MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES"

Transcription

1

2 MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Le présent rapport renferme des déclarations prospectives visant la Compagnie, ses activités commerciales, ses stratégies ainsi que sa performance et sa situation financières prévues. Les déclarations prospectives comprennent des énoncés de nature prévisionnelle, dépendent de conditions ou d événements futurs ou s y rapportent, ou comprennent des termes comme «prévoir», «s attendre à», «avoir l intention», «compter», «croire», «estimer» ainsi que les formes négatives de ces termes et d autres expressions semblables. Par ailleurs, toute déclaration à l égard de la performance financière future (y compris les produits, le bénéfice ou les taux de croissance), des stratégies ou perspectives commerciales courantes, et des mesures futures que pourrait prendre la Compagnie, notamment les déclarations qu elle pourrait faire à l égard des avantages qu elle prévoit retirer des acquisitions ou des dessaisissements, constitue également une déclaration prospective. Les déclarations prospectives sont fondées sur des prévisions et des projections courantes à l égard d événements futurs et sont, de par leur nature, assujetties, entre autres, à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses concernant la Compagnie, à des facteurs économiques et au secteur des services financiers dans son ensemble, y compris le secteur de l assurance et des fonds communs de placement. Ces déclarations ne garantissent pas la performance financière future. En fait, les événements et les résultats réels pourraient s avérer sensiblement différents de ceux qui sont énoncés ou prévus dans les déclarations prospectives de la Compagnie en raison, mais sans s y limiter, d importants facteurs comme le niveau des souscriptions, le revenu-primes, les honoraires, les charges, les résultats au chapitre de la mortalité et de la morbidité, les taux de déchéance et les impôts, ainsi que les conditions générales économiques, politiques et des marchés en Amérique du Nord et à l échelle internationale, les taux d intérêt et de change, les activités des marchés boursiers et financiers mondiaux, la concurrence, les changements technologiques, les changements au plan de la réglementation gouvernementale, les décisions judiciaires ou réglementaires inattendues, les catastrophes et la capacité de la Compagnie d effectuer des opérations stratégiques et d intégrer les entreprises acquises. Le lecteur est prié de noter que la liste des facteurs importants précités n est pas exhaustive et que d autres facteurs, y compris ceux figurant dans les présentes à la rubrique Gestion du risque et pratiques relatives au contrôle et tous les facteurs mentionnés dans d autres documents déposés auprès des autorités de réglementation des valeurs mobilières, peuvent être consultés à l adresse Le lecteur est également incité à examiner attentivement ces facteurs, ainsi que d autres facteurs, et à ne pas se fier indûment aux déclarations prospectives. Sauf si la loi applicable l exige expressément, la Compagnie n a pas l intention de mettre à jour les déclarations prospectives à la lumière de nouveaux renseignements, d événements futurs ou autrement. MISE EN GARDE À L ÉGARD DES MESURES FINANCIÈRES NON DÉFINIES PAR LES PCGR Le présent rapport comprend certaines mesures financières non définies par les PCGR qui sont désignées, sans s y limiter, par les termes «bénéfice avant les coûts de restructuration», «bénéfice net rajusté», «bénéfice avant les rajustements», «taux de change constant», «primes et dépôts», «souscriptions» et d autres expressions semblables. Les mesures financières non définies par les PCGR constituent, pour la direction et les investisseurs, des mesures additionnelles de la performance. Toutefois, ces mesures financières non définies par les PCGR n ont pas de définition normalisée prescrite par les PCGR et ne peuvent être comparées directement à des mesures semblables utilisées par d autres sociétés. Se reporter aux rapprochements appropriés entre ces mesures et les mesures prescrites par les PCGR. MODE DE PRÉSENTATION ET SOMMAIRE DES CONVENTIONS COMPTABLES Les états financiers consolidés de la Compagnie, lesquels sont la base des données présentées dans le présent rapport, ont été préparés conformément aux principes comptables généralement reconnus (les PCGR) du Canada et présentés en dollars canadiens sauf indication contraire. London Life Rapport annuel 2008

3 APERÇU DE LA COMPAGNIE La London Life comble les besoins des Canadiens en matière de sécurité financière depuis plus de 130 ans, et elle compte près de deux millions de clients. Fondée en 1874, à London, en Ontario, la London Life offre des services de planification et de conseils en matière de sécurité financière par l entremise de sa division, la Financière Liberté 55 MC, qui compte plus de membres. La Financière Liberté 55 offre des produits d épargne et de placement, de revenu de retraite, d assurance-vie et d hypothèque propres à la London Life. Au sein de la Financière Liberté 55, le Groupe de planification successorale et patrimoniale est un secteur spécialisé regroupant des conseillers qui ont à cœur de répondre aux besoins complexes de clients canadiens fortunés. De plus, ses conseillers en sécurité financière offrent un large éventail de produits financiers d autres institutions financières. Les Services d investissement Quadrus ltée, filiale de la London Life, offrent 40 fonds communs de placement exclusifs appartenant à la Gamme de fonds Quadrus MC. La London Life est le principal fournisseur d assurance-vie avec participation au Canada. Les produits de retraite et d épargne collectifs émis par la London Life sont distribués par la Great-West sous la marque de cette dernière. La London Life est une filiale de La Great-West, compagnie d assurance-vie. La London Life, la Great-West et la Canada-Vie comblent les besoins en sécurité financière de plus de 12 millions de personnes dans l ensemble du Canada et gèrent un actif de plus de 162 G$*. En plus de son exploitation canadienne, la London Life est présente sur les marchés internationaux par l entremise du Groupe de réassurance London. Les compagnies sont membres du groupe de sociétés de la Corporation Financière Power. Pour de plus amples renseignements sur la London Life, y compris les cotes de la Compagnie, veuillez visiter notre site Web à l adresse * au 31 décembre 2008 Table des matières 1 Aperçu de la Compagnie 2 Rapport des administrateurs 4 Points saillants fi nanciers 5 Responsabilité à l égard de l information fi nancière 6 Sommaire d exploitation consolidé 7 Bilans consolidés 8 États consolidés du surplus Sommaire du résultat étendu consolidé 9 États consolidés des fl ux de trésorerie 10 Actif net consolidé des fonds distincts États consolidés de l évolution de l actif net des fonds distincts 11 Notes complémentaires 38 Rapport des vérifi cateurs Rapport de l actuaire nommé 39 Politique en matière de participations des titulaires de polices avec participation 40 Sources de bénéfi ces 41 Filiales de la London Life, Compagnie d Assurance-Vie 42 Sommaire de cinq ans 43 Administrateurs et dirigeants 44 Renseignements à l intention des titulaires de polices et de l actionnaire London Life Rapport annuel

4 RAPPORT DES ADMINISTRATEURS En 2008, la London Life a obtenu d excellents résultats ma lgré une conjoncture économique très difficile. En effet, nos politiques de placement prudentes, notre solide culture d aversion au risque et notre rigoureuse gestion des dépenses ont été avantageuses dans cette conjoncture difficile. Le rendement de la London Life en 2008 se mesure notamment par les indicateurs suivants : De solides souscriptions ont été enregistrées pour la gamme de produits d assurance-vie. Les dépôts nets dans les fonds de placement se sont chiffrés à 4 % de l actif initial, par rapport à des souscriptions nettes de 0 % pour le secteur d activité en général. L actif du fonds général a totalisé 25,4 G$, soit une diminution de 2 % par rapport à L actif net des fonds distincts a diminué de 16 %, reflétant une baisse des valeurs de marché. Les primes et les dépôts se sont établis à 11,8 G$, en baisse de 11 % par rapport à Le bénéfice net attribuable aux comptes de participation, avant les participations des titulaires de polices, s est chiffré à 745 M$ en Les participations des titulaires de polices se sont élevées à 679 M$, en hausse de 9 % par rapport à Le bénéfice net attribuable aux comptes de participation s est établi à 66 M$, après le versement des participations. La santé financière de la London Life est attestée par le ratio du montant minimal permanent requis pour le capital et l excédent (MMPRCE). En effet, le ratio du MMPRCE de la London Life se chiffrait à 253 % à la fin de 2008, comparativement à 234 % en 2007, soit bien au-dessus des exigences réglementaires minimales. Les cotes de crédit sont un autre important indicateur de la santé financière. En 2008, les cinq agences de notation qui attribuent des cotes à la London Life ont confirmé les cotes de crédit élevées de la Compagnie et de ses filiales. Aider les clients à atteindre leurs objectifs La London Life intervient dans la vie de millions de Canadiens par l intermédiaire de sa division, la Financière Liberté 55, qui offre aux particuliers, aux familles et aux entreprises des services de planification et des conseils en matière de sécurité financière. Au sein de la Financière Liberté 55, le Groupe de planification successorale et patrimoniale constitue un secteur spécialisé regroupant des conseillers dont le rôle est axé sur la satisfaction des besoins complexes des Canadiens bien nantis. Raymond L. McFeetors D. Allen Loney Les relations que nous entretenons avec les conseillers renforcent le très solide taux de maintien de nos activités, tout en nous offrant un avantage stratégique et en contribuant à l obtention d une solide part de marché pour l ensemble de nos secteurs d activité. Le recrutement et le maintien en poste de conseillers en sécurité financière est demeuré une priorité importante en 2008, ce qui a permis à la Financière Liberté 55 d accroître de 2 % le nombre de membres de son équipe de vente. En 2008, la forte croissance des souscriptions d assurance-vie individuelle de la London Life a été supérieure à celle du secteur d activité en général. Ensemble, la London Life, la Great-West et la Canada-Vie demeurent le premier fournisseur canadien d assurance-vie individuelle. Nous nous efforçons de dégager des participations solides pour les titulaires de polices avec participation. Nous avons récemment annoncé que nous maintiendrons en 2009 le taux des participations qui s appliquait en 2008 pour l ensemble des polices d assurance-vie avec participation de la London Life. La London Life, la Great-West et la Canada-Vie offrent un vaste choix de produits de placement, de revenu et d épargne, dont les fonds distincts de London Life, soit les Fonds Liberté. London Life distribue également des fonds communs de placement par l intermédiaire du courtier en fonds communs de placement Services d investissement Quadrus ltée, une filiale de la London Life. Les conseillers en sécurité financière de la Financière Liberté 55 offrent, en plus des produits de la London Life, certains produits d autres fournisseurs. Ces produits comprennent l assuranceinvalidité et l assurance contre les maladies graves souscrites par la Great-West. 2 London Life Rapport annuel 2008

5 Le réinvestissement dans nos collectivités En tant qu entreprise et en tant que personnes, nous sommes fiers de contribuer au renforcement de nos collectivités. Le soutien que nous apportons, sous forme d aide financière et de bénévolat, à des centaines d organisations caritatives et organismes communautaires ou sans but lucratif, vise à respecter des standards élevés de responsabilité sociale. Nominations à la direction En mai 2008, après une brillante carrière à titre de président et chef de la direction, M. Raymond L. McFeetors a été nommé président du conseil, succédant ainsi à M. Robert Gratton. M. D. Allen Loney, ancien actuaire en chef de la Compagnie, a été nommé président et chef de la direction de la London Life, succédant à M. McFeetors. M. Paul Mahon a été nommé président et chef de l exploitation, Canada. Ce dernier succède à M. Denis J. Devos, qui a pris sa retraite. Conseil d administration Lors de l assemblée annuelle de 2008 des actionnaires et des titulaires de polices de la London Life, un hommage a été rendu à M. Robert Gratton en reconnaissance de son apport exceptionnel à la croissance et à l évolution de l organisation au cours des six années qu il a passées à la présidence du conseil. Également en 2008, M. Robert Gratton s est retiré du conseil où il agissait à titre d administrateur depuis novembre La Compagnie et ses filiales ont profité non seulement de sa vision et de son dynamisme, mais également du discernement dont il faisait preuve face aux enjeux d affaires. Le conseil d administration tient à exprimer toute sa gratitude à M. Gratton pour l inspiration et le leadership qu il a apportés à l entreprise au fil des ans. Lors de l assemblée annuelle de 2008, d autres départs à la retraite ont été soulignés parmi les administrateurs du conseil, soit ceux de M me Gail S. Asper et de M. Gérard Veilleux, en poste depuis 1998, respectivement, et de M. Peter Kruyt, en poste depuis Leur participation au conseil et aux différents comités qui y sont associés a constitué un apport considérable aux affaires de la Compagnie, et nous les remercions grandement pour leurs années de service. À l issue de l assemblée annuelle, trois personnes ont été élues au conseil : M. Marc A. Bibeau, président de Les Centres d achats Beauward ltée, M me Chaviva M. Hošek, présidente et chef de la direction de l Institut canadien de recherches avancées et M. Philip K. Ryan, vice-président exécutif et chef des services financiers de la Corporation Financière Power et de Power Corporation du Canada. M. William T. McCallum, vice-président (et auparavant président et chef de la direction) de Great-West Life & Annuity Insurance Company et ancien coprésident et chef de la direction de Lifeco, a pris sa retraite en 2008 après avoir été administrateur de la London Life pendant 10 ans. Le conseil le remercie sincèrement pour toutes les années qu il a consacrées à l entreprise. M. Allen Loney a été nommé au conseil d administration de la London Life en remplacement de ce dernier. Au nom du conseil d administration, nous tenons à témoigner notre reconnaissance aux membres du personnel de l ensemble des sociétés de notre groupe pour leur professionnalisme et leur dévouement continu à l égard de la clientèle et des associés du réseau de distribution. Nous remercions également notre clientèle, nos associés du réseau de distribution et nos actionnaires de leur appui constant. Le président du conseil, Raymond L. McFeetors Le président et chef de la direction, D. Allen Loney London Life Rapport annuel

6 POINTS SAILLANTS FINANCIERS (en millions de dollars, sauf les montants par action) % variation Exercices terminés les 31 décembre Primes et dépôts : Produits d assurance-vie, de rentes garanties et d assurance-maladie $ $ (18) % Dépôts des fonds distincts : Produits de l Individuelle (16) % Produits de la Collective % Dépôts des fonds communs de placement exclusifs (15) % Total des primes et des dépôts (11) % Honoraires et autres produits (1) % Sommes versées ou créditées aux titulaires de polices (31) % Ventilation du bénéfice net attribuable au : Compte de participation Bénéfice net avant les participations des titulaires de polices Participations des titulaires de polices % Bénéfice net compte de participation (46) % Détenteur d actions ordinaires % Bénéfice net 541 $ 489 $ 11 % Par action ordinaire Bénéfice de base 765,79 $ 590,61 $ 30 % Dividendes versés 463,00 456,00 2 % Valeur comptable 2 081, ,00 27 % Aux 31 décembre Total de l actif $ $ (2) % Actif net des fonds distincts (16) % Actif net des fonds communs de placement exclusifs (11) % Total de l actif géré $ $ (9) % Surplus attribuable au compte de participation $ $ 5 % Avoir de l actionnaire % Total du surplus attribuable au compte de participation et de l avoir de l actionnaire $ $ 14 % 4 London Life Rapport annuel 2008

7 RESPONSABILITÉ À L ÉGARD DE L INFORMATION FINANCIÈRE Les états financiers consolidés sont la responsabilité de la direction et sont dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada pour les compagnies d assurance-vie, y compris les exigences comptables du Bureau du surintendant des institutions financières Canada. Les renseignements de nature financière figurant ailleurs dans le rapport annuel sont conformes à ceux présentés dans les états financiers consolidés. Les états financiers consolidés comprennent nécessairement des montants basés sur les meilleures estimations de la direction. La direction exerce son jugement avec soin au moment d établir ces estimations, et les états financiers consolidés en tiennent compte de manière appropriée. De l avis de la direction, les méthodes comptables utilisées sont appropriées et les états financiers consolidés présentent fidèlement, à tous les égards importants, la situation financière de la Compagnie et de ses fonds distincts ainsi que les résultats de son exploitation et ses flux de trésorerie de même que l évolution de l actif de ses fonds distincts conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada, y compris les exigences du surintendant des institutions financières Canada. Afin de s acquitter de ses responsabilités, la direction maintient des contrôles internes appropriés à l égard de l information financière conçus pour garantir de manière raisonnable que cette information est fiable et que les états financiers sont dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada, y compris les exigences du surintendant des institutions financières Canada. Les états financiers consolidés ont reçu l approbation du conseil d administration qui assume la surveillance de l information financière. Le conseil d administration exerce cette responsabilité principalement par l entremise du comité de vérification, composé d administrateurs non cadres. Le comité de vérification a pour tâche, entre autres : d examiner les états financiers consolidés intermédiaires et annuels et d en faire rapport au conseil d administration; d examiner les procédés de contrôle interne; d examiner l indépendance des vérificateurs externes ainsi que les modalités de leur mission, et de fournir au conseil d administration des recommandations quant à la nomination des vérificateurs externes et à la rémunération de ceux-ci; d étudier, au besoin, toutes les autres questions touchant la vérification, la comptabilité et l information financière. Dans l exercice de ses fonctions, le comité de vérification rencontre régulièrement la direction ainsi que les vérificateurs internes et externes de la Compagnie afin de passer en revue leurs plans de vérification respectifs et leurs constatations en matière de vérification. Le comité de vérification demeure à la disposition des vérificateurs internes et externes et de l actuaire nommé. Conformément à la Loi sur les sociétés d assurances (Canada), le conseil d administration de la Compagnie nomme un actuaire titulaire de l Institut canadien des actuaires qui doit : s assurer de la conformité des hypothèses et des méthodes utilisées dans l évaluation des provisions mathématiques avec les normes actuarielles reconnues, les lois applicables et les règlements et les directives y afférents; donner son avis sur le caractère adéquat des provisions mathématiques à la date du bilan en vue de satisfaire à toutes les obligations à l égard des titulaires de polices. L examen de la documentation justificative afin de vérifier si elle est exacte et complète, et l analyse de l actif pour déterminer sa capacité à soutenir le montant des provisions mathématiques sont des éléments importants du travail requis pour lui permettre de donner son avis; analyser chaque année la situation financière de la Compagnie et produire un rapport destiné au conseil d administration. L analyse porte sur une période de cinq ans et mesure la suffisance prévue du capital de la Compagnie s il advenait des conditions commerciales et économiques défavorables. Deloitte & Touche s.r.l., comptables agréés, à titre de vérificateurs externes de la Compagnie, ont vérifié les états financiers consolidés. Le Rapport des vérificateurs aux titulaires de polices et à l actionnaire est présenté à la suite des états financiers consolidés. L opinion des vérificateurs est fondée sur un examen qu ils ont effectué conformément aux normes de vérification généralement reconnues du Canada, en exécutant les sondages et autres procédés qu ils ont jugés nécessaires afin d obtenir l assurance raisonnable que les états financiers consolidés donnent une image fidèle, à tous les égards importants, de la situation financière de la Compagnie et de ses fonds distincts ainsi que des résultats de son exploitation et de ses flux de trésorerie de même que de l évolution de l actif de ses fonds distincts conformément aux principes comptables généralement reconnus. Le président et chef de la direction, Le vice-président exécutif et chef des services financiers, D. Allen Loney William W. Lovatt Le 12 février 2009 London Life Rapport annuel

8 SOMMAIRE D EXPLOITATION CONSOLIDÉ (en millions de dollars, sauf les montants par action) Exercices terminés les 31 décembre Produits Revenu-primes $ $ Revenu de placement net (note 2) Revenu de placement net régulier Variations de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction (1 233) (118) Total du revenu de placement net Honoraires et autres produits Prestations et charges Prestations aux titulaires de polices Participations des titulaires de polices et bonifications Variation des provisions techniques (1 351) 344 Total des sommes versées ou créditées aux titulaires de polices Commissions Frais d exploitation Taxes sur les primes Frais de financement 2 3 Bénéfice d exploitation net avant impôts sur les bénéfices Impôts sur les bénéfices exigibles (note 15) (9) 205 futurs (note 15) Bénéfice net Bénéfice net compte de participation (note 9) Bénéfice net détenteur d actions ordinaires 475 $ 366 $ Bénéfice par action ordinaire 765,79 $ 590,61 $ 6 London Life Rapport annuel 2008

9 BILANS CONSOLIDÉS (en millions de dollars) Actif Obligations (note 2) $ $ Prêts hypothécaires (note 2) Actions (note 2) Biens immobiliers (note 2) Avances consenties aux titulaires de polices Trésorerie et équivalents de trésorerie Fonds détenus par des assureurs cédants Écart d acquisition (note 5) 6 6 Actifs incorporels (note 5) 21 1 Autres actifs (note 6) Actif du fonds général $ $ Actif net des fonds distincts $ $ Passif Provisions mathématiques Provisions techniques (note 7) $ $ Provision pour sinistres Provision au titre des participations des titulaires de polices Provision pour bonifications Fonds des titulaires de polices Fonds détenus en vertu de contrats de réassurance Autres passifs (note 8) Conventions de rachat Gains nets réalisés reportés Surplus attribuable au compte de participation et avoir de l actionnaire Surplus attribuable au compte de participation Surplus cumulé Cumul des autres éléments du résultat étendu (19) (32) Capital-actions (note 10) Surplus attribuable à l actionnaire Surplus cumulé Cumul des autres éléments du résultat étendu (141) (226) Passif du fonds général, surplus attribuable au compte de participation et avoir de l actionnaire $ $ Fonds distincts $ $ Approuvé par le conseil d administration, Administrateur Administrateur London Life Rapport annuel

10 ÉTATS CONSOLIDÉS DU SURPLUS (en millions de dollars) Exercices terminés les 31 décembre Surplus attribuable au compte de participation Surplus cumulé Solde au début $ $ Modification de convention comptable (note 1a) - 86 Bénéfice net Solde à la fin $ $ Cumul des autres éléments du résultat étendu, déduction faite des impôts (note 13) Solde au début (32) $ (18) $ Modification de convention comptable (note 1a) - 3 Autres éléments du résultat étendu 13 (17) Solde à la fin (19) $ (32) $ Surplus attribuable à l actionnaire Surplus cumulé Solde au début 474 $ 440 $ Modification de convention comptable (note 1a) - (63) Virement des gains non réalisés sur les actifs disponibles à la vente à une société affiliée (note 14) - 13 Bénéfice net Dividendes au détenteur d actions ordinaires (287) (282) Solde à la fin 662 $ 474 $ Cumul des autres éléments du résultat étendu, déduction faite des impôts (note 13) Solde au début (226) $ (156) $ Modification de convention comptable (note 1a) - 60 Virement des gains non réalisés sur les actifs disponibles à la vente à une société affiliée (note 14) - (13) Autres éléments du résultat étendu 85 (117) Solde à la fin (141) $ (226) $ SOMMAIRE DU RÉSULTAT ÉTENDU CONSOLIDÉ (en millions de dollars) Exercices terminés les 31 décembre Bénéfice net 541 $ 489 $ Autres éléments du résultat étendu (de la perte), déduction faite des impôts Gains (pertes) de change non réalisés à la conversion des établissements étrangers 143 (90) Gains (pertes) non réalisés sur les actifs disponibles à la vente (34) (17) Gains (pertes) réalisés sur les actifs disponibles à la vente (11) (27) 98 (134) Résultat étendu 639 $ 355 $ (Charge) économie d impôts comprise dans les autres éléments du résultat étendu Gains (pertes) de change non réalisés à la conversion des établissements étrangers (1) $ - $ Gains (pertes) non réalisés sur les actifs disponibles à la vente 5 9 Gains (pertes) réalisés sur les actifs disponibles à la vente $ 19 $ 8 London Life Rapport annuel 2008

11 ÉTATS CONSOLIDÉS DES FLUX DE TRÉSORERIE (en millions de dollars) Exercices terminés les 31 décembre Activités d exploitation Bénéfice net 541 $ 489 $ Ajustements : Variation des provisions mathématiques (929) (673) Variation des fonds détenus par des assureurs cédants Variation des fonds détenus en vertu de contrats de réassurance 37 (8) Variation des impôts à payer (205) 55 Impôts futurs Variations de la juste valeur des instruments financiers Autres (188) (202) Flux de trésorerie liés à l exploitation Activités de financement Remboursement de débentures et d autres instruments d emprunt - (1) Remboursement d un billet à ordre à payer à un apparenté (note 14) - (149) Dividendes versés (287) (282) (287) (432) Activités d investissement Ventes et échéances d obligations Encaissements sur prêts hypothécaires Ventes d actions Ventes de biens immobiliers - 22 Variation des avances consenties aux titulaires de polices (70) (51) Effet subordonné à recevoir d un apparenté (note 14) (138) - Acquisition d actifs incorporels (note 5) (20) - Placement dans des obligations (4 051) (6 840) Placement dans des prêts hypothécaires (1 701) (1 506) Placement dans des actions (1 614) (2 170) Placement dans des biens immobiliers - (109) (494) (227) Incidence des fluctuations des taux de change sur la trésorerie et les équivalents de trésorerie 61 (38) Augmentation (diminution) de la trésorerie et des équivalents de trésorerie 191 (181) Trésorerie et équivalents de trésorerie au début Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin 448 $ 257 $ Renseignements supplémentaires sur les flux de trésorerie Impôts sur les bénéfices payés 211 $ 143 $ Intérêts payés 2 $ 3 $ London Life Rapport annuel

12 ACTIF NET CONSOLIDÉ DES FONDS DISTINCTS (en millions de dollars) 31 décembre Obligations $ $ Prêts hypothécaires Actions Biens immobiliers Trésorerie et équivalents de trésorerie Produits à recevoir et courus Autres actifs (passifs) (307) (328) $ $ ÉTATS CONSOLIDÉS DE L ÉVOLUTION DE L ACTIF NET DES FONDS DISTINCTS (en millions de dollars) Exercices terminés les 31 décembre Actif net des fonds distincts au début $ $ Ajouter (déduire) : Dépôts des titulaires de polices Revenu de placement net Gains (pertes) nets en capital réalisés sur les placements (549) 884 Gains (pertes) nets en capital non réalisés sur les placements (5 659) (1 168) Gains (pertes) non réalisés attribuables aux fluctuations des taux de change - (47) Retraits des titulaires de polices (3 654) (3 416) Virements du fonds général, montant net (4 691) Actif net des fonds distincts à la fin $ $ 10 London Life Rapport annuel 2008

13 (en millions de dollars, sauf les montants par action) 1. Mode de présentation et sommaire des conventions comptables Les états financiers consolidés de London Life, Compagnie d Assurance-Vie (la London Life ou la Compagnie) comprennent les comptes de ses filiales et ont été dressés conformément au paragraphe 331(4) de la Loi sur les sociétés d assurances, en vertu duquel, sauf indication contraire du Bureau du surintendant des institutions financières Canada (le BSIF), les états financiers consolidés doivent être dressés conformément aux principes comptables généralement reconnus du Canada et tenir compte des exigences comptables imposées aux compagnies d assurance-vie par le BSIF. Au 31 décembre 2008, les principales filiales étaient les suivantes : Groupe de réassurance London Inc. (GRL) Gestion de placements London Life Ltée Toronto College Park Ltd. Services d investissement Quadrus ltée Pour dresser des états financiers conformes aux principes comptables généralement reconnus du Canada, la direction doit faire des estimations et formuler des hypothèses qui influent sur les montants présentés de l actif et du passif et sur la présentation des actifs et des passifs éventuels à la date du bilan, ainsi que sur les montants présentés au titre des produits et des charges pendant la période visée. L évaluation des provisions techniques, de certains actifs et passifs financiers, de l écart d acquisition, des impôts sur les bénéfices ainsi que des régimes de retraite et des autres avantages complémentaires de retraite constituent les éléments les plus importants des états financiers de la Compagnie faisant l objet d estimations par la direction. Les résultats de la Compagnie depuis le début de l exercice tiennent compte des jugements portés par la direction à l égard de l incidence de la situation actuelle des marchés du crédit, des actions ainsi que du change à l échelle mondiale. La valeur comptable des instruments financiers reflète actuellement le manque de liquidité des marchés et les primes de liquidité pris en compte dans les méthodes d établissement des prix du marché sur lesquelles la Compagnie s appuie. L estimation des provisions techniques repose sur les cotes de crédit des placements. La Compagnie a pour habitude d utiliser les cotes de crédit de tiers indépendants lorsqu elles sont disponibles. Les modifications de cotes de crédit peuvent afficher un décalage par rapport aux faits nouveaux dans le contexte actuel. Les ajustements subséquents des cotes de crédit auront une incidence sur les provisions techniques. Outre ses placements directs dans certaines institutions financières, la Compagnie entretient des relations d affaires contractuelles avec ces dernières. Compte tenu de l incertitude actuelle à l égard de ces entités, la conjoncture économique n est pas normale, et les relations d affaires contractuelles de la Compagnie pourraient en subir les conséquences. Étant donné l incertitude suscitée par la volatilité persistante de ces marchés et le manque généralisé de liquidités sur les marchés des capitaux, les résultats financiers réels pourraient se révéler différents de ces estimations. Les principales conventions comptables sont les suivantes : a) Modifications de conventions comptables Informations à fournir concernant le capital Avec prise d effet le 1 er janvier 2008, la Compagnie a adopté le chapitre 1535 du Manuel de l Institut Canadien des Comptables Agréés (l ICCA), intitulé «Informations à fournir concernant le capital». Ce chapitre établit des normes pour la fourniture d informations propres à permettre aux utilisateurs des états financiers de l entité d évaluer ses objectifs, ses politiques et ses procédures de gestion du capital. Les nouvelles exigences ne touchent que les informations à fournir et n ont pas eu d incidence sur les résultats financiers de la Compagnie. Instruments financiers informations à fournir et présentation Avec prise d effet le 1 er janvier 2008, la Compagnie a adopté les chapitres 3862 et 3863 du Manuel de l ICCA, intitulés respectivement «Instruments financiers informations à fournir» et «Instruments financiers présentation». Ces chapitres remplacent le chapitre 3861 existant, intitulé «Instruments financiers informations à fournir et présentation». Les normes relatives à la présentation ont été reconduites sans modification. Quant aux normes relatives aux informations à fournir, elles sont renforcées pour compléter les modifications de conventions comptables adoptées en 2007 conformément au chapitre 3855, intitulé «Instruments financiers comptabilisation et évaluation». Comptabilisation et évaluation des instruments financiers Le 1 er janvier 2007, la Compagnie a adopté les nouvelles normes comptables suivantes publiées par l ICCA : le chapitre 1530, intitulé «Résultat étendu»; le chapitre 3855, intitulé «Instruments financiers comptabilisation et évaluation»; le chapitre 3865, intitulé «Couvertures» et le chapitre 4211, intitulé «Entreprises d assurances de personnes considérations particulières». La Compagnie a également adopté la ligne directrice D-10 du Bureau du surintendant des institutions financières Canada (la ligne directrice D-10 du BSIF), intitulée «Comptabilisation des instruments financiers désignés détenus à des fins de transaction (option de la juste valeur)», qui fournit des recommandations supplémentaires à certaines institutions financières sous réglementation fédérale, y compris les sociétés d assurance-vie. London Life Rapport annuel

14 1. Mode de présentation et sommaire des conventions comptables (suite) En vertu des nouvelles lignes directrices, tous les actifs financiers doivent être classés comme des actifs financiers disponibles à la vente ou détenus à des fins de transaction, des placements détenus jusqu à leur échéance, ou des prêts et créances. Les dérivés sont classés comme détenus à des fins de transaction ou autres, lorsqu ils sont désignés comme des éléments de couverture efficaces. Tous les passifs financiers doivent être classés comme détenus à des fins de transaction ou autres. Tous les instruments financiers classés comme disponibles à la vente ou détenus à des fins de transaction sont comptabilisés à leur juste valeur dans le bilan consolidé, alors que les instruments financiers classés comme des prêts et créances ou autres continuent d être évalués au coût après amortissement selon la méthode du taux d intérêt effectif. Les normes comptables permettent à la Compagnie de désigner certains instruments financiers comme détenus à des fins de transaction au moment de leur comptabilisation initiale. Cependant, cette possibilité est limitée par les exigences de la ligne directrice D-10 du BSIF. Les variations de la juste valeur des instruments financiers classés comme détenus à des fins de transaction sont comptabilisées en résultat net. Les gains et les pertes non réalisés sur les instruments financiers classés comme disponibles à la vente sont comptabilisés dans les autres éléments du résultat étendu, mais seront comptabilisés en résultat net lorsqu ils seront réalisés par la Compagnie. La Compagnie est tenue de présenter un nouvel état du résultat étendu et de ses composantes, ainsi que le cumul des autres éléments du résultat étendu dans ses états financiers consolidés. Le résultat étendu comprend à la fois le bénéfice net et les autres éléments du résultat étendu. Les principales composantes des autres éléments du résultat étendu comprennent la variation des gains et des pertes non réalisés sur les actifs financiers classés comme disponibles à la vente, la variation de la juste valeur de certains instruments dérivés et les gains et les pertes de change à la conversion des filiales étrangères autonomes. À moins d indication contraire ci-dessous, les actifs et passifs financiers continueront d être comptabilisés au coût après amortissement dans le bilan consolidé. Certains placements, principalement ceux qui sont normalement négociés activement sur un marché public, sont évalués à leur juste valeur. Les placements couvrant les provisions techniques sont désignés comme détenus à des fins de transaction selon l option de la juste valeur. Les variations de la juste valeur de ces placements sont incluses dans le bénéfice net. L incidence de cette méthode est largement contrebalancée par les variations correspondantes des provisions techniques, lesquelles sont également incluses dans le bénéfice net. Les placements qui couvrent le surplus attribuable au compte de participation ainsi que le capital et le surplus attribuables à l actionnaire sont classés comme disponibles à la vente. Les gains et les pertes non réalisés sur ces placements sont inclus dans les autres éléments du résultat étendu jusqu à ce qu ils soient réalisés. Certains portefeuilles de placements sont classés comme détenus à des fins de transaction en raison de leur nature sous-jacente. Les variations de la juste valeur de ces placements sont incluses dans le bénéfice net. Aucune modification n a été apportée à la méthode comptable de la Compagnie en ce qui concerne les biens immobiliers ou les prêts. Les instruments dérivés, auparavant hors bilan, sont comptabilisés au bilan consolidé à leur juste valeur. Les variations de la juste valeur des dérivés sont comptabilisées en résultat net, sauf dans le cas des dérivés considérés comme une couverture de flux de trésorerie efficace. Les dérivés qui sont incorporés dans des instruments financiers ou dans d autres contrats, mais qui ne sont pas étroitement liés à l instrument financier hôte ou au contrat hôte, doivent être divisés et comptabilisés séparément. La Compagnie a choisi le 1 er janvier 2003 comme date de transition en ce qui a trait aux dérivés incorporés. Par conséquent, elle est tenue de comptabiliser ces dérivés incorporés au titre des instruments hybrides émis, acquis ou considérablement modifiés uniquement après cette date. La modification de convention comptable relative aux dérivés incorporés n a pas eu d incidence importante sur les états financiers de la Compagnie. Trois types de relations de couverture sont permis en vertu de la nouvelle ligne directrice : les couvertures de juste valeur, les couvertures de flux de trésorerie et les couvertures d investissements nets dans des établissements étrangers autonomes. Les variations relatives aux couvertures de juste valeur sont comptabilisées en résultat net. La partie efficace des couvertures de flux de trésorerie ainsi que des couvertures d investissements nets dans des établissements étrangers autonomes est comptabilisée dans les autres éléments du résultat étendu jusqu à ce que la variabilité des flux de trésorerie faisant l objet d une couverture soit comptabilisée en résultat net. Tous les instruments dérivés et toutes les opérations d achat ou de vente de placements négociés sur un marché public seront comptabilisés à la date de transaction. Par contre, toutes les opérations d achat ou de vente de placements qui ne sont pas négociées sur un marché public seront comptabilisées à la date de règlement. Dans le cas d actifs et de passifs financiers classés ou désignés comme détenus à des fins de transaction, les coûts de transaction seront comptabilisés immédiatement en résultat net. Cependant, dans le cas d actifs financiers classés comme disponibles à la vente ou comme des prêts et créances, les coûts de transaction seront ajoutés à la valeur de l instrument au moment de l acquisition et comptabilisés en résultat net selon la méthode du taux d intérêt effectif. Dans le cas de passifs financiers autres que ceux classés comme détenus à des fins de transaction, les coûts de transaction doivent être comptabilisés immédiatement en résultat net. Le 1 er janvier 2007, des ajustements transitoires ont été faits à l égard de certains instruments financiers existants pour que leur valeur comptable reflète leur valeur de marché, pour comptabiliser les instruments financiers dérivés dans le bilan et pour éliminer la comptabilisation des gains réalisés reportés tout en apportant des ajustements correspondants aux provisions techniques et au surplus cumulé au début de l exercice. Les ajustements transitoires se sont traduits par une augmentation de l actif total de 703 $, une augmentation des provisions mathématiques et des autres passifs de 617 $, une augmentation du surplus cumulé attribuable 12 London Life Rapport annuel 2008

15 au compte de participation de 86 $, une augmentation du cumul des autres éléments du résultat étendu attribuables au compte de participation de 3 $, une diminution du surplus cumulé attribuable aux actionnaires de 63 $ et une augmentation du cumul des autres éléments du résultat étendu attribuable aux actionnaires de 60 $. b) Titres en portefeuille Les titres en portefeuille sont classés comme détenus à des fins de transaction, disponibles à la vente, détenus jusqu à l échéance, prêts et créances ou encore comme instruments non financiers selon l intention de la direction ou les caractéristiques du placement. Actuellement, la Compagnie ne détient aucun placement classé comme détenu jusqu à l échéance. Les placements dans les obligations ou les actions normalement négociées activement sur un marché public sont désignés ou classés comme détenus à des fins de transaction ou encore classés comme disponibles à la vente à la date de la transaction selon l intention de la direction. Les placements détenus à des fins de transaction sont comptabilisés à la juste valeur dans le bilan consolidé, et les gains et les pertes réalisés et non réalisés sont comptabilisés dans le sommaire d exploitation consolidé. Les placements disponibles à la vente sont comptabilisés à la juste valeur dans le bilan consolidé, et les gains et les pertes non réalisés sont comptabilisés dans les autres éléments du résultat étendu. Les gains et les pertes réalisés font l objet d un reclassement des autres éléments du résultat étendu au sommaire d exploitation consolidé lorsque le placement disponible à la vente est vendu. Les intérêts créditeurs gagnés sur les obligations détenues à des fins de transaction et disponibles à la vente sont comptabilisés au titre du revenu de placement gagné dans le sommaire d exploitation consolidé. Les placements dans les instruments de participation dont la valeur de marché ne peut être estimée raisonnablement sont classés comme disponibles à la vente et sont comptabilisés au coût. Les placements dans les actions de sociétés sur lesquelles la Compagnie exerce une influence notable mais dont elle n a pas le contrôle sont comptabilisés à la valeur de consolidation. Les placements dans les titres hypothécaires et les obligations qui ne sont pas normalement négociés activement sur un marché public sont classés comme des prêts et créances et sont comptabilisés au coût après amortissement, déduction faite des provisions pour pertes sur créances. Les intérêts créditeurs gagnés et les gains et les pertes réalisés à la vente de placements classés comme des prêts et créances sont comptabilisés au titre du revenu de placement gagné dans le sommaire d exploitation consolidé. Les placements dans des biens immobiliers sont comptabilisés au coût dans le bilan consolidé, moins les réductions de valeur et les provisions pour pertes, plus un ajustement de 20 $ (16 $ en 2007) calculé selon la méthode de la moyenne mobile des valeurs de marché. La valeur comptable est ajustée à la valeur de marché à un taux de 3 % par trimestre. Les gains et les pertes nets réalisés sont inclus dans le poste Gains nets réalisés reportés du bilan consolidé et sont reportés et amortis dans les résultats selon la méthode de l amortissement dégressif à un taux de 3 % par trimestre. Évaluation à la juste valeur La valeur comptable des instruments financiers reflète nécessairement la liquidité actuelle du marché et les primes de liquidité prises en compte dans les méthodes d établissement des prix du marché sur lesquelles la Compagnie s appuie. La juste valeur des obligations classées comme détenues à des fins de transaction ou disponibles à la vente est déterminée selon les cours du marché. Lorsque les cours ne proviennent pas d un marché normalement actif, la juste valeur est déterminée selon des modèles d évaluation essentiellement à partir de données observables sur le marché. La valeur de marché des obligations et des prêts hypothécaires classés comme prêts et créances est déterminée en actualisant les flux de trésorerie futurs prévus aux taux en vigueur sur le marché. La juste valeur des titres de sociétés ouvertes est généralement déterminée selon les derniers cours acheteurs de la Bourse où se négocient principalement les titres en question. La juste valeur des actions pour lesquelles il n existe pas de marché actif est établie en actualisant les flux de trésorerie futurs prévus. Lorsque la valeur de marché ne peut être estimée de façon fiable, la juste valeur est considérée comme équivalente au coût. La valeur de marché des biens immobiliers est déterminée en faisant appel à des services d évaluation indépendants et reflète les ajustements effectués par la direction pour tenir compte des variations importantes des flux de trésorerie liés aux biens immobiliers, des dépenses en immobilisations ou de la conjoncture générale des marchés observées entre deux évaluations. Dépréciation Les placements font individuellement l objet d examens réguliers afin d en déterminer la dépréciation. Différents facteurs sont pris en compte par la Compagnie au moment d évaluer la dépréciation, y compris, et sans s y limiter, la situation financière de l émetteur, les conditions défavorables spécifiques liées à un secteur ou à une région, une baisse de la juste valeur sans lien avec les taux d intérêt, une faillite, une défaillance ou un défaut de paiement des intérêts ou du capital. Les placements sont réputés avoir subi une perte de valeur durable lorsqu il n y a plus d assurance raisonnable quant à la possibilité de recouvrement ultime du montant total du capital et des intérêts ou que la Compagnie n a pas l intention de détenir les placements jusqu au recouvrement de leur valeur. La valeur de marché d un placement n est pas en soi un indicateur définitif de dépréciation, puisqu elle peut être grandement influencée par d autres facteurs, y compris la durée résiduelle jusqu à l échéance et la liquidité de l actif. Cependant, le prix sur le marché doit être pris en compte dans l évaluation de la dépréciation durable. En ce qui a trait aux obligations et aux prêts hypothécaires classés comme des prêts et créances et ayant subi une dépréciation, des provisions sont établies ou des radiations effectuées dans le but d ajuster la valeur comptable afin qu elle corresponde au montant net réalisable. Dans la mesure du possible, la juste valeur du bien garantissant les prêts ou le prix du marché observable est utilisé aux fins de l établissement de la valeur de réalisation nette. En ce qui a trait aux prêts et ayant subi une dépréciation disponibles à la vente qui sont comptabilisés à la juste valeur, la perte cumulée comptabilisée dans le cumul des autres éléments du résultat étendu est reclassée dans le revenu de placement net. Une perte de valeur sur un actif disponible à la vente qui a été comptabilisée London Life Rapport annuel

16 1. Mode de présentation et sommaire des conventions comptables (suite) dans les résultats ne peut être contrepassée. Les gains et les pertes sur les obligations classées ou désignées comme détenues à des fins de transaction sont déjà comptabilisés dans les résultats. De plus, lorsqu une perte de valeur a été établie, les intérêts ne sont plus comptabilisés et les intérêts à recevoir sont contrepassés. c) Coûts de transaction Les coûts de transaction liés aux instruments financiers classés ou désignés comme détenus à des fins de transaction sont passés en charges à mesure qu ils sont engagés. Dans le cas d actifs financiers classés comme disponibles à la vente ou comme des prêts et créances, les coûts de transaction sont ajoutés à la valeur de l instrument au moment de l acquisition et comptabilisés en résultat net selon la méthode du taux d intérêt effectif. Dans le cas de passifs financiers autres que ceux classés comme détenus à des fins de transaction, les coûts de transaction sont comptabilisés immédiatement en résultat net. d) Trésorerie et équivalents de trésorerie Le poste Trésorerie et équivalents de trésorerie se compose de l encaisse, des comptes courants, des dépôts à un jour et des dépôts à terme dont l échéance initiale est de trois mois ou moins et des titres à revenu fixe dont la durée jusqu à l échéance est de trois mois ou moins. Les paiements nets en circulation et les découverts bancaires sont inscrits dans les autres passifs. La valeur comptable de la trésorerie et des équivalents de trésorerie correspond approximativement à la juste valeur. e) Passifs financiers Les passifs financiers, autres que les provisions techniques, sont classés dans les autres passifs. Les autres passifs sont initialement comptabilisés à la juste valeur dans le bilan consolidé, puis sont comptabilisés au coût après amortissement selon la méthode du taux d intérêt effectif, et la charge d amortissement est comptabilisée dans le sommaire d exploitation consolidé. f) Instruments financiers dérivés La Compagnie utilise des produits financiers dérivés en guise d instruments pour couvrir ou gérer ses positions d actif, de passif et de capitaux propres, y compris ses produits. Des lignes directrices interdisent l utilisation d instruments dérivés à des fins de spéculation. Les instruments financiers dérivés utilisés par la Compagnie sont présentés en détail à la note 16, laquelle comprend des informations à l égard du risque de crédit maximal, du risque de crédit futur, du risque de crédit équivalent et de l équivalent pondéré en fonction du risque, tel que le BSIF le prescrit. Tous les instruments dérivés, y compris ceux incorporés à des contrats financiers et non financiers qui ne sont pas étroitement liés aux contrats hôtes, sont comptabilisés à la juste valeur dans les autres actifs et les autres passifs du bilan consolidé (se reporter aux notes 6 et 8). La méthode de comptabilisation à la juste valeur des gains et des pertes réalisés et non réalisés dépend de la désignation ou non des instruments dérivés comme instruments de couverture. Les gains et les pertes réalisés et non réalisés liés aux instruments dérivés qui ne sont pas désignés comme des instruments de couverture sont comptabilisés dans le revenu de placement net du sommaire d exploitation consolidé. Les gains et les pertes réalisés et non réalisés liés aux instruments dérivés qui sont désignés comme des instruments de couverture sont comptabilisés en fonction de la nature de l élément couvert. Pour être admissible à la comptabilité de couverture, la relation entre l élément couvert et l instrument de couverture doit respecter plusieurs conditions rigoureuses en matière de documentation, de probabilité d apparition, d efficacité de la couverture et de fiabilité de l évaluation. Si ces conditions ne sont pas respectées, la relation n est pas admissible à la comptabilité de couverture, et l élément couvert et l instrument de couverture sont alors comptabilisés de façon distincte comme s il n y avait pas de relation de couverture. Lorsqu il y a présence d une relation de couverture, la Compagnie documente toutes les relations entre les instruments de couverture et les éléments couverts, ainsi que ses objectifs en matière de gestion du risque et la stratégie qu elle emploie pour conclure diverses opérations de couverture. Ce processus consiste notamment à rattacher tous les instruments dérivés qui sont utilisés dans des opérations de couverture à des actifs et à des passifs précis figurant au bilan, ou à des engagements fermes ou à des opérations prévues précis. La Compagnie détermine aussi, tant au moment de la mise en place de la couverture que de façon continue par la suite, si les instruments dérivés qui servent aux opérations de couverture permettent de compenser de façon efficace les variations des justes valeurs ou des flux de trésorerie des éléments couverts. La Compagnie évalue l efficacité de la couverture chaque trimestre en s assurant de l appariement des conditions essentielles et en effectuant des tests de corrélation. Instruments dérivés non désignés comme couvertures aux fins comptables En ce qui a trait aux instruments dérivés non désignés comme couvertures aux fins comptables, les variations de la juste valeur sont comptabilisées dans le revenu de placement net. Couvertures de la juste valeur En ce qui a trait aux couvertures de la juste valeur, les variations de la juste valeur de l instrument de couverture et de l élément couvert sont comptabilisées dans le revenu de placement net, si bien que toute tranche inefficace de la couverture est immédiatement comptabilisée dans le revenu de placement net. À l heure actuelle, la Compagnie ne possède aucun instrument dérivé désigné comme couverture de la juste valeur. 14 London Life Rapport annuel 2008

17 Couvertures des flux de trésorerie Certains contrats à terme sur taux d intérêt, swaps de taux d intérêt et swaps de devises sont utilisés à titre de couvertures des flux de trésorerie. En ce qui a trait aux couvertures des flux de trésorerie, la tranche efficace des variations de la juste valeur de l instrument de couverture est comptabilisée de la même façon que l élément couvert, soit dans le revenu de placement net, soit dans les autres éléments du résultat étendu, alors que la tranche inefficace est comptabilisée immédiatement dans le revenu de placement net. Les gains et les pertes cumulés dans les autres éléments du résultat étendu sont comptabilisés dans le revenu de placement net au cours de la période où les éléments couverts ont une incidence sur le résultat net. Les gains et les pertes sur les couvertures des flux de trésorerie font immédiatement l objet d un reclassement des autres éléments du résultat étendu au revenu de placement net s il ou lorsqu il devient probable que l opération prévue n aura pas lieu. À l heure actuelle, la Compagnie ne possède aucun instrument dérivé désigné comme couverture des flux de trésorerie. Couvertures de l investissement net Les contrats de change à terme sont utilisés pour couvrir l investissement net dans les établissements étrangers de la Compagnie. Les variations de la juste valeur de ces couvertures sont comptabilisées dans les autres éléments du résultat étendu. La comptabilité de couverture est abandonnée lorsque la couverture n y est plus admissible. À l heure actuelle, la Compagnie ne dispose d aucune couverture de l investissement net. g) Conversion des devises La Compagnie utilise la méthode du taux courant pour la conversion des devises relativement à son investissement net dans les établissements étrangers autonomes. Selon cette méthode, l actif et le passif sont convertis en dollars canadiens au cours du change en vigueur aux dates des bilans et tous les produits et toutes les charges sont convertis selon une moyenne des cours quotidiens. Les gains et les pertes de change non réalisés liés à l investissement net de la Compagnie dans ses établissements étrangers autonomes sont présentés séparément à titre de composantes des autres éléments du résultat étendu. Les gains et les pertes non réalisés seront comptabilisés proportionnellement dans le revenu de placement net du sommaire d exploitation consolidé lorsqu un dessaisissement net permanent des établissements étrangers aura eu lieu. Les gains ou les pertes de change sur les opérations réalisées par la Compagnie en monnaie étrangère sont inclus dans le revenu de placement net et n ont pas d incidence importante sur les états financiers de la Compagnie. h) Avances consenties aux titulaires de polices Le montant des avances consenties aux titulaires de polices correspond au solde non remboursé de ces avances, et les avances sont totalement garanties par les valeurs de rachat des polices visées. La valeur comptable des avances consenties aux titulaires de polices correspond approximativement à la juste valeur. i) Fonds détenus par des assureurs cédants et fonds détenus en vertu de contrats de réassurance Selon les dispositions de certains contrats de réassurance, il est pratique courante pour l assureur cédant de conserver les actifs qui couvrent les passifs cédés. La Compagnie enregistre un montant à recevoir de l assureur cédant ou à payer au réassureur équivalant à la prime exigible. Les revenus de placement liés à ces sommes retenues sont crédités à la Compagnie par l assureur cédant. j) Écart d acquisition et actifs incorporels L écart d acquisition représente l excédent de la contrepartie de l acquisition sur la juste valeur de l actif net des filiales acquises de la Compagnie. Les actifs incorporels représentent les actifs incorporels à durée de vie limitée de la Compagnie et de ses filiales. Ces actifs incorporels à durée de vie limitée sont amortis sur la durée de vie estimative. La Compagnie évalue l écart d acquisition au moyen d un test de dépréciation fondé sur la juste valeur, en deux étapes, chaque année ou lorsqu un événement ou un changement de situation indique que l actif peut avoir subi une perte de valeur. À la première étape, l écart d acquisition est soumis à un test de dépréciation qui consiste à établir si la juste valeur de l unité d exploitation à laquelle il est associé est inférieure à sa valeur comptable. Ensuite, lorsque la juste valeur de l unité d exploitation est inférieure à sa valeur comptable, le deuxième test est utilisé pour comparer la juste valeur de l écart d acquisition de l unité d exploitation à sa valeur comptable. Si la juste valeur de l écart d acquisition est inférieure à sa valeur comptable, l écart d acquisition est considéré comme ayant subi une perte de valeur, et une charge pour dépréciation est constatée immédiatement. La juste valeur des unités d exploitation est déterminée d après des modèles d évaluation internes conformes à ceux utilisés lorsque la Compagnie réalise des acquisitions, au moyen d une approche fondée sur le marché ou sur les résultats. Le taux d actualisation utilisé se fonde sur le coût pondéré du capital pour le secteur et tient compte des variations potentielles par rapport aux projections du taux sans risque, de la prime de risque des fonds propres sur le marché, de l importance de la prime et de la prime de risque opérationnel. k) Constatation des produits Les primes pour tous les types de contrats d assurance et les contrats comportant des risques de morbidité et de mortalité limités sont généralement constatées dans les produits lorsqu elles sont exigibles et qu il existe une assurance raisonnable quant à leur recouvrement. Lorsque les primes sont comptabilisées, les provisions techniques sont calculées de sorte que les prestations et les charges sont rapprochées de ces produits. Le revenu-primes, le total des sommes versées ou créditées aux titulaires de polices et les passifs relatifs aux polices de la Compagnie sont tous présentés déduction faite des sommes de réassurance cédées à d autres assureurs, ou y compris les sommes prises en charge pour le compte de ces derniers. London Life Rapport annuel

18 1. Mode de présentation et sommaire des conventions comptables (suite) Les honoraires et autres produits sont constatés lorsqu ils sont gagnés, recouvrables et que leur montant peut être raisonnablement estimé; ils comprennent surtout la rémunération gagnée pour la gestion de l actif des fonds distincts et pour la prestation de services de gestion de placement. l) Immobilisations corporelles Sont inclus dans les autres actifs les immobilisations corporelles qui sont comptabilisées au coût, moins l amortissement cumulé calculé selon la méthode de l amortissement linéaire sur la durée de vie utile estimative, qui varie de 3 à 15 ans. L amortissement des immobilisations corporelles compris dans le sommaire d exploitation consolidé est de 11 $ (11 $ en 2007). m) Provisions techniques Les provisions techniques représentent les montants qui, en plus des primes et du revenu de placement futurs, sont requis pour le paiement des prestations futures, des participations, des commissions et des frais afférents à l administration de toutes les polices d assurance et de rentes en vigueur de la Compagnie. L actuaire nommé par la Compagnie a pour responsabilité de déterminer le montant des provisions techniques requis pour couvrir les obligations de la Compagnie à l égard des titulaires de polices. L actuaire nommé calcule le montant des provisions techniques selon des pratiques actuarielles généralement reconnues, conformément aux normes établies par l Institut canadien des actuaires. La méthode utilisée est la méthode canadienne axée sur le bilan (MCAB), laquelle tient compte des événements futurs prévus afin de déterminer le montant de l actif prévu en vue de couvrir toutes les obligations futures, et nécessite une part importante de jugement. Les provisions techniques de la Compagnie sont présentées en détail à la note 7. n) Compte de participation La quote-part du bénéfice provenant du compte de participation et revenant à l actionnaire représente, conformément aux restrictions de la loi, une part du bénéfice net avant les participations des titulaires de polices à même le compte de participation, soit 19 $ en 2008 (19 $ en 2007). Le versement réel de la quote-part du bénéfice provenant du compte de participation et revenant à l actionnaire, comme il est déterminé par la loi, représente un pourcentage des participations versées aux titulaires de polices. Un montant de 40 $ (39 $ en 2007) tiré du surplus attribuable à l actionnaire, qui a été constaté mais non payé, dépend du versement futur de participations aux titulaires de polices avec participation. o) Impôts sur les bénéfices La Compagnie a recours à la méthode du passif fiscal. Les impôts sur les bénéfices exigibles sont calculés selon le bénéfice imposable tandis que les actifs et les passifs d impôts futurs sont calculés selon les écarts temporaires imposables ou déductibles. Les taux d imposition utilisés pour mesurer les actifs et les passifs d impôts futurs sont les taux en vigueur ou pratiquement en vigueur à la date du bilan (se reporter à la note 15). p) Conventions de rachat La Compagnie conclut des conventions de rachat avec des courtiers indépendants aux termes desquelles elle vend des titres et consent à racheter des titres très semblables à une date et à un prix déterminés. Ces conventions de rachat sont comptabilisées comme des opérations de financement des investissements. q) Régimes de retraite et autres avantages complémentaires de retraite La Compagnie a établi des régimes de retraite contributifs et non contributifs à prestations déterminées à l intention de certains salariés et conseillers. La Compagnie a également établi des régimes de retraite contributifs et non contributifs à cotisations déterminées à l intention de certains salariés et conseillers. Le coût des prestations déterminées de retraite est imputé aux résultats selon la méthode de répartition des prestations au prorata des services (se reporter à la note 12). La Compagnie offre également aux salariés et aux conseillers admissibles, de même qu aux personnes à leur charge, des prestations d assurance-maladie, d assurance dentaire et d assurance-vie complémentaires de retraite. Le coût des prestations d assurancemaladie, d assurance dentaire et d assurance-vie complémentaires de retraite est imputé aux résultats selon la méthode de répartition des prestations au prorata des services (se reporter à la note 12). r) Rémunération à base d actions Great-West Lifeco Inc. (Lifeco) offre à certains dirigeants et salariés de Lifeco et ses sociétés affiliées un régime d options sur actions (le régime d options sur actions de Lifeco), qui prévoit l octroi d options sur des actions ordinaires de Lifeco. La Compagnie utilise la méthode de la juste valeur pour calculer la charge de rémunération liée aux options octroyées aux employés en vertu de son régime d options sur actions. La charge de rémunération est constatée sur la période d acquisition des options octroyées. s) Bénéfice par action ordinaire Le bénéfice par action ordinaire est calculé selon le bénéfice net attribuable au détenteur d actions ordinaires et le nombre moyen pondéré d actions ordinaires en circulation, qui s établit à en 2008 et en t) Consolidation des entités à détenteurs de droits variables Le 1 er janvier 2007, la Compagnie a adopté l abrégé des délibérations du Comité sur les problèmes nouveaux (CPN-163) de l ICCA, intitulé «Détermination de la variabilité à prendre en compte lors de l application de la NOC-15». Cette modification de convention comptable n a pas eu d incidence importante sur les états financiers de la Compagnie. 16 London Life Rapport annuel 2008

19 u) Chiffres correspondants Certains montants de 2007, donnés aux fins de comparaison, ont été reclassés afin que leur présentation soit conforme à celle qui a été adoptée pour l exercice considéré. Ce reclassement s est traduit par une diminution des autres actifs de 64 $ au 31 décembre 2007, ainsi que par une diminution des provisions mathématiques de 65 $ et une augmentation des autres passifs de 1 $ dans le bilan consolidé. Dans les sommaires d exploitation consolidés, ce reclassement s est traduit par une diminution de 31 $ du total des sommes versées ou créditées aux titulaires de polices pour l exercice terminé le 31 décembre 2007, et par une augmentation correspondante de la charge d impôts. v) Conventions comptables futures Écart d acquisition et actifs incorporels Avec prise d effet le 1 er janvier 2009, la Compagnie a adopté le chapitre 3064 du Manuel de l ICCA, intitulé «Écart d acquisition et actifs incorporels». Ce chapitre remplace le chapitre 3062, intitulé «Écart d acquisition et autres actifs incorporels» et le chapitre 3450, intitulé «Frais de recherche et de développement». Le chapitre 3064 établit de nouvelles normes de comptabilisation et d évaluation des actifs incorporels, mais n a pas d incidence sur la comptabilisation de l écart d acquisition. La Compagnie ne s attend pas à ce que ce chapitre ait une incidence importante sur ses résultats financiers. 2. Titres en portefeuille a) Les valeurs comptables et les valeurs de marché estimatives des titres en portefeuille sont les suivantes : 2008 Valeur comptable et valeur de marché Coût après amortissement Total Prêts et Prêts et Instruments Instruments Désignés Classés créances créances non financiers non financiers Disponibles comme détenus à des à la valeur à la valeur à la valeur à la valeur Valeur à la vente fins de transaction (1) comptable de marché comptable de marché comptable Obligations d État 168 $ $ 689 $ 46 $ 46 $ - $ - $ $ de sociétés Prêts hypothécaires résidentiels non résidentiels Actions Biens immobiliers $ $ $ $ $ 301 $ 335 $ $ 2007 Valeur comptable et valeur de marché Coût après amortissement Total Prêts et Prêts et Instruments Instruments Désignés Classés créances créances non financiers non financiers Disponibles comme détenus à des à la valeur à la valeur à la valeur à la valeur Valeur à la vente fins de transaction (1) comptable de marché comptable de marché comptable Obligations d État 271 $ $ 534 $ 45 $ 46 $ - $ - $ $ de sociétés Prêts hypothécaires résidentiels non résidentiels Actions Biens immobiliers $ $ $ $ $ 289 $ 348 $ $ (1) Les titres en portefeuille peuvent être détenus à des fins de transaction de deux façons : ils peuvent être désignés comme détenus à des fins de transaction au gré de la direction ou ils peuvent être classés comme détenus à des fins de transaction s ils sont négociés activement dans le but de générer un revenu de placement. London Life Rapport annuel

20 2. Titres en portefeuille (suite) Au cours de la période, la Compagnie en est venue à la conclusion qu un modèle interne d évaluation serait plus apte à représenter la juste valeur de marché d un portefeuille d obligations. Une source externe d évaluation avait été utilisée auparavant. L évaluation au moyen du modèle interne de ces titres, dont la juste valeur de marché est de 28 $, s est traduite par une augmentation de 12 $ de la valeur comptable. b) Les titres en portefeuille incluent ce qui suit : i) Placements ayant subi une perte de valeur Obligations 3 $ 1 $ Prêts hypothécaires $ 2 $ Les placements ayant subi une perte de valeur comprennent un montant brut de 31 $ (2 $ en 2007) moins un montant lié à une perte durable de 27 $ (néant en 2007). ii) Aux 31 décembre 2008 et 2007, la Compagnie ne détenait aucune provision pour pertes sur créances à l égard de ces placements. Une provision pour pertes sur créances futures est comprise dans les provisions techniques. c) Le revenu de placement net se répartit comme suit : Prêts Biens 2008 Obligations hypothécaires Actions immobiliers Autres Total Revenu de placement net régulier : Revenu de placement gagné 661 $ 366 $ 80 $ 20 $ 129 $ $ Gains (pertes) nets réalisés (disponibles à la vente) Gains (pertes) nets réalisés (autres classements) Amortissement des gains réalisés reportés Autres produits et charges (15) (15) Variations de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction : Gains (pertes) nets réalisés et non réalisés (classés comme détenus à des fins de transaction) Gains (pertes) nets réalisés et non réalisés (désignés comme détenus à des fins de transaction) (283) - (945) - (13) (1 241) (275) - (945) - (13) (1 233) Revenu de placement net 405 $ 368 $ (865) $ 35 $ 101 $ 44 $ Prêts Biens 2007 Obligations hypothécaires Actions immobiliers Autres Total Revenu de placement net régulier : Revenu de placement gagné 732 $ 347 $ 57 $ 14 $ 134 $ $ Gains (pertes) nets réalisés (disponibles à la vente) Gains (pertes) nets réalisés (autres classements) Amortissement des gains réalisés reportés Autres produits et charges (14) (14) Variations de la juste valeur des actifs détenus à des fins de transaction : Gains (pertes) nets réalisés et non réalisés (classés comme détenus à des fins de transaction) (17) (17) Gains (pertes) nets réalisés et non réalisés (désignés comme détenus à des fins de transaction) (184) (36) (101) (201) (36) (118) Revenu de placement net 570 $ 352 $ 176 $ 29 $ 84 $ $ 18 London Life Rapport annuel 2008

La Great-West, compagnie d assurance-vie RAPPORT ANNUEL

La Great-West, compagnie d assurance-vie RAPPORT ANNUEL La Great-West, compagnie d assurance-vie 2008 RAPPORT ANNUEL MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Le présent rapport renferme des déclarations prospectives visant la Compagnie, ses activités

Plus en détail

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009

La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 La Financière Sun Life annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2009 et de l exercice 2009 Note à l intention des rédacteurs : Tous les montants sont en dollars canadiens, sauf indication contraire.

Plus en détail

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011

L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre 2011. Faits saillants financiers pour 2011 L Ordre Indépendant des Forestiers Exercice terminé le 31 décembre Faits saillants financiers pour Survol de la santé financière et de la stabilité de Foresters Foresters la santé financière de Foresters

Plus en détail

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2010 et 2009

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2010 et 2009 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Aux 31 octobre 2010 et 2009 sommaire DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS 66 Responsabilité de la direction à l égard de l information financière 67 Rapport des vérificateurs aux

Plus en détail

117 Note 1 Principales conventions et estimations comptables 124 Note 2 Juste valeur des instruments

117 Note 1 Principales conventions et estimations comptables 124 Note 2 Juste valeur des instruments États financiers consolidés Rapports 111 Responsabilité de la direction dans la préparation des états financiers 111 Rapport des comptables agréés inscrits indépendants 112 Rapport de la direction sur

Plus en détail

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011

Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 Communiqué premier TRIMESTRE 2011 Banque Nationale : Bénéfice net record au premier trimestre de 2011 L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers consolidés

Plus en détail

Corporation Financière Canada-Vie. Rapport de gestion. Pour l exercice 2014

Corporation Financière Canada-Vie. Rapport de gestion. Pour l exercice 2014 Corporation Financière Canada-Vie Rapport de gestion Pour l exercice RAPPORT DE GESTION POUR LA PÉRIODE CLOSE LE 31 DÉCEMBRE DATÉ DU 12 FÉVRIER 2015 Le présent rapport de gestion présente le point de vue

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

La Compagnie d Assurance du Canada sur la Vie RAPPORT ANNUEL

La Compagnie d Assurance du Canada sur la Vie RAPPORT ANNUEL La Compagnie d Assurance du Canada sur la Vie 2007 RAPPORT ANNUEL MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Le présent rapport renferme des déclarations prospectives visant la Compagnie, ses

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada

États financiers consolidés intermédiaires résumés de. L Office d investissement du régime de pensions du Canada États financiers consolidés intermédiaires résumés de L Office d investissement du régime de pensions du Canada 31 décembre 2015 Bilan consolidé intermédiaire résumé Au 31 décembre 2015 (en millions de

Plus en détail

Rapport. financier. consolidé. Consolidated. Financial. Report. Foresters, Life compagnie

Rapport. financier. consolidé. Consolidated. Financial. Report. Foresters, Life compagnie Rapport 2012 Consolidated financier Financial consolidé Report de 2012 Foresters, Life compagnie Insurance d assurance Company vie Déclaration de responsabilité de la direction en matière de présentation

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014

RAPPORT DE GESTION PREMIER TRIMESTRE EXERCICE 2014 RAPPORT DE GESTION Immunotec Inc. («Immunotec» ou la «société») s emploie à améliorer le style et la qualité de vie des gens au quotidien en offrant, par l intermédiaire de son réseau de consultants indépendants

Plus en détail

PREMIER TRIMESTRE 2005

PREMIER TRIMESTRE 2005 PREMIER TRIMESTRE 2005 RAPPORT TRIMESTRIEL POUR LA PÉRIODE SE TERMINANT LE 31 JANVIER 2005 MESSAGE AUX ACTIONNAIRES La Banque Laurentienne du Canada déclare un revenu net de 17,3 millions $ pour le premier

Plus en détail

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012

Faits saillants. Aperçu du deuxième trimestre Indications pour 2012 L Industrielle Alliance déclare ses résultats financiers pour le deuxième trimestre La rentabilité et le ratio de solvabilité atteignent les meilleures indications La croissance des affaires se maintient

Plus en détail

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc.

Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Pilier 3 des normes de Bâle II Règles de transparence applicables à la Fiducie de la Financière Sun Life inc. Introduction Les normes de Bâle II constituent un accord international sur les fonds propres

Plus en détail

Troisième trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 30 septembre 2015

Troisième trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 30 septembre 2015 Troisième trimestre 3 États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 30 septembre Intact Corporation financière États financiers consolidés intermédiaires (non audités)

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

Association canadienne du personnel administratif universitaire

Association canadienne du personnel administratif universitaire Association canadienne du personnel administratif universitaire Note d information concernant les états financiers Instruments financiers Novembre 2011 Objet Les universités et les collèges canadiens,

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

Bourse de Montréal Communiqué de presse

Bourse de Montréal Communiqué de presse Bourse de Montréal Communiqué de presse LA BOURSE DE MONTRÉAL CLÔTURE L EXERCICE 2007 AVEC UNE FORTE POSITION FINANCIÈRE ET STRATÉGIQUE FAITS SAILLANTS FINANCIERS T4/2007 PAR RAPPORT AU T4/2006 Revenus

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations

États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations États financiers de la Caisse de retraite Régime de rentes de la sécurité publique des Premières Nations Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État de l actif net disponible pour le service des prestations

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007

Fonds d infrastructure mondial Renaissance. États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août 2007 États financiers annuels pour l exercice terminé le 31 août Fonds d infrastructure mondial Renaissance État de l actif net (en milliers, sauf les montants par part) Au 31 août (note 1) Actif Encaisse,

Plus en détail

La Financière Sun Life annonce ses résultats du deuxième trimestre de l exercice 2014

La Financière Sun Life annonce ses résultats du deuxième trimestre de l exercice 2014 La Financière Sun Life annonce ses résultats du deuxième trimestre de l exercice 2014 TORONTO - (le 6 août 2014) - Financière Sun Life inc. (TSX : SLF) (NYSE : SLF) L information contenue dans le présent

Plus en détail

D-FENSE CAPITAL LTÉE

D-FENSE CAPITAL LTÉE (une société de capital de démarrage) RAPPORT DE GESTION Pour les périodes de trois mois et six mois closes le 31 mars 2012 (deuxième trimestre) La présente analyse par la direction en date du 29 mai 2012

Plus en détail

La Great-West, compagnie d assurance-vie RAPPORT ANNUEL

La Great-West, compagnie d assurance-vie RAPPORT ANNUEL La Great-West, compagnie d assurance-vie 2009 RAPPORT ANNUEL MISE EN GARDE À L ÉGARD DES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES Le présent rapport renferme des déclarations prospectives visant la Compagnie, ses activités

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

La Corporation Financière Power annonce ses résultats financiers du premier trimestre de 2013 et ses dividendes

La Corporation Financière Power annonce ses résultats financiers du premier trimestre de 2013 et ses dividendes POUR PUBLICATION IMMÉDIATE COMMUNIQUÉ Les lecteurs sont priés de se reporter aux sections intitulées «Mesures financières non conformes aux IFRS» et «Déclarations prospectives» à la fin du présent communiqué.

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com

COMMUNIQUÉ. 1080, chemin Saint-Louis, Sillery, C. P. 1907, succursale Terminus, Québec (Québec) G1K 7M3 www.inalco.com COMMUNIQUÉ L INDUSTRIELLE ALLIANCE TERMINE L ANNÉE 2002 EN FORCE : AUGMENTATION DU REVENU DE PRIMES DE 20 % ET RENDEMENT ANNUALISÉ SUR LES CAPITAUX PROPRES DE 14,5 % POUR LE QUATRIÈME TRIMESTRE Québec,

Plus en détail

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel de la direction sur le rendement du Fonds 31 mai 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs

Plus en détail

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada.

Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. Le Groupe Banque TD fera l acquisition du portefeuille de cartes de crédit de la Banque MBNA Canada. La TD devient l une des principales banques émettrices de cartes de crédit au Canada. Il s agit d une

Plus en détail

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs

États financiers. Fondation communautaire du grand Québec. États financiers au 31 décembre 2007. Accompagnés du rapport des vérificateurs États financiers Fondation communautaire du grand Québec États financiers au 31 décembre 2007 Accompagnés du rapport des vérificateurs RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Aux membres de la Fondation communautaire

Plus en détail

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RIOCAN (UN FONDS RÉGI PAR LES LOIS DE L ONTARIO) ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ANNUELS AUDITÉS POUR LES EXERCICES CLOS

FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RIOCAN (UN FONDS RÉGI PAR LES LOIS DE L ONTARIO) ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ANNUELS AUDITÉS POUR LES EXERCICES CLOS FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER RIOCAN (UN FONDS RÉGI PAR LES LOIS DE L ONTARIO) ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ANNUELS AUDITÉS POUR LES EXERCICES CLOS LES 31 DÉCEMBRE 2010 ET 2009 128 FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Mallette SENCRL Comptables agréés

Plus en détail

FONDS DE REVENU FIXE (PORTICO) (Sera renommé Fonds d obligations de base Plus (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN

FONDS DE REVENU FIXE (PORTICO) (Sera renommé Fonds d obligations de base Plus (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds Pour l exercice clos le Le présent rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds renferme des faits saillants financiers, mais ne contient

Plus en détail

Principaux événements de 2015

Principaux événements de 2015 Principaux événements de 2015 City National Corporation Le 2 novembre 2015, nous avons conclu l acquisition de City National Corporation (City National), la société de portefeuille qui détient City National

Plus en détail

Fonds d obligations de base Plus (Portico) (Auparavant Fonds de revenu fixe (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN

Fonds d obligations de base Plus (Portico) (Auparavant Fonds de revenu fixe (Portico)) FONDS DE REVENU CANADIEN Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds renferme des

Plus en détail

L'Empire, Compagnie d'assurance-vie. Rapport de gestion Pour la période de trois mois close le 31 mars 2016

L'Empire, Compagnie d'assurance-vie. Rapport de gestion Pour la période de trois mois close le 31 mars 2016 L'Empire, Compagnie d'assurance-vie Rapport de gestion Pour la période de trois mois close le 31 mars 2016 Cette page est laissée en blanc intentionnellement. Ce rapport de gestion est en date du 28 avril

Plus en détail

Organismes sans but lucratif : Nouvelles

Organismes sans but lucratif : Nouvelles Décembre 2010 www.bdo.ca Certification et comptabilité Organismes sans but lucratif : Nouvelles orientations En décembre 2010, le Conseil des normes comptables (CNC) et le Conseil sur la comptabilité dans

Plus en détail

Fonds propres 13 184 13 207 Valeur comptable par action ordinaire 15,79 16,27 Actions ordinaires en circulation (en millions) 708,0 705,7

Fonds propres 13 184 13 207 Valeur comptable par action ordinaire 15,79 16,27 Actions ordinaires en circulation (en millions) 708,0 705,7 APERÇU FINANCIER EXERCICES TERMINÉS LES 31 DÉCEMBRE [en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action] 2010 2009 Produits 32 427 32 697 Bénéfice d exploitation 1 733 1 533 Bénéfice d exploitation

Plus en détail

TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2003 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES TROISIÈME TRIMESTRE

TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2003 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES TROISIÈME TRIMESTRE TRIMESTRE TERMINÉ LE 30 SEPTEMBRE 2003 3 RAPPORT AUX ACTIONNAIRES TROISIÈME TRIMESTRE POINTS SAILLANTS FINANCIERS Trimestres terminés les Neuf mois terminés les (en millions de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Services aux investisseurs et trésorerie

Services aux investisseurs et trésorerie Résultats des secteurs d exploitation Résultats par secteur d exploitation Le tableau suivant présente un sommaire de nos résultats par secteur d exploitation. (en millions de dollars canadiens, sauf les

Plus en détail

Glossaire des IASP selon les Normes internationales d information financière (normes IFRS)

Glossaire des IASP selon les Normes internationales d information financière (normes IFRS) Glossaire Glossaire des IASP selon les Normes internationales d information financière (normes IFRS) Direction de la pratique actuarielle Juin 2009 Document 209067 This document is available in English

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

Guide de l assurance vie entière à participation

Guide de l assurance vie entière à participation Avantage Plus Assurance vie entière à participation Guide de l assurance vie entière à participation Table des matières Ce guide est conçu pour vous fournir des renseignements utiles sur l assurance vie

Plus en détail

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés.

Voir les notes annexes qui font partie intégrante des états consolidés. Comptes consolidés condensés du résultat et du résultat global pour les trois mois arrêtés le 31 Mars 2011 Non vérifiés (en milliers de dollars canadiens, sauf données par action) Notes 31 mars, 2011 31

Plus en détail

ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 7 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS

ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 7 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS ÉTUDE D IMPACT QUANTITATIVE N O 7 RISQUE D ASSURANCE INSTRUCTIONS Introduction... 2 Page Sommaire... 3 Projection des flux de trésorerie de passif... 3 Calcul du coussin de solvabilité... 6 Risque de mortalité...

Plus en détail

6 Sommaire des résultats d exploitation consolidés. 17 Revue des résultats d exploitation par secteur

6 Sommaire des résultats d exploitation consolidés. 17 Revue des résultats d exploitation par secteur RAPPORT DE GESTION Société financière IGM Inc. 6 Sommaire des résultats d exploitation consolidés Groupe Investors 12 Revue des activités 17 Revue des résultats d exploitation par secteur Placements Mackenzie

Plus en détail

Great-West Lifeco annonce ses résultats du premier trimestre de 2015

Great-West Lifeco annonce ses résultats du premier trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TSX : GWO Les lecteurs sont priés de se reporter aux paragraphes de mise en garde à l égard des déclarations prospectives et des mesures financières non définies par les IFRS à la fin du présent

Plus en détail

Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Charges payées d avance 86,2 77,6

Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Charges payées d avance 86,2 77,6 BILANS CONSOLIDÉS Aux (en millions de dollars canadiens) Actifs Actifs courants Trésorerie et équivalents de trésorerie 455,2 $ 510,2 $ Créances 381,7 362,0 Stocks (note 4) 900,8 825,3 Charges payées d

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Période du 25 mai 2006 au 1 er juillet 2006. États financiers consolidés intermédiaires. Non vérifiés

Période du 25 mai 2006 au 1 er juillet 2006. États financiers consolidés intermédiaires. Non vérifiés Période du 25 mai 2006 au États financiers consolidés intermédiaires Non vérifiés Bilan consolidé intermédiaire (non vérifié) Au Actif Actif à court terme Trésorerie 6 794 967 Comptes débiteurs (notes

Plus en détail

Attestation de la norme de capital réglementaire pour les assureurs-vie

Attestation de la norme de capital réglementaire pour les assureurs-vie Exposé-sondage Note éducative Attestation de la norme de capital réglementaire pour les assureurs-vie Commission sur la gestion des risques et le capital requis Novembre 2005 Document 205121 This document

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT

CHARTE DU COMITÉ D AUDIT CHARTE DU COMITÉ D AUDIT TABLE DES MATIÈRES 1. RESPONSABILITÉS DU COMITÉ... 1 2. MEMBRES DU COMITÉ... 1 3. PRÉSIDENT DU COMITÉ... 2 4. DURÉE DU MANDAT DE CHAQUE MEMBRE... 2 5. QUORUM, DESTITUTION ET POSTES

Plus en détail

Réponses concernant. l assurance-vie avec participation. RÉPONSES concernant

Réponses concernant. l assurance-vie avec participation. RÉPONSES concernant Réponses concernant l assurance-vie avec participation RÉPONSES concernant Quels contrats avec participation canadiens sont gérés par la Sun Life? Qu est-ce qu un contrat d assurance-vie avec participation?

Plus en détail

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity

Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Catégorie Portefeuille Fidelity Revenu de la Société de Structure de Capitaux Fidelity Rapport semestriel 31 mai 2015 Avis au lecteur Les présents états financiers intermédiaires n ont pas fait l objet

Plus en détail

Imagine Canada États financiers. 31 décembre 2011

Imagine Canada États financiers. 31 décembre 2011 États financiers 31 décembre 2011 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015

Centre d accès aux soins communautaires du Nord-Ouest État de la situation financière Au 31 mars 2015 État de la situation financière Au 31 mars 2015 Actif Actif à court terme Trésorerie 5 227 401 4 992 479 Débiteurs (note 3) 235 501 196 578 Charges payées d avance 67 728 41 871 5 530 630 5 230 928 Immobilisations

Plus en détail

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal.

Priorité au discours prononcé. Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de me retrouver parmi vous aujourd hui, ici, à Montréal. David Williamson Premier vice-président à la direction et chef des services financiers Assemblée générale annuelle Montréal (Québec), le 25 février 2010 Priorité au discours prononcé Bonjour à toutes et

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD

PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD ÉTATS FINANCIERS ANNUELS PORTEFEUILLES GÉRÉS ET INDICIELS TD PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - 31 décembre 2000 * PORTEFEUILLE GÉRÉ ET INDICIEL TD - ÉTAT DU PORTEFEUILLE DE PLACEMENTS AU 31 DÉCEMBRE 2000

Plus en détail

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014

T2 2014. Données financières complémentaires. Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 Données financières complémentaires Pour le trimestre clos le 30 avril 2014 T2 2014 www.bmo.com/relationsinvestisseurs SHARON HAWARD-LAIRD Chef Relations avec les investisseurs 416-867-6656 sharon.hawardlaird@bmo.com

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE SE TERMINANT LE 30 JUIN

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE SE TERMINANT LE 30 JUIN POUR LE PREMIER TRIMESTRE SE TERMINANT LE 30 JUIN 2011 RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE SE TERMINANT LE 30 JUIN 2011 Le présent rapport de gestion, qui a été rédigé en date du 7 septembre 2011,

Plus en détail

Portefeuille Fidelity Croissance

Portefeuille Fidelity Croissance Portefeuille Fidelity Croissance Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds 30 juin 2015 Mise en garde à l égard des énoncés prospectifs Certaines parties de ce rapport, y compris, mais sans

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements conseils en placements conseils en placements Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Vice-président principal et gestionnaire

Plus en détail

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES

INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES INSTRUCTION GÉNÉRALE RELATIVE AU RÈGLEMENT 52-107 SUR LES PRINCIPES COMPTABLES, NORMES DE VÉRIFICATION ET MONNAIES DE PRÉSENTATION ACCEPTABLES TABLE DES MATIÈRES PARTIE TITRE PAGE PARTIE 1 GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

FAITS SAILLANTS (non audité)

FAITS SAILLANTS (non audité) FAITS SAILLANTS (non audité) VALENER INC. Exercices clos les 30 septembre (en millions de dollars, sauf pour les données par action qui sont en dollars et sauf lorsque indiqué autrement) 2015 2014 RÉSULTATS

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des Fonds pour la période terminée le 30 juin 2008

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des Fonds pour la période terminée le 30 juin 2008 Férique logo _b.eps Fonds Férique logo fax.eps Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des Fonds pour la période terminée le 30 juin 2008 Fonds FÉRIQUE Le présent rapport intermédiaire de

Plus en détail

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007

C o r p o r a t i o n F i n a n c i è r e C a n a d a - V i e 2007 Corporation Financière Canada-Vie 2007 RAPPORT ANNUEL APERÇU DE LA COMPAGNIE La Corporation Financière Canada-Vie (la CFCV) est établie depuis 1999. Sa principale filiale, La Compagnie d Assurance du

Plus en détail

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration

MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT. Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration MANDAT ET CHARTE DU COMITÉ D AUDIT I Mandat du comité d audit établi par le conseil d administration 1. Le conseil d administration (le conseil) est responsable de la gérance de La Société Canadian Tire

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2011 et 2010 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2011 et 2010 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires,

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires, MESSAGE AUX ACTIONNAIRES Chers actionnaires, Le chiffre d affaires pour le premier trimestre clos le 27 avril 2013 a diminué de 1,5 % pour s établir à 56,9 millions de dollars, contre 57,8 millions de

Plus en détail

Groupe CVTech Inc. États financiers consolidés 31 décembre 2009 et 2008 (en milliers de dollars)

Groupe CVTech Inc. États financiers consolidés 31 décembre 2009 et 2008 (en milliers de dollars) États financiers consolidés (en milliers de dollars) PricewaterhouseCoopers LLP/s.r.l./s.e.n.c.r.l. Comptables agréés Place de la Cité, Tour Cominar 2640, boulevard Laurier, bureau 1700 Québec (Québec)

Plus en détail

LIGNE DIRECTRICE SUR LES EXIGENCES EN MATIÈRE DE SUFFISANCE DES FONDS PROPRES. Assurance de personnes

LIGNE DIRECTRICE SUR LES EXIGENCES EN MATIÈRE DE SUFFISANCE DES FONDS PROPRES. Assurance de personnes LIGNE DIRECTRICE SUR LES EXIGENCES EN MATIÈRE DE SUFFISANCE DES FONDS PROPRES Janvier 2015 Table des matières Table des matières... i Introduction... 1 Chapitre 1. Instructions générales... 3 1.1 Ratio

Plus en détail

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE

COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE Alerte info COMMUNICATION DE L INFORMATION D ENTREPRISE JANVIER 2016 Préparation des informations à fournir sur la situation de trésorerie et les sources de financement dans le rapport de gestion Pour

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL

États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL États financiers consolidés intermédiaires résumés FONDS DE PLACEMENT IMMOBILIER NOBEL Non audité, 30 septembre et 2014 Table des matières État consolidé intermédiaire résumé de la situation financière...1

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période terminée le 30 juin 2010

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période terminée le 30 juin 2010 Férique logo _b.eps Fonds Férique logo fax.eps Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période terminée le 30 juin 2010 Fonds FÉRIQUE Le présent rapport intermédiaire de

Plus en détail

Portefeuille de revenu mensuel et de croissance Alto

Portefeuille de revenu mensuel et de croissance Alto Portefeuille de revenu mensuel et de croissance Alto Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds POUR LE SEMESTRE CLOS LE 3 SEPTEMBRE 21 AVERTISSEMENT CONCERNANT LES DÉCLARATIONS PROSPECTIVES

Plus en détail

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période

obligatoire si l entreprise a vendu ou reclassé des autres actifs financiers, pendant la période 2824RE_chap_EP4.qx:quark de base /16/09 :08 PM Page 19 Chapitre : Les instruments financiers 11. Une entreprise peut modifier la désignation de certains de ses actifs financiers. Ainsi, elle peut transférer

Plus en détail

Caisse Desjardins Des Rivières de Québec

Caisse Desjardins Des Rivières de Québec Caisse Desjardins Des Rivières de Québec Numéro de transit : 20359 Au 31 décembre 2010 Service de vérification Table des matières Rapport de l auditeur indépendant États financiers Bilan... 1 États des

Plus en détail

CENTRE DE SOUTIEN ENTR AIDANTS RAPPORT FINANCIER 31 MARS 2015

CENTRE DE SOUTIEN ENTR AIDANTS RAPPORT FINANCIER 31 MARS 2015 Yvon Boisselle, CPA, CA Alain Girard, CPA, CA Jacques Renaud, CPA, CA Robert Brunelle, CPA, CA Robert Arbour, CPA, CA André Létourneau, CPA, CA Linda Leduc, CPA, CGA Serge Jacques, CPA, CA Félicienne Picard,

Plus en détail

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains

Conséquences du passage aux IFRS sur les différences entre les PCGR canadiens et américains 1. Le présent document fournit un résumé général de la mesure dans laquelle on peut s attendre à ce que la convergence des normes canadiennes avec les normes internationales d information financière (International

Plus en détail

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2006 (Période de trois mois se terminant le 31 mars 2006)

RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2006 (Période de trois mois se terminant le 31 mars 2006) Rapport de gestion RAPPORT DE GESTION POUR LE PREMIER TRIMESTRE 2006 (Période de trois mois se terminant le 2006) Rentabilité L Industrielle Alliance, Assurance et services financiers inc. («Industrielle

Plus en détail

!!!!!!! INTEMA SOLUTIONS INC. États financiers Intermédiaires pour le deuxième trimestre terminé le 30 juin 2014 (non audités)

!!!!!!! INTEMA SOLUTIONS INC. États financiers Intermédiaires pour le deuxième trimestre terminé le 30 juin 2014 (non audités) INTEMA SOLUTIONS INC. États financiers Intermédiaires pour le deuxième trimestre terminé le 30 juin 2014 (non audités) 1 INTEMA SOLUTIONS INTEMA SOLUTIONS INC. INC. RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION RELATIVEMENT

Plus en détail

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES

L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES États financiers de L INSTITUT NATIONAL CANADIEN POUR LES AVEUGLES Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 5140 Yonge Street Suite 1700 Toronto (Ontario) M2N 6L7 Canada Tél. : 416-601-6150 Téléc. : 416-601-6151 www.deloitte.ca

Plus en détail

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS

DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 COMMUNIQUÉ PORTANT SUR LES RÉSULTATS LA BANQUE ROYALE DU CANADA DÉCLARE SES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2012 Sauf indication contraire, tous les montants sont libellés

Plus en détail

CONVERSION EN SOCIÉTÉ PAR ACTIONS TOUT EN MAINTENANT LE DIVIDENDE ANNUEL DE 1,08$/ACTION

CONVERSION EN SOCIÉTÉ PAR ACTIONS TOUT EN MAINTENANT LE DIVIDENDE ANNUEL DE 1,08$/ACTION COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Diffusion restreinte au Canada uniquement. Ce communiqué ne doit faire l objet d aucune diffusion aux États-Unis par l entremise d agences de transmission. CONVERSION

Plus en détail

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA

FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA États financiers de la FONDATION COMMUNAUTAIRE D OTTAWA 31 décembre 2005 États financiers 31 décembre 2005 État des résultats et de l évolution des soldes des fonds Bilan PAGE 1 2 3-10 Fondation communautaire

Plus en détail

Fonds commun du marché monétaire Empire Vie

Fonds commun du marché monétaire Empire Vie Au 31 décembre 2015 Le présent rapport annuel de la direction sur le rendement du fonds comprend des renseignements financiers, mais ne contient pas d états financiers intermédiaires ni annuels du fonds

Plus en détail

Données financières. Assurance-vie avec participation de la London Life

Données financières. Assurance-vie avec participation de la London Life 2014 Données financières Assurance-vie avec participation de la London Life Responsabilité Solidité Rendement Ce guide fournit des données financières clés sur la gestion, la solidité et le rendement

Plus en détail

SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS DES EXERCICES TERMINÉS LES 30 SEPTEMBRE 2012 ET 2011

SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS DES EXERCICES TERMINÉS LES 30 SEPTEMBRE 2012 ET 2011 Société en commandite Gaz Métro Rapport annuel au 30 septembre 2012, R-3831-2012 SOCIÉTÉ EN COMMANDITE GAZ MÉTRO ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS DES EXERCICES TERMINÉS LES 30 SEPTEMBRE 2012 ET 2011 Original

Plus en détail

Corporation Minière Golden Share (une société d'exploration minière)

Corporation Minière Golden Share (une société d'exploration minière) (une société d'exploration minière) États financiers intermédiaires des périodes de trois mois terminées les 31 mars 2010 et 2009 États financiers Bilans 2 Frais d'exploration reportés 3 Résultats et résultat

Plus en détail

FIRST ASSET DEX ALL CANADA BOND BARBELL INDEX ETF. Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds pour l exercice clos le 31 décembre 2013

FIRST ASSET DEX ALL CANADA BOND BARBELL INDEX ETF. Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds pour l exercice clos le 31 décembre 2013 FIRST ASSET DEX ALL CANADA BOND BARBELL INDEX ETF Rapport annuel de la direction sur le rendement du Fonds pour l exercice clos le 31 décembre 2013 Fonds : First Asset DEX All Canada Bond Barbell Index

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS 31 mars 2015 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL

Communiqué de presse LUNETTERIE NEW LOOK INC. ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Communiqué de presse ANNONCE SES RÉSULTATS DU PREMIER TRIMESTRE TERMINÉ LE 28 MARS 2015 AINSI QUE SON DIVIDENDE TRIMESTRIEL Montréal, Québec, 6 mai 2015 : Lunetterie New Look Inc. (TSX: BCI) («New Look»)

Plus en détail

Édition n 16 : Opérations de couverture

Édition n 16 : Opérations de couverture www.bdo.ca CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 16 : Opérations de couverture Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

FONDS DISTINCTS MAXIM MC, MENTOR MAXIVU ET OPTION PLACEMENT. ÉTATS FINANCIERS et NOTES D INFORMATION SOMMAIRE Au 31 décembre 2007

FONDS DISTINCTS MAXIM MC, MENTOR MAXIVU ET OPTION PLACEMENT. ÉTATS FINANCIERS et NOTES D INFORMATION SOMMAIRE Au 31 décembre 2007 FONDS DISTINCTS MAXIM MC, MENTOR MAXIVU ET OPTION PLACEMENT ÉTATS FINANCIERS et NOTES D INFORMATION SOMMAIRE Au 31 décembre 2007 Compagnie d assurance vie RBC 6880, Financial Drive, Tour ouest Mississauga

Plus en détail

EXCELLENTS RÉSULTATS INTÉGRATION DE SUMMIT RÉUSSIE ET SYNERGIES RÉALISÉES TOUJOURS PRÊT POUR DE NOUVELLES ACQUISITIONS

EXCELLENTS RÉSULTATS INTÉGRATION DE SUMMIT RÉUSSIE ET SYNERGIES RÉALISÉES TOUJOURS PRÊT POUR DE NOUVELLES ACQUISITIONS 27 février 2008 COMMUNIQUÉ POUR DIFFUSION IMMÉDIATE Diffusion restreinte au Canada uniquement. Ce communiqué ne doit faire l objet d aucune diffusion aux États-Unis par l entremise d agences de transmission.

Plus en détail