Guide d implantation Norme professionnelle pour conseiller et conseillère en vente d automobiles

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide d implantation Norme professionnelle pour conseiller et conseillère en vente d automobiles"

Transcription

1 Guide d implantation Norme professionnelle pour conseiller et conseillère en vente d automobiles

2 Table des matières SECTION 1 DÉFINITION DE LA NORME PROFESSIONNELLE POUR CONSEILLER EN VENTE D AUTOMOBILES DÉFINITION DE LA NORME PROFESSIONNELLE BREF HISTORIQUE DU PROJET DEUX AVENUES MENANT À LA CERTIFICATION : PAMT ET RCMO 5 SECTION 2 PROFESSION DE CONSEILLER EN VENTE D AUTOMOBILES DÉFINITION DU MÉTIER COMPÉTENCES ESSENTIELLES DU MÉTIER ACCOMPAGNATEUR ET APPRENANT : RÔLE ET RESPONSABILITÉ ÉVALUATEUR ET CONSEILLER ÉVALUÉ : RÔLE ET RESPONSABILITÉ 7 SECTION 3 MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) 8 SECTION 4 MISE EN ŒUVRE DE LA RECONNAISSANCE DES COMPÉTENCES DE LA MAIN-D ŒUVRE (RCMO) 10 SECTION 5 DÉFINITION DES TERMES UTILISÉS 14 SECTION 6 RESSOURCES IMPORTANTES 16 Réédition octobre 2011

3 AVANT-PROPOS Ce guide s adresse aux dirigeants d entreprise, aux accompagnateurs, aux évaluateurs et à toute personne responsable des ressources humaines en milieu de travail. Il a pour but de faciliter le processus de mise en œuvre de la norme professionnelle, que ce soit pour le programme d apprentissage en milieu de travail avec peu ou pas d expérience ou pour la reconnaissance des compétences des conseillers d expérience. Ce document est composé de cinq sections qui pourront vous être utiles, et ce, à différents niveaux, notamment les sections 3 et 4 qui concernent la mise en œuvre en entreprise de la norme professionnelle. Nous vous conseillons tout de même de parcourir l ensemble du document. Le guide de mise en œuvre est réalisé par le Comité sectoriel de main-d œuvre des services automobiles (CSMO-Auto) en collaboration avec la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT), avec la participation de l Association des marchands de véhicules d occasion du Québec (AMVOQ) de la Corporation des concessionnaires d automobiles du Québec (CCAQ). Bonne lecture! Note : Dans le but d alléger le texte, le genre masculin a été utilisé à titre épicène.

4 CSMO-AUTO SECTION 1 DÉFINITION DE LA NORME PROFESSIONNELLE POUR CONSEILLER EN VENTE D AUTOMOBILES 1.1 DÉFINITION DE LA NORME PROFESSIONNELLE La norme professionnelle pour conseiller en vente d automobiles s inscrit dans la stratégie du gouvernement de reconnaître et de valoriser les compétences des travailleurs. La norme professionnelle représente l ensemble des compétences essentielles et des conditions de travail pour exercer la profession. Elle devient le cadre de référence pour l ensemble du secteur, et ce, à l échelle du Québec. La norme permet, dans un premier temps, de développer un programme d apprentissage en milieu de travail et, dans un second temps, de déployer le processus d évaluation et de reconnaissance des compétences des travailleurs d expérience. La norme professionnelle vise à développer et à reconnaître les compétences des conseillers et conseillères en vente d automobiles en leur délivrant une certification reconnue par le gouvernement. Plus précisément, la norme professionnelle permet de : Former les conseillers ayant peu ou pas d expérience dans le respect des différentes cultures organisationnelles; 1.2 BREF HISTORIQUE DU PROJET Si la gamme de véhicules disponibles sur le marché ne cesse de croître avec l arrivée de technologies de plus en plus diversifiées, on peut en dire autant des modalités d achat de véhicules. Les options d achat ou de location se veulent plus flexibles pour répondre aux attentes du client qui est de plus en plus informé et exigeant. Le travail du conseiller en vente d automobiles ne se limite donc pas à bien connaître ses produits automobiles, il intègre aussi une dimension «conseil» reliée à l ensemble de la transaction avec le client. Il arrive à l occasion que des médias rapportent de mauvaises expériences vécues par des consommateurs mal conseillés lors de l achat ou de la location d un véhicule. Dans ce contexte, les associations de l industrie ont approché le CSMO-Auto afin de mettre en place un mécanisme de développement et de reconnaissance de la profession de conseiller en vente d automobiles. Rehausser le niveau de compétence des travailleurs; Reconnaître les compétences des conseillers d expérience; Améliorer le rendement de l entreprise; Valoriser l image de la profession et d améliorer sa perception par le public. 4 GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM

5 SECTION DEUX AVENUES MENANT À LA CERTIFICATION : PAMT ET RCMO 1 RE AVENUE Programme d apprentissage en milieu de travail (PAMT) Le PAMT se définit comme un processus d acquisition de compétences, d attitudes et de comportements professionnels en milieu de travail. Soutenu par différentes approches d apprentissage, il vise la maîtrise professionnelle du métier dans son ensemble. L apprentissage s effectue en deux temps : un accompagnement (coaching) entre l apprenant et l accompagnateur (coach); et un apprentissage virtuel. Il est important de rappeler que le PAMT de la norme professionnelle est un programme non obligatoire et son adhésion s effectue sur une base volontaire. Les avantages pour les conseillers en vente d automobiles de s inscrire au PAMT sont nombreux. En voici quelques exemples : Apprendre en travaillant; Assurer son employabilité; Être reconnu et certifié. Les avantages pour les employeurs sont aussi importants : Favoriser le développement des ressources humaines de leur entreprise; Développer une main-d œuvre qualifiée et performante; Possibilité d avoir accès à des subventions gouvernementales pour l apprentissage (certaines conditions s appliquent); Rehausser l image de la profession. 2 e AVENUE Reconnaissance des compétences de la main-d œuvre (RCMO) La RCMO se définit comme un processus par lequel une instance autorisée, appelée l évaluateur, identifie, évalue et sanctionne les compétences (connaissances, habiletés et attitudes) acquises à travers l expérience professionnelle 1. Grâce à ce processus, les conseillers en vente d automobiles d expérience pourront faire reconnaître la maîtrise de leurs compétences et obtenir une certification reconnue par le gouvernement. L évaluation et la reconnaissance des compétences s adressent autant aux conseillers en vente d automobiles en emploi ou sans emploi, selon certaines conditions. LE PROCCESSUS Voici les étapes du processus de la RCMO. Elles sont présentées en détail à la section 4 de ce guide. ÉTAPE 1 : Inscription ÉTAPE 2 : Évaluation pratique ÉTAPE 3 : Résultats de l évaluation ÉTAPE 4 : Certification ou attestation 1. Source : Commission des partenaires du marché du travail. GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM 5

6 CSMO-AUTO SECTION 2 PROFESSION DE CONSEILLER EN VENTE D AUTOMOBILES 2.1 DÉFINITION DU MÉTIER Les conseillers en vente d automobiles renseignent et conseillent toute personne intéressée à acheter un véhicule automobile neuf ou d occasion ou encore à louer un véhicule. Ils accueillent les clients, définissent et présentent le modèle de véhicule qui correspond le mieux à leurs besoins, font des essais routiers, discutent des conditions de vente ou de location, et s occupent de la signature du contrat ainsi que de la livraison du véhicule. La prospection pour trouver de nouveaux clients ainsi que le suivi après-vente constituent également une partie importante des tâches des conseillers. Les conseillers en vente d automobiles travaillent pour des concessionnaires, c est-à-dire des entreprises dont l activité principale consiste à vendre ou à louer des automobiles, des véhicules utilitaires sport ainsi que des camions légers, des camionnettes et des minifourgonnettes neufs directement à des particuliers ou à des entreprises. Ils travaillent aussi pour des marchands d automobiles d occasion, c est-à-dire des entreprises dont l activité principale consiste à vendre des automobiles au détail, des véhicules utilitaires sport ainsi que des camions légers, des camionnettes et des minifourgonnettes d occasion. Précisons que les concessionnaires vendent également des véhicules d occasion COMPÉTENCES ESSENTIELLES POUR EXERCER CE MÉTIER Voici les cinq compétences essentielles qu un conseiller doit maîtriser pour obtenir sa certification : Compétence 1 Communiquer avec la clientèle Compétence 2 Conseiller la clientèle pour l achat ou la location d un véhicule Compétence 3 Effectuer des activités de prospection Compétence 4 Effectuer des activités liées au suivi après-vente Compétence 5 Participer à l organisation des ventes ACCOMPAGNATEUR ET APPRENANT : RÔLE ET RESPONSABILITÉ L accompagnateur : rôle et responsabilités L accompagnateur, communément nommé le «coach», est un conseiller en vente d automobiles, un directeur, un marchand propriétaire ou un accompagnateur qualifié et expérimenté de l entreprise ou de l extérieur de l entreprise. Il transmet ses connaissances pratiques à l apprenti, évalue l apprentissage du métier et confirme les compétences maîtrisées en 6 GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM

7 apposant sa signature dans le carnet. L accompagnateur est généralement désigné par le propriétaire de l entreprise. Le CSMO-Auto, en collaboration avec Emploi-Québec, offre une formation d une demi-journée pour former les accompagnateurs. Pour en savoir davantage sur cette formation, contactez l agent du centre local d emploi (CLE) de votre région. L apprenant : rôle et responsabilités L apprenant est un travailleur âgé d au moins 16 ans, en emploi, inscrit dans un programme d apprentissage en milieu de travail et désirant développer ou faire reconnaître ses compétences. 2.4 ÉVALUATEUR ET CONSEILLER ÉVALUÉ : RÔLE ET RESPONSABILITÉ candidat à l aide d outils élaborés à cet effet. Il doit évaluer les cinq compétences de la norme professionnelle et en transmettre les résultats aux personnes et organismes concernés. Le CSMO-Auto offre une formation d une demi-journée pour les évaluateurs afin de les aider à bien cerner leur rôle. Le conseiller évalué : rôle et responsabilité En premier lieu, le conseiller doit s auto-évaluer à l aide du document Fiches préparatoires à l évaluation. Lorsqu il le remplie, il le remet à l évaluateur qui le joint au dossier du candidat et procède, à partir de cette fiche, à l évaluation du conseiller. Le conseiller évalué doit ensuite se soumettre à la deuxième partie de l évaluation, soit l observation, un examen en ligne et le jeu de rôle. L évaluateur : rôle et responsabilité L évaluateur est un conseiller d expérience, un directeur, un marchand propriétaire ou un accompagnateur qualifié et expérimenté de l entreprise ou de l extérieur de l entreprise. Son rôle consiste à évaluer le GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM 7

8 SECTION 3 MISE EN ŒUVRE DU PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL (PAMT) VOUS DÉSIREZ QUE VOTRE PERSONNEL PARTICIPE AU PAMT, MAIS NE SAVEZ PAS PAR OÙ COMMENCER? Vous devez d abord communiquer avec le CLE de votre région et signer l entente pour obtenir le PAMT dans votre entreprise. Ensuite, vous pourrez préparer votre main-d œuvre à la mise en œuvre du PAMT de la norme professionnelle. Voici les différentes étapes qui pourront vous aider dans cette démarche : Étape 1 Établissement des ressources nécessaires Ressources humaines La première étape consiste à désigner, si cela n est pas déjà fait, l accompagnateur de votre entreprise. Toutefois, si vous n avez pas d accompagnateur dans votre entreprise, vous pouvez communiquer avec le CSMO-Auto pour qu il vous aide à en trouver un dans votre région. Prenez note que si votre accompagnateur provient de l extérieur, des frais pourraient s appliquer. Le CSMO-Auto peut vous fournir des renseignements sur les coûts et les remboursements possibles pour les accompagnateurs externes. Après avoir désigné l accompagnateur, vous pouvez repérer le ou les apprenants qui prendront part au PAMT. Le ratio maximal est un accompagnateur pour trois apprenants. Il est important d informer votre personnel de la mise en œuvre du PAMT et de lui expliquer les différentes étapes du processus. Ressources financières Revenu Québec offre un crédit d impôt pour l adhésion au PAMT. L objectif de ce crédit est de soutenir financièrement les entreprises dans le perfectionnement de leur main-d œuvre. Le but étant d augmenter le professionnalisme des travailleurs en emploi par le biais de l apprentissage en milieu de travail. Lorsqu une entreprise a démontré à Revenu Québec qu elle a droit à un tel crédit, Revenu Québec déduira le crédit de sa facture d impôt à payer OU remboursera le crédit à l entreprise si elle n a pas d impôt à payer cette année-là. IMPORTANT! Pour que l employeur ait droit au crédit d impôt provincial, il faut que les apprenants ET les accompagnateurs soient des SALARIÉS de l entreprise participant au PAMT. (Les employés à la commission ne sont pas admis.) Si vous croyez répondre aux critères d admissibilité du crédit d impôt, communiquez avec le CLE de votre région pour connaître les ressources financières disponibles. 8 GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM CSMO-AUTO

9 SECTION 3 Étape 2 Organisation du travail La deuxième étape consiste à organiser votre environnement de travail pour la mise en œuvre du PAMT. L accompagnateur sera appelé à superviser le ou les apprenants durant leur apprentissage. Prévoyez un environnement de travail propice à l apprentissage : poste d ordinateur, documentation utilisée lors de la vente d un véhicule, ressources matérielles nécessaires, etc. Les guides fournis dans le cadre du PAMT vous aideront à organiser votre lieu de travail. Étape 3 Mise en œuvre du PAMT La troisième étape est la mise en œuvre du PAMT. Déterminez, avec l aide de votre agent du CLE, une date d entrée en vigueur du PAMT et informez-en votre personnel. Par la suite, amorcez le PAMT avec les outils d apprentissage (Guide à l attention de l accompagnateur et Carnet d apprentissage). On vous suggère de lire attentivement les documents de référence et de communiquer, au besoin, avec les personnes-ressources pour obtenir de l aide en cours de processus. possible de remplir les exigences du programme à différents moments. De plus, il n est pas nécessaire de réaliser le programme de façon linéaire. Par exemple, un conseiller peut débuter par le troisième module d apprentissage, puis entamer le premier module, sans que cela nuise au cheminement de son apprentissage. Cependant, il est recommandé de suivre l ordre de présentation des modules d apprentissage. Étape 4 Certification Après avoir parcouru les cinq compétences essentielles du PAMT, l apprenant pourra recevoir sa certification. Pour ce faire, l agent du CLE de votre région vous accompagnera. La certification appartient à l apprenant. Le document qu il recevra du gouvernement pourra être affiché à la vue des clients. Cette visibilité permettra d atteindre le but premier de la norme professionnelle qui est de rehausser l image des conseillers en vente d automobiles par la démonstration de leurs compétences. La durée du PAMT peut varier en fonction de l expérience de l apprenant. Normalement, le temps requis pour effectuer le PAMT varie entre 6 et 12 mois, à raison d une demi-journée par semaine, selon vos activités commerciales. Le programme d apprentissage a été conçu pour que le conseiller puisse en tout temps arrêter la formation et servir un client. Il est donc GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM 9

10 CSMO-AUTO SECTION 4 MISE EN ŒUVRE DE LA RECONNAISSANCE DES COMPÉTENCES DE LA MAIN-D ŒUVRE (RCMO) Si vous désirez évaluer et faire reconnaître les compétences de votre équipe, ou peut-être même vos propres compétences, la première étape consiste à désigner un évaluateur au sein de votre entreprise. L évaluateur est un conseiller qui détient une solide expérience et qui maîtrise l ensemble des compétences de la norme professionnelle. Toutefois, si vous n avez pas d évaluateur dans votre entreprise, vous pouvez communiquer avec le CSMO-Auto pour qu il vous aide à en trouver un dans votre région. Prenez note que si votre évaluateur provient de l extérieur, des frais s appliqueront. Le CSMO-Auto peut vous fournir des renseignements sur les coûts et les remboursements possibles pour les évaluateurs externes. Après avoir désigné l évaluateur, déterminez le ou les conseillers qui seront évalués. N oubliez pas qu il est important d informer votre personnel de la mise en œuvre de la norme professionnelle et de l évaluation des conseillers. En leur expliquant les différentes étapes du processus, vous assurez une meilleure compréhension de votre démarche auprès de votre force de vente. ÉTAPE 1 : Inscription Le candidat en emploi et sans emploi ou l employeur qui désire s inscrire à l évaluation et à la reconnaissance des compétences doit : Communiquez avec le CSMO-Auto afin de s inscrire à la reconnaissance des compétences. Préparez son dossier d emploi*. S inscrire en ligne à S auto-évaluer à l aide des fiches préparatoires à l évaluation. * Le dossier d emploi du candidat doit contenir les documents suivants : Un curriculum vitæ faisant état d une expérience pertinente d UNE année en vente d automobiles; OU Une lettre d employeur ou de propriétaire qui confirme que le conseiller a bien UNE année d expérience en vente d automobiles. Notez qu il y aura un délai entre la période d inscription et l évaluation pratique en milieu de travail. La période d attente est proportionnelle au nombre de conseillers inscrits au processus. Vous en serez informé lors de votre inscription. ÉTAPE 2 : Évaluation pratique Analyse des fiches préparatoires à l évaluation L évaluateur doit analyser les compétences que le conseiller affirme maîtriser en se basant sur les cinq compétences définies par la norme professionnelle. Pour ce faire, le document Fiches préparatoires à l évaluation Questions au candidat et à la candidate, rempli par le candidat, doit être remis à l évaluateur. Il prendra alors connaissance des éléments sur lesquels l évaluation pratique sera fondée. 10 GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM

11 Lecture du guide de l évaluateur ou de l évaluatrice L évaluateur doit lire le guide de l évaluateur afin de connaître l ensemble des activités reliées à l évaluation. À la fin de chaque module, l évaluateur officialise l évaluation en y apposant sa signature. Le guide d évaluation est donc à la fois un outil important du processus et le guide qui permettra au conseiller d être certifié. Évaluation pratique L évaluateur doit mesurer et évaluer les compétences pour lesquelles le candidat demande une reconnaissance officielle. Il doit remplir la section pertinente du guide pour chacune des compétences essentielles. Les compétences sont répertoriées sous forme de modules. Chaque module comprend la compétence visée, sa description, ainsi que le déroulement avant, pendant et après l évaluation. De plus, une liste du matériel nécessaire à la réalisation de la compétence est disponible pour chaque module. Une section est aussi consacrée à l évaluateur où il pourra prendre des notes jugées pertinentes. À la fin de chaque module, l encadré RÉSULTAT OBTENU permet à l évaluateur de confirmer la maîtrise de la compétence en y apposant sa signature. L évaluation et la reconnaissance des compétences peuvent être effectuées par différents moyens. Voici les différentes techniques utilisées : Examen en ligne L examen en ligne est une technique d évaluation qui permet de vérifier l acquisition de connaissances à caractère théorique. Comme l examen se déroule en l absence de l évaluateur ou de l évaluatrice, il est associé avec l évaluation par entretien ce qui permet de garantir l authenticité des réponses. Analyse de documents produits par le candidat L analyse de documents produits par le candidat est une technique d évaluation qui permet de vérifier, entre autres, l acquisition de connaissances et d habiletés difficilement observables sur une courte période (par exemple la prise de rendez-vous) ou la qualité de l expression écrite. Ce type d évaluation est associé avec l évaluation par entretien ce qui permet de garantir l authenticité des documents ou encore d éclaircir des points particuliers du document. Simulation La simulation est la reproduction la plus fidèle possible d une tâche ou d une partie de tâche. Elle repose sur des personnages clients crédibles, se fonde sur des scénarios adaptés à l évaluation et permet d évaluer des points particuliers. Entretien L entretien en tant que technique d évaluation permet d obtenir des précisions additionnelles de la part de la personne en ce qui a trait à sa participation aux simulations, aux caractéristiques des documents qu elle a produits et à l examen en ligne. GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM 11

12 CSMO-AUTO SECTION 4 (SUITE) MISE EN ŒUVRE DE LA RECONNAISSANCE DES COMPÉTENCES DE LA MAIN-D ŒUVRE (RCMO) ÉTAPE 3 : Résultats de l évaluation Après avoir évalué les cinq compétences (cinq modules) du guide d évaluation, le candidat reçoit son résultat. Si le candidat maîtrise la totalité des cinq compétences, il recevra une certification d Emploi- Québec. S il ne maîtrise pas la totalité des compétences, il recevra une attestation d Emploi-Québec pour les compétences maîtrisées. Pour les conseillers en emploi Les compétences non maîtrisées conduisent à une offre d activités de formation pour les compétences à acquérir. Ces activités peuvent se réaliser par le biais du PAMT ou d une formation en ligne. Pour les conseillers sans emploi Les compétences non maîtrisées conduisent à une offre d activités de formation pour les compétences à acquérir. Le candidat peut également se trouver un emploi où il pourra effectuer l apprentissage des compétences manquantes par le biais du PAMT. ÉTAPE 4 : Certification ou attestation L évaluateur doit remettre le guide au CSMO-Auto pour que le candidat, conformément aux modalités établies de reconnaissance, puisse obtenir sa certification ou son attestation. Le CSMO-Auto transmettra les résultats à Emploi-Québec qui acheminera, par courrier, le certificat ou l attestation au candidat. Adresse postale Comité sectoriel de main-d œuvre des services automobiles Service de la norme professionnelle conseiller en vente d automobiles 2751, boulevard Jacques-Cartier Est, bureau 204 Longueuil (Québec) J4N 1L7 La durée de l évaluation La durée approximative de l évaluation pratique d un candidat est d environ 7 heures. La période d évaluation peut varier en fonction de l environnement de travail et de l accessibilité aux situations nécessaires pour l évaluation. Cela dit, la période d évaluation incluant votre temps de préparation ne devrait pas excéder 10 heures. 12 GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM

13 SECTION 5 DÉFINITIONS DES TERMES UTILISÉS 2 Voici les différents termes utilisés dans ce document et dans les différentes publications qui ont un lien avec le PAMT ou la RCMO. Accompagnateur (coach) Travailleur qualifié et expérimenté, de l entreprise ou de l extérieur de l entreprise. Il transmet ses connaissances pratiques à l apprenant, évalue la maîtrise que ce dernier a acquise et consigne les compétences maîtrisées dans le carnet. Apprenant Travailleur âgé d au moins 16 ans, en emploi, inscrit dans un programme d apprentissage en milieu de travail et désirant développer ou faire reconnaître ses compétences ou les deux à la fois. Apprentissage en milieu de travail Processus d acquisition de compétences, d attitudes et de comportements professionnels, dans un contexte de travail. Ainsi, en effectuant certaines tâches, l apprenant profite de l expérience de l accompagnateur pour développer ses compétences. Attestation de compétences Document officiel délivré à la suite de la recommandation de la Commission des partenaires du marché du travail, prévu par le Cadre de développement et de reconnaissance des compétences de la maind œuvre. L attestation de compétences fait état, à une date donnée, de la maîtrise d une ou de plusieurs compétences par un travailleur au regard d une norme professionnelle. Ce document est délivré automatiquement avec la certification de qualification ou sur demande, en cours d apprentissage. Cadre de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d œuvre Système qui établit l ensemble des paramètres permettant de baliser le développement et la reconnaissance des compétences acquises en milieu de travail par la main-d œuvre, pour un métier, une fonction de travail ou une profession. Le Cadre vise à mettre en place au Québec une approche structurée du développement des compétences en milieu de travail, fondée sur des normes professionnelles définies et élaborées par les partenaires sectoriels, et à faire en sorte que les compétences ainsi acquises soient reconnues officiellement par le gouvernement et consignées dans un registre dont la gestion relève de la Commission des partenaires du marché du travail. Carnet d apprentissage Outil du Programme d apprentissage en milieu de travail (PAMT) utilisé par l apprenant, de même que par l accompagnateur, pour déterminer les objectifs d apprentissage à atteindre en milieu de travail, pour consigner les compétences maîtrisées par les travailleurs, et pour les reconnaître. Il permet de désigner, au regard d une norme professionnelle, toutes les compétences rattachées à un métier ou à une fonction de travail ainsi que les conditions nécessaires à l obtention du certificat de qualification professionnelle. 2. Source : Guide du Cadre de développement et de reconnaissance des compétences de la main-d œuvre. Commission des partenaires du marché du travail. Les termes apprenti et compagnon ont été remplacés par les termes apprenant et accompagnateur. GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM 13

14 CSMO-AUTO Certificat de qualification professionnelle Document officiel attestant qu un travailleur a atteint le degré de compétences correspondant à la maîtrise de l ensemble des compétences essentielles d une norme professionnelle enregistrée pour un métier, une fonction de travail ou une profession dans le Registre des compétences. Compétence Ensemble intégré des connaissances, des habiletés et des attitudes qui permettent à une personne d accomplir adéquatement une tâche ou une activité de travail. Compétences essentielles Compétences qui sont indispensables à l exercice autonome et efficace d un métier ou d une fonction de travail dans l ensemble d un secteur donné. Conditions d évaluation Contexte dans lequel l évaluation doit être effectuée et modalités de cette évaluation. Faits particuliers qui doivent accompagner l évaluation. Contexte de réalisation Contexte particulier d exercice d une compétence. Il précise l ensemble des conditions d applications relatives à l utilisation d outils et d équipement, aux ressources utilisées et aux exigences particulières qui doivent être prises en considération. Contexte général d exercice du métier Environnement habituel d exercice d un métier ou d une fonction de travail. Critères d évaluation Indices observables et mesurables qui permettent de déterminer que la compétence visée est maîtrisée. Guide de l accompagnateur Document d encadrement de l apprentissage dans le contexte du programme d apprentissage en milieu de travail. Il contient des précisions sur les éléments de chaque compétence, des recommandations pour faciliter la transmission des connaissances, des documents d appui pour servir de rappel à l accompagnateur sur des aspects techniques, etc. Norme professionnelle Ensemble des compétences essentielles et des conditions pour exercer un métier. C est le cadre de référence pour l ensemble d un secteur. La norme professionnelle fait état des compétences associées à l exercice de ce métier, cette fonction de travail ou cette profession, elle précise les critères de rendement associés à l exécution des tâches dans un contexte de travail. Reconnaissance des compétences Processus par lequel on constate et confirme la maîtrise, par une personne, des compétences qu elle a acquises au cours d expériences de travail, d activités de formation antérieures, d études ou de formations autodidactes, d activités de bénévolat et de loisirs. Ce processus aboutit à la confirmation de la maîtrise complète de plusieurs ou de toutes les compétences essentielles à l exercice d un métier ou d une fonction de travail. Registre des compétences Système permettant l enregistrement officiel des normes professionnelles ainsi que la conservation et la délivrance, par la Commission des partenaires du marché du travail, de documents officiels de reconnaissance des compétences détenues ou acquises par la main-d œuvre du travail, de documents officiels de reconnaissance des compétences détenues ou acquises par la main-d œuvre du Québec dans un métier, une fonction de travail ou une profession. Éléments de compétence Aspects essentiels interreliés qui, ensemble, constituent une compétence. 14 GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM

15 SECTION 6 RESSOURCES IMPORTANTES Association des marchands de véhicules d occasion du Québec (AMVOQ) Centre local d emploi (CLE) de votre région Comité sectoriel de main-d œuvre des services automobiles (CSMO-Auto) NORME ( ) CSMO-AUTO.COM ou (région de Montréal) COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D'ŒUVRE DES SERVICES AUTOMOBILES CSMO-AUTO.COM CSMO-AUTO Corporation des concessionnaires d automobiles du Québec (CCAQ) COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D'ŒUVRE DES SERVICES AUTOMOBILES CSMO-AUTO.COM CSMO-AUTO.COM Crédit d impôt provincial pour le PAMT, Direction générale des entreprises, Revenu Québec ou (région de Montréal) CSMO-AUTO COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D'ŒUVRE DES SERVICES AUTOMOBILES CSMO-AUTO.COM Emploi-Québec EMPLOIS COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D'ŒUVRE DES SERVICES AUTOMOBILES CSMO-AUTO.COM GUIDE D IMPLANTATION DU PAMT CSMO-AUTO.COM 15

16 ASPMQ Le Comité sectoriel de main-d œuvre des services automobiles (CSMO-Auto) est un organisme à but non lucratif financé et soutenu par la Commission des partenaires du marché du travail (CPMT). Il a pour mission de favoriser une concertation des partenaires COMITÉ SECTORIEL privés et DE publics de l industrie des MAIN-D'ŒUVRE DES services automobiles autour d un objectif commun de développement de la main-d œuvre et de SERVICES AUTOMOBILES l emploi. Le CSMO-Auto intervient dans l adaptation des compétences CSMO-AUTO.COM de la main-d œuvre et dans la promotion de l emploi en fonction des besoins spécifiques de l industrie NORME ( ) Tél. : , boulevard Jacques-Cartier Est, bureau 204 COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D'ŒUVRE Longueuil DES (Québec) J4N 1L7 SERVICES AUTOMOBILES CSMO-AUTO.COM Ce document a été réalisé grâce à une aide financière de la Commission des partenaires du marché du travail. COMITÉ SECTORIEL DE MAIN-D'ŒUVRE DES SERVICES AUTOMOBILES CSMO-AUTO.COM

Conseiller ou conseillère en vente d automobiles

Conseiller ou conseillère en vente d automobiles Conseiller ou conseillère en vente d automobiles Description du métier Les conseillers et conseillères en vente d automobiles renseignent et conseillent toute personne intéressée à l achat d un véhicule

Plus en détail

Opérateur ou opératrice d équipements de procédés complémentaires en imprimerie

Opérateur ou opératrice d équipements de procédés complémentaires en imprimerie Gabarit des fiches d information sur les métiers normés 3. Norme avec compétences essentielles menant à plusieurs certificats procédés complémentaires en imprimerie Description du métier L opérateur ou

Plus en détail

Esthéticienne ou esthéticien

Esthéticienne ou esthéticien Esthéticienne ou esthéticien Description du métier Les esthéticiennes et les esthéticiens prodiguent des soins esthétiques à l aide d une panoplie de techniques nécessitant l utilisation de produits, d

Plus en détail

Pressier ou pressière sur presse flexographique

Pressier ou pressière sur presse flexographique 1. Norme avec compétences essentielles seulement Gabarit des fiches d information sur les métiers normés Pressier ou pressière sur presse flexographique Description du métier Le métier de pressier ou pressière

Plus en détail

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN POLITIQUE NUMÉRO 13 POLITIQUE D ÉVALUATION DE LA CONTRIBUTION DU PERSONNEL D ENCADREMENT DU CÉGEP MARIE-VICTORIN Adoptée le 21 juin 1995 CA-95-20-190

Plus en détail

Compagnonnage en milieu de travail

Compagnonnage en milieu de travail Programme d apprentissage en milieu de travail Compagnonnage en milieu de travail Outil de référence pour compagne et compagnon Technicien et technicienne de véhicules récréatifs Note Dans le but d alléger

Plus en détail

Une Loi qui se renouvelle

Une Loi qui se renouvelle IMPLANTATION DE LA LOI FAVORISANT LE DÉVELOPPEMENT ET LA RECONNAISSANCE DES COMPÉTENCES DE LA MAIN-D ŒUVRE ET DE SES RÈGLEMENTS Une Loi qui se renouvelle Un virage vers la qualité L adoption par l Assemblée

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

DEMANDE DE RECONNAISSANCE : GUIDE À L INTENTION DES FOURNISSEURS 1

DEMANDE DE RECONNAISSANCE : GUIDE À L INTENTION DES FOURNISSEURS 1 DEMANDE DE RECONNAISSANCE : GUIDE À L INTENTION DES FOURNISSEURS 1 Présenter une demande de reconnaissance pour une activité de formation continue destinée aux travailleurs sociaux et aux thérapeutes conjugaux

Plus en détail

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé :

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : J atteste sur l honneur ne pas avoir déposé de demande de valorisation des acquis de l expérience personnelle et professionnelle relative au

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

Testeuse ou testeur de jeux vidéo

Testeuse ou testeur de jeux vidéo Description du métier Testeuse ou testeur de jeux vidéo La testeuse ou le testeur de jeux vidéo réalise principalement des tests afin de détecter et de rapporter des bogues dans un jeu électronique. Les

Plus en détail

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE

Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance. Dossier de recevabilité VAE Commission Paritaire Nationale de l Emploi et de la Formation Professionnelle de la branche Mutualité Certificat de Qualification Professionnelle Chargé(e) de relation à distance Dossier de recevabilité

Plus en détail

FAITES CARRIÈRE CHEZ UN CONCESSIONNAIRE D AUTOMOBILES OU DE CAMIONS LOURDS

FAITES CARRIÈRE CHEZ UN CONCESSIONNAIRE D AUTOMOBILES OU DE CAMIONS LOURDS FAITES CARRIÈRE CHEZ UN CONCESSIONNAIRE D AUTOMOBILES OU DE CAMIONS LOURDS L INDUSTRIE AUTOMOBILE QUÉBECOISE Démarrer une carrière dans l industrie automobile, ça vous intéresse? C est à votre portée!

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL UNE QUALIFICATION OFFICIELLE UNE MAIN-D ŒUVRE COMPÉTENTE DU PERSONNEL EXPÉRIMENTÉ VALORISÉ UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ UN PROGRAMME BRANCHÉ

Plus en détail

Demande d Inscription Initiale

Demande d Inscription Initiale Demande d Inscription Initiale ATTENDEZ D AVOIR TOUTE LA DOCUMENTATION REQUISE AVANT DE REMPLIR CE FORMULAIRE. Documents requis : Il incombe aux candidats de s assurer que leur relevé de notes est envoyé

Plus en détail

PROCÉDURE RELATIVE À LA SCOLARISATION À LA MAISON À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA MOYENNE-CÔTE-NORD

PROCÉDURE RELATIVE À LA SCOLARISATION À LA MAISON À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA MOYENNE-CÔTE-NORD PROCÉDURE RELATIVE À LA SCOLARISATION À LA MAISON À LA COMMISSION SCOLAIRE DE LA MOYENNE-CÔTE-NORD Objectif: Préciser les responsabilités de chacun des intervenants en matière de scolarisation à la maison.

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

MISSION. Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, 2005

MISSION. Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick, 2005 MISSION L Association des infirmières et infirmiers du Nouveau-Brunswick est un organisme de réglementation professionnel voué à la protection du public et au soutien de la profession infirmière. Elle

Plus en détail

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE

SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE Guide d information SUR L ACCUEIL D UN STAGIAIRE 3 UNE RESSOURCE DE CHOIX POUR VOTRE ORGANISATION LE STAGIAIRE Les stagiaires de l ENAP sont des étudiants désirant compléter leur programme d études de

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Veuillez prendre note que ce document est à titre de référence. Votre convention collective prévaut sur toutes les informations fournies dans ce document. Si vous

Plus en détail

Cadre de formation de la profession enseignante

Cadre de formation de la profession enseignante Cadre de formation de la profession enseignante Les membres de l Ordre cherchent à parfaire les connaissances, les compétences et les valeurs énoncées dans les normes d exercice et de déontologie de la

Plus en détail

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués

Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Procédure administrative : Évaluation du rendement du personnel de soutien employés non syndiqués Numéro : PA 6.020 Catégorie : Ressources humaines Pages : 10 Approuvée : le 18 octobre 2010 Modifiée :

Plus en détail

EMPLOYEUR. Vous êtes un employeur et aimeriez faire reconnaitre les compétences d un ou de plusieurs de vos employés?

EMPLOYEUR. Vous êtes un employeur et aimeriez faire reconnaitre les compétences d un ou de plusieurs de vos employés? La reconnaissance des compétences en milieu de travail est un processus officiel de l industrie par lequel on identifie, évalue et confirme les compétences acquises à travers l expérience professionnelle

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience

Validation des acquis de l expérience 1 Guide pour la formation professionnelle initiale 2 Impressum Editeur: Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie (OFFT), Berne Version: 1 Langues: d / f / i Date de publication:

Plus en détail

DOCUMENT D'INFORMATION À L'INTENTION DES EMPLOYEURS Techniques de comptabilité et de gestion

DOCUMENT D'INFORMATION À L'INTENTION DES EMPLOYEURS Techniques de comptabilité et de gestion DOCUMENT D'INFORMATION À L'INTENTION DES EMPLOYEURS Techniques de comptabilité et de gestion Pour toute demande d information, veuillez contacter : Thierry de Rouville Conseiller ATE 418 589-5707 / 1 800-463-2030,

Plus en détail

Coiffeuse ou coiffeur

Coiffeuse ou coiffeur Description du métier Coiffeuse ou coiffeur Les coiffeuses et les coiffeurs proposent des coiffures en tenant compte des goûts, de la personnalité, des traits, des caractéristiques des cheveux et des tendances

Plus en détail

Académie de coaching éthique. Règlement de formation. Reconnue par :

Académie de coaching éthique. Règlement de formation. Reconnue par : Académie de coaching éthique Reconnue par : Règlement de formation Le présent règlement entre en vigueur le 1 er janvier 2015. Il remplace et annule toute version antérieure. Centre interrégional de perfectionnement

Plus en détail

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE) Services à la famille et Logement Manitoba Programme de garde d enfants du Manitoba Éducateur ou éducatrice des jeunes enfants : Programme d attestation des compétences acquises à l étranger (EJE : ACAE)

Plus en détail

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles

Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles Maintenant et demain L excellence dans tout ce que nous entreprenons Guide sur l alphabétisation et les compétences essentielles destiné aux fournisseurs de services qui travaillent auprès de clients sans

Plus en détail

Les st ages à la maît rise à l École de politique appliquée

Les st ages à la maît rise à l École de politique appliquée Les st ages à la maît rise à l Informations générales Eugénie Dostie-Goulet, Ph.D. Conseillère aux études supérieures Eugenie.Dostie-Goulet@USherbrooke.ca 819 821-8000 poste 65612 Université de Sherbrooke

Plus en détail

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE

POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES AUTORISATION REQUISE FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL93-101 TITRE : POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE 21 décembre 1993 Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Service des ressources

Plus en détail

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers

Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers Étudier au Canada Visas, travail et immigration pour les étudiants étrangers www.cic.gc.ca/etudier Le Canada est doté de l un des systèmes d éducation les meilleurs et les plus respectés au monde. Chaque

Plus en détail

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES

LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES LA POLITIQUE D EMBAUCHE DES RESSOURCES HUMAINES TABLE DES MATIÈRES 1. OBJECTIFS DE LA POLITIQUE...3 2. CADRE LÉGAL ET JURIDIQUE...3 3. CHAMP D APPLICATION...3 4. RESPONSABILITÉS...4 4.1... Administrateur

Plus en détail

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca

7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca 7245, rue Clark # 202, Montréal (Québec) H2S 2S4 Tél : (514) 279.3669 / Fax: (514) 279-4223 Courriel : emplois@carrefourble.qc.ca Le Carrefour BLE est un organisme à but non lucratif et de bienfaisance.

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE FORMATION

FICHE TECHNIQUE FORMATION CONSEIL CONSULTATIF NATIONAL DE LA MEDIATION FAMILIALE FICHE TECHNIQUE FORMATION DES MEDIATEURS FAMILIAUX PROPOSITION POUR UN DIPLOME NATIONAL L objectif est de construire un diplôme national, le C.A.M.F.

Plus en détail

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale

Guide de rédaction. Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Guide de rédaction Plan d affaires d une entreprise ou d un projet d économie sociale Table des matières LA PRÉSENTATION DU PROJET 1.1. Le résumé du projet 1.2. L utilité sociale du projet 1.3. Le lien

Plus en détail

GUIDE D ÉTUDES de la FORMATION À DISTANCE FORMATION PROFESSIONNELLE DEP SECRÉTARIAT (5212) DEP COMPTABILITÉ (5231)

GUIDE D ÉTUDES de la FORMATION À DISTANCE FORMATION PROFESSIONNELLE DEP SECRÉTARIAT (5212) DEP COMPTABILITÉ (5231) GUIDE D ÉTUDES de la FORMATION À DISTANCE FORMATION PROFESSIONNELLE DEP SECRÉTARIAT (5212) DEP COMPTABILITÉ (5231) Septembre 2010 La forme masculine est utilisée afin d alléger le texte. Table des matières

Plus en détail

Services de classification du personnel des garderies. Guide sur la classification et l approbation pour travailler avec des enfants d âge scolaire

Services de classification du personnel des garderies. Guide sur la classification et l approbation pour travailler avec des enfants d âge scolaire Services de classification du personnel des garderies Guide sur la classification et l approbation pour travailler avec des enfants d âge scolaire Janvier 2015 Table des matières Table des matières 2 Introduction.

Plus en détail

Guide de demande d un permis de livraison d alcool

Guide de demande d un permis de livraison d alcool Commission des alcools et des jeux de l Ontario 90 AV SHEPPARD E BUREAU 200 TORONTO ON M2N 0A4 Téléc. : 416 326.8711 Tél. : 416 326.8700 ou 1 800 522.2876 (interurbains sans frais en Ontario) Guide de

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

ADULTES DANS LE SCOUTISME

ADULTES DANS LE SCOUTISME ADULTES DANS LE SCOUTISME politique MONDIALE Adultes dans le Scoutisme 2 Bureau Mondial du Scoutisme Case postale 91 5, rue du Pré-Jérôme CH-1211 Genève 4, Plainpalais Suisse Copyright 2011, Bureau Mondial

Plus en détail

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE SOUTIEN DES ET DE ORGANISMES

POLITIQUE DE RECONNAISSANCE SOUTIEN DES ET DE ORGANISMES POLITIQUE DE RECONNAISSANCE ET DE SOUTIEN DES ORGANISMES 1 Table des matières Préambule... 4 Mot du maire... 5 Objectifs... 6 Statuts de reconnaissance... 7 Reconnaissance des organismes... 8 Maintien

Plus en détail

Règlements des études

Règlements des études Règlements des études 1 TABLE DES MATIÈRES 1. LA FORMULE D ÉTUDE À DISTANCE... 3 2. LES ACTIVITÉS D APPRENTISSAGE... 3 3. ADMISSION ET INSCRIPTION... 3 4. PÉRIODES D ADMISSION ET D INSCRIPTION... 3 5.

Plus en détail

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds

FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS. Programme d aide aux collectes de fonds Ville de Montréal Service de la culture Division des quartiers culturels 2014 FORUM DES ÉQUIPEMENTS CULTURELS Programme d aide aux collectes de fonds Conditions et exigences pour les projets de collecte

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 4

TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 4 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS... 4 SECTION I... 5 RAPPELS IMPORTANTS... 5 1. Préposée d aide à domicile : un métier maintenant officiel, reconnu par le milieu de l aide domestique... 5 2. De la norme

Plus en détail

CODE DE CONDUITE. Enquête interne à la suite d une plainte. pour harcèlement au travail

CODE DE CONDUITE. Enquête interne à la suite d une plainte. pour harcèlement au travail CODE DE CONDUITE Enquête interne à la suite d une plainte pour harcèlement au travail Pour encadrer la tenue d une enquête à la suite d une plainte pour harcèlement Il est maintenant reconnu que la meilleure

Plus en détail

ACCORD EUROPEEN SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN AGRICULTURE

ACCORD EUROPEEN SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN AGRICULTURE ACCORD EUROPEEN SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE EA(02)212X1 EN AGRICULTURE PREAMBULE L objectif stratégique de l Union européenne, fixé par le sommet de Lisbonne de mars 2000, est de devenir, d ici 2010,

Plus en détail

Frais de déplacement Changements importants

Frais de déplacement Changements importants 203 À l'intention des médecins omnipraticiens et spécialistes 4 mars 2010 Frais de déplacement Changements importants La Régie a revu ses processus de traitement dans le but d alléger et d optimiser la

Plus en détail

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU

Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Communiqué fiscal SECTION 1 IMPÔTS SUR LE REVENU Les budgets de mars et avril, provincial et fédéral, nous ont apporté plusieurs mesures effectives immédiatement et d'autres qui seront mises en place à

Plus en détail

COMMISSION AGREMENT DES ORGANISMES DE FORMATION MEDICALE CONTINUE

COMMISSION AGREMENT DES ORGANISMES DE FORMATION MEDICALE CONTINUE COMMISSION AGREMENT DES ORGANISMES DE FORMATION MEDICALE CONTINUE Docteur Gérard ALEXANDRE Professeur François BLANC Docteur Christian JEAMBRUN Docteur Yannick MARTIN Professeur Bernard NEMITZ Docteur

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS NORME INTERNATIONALE D AUDIT 220 CONTRÔLE QUALITE D UN AUDIT D ETATS FINANCIERS Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009) SOMMAIRE

Plus en détail

PADARTV. Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants

PADARTV. Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants PADARTV Programme d appui au développement des appellations réservées et des termes valorisants Table des matières Table des matières... 2 Contexte... 3 Objectif général... 3 Interventions... 4 Mesure

Plus en détail

Conférence #5. Dans le cadre de l événement «le retour du gros bons sen$ dans l industrie de l environnement» organisé par la

Conférence #5. Dans le cadre de l événement «le retour du gros bons sen$ dans l industrie de l environnement» organisé par la Dans le cadre de l événement «le retour du gros bons sen$ dans l industrie de l environnement» organisé par la Régionale Plein-Sud de l Ordre des ingénieurs du Québec Conférence #5 Comment on fait ça développer

Plus en détail

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE

CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE CHAPITRE III: L ENSEIGNEMENT ET LA RECHERCHE SECTION 3.1 : L ENSEIGNEMENT SOUS-SECTION 3.1.1 : LES ÉTUDES DE PREMIER CYCLE PROCÉDURE RELATIVE À L ÉVALUATION DE LA QUALITÉ DES ENSEIGNEMENTS AU PREMIER CYCLE

Plus en détail

Franco à bord : expédition d'un produit dont les frais de port sont payés par l'expéditeur.

Franco à bord : expédition d'un produit dont les frais de port sont payés par l'expéditeur. DESTINATAIRE : Toutes les unités administratives Émise le : Révisée le : ÉMISE PAR : Direction des ressources financières et des partenariats économiques APPROUVÉE PAR : Directeur de la DRFPEl Date : BUT

Plus en détail

Management et leadership

Management et leadership Formation Management et leadership Les outils du management : du stratégique à l opérationnel Règlement de formation Le présent règlement entre en vigueur le 1 er février 2012. Il remplace et annule toute

Plus en détail

GUIDE D ACCUEIL POUR UNE DÉMARCHE

GUIDE D ACCUEIL POUR UNE DÉMARCHE GUIDE D ACCUEIL POUR UNE DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Reconnaissance des Acquis et des Compétences ATTESTATION D ÉTUDES COLLÉGIALES en TECHNIQUES D INTERVENTION EN LOISIR www.cegep-st-laurent.qc.ca

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE DE STAGIAIRE :

FORMULAIRE DE DEMANDE DE STAGIAIRE : POUR TRANSMETTRE LES DOCUMENTS (Veuillez n utiliser qu une seule de ces options.) Télécopieur : 514 380-8895 Courrier interne : Services éducatifs, a/s Paule Bellavance Courriel : stagiaires@csdgs.qc.ca

Plus en détail

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE)

RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) RECUEIL DES RÈGLES DE GESTION (POLITIQUE) Titre : Responsable de l application : Probité et des antécédents judiciaires Personne responsable de la direction des Services des ressources humaines Adoption

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé

Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la promotion du médicament et des produits de santé Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES

MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES MODULE N 1 : METIER ET DEMARCHE DE FORMATION SECTEUR : FILIERE : NIVEAU : TERTIAIRE TECHNICIEN COMPTABLE D ENTREPRISES TECHNICIEN 1 Document élaboré par : Nom et Prénom Etablissement : Mohamed BACHAR :

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en

Le guide. pratiques. entreprise. des bonnes. à l intégration en Le guide des bonnes pratiques à l intégration en entreprise La réussite d intégration dans une entreprise dépend essentiellement de deux acteurs : le nouvel embauché et son attitude pour réussir son intégration,

Plus en détail

La formation À VOTRE IMAGE

La formation À VOTRE IMAGE La formation À VOTRE IMAGE Programme de formation continue pour les artistes professionnels et les travailleurs culturels de la Montérégie DEMANDE DE PERFECTIONNEMENT INDIVIDUEL Service de formation continue

Plus en détail

Management & Leadership

Management & Leadership Management & Leadership Certificat ASFC Brevet fédéral de «Spécialiste de la conduite d un groupe» «Diriger et apprendre ne sont pas dissociables.» - John F. Kennedy Sion : 027 346 59 79 St-Maurice : 024

Plus en détail

Ce document présente les principales caractéristiques de la VAE au sein d Itecom Art Design pour l'obtention du titre Infographiste Multimedia.

Ce document présente les principales caractéristiques de la VAE au sein d Itecom Art Design pour l'obtention du titre Infographiste Multimedia. établissement privé d enseignement professionnel Présentation de la procédure de Validation des Acquis de l Expérience (VAE) pour l obtention du titre Infographiste Multimedia auprès de Itecom Art Design

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE

FORMATION PROFESSIONNELLE FORMATION PROFESSIONNELLE Politique de suivi et d'évaluation des apprentissages École des métiers de : Version du 24 mai 2011 Réseau des établissements scolaires de la formation professionnelle 1 TABLE

Plus en détail

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Vision Enfance et Famille est un organisme qui regroupe des personnes-ressources du milieu des services

Plus en détail

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION

EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION EXIGENCES EN MATIÈRE DE COMPTABILISATION ET DE PRÉSENTATION DÉVELOPPEMENT DES AFFAIRES NATIONALES ET INTERNATIONALES 30 AVRIL, 2008 (ANNEXES RÉVISÉES 6 JUIN 2012) 1. INTRODUCTION Ce document présent les

Plus en détail

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive

Formations Hiver et printemps 2014. Atelier sur l évaluation évolutive Nous offrons des ateliers sur mesure, adaptés spécifiquement à votre réalité et à vos besoins, ainsi que des formations planifiées, s appuyant sur l expertise et la pratique. Atelier sur l évaluation évolutive

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS

REFERENTIEL DU CONCOURS REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe 17 Classe 2 TECHNICO COMMERCIAL CONSEIL EN SOLUTIONS D EFFICACITE ENERGETIQUES L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES MODALITES DE REALISATION DES EPREUVES

Plus en détail

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES Un programme de l'association Maritime du Québec INTRODUCTION Depuis sa fondation, l Association Maritime du Québec (AMQ) a toujours eu comme préoccupation de promouvoir et soutenir

Plus en détail

Comment déclarer un décès au Directeur de l état civil. Version 2013

Comment déclarer un décès au Directeur de l état civil. Version 2013 Comment déclarer un décès au Directeur de l état civil Version 2013 Table des matières Introduction... 5 1. La langue du formulaire utilisé et la délivrance des documents d état civil... 6 2. Le constat

Plus en détail

FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES

FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES FRAIS EXIGÉS DES PARENTS ET DES ÉLÈVES EN FORMATION PROFESSIONNELLE QUELQUES BALISES Préparé par : Marlène Bergeron

Plus en détail

Assistant-e. en management d entreprise. Diplôme

Assistant-e. en management d entreprise. Diplôme Une formation modulaire complète permettant d accéder à un poste à responsabilités. Ce diplôme ouvre les portes de tout type d entreprise à une personne motivée. Diplôme Assistant-e en management d entreprise

Plus en détail

LA POSITION DE L IFAC SUR LA REGULATION PROFESSIONNELLE

LA POSITION DE L IFAC SUR LA REGULATION PROFESSIONNELLE LA POSITION DE L IFAC SUR LA REGULATION PROFESSIONNELLE Introduction 1. L économie et la société bénéficient des performances de haute qualité des experts-comptables qui contribuent à l imputation et à

Plus en détail

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION

CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION 1. PREMIER VOLET : LA RECONNAISSANCE DU STATUT D ENTREPRISE D INSERTION CADRE DE RECONNAISSANCE ET DE FINANCEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION Le cadre de reconnaissance et de financement des entreprises d insertion comporte deux volets le premier volet comprend les éléments

Plus en détail

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Plan DE RAPPROCHEMENT EN MATIÈRE DE FORMATION PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Pour relever le défi de l accessibilité et de la qualification dans toutes les régions du Québec Table des matières Une approche

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite!

Contexte POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES. Ensemble, engagés vers la réussite! POLITIQUE SUR LA FORMATION CONTINUE DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECTEUR DES JEUNES Ensemble, engagés vers la réussite! Une vision sans action est seulement un rêve. L action sans vision fait juste passer le

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

5 e édition. Édition 2016. Date limite d inscription : 17 juin 2016

5 e édition. Édition 2016. Date limite d inscription : 17 juin 2016 5 e édition Édition 2016 Date limite d inscription : 17 juin 2016 La remise des prix aura lieu le vendredi 16 septembre 2016 au 255, route Principale, Val-des-Monts Soirée sur invitation seulement Informations

Plus en détail

SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT

SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT BELAC 3-02 Rev 4 2015 SECRETARIAT BELAC : MISSIONS ET RESPONSABILITES, ORGANISATION ET PRINCIPES DE FONCTIONNEMENT Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur

Plus en détail

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT

GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir GUIDE DE LA SUPPLÉANCE EN ENSEIGNEMENT Au service de la réussite de chacun 200, boulevard Maloney Est, Gatineau, Québec J8P 1K3 Téléphone 819

Plus en détail

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS

POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS POLITIQUE D ACCÈS AUX DOCUMENTS ET DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Adoptée par le Comité de direction le 8 novembre 2007 Adoptée par le Conseil d administration le 19 décembre 2007 Table des

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel

Programme d accueil et d intégration du nouveau personnel Programme d accueil et d intégration Adopté le 13 juin 2006 par le conseil d administration (255 e assemblée résolution n o 2139) Amendé le 16 avril 2013 par le conseil d administration Résolution numéro

Plus en détail

CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES LISTE DES DOCUMENTS REQUIS POUR UNE INSCRIPTION

CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES LISTE DES DOCUMENTS REQUIS POUR UNE INSCRIPTION CENTRE D ÉDUCATION DES ADULTES LISTE DES DOCUMENTS REQUIS POUR UNE INSCRIPTION Voici la liste des documents que tu dois fournir pour ton inscription dans un centre d éducation des adultes de la Commission

Plus en détail

Partie I. Points de repères et recommandations pour conduire sa formation

Partie I. Points de repères et recommandations pour conduire sa formation Partie I Points de repères et recommandations pour conduire sa formation 1/ A qui s adresse le BAFD? Le Brevet d Aptitude aux Fonctions de Direction (BAFD) a pour finalité de «développer, dans le cadre

Plus en détail

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016

POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 POLITIQUE D INVESTISSEMENT 2016 Présenté à la réunion du Conseil d administration du 22 mars 2016. Table des matières 1. POLITIQUE GÉNÉRALE...2 1.1 Fondement de la politique d investissement... 2 1.2

Plus en détail

PASSEPORT CACES 1,3,5

PASSEPORT CACES 1,3,5 Union européenne Fonds social européen PASSEPORT CACES 1,3,5 1- Objectifs Ce dispositif vise l acquisition : des compétences techniques sur la conduite d engins mobiles automoteurs de chantiers ou d équipements

Plus en détail

RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT

RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT RAPPORT DE VÉRIFICATION INTERNE DU CADRE DE CONTRÔLE DE GESTION FINANCIÈRE DES INITIATIVES LIÉES AU PLAN D ACTION ÉCONOMIQUE DU CANADA (PAE) RAPPORT Juillet 2010 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA

Plus en détail

Politiques de formation harmonisées des CPA

Politiques de formation harmonisées des CPA PROGRAMME DE FORMATION PROFESSIONNELLE Politiques de formation harmonisées des CPA Recueil des directives relatives au Programme de formation préalable des CPA et au Programme de formation professionnelle

Plus en détail

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Mise à jour : Septembre 2015 Centre local de développement (CLD) de La Haute-Gaspésie POLITIQUE D INVESTISSEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) Adopté le : N o de résolution : TABLE DES MATIÈRES 1-

Plus en détail

COMMISSION EUROPÉENNE

COMMISSION EUROPÉENNE 25.3.2011 Journal officiel de l Union européenne C 93/17 V (Avis) PROCÉDURES ADMINISTRATIVES COMMISSION EUROPÉENNE APPEL À PROPOSITIONS EACEA/15/11 Dans le cadre du programme pour l éducation et la formation

Plus en détail

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE)

Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier d admission au master par la valorisation des acquis de l expérience (VAE) Dossier incluant une note d accompagnement à destination du candidat 1. Conditions de recevabilité d une demande de VAE

Plus en détail

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECHERCHE

POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECHERCHE POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE LA RECHERCHE Référer à la : SECTION I PRÉAMBULE Préambule 1. L École nationale de police du Québec (ci-après appelée l «École»), en vertu de la Loi sur la police (RLRQ, chapitre

Plus en détail