes uniformément chargés admettant un axe de symétrie global

Énergie d interaction coulombienne mutuelle d un système de deux ellipsoïdes uniformément chargés admettant un axe de symétrie global Énergie d interaction coulombienne mutuelle d un système de deux ellipsoïdes uniformément chargés admettant un axe de symétrie global Ph. Quentin To cite this version: Ph. Quentin. Énergie d interaction

Plus en détail

Introduction à la synthèse de superviseur

Introduction à la synthèse de superviseur Introduction à la synthèse de superviseur Mathilde Machin, Jérémie Guiochet, David Powell, Hélène Waeselynck To cite this version: Mathilde Machin, Jérémie Guiochet, David Powell, Hélène Waeselynck. synthèse

Plus en détail

Elaborer un curriculum de formation et en assurer la

Elaborer un curriculum de formation et en assurer la Elaborer un curriculum de formation et en assurer la qualité Marc Demeuse To cite this version: Marc Demeuse. Elaborer un curriculum de formation et en assurer la qualité. Florence Parent & Jean Jouquan.

Plus en détail

Les observations météorologiques sur la tour Eiffel

Les observations météorologiques sur la tour Eiffel Les observations météorologiques sur la tour Eiffel Alfred Angot To cite this version: Alfred Angot. Les observations météorologiques sur la tour Eiffel. J. Phys. Theor. Appl., 1890, 9 (1), pp.169-177.

Plus en détail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail

Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail Le travail vivant des agents de contrôle de l inspection du travail François Daniellou, Philippe Davezies, Karine Chassaing, Bernard Dugué,, Johann Petit To cite this version: François Daniellou, Philippe

Plus en détail

Interprétation géométrique des intégrales de Fresnel

Interprétation géométrique des intégrales de Fresnel Interprétation géométrique des intégrales de Fresnel N. Oumoff To cite this version: N. Oumoff. Interprétation géométrique des intégrales de Fresnel. J. Phys. Theor. Appl., 1897, 6 (1), pp.281289. .

Plus en détail

VARIATION DES CARACTÉRISTIQUES DES FIBRES DE LAINE, SELON LES RÉGIONS DU CORPS CHEZ LE MOUTON

VARIATION DES CARACTÉRISTIQUES DES FIBRES DE LAINE, SELON LES RÉGIONS DU CORPS CHEZ LE MOUTON VARIATION DES CARACTÉRISTIQUES DES FIBRES DE LAINE, SELON LES RÉGIONS DU CORPS CHEZ LE MOUTON P. Charlet, A. M. LEROY, P. CATTINVIDAL To cite this version: P. Charlet, A. M. LEROY, P. CATTINVIDAL. VARIATION

Plus en détail

Le dynamisme interne des corpuscules et l origine de la gravitation

Le dynamisme interne des corpuscules et l origine de la gravitation Le dynamisme interne des corpuscules et l origine de la gravitation A. Kastler To cite this version: A. Kastler. Le dynamisme interne des corpuscules et l origine de la gravitation. J. Phys. Radium, 1931,

Plus en détail

Définition des couleurs complémentaires

Définition des couleurs complémentaires Définition des couleurs complémentaires A. Rosenstiehl To cite this version: A. Rosenstiehl. Définition des couleurs complémentaires. J. Phys. Theor. Appl., 1883, 2 (1), pp.120-123. .

Plus en détail

Les applications industrielles de la bio-informatique

Les applications industrielles de la bio-informatique Les applications industrielles de la bio-informatique Jean-Philippe Vert To cite this version: Jean-Philippe Vert. Les applications industrielles de la bio-informatique. Annales des Mines - Réalités industrielles,

Plus en détail

La persistance des impressions sur la rétine, expériences diverses exécutées à l aide du phénakisticope de projection

La persistance des impressions sur la rétine, expériences diverses exécutées à l aide du phénakisticope de projection La persistance des impressions sur la rétine, expériences diverses exécutées à l aide du phénakisticope de projection C.-M. Gariel To cite this version: C.-M. Gariel. La persistance des impressions sur

Plus en détail

MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE

MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE B.-L. DUMONT To cite this version: B.-L. DUMONT. MÉTHODE DE PRISE DE SANG CHEZ LE PORC, A LA VEINE CAVE ANTÉRIEURE. Annales de zootechnie,

Plus en détail

Claire Houlé. To cite this version: HAL Id: dumas-00845751 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00845751

Claire Houlé. To cite this version: HAL Id: dumas-00845751 http://dumas.ccsd.cnrs.fr/dumas-00845751 Suivi de la grossesse : critères de choix du professionnel par les patientes et place faite au médecin généraliste : enquête auprès de patientes de la région dieppoise Claire Houlé To cite this version:

Plus en détail

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique

Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique E. Bichat To cite this version: E. Bichat. Sur la transformation de l électricité statique en électricité dynamique. J. Phys. Theor.

Plus en détail

Eau, territoire et conflits : analyse des enjeux de la gestion communautaire de l eau au Burkina Faso : l exemple du bassin versant du Nakambé

Eau, territoire et conflits : analyse des enjeux de la gestion communautaire de l eau au Burkina Faso : l exemple du bassin versant du Nakambé Eau, territoire et conflits : analyse des enjeux de la gestion communautaire de l eau au Burkina Faso : l exemple du bassin versant du Nakambé Ramatou Traoré To cite this version: Ramatou Traoré. Eau,

Plus en détail

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne

L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne L indice de SEN, outil de mesure de l équité des systèmes éducatifs. Une comparaison à l échelle européenne Sophie Morlaix To cite this version: Sophie Morlaix. L indice de SEN, outil de mesure de l équité

Plus en détail

Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection

Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection Erwan Bigot To cite this version: Erwan Bigot. Simulation tridimensionnelle du remplissage de corps minces par injection. Mécanique

Plus en détail

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires

des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Planification des réapprovisionnements pour système d assemblage à deux niveaux quand les délais d approvisionnement sont aléatoires Oussama Ben Ammar, Faicel Hnaien, Hélène Marian, Alexandre Dolgui To

Plus en détail

Sur la constitution de la charge électrique à la surface d un électrolyte

Sur la constitution de la charge électrique à la surface d un électrolyte Sur la constitution de la charge électrique à la surface d un électrolyte M. Gouy To cite this version: M. Gouy. Sur la constitution de la charge électrique à la surface d un électrolyte. J. Phys. Theor.

Plus en détail

Variation de l énergie d anisotropie magnétique du Ni et des alliages Ni-Cu, en fonction de la température

Variation de l énergie d anisotropie magnétique du Ni et des alliages Ni-Cu, en fonction de la température Variation de l énergie d anisotropie magnétique du Ni et des alliages Ni-Cu, en fonction de la température Mizuho Sato, Yosiaki Tino To cite this version: Mizuho Sato, Yosiaki Tino. Variation de l énergie

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare

Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux enseignements de l enquête gare Guillaume Carrouet To cite this version: Guillaume Carrouet. Usages et usagers du transport ferroviaire: les principaux

Plus en détail

Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire

Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire Atmosphères explosibles : ISM-ATEX, une nouvelle certification volontaire Olivier Cottin, Emmanuel Tournebize To cite this version: Olivier Cottin, Emmanuel Tournebize. Atmosphères explosibles : ISM-ATEX,

Plus en détail

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales

AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER To cite this version: Daniel Wallach, Jean-Pierre RELLIER. AGROBASE : un système de gestion de données expérimentales.

Plus en détail

Rendu Peinture pour les Scènes 3D Animées

Rendu Peinture pour les Scènes 3D Animées Rendu Peinture pour les Scènes 3D Animées David Vanderhaeghe, Pascal Barla, Joëlle Thollot, François X. Sillion To cite this version: David Vanderhaeghe, Pascal Barla, Joëlle Thollot, François X. Sillion.

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

Appareil pour la mesure de l intensité des champs magnétiques

Appareil pour la mesure de l intensité des champs magnétiques Appareil pour la mesure de l intensité des champs magnétiques A. Cotton To cite this version: A. Cotton. Appareil pour la mesure de l intensité des champs magnétiques. J. Phys. Theor. Appl., 1900, 9 (1),

Plus en détail

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes

Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes Famille continue de courbes terminales du spiral réglant pouvant être construites par points et par tangentes M. Aubert To cite this version: M. Aubert. Famille continue de courbes terminales du spiral

Plus en détail

Optimisation de la structure électromagnétique d une machine spéciale fort couple.

Optimisation de la structure électromagnétique d une machine spéciale fort couple. Optimisation de la structure électromagnétique d une machine spéciale fort couple. Luc Moreau, Mohamed El Hadi ZAÏM To cite this version: Luc Moreau, Mohamed El Hadi ZAÏM. Optimisation de la structure

Plus en détail

La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste

La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste Khalid Rashdan To cite this version: Khalid Rashdan. La construction du sens chez l enfant : entre contexte et contraste. Colloque GREG-PLSII

Plus en détail

Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans

Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans l infrarouge à 3µ G. Bosschieter, J. Errera To cite this version: G. Bosschieter, J. Errera. Les liaisons intermoléculaires de l eau étudiées dans

Plus en détail

A. Clément, C. Nys. To cite this version: HAL Id: hal-00882123 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00882123

A. Clément, C. Nys. To cite this version: HAL Id: hal-00882123 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00882123 Comparaison de deux techniques spectrométriques d analyse du calcium dans les végétaux. Mise en évidence de l effet d interférence du phosphore sur les résultats obtenus A. Clément, C. Nys To cite this

Plus en détail

SONDY : une plateforme open-source d analyse et de fouille pour les réseaux sociaux en ligne

SONDY : une plateforme open-source d analyse et de fouille pour les réseaux sociaux en ligne SONDY : une plateforme open-source d analyse et de fouille pour les réseaux sociaux en ligne Adrien GUILLE, C. Favre, Djamel Abdelkader Zighed To cite this version: Adrien GUILLE, C. Favre, Djamel Abdelkader

Plus en détail

Laurence Gardes. To cite this version: HAL Id: tel-00806215 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00806215

Laurence Gardes. To cite this version: HAL Id: tel-00806215 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00806215 Méthodologie d analyse des dysfonctionnements des systèmes pour une meilleure maitrise des risques industriels dans les PME : application au secteur du traitement de surface Laurence Gardes To cite this

Plus en détail

La tarification des services d aide à domicile : un outil au service des politiques départementales?

La tarification des services d aide à domicile : un outil au service des politiques départementales? La tarification des services d aide à domicile : un outil au service des politiques départementales? Robin Hege, Quitterie Roquebert, Marianne Tenand, Agnès Gramain To cite this version: Robin Hege, Quitterie

Plus en détail

Les Champs Magnétiques

Les Champs Magnétiques Les Champs Magnétiques Guillaume Laurent To cite this version: Guillaume Laurent. Les Champs Magnétiques. École thématique. Assistants de prévention, Paris, France. 2014, pp.31. HAL Id:

Plus en détail

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien!

Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut bien! Alain Couillault, Karen Fort To cite this version: Alain Couillault, Karen Fort. Charte Éthique et Big Data : parce que mon corpus le vaut

Plus en détail

Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux?

Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux? Changement de lune, changement de temps : vrai ou faux? Daniel Joly, Claude Gresset-Bourgeois, Bruno Vermot-Desroches To cite this version: Daniel Joly, Claude Gresset-Bourgeois, Bruno Vermot-Desroches.

Plus en détail

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel

Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel Bernard Dauga To cite this version: Bernard Dauga. Dessin assisté par ordinateur en lycée professionnel. Bulletin de l EPI (Enseignement Public et Informatique),

Plus en détail

Technology and Alzheimer disease

Technology and Alzheimer disease Technology and Alzheimer disease Vincent Rialle To cite this version: Vincent Rialle. Technology and Alzheimer disease. Soins Gérontologie, Elsevier Masson, 2008, 74, pp.26-28. HAL Id:

Plus en détail

Une charte éthique pour le Big Data

Une charte éthique pour le Big Data Une charte éthique pour le Big Data Primavera De Filippi To cite this version: Primavera De Filippi. Une charte éthique pour le Big Data. Documentaliste - Sciences de l Information, ADBS, 2013, pp.8-9.

Plus en détail

Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours

Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours Efficacité pédagogique des classes à plusieurs cours Christine Leroy-Audouin, Bruno Suchaut To cite this version: Christine Leroy-Audouin, Bruno Suchaut. Efficacité pédagogique des classes à plusieurs

Plus en détail

Diesel et cancer. Dominique Lafon. To cite this version: HAL Id: ineris-00972084 http://hal-ineris.ccsd.cnrs.fr/ineris-00972084

Diesel et cancer. Dominique Lafon. To cite this version: HAL Id: ineris-00972084 http://hal-ineris.ccsd.cnrs.fr/ineris-00972084 Diesel et cancer Dominique Lafon To cite this version: Dominique Lafon. Diesel et cancer. 4. Journée Recherche de l Institut Interuniversitaire de Médecine du Travail, Mar 1997, Paris, France.

Plus en détail

PLUME : Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques dans l Enseignement Supérieur et la Recherche

PLUME : Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques dans l Enseignement Supérieur et la Recherche PLUME : Promouvoir les Logiciels Utiles Maîtrisés et Économiques dans l Enseignement Supérieur et la Recherche Jean-Luc Archimbaud To cite this version: Jean-Luc Archimbaud. PLUME : Promouvoir les Logiciels

Plus en détail

Les isolants thermiques aux basses températures

Les isolants thermiques aux basses températures Les isolants thermiques aux basses températures G. Antonini, J.P. Pain To cite this version: G. Antonini, J.P. Pain. Les isolants thermiques aux basses températures. Revue de Physique Appliquee, 1988,

Plus en détail

Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux nationaux

Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux nationaux Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux nationaux Marta Severo To cite this version: Marta Severo. Le patrimoine culturel immatériel sur la Toile. Comparaison entre réseaux

Plus en détail

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date :

TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR. Séance : Le diagramme de l air humide - Définitions Date : TECHNIQUE DU FROID ET DU CONDITIONNEMENT DE L AIR Tâche T4.2 : Mise en service des installations Compétence C2.2 : Analyser, vérifier une faisabilité Thème : S4 : Approche scientifique et technique des

Plus en détail

Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes et des Usages du Multimédia: Quels enjeux pour l école primaire?

Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes et des Usages du Multimédia: Quels enjeux pour l école primaire? Observatoire des Pratiques Pédagogiques Innovantes et des Usages du Multimédia: Quels enjeux pour l école primaire? Cécilia Stolwijk To cite this version: Cécilia Stolwijk. Observatoire des Pratiques Pédagogiques

Plus en détail

Méthode de prise en compte de la consanguinité dans un modèle simple de simulation de performances

Méthode de prise en compte de la consanguinité dans un modèle simple de simulation de performances Méthode de prise en compte de la consanguinité dans un modèle simple de simulation de performances J.-L. Foulley, C. Chevalet To cite this version: J.-L. Foulley, C. Chevalet. Méthode de prise en compte

Plus en détail

Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion pour les moteurs Diesel

Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion pour les moteurs Diesel Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion pour les moteurs Diesel Antonio Pires da Cruz To cite this version: Antonio Pires da Cruz. Modélisation de l auto-inflammation et de la combustion

Plus en détail

Application de la rétrodiffusion du rayonnement gamma à la mesure des densités de sols

Application de la rétrodiffusion du rayonnement gamma à la mesure des densités de sols Application de la rétrodiffusion du rayonnement gamma à la mesure des densités de sols J. Jacquesson To cite this version: J. Jacquesson. Application de la rétrodiffusion du rayonnement gamma à la mesure

Plus en détail

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb

CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb CHAPITRE IV : La charge électrique et la loi de Coulomb IV.1 IV.1 : La Force électrique Si on frotte vigoureusement deux règles en plastique avec un chiffon, celles-ci se repoussent. On peut le constater

Plus en détail

Opérations sécurité (informatique) sur les sites

Opérations sécurité (informatique) sur les sites Opérations sécurité (informatique) sur les sites (CNRS) Jean-Luc Archimbaud, Nicole Dausque To cite this version: Jean-Luc Archimbaud, Nicole Dausque. (CNRS). 1998. Opérations sécurité (informatique)

Plus en détail

L expert en comptabilité et le politique

L expert en comptabilité et le politique L expert en comptabilité et le politique Bernard Colasse To cite this version: Bernard Colasse. L expert en comptabilité et le politique. Colloque au Sénat : Équilibre des comptes et ambition politique,

Plus en détail

Le traitement numérique des images

Le traitement numérique des images Le traitement numérique des images Gabriel Peyré To cite this version: Gabriel Peyré. Le traitement numérique des images. Publication en ligne sur le site Images des Mathématiques, CNRS. 2011.

Plus en détail

Calculs d énergie de faute d empilement dans le sesquioxyde d yttrium (Y2O3)

Calculs d énergie de faute d empilement dans le sesquioxyde d yttrium (Y2O3) Calculs d énergie de faute d empilement dans le sesquioxyde d yttrium (Y2O3) M. Boisson, R.J. Gaboriaud To cite this version: M. Boisson, R.J. Gaboriaud. Calculs d énergie de faute d empilement dans le

Plus en détail

DÉTERMINATION DES TEMPÉRATURES ET DENSITÉS ÉLECTRONIQUES DANS UNE COLONNE POSITIVE D ARGON

DÉTERMINATION DES TEMPÉRATURES ET DENSITÉS ÉLECTRONIQUES DANS UNE COLONNE POSITIVE D ARGON DÉTERMINATION DES TEMPÉRATURES ET DENSITÉS ÉLECTRONIQUES DANS UNE COLONNE POSITIVE D ARGON J. Mazzaschi, J. Rocard To cite this version: J. Mazzaschi, J. Rocard. DÉTERMINATION DES TEMPÉRATURES ET DENSITÉS

Plus en détail

à jour dynamique de Modèles de Markov Cachés : Application dans l Aide à la Décision pour Maintenance Préventive Industrielle

à jour dynamique de Modèles de Markov Cachés : Application dans l Aide à la Décision pour Maintenance Préventive Industrielle Mise à jour dynamique de Modèles de Markov Cachés : Application dans l Aide à la Décision pour une Maintenance Préventive Industrielle Bernard Roblès, Manuel Avila, Florent Duculty, Pascal Vrignat, Stéphane

Plus en détail

Marceline Laparra. To cite this version: HAL Id: hal-00526988 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00526988

Marceline Laparra. To cite this version: HAL Id: hal-00526988 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00526988 Changement de contexte de l école et évolution des rapports entre les acquisitions et les apprentissages graphiques : des modifications technologiques qui transforment le travail de l élève Marceline Laparra

Plus en détail

Complément : les gaz à effet de serre (GES)

Complément : les gaz à effet de serre (GES) Complément : les gaz à effet de serre (GES) n appel «gaz à effet de serre» un gaz dont les molécules absorbent une partie du spectre du rayonnement solaire réfléchi (dans le domaine des infrarouges) Pour

Plus en détail

Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement économique) d emprunter?

Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement économique) d emprunter? Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement économique) d emprunter? Pierre-Charles Pradier To cite this version: Pierre-Charles Pradier. Est-il économiquement raisonnable (et raisonnablement

Plus en détail

Description par mobilités énergétiques des échanges vibratoires dans les systèmes couplés

Description par mobilités énergétiques des échanges vibratoires dans les systèmes couplés Description par mobilités énergétiques des échanges vibratoires dans les systèmes couplés Giovanni Orefice To cite this version: Giovanni Orefice. Description par mobilités énergétiques des échanges vibratoires

Plus en détail

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique

Electricité. Chapitre 1: Champ électrique 2 e BC 1 Champ électrique 1 Electricité L interaction électromagnétique a été évoqué dans la partie «Interactions fondamentales» en énonçant la loi de Coulomb, et en analysant des phénomènes macroscopiques

Plus en détail

Structure de la phase désordonnée de NO3K

Structure de la phase désordonnée de NO3K Structure de la phase désordonnée de NO3K M. K. Teng To cite this version: M. K. Teng. Structure de la phase désordonnée de NO3K. Journal de Physique, 1970, 31 (89), pp.771777. .

Plus en détail

Modélisation d une véranda et de sa protection solaire dans l environnement TRNSYS

Modélisation d une véranda et de sa protection solaire dans l environnement TRNSYS Modélisation d une véranda et de sa protection solaire dans l environnement TRNSYS Jean Brau, Harry Boyer, Jean Jacques Roux To cite this version: Jean Brau, Harry Boyer, Jean Jacques Roux. Modélisation

Plus en détail

La mécanique des fluides numérique appliquée à l optimisation du transfert d oxygène dans les bassins

La mécanique des fluides numérique appliquée à l optimisation du transfert d oxygène dans les bassins La mécanique des fluides numérique appliquée à l optimisation du transfert d oxygène dans les bassins d aération Y. Fayolle, A. Héduit, S. Gillot, A. Cockx To cite this version: Y. Fayolle, A. Héduit,

Plus en détail

L Education à la Sexualité (ES) dans les établissements privés et publics au Liban

L Education à la Sexualité (ES) dans les établissements privés et publics au Liban L Education à la Sexualité (ES) dans les établissements privés et publics au Liban Assaad Yammine, Iman Khalil, Pierre Clement To cite this version: Assaad Yammine, Iman Khalil, Pierre Clement. L Education

Plus en détail

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan)

Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan) Bénédicte Tratnjek To cite this version: Bénédicte Tratnjek. Carte postale d un habitat sur cour (Abidjan). Les Cafés géographiques, rubrique à comité de lecture

Plus en détail

Microfiltration tangentielle des boissons. Influence des caractéristiques hydrodynamiques

Microfiltration tangentielle des boissons. Influence des caractéristiques hydrodynamiques Microfiltration tangentielle des boissons. Influence des caractéristiques hydrodynamiques Martine Mietton-Peuchot, V. Milisic, R. BEN AIM To cite this version: Martine Mietton-Peuchot, V. Milisic, R. BEN

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction

Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre l État et les citoyens : introduction Pierre Muller To cite this version: Pierre Muller. Le client centrisme, une nouvelle forme de relation entre

Plus en détail