LES PNEUS HORS D USAGE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES PNEUS HORS D USAGE"

Transcription

1 LES PNEUS HORS D USAGE Le contexte Les pneus sont principalement composés de caoutchouc synthétique, un dérivé du pétrole, et de caoutchouc naturel, provenant d arbres originaires d Amérique du Sud et d Asie. Dans les années 1970, une structure en acier a été intégrée à la composition du pneu. Une véritable toile d araignée de fils métalliques a été incrustée dans le caoutchouc. Le pneu radial venait de faire son apparition sur le marché, augmentant ainsi la durée de vie des pneus et constituant un nouveau défi pour le recyclage de la roue moderne. Des fibres textiles sont également utilisées dans la fabrication des pneus et de minces couches fibreuses permettent de conserver la structure du pneu durant le moulage. Ses propriétés d élasticité et de résistance sont améliorées par l ajout de soufre au caoutchouc, ce qui contribue toutefois à rendre son recyclage plus complexe. Le flux annuel de pneus hors d usage : ce que les Québécois génèrent chaque année Près de huit millions d ÉPA 1 hors d usage sont générés annuellement. De ce nombre, moins d un million d ÉPA sont destinés au réemploi, à la revente au Québec ou à l exportation et environ 7 millions sont récupérés, remoulés, recyclés ou valorisés. Les pneus entreposés : ce que les Québécois ont jeté dans le passé En 2000, on estimait à plus de 25 millions le nombre de pneus hors d usage entreposés au Québec. On répertorie aujourd hui 663 lieux d entreposage dont 1 Équivalent de pneus automobiles Fiche K douze principaux. Un inventaire du nombre de pneus entreposés dans les trois plus gros lieux d entreposage est en cours. Cet important volume de pneus est le résultat d une cinquantaine d années d accumulation, avant la mise sur pied des programmes de gestion des pneus hors d usage. Depuis, environ 622 petits sites ont été vidés ainsi que 6 gros sites, pour un total de 18 millions de pneus. La problématique environnementale Un pneu à l enfouissement Le caoutchouc, les fibres et le métal qui composent un pneu demeurent stables lorsqu ils sont enfouis. Ils se décomposent à très long terme et ne produisent par conséquent ni lixiviat ni biogaz susceptibles de contaminer l air, le sol ou la nappe phréatique à court terme. L inconvénient majeur est tout autre et concerne la gestion et l entreposage des pneus hors d usage. Depuis l an 2000, il est strictement interdit d enfouir ou d incinérer des pneus entiers ou en morceaux. Un pneu entreposé Entreposer des pneus implique nécessairement la concentration en un même lieu de matières inflammables, ce qui augmente les risques d incendie. Les pneus étant des produits dérivés du pétrole, leur combustion est très difficile à arrêter. La fumée d un pneu qui brûle contient des dioxines, des furannes et des hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Ces composés sont bioaccumulables et persistants, c est-àdire qu ils ne se décomposent pas d euxmêmes et peuvent rester longtemps dans les organismes. Ils ne se retrouvent pas 1

2 seulement dans l air, mais aussi dans les résidus solides du feu. Ainsi, ils représentent un risque de contamination autant pour le sol que pour l eau. L entassement de vieux pneus est aussi une source de pollution visuelle. Les lieux d entreposage se trouvent à distance des agglomérations urbaines pour des raisons de sécurité et, loin de la ville, ils peuvent défigurer certains paysages des campagnes québécoises. Il y a eu fermeture des frontières du Québec à l exportation des pneus et une obligation de vidage des lieux d entreposage pour De plus, les lieux d entreposage de pneus sont des endroits de prédilection pour la nidification des moustiques. L eau qui stagne dans le creux des pneus constitue un lieu idéal d incubation. Cette nouvelle problématique en matière de santé publique doit être prise en considération. Le virus du Nil occidental Ce virus a été isolé pour la première fois en 1937 en Ouganda et a fait irruption dans plusieurs pays depuis. Il est transmis aux humains par la piqûre d un moustique infecté qui s est nourri du sang d un oiseau porteur du virus. Aux États- Unis, le virus du Nil occidental a été repéré pour la première fois en septembre 1999, à New York. C est pourquoi les autorités surveillent les carcasses d oiseaux morts qui lui sont signalées dans chaque région et informent le public. Les lieux propices à l incubation de moustiques sont mis à l étude, y compris les lieux d entreposage de pneus du Québec. RECYC-QUÉBEC a mis en place un programme de surveillance et de suivi effectué par une firme spécialisée depuis La récupération L objectif québécois de récupération prévu pour 2008 déjà atteint! Depuis 1993, grâce aux différents programmes mis en place par RECYC- QUÉBEC, près de 54 millions de pneus ont été récupérés. L objectif de récupération de 85 % du Programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d usage a été atteint au cours de l été 2002, six ans avant l'échéance. Le Québec fait décidément figure de proue dans le domaine de la récupération des pneus hors d usage sur la scène internationale. Cette réussite est le fruit de différents programmes qui ont évolué au fil du temps grâce à des efforts soutenus. Jetons un coup d œil sur la dernière décennie pour comprendre comment le Québec est devenu un exemple à suivre en matière de récupération des pneus hors d usage. Le Québec, chef de file mondial de la récupération des pneus hors d usage Les programmes gouvernementaux de récupération des pneus hors d usage ont commencé à la suite d'un incendie survenu dans un important site d entreposage de pneus. En 1990, à Saint-Amable, dans la région de la Montérégie, 3 millions et demi de pneus ont brûlé en six jours. La facture de décontamination s est élevée à 12 millions de dollars. Dès 1990, les lieux d entreposage ont été sécurisés afin d'éviter l'entassement dans un seul et même point. Ainsi, on a procédé au clôturage et à l îlotage des pneus afin d éviter la propagation du feu d un îlot à l autre en cas d incendie. Cette méthode a fait ses preuves en 2001 lorsque la foudre a frappé un site d entreposage. Cette fois, un seul îlot a pris feu, ce qui a limité les dégâts de contamination. Le fait de sécuriser les lieux d entreposage, d interdire l entreposage de 2

3 nouveaux pneus, de récupérer et de trouver une deuxième vie aux pneus hors d usage générés chaque année, puis finalement de vider les sites de leurs pneus entreposés traduit bien les étapes de la stratégie de gestion qui a été retenue. Chronologiquement, les étapes furent les suivantes : 1990 Sécurisation des lieux d entreposage de pneus hors d usage; 1991 Règlement sur l entreposage des pneus; 1992 Programme d aide au réemploi, au recyclage et à la valorisation énergétique des pneus hors d usage; 1996 Programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d usage; 1999 Droit environnemental de 3 $ à l achat de pneus neufs; 2000 Interdiction d enfouir ou d incinérer des pneus; fermeture des frontières du Québec pour l entreposage des pneus étrangers; obligation de vider les lieux d entreposage pour 2008; 2001 Programme de vidage des lieux d entreposage ; 2002 Programme de gestion intégrée des pneus hors d usage Le programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d usage Le Programme de gestion intégrée des pneus hors d usage est une démarche complète qui repose sur les principes suivants : protéger l environnement : Le programme vise à récupérer et à recycler non seulement le caoutchouc, mais aussi le métal et les fibres qui composent un pneu; favoriser le partenariat : La gestion du programme se fait en concertation avec les recycleurs, les récupérateurs, les transporteurs et les détaillants; développer l entreprenariat : le savoir-faire du Québec en matière de récupération et de recyclage de pneus hors d usage peut être exporté vers d autres pays afin de démarrer des projets prometteurs; assurer une saine gestion des fonds publics : l information relative à l administration du programme est diffusée aux citoyens. Le droit environnemental de 3 $ Depuis le 1 er octobre 1999, un droit environnemental d un montant de trois dollars (3 $) avant les taxes est perçu auprès des consommateurs québécois à l achat de chaque pneu neuf. Grâce à cette contribution, la récupération des pneus usagés est accessible aux citoyens sans qu ils aient à débourser d argent après l utilisation de leurs pneus. Cette somme contribue au financement du programme de vidage des lieux d entreposage et au programme de gestion intégrée des pneus hors d usage. Elle sert également à financer les entreprises de recyclage pour le développement de nouvelles technologies. Le fonctionnement du programme de récupération Il existe au Québec plus de points de récupération répartis dans les 17 régions administratives de la province, ainsi que 8 transporteurs accrédités par RECYC- QUÉBEC qui assurent le transport des pneus du point de récupération au centre de traitement. Le programme vise les pneus provenant du Québec dont le diamètre de jante est égal ou inférieur à 62,23 cm et ayant moins de 123,19 cm de diamètre hors tout. Le point de récupération, qui est souvent un détaillant ou un garagiste, doit être inscrit au 3

4 5,7 programme pour qu un transporteur puisse y récupérer les pneus hors d usage. L ensemble de ce système a permis de récupérer 6,9 millions de pneus en et près de 54 millions de pneus depuis Évolution de la récupération des pneus hors d usage au Québec depuis 1993 (en ÉPA) ,3 6, ,3 5,1 5,2 5,5 5, ,4 1,4 2, Le recyclage Selon son état, chaque pneu ira donc au remoulage, au recyclage ou à la valorisation énergétique. Le remoulage vise la réutilisation et consiste à recouvrir les pneus peu endommagés d une couche de caoutchouc. Il est ensuite cuit. Depuis l instauration des programmes de récupération, plus de pneus ont été remoulés. Le recyclage comprend plusieurs étapes qui permettent de convertir un pneu en poudrette de caoutchouc. Les morceaux du pneu préalablement déchiqueté tombent pêle-mêle à la surface d un tapis roulant sur lequel sont suspendus des aimants dont la très grande puissance attire la majorité des petits fils de métal. La fibre est également retirée par aspiration. Lorsqu il ne reste que du caoutchouc, celui-ci est broyé jusqu à l obtention du grain nécessaire à la fabrication de la poudrette. Plus la poudrette est fine, plus elle gagne en valeur. La valorisation énergétique transforme les pneus, dérivés du pétrole, en combustible industriel alternatif aux combustibles fossiles, dont le charbon, pour les trois plus grandes cimenteries du Québec : Ciment Saint-Laurent, à Joliette, Lafarge Canada, à Saint-Constant, et Ciment Québec, à Saint-Basile de Portneuf. Dans un four spécialisé à combustion complète comme ceux des cimenteries, les petites particules brûlent de même que les contaminants. Les émanations provenant des cheminées sont contrôlées périodiquement de façon à ce qu elles ne soient pas plus nocives que celles 4

5 provenant de l utilisation des combustibles fossiles; lorsqu un pneu brûle à faible température, le matériel n est pas brûlé entièrement et des particules toxiques sont entraînées dans la fumée, comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP). Les pneus utilisés pour la valorisation énergétique proviennent principalement des lieux d entreposage. Les produits fabriqués à partir de pneus recyclés sont très variés : tapis de dynamitage tapis d étable ou d usine sous-tapis tuiles de revêtement de sol asphalte et pavés panneaux d insonorisation anneaux d étanchéité de regards d égouts roues pour les bacs roulants bacs à fleurs accessoires de signalisation dos d ânes terrains de soccer tapis pour les centres sportifs (arénas, gymnases) garde-boue Au total, le programme de récupération des pneus générés annuellement a permis le rechapage, la valorisation et le recyclage de plus de 53 millions de pneus. Portrait des recycleurs québécois de pneus Il existe plus d une quinzaine d entreprises de recyclage réparties sur le territoire québécois, dont certaines fabriquent ellesmêmes des produits à contenu recyclé et d autres vendent la poudrette de caoutchouc. Quantité de pneus remoulés, recyclés et valorisés par année (en ÉPA) Remoulage Recyclage Valorisation Les expérimentations prometteuses Plusieurs technologies, tant en ce qui a trait aux procédés de transformation que pour celui des applications des pneus récupérés, sont actuellement en développement. L intégration de la poudrette dans la fabrication de pneus neufs ou de bitume, ou encore dans la fabrication d un mélange composite ayant recours au plastique, en est un bel 5

6 exemple. Parallèlement, de nouvelles technologies de transformation telles que la dévulcanisation pourraient rendre possible la fabrication de produits à valeur ajoutée. Plusieurs projets innovateurs sont actuellement en voie d être commercialisés ou en étude de préfaisabilité; d autres déjà implantés offrent un potentiel intéressant pour le marché de l exportation. Un coup d œil à l international États disposent de mesures incitatives pour les industries de la récupération, du transport et du recyclage des pneus hors d usage. Ces mesures prennent différentes formes : subventions ou prêts à l industrie de la récupération et du recyclage; crédits d impôt pour l achat d équipement; aide financière aux gouvernements locaux (municipalités, comtés); politique d achat préférentiel; financement pour le nettoyage des sites d entreposage. Enfin, une trentaine d États ont mis en place des mesures interdisant l enfouissement des pneus. Chapeau Québec! Le Québec dispose du plus important programme de récupération de pneus au Canada et a été le premier à se doter d un programme de vidage des lieux d entreposage. L Ontario, principal concurrent économique du Québec, ne figure pas parmi les neuf provinces et un territoire du Canada qui offrent des programmes de récupération des pneus grâce à un droit sur la vente de pneus neufs. (Réf.: Soulignons que le Québec assure la présidence du conseil d administration de la Canadian Association of Tire Recycling Agencies (CATRA) qui favorise le recyclage des pneus hors d usage au Canada. Pour plus d'information Ligne INFO-PNEU : PNEU (7638) (sans frais) (Montréal) Adresse de courrier électronique : Site Internet : Dernière mise à jour : Mars 2006 Aux États-Unis, 36 États ont mis en place des programmes de gestion des pneus hors d usage grâce à une ou plusieurs sources de financement : taxes, droits, consignes, frais divers, etc. De plus, la majorité des 6

Les pneus hors d usage Fiches informatives 1

Les pneus hors d usage Fiches informatives 1 Les pneus hors d usage Fiches informatives 1 Contexte Les pneus sont principalement composés de caoutchouc synthétique, un dérivé du pétrole, et de caoutchouc naturel, provenant d arbres d Amérique du

Plus en détail

Le recyclage des pneus au Québec : le chemin parcouru depuis 20 ans. Congrès de l Association des détaillants de pneus du Canada 9 février 2012

Le recyclage des pneus au Québec : le chemin parcouru depuis 20 ans. Congrès de l Association des détaillants de pneus du Canada 9 février 2012 Le recyclage des pneus au Québec : le chemin parcouru depuis 20 ans Congrès de l Association des détaillants de pneus du Canada 9 février 2012 Présentation de RECYC-QUÉBEC Créée en 1990 Société d État

Plus en détail

Les défis logistiques du recyclage des pneus au Québec (A)

Les défis logistiques du recyclage des pneus au Québec (A) Volume 2 Numéro 2 Octobre 2004 Les défis logistiques du recyclage des pneus au Québec (A) Cas produit par Martin BEAULIEU et le professeur Jacques ROY. Introduction Au printemps 1990, les Québécois prenaient

Plus en détail

Capsule «Les déchets encombrants»

Capsule «Les déchets encombrants» Capsule «Les déchets encombrants» Vous sentez-vous encombrés par vos vieux objets périmés ou brisés? Les jeter aux ordures n est pas la solution. Appareils électriques, électroniques et mobilier de maison

Plus en détail

Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois

Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois Économie du recyclage et valorisation des matières résiduelles : comment passer du déchet à la ressource? Récupération et recyclage du bois Sylvain Martel Directeur des approvisionnements en bois Qui sommes

Plus en détail

LES CONTENANTS DE BOISSONS

LES CONTENANTS DE BOISSONS LES CONTENANTS DE BOISSONS La vente de boissons Plus de 4,7 milliards de contenants de boissons ont été vendus au Québec en 2005 1. Les boissons mises en marché au Québec se présentent sous des formats

Plus en détail

par Martin Brisebois travail présenté à madame Judith Vien dans le cadre de l Essai MAÎTRISE EN ENVIRONNEMENT UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE

par Martin Brisebois travail présenté à madame Judith Vien dans le cadre de l Essai MAÎTRISE EN ENVIRONNEMENT UNIVERSITÉ DE SHERBROOKE ANALYSE DU POTENTIEL D OBTENTION DE CRÉDITS DE CARBONE POUR DIFFÉRENTS MODES DE GESTION INTÉGRÉE DES PNEUS HORS D USAGE DU SECTEUR INDUSTRIEL SELON LE SCÉNARIO DE BASE DU QUÉBEC par Martin Brisebois travail

Plus en détail

Pourquoi faire moins de déchets?

Pourquoi faire moins de déchets? ANNEXE 1 a Pourquoi faire moins de déchets? 1. Parce qu il y en a trop! En Wallonie, la production annuelle de déchets ménagers a atteint un peu moins de 2 millions de tonnes (1 819 452T) en 2008 + ratio

Plus en détail

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR)

MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DE LA VILLE DE MASCOUCHE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES (PMGMR) MÉMOIRE DÉPOSÉ À LA CONSULTATION DE LA COMMUNAUTÉ MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL 1 MÉMOIRE DE LA VILLE

Plus en détail

RÉUSSITE TECHNOLOGIQUE ENVIRONNEMENTALE QUÉBÉCOISE QUI RAYONNE DANS LE MONDE

RÉUSSITE TECHNOLOGIQUE ENVIRONNEMENTALE QUÉBÉCOISE QUI RAYONNE DANS LE MONDE RÉUSSITE TECHNOLOGIQUE ENVIRONNEMENTALE QUÉBÉCOISE QUI RAYONNE DANS LE MONDE André Héroux, président-directeur général DÉJÀ PRÉSENTE AU CANADA, DANS LE NORD-EST DES ÉTATS-UNIS, EN ANGLETERRE ET EN FRANCE,

Plus en détail

Guide en bref à l intention des recycleurs de véhicules hors d usage

Guide en bref à l intention des recycleurs de véhicules hors d usage Guide en bref à l intention des recycleurs de véhicules hors d usage Guide en bref à l intention des recycleurs de véhicules hors d usage Urgence-Environnement : 1 866 694-5454 En cas de déversement accidentel

Plus en détail

PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE PRODUITS ÉLECTRONIQUES

PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE PRODUITS ÉLECTRONIQUES PROCÉDURE DE RÉCUPÉRATION DE PRODUITS ÉLECTRONIQUES Responsable de l application : Direction des ressources informationnelles (DRI) Approuvé par : Destinataires : Tous les générateurs de produits électroniques

Plus en détail

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES

PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES PROLONGEZ LA DURÉE DE VIE DE VOTRE ORDINATEUR TRUCS ET ASTUCES FACILES À PROPOS D INSERTECH UNE ENTREPRISE D INSERTION Entreprise d insertion à but non lucratif, en informatique Forme des jeunes adultes

Plus en détail

Valorisation Énergie et Matière en Cimenterie. Colloque Économie Circulaire 24-25 novembre, Québec.

Valorisation Énergie et Matière en Cimenterie. Colloque Économie Circulaire 24-25 novembre, Québec. Valorisation Énergie et Matière en Cimenterie Colloque Économie Circulaire 24-25 novembre, Québec. Cimenterie de Joliette L utilisation de combustibles alternatifs, une rétrospective des Rio Tinto Alcan

Plus en détail

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships.

LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Les pneus sont dangereux dans des piles, pas dans des Earthships. les pneus sont sécuritaires LES PNEUS SONT-ILS DANGEREUX POUR LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT? Réutiliser un vieux pneu dans un Earthship, où il devient une ressource utile et passe le reste de son temps dans

Plus en détail

Mémoire de l ARPE-Québec

Mémoire de l ARPE-Québec Mémoire de l ARPE-Québec Présenté à la dans le cadre du Projet de plan métropolitain de gestion des matières résiduelles 2015 2020 Septembre 2015 I Table des matières 1. Introduction... 1 2. À propos

Plus en détail

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio

Éthanol cellulosique: Développements au Québec. Conférence CanBio Éthanol cellulosique: Développements au Québec Conférence CanBio Mai 2011 Confidentiel Enerkem 2011. Tous droits réservés. Répond aux enjeux économiques, énergétiques et environnementaux du Québec Confidentiel

Plus en détail

LES DÉCHETS COMME SOURCE D ÉNERGIE

LES DÉCHETS COMME SOURCE D ÉNERGIE LES DÉCHETS COMME SOURCE D ÉNERGIE ARGUMENTAIRE EN FAVEUR DE LA GAZÉIFICATION AU PLASMA COMME PRINCIPAL MOYEN DE TRAITEMENT DES MATIÈRES RÉSIDUELLES DE L OUTAOUAIS La présente proposition a été élaborée

Plus en détail

206 DM14. Haiut-Saint-Maurice 6211-03-038

206 DM14. Haiut-Saint-Maurice 6211-03-038 206 DM14 Projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard et des Rapides-des-Cœurs Haiut-Saint-Maurice 6211-03-038 Impact potentiel du projet d aménagements hydroélectriques de la Chute-Allard

Plus en détail

La consigne: un système primordial dans le développement durable de l industrie de la bière au Québec

La consigne: un système primordial dans le développement durable de l industrie de la bière au Québec La consigne: un système primordial dans le développement durable de l industrie de la bière au Québec 1 LES BRASSEURS L ABQ L Association des brasseurs du Québec (ABQ) représente les grands brasseurs du

Plus en détail

Mémoire. CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile.

Mémoire. CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile. Rehausser la performance environnementale de notre parc automobile CTE 003M C.P. P.L. 48 Véhicules automobiles Mémoire Présenté par l Association des recycleurs de pièces d autos et de camions du Québec

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVIII e ÉDITION Projet de règlement no. 3 : Règlement sur la responsabilisation environnementale PRÉSENTATION Présenté par Monsieur Maxime Maheu-Moisan, membre du comité exécutif,

Plus en détail

Arrêté du Gouvernement wallon du 26 août 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux parcs à conteneurs pour déchets ménagers

Arrêté du Gouvernement wallon du 26 août 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux parcs à conteneurs pour déchets ménagers Arrêté du Gouvernement wallon du 26 août 2003 déterminant les conditions intégrales relatives aux parcs à CHAPITRE Ier. Champ d application et définitions Article 1 er. Les présentes conditions intégrales

Plus en détail

La Vie d'ange Vol.12_mars

La Vie d'ange Vol.12_mars La Vie d'ange Vol.12_mars 2013 Les 3 RV à l œuvre pour réduire la taille de la poubelle Réduction à la source Réemploi www.mrcroussillon.qc.ca Candiac Châteauguay Delson La Prairie Léry Mercier Saint-Constant

Plus en détail

Lafarge France et l économie circulaire

Lafarge France et l économie circulaire Lafarge France et l économie circulaire Zoom sur l écologie industrielle Mai 2013 Les activités de Lafarge Le Groupe La France est le berceau historique du Groupe depuis 1833 Le Groupe Lafarge est leader

Plus en détail

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles

L environnement dans les formations et les activités professionnelles automobiles G. Filières de valorisation et de traitement Tt détenteur de déchet est responsable du déchet jusqu à son élimination finale Ts rejets dans l eau, dépôts sauvages et brûlages sont rigreusement interdits.

Plus en détail

Consultation auprès des entreprises en recyclage de pneus du Québec

Consultation auprès des entreprises en recyclage de pneus du Québec Consultation auprès des entreprises en recyclage de pneus du Québec Rapport présenté à madame Ginette Bureau, vice-présidente Programmes et Exploitation, Recyc-Québec Le 22 août 2006 Table des matières

Plus en détail

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets

Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets 1 Centre Formation Acteurs Eléments de réflexion sur le financement d un service de gestion des déchets Locaux Ouagadougou g Ouagadougou du 26 au 30 Octobre 2009 2 Problématique déchets Augmentation des

Plus en détail

Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie. Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie

Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie. Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie Combustibles alternatifs : perspectives pour Lafarge Ciment Moldavie 1 Louis de Sambucy, DG Lafarge Ciment Moldavie Leader mondial des matériaux de construction 16 milliards de CA en 2009 78 000 collaborateurs

Plus en détail

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT

LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT SOMMAIRE LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 1 SÉCURITÉ, FIABILITÉ ET EFFICACITÉ... 2 PRINCIPALES MARCHANDISES TRANSPORTÉES SUR LES GRANDS LACS ET LA VOIE MARITIME DU SAINT-LAURENT... 3 LE COEUR DE L

Plus en détail

Maison recyclée des Artisans du rebut global, Mont Arthabaska

Maison recyclée des Artisans du rebut global, Mont Arthabaska Une expérience réussie de valorisation des matières résiduelles Carline Ghazal, coordonnatrice du développement durable Service de l environnement, Ville de Victoriaville Webinaire 7 avril 2010 Maison

Plus en détail

La vidange de votre installation septique

La vidange de votre installation septique La vidange de votre installation septique Guide du Propriétaire SAISON 2012-2013 «La vidange de votre installation septique un geste important pour l environnement» NOUVEAU SERVICE La municipalité de Saint-Aubert

Plus en détail

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition?

notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? 2 Saviez-vous que notre système de consigne sur les boissons gazeuses est menacé d abolition? L avenir de la consigne au Québec est présentement incertain. Au printemps 2015, le Ministère du Développement

Plus en détail

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts

De déchets à biocarburants et produits chimiques verts Révolutionne la gestion des déchets et le secteur des carburants de transport, dans les communautés et à travers le monde De déchets à biocarburants et produits chimiques verts octobre 2011 Confidentiel

Plus en détail

Les modes de perception de fonds afin de financer la future politique de gestion des matières résiduelles au Québec.

Les modes de perception de fonds afin de financer la future politique de gestion des matières résiduelles au Québec. Document de réflexion: Les modes de perception de fonds afin de financer la future politique de gestion des matières résiduelles au Québec. Par: Karel Ménard et Michel Séguin révisé par: Liliane Cotnoir

Plus en détail

Ces objectifs visent la récupération de :

Ces objectifs visent la récupération de : Projet de plan de gestion des matières résiduelles 2016-2020 Les enjeux sont importants. La Ville de Gatineau doit revoir son plan de gestion des matières résiduelles (PGMR) pour les années 2016 à 2020

Plus en détail

Centre National des Technologies de Production Plus propre (CNTPP)

Centre National des Technologies de Production Plus propre (CNTPP) REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Ministère de l Aménagement du Territoire de l Environnement et du Tourisme Centre National des Technologies de Production Plus propre (CNTPP) Atelier Régional

Plus en détail

Mémoire sur le projet portant sur l exploitation d une cellule de sols contaminés à Mascouche

Mémoire sur le projet portant sur l exploitation d une cellule de sols contaminés à Mascouche Mémoire sur le projet portant sur l exploitation d une cellule de sols contaminés à Mascouche Présenté au Bureau d'audiences publiques sur l environnement dans le cadre de l audience publique sur le projet

Plus en détail

Le recyclage. rentable

Le recyclage. rentable Le recyclage rentable Sommaire La solution 3WAYSTE : l avenir d une industrie du tri efficace et rentable! 2... La solution 3WAYSTE : l avenir d une industrie du tri efficace et rentable! 3... Le tri industriel

Plus en détail

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques

Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Critères de choix et enjeux Collecte et compostage des matières organiques Françoise Forcier, ing., agr., M.Ing. fforcier@solinov.com 450.348.5693 Rencontre AOMGMR 7 décembre 2007 PLAN DE LA PRÉSENTATION

Plus en détail

I. DISPOSITIONS GENERALES

I. DISPOSITIONS GENERALES Commune de Chevilly Règlement régissant la collecte, le transport et le traitement des déchets I. DISPOSITIONS GENERALES BASE LEGALE Article 1er Le présent règlement régit la collecte, le transport et

Plus en détail

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario

Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario Mémoire de l ACP pour le budget 2013 de l Ontario Le propane comme solution énergétique pour l Ontario L Association canadienne du propane Février 2013 Association canadienne du propane Mémoire pour le

Plus en détail

ACQUISITION DE CARTOUCHES D IMPRESSION LASER RÉUSINÉES

ACQUISITION DE CARTOUCHES D IMPRESSION LASER RÉUSINÉES 11 ACQUISITION DE CARTOUCHES D IMPRESSION LASER RÉUSINÉES Conçu dans le cadre de la démarche gouvernementale de développement durable, ce document a pour but d accompagner les ministères et organismes

Plus en détail

Préserver les ressources naturelles : la valorisation des déchets en cimenterie

Préserver les ressources naturelles : la valorisation des déchets en cimenterie L industrie cimentière belge L industrie cimentière est constituée de trois sociétés: CBR, CCB et Holcim. Son chiffre d affaires s élève à environ 480 millions d euros et elle dispose d un effectif de

Plus en détail

Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour. Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe

Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour. Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe Site de stockage et de regazéification de GNL à Bécancour Du gaz naturel accessible et économique pour répondre aux besoins électriques de pointe 8 juillet 2015 Table des matières Qui sommes-nous Le projet

Plus en détail

Que deviennent les matières que nous récupérons?

Que deviennent les matières que nous récupérons? Que deviennent les matières que nous récupérons? Fiches synthèse sur le recyclage des matières (trousse de démonstration) Les matières récupérées offrent aujourd hui des possibilités de recyclage étonnantes.

Plus en détail

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET

3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET 3. L ÉLECTRIFICATION DES TRANSPORTS ET L ENVIRONNEMENT 3.1 Contexte et tendances L atteinte de l indépendance énergétique est une priorité gouvernementale. Cet objectif sera appuyé par plusieurs politiques,

Plus en détail

Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE

Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE Annexe C PRODUCTION NON INTENTIONNELLE Partie I Polluants organiques persistants soumis aux obligations énoncées à l article 5 La présente annexe s applique aux polluants organiques persistants suivants,

Plus en détail

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS

LE RECYCLAGE DES MATÉRIAUX QUESTIONS QUESTIONS Technologie A l'issue de cette activité, tu devras être capable de : Décrire la capacité de recyclage d un matériau. Tu dois recopier les questions posées sur une feuille de cours et y répondre

Plus en détail

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie

Priorités de l ACIC. pour le budget fédéral de 2015. La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Priorités de l ACIC pour le budget fédéral de 2015 La croissance dépend de notre compétitivité : pourquoi la DAA est essentielle à notre économie Mémoire présenté au Comité permanent des finances Association

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE BAIE-JAMES LOCALITÉ DE VILLEBOIS RÈGLEMENT N O 93

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE BAIE-JAMES LOCALITÉ DE VILLEBOIS RÈGLEMENT N O 93 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE BAIE-JAMES LOCALITÉ DE VILLEBOIS RÈGLEMENT N O 93 Règlement de la Municipalité de Baie- James - Localité de Villebois concernant la cueillette, le transport et

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 16. qu il y a lieu d abroger tout règlement antérieur ayant le même objet et de le remplacer par le présent règlement.

RÈGLEMENT NUMÉRO 16. qu il y a lieu d abroger tout règlement antérieur ayant le même objet et de le remplacer par le présent règlement. PROVINCE DE QUÉBEC LOCALITÉ DE VALCANTON MUNICIPALITÉ DE BAIE-JAMES RÈGLEMENT NUMÉRO 16 Règlement concernant la cueillette, le transport et la disposition des ordures et des matières recyclables s appliquant

Plus en détail

PROJET DE PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 2012-2017 SOMMAIRE DES RÉSULTATS D UN SONDAGE D OPINION SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DU SONDAGE

PROJET DE PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 2012-2017 SOMMAIRE DES RÉSULTATS D UN SONDAGE D OPINION SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DU SONDAGE PROJET DE PLAN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES 2012-2017 SOMMAIRE DES RÉSULTATS D UN SONDAGE D OPINION SYNTHÈSE DES RÉSULTATS DU SONDAGE LE 16 JANVIER 2013 MISE EN CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DU SONDAGE

Plus en détail

CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES. CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage;

CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES. CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage; PROVINCE DE QUÉBEC VILLE D AMOS RÈGLEMENT N o VA-460 CONCERNANT LA COLLECTE DES MATIÈRES RECYCLABLES CONSIDÉRANT QUE la Ville d Amos s est engagée à implanter le recyclage; CONSIDÉRANT QU avis de motion

Plus en détail

Récupération, recyclage et revalorisation des «cyberdéchets»

Récupération, recyclage et revalorisation des «cyberdéchets» Récupération,recyclageetrevalorisationdes«cyberdéchets» Notremission:dégagerlessitesd'enfouissementdesdéchetsd'équipementsélectroniques(DEE)qui représentent un risque pour notre santé et notre écosystème.

Plus en détail

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les responsables politiques cherchent à réduire les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière

Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Questionnaire sur la Gestion des matières résiduelles dans les industries, commerces et institutions (ICI) de la MRC de Lotbinière Modification si besoin Nom établissement : Nom responsable : Téléphone

Plus en détail

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais

NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Saint-Étienne, le 17 juillet 2012 NOTE TECHNIQUE Choix de la future filière de traitement des déchets ménagers et assimilés résiduels du Stéphanois et du Montbrisonnais Préambule Le SYDEMER, SYndicat mixte

Plus en détail

Le système de consignation Fiches informatives 1

Le système de consignation Fiches informatives 1 Le système de consignation Fiches informatives 1 Contexte Le système public de consignation vise les contenants à remplissage unique de bière et de boissons gazeuses portant la mention «CONSIGNÉE QUÉBEC»,

Plus en détail

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France

RT 2012 OBJECTIF : Evolution règlementaire pour le bâtiment : L impact du bâtiment en France RT 2012 OBJECTIF : La règlementation thermique RT 2012 a pour objectif de protéger l environnement en favorisant les économies d énergie. Inspirée du concept des bâtiments basse consommation (BBC), elle

Plus en détail

LES HUILES USAGÉES. Contexte. Problématique environnementale. Une composition unique pour chaque goutte. Qui utilise l huile?

LES HUILES USAGÉES. Contexte. Problématique environnementale. Une composition unique pour chaque goutte. Qui utilise l huile? LES HUILES USAGÉES Contexte Une composition unique pour chaque goutte Une huile usagée est une huile qui, après utilisation, devient contaminée. Ses propriétés altérées, elle ne peut continuer à remplir

Plus en détail

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE

Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE Le cabriolet 100% électrique 200 KM D AUTONOMIE LA NOUVELLE VOITURE CABRIOLET 100% ÉLECTRIQUE UN NOUVEAU SENTIMENT DE LIBERTÉ Derrière son design résolument innovant, la Bluesummer s adapte à toutes les

Plus en détail

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques.

* * * Pour la promotion du véhicule électrique, Monaco organise désormais chaque année le rendez-vous des véhicules électriques. La Principauté de Monaco a signé, à Rio de Janeiro, la Convention Cadre sur les Changements Climatiques ; cette Convention est entrée en vigueur par la publication de l Ordonnance Souveraine n 11.260 du

Plus en détail

LA VALORISATION DES DECHETS COMPOSITES EN CIMENTERIE

LA VALORISATION DES DECHETS COMPOSITES EN CIMENTERIE LA VALORISATION DES DECHETS COMPOSITES EN CIMENTERIE Jean-Pierre de LARY (Délégué Général du GPIC) Bellignat, le 10 Octobre 2013 GPIC Organisation Professionnelle des transformateurs français de matériaux

Plus en détail

Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC. Présenté à:

Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC. Présenté à: Appareils de réfrigération et climatisation en fin de vie : L alternative FrigoResponsable MC Présenté à: 5 e rencontre municipale de l énergie 9-10 avril 2015 L enjeu Les halocarbures Utilisés en réfrigération

Plus en détail

Attractive technology. Séparation magnétique Séparateurs pour métaux ferreux et non ferreux

Attractive technology. Séparation magnétique Séparateurs pour métaux ferreux et non ferreux Attractive technology. Mag-Clear Séparation magnétique Séparateurs pour métaux ferreux et non ferreux Systèmes de séparation Mag-Clear Compte tenu de la volatilité des prix des matières premières qui le

Plus en détail

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola

EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Crise économique mondiale et impacts réels sur les entreprises manufacturières québécoises et canadiennes EL YASSI Soufiane MENEYROL Maxime NDIOYE Mamadou SAIDI Sandra TOOVI Hizola Agenda I Crises et conséquences

Plus en détail

ENVIRONNEMENT RÈGLEMENT CAPTAGE DES EAUX SOUTERRAINES CONFÉRENCE DE PRESSE NATIONALE DU 11 JUIN 2015 MONTRÉAL RICHARD LANGELIER

ENVIRONNEMENT RÈGLEMENT CAPTAGE DES EAUX SOUTERRAINES CONFÉRENCE DE PRESSE NATIONALE DU 11 JUIN 2015 MONTRÉAL RICHARD LANGELIER Sur le territoire de la Ville de Mercier, on retrouve plusieurs sablières/gravières et ce depuis les années 40. L exploitation de sablières/gravières laisse des trous énormes sur le territoire. À la fin

Plus en détail

COLLOQUE ANNUEL DE L ADICQ. Édition 2015

COLLOQUE ANNUEL DE L ADICQ. Édition 2015 COLLOQUE ANNUEL DE L ADICQ Édition 2015 Quand la gestion du risque, les relations avec la communauté, la productivité et les coûts d opération vont main dans la main lors d un changement majeur de procédé!

Plus en détail

Coralie Cuillerier, Zahir Ibelaidene, Steve Latour, Martin Pearson, Ahmadou Sarr, Karine Tremblay

Coralie Cuillerier, Zahir Ibelaidene, Steve Latour, Martin Pearson, Ahmadou Sarr, Karine Tremblay IDENTIFICATION DE L ÉQUIPE PLAN DE POSITIONNEMENT D AFFAIRES Coralie Cuillerier, Zahir Ibelaidene, Steve Latour, Martin Pearson, Ahmadou Sarr, Karine Tremblay DESCRIPTION DU PROJETTECHNOLOGIQUE Création

Plus en détail

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par

Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par Des supports respectueux pour toutes les technologies d impression numérique... Une éco démarche voulue et créée par I. L engagement Une éco-responsabilité assumée "A ujourd hui, le constat écologique

Plus en détail

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC

3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC 3. Gestion des matières résiduelles dans les ICI et assistance de RECYC-QUÉBEC Principe des 3RV Privilégier dans l ordre : La réduction à la source Le réemploi Le recyclage La valorisation (biologique

Plus en détail

PROGRAMME PRODUITS EFFICACES

PROGRAMME PRODUITS EFFICACES PROGRAMME PRODUITS EFFICACES FORMULAIRE DE REMISE À L ACHAT DE PRODUITS EFFICACES À l intention des clients des secteurs commercial, institutionnel, industriel et agricole Hydro-Québec Juillet 2011 2011G1262F

Plus en détail

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie

METHANISATION. et installations classées et production d électricité. Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie METHANISATION et installations classées et production d électricité Frédéric BERLY DREAL Midi Pyrénées Division Énergie 1 Nomenclature des installations classées Les installations classées en application

Plus en détail

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec

Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Modalités de versement de l aide financière de la Société de financement des infrastructures locales du Québec Provenant du transfert d une partie des revenus de la taxe fédérale d accise sur l essence

Plus en détail

Le Canada rural, ça compte

Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte 1 Le Canada rural, ça compte Le Canada rural, ça compte Les régions rurales du Canada sont importantes pour la santé et la prospérité du pays. Malheureusement, les habitants

Plus en détail

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux.

1.2.1 Enlever et disposer, en tant que déchets de fientes de pigeon, tous les matériaux et les débris des surfaces situées dans la zone des travaux. TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON TABLE DES MATIÈRES PAGE TRAVAUX DE NETTOYAGE DES FIENTES DE PIGEON... 1 1 GÉNÉRALITÉS... 1 1.1 CONDITIONS GÉNÉRALES ET TRAVAUX CONNEXES... 1 1.2 DESCRIPTION DES

Plus en détail

LE Réseau d Associations du Sud pour l Environnement et le Développement Durable

LE Réseau d Associations du Sud pour l Environnement et le Développement Durable ETUDE DE LA PROBLEMATIQUE ENVIRONNEMENTALE DANS LA REGION DE MARRAKECH ET SON IMPACT SUR LE SECTEUR DU TOURISME LE Réseau d Associations du Sud pour l Environnement et le Développement Durable est la première

Plus en détail

MÉMOIRE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

MÉMOIRE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES MÉMOIRE SUR LE PLAN MÉTROPOLITAIN DE GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES Présenté à la Commission de consultation publique de la Communauté métropolitaine de Montréal Décembre 2003 SOMMAIRE La réduction à

Plus en détail

FAITS SAILLANTS SUR LES MESURES GOUVERNEMENTALES POUR COMBATTRE LA CONTREBANDE DU TABAC

FAITS SAILLANTS SUR LES MESURES GOUVERNEMENTALES POUR COMBATTRE LA CONTREBANDE DU TABAC FAITS SAILLANTS SUR LES MESURES GOUVERNEMENTALES POUR COMBATTRE LA CONTREBANDE DU TABAC Préambule Ce document présente un survol des principales mesures introduites par les gouvernements du Québec et de

Plus en détail

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT

SOMMAIRE EXÉCUTIF SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR PRINCIPALES FORCES ET FAIBLESSES DÉFIS ET ENJEUX ORIENTATIONS ET PISTES DE DÉVELOPPEMENT SOMMAIRE EXÉCUTIF PORTRAIT DU SECTEUR Taille et structure de l industrie Livraisons et commerce international Production Ressources humaines Recherche et développement Développement durable PRINCIPALES

Plus en détail

Caractérisation des encombrants. Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM

Caractérisation des encombrants. Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM Caractérisation des encombrants Présentation de Elodie GRECO stagiaire au SIDOM 26/04/2009 1/ Situation du gisement des encombrants en 2008 2/ Analyse des encombrants par : o Caractérisation visuelle o

Plus en détail

Programme d intendance des pneus du Nouveau-Brunswick Plan de gestion des pneus usés 2014-2019

Programme d intendance des pneus du Nouveau-Brunswick Plan de gestion des pneus usés 2014-2019 Programme d intendance des pneus du Nouveau-Brunswick Plan de gestion des pneus usés 2014-2019 Approuvé par le ministre de l Environnement Le 30 juin 2014 Table des matières 1.0 INTRODUCTION... 3 2.0 RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

MÉMOIRE DU CONSEIL DE L INDUSTRIE FORESTIÈRE DU QUÉBEC CONCERNANT LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES

MÉMOIRE DU CONSEIL DE L INDUSTRIE FORESTIÈRE DU QUÉBEC CONCERNANT LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES MÉMOIRE DU CONSEIL DE L INDUSTRIE FORESTIÈRE DU QUÉBEC CONCERNANT LA GESTION DES MATIÈRES RÉSIDUELLES PRÉSENTÉ DANS LE CADRE DES CONSULTATIONS PUBLIQUES DE LA COMMISSION DES TRANSPORTS ET DE L ENVIRONNEMENT

Plus en détail

Rapport d'intervention

Rapport d'intervention AN003355 Rapport d'intervention Numéro du dossier d'intervention PIMC4004411 Nom: Prénom: Sexe: Âge: Fonctions habituelles: Expérience dans cette fonction: Ancienneté dans l'entreprise M..."A" Masculin

Plus en détail

La fabrication de la ouate de cellulose

La fabrication de la ouate de cellulose La ouate de cellulose pour l'isolation de votre maison est fabriquée avec des journaux recyclés. Cet isolant écologique a été selectionné par l'équipe de chercheurs du Campus de l'ecole d'ingénieurs du

Plus en détail

Ce que les municipalités devraient savoir afin de maximiser la récupération des résidus alimentaires

Ce que les municipalités devraient savoir afin de maximiser la récupération des résidus alimentaires CONFÉRENCE ANNUELLE CCC 18 SEPTEMBRE 2015 Ce que les municipalités devraient savoir afin de maximiser la récupération des résidus alimentaires Marie-Hélène Gravel, SOLINOV Sophie Taillefer, RECYC-QUÉBEC

Plus en détail

Dans un monae où la population augmente et les ressources diminuent, des pneumatiques de Shred-Tech

Dans un monae où la population augmente et les ressources diminuent, des pneumatiques de Shred-Tech ECOTECHNOLOGIES Le système mobile de déchiquetage de pneumatiques «Shred-Tech est une société canadienne responsable du point de vue environnemental et social qui poursuit activement ses efforts de recherche

Plus en détail

UN CHANTIER EXPERIMENTAL 100 % ECOLOGIQUE : UNE GRANDE PREMIERE EN MARTINIQUE

UN CHANTIER EXPERIMENTAL 100 % ECOLOGIQUE : UNE GRANDE PREMIERE EN MARTINIQUE UN CHANTIER EXPERIMENTAL 100 % ECOLOGIQUE : UNE GRANDE PREMIERE EN MARTINIQUE 25 avril 2007 SOMMAIRE Introduction 2 Le retraitement en place de chaussées en enrobé. 3 Caractéristiques 3 Avantages. 4 Bilan...

Plus en détail

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète;

Sujets. - Recyclage - Compostage - Empreinte écologique. Comprendra l effet bénéfique du recyclage et du compostage sur notre planète; Fiche pédagogique La chasse aux ordures Dans le cadre des activités proposées, l élève en apprendra davantage sur le recyclage et sur le compostage, testera ses connaissances et fera une expérience sur

Plus en détail

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive

Une porte d entrée sûre, durable et compétitive LA PORTE LA PORTE CONTINENTALE ET ET LE LE CORRIDOR DE DE COMMERCE ONTARIO-QUÉBEC LA LA PORTE CONTINENTALE ONTARIO-QUÉBEC Une porte d entrée sûre, durable et compétitive Le 30 juillet 2007, les gouvernements

Plus en détail

LES PRODUITS DE TEXTILES ET D HABILLEMENT

LES PRODUITS DE TEXTILES ET D HABILLEMENT LES PRODUITS DE TEXTILES ET D HABILLEMENT Le contexte Il existe deux grandes familles de textiles : les fibres naturelles et les fibres synthétiques. L industrie des textiles acquiert principalement ses

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

Des carburants à partir de déchets ultimes

Des carburants à partir de déchets ultimes Des carburants à partir de déchets ultimes Association québécoise pour la maîtrise de l énergie Marie-Hélène Lamarre, directrice, Développement des affaires 28 mars 2012 Enerkem 2012. Tous droits réservés

Plus en détail

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante

Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Identifier et manipuler correctement les produits contenant de l amiante Suva Division sécurité au travail Lucerne Case postale, 6002 Lucerne Fax 041 419 59 17 (commandes) www.suva.ch Identifier et manipuler

Plus en détail

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse

Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse Récapitulatif de l étude Utilité écologique du recyclage du PET en Suisse réalisé par Dr. Fredy Dinkel Carbotech AG, Bâle par ordre de PRS - PET-Recycling Schweiz Contact PRS - PET-Recycling Schweiz Naglerwiesenstrasse

Plus en détail

Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets

Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets Front commun québécois pour une gestion écologique des déchets Document de travail Réponses aux arguments de la SAQ concernant la «valorisation du verre» Mars 2014 Argument 1 : «La SAQ fait la promotion

Plus en détail

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère

Collecte et dépollution des eaux usées. points de repère Collecte et dépollution des eaux usées points de repère coûts environnement assainissement Toute eau utilisée pour l activité humaine devient eau usée En France, un habitant consomme en moyenne 150 litres

Plus en détail

Mémoire présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal. dans le cadre de

Mémoire présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal. dans le cadre de Mémoire présenté à la Communauté métropolitaine de Montréal dans le cadre de 30 juin 2015 Le Mouvement solidarité boîtes de dons sur le territoire de la CMM c est : 602 boîtes de dons 9 738 tonnes de textile

Plus en détail

» Premier Tech au Québec

» Premier Tech au Québec » Premier Tech au Québec Plus de 1 050 équipiers répartis : Bas-St-Laurent/Gaspésie Centre du Québec Chaudière/Appalaches Côte-Nord Lanaudière Région de Montréal » Premier Tech» Créée en 1923» Équipe multidisciplinaire

Plus en détail